AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Tara Duncan : Le Forum RPG :: Autremonde :: RuinesRuines :: Le Crépuscule des OmbresPartagez | 
 

 Vivre sa vie, même la nuit. [PV Ava Rox ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mathéo K. Milahne


avatar

Age du personnage : 14 ans

Métier : Esclave | Espion | Assassin | Voleur contre mon gré pour le compte de Magister...
Résidence : Tu peux toujours essayé d'aller là où je suis, le problème c'est que je n'y serais plus...
Dans le sac : Vivre à en crever


MessageSujet: Vivre sa vie, même la nuit. [PV Ava Rox ]   Mer 1 Sep 2010 - 23:57

Nous passons chaque jour et chaque nuit
à nous perdre et toute notre vie à nous chercher.

La nuit est la preuve que le jour ne suffit pas.


    Il faisait si sombre, si froid. Je me tortillais dans mes draps pour ne plus y penser. Mes petits pieds gelés n'étaient malheureusement pas recouvert par la mince couverture que j'avais. Mais je n'étais pas trop à plaindre, au moins j'avais un lit et une chambre. Bon ça ressemblais plus à un placard à balais. Mais au moins c'était déja ça. En tant qu'esclave que peut-on espérer de mieux? Je suis tout prêt des appartement privé de Magister, même presque dedans, à côté de la chambre, au cas où il ait besoin de moi. Alors que mes yeux papillonnent, je revois encore une fois la sombre nuit qui m'a amenée ici. C'était de ma faute, j'ai fait de la magie, alors que je n'aurais pas dû. Les sangraves l'ont sentis. Et ils sont venus. La mission de mes parents étaient de trouver la forteresse grise. Ils avaient presque réussis. Et je revois encore la lame froide d'un sangrave s'abattre sur moi alors que mes yeux rouges écarquillé par la frayeur refusaient de croire que la vie allait me quitter. Magister a arrêté le geste de ce sangrave. Pourquoi? Parce que j'étais intéressant a-t-il dit. Intéressant. Je portais en moi le mélange subtil de trois sangs différent, même quatre. J'étais à demi humain, a quart vampyr et quart elfe, sans oublié le peu de sang de thug que j'avais en moi. Cela me donnait quelque chose...

    C'est ce que Magister voulait voir. Si j'étais utile. Physiquement déja je n'avais rien de commun. J'avais le charisme des vampyr et leur yeux rouges quand j'étais assoiffé, mais mes yeux viraient au vert limpide de ceux des elfes lorsque je n'avais plus soif. J'avais la peau plutôt bronzée pour un vampyr et des cheveux aussi rouge que mes yeux. Pour finir j'étais de petite taille, sûrement dû à tous ces mélanges. Je ne grandissais guère, et dans mon corps, mais aussi dans mon esprit. Non que l'intelligence me manque. Mais j'avais encore l'innocence et la naïveté d'un petit enfant. Extérieurement j'avais l'air d'avoir dix ans maximum, plutôt neuf ou huit, et intérieurement j'en faisait bien mes quatorze pour mon intelligence, mon courage, ma déduction et autre, mais je restais un enfant rêveur, naïf, innocent et angélique, comme si je n'avais que huit ans. Et c'est assez frustrant de voir comment je peux être facilement tromper par la voix de Magister. Aujourd'hui je lui obéis sans problème et je trouve en lui le père qu'il a assassiné. Un père mal aimant qui n'éprouve pas les même sentiments. Mais à quoi bon? Je reste un enfant.

    Un sangrave vient me tirer de mes couvertures brusquement en rigolant, me demandant d'aller chercher rapidement de quoi manger un peu à la cuisine, qui se trouve à l'autre bout de la forteresse. Ma robe de sortcelier se change en vêtements et je sors rapidement du lit. Oui je suis esclave. Magister l'a décidé. Je suis intéressant comme cobaye, mais je ne dois pas faire que cela pour survivre, je dois gagner mon pain. Alors je le sers. Et je mes à ses services mes talents d'apprentis voleur patenté. Je suivais des cours au Lancovit avant. C'était la seule chose dans laquelle j'étais réellement doué. Contrairement à l'écriture, au chant, à la musique en général, aux rapports sociaux, à la plupart des sports sauf ceux de combat. Enfin bref. Je cours dans les couloir vêtu de ma robe grise avec dessous un ensemble noir pour rester discret. Ma robe est étrange. Sa capuche est sombre, pour montrer que je suis prêt de Magister, mais le reste est très clair, pour montrer que je suis esclave. Je serre les dent pour ne pas y penser. Mais ce n'est pas la seule chose qui me définis ainsi. Pour ne pas que je m'échappe, le sombre seigneur a décidé de tester un nouveau gadget sur moi. Un collier en cuir, tout simple, mais qui, s'il le veut, ou si je quitte la forteresse sans son autorisation, me produit une douleur très forte, selon son envie... Alors que je déambule dans les couloir, le regard fixé sur mes pieds, je rentre dans quelqu'un. Je ne le regarde pas, de peur d'être puni. Ici je suis moins que rien.

    -" Je... Je suis désolé" bafouillais-je. "Je ne voulais pas..."

    Je n'ose pas regarder la personne. Et si c'était Selemba? Non impossible. Mais c'est forcément quelqu'un de placé plus haut hiérarchiquement que moi. Alors je dois m'attendre à tout.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mysteryorphanage.forumperso.com/
Ava Reikon Rox


avatar

Age du personnage : 23 ans

Familier : Rubis, oiseau (Cardinal Rouge), mort
Couleur de magie : Anciennement vert, noir désormais
Niveau de magie :
  • Plutôt élevé
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé
  • Elevé


Métier : Officiellement apprentie de Shinzô, ce qui n'est pas vraiment un métier en soit
Résidence : Sur Terre, en fuite.
Dans le sac : Des poignards, une dent de dragons, son épée : Espoir, sa bague de fiancaille...

Affinités : Shinzô : Le plus grand amour de sa vie et père de son enfant.

Shinishi : Son fils, le deuxième amour de sa vie.

Magister : Pour le peu de fois où elle l'a rencontré, elle ressent pour lui autant de mépris que de la crainte. Elle ignore qu'il a disparu.

MessageSujet: Re: Vivre sa vie, même la nuit. [PV Ava Rox ]   Jeu 2 Sep 2010 - 11:16

(Hs: Aïe, désoler si se que je vais te dire ne te plait pas mais...J'écrit pas autant moi >< Bref, je vais faire de mon mieux.)

La nuit était belle ce soir, elle était assez lumineuse. La lune brillait de mille feux et éclairait la forteresse comme en plein jours. Seuls les quelques nuages du ciel gachaient la beauté de ce moment. La rousse observa la lune quelques instant, qu'elle était belle. Elle n'arrivait pas à croire qu'un truc aussi magnifique puisse exister. Bref, finit de se reposer au boulot. Ava, oui c'était son nom, soupira un peu puis continua sa route. Ce soir c'était son tour de garde, elle devait passait dans tout les couloirs de la demeure et noter tout être qui ne dormait pas. Magister n'aimait pas trop que ses soldats (ou esclaves, c'est comme vous voulez.) ne reste pas trenquillement dans leur chambre qui leur était attribué. Après tout il pourrait comploter sur lui. Il ne les craiganit pas ce se n'était pas ça le problème mais on sait jamais.

Ava passa devant un grand miroir, étant une femme elle aimait si admiré ou au contraire se jugé. La jeune femme avait des cheveux rouges, pas trop fonçé ni trop clair. Un peu comme le feu. Ces yeux était bleu azur, on pouvait y voir le ciel et la mer en si plongeant. Shinzô aimait bien le faire, plongait ses yeux jaune doré dans ceux bleu ciel de sa douce petite amie. J'avais la peau plutôt bronzée pour un vampyr et des cheveux aussi rouge que mes yeux. Et pour finir j'étais de taille moyenne, environs un mètre soixante. Elle était aussi fine, pas comme les top modèle de sa planète natal mais elle si rapprochait. Elle était plutôt mignionne pour une jeune fille de seize / dix-sept ans.

Elle serra sa robe grise contre elle, il fesait un peu froid aujourd'huit. Il était pourtant encore en été, bizarre. L'hiver s'annonçait rude. Elle continua de marché en cherchant du coin des yeux en quelquonque individu louche. Celui-ci se présenta sous la forme d'un jeune enfant. Pas plus de la dizaine, l'enfant fonça sur elle sans la voir. Ava tomba sur le sol. Woua, il était costaud pour un gamin. Et pas n'importe qu'elle gamin, c'était l'esclave de tous. Enfin surtout du maître. L'enfant semblait mort de peur, il n'ausait même pas la regardé. Qu'elle manque de politesse se dit la jeune femme. Il prit le menton du garçon et l'obligea a enfonçé son regard dans le sien.

Il avait des yeux rouge sang, surement un vampyr. Non, trop petit. Et de toute façon, il n'avait ni les cheveux blanc ni la peu pâle. Au contraire il avait des cheveux roux et la peu mâte, drôle de physique. De qu'elle race fesait-il partit ? Ava adoucit son visage pour ne pas lui faire peur puis lui demanda calmement:

- Calme me toi, petit.


Elle lacha son menton puis posa un main sur son épaule, le contact était légèrer mais il y était.

- Que fait tu, ici ? Tu saut très bien que le maître n'aime pas que ses... Enfin, qu'on sorte le soir quoi.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t800-ava-rox#14698
Mathéo K. Milahne


avatar

Age du personnage : 14 ans

Métier : Esclave | Espion | Assassin | Voleur contre mon gré pour le compte de Magister...
Résidence : Tu peux toujours essayé d'aller là où je suis, le problème c'est que je n'y serais plus...
Dans le sac : Vivre à en crever


MessageSujet: Re: Vivre sa vie, même la nuit. [PV Ava Rox ]   Dim 5 Sep 2010 - 12:02

    Sa main se referma sur mon menton et la sangrave m'obligea à lui faire face. Je plongeais dans ses yeux bleus. Les miens étaient rouges en ce moment. Rouges de ne pas encore avoir bu du sang. Une fois par semaine disait ma mère alors qu'elle vivait encore. Sinon mes yeux ne redeviendraient plus cristallins comme ceux de papa et je risquais d'en mourir. Enfin bref. Je voulu me dégager pour éviter son examen physique. Tout le monde me dévisageait. Mais je me dis que si je le refusais, elle pouvait très bien inventer n'importe quelle excuse et je serais puni. Je ne savais pas de quelle sorte de sangrave elle était. Les bon, les moyens, ou les vraiment mauvais. Alors je me laissais faire.

    -" Calme me toi, petit."

    C'est évidement ce que je fis. Les battements de mon cœur ralentirent et je retrouvais une respiration tout à fait normale. La jeune femme me lâcha le visage et mes yeux retombèrent. Je n'avais pas à la regarder dans les yeux si elle ne me le demandait pas. D'après Magister c'était pour montrer que j'étais inférieur. J'inspirais doucement une grande quantité d'air frais. Cela me fit du bien. Sa main se posa légèrement sur mon épaule et je dû me contrôler pour ne pas trembler sous le contact. Qui était-elle pour se montrer autant familière?

    -" Que fait tu, ici ? Tu saut très bien que le maître n'aime pas que ses... Enfin, qu'on sorte le soir quoi."

    Je relevais doucement la tête, prenant garde à ne pas rencontrer ses yeux par inadvertance. Magister m'avait appris le respect, et je devais m'y tenir. Je n'étais pas un enfant comme les autres et je devais par cela être comme il voulait que je sois.

    -" Je suis désolé. On m'a envoyé chercher de quoi manger."

    Je souris légèrement. Après tout c'était l'entière et totale vérité.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mysteryorphanage.forumperso.com/
Ava Reikon Rox


avatar

Age du personnage : 23 ans

Familier : Rubis, oiseau (Cardinal Rouge), mort
Couleur de magie : Anciennement vert, noir désormais
Niveau de magie :
  • Plutôt élevé
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé
  • Elevé


Métier : Officiellement apprentie de Shinzô, ce qui n'est pas vraiment un métier en soit
Résidence : Sur Terre, en fuite.
Dans le sac : Des poignards, une dent de dragons, son épée : Espoir, sa bague de fiancaille...

Affinités : Shinzô : Le plus grand amour de sa vie et père de son enfant.

Shinishi : Son fils, le deuxième amour de sa vie.

Magister : Pour le peu de fois où elle l'a rencontré, elle ressent pour lui autant de mépris que de la crainte. Elle ignore qu'il a disparu.

MessageSujet: Re: Vivre sa vie, même la nuit. [PV Ava Rox ]   Dim 5 Sep 2010 - 13:28

A peine avait-elle laché le menton du jeune garçon que celui-ci baissa les yeux brissant le lien qu'avait uni le rouge et le bleu des pupilles pendant ce bref instant. Ava trouva se geste très irrespectueux, quand quelqu'un vous parler le minimum était de le regarder dans les yeux. C'est se qu'on lui avait toujours dit depuis son plus jeune âge. Magister étant surement la dessous, c'était sans doutes pour le rendre inférieur face aux autres qu'il lui avait ordonner ça... Quand elle lui demanda se qu'il fesait ici il leva légèrement ma tête, en prenant garde a ne pas croisait de nouveau ses yeux et il lui répondit avec bizarrement un petit sourire.

-" Je suis désolé. On m'a envoyé chercher de quoi manger."

Ava ne dit rien pendant un long moment cherchant à savoir si il disait la simple et pure vérité. Son sourire semblait vrai, il disait la vérité. Elle lacha finalement l'épaule de Mathéo, Ava aimait les contacts, trop peut-être pour le jeune esclave qui devait surerement ne pas en avoir l'habitude. Qui était le lache qui avait envoyer cet enfant cherchait de la nourriture au lieux d'y aller comme un grand ? Ava en brûla de colère, elle était totalement contre se genre de conduite. Elle était furieuse a la fois contre Magister de lui avoir donner le rang d'esclave et contre les sangraves qui utilisait Mathéo.

- Je vois, je vais t'accompagner.

Ava commença a avancer, sans même vérifié si l'enfant la suivait.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t800-ava-rox#14698
Mathéo K. Milahne


avatar

Age du personnage : 14 ans

Métier : Esclave | Espion | Assassin | Voleur contre mon gré pour le compte de Magister...
Résidence : Tu peux toujours essayé d'aller là où je suis, le problème c'est que je n'y serais plus...
Dans le sac : Vivre à en crever


MessageSujet: Re: Vivre sa vie, même la nuit. [PV Ava Rox ]   Mer 8 Sep 2010 - 20:21

    Elle ne disait rien, et son silence me restait, comme un poids sur le ventre. Qu'allait-elle dire? Que voulait-elle faire? Me trouvais-t-elle impertinent de sourire? Ou ne savait-elle que penser d'un enfant tel que moi? Tant de questions et toujours si peu de réponse. Je ne savais pas quoi faire alors je ne faisais rien. Mes yeux étincelaient dans l'obscurité et je ne cessais de fixer bêtement ses épaules. Je me suis toujours demandé pourquoi a-t-il fallut que je sois tel que je suis, pourquoi fallait-il que cela finisse ainsi. Personne ne désir être esclave. Mais par expérience je dirais que je préfère ça que d'être mort. D'autre diraient sûrement que c'est un déshonneur plus insupportable que de mourir. Je ne suis pas d'accord. Mort, je ne suis d'utilité à personne. Vivant par contre, cela changeait toute la donne.

    -" Je vois, je vais t'accompagner."

    Ne me croit-elle pas capable de faire ma besogne tout seul? Bah... Qu'à cela ne tienne, elle fait ce qu'elle veut et je n'ai rien à redire là dessus. Elle se dirigea donc vers la cuisine sans m'accorder ne serait-ce qu'un seul regard, ce dont, je dois avouer, je ne me plaignais pas. Les regards sont mesquins, ils peuvent faire mal. Je n'ai jamais vu celui de Magister, mais son masque le traduit. Le regards est une peine, une insomnie, une peur, un désir caché, une haine violente, un amour passionné et tout un tas d'autre chose. C'est une porte ouverte vers l'esprit de l'autre. Magister le cache lui. Il ne veut pas qu'on voit son visage, il ne veut pas qu'on voit son regard. Trottinant rapidement à côté d'elle pour ne pas me laisser distancer, je veillais cependant à laisser au moins un mètre de distance. Encore une règle stupide. Mais je ne pouvais pas marcher à sa hauteur. Je me rabaissais moi même, mais après tout, c'était ça, ou une punition de plus. Et même si je ne désire pas faire cela, j'y suis contraint et forcé. La rébellion est possible, mais futile et inefficace, et me conduirait sans doute vers la mort...

    -" Pourquoi vous donnez-vous ce mal?"

    Je suis assez étonné. Rarement on me traire comme un individu à part entière. Et tout aussi rarement comme quelqu'un de normal. Je trouve cette sangrave assez froide, mais plutôt sympathique. Elle n'a presque rien dit, mais quelque chose en elle me dit qu'elle n'est pas méchante. A voir de toutes façon.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mysteryorphanage.forumperso.com/
Ava Reikon Rox


avatar

Age du personnage : 23 ans

Familier : Rubis, oiseau (Cardinal Rouge), mort
Couleur de magie : Anciennement vert, noir désormais
Niveau de magie :
  • Plutôt élevé
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé
  • Elevé


Métier : Officiellement apprentie de Shinzô, ce qui n'est pas vraiment un métier en soit
Résidence : Sur Terre, en fuite.
Dans le sac : Des poignards, une dent de dragons, son épée : Espoir, sa bague de fiancaille...

Affinités : Shinzô : Le plus grand amour de sa vie et père de son enfant.

Shinishi : Son fils, le deuxième amour de sa vie.

Magister : Pour le peu de fois où elle l'a rencontré, elle ressent pour lui autant de mépris que de la crainte. Elle ignore qu'il a disparu.

MessageSujet: Re: Vivre sa vie, même la nuit. [PV Ava Rox ]   Jeu 9 Sep 2010 - 9:15

Ava avança en étant perdu le monde des pensées, un monde ou personne heureusement pour elle ne pouvait entré sauf elle. Que ce passerait-il si une personne était capable de "lire" en elle ? Verrait-il en elle l'amour qu'elle resentait pour Shinzô, sa peur d'être plus faible que les autres qu'il soit sangraves ou sortceliers, la crainte et la colère qui broyait son coeur quant elle pensé ou voyait son maître Magister ? La rousse se demandait comment le petit Mathéo était arriver ici dans cet endroit froid et gris. L'esclave de magister semblait pourtant si jeune, il avait été surement kidnapper bébé mais Ava n'en était pas sur. Elle sortit de ses pensées quand le jeune garçon lui demanda pourquoi elle se donnait tout se mal pour lui un simple esclave. Ava s'arreta au mileux du couloir et se toura vers le questionneur. C'est vrai ça, pourquoi se comportait-elle ainsi. Avait-elle pitier du lui ou la réponse était plus complexe que ça ? Elle réfléchit dans un silence inquietant la réponse, peut-être qu'elle resentait un besoin de l'aider se petite bonhomme. Oui, c'est ça elle voulait l'aider, ce n'était pas autre chose.

- Je veux t'aider, tout simplement. Je ne dit pas que tu est incapable de te débrouiller mais disons que je n'est que ça faire. Et un peu de compagnie cette nuit ne me feras pas de mal.


Elle sourit, Mathéo devait surement la trouver étrange voir même comptement folle mais peut lui importait ce soir l'opinion de Mathéo. Elle voulait simplement l'aider, qui avait-il de mal a ça ? Ava attendit une quelquonque réponse du garçon mais aucune ne vient. Alors elle continua son chemin vers la cuisine, elle n'était plus très loin. Ils arrivèrent devant la cuisine environs une ou deux minutes après qu'Ava est répondu a la question de l'enfant. La salle était completement vide, il ni avait pas un rat. Ava ouvrit le grand frigo de la forterrese et regarda quels nourriture conviendrait le mieux a un sangrave affamé. Soudain elle se rapella que c'était à Mathéo que le sangrave lui avait demandait de la nourriture pas à a elle. Elle voulait l'aider certes mais elle n'était pas ça mère. Ava s'éloigna légèrement du frigo et toujours le sourire au lèvre l'invita a chercher lui même la nourriture.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t800-ava-rox#14698
Mathéo K. Milahne


avatar

Age du personnage : 14 ans

Métier : Esclave | Espion | Assassin | Voleur contre mon gré pour le compte de Magister...
Résidence : Tu peux toujours essayé d'aller là où je suis, le problème c'est que je n'y serais plus...
Dans le sac : Vivre à en crever


MessageSujet: Re: Vivre sa vie, même la nuit. [PV Ava Rox ]   Sam 11 Sep 2010 - 22:23

  • La jeune femme s'arrêta et se retourna vers moi. Derrière elle, à un mètre, je m'arrêtais également, respectant la distance dite de sécurité. Je ne sais pas combien de temps le silence dura. Cela me paru infime, et pourtant si long. Mon esprit vagabonda jusqu'à Skaene, mon familier, un loup blanc. Il était toujours dans ma chambre, parce que je n'avais pas eut le coeur à lui demander de m'accompagner. Il m'envoya l'image d'un lit bien chaud et apaisant, et un instant je cru me retrouver avec lui. Un seconde plus tard j'étais revenu, mais toujours je sentais la maigre couverture m'apporter cependant une grande chaleur. Oui Skaene dormait avec moi. C'était comme ça. Mais il ne prenait heureusement pas trop de place vu qu'il avait la taille d'un loupiot. Je souris légèrement, trop sûrement pour que la sangrave s'en aperçoive. J'attendais sa réponse, car elle m'importait beaucoup. Les gens, en arrivant ici, changent. Ils peuvent d'abord être très gentil, puis se laisser emporter par l'esprit de la forteresse grise. D'autres restent les mêmes, parce qu'ils sont comme ça et c'est tout. Et d'autres sont justes purement égoïste et méchant, cruel et sadique. Il faut de tout pour faire un monde après tout.

    -" Je veux t'aider, tout simplement. Je ne dit pas que tu est incapable de te débrouiller mais disons que je n'est que ça faire. Et un peu de compagnie cette nuit ne me feras pas de mal."

    M'aider? Je ne pus m'empêcher de penser qu'on ne pouvait pas m'aider. Mais évidement ce n'était pas de cette aide là dont parlait la jeune femme en face de moi. La fait qu'elle désire ma compagnie me sembla plutôt étrange, non pas mal, mais... Je n'étais pas idiot, donc pas non plus quelqu'un à éviter, pas méchant, plutôt loquace et intelligent, avec une bonne répartie, donc en somme je pouvais être un agréable compagnon. Seulement je parle rarement de mon plein gré. D'une parce que j'applique deux règles : tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler, et de deux, la parole et d'argent et le silence est d'or. D'autre part parce que je ne trouve pas dans les sangraves quelque chose qui ferait que je viendrais naturellement leur parler. C'est comme ça. Nous pénétrâmes dans la cuisine quelques minutes plus tard. Je n'avais rien répondu à sa réponse. J'aurais pu réagir mais je ne savais plus quoi dire. Je m'éloignais doucement de la jeune femme pour attraper des petits pain, deux pommes, et trois parts de gateaux à la myrtille que je mis dans un torchon avant de les mettre dans un sac. Je retournais au prêt de la femme aux cheveux roux. Je ne connaissais pas son nom. Après tout je ne parlais pas au gens qui ne m'adressais pas la parole, ne cherchais pas le contact, et était plus souvent aux côtés Magister plutôt qu'a discuter avec quelqu'un.

    -" Comment vous appelez-vous? Et pourquoi êtes-vous ici?"

    Elle me retournerait sans doute la question. Alors j'allais lui répondre aussi. Je pris un air plus avenant, moins méfiant. Après tout, on peut toujours parler, cela ne m'est pas interdit, alors autant que j'en profite...



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mysteryorphanage.forumperso.com/
Ava Reikon Rox


avatar

Age du personnage : 23 ans

Familier : Rubis, oiseau (Cardinal Rouge), mort
Couleur de magie : Anciennement vert, noir désormais
Niveau de magie :
  • Plutôt élevé
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé
  • Elevé


Métier : Officiellement apprentie de Shinzô, ce qui n'est pas vraiment un métier en soit
Résidence : Sur Terre, en fuite.
Dans le sac : Des poignards, une dent de dragons, son épée : Espoir, sa bague de fiancaille...

Affinités : Shinzô : Le plus grand amour de sa vie et père de son enfant.

Shinishi : Son fils, le deuxième amour de sa vie.

Magister : Pour le peu de fois où elle l'a rencontré, elle ressent pour lui autant de mépris que de la crainte. Elle ignore qu'il a disparu.

MessageSujet: Re: Vivre sa vie, même la nuit. [PV Ava Rox ]   Dim 12 Sep 2010 - 10:28

Ava observa le jeune Mathéo avec des yeux doux, un peu comme une mère qui regardait son petit garçon qui jouait. Elle le regardait avec tendresse et pitier. pouqruoi transfomer un gamin en esclave ? Elle se posa la question une bonne douzaine de fois sans trouver de réponse. L'esclave attrapa quatre ou cinque pains, deux pommes rouge, et trois parts de gateaux à la myrtille qu'il mis dans un torchon propre de couleurs blanche. La roussele regarda fourré sa nourriture dans un sac, une fois ceci fait elle se demanda si elle devait partir où l'accompagner jusqu'au sangrave. Elle n'eu pas le temps de choisir que déjà Mathéo se tourna vers elle pour la questionner. Il lui demanda son nom et le pourquoi se trouvait t-elle ici.

-" Comment vous appelez-vous? Et pourquoi êtes-vous ici?"

Il parlait depuis le début de leurs rencontre avec se mélange de respect et de méfiance mais pas cette fois. Làn il parlait avec un air moins méfiant plus avenant, comme quelqu'un qui rencontrer une autre personne et qu'il linterroger avec curiosité. Ava n'hésita pas une seconde, elle n'allait pas lui mentir même si il ne comprendrer pas la deuxième réponse de la rousse. Comment un enfant pouvait comprendre la signification du mot amour en ayant passé son enfance parmis des monstres de haine et de violence ? La rousse prit une chaise et s'assit pour lui répondre, tout en prenant un Mrmoum.

- Je me nomme Ava Rox, une des noble de la planète Terre. Je suis ici pour rester avec l'un des sangraves du nom de Shinzô. C'est mon petit ami, et pour rester près de lui le plus souvent possible je me suis fait engager comme sangrave. Et ouin je ne suis pas comme les autres sangraves qui sont venu ici pour le seul but de devenir plus fort où même de soulager des pulsions meurtrières. Non, je suis ici par amour. Voila tu sait tout.

Elle laissa le temps a Mathéo de digérer sa réponse, elle croqua dans le Mrmoum. Mmm, qu'elle gout esquis. C'était doux et sucré, un peu comme les pêches de la Terre mais en meilleure. Ava termina le fuit en quelque seconde puis finit par lui retourner la question.

- Et toi Mathéo, que fait tu ici ?




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t800-ava-rox#14698
Mathéo K. Milahne


avatar

Age du personnage : 14 ans

Métier : Esclave | Espion | Assassin | Voleur contre mon gré pour le compte de Magister...
Résidence : Tu peux toujours essayé d'aller là où je suis, le problème c'est que je n'y serais plus...
Dans le sac : Vivre à en crever


MessageSujet: Re: Vivre sa vie, même la nuit. [PV Ava Rox ]   Dim 12 Sep 2010 - 13:38

    La sangrave prit une chaise et attrapa lestement un Mrmoum. Je pris donc place à ses côtés, m'interdisant cependant le luxe de manger. Je posais mes yeux brillants encore de l'innocence de l'enfance sur cette jeune femme à la chevelure de feu et aux yeux bleus. Oui qui était-elle?

    -" Je me nomme Ava Rox, une des noble de la planète Terre. Je suis ici pour rester avec l'un des sangraves du nom de Shinzô. C'est mon petit ami, et pour rester près de lui le plus souvent possible je me suis fait engager comme sangrave. Et ouin je ne suis pas comme les autres sangraves qui sont venu ici pour le seul but de devenir plus fort où même de soulager des pulsions meurtrières. Non, je suis ici par amour. Voila tu sait tout."

    Une noble de la planète Terre? C'est à dire que sa famille était au dessus des autres. Des gens privilégiés. Comme à Omois. Enfin je crois. Car au Lancovit, si je me souviens bien, cela n'existe pas. Je ne sais pas, je ne sais plus. J'ai la mémoire un peu confuse. En fait j'ai plutôt une mémoire sélective. Je me souviens parfaitement des entraînements et des leçons à l'académie des Voleurs Patenté du Lancovit, je me souviens de ma mère et de ses remarques affectueuses, de l'humour pourris de mon père, mais qui nous faisait bien rire quand même... Mais les décors s'effacent, et les années aussi. Je la regardais étrangement. Pas méchamment, mais étonné. Par amour... Quelqu'un ici connaissait donc l'amour? Oui bon, Magister est amoureux, et d'autre aussi, mais c'est différent. Moi je me souviens de l'amour de mes parents, et c'est autre chose, c'est inconditionnel, et pur. Comme celui d'Ava je pense... Evidement elle me retourne la question. Je prend le temps de réfléchir, de sonder mes souvenirs et de les remettre en place. Mais de toutes façons, je sais parfaitement comme j'ai attéris ici.

    -" Mes parents étaient des représentants du Lancovit, mais également des espions et des guerriers. Un jour, je venais d'avoir douze ans, on leur a demandé d'emmener des elfes soldats du Lancovit et des Mages pour débusquer la forteresse grise avec certains renseignements. On avait presque réussis. Mais j'ai fait de la magie, trop de magie. Alors les sangraves sont venus et ils ont tué tous le monde. Sauf moi. Magister me trouvait intéressant du fait que j'ai en moi du sang de vampyr, d'elfe, de sorcelier. Pendant les premiers mois de mon arrivée ici, il y a deux ans environ, j'ai été cobaye. Puis Magister a décidé d'utiliser mes talents de voleur patenté et d'assasin, tout en me mettant à son service en tant... qu'esclave."

    J'avais ainsi raconté mon histoire, et même avouer que j'avais été à l'académie des voleurs patenté, en suivant la logique j'étais Lancoviens, que j'avais douze ans à l'époque de ma venu, et que maintenant donc, plus deux ans de vie ici, j'en avais quatorze. Egalement, je n'étais pas là de mon plein gré. Et ça, ça changeais pas mal de choses.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mysteryorphanage.forumperso.com/
Ava Reikon Rox


avatar

Age du personnage : 23 ans

Familier : Rubis, oiseau (Cardinal Rouge), mort
Couleur de magie : Anciennement vert, noir désormais
Niveau de magie :
  • Plutôt élevé
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé
  • Elevé


Métier : Officiellement apprentie de Shinzô, ce qui n'est pas vraiment un métier en soit
Résidence : Sur Terre, en fuite.
Dans le sac : Des poignards, une dent de dragons, son épée : Espoir, sa bague de fiancaille...

Affinités : Shinzô : Le plus grand amour de sa vie et père de son enfant.

Shinishi : Son fils, le deuxième amour de sa vie.

Magister : Pour le peu de fois où elle l'a rencontré, elle ressent pour lui autant de mépris que de la crainte. Elle ignore qu'il a disparu.

MessageSujet: Re: Vivre sa vie, même la nuit. [PV Ava Rox ]   Dim 12 Sep 2010 - 17:29

Et c'est ainsi que Mathéo se confia à elle, il lui expliqua une partie de son enfance. Comme quoi ses parents ,représentants du Lancovit, espions et guerriers a plein temps avaient cherchés avec un bon nombre d'elfe ainsi que quelques mages du lancovit la forteresse grise et malheuresement pour eux il l'avait trouver. Sa leurs a couté la mort, pauvre gamin il avait perdu ses deux parents et en plus c'était a cause de lui. Son histoire aurait pus faire partit d'un compte. Exemple, il était une fois un petit garçon de douze ans du nom de Mathéo qui utilisa ses pouvoirs au moment où il ne le fallait pas se qui couta la vie de ses parent. Ils furent tuer par des sangrave et comble de malchance Mathéo devient l'esclave des meurtrier de ses parents. Ava se rendit soudain compte d'une chose, si le meutre de ses parent avait eu lieux alors qu'il n'avait que douze et qu'il était rester esclave de magister pendant deux ans en fesant le décompte il avait... quatorze ans ! Mathéo n'était pas si jeune que ça fin de compte, il n'avait que quatre ans de différence avec la rousse.

- Voleurs patenté ? Mais tu n'a que quatorze ans ! Woua... Enfin, je se que je veux dire c'est que tu est très jeune pour être voleure. Je t'admire Mathéo. Par contre je suis désoleer pour tes parents, c'était surement des gens bien.

Elle fit un pause puis réalisa une nouvelle chose, il lui avait raconté sa vie mais elle ne lui avait rien dit du tout sur ses parents. Ava déçida de lui raconter elle aussi une partit de sa vie.

- Mes parent mon abandonné à l'âge de treize ans, c'était des nonsos et en voyant mes pouvoirs il prirent peur. Le lendemain, après ma première utilisation de mes pouvoirs, je me retrouva seul dans le manoir familial. Il était partit se cacher espèrant que je partirait les chercher. Ce que je fit, évidement. Je me retrouva avec je ne sait quel miracle sur AutreMonde. Je rencontra un dragon qui m'apprit a utiliser mes pouvoirs ensuite je rencontre Shinzô trois ans plus tard. il aviat tuer d'un simple mouvement le BSH qui voulait ma peau depuis je reste avec lui. Il m'apprend le maniment d'Espoir, mon épée, et c'est comme ça que je suis devenu amoureuse de lui et sangrave par la même occasion.

Elle rajouta les larmes au yeux:
- J'ai retrouvé mes parents, il était retouné dans le manoir familial après mon départ. J'ai eu des explications avec eux. Il m'expliquèrent qu'il avait eu peur de moi, et qu'il ne souhaintait plus qu'une chose ses que je dispraisse de leurs vie. Mes parent sont des monstres, je t'envie d'avoir eu des parents aimant.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t800-ava-rox#14698
Mathéo K. Milahne


avatar

Age du personnage : 14 ans

Métier : Esclave | Espion | Assassin | Voleur contre mon gré pour le compte de Magister...
Résidence : Tu peux toujours essayé d'aller là où je suis, le problème c'est que je n'y serais plus...
Dans le sac : Vivre à en crever


MessageSujet: Re: Vivre sa vie, même la nuit. [PV Ava Rox ]   Dim 12 Sep 2010 - 18:51

    Elle s'étonna de mon âge. Ses yeux s'étaient agrandis. Oui je ne fais pas vraiment mon âge, c'est sûr... Et Ava me dit m'admirer d'être voleur patenté. Je souris légèrement, en fait je n'avais pas encore la mention. Passant ma main dans mes cheveux assez long, plus par habitude qu'autre chose, je la regardais pensivement. Il fallait que je lui avoue ne pas être encore voleur patenté. Je n'avais pu décroché le diplôme, vu qu'il me restait trois ans au moins, si tout ce passait bien, à étudier avant de la passer, quand Magister m'a enlevé. Mais il est vrai que le maître des sangraves m'a dispensé du même genre d'entraînement, ce qui fait que, logiquement, je n'aurais pas d'année à rattraper si imaginons, je reprenne le cours de ma vie.

    -" En fait je ne suis pas encore voleur patenté. Mais logiquement il me reste un an avant d'avoir le diplôme. Cela n'empêche pas Magister de m'utiliser."

    Oui je ne suis pas voleur patenté, ou du moins pas encore, mais étant un peu elfe, un peu vampyr et un peu sortcelier, et également petit, je suis doué. Le sang d'elfe m'apporte la vivacité, la force et la souplesse, le sang de vampyr me donne le pouvoir d'être chauve-souris ou loup, celui de sortcelier m'apporte la magie et le fait d'être petit et agile fait que je me dissimule très facilement. Appliquant le principe du donnant donnant, la jeune fille rousse me raconta également son histoire. Pas plus joyeuse que la mienne au final. Ici sur AutreMonde rares sont les vies qui n'ont rien de compliqué.

    -" J'ai retrouvé mes parents, ils étaient retournés dans le manoir familial après mon départ. J'ai eu des explications avec eux. Il m'expliquèrent qu'il avait eu peur de moi, et qu'ils ne souhaitaient plus qu'une chose ses que je disparaisse de leurs vie. Mes parents sont des monstres, je t'envie d'avoir eu des parents aimants."

    J'hoche doucement la tête. Mes parents à moi étaient des gens honnête et généreux. En tant que conseillé et représentant du Lancovit, nous étions socialement plutôt bien placé. Alors la vie que je menais était belle et douce. Maintenant c'est un peu le contraire. Mais la vie ne peut pas être parfaite. Chacun son tour de souffrir. Et pour le moment apparemment c'était le mien.

    -" Je suis désolé..."

    Je me levais lentement et de mes petits doigts j'essuyais avec tendresse la larme qui perlait le long de sa joue. J'eus un sourire compatissant. Oui chacun son tours de souffrir. Reprend toi Ava, l'amour t'attend. Au final tu as raison, qu'il soit ou non du "mauvais" côté, cela reste l'amour.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mysteryorphanage.forumperso.com/
Ava Reikon Rox


avatar

Age du personnage : 23 ans

Familier : Rubis, oiseau (Cardinal Rouge), mort
Couleur de magie : Anciennement vert, noir désormais
Niveau de magie :
  • Plutôt élevé
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé
  • Elevé


Métier : Officiellement apprentie de Shinzô, ce qui n'est pas vraiment un métier en soit
Résidence : Sur Terre, en fuite.
Dans le sac : Des poignards, une dent de dragons, son épée : Espoir, sa bague de fiancaille...

Affinités : Shinzô : Le plus grand amour de sa vie et père de son enfant.

Shinishi : Son fils, le deuxième amour de sa vie.

Magister : Pour le peu de fois où elle l'a rencontré, elle ressent pour lui autant de mépris que de la crainte. Elle ignore qu'il a disparu.

MessageSujet: Re: Vivre sa vie, même la nuit. [PV Ava Rox ]   Dim 12 Sep 2010 - 19:27

Ava était en train de replonger dans la haine et la tristesse. La vie était si injuste, elle n'avait rien demander. Elle n'avait pas demander a ce que ses prants et peur d'elle. Ils étaient des monstres, mais bizarrement ils l'avaient beaucoup aimer avant que ses pouvoirs n'aparaisse. Aurait-elle du cacher ses pouvoirs pour vivre heureuse avec ses deux parents ? Pour pouvoir vivre heureuse sur Terre loin de la guerre d'AutreMonde ? Peut-être, mais trop tard on ne pouvait changé le passé. Prenons le point possitif, si Ava n'avait pas quitté la Terre pour AutreMonde elle n'aurait jamais rencontrer l'amour. Mathéo essuya tranquillement, avec douceur et tendresse une des larmes qui avait coulait des yeux bleu azur de la sortcelière. Ava sourit doucement, elle s'était fait un ami dans se monde de brute.

- Merci. Murmura t-elle.

Elle se leva de table et s'approcha de la porte, il devait être environs trois heures du matin. Elle avait encore une ronde a afire et le petit -pas si petit que ça- devait retourner voir l'imbécile de sangrave qui lui avait demander de la nourriture.

- Aller je retourne a mon travaille, je te souhaite une bonne nuit Mathéo. Prend soin de toi et n'oublie pas ceci : Je serais toujours là pour toi.


Ava n'avait pas le coeur a rester avec lui, elle devait pensé a autre chose et oublier ses parent du moin pour le moment. Elle traversa la porte et s'enfonça dans les ténerbe de la nuit. Direction la partit ouest du chateau.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t800-ava-rox#14698
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vivre sa vie, même la nuit. [PV Ava Rox ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vivre sa vie, même la nuit. [PV Ava Rox ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ? nuit tu me fais peur, nuit tu n'en finis pas.
» Une nuit dans le blizzard. Cauchemard ou début d'un rêve ? [Médée]
» Nuit de Noce
» La nuit du renouveau.
» Faut bien trouver une occupation... [ PV : Patte d'Hiver ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tara Duncan : Le Forum RPG :: Autremonde :: RuinesRuines :: Le Crépuscule des Ombres-
Sauter vers: