AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Tara Duncan : Le Forum RPG :: Autremonde :: OmoisOmois :: Tingapour :: Le Palais de l'ImpératricePartagez | 
 

 Au détour d'un couloir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Assia


avatar

Age du personnage : 25

Résidence : vagabonde entre ici et là bas

MessageSujet: Au détour d'un couloir   Mar 9 Nov 2010 - 19:16

Un après-midi banale, tout le monde vaquait à ses occupations. Enfin ceux qui en avaient. Je me rendis au palais, dans la partie accessible aux visiteurs, et m’émerveillait encore une fois de la beauté des lieux. Même si j’étais déjà depuis pas mal de temps installé à Tingapour, je ne suis pas venue beaucoup dans ce magnifique palais. Après tout qu’aurai-je à y faire ? Ayant pour le moment conservé le secret concernant mes liens de parenté avec la puissante impératrice, je n’avait jamais le courage d’aller la voir et je crois que sans l’aide du destin, ça n’arriverait jamais. J’étais bien trop timide pour cela et puis j’avais souvent entendu qu’elle était assez….spéciale. Je me baladais donc, mon médaillon doré en forme de violon autour du cou, par-dessus celui que j’avais depuis ma naissance, donné par ma mère biologique. J’avais été tout étonné de ne plus pouvoir incanter et à la place avoir ce médaillon. Jouer de la musique pour pouvoir faire de la magie, si c’était une blague elle n’était pas drôle ! Je ne regardais pas vraiment ou j’allais, trop absorbé dans ma contemplation et finalement m’aperçut que je ne reconnaissais plus les lieux. J’étais donc perdue….encore une fois ! C’est en soupirant que j’essayais de retrouver mon chemin, mais tout ce que je ne réussis à faire, c’est de me perdre un peu plus. J’avais un très mauvais sens de l’orientation xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aline Shannon


avatar

Age du personnage : 13

Métier : aventurière sans avenir... ou future jourstaliste ?
Résidence : Omois
Dans le sac : interroger les gens jusqu'à leur mort... eh oui, elle est démoniaque, dasn son genre !


MessageSujet: Re: Au détour d'un couloir   Mer 10 Nov 2010 - 13:10

Aline voyait une pauvre perdue dans les ténèbres. Perdue, ça se voyait, car c'est bizarre, mais lorsqu'on ne connaît pas les lieux, on marche différemment, d"un pas moins sûr. Aline étant de très mauvaise humeur, elle ne s'en soucia pas. Son familier avait osé... Il était allé picorer la tête de l'impératrice. Mais à sa blague, au lieu de rire, Aline avait subi la colère magistrale de la propriétaire des cheveux arrachés dans le bec de l'oiseau. Elle avait emprisonné son familier, enfin attaché, et il était obligé de marcher comme s'il n'avait pas d'aile, car il portait autour du coup un truc non-identifiable, mais très lourd qui l'empêchait de s'envoler. Pour l'oiseau, c'était le pire des châtiment. Pour Aline, avec son humeur exécrable, il pouvait s'estimer sauf, car elle l'aurait fait bouillir ligoté à petit feu (d'un petit millier de degré seulement). Mais elle s'était retenue, pensant à la S.P.F., la Société Protectrice des Familiers, car l'oiseau avait dit qu'il y était allé et qu'on lui avait lancé un sort pour savoir s'il était vivant ou mort, et que quand il mourrait, elle aurait toute l'organisation de la S.P.F. à son dos. Donc, prudente elle ne l'avait "que" attacher en l'empêchant de voler. Mais elle se demandait si la S.P.F. n'était pas une invention venant de l'esprit du familier pour se défendre, s'inspirant de la S.P.A. française.

Elle avançait, pensant à tous les moyens de tuer, assassiner, arracher les plumes de son familier. L'oiseau avait l'habitude. Il la connaissait. Au fond d'elle, elle ne le ferait pas sans remords.

Craccc !
Son familier s'était libéré de son poids autour du cou. Elle n'eut pas le temps de faire un seul geste qu'il cassait la corde qui le liait au poignet d'Aline, qui, effarée, essaya en vain de l'en empêcher en secouant son bras dans tous les sens.

* Je suis libre ! Enfin !*
*Oui, mais pas pour longtemps !*


Son familier vola vite et à hauteur de tête. Aline courut pour le rattraper, difficilement et moins vite à cause de ses talons. En chemin, Tomy, son familier, arracha quelques cheveux d'une jolie couleur blonde. Sans faire exprès, d'après ce qu'il lui disait dans sa tête. Mais Aline ne le croyait pas.

- Excusez-le, il est d'une humeur exécrable aujourd'hui, dit-elle d'un ton humble.

Son familier avait stoppé sa course et regardait d'un air désolé, mais cependant c'était de la comédie d'après Aline. C'était un carnage. La coiffure était totalement... décoiffée, il n'y a pas de mot plus descriptif.


Compte en pause... Je ne fais des rps qu'avec mon autre compte Anna Dr'til.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisbeth'tylanhnem*


avatar

Age du personnage : Cherche sur Wikipédia.

Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Imperatrice d'Omois
Résidence : Les scoops vous tiennent au courant, non?
Dans le sac : Par ce que tu crois que je vais te le dire ?

Affinités : Mary Williams : Rivale. Bitch sournoise et encore plus capricieuse que moi.
Timothy Wallander : Amour. Décédé il y a peu.
Calista Manticore : Connaissance. Je l'ai sauvée d'une folle furieuse de vampyre BSH.
Birthday : Haine. Il a tué l'homme que j'aimais.
Assia: Ma soeur.
Dylinrae: Exaspération. Que dire de plus? Elle m'a sauvée je la respecte, mais entre ses expériences de droguée et ses remarques déplaisantes . . .
Alvina: Connaissance. Elle travaille sous mes ordres avec sa meute.


MessageSujet: Re: Au détour d'un couloir   Mer 10 Nov 2010 - 18:53

L'Impératrice se promenait dans son palais. Tous les évènements récemment survenus avaient . . . chamboulé son empire. Du coup, elle avait énormément de travail à faire pour tenter de stabiliser tout ca . Mais il faut dire que dans le palais impérial, se concentrer était une tache difficile. En effet, les Omoisiens ,tous obligés de faire appel à un instrument de musique pour pouvoir lancer des sorts , s'en donnaient à cœur joie, et son palais n'était pas épargné par la terrible cacophonie qui ébranlait Autremonde. Heureusement, certains Autremondiens savaient très bien jouer de leur instrument, à tel point qu'il en devenait agréable d'entendre le son de cette musique...lorsque celle-ci n'était pas étouffée par une dizaine d'autre. Elle allait finir par devenir sourde, fichu démon.

Les instruments de musiques présents dans des médaillons dorés n'étaient pas les seuls 'changements' qu'on pouvait remarquer. Les Autremondiens avaient aussi subi des . . . transformations physiques. Comme Magister alias Magistrouille ou encore Tara . . . transformée en aubergine. Lisbeth n'était pas en reste bien qu'elle s'estimait contente de son sort. Ses cheveux étaient devenus blancs et sa peau était maintenant diaphane. Ses yeux aussi, étaient devenus si blancs que ses pupilles disparaissaient presque.Le seul élément qui différait un peu du reste trop blanc à son gout était le médaillon doré , représentant une flûte à bec, pendant à son cou.
Même si ses cheveux étaient blancs, elle ne supportait pas vraiment qu'on les lui arrache comme l'avait fait le familier d'une gamine quelques temps avant. . . Lisbeth n'avait pas vraiment apprécié.

C'est donc en s'avançant dans son palais que Lisbeth fit une rencontre improbable. Devant-elle se trouvait une femme qui était de toute évidence perdue dans son palais. Elle aussi avait une mèche blanche sur ses cheveux blonds, caractéristique des descendants de Demiderus, ce n'était pas très étonnant car cette mèche était devenue une véritable mode sur Autremonde, mais ce qui frappait vraiment Lisbeth c'était sa ressemblance avec l'inconnue. Oui la magie pouvait y être pour quelque chose, mais à ce point . . . L'Impératrice devint curieuse et avança vers l'inconnue pour lui parler, lorsque la gamine à l'oiseau qui aimait arracher ses cheveux apparurent. Le familier justement en profita pour arracher quelques cheveux blonds de l'inconnue. Lisbeth leva les yeux au ciel avant de continuer de s'avancer vers eux.

-Excusez-le, il est d'une humeur exécrable aujourd'hui,


-Votre oiseau ne sait vraiment pas se tenir . . . fit-elle d'un ton sec.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Assia


avatar

Age du personnage : 25

Résidence : vagabonde entre ici et là bas

MessageSujet: Re: Au détour d'un couloir   Mer 10 Nov 2010 - 20:01

Perdue ça oui je l’étais ! Et impossible pour moi de retrouver mon chemin, il allait falloir que je demande à quelqu’un de m’indiquait où je devais aller pour pouvoir sortir, parce que moi, je n’en avais pas la moindre idée. J’entendis un oiseau voler puis tout se passa très vite. L’instant d’après, j’avais mal aux cheveux qui étaient complétement ébouriffé. Je n’avais absolument pas vue l’impératrice se diriger vers moi, sinon je crois que je n’aurais même plus osé bouger !

Hey mais aie ça va pas non ?


Je lançais un regard assassin à l’espèce de volatil survitaminé et à sa propriétaire tout en remettant mes cheveux en place. Bon je n’étais pas coiffé mais quand même ! S’il était d’aussi mauvaise humeur peut être qu’il valait mieux l’enfermer dans une cage ! Mais je n’eus pas le temps de répondre qu’une voix derrière moi le fit à ma place et cette voix je la reconnaîtrais entre toutes. Je tournais la tête vivement, et vit avec stupeur que l’impératrice nous avait rejoint. Je ne la reconnaissais qu’as peine, mais il est vrai que cette stupide magie avait joué des tours as pas mal de personne, changeant un peu voir beaucoup leur physique. Moi je n’avais pas à me plaindre, je n’avais à subir que des citrouilles sur mes bras et les épaules. De près elle était quand même encore plus impressionnante. je la saluait donc poliment

majesté...

Je me tournait ensuite vers la propriétaire de l'oiseau

J’espère qu’il n’est pas comme ça tous les jours….

Je lui adressait finalement un sourire . Je ne savais pas s’il l’avait fait exprès ou non mais en tout cas je n’étais pas rancunière !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Calista Manticore


avatar

Age du personnage : 16 ans

Couleur de magie : Argenté
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Apprentie Voleuse Patentée Lancovienne, pleureuse professionnelle & malchanceuse éternelle
Résidence : Un appartement à Travia, &, occasionnellement, un autre à Tingapour
Dans le sac : Des poignards tranchants, des fioles diverses, des crayons de couleurs mal taillés, un stylo qui ne marche plus, une boule de cristal plutôt récente, une carte d'AutreMonde, des épingles, des mouchoirs, des bouts de papier qui trainent, des outils de Voleuse, un bloc-note, des élastiques, des barrettes, des bonbons à la menthe, des chewing-gums et des Kidikois. Oui, mon sac, c'est un peu la caverne d'Ali Baba.

Affinités : . . . Haru ? Haru, t'es là, c'est bien toi ?
Tu me laisseras pas, hein, tu partiras pas ?
Dis-moi que tu m'abandonneras pas.

MessageSujet: Re: Au détour d'un couloir   Jeu 11 Nov 2010 - 17:54

Cally était entrée pour un peu de calme. Dis donc, dehors, les instruments, ça y allait ! Mais à l'intérieur, c'était encore pire... Bon bon bon. Il fallait espérer que cette situation se termine vite, parce qu'elle avait vraiment l'air d'un clown avec toutes ces couleurs et ces ronds sur ses joues ! La seule consolation qu'avait Calista, s'était de se dire que même les plus puissants étaient... ridicules et faisaient rire le peuple. Magister, que tout le monde craignait, était aujourd'hui la risée de tous avec son air de... Citrouille. Quant à Tara Duncan, l'Héritière Impériale d'Omois elle oscillait entre la grappe de raisin géante et l'immense aubergine. Magistrouille & Taraisin/Taraubergine, voilà ce qu'étaient leurs surnoms. Plutôt ridicule, n'est-ce pas ? Mais bon, si elle, elle aurait dû avoir un surnom, ça aurait été Calisclown, alors...

Bref. C'était le bazar total dans le Palais. Les gens criaient, piaillaient, appelaient leur mère... C'étaiy pathétique. Enfantin. La cour d'Omois était-elle si puérile ? Mais il fallait que les courtisans se remuent, bon sang ! Ils étaient des sortceliers, des êtres doués de magie, il fallait qu'ils agissent au lieu de rester planter là à gémir comme des bambins ! Un peu de calme, MERCI ! Aaah, parfois les adultes avaient encore moins de maturité qu'elle, c'était inquiétant ! Où allait AutreMonde si la planète était remplie d'idiots ?

Cally fut interrompue dans sa tirade par un petit cri et des réprimandes :


Hey mais aie ça va pas non ?


Non ça n'allait pas, la planète était transformée, les gens avaient des instruments pour se servir de la magie et... Attendez, mais elle ne lui parlait pas à elle ?


- Excusez-le, il est d'une humeur exécrable aujourd'hui


C'était une jeune sortcelière, d'à peu près l'âge de Cally, qui avait prononcé ces paroles d'un ton désolé. Au-dessus d'elle, un oiseau regardait une jeune femme blonde d'un air... stupéfait, contrit, désolé ? Quel que soit l'expression qu'il avait, de toute manière, elle semblait être feinte...


Votre oiseau ne sait vraiment pas se tenir . . . fit une voix d'un ton sec et cassant.



Une minute... Elle avait déjà entendu cette voix... C'était... Elle se retourna et réprimé un petit cri. C'était... un fantôme ? Ou une victime des transformations. Mais soudain, gling ! dans son crâne, cette voix, c'était celle de Lisbeth'tylanhnem, l'Impératrice d'Omois !

Ah ouais. Super. Les puissants de ce monde se retrouvaient en cucurbitacées, en fruits de vigne ou en apparition fantomatique. Très crédible...


majesté...



Bah, elle faisait quoi la blonde ? Elle savait pas s'incliner ? L'Impératrice allait sûrement la reprendre très vite...


- Votre Majesté Impériale... fit Cally en se courbant en avant.


J’espère qu’il n’est pas comme ça tous les jours….


Elle parlait à qui ? Aaah, sûrement à la sortcelière à l'oiseau ! Elle sourit gentiment à celle à qui elle parlait. Quoi qu'il aie fait, elle n'était pas très rancunière !


En la détaillant de bas en haut, Cally remarqué une chose étrange... Elle ressemblait beaucoup à l'Impératrice quand elle était, disons, "normale". Cheveux blonds, mèche blanche - bon, ça, toutes les courtisanes le faisait - et ces traits du visage... C'était... troublant.

- Eh bien, c'est la cacophonie ici... fit Calista en entendant les fausses notes et les atroces mélodies qui venaient des couloirs attenants.


CALLY Ϟ
« Vivre à en {voir ses proches} crever »

“Mon malheur passe mon espérance : Oui, je te loue, ô ciel, de ta persévérance. Appliqué sans relâche au soin de me punir, Au comble des douleurs tu m'as fait parvenir. Ta haine a pris plaisir à former ma misère; J'étais né pour servir d'exemple à ta colère, Pour être du malheur un modèle accompli. ” ▬ Andromaque de Racine, acte V scène 5


avatars (c) SPOTLESS MIND, Brain Damage, Cyrine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t3957-cally-990-all-that-you-touch-tumbles-down http://tara-duncan.actifforum.com/t1060-calista-manticore
Aline Shannon


avatar

Age du personnage : 13

Métier : aventurière sans avenir... ou future jourstaliste ?
Résidence : Omois
Dans le sac : interroger les gens jusqu'à leur mort... eh oui, elle est démoniaque, dasn son genre !


MessageSujet: Re: Au détour d'un couloir   Lun 15 Nov 2010 - 21:50


Aline avait beaucoup de chance que l'inconnue blonde ne lui en veuille pas. En revanche, elle ne savait pas ce qu'elle devait penser de la présence de l'impératrice. Elle préféra répondre à la nouvelle venue, probablement la seule brune (autre qu'elle) présente, plutôt que d'y réfléchir :

- Oui, il y en a qui ne savent même pas jouer... Moi, je ne sors pas mon instrument, vu que je ne sais pas en jouer (ou plutôt ne veut pas montrer son minuscule pouvoir devant les autres), et je vis très bien sans magie durant quelques jours. Bon, c'est sûr que si ça dure, je ne vais pas aimer, mais là, ça va.

Elle lui adressa un sourire, le même que lui avait adressé la "non-rancunière".

Elle se rendit alors compte qu'elle n'avait pas salué la Majesté impériale. Elle se retint de le faire, espérant qu'elle ne le remarque pas, ou ne lui en veuille pas (mission impossible...). Elle avait fait comme si elle n'avait pas entendu son commentaire blessant. Son oiseau, lui, affichait un air d'enterrement, honteux. Aline le caressa pour le consoler

*Je ne t'en veux pas, tu fais moins de dégâts qu'hier*
*ça, c'est de la pitié. Je n'ai pas besoin de la pitié des autres.*


Tomy se libéra de ses bras et s'envola, allant sûrement aux jardins.


Compte en pause... Je ne fais des rps qu'avec mon autre compte Anna Dr'til.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisbeth'tylanhnem*


avatar

Age du personnage : Cherche sur Wikipédia.

Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Imperatrice d'Omois
Résidence : Les scoops vous tiennent au courant, non?
Dans le sac : Par ce que tu crois que je vais te le dire ?

Affinités : Mary Williams : Rivale. Bitch sournoise et encore plus capricieuse que moi.
Timothy Wallander : Amour. Décédé il y a peu.
Calista Manticore : Connaissance. Je l'ai sauvée d'une folle furieuse de vampyre BSH.
Birthday : Haine. Il a tué l'homme que j'aimais.
Assia: Ma soeur.
Dylinrae: Exaspération. Que dire de plus? Elle m'a sauvée je la respecte, mais entre ses expériences de droguée et ses remarques déplaisantes . . .
Alvina: Connaissance. Elle travaille sous mes ordres avec sa meute.


MessageSujet: Re: Au détour d'un couloir   Mer 17 Nov 2010 - 19:00

majesté...J’espère qu’il n’est pas comme ça tous les jours….

Lisbeth lui lança un regard perçant. Ne pas respecter le protocole pouvait . . . couter cher à cette femme. Mais enfin, l'Impératrice avait bien d'autres choses à faire . Cette femme n'était pas très rancunière. De physique elle lui ressemblait beaucoup, mais de morale il y'avait certainement tout un monde. Enfin du moins elle supposait, car cette jeune femme avait l'air calme et charmante. D'ailleurs elle allait le voir tout de suite, Lisbeth s'apprêtait à lui poser la question qui la démangeait, c'est à dire pourquoi lui ressemblait-elle temps, lorsqu'elle fut de nouveau saluée. Cette fois par une jeune fille qui avait tout l'air d'une voleuse patentée.

Votre Majesté Impériale... fit la jeune fille en s'inclinant.

Lisbeth marqua son approbation par un sourire destiné à la nouvelle venue.

- Eh bien, c'est la cacophonie ici...

Ça elle ne lui faisait pas dire. Il fallait absolument régler ce problème au plus vite. Le mécontentement des gens se faisait de plus en plus ressentir, les seuls pour qui le soleil brillait un peu plus fort, étaient les professeurs de musique et les musiciens en herbe. Ou encore d'autres imbéciles heureux qui s'amusaient follement avec leurs nouveaux joujoux... Lisbeth ne put s'empêcher de pousser un grand soupir. Elle était de plus en plus exaspérée depuis ce matin.

- Oui, il y en a qui ne savent même pas jouer... Moi, je ne sors pas mon instrument, vu que je ne sais pas en jouer, et je vis très bien sans magie durant quelques jours. Bon, c'est sûr que si ça dure, je ne vais pas aimer, mais là, ça va.


Excellent choix. Lisbeth fit mine de ne pas avoir remarqué que la brunette ne l'avait pas saluée. Ils étaient ligués, tous, ou quoi? Son familier paraissait honteux ? Ce dernier ne s'attarda pas et s'envola autre part. Vers les jardins peut-être . . .
Lisbeth reporta enfin son attention sur la femme qu'elle voulait aborder.

- Donc, je me demandais . . . Je me disais plutôt que vous me ressembliez beaucoup dame . . .?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Assia


avatar

Age du personnage : 25

Résidence : vagabonde entre ici et là bas

MessageSujet: Re: Au détour d'un couloir   Mer 17 Nov 2010 - 22:04

Je sus au regard perçant de l’impératrice que j’avais gaffée. Je ne m’étais pas incliné devant elle, je n’avais pas respecté le protocole ce qui m’attirait les foudres de son regard. Et bien tant pis ! Tant que je n’étais pas changé en spatchoune tout allait bien ! Quoi que ce regard froid me fasse un peu mal au cœur, je n’aimais pas que l’on soit en colère contre moi ! Je m’attendais à une remarque, mais rien ne vint, tant mieux…enfin je crois !
Et puis un clown…pardon une jeune fille fit son apparition. Il y en avait qui étaient vraiment pas aidé avec toutes ces transformations. Mais bon ce n’était pas la pire non plus quand on pensait a tara, l’héritière impériale ou magistrouille ! Je retins un fou rire qui menaçait de franchir mes lèvres et me forçait à respirer calmement. Ce n’était vraiment pas le moment de rire, surtout que cette jeune fille le prendrait mal. Elle salua l’impératrice qui lui adressa un sourire. Mais euuuuu ce n’est pas juste ! Alors là je suis vraiment jalouse ! En regardant Lisbeth un peu plus attentivement, je m’aperçus que nous n’avions pas du tout le même caractère ! Bon je ne la connaissais pas assez pour rester ferme dans mes propos mais elle avait l’air d’une personne sérieuse à l’extrême, qui ne devait pas rire beaucoup, mais aussi hautaine apparemment…et je ne sais pas trop quoi d’autre alors que moi j’adorais rire, m’amusait et envoyait balader les responsabilités et les choses trop ennuyeuses !
Ah enfin quelqu’un qui s’abstenait de jouer tout comme moi, c’était rare dans ce palais ! le volatil partit je ne sais où, surement arracher d'autres cheveux et qui sait en faire peut etre une collection! Je restais silencieuse, comme une enfant boudeuse jusqu’as ce que l’impératrice se tourne vers moi et aborde le sujet de notre troublante ressemblance. Aie aie aie que dire ? Que faire ? J’eus un coup de chaud tout d’un coup et je ne réfléchis pas vraiment à ma réponse. Elle sortit toute seule de mes lèvres.


Assia…appelez-moi Assia ! Et la magie a changé bien des gens….je ne pense pas que cette ressemblance soit aussi frappante que cela…

Je rivais mon regard au sien en soulevant un sourcil. Non non Je ne ressemblais pas à un fantôme moi ! Moi me moquer d’elle ? Jamais, au grand jamais….quoi que un tout petit peu, mais ce n’était pas réellement méchant. Je n’aimais pas que l’on me regarde de travers c’est tout. A force j’allais vraiment finir transformer en spatchoune, il fallait vraiment que j’arrête !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aline Shannon


avatar

Age du personnage : 13

Métier : aventurière sans avenir... ou future jourstaliste ?
Résidence : Omois
Dans le sac : interroger les gens jusqu'à leur mort... eh oui, elle est démoniaque, dasn son genre !


MessageSujet: Re: Au détour d'un couloir   Jeu 18 Nov 2010 - 20:15

- Donc, je me demandais . . . Je me disais plutôt que vous me ressembliez beaucoup dame . . .?

La touriste perdue dans le palais allait discuter calmement de sa tenue avec l'impératrice. Enfin, de son apparence tout court. C'était vrai qu'elle avait pris l'apparence de l'impératrice, sans le vouloir.

Aline regretta l'absence de son familier. Elle essaya de lui parler dans sa tête, mais il avait rompu sa connexion avec elle. Elle voulait aller le rechercher dans les jardins, mais elle n'allait pas partir comme ça, devant l'impératrice, ce serait un crime de lèse-majesté. Et elle ne l'avait pas salué, alors ça suffisait pour aujourd'hui (c'était même trop). Elle fit mine de regarder le décor.

Assia…appelez-moi Assia ! Et la magie a changé bien des gens….je ne pense pas que cette ressemblance soit aussi frappante que cela…


La magie avait changé bien des gens... Pour ça, Assia avait raison. Elle n'avait plus la même taille, elle était plus grosse, et elle s'était refait une teinture pour cacher sa couleur de cheveux maintenant blonde naturellement. Elle détestait avoir les cheveux blonds, car elle trouvait que ça ne lui allait pas.

- Normalement, tu es comment ? Tu avais aussi les cheveux blonds ?


Elle voulait savoir, car après tout, elle ne savait pas si elle avait tellement changé, Assia, comparé à elle.


Compte en pause... Je ne fais des rps qu'avec mon autre compte Anna Dr'til.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Assia


avatar

Age du personnage : 25

Résidence : vagabonde entre ici et là bas

MessageSujet: Re: Au détour d'un couloir   Mar 15 Mar 2011 - 13:13

[HJ je répond pour relancer le Rp mais ce n'était pas a moi de le faire vu que j'ai répondue juste avant Aline. désolé c'est très court mais je ne savait pas quoi répondre xD]

Je voyais bien qu’Aline regrettait l’absence de son familier, mais elle n’osait pas partir. C’était sans doute plus sage de rester. J’avais appris depuis longtemps qu’il ne valait mieux pas vexer son altesse impériale. Ceux qui s'y sont déjà risqué ne sont plus là pour nous en parler. Si je ressemblais fortement à l’impératrice, ce n’est pas à la magie que je le devais mais ç la génétique. Mais il est vrai que si j’avais voulue passer un peu plus inaperçu, je me serais servie de la magie pour atténuer cette ressemblance. Bien qu’as présent il fallait savoir jouer d’un instrument pour le faire. Je regardais Aline en souriant.

Blonde yeux bleu...je n’ai pratiquement pas changé en fait à part les étoiles que j’ai sur les bras et les épaules...heureusement ce n’est pas ce que l’on remarque le plus.

Comparé à certaines personnes, je pouvais m’estimer chanceuse. Je pouvais camoufler ça comme je le voulais, et puis ce n’était pas moche, on dirait plus des tatouages scintillant qu’autre chose mais bon. Je préférais garder le silence à présent, afin de ne pas m’enfoncer davantage. Je savais bien que malgré tout ce que je pourrais dire, la ressemblance n’échappait à personne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au détour d'un couloir   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au détour d'un couloir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Election - Grande Saline: Second tour necessaire!
» Tour de Farce
» La Tour du Savoir
» Entre éthique politique et mauvais tour de la communauté internationale
» Tour du monde virtuel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tara Duncan : Le Forum RPG :: Autremonde :: OmoisOmois :: Tingapour :: Le Palais de l'Impératrice-
Sauter vers: