AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion
« ALLEZ RP BANDE DE PIGNOUFS »
- Kokko
Bienvenue, Arya. Amuse-toi bien parmi nous !
Vous avez très envie d'un nouveau personnage, mais vous séchez sur sa présentation ?
Et si vous alliez voir du côté des personnages prédéfinis ?
N'oubliez pas de voter pour le forum toutes les deux heures :)
N'hésitez pas à poster dans les carnets de bord des autres si vous manquez de liens !

Tara Duncan : Le Forum RPG :: Autremonde :: OmoisOmois :: TingapourPartagez | 
 

 Somewhere, Over The Rainbow... ♪

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Innocence C. Garner


avatar

Age du personnage : 17

Couleur de magie : Rose bonbon
Niveau de magie :
  • Plutôt élevé
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Je mange des gens à plein temps :3
Dans le sac : Frapper les gens présents sur la CB avec une grosse truite ou une poêle /MUR/

Affinités : Mordre les gens ça nous rapproche pas trop, éwais.
Surtout quand ils meurent derrière, c'est pas méga pratique.

MessageSujet: Somewhere, Over The Rainbow... ♪   Sam 5 Fév 2011 - 23:06



Somewhere,
Over The Rainbow



♪♫♪

Elle avait presque fini son service. Elle allait pouvoir partir.

Mais cette perspective n'enchantait guère Melody Cyrielle Doorway, charmante & jolie jeune fille de 17 printemps, ex-danseuse & cœur brisé.Parce que si elle rentrait, elle croiserait sa mère. Qui l'ignorerait, comme à son habitude. & la jeune fille retomberait une nouvelle fois dans la tristesse & la détresse, alors que Lena & son mari venaient d'illuminer sa journée.

Lena... Cette brave petite femme, qui tenait le café où travaillait Melody avec une poigne de fer, et qui accueillait tout le monde chaleureusement & avec un sourire solaire... Lena, qui était devenue une nouvelle mère pour Mel, de même que son mari, Mario, était devenu un père de substitution... Lena qui souriait en voyant évoluer la jeune fille, tandis que Mario chassait les garçons qui s'approchaient un peu trop près de la jolie serveuse... Lena qui avait découvert la voix & le talent pour la danse de la jolie... comment-dit-on-pour-une-fille-qui-a-les-cheveux-bleus ?, bref, tandis que Mario regardait les répétitions d'un œil bienveillant, & avec une pointe de fierté dans le regard. Lena qui... Elle pouvait continuer encore longtemps. Mais à quoi bon ? Elle aimait Lena, elle aimait Mario. Elle aimait ce petit café chaleureux, cosy, & sa décoration colorée qui ( la ) mettait de bon humeur. Elle aimait ces clients, qui étaient souvent les mêmes, car elle n'était pas la seule à trouver du charme à ce petit café de quartier. Lena disait en rigolant que les clients, surtout les jeunes adultes - hommes, évidemment - ne revenaient pas que pour l'ambiance, ce à quoi rougissait Mel & grognait Mario. La vie était belle, peu répétitive, joyeuse, Amusante, pétillante. Heureuse, en somme.


Heureuse ? Oui mais seulement lorsqu'elle se trouvait au café. Car lorsqu'en voyant le regard vide, passant au travers d'elle comme si elle était transparente, de sa mère, Melody craquait. Pourquoi ? Pourquoi cela ? Pourquoi lui infliger tant de souffrances ? Pourquoi elle ? Pourquoi pas Melinda ? Elles étaient deux. Elle était la seule à souffrir. Pourquoi tant d'injustice ?! Après ces accès de colère, elle redevenait la gentille Melody connue de tous. Non, il valait mieux que sa Jumelle ne souffre pas comme elle. Une des deux sœurs souffrait, et c'était suffisant. Largement suffisant. D'ailleurs, où était Melinda ? Que faisait-elle ? Pensait-elle à sa Jumelle, exilée sur AutreMonde ? Sûrement pas. On avait pas dû lui révéler l'existence des sortceliers & de leur planète magique & loufoque. Tout en laissant vagabonder son esprit vers sa Jumelle & son ancienne vie, Melody finit de nettoyer les assiettes & se dirigea vers le bar pour attraper un vieux torchon, un peu déchiré & très usé.La jeune fille chassa ses vieux souvenirs de son esprit. Enfin vieux... M'enfin bon. Stooop, quoi ! De la salle, elle entendit Lena commencer à préparer les sandwichs pour le diner des passants affamés qui visitaient Tingapour. Elle sourit. Aaah, cette Lena, toujours le cœur à l'ouvrage, prête à travailler, à aider, à... nourrir. Toujours prête à faire répéter Melody, aussi. Car elle l'emmenait dans son appartement pendant des heures, lui faisant échauffer sa voix, faire des vocalises, chanter des chansons complexes & difficiles... Quand à la danse, Melody devait se contenter d'elle-même. Elle dansait, s'entraînait, enchaînait toujours pirouettes, sauts & entrechats à un poil de la perfection. Un poil. Juste un poil, un minuscule poil, mais un poil qui faisait - malheureusement - la différence.


Mais elle leur prouverait qu'elle pouvait y arriver. A Tous. A sa mère, à son père, à Mary-Ann, à ses anciens professeurs, au jury de cette soirée. Cette soirée de cauchemar, cette soirée où le rêve était devenu horreur, où le talent s'était brisé sous le coup de la tension. Où la mère & la fille s'étaient séparées, emmurées derrière un mur de déception, de rage & de rêves perdus. Pour toujours ? Peut être, peut être pas. Seul le temps pourrait leur dire. Peut être les tensions s'apaiseraient-elles. Peut être pas. Peut être que leurs vies prendrait un nouveau tournant, un événement inattendu, qui les rapprocherait. Peut être pas. ...Peut être que... Que Melinda & Melody se retrouveraient. & là, l'avenir serait éclairé d'un ciel nouveau, d'une augure meilleure, & des jours heureux se dessineraient. Oui mais... Voilà, on pouvait refaire le monde avec des "Peut être". Mais cela en affectait rarement la réalité. Oui, malheureusement...


Elle avait passé une belle journée, oui, dans ce café accueillant, son refuge, baigné par la lumière de l'été. & tandis qu'elle finissait de nettoyer la dernière table, Melody se mit à siffloter. Tout doucement. & puis de plus en plus fort, crescendo. Jusqu'à chantonner. & même chanter.

« Somewhere, Over The Rainbow... ♪ »

& elle se surprit à rêver d'être Judy Garland. Oui, elle aussi, elle pouvait chanter Over The Rainbow, mais aussi West Side Story, Singing' in the Rain, Grease, le Titanic... Même si elle avait plutôt une voix aiguë, qui tirait vers le lyrisme, elle pouvait tout à fait chanter plus grave. & les plus grandes comédies musicales, les musiques de films les plus connues & les un peu moins renommées étaient à sa portée. Elle en était capable, mais il ne manquait plus qu'elle vainque sa timidité & son refus de chanter & de danser devant quelqu'un d'autre que ses parents fictifs. Oui, si on s'apercevait de son talent, peut être deviendrait-elle très connue, une vedette, une star, même ! Des étoiles dans les yeux & un sourire rêveur accroché aux lèvres, Melody ne vit pas qu'il restait un client. Et tandis qu'elle emportait le dernier plateau en tourbillonnant, sa robe blanche & légère formant une grande corolle autour de son corps fin, l'inconnu bougea légèrement. Melody s'en rendit compte immédiatement & se figea, stoppant net son mouvement. Le plateau partir se fracasser sur le carrelage coloré, tandis que Melody observait sans bouger d'un cil celle qui l'avait surprise, elle, son talent pour la danse & sa voix mélodieuse.


avatar (c) NJUT™
Nobody knows
who I am really

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ebony A. Smith


avatar

Age du personnage : 25 ans

Familier : //
Couleur de magie : //
Niveau de magie :
  • Inexistant
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Sous les ordres de Magister tant qu'il paît bien.
Résidence : Nowhere
Dans le sac : Un revolver, un silencieux, un sniper, un couteau militaire, de la corde, de l'essence, des allumettes, un briquet, de l'argent, des journaux, une boule de cristal, des élastiques, un cutter, des teintures, du rouge à lèvre, du parfum, des escarpins, un appareil photo, un carnet, des munitions.

Affinités : sign (c) wild hunger

MessageSujet: Re: Somewhere, Over The Rainbow... ♪   Dim 6 Fév 2011 - 10:12



Tandis qu'elle observait la jeune fille danser, elle se rappela de son enfance, quand elle, la petite fille rousse qui lui semblait maintenant inconnu. Quand cette jeune fille aux cheveux écarlate dansait seule dans sa chambre. Ses gestes étaient maladroits, et dépourvue de toute précision. En voyant la jeune fille devant elle danser, elle rêva de son enfance perdue, qui aurait pu se dérouler à merveille si elle n'avait pas été si solitaire. Ce remord était comme une aiguille qui s'enfonçait dans son cœur à chaque fois qu'elle s'en rappelait. Elle se crispa légèrement. Pourquoi n'avait-t-elle pas été plus gentille avec ses frères et sœur, plus sociable. Pourquoi? Parce qu'elle ne pensait qu'a partir, et ça lui gâchait toute ses jeune année. Qui maintenant était passé. Depuis longtemps. La mélancolie s’éprit d’elle, bien que la danse de la serveuse fût joyeuse. Ses mains se crispèrent un peu plus, son cœur aussi.
La voix de la jeune fille était chaude, chaleureuse, fine, claire. Aussi claire que de l’eau de source, aussi chaleureuses qu’un feu brulant doucement dans sa cheminé, aussi chaude que le soleil un jour d’été. Elle ferma les yeux et laissa la voix pénétré en elle tel un baume guérisseur. Un baume, soignant toute les blessures. Même les blessures au cœur ? Peut être. Tandis qu’elle enchainait
couplet et refrain, Itsumy se laissa bercer, porté par la douce voix.

« Somewhere, Over The Rainbow... ♪ »

Cette chanson, ça lui disait quelque chose, mais quoi ? Elle rouvrit les yeux et suivit les mouvements de la danseuse des yeux. Non, elle ne lui ressemblait pas. Elle, ces mouvement était parfait, magnifique gracieux. Elle avait tout de même l’air d’une enfant, dansant toute seule, au milieu d’une taverne. Mais son corps semblait emmètre une lumière qui illuminait le sombre café. Sa robe, flottait autour d’elle suivant ses gestes, l’accompagnant. Itsumy se laissa envelopper par la magnifique voix. Elle tomba dans la nostalgie. Elle rêvait que jamais rien ne puisse troubler le chant de la jeune fille, elle rêvait que tout demeure ainsi pour l’éternité.

Mais un bruit de verre briser vint, justement briser l’enchantement. Comme un rêve qui s’estompe quand on se réveille. Mais ce rêve la n’était pas n’importe quel rêve. C’était le plus beau des rêves de la jeune fille rousse. Le silence revint. La danseuse avait laissé tomber son plateau. Pourquoi avait-elle un plateau justement ? Ah, oui, au départ, c’était une serveuse. Elle était passé de ce statut, au statut de danseuse pour revenir, au final, a la case départ. Itsumy se sentit tomber, vers les profondeurs de son esprit. Pourquoi avait-elle arrêté de chanter ? Pourquoi, le rêve s’était il briser ? Pourquoi, la réalité avait prit le pouvoir sur le rêve ? Était ce a cause d’elle, surement, la serveuse la fixai. Sans bouger. Elle sentait son regard sur elle. Tel un enfant qui se réveille, Itsumy ouvrit les yeux. Des ensommeillé. Elle fixa à son tour la serveuse. Elles échangèrent beaucoup par ce regard. A peu près la même tristesse, la même mélancolie, la même nostalgie. Soudain, une vague de compassion la submergea, elle eu envie de la serrer dans ses bras, telle un mère qui console un enfant. Mais, fort heureusement elle se retint. Elle détourna son regard, gêné. Mais quelle idiote ! Elle aurait du partir ! A cause d’elle, la jeune fille avait arrêté de chanter.

« Je suis désolé, souffla Itsumy, je vais partir, si vous voulez… »

Elle regarda encore une fois le corps immobile de la serveuse, qui quelque seconde avant, était en mouvement.


bullets
bullets are the beauty of the blistering sky ✻ come touch me like i'm an ordinary man. have a look in my eyes. underneath my skin there is a violence, got a gun in its hands . BULLETS

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4308-ebony-a-smith-the-big-bad-wolf-finie
Innocence C. Garner


avatar

Age du personnage : 17

Couleur de magie : Rose bonbon
Niveau de magie :
  • Plutôt élevé
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Je mange des gens à plein temps :3
Dans le sac : Frapper les gens présents sur la CB avec une grosse truite ou une poêle /MUR/

Affinités : Mordre les gens ça nous rapproche pas trop, éwais.
Surtout quand ils meurent derrière, c'est pas méga pratique.

MessageSujet: Re: Somewhere, Over The Rainbow... ♪   Dim 6 Fév 2011 - 20:27

Eyes Are
the Window of the Soul








Ce en fut pas un simple regard furtif, comme l'on dévisage les gens étranges, originaux, ou qui viennent de dire une grosse bêtise. Non, elles échangèrent, dans ce regard. Elles purent voir les sentiments, le cœur, l'âme de l'autre. Enfin presque. Melody se sentait presque à découvert, & un peu voyeuse lorsqu'elle ressentit la douleur, la nostalgie, la mélancolie de l'inconnue. Les mêmes que les siennes, presque. Presque. Car, qui pouvait avoir les mêmes souffrances, les mêmes blessures qu'elle ? Personne. Personne ne pouvait. Son destin était spécial, unique en quelque sorte. Sa vie était originale, dans son genre. Heureusement, car si toutes les mères traitaient leurs filles comme ça... L'humanité serait dans un sale état. Mais bon, elle était la seule. & tant mieux, & tant pis. Le silence continuait de planer dans la salle. C'était comme si une force invisible bloquait la gorge de Melody. Elle ne pouvait pas parler. Juste fixer les yeux endormis & fatigués de l'inconnue. Elle aussi devait sûrement souffrir. & dormir très peu, voire pas beaucoup. Melody se questionna un instant : qu'avait-il pu arriver à cette jeune femme ? Car oui, elle devait avoir quelques années de plus que Melody. Deux ans, sûrement. Bref. Qu'avait-elle subi pour avoir une telle mélancolie dans les yeux ?

Melody s'accroupit et tressaillit en entendant le bruit de ses genoux en train de craquer qui vint troubler le silence. Elle ramassa vite fait, dans la précipitation, les morceaux de verre brisés & autres. Elle ne savait pourquoi, son cœur battait à tout rompre, il galopait dans sa poitrine, tambourinant contre le buste de la jeune fille. Elle jura tout bas un instant. Elle s'était coupée ! Elle s'essuya sur la serviette posée à terre, encore pliée. Le client n'avait même pas pris la peine de l'utiliser. Franchement. C'était assez... sale. Mais bon, passons. Elle remit la serviette, désormais tachée de sang, sur le plateau, ainsi que les morceaux de verre, en faisant bien attention de ne pas se re-couper. Elle se releva bien vite, prenant bien soin de ne pas croiser le regard de l'inconnue. Qui, elle aussi, avait détourné les yeux, d'ailleurs. Melody déposa le plateau sur le comptoir, sa frange de cheveux saphirs cachant ses beaux yeux myosotis. Mais elle tressauta lorsqu'elle entendit la - jolie - voix de l'inconnue

« Je suis désolée, je vais partir, si vous voulez… »


La jeune danseuse se mordit les lèvres. Non, elle ne désirait pas qu'elle parte, elle... Était seulement.... Troublée. Par cette inconnue qui l'avait vue danser & qui l'avait regardée avec un regard que Melody n'avait pas vu depuis longtemps. Elle aussi, en voyant de la danse, elle avait une impression semblable. En voyant de vrais ballets, magistraux, parfaitement exécutés, elle se sentait emportée par une douce torpeur, par un rêve éveillé, comme si elle était sur un nuage de douceur, tandis qu'elle observait une danse de la plus grande magnificence d'un œil absent mais néanmoins attentif. Oui, seulement... Elle avait ce regard là en voyant de vrais danseurs. Des professionnels. Elle, elle n'en était pas une. Elle se demandait quelle tête aurait l'inconnue en voyant un vrai ballet, exécuté par de vrais danseurs. Pas par une pauvre fille, ancienne danseuse, réduite à être serveuse & à rêver éperdument de danse et de là où elle en serait si elle n'avait pas échoué ce soir là. Ce soir-là, soir maudit, mais nous ne reviendrons pas une nouvelle fois dessus...

Elle se rappela la présence de l'inconnue & regretta sa réaction. Elle la rattrapa, lui posa la main sur l'épaule et l'apostropha d'une voix claire :

« A-Attendez ! Je... suis désolée. Non vous ne m'avez pas dérangée, c'est moi qui n'aurait pas dû... »

Elle aurait voulu se mettre une baffe. Bon sang ! Elle ne pouvait pas s'empêcher de bégayer, d'hésiter, de... D'être timide. & intimidée. C'était naturel, c'était énervant. Mais cela c'était apaisé depuis qu'elle avait aidé à vaincre Ongaku. Qu'elle avait travaillé en équipe, avec Crémalia, pour sauver les AutreMondiens, pour mettre un terme au - court - règne de la démone musicienne. Pour rassurer les foyers, les enfants, les pères, les mères, les vieillards... Elle était ressortie plus confiante de cette aventure, plus courageuse aussi. Elle avait eu l'impression de devenir une autre. Malheureusement... Une fois cette histoire finie, le naturel était revenu au galop. Exactement ce qu'elle craignait. Elle était un peu moins naïve qu'avant, mais toujours aussi... comment dire... Fifille ? Gamine ? Bref. Elle esquissa un petit sourire triste & peu convaincant vers l'inconnue, la main toujours sur son épaule.

« Je vous sers quelque chose ? »



avatar (c) NJUT™
Nobody knows
who I am really

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ebony A. Smith


avatar

Age du personnage : 25 ans

Familier : //
Couleur de magie : //
Niveau de magie :
  • Inexistant
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Sous les ordres de Magister tant qu'il paît bien.
Résidence : Nowhere
Dans le sac : Un revolver, un silencieux, un sniper, un couteau militaire, de la corde, de l'essence, des allumettes, un briquet, de l'argent, des journaux, une boule de cristal, des élastiques, un cutter, des teintures, du rouge à lèvre, du parfum, des escarpins, un appareil photo, un carnet, des munitions.

Affinités : sign (c) wild hunger

MessageSujet: Re: Somewhere, Over The Rainbow... ♪   Lun 7 Fév 2011 - 9:34

Madness

Elle se leva, sa présence troublait la jeune fille. Elle le voyait. Elle le sentait aux tous profonds de son âme. Mais elle, elle ne voulait troubler personne. Elle se dirigeait vers la sortit, pourtant, chaque pas qui la séparait de la jeune fille lui fessait mal, son cœur se crispai. Mais elle ne voulait provoquer du tort a personne. Elle accéléra. Pourquoi avait elle ressentit se besoin d’être a coté d’elle. Était-ce leurs passé qui les rapprochait ? Dans ce cas… pourquoi ? Trop de question. Sa tête allait exploser. Elle chassa une larme qui se refusait a rester a l'abris dans le coins de son œil. Merde… Voila qu’elle pleurait maintenant. Elle était folle. S’était sure. Elle ne se comprenait plus elle-même.
Il fallait qu’elle parte. Loin d’ici, qu’elle reprenne une vie normal, qu’elle oublie cette rencontre. Mais une main vint se poser sur son épaule. Une main chaude rassurante. Elle se crispa. Non, jamais elle ne s’était enfuis devant une BSH ou un sangrave. Et si la solution était tout simplement de parler. De savoir. De comprendre. Elle se retourna vivement. Leurs regard se croisait a nouveau. Elle se rendit compte de la jeunesse de la jeune fille. Elle devait avoir une ou deux années de moins qu’elle. Surement.

« Je vous sers quelque chose ? »


Cette voix. Une voix douce, mélodieuse, la même que dans le chant. Alors elle n’avait pas rêvé ! Cette fille, elle avait un don. Et elle était serveuse dans un bar. L’envie de la prendre dans ses bras la reprit.
« Non, souffla Itsumy, Asseyez vous, vous avez fini votre service, je ne veux pas vous embêter. »
Elle la força a s’asseoir doucement. La jeune fille avait une expression de surprise sur le visage. Et elle avait raison. Itsumy ferma les yeux et se força a ce calmé. Elle déclara avec un rire nerveux.

« Je doit te faire peur …»

Elle se forçait a ne pas la regarder, sinon, elle retomberait dans la même nostalgie que toute a leurs. La jeune fille rousse tremblait. La suer perlait sur son front. On aurait dit une gamine. L’impression qu’elle devait faire sur l’autre. Même la serveuse, plus jeune qu’elle semblait plus mature. Flocons de Neige vint se frotter contre ses genoux. Ça la calma. Elle reprit son calme. Un silence s’installa. Aussi lourds, aussi pesant que la dernière fois. Itsumy se mordit la lèvre. Une goutte roula sur ses lèvres, telle une perle écarlate. Elle détestait le silence. Ce silence qui venait toujours la voir, l’embêter. S’il avait été matériel, elle l’aurai tué depuis longtemps. Ce silence qui lu rappelai la nostalgie de ses jeune année. Quand elle pleurai seule dans sa chambre. Quand elle se morfondait de n’avoir put se mélanger a ses frère. Mais qui avait-il dans cette taverne ! Tout lui rappelait son enfance ! C’était a devenir folle !

[color:6721=LightGreen ]« Ou a tu appris a chanter comme ça ? »

[center]


bullets
bullets are the beauty of the blistering sky ✻ come touch me like i'm an ordinary man. have a look in my eyes. underneath my skin there is a violence, got a gun in its hands . BULLETS

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4308-ebony-a-smith-the-big-bad-wolf-finie
Innocence C. Garner


avatar

Age du personnage : 17

Couleur de magie : Rose bonbon
Niveau de magie :
  • Plutôt élevé
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Je mange des gens à plein temps :3
Dans le sac : Frapper les gens présents sur la CB avec une grosse truite ou une poêle /MUR/

Affinités : Mordre les gens ça nous rapproche pas trop, éwais.
Surtout quand ils meurent derrière, c'est pas méga pratique.

MessageSujet: Re: Somewhere, Over The Rainbow... ♪   Sam 12 Fév 2011 - 15:27



« Non, asseyez vous, vous avez fini votre service, je ne veux pas vous embêter. »

Ces paroles furent prononcées dans un souffle, d'une voix rauque, murmurée, faible. Une voix douce, mais ferme. Mélancolique & convaincue. Melody secoua la tête, laissant ses longs cheveux lui fouetter le visage. Si cette inconnue - qui était très belle, venait de remarquer Melody - savait à quel point elle aurai préféré rester ici que rentrer chez elle... Plutôt que d'affronter le regard glacial, l'allure hautaine & dédaigneuse de sa mère, qui auparavant la traitait comme un ange tombé du ciel... Plutôt que d'entendre claquer la voix sèche & dure, plutôt que d'entendre cette voix maudite proférer des ordres, sans aucune parcelle d'amour ou d'affection... Tandis que son regard vide de toute expression balayait la pièce, Meody sentit qu'on la faisait assoir, secoua la tête pour reprendre ses esprits & fixa la jeune femme. La jeune danseuse écarquilla les yeux de surprise. Pourquoi l'avait-elle donc fait assoir ? Un silence pesant s'installa de nouveau, mais il fut bien vite brisé par un rire nerveux, gêné, sans joie. Un rire qui trahissait l'inquiétude et le stress de son interlocutrice. Mel leva les yeux vers elle, et ouvrit la bouche pour prononcer un mot mais elle se fit devancer :


« Je doit te faire peur …»


Melody secoua de nouveau la tête. Elle n'arrivait pas à pas faire sortir un seul son de s bouche, elle avait la gorge nouée, sèche. Elle n'arrivait même plus à parler, elle pouvait juste hocher la tête ou nier ! C'était lassant... Et quelle situation étrange, quand même. Quelle rencontre étrange. Il se apssait quelque chose entre les deux jeunes filles, comme si elles se... comprenaient. Melody savait déjà ses sentiments, mais ne savait même pas son nom. Donc, oui, c'était une bien étrange rencontre en cette fin d'après-midi. Le soleil couchant illuminait le café d'une lumière rougeoyante et attira le regard de Melody sur un détail... Des gouttes de sueur coulaient le long du front de la jeune femme ! Par tous les Dieux d'AutreMonde... Mel se mordit la lèvre, ennuyée & inquiète. Que lui avait-elle fait pour qu'elle tremble ainsi ? Car oui, de plus, elle tremblait. Elle n'aurait jamais dû rattraper cette inconnue. Ca avait l'air de la faire souffrir...


« Ou a tu appris a chanter comme ça ? »


Une phrase si innocente.

Et pourtant si assassine.

Des souvenris douloureux refirent surface, mais Melody les réprima assez vite, avant que les larmes ne lui montent aux yeux.

Elle avait apprit, pour commencer, avec sa mère. Qui n'avait qu'une obsession : qu'elle réussisse. Non, en fait, son obsession, c'était que Melody devienne la star qu'elle n'avait pu devenir, & qu'elle puisse rêver, en profiter par procuration. Son enfance fut donc gâchée, volée, usurpée par une mère aux ambitions de gloire dévorantes. La joie, le plaisir, le jeu, le rire, tout cela, elle ne put y goûter, en profiter, ou alors que très peu. Sa mère n'avait pas de temps à perdre avec le bonheur de sa... ses filles, d'ailleurs, vu que Melinda était reléguée au second plan. La pauvre. Maintenant, Melody la comprenait; elle aussi, elle était rejetée par leur mère, elle était seule, si seule, perdue, sans aucun repère, sans aucun amour... Ensuite, vinrent les cours intensifs. Qui l'aidèrent à s'épanouir, à s'évader. Mais à côté, les attentes de sa mère étaient si grandes, voire immenses... & le stress qui allait avec aussi.


Elle balaya ces vieux souvenirs d'un geste de la main, évitant le regard de l'inconnue :


« Je... C'est une longue histoire. Et tu... Vous avez sûrement mieux à faire que d'écouter l'histoire d'une médiocre serveuse. »





avatar (c) NJUT™
Nobody knows
who I am really

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Somewhere, Over The Rainbow... ♪
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Liquid Rainbow...? |libre|
» Rainbow Quest
» [LAN] Rainbow Six Vegas 2
» Rainbow Entertainment
» Un chanteur de poids à redécouvrir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tara Duncan : Le Forum RPG :: Autremonde :: OmoisOmois :: Tingapour-
Sauter vers: