AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion
« ALLEZ RP BANDE DE PIGNOUFS »
- Kokko
Bienvenue, Nolian Kayr. Amuse-toi bien parmi nous !
Vous avez très envie d'un nouveau personnage, mais vous séchez sur sa présentation ?
Et si vous alliez voir du côté des personnages prédéfinis ?
N'oubliez pas de voter pour le forum toutes les deux heures :)
N'hésitez pas à poster dans les carnets de bord des autres si vous manquez de liens !

Tara Duncan : Le Forum RPG :: Autremonde :: KrasalviePartagez | 
 

 Séance de thé avec les vampyrs [PV Will & Apple]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gabriel


avatar

Age du personnage : 42

Familier : Aucun
Couleur de magie : Bleu marine
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Boxeur professionnel
Résidence : Appartement pas cher à Tingapour

MessageSujet: Séance de thé avec les vampyrs [PV Will & Apple]   Dim 28 Aoû 2011 - 17:56

La journée avait pourtant bien commencé.
Il faisait un temps magnifique et Alex en avait profité pour se balader un peu dans un parc du Lancovit avec Citrine. Par mesure de sécurité, son oncle lui donnait toujours pour condition de ne se séparer de son kré-kré-kré sous aucun pretexte. Le Familier de l'oncle avait beau être complètement idiot (selon Alex), il pourrait le prévenir s'il lui arrivait malheur.
Jusqu'à aujourd'hui, Alexia ne comprenait tout simplement pas pourquoi il s'entêtait à prendre des mesures de sécurité pour elle. Il ne lui était encore rien arrivé et pourtant cela faisait déjà quelques années qu'elle était sur AutreMonde.

J'ai bien dit jusqu'à aujourd'hui. Car aujourd'hui, sa vie bascula.
Je disais donc qu'Alex était en train de se promener dans le parc en compagnie de cet idiot de Citrine, jusqu'à ce qu'une personne au regard mauvais s'approche d'elle. Elle le regarda, en se demandant ce qu'il voulait. Il s'arrêta tout près d'elle, il la frôlait. Alex prit peur. Elle voulut s'enfuir. Mais l'autre ne lui en laissa pas le temps.

En moins de temps qu'il en faut pour dire ouf, ou plutôt, dans ses circonstances, pour crier AH, l'homme lui avait pris le bras avec une poigne de fer et courut. Vite. Très vite. Trop vite.
Alexia sentait le vent lui fouetter le visage, et ses pieds traîner sur le sol, sans parvenir à stopper cette course. Elle lâcha Citrine par terre. Mais cet idiot ne fit rien pour l'aider. Elle espérait au moins qu'il préviendrait son oncle. La course dura au moins dix minutes. Ce devait être un long trajet, car l'homme allait tellement vite qu'il aurait pu faire 50 kilomètres en une secondes. Presque.

Quand il s'arrêta enfin, Alexia se trouvait ailleurs. L'endroit était... sinistre. Les gens aussi. Ils avaient les yeux rouges. Et des longues dents. Alex trembla de peur. Elle connaissait ces espèces là. Des vampires. Mince. Sur Terre, la plupart des Vampires sont cruels, sadiques, méchants. Sauf dans Twilight. Mais bon. Et puis, pour l'avoir capturée comme ça, ce n'était certainement pas des gentils. Du moins pas ceux-là.
Alex frissonna. De peur comme de froid.

"Qu'est-ce que vous..." commença-t-elle.

Mais elle se tut. L'homme avait disparu. Une chauve-souris l'avait remplacé. Elle n'en était pas moins menaçante. Grise, les yeux rouges, les ailes larges. Alex recula d'un pas. La chauve-souris aussi. Mais vers la gauche. Où se trouvait un énorme bâtiment en briques noires et usées.

Sur la façade du bâtiment se trouvait une petite fenêtre avec des barreaux. La chauve-souris, grâce à sa petite taille, put y passer. Elle entra donc et disparut à l'intérieur. Alex fut tentée de s'enfuir, mais elle n'en eut tout simplement pas le temps. La porte de la bâtisse s'était ouverte. L'homme qui venait d'ouvrir n'était autre que le kidnappeur d'Alex. Il était plutôt grand, devait avoir la trentaine (physiquement, en tout cas), avait des cheveux bruns, presque noirs, ébouriffés, et des yeux rouges sang. Sa peau était pâle comme le linge, il portait des habits sombres. Et un trousseau de clé à la main.

Il empoigna de nouveau Alex par le bras et la força à rentrer à l'intérieur. Contrairement à ce que l'on pensait en la voyant de l'extérieur, la pièce était toute petite et vide. Et plutôt poussiéreuse. La porte se referma derrière elle et elle entendit le bruit d'une clé qu'on tournait dans une serrure. L'homme venait de l'enfermer.

Elle hurla et agrippa les barreaux de la fenêtre. L'homme partait déjà. Elle le héla :

"Hé ! Ça ne va pas, non ?! Pourquoi vous faîtes ça ? Que voulez-vous ?! Répondez !!"

L'homme se retourna, sourit machiavéliquement et répondit :

"Au plaisir de te revoir, poupée."

Mais qu'est-ce que ça signifiait ?? Pourquoi l'avait-on enfermée ? Elle n'avait rien à cacher et, en tant que Nonso, rien à apporter à personne. Alors quoi ? Peut-être s'agissait-il d'un énorme malentendu ? Si c'était le cas, elle espérait que le vampire allait s'en apercevoir bientôt et la libérer. Elle tambourina contre la porte, hurla à l'aide, essayait de briser les barreaux de la fenêtre. En vain.

Elle se laissa glisser sur le sol, le dos contre le mur face à la porte. Pourquoi elle, mais pourquoi ? Elle espérait au moins que Citrine avait prévenu son oncle. Peut-être irait-il à sa rescousse ? Mais comment ? Il ne devinerait jamais où elle est. Qu'allait-elle faire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ebony A. Smith


avatar

Age du personnage : 25 ans

Familier : //
Couleur de magie : //
Niveau de magie :
  • Inexistant
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Sous les ordres de Magister tant qu'il paît bien.
Résidence : Nowhere
Dans le sac : Un revolver, un silencieux, un sniper, un couteau militaire, de la corde, de l'essence, des allumettes, un briquet, de l'argent, des journaux, une boule de cristal, des élastiques, un cutter, des teintures, du rouge à lèvre, du parfum, des escarpins, un appareil photo, un carnet, des munitions.

Affinités : sign (c) wild hunger

MessageSujet: Re: Séance de thé avec les vampyrs [PV Will & Apple]   Dim 28 Aoû 2011 - 18:46

(Désolé avait la flemme d'attendre Will)

Séance de thé chez les vampyr.




"Aidez la! Je vous en prie!"

Cette voix résonnait encore dans sa tête. Une voix emprunte de détresse. Rien qu'en y repensant, Itsumy sentait son cœur se serrer. A une si déchirante requête, qui aurait refuser?
Mais ce n'était pas ça qui serrait notre guerrière. Est ce que quelqu'un s'était déjà inquiété pour elle? Est ce que quelqu'un avait déjà ressenti de la douleur en la voyant partir? Surement... pas. Dans sa famille, les enfant était comme des étranger, et devait une obéissance éternelle. Mais Itsumy ne voulait pas de ça. Elle revint dans le monde réel. Elle était dans l'un de ces train qui fonctionnait avec la magie, assise dans les fauteuil des voiture de luxe. Direction: la Krasalvie. Selon l'oncle de la jeune Nonso qui avait été enlevé, c'était la que ses ravisseur s'en était allé. Bien sur. Quelle autre endroit pour des vampyr. Itsumy n'y était venue qu'une fois et elle y avait rencontré son chef, Sai. Un bon souvenir. Mais maintenant? Itsumy avait peur de ne pas être a la hauteur. Surtout que la vie de cette Nonso était en jeu. Alexia Ossen. Elle était accompagné d'un jeune camouflé nommé Will Torance. Itsu ne lui avait pas adressé le moindre mot, trop concentré sur la mission qui allait suivre. Une danse mortelle ou la moindre faute couterai surement la vie de la jeune fille. Ce n'était qu'une humaine... Et malgré ses effort pour devenir plus forte, elle avait toujours la force physique des humain. Une force assez faible. Elle s'était vêtue d'une robe mi-longue, fendue sur les coté, d'un pantacourt noir et d'une veste en cuir tout aussi noir. Elle fixai les paysage qui défilai, ses main jouant nerveusement. Elle avait détacher ses cheveux, les laissant couler sur ses épaule tel une rivière pourpre, son regard était dans le vague. Pitoyable? Nullement. Elle avait juste peur, pas pour elle, pour la Nonso. Que lui voulait ses vampyr? Était ce une simple provocation? Ou il y avait autre chose?

Soudain le train commença a ralentir. Une voix synthétique résonna dans le wagon.

*Le train numéro 746 va entré en gare quais 863"

Itsumy attrape donc sa besace et réveilla son accompagnateur. Elle sortit la première, suivit de son familier qui s'ébroua, content de retrouver la Terre ferme. Itsumy sortit de sa poche un bout de papier qui avait été rapidement griffonner par l'oncle de la prisonnière.

-Selon notre employeur, celui qui a enlever sa nièce serai une vielle connaissance, annonça l'humaine, son manoir serai a quelque kilometre de la.

Le camouflé ne répondit pas. Elle soupira et s'élança en direction de ce fameux manoir. Elle dut interrroger plusieur vampyr en chemin (bien que son familier se disait avoir un super sens de l'orientation) et tous semblait éffrayé a l'entente de ce nom. Il se trouverait que ce fameux manoir soit a l’extérieur de la ville. Il trouvère enfin la batisse, non-sans mal. Le bâtiment était enorme, au nombreuse tour, mais très mal entretenue. La rouille rongeait les barreaux du portail, le jardin était envahit de mauvaise herbe et les volet pendait sur leurs gont. Sombre, glauque. Voila les mots qui pourrait la qualifier. Maintenant, le problème serai d'entrer la dedans. Pour le camouflé, se n'était pas un problème mais pour elle...


bullets
bullets are the beauty of the blistering sky ✻ come touch me like i'm an ordinary man. have a look in my eyes. underneath my skin there is a violence, got a gun in its hands . BULLETS

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4308-ebony-a-smith-the-big-bad-wolf-finie
Will Torance


avatar

Age du personnage : 25 ans

Familier : Mort. C'est un souvenir douloureux, il serait adorable de ne pas en parler.
Couleur de magie : Rouge
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Très élevé


Métier : Lieutenant des Camouflés.
Dans le sac : L'univers, en petit format.

Affinités :


MessageSujet: Re: Séance de thé avec les vampyrs [PV Will & Apple]   Lun 29 Aoû 2011 - 10:20

Nos mains baladeuses se firent plus théâtrale quand fusa au dessus de nous l'alarme. L'homme, comparse d'une nuit, s'extirpa hors de mon lit en vitesse, brisant la fougue de nos étreintes. Je tendis la main, récupérant mes vêtements, quand la porte s'ouvrit révélant la silhouette thugienne de Xandiar, le chef des armées. Salut militaire, bien qu'à demi nu, j'échangeais rapidement avec lui les politesses nécessaires sans connivences particulières, nonobstant.
Il referma la porte, laissant l'opportunité à mon amant volage de sortir, avant de se tourner vers moi.
- Votre pantalon est là...
- Est-ce que vous vouvoyez Séné Senssass?
-... Là n'est pas la question, Soldat.
- ...Je ne suis pas sous vos ordres, Sir. A la caserne, vous devriez le savoir, ça jacte beaucoup sur le sujet.
Le thug, embarassé, m'arracha un sourire enfantin, tandis que je me rhabillais.
- Bref. Sujet de la visite?
- Enlèvement d'une Nonso.
- Où cela? Marmonnais-je en relevant un regard froid sur lui.
- Krasalvie.
- On n'a pas idée d'aller se balader là bas, aussi! Pfff, je suis chargé de la mission ... ?
- Yep. Par Séné Senssass. Vous êtes le seul agent qu'elle envoie sur le terrain.
- C'est louable, vous ne trouvez pas? Dites à la Boss... que je lui ramène son paquet cadeau en moins de deux, et que...
Grand silence de ma part.
- Que vous voulez une augmentation? Tenta Xandiar.
Je gloussais, sortant de la chambre, prêt à me rendre en Krasalvie.

*~*~*

La gare? Pourquoi devions nous user de moyens aussi peu... rapides? Il me semblait que l'ordre de la mission était de rang B? Une porte de Transfert, un vol à dos de pégase, même un tapis aurait été plus vite que ce moyen de locomotion ridiculement Terrien. Je lâchais un soupir, observant le paysage défiler derrière la vitre. De toutes façons, j'avais l'impression que Séné se foutait de moi. Y avait il au moins un seul combattant parmi la troupe d'élite que je m'étais vu chargé? Une fille... sérieusement. à moins qu'elle ne cache une bonne centaine de bombes atomiques sous ses jupes ou bien que sa gueule d'ange ne soit en réalité que le reflet d'une montrueux mirage révélant en réalité la mâchoire d'un Krakdent en furie, je me demandais comment j'allais faire.
Allongé à mes pieds, mon Teufel lâcha un feulement consterné et secoua son épaisse crinière mordorée. Mon petit lionceau d'autrefois avait bien grandi. Je me baissais, glissant mes doigts dans ses somptueux poils aux camaïeux caramels.
Peu de temps après, -un peu trop pour moi, cependant- , nous arrivâmes à destination. Je descendis en silence, aux côtés de la petite demoiselle, le felin doré comme une ombre menaçante près de mon corps. Les quelques rares humains présent en Krasalvie nous regardèrent avec une expression bizarre. Etaient-ils esclaves ici? Cette impression me fit monter un frisson le long de l'échine. J'avais l'impression d'être revenu au pays des Salterens.
En mode; plus froids, avec des dents plus fines.
La jeune fille se tourna vers moi. Je récupérais lentement mes souvenirs, me fournissant son identitée. Mademoiselle Istumy. Séné m'avait indiqué qu'elle était une sorcelière, de nature humaine. MEs yeux se posèrent sur son Familier, une panthère. Au moins... Teufel croisa mon regard, et je le rassurais d'une caresse calme, allongé les poils soyeux de son encolure. La sensation des muscles roulant sous sa peau me fit du bien, et je me tournais vers Itsumy, disposé à l'écouter attentivement.


-Selon notre employeur, celui qui a enlever saniece serai une vielle connaissance, annonça l'humaine, son manoir serai a quelque kilometre de la.

Une vieille connaissance? Merveilleux. Sauf que les archives sur les criminels recensés par tous les Camouflés du Lancovit devaient bien faire trois bâtiments... ce genre d'informations désuètes ne me serait d'aucune utilité, pour le moment. Je devais avant tout connaitre la force pratique de notre adversaire, ses capacités physiques, morales, intellectuelles et magiques. Et savoir s'il était végétarien.
C'était un truc hyper important à savoir, ça.

Face au dit-Manoir, je levais les yeux vers cette gigantesque demeure au style romano-gothique. Waw... ce genre de masure avait la classe. Je passais mes doigts dans la crinière de Teufel, avant de tourner mes yeux vers la petite demoiselle. Un sourire peignit mes lèvres, quand sans un mot, la mine brave, elle s'engagea sur le sentier menant à la demeur, l'air brave. Hahaha, ouais bien suuuuur! Sauf qu'elle fut très rapidement bloquée par ... un bête grillage.
Dans ce genre de cas, il ya deux solutions!
La très terrienne: sonner à l'entrée, ou bien passer par dessus, par dessous, n'importe comment, du moment qu'on s'infiltre. Je passais mes doigts sur ma bouche pensif.
- Très bien, marmonnais-je, en m'approchant des barreaux. Voici ce qu'on va faire: tu vas te présenter en sonnant, ce qui va faire une diversion, et moi je passerais dicrètement par un autre chemin. ça te va?
Disons que si ça ne lui allait pas, c'était tant pis, j'étais pas du genre à ne pas faire ce que je disais. De un, parce que j'étais plus intelligent, de deux, parce que j'avais toujours raison, de trois... parce que j'étais diplômé à réussir mes missions.







Silence, je passe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ebony A. Smith


avatar

Age du personnage : 25 ans

Familier : //
Couleur de magie : //
Niveau de magie :
  • Inexistant
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Sous les ordres de Magister tant qu'il paît bien.
Résidence : Nowhere
Dans le sac : Un revolver, un silencieux, un sniper, un couteau militaire, de la corde, de l'essence, des allumettes, un briquet, de l'argent, des journaux, une boule de cristal, des élastiques, un cutter, des teintures, du rouge à lèvre, du parfum, des escarpins, un appareil photo, un carnet, des munitions.

Affinités : sign (c) wild hunger

MessageSujet: Re: Séance de thé avec les vampyrs [PV Will & Apple]   Lun 29 Aoû 2011 - 12:43

"La vie n'est pas un jeu"


Theme musical: http://www.youtube.com/watch?v=jn4VUKPObvI

Faire diversion, perdre du temps. Du temps qu'ils n'avaient pas. Chaque seconde qui passait rapprocha la gamine de la mort. Flocons de Neige qui sentait son agacement lui jetta un regard qui semblait vouloir dire "Pitié ecoute le". Mais Itsumy ne l'écoutait pas. Les vampyr son decidement de vrai sans-gêne. Qu'ils s'attaquent a des gens de leurs tailles ses lâche! Itsumy sentait ses muscle se tendre, ses poing se serrer. Elle l'avait vu a son attitude, cette mission n'était qu'une perte de temps pour son "collègue". Salaud. Elle se tourna vers lui et répondit clairement a sa question.

"Non"

Elle n'attendit pas sa réponse, elle dégaina sa lame et trancha le portail. Celui ci explosa. Des bout de métal volèrent dans les air avant de retomber sur le sol. Pas très solide ce truc. Le regard plein de haine et de fougue, Itsumy hurla:

"Venez me voir! Bande de lâche!"

C'était stupide? Non, il l'avait sa diversion ce crétin qui prenait la vie de la jeune fille pour une "perte de temps". Presque aussitot, des garde armé, des vampyr déboulèrent dans les parc. Itsumy activa sa magie, Espoir Pourpre se mit a rougeoyer. D'un geste fluide elle trancha dans les air. Les garde furent..; littéralement découpé. Si facile? Non, ce n'était que l'entré en table. Astucieux ses vampyr, il vous mettent en confiance puis ils vous envois l'artillerie lourde! Elle rengaina Espoir Pourpre qui repris sa teinte d'origine. Les cheveux de la rousse revinrent se placer sur ses épaule. Ses yeux bleu marine emplis de fureur vinrent se posé sur le camouflé. Elle faillit lui lancer une remarque acerbe mais se ravisa. Elle pénétra dans dans l'immense manoir. La porte était verrouiller, évidement. De sa poche elle sortit l'un de ses couteau et fit sauté la serrure. Elle poussa la porte. C'était immense. Vraiment immense. Néanmoins pas un garde en vue. Itsumy ferma sa veste de cuir pour mieux se fondre dans l'obscurité des lieux. L'architecture étant normale, il était facile de deviner ou était les cellule. Itsumy s'élança donc dans le corridor. Elle ne voyait pas le camouflé. Mais comme son nom l'indique soit il la suivait en mode camouflage, soit il avait pris un autre chemin. Elle s'en foutait. Bientôt, elle atteignit les sous sol. Toutes les cellule était vide. Sauf une. celle de Alexia Ossen. Elle voulut ouvrir la porte mais elle étaitverrouiller. Evidmeent. Du coup elle la força. La grille n'était pas vraiment résistante, comme le portail. Elle s'approcha de la jeune fille qui devait avoir pas moins de 16 ans.

"Hey ça va?"

Aussitôt une voix masculine retentit. dans tout le manoir.

"Je vois que vous avez trouvé mon appât. Mais le jeu ne fait que commencer. Vous êtes parvenue a entré. Mais parviendrez vous a sortir?"

Des claquement métallique retentirent départ et autre de la battisse l'informèrent de la fermeture de toute les issus. Mais maintenant l'humaine était plus ou moins en sécurité. Elle sortit de la cellule et hurla a la voix.

"Je ne sais pas qui vous êtes ni ce que vous voulez, mais je sait au moins une chose: la vie n'est pas un jeu."

Sur ce elle aida la jeune fille a se relever.

"Viens, nous devons partir d'ici!"[/center]


bullets
bullets are the beauty of the blistering sky ✻ come touch me like i'm an ordinary man. have a look in my eyes. underneath my skin there is a violence, got a gun in its hands . BULLETS

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4308-ebony-a-smith-the-big-bad-wolf-finie
Gabriel


avatar

Age du personnage : 42

Familier : Aucun
Couleur de magie : Bleu marine
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Boxeur professionnel
Résidence : Appartement pas cher à Tingapour

MessageSujet: Re: Séance de thé avec les vampyrs [PV Will & Apple]   Lun 29 Aoû 2011 - 14:32

"Venez me voir ! Bande de lâches !"

Alex releva les paupières qu'elle venait de fermer. Épuisée par l'angoisse de ne plus jamais revoir le jour, elle s'était allongée et avait fermé les yeux pour qu'ils arrêtent de couler. Mais à présent une petite étincelle d'espérance l'avait réveillée.
Ce n'était pas un vampire qui avait crié. Ni une vampire (la voix était féminine). Du moins, si ç'en était une, elle devait être contre les vampires qui l'avait kidnappée. On ne traitait pas quelqu'un qu'on aimait bien de lâche, en tout cas pas sur ce ton là.

Quelqu'un entrait dans le bâtiment. Alex était certaine qu'il s'agissait de la personne qui avait hurlé. Trois secondes plus tard environ, une jeune femme aux cheveux rouges, presque roses arriva en courant dans le couloir où se trouvait la petite cellule d'Alex. La personne croisa son regard et tenta d'ouvrir la porte. Qui était évidemment verrouillée. Mais sa sauveuse n'en resta pas là et força la porte qui s'ouvrit si facilement qu'Alex eut honte de sa faiblesse.

"Hey, ça va ?"

Alex avait juste envie de répondre : "Bien sûr que ça va, je viens juste de me faire kidnapper par des idiots de vampires et j'ai été enfermée dans une cellule toute pourrie, mais oui, ça va parfaitement bien !!". Mais elle n'osa pas. Cette femme venait de la sauver, elle avait du respect à lui donner. Ce serait un peu décalé de lui répondre méchamment alors qu'elle avait risqué sa vie pour la délivrer.

Elles allaient sortir de cet endroit maudit lorsqu'une voix masculine et machiavélique retentit dans toute la demeure :

"Je vois que vous avez trouvé mon appât. Mais le jeu ne fait que commencer. Vous êtes parvenue à entrer, mais parviendrez-vous à sortir ?"

La voix se tut et des milliers de claquements métalliques tout autour d'elles leur firent comprendre que toutes les issues étaient bloquées. Alex voulut pleurer mais se retint. Ce n'était pas le moment, et elle n'allait pas faire le bébé devant sa sauveuse. Hors de question. Elle décida de cacher sa terreur derrière un semblant de courage, et releva donc le menton et la poitrine vers le haut, tel que faisaient les femmes possédant de la grande dignité sur Terre.

La jeune inconnue qui l'avait libérée hurla, certainement à destination de la voix qui venait de les piéger :

"Je ne sais pas qui vous êtes ni ce que vous voulez, mais je sais au moins une chose : La vie n'est pas un jeu !"

Bien dit. Bon, et maintenant, il fallait trouver comment sortir de là. Il doit bien y avoir un moyen...

"Viens, nous devons partir d'ici !" fit la jeune femme.
"Moi, je veux bien, mais pas eux ! Comment allons-nous faire ? Nous ne sommes que deux et ils doivent bien être une centaine !"

Les tremblements dans sa voix trahissaient sa peur. Oui, parce qu'être sortie de sa cellule, c'est bien beau, mais si on reste toujours enfermée dans cet horrible manoir, ça sert pas à grand chose...
Elles courraient, à en perdre haleine, mais il n'y avait aucune issues possibles. Et elles avaient beau tout tenter, les portes étaient bien trop résistantes.

"Il doit bien y avoir une cheminée, ou je ne sais pas, moi, mais un truc ouvert où passer !"

Peut-être bien, mais elle n'en trouvèrent pas.
Soudain, alors qu'elle cherchait par où sortir, Alex cogna quelqu'un de plein fouet. Elle hurla. Et si c'était un vampire ?
Elle voulut faire demi-tour mais se prit les pieds dans un tapis et glissa à terre.

* Aïe ! *

Elle releva le bas de son pantalon. Son genou était ensanglanté. Ce n'était vraiment pas le moment de se blesser ! C'en était trop pour Alex. Les larmes coulèrent à grands flots sans qu'elle puisse les arrêter.

* Non mais quelle idiote ! Je vais me ridiculiser ! *

Mais elle avait beau les essuyer d'un revers de manche, les larmes n'en finirent pas. Elle pleurait bien malgré elle de peur, de douleur, de honte, de froid et de faim.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Will Torance


avatar

Age du personnage : 25 ans

Familier : Mort. C'est un souvenir douloureux, il serait adorable de ne pas en parler.
Couleur de magie : Rouge
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Très élevé


Métier : Lieutenant des Camouflés.
Dans le sac : L'univers, en petit format.

Affinités :


MessageSujet: Re: Séance de thé avec les vampyrs [PV Will & Apple]   Lun 29 Aoû 2011 - 16:29

http://www.youtube.com/watch?v=FFvLjdHaDJw

Non?
Le silence courut dans mes yeux comme une déferlante, et je perdis tout sourire. La suite des évenements défila devant mes yeux en quelques secondes, me faisant me perdre dans un océan d'incompréhension. Stupidité, effronterie et échec se mêlèrent en une danse endiablée qui m'égara dans une route lointaine. Imbécile... Devant mon esprit méticuleux; les pièces d'échecs se placèrent lentement sur l'échiquier de mon subconscient. Le pion était avancé, face à l’armée adverse. Itsumy défonça la porte. Je ne perdis pas une seconde à la sermonner. Ceux qui risquaient leurs vies pour ceux des autres sans réfléchir considéremment courraient à leurs pertes. Je me jetais à la suite de l’humaine, Teufel plaqué dans mon ombre, me servant de yeux et de pattes. Chaque vibrations dans le sol, provoquées par nos déplacements étaient calculées par nos esprit consécutifs. Reprendre le contrôle de la situation. Si elle voulait tout faire échouer, tant pis pour elle. Passant en mode invisible, je bifurquais le sentier, laissant l’humaine s’engouffrer comme un missile dans le manoir. Comme un serpent, je remontais la colline sombre bordant le manoir, avant de plonger dans l’enceinte elle-même, sans le moindre bruit. L’excitation du danger, la peur et l’insécurité, comme une boule chaude explosèrent dan sma poitrine. Pourquoi étais-je devenu Camouflé ? Pour sauver des gens ? Non… pour risquer ma vie, avant tout. Pauvre petit chaton égaré dans sa folie, je n’étais rien d’autre qu’un égoïste. Je me fichais que le but de cette sauvegarde soit un être humain ou bien un morceau de viande, j’avais toujours été seul dans ma tête, je le resterais. Je ne vivais que pour sentir ces doigts de la mort courir sur ma peau, m’arrachant des frissons de plaisir. Vivre avec la mort, vivre pour la mort, sans se sentir suicidaire était un rêve que j’effleurais du bout des lèvres. Si j’aimais l’instant où mon cœur s’arrêtait, face au danger, c’était pour ensuite mieux le vaincre, afin de me prouver que j’étais vivant et que j’existais. Que je vivais pour cela : pour le danger.
Rose noire, rose éphémère, mes doigts crochetèrent la fenêtre, et mon corps se tordit dans l’apesenteur. Infiltrer la tanière de la vipère était facile, si facile… Le Lion leva son regard félin moi, mes lèvres lui soufflèrent un baiser d’adieu, avant que je ne me jette dans le feu des ténèbres. Derrière la fenêtre…
Plaqué contre le mur, silence et perfidie, mon regard embrasait un néant inviolable que je déchiffrais, comme un musicien disséquerait la musique de ses requiem oubliés. Je glissais mes doigts sur les murs, mauvais compagnons du secret, ondulant mon corps contre eux, dans l’intimité violée de leurs planque. Contours si peu dissimulées, je cherchais brièvement les échos de la voix, avant de me glisser au sol. Imprégné du noir des lieux, j’étais ce fantôme que l’on ne voit pas, que l’on n’entend pas, jusqu’à ce qu’il tende ses doigts sous votre gorge. J’étais l’amant volage des songes oubliés par l’enfance, ce genre de tueur de la nuit. Allitérations de mes folies…
Armes déguainées, glissées entre mes doigts, la respiration ne s’échappait plus de mes lèvres, ces dernières courbées en un sourire. Mon esprit était scindé en deux notions du temps ; l’avant et le maintenant. L’avant comportait la situation du lion, qui, tapi dans l’ombre, veillait à la sécurité des filles réunies, etmoi, deuxième partie d’un tout félin, embrassé par les bras des ténèbres, se camouflait de la présence du vampyr. Je l’avais localisé. Il ne restait plus qu’à étudier ses cartes en jeux. Le tuer ? Pendant une brève seconde, l’image de mes lèvres courant sur le collier ensanglanté de la gorge d’albâtre me fit fantasmer. Embrasser un vampyr mort… délicieux rêves aux exquises arômes de fleurs pourpres qui me fit frissonner. Si le sadisme avait des limites, j’en serai le ciel…


Silence, je passe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ebony A. Smith


avatar

Age du personnage : 25 ans

Familier : //
Couleur de magie : //
Niveau de magie :
  • Inexistant
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Sous les ordres de Magister tant qu'il paît bien.
Résidence : Nowhere
Dans le sac : Un revolver, un silencieux, un sniper, un couteau militaire, de la corde, de l'essence, des allumettes, un briquet, de l'argent, des journaux, une boule de cristal, des élastiques, un cutter, des teintures, du rouge à lèvre, du parfum, des escarpins, un appareil photo, un carnet, des munitions.

Affinités : sign (c) wild hunger

MessageSujet: Re: Séance de thé avec les vampyrs [PV Will & Apple]   Lun 29 Aoû 2011 - 17:38

Le jeu mortel: Premier tour.

Thème musical:http://www.youtube.com/watch?v=xe7qPGsCgPU

Le salaud, il avait bien cacher son jeu... ou pas. Itsumy savait bien que quelque chose clochai en pénétrant dans la salle, mais le désir de sauver cette jeune fille était plus fort. Il l'avait aveugler, elle ainsi que son bon sens. Son instinct lui soufflai de sortir d'ici au plus vite. Elle voulait bien elle! Mais c'était impossible désormais. Et cet imbécile de camouflé! Ou était il encore? Surement en train de s'apitoyer sur son sort.
Réfléchit, Itsu, il doit bien y avoir un moyen! Si le vampyr était sur de gagner, il n'aurait pas nommer ça "jeu!
Itsumy fronça les sourcil.Le doute s'emparait d'elle. Et si elles mourrait toutes les deux ici, ce jour la? Cette idée était insupportable. Surtout que cet imbécile de Will ne faisait rien pour elles... Sait il seulement pourquoi il est la? Soudain la Nonso lui rentra dedans. Puis elle hurla et s'étala de tout son long. Itsumy afficha une mine étonné avant de sourire et de l'aider a se relever. Elle incanta un Réparus pour la plaie de son genoux lui donna un mouchoir pour essuyez ses larme. Ses nerf était tendu comme la corde d'un arc. Son cœur battait a la chamade. Elle sentait un danger arriver. Elle sentit les poil de Flocons de Neige se hérisser. Ne voulant pas effrayer la jeune fille elle tenta de refouler la panique. Elle lui dit d'une voix étouffer, sans arrêter de fixer l'obscurité .

"Reste bien près de moi, Alex"

Sa main se resserra sur le pommeau d'Espoir Pourpre. Le soleil se couchai. Bientôt, seule la faible lueur de la lune filtrai a travers les volet métallique qui fessait obstacle a leurs liberté. L'obscurité enveloppa les deux jeune fille, une obscurité ou Itsumy semblait voir des créature de l'Ombre. Elle savait que c'était le fruit de son imagination. Itsumy ressentit soudain une sensation d'insécurité suivit d'un froid intense. Une Ombre fila vers Alex, Itsumy l entendait l'air siffler. Elle eu juste le temps de se placer devant elle. Une dague entama son épaule. Elle grimaça sous la douleur, mais se ressaisit. La magie de la guerrière siffla dans l'air mais l'Ombre l’évita agilement avant d’atterrir sur le sol pavé avec un bruit quasi-innaudible. Un nuage dut passer devant la lune a ce moment la car les deux jeune fille ne virent plus rien. Elle se releva mais Itsumy ne put distingué que sa silhouette dans les tenebre. Puis la lumière revint et elle purent enfin faire face a leurs agresseur. On pouvait distingué deux longue canine lorsqu'il esquissa un sourire mauvais. Itsumy se crispa. Ce qu'elle avait tant redouté arrivait enfin. Elle l'avait réver, redouté, imaginé. Et c'était la. Devant elle. L'heure était enfin venue. Elle allait devoir affronter un vampyr seule. Mais le pire n'était pas la. Si elle echouait, cela couterai surement la vie a la Nonso. Par sa faute.

Elle fixait le vampyr de ces grand yeux azur. Lui semblait vraiment décontracté. Si Itsumy avait peur, elle n'en laissa rien paraitre. Sur son visage s'était former une expression degaineuse. Les long cheveux du vampyr brillait a la lueur de la lune. Son expression méprisante agaçait vraiment l'humaine. Elle rêvait de lui enfoncer sa lame dans le cœur. Vite fait bien fait. Mais ce n'était pas vraiment prudent, surtout lorsqu'on ai humaine. Néanmoins elle dégaina sa lame et la la mit a l'oblique, en position de defense. Mais avant d’attaquer, le vampyr esquissa une révérence et se présenta.

"Mon nom est Mathys, je suis le lieutenant du Comte."

Il se mit a son tour en posture de combat.

"Et je serai votre adversaire."

"Alex, reste en arrière"

L'humaine obéit, sans doute trop effrayé pour affiché la moindre résistance. La blessure que son adversaire lui avait fait quelque seconde plus tôt saignait abondamment, mais il fallait absolument qu'elle l'ignore si elle voulait avoir une chance de gagner. Le vampyr n'attaqua de suite. Les instant précédant son offensive parurent duré une éternité au yeux de notre belle guerrière rousse. Soudain le vampyr bondit avec rapidité et assena un coup de poing a l'humaine. Celle-ci vola en arrière et vint se cogner contre un mur. Alors qu'il allait lui enfoncer sa dague dans son cœur, elle lui assena un coup de pied et se remit debout. Elle trancha de son épée et le toucha a l'épaule.

"Je suppose que l'on est quitte désormais, fit elle avec un petit sourire"

Le vampyr grogna avant de revenir a la charge toute griffe en dehors. Cette fois Itsumy esquiva agilement et envoya sa magie. Celle ci le frappa de plein fouet. Celui ci lança un Carbonus a son tour qu'Itsumy arriva a esquivé en se brulant tout de même gravement le bras. Elle bondit en arrière pour se mettre hors d'atteinte avant de renvoyer un rayon de magie. Celui ci para avec un bouclier et Itsu dut esquiver une nouvelle fois un coup de griffe. Mais elle saisit l'occasion qui se présentait a elle, elle trancha. Et son coup atteint sa cible. Le torse du vampyr. Un flot écarlate s'échappa du corps. Il hoqueta, s'étouffa avant de tomber au sol, inerte. La jeune fille détourna le regard et cacha les yeux de la Nonso. Elles s'éloigna un peu et s'adossa contre l'un des mur de pierre. Au toucher de la paroi froide, elle frissonna. Son souffle se fesait court, elle suffoquai. Malgré tout ses effort, elle n'arrivait pas a calmer les battement de son coeur. Elle regarda la blessure a son épaule ainsi que la brulure de son bras et lâcha un juron. Elle improvisa un bandage avec un bout de sa robe. Quand a sa brulure, elle ne pouvait rien faire. Et ça brulait. Beaucoup.


bullets
bullets are the beauty of the blistering sky ✻ come touch me like i'm an ordinary man. have a look in my eyes. underneath my skin there is a violence, got a gun in its hands . BULLETS

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4308-ebony-a-smith-the-big-bad-wolf-finie
Gabriel


avatar

Age du personnage : 42

Familier : Aucun
Couleur de magie : Bleu marine
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Boxeur professionnel
Résidence : Appartement pas cher à Tingapour

MessageSujet: Re: Séance de thé avec les vampyrs [PV Will & Apple]   Mar 30 Aoû 2011 - 10:59

Alex suivit la scène qui s’offrait devant elle avec dégoût et terreur. Le vampire, qui s’appelait Mathys, et la jeune rousse se livraient un combat sans limite. A chaque attaque lancée, la jeune Nonso ne pouvait s’empêcher d’avoir des haut-le-cœur. Le combat était sanglant et…brûlant. Elle se forçait à fermer les yeux mais ses paupières n’obéissaient pas. Elle avait beau être terrifiée par ce spectacle, elle n’en était pas moins fascinée. A part à la télévision, sur Terre, et sur les boules de cristal sur AutreMonde, l’adolescente n’avait jamais vu de vrai combat. C’est pourquoi cela lui faisait une sensation étrange de le regarder. Elle avait l’impression de vivre dans un film… ou dans un rêve. Ou là, en l’occurrence, dans un cauchemar. Un cauchemar dont elle ne se réveillerai jamais, elle le savait.
AutreMonde l’avait pourtant toujours émerveillée. Pendant ces cinq années ou elle avait vécu sur cette planète magique, elle avait toujours eu l’impression de vivre un rêve fantastique. Toute cette magie, cette fantaisie, cette faune, cette flore, ces tapis volants, ces portes de transfert, ces royaumes fascinants… Tout ceci lui avait toujours beaucoup plu.
Elle avait donc du mal à imaginer que ce monde puisse avoir un côté obscur. Son oncle l’avait pourtant bien évidemment avertie mais, n’ayant jamais eu de vraie preuve, elle ne l’avait pas vraiment pris au sérieux. Elle pensait toujours qu’il exagérait la chose. Mais à présent, elle était forcée de le croire. Ce qu’elle vivait en ce moment, ce qu’elle voyait, ce qui se passait juste en face de ses yeux apeurés, c’était bien la preuve qu’AutreMonde n’était pas toujours colorée de rose. C’était moche, mais au moins cette aventure lui servirait de leçon, si elle en ressortait vivante. Elle apprendra à écouter les conseils, pour la prochaine fois, et à faire plus attention.

Mais avoir des remords ne lui servirait à rien pour le moment. Comme elle avait pu l’apprendre durant ses 5 années AutreMondienne, il faut savoir oublier le passé pour mieux se concentrer sur le présent. Et justement, dans ce présent-ci, sa sauveuse venait de vaincre le vampire.
Si ça n’avait pas été aussi sanglant, Alex aurait sauté de joie. Là, elle avait plutôt envie de vomir. La jeune femme anticipa et lui cacha les yeux. Mais Alex avait déjà vu. L’horrible image du vampire allongée inerte sur le sol, le torse dégoulinant de sang, resta ancrée dans les paupières closes de la Nonso. Alors elle fit ce que n’importe qu’elle terrienne comme elle aurait fait à sa place. Elle tourna la tête vers la droite et vomit. Sur le buste d’un vampire.

* Berk, il vont penser que je suis dégoûtante… *

A vrai dire elle le pensait aussi.

« Bon, et comment on fait, maintenant ?? » demanda-t-elle lorsqu’elle eut fini de se débarasser de tout ce vomi dégoûtant.

Bonne question. Comment allaient-ils sortir de là ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Will Torance


avatar

Age du personnage : 25 ans

Familier : Mort. C'est un souvenir douloureux, il serait adorable de ne pas en parler.
Couleur de magie : Rouge
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Très élevé


Métier : Lieutenant des Camouflés.
Dans le sac : L'univers, en petit format.

Affinités :


MessageSujet: Re: Séance de thé avec les vampyrs [PV Will & Apple]   Mar 30 Aoû 2011 - 17:57

« ORO SUPPLEX ET ACCLINIS, COR CONTRITUM QUASI CINIS : GERE CURAM MEI FINIS. LACRIMOSA DIES ILLA, GUA RESURGET EX FAVILLA. JUDICANDUS HOMO REUS : HUIC ERGO PARCE, DEUS. »

Le vampyr se tourna lentement vers moi. J’avais souvent rêvé de ces figures aux légendes mastodontes. Il quitta avec une souplesse effarante son siège. Simple mouvement qui me fit prendre conscience de la difficulté que j’aurais à l’affronter. L’affronter, car il n’y avait peut être au final pas d’autre alternative. Un sourire effroyable se grava sur nos lèvres, dans la même esquisse de zygomatique. Je levais lentement mes mains à la hauteur de mes cheveux, suivit aux millimètres près par le regard glacé de la créature humanoïde. Tout doux, mon beau… Mes dreadlocks se regroupèrent en une énorme natte. Souci d’esthétique, semblaient dire mes mimiques presque moqueuses. Il tira de son visage un sourire appreciateur, et fit de même ; ôtant avec une élégance cruciale la sombre veste. Et il bondit sur moi.
Mes doigts effleurèrent sa gorge. En explosa un tendon, et il se retourna violemment vers moi, me défonçant l’articulation de l’épaule. Un gémissement de douleur s’ettoufa dans ma gorge, mais avant que je n’eusse le temps de reprendre mon équilibre, il m’avait retourné le bras, le coude, et plaqué contre un mur. En alerte, le cerveau totalement décroché de la réalité, je le frappais de toutes mes forces, au sternum. LE coup porta son fruit. J’entendis l’os exploser sous mes doigts, et l’étreinte violente se détacha de mon corps. Tombant à genoux, le vampyr, vaincu, cherchait à reprendre son souffle. Dédaignant mon bras déboité, je récupérais au sol ma lame, et me jetais sur le vampyr. Ma lame lui perfora le cœur, dans un bruit spongieux. Il chuta au sol, avec une grâce inhumaine. L’accompagnant dans son mouvement, je me laissais tomber près de lui. Coup de chance… incroyable coup de chance… j’étais encore vivant, une fois de plus. Nos regards se croisèrent, il sourit. De la main gauche, je récupérais son visage d’albâtre, et l’approchait du mien. Dans ses yeux, il y eut une étincelle d’amusement, quand ma bouche caressa la sienne. Une sensation jouissive enflamma ma poitrine, et j’entrouvris mes lèvres, cueillant son dernier soupir. Mort. Vide. Une coquille vide. Il tomba sur le sol lourdement, immobile à jamais.
A genoux au dessus de son corps, je refermais doucement la bouche, inspirant à l’intérieur de mon corps son souffle. Un sourire carnassier s’étira sur ma face hilare.

Teufel m’avertit de la mort du vampyr en bas. Surpris, je tournais la tête inconsciemment vers les sous sols. Pardon ? Bien sûr que oui ! Je venais de le buter moi-même ! Mon Familier m’indiqua que c’était un autre. Une sensation de terreur grandit dans mon ventre. …deux…Deux vampyrs ?? Je bondis par-dessus el cadavre de mon adversaire déchu, en me ruant vers les étages inférieurs, snobant le fait d’être en mode « visible ». Et pas très discret.
Déboulant dans le couloir, silencieux cette fois çi, tapi contre le mur, je veillais à la situation. Redevenu en mode « Invisible », je m’approchais sans un bruit des filles. Indiquant ma présence par « Tout le monde va bien ? » très peu discret, j’étudiais notre petite kidnappée. Une demoiselle. J’eus un sourire navré.
- Nous devrions partir de là.


Silence, je passe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ebony A. Smith


avatar

Age du personnage : 25 ans

Familier : //
Couleur de magie : //
Niveau de magie :
  • Inexistant
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Sous les ordres de Magister tant qu'il paît bien.
Résidence : Nowhere
Dans le sac : Un revolver, un silencieux, un sniper, un couteau militaire, de la corde, de l'essence, des allumettes, un briquet, de l'argent, des journaux, une boule de cristal, des élastiques, un cutter, des teintures, du rouge à lèvre, du parfum, des escarpins, un appareil photo, un carnet, des munitions.

Affinités : sign (c) wild hunger

MessageSujet: Re: Séance de thé avec les vampyrs [PV Will & Apple]   Mar 30 Aoû 2011 - 18:21

Ah tient le camouflé. Elle ne l'avait même pas vue arrivé. Normal. Une pensée traversa l'esprit de la rouquine. De toute façon, qu'il soit la ou pas... Bref! Elle tardait encore a reprendre son souffle alors que les deux autre semblait pressé de partir. Elle referma sa main sur son bras bruler et tenta de calmer la douleur. Pas facile. Inutile même. Finalement elle regarda les deux autre et se leva.

"Ouais, t'as raison..."

Puis elle examina leurs prison. Une cage. Ça ressemblais a une énorme cage. Une cage qui coupais les aile rousse de notre guerrière. Mais il y avait un moyen de sortir! Il y avait toujours un moyen! La n'était pas vraiment le problème, c'était surtout de trouver ce moyen qui inquiétait Itsumy. Elle s'approcha de la Nonso et lui frotta le dos. La pauvre n'était pas vraiment habitué a voir se genre de chose. Elle esquissa un pale sourire tentant de réconforter Alexia. Pas très utile en revanche. Elle se sentait un peu coupable, peu être n'aurait elle pas du tué le vampyr de cette façon... un peu... vous voyez ce que je veux dire.

"En attendant on ferait mieux de partir d'ici, ça empeste la mort..."

Ils s'éloignèrent donc du... cadavre.Ôter la vie, dans son métier, c'était habituel. Mais ça déplaisait tout de même a la jeune fille. La vie était tellement précieuse! C'était comme un cadeau d'un valeur inestimable, mais que l'on vous offre qu'une fois. Itsumy en revint a sa cage. Comment faire pour sortirent d'une cage? Les oiseau, comment font il? Non, les oiseux ne sorte pas des cage. Mais eux n'était pas des oiseaux. Il était des humain bordel! Tandis+ que l'humaine réfléchissait, la voix qu'elle avait entendu quelque minute avant retentit une seconde fois dans le manoir.

"Alors, mes petit pion! Il y a un problème? On ne sait pas comment sortirent du plateau de jeu?"

Il élata d'un rire malsain qui énerva profondément Itsu. Elle ferma les yeux. Calme. Elle était calme. Mais si la voix avait retentit encore une fois, c'est que le vampyr qu'elle avait tué n'était pas seul. Elle aurait du s'en douté, le "maitre du jeu" ne se salit jamais les main. Mais si il était un obstacle, il était aussi la clé de leurs liberté. Il n'y avait qu'un moyen et il était évident. Cette porte qui se ferme, elle ne s'est pas fermer toutes seule. Une chose est sur, c'est que quelqu'un la commandait... Mais ce lieux était surement protégé pour empêcher au pion de changer la règle du jeu. Mais il n'y avait pas le choix. Elle se tourna vers le camouflé

"Will, tu n'aurais pas vue une salle de contrôlé durant ton "expédition"?"


C'était simple, c'était réglo, c'était évident. Mais c'était risqué. Il allait devoir trouver le boss et le forcer a leurs ouvrir le chemin de la liberté.


bullets
bullets are the beauty of the blistering sky ✻ come touch me like i'm an ordinary man. have a look in my eyes. underneath my skin there is a violence, got a gun in its hands . BULLETS

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4308-ebony-a-smith-the-big-bad-wolf-finie
Gabriel


avatar

Age du personnage : 42

Familier : Aucun
Couleur de magie : Bleu marine
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Boxeur professionnel
Résidence : Appartement pas cher à Tingapour

MessageSujet: Re: Séance de thé avec les vampyrs [PV Will & Apple]   Jeu 1 Sep 2011 - 11:06

 « Will, t’aurais pas vu une salle de contrôle durant ton expédition ? »

Une salle de contrôle ? C’est-à-dire ? Alex mit du temps à comprendre. Mais elle comprit. La jeune femme était plutôt ingénieuse. Evidemment, pour avoir pu fermer toutes ces portes à la fois, c’était qu’il y avait une commande pour les contrôler. Ou bien ils s’étaient servis de la magie. Mais dans ce cas-là, on pouvait utiliser la magie en retour pour s’en sortir, non ? Si ça se trouve, c’était bien plus simple qu’ils ne l’avaient imaginé. Bon, pas simple pour elle, puisqu’elle était Nonso et donc incapable de pratiquer la magie, mais avec les deux autres ça pouvait marcher. C’était peut-être une de ces astuces qui consiste à vous faire chercher la solution pendant des heures, à réfléchir compliqué, alors que la réponse était toute simple. Mais comme vous vous attardez au difficile, vous oubliez le facile. Alex ne voulait pas tomber dans ce piège là. Elle demanda :

« Et vous n’avez pas une sorte de formule magique qui pourrait débloquer les portes ? »

C’était peut-être idiot, comme idée, mais si ça marchait, ils ne seraient donc plus obligés de risquer leur vie à faire quelque chose d’inutile. Sortir d’ici, c’était bien, mais en sortir vivant, c’était encore mieux. Et puis, franchement, ils étaient dans un monde qui utilise pour principale arme la magie, alors pourquoi essayer quelque chose sans l’utiliser ? Les AutreMondiens avaient un atout bien supérieur à celui des Terriens, alors pourquoi s’acharnent-ils toujours à vivre à la « Terrienne » ??

Une salle de contrôle, c’était pas mal comme idée, mais c’était trop dangereux et pas assez magique à son goût. Surtout que la voix qu’ils ne cessaient d’entendre, qui appartenait certainement au « boss », au « maitre du jeu », à celui qui tenait les ficelles de leurs pauvre corps marionnette, la terrifiait. Elle n’avait pas la moindre envie de lui faire face. Même si elle avait deux « gardes du corps » qui avaient l’air plutôt apte à l‘affronter, elle ne se sentait pas prête à le rencontrer. Tout ce qu’elle voulait, c’était sortir d’ici au plus vite, sans voir encore la tête cruelle de ces vampires. Ou vampyrs. Peu importe. Les vampyrs restaient avant tout des vampires.

Au cas où son idée de la formule magique qui les sortirait d’ici ne fonctionnait pas, Alexia fouilla du regard tous les coins et les recoins de l’endroit où ils se trouvaient, à la recherche du moindre trou, de la moindre fissure qui pouvait leur ouvrir le chemin de la sortie. Mais elle ne vit rien. Tout avait l’air neuf et, pire encore, solide. Son regard se posa vers le cadavre du vampyr, au loin. Il baignait maintenant dans une flaque de son propre sang. Alex se détacha de cette vision, résistant à son envie de vomir une seconde fois. Il ne fallait plus qu’elle pense à ça.

* Pense à autre chose, pense à autre chose ! *
se répétait-elle.

Elle se força donc à penser à son oncle, à Citrine, à sa maison au Lancovit. Que faisaient-ils, en ce moment ? Le kré-kré-kré avait-il prévenu Andrew ? Était-ce ce dernier qui avait envoyé Will et la jeune femme pour la sauver ? Ou bien son oncle n’était pas au courant de cette histoire, et il s’inquiétait ? Alexia n’en savait rien, et cela l’attristait. C’est terrible de savoir que quelqu’un s’inquiète pour vous, et c’est encore plus terrible quand vous savez qu’il a de quoi s’inquiéter. Mais la pire question qu’Alex ne pouvait s’empêcher de se poser était : allait-elle le revoir un jour ?

Elle retint de justesse une nouvelle vague de larmes et décida de se concentrer sur le moment présent, sans penser à rien. C’était la meilleure chose qu’elle pouvait faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Will Torance


avatar

Age du personnage : 25 ans

Familier : Mort. C'est un souvenir douloureux, il serait adorable de ne pas en parler.
Couleur de magie : Rouge
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Très élevé


Métier : Lieutenant des Camouflés.
Dans le sac : L'univers, en petit format.

Affinités :


MessageSujet: Re: Séance de thé avec les vampyrs [PV Will & Apple]   Sam 10 Sep 2011 - 16:12

"Alors, mes petit pion! Il y a un problème? On ne sait pas comment sortirent du plateau de jeu?"

Je levais un doigt vers le plafond, dans un geste obscène, accompagné d'un sourire moqueur. Sérieux, ce mec était censé me foutre la trouille? Hahahaha!!! (bravo, il réussissait). Mes yeux balayèrent les environs, et je posais mes mains sur les murs, les étudiants sous la paume. La proposition d'Itsumy me laissa pantois, je ne répondis rien.
Je savais ce qu'elle voulait faire, mais je doutais d'une chose. De notre capacité à faire équipe. Pour abattre ce psychopathe, nous devrions nous allier. Théoriquement, c'était parfaitement possible.
Mes doigts pianotèrent sur le mur.
Nos auras, nos perceptions étaient assez décalées. Certes nous nous battions bien tout les deux, mais serions nous capable de communier totalement nos esprits en cas de bataille? Moi je connaissais mes faiblesses: j'étais un sadique. Je me laissais, déchaîné à mes pulsions sexuelles. Elle était une impulsive, assez solo, je le devinais... J'eus un regard sur elle, me tournant vers Alex qui eut une proposition cocasse.

Une formule magique qui ouvre les portes? Haha! J'explosais de rire, dédaignant la nervosité qui régnait sur notre groupe. Je me foutais de paraitre arrogant, je l'étais de toute façons. Pour enfoncer un peu plus le couteau dans la plaie, je pouvais même (!) me considérer comme plus intelligent que les deux autres. Un énorme sourire carnassier barra mes lèvres, et sans un mot d'explication, je devenais soudainement invisible pour qui ne savait pas voir, me fondant dans l'ombre, prêt à les protéger en toute discrétion.


Silence, je passe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ebony A. Smith


avatar

Age du personnage : 25 ans

Familier : //
Couleur de magie : //
Niveau de magie :
  • Inexistant
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Sous les ordres de Magister tant qu'il paît bien.
Résidence : Nowhere
Dans le sac : Un revolver, un silencieux, un sniper, un couteau militaire, de la corde, de l'essence, des allumettes, un briquet, de l'argent, des journaux, une boule de cristal, des élastiques, un cutter, des teintures, du rouge à lèvre, du parfum, des escarpins, un appareil photo, un carnet, des munitions.

Affinités : sign (c) wild hunger

MessageSujet: Re: Séance de thé avec les vampyrs [PV Will & Apple]   Ven 16 Sep 2011 - 18:59

'tain. C'était pas vrai. Pourquoi elle devait faire équipe avec un type comme... bah comme ce type quoi. Il voyait bien que ça allait mal. Il voyait bien que ça n'allait pas, il voyait bien qu'elle était a deux doigt de craquer. Il voyait bien qu'en ce moment même elle était une bombe prête a exploser a tout moment. Pourtant il riait, ce con, de ce rire méprisant qui donnait irrésistible envie de lui enfoncer un couteau dans le bide. C'était de la provoc a l'état pur. Il avait quoi, 3 ans de moins qu'elle? Et il se croyait capable de sortir d'ici sans problème? Sortir d'ici n'était pas aussi simple... ce n'était pas aussi simple que de se lever le matin, ou que de lancer un Carbonus comme il semblait le croire. C'était beaucoup plus complexe. mais le pire n'était pas la. Itsu avait vraiment l’impression que le moindre de ces fait et geste était prévue, que la moindre de ses décision était la mauvaise et cela la frustrai énormément. Et que la sécurité de la jeune Alexia soit sur ses épaule a elle seule, vu qu'elle considérait Will comme irresponsable, lui faisait vraiment peur.

La goutte d'eau qui fait déborder le vase vous connaissez? Encore une de ces expression terrienne qu'Itsumy utilisait de plus en plus souvent. Bah la, le vase c'était Itsumy et la goutte d'eau, et ben, ben c'était Will. Elle tenta de contenir sa frustration mais, ouh mon dieux que c'était dur. A ce moment la, elle aurait préférer affronter mille BSH assoiffé de sang plutôt que de supporter le rire d’imbécile de son "partenaire". Ses poing se serrèrent, elle enfonça ses ongle dans sa paume, espérant que la douleur pourrait la calmer. Il n'en fut rien. Elle serra les dent et... explosa. Elle fracassa son poing contre le mur de pierre de toutes ses force en hurlant d'une voix rauque et déformé par la rage qu'elle contenait en elle depuis trop longtemps:

"MAIS TU VAS PAS LA FERMER??!!"

Le silence revint. le silence. Aaah, le silence. Si il savait combien de temps elle l’étendait. Sa respiration se faisait haletante. Inspire, expire. Elle tentai de se calmer.

"T'as quoi? 16 ans? Et tu permet de nous faire la moral? Je ne sait pas si tu es douée, je ne sait pas si tu es aussi inteligent que tu veut le faire croire, et je m'en fous royalement! Mais j'aimerais bosser dans le minimum de respect, ok?!!"

La prochaine fois, ce serai sur la face de Will que son poing abattrai. Et ça ferait nettement plus mal.


bullets
bullets are the beauty of the blistering sky ✻ come touch me like i'm an ordinary man. have a look in my eyes. underneath my skin there is a violence, got a gun in its hands . BULLETS

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4308-ebony-a-smith-the-big-bad-wolf-finie
Gabriel


avatar

Age du personnage : 42

Familier : Aucun
Couleur de magie : Bleu marine
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Boxeur professionnel
Résidence : Appartement pas cher à Tingapour

MessageSujet: Re: Séance de thé avec les vampyrs [PV Will & Apple]   Jeu 22 Sep 2011 - 20:51

Le bruit assourdissant d'un coup de poing énervé sur un mur de pierre calma les rires insupportables de Will. Celle qu'Alex considérait comme sa sauveuse avait craqué. Et franchement, ça se comprenait. Qu'est-ce qu'il avait, cet idiot, à se moquer ?? Ok, la question de la Nonso sur les formules avait pu avoir un fond stupide. Et alors ? C'était une Nonso, justement. Qu'est-ce qu'elle était censée savoir sur la magie ?? Son oncle lui avait déjà appris certaines choses, mais il ne lui avait rien dit sur comment sortir d'un piège de vampyr. Ce qui était tout à fait compréhensible étant donné qu'il n'y avait aucune raison de penser à un truc pareil. Donc il était tout à fait normal qu'elle pose des questions. Tout ça pour dire que les rires de l'idiot étaient... idiots, justement. Complètement décalés. Alexia profita du moment de grand silence pour remercier mentalement la jeune femme. Cette dernière hurla finalement :

« T'as quoi ? 16 ans ? Et tu permets de nous faire la morale ? Je ne sais pas si tu es doué, je ne sais pas si tu es aussi intelligent que tu veux le faire croire, et je m'en fous royalement! Mais j'aimerais bosser dans le minimum de respect, ok ?!! »

Bien dit. Alex se trouvait être totalement en accord avec sa sauveuse. Mais Will avait beau l'énerver, elle ne souhaitait pas de bagarre. La situation était déjà bien assez difficile comme cela. Si ces deux délivreurs se disputaient, ils n'étaient pas sortis de l'auberge. Il fallait que cela s'arrête. Maintenant. Alexia ne voulait pas rester une minute de plus dans cet endroit qui lui fichait la chair de poule, loin des deux êtres qu'elle aimait, c'est-à-dire son oncle Andrew et Citrine (même si ce dernier était complètement stupide à ses yeux).
Alors, oubliant totalement son statut de Nonso, oubliant qu'elle était en quelque sorte inférieure aux deux autres, oubliant qu'elle n'avait pas à faire la morale aux deux personnes qui l'avait délivrée de cette petite cellule glaciale et humide, elle s'interposa :

« Je vous en prie, arrêtez cela. Je ne veux pas de dispute. Ce n'est déjà pas facile, on n'a pas besoin d'en rajouter. Je ne sais pas vous, mais moi je refuse de rester ici trop longtemps. Alors arrêtons de papoter et sortons de là. Je ne sais pas comment on va faire, mais on va le faire. Impérativement. Donc stop, ça suffit. Merci. »

Ce ne fut qu'au bout de quelques secondes qu'elle réalisa qu'elle venait de parler sur un ton sec. Ils avaient fait l'effort d'être venus à son secours et elle leur parlait froidement. Elle se gifla mentalement. Non mais, quelle idiote ! Ils avaient déjà tant fait pour elle. Pourquoi est-ce qu'elle leur donnait des ordres ?? Elle se reprit :

« Je suis désolée... Je sais qu'au lieu de parler ainsi je devrais vous être reconnaissante. C'est que je suis tellement paniquée, je ne sais plus ce que je fait !! Mais s'il vous plait, arrêtez de vous battre, sinon on n'arrivera à rien. »

Bon, ça c'était fait. Et maintenant ? Non parce que, parler c'est chouette, mais sortir de là, c'était encore mieux. Elle attendit, contrôlant tant bien que mal les tremblements de panique qui la parcouraient.

[Boum badah boum boum... Ah!]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Will Torance


avatar

Age du personnage : 25 ans

Familier : Mort. C'est un souvenir douloureux, il serait adorable de ne pas en parler.
Couleur de magie : Rouge
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Très élevé


Métier : Lieutenant des Camouflés.
Dans le sac : L'univers, en petit format.

Affinités :


MessageSujet: Re: Séance de thé avec les vampyrs [PV Will & Apple]   Jeu 22 Sep 2011 - 23:09

Mon rire cessa brusquement. Le dos contre le mur, je fixais sans un mot Itsu me hurler dessus. Faire la morale? Nan mais c'était cocasse... Avais-je fais la morale? Pas le moins du monde! Bien au contraire!
En fait, je cherchais a me calmer les nerfs contre quelque chose.
Toute trace de compassion, de rire et d'amuserie disparait au font de mes prunelles. Séné, savais tu pourquoi je détestais ce genre de mission a plusieurs? Parce que les enfants incapables de comprendre que leur timing n'était pas accordés au mien, ça m'énervait sérieusement. Ils se prenaient la tête, se faisant passer pour des victimes. Un feulement de rage monta dans ma gorge, et je plissais un regard glacé sur le visage de la voleuse. Une furieuse envie de lui retourner me bras pour lui apprendre la politesse explosa dans ma poitrine. Colère pure et simple, comme un gigantesque incendie embrasant la totalité de ma tête, mes muscles frémirent sous l'envie aux accents meurtriers frémissant contre ma peau. Le silence s'était imposé dans le cachot, et je restais toujours adossé contre ce mur, miraculeusement impassible. Si par miracle je réussissais sortir de la, je me chargerait du cas voleuse patentée. Pour le moment, je restais zen. Croisant simplement les bras sur la poitrine, je relevais mes prunelles dévorantes sur le visage de la demoiselle.
- Tu n'es pas la premiere et tu ne sera pas la dernière a m'insulter en mission, okay? Alors si ça te défoule, tu peux bien crier autant que tu veux. Moi je ris, ça te dérange? Je m'en fous. Comme tu devrais t'en foutre de mes satires. Je croyais qu'une des premières leçons voleuses était : rester Maitre de soi en toutes situations? Prends tes responsabilités et cesse un peu de jouer a la gamine frustrée de sa vie. Ris, moque toi, fous toi de la gueule des gens. Si tu renie mes techniques de faire, aie au moins le mérite d'avoir une volonté a toute épreuve.
Ma voix avait été calme, et m'avait permis de taire la premiere vague de haine dans mon ventre. Me détournant des filles, je m'accroupissais au sol, sortant de ma poche un sac. Un minuscule sac, qui une fois sorti de la transfiguration immatérielle de la poche aux multiples dimensions, trouva aussi la taille d'un sac a dos. Je l'ouvris sèchement, et en sortit trois objets de la taille de balle de tennis, de forme ronde et noire. Les posant sur le sol, je plongeais de nouveau la main dans mon sac, et la en sortit cette fois un cahier et un crayon. Posant un genou a terre, j'ouvris mon carnet, et posais le crayon sur la surface poreuse. Mes yeux bifurquèrent une seconde sur le visage d'Itsu. Oui, j'avais seize ans. Oui j'etais un petit con. Seulement elle n'avait pas compris que nous ne jouions pas sur le même échiquier. Je crispais ma mâchoire. Je ne reniais pas ses qualités. Par exemple, le avait été formidable pour abattre ce vampire. Nonobstant, j'avais trois ans de moins qu'elle, certes, et j'étais bien plus lâche qu'elle. C'aurait été tellement plus facile qu'elle le comprenne avant. J'étais un lâche, qui camouflait son chagrin derrière l'arrogance. Comment aurait elle pu le savoir. Connaissait elle mon behoviorisme?
J'eus un soupir, tandis que sous ma plume, naissaient le corps d'une cinquantaine de souris dessinées. A toute vitesse, je traçais les corps d'encre. Mes yeux balayèrent les environs sombres, et je posais le callpin sur le sol. Au contact de la Pierre, les dessins s'animèrent, et quittèrent la surface du papier pour devenir réalité. En quelques secondes, cinquante souris pullulaient autour de mon cahier.
- Teufel.
Mon lion tourna sa tête vers les souris et poussa un rugissement qui firent se regrouper les rongeurs en un seul groupe compact. Dans le même mouvement, elles se précipitèrent vers lescatacombes. Je me relevais, jetant un regard froid sur les souris.
- les souris vont danser pour les chats ce soir. Tssk.
Je tournais mon visage vers Itsu, et le dévisageant sèchement, entrouvrit mes lèvres.
- C'est bon?
Je me retins de tout commentaire sceptique. Rester zen. Ce n'était pas tellement mon genre de perdre mon temps avec des conneries aussi futiles. Qu'elle m'insulte, qu'elle me frappe. C'était peut et nécessaire a la réussite de notre mission. plongeant mon regard sur les souris, je glissais mes mains dans mes poches, me mettant a marcher en silence a leur suite. Au final, qu'en avais je a foutre de réussir cette mission? Rien. un étrange sourire étira mes lèvres, tandis que je me rangeais au cote de Teufel, ne cherchant même pas a savoir si la voleuse et la nonso me suivait.


Silence, je passe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ebony A. Smith


avatar

Age du personnage : 25 ans

Familier : //
Couleur de magie : //
Niveau de magie :
  • Inexistant
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Sous les ordres de Magister tant qu'il paît bien.
Résidence : Nowhere
Dans le sac : Un revolver, un silencieux, un sniper, un couteau militaire, de la corde, de l'essence, des allumettes, un briquet, de l'argent, des journaux, une boule de cristal, des élastiques, un cutter, des teintures, du rouge à lèvre, du parfum, des escarpins, un appareil photo, un carnet, des munitions.

Affinités : sign (c) wild hunger

MessageSujet: Re: Séance de thé avec les vampyrs [PV Will & Apple]   Dim 9 Oct 2011 - 13:56

Elle ferma les yeux et passa sa main sur son visage pale.
Pourquoi les gens ne font jamais attention a ce qu'elle dit?
Pourquoi il reste dans leurs océan d'arrogance et de superiorité.
Elle manqua presque d'emmetre un rire moqueur quands le camouflé la traita de Voleuse.
Ignorant. Refermé sur lui même. On dit que quands deux personne de même caractère se rencontre elle sont incapable de se sentir.
En était il de même? Bien que l'idée de se comparer a cet etre ne l'enchante pas, Itsumy du se resoudre a etudier cet idée.
Après tout elle ne le connaissait pas... Elle était simplement capable de voir l'arrogance du camouflé.
Etait elle arrogante? On ne lui avait jamais fais la remarque... Elle contempla sa main, ammoché par la pierre et par ses propre ongle.
Etait-cela sa force? Etait elle juste capable deblesser les gens ainsi qu'elle même? Ne pouvais elle jamais aidé? Sauvée?
"Une force qui fonds aussi vite que neige au soleil, c'est de cet force que tu veux?" Oui, c'était de cet force qu'elle voulait.
Même si elle était éphemere ou illusoire, c'était de cet force dont elle avait besoin. De cet force qui lui permettrait de refouler sa peur.
"Maman, j'ai peur..." "De quoi a tu peur ma cherie?"
"De tout..."
Avait-elle finalement reussit a oublier cet peur. Non, surement pas, il suffit de voir comment elle tremblai devant ce vampyr qui en voulait a sa vie.
Elle, elle avait peur, elle ne fesait que detourner le regard sur la verité. Lui, il était trop sur de lui, arrogant. Mais ce n'était pas son vrais visage.
Comme elle l'avait remarquer, avait il remarquer qu'elle se forcait a paraitre forte.
-Et merde, murmura elle.
Il fallait sortir d'ici. Il fallait sortir Alex d'ici!
Il fallait absolument la rammener a son oncle, et ce le plus vite possible.
Mais pourquoi c'est toujours dans ces momment la que l'on perd tout ses moyen?
Fait chier, fait chier FAIT CHIEEER!
Etait-ce le momment de peter un cable? Une nOnso attendait et l'incapacité d'Itsu, elle la paiyerait surement de sa vie.
Elle s'elanca a la suite du camouflé en entrainant la Nonso et posa sa main sur son epaule pour le retenir.

-Tu n'est pas obliger de m'apprecier, encore moins de m'ecouter, commença elle, mais je t'en prie, si tu le fais pas pour toi, fais le pour Alex!

Elle le lacha. Bien sur qu'elle savait qu'elle se prendrait surement une remarque acerbe. Pas faute d'avoir essayer. Elle se tourna ensuite vers Alex tout sourire.

-On sortira de la, je te le promet!


bullets
bullets are the beauty of the blistering sky ✻ come touch me like i'm an ordinary man. have a look in my eyes. underneath my skin there is a violence, got a gun in its hands . BULLETS

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4308-ebony-a-smith-the-big-bad-wolf-finie
Gabriel


avatar

Age du personnage : 42

Familier : Aucun
Couleur de magie : Bleu marine
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Boxeur professionnel
Résidence : Appartement pas cher à Tingapour

MessageSujet: Re: Séance de thé avec les vampyrs [PV Will & Apple]   Mar 25 Oct 2011 - 19:40

Alex en avait marre.
Marre de cet endroit, marre des vampyrs, mais surtout, surtout, marre de Will. De cet idiot de Will. Qu'est-ce qu'il pouvait l'énerver !
D'accord, il était doué. Question mission, évidemment. C'était un bon camouflé. Mais, comment dire? il était chiant. Saoulant. Et là, en ce moment présent, elle avait juste envie de l'étrangler. C'était méchant, mais c'était sincère.
Il y a des gens comme ça, qu'on ne peut pas regarder sans se dire que si on pouvait les écraser jusqu'à ce qu'ils aient la taille d'une balle de ping-pong pour ensuite pouvoir les envoyer loin, très loin, ben ça serait le rêve. Mais comme c'est impossible, on se contente de les fixer avec un regard noir en espèrant que nos yeux devienne enfin de vrais revolvers et puissent viser cette personne qui nous énerve tant.
Mais comme c'était encore une fois impossible, du moins pour une petite Nonso sans pouvoirs magiques, Alexia se contenta seulement de regarder le sol en grognant silencieusement et en serrant les poings tellement fort qu'une goutte de sang en sortit.
Et soudain, sur le sol, des dizaines et des dizaines de petites boules grises s'éparpillèrent sur le sol. Alex fronça un sourcil puis se détacha de ses pensées pour prêter attention à ces petites tâches vivantes.
Des souris.
Beaucoup de souris.
Qui couraient dans tous les sens, sans s'arrêter, en poussant des petits couinements horribles.
Alex retint un cri. Elle avait horreur de ces bestioles-là. Elle fit un petit pas en arrière puis sursauta.
Un lion avait rugi. Elle tourna la tête à gauche. C'était le Familier de l'autre là, Will. Les souris se regroupèrent en petit tas puis se dirigèrent en groupe vers les catacombes. La Nonso soupira de soulagement. Ouf, les bêtes étaient parties.
Elles n'étaient pas les seules. Will partait aussi, accompagné de son lion. La jeune femme à côté d'Alex se précipita vers lui et le retint par l'épaule.

« Tu n'es pas obligé de m'apprécier, encore moins de m'écouter, mais je t'en prie, si tu ne le fais pas pour toi, fais le pour Alex ! »

Pas sûr que ça le convainc. La jeune femme le lâcha puis se tourna vers l'adolescente :

« On sortira de là, je te le promets ! »

Ça, c'était ce qu'on disait à un gamin de 8 ans.
Alexia sentit un pincement au coeur. C'était comme ça qu'on la voyait ici. Comme une gamine. Comme une toute petite fille. Comme un bébé. Tout ça parce qu'elle n'avait pas de magie. Parce qu'elle était innocente et faible. Parce qu'elle était vulnérable, et sans défense. Alors on pense qu'elle est fragile, qu'elle a besoin d'être protégée, toujours. Et alors on lui promettait des choses qui n'ont pas à être promises. Pour la rassurer.
Mais elle, elle avait 16 ans ! Elle savait ce qu'elle devait croire ou non, elle savait ce qu'elle devait savoir ou non ! Elle n'avait pas besoin qu'on lui promette que tout s'arrangera !
Elle avait 16 ans, mince !

Malgré tout elle ne laissa pas paraître sa tristesse ni sa colère et sourit plutôt à la jeune femme.

« Ouais, j'espère bien. »
Elle mit ses mains dans les poches et frissonna. La pièce était humide et froide. Raison de plus pour s'enfuir de là. Elle prit donc pour résolution de suivre Will.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ebony A. Smith


avatar

Age du personnage : 25 ans

Familier : //
Couleur de magie : //
Niveau de magie :
  • Inexistant
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Sous les ordres de Magister tant qu'il paît bien.
Résidence : Nowhere
Dans le sac : Un revolver, un silencieux, un sniper, un couteau militaire, de la corde, de l'essence, des allumettes, un briquet, de l'argent, des journaux, une boule de cristal, des élastiques, un cutter, des teintures, du rouge à lèvre, du parfum, des escarpins, un appareil photo, un carnet, des munitions.

Affinités : sign (c) wild hunger

MessageSujet: Re: Séance de thé avec les vampyrs [PV Will & Apple]   Jeu 27 Oct 2011 - 10:36

Elle avait chauds, et froid en même temps.
Quelle sensation désagréable de se sentir entre deux monde!
Tout c'est passé si vite... Elle avait agi trop vite, comme a son habitude.
Une flèche, unique, mais mortelle.
Le jeu de ce vampyr devenait bien plus nocif qu'elle ne le croyait!
Il avait visé Alex en plus... Vraiment, ces vampyr n'ont aucune morale.
Et Itsumy, comme a son habitude n'avait pas vraiment réfléchît.
De toute façon, même si elle avait souhaiter le faire, elle n'en aurait pas eu le temps.
Le poison se répandait dans ses veine comme une créature malsaine qui happait a chaque seconde un peu plus de ses force vitale. Son corps s'affaiblissait. Mais bizarrement, ça ne lui faisait pas plus de mal que ça de quitter ce bas-monde. Elle se sentait plutôt... soulagé.
Oui, soulagée de quitter ce monde plein de souffrance, ce camouflé arrogant, ce vampyr agacent. Tout... Tout ça ne serai plus qu'un lointain souvenir. Est ce que quelqu’un la pleurerait? Elle rit intérieurement. Non, bien sur que non. Elle n'était pas comme l’Héritière d'Omois, entourée d'amis aimant et joyeux. D'une main tremblante, elle caressa une dernière fois le pelage blanc de son familier, laissant une trace écarlate sur son poil immaculé. Tout ira bien maintenant, plus de complot, plus de Nonso, plus de camouflé qui se prenne pour le nombril de monde... Juste... Le calme. La douleur se dissipe peu a peu.
Ce n'est plus pour longtemps. La fatigue envahit le corps de la jeune fille, mêlée a la faible mais présente peur de l'inconnu et a une immense joie. Et elle prononça la phrase classique d'une voix quasi-innaudible:
"Adieu monde cruel"
Juste comme ça, pour déconner. alors qu'elle est a deux doigt de la mort...
On ne se souviendra même pas d'elle...
De tout manière, ça devait arrivé. C'est fait. On peut le rayer de la liste des tache. On vient d'ailleurs d'effacer une tache pourpre de ce monde.
La fleur de sang désormais quitte la Terre qu'elle a tant aimé, mais qui ne la lui a pas rendu. Qui a-t-il en OutreMonde? Comment est-ce? ce sont c'est question qui envahisse sa tête. Elle ne daigne même pas jetée un regard a ses compagnon. Après tout, n'est ce pas de leurs faute si elle vient de rendre l'âme. Oui.
C'est de leurs faute.

Ses yeux pourtant ne se ferme pas, malgré l'absence de vie du corps.
C'est un métier a risque, elle y était préparé. Voila ce que l'on dira.
ais moi je vous dit non.
Elle n'y était pas préparée. Elle vivait sur son nuage de naïveté, en pensant que la mort n'existait pas réellement.
Quand elle s'est jetée devant la Nonso pour la protéger, elle n'avait pas embrasser la possibilité de en mourir.
Elle était persuadé qu’elle resterai quelque moi au lit et hop! Elle repartirai.
Mais ce n'est pas comme ça que ça c'est passer, et ça ne lui déplait pas non plus.

A tu peur de la mort?


bullets
bullets are the beauty of the blistering sky ✻ come touch me like i'm an ordinary man. have a look in my eyes. underneath my skin there is a violence, got a gun in its hands . BULLETS

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4308-ebony-a-smith-the-big-bad-wolf-finie
 
Séance de thé avec les vampyrs [PV Will & Apple]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gros Mek avec CFK et Krameur
» Avec ce projet, Alexis pourra donner 100,000 emplois permanents aux Haitiens
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» perdu avec sa veste [PUBLIC]
» Orthographe tu me tues et tu meurs avec moi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tara Duncan : Le Forum RPG :: Autremonde :: Krasalvie-
Sauter vers: