AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion
« ALLEZ RP BANDE DE PIGNOUFS »
- Kokko
Bienvenue, Arya. Amuse-toi bien parmi nous !
Vous avez très envie d'un nouveau personnage, mais vous séchez sur sa présentation ?
Et si vous alliez voir du côté des personnages prédéfinis ?
N'oubliez pas de voter pour le forum toutes les deux heures :)
N'hésitez pas à poster dans les carnets de bord des autres si vous manquez de liens !

Tara Duncan : Le Forum RPG :: Autremonde :: OmoisOmois :: Tingapour :: Le Palais de l'ImpératricePartagez | 
 

 Alors là. . . ( Pv Keylo )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lalwend Elenwe


avatar

Age du personnage : 18 ans

Niveau de magie :
  • Plutôt élevé
Niveau de combat :
  • Plutôt faible



MessageSujet: Alors là. . . ( Pv Keylo )   Dim 25 Mar 2012 - 12:02

Lalwend venait d'arriver dans la salle de transfert d'Omoi. Tout de suite, elle se fit contrôler par les gardes qui protégeaient l'entrée. Elle attendit patiemment. Une fois, cette petite mise en scène terminée, elle se laissa conduire par un jeune homme qui avait pour mission de montrer la chambre aux invités. Eh, oui, voyez vous, Lalwend avait demandé deux semaines de vacances, qu'elle avait eu après milles complications...Mais elle y était finalement arrivée. Le jeune homme la laissa devant la porte de sa chambre et partit d'un pas précipité.
" Hé bien, il faudrait revoir le service ici dites donc ..."
Les bagages posées à terre devant sa porte, Lalwend décida de frapper. On ne sait jamais, imaginez que le jeune homme se soit trompée de chambre . . . Elle frappa donc et attendit. Une énorme oeil se tourna vers elle, et lui demanda son passe que Lalwend montra sans plus attendre. La porte s'ouvrit alors laissant juste l'espace à l'elfe de se faufiler à l'intérieur avec ses bagages.
La suite recouvraient ses yeux de lumières, en effet, cela brillait de partout ! Il y avait tellement de choses à regarder, que Lalwend se fit mal aux yeux. La tête tournant, elle décida de s'allonger sur le lit un petit instant. Elle plissa ses yeux, puis le mal de tête étant passé, elle regarda de nouveau sa suite. Trois mots lui vinrent à l'esprit : Grande, spacieuse, élégante. Certes, cela n'avait pas toute la beauté et la féerie du Lancovit, mais bon.
D'un coup de magie, elle laissa ses affaires se ranger tranquillement à chaque place qu'elle avait indiquée mentalement pour se plonger dans un bon bain tiède qu'elle avait demandé à la sirène d'ici. Elle avait tellement chaud : la chaleur de dehors, étant insoutenable. Elle se laissa avec plaisir donc, ce glisser dans ce bon bain et se reposa en se détendant le plus que possible et en se répétant : Ca y est, je suis enfin en vacances ! Une demi heure c'étant écoulée, elle décida de sortir de l'eau et de s'habiller. A peine eu le temps de finir de se pomponner, qu'elle entendit frapper à la porte.




∞ we were infinite.
we accept the love we think we deserve
It's okay to cry, it's okay to be sad about it. It's okay to miss him, and it's okay to wish you did something differently. But never blame yourself for how things turned out. Never tell yourself you can't do better, and never tell yourself this is the end of the road. Fate has a time and place for all us and nothing you can do or say will change that. Sure, it's okay to fall, but it's never okay to stay down.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keylo

Supermegafoxyawesomehot

avatar

Age du personnage : 32

Familier : Une bestiole collante qui me suivrait partout ? NON. MERCI. J'en ai déjà assez des schtroumpfs démoniaques.
Couleur de magie : Doré
Niveau de magie :
  • Plutôt élevé
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Pas très stable.
Résidence : Un appart à Tingapour, infesté de schtroumpfs démoniaques.
Affinités : Keysa forever I love you

MessageSujet: Re: Alors là. . . ( Pv Keylo )   Lun 26 Mar 2012 - 10:01

Impossible. C'était tout simplement impossible.

Keylo se trouvait au palais de Tingapour. Un Sangrave était toujours utile chez l'Impératrice. Mine de rien, il s'était promené dans les couloirs, vêtu d'une robe bleue et argent. Il jouait le touriste lancovien. Et il l'avait vue. Elle. Il pensait ne plus jamais entendre parler d'elle. Il la croyait morte. Voilà pourquoi ce n'était pas possible. Il avait tout de même voulu en avoir le cœur net. Il avait questionné le domestique qu'il avait vu emmené la fille à sa chambre. Son visage avait pâli quand il avait entendu le nom de Lalwend Elenwë. Un nom si joli... Il n'allait qu'à elle. Mais c'était impossible. Si elle était toujours vivante, si c'était bien elle qui occupait cette chambre, pourquoi avait-elle disparue de sa vie ? Un jour, elle n'avait plus donné de nouvelles. Elle n'avait plus répondu à ses appels. Elle n'était pas chez elle, les nombreuses fois où il avait sonné dans sa maison à Selenda. Pourquoi ?

Il existait une manière de vérifier encore une fois. Là, il pourrait être sûr. Mais il hésitait. Et si ce n'était pas vraiment elle ? Juste une elfe qui lui ressemblait et qui portait le même nom. Peu probable, mais possible. Plus acceptable aux yeux de Keylo que l'hypothèse qu'elle l'ai laissé tombé. A deux pas de la porte, il s'arrêta, incertain. Il déglutit, réfléchit encore. Puis frappa.

La porte s'ouvrit et le doux visage qu'il avait voulu oublier s'offrit à lui. Il la reconnut au premier coup d’œil. Elle. C'était Elle. Elle n'avait pas changé. Toujours les mêmes magnifiques cheveux ébènes, les yeux mauves illuminés, la bouche rose et les oreilles pointues marquant son appartenance à la race elfique. Il avait tant rêvé de ce visage ! Il l'avait sous les yeux, et il ne savait pas s'il devait se réjouir ou la blâmer. Une colère noire monta en lui, mais il réussit à la calmer. Pas de crise de magie démoniaque aujourd'hui. Pas maintenant...

Tout ce qu'il trouva à dire, ce fut ceci :

-Tu me reconnais ?

Tu me reconnais, toi, là, avec ton sourire d'ange ? Tu me reconnais, toi qui m'a aimé, trompé, abandonné ? Je t'ai tout pardonné. Tout. Je ne recommencerais pas la même erreur.


go away
no one else is dealing with your demons •• meaning maybe defeating them could be the beginning of your meaning, friend



Multi-compte d'Ace & Jeff et de Jar'tylanhnem Duncan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t3036-keylo-le-blondinet-malefique#54845 http://tara-duncan.actifforum.com/t4132-keylo-grouffe-990-le-retour-du-keykey
Lalwend Elenwe


avatar

Age du personnage : 18 ans

Niveau de magie :
  • Plutôt élevé
Niveau de combat :
  • Plutôt faible



MessageSujet: Re: Alors là. . . ( Pv Keylo )   Ven 30 Mar 2012 - 20:31

Si je te reconnais ? Oui. Je te reconnaîtrais toujours. Il n'y a pas un instant où je t'ai oublié Keylo. . . Keylo, se nom qui était si familier et qui était devenu maintenant si éloigné. Comment aurais - je pu t'oublier ? Je ne pensais plus jamais te revoir, mon coeur pensait toujours à toi pourtant. Et tout d'un coup, tu débarques comme ça, il suffit d'un ouvrement de porte pour que je me retrouve devant le seul être qui faisait bondir mon coeur. Il y avait si longtemps, les temps ont changés, et les gens ont changés. Si seulement on pouvait tout recommencer, comme avant, rembobiner et reprendre du début. Cela serait si simple, pourtant. Mais, elle, la vie ne l'était pas. Toi, Keylo, toi que j'avais abandonné lâchement du jour au lendemain, sans plus donner de nouvelle. Tu ne pouvais pas me pardonner comme ça, même moi je ne me le pardonnais pas. Et tout d'un coup, tu débarques devant moi avec une phrase qui chamboule tout. Pourquoi ? Je ne savais pas quoi dire, ni quoi faire. Que devais - je répondre à cette question ? Et surtout qu'attendais-tu comme réponse ? Je ne dis rien pendant quelques instants, je te regardais, tout simplement.

< Non, je ne t'ai pas oublié. Jamais >

Jamais. Comment devais-je me comporter ? Je ne pouvais pas le laisser rentrer, lui proposer du café et demander " Alors, quoi de beau ? ". Je ne pouvais pas et je ne voulais pas, surtout. Il y avait un espace entre nous maintenant Keylo, un mur : Le temps.
Si je ressentais encore quelque chose pour toi ? Oui, à chaque instant, encore maintenant mon coeur bondissait dans ma poitrine et je ne saurais l'arrêter, car je ne veux pas. Je t'aime encore et toujours. Oui. Et toi ? Aimes tu encore la femme qui t'as trahit, abandonné ? On ne peut pas oublier comme ça, et je ne veux pas qu'on oublie comme ça ce qui s'est passé. Car on ne peut pas sortir main dans la main l'air guilleret. Il faudra du temps. Beaucoup pour pardonner.



∞ we were infinite.
we accept the love we think we deserve
It's okay to cry, it's okay to be sad about it. It's okay to miss him, and it's okay to wish you did something differently. But never blame yourself for how things turned out. Never tell yourself you can't do better, and never tell yourself this is the end of the road. Fate has a time and place for all us and nothing you can do or say will change that. Sure, it's okay to fall, but it's never okay to stay down.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keylo

Supermegafoxyawesomehot

avatar

Age du personnage : 32

Familier : Une bestiole collante qui me suivrait partout ? NON. MERCI. J'en ai déjà assez des schtroumpfs démoniaques.
Couleur de magie : Doré
Niveau de magie :
  • Plutôt élevé
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Pas très stable.
Résidence : Un appart à Tingapour, infesté de schtroumpfs démoniaques.
Affinités : Keysa forever I love you

MessageSujet: Re: Alors là. . . ( Pv Keylo )   Mer 4 Avr 2012 - 17:28

    Tu ne m'as pas oublié. Qu'as-tu fait, alors ? Pourquoi es-tu là, devant moi ? Tu réapparais brusquement dans ma vie, alors que tu devrais être... morte. Je n'ai plus de nouvelles de toi depuis des mois. Tu es morte. Réellement morte. Tu as disparu de ma vie, tu n'existes plus. Mais alors, que fais-tu devant moi ? Tu me regarde de tes yeux bleus que j'aimais tant contempler. J'en ai si souvent rêvé... Ce sont toujours les mêmes. Mais ils se sont durcis. Pourquoi ? Où étais-tu pendant tout ce temps, Lalwend ? Lalwend... Je n'arriverais jamais à oublier ce prénom. Il te va si bien ! Beau, doux et fragile... Oui, j'ai l'impression qu'il pourrait s'effondrer d'un souffle. Mais tu es toujours là. Tu as survécu. Et moi, je ne sais plus que penser. Dois-je te pardonner ? Je ne sais pas. J'aimerai le faire. J'aimerai que tout redevienne comme avant, effacer ces derniers mois sans toi et tout recommencer. J'aimerai tant ! Mais je ne peux pas. Je t'en veux. Tu m'as abandonné, laissé tomber comme si je n'étais rien pour toi, comme si je ne valais pas la peine que tu te soucies de moi. Tu as changé, je le sens. Tu n'es plus la même Lalwend, celle que je prenais dans mes bras et que j'embrassais tendrement, qui me promettais son amour. Celle avec qui je redevenais le vrai Keylo, pas le cruel et sauvage Sangrave, mais l'autre, celui que j'étais avant, qui vivait dans les champs, riait tout les jours et rêvait d'aventures glorieuses. Ce Keylo-là parait bien loin. Il a disparu quand je suis devenu Sangrave. J'ai cru le revoir quand je t'ai rencontré, mais il est mort avec toi. Maintenant, je sombre peu à peu. Je ne sais pas ce que je devient. Tout est de ta faute. Tu n'aurais pas été là, j'irais mieux, j'en suis sûr. Au début, je n'ai ps arrêté de penser à toi. Puis j'ai essayé de t'oublier. Je savais que cela ne servait à rien de me tourmenter. Cela n'a pas marché. Dès que je t'ai vu, je t'ai reconnu. Je me suis rendu compte que je n'ai pas cessé de penser à toi.

    Et toi ?

    Jamais. Non, tu ne m'as jamais oublié. Comment as-tu pu me reconnaitre ? Aurais-tu, toi aussi, pensé à moi ? Tu voudrais me faire croire que oui. Mais tu m'as abandonné. Non, ça non plus, je ne l'oublierai jamais. Les souvenirs ne sont peut-être pas toujours de bonnes choses. Oublier est plus simple. Je ne sais pas quoi te dire. Un court silence prit place. Nous nous observons. Tu as changé, mais tu n'en est pas devenu moins belle. Non, c'est une autre forme de beauté, plus dure. Tu dois me jauger aussi. J'ai changé, moi aussi. Enfin, je prends la parole, d'une voix brutale que je ne reconnaissais pas.

    -Où tu étais ?

    Je te lance ces mots au visage, comme si j'avais voulu mettre toute ma souffrance à l'intérieur. Une flèche empoisonné. J'aurais voulu être plus doux. Je n'y arrive pas. Moi non plus, je ne t'ai pas oublié, Lalwend. Je te fixe d'un regard haineux. J'aurais voulu t'oublier.


go away
no one else is dealing with your demons •• meaning maybe defeating them could be the beginning of your meaning, friend



Multi-compte d'Ace & Jeff et de Jar'tylanhnem Duncan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t3036-keylo-le-blondinet-malefique#54845 http://tara-duncan.actifforum.com/t4132-keylo-grouffe-990-le-retour-du-keykey
Lalwend Elenwe


avatar

Age du personnage : 18 ans

Niveau de magie :
  • Plutôt élevé
Niveau de combat :
  • Plutôt faible



MessageSujet: Re: Alors là. . . ( Pv Keylo )   Ven 13 Avr 2012 - 18:01

- Où étais-tu ?

Ces trois mots me firent l'effet de coups de poignard en plein coeur. Tu ne m'avais jamais parlé comme ça. Jamais. J'en fus désarconné. Que répondre à cette accusation ? Tu avais l'air si dure à ce moment là, si furieux et sûr de toi, que je laissais quelques silences avant de répondre. Mais que répondre, oui que te répondre Keylo ? Je ne savais même pas moi-même où je me trouvais pendant tout ce temps, je me cherchais je crois. M'étais-je trouvée ? Peut-être ce n'était pas à moi d'en définir pour l'instant. Je te regardais, tu étais là, devant moi, pendant tout ce temps. Toi aussi tu as changé Keylo. Tu es devenue plus noire, plus dure aussi. Comme si une force inconnu t'avais enchaînnée et t'emprisonnait d'en un tourbillon noir. Qui es tu Keylo ? Je n'arrives même pas à croire que tu te trouves devant moi. Comment est-ce possible après tout ce temps ?
Je soufflais un grand coup. Il fallait que je me lance. La situation était assez surréaliste. Nous étions tous les deux, là, l'un en fasse de l'autre, au beau milieu du couloir. Il était désert. Mais je ne me sentais pas à l'aise.
Je décidais d'en faire absttraction pour l'instant.


<< Où - j'étais.... Tu n'as pas une question plus simple pour commencer ( j'eus alors un ricanement nerveux, mais ton visage dure me laissa croire qu'il ne fallait pas que je continue dans cette voix, je me raclas la gorge et continue, dans un ton plus dramatique ) Je ne sais pas, Keylo, je me suis perdue en moi pendant tout ce temps, je ne savais plus qui j'étais, j'avais peur je crois, la vie me laissait pleins de point d'interrogation qu'il fallait que je résoude. Si j'ai trouvé une réponse sur ce que je cherchais ? Je ne sais pas. Dans la vie il y aura toujours des pourquoi non résolu. Alors j'ai décidé de vivre l'instant présent et d'arrêter de penser à l'avenir. Je suis revenue en essayant d'effacer toutes les bêtises que j'avais commis, dont la plus grande : T'avoir abandonnée. Je suis désolée, même si ce mot te laissera indifférent. Je sais que j'ai fait une bêtise et que je le regrettrais toujours. Je te demande pas de me pardonner, non, mais d'avancer avec ou sans moi. Je t'aime. Oui depuis la première fois et jusqu'à la fin. J'aimerai que tu comprennes même si c'est difficile.
Tu as changée Keylo, comme moi. Nous sommes devenus des êtres plus dure et plus grave. ( Je mis alors ma main sur ton coeur ). Tu sens ce trou immense qui fait mal ? Cela me détruit et m'épuise de douleur.>>

Une petite larme coula le long de ma joue rose. Non, Lalwend, ne pleure pas s'il te plaie. Cela sera encore plus dure.
Keylo je t'aime, et te voir là, devant moi me fait réaliser encore plus combien tu m'as manquée.




∞ we were infinite.
we accept the love we think we deserve
It's okay to cry, it's okay to be sad about it. It's okay to miss him, and it's okay to wish you did something differently. But never blame yourself for how things turned out. Never tell yourself you can't do better, and never tell yourself this is the end of the road. Fate has a time and place for all us and nothing you can do or say will change that. Sure, it's okay to fall, but it's never okay to stay down.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keylo

Supermegafoxyawesomehot

avatar

Age du personnage : 32

Familier : Une bestiole collante qui me suivrait partout ? NON. MERCI. J'en ai déjà assez des schtroumpfs démoniaques.
Couleur de magie : Doré
Niveau de magie :
  • Plutôt élevé
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Pas très stable.
Résidence : Un appart à Tingapour, infesté de schtroumpfs démoniaques.
Affinités : Keysa forever I love you

MessageSujet: Re: Alors là. . . ( Pv Keylo )   Jeu 19 Avr 2012 - 11:41

    Je t'écoute sans t'interrompre. Presque calme. Mon visage est impassible, la fureur en moi semble se taire. Je la contiens. Je veux entendre tes explications, même si je sais que je ne serais jamais satisfait. Je t'écoute, et tout le long de ton monologue, mes poings et mes lèvres sont crispés.

    Une question plus simple ? Si cela n'avait pas été autant personnel, tu aurais pu me faire rire, Lalwend. Que voulais-tu que je te dise ? "Oh, salut, ça fait longtemps ! Tu t'es fait une nouvelle teinture de cheveux ?" Tu baragouines sur ta peur et les interrogations de la vie. Ce n'est pas une réponse, ça, Lalwend. Tu te caches, tu évites celle que je veux entendre. Tu penses vraiment que m'abandonner était une erreur ? Moi, tout ce que je vois, c'est une fille qui a joué avec moi, et qui s'est lassée. Ne peux-tu pas être honnête, pour une fois ? Une voix à l'intérieur de moi me crie que c'est faux. Que tu n'as jamais été comme ça, que je me trompe. C'est la même voix, tout-à-l'heure, qui va me demander de te pardonner. Mais je ne marche plus.

    Tu es désolée. Je l'attendais, cette phrase-là. Tu es désolée. Que veux-tu que cela me fasse ? Tu l'es peut-être réellement. Tu veux que l'on recommence, Lalwend ? Tu veux retrouver ton ancien jouet ? Avancer, avec ou sans toi. Je n'avance pas, je tombe. je tombe dans un gouffre qui n'en finit pas. J'essaye de ralentir la chute. Mais le sol est de plus en plus proche.

    Tu m'aimes. Tu m'as toujours, dis-tu. Cela, je ne le crois pas. Non, il est arrivé un moment où tu as cessé de m'aimer. Je ne sais pas si je t'aime toujours. Je sais que tu m'as manqué. Oh oui, je le sais. J'ai cru que tu étais morte, j'ai pensé que je ne m'en remettrai jamais. Mais te voir, là, devant moi, chamboule tout ce dont j'étais sûr.

    Tu poses ta main sur ton cœur. Tu veux la jouer comédie romantique ? C'est vrai, je sens ce que tu me décris. Je le ressens et j'aurais voulu qu'il n'existe jamais. J'ignore ce que c'est. De la haine, de la trahison, oui. Mais de l'amour ?

    -Je comprends.

    Je redeviens plus doux. Ce que tu m'as dis m'a touché. Mais c'est faux, je ne comprends pas. Je ne comprendrai jamais. Je ne comprends pas non plus pourquoi mes muscles se détendent, pourquoi ma respiration s'apaise. Peut-être est-ce la larme qui coule le long de ta joue. Je la fixe, le regard pensif. Mon visage est impassible, je ne laisse pas trahir mes sentiments. Je m'étonne d'entendre ma voix grave s'élever à nouveau.

    -Tu as peut-être raison. Mais je ne pourrais jamais tout oublier.

    C'est bien la vérité.


go away
no one else is dealing with your demons •• meaning maybe defeating them could be the beginning of your meaning, friend



Multi-compte d'Ace & Jeff et de Jar'tylanhnem Duncan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t3036-keylo-le-blondinet-malefique#54845 http://tara-duncan.actifforum.com/t4132-keylo-grouffe-990-le-retour-du-keykey
Lalwend Elenwe


avatar

Age du personnage : 18 ans

Niveau de magie :
  • Plutôt élevé
Niveau de combat :
  • Plutôt faible



MessageSujet: Re: Alors là. . . ( Pv Keylo )   Jeu 19 Avr 2012 - 17:41

Tu étais dure dans ta manière d'être Keylo. Je ne te reconnaissais encore moins qu'il y a quelques instants. J'avais envie de te demander mais qui es - tu ? Toi là, qui me regard avec un air sans profondeur. Je doutais encore que tu m'aimes.Tu dois ne plus m'aimer Keylo, je ne me trompe ? Ton regard ne trahit plus la moindre émotion à mon égard. Peut être juste de l'indifférence. Je devinais tes pensées, et je n'aimais pas ce que je voyais. J'aurai encore eu envie de pleurer si j'étais stupide et dépressive. Mais je n'avais plus envie. J'étais en colère maintenant. Je sais que cela peut paraître bizarre, même surprenant. Mais je ne pouvais pas me pardonner d'avantage. Non. J'avais fait tout ce que je pouvais, déjà. S'il ne me pardonnait pas, s'il n'arrivait pas à me croire...Alors, je ne pouvais plus rien faire pour lui. Me regardais - tu avec un air méprisant, quand je t'expliquais que je me cherchais moi même. Une grande philosophie à moi. Je ne sais pas, mais du moins ce que je suis sûr, c'est que je n'aimais l'air que tu affichais. Je m'étais laissé aller avec ces larmes, mais je ne voulais plus me montrer. Je n'allais pas jouer une scène dramatique d'un film d'amour où la jeune femme tombe en pleurant par l’insouciance de son amant. Je ne voulais pas. D'ailleurs à chaque fois que j'en regardais un, et les rares fois où j'en ai regardé, soit la jeune femme meurt de chagrin, soit cela se termine par un suicide,quand la fin est dramatique, j'entends. Et à chaque fois, donc, je criais presque devant l'écran en disant : Mais pourquoi s’appitoie-t 'elle sur son sort, non au contraire, il faut se battre, être forte, passer le cap, ce n'est pas lui qui te fera ta vie !
Et là, c'était pareil. Oui Keylo, je sais que tu es en colère contre moi, car je t'ai trahit, abandonné, etc. Et tu ne dois plus m'aimer, je le pense. Du moins je ne le voie plus sur ton visage. Tu te moques bien que j'ai souffert aussi, non il n'y a que toi qui compte Keylo. Tout ce que tu as retenue, c'est mon abandon. Et bah non figure toi, je ne suis plus non plus la petite fille qui se laissait faire et qui ne disait rien quand on l'accablait de reproche. Alors arrête de me regarder avec ce regard dure, car vois - tu moi aussi j'ai souffert. Tu n'es pas le seul. Tu ne me crois en rien dans mes propos, je parie que tu doutes de mon amour, tu as tort, mais je ne peux pas te faire changer d'avis, tu es borné, triste, blessé, brisé. Comme moi. Comme moi, par ton comportement à l’égard du mien. Je sais que j'étais horrible. Mais je mérite mieux que ce regard dure et ce silence froid. Tu dis maintenant que tu comprends, mais je n'y crois pas, comme tu n'y crois pas toi même. Tu ne peux pas oublier, je sais. Moi non plus. Personne ne peut jamais oublier des choses comme ça. On ne peut pas ressortir main dans la main, c'est triste mais c'est la vie. Ton regard me transperce encore, mais je viens de brandir un bouclier pour me protéger. Tu ne veux plus de moi ? Ton amour pour moi c'est envolé ? Pas moi. Mais pour qu'il y est un amour profond il faut être à deux.
Que veux tu que je te réponde, puisque quoi que je dise, tu ne voudras pas comprendre et tu resteras en tête que je n'ai fait qu'une chose dans notre amour : t'abandonner. Mais non, c'est faux, je t'ai aimé aussi, et c'est le plus important. Tu ne veux pas me pardonner, pas oublier, et peut être même plus m'aimer. Je comprend, mais si c'est le cas, alors pars Keylo, oui pars car je ne peux pas voir un être que j'aime ne trouver plus rien pour moi, ni même de la sympathie.



∞ we were infinite.
we accept the love we think we deserve
It's okay to cry, it's okay to be sad about it. It's okay to miss him, and it's okay to wish you did something differently. But never blame yourself for how things turned out. Never tell yourself you can't do better, and never tell yourself this is the end of the road. Fate has a time and place for all us and nothing you can do or say will change that. Sure, it's okay to fall, but it's never okay to stay down.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keylo

Supermegafoxyawesomehot

avatar

Age du personnage : 32

Familier : Une bestiole collante qui me suivrait partout ? NON. MERCI. J'en ai déjà assez des schtroumpfs démoniaques.
Couleur de magie : Doré
Niveau de magie :
  • Plutôt élevé
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Pas très stable.
Résidence : Un appart à Tingapour, infesté de schtroumpfs démoniaques.
Affinités : Keysa forever I love you

MessageSujet: Re: Alors là. . . ( Pv Keylo )   Jeu 26 Avr 2012 - 20:40

    Tu ne réponds rien. Tu as du trop parler tout-à-l'heure, tu t'es tue. Tu n'es pas stupide. Tu sais que ce que j'ai dis n'est pas entièrement vrai. Que cache ce visage d'ange ? Tu ne pleures plus. Mais tes traits sont durs. A quoi pense-tu, Lalwend ? À moi ? À toi ? À... nous ? Non, je n'arrive pas à envisager un "nous". Trop de temps, trop de choses se sont passées. On ne peut pas retourner en arrière, faire comme si rien ne s'était passé. La vie est contre nous. Je ne sais pas si je pourrais jamais te pardonner. Oui, je t'en veux. Tu as dû le deviner. Le ton brutal sur lequel je te parle, le regard froid, je t'en veux pour tout ce que tu m'as fais endurer. Les nuits blanches passées à rêver de toi, à me demander où tu étais, si tu allais bien... Des nuits de torture. Tu ne peux pas imaginer, Lalwend. Je suis devenu un autre homme, et c'est de ta faute. J'ai retenu la leçon. J'ai appris à ne jamais compter que sur moi-même. Je ne m'engagerai plus dans une relation qui risquerait de me coûter autant que la nôtre m'a fait souffrir. Avec toi, j'avais cru devenir quelqu'un de bien. Je n'étais plus le Sangrave cruel et sans cœur, j'étais Keylo, celui qui t'aimais plus que tout au monde, et qui te pardonnais tout.

    Maintenant, je ne sais plus. Je ne sais plus quoi penser. J'ai l'impression de me répéter. Je me demande si nous avons un avenir. Tu me trouves peut-être égoïste. Tu dois penser que je devrais oublier tout ça. Oublier le passé, ne penser plus qu'au futur. Facile à dire. Mais si c'est ce que tu penses, tu te trompes. J'ai envie de partir, de quitter ce couloir qui m'apparait maintenant lugubre, de m'enfuir pour ne plus te voir. Ne plus penser à toi, faire comme si je ne t'avais jamais revue. Comme cela serait simple... Mais, encore une fois, c'est impossible.

    Tu ne dis rien, et le silence se prolonge. Lourd, tendu. Il pèse sur moi, m'oppresse, et j'ai envie de le rompre, de le faire disparaitre. Mais tout ce que je fais, c'est t'observer. Toi aussi, tu m'observes. Que vois-tu ? Est-ce que tu m'aimes encore ? Tu dis que oui. Je crois que c'est la vérité. Je le vois dans tes yeux, je l'entends dans ta voix. Ce n'est pas un air et un ton d'amoureuse joyeuse et écervelée, mais celle d'une femme déçue, triste. Quelqu'un qui sait que son amour n'a pas d'avenir.

    Je romps enfin ce silence oppressant. J'ai peur de bafouiller - ce qui serait complétement ridicule -, alors je m'accorde cinq secondes de préparation avant de me lancer.

    -Je me suis inquiété, tu sais ?

    Ma voix n'est plus brutale comme tout-à-l'heure. Elle n'est pas non plus bienveillante, comme si j'étais en train de sourire et prêt à te pardonner. Non, elle est neutre. Elle ne trahit aucun sentiment et je pense que c'est mieux ainsi. Mais je sens mes yeux te dévorer du regard. Tu m'as manqué, oh oui, terriblement manqué, et ils te le disent.


go away
no one else is dealing with your demons •• meaning maybe defeating them could be the beginning of your meaning, friend



Multi-compte d'Ace & Jeff et de Jar'tylanhnem Duncan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t3036-keylo-le-blondinet-malefique#54845 http://tara-duncan.actifforum.com/t4132-keylo-grouffe-990-le-retour-du-keykey
Lalwend Elenwe


avatar

Age du personnage : 18 ans

Niveau de magie :
  • Plutôt élevé
Niveau de combat :
  • Plutôt faible



MessageSujet: Re: Alors là. . . ( Pv Keylo )   Ven 18 Mai 2012 - 18:42

Oui, je m'en doutais que tu t'étais inquiétée...
Ta voix est neutre, elle ne dit rien cette fois-ci, ni de haine, ni d'amour. Peut être est-ce mieux ainsi. Cela ne servait à rien de continuer comme ça, hébeter, ne sachant pas quoi dire pour combler ce silence étouffant. Nous restions comme ça, dans le couloir comme deux inconnus qui n'avaient plus rien à se dire. Je ne pouvais rien ajouter, mon silence avait dit beaucoup de choses déjà. Nous devions continuer notre chemin, chaqu'un de notre côté et voir où sela nous mènera, si nous serons ammené ou pas à nous revoir. Nous verrons comment en décidera la vie. L'heure avait avencé déjà, il était temps que je te dise encore en revoir Keylo.


"Je crois que c'est peut être mieux ainsi Keylo. Laissons faire le temps, et voyons ce que nous réserve la vie, ne crois - tu pas ? Je te dis en revoir Keylo, pour la seconde fois. Cela ne sert à rien de rester en face l'un de l'autre, cherchant désespérément quoi dire. Car il n'y a rien à dire."

Je le couvrais de mon regard et je me retourna, sans un mot pour fermer la porte de ma chambre, derrière moi. C'était fini. Du moins je tentais de mon dissuader. Même si quelqu'un chose au fond de moi, me laissait penser le contraire où alors étais-ce tout bonnement de l'espérence ?

( Voilà pour cloturer à peut près le rp, dis moi ce que tu en penses. Je te propose si tu en as l'envie et le temps de faire un autre rp ? Tiens moi au courant ! )



∞ we were infinite.
we accept the love we think we deserve
It's okay to cry, it's okay to be sad about it. It's okay to miss him, and it's okay to wish you did something differently. But never blame yourself for how things turned out. Never tell yourself you can't do better, and never tell yourself this is the end of the road. Fate has a time and place for all us and nothing you can do or say will change that. Sure, it's okay to fall, but it's never okay to stay down.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Alors là. . . ( Pv Keylo )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Alors là. . . ( Pv Keylo )
» Si le centre est stable, alors la famille est soudée — Ngugi
» Sauvetage raté (Alwin, Keylo, Lisa, Ilialis, Calista)
» Alors beau brun, ça te dit de me rejoindre ? ? 12/06 à 16h03
» Bah alors bonhomme, tu t'es perdu ? [Jeremy & James]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tara Duncan : Le Forum RPG :: Autremonde :: OmoisOmois :: Tingapour :: Le Palais de l'Impératrice-
Sauter vers: