AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Tara Duncan : Le Forum RPG :: Autremonde :: Ile de PatrokPartagez | 
 

 L’ho incontrata. (PV: L'ilne)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Amalia Deilaà


avatar

Age du personnage : 210 (soit 21 ans) ans

Familier : Black night, un loup blanc
Couleur de magie : rouge sang
Niveau de magie :
  • Faible
Niveau de combat :
  • Très élevé


Métier : Chasseresse
Résidence : Une maison à Selenda très peu utilisée
Dans le sac : Tout ce dont à besoin une chasserresse d'Autremonde.


MessageSujet: L’ho incontrata. (PV: L'ilne)   Jeu 25 Oct 2012 - 12:58

Les rumeurs ! Il y en a vraiment beaucoup dans les bars d’Autremonde ! Je sirotais tranquillement du sang de biche fraîchement tuée dans un bar du Lancovit en quête de mission. J’avais finis toutes celles qui précédaient et attendais impatiemment de savoir quelle nouvelle mission je pouvais pécher au Lancovit, royaume des humains bavards ! Je me concentrais sur chaque table avec attention. Ça faisait déjà une heure que je poirotais avec ces humains, et le manque d’air et d’activité commençait à m’énerver. Je venais de finir ma boisson et décidais d’aller sur la terrasse pour me dégourdir les jambes, prendre l’air frais et peut-être même trouver une bonne mission. Je me dirigeais d’abord vers la caisse et payais à une jeune sorcelière blonde aux yeux d’un gris profond, j’avais toujours été sensible aux yeux des personnes. Je sortis sur la terrasse et m’accoudai à la barrière de bois en contemplant la vue. Il y avait une grande pelouse verte sur 70m environ et après se dressait une barrière d’arbres. Ils étaient foncés comparé à la pelouse verdoyante qui les précédait. Je me sentais un peu seule, c’est vrai que j’aimais ça, mais un peu de compagnie ne m’aurai pas fait de mal. Je regardais tout le monde, ils étaient tous avec quelqu’un et j’étais seule. Le sentiment de manque m’envahit.

Soudain j’entendis une conversation plus intéressante que les autres. C’était deux gardes du palais en repos. Ils parlaient d’un phénomène étrange sur l’île de Patrok. Apparemment, des gardes du Lancovit postés sur cette île auraient disparus soudainement. Le royaume soupçonnait les Edrakins de les avoirs kidnappés pour demander au Lancovit une rançon. Ils avaient envoyé une sonde magique pour les détecter, mais ils avaient carrément disparus de la carte. Cette fois-ci, ce serai peut-être de la magie noir et non ces stupides Edrakins. De la magie noire ? Ça devenait plus intéressant, le Lancovit soupçonnait-il Magister ou l’un de ses disciples ? Je me le demandais bien.

Kikrok, la capitale de l’île de Patrok se situait près de la forêt, comme tout d’ailleurs... Il n’y avait que ça, de la forêt, tant mieux, c’était mon élément. Par contre, à l’auberge dans laquelle je séjournai, on m’avait raconté que a forêt avait était très dangereuse, mais grâce à la célèbre Tara Duncan, on pouvait à présent s’y balader tranquillement... Apparemment... Mais ce n’était plus vraiment le cas depuis un certain temps à cause de la magie noire.

Black night était avec moi dans notre chambre, la 202 plus exactement, j’étudiais la carte de l’île en essayant de me souvenir de l’endroit où le gardes avaient trouvés le plus de magie noire. Je me traçais un itinéraire et descendis dans le hall. C’était une grande auberge en bois et en pierre, le hall se résumait à une grande porte en bois au sud, le grand bureau de la réception au nord, à l’est, un grand salon avec des fauteuils et une cheminée avec du vrai feu, je supposais que l’endroit devait être souvent en panne de magie, et à l’ouest, il y avait une salle de transfert. Ce qui était un luxe pour une auberge, mais il n’y avait pas beaucoup d’autres endroits pour atterrir sur cette île. Dans le salon, il y avait majoritairement des humains, des elfes, aucun vampyr par contre mais un géant et une licorne qui discutaient au coin du feu, pourtant il ne faisait pas très froid. Je me dirigeais vers la sortie suivis de mon familier, mais avant je demandais à la réceptionniste, une Edrakin, s’il y avait des problèmes dans cet endroit de la forêt, elle m’avait regardé bizarrement puis m’avait déconseillé d’y aller. Je lui demandais donc quelques détails, et elle m’avoua que de humains du Lancovit, surveillait les lieux depuis un moment, ils auraient sentis la présence de magie noire surtout à cet endroit mais n’en n’avait pas trouvé la provenance. Ce qui ne faisait que confirmer mes soupçons. Je décidais de ne pas écouter sa mise en garde et me dirigeais vers la forêt.

Je m’enfonçais toujours plus profondément, il n’y avait pas de sentier et je préférais les éviter. Black night se faufilait partout, aisément, je décidais d’en faire autant et me changeais en louve. Je n’utilisais pas la magie car c’était ma faculté et de toute façon, je préférais ne pas l’utiliser. Autant ne pas prendre le risque de me faire repérer. Progressant avec aisance entre le feuillage, je repairais de potentielles proies. Elle n’avait pas l’air très inquiètes que deux loups se promènent si près d’elles, pourtant je savais que la forêt regorgeait de monstres en tout genre. Je me rapprochais de l’endroit, l’air devenait plus lourd, plus menaçant, Black night avait les oreilles rabattues sur sa tête. Soudain il s’élança au galop et revint avec une proie fraichement tuée. Sentant l’odeur du sang, je décidais de chasser moi aussi. Je tombais rapidement sur un cochon sauvage que je tuais d’un coup de dents dans la gorge et le vidait de son sang. Je l’enterrai pour nourrir les insectes qui en valaient la peine et pas à ces horribles mouches. Nous continuâmes notre chemin.

Je rêvassais tranquillement, mes puissantes pattes foulant le sol humide quand j’entendis un bruit suspect. Je n’étais pas encore arrivée mais j’étais proche et la magie noire se sentait vraiment, je me rapprochai de l’origine du bruit. Soudain, celui-ci remarqua que je l’avais repéré et sortit de sa cachette.





« Chaque nuit doit avoir son menu. »
de Honoré de Balzac
dans quel sens le lisez vous?




Rp:
 

Like a Star @ heaven Double compte de Kina dal Blez
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t3038-amalia-deilaa
Solveig


avatar

Age du personnage : 16 ans

Familier : Krokmou, un chat noir qui ressemble à Krokmou (parfois je lui rajoute des ailes en tissu et c'est très drôle)
Couleur de magie : Verte
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Étudiante en année sabbatique, future journaliste
Résidence : Autrefois la maison de mes parents en Norvège, maintenant je vais d'auberges en auberges pour découvrir Autremonde !
Dans le sac : plein de livres !

Affinités : Loup sois mon pote stp
sinon j'ai peur d'Isabella Duncan

MessageSujet: La traque   Dim 4 Nov 2012 - 0:25

\_o< :
 

    DISPARITIONS INQUIÉTANTES A PATROK


    Dans la nuit de lundi à mardi, cinq gardes lancoviens en poste sur l'île de Patrok ont mystérieusement disparu. Il semblerait qu'ils aient été victimes d'un enlèvement par un Transmistus. L'hypothèse selon laquelle des Edrakins seraient à l'origine du kidnapping vient d'être écartée. En effet, une sonde magique a été envoyée, et les cinq hommes sont introuvables. Par ailleurs, une forte présence de magie démoniaque a été repérée sur les lieux. Les autorités soupçonnent l'association terroriste des Sangraves d'être à l'origine de ces enlèvements. L.S.

    Canard Matin, mercredi 3 Saltan 50XX


    Je repose l'article de journal, songeuse. Ce fait-divers est fichtrement intéressant. Un sourire se glisse sur mes lèvres. Eh bien, moi qui avait peur de m'ennuyer aujourd'hui, je suis servie. J'avais un test à faire passer à une potentielle future recrue, mais je vais le laisser à un sous-fifre. Un plan commence à se dessiner dans ma tête. C'est évident, ce sont des Sangraves qui ont capturé ces cinq hommes. Sinon, la sonde aurait détecté quelque chose, et il n'y aurait pas de magie démoniaque sur les lieux. Ils sont malins, mais arrogants. Ils n'auraient pas dû laisser de traces. Je saurai les retrouver. Les Ombres ont très peu d'indicateurs sur l'île des Edrakins, la mission promet d'être difficile. Voilà pourquoi je veux m'en charger moi-même.

    Je sors de l'auberge en laissant une pièce sur la table pour le café - un peu trop amer, mais c'est le moins cher du coin. Je compose un numéro sur ma boule de cristal et attends que l'autre décroche. Mon interlocuteur est un agent des Ombres, un thug appelé Connor Al'faje. Un excellent homme. Je lui explique brièvement ce que je veux de lui : qu'il déniche une piste pour retrouver les Sangraves à l'origine de cette sale affaire. Qu'il fasse le tour de toutes les sources d'informations possibles : il ira voir le gardien de la Porte de Transfert - il demandera les noms de ceux qui se sont récemment rendus sur l'île. Il ne doit pas y en avoir beaucoup, elle est très inhospitalière -, interroger les gardes lancoviens, les civils Edrakins et tous ceux susceptibles de savoir quelque chose. Au moins, je pourrai partir de quelque chose.

    Bon, voici le plan.

    Tout d'abord, m'introduire sur l'île sous un faux nom. Ça ne sera pas trop difficile, on ne manque pas de fausses accréditations. D'ailleurs, ça m'étonnerait qu'on contrôle mon identité. Mais mieux vaut être prudente. A partir de maintenant, je m'appelle Linn Sun, journaliste à Canard Matin. L'auteur du fait-divers sur les "disparition inquiétantes" utilise ces initiales.

    Ensuite, écouter le rapport de Connor et, de là, partir à la recherche de ces ordures. Je suis prête à parier qu'ils se terrent quelque part dans la jungle de Patrok. Ensuite, sauver les cinq lancoviens et ramener les Sangraves au Quartier Général - s'ils sont encore en vie. Ils pourraient nous révéler d'importantes informations sur leurs petits camarades.

    ___________________

    -ÎLE DE PATROK !

    Un léger malaise au niveau du ventre et je me retrouve dans la salle de Transfert de ces charmants êtres que sont les Edrakins. Les fresques au murs en représentent quelques-uns en train d'avaler des humains. Je crois qu'ils ont été les acteurs d'une grosse guerre il y a une ou deux centaines d'années, mais je ne suis pas très forte en Histoire. Quoi qu'il en soit, moi qui parlait d'hospitalité tout-à-l'heure, voilà qui en dit long sur le caractère de ces créatures.

    Le Gardien me regarde de ses yeux luisants dont les pupilles n'ont rien d'humain. Si j'avais été plus fragile, j'aurais frissonné. Ce regard me donne l'impression qu'il va soit m'embrasser, soit me tuer. Dans les deux cas... Ça fait peur. Il me demande mon identité, et je découvre que sa voix est étonnamment aiguë - finalement, il est plutôt ridicule pour ce corps monstrueux. Je lui montre mon accréditation bidouillée au nom de Linn Sun. Il me laisse passer.

    Dehors, Connor est adossé au mur, ses quatre bras croisés. J'aime son attitude calme et nonchalante. Un homme à l'air groggy se tient à ses côtés. On dirait qu'il a été ensorcelé. Nous nous éloignons un peu afin d'être sûrs de ne pas être entendus et l'homme nous suit. Connor ne semble pas s'en inquiéter, alors moi non plus. Il me rend son rapport de sa voix grave et lente - nettement plus agréable que celle de l'Edrakin.

    -Personne n'a quitté l'île depuis lundi soir. Les Transmistus sont impossibles à cause de la magie instable, les chiens doivent se planquer pas loin. Les noms que m'a donnés le Gardien sont inconnus des Ombres. Sinon, j'ai pas trouvé grand-chose, à part ce truc.

    Il désigne l'homme d'un air dégoûté.

    -Il a essayé de m'attaquer quand il s'est rendu compte que je fouinais un peu trop. Mais il est pas malin. Je l'ai ensorcelé et il m'a tout dit. C'est un chien gris. Il va nous conduire à eux.

    -Beau travail ! Ne perdons pas de temps, alors.

    ___________________

    Quelques minutes de marche - ou plutôt de course - plus loin, nous voilà enfoncés dans la jungle Edrakin. Ça sent vachement mauvais. Même les plantes ne sont pas accueillantes, certaines ont essayé de nous attaquer. Mais nous sommes plus forts que de vulgaires racines. On progresse vite. Connor, qui est un ancien militaire omoisien, a été entrainé pour courir de longues distances. Sous ma forme de louve, je peux galoper des kilomètres. Mais je dois porter ce maudit Sangrave qui, lui, est bien moins rapide et endurant que nous. Le sortilège du thug le rend complètement abruti, mais il nous indique le chemin.

    Je m'arrête brusquement et Connor en fait autant. J'ai senti une présence toute proche. Je désigne un loup qui marche loin devant nous et qui, visiblement, ne nous a pas repérés. Mon odorat m'indique que c'est une vampyre transformée. Peut-être est-ce une Sangrave... Je reprends forme humaine et décide de la jouer prudent. On continue le chemin, mais en marchant, et en se déplaçant cachés dans les fourrés. C'est plus lent et plus désagréable, mais moins risqué.

    Si Connor et moi marchons silencieusement, cet idiot de Sangrave fait autant de bruit qu'un éléphant. C'est encore ce fichu sort qui le rend abruti. On va finir par se faire repérer, à ce rythme. J'adorerais me débarrasser de lui, mais c'est notre meilleure chance de trouver les Sangraves - et leurs victimes par la même occasion. Donc nous continuons. Je sens de moins en moins l'affaire. Bon, prions pour que cette vampyre soit sourde.

    Ladite vampyre se retourne tout-à-coup et je me mords la lèvre. Ah, non, visiblement, elle entend parfaitement. Dommage... On avait si bien commencé, Connor a fait un boulot incroyable. Bon, tant pis. Si c'est une amie, elle pourra nous être utile dans la recherche des Sangraves. Si c'est une ennemie... Elle sera utile aux plantes carnivores. J'ai comme l'impression qu'elles ont une petite faim.

    Je tente le coup et je sors des fourrés, en faisant signe à Connor de rester caché et de tenir l'abruti tranquille. J'esquisse un sourire vers la rouquine aux longues dents et lève les mains en signe de paix.

    -Bonjour ! Je ne te veux pas de mal. Je m'appelle Linn. Tu cherches la même chose que moi ?

    Je donne mon pseudonyme au lieu de mon vrai nom. Je ne dois pas oublier Madame Prudence. Même si elle est nettement plus ennuyeuse que Mademoiselle Bagarre, qui, je n'en doute pas, ne va pas tarder à survenir.


::::
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t5047-solveig-andersen-990-parce-que-le-self-insert-c-est-cool-aussi http://loulou.pratou.free.fr/?surprise=bizzmifia
 
L’ho incontrata. (PV: L'ilne)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Kokoro to Tsuki [PV : Alvina, L'ilne, Laara, Ava, Shinzô]
» L'or ça brille. [Privé : L'ilne]
» Ennemi commun • L'ilne [Micro]
» Il ne faut jamais sous estimer plus petit que soi. [Deino Silcen & L'ilne]
» Emilie L'ilne Ker est sur Facebook.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tara Duncan : Le Forum RPG :: Autremonde :: Ile de Patrok-
Sauter vers: