AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion
« ALLEZ RP BANDE DE PIGNOUFS »
- Kokko
Bienvenue, Meli-melo. Amuse-toi bien parmi nous !
Vous avez très envie d'un nouveau personnage, mais vous séchez sur sa présentation ?
Et si vous alliez voir du côté des personnages prédéfinis ?
N'oubliez pas de voter pour le forum toutes les deux heures :)
N'hésitez pas à poster dans les carnets de bord des autres si vous manquez de liens !

Partagez | 
 

 Because with the smoke in the mirror I can't see your face ∞ charlie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Soren K. Thù


avatar

Age du personnage : 19 ans

Familier : //
Couleur de magie : Pas de magie T.T
Niveau de magie :
  • Inexistant
Niveau de combat :
  • Normal
  • Plutôt élevé


Résidence : Toujours en mouvement ~ Récemment vu à Aquaria.
Dans le sac : Couteaux, poignards, liqueurs empoisonnés, et autres armes ; du fric, une boule de cristal, des bouts de papier avec des numéros, une vieille photo jaunie d'une jeune fille.

Affinités : Faustine > Amie.
Deino > Petite amie.

@Avatar par Corn-Flakes

Profil du rôliste
Surnom: Ween, Weenette, Bigornoch, Soso, ils sont nombreux :3
Age du membre: Comprend pas.
Vos autres comptes:


MessageSujet: Because with the smoke in the mirror I can't see your face ∞ charlie   Dim 4 Nov 2012 - 16:55



Because with the smoke in the mirror I can't see your face



    Deino était en mission, laissant Soren seul pendant plusieurs jours et, soyons honnêtement : il s'ennuyait grave, sans elle. Enfin, il s'entendait bien avec les matelots -ses collèges, maintenant han rappelons le- mais ceux-ci avaient une légère tendance à très souvent revenir sur le sujet Deino-Soren, ce qui commençait à l'agacer sérieusement.
    Or, à part rester sur le bateau et s'en occuper - et le garder, accessoirement, parce qu'en effet les marins étaient de vrais gosses et que ça tombait bien qu'il soit là, lui, pour ne pas les laisser tous seuls - Soren n'avait absolument rien à faire et ce depuis quelques jours déjà. Peut-être que Deino et Eagle se posaient des questions, en tout cas ils n'en avaient pas parlé. Seul un des mousses avait vaguement abordé le sujet d'un « Au fait Soren, t'as pas de missions en ce moment ? », auquel l'intéressé avait répondu un bref « Non... » en s'empêchant de grimacer, une moue agacée apparaissant cependant sur son visage.
    Il avait pris une décision. Ça avait pris le temps que ça avait pris, mais il était décidé. Et il n'en avait parlé à personne, encore moins aux rares privilégies qui étaient au courant des évènements marquants de sa vie ; il voulait garder ça pour lui, conscient des risques. Il avait longuement réfléchi, affrontant une nouvelle vague de doutes, de regrets, de souvenirs et surtout de cauchemars qui ressurgissaient, bien connu à l'époque où il s'était mis à côtoyer une certaine Charlie... Il n'était pas prêt d'oublier cette période.
    Mais cette fois-ci était différente, tout simplement parce qu'il n'était plus seul. Et ce détail changeait beaucoup de choses ; dans son état, dans son choix.

    Quoiqu'il en soit, il avait décidé d'arrêter d'obéir à Black.
    Les ordres fusaient de partout mais il ne les exécutait pas. À quoi bon ? Le petit chantage de Black ne marchait plus ; combien y avait-il de chances pour que Tinah soit encore en vie aujourd'hui, honnêtement ? C'était si infime qu'inimaginable. Soren s'était habitué à ce travail de tueur mais il ne le faisait pas non plus par pur plaisir ; et encore moins pour un type dont il savait si peu de choses qu'il devait l'appeler par son physique : Black. Et, qui plus est, qui l'avait enlevé alors qu'il était encore un gosse.

    «
    J'vais boire une Tzinpaf. »

    annonça-t-il à l'intention des hommes du Blue Terror avant de filer sur la passerelle reliant le bateau au port. C'était juste histoire que les matelots ne s'imaginent pas de films du style qu'il allait rejoindre Deino en pleine mission in eyes front of, et que c'était sooo romantic ou une autre histoire tirée par les cheveux qu'eux seul étaient capable d'inventer. Une Tzinpaf, ça allait vite les calmer.
    Une fois à terre, il s'éloigna vite des packs de poissons frais mais odorants qui envahissaient le port - les bateaux de Chasseurs de Prime ne couraient pas la région, en général - pour rejoindre des rues moins fréquentées. C'était tout de suite plus calme par ici, où le bruit des mouettes n'était plus que lointain. Il ne tarda pas à se retrouver devant le pavillon de son tabac habituel ; entra. Visiblement, la plupart des clients avaient mieux à faire que venir boire quelque chose aujourd'hui, vu le nombre de tables peuplées. Prenant place au comptoir, Soren commanda comme prévu une Tzinpaf, à déguster seul puisque Deino l'avait laissé. (éè)







Spoiler:
 


Dernière édition par Soren K. Thù le Jeu 27 Juin 2013 - 11:28, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Plum


avatar

Age du personnage : Une vingtaine d'années pour la plupart des gens.

Familier : Aucun.
Couleur de magie : Red, darling.
Niveau de magie :
  • Très faible
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé
  • Elevé


Métier : C'est pas un métier... C'est plus complexe que ça encore. o/
Résidence : J'ai pas vraiment de chez moi, à proprement parler.
Dans le sac : T'es sur de vouloir t'aventurer par là ?

Affinités : Une autre bouteille Punkette?
Soren je pensais pas te revoir un jour
Will... T'es pas si facile en fait.

Profil du rôliste
Surnom: Pancake !
Age du membre: 14 ans 8D
Vos autres comptes: Lice Silcen & Autumn Blodderwood


MessageSujet: Re: Because with the smoke in the mirror I can't see your face ∞ charlie   Mar 14 Mai 2013 - 19:33





That made a long time, what you become ?
Soren ∞ Charlie


Spoiler:
 

« Nan mais tu t’es cru dans une maison close ?! Dégage sale pute ! »

J’éclate de rire, il se prend pour qui c’te tafiotte ? Pour me jeter de son bar comme ça ?

« C’est toi la pute Bernard ! », dis-je en m’éloignant, en vacillant quelque peu.

J’ai un peu bu. Un tout petit peu. Enfin un peu plus qu’un petit peu parce que c’est pas très réaliste. . .
Bon, j’avoue je me suis lâchée sur l’alcool, mais on s’en fou, c’est pas cher ! C’est pas deux ptits verres qui vont venir à bout de moi, la grande, la magnifique Charlie ! Enfin c’était pas juste deux verres, mais c’est pas grave. . .
Le soleil m’éblouit. A vrai dire j’ai passé toute la nuit (plus la matinée et l’après midi accessoirement, vu l’heure) dans le bar de Machin, à danser sur les tables, à boire –bien entendu-, à draguer, tout c’était très bien passé, jusqu’au moment où j’ai essayé de l’embrasser, lui et son pote. Haha, vous auriez dut voir sa tête c’était trop drôle ! Fallait pas qu’il le prenne mal, franchement, faut qu’il se calme hein. . . Ce que les gens peuvent être rabat-joie parfois. . .
M’appuyant sur les barrières de ce qui se ressemblait à une digue, le vent marin étant frais, j’enfilais rapidement une veste. Le Royaume d’Aquaria, c’est cool pour les vacances ! Du moins quand il fait beau, mais le reste de l’année, cela reste un coin très prospère pour ce qui est des affaires. Quand je parle d’affaires, ça peut être n’importe quel genre, si vous voyez ce que je veux dire. . . Bref ! Je ne sais pas trop trop ce que je fais là en fait, pour changer. Je cours après des gens que je ne connais absolument pas, mais à force je vous assure, on commence à s’y faire. . . Et ce ne serait pas trop tôt. Pour l’instant j’ai un sérieux mal de crâne. Oui oui, mais en tant que demi-vampyr, le lendemain matin d’une fête bien arrosée, on a toujours bien la tête explosée. C’est pas juste un truc d’humains, si vous voulez savoir. . . D’ailleurs je ne me souviens absolument plus qui est ma « proie ». Je. . . Non franchement c’est le vide total. Ah, note, l’alcool a aussi un effet amnésique.
Bon, tant qu’à avoir la gueule arrachée, on peut toujours se reprendre un petit verre, nan ? 8D Après un remake-up express, je repartais un peu nonchalamment, quoique le pas bien décidé. Après tout, je n’avais rien de prévu pour ce soir, alors quitte à s’ennuyer, « j’activais » donc le charisme vampyrique - si si vous savez ce pouvoir trop bien là, mon connard de père m’a au moins fait bénéficier de ça-. Je ne vais pas m’apitoyer sur mon sort, mais il n’a pas été très utile dans ma vie. . . Et fut d’ailleurs la cause de nombre de mes malheurs. Mais d’un autre côté, toutes ces traques ne seraient pas aussi faciles. . . C’est ça, le bon côté des choses. Oui, on peut dire ça comme ça. . .
J’étais donc à la recherche d’un bar, s’il était sympa et pas trop pouilleux c’était encore mieux. Nan parce que sérieusement, en hiver à Aquaria, surtout en pleine journée, mais par tous les dieux de l’univers, c’est chiant à M.O.U.R.I.R. quoi ! Surtout que les bars plutôt classes ça ne courent pas dans les rues dans ce coin. . . La plupart sont vieillos, et l’ambiance est là quand les pirates, tous ceux qui voyagent par bateaux sont là. Et je suis tombée sur la mauvaise époque de l’année bordel. è__é J’entre donc, un peu au hasard, dans un bar du quartier. Niveau ambiance, ce n’est vraiment pas ça, mais le comptoir est grand (et bien rempli de bouteilles) alors je me laisse tenter. La partie intelligente –celle que certains appelleront « ange »- me crie d’arrêter de boire, que je pue l’alcool, que je ferais mieux prendre l’air, et l’autre la partie fun –vous avez compris que c’était l’inverse…-, me crie et ben. . . De me défoncer et de m’envoyer en l’air. De toute façon, qu’est ce que j’en ai à foutre ? L’avantage d’avoir une vie de nomade comme moi (DEDICACE A LILI ! 8DDD), c’est qu’on a aucun port d’attache, et que personne ne vous connait. Du moins c’est ce que je pensais. J’allais découvrir que ma liberté tant aimée n’était pas si dénuée de chaîne que ça. . .
Je m’asseyais donc sur une chaise haute du bar, à côté d’un vieux papi. Immédiatement, je commandais une double vodka, que j’avalais cul-sec, et en redemandais une. (Un autre avantage, on est saoul moins vite 8D Mais pour moi c’est peine perdue à cet instant o/) Le serveur me regarde bizarre alors je le menace de lui envoyer mon verre à la gueule s’il ne me ressert pas. Ca se voit qu’il n’est jamais allé dans des boites terriennes lui ! Le papi d’à côté me reluque, de la tête au pied, avec une tête bizarre. Mon dieu il me fait flipper celui là ! Je quitte de suite précipitamment la chaise. Les papis d’aujourd’hui ce n’est plus ce que c’était, moi qui aie et aurait toujours une image d’un gentil petit papi entrain de donner manger à des pigeons. . . Ben là ce n’est pas le même type du tout ! Je repère, au fond de la salle une table où est attablé un jeune homme brun plutôt sexy. Yeees ! Je suis surprise. Qu’est-ce qu’un jeune peut faire là. Oo Franchement, Aquaria en ce moment, ça pue le bouc ! Heureuse de m’être trouvé un coup, je m’approche de lui, pose mon verre dans un grand fracas et dépose un smack enfiévré par l’alcool sur ses lèvres avant de m’assoir à une chaise.

« Salut chéri, une partie de jambes en l’air, ça te tente ? », disais-je un grand sourire aux lèvres.

Oui, je suis totalement bourrée, et alors ? J’en ai marre moi, de prendre mon temps à draguer ! Des fois, c’est mieux d’être plus, euh. . . « Directe ». Lui me dévisage, l’air abasourdi et surpris. Quoi, c’est quoi ton problème, j’ai loupé mon maquillage ? Je penche la tête sur le côté, attendant sa réponse. Sérieux mec, prends ton temps, juge le bon et le pour, tout ça, mais j’sais pas arrête de me dévisager ! Son visage m’est commun, mais haha, des mecs comme lui, j’en ai vu des centaines alors, c’est pas étonnant qu’il me rappelle quelqu’un. Après tout, tout le monde se ressemble un peu, nan ?






Fiche par (c) Miss Amazing
Crédit image : tumblr



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t3230-charlie-plum
Soren K. Thù


avatar

Age du personnage : 19 ans

Familier : //
Couleur de magie : Pas de magie T.T
Niveau de magie :
  • Inexistant
Niveau de combat :
  • Normal
  • Plutôt élevé


Résidence : Toujours en mouvement ~ Récemment vu à Aquaria.
Dans le sac : Couteaux, poignards, liqueurs empoisonnés, et autres armes ; du fric, une boule de cristal, des bouts de papier avec des numéros, une vieille photo jaunie d'une jeune fille.

Affinités : Faustine > Amie.
Deino > Petite amie.

@Avatar par Corn-Flakes

Profil du rôliste
Surnom: Ween, Weenette, Bigornoch, Soso, ils sont nombreux :3
Age du membre: Comprend pas.
Vos autres comptes:


MessageSujet: Re: Because with the smoke in the mirror I can't see your face ∞ charlie   Jeu 27 Juin 2013 - 11:40



Because with the smoke in the mirror I can't see your face



    Assis là, le regard dans le vide, il rêvasse. Il ne pense pas vraiment, il est juste là, dans un bar presque désert, les yeux dans le vague, à faire tourner son doigt autour du rebord du verre. Il est juste là, à attendre quelque chose. Ou quelqu'un. Quelle heure est-il ? Il ne sait pas. Il fait jour, dehors les gens sont occupés, mais lui il est là, il n'a pas le coeur à boire ou même à faire un effort, il est juste là, attendant de retrouver des forces. Il se questionne, il se dit qu'aurait été ma vie si je n'avais pas été là à ce moment, si je n'avais pas fait ça, ou accepté ça. Il se pose des questions auxquelles il n'aura probablement jamais de réponse, il le sait, et pourtant c'est plus fort que lui, il ne peut s'arrêter, ça le ronge, ça l'obsède. Penser, penser, toujours, et si, et si... Quand il a fini de s'appitoyer sur son sort, après des heures de prostration, il pense enfin à l'avenir. Pas l'avenir comme tout un chacun peut se l'imaginer, avec travail, femme, enfants, maison. Lui il pense à ce qui va se passer ensuite, il s'inquiète à l'idée que Black récidive, à l'idée que l'équipage entier du Blue Terror soit en danger par sa faute, à l'idée d'être encore jeté et trainé dans la boue. Il ne veut pas de ça, il a déjà assez prouvé à quel point il peut être faible quand il ne fait pas d'effort. Mais que pourrait-il faire ? Il se sent glisser, peu à peu, vers les méandres de ce cercle vicieux, cet enfer infini, ce cauchemar vivant. Et quelque part, il se dit que ce n'est pas plus mal. C'est comme un côté démon qui lui murmure à l'oreille que c'est un autre monde, meilleur, où il pourra prendre l'air et se changer les idées sans avoir à penser à quoique ce soit, ou quique ce soit. Et il y a son côté ange, qui lui rappelle à quel point un cauchemar peut être éprouvant, et rude, et comme la pente peut être dure à remonter une fois qu'on a coulé au fond. Il se souvient de ses nuits blanches, de l'alcool, des mauvais rêves, de son mal être. Et il se dit, plus jamais. Mais il sait déjà que c'est trop tard, parce qu'il en est à un point où il doute de tout, et de tout le monde. Où la fiction et la réalité se confondent, quand il ne sait plus s'il a rêvé ou si c'est authentique. Dans ces moments-là il sait qu'il a besoin de quelque chose auquel se raccrocher, quelque chose ou quelqu'un qui lui maintiendrait la tête hors de l'eau pendant que le reste se noit. Mais cette personne ne suffit plus, il a besoin de l'avoir pour lui seul, il faut qu'elle lui appartienne, qu'elle soit là, jour et nuit, disponible. Il a besoin de quelque chose ou de quelqu'un qui soit LIBRE, son contraire, son opposé. Mais ce n'est pas aussi simple.

    Il rouvre les paupières dans un sursaut. Il a senti quelque chose, là, sur ses lèvres. C'était chaud, c'était agréable. Deino ? Non. C'était tellement différent. Elle est assise en face de lui, du moins il suppose que c'est cette fille qui l'a embrassée. Qui d'autre ? Elle sourit, elle parle; elle est directe, elle a l'air d'être en forme. Il est peut-être là, son opposé, dans cette étrangère.


    *** flashback


    « Tu pars déjà ? On a à peine commencé ! Reste. »

    Elle le retient par sa chemise et il tombe en arrière sur le lit, ses lèvres s'étirent légèrement, étonné par la force de son désir. Elle pose sa main sur sa joue et l'oblige d'un effleurement à se tourner vers elle. Il fixe ces yeux bleus, cette peau de bébé, si douce au toucher, il détaille ses lèvres et ses pupilles, il sent son souffle, léger et soutenu, si proche de lui. Et soudain il n'a plus envie de partir. Il caresse son bras, de haut en bas, il la sent frissonner à chaque millimètre de peau qu'il effleure. Concentré sur ce bras, il voit seulement du coin de l'oeil une forme s'approcher en vitesse, il panique mais s'apaise aussitôt lorsque leurs lèvres se touchent. Elle est brûlante, pourtant le reste de sa peau ne laisse rien paraître. Il sourit en se remémorant ces verres qu'ils ont enchaînés, ces fous rire et ces ruelles qu'ils ont traversées avant de trouver un hôtel, ces baisers qu'ils ont partagés avant qu'il n'interrompe tout subitement. Quel fou refuserait une déesse dans son lit ? Il laisse ses désirs le commander, esclave de ses propres fantasmes, et reprend à l'endroit où ils s'étaient arrêtés.


    flashback***



    Elle s'impatiente, ses doigts tapent la table l'un après l'autre à un rythme de plus en plus rapide, mais impossible pour lui de répondre. Il ne trouve plus ses mots. Comment expliquer à une nana pareille qu'il est déjà pris, que ce n'est pas imaginable un seul instant et que, qui plus est, il n'est pas vraiment au meilleur de sa forme ce matin pour faire quoique ce soit. Elle s'agite, elle regarde tout autour d'elle comme une proie en chasse, pourtant d'eux deux c'est elle qui a l'avantage. Immobile, comme changé subitement en statue, Soren ne sait détourner le regard. Il est là, il a trouvé quelqu'un, et cette personne le fascine. Il ouvre la bouche, mais rien ne sort. Yeux dans les yeux, il fixe ces pupilles, et putain ce qu'elles sont belles.

    «
    Tu as des yeux... incroyables. »

    Elle s'est maquillée mais une partie a coulé et taché de noir ces joues à l'origine si claires. Ses cheveux sont démesurément décoiffés, mais elle n'y porte aucune attention, comme si elle ne s'en était pas rendue compte. Son regard est empreint d'une lueur de provocation, le mettant au défi, comme si elle le croyait incapable de le relever. Trop absorbé par ces pupilles qui lui font tourner la tête, il a déjà oublié le défi et tout ce qu'elle lui a dit. Darling, speak, speak up, otherwise he can't hear you. Be patient, he's here, he see you, but he can't move now.







Spoiler:
 


Dernière édition par Soren K. Thù le Mar 6 Aoû 2013 - 11:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Plum


avatar

Age du personnage : Une vingtaine d'années pour la plupart des gens.

Familier : Aucun.
Couleur de magie : Red, darling.
Niveau de magie :
  • Très faible
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé
  • Elevé


Métier : C'est pas un métier... C'est plus complexe que ça encore. o/
Résidence : J'ai pas vraiment de chez moi, à proprement parler.
Dans le sac : T'es sur de vouloir t'aventurer par là ?

Affinités : Une autre bouteille Punkette?
Soren je pensais pas te revoir un jour
Will... T'es pas si facile en fait.

Profil du rôliste
Surnom: Pancake !
Age du membre: 14 ans 8D
Vos autres comptes: Lice Silcen & Autumn Blodderwood


MessageSujet: Re: Because with the smoke in the mirror I can't see your face ∞ charlie   Jeu 25 Juil 2013 - 15:46





That made a long time, what you become ?
Soren ∞  Charlie


Ce n’est pas un scoop, ni quelque chose de très récent, mais je n’aime pas attendre. J’aimerais dire que tout le monde devrait le savoir à force, mais en général personne n’est là pour témoigner. Et là, comment dire… Je me retrouve face à un poisson rouge incapable de réagir. Hého mec, réveille toi je suis là j’attends moi ! Je ne vais pas patienter indéfiniment… Mais lui ne semble pas réagir, et continue inlassablement à me scruter, à observer mon visage avec une certaine béatitude qui m’exaspère. Sérieusement, moi, ce n’est pas dans mes habitudes ce genre de réaction. En général l’homme à qui je fais ce genre de proposition réagit au quart de tour et me saute dessus mais là… A croire qu’il n’est pas motivé. Serait-ce possible. J’avale un gloussement. Dernièrement le monde tourne beaucoup autour de moi, ça devient malsain. Et mon quotidien devient répétitif, pour mon plus grand désarroi. Je erre dans les bars, je bois, je drague, je … Voilà, et je re-erre dans les bars, etc. Ca devient lassant, à force.
Yeux dans les yeux, je le défie. Mais… Ca ne change pas grand-chose. Cette impression de déjà vu revient sans cesse, pourtant je n’arrive pas à mettre le doigt dessus. Au fond des yeux ce sont des yeux, ils se ressemblent un peu tous… Non ?

« Tu as des yeux… Incroyables. »

Ah. C’est donc mes yeux qui le tourmentent à ce point ? Je me sais jolie et tout et tout, mais sa fixation commence à me sembler bizarre. Vaguement gênée, je détourne mon regard en passant une main dans mes cheveux. Pour tout vous dire, ça m’irrite même un peu. Les hommes n’ont pas tendance à me faire part de ce genre de détails, ni à s’attacher à des choses futiles. Non, ils sont plus… Directs dans leur matière de procéder, et lui fonctionne un peu au ralenti, pour vous dire. Pourtant, je ne le sens pas non plus totalement sous le charme. Une part de lui le maintient à portée du réel, et l’empêche de sombrer au plus profond de mon attraction. Et ça aussi, ça m’énerve. ‘Pas dans mes habitudes qu’on me résiste.  Et le pire dans tout ça, c’est que j’ignore totalement ce que ça peut bien être. Je fais semblant de m’intéresser au paysage –le bar- et à la végétation –les mecs-, avant de revenir vers lui.

« Merci, fis-je d’une voix sèche, les lèvres pincées. Bon. Revenons à ma proposition… Sérieux t’a pas dormi cette nuit ? C’est maaal ! Je sais pas ce que t’as foutu mais là… Faut que tu te réveille hein. »

Je lui secoue maintenant les épaules maladroitement et violement pendant que lui me dévisage avec des yeux exorbités. Finalement, je le relâche aussitôt. C’était pas une si bonne idée. Et l’alcool ne me fait pas que du bien faut l’avouer. Un serveur s’approche, me sauvant de cette impasse, nous demande ce que l’on veut boire. Instinctivement, je lui réponds du tac au tac des vodkas, et il retourne à son bar. Je me reconcentre sur le jeune homme en face de moi, pose ma tête entre mes mains, et le défie du regard, voyant qui céderait le premier, la bouche serrée. Il semble pas plus occupé que ça, et sirote tranquillement son verre lorsque le barman nous sert. Et, sincèrement, ça me tape sur les nerfs. Est-ce qu’il le fait exprès ? Ca peut bien être possible, après tout. Des relous de services, c’est très courant, il faut pas croire que c’est une espèce en voie de disparition. Poussant un grognement rageur, je lui demande une dernière fois ;

« Tu ne m’as toujours pas répondu, bidule. Euh… Gérard ? … Non Marc. T’as une tête à t’appeler Marc. Ou… »


***

« SOREEEEEEENNNNN ! »

Tout en agitant sa main, la jeune fille fend la foule en courant. A quelques mètres d’elle, un garçon se retourne, grand, brun, un sourire aux lèvres. Jouant des coudes, elle essaie de le rejoindre, donnant presque parfois des coups de poings aux personnes trop encombrantes. Il a un rire. Il savait très bien que lorsqu’elle était énervée, elle ne cherchait plus à faire les choses dans la classe et dans l’élégance, ce qui était exceptionnel. Arrivé à son niveau, elle lui assène une légère boutade dans le dos, tout en prenant une expression faussement indignée, le coin de sa lèvre se battant pour rester sérieux.

« Soren ! T’aurais pu m’attendre au moins ! »

***

Je secoue ma tête, comme pour chasser ces pensées, ce qui s’avérait inutile. Cette révélation avait comme l’effet d’une claque pour moi.
Je n’aurais jamais du le revoir. Jamais. Pas ici, ni nulle part, d’ailleurs. Ce genre de coïncidences ne devrait pas exister. Pourtant, je ne laissais rien paraître, tout en restant impassible. Dans quelle galère je m’étais fourrée… Lui non plus n’avait pas tout à fait changé de posture, m’observant de plus belle. Il ne tarderait pas à me reconnaître, si ce n’était pas déjà fait. A moi de jouer la carte de l’indifférence.




Fiche par (c) Miss Amazing
Crédit image : tumblr



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t3230-charlie-plum
Soren K. Thù


avatar

Age du personnage : 19 ans

Familier : //
Couleur de magie : Pas de magie T.T
Niveau de magie :
  • Inexistant
Niveau de combat :
  • Normal
  • Plutôt élevé


Résidence : Toujours en mouvement ~ Récemment vu à Aquaria.
Dans le sac : Couteaux, poignards, liqueurs empoisonnés, et autres armes ; du fric, une boule de cristal, des bouts de papier avec des numéros, une vieille photo jaunie d'une jeune fille.

Affinités : Faustine > Amie.
Deino > Petite amie.

@Avatar par Corn-Flakes

Profil du rôliste
Surnom: Ween, Weenette, Bigornoch, Soso, ils sont nombreux :3
Age du membre: Comprend pas.
Vos autres comptes:


MessageSujet: Re: Because with the smoke in the mirror I can't see your face ∞ charlie   Mar 22 Oct 2013 - 14:39



Because with the smoke in the mirror I can't see your face



    Il se laisse prendre par les épaules, il se laisse secouer, il se laisse entendre cette impatience, sèche et froide, dans la voix de la fille. Mais il ne la quitte pas des yeux. Il a cette impression étrange, en face d'elle, de...de quoi ? d'être en extase devant ces yeux ? Ce ne sont pas seulement ses yeux, c'est...tout. Elle. Une beauté éphémère, comme une rose que l'on n'oserait pas toucher, de peur de l'abimer, d'en faire tomber les pétales déjà fanées. Cette peau, souillée par le maquillage dégoulinant, il voudrait prendre un mouchoir, et délicatement en enlever les trainées de rimmel, de crayon, de peinture. C'est comme un déguisement, sous lequel elle se cache, sous lequel elle se dérobe, et la seule chose authentique qu'il reste d'elle, ce sont ses yeux. Ces yeux qui l'engloutissent, sans qu'il n'y puisse rien, et qui lui donnent envie d'en voir plus, plus d'elle. C'est comme un puzzle, qu'il a à reconstituer, pièces dans les mains, sans savoir dans quel sens il faut les mettre, parce qu'il n'a pas lu la notice, parce qu'il ne sait pas ce que c'est censé représenter au final. Et les puzzles, quand on n'a pas d'indices, c'est lassant. Alors il finit par couper court.

    «
    J'm'appelle Soren. C'est quoi ton nom ? »

    Un nom, ça ne s'oublie pas. Parfois, il nous échappe, mais ça ne s'oublie pas.
    Et puis la belle devient comme l'animal chassé qui s'est perdu. Ses boucles blondes, emmêlées les unes dans les autres, cessent de sauter. Ses yeux couleur lagon s’agrandissent l'espace d'une seconde, une petite seconde qui n'aura pas échappé à Soren. Elle cesse de crier, elle cesse de lui parler. Elle a l'expression de celle qui sait quelque chose qu'elle ne devrait pas savoir. Elle a cette expression qui lui va si mal, qui colle si mal avec son visage d'ange. ce visage qu'il a vu des dizaines de fois, sous toutes ses formes, toutes ses émotions. Il la connait par cœur, cette fille, dans son intégralité. Il a tout vu d'elle, elle a tout vu de lui.

    «
    Ch-Charlie ? »

    Il a envie de hurler. Hurler à la coïncidence, folle, de se retrouver ici, eux deux. Il veut savoir comment c'est possible, alors qu'ils s'étaient dit adieu. Alors qu'il a tiré un trait sur cette période de sa vie, et maintenant qu'il la revit, elle est de nouveau là. Elle, précisément elle. Comme si elle n'avait attendu que ça, finalement, pour réapparaître. Qu'il craque à nouveau. Ces souvenirs qu'il n'a pas oubliés, ces instants volés, tout remonte à la surface, subitement, dans une tempête d'émotions, d'images, de mouvements, un défilement de leurs aventures à vitesse accélérée, de ce qu'ils ont vécu, ensemble, avant d'y mettre un terme, brusquement, sans raison. C'est la décharge électrique qui le ramène sur terre, subitement. Ce sont ces yeux, qu'il a aimés, et qu'il déteste aujourd'hui, pour revenir dans sa vie ainsi, sans prévenir.







Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Because with the smoke in the mirror I can't see your face ∞ charlie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Because with the smoke in the mirror I can't see your face ∞ charlie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» I smoke a cigarette and hush ? [ 29/05 - 21h35 ]
» ROLL ONE, SMOKE ONE ~ 13 MARS, 05H31
» ? roll one, smoke one, and we all just having fun.
» I want smoke with you, please Can I? PV Hiroto Nokubura
» ? I thought I saw the devil, this morning looking in the mirror,

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: