AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Tara Duncan : Le Forum RPG :: Autremonde :: VilainsRoyaume de VilainsPartagez | 
 

 Un début d'amitié... quelque peu étrange, quand on considère qu'ils sont censés se haïr... [FINI]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Wilson E. Váldez


avatar

Age du personnage : 17 ans

Familier : /
Couleur de magie : Pas de magie
Niveau de magie :
  • Inexistant
Niveau de combat :
  • Plutôt faible


Métier : Pas de métier, mais aide parfois à l'auberge
Résidence : L'auberge "Chez Anna" à Tingapour
Dans le sac : Dans le sac? Rien d'illégal, si c'est ce que vous voulez savoir.


MessageSujet: Un début d'amitié... quelque peu étrange, quand on considère qu'ils sont censés se haïr... [FINI]   Sam 24 Nov 2012 - 21:14

De l’espoir. Une lueur seulement, mais de l’espoir quand même. Cela faisait tellement longtemps que Kyo n’avait pas ressenti d’autre sentiment que la haine qu’il avait presque oublié ce qu’était l’espoir. Mais aujourd’hui, il réapprenait à espérer. En effet, il avait rêvé de sa sœur cette nuit.
C’est vrai que d’habitude, Kyo n’accordait pas énormément d’attention aux rêves. Mais celui-là était d’une réalité si saisissante qu’il s’était senti obligé d’y croire.


Kyo ouvre les yeux. Il regarde autour de lui. Il connaît ce lieu, il en est sûr. Il y est déjà venu. Vilains c’est ça .Mais quand ? Ah oui, en vacances quand il était petit. Drôle de lieu de vacances me direz-vous. Mais ses parents avaient le sens de l’originalité.

Mais que fait-il ici ?

Il comprend la raison de sa présence ici lorsqu’il l’aperçoit. Elle. Sa sœur qu’il n’a pas vue depuis un an. Elle changé, ses cheveux sont plus longs, ses traits se sont affinés, mais pour lui, c’est toujours la Mya de son enfance. Celle à qui il racontait tout, celle avec qui il faisait tout.
Il sent ses yeux s’emplir de larmes.

Il veut courir vers elle, la serrer enfin dans ses bras, mais elle lui adresse un sourire de regret et disparaît lentement. Elle ne le quitte pas des yeux, et il y voit un grand amour, au moins aussi grand que la haine qu’il éprouve pour les meurtriers de ses parents.


Cette image est restée gravée dans l’esprit de Kyo. Il a toujours su que sa sœur était toujours vivante, mais sans savoir où elle était.

Maintenant, il sait qu’elle est à Vilains. Ou du moins qu’elle y est passée. Un rêve, c’est un peu maigre comme indices, mais c’est tout ce qu’il a pour l’instant. Et ça lui convient.


***

Il sort de la Porte, tout excité et court vers l’endroit où il sait être venu étant petit. Il se souvient particulièrement d’un détail.


Mya court, les cheveux au vent en riant, Kyo dans son sillage. Ils ont alors huit ans et ont réussi une fois de plus réussi à semer leurs parents. Ils courent dans l’herbe, lorsque Mya s’arrête net et s’assoit dans l’herbe. Kyo la rattrape en quelques secondes et s’accroupit à côté d’elle, tout essoufflé.
-Pourquoi tu t’arrêtes ?
Mya le regarde d’un air espiègle et lui répond :
-Je voulais te poser une question.
-Ben vas-y.
Elle le regarde droit dans les yeux :
-Dis, on restera toujours ensemble ?

Ce jour là, Kyo avait juré. Et ce souvenir lui laisse aujourd’hui un goût amer. Il a manqué à sa parole. Mais il veut se rattraper, il se l’est juré. Et cette promesse là, il veut la tenir.
Lorsqu’il arrive au lieu de cette discussion, le même lieu qu’il a vu en rêve, il se sent encore plus coupable.
Je n’aurais pas du la laisser seule et endormie, ou alors, j’aurais du fermer la porte...

Il fait taire ces reproches en secouant la tête. Il veut la retrouver, il la retrouvera. La façon dont il l’a perdue n’a plus aucune importance.

Il s’assoit dans l’herbe et attend. Il attend que Mya lui apparaisse. Comment, il ne sait pas. Mais il ne sait pas comment chercher autrement.

Il attend longtemps, plusieurs heures. Elle ne vient pas. Il s’apprête à se résigner et à aller demander au village le plus proche lorsqu’il sent une présence derrière lui.

Il se retourne, plein d’espoir, mais il déchante vite. Ce n’est pas Mya...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Janny E. De Brina


avatar

Age du personnage : 21 ans

Couleur de magie : Rouge Bordeau
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : Ex-Assassin, aujourd'hui Barman & Voleuse.
Résidence : Un hangar près de Tingapour, et sinon...la rue.
Dans le sac : Un couteau, un couteau suisse, une trousse à maquillage, de l'argent et des provisions. On ne sait jamais quand on devra à nouveau s'enfuir.


MessageSujet: Re: Un début d'amitié... quelque peu étrange, quand on considère qu'ils sont censés se haïr... [FINI]   Dim 25 Nov 2012 - 12:37

Dans un léger tourbillon de poussière, je me retrouve dans un endroit où je ne suis encore jamais allée. Je n'ai aucune idée de l'endroit où je me trouve. J'ai invoqué un transmitus, en disant simplement "loin d'ici, loin de là". Peut-être suis-je au royaume de Vilain, étant donné que c'est le seul endroit où je ne suis encore jamais allée.
Mais je m'en moque. Je veux fuir tout ceci. Comme une lâche, je veux fuir mes problèmes. Je suis fière de ce que je suis, courageuse, prête à tout. Mais ma situation est plus que désespérée. Derrière mon visage de marbre il y a un coeur de glace. Mais la glace peut se briser. Je suis devenue ainsi, pour oublier mon passé. Je suis devenue l'impitoyable tueuse d'ennemis pour oublier ma race, renier le côté nain et le côté vampyr, être simplement une personne différente, comme on m'a toujours considérée. Je ne bois du sang humain que rarement, seulement cinq fois par an. Je ne suis pas une BSH dans ce cas. Je ne suis rien.
Je suis là pour laver les insultes qu'on m'a lancées petite, pour montrer une partie de moi que l'on ne soupçonnait dans mon enfance, pour venger les affronts, pour venger ma mère. Ma mère, aveuglée par son travail à la Brigade, ma mère, qui aurait tué sa fille si les sangraves ne l'avaient pas sauvée, ma mère, qui s'attaque maintenant à moi et me traque sans relâche...
Les Sangraves ont été la goutte d'eau qui a fait déborder le vase. Cela fait bien deux ans qu'ils tentent de me recruter, pour avoir mon talent et ma personne, pour que j'accompagne ma soeur Sangrave dans ses missions, elle, la trop fragile....Mais là, ils sont allés trop loin. Ils m'ont menacée de ne plus pouvoir voir ma chère Netalia si je refusais de rentrer dans leurs rangs. Et j'ai lâchement fui. Car ma vie de fugitive n'est pas facile, et malgré toute la personnalité que je me suis composée, il y a toujours la petite fille qui jouait avec sa soeur, dans le jardin, à tenter de tirer une flèche depuis son arc, qui tournait en faisant la ronde et en chantant des comptines, la petite fille que nains et vampyrs reniaient....Par moments, la glace se brise, et j'aimerais être comme les autres. Mais ces moments n'arrivent heureusement que très rarement.

Je commence à marcher, sans savoir où me menaient mes pieds. Puis je vois une silhouette, au loin, assise dans l'herbe. Qui semble perdue dans ses pensées. Je ne prend même pas la peine de réfléchir si c'est un ennemi ou non. Je ne suis plus Janny la tueuse. Seulement la petite Edel qui aurait tant aimé avoir un ami... Et je vois une personne qui souffre, et toute la réjouissance que j'accumule pourtant à voir les gens souffrir disparaissait, laissant un trou béant, vide, en moi. De la peine, de la pitié, me dicte mon coeur. mon coeur, que je n'ai pas écouté depuis près de cinq ans.
Alors, je m'approche, et je m'assoit près de ce garçon pensif. Il se retourne, et son visage qui s'était illuminé un bref instant déchante rapidement. Il attendait quelqu'un. Et je en suis visiblement pas cette personne là.
Je reste immobile, à fixer le soleil couchant, sur les collines. Ni l'un ni l'autre ne parle. Puis, je prend la parole, tentant de briser le silence:

-Tu te sens brisé de l'intérieur toi aussi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4785-janny-e-de-brina-fini
Wilson E. Váldez


avatar

Age du personnage : 17 ans

Familier : /
Couleur de magie : Pas de magie
Niveau de magie :
  • Inexistant
Niveau de combat :
  • Plutôt faible


Métier : Pas de métier, mais aide parfois à l'auberge
Résidence : L'auberge "Chez Anna" à Tingapour
Dans le sac : Dans le sac? Rien d'illégal, si c'est ce que vous voulez savoir.


MessageSujet: Re: Un début d'amitié... quelque peu étrange, quand on considère qu'ils sont censés se haïr... [FINI]   Lun 26 Nov 2012 - 18:26

Non, ce n’est pas Mya. C’est une fille aux cheveux châtain un peu roux avec des yeux d’un bleu envoûtant. Un garçon normal se serait fait la réflexion qu’elle était vraiment mignonne. Qu’elle avait de très beaux yeux. Pas Kyo. Lui, tout ce qu’il voyait dans les yeux de cette fille, c’était de la souffrance. La même souffrance qui devait hanter les siens.

Elle s’assoit près de lui et regarde le soleil qui se couche sur les collines. Le soleil se reflète dans ses cheveux, lui donnant un air irréel. Il ne sait pas si elle est amie ou ennemie, mais curieusement, il s’en fiche. Ca l’étonne un peu d’ailleurs. Il est tellement méfiant d’habitude... Mais cette fille dégage une telle tristesse qu’il lui est alors impossible de la considérer comme une ennemie. Pas non plus comme une amie. Il ne la connaît pas après tout. Mais il a le sentiment qu’au fond, ils sont semblables, sinon pareils.

Pendant de longues minutes, ils regardent le soleil descendre lentement derrière les collines verdoyantes. Pendant tout ce temps, ils ne lâchent pas un mot, pas un soupir. Ils ne se regardent pas, mais ils se sont compris. La souffrance est une chose qui se partage difficilement, mais entre personnes qui souffrent, le courant passe.

Le moment paraît irréel à Kyo. Peut être qu’il est encore en train de rêver. Peut être qu’il va se réveiller et qu’il aura oublié cette fille au réveil. Ou peut être que cette fille est réelle. Il se pince discrètement le bras. Non, il ne rêve pas.

Cette fille est peut être réelle, mais elle n’est pas Mya. Il la comprend peut être mais pas autant que Mya. Il soupire douloureusement. La fille n’a pas du l’entendre, elle ne bouge pas, les yeux toujours fixés sur le soleil qui disparaît à l’horizon.

Soudain, elle tourne la tête et lui dit d’une voix triste :


-Tu te sens brisé de l'intérieur toi aussi?

Il la regarde avec attention, tout en réfléchissant à la réponse qu’il va formuler. Ses yeux bleus transmettent une légère impatience, une impatience presque douloureuse. Kyo se demande une fois de plus comment il peut lire en elle si facilement.

Après avoir réfléchi un peu, il tourne la tête vers les collines et lui répond calmement, même s’il sent sa voix trembler un peu :


-Brisé ? Oui, on peut dire ça... Ou alors perdu.
Il se retourne alors vers elle et la regarde dans les yeux. C’est étrange, il voit un peu flou, comme si il avait de l’eau devant les yeux. Lorsqu’il se rend compte qu’il pleure, il se sent gêné. Presque honteux. Lui qui se dit être un insensible tueur de sangraves et de BSH, voilà qu'il pleure! Mais il laisse couler ses larmes. Ca fait tellement longtemps qu’il n’a pas pleuré...

Puis, il renifle discrètement et poursuit :


-Moi c’est... c’est ma sœur qui a disparu. Et toi ?


C’est la première fois qu’il arrive à se confier. Il ne sait pas qui est cette fille, mais il veut se confier à elle. Il veut aussi qu’elle se confie à lui. Il se sent soudain plus léger, comme libéré d’un fardeau. Evidemment, la souffrance n’a pas disparu. Elle ne disparaîtra pas tant qu’il n’aura pas retrouvé sa sœur. Mais il a pu, l’espace d’un instant, penser à sa sœur presque sans souffrir. Et ça, c’est un merveilleux cadeau que cette inconnue vient de lui faire. Certaines personnes diraient qu’il est amoureux. Un coup de foudre. Mais il ne pense pas. Il la comprend c’est tout. Et c’est tout ce qu’il souhaite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Janny E. De Brina


avatar

Age du personnage : 21 ans

Couleur de magie : Rouge Bordeau
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : Ex-Assassin, aujourd'hui Barman & Voleuse.
Résidence : Un hangar près de Tingapour, et sinon...la rue.
Dans le sac : Un couteau, un couteau suisse, une trousse à maquillage, de l'argent et des provisions. On ne sait jamais quand on devra à nouveau s'enfuir.


MessageSujet: Re: Un début d'amitié... quelque peu étrange, quand on considère qu'ils sont censés se haïr... [FINI]   Lun 26 Nov 2012 - 19:48

(désolée c'est un peu court...)


Le garçon me répond lentement, après m'avoir longuement dévisagée:

-Brisé ? Oui, on peut dire ça... Ou alors perdu.

Non. Pas perdue. Je sais où je vais. Je ne sais juste pas si mes projets se réaliseront. Ou si j'ai si envie de les réaliser. Car il m'arrive, comme à toute personne normale, de douter.
Je vois le garçon pleurer. Je n'ai jamais vu personne pleurer. Je ne sais donc pas si je doit consoler ou non. Réflexion faite, je ne sais PAS consoler. En général, je tue. Donc ça m'avance beaucoup.
Le garçon reprend:

-Moi c’est... c’est ma sœur qui a disparu. Et toi ?

Non. Personne de disparu. En fait, si. Moi. Mais volontairement. Alors je soupire et lui répond:

-Moi? Eh bien, en résumé, j'ai dû très trop affronter de dures situations. Et je me suis forgée une apparence glaciale et impitoyable. Et, pour la première fois depuis 6 ans, mon masque se brise. Je me demande si je fais les bons choix.

En réalité, c'est bien plus complexe que ça. Mais je n'ose pas révéler qui je suis. C'est la première fois que je me confie à quelqu'un. Ou même que je considère une personne à mon égal. Je ne me reconnais plus. Après avoir gardé ma couverture pendant des années, j'ai fini par devenir ainsi. Glaciale, impitoyable, insensible, sadique. Et là, je me retrouve à penser à mon passé. Et à considérer des gens que je trouvais inférieurs à égal. Et à éprouver ce que l'on appelle de la peine. Et là me prend l'envie de pleurer. Faut que je mette le holà là! Ou je ne pourrais jamais me venger. Je ne pourrais plus faire souffrir les autres, les tuer. Je ne bois déjà jamais de sang humain, je ne pourrais plus du tout. Je redeviendrait la personne que j'ai voulu fuir. Et il en est hors de questions.
J'étais pleine de contradictions. Mes sentiments tourbillonnaient en moi, se déferlaient, puis disparaissaient. je ne savais plus trop où j'en étais. Juste que cette personne, assise à côté de moi, qui apparemment se confiait pour la première fois, ressentait les mêmes sentiments que moi. Peur, incompréhension, doute et surtout, infinie tristesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4785-janny-e-de-brina-fini
Wilson E. Váldez


avatar

Age du personnage : 17 ans

Familier : /
Couleur de magie : Pas de magie
Niveau de magie :
  • Inexistant
Niveau de combat :
  • Plutôt faible


Métier : Pas de métier, mais aide parfois à l'auberge
Résidence : L'auberge "Chez Anna" à Tingapour
Dans le sac : Dans le sac? Rien d'illégal, si c'est ce que vous voulez savoir.


MessageSujet: Re: Un début d'amitié... quelque peu étrange, quand on considère qu'ils sont censés se haïr... [FINI]   Lun 26 Nov 2012 - 20:58

Elle soupire, les yeux dans le vague. Kyo supposa que son fardeau était au moins aussi lourd que le sien. Ca devait être dur pour elle de se confier.

-Moi? Eh bien, en résumé, j'ai dû très trop affronter de dures situations. Et je me suis forgée une apparence glaciale et impitoyable. Et, pour la première fois depuis 6 ans, mon masque se brise. Je me demande si je fais les bons choix.

De dures situations... Vue l’expression de son visage, les situations en question ont du être vraiment traumatisantes. Kyo lui aussi avait connu de telles situations. La mort de ses parents, la vue de leurs cadavres vidés de leur sang. La disparition de Mya.

Et elle s’était protégée en se forgeant une autre apparence. Un peu comme lui. Lui était guidé par la haine et la souffrance. Et elle ? Quel sentiment la faisait vivre ? La haine ? Le chagrin ? Ou l’amour peut être ? Lui, l’amour pour sa sœur le guidait, évidemment, mais la haine qu’il éprouvait dominait tout sentiment.
Mais ce masque de glace était en train de se briser chez elle. Pas chez lui. Certes, il avait eu, l’espace de quelques heures, l’espoir de retrouver sa sœur. Mais apparemment, ce n’était pas ce soir qu’il la reverrait.

Il médita encore quelques instants la réponse de la fille aux yeux bleus. Il ne connaissait pas son nom, mais ça ne le dérangeait pas vraiment. Alors pour l’instant, ce serait la fille aux yeux bleus.

Elle ne savait pas si elle faisait les bons choix. Il réfléchit longtemps avant de lui apporter sa réponse :


-Les bons choix...

Il réfléchit encore. En y repensant, les évènements de sa vie avaient été guidés par des choix. Mais plutôt des mauvais. Il avait choisi de partir le jour où ses parents étaient morts. Bon, il n’aurait pas pu faire grand-chose... à part mourir. Mais ce n’était pas un bon choix non plus.
Il avait laissé Mya seule avec la porte ouverte. Encore un mauvais choix.
Il reprit la parole :


-Tu sais, je crois que j’ai rarement fait de bons choix dans ma vie. Mais..., ajouta-il après avoir réfléchi, je pense que ce sont les choix, bons ou mauvais qui nous font avancer dans la vie.

Il se trouvait bien philosophe ce soir. Et bien causant. Cela faisait longtemps qu’il n’avait pas parlé autant avec quelqu’un. Depuis la disparition de Mya en fait. Avait-il seulement ouvert la bouche pour dire autre chose que « je vais te tuer » ? Il ne savait plus.

Il s’aperçut alors que la nuit était tombée. Il n’y voyait plus grand-chose avec ses pauvres yeux d’humain. Il se tourna vers la fille aux yeux bleus et lui proposa :


-Dis... il fait nuit, tu voudrais aller boire quelque chose ?


C’était la première fois qu’il invitait une fille. Il en rougit presque. Mais qu’est-ce qui lui arrivait ? Il n’était pas amoureux, il en était sûr. Alors qu’est-ce qui se passait ? Il n’y comprenait plus rien.

D’ordinaire, il ne faisait jamais attention aux filles. Il y avait bien cette BSH aux cheveux rouges, mais il la haïssait et elle avait usé de son charisme.

Mais là il faut dire que cette fille s’était un peu imposée. Mais ça ne le gênait pas. Lui, le grand solitaire, inviter un fille ne le gênait pas. Il ne se reconnaissait plus.

Il y réfléchit encore. Il n’était pas amoureux, certes. Mais alors qu’est-ce qui faisait qu’il avait envie de passer du temps avec cette fille ?

Il comprit alors. Ce n’était pas de l’amour qu’il ressentait. Non, c’était... une sorte de compréhension, de connivence. D’amitié peut être. Mais il était un peu tôt pour parler d’amitié. Il la connaissait depuis... à vrai dire, depuis à peine dix minutes. Il se retint de rougir une deuxième fois. Allait-elle penser qu’il lui faisait des avances ? Il espérait que non.

Il attendait sa réponse à son invitation avec appréhension. Et Mya n’était toujours pas apparue. Mais, à ce stade, il avait cessé d’espérer. Peut être que sa sœur avait voulu qu’il rencontre cette fille ? Qui sait...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Janny E. De Brina


avatar

Age du personnage : 21 ans

Couleur de magie : Rouge Bordeau
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : Ex-Assassin, aujourd'hui Barman & Voleuse.
Résidence : Un hangar près de Tingapour, et sinon...la rue.
Dans le sac : Un couteau, un couteau suisse, une trousse à maquillage, de l'argent et des provisions. On ne sait jamais quand on devra à nouveau s'enfuir.


MessageSujet: Re: Un début d'amitié... quelque peu étrange, quand on considère qu'ils sont censés se haïr... [FINI]   Mar 27 Nov 2012 - 22:26

Le garçon assis à côté de moi dont je en connais toujours pas le nom lâcha tristement:

-Les bons choix...

Je ne l'interrompit pas, persuadée qu'il allait continuer sa phrase. En général, mes certitudes s'avèrent toujours exactes. Et ce n'est pas parce que je ne me sens pas dans mon état normal que celle-ci ne fait pas exception à la règle:

-Tu sais, je crois que j’ai rarement fait de bons choix dans ma vie. Mais..., je pense que ce sont les choix, bons ou mauvais qui nous font avancer dans la vie.

Phrase philosophique, que je trouvais très belle d'ailleurs. Même si je n'étais pas d'accord à 100 pour cent, je trouvais qu'il avait particulièrement raison. Et un fait me frappa: depuis les dix minutes où l'on se "connaît", je n'ai cessé d'approuver tout ce qu'il disait et de ressentir tout ce qu'il ressentait. Je me reconnaissais en cette personne! Cette personne, qui est plus du genre à vous annoncer votre mort prochaine (tout comme moi encore une fois) qu'à vous inviter boire un verre commence à m'étonner.

-Dis... il fait nuit, tu voudrais aller boire quelque chose ?

Hein? Heu, là moi pas comprendre. Sorry, I'm not sure I've well understood. Pienso que no es este que he comprendido. No capiche. Déjà, 1) Est-ce le garçon qui a prononcé ces paroles? Et 2) Est-ce à MOI qu'on à proposé cela? 3 ) N'ayant jamais réellement parlé avec qui que ce soit, je n'ai jamais pris un verre avec quelqu'un, et je ne connais pas de bons endroits.
4) Comment se fait-il que quelqu'un que je ne connais même pas me le propose? Enfin 5) À cause de mon physique on a parfois tenté de me draguer, mais pour m'épargner tout cela je tuais la personne.
Tout ceci réuni suscitait mon trouble qui paraissait apparent. Ajouté au fait que si le garçon ne me l'avait pas précisé, je ne me serais pas rendue compte qu'il faisait nuit. Non satisfaite de perdre mon identité, il faut que je perdre mes repères temporels ! Non pas que l'obscurité me dérange bien au contraire, je m'y sens plus à mon aise, en temps que vampyr, tueuse, et, bien que je ne le sois pas réellement, je me dois d'ajouter BSH. En plus, ce soir elle est si belle,si paisible...et je me sens mieux que jamais,ici, assise sur cette colline,à réfléchir loin de tout, mes longs cheveux bruns roux ondulant au gré du capricieux vent frais, mes yeux bleus étincelant dans le noir et le coeur étrange.
Mais pour la première fois (hum, en vingt minutes, j'ai beaucoup dit première fois...Il y a une première fois à tout,certes, mais à ce point-là!) je ne voulais pas révéler qui j'étais à ce garçon intriguant, prendre le risque de tout gâcher. Gâcher quoi en réalité? Je ne sais pas. Je renonce maintenant à me comprendre. Je m'entends prononcer une fois avoir pris conscience que le garçon attendait visiblement une réponse:

-Je préfère généralement la nuit mais, comme tu veux. Je n'ai jamais pris un verre avec qui que ce soit alors...

Puis, avec un petit sourire sans joie:

-Ceux qui osent voient leur vie défiler devant leurs yeux, donc on ne peut pas dire que j'ai l'habitude, ce qu'on pourrait aisément croire. Explique moi pourquoi toi j'accepte...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4785-janny-e-de-brina-fini
Wilson E. Váldez


avatar

Age du personnage : 17 ans

Familier : /
Couleur de magie : Pas de magie
Niveau de magie :
  • Inexistant
Niveau de combat :
  • Plutôt faible


Métier : Pas de métier, mais aide parfois à l'auberge
Résidence : L'auberge "Chez Anna" à Tingapour
Dans le sac : Dans le sac? Rien d'illégal, si c'est ce que vous voulez savoir.


MessageSujet: Re: Un début d'amitié... quelque peu étrange, quand on considère qu'ils sont censés se haïr... [FINI]   Lun 3 Déc 2012 - 19:37

[Désolée, c'est très court mais j'avais pas trop d'inspi ><]

Elle a l’air... assez surprise par la demande de Kyo. Bon, c’est vrai que cette fille semblait aussi solitaire que lui. Mais il espéra qu’elle ne le prendrait pas mal. Surtout qu’elle avait l’air d’être du genre à taper sur n’importe qui. Enfin, peut être pas. Mais il se reconnaissait en elle. Et il se sentait comme ça.

Elle réfléchit pendant ce qui parut être une éternité à Kyo. A mesure que le temps passait, il se sentait de plus en plus mal à l’aise. Mais qu’est-ce qui lui avait pris d’inviter cette fille ? En plus, elle allait sûrement refuser. Elle finit par répondre, comme si elle ne s’en rendait pas compte :

-Je préfère généralement la nuit mais, comme tu veux. Je n'ai jamais pris un verre avec qui que ce soit alors...

Qu’elle ne s’inquiète pas, elle n’était pas la seule. Kyo était du genre timide et solitaire et jamais il ne lui était seulement venu à l’esprit qu’il pourrait un jour inviter une fille. Il se remit alors à penser à Mya. Là où elle était, avait-elle la possibilité de se faire inviter ? Telle qu’il la connaissait, c’était sûrement elle qui invitait. Il se rendit alors compte que la fille aux yeux bleus (il n’avait toujours pas envie de lui demander son nom) avait accepté. Il s’apprêtait à lui répondre lorsqu’elle ajouta avec un sourire sans joie :

-Ceux qui osent voient leur vie défiler devant leurs yeux, donc on ne peut pas dire que j'ai l'habitude, ce qu'on pourrait aisément croire. Explique moi pourquoi toi j'accepte...

Kyo déglutit lentement. Bien. En gros, elle voulait avoir une bonne raison de ne pas le tuer sur le champ. Ou alors... Kyo n’avait jamais été doué pour déchiffrer les phrases à double sens.
Lui expliquer pourquoi elle acceptait ? Il prit son temps pour réfléchir, voulant lui donner une bonne raison, la vraie raison.

Il finit par lâcher, en la regardant droit dans les yeux :


-T’expliquer pourquoi tu as accepté ? Je n’en ai pas la moindre idée. Mais je sais pourquoi je t’ai demandé.

Il avala sa salive et continua en espérant être encore vivant à la fin de la discussion :

-Je t’ai demandé parce que je trouve qu’on se ressemble. Parce que j’ai vu dans ton regard la même chose que je vois dans le mien quand je me regarde dans un miroir. C’est peut être aussi pour ça que tu as accepté.

Sur ce discours, il se leva et commença à se diriger vers le village le plus proche. Il espéra qu’elle le suivrait. Il espéra aussi qu’elle le laisserait vivant, pas comme les autres qu’elle disait avoir tués pour avoir eu l’audace de l’inviter...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Janny E. De Brina


avatar

Age du personnage : 21 ans

Couleur de magie : Rouge Bordeau
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : Ex-Assassin, aujourd'hui Barman & Voleuse.
Résidence : Un hangar près de Tingapour, et sinon...la rue.
Dans le sac : Un couteau, un couteau suisse, une trousse à maquillage, de l'argent et des provisions. On ne sait jamais quand on devra à nouveau s'enfuir.


MessageSujet: Re: Un début d'amitié... quelque peu étrange, quand on considère qu'ils sont censés se haïr... [FINI]   Lun 3 Déc 2012 - 20:02

(C'est court aussi.Tu veux pas que je te révèle qui je suis?)

Le garçon répondit alors en me fixant droit dans les yeux:

-T’expliquer pourquoi tu as accepté ? Je n’en ai pas la moindre idée. Mais je sais pourquoi je t’ai demandé.

Sérieusement?? Ca m'intéresserait. Et vraiment. Pour une fois, je veux bien écouter quelqu'un parler. Ecouter ses explications. Je n'ai jamais voulu entendre les explications des autres.
Au ton sur lequel il répondit, il devait craindre que je lui réserve le même sort qu'aux autres. Jamais. Je ne suis en réalité peut-être pas si terrible que ça..Ou si un peu. je suis incapable de me faire des amis correctement.

-Je t’ai demandé parce que je trouve qu’on se ressemble. Parce que j’ai vu dans ton regard la même chose que je vois dans le mien quand je me regarde dans un miroir. C’est peut être aussi pour ça que tu as accepté.

Oui. Exact. Peut-être qu'il a raison. C'est un peu ce que je ressens aussi. Un miroir vivant. Donc nous serions en réalité le reflet l'un de l'autre.Un semblable. Un tueur lui aussi. Quelqu'un avec qui je pourrais libérer une partie de moi-même. Quelqu'un qui me comprendrait.
Et je comprend pourquoi j'ai accepté.
Le temps que je comprenne, il est déjà parti en direction du village.
Je suis trop longue à la détente aujourd'hui.
Je courais, et en deux enjambées, je le rattrapais et me mit à sa hauteur. Nous marchâmes quelques minutes en silence. Puis je repris:

-Rassure-toi, je ne compte pas te tuer.Je me vois aussi en toi, mais en garçon. Et il est hors de question que je tue la seule personne sur cette planète capable de me comprendre, et la première que j'apprécie. La première à qui je pourrais peut-être parler de ma vie.

Il ne répondit pas. Nous continuâmes à marcher. Puis arrivés au village, nous trouvâmes un café sympa, désert. Le village était vide, à cette heure-ci, les gens dînent habituellement. Ils ne sont pas dehors à trainer. Parfait. Je pris une chaise et m'assis face à ce garçon étrange. J'étais un peu embarrassée, je serai bien incapable de dire pourquoi.
Un serveur vint, nous demandant ce que l'on voulait. Je lançais un regard interrogateur au garçon-reflet-de-moi-que-j'-apprécie-dont-je-ne-connais-toujours-pas-le-nom.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4785-janny-e-de-brina-fini
Wilson E. Váldez


avatar

Age du personnage : 17 ans

Familier : /
Couleur de magie : Pas de magie
Niveau de magie :
  • Inexistant
Niveau de combat :
  • Plutôt faible


Métier : Pas de métier, mais aide parfois à l'auberge
Résidence : L'auberge "Chez Anna" à Tingapour
Dans le sac : Dans le sac? Rien d'illégal, si c'est ce que vous voulez savoir.


MessageSujet: Re: Un début d'amitié... quelque peu étrange, quand on considère qu'ils sont censés se haïr... [FINI]   Sam 8 Déc 2012 - 13:23

(Ben tu lui dis pas que tu es BSH hein x). Mais il te demande ton nom.)

Comme un coup de vent près de son oreille, une mèche de cheveux qui lui fouette doucement la joue. Il sourit, mais il ne se retourne pas. Il sait qu’elle est là, qu’elle l’a rejoint. Et ça lui suffit pour le moment, il ne parle pas, elle non plus.

Quelques minutes passent, on entend que le bruit de leurs pas, ceux de la fille, légers et aériens, et ceux de Kyo, un peu plus lourds, mais pas moins discrets. Deux tueurs qui marchent côte à côte. Puis, après ces longues minutes de mutisme, c’est finalement elle qui prend la parole :


-Rassure-toi, je ne compte pas te tuer. Je me vois aussi en toi, mais en garçon. Et il est hors de question que je tue la seule personne sur cette planète capable de me comprendre, et la première que j'apprécie. La première à qui je pourrais peut-être parler de ma vie.

Il sourit de nouveau, mais ne répond toujours pas. Tout est dit. Inutile de rajouter quoi que ce soit. Elle ne va pas le tuer, et elle pense la même chose que lui. Il se reconnaît tellement en elle. Pas autant qu'en Mya, mais presque. Et encore, Mya n'avait pas le même caractère que lui. Plus naïve que lui, mais plus ouverte aussi. Lui, il était comme un hérisson qui sort ses piquants, effrayé par le monde qui tourne autour de lui.

Ils continuent leur marche, toujours en silence avant d’apercevoir les lumières d’un village. Un petit village tranquille, qui ne se doute pas qu’il vient de recevoir en son sein deux tueurs. Enfin, deux tueurs... Kyo n’a jamais tué à proprement parler, il a seulement blessé. A part ce sangrave une fois peut être... Mais il est parti en le laissant agoniser. Mais il sait que, face à un sangrave, il serait prêt à tout. Surtout à tuer.

Mais cette fille a l’air d’avoir tué, à de nombreuses reprises même. Pour un peu, il se sentirait presque comme un débutant. Il sait qu’il ne l’est pas. Enfin, cette rencontre l’a fait douter un peu. Il se sent maintenant débutant dans au moins un domaine. Les relations humaines.

Kyo se ressaisit quand ils entrent dans un café, désert à cette heure-ci. Il inspire. C’est peut être le moment d’améliorer les relations en question. Il s’assit en face de cette fille dont il ne connaissait toujours pas le nom. D’ailleurs, il serait peut être temps qu’il le lui demande. Pour discuter, c’est quand même plus pratique.

Il remarqua à peine le serveur qui vint prendre leur commande. Il ne réagit que lorsque la fille lui jeta un regard interrogateur. Il se secoua et cligna des yeux, retrouvant un peu sa lucidité.


-Pour moi ce sera... un café.

Elle sera peut être étonnée par ce choix, mais il aime cette boisson terrienne.

Elle prend commande à son tour, puis il se décide, après encore quelques secondes de silence, à engager la conversation :


-Hum... Euh tu t’appelles comment au fait ? Moi c’est Kyo.

Maintenant, il aimerait connaître son nom. Et puis, il lui a révélé le sien après tout. Et les noms ont tout de même leur importance...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Janny E. De Brina


avatar

Age du personnage : 21 ans

Couleur de magie : Rouge Bordeau
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : Ex-Assassin, aujourd'hui Barman & Voleuse.
Résidence : Un hangar près de Tingapour, et sinon...la rue.
Dans le sac : Un couteau, un couteau suisse, une trousse à maquillage, de l'argent et des provisions. On ne sait jamais quand on devra à nouveau s'enfuir.


MessageSujet: Re: Un début d'amitié... quelque peu étrange, quand on considère qu'ils sont censés se haïr... [FINI]   Sam 8 Déc 2012 - 18:11

-Pour moi ce sera... un café.

Un café? Je sais seulement que c'est une boisson terrienne, mais je n'en ai jamais goûté. Il paraît que c'est très fort. Pour l'instant, vu mon état actuel, mieux vaut éviter. Mais pourquoi pas un froid, comme les Américano?
Je regardais alors le serveur, puis commandais:

-Hum, eh bien, je crois que je vais prendre un Ice Coffee, si vous en avez ...

Oui apparemment, au hochement de tête du serveur.
Lorsque celui-ci repartit, je commençais à détailler le garçon pour de bon. Taille moyenne, brun aux cheveux en pagaille, yeux verts, carrure de tueur, il dégageait un certain charme. Pour ceux qui aiment son genre bien sûr. Je dois avouer que je ne suis pas une experte en matière de garçon, alors je serais bien embêtée si je devais donner mon avis sur celui-ci...
Je suis à nouveau tirée de mes pensées par le garçon:

-Hum... Euh tu t’appelles comment au fait ? Moi c’est Kyo.

Kyo. Simple et joli. Kyo. Maintenant que je me le répétais, je le trouvais de plus en plus joli. Et adapté à ce garçon. Kyo.
Puis je me rappelais qu'il m'avait demandé qui j'étais. Devrais-je lui dire? Etant un tueur, peut-être a-t-il déjà entendu parler de moi. Qui sait s'il ne fait pas de la Brigade? Non, c'est sûr que non. il n'a pas le profil. Il n'a pas celui-d'un Sangrave non plus. Ces idiots. Je regrette même qu'ils aient sauvé Netalia.
Qui est-il? Puis-je lui faire confiance? D'habitude, je n'hésite pas à dire complètement qui je suis. Pour le respect. Et puis aussi parce que je sais que je peux les tuer sans problème.
Non pas que je ne tiendrais pas le coup face à Kyo. Je défie tous les tueurs, donc pourquoi pas lui, même s'il semble me ressembler? Mais là n'est pas le problème. C'est Serais-je capable de tuer mon semblable? Ou même prendrais-je le risque de gâcher peut-être une amitié naissante en lui révélant ce que je suis? Une BSH? Enfin, je suis pas rainent BSH. Je ne bois du sang humain que quelques fois par an, pas plus. N'empêche...
Je me rends compte qu'il attend une réponse.

- Je suis Janny. Une hybride naine et vampyr. Une tueuse pour mon propre compte, qui ne dépend de personne.

Je lui en ait déjà dit pas mal. Mais je zappe la partie BSH pour les gros gros ennemis. Je ne veux pas le terrifier.
Je reprend alors la conversation:

- Qu'est-ce que tu éprouves quand tu assassines?

C'est à ce moment là que je remarque le serveur qui arrivait, et qui m'avait entendue. Il avait la main sur la bouche et le visage pâle. Si jamais il en parle à qui que ce soit, on est grillés. Et étrangement, j'hésite à le tuer. Pour la première fois de ma vie, j'hésite à tuer quelqu'un.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4785-janny-e-de-brina-fini
Wilson E. Váldez


avatar

Age du personnage : 17 ans

Familier : /
Couleur de magie : Pas de magie
Niveau de magie :
  • Inexistant
Niveau de combat :
  • Plutôt faible


Métier : Pas de métier, mais aide parfois à l'auberge
Résidence : L'auberge "Chez Anna" à Tingapour
Dans le sac : Dans le sac? Rien d'illégal, si c'est ce que vous voulez savoir.


MessageSujet: Re: Un début d'amitié... quelque peu étrange, quand on considère qu'ils sont censés se haïr... [FINI]   Dim 16 Déc 2012 - 20:15

Elle paraît réfléchir, comme si elle hésitait à lui révéler son nom. C’est vrai qu’elle est peut être recherchée. Mais elle finit par prendre sa décision.

- Je suis Janny. Une hybride naine et vampyr. Une tueuse pour mon propre compte, qui ne dépend de personne.

Janny... Il n’a jamais entendu ce nom auparavant. Un joli nom en tout cas. Peu commun. Un joli métissage aussi. Naine et vampyre... Original.

Elle dit ne dépendre de personne... Mais quel tueur dépend de quelqu’un ? A part ces tueurs de guilde. Mais Kyo ne les a jamais considérés comme tels. Ces tueurs là n’ont pas d’objectifs réels. Seulement l’argent ou parfois l’amour du meurtre. Lui, la vengeance et la haine le guident.
Il s’apprête à lui dire ce qu’il pense de ce qu’elle vient de dire, mais elle ne lui en laisse pas le temps et poursuit :

- Qu'est-ce que tu éprouves quand tu assassines?

Une question bien étrange. Que peut éprouver un homme quand il assassine ? Sinon du dégoût pour lui même.

Il réfléchit. Il n’a jamais réellement tué. Pas au sens propre. Mais il en a eu l’envie. Plus d’une fois. Mais ce qu’il ressentait quand il voulait tuer... C’était une sorte de transe, de folie qui s’emparait alors de lui. Mais ressentait-il du plaisir ? Lui-même ne pouvait pas vraiment répondre à cette question. Lorsque cette transe le prenait, il n’était plus lui-même. Il était la haine à l’état pur. Rien d’autre.

Il s’apprêtait à faire part de cette réflexion à Janny –il allait vraiment falloir qu’il s’habitue à ce prénom- lorsqu’en suivant son regard, il s’aperçut qu’elle regardait fixement un serveur qui pâlissait à vue d’œil. Apparemment, il avait entendu leur conversation. Oups.

Il se tourna vers Janny, demandant son avis d’un regard. Elle paraissait hésiter. Mais hésiter pourquoi ? Hésiter à tuer cet homme ? Plutôt étrange pour une tueuse. Mais bizarrement, il se sentait comme elle. Il ne voulait pas devenir comme ces salauds de sangraves. Il ne voulait pas tuer cet homme dont la seule faute avait de se trouver au mauvais endroit au mauvais moment. Mais il ne pouvait pas non plus prendre le risque de laisser dans la nature un homme qui avait vu leurs visages et connaissait leurs... activités. Il décida alors de tenter de rattraper le coup.

-Quand j’assassine des sangraves pour Bear et Titania tu veux dire ? Rien, sinon de la fierté pour mon pays. Et toi ? Tu es mercenaire pour le pays aussi non ?

Il planta son regard dans celui de Janny, espérant qu’elle comprendrait et qu’elle jouerait le jeu. Il se sentait las et n’avait aucune envie de tuer cet homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Janny E. De Brina


avatar

Age du personnage : 21 ans

Couleur de magie : Rouge Bordeau
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : Ex-Assassin, aujourd'hui Barman & Voleuse.
Résidence : Un hangar près de Tingapour, et sinon...la rue.
Dans le sac : Un couteau, un couteau suisse, une trousse à maquillage, de l'argent et des provisions. On ne sait jamais quand on devra à nouveau s'enfuir.


MessageSujet: Re: Un début d'amitié... quelque peu étrange, quand on considère qu'ils sont censés se haïr... [FINI]   Dim 16 Déc 2012 - 22:03

Je ne voulais pas tuer un homme. Je n'arrivais pas à tuer un homme. Je n'éprouvais pas le plaisir habituel à l'idée de tuer quelqu'un. Et encore moins de le torturer!
Ces phrases tournaient en boucle dans ma tête tel une comptine enfantine, me perturbant. Moi, Janny Edelweiss de Brina, la demie vampyre qui n'oubliait son enfance que par le crime, qui se délectait de la souffrance aiguë de ses proies qu'elle prenait plaisir à torturer ou à tuer, je ne voulais pas tuer un innocent. Et je le considérais comme un innocent! Alors qu'il était dans mes valeurs que nul n'est innocent! Que tout le monde sur cet Univers, était coupable d'un crime. Parfois même coupable de simplement exister! Mais aucun innocent!
Mais que donc m'arrivait-il? Je n'avais pas tué Kyo non plus. Bon, sur ce point, je dois avouer que j'ai eu raison. N'empêche...

Kyo se tourna vers moi, me demandant du regard ce qu'on faisait. Etrangement, lui aussi rechignait à tuer cet homme. Cela se voyait qu'il n'était lui aussi pas apparemment dans son état normal. Même si je ne le connais pas dans son état normal. Je cerne seulement le personnage. Heu, non, reformulation. Je discerne son masque de tous les jours. Oui, je ne suis pas normale aujourd'hui j'avais oublié. Sinon nous aurions tué cet "innocent" sans aucune hésitation.
Allez savoir pourquoi on est dans cet état sentimentaliste...

Je compris aussitôt qu'il comptait utiliser la ruse. A la lueur dans son regard.
Je l'encourageais d'un regard, qu'il ne vit pas, ayant déjà détourné les yeux.

-Quand j’assassine des sangraves pour Bear et Titania tu veux dire ? Rien, sinon de la fierté pour mon pays. Et toi ? Tu es mercenaire pour le pays aussi non ?

Je le félicitais du regard. Puis je répondis innocemment:

-Oh non, je suis au service de Drakul. Je suis chargée d'assassiner fraudeurs, voleurs, traîtres, etc...Pour être franche, je suis vraiment honorée de servir et défendre la Krasalvie.

Je vis le serveur se détendre, même s'il conservait un peu de crainte. Il déposa les boissons sur la table ainsi que la facture. J'incantais un Levitus silencieux, et fit apparaître le papier dans ma main. Je vis que Kyo avait eu la même intention, alors je sortis quelques pièces de ma poche et avec un sourire triomphant aux lèvres, je fus la première à donner l'argent, grâce à toute ma vivacité. Eh oui! Je vis Kyo agaçé. D'une voix moqueuse et enjoliveuse, mon charisme activé, je me penchais et laissant négligemment mes cheveux traîner sur la table, je lui dis:

-Pourquoi ne serait-ce pas au tour des femmes de payer un verre aux charmants garçons?

Là je me retrouvais. Dangereuse, mystérieuse et séduisante. Je vis Kyo grimacer. Un sourire s'étira sur mes lèvres, et je suppose que le tueur avait remarqué que je me retenais de ne pas exploser de rire. Le serveur s'éloigna, comptant les bénéfices de mon pourboire. Attendez une minute. Je lui ai donné un pourboire. Je ne suis donc toujours pas Janny. Bah zut alors.
Bah zut alors. C'était tout ce que j'étais capable de dire dans cette situation? Bah zut alors!

Je pris une gorgée d'Ice Coffee et la but. Puis reposais ma tasse.

-On a eu chaud! Alors?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4785-janny-e-de-brina-fini
Wilson E. Váldez


avatar

Age du personnage : 17 ans

Familier : /
Couleur de magie : Pas de magie
Niveau de magie :
  • Inexistant
Niveau de combat :
  • Plutôt faible


Métier : Pas de métier, mais aide parfois à l'auberge
Résidence : L'auberge "Chez Anna" à Tingapour
Dans le sac : Dans le sac? Rien d'illégal, si c'est ce que vous voulez savoir.


MessageSujet: Re: Un début d'amitié... quelque peu étrange, quand on considère qu'ils sont censés se haïr... [FINI]   Mar 18 Déc 2012 - 17:59

Kyo vit à son regard qu’elle avait compris. Elle suivit son jeu en continuant innocemment, sans jeter un regard au serveur, ses yeux bleus plongés dans les yeux verts de Kyo :

-Oh non, je suis au service de Drakul. Je suis chargée d'assassiner fraudeurs, voleurs, traîtres, etc. Pour être franche, je suis vraiment honorée de servir et défendre la Krasalvie.

Kyo lui lança un regard admiratif. Elle jouait avec le serveur avec une facilité qui l’impressionna. C’était vraiment une bonne actrice.

Le serveur parut se détendre, mais il resta tout de même sur le qui-vive. Il s’approcha lentement et déposa nos boissons et la facture sur la table. Une lueur de crainte subsistait dans ses yeux. Se rendait-il compte qu’il avait échappé de justesse à la mort ? Un tueur de guilde ou un sangrave ne se serait pas embarrassé d’une vie en plus ou en moins. Mais Janny et lui étaient différents, il le sentait. Pour lui-même du moins.

Il était perdu dans ses pensées et ne remarqua pas que Janny attrapait délicatement la note et payait le serveur. Kyo se sentit étrangement agacé, sans parvenir à expliquer pourquoi. Tout cela ne le faisait pas vraiment passer pour un jeune homme galant et serviable. Janny dut remarquer sa grimace car il vit un sourire moqueur s’étirer sur ses lèvres. Et soudain, sans qu’il s’en rende compte, elle activa son charisme et, laissant traîner négligemment ses cheveux sur la table, lui lança d’une voix caressante :

-Pourquoi ne serait-ce pas au tour des femmes de payer un verre aux charmants garçons?

Zut, il avait complètement oublié qu’elle était à moitié vampyre. Il tenta de résister au charisme, ce qui le fit légèrement grimacer. Janny le remarqua, et son sourire s’élargit. Elle se retenait d’éclater de rire, Kyo le voyait. Mais le seul problème, c’était qu’elle ne connaissait pas vraiment Kyo. Comment aurait-elle pu savoir que la dernière fois qu’une vampyre avait usé de son charisme sur lui, cela avait fini en baston mémorable ?
Il tenta de maîtriser sa colère. Après tout, Janny n’était pas censée savoir. Mais quand même. Il se rendit à peine compte qu’elle l’avait appelé « charmant garçon ». Ca voulait dire quoi tout ça ?

Le serveur repartit, comptant les pièces de son pourboire. Cela parut contrarier Janny, sans que Kyo comprenne pourquoi. Mais sa contrariété fit qu’elle relâcha un peu la pression sur son charisme. Kyo réussit alors à s’en défaire. Il inspira et décida de lui exposer calmement les choses. Pas question de péter un câble, comme avec A’aricia. Bon en même temps, la BSH aux cheveux rouges avait tenté de le boire. Ce que n’avait pas fait Janny. Heureusement pour elle d’ailleurs.

Il allait lui exposer le problème, mais elle prit la parole avant lui :


-On a eu chaud! Alors?

Alors quoi ? Il ne réfléchit pas à la question plus de quelques secondes et se lança :

-Ne recommence jamais d’accord ?

Elle allait sûrement lui demander quoi, mais il voulait entendre sa voix. Il voulait qu’elle se rende compte qu’il ne supportait pas le charisme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Janny E. De Brina


avatar

Age du personnage : 21 ans

Couleur de magie : Rouge Bordeau
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : Ex-Assassin, aujourd'hui Barman & Voleuse.
Résidence : Un hangar près de Tingapour, et sinon...la rue.
Dans le sac : Un couteau, un couteau suisse, une trousse à maquillage, de l'argent et des provisions. On ne sait jamais quand on devra à nouveau s'enfuir.


MessageSujet: Re: Un début d'amitié... quelque peu étrange, quand on considère qu'ils sont censés se haïr... [FINI]   Mer 19 Déc 2012 - 13:38

Durant mon petit jeu d'actrice et mon joli mensonge, je décelais un peu d'admiration dans les yeux de Kyo. C'est seulement maintenant que je m'en rends compte. Ben dis donc, je suis lente à la détente aujourd'hui!
Par contre, Kyo me répondit alors une phrase étrange, à la place de la réponse à ma question sur l'assassinat.

-Ne recommence jamais d’accord ?

Ne jamais recommencer quoi? A lui poser cette question? A payer le serveur? Je ne vois pas ce que j'ai pu faire de mal et je secoue alors la tête, sans comprendre.
Quant au d'accord...ça dépend. Parfois je tiens mes promesses, parfois non. Cela dépend de laquelle et de la personne qui me la confie. Mais là, quelle qu'elle soit, je la respecterais.
Puis je me rappelais la grimace de Kyo qui tentait de résister quand j'ai usé de mon charisme. C'était donc ça!!! Il n'apprécie pas d'être manipulé! Le pauvre petit chou, qui a l'habitude de manipuler les autres personnes , n'aime pas être manipulé? C'est intéressant... Enfin, non, j'aurais réagi pareil. Je commence même à être prise de remords. Ce qui est rigolo pour moi, je dois apprendre que ça ne l'est pas forcément pour les autres...en réalité, quand j'y pense, ce qui me fait rire est TOUJOURS désagréable aux autres en fait. Je ne me réjouis que de la souffrance des autres. Peut-être pour masquer la mienne. Le mot pour me définir serait psychopathe je pense. Je devrais peut-être changer...
QUOI??Q'est ce que j'ai dit? Je voudrais changer??? Non mais je suis folle ou quoi? C'est quoi cet état de sentimentalisme que j'ai aujourd'hui? Je vais bien? Non je ne vais visiblement pas bien. Il y a deux parties en moi, l'une qui a toujours été soumise à l'autre et qui aujourd'hui se révolte et veut prendre le contrôle de mon esprit. Mais je dois absolument rester ce que je suis depuis plusieurs années! Pour ma survie, il faut que la cruauté l'emporte sur la compassion naissante!
Puis je m'excuse (HEIN??Non mais je suis folle ou quoi? C'est la première fois que je m'excuse!) alors auprès de Kyo, tentant de me changer les idées:

-Rassure-toi Kyo, c'était pour rire. Je ne comptais en aucun te manipuler, juste essayer de te faire rire. Bon, c'est vrai, je dois faire des progrès en plaisanterie, parce que là, c'est franchement pas top...

Depuis quand suis-je censée être rigolote? Et depuis quand ais-je envie de plaire à quelqu'un?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4785-janny-e-de-brina-fini
Wilson E. Váldez


avatar

Age du personnage : 17 ans

Familier : /
Couleur de magie : Pas de magie
Niveau de magie :
  • Inexistant
Niveau de combat :
  • Plutôt faible


Métier : Pas de métier, mais aide parfois à l'auberge
Résidence : L'auberge "Chez Anna" à Tingapour
Dans le sac : Dans le sac? Rien d'illégal, si c'est ce que vous voulez savoir.


MessageSujet: Re: Un début d'amitié... quelque peu étrange, quand on considère qu'ils sont censés se haïr... [FINI]   Ven 4 Jan 2013 - 21:37

[Bon je pense que ça pourrait être la fin de ce rp, qu’est ce que tu en penses ? Kyo nous quitte sur une note pas très joyeuse... mais il semblerait qu’il veut la revoir... ;) Bon, je te laisse lire, mais si tu ne veux pas arrêter maintenant, envoies moi un mp, j’éditerais :D ]

Elle secoue la tête, elle ne comprend pas. A cet instant, Kyo ressent une chose étrange, comme de la déception. Au début, il ne comprend pas ce sentiment étrange qui lui donnerait presque envie de partir, de sortir de cet endroit, de s’éloigner de Janny.
Il se rend alors compte qu’il a peut être idéalisé cette rencontre. Ils étaient pareils, identiques... Et à cet instant, alors qu’ils commencent à mieux se connaître, il commence également à apercevoir, non seulement ce qui les réunit, mais aussi ce qui fait qu’ils sont différents. Car ils ne peuvent pas être pareils, exactement identiques. Un tel rapprochement serait malsain, presque... contre nature.

Il comprend alors mieux cette déception qu’il ressent. Janny n’est pas exactement pareille que lui. Ils se ressemblent. Mais pas entièrement. Et c’est peut être mieux ainsi.
Une fois cette chose mise au clair dans son esprit, il se sent plus léger, comme libéré d’un nouveau poids. Mais curieusement, il ne peut pas s’empêcher d’éprouver ce malaise, qui provient du fait qu’elle n’a pas compris. Elle n’a pas compris ce qu’il ressentait.

Kyo tente alors de se raisonner, après tout, elle est à moitié vampyre, ça lui paraît peut être naturel d’utiliser son charisme sur les personnes avec qui elle s’entend bien... ou mal.
Mais le malaise ne disparaît pas entièrement.

Mais soudain, une lueur de compréhension apparaît dans le regard de Janny. Une lueur de compréhension, mais aussi, il la sent indécise, comme si elle ne savait plus où elle en était.
Puis, elle prend la parole, manifestement gênée :

-Rassure-toi Kyo, c'était pour rire. Je ne comptais en aucun te manipuler, juste essayer de te faire rire. Bon, c'est vrai, je dois faire des progrès en plaisanterie, parce que là, c'est franchement pas top...

Pour rire ? Cette fois, la déception laisse place à la colère. Ses parents sont ils morts en riant sous le poids du charisme de Selenba ? A-t-il ri quand Aarici’a a usé de son charisme sur lui et a bu son sang ?
La colère menace de l’envahir, comme la haine l’envahit lorsqu’il voit un sangrave ou un BSH. Il inspire lentement, tente de se calmer. Janny est la seule personne depuis deux ans au moins qui ait tenté de le comprendre. Il ne veut pas lui faire du mal. Mais il sait aussi qu’il ne peut pas rester. Sa colère est incontrôlable.

Il se rend alors compte qu’il a peur de lui-même. Il a peur de ne plus se contrôler, de faire du mal à Janny. Il sent que cette colère n’est pas normale, mais que peut il y faire ? A part s’éloigner. Il se lève, griffonne en hâte son numéro de boule de cristal sur une serviette en papier et part en courant, les larmes aux yeux. Va-t-elle comprendre ? Aura-t-elle vu la colère qui emporte tous ses sentiments sur son passage ?

Janny est la seule personne avec qui il a pu discuter presque calmement ces derniers mois. Il ne veut pas la perdre. Et, alors qu’il court dans la nuit, s’enfuyant comme un lâche, la seule pensée qu’il parvient à formuler, espérant de toute son âme qu’elle l’entendra c’est :


« Appelles moi... S’il te plait... »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Janny E. De Brina


avatar

Age du personnage : 21 ans

Couleur de magie : Rouge Bordeau
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : Ex-Assassin, aujourd'hui Barman & Voleuse.
Résidence : Un hangar près de Tingapour, et sinon...la rue.
Dans le sac : Un couteau, un couteau suisse, une trousse à maquillage, de l'argent et des provisions. On ne sait jamais quand on devra à nouveau s'enfuir.


MessageSujet: Re: Un début d'amitié... quelque peu étrange, quand on considère qu'ils sont censés se haïr... [FINI]   Lun 7 Jan 2013 - 19:06

(moi ça ne me dérange pas, on en fait un autre après? par contre j'avais pas beaucoup d'inspi donc c'est court désolée)

Oui, c'est vrai, qu'est-ce qui m'a pris? je n'ai jamais rit, jamais eu envie de faire rire quelqu'un ou de le taquiner. Alors pourquoi ai-je fais ça? Je regrette vraiment ce que j'ai fais, tout d'un coup.
Sur le visage de Kyo, plusieurs émotions défilèrent, et l'émotion laissa place à la colère. Je ne lui en voulus pas le moins du monde, étant la seule et unique coupable de cette faute. Une faute très grave.
A l'expression qu'affichait Kyo, sa vie n'était pas une partie de plaisir. Tout comme la mienne. Normal qu'il n'ait pas voulu rire. surtout qu'en plus, ce n'était pas marrant. Mais pas du tout. je me mordis la lèvre.
J'étais vraiment trop nulle. La seule personne qui me comprenait depuis...depuis en fait mes deux ans, âge auquel il n'y avait rien à comprendre, je réussissais à la faire fuir. Car c'était plus qu'évident qu'il se retenait de me tuer." Et je me surpris même à penser qu'il en aurait parfaitement le droit, que ce serait très juste, qu'il aurait raison et le monde serait débarrassé de moi. Je ne sais pas ce qui se passe en moi, mais je ne suis pas dans mon état normal. Et ce garçon n'arrange pas les choses.
En le regardant fixement, je remarque qu'il a peur. Comme moi. Peur de perdre la façade que chacun a érigé durant plusieurs années pour se protéger du monde extérieur. Et elle menaçait de s'écrouler. Je repris un peu confiance en moi.
La suite se passa très rapidement. Il se leva brusquement, prit une serviette en papier et griffonna son numéro dessus. Puis il courut s'enfoncer dans la nuit en pleurant.
Je le contemplais, trop triste pour le retenir. Je n'avais qu'une envie: lui crier d'attendre, m'excuser. je fondis aussi en larmes.
Je pris le papier et le regarda fixement, ma vue brouillée. Il ne l'avait pas écrit par hasard. Il voulait qu'on se reparle.
Je serrais le papier contre mon coeur et le rangea dans l'endroit le plus précieux que je possédais.

Un jour, Kyo, je t'appellerais. je te le promet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4785-janny-e-de-brina-fini
 
Un début d'amitié... quelque peu étrange, quand on considère qu'ils sont censés se haïr... [FINI]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un début d'amitié... quelque peu étrange, quand on considère qu'ils sont censés se haïr... [FINI]
» Envie de taper sur quelque chose
» L'amitié n'a pas de prix...(PV : Petit Lagon)
» L'amitié d'Herbert Pagani.
» ce merveilleux mot Amitié

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tara Duncan : Le Forum RPG :: Autremonde :: VilainsRoyaume de Vilains-
Sauter vers: