AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion
« ALLEZ RP BANDE DE PIGNOUFS »
- Kokko
Bienvenue, Arya. Amuse-toi bien parmi nous !
Vous avez très envie d'un nouveau personnage, mais vous séchez sur sa présentation ?
Et si vous alliez voir du côté des personnages prédéfinis ?
N'oubliez pas de voter pour le forum toutes les deux heures :)
N'hésitez pas à poster dans les carnets de bord des autres si vous manquez de liens !

Tara Duncan : Le Forum RPG :: Autremonde :: KrankarKrankarPartagez | 
 

 On retrouve souvent les personnes originales dans des lieux et des circonstances étranges. Au pays des trolls avec un ogre en colère, par exemple.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Wilson E. Váldez


avatar

Age du personnage : 17 ans

Familier : /
Couleur de magie : Pas de magie
Niveau de magie :
  • Inexistant
Niveau de combat :
  • Plutôt faible


Métier : Pas de métier, mais aide parfois à l'auberge
Résidence : L'auberge "Chez Anna" à Tingapour
Dans le sac : Dans le sac? Rien d'illégal, si c'est ce que vous voulez savoir.


MessageSujet: On retrouve souvent les personnes originales dans des lieux et des circonstances étranges. Au pays des trolls avec un ogre en colère, par exemple.   Jeu 31 Jan 2013 - 21:17

Pour la énième fois depuis un mois, Kyo pensait à Janny. Janny et ses yeux bleus. Janny et son franc parler. Janny et son charisme. Janny qu’il avait failli tuer sous le coup de la stupide colère qui l’étreignait constamment.
Tout actuellement ou presque le rattachait à Janny et Mya. Car la haine ne l’avait pas quitté. Oh non, elle était là, la haine, sagement tapie au fond de lui, attendant son heure, l’heure où un sangrave ou un BSH croiserait son chemin.

N’en pouvant plus de ne pouvoir songer qu’à trois choses, ce qui faisait qu’il ne parvenait plus à ressentir les émotions comme un humain disons « normal », Kyo avait décidé de s’exiler pour quelques temps. Loin de la folie humaine et de la foule qui lui donnait des vertiges. Et quel meilleur endroit qu’un pays sans humain pour s’éloigner des humains ?

Les arbres qui peuplaient en très grande partie Krankar avaient le don de l’apaiser. Ces géants lui donnaient l’impression d’être minuscule et lui apportaient la solitude dont il rêvait depuis des semaines. En fait, en réalité, il ne souhaitait pas être seul, mais les personnes avec qui il aurait souhaité être ne croiseraient jamais son chemin. Surtout à Krankar. Alors il avait choisi le silence de la forêt.

Il s’assit au pied d’un arbre, mais ne s’endormit pas. La dernière fois qu’il s’était endormi sous un arbre, il avait été réveillé par un sangrave qui hurlait et bu par une BSH dans les cinq minutes suivantes. Depuis, il était très légèrement méfiant. Qui sait, la Krasalvie n’était pas loin.
Et puis, un pays plein de grandes choses vertes qui parlent bizarrement « Moi manger toi », c’est quand même un peu dangereux.

Kyo resta donc les yeux grands ouverts au pied de son arbre à se demander si il reverrait Janny un jour. Il avait essayé de nombreuses techniques pour ne plus penser à la jolie demie vampyre, mais elle avaient toutes échouées. Même la technique du sangrave. Cette technique est interdite aux moins de seize ans, aussi les propos suivants ont été censurés. Merci de votre compréhension et bonne fin de lecture.

La technique du sangrave ayant donc échoué, Kyo s’était résigné à laisser le tiers de la place à Janny dans ses pensées. Les deux tiers restants étant occupés par sa sœur et ses ennemis. Autant dire qu’elle occupait désormais une place importante dans sa vie.

Leur première rencontre s’était assez mal passée, étant donné que Kyo était parti en pleurant comme un enfant en la plantant là avec son numéro. Un mois étaient passé, et elle ne l’avait toujours pas appelé. Il aurait du se résigner, mais il n’y parvenait pas. On ne se débarrasse pas ainsi de la première personne avec qui on parvient à échanger quelques mots depuis un an.

Cette personne, on cherche plutôt à la retrouver. Mais Kyo s’était vite rendu compte qu’il avait peur. Peur. Lui qui se disait tueur de sangraves et de BSH, il avait peur d’appeler une demi vampyre de dix-neuf ans ans. Il avait presque l’impression de se retrouver devant cette BSH aux cheveux rouges qui avait bien failli le tuer quelques mois auparavant. Pathétique. Mais c’était un fait. Et on ne peut rien changer aux faits.

Kyo soupire. Non, on ne peut rien changer aux faits. Mais on peut essayer de changer le futur. En cherchant le numéro de Janny et en l’appelant par exemple. Mais pour ça, il ne faut pas être un trouillard.

Soudain, Kyo perdit le fil de ses pensées. Une espèce de grande chose lui barrait la vue. Un troll quoi. Kyo leva lentement la tête jusqu’à presque se démancher le cou. C’est que c’est grand un troll !

Celui-ci le regardait d’un œil froid, une étincelle de cruauté dans le regard. Kyo resta bêtement planté là à observer ce troll, jusqu’à ce qu’il se pose LA question :

« C’est pas censé être pacifique et aimer les arbres un troll ?»

Question arrivée assez tardivement, trop tard donc. L’ogre, car c’en était un, sourit de toutes ses crocs ou des morceaux de viande crue vieille de plusieurs jours étaient restés coincés.

Kyo pensa alors simultanément à trois choses : Premièrement « Beurk ». Deuxièmement : « C’est quoi comme viande ? On dirait du braaa ». Et troisièmement, seule pensée à peu près cohérente : « COURS PAUVRE IDIOT !».

Le pauvre idiot en question n’eut pas le temps d’esquisser un mouvement. L’ogre le regarda en faisant une moue de réflexion, l’air de penser « Est-ce que tu ferais un bon déjeuner ? »

Apparemment, il décida que oui. Il leva sa grande paluche et la lança vers Kyo qui la regarda venir sans réagir. Il avait perdu tous ses moyens, sans savoir pourquoi. Il ne réagit que lorsque l’ogre poussa un grognement de mécontentement et se retourna lentement.

Il avait une chose pointue fichée dans le cou. Cela n’avait pas l’air de lui faire mal plus que ça, mais au moins il avait été distrait. Kyo s’écarta donc de quelques pas et tenta d’apercevoir qui avait bien pu lancer ce truc. La personne en question venait de lui sauver la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Janny E. De Brina


avatar

Age du personnage : 21 ans

Couleur de magie : Rouge Bordeau
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : Ex-Assassin, aujourd'hui Barman & Voleuse.
Résidence : Un hangar près de Tingapour, et sinon...la rue.
Dans le sac : Un couteau, un couteau suisse, une trousse à maquillage, de l'argent et des provisions. On ne sait jamais quand on devra à nouveau s'enfuir.


MessageSujet: Re: On retrouve souvent les personnes originales dans des lieux et des circonstances étranges. Au pays des trolls avec un ogre en colère, par exemple.   Sam 2 Fév 2013 - 10:57

Pour la millionième fois en..plusieurs semaines (mieux vaut ne pas compter) mes pensées se tournèrent vers Kyo. Kyo, le jeune tueur intrépide, avec qui j'ai fait connaissance il y a un mois, au Royaume de Vilains. Kyo, la seule personne sur qui j'avais pu me reposer durant ma...petite..dépression. Kyo, la seule personne qui avait réussi à me comprendre. Kyo, la personne la plus intrigante après moi que je connaisse. Kyo, le premier ami que j'ai jamais eu. Kyo, à qui j'avais juste confié mon prénom Janny et pas le complet, au cas où il aurait entendu parler de moi ainsi je pourrais voir si on m'appréciait telle que j'étais. Kyo, qui m'a laissée en plan après la première farce que j'ai jamais faite en activant mon charisme. Kyo qui a juste laissé son numéro sans indication....Quel lâche, il aurait pu appeler! D'ailleurs, je ne sais pas pourquoi je pense à lui. C'est tellement étrange. Surtout que je lui en veux de m'avoir vue dans cet état. Parce que je suis redevenue moi-même. Une partie de moi souhaite ne jamais recroiser sa route, la partie de la sagesse et ma partie "normale". Une petite fraction de mon être le désire pourtant. Et c'est horrible d'être tiraillée ainsi.

Surtout quand on vient s'amuser un peu chez les Trolls. Oui, parce que j'ai rien conter les trolls. Bah en fait j'ai rien contre eux. Je ne les connais pas. J'aime voyager et je vient en touriste journaliste mais pas pour mon métier à Krankar. Histoire de découvrir les ressources de la ville et en apprendre plus sur les moeurs de ses habitants. C'est toujours bien de connaître le monde entier. Ainsi, si l'un d'eux décidait de se retourner contre moi, je connaîtrais déjà ses points faibles. Astucieux nan?

Donc j'avais demandé à mon supérieur jourstalier de me donner une semaine de congé. Et aussitôt obtenu,j'avais pris la première Porte de Transfert pour Krankar. Quelle ne fut pas ma stupéfaction quand je vis que j'étais la seule voyageuse! Ouai, bon j'en fais trop. En réalité le contraire m'aurait paru anormal. En fait, c'est pire que ça. Je m'en fichais royalement.
Donc je reprends à la Porte de Transfert. Qui était vide (oui on avait d'un compris et de deux on s'en fiche, je sais) de voyageurs. D'ailleurs, qui choisirait une telle destination? A part moi? (heu, on peut passer à autre chose?) Donc ma Porte de Transfert, vide... Okay bon on va sauter le passage sur la porte de Transfert vide hein ça vaudra mieux...
Breeef. Je suis arrivée à Krankar (après avoir franchi une Porte de Transfert vide...) en plein milieu d'une plaine déserte. Alors c'est ça le pays des Trolls? Et ils sont où les gentils petits Trotrolls?

Baoum. Baoum. Ah ils sont là!!Un, deux Trolls! Youpi! Lorsqu'ils arrivèrent à ma hauteur, nous nous dévisageâmes mutuellement l'un l'autre, avec une parfaite égalité malgré la différence de taille. Je me demandais si le sang de ces grosses bêtes imbéciles était bon. A la tête que faisait le premier, il se demandait si je ferais un bon en-cas. Hop hop hop mon gars, ça va pas le faire! Ah non non non pas question! Je décidais de m'amuser avec l'affamé. Je lui sautais dessus, le ligotais et sortit un long sabre. Le Troll ne se rendit même pas compte, tant il était surpris, que je traçais une profonde estafilade sanguinolente sur son torse. Il ne se rendit pas non plus compte qu'il était assomé par ma splendide hache, héritage de mon défunt père. Il me l'a léguée j'étais au berceau. En grandissant, j'ai appris seule à m'en servir, comme si mon brave père avait prédit mon destin.
Enfin. L'autre Troll, par contre, s'en est parfaitement rendu compte. Et il n'a pas attendu que ce soit son tour de se faire massacrer. Il s'est enfui comme un poltron. Ben, moi qui croyait que les trolls étaient courageux...

Je décidais donc de poursuivre ce fameux Troll. Je le repérais et encocha une flèche dans mon arc. Comme ça, juste pour le stopper. Cela ne lui fera rien, mais cela le distrairas le temps que je le rejoigne et le torture. La flèche se planta droit dans son coup. Beuh, j'aurais bien aimé la lui planter dans le crâne mais c'est pas du jeu.
Je vis soudain une silhouette reculer précipitamment. Oups, j'ai dû lui sauver la vie. Bah je m'occuperai de lui après, finissons-en avec l'autre imbécile. Je sortit mon poignard, m'avançais à pas feutrés et le lui planta dans le dos. Puis je sortit une flasque d'acide que je déversais sur lui à l'aide d'un Levitus. Le pauvre Troll eut donc une mort horrible qu'il avait ardemment désirée (et méritée). Ma hache toujours sortie, je le frappais aux mollets, et il s'écrasât à terre. Bien. Je le contournais et lançais:

-J'ai bien envie de m'amuser, alors petit, c'est à ton t...

Le mot tour s'étrangla dans ma gorge. car la personne que j'avais devant moi était celle que je voulais et ne voulait pas voir. Kyo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wilson E. Váldez


avatar

Age du personnage : 17 ans

Familier : /
Couleur de magie : Pas de magie
Niveau de magie :
  • Inexistant
Niveau de combat :
  • Plutôt faible


Métier : Pas de métier, mais aide parfois à l'auberge
Résidence : L'auberge "Chez Anna" à Tingapour
Dans le sac : Dans le sac? Rien d'illégal, si c'est ce que vous voulez savoir.


MessageSujet: Re: On retrouve souvent les personnes originales dans des lieux et des circonstances étranges. Au pays des trolls avec un ogre en colère, par exemple.   Dim 10 Fév 2013 - 21:33

De lui sauver la vie... en attaquant ce troll avec une dextérité... peu commune. Cette personne est une vraie furie. Elle tourne, vire, poignarde le troll à plusieurs reprises. Et il ressort une telle violence de ses actes. On dirait qu’elle tue ce troll juste pour s’amuser. Ou se défouler. C’est peut être une elfe. Non, une elfe ne ferait jamais de mal à un troll.

Mais, quand elle sort une flasque de ce qui semble être de l’acide, Kyo n’a plus de doute. C’est de la violence gratuite. Elle doit être énervée et souhaite se défouler. Et une grande chose verte en colère, c’est plutôt pas mal.

Kyo plisse les yeux. Il lui semble connaître cette personne. Ces cheveux d’un châtain presque roux... De très beaux cheveux. Le soleil se reflète dedans.
Il n’a pas le temps d’y réfléchir plus longtemps. Le troll s’écrase au sol, la tueuse le contourne et se plante à quelques mètres de lui.

-J'ai bien envie de m'amuser, alors petit, c'est à ton t...

Les mots s’étranglent dans sa gorge. La lueur meurtrière que Kyo a vue briller dans ses yeux bleus s’éteint lentement dès qu’elle a croisé son regard. Des yeux bleus bien connus, puisqu’ils l’ont hanté pendant des semaines.

Car c’est bien Janny qui se tient là, devant lui. Et il reste planté comme un idiot, sans rien faire, la bouche grande ouverte.
Il lui est impossible de lire quoi que ce soit sur son visage, à part de l’étonnement.
Les secondes s’égrènent, lentement. On bourrait entendre une bizz voler. Aucun des deux ne bouge. Et Kyo réfléchit à toute allure. Qu’est-ce que Janny peut bien faire ici ? On dirait qu’elle avait besoin de se défouler, si l’on en croit le cadavre du troll étendu deux mètres derrière elle.

Une étrange mélancolie s’empare alors de lui. Enfin, il la revoie ! Il va pouvoir s’excuser, lui expliquer. Mais curieusement, les seuls mots qui sortent de sa bouche sont :


-Janny ? Qu’est-ce que tu fais là ?

Pitoyable. Mais compréhensible. Maintenant, il y a deux options : soit elle va lui répondre, soit elle va le frapper. Il la comprendrait si elle choisissait la deuxième option. Même si la première lui plairait mieux. Surtout quand on voit ce qui reste du troll.

Elle lui a montré une facette d’elle qu’il ne connaissait pas. En même temps, il doit y avoir beaucoup de choses d’elle qu’il ne connaît pas. Il sait que c’est une tueuse. Mais il ne pensait pas voir dans ses yeux cette lueur effrayante. Cette Janny là est totalement différente de celle qui s’est assise près de lui dans ce pré.

Bon, maintenant, il n’y a plus qu’à attendre la gifle. Ou le coup de poignard. A choisir, la gifle serait préférable. Ou peut être que le troll lui a suffi à se défouler. Il n’y a plus qu’à espérer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Janny E. De Brina


avatar

Age du personnage : 21 ans

Couleur de magie : Rouge Bordeau
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : Ex-Assassin, aujourd'hui Barman & Voleuse.
Résidence : Un hangar près de Tingapour, et sinon...la rue.
Dans le sac : Un couteau, un couteau suisse, une trousse à maquillage, de l'argent et des provisions. On ne sait jamais quand on devra à nouveau s'enfuir.


MessageSujet: Re: On retrouve souvent les personnes originales dans des lieux et des circonstances étranges. Au pays des trolls avec un ogre en colère, par exemple.   Lun 11 Fév 2013 - 19:14

Oui. Kyo. Je n'ai pas rêvé. Il est bien là, en chair et en os. Enfin, plus beaucoup de chair ni d'os s'il ne s'excuse pas tout de suite de m'avoir laissée en plan, et sans m'avoir appelée ni rien. Bon en même temps, j'aurais pu l'appeler moi. Mais je ne l'ai pas fait. J'étais trop occupée à réfléchir à mon futur engagement en temps que pirate.

Je sens ma fureur démentielle coutumière, que j'avais mis du temps à retrouver après son départ s'envoler à nouveau, et mes yeux se vider. Ce garçon a le chic pour faire ressortir la "gentille" Janny et faire peur à la "vraie" Janny. Et cela, je dois l'avouer, me terrorise. Pourquoi est-il venu? Pourquoi aujourd'hui? Il revient juste au moment où je me sens moi-même, en pleine forme, en gros, normale. J'ai fait une dépression un jour, comme ça arrive une fois tous les deux ans, après à cause de lui ça a duré une semaine. Mais je suis guérie! Pourquoi faut-il qu'il revienne? La "gentille" Janny, elle, ne pense pas comme moi. Maintenant qu'elle s'est réveillée, elle me hante avec ses remords et tente de me dire qu'elle regrette que Kyo m'ait vue ainsi. Mais enfin, c'est mon état normal!

Nous nous fixâmes du regard, sans mot dire. Pendant longtemps. Très longtemps. On aurait cru que le monde s'était arrêté. Que je l'avais arrêté en attente d'une réponse
Dans son regard, je percevais nombreuses émotions, telles que l'incompréhension, la tristesse toujours omniprésente et surtout, l'étonnement. Il ne s'attendait à me découvrir sous mon vrai jour. Et encore, il n'a pas vu la troisième facette de ma personnalité, quand je m'amuse à jouer les BSH (heureusement que ça n'arrive que deux trois fois par an! )
Là, il serait effrayé. Choqué. Peut-être que je devrais lui annoncer que je suis BSH à mes heures perdues. Suffit les mensonges et les cachotteries. Si c'est réellement un ami, il ne me jugera pas. Si il ne l'est pas…alors je devrais improviser.
J'eus envie de gifler Kyo, juste pour qu'il réagisse. Mais parle enfin! Dis quelque chose! Excuse toi, explique, bref, parle! Dis n'importe quoi, mais brise ce silence je t'en supplie!

-Janny? Qu'est-ce-que tu fais là?

Hein? Heu finalement, tu n'aurais pas dû dire n'importe quoi. Ce n'était pas une bonne idée. Tu aurais dû chercher, trouver une bonne phrase…mais ça? Cette question est plus que pitoyable. Enfin, au moins il s'est rappellé mon prénom. Enfin, celui que je lui ai donné….
La rage bouillonne en moi. Il n'aurait pas été Kyo, il serait mort sur-le-champ. Et depuis longtemps. Il a osé me faire attendre pour une réponse aussi nulle? Il faut absolument que je le gifle. Au moins pour qu'il reprenne ses esprits. Mais la "gentille" Janny refuse. Elle bloque mes gestes! Aaah que c'est rageant! Pourquoi, pourquoi, pourquoi Kyo produis-tu cet effet sur moi? La "gentille" Janny revient toujours me hanter, me rappeler cette soirée sur la colline, le fait qu'il m'ait écoutée, que sa présence m'avait apaisée et son absence attristée. Bah là, désolée "gentille" Janny, mais sa présence provoque une grande confusion en moi en ce moment même. Je suis au regret, enfin non, ce serait mentir que de dire regret, en joie de t'annoncer que tu as encore une fois tord gentille partie de moi.
Je réunis tout ce qui restait de la "vraie" Janny (il n'en restait plus beaucoup, la "gentille" revenant) et lâchais:

-Je te retournerais bien la question. Qu'est ce que tu faisais ici, juste avant que je te...sauve la vie (je lâchais ce mot avec horreur. En effet, il me terrifiait, c'était la première fois que je sauvais une vie au lieu de la supprimer....) ? Je croyais pourtant qu'un tueur serait apte à se défendre....

La "vraie" Janny jubilait d'avoir marqué un point. La "gentille", qui prenait possession de moi, se mordit la lèvre jusqu'au sang et se reprochait d'avoir été aussi méchante et d'avoir peut-être blessé son ami. Aaah maudite Janny! Je me rattrapais alors (enfin, la "gentille") en disant plus gentiment, mais la "vraie" Janny nuança heureusement des dernières forces qui lui restaient:

-Enfin, tourisme pour moi. Et désolée d'être aussi brusque et arrogante, sèche et froide, mais c'est mon moi naturel! Si tu voulais retrouver la Janny dépressive, il aurait fallu appeler la semaine même de notre rencontre. Après, j'ai été guérie.

A cause de lui, je recommence à douter: celle que j'appelle la "vraie" Janny est-elle bien vraie? Aaaaaah, fichue "Gentille Janny" !!! Et Pourquoi es-tu revenu Kyo? Pourquoi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wilson E. Váldez


avatar

Age du personnage : 17 ans

Familier : /
Couleur de magie : Pas de magie
Niveau de magie :
  • Inexistant
Niveau de combat :
  • Plutôt faible


Métier : Pas de métier, mais aide parfois à l'auberge
Résidence : L'auberge "Chez Anna" à Tingapour
Dans le sac : Dans le sac? Rien d'illégal, si c'est ce que vous voulez savoir.


MessageSujet: Re: On retrouve souvent les personnes originales dans des lieux et des circonstances étranges. Au pays des trolls avec un ogre en colère, par exemple.   Jeu 21 Mar 2013 - 18:54

Janny ne le gifle pas. Elle ne le poignarde pas. Elle ne lui hurle même pas dessus. En fait, elle semble livrer un combat intérieur contre elle-même, comme si elle ne savait pas vraiment quoi faire. Comme si elle, la terrifiante Janny, pouvait avoir du mal à se décider sur le sort d’un homme. Elle avait tué ce troll avec tant de... facilité ? Froideur ? Il ne la retrouvait plus, la Janny qui avait épargné cet homme, dans le bar à Vilains. Comme si elle avait deux personnalités, bien distinctes.

Janny ne hurla pas, mais elle parla. Et les mots qu’elle prononça firent regretter à Kyo qu’elle ne l’ait pas giflé. Ils lui firent regretter tout ce qu’il avait fait, ou plutôt ce qu’il n’avait pas fait, durant ces dernières semaines.


-Je te retournerais bien la question. Qu'est ce que tu faisais ici, juste avant que je te...sauve la vie ?

Qu’elle lui sauve la vie. En effet, elle lui avait bel et bien sauvé la vie. Et pourtant, cela n’avait pas l’air de lui faire plaisir. Elle semblait prononcer ces mots avec difficulté, comme si elle en avait honte. Comme si elle se battait encore avec elle-même. Kyo ouvrit la bouche pour s’expliquer, mais Janny n’avait pas terminé.

-Je croyais pourtant qu'un tueur serait apte à se défendre...

Cette phrase là lui mit un coup au cœur. Elle avait en partie raison. Il n’avait même pas su se défendre contre un troll et il prétendait pouvoir combattre des sangraves surentraînés et des BSH aux pouvoirs surhumains ? Il savait que ce qu’elle disait était vrai, mais le fait que ce soit elle qui le lui dise faisait encore plus mal. Il était blessé dans son amour propre, par une des seules personnes en qui il avait confiance. Il ne s’était jamais senti aussi pitoyable. Mais Janny, peu sensible à sa détresse, ne lui laissa même pas le temps de se remettre et poursuivit :


-Enfin, tourisme pour moi. Et désolée d'être aussi brusque et arrogante, sèche et froide, mais c'est mon moi naturel! Si tu voulais retrouver la Janny dépressive, il aurait fallu appeler la semaine même de notre rencontre. Après, j'ai été guérie.


Elle remuait le couteau dans la plaie en lui reprochant ses erreurs. Mais sur ce point là, il n’était pas le seul en tort. Elle avait son numéro, elle aurait pu l’appeler, elle aussi.
Mais une chose, dans ce qu’elle avait dit retint son attention. Elle disait que celle qu’elle était à cet instant était la « vraie » Janny. La fille aux yeux farouches qui brillaient d’un éclat meurtrier. La fille qui avait tué un être vivant sans le moindre état d’âme.

Sauf que Kyo n’était pas d’accord avec ce point de vue. Pour lui, la vraie Janny était celle qu’il avait rencontrée, celle dont les yeux brillaient non pas de cette folie vengeresse, mais d’énergie et d’émotion. Janny se disait dépressive au moment de leur rencontre. Pour Kyo, elle ressentait simplement plus d’émotions qu’aujourd’hui. Des émotions autres que de la colère et de l’envie de tuer.

Mais il n’avait pas le droit de lui dire ça. Tout simplement parce qu’il était dans le même cas qu’elle. Il avait caché ses sentiments au reste du monde pendant longtemps, et quand Janny avait débarqué dans sa vie, il se sentait comme dépressif lui aussi. Il ne pouvait pas lui dire ça directement, mais il voulait le lui faire comprendre.

-Moi, je suis venu ici pour m’éloigner des gens. Parce que je ne supporte pas de voir des humains qui veulent à tout prix que j’aille bien et que je sois comme eux. Ils refusent de comprendre. Alors, je ne suis pas moi-même. D’ailleurs, je crois que la dernière fois que j’ai été moi-même... c’est quand je t’ai rencontrée.

Il prononça ces derniers mots en la regardant droit dans les yeux, espérant qu’elle avait compris ce qu’il tentait de lui faire parvenir. Il poursuivit :


-Et excuses moi de ne pas t’avoir appelée. Je voulais le faire mais... je ne sais pas je n’ai pas réussi. D’ailleurs, tu ne m’as pas appelé non plus...

Il s’en voulut aussitôt. Lui faire des reproches mal camouflés n’était pas la solution s’il voulait s’excuser. Il allait s’excuser mais se ravisa. Il ne voulait pas avoir l’air d’avoir peur d’elle. Et puis, elle ne s’était pas gênée pour lui faire des reproches.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Janny E. De Brina


avatar

Age du personnage : 21 ans

Couleur de magie : Rouge Bordeau
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : Ex-Assassin, aujourd'hui Barman & Voleuse.
Résidence : Un hangar près de Tingapour, et sinon...la rue.
Dans le sac : Un couteau, un couteau suisse, une trousse à maquillage, de l'argent et des provisions. On ne sait jamais quand on devra à nouveau s'enfuir.


MessageSujet: Re: On retrouve souvent les personnes originales dans des lieux et des circonstances étranges. Au pays des trolls avec un ogre en colère, par exemple.   Ven 22 Mar 2013 - 18:04

La première chose qu'on peu lire sur le visage de Kyo, c'est l'étonnement Il doit être surpris que je ne le torture pas. La vraie Janny l'aurait fait sans hésité. La corruptrice, la gentille Janny n'oserait jamais. Et c'est sa faute si elle s'empare à nouveau de moi!
Un éclair de lucidité était revenu. et il s'en alla aussitôt en voyant l'expression de Kyo. L'usurpatrice était revenue et elle ne partirait pas. En en sens, elle était aussi déterminée que la vraie Janny.

Cette Janny, la fausse, pleurait à chaudes larmes. Elle me maudissait d'avoir blessé la personne la plus chère à son coeur. Oui son coeur. Quelle niaiserie. La personne qui m'est le plus chère est Naïs. Ma chère coéquipière de tuerie, la vampyre garou qui a accepté de me mordre. Quelle journée nous avions passée lors de notre rencontre!
L'usurpatrice revient à la charge et argue que le plus beau des jours était celui de la rencontre avec Kyo. J'ai beau le nier, elle n'a pas totalement tord. Elle a touché juste. Et cela est horrible de savoir que deux personnalités s'opposent a sein d'un même corps. Et surtout du mien.

Kyo parle enfin, en me regardant droit dans les yeux. Son regard envoûtant me fait toujours autant tressaillir. Non, je ne l'ai pas oublié. Et cela embrouille mes sentiments.

-Moi, je suis venu ici pour m’éloigner des gens. Parce que je ne supporte pas de voir des humains qui veulent à tout prix que j’aille bien et que je sois comme eux. Ils refusent de comprendre. Alors, je ne suis pas moi-même. D’ailleurs, je crois que la dernière fois que j’ai été moi-même... c’est quand je t’ai rencontrée.

Et la vraie Janny disparaît. Quasiment totale à mon immense désespoir. Il a réussi à me toucher de nouveau au coeur. Comme il l'a fait pendant la dépression. Nous sommes si semblables et si différents en même temps! Je ne sais plus où j'en suis.
Seulement, je continue à me battre. La vraie Janny sait au fond d'elle que c'est tout l'inverse. Si Kyo était lui-même pendant sa dépression, alors que Janny n'était pas elle même pendant cette désespoir, c'est qu'ils sont diamétralement opposés.

Et cela, la fausse Janny de toute la force de sa petite âme, ne pouvait le nier. Tout en nuançant qu'ils se ressemblaient évidemment.
Et puis, je commence à retrouver la vraie Janny. Celle-ci se marre en pensant à la première phrase de Kyo. "[...]Venu ici pour m'éloigner des gens[...]" Excusez moi, mais Krankar n'est pas réellement un lieu d'ermitage. Surtout quand on est un tueur inexpérimenté, on se fait bouffer par des trolls.
Le petit chou reprit avec un peu plus de cran:

-Et excuse moi de ne pas t’avoir appelée. Je voulais le faire mais... je ne sais pas je n’ai pas réussi. D’ailleurs, tu ne m’as pas appelé non plus...

Oh là, on stoppe là! Pas de reproches Monsieur! Non mais on se prend pour qui? Janny n'accepte jamais de reproches. Et surtout ce reproche là! C'est d'un pas à moi de l'appeler, de deux, il avait qu'à avoir un peu plus de cran et moins de timidité, d'ailleurs ça lui servirait dans la vie, et de trois, bah je n'ai pas vraiment eu besoin de le faire puisque c'est une personne comme une autre. Et c'est là que l'usurpatrice proteste. "Kyo n'est pas quelqu'un comme les autres! Kyo t'a soutenue, aidée, il te ressemble, c'est ton meilleur ami, c'est ton âme soeur!"

Hum, oui Janny, cesse d'écouter cette vieille cinglée, parce que âme soeur, ça va un peu loin, non? On passe de meilleur ami à âme soeur en l'espace de deux mots, faut dire que la pauvre folle est complètement sous le charme, bon sang faut guérir cela!Heureusement que je suis là pour lui remettre les idées en place parce que sinon je finirais mémé gaga avec plein de petits enfants toute heureuse! Non mais ho ce serait quoi cette vie! J'en ai jamais rêvé, je n'en rêve pas, et n'en rêverais jamais!

Je me rends compte que le petit Kyo doit attendre une réponse. Eh bien, il en veut une, il va l'avoir. Et ce n'est pas sa gentille petite copine qui va la lui donner. Mais bel et bien la vraie Janny, celle à qui il veut soi disant parler. le problème c'est qu'il se trompe de vraie personnalité. Oups...Mais c'est ce qu'il veut, non?

-Oh tu veux voir la vraie Janny? Mais là voilà! Tu n'as toujours pas compris que c'est moi? Que nous sommes littéralement l'opposé l'un de l'autre? La Janny que tu as vue à Vilains est une pauvre demeurée dépressive qui finirait mémé gaga adoratrice des chiens et chats et de ses petits enfants si je n'étais pas là pour reprendre contrôle de moi? En plus, faudrait déjà qu'elle réussisse à trouver quelqu'un qui réussirait à tomber amoureux d'elle la pauvre folle!

Je marque une pause. J'y suis allée un peu fort. Mais je suis aussi dure avec tout le monde, alors pourquoi monsieur aurait il le droit à un traitement de faveur hein? A part Naïs, nul n'a le droit à un traitement spécial. Mais Naïs est une AMIE. Ma COEQUIPIERE. Nous avons des points COMMUNS. Nous nous ressemblons. Elle a abandonné sa vie pour la mienne. Elle m'a rendue invincible en me mordant. Naïs est différente du commun des mortels. Elle leur est supérieure, comme moi. Nous sommes presque jumelles. Alors que Kyo ne me ressemble pas. "C'est faaaaaauuuuuuux!" Hurle l'autre imbécile dans ma tête. Mais j'ai réussi à la retenir prisonnière. Donc normalement elle devrait me foutre la paix maintenant, non?

Je reprends en plantant mon regard dans le sien. Bah oui, je sais très bien le faire, et mieux que lui, je dois en être au moins à mon 19683eme regard dans l'autre. Donc j'ai plus d'expérience que lui c'est sûr.

-Tu n'as pas osé m'appeler? Trop timide? Tu avais peur que je boive ton joli petit sang par boule de cristal? Et depuis quand est-ce aux filles d'appeler d'abord? On ne t'a jamais appris la courtoisie?

Je me rends compte avec trois minutes de retard que je lui ai révélé que j'étais BSH. Oh et puis slurk, puisque c'est la journée révélation, profitons en! Une petite vérité de plus ne le tuera pas! Et je parie qu'il n'aura jamais le courage d'assassiner sa jolie petite copine Janny! On parie combien Marcel?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wilson E. Váldez


avatar

Age du personnage : 17 ans

Familier : /
Couleur de magie : Pas de magie
Niveau de magie :
  • Inexistant
Niveau de combat :
  • Plutôt faible


Métier : Pas de métier, mais aide parfois à l'auberge
Résidence : L'auberge "Chez Anna" à Tingapour
Dans le sac : Dans le sac? Rien d'illégal, si c'est ce que vous voulez savoir.


MessageSujet: Re: On retrouve souvent les personnes originales dans des lieux et des circonstances étranges. Au pays des trolls avec un ogre en colère, par exemple.   Lun 25 Mar 2013 - 19:57

Janny sembla une fois de plus perdue dans des pensées qui restaient bien obscures pour Kyo. Il tenta de deviner l’effet que ses paroles avaient eu sur elle, mais sans résultat. Elle ne parla pas pendant une bonne minute, les yeux dans le vague. Et puis soudain, elle explosa :


-Oh tu veux voir la vraie Janny? Mais là voilà! Tu n'as toujours pas compris que c'est moi? Que nous sommes littéralement l'opposé l'un de l'autre? La Janny que tu as vue à Vilains est une pauvre demeurée dépressive qui finirait mémé gaga adoratrice des chiens et chats et de ses petits enfants si je n'étais pas là pour reprendre contrôle de moi? En plus, faudrait déjà qu'elle réussisse à trouver quelqu'un qui réussirait à tomber amoureux d'elle la pauvre folle!

A partir de cet instant, il n’écoute plus rien de ce qu’elle peut bien lui raconter. Ses critiques, son dénigrement d’elle-même, il ne veut plus les entendre. Pour la simple et bonne raison qu’il sait que Janny n’est pas comme elle prétend l’être. Qu’elle n’est pas ce qu’elle croit être.

En réalité, seule la fin de sa longue tirade de reproches l’a marqué. « Tomber amoureux d’elle ». Et soudain il réalise. Il réalise que depuis des semaines, il ne pense qu’à elle. Que ce n’est que quand il est avec elle qu’il se sent lui-même. Qu’elle a chassé la haine de son cœur et l’a remplacée par l’amour. L’amour. Oui, c’est cela qu’il ressent pour elle. Et peu importe ce qu’elle en pense. Il ne la laissera pas partir. Il a laissé partir tellement de gens. Pas elle. Elle est tout ce qu’il lui reste.

Et Kyo fit alors la chose la plus idiote de toute sa vie. Ou la plus intelligente. Sûrement la plus belle. Il l’embrassa. Par surprise. Ce fut un baiser court, presque volé, mais la plus belle expérience de toute sa vie. Les lèvres de Janny avaient un goût indéfinissable, et il les aurait embrassées dix fois de suite si il avait pu.

Il se détacha à contrecoeur. Et fut frappé soudainement par une petite, une insignifiante phrase qu’il avait entendue. Mais qui pouvait changer.

-Tu avais peur que je boive ton joli petit sang ?

Boire son sang. Une onde glacée le parcourut de la tête aux pieds. Boire son sang. Non. Kyo recula d’un pas. Puis de deux. Boire son sang. Il répétait inlassablement ces trois petits mots, comme une litanie.

C’était impossible. Janny ne pouvait pas être une BSH. Et pourtant. De tout petits détails lui revinrent alors en mémoire, ceux qu’il avait à peine remarqués ou qu’il n’avait pas su interpréter. Janny usant de son charisme. Janny qui se mouvait avec une rapidité peu commune pour une demi vampyre.
Il dut se rendre à l’évidence. Janny était une BSH. Et il l’avait embrassée.

Kyo fut alors déchiré. Il haïssait par-dessus tout les BSH. Mais il aimait Janny. Les pensées tournoyaient dans son esprit sans qu’il parvienne à y mettre de l’ordre. Jamais il ne s’était senti aussi perdu. Aussi partagé entre l’amour et la haine.
Il croisa une dernière fois le regard bleu glacé de Janny. Et cela le rendit encore plus confus. Il était fou amoureux. Mais il ne pouvait que la haïr à cause de ce qu’elle était. Et il se dégoûtait pour cela.

Il se haït alors lui-même, d’une haine pire encore que celle qu’il avait envers ses ennemis. Il se haïssait pour avoir cette envie de vengeance qui lui gâchait la vie, qui l’empêchait d’avoir des sentiments.
Et une fois encore, il choisit la fuite. Il s’enfuit, plutôt que de regarder la vérité en face. Il incanta un transmitus et laissa Janny seule au pays des trolls.

Deux jours plus tard, Kyo appuyait sur le bouton « envoyer » de sa boule de cristal.

Janny,

Tout d’abord, sache que si je suis parti c’est parce que je t’aime. Je t’aime, mais je ne peux pas avoir de sentiments
pour une vampyre BSH. Tout simplement parce que je me suis juré de tous les éliminer.
Je ne sais absolument plus où j’en suis. La seule chose que je sais, c’est que je t’aime. Et que je suis un imbécile.

Pardonne moi

Kyo

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Janny E. De Brina


avatar

Age du personnage : 21 ans

Couleur de magie : Rouge Bordeau
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : Ex-Assassin, aujourd'hui Barman & Voleuse.
Résidence : Un hangar près de Tingapour, et sinon...la rue.
Dans le sac : Un couteau, un couteau suisse, une trousse à maquillage, de l'argent et des provisions. On ne sait jamais quand on devra à nouveau s'enfuir.


MessageSujet: Re: On retrouve souvent les personnes originales dans des lieux et des circonstances étranges. Au pays des trolls avec un ogre en colère, par exemple.   Mar 26 Mar 2013 - 12:22

J'ai la mauvaise impression que Kyo n'a rien écouté de ce que j'ai raconté. J'ai l'impression que l'air est tendu. J'ai l'impression que je n'aurais pas dû lâcher que j'étais BSH et que les choses vont aller très mal pour moi.

Et j'ai l'impression que quelque chose ne tourne pas rond. J'ai l'impression que je devrais me mettre sur mes gardes. J'ai l'impression que...

...Que mon monde s'effondre. Tout l'univers que je me suis construit, autour de ma personnalité est détruit. Je ne possède plus ni corps, ni âme, ni même conscience. Je suis un vide, un néant. Un néant alimenté par le feu qui le consume entièrement. Autour de moi, plus rien ne vit, tout est silencieux. Je ne ressens qu'une seule chose, celle qui a provoqué ce cataclysme: la sensation des les lèvres de Kyo sur les miennes.

J'aurais pu rester là indéfiniment, maintenant que plus rien en moi ne pouvait s'y opposer. Tout en moi n'était que ruines.

Et contrairement à la dernière fois où mon monde a vu sa fin, quand nous nous sommes enfuies à l'âge de dix ans pour échapper aux persécutions, je ne suis pas fâchée de devoir tout rebâtir. Et différemment cette fois-ci.

Le moment fut trop bref. Ce n'était juste qu'un baiser presque volé. Mais pour moi, cela signifiait tout. Tout ce qui m'appartenait est maintenant remis en question. Par ce simple contact. Tout simplement parce que mon coeur a contesté mes pensées.

Celle que quelques minutes plus tôt je prénomais "La Vraie Janny", (l'authentique, nommée ainsi car c'est la personnalité que j'ai totalement adoptée depuis sept ans, oubliant l'enfantine personnalité,"l'usurpatrice") elle-même ne pouvait plus nier l'évidence: elle était tombée amoureuse. Et de l'homme parfait.

Seul bémol, il est son opposé. Mais à la limite, cela n'a pas d'importance quand on aime. Oui, elle savait enfin la définition de l'amour, l'amour qu'elle n'avait jamais connu même pour sa propre soeur, l'amour qu'elle avait si souvent méprisé, dont elle se moquait et qu'elle avait utilisé pour faire souffrir. Maintenant, elle se jurait de détruire quiconque lui ôterait cet amour, l'en séparerait.

Un flash survint aussitôt dans sa mémoire:

"Il fait nuit noire. Sur le palier de la maison, la porte est ouverte. Deux silhouettes une de douze ans, l'autre de dix se faufilent discrètement mais avec précipitation de la maison.

-Chut Edel, fais vite, il faut qu'on s'en aille et vite!la tança la plus âgée.

-Net, je te signale que je prends mon arc on partira pas sans lui! Lui murmure la petite

-Tu es folle, on va se faire repérer viens!

La lumière s'allume soudainement, les aveuglant.

-On est fichues...

Une silhouette furieuse déboule en robe de chambre juste au moment où elles s'enfuyaient. Elle hurle à la plus jeune, qui traversait le jardin de toute la force de ses jambes:

-Tu peux t'enfuir mais nous te retrouverons! Tu n'as nulle part où te cacher! Personne ne t'aime, et jamais personne ne t'aimeras! Tu es un monstre, de surcroît une hybride, personne ne voudra de toi plus tard, jamais! Tu m'entends?

La petite fond en larmes. Tout ses rêves brisés par ce seul discours. Sa soeur la prend dans ses bras:

-Ne l'écoute pas Janny, ne la crois pas. Je sis que tu as un coeur, tu es la plus mignonne des petites filles, tu n'as jamais fait de mal à quiconque. Quelqu'un t'aimeras un jour j'en suis sûre.

Janny se relève l'oeil brillant de défi et de colère. Elle était méconnaissable et paraissait tellement plus mature avec son regard bleu glacé. Netalia frissonna. Elle dit avec détermination:

-Elle a raison, personne ne m'aimera. Alors puisque je suis un monstre autant être un monstre. Oui personne ne m'aimera, mais on me respectera. On m'aidera puis on souffrira. Je suis ce que je suis et ne le renie plus.

-Janny non! Ne penche pas du mauvais côté de ta personnalité!

-Et si c'était le bon? Désolée Net, mais je dois construire ce mur. Et pour cela, j'ai besoin de la force du mal. Désormais, je ne suis plus la Janny que tu connaissais, mais celle que tu refusais que j'adopte. Pardonne moi.

Et la petite tourna les talons."


Je sors de mes pensées. Je haïssais Kyo pour m'avoir troublée à ce point. Je ne me doutais pas que je le haïrais pour s'être enfui d'horreur sans explication. Et c'est ce qui se passa. Je ne m'en rendis même pas compte au début.

Quand je pris réellement conscience de son départ, ce fut terrible. Je me haïssais. Je crois encore une fois que si ma partie forte ne m'avait pas sauvée, cela aurait causé ma perte.
J'aurais je crois, fais ce que je n'ai pas fait depuis longtemps: pleuré.

Deux jours plus tard, le message que j'attendais arriva:

Janny,

Tout d’abord, sache que si je suis parti c’est parce que je t’aime. Je t’aime, mais je ne peux pas avoir de sentiments
pour une vampyre BSH. Tout simplement parce que je me suis juré de tous les éliminer.
Je ne sais absolument plus où j’en suis. La seule chose que je sais, c’est que je t’aime. Et que je suis un imbécile.

Pardonne moi

Kyo


Son message me toucha. Lui aussi m'aime. J'appuyais sur la touche envoyer du brouillon que j'avais lu et relu:

Kyo,

Il m'a fallu du temps pour comprendre. Et ton baiser m'a aidée. Moi aussi, je ne peux plus le nier, je t'aime. Et je ne sais pas non plus où j'en suis, tu as fait un fatras pas possible en moi, tu m'as détruite. Et s'il y a une imbécile dans l'histoire, c'est plutôt moi.
Tu ne dois pas vouloir me revoir. Je comprends. Mais si un jour nos chemins se recroisent, je me devrais de t'expliquer certaines choses. J'ai assez caché ma vie comme ça. Comme le fait qu'il est un peu vague de dire que je suis BSH entre autres.
J'espère que tu me pardonneras d'être dans le camp opposé.

Janny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
On retrouve souvent les personnes originales dans des lieux et des circonstances étranges. Au pays des trolls avec un ogre en colère, par exemple.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les USA comptent 90 armes pour 100 habitants
» Personnes importantes dans l'univers
» petite terrine de foie gras saumon lentilles
» Retrouvaille inattendue [pv Zarathos]
» Combat nocturne ou dans des lieux plus que sombres.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tara Duncan : Le Forum RPG :: Autremonde :: KrankarKrankar-
Sauter vers: