AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Tara Duncan : Le Forum RPG :: Autremonde :: Le LancovitLe LancovitPartagez | 
 

 Comment devenir matelot. (Ou surtout comment être un passager clandestin... et pas doué.) [PV Leia & Janny]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Laara

► WORLD.END.ER ◄
avatar

Age du personnage : 93 années de chaos

Familier : Emeraude, tigre vert femelle décédé.
Couleur de magie : Bleu très foncé
Niveau de magie :
  • Très faible
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Fleuriste / plantiste
Résidence : QG = fleurplanterie à Brontagne, mais toujours en vadrouille.
Dans le sac : Mini-gun et ses munitions, un bazooka et ses roquettes, des grenades, une brouette, une hache, la broyette de L'ilne, le sabre de L'ilne, des fumigènes, des explosifs et des couteaux.

Affinités : • Kota : Ah si je pouvais me le refaire, lui !
• Mitsuki : Bah il est passé où ?
• Enorth : Lui aussi je me le referais bien.
• L'ilne : Bon bah... j'l'aimais bien quoi.
• Alvina : Hein ? C'est qui ?
• Kyara : Elle mérite que mon dédain celle-là.
• Alvaro : Je l'ai crevé MOUAHAHAHA.
• Keylo : Aucun souvenir !

MessageSujet: Comment devenir matelot. (Ou surtout comment être un passager clandestin... et pas doué.) [PV Leia & Janny]   Mer 13 Fév 2013 - 10:28

J'arrive dans le palais vivant du Lancovit. La porte de Transfert, domaine de Fleurtimideauborduruisseaulimpide où ce dernier s'active comme un fou, est toujours pareille qu'après mon départ.
Bon en même temps, elle n'a aucune raison de changer, les cinq tapisseries doivent rester telles quelles, le débit de gens varie mais on entend toujours le cyclope gémir en demandant au gens de se dépêcher de sortir.
Je réagis donc avant de provoquer un embouteillage et répond à ses supplications par un sourire et fait quelques pas pour sortir de la pièce.
Je pénètre dans le long couloir et marche lentement en observant les alentours.
J'adore cet endroit, le château vivant du Lancovit, c'est tout simplement du grand n'importe quoi. Une illusion piège une femme devant moi. Une crevasse s'est ouverte avec tout un tas de bestioles peu recommandables en bas.
Elle pousse un cri aigu et saute en arrière. Je m'écarte vivement. Cette grosse dame a faillit atterrir sur moi quand même.
Ma vie se serait arrêtée si je n'avais pas eu ce réflexe.
Je m'aime.
Je la double, l'entendant insulter le château qui, amusé, rétorque par une araignée géante qui lui fonce dessus.
Décidément, j'adore cet endroit.
A l'extérieur, il pleut. Je mets la capuche de mon horrible cape (dont je ne me suis toujours pas débarassé) et décide de me diriger vers un endroit où me changer et remettre mes habits (parce que oui, je suis en sous-vêtement sous ma cape. Pourquoi ? A cause d'Enorth !).
J'aperçois un magasin (devinez de quoi ? de fringues ! Ce vampyr m'a contaminé !) et me dis que la cabine d'essayage fera l'affaire.

Quelques minutes plus tard, je suis rhabillée et remet ma cape bleue foncée par dessus. Il pleut dehors, c'est pas parce qu'elle est moche que je dois me tremper ! Namého, je suis pas tarée moi ! Je suis pas comme certaines "L'aspect physique compte plus que tout !"
Nan mais sérieux, ça fait pitié les p'tites fifilles qui se balandent en décolleté sous la pluie rien que pour avoir la classe... Perso, je me moque bien d'elle.
Ah tiens d'ailleurs, j'en aperçois une qui éternue pas très loin de moi et se raccroche à la barre de fer du rayon pour pas se casser la gueule.
Je ricane.
Moi, je suis peut-être mal fringuée, mais toujours en bonne santé !
Certains pourraient se moquer devant de telles pensées. Oui, ils sont bien gentils les "certains" mais quand on éternue dans le dos d'une personne alors qu'on veut le tuer, c'est pas pratique question surprise quoi.

Bref, quelque minutes plus tard donc, je fixe le dehors, appuyée sur le mur à côté de la porte. Même si j'ai une cape pour me protéger, j'aime pas la pluie. Enfin si, j'adore la pluie, mais j'aime pas me faire mouiller. Et sentir la cape trempée se coller à moi, c'est une inprétion super désagréable, et je pense que n'importe qui serait du même avis que moi.
Et puis t'façon, j'ai rien à faire dehors... Ah si, j'ai une cro bonne idée de la mort qui tue.
Vive les tavernes !

Avec cette motivation, je réussis à pousser la porte et à pénetrer sous l'épais rideau de goutte qui agresse tout le monde. C'est la première fois que les gros bols géants mettent autant de temps à apparaître.
Comme si les responsables de ce sort ont la flemme aujourd'hui. C'est déjà arrivé qu'il y ai une panne mais c'est rare quoi. Mais ça explique aussi pourquoi les gens sortent aussi légèrement de chez eux, ils ont l'habitude que les bols apparaissent.
Pas moi. Je passe beaucoup de temps en forêt et hors des villes alors bon, je suis habituée.
AH ça y est, j'en aperçois une. Ah tiens, c'est marrant, elle me rappelle quelque chose. Je pénètre à peine dedans que ma boule de crystal sonne.
Mais c'est incroyable le nombre de gens qui veulent que les autres crèvent !

Cette fois, il s'agit d'un mec qui vit au pôle nord et une fille qui vit au lancovit, au bord de la mer des orages. Youpiiiii...
Il faut donc que je passe par la ville où habite la fille et ensuite la traverse pour aller au pôle nord puisqu'il n'y a pas de porte de transfert là-bas.
Je soupire. La bière attendra, j'ai un sacré bout de chemin à faire et ça va être long étant donné que je n'ai ni pégase (j'économise pour m'en âcheter un mais pour le moment, j'en suis loin, ce n'est qu'un projet), ni tapis, ni baignoire...

Je réalise soudain que... j'ai perdu Emeraude ! Enfin plus précisément : pendant que je... hem... batifolais avec Enorth (oh ça va !), je l'ai tout simplement complètement oubliée !
La pauvre !
Maintenant que je m'en rends compte, je l'entends maugréer dans mon esprit. Ah d'accord, c'était ça les grognements perpétuels que j'entendaiiiis !
Je m'excuse plein de fois mais ma familière ne veut rien entendre et me boude. Roh, mais pourquoi les familiers son aussi susceptible ?! Ca va ! Si elle est pas contente, elle avait qu'a pas me choisir aussi !
Mais elle est où en fait ? Je l'appelle mentalement et lui demande mais elle ne veut pas me répondre. Je soupire longuement et reçois finalement une image dans ma tête.
Je reconnais les murs du palais vivant et me frappe le front. Je suis vraiment stupide !
Oui, j'avais bien vu un tigre vert me foncer joyeusement dessus mais j'avais pensé que c'était une illusion du palais ! Oh la la, je m'excuse encore et c'est tout juste si je ne m'incline pas dans le vide.
Je cours comme une dératée sous la pluie pour aller la récupérer.

Arrivée là-bas, je la repère rapidement, elle fait sa toilette tranquillement pas très loin de l'entrée. Je la caresse longuement autour du cou et lui fait même un gros câlin et elle daigne enfin me lècher le bout des doigts. Je lui souris et elle se lève.
Je lui demande gentiment la permission de monter sur son dos pour me rendre dans la ville au bord de l'eau. C'est que c'est loin donc bon.
T'façon, j'ai tout mon temps moi, je suis pas pressée.



Bon, je vais pas raconter mon voyage, ce serait trop long et j'ai surtout la flemme. Je vais donc passer directement à l'arrivée dans la ville qui n'est autre que St R'osa du Mentalir.
Là-bas, je ne mets pas longtemps à dénicher la fille en question, ayant beaucoup d'informations. Celle-ci habite dans une chouette petite baraque rose avec des volets bleus.
Comme je suis diabolique, j'ai toqué, je suis rentrée tranquillement et elle n'a pas eu le temps de me demander qui j'étais que j'avais planté mon épée dans son coeur.
Et encore, j'ai été gentille je l'ai pas "torturée" avant de la tuer, j'ai fais ça en vitesse parce que j'avais pas vraiment envie de m'attarder.

Maintenant je suis au port et marche tranquillement (il ne pleut pas ici au moins) au bord de l'eau. Il faut que je trouve un moyen de me rendre au pôle nord mais je veux pas payer. La solution est toute trouvée alors. Le passage clandestin !
J'avoue n'avoir jamais essayé mais on s'en fiche, c'est le moment de commencer !
Bon, avec une tigresse verte, ça risque d'être un peu compliqué...
Après avoir réfléchis longtemps, je n'ai pas trouvé d'autre solution que de la rapetisser à la taille d'un chat et de la prendre dans mes bras.
J'ai repéré le bon bateau qui a l'air pas mal, grand, stylé et avec un nom classe. Le Blue Pearl... waaaah !

C'est un navire marchand apparement. Eh bien voilà mon moyen de transport pour le pôle nord ! Voyons, ui il doit bien allez là-bas à un moment pour allez cherchez des trucs (oui oui, je suis bien optimiste et parfaitement naïve parfois) mais c'est comme ça que je me suis retrouvée passagère clandestine.
Une fois que je suis cachée dans la chaloupe (classique nan ?) j'attends que le bateau aille en mer.







Les cadeauuuuux ! ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4933-laara-paix-et-amour http://tara-duncan.actifforum.com/t2431-laara-s-akil-presentation
Leia D'al Angelo


avatar

Age du personnage : 24 ans

Niveau de magie :
  • Très faible
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : Louve de Spanivia
Résidence : Une villa côtière rénovée à Spanivia
Dans le sac : des gros billets, des armes, du maquillage, un masque (loup)

Affinités : Rhona et Korath, associés

MessageSujet: Re: Comment devenir matelot. (Ou surtout comment être un passager clandestin... et pas doué.) [PV Leia & Janny]   Lun 25 Fév 2013 - 19:40

~ Tu vas regretter d'être montée à bord de mon navire...


Leia ferma les yeux et se laissa aller. Elle était sous l'eau, à deux ou trois mètres de profondeur. Des poissons téméraires venaient jouer avec ses cheveux qui paraissaient plus longs lorsqu'ils flottaient ainsi, aux rythme des algues qui l'entouraient.
Les doux rayons des deux Lunes passaient à travers la surface pour la chatouiller de leur lumière.
Quelques heures plus tôt, Leia faisait jaillir le sang et la douleur de ces mouvements précis et si souvent répétés qu'effectuaient son sabre, Ecume. L'écume des vagues, semblables aux vies de tous ces hommes et de toutes ces femmes, dont les vies, étaient, comme elles, brisées en quelques secondes, avant même d'avoir atteint la plage de leurs rêves.
Elle sourit. Elle était redoutée, riche d'or et d'aventure, de houle et de combat, vivait la vie dont elle rêvait. Il lui restait des milliers de rivages et d'horizons à sillonner, à découvrir, à vivre.
Elle pensa à Janny, qui venait seulement d'entrer dans ce tourbillon de vie et de plaisir qu'était la vie d'un pirate. Elle faisait maintenant partie du Blue Pearl et avait rapidement été intégrée à part entière dans l'équipage, avec le rang de mousse. Elle avait déjà fait ses preuves lors de son premier abordage ce jour-là.
Et Leia avait vu s'allumer une nouvelle lumière dans ses yeux de guerrière. Elle avait subit le rituel habituel ; on la jetait de la planche et elle devait rester dans l'eau pendant un certain temps, durant lequel elle devait lutter avec la mer pour se maintenir à la surface, ne pas céder à la force qui la pousser à tout lâcher et à se laisser aller dans les profondeurs de l'océan. On la remontait épuisée, à bout de force, mais en vie : la mer l'avait acceptée.

Leia rouvrit les yeux. Ses branchies palpitaient au rythme de sa respiration, sa peau scintilla d'un étrange reflet bleu-argenté lorsqu'elle se mit à nager vers la surface. Sa tête émergea, en même temps qu'elle reprenait contact avec la réalité. Elle repéra le Blue Pearl, qui voguait au gré du courant, et replongea pour le rejoindre à la nage.
Elle ne refit surface que lorsqu'elle put toucher la coque, de manière à ne pas alerter le veilleur, puis saisit l'échelle de corde qu'elle avait utilisé quelques heures plus tôt pour sortir de sa cabine en toute discrétion. Une fois qu'elle eut franchit le hublot de celle-ci, elle se sécha, faisant progressivement disparaître ses branchies, ses mains et ses pieds palmés et l'étrange brillance qui avait recouvert sa peau.

Elle enfila un pyjama léger et se laissa tomber sur sa couchette. Avant de s'endormir, elle alluma sa boule de cristal et contempla pendant quelques minutes une des rares photos qu'elle avait de son père. Celle-si, sa préférée, datait de quatre ans à peu près. Le Capitaine avait ôté le couvre-chef qui le désignait comme tel et l'avait posé sur la tête de la jeune Leia, qui affichait un air fier bien que le chapeau de travers couvrît la moitié de son visage. Le Capitaine ne souriait pas - elle ne l'avait jamais vu sourire réellement - mais ses yeux brillaient d'amusement.
Leia reposa sa boule de cristal sur sa table de chevet et se laissa lentement glisser dans le sommeil.

***

Leia descendit sur le pont.
Ils étaient partis la veille en fin de matinée d'un port Lancovien, avaient embarqué les vivres dans la cale et avaient pris le large.
Leur escale avait été rapide et efficace, car Leia ne voulait pas perdre de temps. Elle avait surprit une conversation dans une taverne entre deux marchands qui annonçaient l'arrivée d'un navire chargé de victuailles du désert Salterens. Elle avait compris qu'il était parti l'avant-veille et avait évalué son emplacement avec une certaine précision, et elle était à peu près sûre de pouvoir l'intercepter.
Sa cible ne devait plus être très loin, et elle envoya B'jorn, son canonnier, vérifier les munitions et se préparer à l'attaque.

- Ehlias ! Vérifie que tout le monde est paré à l'abordage. Et rappelle leur la stratégie, ils ont la mémoire courte. Ce n'est pas un vulgaire navire marchand, il seront peut-être trois fois plus nombreux que nous, voire plus. Nous ne gagnerons pas si nous ne sommes pas parfaitement organisés.

Le demi-dragon approuva d'un signe de tête et s'exécuta.
Leia, satisfaite, vérifia son armement. Elle avait son sabre, son katana dans son fourreau et un poignard caché le long de sa hanche.
Dans moins d'une heure, ils croiseraient le navire. Le vent avait changé de direction et les poussait à présent droit vers leur objectif. L'excitation de la bataille montait déjà.
C'est alors qu'elle vit Janny se diriger vers elle, l'air soucieux. Elle humait l'air comme si elle avait perçu une odeur qui la dérangeait. Avec Alicîa, son maître d'équipage - qui était à ce moment-là perchée en haut d'un mat pour guetter, elles étaient les deux seules Vampyres de l'équipage, sans compter que Janny était en partie BSH. Elle avait donc le flair le plus développé des membres du Blue Pearl.

- Oui ?

Leia avait un mauvais pressentiment quant à ce que sa nouvelle recrue allait lui annoncer.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Janny E. De Brina


avatar

Age du personnage : 21 ans

Couleur de magie : Rouge Bordeau
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : Ex-Assassin, aujourd'hui Barman & Voleuse.
Résidence : Un hangar près de Tingapour, et sinon...la rue.
Dans le sac : Un couteau, un couteau suisse, une trousse à maquillage, de l'argent et des provisions. On ne sait jamais quand on devra à nouveau s'enfuir.


MessageSujet: Re: Comment devenir matelot. (Ou surtout comment être un passager clandestin... et pas doué.) [PV Leia & Janny]   Mar 26 Fév 2013 - 11:46

(excusez moi mille fois si c'est très court j'ai eu très peu de temps....)

Le Blue Pearl naviguait majestueusement au gré du courant sur une mer bleue. J'inspirai l'air marin et pour la première depuis bien longtemps, un sourire florit sur mon visage.
Oui, il ne servirait à rien de le nier plus longtemps, je suis heureuse. Oui, heureuse. Certes, à mon engagement, j'étais emplie de doutes. Faisais-je le bon choix? Celui d'abandonner ma vie de jourstalière, de tueuse, de solitaire? Serais-je aussi libre?
La réponse ne se fit pas attendre longtemps. Juste après le test qui ferait de moi une membre de l'équipage de ce splendide bateau, je me sentis rapidement à mon aise. La sensation de liberté que j'avais peur de perdre était toujours présente, si ce n'est plus puissante.Un effet de la mer et de l'océan sans aucun doute. Et puis, j'éprouvais un nouveau sentiment, celui d'une forte fraternité. Avec les autres matelots. En effet, ils m'ont tous accueillie chaleureusement, lorsque j'avais besoin d'aide ils me soutenaient...
J'ai même réussi à faire de la vampyr Alicîa une amie. Nous nous entendons bien et parfois nous confions des bribes de notre passé.

Passé...Je répétais mentalement ce mot. Oui passé. Tout ce qui est l'Avant Blue Pearl.i
J'avais trouvé finalement ma voie. Je pourrais rester indéfiniment sur ce bateau, à contempler la paisible étendue d'eau qui lorsqu'elle se mettait en colère, n'en était pas moins belle, mystérieuse et surprenante. Tout comme moi d'ailleurs. Elle et moi avions tellement de points communs que je m'étonnait de ne pas l'avoir constaté plus tôt. Je pense que sans notre chère Capitaine Leia d'Al Angelo, je ne l'aurais jamais remarqué. C'est une femme d'autant plus respectable que je ne suis pas dérangée par le fait qu'elle me soit supérieure. Je crois que j'ai changé.

Je humais soudainement l'air. Une présence étrangère était en notre compagnie sur ce bateau. Tandis que mon instinct me conseillait d'aller voir, ma conscience me rappelait que je devais d'abord en premier lieu informer ma Capitaine. C'est embarrassée que je la rejoignis.

-Oui?

-Capitaine, une présence étrangère à l'équipage se trouve sur le Blue Pearl. Que suis-je censée faire? La trouver et vous l'amener?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4785-janny-e-de-brina-fini
Laara

► WORLD.END.ER ◄
avatar

Age du personnage : 93 années de chaos

Familier : Emeraude, tigre vert femelle décédé.
Couleur de magie : Bleu très foncé
Niveau de magie :
  • Très faible
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Fleuriste / plantiste
Résidence : QG = fleurplanterie à Brontagne, mais toujours en vadrouille.
Dans le sac : Mini-gun et ses munitions, un bazooka et ses roquettes, des grenades, une brouette, une hache, la broyette de L'ilne, le sabre de L'ilne, des fumigènes, des explosifs et des couteaux.

Affinités : • Kota : Ah si je pouvais me le refaire, lui !
• Mitsuki : Bah il est passé où ?
• Enorth : Lui aussi je me le referais bien.
• L'ilne : Bon bah... j'l'aimais bien quoi.
• Alvina : Hein ? C'est qui ?
• Kyara : Elle mérite que mon dédain celle-là.
• Alvaro : Je l'ai crevé MOUAHAHAHA.
• Keylo : Aucun souvenir !

MessageSujet: Re: Comment devenir matelot. (Ou surtout comment être un passager clandestin... et pas doué.) [PV Leia & Janny]   Mar 5 Mar 2013 - 19:29

Je suis dans ce canot humide depuis un long moment déjà. Je ne me sens pas très bien, non pas que j'ai le mal de mer, mais bien parce que rester dans un endroit fermé, humide et puant le poisson pendant de longues heures, ça a de quoi foutre la merde dans le bide.
Je manque vomir plusieurs fois mais me retiens. Je déteste vomir, j'aime pas cette odeur (je pense que personne n'aime) mais franchement, ça me ferais du bien.
Je jette parfois des coups d’œil à l'extérieur mais je me suis vite arrêtée, c'est encore pire. Vivement qu'on soit arrivés, ce calvaire devient vraiment horrible.
De plus, vu comment le climat se réchauffe, je ne pense pas que l'on soit en route pour le pôle Nord.
Je suis vraiment nulle en passager clandestin je l'avoue.
Surtout que comme une douée, je n'ai rien pour camoufler mon odeur. Même pas du crottin de pégase comme j'en ai l'habitude de me trimballer partout dans un bocal.
Franchement, je fais une bien piètre hors-la-loi.


[Pas besoin de faire un long rp, je n'ai rien à dire là...]





Les cadeauuuuux ! ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4933-laara-paix-et-amour http://tara-duncan.actifforum.com/t2431-laara-s-akil-presentation
Leia D'al Angelo


avatar

Age du personnage : 24 ans

Niveau de magie :
  • Très faible
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : Louve de Spanivia
Résidence : Une villa côtière rénovée à Spanivia
Dans le sac : des gros billets, des armes, du maquillage, un masque (loup)

Affinités : Rhona et Korath, associés

MessageSujet: Re: Comment devenir matelot. (Ou surtout comment être un passager clandestin... et pas doué.) [PV Leia & Janny]   Dim 24 Mar 2013 - 16:25

- Capitaine, une présence étrangère à l'équipage se trouve sur le Blue Pearl. Que suis-je censée faire ? La trouver et vous l'amener ?

Leia se figea.

- Une présence étrangère ?!

Elle se retint d'ajouter "sur MON bateau ?!", mais le sous-entendu était clair. Janny paraissait embarrassée, ne sachant quoi faire. Leia n'hésita que quelques instants. Elle aurait pu laisser le passager clandestin croupir dans sa cachette sans intervenir, il finirait bien par mourir de faim, de froid, de pneumonie ou autre... A moins qu'il soit suicidaire et se trahisse lui-même, s'exposant alors à une mort imminente. Mais elle ne voulait pas courir que le passager clandestin trompe la vigilance de son équipage, surtout s'il profiter de la bataille pour fuir ou s'infiltrer dans une cabine ou autre... Oh, et surtout, le faire sortir maintenant de sa cachette serait beaucoup plus intéressant...
Ce devait être un fou pour s'embarquer à bord d'un navire pirate, même sans le savoir. Comment pouvait-il savoir quelle était leur destination ? En fait, ils n'en avaient même pas. Oui, c'était sûrement un fou, où une personne désespérée, peut-être poursuivie, qui s'était réfugiée dans le premier bateau qu'elle avait trouvé.

- Amène-la moi. Nous allons voir ce qu'il ou elle a dans le ventre...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Janny E. De Brina


avatar

Age du personnage : 21 ans

Couleur de magie : Rouge Bordeau
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : Ex-Assassin, aujourd'hui Barman & Voleuse.
Résidence : Un hangar près de Tingapour, et sinon...la rue.
Dans le sac : Un couteau, un couteau suisse, une trousse à maquillage, de l'argent et des provisions. On ne sait jamais quand on devra à nouveau s'enfuir.


MessageSujet: Re: Comment devenir matelot. (Ou surtout comment être un passager clandestin... et pas doué.) [PV Leia & Janny]   Dim 24 Mar 2013 - 17:07

La Capitaine devient alors très très surprise, d'ailleurs, elle se figea littéralement.

-Une présence étrangère ?!

Le Capitaine a l'air soucieuse. A sa place, je ferais de même. Ce passager doit être vraiment culotté. Nan suicidaire. Moi même je serais bien incapable de dire dans quelle direction nous allons.
Leia reprit alors:

- Amène-la moi. Nous allons voir ce qu'il ou elle a dans le ventre...

Oh je n'en doute pas. En tout cas, elle doit en avoir dans le ventre pour avoir eu le cran d'embarquer clandestinement sur un bateau pirate.
Je réprime un sourire. je vais pouvoir la ramener par la peau du cou. Oups, voilà que je parle de façon presque lupine. Bah, après tout, depuis que j'ai été mordue, je suis une louve. C'est d'ailleurs mon odorat surdéveloppé de naine-vampyre-louve qui m'a permis de détecter la présence.

Je me laisse guider par l'odeur. J'arrive jusqu'à la chaloupe. La chaloupe. Quel endroit original pour se cacher. La personne doit être astucieuse. Car peu de gens auraient pensé à se tapir ici.
Je rentre prudemment, sur la pointe des pieds, à l'affut. Je suis sur mes gardes. Je suis assez bien placée pour dire qu'on n'est jamais trop prudent, que n'importe qui peut s'avérer dangereux.
Je décide alors de ne pas passer par la manière forte, comme j'en ai l'habitude. Je vais essayer la diplomatie, ce que je n'ai jamais tenté. Mais j'ai mes armes si elle tente quoique ce soit comme attaque. Et de toute façon je la ligoterais pour l'amener devant le capitaine.
Je lève la voix:

-Qui es-tu? Pourquoi as-tu embarqué à bord du Blue Pearl? De quel droit défies-tu l'autorité de notre capitaine la Reine des Océans?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4785-janny-e-de-brina-fini
Laara

► WORLD.END.ER ◄
avatar

Age du personnage : 93 années de chaos

Familier : Emeraude, tigre vert femelle décédé.
Couleur de magie : Bleu très foncé
Niveau de magie :
  • Très faible
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Fleuriste / plantiste
Résidence : QG = fleurplanterie à Brontagne, mais toujours en vadrouille.
Dans le sac : Mini-gun et ses munitions, un bazooka et ses roquettes, des grenades, une brouette, une hache, la broyette de L'ilne, le sabre de L'ilne, des fumigènes, des explosifs et des couteaux.

Affinités : • Kota : Ah si je pouvais me le refaire, lui !
• Mitsuki : Bah il est passé où ?
• Enorth : Lui aussi je me le referais bien.
• L'ilne : Bon bah... j'l'aimais bien quoi.
• Alvina : Hein ? C'est qui ?
• Kyara : Elle mérite que mon dédain celle-là.
• Alvaro : Je l'ai crevé MOUAHAHAHA.
• Keylo : Aucun souvenir !

MessageSujet: Re: Comment devenir matelot. (Ou surtout comment être un passager clandestin... et pas doué.) [PV Leia & Janny]   Mar 30 Avr 2013 - 15:36

[Sorry, j'ai fait une grosse connerie qui fait que j'ai perdu mon rp dans son intégralité (édit malfoutu, bref) et du coup, je le réécrirai entièrement mais je toucherai ni à mes actions ni à mes paroles, z'inquietez pas...
Par contre, je sais pas quand c'est que je lréécrirai parce que là, j'ai flemme. ~ ]





Les cadeauuuuux ! ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4933-laara-paix-et-amour http://tara-duncan.actifforum.com/t2431-laara-s-akil-presentation
Leia D'al Angelo


avatar

Age du personnage : 24 ans

Niveau de magie :
  • Très faible
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : Louve de Spanivia
Résidence : Une villa côtière rénovée à Spanivia
Dans le sac : des gros billets, des armes, du maquillage, un masque (loup)

Affinités : Rhona et Korath, associés

MessageSujet: Re: Comment devenir matelot. (Ou surtout comment être un passager clandestin... et pas doué.) [PV Leia & Janny]   Mer 1 Mai 2013 - 21:40

Janny s’exécuta. Elle s'éloigna en humant pour trouver l'intru. Leia, curieuse et pressée de régler cette affaire, préféra la suivre que d'attendre tranquillement que le clandestin lui soit amené.
Mais elle fut abordée par Bjorn, qui n'avait pas reçu d'ordres précis et la bombarda de question. Elle dut répondre avec patience, tout en réfléchissant à sa stratégie, et lorsqu'elle laissa le Nain, elle avait perdu Janny de vue. Elle la repéra rapidement. Elle était près d'une chaloupe, et à côté d'elle se tenait une elfe aux cheveux bleus à l'air blasé, une boule de cristal à la main. Leia les rejoignit d'un pas vif, une main sur son sabre.

- ... alors tu me conduis à elle ? Et pis bouge-toi hein, parce que j'ai pas que ça à faire moi ! Si elle veut pas, je continue ma partie de Pégase-Warrior !

"Pégase-Warrior" ? Elle avait embarqué clandestinement dans un bateau pirate et elle jouait à un jeu vidéo ? Et de quel droit parlait-elle sur ce ton à un membre du Blue Pearl ?! Était-elle suicidaire ?

- Ce ne sera pas nécessaire, intervint-elle d'un ton froid. Je suis le Capitaine de ce navire. Et il ne me semble pas t'avoir autorisée à y embarquer.

Elle fut interrompue par un cri.

- Navire en vue ! Salterens à tribord !!

Elle fit volte-face et fit signe à Alîcia, son Maître d'équipage, de s'approcher.

- Tout est prêt ?

La Vampyre acquiesça d'un signe de la tête.

- Va vérifier que les canons sont chargés, et dis à Ehlias de donner l'assaut.

Elle se tourna de nouveau vers l'intruse.

- Je n'ai pas de temps à perdre avec toi. Je m'occuperai de ton cas plus tard, mais ne te crois surtout pas tirée d'affaire. Janny, enferme-là dans la cellule des prisonniers, elle s'entendra sûrement avec notre aimable ami Salterens.

Elle jeta un coup d'oeil à la boule de cristal qui émettait une musique insupportable et affichait "GAME OVER" en clignotant.

- Ah, et confisque-lui son petit joujou. Ensuite, tu rejoindras les autres et tu te prépareras pour l'abordage. Heureusement que tu es là, merci.

Elle souligna ses paroles d'un léger signe de tête à son jeune mousse - qu'elle n'allait d'ailleurs pas tarder à élever au rang de matelot. Puis elle rejoignit Ehlias qui lui laissa la barre pour aller mener l'abordage.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Janny E. De Brina


avatar

Age du personnage : 21 ans

Couleur de magie : Rouge Bordeau
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : Ex-Assassin, aujourd'hui Barman & Voleuse.
Résidence : Un hangar près de Tingapour, et sinon...la rue.
Dans le sac : Un couteau, un couteau suisse, une trousse à maquillage, de l'argent et des provisions. On ne sait jamais quand on devra à nouveau s'enfuir.


MessageSujet: Re: Comment devenir matelot. (Ou surtout comment être un passager clandestin... et pas doué.) [PV Leia & Janny]   Jeu 16 Mai 2013 - 22:00

Je découvre une jeune femme. Elle est scotchée sur sa boule de cristal, sur un stupide jeu vidéo. Et à ce que j'entends dans son intonation agacée et à ces mots, je l'interromps à un moment crucial et pour parler familièrement je la gonfle.
Genre c'est moi qui suis dans le tord et limite si j'ai pas saboté son jeu pour qu'elle perde.

Non mais elle se prend pour qui? Elle s'introduit clandestinement sur un des plus grands navires qui sillonnent les océans, elle se prend la liberté de s'installer confortablement avec ses jeux vidéos et me parle d'un ton si arrogant et si empreint d'insolence, elle élude ma question par un mensonge ironique, que je pourrais la uer immédiatement. Madame veut du thé et des petits cookies aussi?

Je voudrais la tuer. Mon âme s'enflamme et ressens le désir du meurtre. Mais je reste de glace, imperméable jusqu'à ce qu'elle achève de débiter son petit monologue. Je ne dois pas me laisser aller à la colère car j'ai une supérieure, et, de plus, c'est elle qui m'a brisée. Je me suis emportée, certes pas de la même façon, mais cela m'a détruite.

Un visage passe sous mes yeux. Mon coeur se serre. Que devient-il? Jamais je n'aurais dû m'emporter et lui révéler ma nature, ce n'est pas sa faute s'il ne m'a pas reconnue car lors de notre rencontre j'étais différente.
C'est ma faute si je suis en ruines, mais heureusement que j'ai su me reprendre en main et que je me suis rappelé Leia. Sans elle je ne serais plus rien.

Un bruit me fait revenir sur terre. Ou plutôt sur mer. Et me rappelle la situation.
Leia est entrée me demande de confisquer la console de jeux, parler à la fille, puis repartie donner des ordres à tous les matelots. J'accomplis ses ordres en traînant la jeune fille fermement, la laissant se débattre. Ses coups n'étaient rien pour moi. Puis je rejoignis mon capitaine et lui demanda:

-Capitaine, qu'allons faire de la fille? Elle semble avoir un fort caractère..

(Oui Laara désolée de t avoir fait faire quelque chose si ca te gêne je modifierai quand je pourrai)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4785-janny-e-de-brina-fini
Laara

► WORLD.END.ER ◄
avatar

Age du personnage : 93 années de chaos

Familier : Emeraude, tigre vert femelle décédé.
Couleur de magie : Bleu très foncé
Niveau de magie :
  • Très faible
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Fleuriste / plantiste
Résidence : QG = fleurplanterie à Brontagne, mais toujours en vadrouille.
Dans le sac : Mini-gun et ses munitions, un bazooka et ses roquettes, des grenades, une brouette, une hache, la broyette de L'ilne, le sabre de L'ilne, des fumigènes, des explosifs et des couteaux.

Affinités : • Kota : Ah si je pouvais me le refaire, lui !
• Mitsuki : Bah il est passé où ?
• Enorth : Lui aussi je me le referais bien.
• L'ilne : Bon bah... j'l'aimais bien quoi.
• Alvina : Hein ? C'est qui ?
• Kyara : Elle mérite que mon dédain celle-là.
• Alvaro : Je l'ai crevé MOUAHAHAHA.
• Keylo : Aucun souvenir !

MessageSujet: Re: Comment devenir matelot. (Ou surtout comment être un passager clandestin... et pas doué.) [PV Leia & Janny]   Ven 24 Mai 2013 - 20:50

Manuel du touriste
Comment devenir matelot



Owiiiii visitons ! 8D

- Ce ne sera pas nécessaire, me dit une nouvelle venue.

Qui c'est ENCORE ? Je la dévisage. Je tombe aussitôt amoureuse de son chapeau noir avec sa tête de mort blanche dessus. TROP la classe ! Je me mets à zieuter avec insistance sa coiffe en ignorant royalement l'aut' gêneuse de taleur.
D'ailleurs, le motif me fait vachement penser à un truc pirate. Marrant ça, elle s'est fait un délire sur les écumeurs des mers ou quoi ? C'est drôle. Je crois que je vais m'acheter un bandeau avec une tête de mort. C'est vraiment trop énorme comme truc.
Bref. Je me suis légèrement écartée du présent.
Je me demande pourquoi ce n'est pas nécessaire. Ladite reine des océans (ah... l'océan est un royaume maintenant ? j'étais pas au courant moi !) - comme l'avait dit la gêneuse - est malade ?
Ou alors elle est partie.
Ou alors elle s'est fait mangée par un monstre marin.
Ou alors, il y a d'autres choses diverses et variées que j'ai la flemme d'énumérer. J'écoute donc la suite, voulant savoir pourquoi je ne pourrais pas avoir mon combat pokémon.

Je suis le Capitaine de ce navire.

Okeeeee ! Je comprends mieux le chapeau et la non-nécessairité !
C'est cool, la dresseuse que je vais affronter a la classe en plus. Pas autant que moi, certes, mais elle a la classe. Bien plus que la Gêneuse en chef qui me regarde avec un drôle d'air.
J'allais lui dire de prouter un coup lorsque Cap'taine classe rajoute :

Et il ne me semble pas t'avoir autorisée à y embarquer.

Ah oui mais je m'en fous un peu en fait. Le truc c'est que même sans autorisation, je rentre, point.
Je souris ironiquement à Cap'taine classe. Ca sert à rien de me dire ça maintenant, c'est un peu tard, je suis déjà à bord, et en pleine mer en plus.
Ce qui me fait penser que c'est cool que je n'ai pas le mal de mer, ça aurait été dommage que ma croisière soit gachée par des flaques de vomi un peu partout sur le bateau. Quoique, vomir sur la Gêneuse en chef ne me pose pas de problème mais je doute que celle-ci apprécierai (quoique, je m'en fous légèrement beaucoup), ainsi que Cap'taine classe qui ne voudra plus jouer à pokémon avec moi du coup.
Bref, je pris donc un air absolument blasé et ouvrais la bouche pour répondre d'un ton absolument sarcastique et provocant lorsque j'entends un cri qui me fait limite sursauter :

- Navire en vue ! Salterens à tribord !!

Ptin mais vas-y ! Coupe-moi la parole ! J'te dirais rien ! Connasse vas ! Nan mais... Putain quoi ! J'allais dire un truc classe ! Ptin...

- Tout est prêt ?

Cap'taine classe m'ignore royalement et se tourne vers Interrompeuse de première, une vampyre blonde que j'ai envie de taper, juste à voir sa tête provocatrice. On dirait moi avec une couleur de cheveux et d'yeux différente. Enfin... Sans la classe qui va avec bien sûr (même si j'aime bien son chapeau a elle aussi) mais j'avais vraiment l'impression de me voir.
Donc.
Je reviens au présent.
Om et sérénité.
QU'EST-CE QUI EST PREEEET ???
Je veux savoireuh !
Je faillis lui sauter dessus comme une gamine trop curieuse mais Cap'taine classe continue :

Vas vérifier que les canons sont chargés, et dis à Ehlias de donner l'assaut.

Oooooooooh !
Des canons !
Un assaut !
Youhouu !
Ca veut dit quoi ça ?
Que c'est un bateau avec des canons et qu'il va y avoir une bataille !
Donc, un bateau avec des canons, une bataille, un chapeau-tête-de-mort et un Capitaine roi des mers c'est... DES PIRATEUH !
Je suis sur un bateau pirate ! La classe intersidérale !
Et en plus, je vais jouer à pokémon avec leur capitaine ! Trop cooooool !
Je prends de l'élan pour sauter au cou de Cap'taine classe mais je suis ENCORE arrêtée lorsqu'elle prend la parole.
Nan mais je vais la rebaptiser Cap'taine Interrompeuse à force ! Qu'est-ce qu'ils ont tous sur ce rafiot à vous arrêter dans vos trucs hein ?

- Je n'ai pas de temps à perdre avec toi.

Mais je t'emmerdeuh ! Moi je veux me battre et jouer avec toi ! Je m'en fous que t'ai pas de temps à perdre !

Je m'occuperai de ton cas plus tard,

Non, pas "plus tard" mais "plus tôt". Tu te trompes dans les mots enfin !

mais ne te crois surtout pas tirée d'affaire.

Tirée d'affaire de quoi ? Mais enfin, c'est toi qui te barres là, c'est pas moi !

Janny, enferme-là dans la cellule des prisonniers,

Ah, donc la Gêneuse en chef s'appelle Janny. Ben pour moi, ce sera Gêneuse, point.

elle s'entendra sûrement avec notre aimable ami Salterens.

Mais oui c'est ça. Et les pégases sont bleus à points roses. Vas crever, je veux pas aller voir les chatons, je veux faire un duel avec toi, nuance.
Elle zieute ma boule de crystal et je suis son regard. Oh my god, Game Over. Super. Toute occupée à regarder le monde extérieur, j'en ai oublié de faire pause ! Pourtant j'étais sûre de la voir fait ! Peut-être que j'ai appuyé sur start sans faire exprès.
Je suis bien deg et m'apprête à baffer Gêneuse. Soudain, je me souviens que je suis interrompue à chaque fois et attends que Cap'taine Interrompeuse dise ce qu'elle a à dire.

Confisque-lui son petit joujou. Ensuite, tu rejoindras les autres et tu te prépareras pour l'abordage. Heureusement que tu es là, merci.

ARGHHHHH !! C'EST CA OUAIS QU ELLE ESSAYE JUSTE POUR VOIR ! JE SUIS PRETE A DEFENDRE MON JEU AU PERIL DE MA V...
Hem non. Mais au péril d'une longue baston.
Surtout que Gêneuse semble avoir l'air pas mal expérimentée. Non pas qu'elle le montre, juste que je le sens. Sa démarche de prédateur, sa force lorsqu'elle m'attrape le bras, son stoïcisme face aux petits coups que je lui donne pour l'embêter...
Je réfléchis en même temps aux paroles de Cap'taine Interrompeuse.
Va y'avoir un abordage.
Un vrai truc pirate.
Je VEUX y assister.
Mieux : je VEUX y participer.
C'est pas en tenant compagnie à un matou que je vais pouvoir dégainer et massacrer tout ce qui bouge.
Je soupire. J'aime pas me débattre, ça le fait pas. C'est pas classe. Ca fait un peu "Argh je veux pas mourir, je flippe !". Surtout que je sais que c'est parfaitement inutile.
Je suis donc sagement ma guide en regardant autour de moi d'un air curieux-blasé. Je salue un elfe-triton de la main. Il me répond par un clin d’œil.
Ce navire est vraiment stylé. Il est organisé et tout, le drapeau est pas mal...
J'aime bien.
J'arrive bientôt face à la cellule des prisonniers. Je dévisage d'un air mauvais le salterens qui me rend mon regard.
J'entends le cliquetis de la porte qu'on ferme et de la clé qui tourne dans la serrure.
Le truc c'est qu'en rentrant, j'ai mis un... un bidule sur le verrou qui fait qu'il n'est pas fermé. Pratique ce machin. J'avais jamais été enfermée jusque là donc je m'en étais jamais servi.
Je fais un signe de tête à Gêneuse et me tourne vers le matou en grimaçant.
Je lui jette un regard de pur défi mais il ne daigne même pas bouger le petit doigt pour répondre à la provocation.
Connard.
J'entends des bruits, des gens qui courent, des cris.
Je m'assois, attendant le bon moment.
Ca sert à rien de sortir maintenant. Si je me fais choper, ça va pas le faire.
Je crache en direction de Poilu et utilise mes sens au maximum, autant l'ouïe que l'odorat. Je finis par en avoir marre et sors ma console de jeu. J'ai donné ma boule de crystal de bonne grâce à Gêneuse tout à l'heure, n'aillant pas envie de m'éterniser sur cette question finalement.
Je commence donc à jouer à mario bros (encore un jeu terrien !) en ignorant royalement Poilu. Au bout d'un long moment et quelques niveaux (gagnés du premier coup je précise, en tant que geek, j'assume le fait de tous les réussir) je décide d'aller voir ce qu'il se passe dehors.
Je me lève donc tranquillement, et me dirige vers la poignée de la cage sous l'oeil sarcastique de Poilu.
Et hop ! j'ouvre la porte de la cage tranquillement et récupère mon outil magique pour bloquer le verrou.
Faut dire que Gêneuse a pas vraiment vérifié si c'était bien fermé, une petite erreur de sa part. Bon, je l'en remercie parce que sinon, je serrais restée enfermée avec Poilu toute la journée, ce qui n'est pas une joyeuse perspective tout de même.
Je sors avec nonchalance, m'étirant un peu. Je me dirige vers le pont. Le truc c'est que... Ben c'est ce moment là que choisi Cap'taine Interrompeuse (fidèle à son rôle en plus) pour venir interrompre ma tranquille évasion.
Mince alors, je suis repéré ! Shit, il va falloir courir et tout...
Nan, c'est bien mal me connaitre ! Je me contente d'un bâillement et d'un petit reproche :

-Dis... C'est pas tout ça de donner des ordres, mais 'faut vérifier s'ils sont bien faits quand même. Sortir était facile hein. Bon on se le fait ce duel pokémon ou pas Cap'taine Interrompeuse ? Pasque bon, on a pas toute la nuit non plus ! Au cas où elle n'aurait pas le temps à cause de l'abordage imminent je rajoute : Ah oui sorry, c'est vrai que t'as un assaut à faire sur un rafiot salterens, j'avais oublié. Euh... On peut peut-être attendre si tu veux. Mais... Steuplai, j'peux y participer ? Rester enfermée avec Poilu et ma console pendant que tout le monde s'amuse à étriper les autres, c'est pas marrant ! Laisse-moi jouer aussi-euh !

Je lui fais les yeux du chat potté, une légende. Mais ouiiiiii, le chat qui a trop la classe avec ses bottes et tout !
Ben là c'est pareil mais version elfe-bleue.
@Eques sur Never-utopia.





Les cadeauuuuux ! ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4933-laara-paix-et-amour http://tara-duncan.actifforum.com/t2431-laara-s-akil-presentation
Leia D'al Angelo


avatar

Age du personnage : 24 ans

Niveau de magie :
  • Très faible
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : Louve de Spanivia
Résidence : Une villa côtière rénovée à Spanivia
Dans le sac : des gros billets, des armes, du maquillage, un masque (loup)

Affinités : Rhona et Korath, associés

MessageSujet: Re: Comment devenir matelot. (Ou surtout comment être un passager clandestin... et pas doué.) [PV Leia & Janny]   Dim 26 Mai 2013 - 19:15

A l'abordaaage !
... T'es encore là, toi ?


Le Blue Pearl, surmonté d'un drapeau de navire marchand, s'approche tranquillement de sa cible pour ne pas inquiéter cette dernière. Alicîa, comme à son habitude, joue la jeune femme en croisière et agite la main d'un air innocent. Le navire pirate a pris l'apparence d'un équipage honnête et sans danger. Lorsque les deux deux vaisseaux ne sont plus qu'à quelques mètre de distance, l'un des marins adverses s'approche pour demander ce qu'il se passe. Il comprend trop tard. Le drapeau marchand pacifique est remplacé par un pavillon noir marqué des insignes du Blue Pearl, la jeune femme innocente brandit un sabre et des marins armés jusqu'aux dents surgissent de nulle part, des grappins sont lancés et s'enfoncent dans les planches du pont : les pirates sont prêts à attaquer.

- À L'ABORDAAAGE !!!, hurle Leia pour donner le signal.

Aussitôt, les marins passe d'un navire à un autre avec des hurlements de défi et leurs armes brandies. Pris par surprise, les assaillis mettent du temps à réagir. Nombreux sont ceux qui sont tués avant d'avoir pu esquisser un mouvement. Puis le combat commence, et bientôt on entend plus que des cris et le bruit du métal des armes qui s'entrechoquent.
Leia, après avoir vérifié que tout le monde est à son poste du côté des canonniers et que Bjorn arrive à tout gérer, s'apprête à rejoindre son équipage, le sabre à la main, lorsqu'elle croit apercevoir un éclair bleu du côté de la cellule des prisonniers. Non, ça ne pouvait tout de même pas être... Elle s'approche et tombe sur la clandestine, qui s'avance vers elle avec nonchalance, ayant l'air à peine contrarié d'avoir été repérée.

- Dis... C'est pas tout ça de donner des ordres, mais 'faut vérifier s'ils sont bien faits quand même. Sortir était facile hein. Bon on se le fait ce duel pokémon ou pas Cap'taine Interrompeuse ? Pasque bon, on a pas toute la nuit non plus.

Leia se force à respirer lentement. Ne pas s'énerver. Cette fille était une déséquilibrée profonde, elle allait tranquillement la renvoyer dans sa cellule, et...

- Ah oui sorry, c'est vrai que t'as un assaut à faire sur un rafiot salterens, j'avais oublié.

En effet, oui, il est même en train de se dérouler en cet instant et en tant que Capitaine, Leia est censée être déjà sur le pont adverse.

- Euh... On peut peut-être attendre si tu veux. Mais... Steuplai, j'peux y participer ? Rester enfermée avec Poilu et ma console pendant que tout le monde s'amuse à étriper les autres, c'est pas marrant ! Laisse-moi jouer aussi-euh !

J... Jouer ? Elle parlait de l'abordage ? Elle voulait se battre ?
C'est alors que Leia entendit le signal d'Ehlias. Le Capitaine adverse était entré en jeu, elle devait y aller. Agacée, elle jaugea l'Elfe de haut en bas. Elle n'avait pas le temps de la remettre sous verrou, elle n'avait pas vraiment le choix.

- Fais ce que tu veux. Mais ne traîne pas dans nos pattes. Je te préviens que si tu me causes le moindre petit problème, tu risques de ne pas revoir les Soleils avant longtemps, j'espère avoir été claire.

Sans plus s'attarder, elle rejoignit son équipage et tenta de localiser le Capitaine Salterens.

@Eques sur Never-utopia.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Janny E. De Brina


avatar

Age du personnage : 21 ans

Couleur de magie : Rouge Bordeau
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : Ex-Assassin, aujourd'hui Barman & Voleuse.
Résidence : Un hangar près de Tingapour, et sinon...la rue.
Dans le sac : Un couteau, un couteau suisse, une trousse à maquillage, de l'argent et des provisions. On ne sait jamais quand on devra à nouveau s'enfuir.


MessageSujet: Re: Comment devenir matelot. (Ou surtout comment être un passager clandestin... et pas doué.) [PV Leia & Janny]   Ven 18 Oct 2013 - 22:35


L'effervescence régnait sur le Blue Pearl. Nous nous préparions à une bataille. Et intérieurement, je me réjouissais. Que dis-je, j'étais aussi excitée qu'une gosse qui déballe ses cadeaux de Noël! Ou d'anniversaire qu'importe. Au final c'est la même chose. Et puis, faut m'excuser, je n'en ai jamais vraiment eu des cadeaux. Mais bref c'est une autre histoire.

Qui dit bataille dit sanglant. Qui dit sanglant dit génial. Le paradis pour une demie vampire. Je ne suis jamais aussi heureuse que lorsque je me bats. Cela intrigue les psychothérapeutes, les pédagogues et autres prétendus scientifiques de l'esprit, mais je m'en fiche. Voir les gens souffrir me fait aller mieux.
Et c'est limite si je ne me retiens pas d'attaquer tous les marins adverses. C'était un navire marchand, donc de la tenue. Je trépignais d'impatience. J'avais presque envie de faire une moue suppliante "Steuplaaiiiiiiit j'peux les torturer? Steuplait steuplait je t'en suppliiiiie "

Quant à l'autre là, la prisonnière. J'ai pas pris la peine de fermer sa geôle à verrou. Parce que de toute façon, chiante comme elle est, elle aurait trouvé un moyen de l'ouvrir. J'ai le sentiment qu'elle veut se battre. Alors autant l'envoyer à l'échafaud non?
Mes soupçons se retrouvèrent confirmés quand je la vis en train d'implorer Le Capitaine de la laisser participer. Ma supérieure paraissait si agacée qu'elle lui lança une phrase, qui dût satisfaire la fille puisqu'elle arborait dorénavant une moue ravie. Bon je vais pas lui en vouloir, les combats c'est magnifique.

Je me tenais en retrait, observant les membres. J'hésitais à rejoindre l'équipage. Y étais je autorisée? Oui depuis que je suis sous le commandement d'une femme dont je reconnais l'autorité, j'obéis à des règles. Qui l'eut cru? La grande tueuse indépendantiste qui se soumet à des ordres et des règlements? Je pense que même Net' ne l'a jamais envisagé.

Je m'approchais du capitaine et lui proposais mon aide. Si elle n'en voulait pas, on passera à la phase s'il vous plaiiit je peux en tuer quelques uns?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4785-janny-e-de-brina-fini
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Comment devenir matelot. (Ou surtout comment être un passager clandestin... et pas doué.) [PV Leia & Janny]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Comment devenir matelot. (Ou surtout comment être un passager clandestin... et pas doué.) [PV Leia & Janny]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment devenir matelot. (Ou surtout comment être un passager clandestin... et pas doué.) [PV Leia & Janny]
» [vidéovocale] Comment devenir admin ?
» Comment devenir un elfe???
» "Comment devenir une Légende" par Deag Jörgan
» Comment devenir une Ombre...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tara Duncan : Le Forum RPG :: Autremonde :: Le LancovitLe Lancovit-
Sauter vers: