AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion
« ALLEZ RP BANDE DE PIGNOUFS »
- Kokko
Bienvenue, Arya. Amuse-toi bien parmi nous !
Vous avez très envie d'un nouveau personnage, mais vous séchez sur sa présentation ?
Et si vous alliez voir du côté des personnages prédéfinis ?
N'oubliez pas de voter pour le forum toutes les deux heures :)
N'hésitez pas à poster dans les carnets de bord des autres si vous manquez de liens !

Tara Duncan : Le Forum RPG :: Autremonde :: OmoisOmois :: TingapourPartagez | 
 

 Oui patron 8D [PV : Alex et Lisa ♥] [RP fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
August W. Season

I feel the daring of music ♫

avatar

Age du personnage : 27 ans

Familier : Aucun
Couleur de magie : Pas de magie
Niveau de magie :
  • Inexistant
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Jardinier des O'Nyme
Résidence : Un appartement près de Sheffield
Dans le sac : Des râteaux à la pelle.

Affinités : Alexandre N. O'Nyme => patron

Ayla et Albane O'Nyme => filles du patron

Lisa => Je t'aime, mais... Chut è_é

Lucie Rubis Scarlett => Et paf, une baffe 8D

MessageSujet: Oui patron 8D [PV : Alex et Lisa ♥] [RP fini]   Dim 10 Mar 2013 - 18:47
















Quand on voyage et qu'on fait des rencontres... inattendues

Ça y est. Je lui ai demandé. Je n'avais pas osé durant toutes ses années, de peur que cela lui ravive de mauvais souvenirs. Je ne voulais pas que la joie dans laquelle elle vivait soit envahie par les idées noires. La mort de notre père, entre autres. De qui je parle ? De May, bien sûr. De ma soeur. Celle pour qui j'ai travaillé dur pour réussir à la faire vivre convenablement. Celle pour qui j'ai tout donné. Pendant des années. J'ai fini par réussir. Et aujourd'hui je lui ai demandé. Si elle voulait bien m'accompagner sur AutreMonde.

Cela faisait plusieurs mois que cela me perturbait. Je voulais aller sur AutreMonde. Juste pour découvrir la planète où était né mon père. Pas pour faire quelque chose de spécial, non. Juste pour savoir. Pour ne pas rester éternellement dans l'inconnu. Et j'espérais, secrètement, peut-être, y croiser une certaine personne... Non, c'est ridicule. AutreMonde est une fois et demi plus grande que la terre et compte des millions d'habitants, il y avait une chance sur des millions que je le croise. D'autant que je n'étais même pas sur qu'il soit là-bas. Mais malgré tout, le doute restait.

Je lui avait demandé, donc. Je m'étais attendue à ce qu'elle soit surprise. Elle ne l'était pas du tout. Elle avait même l'air d'avoir préparé ce moment. AutreMonde n'était pas quelque chose d'anodin pour notre petite famille. C'est à cause de cette planète que nos parents se sont quittés. C'est également à cause de cette planète que papa est mort. Malgré tous ces mauvais souvenirs, je voulais connaitre mes origines.

May a accepté, donc. Mais j'avais un problème : je ne pouvais pas demander de congés à mon patron car il avait disparu sans laisser de traces. Je savais qu'il vivait, car mon salaire était viré tous les mois. Mais je ne le voyais plus, et même Ayla, qui était assez bavarde, refusait de me dire où il était.
Ce fut donc en séchant le travail que je partis. J'avais demandé à la femme de mon patron, elle m'avait dit qu'il reviendrait. Mais je ne voulais pas attendre. Je voulais partir maintenant. Et tant pis pour le reste.

Ce n'était pas dans mon habitude de délaisser ainsi mes obligations, mais il me semblait que c'était quelque chose que je devais faire. Et je n'avais pas envie de le faire dans trois mois. Maintenant.

C'était simple pour y aller : il suffisait de faire une petite valise (je ne comptais pas rester très longtemps) et de passer à la Porte de Transfert de Shittle. Ce n'est pas compliqué. Ensuite on prononce notre destination, et on arrive. Ça parait simple, comme ça, quand elle me l'a expliqué, mais j'avoue que je n'étais pas tranquille lorsque je faisais la queue pour le transfert. Je regardais les gens partir dans une intense lumière blanche, comme désintégrés. Et si nous n’atterrissions pas au bon endroit ? Et si là-bas, AutreMonde avait été envahi et nous étions coincés là-bas ? Et si la Porte était piégée ?.. Je me posais tellement de questions que j'eus peur de ne pas apprécier le voyage à sa juste valeur et j'essayais d'oublier mes craintes. J'avais eu les mêmes quand j'ai pris l'avion pour la première fois, et tout s'est bien passé. "Oui, mais là, tu changes de planète, ce n'est pas rien". Stop ma conscience ! Déjà que je devais supporter les commentaires des autres passagers... Il me semble avoir vu des vampyrs ! Sisi ! Bien que je sache que les vampyrs (normaux, s'entend) ne boivent pas le sang des hommes, je n'ai pu m'empêcher de frissonner.

Quand est venu notre tour, mon coeur a fait un bond dans ma poitrine. Le gérant de la Porte a fait comme pour les autres : il nous a fait signe d'avancer, et a placé le sceptre sur la tapisserie. Lorsque la lumière nous a entouré, j'ai été pris d'un puissant haut-le-coeur et je me suis retrouvée dans une salle semblable. J'avais l'impression de n'avoir pas bougé. Mais je vis aux gardes à quatre bras (si, je vous jure, ils avaient vraiment quatre bras) que j'étais arrivé.

Nous avons avancé un peu dans le Palais de Tingapour. J'ai vu des choses pour le moins étranges. Des félins blancs à 6 pattes, des gens qui passaient à travers les murs, des gens qui volaient... Nous étions sur AutreMonde !

Nous passâmes au bureau de la gouvernante qui nous créa nos "accréditations", puis nous sortîmes nous promener dans AutreMonde...

Tout était différent de la terre : les couleurs, les aliments sur les étals des marchands, la taille des choses aussi. On pouvait voir des palais se transformer en misérables masures, les routes n'étaient pas par terre mais dans le ciel, l'air était plus pur aussi. Des marchands tentaient sans cesse de nous accoster pour nous vendre des cuirs, des armes, des boucliers... Il y avait aussi des animaux très étranges, comme ces grosses peluches roses dont May m'apprit que c'étaient de redoutables prédateurs. Ils n'avaient pas l'air redoutables mais je préférais ne pas m'y risquer.

May me fit entrer dans un bar à l'air sympa. J'avais un peu peur du gout que les boissons de cette planète pourraient avoir. Etant donné que je n'y connaissais rien, je laissais faire May qui commanda des "Tzinpaf". Les boissons arrivèrent un peu plus tard. Je la savourais. C'était vraiment délicieux.

Je regardai un peu autour de moi. J'aperçus une fille assise un peu à l'écart des autres tables. Elle était seule et sirotait une boisson fruitée. Je la regardais de plus près. Elle avait la peau d'une pâleur incroyable, et ses cheveux d'ébène contrastait avec celle-ci. Elle était très jolie. Je lui jetais des regards en coin. Décidément, cette planète regorgeait de richesses !






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loup


avatar

Niveau de magie :
  • Elevé
Niveau de combat :
  • Faible


Affinités :
Acte de Naissance:
 


MessageSujet: Re: Oui patron 8D [PV : Alex et Lisa ♥] [RP fini]   Dim 7 Avr 2013 - 10:55

    Alexandre Nathanaël O’Nyme
    Plain White T’s – Welcome To Mystery


    Je sortis en douce de la villa. Le vent frais caressa mon visage. L’aube pointait, amenant un étrange dégradé de rose, mauve, orange, jaune et bleu. Absolument magnifique. Le cœur serré, je pensais à Dréa et aux filles. Maintenant, j’étais certain de ne pas l’aimer. Enfin, pas totalement. L’amour, le vrai, se ressent dans chaque fibre de notre corps. C’est un véritable coup de foudre, ça tombe sans prévenir. Or, j’avais appris à connaître Andréa, à l’aimer. C’était certes de l’amour, mais pas celui que je cherchais. Quant aux filles… J’étais content de leur avoir donné la vie mais bon sang ce qu’elles me manquaient ! Même les lettres ne suffisaient plus. Chère petite Alba… Et Ayla pensait aussi à moi, sans aucun doute. Mais elle était encore toute jeune, elle ne saisissait pas le concept de la vie. Encore plongée dans un conte de fées, régulièrement parasité par la réalité.

    J’essuyais une larme qui n’aurait jamais dû couler et sortit une clope. Je l’allumais machinalement et bientôt, une nouvelle teinte s’ajouta au ciel. Une teinte artificielle, sans réelle beauté, mais dotée d’un mouvement perpétuel, gracieux, envoûtant. Fumée de papier, fumée de ciel, fumée sans rêve. Un peu de poésie dans ce monde sans âme. Un peu de douceur dans cette violence. Un peu de couleur dans cette noirceur. Des notes s’échappent, la mélodie dérape. La chanson s’évanouit dans la brise, emportée par les embruns de l’amour. La paix murmure à l’oreille de l’amitié, les chemins mènent tous à l’Arche, la vie n’a plus de sens, le noir est blanc, la guerre est paix, la justice est impuissante et le danger est omniprésent.

    Titubant, je rentre dans la villa, pousse la porte de ma chambre et tombe tout habillé dans mon lit. Je m’endors d’une traite. Mes rêves sont un peu spéciaux ces temps-ci. Récemment, j’ai rêvé que je chevauchais une brosse à chiottes en forme de grenouille violée par un tapis volant au pays d'Aladdin dans une ampoule de sapin parfumé au clown. Voyez l’étrangeté de mon imagination. J’ai donc dormi pendant une demi-journée en rêvant de Cookie Monster cherchant des boules quies dans un sarcophage de la Rome antique, tout en étant dessiné par un chamois bigleux à la recherche d’un éléphant rose du Taj Mahal. Bref, je crois que je vais consulter. Une fois debout, je marchais tranquillement jusqu’à la salle de bains, me déshabillait, me douchait, pris les vêtements posés sur l’évier – merci Toby – et sortit pour aller dans la cuisine. Martha refusant de me faire à manger – « Ce n’est pas l’heure Monsieur, allez marcher, ça vous fera du bien. Et emmenez la sale bête avec vous ! » - et étant à cours de cookies – argh -, je décidai de suivre son conseil, prit Fox avec moi et sortit me promener dans Tingapour.

    J’arrivais à un bar sympathique, m’installai en terrasse, commandai un Tzinpaf – la Breubière le matin, ça tue – et étendit tranquillement mes jambes. J’aperçus non loin une jolie petite brunette aux yeux bleus marron, peau pâle, l’air gracieuse. Je sirotais ma boisson – à la paille hein – en l’observant discrètement. Elle avait des muscles finement dessinés, l’air aux aguets. Voleuse Patentée. Ou apprentie en tout cas. Soudain, Fox leva le museau, reniflant l’air, puis grogna. Je tournais doucement la tête vers ceux qui l’avaient dérangé et me figeait. Non loin, un couple. Une jeune fille ressemblant étrangement à la Voleuse mais avec une peau plus mate. Et avec elle… Non. Impossible. Il est censé être sur Terre avec les filles. Il est censé ne rien savoir d’AutreMonde. Je me levais d’un bond, pris mon Tzinpaf avec moi et marchai d’un pas raide vers leur table. Je posais violemment la boisson sur la table et fixai l’intrus d’un air furieux.

    - BORDEL AUGUST QU’EST-CE QUE TU FOUS ICI ? ET LES FILLES ? T’AS PENSÉ AUX FILLES ? ELLES VONT SE CASSER LA GUEULE DANS L’HERBE PARCE QUE TU T’ES BARRÉ ! ET QUI C’EST QUI VA LES PROTÉGER PUTAIN ? ET D’ABORD D’OU TU CONNAIS AUTREMONDE ? SURTOUT RÉPONDS PAS HEIN.

    Je pris une grande inspiration sifflante, histoire de le laisser parler. Fox grimpa sur la table et lécha les gouttes de Tzinpaf qui dégoulinaient de la bouteille fendue, que je tenais fermement dans ma main. Dans un souffle, je la relâchai délicatement. Bieeeen. Calme.

    - Oh, au fait, tu as des cookies ?
    code by biscotte


[Ahem. Navrée du retard. C'est assez la honte ou... ?]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Lisa Grey

Voleuse Patentée // Gaffeuse Professionnelle
avatar

Age du personnage : 24

Familier : Blanche, ma louve
Couleur de magie : Bleue
Niveau de magie :
  • Faible
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Voleuse Patentée au service d'Omois
Résidence : Un petit cottage à Tingapour
Dans le sac : Deux couteaux, un crochet, un tournevis, une corde et un grapin, deux mousquetons, une aiguille, une paire de gants, une lampe torche, un tube de colle, une paire de ciseaux, un stylo, une pomme, une bouteille d'eau, une boule de cristal, le dernier album des Drive Shaft, quelques crédits-muts, un stick à lèvres, une peluche canard, deux paquets de mouchoirs, un trousseau de clés.

Affinités : Keykey est mon âme soeur. #Keysaforever

MessageSujet: Re: Oui patron 8D [PV : Alex et Lisa ♥] [RP fini]   Sam 27 Avr 2013 - 20:31

Assise à la terrasse d'un café, Lisa sirotait tranquillement son jus de miam. C'était une plutôt belle journée et elle aurait trouvé dommage de rester enfermée à l'intérieur. Et comme elle n'avait aucune mission importante aujourd'hui, elle avait décidé de sortir un peu en ville. Seule, sans sa louve, celle-ci étant bien trop flemmarde pour juste soulever un peu son popotin du canapé. Bref. Après s'être baladée un peu et en avoir profité pour s'acheter quelques fringues, Lisa avait repéré ce petit bar et avait commandé sa boisson. Elle avait hésité d'ailleurs à prendre du Tzinpaf, mais elle s'était finalement dit qu'en ce moment elle n'arrêtait pas d'en boire et qu'il était temps de changer un peu.

Elle était toujours en train de boire quand un homme qui devait avoir dépassé la vingtaine depuis quelques ans s'installa à la table juste à côté d'elle. Il y avait une jeune femme avec lui, sans doute un peu plus jeune, mais Lisa fit à peine attention à elle. Elle avait les yeux posés sur l'homme. Il avait un certain charme... Bon, ok, il était même plutôt très sexy, et la Voleuse ne put s'empêcher de continuer à le dévisager. Jusqu'à ce qu'il tourne la tête vers elle. Oups. Surtout, faire comme si elle ne le regardait pas. Elle détourna vivement le regard pour porter toute son attention sur le verre qu'elle tenait dans ses mains.

Elle sentit cependant qu'il continuait à la regarder. Non mais, il est en train de me mater ou je rêve ?? Lisa se risqua à tourner de nouveau la tête vers lui. Non, elle ne rêvait pas, il la regardait avec insistance. Quoi ? Elle avait oublié de se coiffer ou un truc du genre ? Un peu gênée, elle passa la main dans ses cheveux, au cas où, pour les remettre en place. Puis elle fit un petit sourire à l'homme et se remit à siroter sa boisson. Elle ne sut se retenir cependant de lui jeter des regards en coin par moments. Mon Dieu, qu'il était beau. Elle se prit à penser à Lenwë. Que dirait-il s'il la voyait fantasmer sur un mec comme ça ? Roh et puis, peu importe, de toute façon, il n'était pas là. Héhé.

Quelques minutes plus tard, un autre homme, cette fois-ci bien plus âgé, arriva d'un pas rapide et déterminé vers la table où s'était installé le beaugosse, l'air très furieux. Il posa sa boisson avec tellement de violence que quelques gouttes sautèrent par dessus le verre. Puis il cria avec une telle voix que tout le quartier dû l'entendre. Oulah. Il n'était pas content. Lisa ne comprit pas tout l'histoire, mais il avait l'air d'en vouloir énormément au jeune homme. Il s'arrêta enfin de hurler et prit une grande inspiration, sans doute histoire de se calmer un peu. Puis il termina en lui demanda tranquillement s'il avait des... des quoi, en fait ? Des cookies ? C'était quoi ça ? Un animal ? Une marque de vêtement ?

Enfin bref. Toujours est-il que c'était épique. Enorme. Oh mon Dieu. La honte. Passé l'instant de choc, Lisa explosa de rire sans savoir comment s'arrêter. Son beau brun devait être extrêmement embarrassé maintenant. Le pauvre. Surtout si elle continuait à rire comme ça. Mais c'était juste trop énorme. Elle tenta de se calmer, mais c'était peine perdue. Elle enfouit sa tête entre ses mains et respira longuement. Quand enfin, elle réussit à être à peu près calme, elle se tourna vers les deux hommes et la fille et s'excusa :

« Pardon, désolée, c'était plus fort que moi. »

Elle n'arriva cependant pas à effacer le grand sourire hilare qu'elle affichait. Elle essuya ses larmes de rire à l'aide de son pouce et continua d'inspirer et expirer longuement. Ça y est, ça va mieux. Ouf. Elle n'avait pas vraiment l'intention de passer pour une folle. Surtout pas devant un type comme ça. Avec ses si beaux yeux ! Ouais, bref. La Voleuse finit son verre et le reposa sur la table. Elle se leva alors et rentra à l'intérieur, se dirigeant vers le comptoir. Tandis qu'elle sortait son argent de sa poche, elle se reprit à penser à ce bel inconnu. Dommage qu'elle n'ait pas eu l'occasion de le voir plus longtemps. Enfin bref. Elle en verra d'autres.

Elle posa quelques crédits-muts sur le comptoir et se retourna, les yeux rivés sur son porte-monnaie, qu'elle était en train de refermer.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4022-lisa-grey http://tara-duncan.actifforum.com/t4620-lisa-grey-2-0
August W. Season

I feel the daring of music ♫

avatar

Age du personnage : 27 ans

Familier : Aucun
Couleur de magie : Pas de magie
Niveau de magie :
  • Inexistant
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Jardinier des O'Nyme
Résidence : Un appartement près de Sheffield
Dans le sac : Des râteaux à la pelle.

Affinités : Alexandre N. O'Nyme => patron

Ayla et Albane O'Nyme => filles du patron

Lisa => Je t'aime, mais... Chut è_é

Lucie Rubis Scarlett => Et paf, une baffe 8D

MessageSujet: Re: Oui patron 8D [PV : Alex et Lisa ♥] [RP fini]   Sam 4 Mai 2013 - 23:41
















Cherche pas, c'est moi l'plus fort.


- Je ne vois pas de quoi vous parlez. On se connaît ?

Une fois de plus, ma mythomanie avait repris le dessus. Oui, je connaissais cet homme. Malheureusement, étais-je tenté de dire dans ce moment-là. Je m'étais pris la honte de ma vie, et en plus tout était raté avec la jolie brune. Je la voyais d'ailleurs qui rigolait comme une grosse tarée, ce qu'elle était certainement. Oui, elle avait l'air d'une guerrière complètement frappée. Une guerrière, ou une sportive, vu les fins muscles qui jouaient sous sa peau pâle. Une fille parfaitement à mon goût. Mais l'affaire venait d'être bouclée avec l'arrivée -extrêmement incongrue- de Monsieur Alexandre Nathanaël O'Nyme, sur lequel mes soupçons se révélaient être bien plus que des soupçons. De toutes façon, elle était un peu jeune. 18, 19 ans, certainement.
J'en avait dragué, des filles, dans ma vie. De toutes façons, avec le physique que j'ai, ce n'est pas vraiment un problème. Mais je dois avouer que celle-ci avait quelque chose de plus que les autres. Peut-être son côté « AutreMondien ». J'aimais bien cette idée de magnifique guerrière farouche. Pourtant, il y en avait des dizaines de belles AutreMondiennes, guerrières, dans cette salle. Et c'était sur le visage de cette jeune brunette que mon regard s'était posé. Pourquoi, je n'en savais rien. Mais l'amour était parfois bien mystérieux.

Que sais-je de l'amour ? Il ne m'est jamais arrivé quoi que ce soit de concret en la matière. Si j'ai aimé des filles, c'était juste « pour le fun », et ce n'étaient que des aventures d'un soir. Jamais plus. Peut-être qu'en 25 ans d'existence, il aurait dû se passer quelque chose. Peut-être que j'étais un gros paumé. Peut-être. Peut-être, mais ce n'était pas avec des « peut-être » que j'allais résoudre mes problèmes du moment. Qui allaient s'avérer être autre chose que des problèmes d'amour.

Alexandre allait forcément finir par se rendre compte que j'étais bien celui qu'il prétendait, et ce n'était sûrement pas moi qui allait le contredire. A ce moment-là, qu'allais-je lui répondre ? Allais-je encore le contredire ? Ou lui dire la vérité ? Lui raconter ma vie ? Je pouvais sentir le malaise de May, à côté de moi. Elle n'avait jamais rencontré mon patron et l'image qu'elle allait en garder était sûrement celle d'un mec sadique qui aimait bien foutre la honte à ses employés. Pas super, surtout que l'image que j'avais, moi, conservée d'Alexandre n'était pas vraiment ce genre de choses. Plutôt un homme sympa qui adorait ses filles. Au pire, moi tant que j'ai mon salaire, ça me va. Non, je blague. Si je devais changer de travail, j'avoue qu'Albane et Ayla me manqueraient beaucoup. J'adore les enfants, et je n'ai jamais eu la chance d'en avoir. Pas encore. J'ai le temps, me disais-je.
Cela me fit, une fois de plus, repenser à la jolie brune de tout à l'heure. Je tournais la tête vers sa table, et vis qu'elle s'apprêtait à partir. Je ne savais pas si je devais m'en montrer heureux ou déçu. Heureux de voir partir celle qui creusait en moi ce trouble étrange ? Ou déçu de voir partir celle qui provoquait ce trouble qui, tout étrange qu'il soit, était très agréable ? Je ne le savais pas, toujours est-il qu'elle était toujours en train de pouffer comme la tarée qu'elle était, et qu'elle fit un détour par notre table pour nous dire quelque chose chose que je voulais tout, sauf entendre. Et qu'elle n'avait pas franchement besoin de me dire, car, vous saviez quoi ? Je m'en doutais un peu.

-Pardon, désolée, c'est plus fort que moi.

-Merci, mademoiselle, de me rappeler qu'il y a quelques instants, une certaine personne m'a fait subir une humiliation que je n'étais pas certain de vouloir connaître, lui rétorquais-je avec un regard noir à Alexandre.

Ça, c'est ce que je voulais lui dire. Mais que je ne lui ai pas dit, connaissant le caractère de nombreuses filles de ma connaissance, qui n'avaient pas vraiment le sens de l'humour. Et puis de toutes façons, ce que je voulais lui dire n'avait absolument rien de drôle. Et le regard noir à mon patron n'était pas tellement appréciable, non plus. Je préférais donc me taire. J'avais bien dit que ça me sauverais, un jour.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loup


avatar

Niveau de magie :
  • Elevé
Niveau de combat :
  • Faible


Affinités :
Acte de Naissance:
 


MessageSujet: Re: Oui patron 8D [PV : Alex et Lisa ♥] [RP fini]   Jeu 13 Juin 2013 - 2:00

    Alexandre Nathanaël O’Nyme
    Robin Thicke feat. T.I. & Pharrell - Blurred Line

    Éclat de rire. Il tourna la tête pour en repérer l’origine. La jeune Voleuse riait à n’en plus pouvoir, cherchant en vain à s’arrêter. Sa joie de vivre contagieuse lui tire un fin sourire. Bon. Il n’y était pas allé de main morte. Les gens alentours étaient partagés entre l’incrédulité et l’hilarité. Il s’inclina face à eux, tel un acteur remerciant son public. Non loin, la fille avait caché son visage dans ses mains et respirait profondément. Après s’être calmée, elle se tourna vers eux et s’excusa platement. Néanmoins, un grand sourire lui barrait le visage. Elle essuya machinalement ses larmes du bout de son pouce et continua à tenter de respirer lentement. Elle finit son verre, le posa et se dirigea vers le comptoir. August avait semblé être sur le point d’ajouter quelque chose mais s’était retenu. Alexandre leva les yeux au ciel. Quel idiot. Il se contentait de la regarder partir, le cœur au bord des lèvres. L’homme lui frappa sèchement l’épaule. « Abruti, dépêche-toi de lui courir après ! Oh, et prends moi des cookies ! Ensuite, tu vas me faire le plaisir de répondre à mes questions. » Sourire un brin sadique. Et sans attendre de protestations, il le releva et le poussa vers le comptoir. Ce faisant, il prit sa place et décida de discute avec la jeune demoiselle. Du coin de l’œil, il vit que la Voleuse était retournée sur ses pas et ne faisait visiblement pas attention à ce qu’elle faisait. Ben voyons. Ne venez pas me dire qu’elle est empotée en prime. Ils allaient se percuter, ça ne faisait aucun doute. Il poussa un soupir. Franchement pitoyable. Il se tourna vers la jeune femme, préférant éviter de regarder cette seconde humiliation. Il apprit ainsi qu’elle s’appelait May et qu’elle était la sœur du jardinier. Alexandre haussa un sourcil. Il n’avait pas connaissance d’une quelconque sœur. Enfin. Elle rechignait à lui expliquer leur lien avec AutreMonde et il décida qu’il tirerait les vers du nez.

    Ce faisant, son esprit dériva. Il pensait à sa propre famille. Pas la nouvelle, non. L’ancienne. Celle où il avait une petite sœur. Cela faisait bien longtemps qu’il n’avait pas songé à elle. En même temps, la rouquine – bon d’accord, auburn – était morte très jeune. Cancer. La famille n’avait pas pu s’en remettre et lui-même se demandait pourquoi ce n’était pas lui qui avait péri à la place de son petit ange. Quoiqu’il en soit, il avait perdu sa petite sœur, puis sa mère, qui avait fait une dépression doublée d’une anorexie et d’un refus total de vivre. Son père s’était noyé dans le travail. Et lui avait grandi seul. Avant de devenir agent secret. Parce que la petite puce avait toujours adoré ça. Il eut un sourire nostalgique. Prit une grande inspiration. Ce n’était pas le moment de se laisser aller.


    |En retard et pas d'inspi, navrée :3|
    code by biscotte



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
August W. Season

I feel the daring of music ♫

avatar

Age du personnage : 27 ans

Familier : Aucun
Couleur de magie : Pas de magie
Niveau de magie :
  • Inexistant
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Jardinier des O'Nyme
Résidence : Un appartement près de Sheffield
Dans le sac : Des râteaux à la pelle.

Affinités : Alexandre N. O'Nyme => patron

Ayla et Albane O'Nyme => filles du patron

Lisa => Je t'aime, mais... Chut è_é

Lucie Rubis Scarlett => Et paf, une baffe 8D

MessageSujet: Re: Oui patron 8D [PV : Alex et Lisa ♥] [RP fini]   Mer 19 Juin 2013 - 23:57
















"T'as pas un 06 ? ♪"


- T'as pas un 06 ?

C'était sorti comme ça. Je m'étais dit "inutile d'hésiter, après tout, qu'ai-je à y perdre ?". Je pourrais peut-être en sortir gagnant. De plus, vu comment elle rigolait tout à l'heure, on peut facilement voir qu'elle aime ça. Rigoler, hein. Il n'y a aucun sous-entendus pervers dans mes propos.
Au mieux ça la fera rire, au pire... Il n'y aura pas de pire.
Je la regarde mieux. Elle est vraiment très jolie, parfaitement mon style. De beaux yeux noisettes, des cheveux noirs... Peut-être un peu jeune, mais cela n'a aucune importance pour moi. Je sens quelque chose dans son regard qui me plait. Sa façon de se mouvoir, cela me semble... irréel.
Je me retournai vers Alexandre et May. Il s'était mis en tête de lui taper la causette. Je levai les yeux au ciel. Je crois que ce mec est pire que moi. Ou peut-être pas.
De nouveau, je tournais mon regard vers la brune. Elle ne semblait pas vouloir partir. En fait, elle semblait plutôt attendre une suite. Non, plutôt, elle semblait ne pas avoir compris ce que j'avais dit. Pourquoi, j'ai parlé en chinois ? Le sort de traduction a sauté ?
Mais du peu que je me rappelais d'AutreMonde, je me souvins soudainement que les téléphones portables n'étaient pas pareils là-bas. Donc, surement, les numéros ne commençaient pas forcément par 06. Donc, cette expression n'existe certainement pas ici. Donc, elle a du me prendre pour quelqu'un de bizarre. Donc... C'est raté. Une seconde fois. Sauf si j'arrive à rattraper le coup.

- Enfin, je veux dire...

Tu t'embrouilles, là, August. Reste calme. La fille attend toujours, l'air de dire "mmh, et ensuite ?". Je crois qu'elle se fout vraiment de ma gueule.
Pas grave, je continue sur ma lancée. Je crois que ma phrase fétiche va devenir "après tout, qu'est-ce que j'ai à perdre ?".

- Bref, je m'embrouille. Et si on allait en parler autour d'un verre ? Je paye, si tu veux.

C'est stupide, elle vient de boire. Cette fille a vraiment le don pour me mettre mal à l'aise. Jamais je n'ai abordé une fille comme ça, de manière aussi maladroite. A quoi cela peut-il être dû ? A l'arrivée... Providentielle d'Alexandre ? Ou peut-être à autre chose ? Toujours est-il que May me regardait assez bizarrement. Je lui fis signe que tout allait bien et attendit la réponse de la fille.








[Désolée, mon rp est court et pas terrible, mais mon inspi m'a lâchée >.<]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisa Grey

Voleuse Patentée // Gaffeuse Professionnelle
avatar

Age du personnage : 24

Familier : Blanche, ma louve
Couleur de magie : Bleue
Niveau de magie :
  • Faible
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Voleuse Patentée au service d'Omois
Résidence : Un petit cottage à Tingapour
Dans le sac : Deux couteaux, un crochet, un tournevis, une corde et un grapin, deux mousquetons, une aiguille, une paire de gants, une lampe torche, un tube de colle, une paire de ciseaux, un stylo, une pomme, une bouteille d'eau, une boule de cristal, le dernier album des Drive Shaft, quelques crédits-muts, un stick à lèvres, une peluche canard, deux paquets de mouchoirs, un trousseau de clés.

Affinités : Keykey est mon âme soeur. #Keysaforever

MessageSujet: Re: Oui patron 8D [PV : Alex et Lisa ♥] [RP fini]   Jeu 20 Juin 2013 - 11:08



Lisa s'arracha à la merveilleuse contemplation de son porte-monnaie et releva la tête vers la porte de sortie. Ce serait con qu'elle se la prenne en pleine face quand même. Surtout devant un si beau mec. Hééé, en parlant du mec. Il se rapproche. Oh mon Dieu. Il arrive. Oh mon Dieu. Il est tout près. Oh mon Dieu. Il est trop beauuuuuuuuuuuuuuuuuuuu. Calme, Lisa, calme. Il va juste payer au comptoir. T'emballes pas. Et... ah mais non. Mais qu'est-ce qu'il fait ? Pourquoi il vient vers moi ? Il... Il va me frapper ??? Parce que je me suis foutu de sa gueule ? Naaaan, me frappe pas, t'es trop beau pour me frapper ! Et... ah mais non². Il ne me frappe pas. Il me parle. Ouaaaaaah il me paaaaaarle !

Un 06 ? C'était quoi ça ? Un nom de gâteau ? Mais j'ai pas de bouffe sur moi là. Huh. Lisa haussa un sourcil. Oh wait. Peut-être qu'il voulait 6 crédits-muts ? C'était une expression étrangère pour demander de l'argent ? Mais il était de quelle race au juste ? Et pis, pourquoi il lui demandait de l'argent ? Il voulait la voler ? Oh mon Dieu. Il veut me voler (ne pas insérer un i entre le v et le o, s'il vous plait) ! Peut-être que son physique de beau gosse était juste une couverture pour faire tomber les jolies filles (oui, je suis une jolie fille. Si.) dans le panneau. Ah mais, je suis pas une abrutie moi ! Je vais pas te donner de l'argent, tu rêves là !

Non mais bref, Lisa, calme-toi again. Tu n'es même pas sûre de savoir ce qu'est un 06. Alors arrête de raconter des conneries. Tu vas vraiment passer pour une folle. La Voleuse continua donc de fixer les yeux de l'homme sans dire mot (oh my gosh, est-ce que je vous ai déjà dit que ses yeux étaient magnifiques ??), attendant la suite. En espérant qu'il y ait une suite. Elle ne comptait pas rester trois heures comme ça non plus. Quoique, trois heures à regarder un homme aussi sexy ne la dérangerait pas plus que ça finalement.

Ah, tiens, il parle. Euuuh, il balbutie, pour être plus juste. Lisa décida de ne rien dire avant de connaître la fin de sa phrase. Qu'il ne tarda pas à lui donner. Oooooooh. Il veut lui payer un verre. Il est trop mignooooooooooooon ♥. Lisa prit le soin de ne rien laisser paraître à l'extérieur, mais à l'intérieur elle était comme... WAZABUZIBAZOUFIZISSOUBIWAZIBOUUUUUUUUU ! … Lisa, je t'ai dit de te calmer. Doooonc. Revenons à nos moutons. Il lui proposait un verre. Bon, c'est con, parce qu'ils venaient juste de boire, mais bon. Ça fait un peu mauvaise technique de drague, mais c'est trop chou quand même. Pis il était si beau, ce serait du gâchis de refuser.

Bon, il y avait quand même un petit détail qui obligea Lisa à hésiter. Lenwë. Est-ce que prendre un verre avec un beau jeune homme sexy d'au moins 5 ans de plus c'était tromper ? Bof, après tout c'est qu'un verre. Il n'y avait pas de mal à ça. Au pire des cas, si l'homme allait trop loin, elle lui dirait stop, qu'elle n'était pas célibataire, qu'elle avait un copain, et pis c'est tout. Il comprendrait. Il avait la tête d'un mec qui comprend. Alleeeeez, un verre, ça ne se refuse pas.

Elle lui servit son plus beau sourire et répondit :

« Mais ce serait avec plaisir ! »

Héhé. Elle scruta le bar du coin de l'œil. Le mieux serait de prendre une table tranquille, ou aucun fou furieux ne viendrait leur crier dessus. Parce que bon, c'était drôle, mais ça foutait un peu la honte quand même. Elle pointa une table de deux un peu à l'écart des autres et proposa :

« Euh, on s'assoit ici ? »

Lorsqu'ils furent assis et qu'ils eurent commandé des boissons (même si c'était toujours aussi idiot puisque je le répète, ils venaient tout juste de finir de boire), Lisa ne put s'empêcher de dévisager à nouveau le jeune homme. Comment s'appelait-il, déjà ? Elle était persuadée que l'homme qui lui avait crié dessus avait dit son nom tout à l'heure, mais impossible de s'en souvenir. Alzeimer, quand tu nous tiens. J'suis trop jeune pour perdre la mémoire pourtant.

Bref, de toute façon, elle n'avait rien à perdre en lui demandant. Pis ça pourrait engager une conversation. Ils feraient connaissance, s'échangeraient leur numéros, deviendraient amis, voire meilleurs amis, et ils finiraient heureux, ils se marieront et auront beaucoup d'enfants. Euuuuuh. Qu'est-ce que je raconte encore moi ? Je suis déjà prise, bordel ! Nameho. Enfin bref. Demande lui son nom, Lisa. Oui mais euh, est-ce que je suis censée le tutoyer ou le vouvoyer ? C'était une bonne question. Lui, il la tutoyait, mais aussi, elle était plus jeune. Oui mais... Bon allez, le tutoiement c'était plus sexy.

« Alors ? Comment tu t'appelles ? »

Tiens, tu n'as qu'à te présenter, toi aussi. Ça ira plus vite.

« Moi c'est Lisa, enchantée. »

Elle se retint de justesse de ne pas crier JE T'AIME T'ES TROP BEAU EPOUSE MOIIIIIII (et non je ne suis pas une groupie hystérique. De quoi parlez-vous ?). Mais bon. Pense à Lenwë, Lisa, pense à Lenwë. N'oublie pas que tu n'es pas libre, surtout.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4022-lisa-grey http://tara-duncan.actifforum.com/t4620-lisa-grey-2-0
August W. Season

I feel the daring of music ♫

avatar

Age du personnage : 27 ans

Familier : Aucun
Couleur de magie : Pas de magie
Niveau de magie :
  • Inexistant
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Jardinier des O'Nyme
Résidence : Un appartement près de Sheffield
Dans le sac : Des râteaux à la pelle.

Affinités : Alexandre N. O'Nyme => patron

Ayla et Albane O'Nyme => filles du patron

Lisa => Je t'aime, mais... Chut è_é

Lucie Rubis Scarlett => Et paf, une baffe 8D

MessageSujet: Re: Oui patron 8D [PV : Alex et Lisa ♥] [RP fini]   Ven 28 Juin 2013 - 19:39
















Lisa...


Pendant que je parlais, la fille (je devrais lui demander son prénom, ça m'éviterait de l'appeler tout le temps "la fille") semblait vraiment TRES, TRES attirée par la contemplation de son portefeuille. Pas qu'il soit moche, hein. Il était même d'un très joli bleu. Bref, on s'en fout. Non, en fait c'est vrai qu'il est très joli ce portefeuille. Bref, je parle du passé, revenons au présent. Le présent, c'est que la fille (argh..) avait l'air un peu... Absorbée. Par quoi ? Plus par son porte-monnaie, non. Euh... Elle me regarde ? Pourquoi ? Je suis mal coiffé ? Soudain, elle fit un grand sourire, un peu débile. On aurait dit un personnage de dessin animé, impossible de me souvenir lequel. Enfin bref, ce n'était pas l'important. L'important, c'est qu'elle avait dit oui. Oui pour le verre, hein. Vu comment je parle, on dirait que je l'ai demandée en mariage.
Elle marcha jusqu'à une table au fond du bar. Le plus loin possible d'Alexandre. Parfait.
Elle sembla hésiter un instant avant de parler (hésiter pour quoi ?), puis finalement décida de dire :
« Alors ? Comment tu t'appelles ? »
Comme s'il y avait à hésiter sur ce genre de questions.
« Moi c'est Lisa, enchantée. »
Lisa... Joli prénom. Très court. Cette fille ressemble un peu à May. C'est peut-être pour ça qu'elle cause ce ... trouble étrange en moi. En tout cas, elle est très jolie. Finalement, pas si ratée que ça, cette sortie sur AutreMonde. J'en remercierais presque Alexandre.
« August »
Je fais tourner nos deux prénoms dans ma tête. Lisa, August. August, Lisa. Ils vont bien ensemble, en plus. Ce serait trop beau. Non, inutile de s'emballer. Et puis, jolie comme elle est, cette fille a peut-être déjà un boyfriend. Qui sait ?







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisa Grey

Voleuse Patentée // Gaffeuse Professionnelle
avatar

Age du personnage : 24

Familier : Blanche, ma louve
Couleur de magie : Bleue
Niveau de magie :
  • Faible
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Voleuse Patentée au service d'Omois
Résidence : Un petit cottage à Tingapour
Dans le sac : Deux couteaux, un crochet, un tournevis, une corde et un grapin, deux mousquetons, une aiguille, une paire de gants, une lampe torche, un tube de colle, une paire de ciseaux, un stylo, une pomme, une bouteille d'eau, une boule de cristal, le dernier album des Drive Shaft, quelques crédits-muts, un stick à lèvres, une peluche canard, deux paquets de mouchoirs, un trousseau de clés.

Affinités : Keykey est mon âme soeur. #Keysaforever

MessageSujet: Re: Oui patron 8D [PV : Alex et Lisa ♥] [RP fini]   Dim 7 Juil 2013 - 16:23


Oh, il s'appelle August. J'aime bien. En fait, il aurait pu s'appeler Raoul, Lisa aurait quand même aimé. Elle était complètement sous le charme. Aaaaaaah so sexy ! D'accord. Là, il fallait vraiment qu'elle calme ses pensées. Ça en devenait carrément flippant. Oui mais. Pas de ma faute s'il était aussi beau, aussi. Roh là là. Pis de toute façon, il avait au moins cinq ans de plus qu'elle, que voulez-vous qu'il se passe entre eux ? Non mais franchement. Pis aussi, l'infidélité, ce n'était pas trop son truc. Alors toc. Maintenant, je peux bien penser ce que je veux.

Il ne répondit que par un mot. Son prénom. Et c'était tout. Ben ? T'as rien d'autre à dire ? Je t'ennuie autant que ça ? Mais, mais... Mais parleuuuuuuh ! J'veux parler avec toi moiiiiii ! Je sais pas, moi, raconte ta vie, discute du beau temps, sort une blague pourrie, dis-moi des jolies choses, j'en sais rien mais parle ! Non ? Tu ne veux rien dire ? Bon. C'est bibi qui s'y colle alors.

« Et euh... Sinon, tu... Tu fais quoi dans la vie ? Et tu viens d'où ? Tu es originaire d'Omois toi aussi ? »

Allez, c'est bon là, tu vas pouvoir me la raconter, ta vie. Je n'attends que ça. Je suis pendue à tes lèvres. Tu as de belles lèvres d'ailleurs. Euh. Je deviens bizarre. Mais c'est vrai que... j'ai bien envie de... juste... poser mes lèvres... sur les tiennes... sur... Sur les tiennes ? Hein ? Mais non mais ?!

« Mais ça va pas non ? J'ai un copain moi ! »

… C'est toi qui ne va pas bien, Lisa. Elle venait de crier ça à haute voix, sans aucune raison. Elle avait juste imaginé, peut-être, juste un instant, un tout petit instant, mais vraiment très petit, qu'elle l'embrassait. Mais c'était juste un fantasme. Ce n'était pas de l'amour, ce n'était même pas de l'attirance... Si ? J'en sais rien. Mais il faut que j'arrête ça.

Heureusement qu'elle avait pris une table isolée, parce que si les gens l'avaient entendue, elle aurait eu légèrement la honte. Non mais franchement. Crier un truc comme ça alors qu'il ne s'était rien passé. Et heureusement qu'il ne s'était rien passé d'ailleurs ! Que voulez-vous qu'il se passe de toute façon ? Hein ? C'était pas comme si... j'étais... attirée par... Nan putain Lisa ta gueule. J'ai dit arrête. Ça devient grave là.

« Pardon. J'suis désolée. On peut faire comme si je n'avais rien dit ? J'ai un peu pété un câble. »

Ça on avait bien vu. En plus maintenant il sait que tu n'es pas célibataire. Euh ? Mais justement c'est bien ça. Non ? Mais si. Comme ça, ça ne risque pas d'aller plus loin. Dommage. Quoi ? Comment ça dommage ? Mais non ce n'est pas dommage du tout c'est même très bien ! Fantastique ! Merveilleux ! Fantabuleux ! Bref. Non, mais le pire, c'est que maintenant il sait aussi que tu es complètement tarée. Ça c'est pas cool. Y a rien de pire qu'un beaugosse qui te prend pour une folle. Même s'il n'a pas tout-à-fait tort.

Put your hands all over me ♫





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4022-lisa-grey http://tara-duncan.actifforum.com/t4620-lisa-grey-2-0
August W. Season

I feel the daring of music ♫

avatar

Age du personnage : 27 ans

Familier : Aucun
Couleur de magie : Pas de magie
Niveau de magie :
  • Inexistant
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Jardinier des O'Nyme
Résidence : Un appartement près de Sheffield
Dans le sac : Des râteaux à la pelle.

Affinités : Alexandre N. O'Nyme => patron

Ayla et Albane O'Nyme => filles du patron

Lisa => Je t'aime, mais... Chut è_é

Lucie Rubis Scarlett => Et paf, une baffe 8D

MessageSujet: Re: Oui patron 8D [PV : Alex et Lisa ♥] [RP fini]   Mer 21 Aoû 2013 - 18:31
















« Mais ça va pas ? J'ai un copain moi ! »


Lisa semblait légèrement... ailleurs. Dans ce cas-là, j'avais deux options : soit je l'ennuyais à mourir, ce qui n'était pas forcément une bonne option, soit j'étais tellement génial que je la faisais rêver. J'avoue que je préférais la deuxième option. Celle-ci fonctionnait d'ailleurs dans l'autre sens. J'avais toujours eu un naturel rêveur, alors je peux vous dire que là je rêvais. De quoi ? De tout. Je la connaissais à peine, mais j'imaginais déjà. De longues discussions en tête à tête, de longues promenades romantiques le long d'un lac, etc. J'ai toujours tendance à m'emballer vite, et rien n'a jamais marché. Mais j'ai un pressentiment avec celle-là.
Maintenant, à vrai dire, elle n'a pas l'air de rêver. Elle a plutôt l'air mal à l'aise. On dirait qu'elle veut que je lui parle. C'est bizarre, moi qui ai toujours des milliers de choses à raconter à des filles - qu'elles soit vraies ou pas, d'ailleurs - , ce jour-là, je me sentais moi aussi mal à l'aise. Peut-être qu'avec Lisa j'avais envie d'être franc, j'allais surpasser ma mythomanie. C'est très étrange quand je suis en mode "mythoman". Les paroles dépassent ma pensée, je parle sans m'en rendre compte, je m'invente une vie. Les belles phrases sortent de ma bouche sans que mon cerveau ne les ait dictées, j'ai des périodes d'absence. Et après, je me rends compte à quel point j'ai raconté des conneries et je n'assume pas ce que j'ai dit. Et je la perds. Toujours.
Mais aujourd'hui, c'est différent. Aujourd'hui, je suis vraiment volontaire pour être franc, et dire vraiment qui je suis. Et finalement, elle doit vraiment s'ennuyer car elle réengage la conversation :

« Et euh... Sinon, tu... Tu fais quoi dans la vie ? Et tu viens d'où ? Tu es originaire d'Omois toi aussi ? »

Différentes expressions passent sur son visage. Étonnement ? Déconcertation ? Hésitation ? Je n'arrive pas à me décider. Je n'ai jamais été très doué pour déchiffrer les expressions. Quoi qu'il en soit, elle prend un air affolé (Oui, j'ai réussi à déchiffrer !) et se met à crier :

« Mais ça va pas non ? J'ai un copain moi ! »

D'accord. Oui, bien sur. Je compatis à ta douleur. Vraiment. Une vague de honte commence à apparaître sur son visage, tandis que moi, je suis pris d'un fou rire incontrôlable. Impossible de m'empêcher. Tandis qu'elle se rassoit et bredouille de vagues excuses dont je ne compris pas un mot, je tente de calmer mon fou rire. Un point partout. Dommage que plus de gens ne l'aient pas entendu. A présent je crois que je pouvais vraiment la prendre pour une folle. Je pense qu'elle ne me dirait pas le contraire. Je décide de reprendre calmement la conversation, comme si rien ne s'était passé, que nous étions tranquillement en train de prendre un café comme deux bons amis. On a qu'à dire que c'est ça, hein ? Ça y est, j'ai déjà tout oublié ! De quoi je parle, en plus ? Qu'est-ce que j'ai oublié ?
Je décide plutôt de répondre à ses questions.

« Non, je ne suis pas d'Omois, mais j'ai plus ou moins des origines Autremondiennes. Je travaille sur Terre, et j'étais... Disons... En vacances. Et toi ? »







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisa Grey

Voleuse Patentée // Gaffeuse Professionnelle
avatar

Age du personnage : 24

Familier : Blanche, ma louve
Couleur de magie : Bleue
Niveau de magie :
  • Faible
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Voleuse Patentée au service d'Omois
Résidence : Un petit cottage à Tingapour
Dans le sac : Deux couteaux, un crochet, un tournevis, une corde et un grapin, deux mousquetons, une aiguille, une paire de gants, une lampe torche, un tube de colle, une paire de ciseaux, un stylo, une pomme, une bouteille d'eau, une boule de cristal, le dernier album des Drive Shaft, quelques crédits-muts, un stick à lèvres, une peluche canard, deux paquets de mouchoirs, un trousseau de clés.

Affinités : Keykey est mon âme soeur. #Keysaforever

MessageSujet: Re: Oui patron 8D [PV : Alex et Lisa ♥] [RP fini]   Dim 1 Sep 2013 - 11:33


Ouf. Il ne la prenait pas pour une folle. Enfin, peut-être que si, mais au moins il faisait l'effort de ne pas le montrer. C'était mignon. Il était mignon. Tu sais que t'es mignon toi ? Enfin bref. Il répondit qu'il était en vacances à Omois mais qu'il travaillait sur Terre. Ah. Ça faisait un peu loin, quand même. Si par le plus grand des hasards ils projetaient de se revoir un jour, ça allait être assez compliqué. Mais bon. De toute façon, ne rêve pas trop, Lisa. Qui te dit qu'il voudra bien te revoir ? A ces yeux tu n'es qu'une jolie gamine cinglée, rien de plus. Et c'est sans doute mieux comme ça.

Il lui retourna la question. Elle esquissa un petit sourire et se demanda s'il était vraiment intéressé par sa vie ou bien s'il ne s'agissait que d'une formule de politesse. Quoiqu'il en soit, il attendait une réponse de sa part. Et si elle ne voulait pas encore passer pour une tarée, Lisa ferait mieux de lui en donner une.

« Je suis d'Omois. Je suis née à Omois, je vis à Omois et je travaille à Omois. »

Et je te rencontre à Omois. C'est fou comme le hasard fait bien les choses, non ? On dirait un signe du destin. Comme si le Dieu Canard y était pour quelque chose. Je l'aime bien, ce Dieu Canard. S'il voulait que Lisa et August se rencontrent ici à cet endroit et à cet instant, il était inutile de lutter contre, non ? Et pourquoi lutter ? Et qu'est-ce que je raconte avec mes histoires de Dieu Canard ?

Encore une fois, le silence s'imposa. Comme s'il n'y avait plus rien à dire. Lisa finit son verre d'une traite et le reposa sur la table. Et maintenant, qu'est-ce qu'elle était censée faire ? Elle n'avait pas envie de partir. Elle voulait encore rester à parler avec son August. Même s'ils ne discutaient pas beaucoup. Elle joua quelques instants avec le rebord de son verre vide puis releva la tête vers le jeune homme.

« Est-ce que tu as un numéro, ou un truc du même genre ? Je veux dire, ce serait bête qu'on perde contact. »

… Même si on ne se connait que depuis dix minutes et que j'ai déjà un copain avec qui j'ai carrément emménagé. Elle avait bien conscience qu'elle s'enfonçait dans un milieu interdit. Mais elle ne pouvait plus reculer. Et de toute façon, elle persistait à croire qu'elle ne faisait rien de mal tant qu'il ne s'agirait rien d'autre qu'une simple conversation. N'est-ce pas ?

Spoiler:
 





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4022-lisa-grey http://tara-duncan.actifforum.com/t4620-lisa-grey-2-0
August W. Season

I feel the daring of music ♫

avatar

Age du personnage : 27 ans

Familier : Aucun
Couleur de magie : Pas de magie
Niveau de magie :
  • Inexistant
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Jardinier des O'Nyme
Résidence : Un appartement près de Sheffield
Dans le sac : Des râteaux à la pelle.

Affinités : Alexandre N. O'Nyme => patron

Ayla et Albane O'Nyme => filles du patron

Lisa => Je t'aime, mais... Chut è_é

Lucie Rubis Scarlett => Et paf, une baffe 8D

MessageSujet: Re: Oui patron 8D [PV : Alex et Lisa ♥] [RP fini]   Sam 28 Sep 2013 - 19:08
















Elle était Omoisienne. Dommage. Il ne pourrait venir la voir que les week-ends, et elle lui manquerait, et... August s'emballait déjà. Que se passerait-il si il voulait vraiment la revoir, jusqu'à ne plus pouvoir supporter ? Elle avait déjà un petit ami. Mais August n'avait pas envie de laisser tomber pour autant. Peut-être changerait-elle d'avis, et le choisirait-il, lui... Comment ne pas tomber sous son charme ? [8D]

Le Nonso finit d'un trait sa boisson et posa son verre avec un sourire charmeur, s'apprêtant à lui dire quelque chose, mais elle le devança. Elle lui demandait son numéro. Mais avec plaisir, mademoiselle ! Je veux bien venir vivre ici avec vous si vous voulez ! Mais ce ne serait pas du gout de tout le monde, pensa-t-il en jetant un coup d’œil à la table de May... Qui était partie. Où est-elle encore passée, celle-là ? August commençait à s'inquiéter quand elle la vit à une autre table, avec un gamin de 17 ans. Toujours à flirter celle-là... Avec un plus jeune en plus !
Ah, les jeunes de nos j... Ah oui, c'est vrai, il était AUSSI en train de flirter avec une fille plus jeune que lui. Flirter était-il le bon mot ? La fille en question n'était pas célibataire, malheureusement.
Mais attends ? Tu n'avais pas dit que tu voulais la voler à son copain ? Alors vas-y ! Drague-là ! Et elle t'as posé une question, je te signale.
« Of course, baby, ce serait dommage de perdre le contact avec une fille aussi charmante que toi. »

C'est sur que ce serait très dommage. August n'avait pas voulu passer pour un pervers, aussi avait-il dit "charmante", mais il avait failli dire "sexy". Elle l'était, tout de même. Il était inutile de le nier. Et puis, peut-être n'existait-il pas d'équivalent de ce mot en Omoisien. Et puis, les Traductus étaient polis et pacifistes. Ils transformaient parfois les mots, afin d'éviter des incidents diplomatiques. AutreMonde serait surement à feu et à sang si ils n'existaient pas.

Depuis tout-à-l'heure, August fixait Lisa, et plus il la fixait, plus il la trouvait sexy. Oui, décidément, c'était bien le mot qui lui convenait. Des pensées perverses commençaient à s'insinuer dans son esprit, qu'il garda rangé bien soigneusement au fond de sa mémoire. Il savait d'expérience que les filles prenaient peur lorsqu'on abordait de trop près ces questions-là. D'autant qu'il ne connaissait celle-ci que depuis une quinzaine de minutes et qu'elle avait déjà un copain. Mais il n'allaient pas rester là à discuter gentiment pendant des heures, non ? Si ?





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisa Grey

Voleuse Patentée // Gaffeuse Professionnelle
avatar

Age du personnage : 24

Familier : Blanche, ma louve
Couleur de magie : Bleue
Niveau de magie :
  • Faible
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Voleuse Patentée au service d'Omois
Résidence : Un petit cottage à Tingapour
Dans le sac : Deux couteaux, un crochet, un tournevis, une corde et un grapin, deux mousquetons, une aiguille, une paire de gants, une lampe torche, un tube de colle, une paire de ciseaux, un stylo, une pomme, une bouteille d'eau, une boule de cristal, le dernier album des Drive Shaft, quelques crédits-muts, un stick à lèvres, une peluche canard, deux paquets de mouchoirs, un trousseau de clés.

Affinités : Keykey est mon âme soeur. #Keysaforever

MessageSujet: Re: Oui patron 8D [PV : Alex et Lisa ♥] [RP fini]   Lun 7 Oct 2013 - 21:24


… HIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII !

Hystérie. Totale hystérie. Lisa ne contrôlait plus rien. Ses pensées avaient perdu toute raison. August, August, August. Il n'y avait plus que lui. Lenwë ? Qui est Lenwë ? Calme-toi, Lisa, calme... Lisa ? Mais qui est Lisa ? Je ne connais qu'August. August. Je pourrais répéter ton nom encore tellement de fois. August. August, August, August. Je t'ai déjà dit que tu étais magnifique ?

Merde. Il fallait qu'elle se calme. Qu'elle retrouve un minimum de conscience. Ça ne pouvait plus continuer comme ça. Il fallait qu'elle parte, qu'elle rentre chez elle, qu'elle oublie tout, qu'elle ne le revoie jamais. Mais... Il a dit que j'étais charmante. Il m'a dit, il m'a dit... Mais qu'est-ce que ça peut faire ? Peut-être qu'il se moquait d'elle. Peut-être qu'il s'amusait à provoquer son hystérie. Peut-être que... Non, arrête avec toutes ces suppositions. On s'en fiche. Rentre chez toi.

Mais Lisa ne réfléchissait plus. Elle donna mécaniquement son numéro sans lâcher une seule fois le regard du jeune homme. Il l'attirait. Ce n'était même plus la peine de le nier. Il l'attirait. August... Pourtant, ils ne se connaissaient même pas. Elle ne savait rien de lui. Lorsqu'elle eut fini de réciter la suite de chiffres qui constituaient son numéro de boule de cristal, elle marqua une pause puis murmura :

« August. »

Quoi, August ? Qu'est-ce que...

Merde.

On peut repasser la scène au ralenti, s'il vous plait ?

Voilà. Lisa murmure le prénom d'August. Elle se lève. Elle s'approche de lui. Lui prend la main. Là, ils sont tous les deux debouts, l'un en face de l'autre, yeux dans les yeux et main dans la main. C'est horrible. J'ai honte de dire ce qu'il va suivre. Elle prend son visage entre ses mains. Et.

Arrêt sur image. J'ai pas envie d'en voir plus. Quoi ? Je suis obligée ? Merde.

Elle prend son visage entre ses mains, l'attire vers elle. Et l'embrasse. Vraiment. Comme s'ils s'aimaient depuis toujours, comme s'ils formaient un couple parfait, comme si rien ne les en empêchait. Comme si... Mais arrête ça, arrête ça.

Enfin. Le mal était fait. Au fond, était-ce vraiment grave ? Après tout, les seuls témoins qui les avaient vus ne la connaissait ni d'Eve ni d'Adam, et n'était pas prêt de les dénoncer. Elle ne risquait rien. Tout allait bien.

Oh, August. Continue de m'embrasser, August.

August...

August ♥:
 





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4022-lisa-grey http://tara-duncan.actifforum.com/t4620-lisa-grey-2-0
August W. Season

I feel the daring of music ♫

avatar

Age du personnage : 27 ans

Familier : Aucun
Couleur de magie : Pas de magie
Niveau de magie :
  • Inexistant
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Jardinier des O'Nyme
Résidence : Un appartement près de Sheffield
Dans le sac : Des râteaux à la pelle.

Affinités : Alexandre N. O'Nyme => patron

Ayla et Albane O'Nyme => filles du patron

Lisa => Je t'aime, mais... Chut è_é

Lucie Rubis Scarlett => Et paf, une baffe 8D

MessageSujet: Re: Oui patron 8D [PV : Alex et Lisa ♥] [RP fini]   Dim 27 Oct 2013 - 16:11
















[Ce rp est d'une niaiserie U_u Mais bon, j'ai ENFIN posté. Ca faisait... 20 jours. Ah ouais, pas tant que ça, en fait.]

Ses lèvres qui se posent sur le miennes. Un baiser. Un grand silence. Je crois que je vais me noyer. Un trop-plein d'émotions m'envahit. La lumière passe outre mes paupières et s'évanouit quand mes lèvres quittent les siennes ne seraient-ce qu'une seconde. Un baiser très doux, mais tout de même plein de passion. Un baiser avec une quasi-inconnue. Mais aujourd'hui, le fait de ne pas la connaitre m'importe peu. Rien ne m'importe à ce moment précis. Rien d'autre que la douce texture de ses lèvres, que la caresse de ses cheveux sous mes doigts, que la sensation de son corps contre le mien. Je voulais que ce sentiment dure toujours. Rien d'extraordinaire ne se passait autour de moi, le temps n'avait pas changé, rien n'avait explosé, les gens continuaient à parler tranquillement. Mais à l'intérieur de moi, c'était l'extase. Des fourmillements jaillissaient de toutes parts, me laissant sans voix. Je n'avais nullement besoin de parler. Nos yeux suffisaient à nous dire ce que nous avions à nous dire.

Mais comment tout cela t'est arrivé ?

Tu es parti de la Terre. Tu as passé la porte de Transfert, tu es arrivé sur AutreMonde, et tu es rentré dans un bar. Et là, surprise ! Tu as rencontré ton patron disparu depuis des mois. Patron qui avait apparemment appris tes horaires de travail par coeur. Puis tu as rencontré cette fille. Vous avez discuté un petit peu, et vous vous embrassez. Comme si de rien n'était. Cela ne fait-il donc qu'une heure, deux tout au plus, que tu avais quitté la terre ? Il te semblait la connaitre depuis toujours. Peut-être la connaissais-tu déjà... Au fond de toi-même. Nous entrons dans le surréalisme et l'eau de rose, mais AutreMonde n'est-il pas déjà plus surréaliste que quoi que ce soit d'autre ?
Pourquoi réfléchir ?
Je n'ai pas besoin de réfléchir. Je me contente d'être près de toi... Lisa.

La magie fut brisée par quelqu'un qui me tapotait sur l'épaule. Qui osait venir nous déranger ? Je me tournai et aperçut May, les bras croisés, l'air de dire "Bon, t'as bientôt fini ? C'est pas que je m'ennuie mais presque." Je lui jetai un regard noir. Est-ce que je viens la déranger pendant qu'elle flirte, moi ? Hein ? Cette petite soeur est insupportable, franchement. Quelle idée ai-je eu de la prendre en garde à ma majorité! J'aurais dû la laisser à l'orphelinat, cette sale gosse.

... Je rigole, hein.
Je rigolais peut-être, mais ça ne m'a pas empêché de lui foutre une baffe. J'ai des circonstances atténuantes, hein. Et je n'ai pas pu m'en empêcher. Ça faisait longtemps que je me retenais, à vrai dire.
Mais après, je ne vis rien d'autre que l'air choqué, la bouche ouverte, le regard noir et la marque rouge qui s'étalait sur sa joue. Je ne vis également que la tête étonnée de Lisa et ses yeux ronds. Mais je ne m'en voulais pas. Ce n'était jamais qu'une baffe après tout.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lisa Grey

Voleuse Patentée // Gaffeuse Professionnelle
avatar

Age du personnage : 24

Familier : Blanche, ma louve
Couleur de magie : Bleue
Niveau de magie :
  • Faible
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Voleuse Patentée au service d'Omois
Résidence : Un petit cottage à Tingapour
Dans le sac : Deux couteaux, un crochet, un tournevis, une corde et un grapin, deux mousquetons, une aiguille, une paire de gants, une lampe torche, un tube de colle, une paire de ciseaux, un stylo, une pomme, une bouteille d'eau, une boule de cristal, le dernier album des Drive Shaft, quelques crédits-muts, un stick à lèvres, une peluche canard, deux paquets de mouchoirs, un trousseau de clés.

Affinités : Keykey est mon âme soeur. #Keysaforever

MessageSujet: Re: Oui patron 8D [PV : Alex et Lisa ♥] [RP fini]   Sam 2 Nov 2013 - 15:24

Vlan. Lisa sursauta, les yeux écarquillés. C'était comme si la gifle qu'il avait envoyé à sa propre sœur avait été pour elle. Comme si elle se réveillait d'un long rêve dont elle avait perdu le contrôle. Mais qu'est-ce que... Qu'est-ce qu'elle foutait là ? Qu'est-ce qu'elle fichait debout devant cet inconnu qu'elle collait d'un peu trop près ? Qu'est-ce qui lui prenait de fantasmer sur un mec dont elle ne connaissait rien ? Elle ne s'était jamais autant maudit qu'à présent. Tu déconnes, Lisa, tu déconnes sérieusement.

Elle aurait préféré qu'il ne se soit rien passé. Qu'il n'existait rien et qu'il n'avait jamais rien existé entre cet homme et elle. Elle aurait voulu tout oublier. Mais malgré elle, elle ressentait encore ce bien-être qui l'avait emplie lorsque leurs corps s'étaient rapprochés et que ses lèvres avaient touché les siennes. Elle s'en voulait. C'était fou comme elle s'en voulait. Si seulement elle pouvait faire demi-tour, revenir un peu en arrière et réparer tout ça... Pourquoi était-ce impossible ? Tellement peu de choses étaient impossibles, sur cette planète, alors pourquoi eut-il fallut que le seul sort qu'elle aurait aimé jeter en fasse partie ?

Elle détailla le jeune homme qui lui faisait face. Un parfait inconnu dont elle ne connaissait que le nom. Qui était-il ? Un homme qui se fait engueuler par son patron parce qu'il préfère boire un verre plutôt que d'aller travailler. Un dragueur qui continue de charmer sa proie même après avoir su qu'elle n'était pas libre. Un beau parleur qui frappe sa sœur devant la fille qu'il venait juste d'embrasser à peine cinq minutes après leur rencontre. Était-ce vraiment ce que tu voulais, Lisa ? Non, bien sûr que non.

Et pourtant, elle aimait ce charme qui émanait de lui, cet éclat qu'elle percevait dans ses yeux, ces gestes qu'il esquissait délicatement. Elle aimait sa façon d'être, sa façon d'agir, elle aimait ses mots, ses paroles, son timbre de voix, elle aimait son corps, son étreinte, son baiser. Elle en voulait encore et pourtant elle aimerait tout arrêter. Ne jamais l'avoir connu. Partir de ce café et continuer sa vie comme si elle n'y avait jamais été. C'était tellement simple à dire, pourquoi était-ce si compliqué à faire ? Pourquoi restait-elle encore là, postée devant cet homme, à le regarder jusqu'au fond de ses yeux comme si elle désirait bêtement lui appartenir ? C'était stupide. Elle était stupide. Il est encore temps de partir, Lisa. Encore temps de quitter cette pièce et ne jamais y revenir.

Un moment s'écoula, un ange passa. Puis elle détourna les yeux, cherchant soudainement à fuir son regard. Comme si ne plus le voir allait changer quelque chose. Pars, Lisa, casse-toi d'ici. Elle attrapa son sac qui traînait par terre au pied de la table et le passa à son épaule. Tandis que ses pupilles continuaient à fuir sa personne, elle annonça :

« Désolée, je peux pas. Il faut que j'y aille. »

Son regard s'arrêta quelques secondes sur la joue rouge de la soeur, puis elle se dirigea d'un pas rapide vers la sortie. Au moment de tirer la porte, elle parvint finalement à se retourner vers August.

« Je... Oublie-moi, d'accord ? Oublie tout. Il ne s'est rien passé. Il ne faut pas. »

Même si tu as toujours mon numéro. Ne m'appelle pas, efface-le. Ne l'efface pas, appelle-moi. Je ne veux plus jamais te revoir. Je veux t'embrasser encore une fois. August. Il ne faut pas, August. Rejoins-moi. Cours après moi, prends mon bras, retourne-moi vers toi, dis-moi que tu m'aimes, embrasse-moi, embrasse-moi encore. Je ne peux pas. Tu sais bien que je ne peux pas.

Elle referma la porte derrière elle et se sentit soudain soulagée d'avoir enfin quelque chose qui la séparait de lui. D'avoir enfin un obstacle qui l'empêchait d'y retourner. C'était comme si tout était derrière elle, maintenant. Comme si ce n'était que du passé, que tout était redevenu normal, que rien n'avait changé. Comme si sa vie pouvait reprendre son cours.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4022-lisa-grey http://tara-duncan.actifforum.com/t4620-lisa-grey-2-0
August W. Season

I feel the daring of music ♫

avatar

Age du personnage : 27 ans

Familier : Aucun
Couleur de magie : Pas de magie
Niveau de magie :
  • Inexistant
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Jardinier des O'Nyme
Résidence : Un appartement près de Sheffield
Dans le sac : Des râteaux à la pelle.

Affinités : Alexandre N. O'Nyme => patron

Ayla et Albane O'Nyme => filles du patron

Lisa => Je t'aime, mais... Chut è_é

Lucie Rubis Scarlett => Et paf, une baffe 8D

MessageSujet: Re: Oui patron 8D [PV : Alex et Lisa ♥] [RP fini]   Sam 18 Jan 2014 - 21:29




A beautiful day.

♫Ce n'est qu'un au revoir♫





Elle est partie. Ça y est. Je l'ai faite fuir. Je fais toujours fuir tout le monde. Je me souviens de son visage choqué quand je l'ai frappé. Je me souviens de la détresse dans ses mots lorsque qu'elle m'a dit de ne plus jamais chercher à la revoir. Je me souviens, encore, quand elle a claqué la porte du bar, des larmes pleins les yeux. Quand tous les regards se sont tournés vers moi, qui restait planté là. Et quand May s'est approchée de moi, et qu'elle m'a chuchoté à l'oreille que c'était bien fait pour moi, que je n'étais qu'un salaud qui ne pensais qu'à draguer des filles.
Elle a certainement raison.
Je crois que je ne me suis jamais senti aussi mal. A chaque fois, je crois trouver la bonne, et finalement, c'est raté. Toujours. Je n'ai jamais réussi à établir une vraie relation. Pourquoi faut-il toujours que ça foire ? Pourquoi ça ne marche jamais ? C'est moi qui ai un problème, c'est ça ?
Je suis stupide. Pourquoi ai-je pensé que cette fois-ci, ça marcherait ? Pourquoi ? Je suis certainement voué à être célibataire toute ma vie. Et ce n'est pas plus mal comme ça. Je suis un salaud, non ?
Mais je repense à ce moment de tendresse, lorsque nous nous étions rapprochés, puis lorsqu'elle avait posé ses lèvres sur les miennes. Ce moment avait été si doux, si tendre. Je revois encore sa mèche de cheveux bruns qui lui tombait dans les yeux, ses yeux noirs si intenses. Je revois encore son sourire, ses lèvres fines et si douces, et sa voix, sa voix si pure.
Avais-je jamais eu une sensation comme celle-là ? Cette sensation de délice, de délicatesse et de sauvagerie à la fois. Cette flamme. Je savais que jamais je ne sentirais ça de nouveau. C'était moi qui avais tout gâché. Si je n'avais pas frappé ma sœur ainsi, peut-être ne serait-elle pas partie comme ça. Tout était de ma faute. J'avais gâché mon propre bonheur.
Je me sentais minable. Je voulais revenir en arrière. Qui sait ce qui se serait passé si je n'avais pas été si maladroit ? Peut-être serait-elle encore dans mes bras, peut-être... Il faut que je renonce. Que j'oublie. Mais comment oublier ce sentiment ? Cette chaleur, cette impression d'honnêteté. Pour une fois, j'avais été honnête. Elle m'avait fait changer. Je ne m'étais pas senti comme d'habitude lorsque je lui avais parlé.
Il faut que je me relève. Ce n'est qu'un mauvais moment à passer. Demain, j'aurai déjà oublié. Mais non. Je ne peux pas oublier ça. Je ne l'oublierai jamais.
Réagis, bon sang, fais quelque chose. Ne reste pas planté là. Rattrape là, cours lui après ! Il n'est pas trop tard ! Il n'est jamais trop tard... Mais non, ça ne marchera pas. Elle n'acceptera jamais de me revoir. C'est fini. It's over...

« Une bière », je commande au patron en m'asseyant sur un de tabourets à coté du bar. Celui-ci me lance un regard compatissant avant de poser un verre et une bouteille devant moi. Je verse la moitié et l'avale d'une traite.
Je repose mon verre d'un coup sec. Il fait un petit poc en heurtant le bois dur du bar. Je paie et sors du bar, par la même porte que Lisa a emprunté il y a quelque minutes, la même porte que Lisa a claqué violemment pour me dire que c'était fini. Qu'il n'y aurait pas de suite à tout ça.

Si on avait été dans un film, il aurait plu des cordes. Seulement, nous ne sommes pas dans un film. Nous sommes dans la vie réelle, et la vie réelle est bien plus dure que n'importe quel film d'amour triste.

Is it really over ?...


 

Nom du personnage.





Nom du personnage.




©Natu de Cocktail-Graph'




[RP TERMINE][/justify]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Oui patron 8D [PV : Alex et Lisa ♥] [RP fini]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» My stenght for my brother "Lisa Strife" (Fini) (dc de Ryans strife )
» Pierre Léger patron du Sud traverse l'Etang de Miragoane à dos d'homme
» Danse ta vie vie, danse [Alex]
» Aprés Michaelle Jean à Ottawa voila Carl-Alex Ridoré à Friboug
» [TERMINÉ] Sous le sunlight des tropiques ? [Alex]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tara Duncan : Le Forum RPG :: Autremonde :: OmoisOmois :: Tingapour-
Sauter vers: