AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Tara Duncan : Le Forum RPG :: Autremonde :: OcéansOcéans :: Royaume d'AquariaPartagez | 
 

 Apaise mes blessures comme tu as apaisé mes souvenirs | Deino.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Soren K. Thù


avatar

Age du personnage : 19 ans

Familier : //
Couleur de magie : Pas de magie T.T
Niveau de magie :
  • Inexistant
Niveau de combat :
  • Moyen
  • Plutôt élevé


Résidence : Toujours en mouvement ~ Récemment vu à Aquaria.
Dans le sac : Couteaux, poignards, liqueurs empoisonnés, et autres armes ; du fric, une boule de cristal, des bouts de papier avec des numéros, une vieille photo jaunie d'une jeune fille.

Affinités : Faustine > Amie.
Deino > Petite amie.

@Avatar par Corn-Flakes

MessageSujet: Apaise mes blessures comme tu as apaisé mes souvenirs | Deino.   Ven 26 Avr 2013 - 22:18




Apaise mes blessures comme tu as apaisé mes souvenirs.


    Soren avait rendez-vous avec Deino à 15h. À vrai dire ça faisait un moment qu'ils ne s'étaient pas vu, elle parce qu'elle enchainait missions sur missions, lui parce qu'il cherchait quelque chose à faire à Aquaria mais surtout parce qu'il réfléchissait. Depuis quelques temps il pensait de plus en plus, à Tinah, à son boss, son métier secret, et en était venu à prendre une importante décision. À se raisonner. Qu'est-ce qui le retenait auprès de Black ? Depuis toutes ces années, c'était Tinah. Et Tinah, l'avait-il revu ? Avait-il eu ne serait-ce qu'un appel, une lettre ? Non et non. Il ne savait pas exactement ce qui avait déclenché cette réflexion, peut-être le fait qu'une adolescente le voit en train de tuer son maître et que Faustine découvre sa vocation de Chasseur de Prime, peut-être était-ce cela, quoiqu'il en soit il avait développé son raisonnement au point de décider qu'il démissionnait. Il démissionnait, purement et simplement. Il n'avait cependant rien dit à Black, conscient qu'on ne quittait pas un travail de ce genre aussi facilement, conscient que Black ne voudrait pas le laisser partir, conscient qu'il y avait des risques. Des risques que son boss veuille le garder à tout prix. Il avait donc fini par tirer un trait sur Tinah, Tinah qu'il effaçait peu à peu de sa mémoire, dont le visage avait fini par disparaître totalement, ne laissant plus qu'un physique flou. Ce qui avant l'amusait le répugnait désormais ; il ne pouvait plus se résoudre à tuer, plus depuis qu'il avait vu la tristesse dans les yeux de la jeune vampyr, et le choc, la déception surtout, dans ceux de Faustine. Que Deino continue c'était son choix, il préférait ne rien lui dire, de toute manière il ne pourrait pas la faire changer d'avis et ça ne le gênait pas plus que ça, du moment qu'elle n'essayait pas de l'entrainer à nouveau dans le cercle vicieux des Chasseurs de Prime. Cependant il ne lui avait rien dit, à personne d'ailleurs, pas même à Eagle ou aux autres matelots, et ne savait pas encore quand il allait l'annoncer.

    Il avançait entre les maisons et les boutiques d'Aquaria, après avoir laissé le Blue Terror aux mains des marins pour rejoindre sa douce. Il serait en avance, mais tant pis, il patienterait. Plongé dans ses pensées il s'enfonçait dans les rues vers le lieu de rendez-vous, comme un robot il ne faisait pas très attention à ce qui se passait autour de lui. Il était sur ses gardes ces derniers temps, surtout depuis qu'il avait pris la décision d'arrêter les meurtres, mais Deino refusait catégoriquement de larguer les amarres pour un autre royaume. Il ne voulait pas non plus l'abandonner alors il restait, à ses risques et périls.
    Il percuta un type à l'épaule, ayant pourtant pris le soin de l'éviter il avait pu voir le geste de l'homme pour le heurter de son plein gré. Se retournant, ils se fixèrent du regard quelques secondes sans s'arrêter d'avancer, puis Soren se détourna le premier. Un idiot, rien de plus. Il enfonça un peu plus ses mains dans ses poches et tourna à l'angle de la rue, mais rentra une fois de plus dans un passant. Décidément, ce n'était pas son jour. Il murmura une vague excuse et s'écarta sur la droite pour pouvoir passer, mais l'homme en fit autant. Il se mit donc sur la gauche, puis sur la droite, gênant par l'inconnu, avant de relever les yeux vers celui. Ça devenait louche tout ça. Peut-être était-il trop parano, comme se tuait à le dire Deino, mais son côté parano se réveillait justement et lui soufflait que tout ça était bizarre. Il n'eut cependant pas le temps de plus réfléchir, le type s'était décidé à le laisser passer.
    Il continua sa route, moins assuré à l'idée de devoir patienter avant l'arrivée de Deino depuis qu'il avait buté contre deux anonymes l'un à la suite de l'autre. Il se retourna, sentant une présence derrière lui, et eut sous les yeux les deux mêmes gars qu'il avait percuté, marchant derrière lui. Comme s'ils le suivaient. Vêtements noirs, capuches noirs rabattues, un air légèrement pressé. Baraqués. Mauvais signe. Soren accéléra, prit au hasard d'autres ruelles pour tenter de les semer, jetant de temps à autre des coups d’œils derrière lui. Oui, il était suivi. Il fit aussitôt le lien ; il ne pouvait pas y avoir trente six coupables, c'était Black un point c'est tout.
    Mais lorsqu'il se retourna, les deux gars n'étaient plus là. Il s'arrêta au milieu de la rue, chercha du regard de possibles cachettes. Non, il n'y avait plus personne. Plus personne de ce côté-ci du moins ; un instant après ses jambes fléchirent et il tomba à genoux, pour avoir reçu un coup dans le pli des genoux. Attaque par derrière. Ses mains jaillirent vers sa ceinture, mais il n'avait pas pris ses armes. Se battre à mains nus serait plus difficile, sans compter que ses adversaires ne lui laissèrent pas le temps et qu'il reçut, à à peine une seconde d'intervalle, deux coups de pieds dans les côtes. Allongé par terre, dans la position qui faisait de lui le plus faible, plié en deux par la force des coups, il essaya d'atteindre sa chaussure, où il avait caché par sûreté un petit couteau. Il l'effleura au moment où l'un de ses attaquants envoya valser son bras d'une tape, avant qu'un autre ne le fasse voler dans les airs. De la magie. Ses chances, déjà réduites par son état, venaient d'être une fois de plus divisées. Des coups de poing au visage l'accueillirent et le sang gicla aussitôt ; sonné, il laissa sa tête retomber sur son torse et entendit à peine le cliquetis de l'arme avant de sentir le froid contre sa tempe qui contrastait avec la vague de chaleur qui l'avait envahi en quelques secondes. Ça ne faisait pas plus de cinq minutes qu'il avait remarqué la traque des hommes camouflés, mais c'était assez pour être, le temps d'après, dans un piteux état. Lui le Nonsos, qui ne s'entrainait plus depuis plusieurs semaines, face à des sortceliers. Il n'avait aucune chance. L'arme s'écarta et on lui redressa le visage d'un autre coup de poing au menton. Le plasma jaillit de sa bouche aussi vite que si l'on avait appuyé sur un bouton de commande.

    «
    À partir de maintenant tu vas faire tout ce qu'on te dira de faire, sinon toi et ta petite copine vous allez pas faire long feu. »

    Des coups, encore des coups. La douleur, plus forte à chaque instant, paralysante. Il n'aura rien vu venir. Le temps passe si vite. Puis tout s'arrêta, à moins que ça ne se soit arrêté il y a longtemps, il ne savait plus trop. La douleur se sera transformé petit à petit en anesthésiant, l'empêchant de sentir son corps, mais jusque-là assez puissante pour qu'il s'en souvienne. Et dans l'hébétude, une pensée lui vint : Deino. Une dernière pensée avant de sombrer : Deino, ne viens pas ici , ne vois pas ça.







Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deino Silcen


avatar

Age du personnage : 18 ans

Familier : Un griffon noir : Era
Couleur de magie : Bleu marine
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Chasseuse de prime/Pirate
Résidence : Son navire
Dans le sac : Toute sorte d'armes, ma boule de cristal, quelques informations récoltées un peu partout, une photo de sa mère et une autre de moi et de ma soeur à l'âge de 10 ans, de la nourriture pour Era et un paquet de chips acheté sur Terre pour moi, un stylo qui ne marche plus et un autre qui marche seulement à moitié, une pièce noire d'un jeu de dames, une montre mais je ne sais pas d'où elle vient et plein de papiers en tous genres

Affinités : Sai>> Mon maître que j'adoreeeeeeuuuuu embêter. Si il ne répondait pas je me serais lasser mais comme il essaie de répliquer à chaque fois je continue. C'est trop drôle.

Tinieblas>> Une allié et une amie

Lice>> Ma soeur adoré

Will>> Ami ou ennemi? En tout il est très bon pour les joutes verbales contrairement à Sai



MessageSujet: Re: Apaise mes blessures comme tu as apaisé mes souvenirs | Deino.   Sam 27 Avr 2013 - 10:53

Là c’était sûrement le pire dilemme de ma vie.

« Arthuuuuuuuuuuuuur ! Je choisis laquelle ? Je sais vraiment pas ? En plus je vais en retard ! » hurlai-je en me précipitant sur le pont

Je tenais devant de robes. Oui bon, quand on est une pirate doublé d’une chasseuse de prime, il y avait peut-être des choses plus importantes. Mais là, c’était vraiment primordial.

«- Mais pourquoi tu gueules comme ça ? Et puis j’en ai rien à foutre de tes robes ! répliqua l’elfe
-Mais euh !
-C’est parce que tu vas enfin voir Soren que tu paniques comme ça ? » demanda Eagle comme s’il lisait dans mes pensés

Oui, j’avais rendez-vous avec lui dans cinq minutes et je n’avais même pas encore choisis ma tenue. En fait, je sortais tout juste d’une mission et j’aurais pu y aller directement mais je tenais quand même à être très, très, très belle. Normal quand tu n’as pas vu ton petit-copain depuis une éternité. En fait, le papy avait parfaitement raison. Soren m’avait vraiment manqué mais je n’osais, bien entendu, pas l’avouer. Question de principes. Ou de dignité… Bref ! Si je ne me dépêchais pas, j’allais être en retard. Chez moi c’était une habitude mais pas aujourd’hui ! Je voulais être pile à l’heure. Et je n’arrivais toujours pas à choisir entre les deux robes.

« -Non, c’est pas vrai ! N’importe quoi ! répondis-je après un moment
-Pas crédible. »

Arthur était mort de rire de me voir me mettre dans de tels états pour un mec. C’était limite s’il n’était pas roulé en boule par terre. Mais après ce qui semblait être un énorme effort de sa part, il se releva empoigna un des deux vêtements et le lança par-dessus bord. J’ouvris la bouche, sous le choc. Il avait vraiment fait ça ? Retrouvant mes esprits, je me jetai sur lui, prenant sa gorge entre mes mains pour tenter de l’étrangler. Il essaya de me repousser mais je me mis à en mode koala.

« -Salaud ! Tu sais combien elle m’a couté ? Je vais te buuuuuuter ! gueulai-je
-Tu vas être en retard. » intervint Eagle, très calme

Argument fatal pour me faire lâcher son cuisinier. Je repartis dans ma chambre pour enfiler ma robe. Il avait choisis celle gris clair forcément. Il disait toujours qu’il en avait marre que je m’habille tout le temps en noir, que ça faisait gothique et tout. Il avait peut-être raison après tout… Je l’enfilai puis je me mis à déballer toutes mes chaussures pour en choisir une paire. Et il y en avait beaucoup… Puis je me recoiffai vite fait, je vérifiai mon maquillage et je sortis en courant pour ne pas être en retard après avoir dissimulai quelques armes sur moi. Je n’étais pas folle au point de partir désarmé. Ce que je ne savais pas c’était que Soren si et que ça lui avait posé quelques problèmes. Era débarqua à cet instant-là, me proposant d’y aller en volant parce que ça serait plus rapide. Oh yeah ! Je venais de découvrir que mon familier était intelligent. Ecoutant mes pensées, elle m’insulta avant de se mettre en route. Je la pressai d’aller plus vite tout en me disant que je me faisais pitié. On aurait dit une adolescente surexcité à l’idée d’aller voir son idole.
Enfin, nous arrivâmes et alors que je me demandai si je devais sauter à au cou de mon petit-ami ou être quand même un peu plus digne toutes mes pensées furent bloqué par la vision de celui-ci, à terre et blessé. Et là ce fut un bug complet dans mon cerveau. Je n’arrivais plus à bouger ni à réfléchir.

«Hum… Je sais pas toi mais tu devrais peut être aller l’aider et le soigner.* proposa Era brillante de lucidité et d’intelligence

Ce n’était pas une mauvaise idée… Je me précipitai à ses côtés, m’agenouillant près de lui. Je tournai son visage vers le ciel écartant les mèches de cheveux de devant ses yeux.

« Meurs pas ! Meurs pas ! » répétai-je, paniquée
*Il va pas crever idiote ! Il est juste bien amoché.*

Sale volatile va ! J’allumais ma magie qui se mit à brillait doucement au bout de mes doigts et lui appliquer un reparus. Puis j’activais un transmistus et nous nous retrouvâmes tous les trois sur le Blue Terror. En nous voyant, Eagle se leva brusquement de sa chaise et accourut. Il m’écarta et appliqua de nouveau un sort pour le guérir pendant que je hurlais sur les matelots de le transporter dans ma chambre.

« C’est bon Deino, calme toi, il n’a rien de grave. » me dit Arthur avant d’attraper Soren

Il alla le déposer sur mon lit pendant que j’essaie de me calmer. Au-delà de la panique je ressentais de la rage. J’avais envie de partir tout de suite à la recherche des salauds qui lui avaient fait ça pour tous les buter. Mais à la place j’allais m’allonger à ses côtés. Je n’allais pas m’en aller alors qu’il était dans cet état. Je lui appliquai encore plusieurs reparus. Puis je finis par m’endormir près de lui. Enfin je somnolais plutôt… Je ne voulais pas qu’il se passe encore quelque chose pendant que je roupillais. Je me promis aussi que je serais gentille avec lui jusqu’à la fin de ma vie. (Profites Soren, profites !)



Blue like...
Bleu comme le ciel et la mer. Non, c'est trop commun... Bleu comme un saphir, comme les fleurs de bleuet. Bleu comme un rêve d'enfance, comme une tempête, comme quelques mots doux. Bleu comme un endroit infini et paisible. Bleu comme elle.
dusty scarecrow.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soren K. Thù


avatar

Age du personnage : 19 ans

Familier : //
Couleur de magie : Pas de magie T.T
Niveau de magie :
  • Inexistant
Niveau de combat :
  • Moyen
  • Plutôt élevé


Résidence : Toujours en mouvement ~ Récemment vu à Aquaria.
Dans le sac : Couteaux, poignards, liqueurs empoisonnés, et autres armes ; du fric, une boule de cristal, des bouts de papier avec des numéros, une vieille photo jaunie d'une jeune fille.

Affinités : Faustine > Amie.
Deino > Petite amie.

@Avatar par Corn-Flakes

MessageSujet: Re: Apaise mes blessures comme tu as apaisé mes souvenirs | Deino.   Mer 1 Mai 2013 - 10:56




Apaise mes blessures comme tu as apaisé mes souvenirs.


    Il avait l'impression d'être sous anesthésie générale. À la fois il avait mal, et à la fois il ne sentait plus rien. En tout cas il était bien sur le sol, entre conscience et inconscience, hormi le fait que les pavés étaient un peu durs. Maintenant qu'il était là, qu'on avait cessé de le ruer de coups, il ne voulait plus bouger. Simplement s'endormir, et ne jamais se réveiller. Abandonner la douleur. Tomber dans les bras de Morphée, les bras de Morphée, de Morphée, Morphée...

    ***

    Il ne voulait plus ouvrir les yeux, il ne voulait plus voir les dalles froides de la petite rue, ni la boue dans laquelle il était tombé, battu, mis à terre en quelques secondes par des inconnus. Il était à l'aise ici, il n'avait pas besoin de faire quoique ce soit, il pouvait rester là. Le sol s'était amélioré, à ce propos. Plus moelleux, plus chaud, plus doux. Pas de cailloux, pas de terre, rien qui vienne déranger sa peau déjà trop meurtrie. Simplement une agréable sensation qu'il voulait faire durer, le plus longtemps possible.
    Soren papillona des yeux un moment, puis les referma aussitôt. Il aurait aimé dormir encore, mais cette décision n'était pas de son ressort. Il essaya tout de même de se rendormir, sentant qu'il se laissait aller, puis qu'il somnolait ; il était conscient de ce qui l'entourait mais n'avait pas le sentiment de pouvoir bouger. Comme paralysé alors qu'il aurait suffi d'une seule pensée, d'un geste, pour l'extraire de son sommeil. Il vogua ainsi plusieurs fois, s'éveillant, s'assoupissant, jamais bien longtemps, jamais complètement, avant de ne plus y parvenir. Ce petit manège était lassant, il aurait préféré ne plus être lucide du tout, être comme les habitants du chateau de la belle au bois dormant et dormir cent ans. Les yeux fermés, les sourcils froncés, il essayait de faire le point. Son plus gros problème en ce moment était d'expliquer comment il s'était fait tout ça. Il n'avait pas encore vu l'ampleur des dégats, mais à en croire la douleur qui revenait au galop dès qu'il faisait un mouvement, ce ne devait pas être du joli. Accessoirement, il devait penser à rentrer, à moins que...qu'il ne s'éloigne du Blue Terror quelques temps ? Le temps de faire disparaitre ces marques de coups, le temps de trouver une solution à la situation. Ainsi, indécis, il ne risquait plus seulement sa sécurité mais celle de tous les habitants du Blue Terror. Sa décision était prise ; avec un peu de chances il ne croiserait aucune de ses connaissances avant de s'être trouvé un coin où patienter. Il se releva, bien que difficilement, et mit quelques secondes à s'habituer à l'obscurité. Mais il n'était plus dans la rue. Il était dans une pièce, qu'il ne reconnut pas au premier abord. Panique. Les types pouvaient-ils l'avoir emmené avec eux ? Ne pas savoir où il était, ni comment il était arrivé là l'affola subitement. Il se redressa en vitesse – étouffant un cri – près à décamper dès qu'il aurait repéré la porte de sortie, mais s'arrêta quand il dut passer au-dessus d'un corps immobile.
    ...
    Deino. Qu'est-ce que c'était que cette magouille ? Il l'observa ; elle ne semblait pas blesser, ni rien de ce genre, juste paisiblement assoupie. Il fit le tour de la pièce du regard, aperçut des objets et des meubles familiers, reconnut l'endroit et s'apaisa. Le Blue Terror. Il se laissa retomber sur le lit. Deino l'avait trouvé.







Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deino Silcen


avatar

Age du personnage : 18 ans

Familier : Un griffon noir : Era
Couleur de magie : Bleu marine
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Chasseuse de prime/Pirate
Résidence : Son navire
Dans le sac : Toute sorte d'armes, ma boule de cristal, quelques informations récoltées un peu partout, une photo de sa mère et une autre de moi et de ma soeur à l'âge de 10 ans, de la nourriture pour Era et un paquet de chips acheté sur Terre pour moi, un stylo qui ne marche plus et un autre qui marche seulement à moitié, une pièce noire d'un jeu de dames, une montre mais je ne sais pas d'où elle vient et plein de papiers en tous genres

Affinités : Sai>> Mon maître que j'adoreeeeeeuuuuu embêter. Si il ne répondait pas je me serais lasser mais comme il essaie de répliquer à chaque fois je continue. C'est trop drôle.

Tinieblas>> Une allié et une amie

Lice>> Ma soeur adoré

Will>> Ami ou ennemi? En tout il est très bon pour les joutes verbales contrairement à Sai



MessageSujet: Re: Apaise mes blessures comme tu as apaisé mes souvenirs | Deino.   Jeu 2 Mai 2013 - 15:43

Je fus réveillée par Soren qui s’était laissé tomber sur le lit. Ça me fit sursauter et je me relevai d’un coup, tous mes sens en alerte avant de voir que ce n’était que lui qui s’était réveillé. Je lui sautai limite au cou et je lui couvris le visage de baiser, soulagée.

« Oh mon dieu ! J’ai eu trop peur ! Mais qu’il t’ait arrivé ? C’est qui, qui t’as fait ça ? » commençai-je en remuant dans tous les sens, encore paniquée

Il me regardait comme si j’étais folle. Ok, je n’aurais jamais réagis comme ça d’habitude mais là… Il s’était quand même fait tabasser, ce n’était pas rien. Il aurait aussi pu se faire tuer ! Mais vraiment son regard…

« Oh c’est bon hein ? J’étais super inquiète ! » lâchai-je

Puis je me mis limite à le harceler pour savoir s’il voulait quelque chose, un verre d’eau, à manger ou que je l’aide à se redresser. On toqua à la porte mais je ne répondis pas. Je m’en foutais un peu. Elle s’ouvrit et Eagle entra calmement.

« Si tu veux, tu peux aussi avoir un bisous. commença-t-il car il avait bien entendu écouter avant d’entrer, Pas de moi hein, d’elle. Enfin à part si tu insistes vraiment mais elle me tuerait. »

Il s’approcha et appliqua de nouveau plusieurs reparus à Soren alors que moi, je restais immobile, ne sachant pas vraiment quoi faire. Puis, je lui demandai si le jeune homme allait bien, s’il allait bientôt guérir.

« Tu soules Deino, tu voudrais pas te calmer un peu ? soupira-t-il, Ah Soren ! Elle avait déjà pêter un plomb juste pour savoir quelle robe elle allait mettre pour aller te voir mais depuis qu’elle est revenue, c’est infernal… »

J’étais prise d’une soudaine envie de tuer ce pépé arrogant. Il venait quand même de dire à mon petit-ami que j’avais paniqué juste parce que je ne savais pas quoi mettre pour aller le retrouver. Le truc à ne pas lui dire parce que la dignité allait y passer. Mais il l’avait fait. Il lui avait vraiment dit ce connard. J’allais le buter.

« -Mais non… C’est pas ça, je…commença-je à protester
-Roh c’est bon ! Pas la peine d’essayer de trouver des excuses ! Et puis c’est mignon quand même. Bon je vous laisse les amoureux, je peux rien faire de plus pour toi Soren. Va falloir être patient. Je vais demander à ce qu’on t’apporte à manger. »

Il sortit alors que je sentais mes joues viraient au rouge. Oh la honte ! Sale vieux va !



Blue like...
Bleu comme le ciel et la mer. Non, c'est trop commun... Bleu comme un saphir, comme les fleurs de bleuet. Bleu comme un rêve d'enfance, comme une tempête, comme quelques mots doux. Bleu comme un endroit infini et paisible. Bleu comme elle.
dusty scarecrow.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soren K. Thù


avatar

Age du personnage : 19 ans

Familier : //
Couleur de magie : Pas de magie T.T
Niveau de magie :
  • Inexistant
Niveau de combat :
  • Moyen
  • Plutôt élevé


Résidence : Toujours en mouvement ~ Récemment vu à Aquaria.
Dans le sac : Couteaux, poignards, liqueurs empoisonnés, et autres armes ; du fric, une boule de cristal, des bouts de papier avec des numéros, une vieille photo jaunie d'une jeune fille.

Affinités : Faustine > Amie.
Deino > Petite amie.

@Avatar par Corn-Flakes

MessageSujet: Re: Apaise mes blessures comme tu as apaisé mes souvenirs | Deino.   Dim 5 Mai 2013 - 11:42




Apaise mes blessures comme tu as apaisé mes souvenirs.


    Il grimaça lorsqu'il atterit sur le matelas, l'énorme oreiller qu'il avait sous la tête n'avait pas amorti grand chose au choc. Il voulait attendre de se rendormir, ou qu'au moins Deino se réveille mais finalement, lorsque cette dernière s'éveilla, il se rendit compte qu'il aurait mieux fallut pour lui que ce soit la première option qui se réalise d'abord ; Deino bondit sur le lit, visiblement peu contente d'avoir été tirée de son sommeil, avant de se rendre compte que ce n'était que lui. Quoique, en d'autres circonstances, elle lui aurait certainement gueulé dessus, comme à son habitude. Dès qu'elle vit qu'il était bel et bien conscient, elle lui sauta à moitié dessus et l'assailla de baisers.

    «
    Deino...Deino, arrête ça. »

    Il essaya de se dégager mais la jeune fille tenait bon, jusqu'à ce qu'elle remarque son regard. Dans ses yeux il y avait une lueur qui voulait dire lâche-moi, tu vas me faire mal ; que la Silcen remarqua. Seulement elle ne comprit que la première partie du message, autrement dit lâche-moi, et prit mal ce regard qu'avait adopté Soren pour la faire lâcher prise. C'était gentil à elle de s'inquiéter, d'ailleurs il ne l'avait jamais vu aussi affectueuse que pendant ces deux minutes de baisers ininterrompus. Elle enchaina ensuite en lui faisant l'inventaire de tout ce qui se trouvait sur le bateau, dont il pourrait avoir envie. Boisson, nourriture, telle ou telle chose pour être plus à son aise. Déjà, Soren commençait à avoir du mal à suivre tout ce que disait la jeune fille en vitesse grand V. Il ne voulait rien, seulement le calme, le silence. Ça risquait d'être compliqué à avoir. Eagle fit son apparition, comme d'habitude très paisible, offrant un magnifique contraste avec la capitaine de ce navire qui était tout sauf calme. Soren se prit à sourire des paroles de l'homme; le bisous ? Il l'avait déjà eu, et pas qu'une fois. Il resta immobile le temps qu'on lui applique les Reparus, puis devant la petite scène de dispute qu'offraient Deino et Eagle. Ils n'avaient pas changé, en particulier Eagle. Lorsque celui-ci sortit de la pièce, assurant qu'il ne pouvait pas lui appliquer plus de Reparus que ce qu'il avait déjà fait, Soren le remercia. Cette fois, après la sortie du patriarche, il n'y avait plus un bruit. Deino semblait enfin s'être calmée ; à vrai dire, lorsqu'il se tourna vers elle, il crut voir une expression honteuse sur son visage. Sûrement à cause de cette histoire de robe. À vrai dire Soren s'en fichait pas mal, c'était mignon en effet mais ça lui passait un peu au-dessus de la tête, il ne pensait même plus au rendez-vous auquel ils étaient censés se rendre. Finalement leur rencard se passerait sur un Blue Terror plein de matelots, entre Reparus et marques de la bagarre.

    «
    J'ai dormi combien de temps ? »

    Il changeait de sujet spécialement pour Deino, étant certain qu'elle ne supporterait pas qu'il en rajoute une couche concernant les fringues. Cependant, si les places avaient été inversées, elle ne se serait certainement pas gênée pour l'embêter avec une histoire de ce genre. Là était toute la différence de caractère entre les deux amoureux, mais ne dit-on pas que les opposés s'attirent ?







Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deino Silcen


avatar

Age du personnage : 18 ans

Familier : Un griffon noir : Era
Couleur de magie : Bleu marine
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Chasseuse de prime/Pirate
Résidence : Son navire
Dans le sac : Toute sorte d'armes, ma boule de cristal, quelques informations récoltées un peu partout, une photo de sa mère et une autre de moi et de ma soeur à l'âge de 10 ans, de la nourriture pour Era et un paquet de chips acheté sur Terre pour moi, un stylo qui ne marche plus et un autre qui marche seulement à moitié, une pièce noire d'un jeu de dames, une montre mais je ne sais pas d'où elle vient et plein de papiers en tous genres

Affinités : Sai>> Mon maître que j'adoreeeeeeuuuuu embêter. Si il ne répondait pas je me serais lasser mais comme il essaie de répliquer à chaque fois je continue. C'est trop drôle.

Tinieblas>> Une allié et une amie

Lice>> Ma soeur adoré

Will>> Ami ou ennemi? En tout il est très bon pour les joutes verbales contrairement à Sai



MessageSujet: Re: Apaise mes blessures comme tu as apaisé mes souvenirs | Deino.   Sam 11 Mai 2013 - 19:42

J’étais légèrement vexée par le fait que Soren soit si froid avec moi et je me calmai aussitôt me disant que je n’aurais dû aucun effort pour être sympa. Puis, je réalisai vite qu’il devait être fatigué et qu’il ne devait pas vraiment envie que je sois aussi remuante et criarde après qu’il se soit fait tabasser. Je m’assis en indien sur le lit à côté de lui.

« Bah en fait je sais pas trop… Je t’ai ramené ici et Arthur t’as porté jusque dans ma chambre. Après je me suis endormie à côté de toi. » dis-je

Je laissai mes cheveux cachés mon visage. J’avais bien remarqué le changement de sujet de Soren, sûrement à cause de l’histoire des robes. Et dire que moi je ne me serais sûrement pas gêner pour en rajouter une couche s’il avait été à ma place. Il fallait que je me montre un peu plus adulte. Eagle avait raison, il fallait que je me calme.

*Ouais parce que tu vas finir par lui filer la migraine à gueuler comme ça. Le pauvre…* commenta Era

Elle était toujours sur le pont puisque qu’elle était trop grosse pour descendre dans le bateau. Mais elle suivait quand même la conversation. Sale volatile va !

« Dis-moi, qui t’as fait ça ? Pourquoi ? commençai-je avant de dévier, J’étais tellement inquiète ! J’ai cru que… Tu étais… »
*Nan mais quelle idiote !*

Mais j’allais la tuer celle-là ! Je ne savais pas ce qui m’empêcher de monter et de lui arracher ses plumes une à une !

*Parce que tu veux rester avec ton chéri d’amour !*

Sa voix niaise résonna dans ma tête et je lui fermai totalement mon esprit avant de craquer. Puis je vis le regard fatigué de Soren. Ce n’était peut-être pas le moment lui poser des questions.

« Désolé… m’excusai-je dissimulant une nouvelle mon visage, Tu veux peut être que je m’en aille pour te laisser te reposer… »

Era avait raison, j’étais vraiment stupide.




Blue like...
Bleu comme le ciel et la mer. Non, c'est trop commun... Bleu comme un saphir, comme les fleurs de bleuet. Bleu comme un rêve d'enfance, comme une tempête, comme quelques mots doux. Bleu comme un endroit infini et paisible. Bleu comme elle.
dusty scarecrow.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soren K. Thù


avatar

Age du personnage : 19 ans

Familier : //
Couleur de magie : Pas de magie T.T
Niveau de magie :
  • Inexistant
Niveau de combat :
  • Moyen
  • Plutôt élevé


Résidence : Toujours en mouvement ~ Récemment vu à Aquaria.
Dans le sac : Couteaux, poignards, liqueurs empoisonnés, et autres armes ; du fric, une boule de cristal, des bouts de papier avec des numéros, une vieille photo jaunie d'une jeune fille.

Affinités : Faustine > Amie.
Deino > Petite amie.

@Avatar par Corn-Flakes

MessageSujet: Re: Apaise mes blessures comme tu as apaisé mes souvenirs | Deino.   Mer 26 Juin 2013 - 14:06




Apaise mes blessures comme tu as apaisé mes souvenirs.



    Quel abruti. Pensait-il vraiment pouvoir s'en tirer aussi facilement ? Quel euphémisme, quel rêve. Il était pourtant rester sur ses gardes, longtemps, chaque jour et chaque heure depuis sa décision, à chaque instant. Il avait agi comme une proie prise en chasse, frémissant au moindre bruit suspect, au moindre geste sortant de l'ordinaire. Il avait même tenté de convaincre Deino de mettre les voiles et d'aller s'établir ailleurs, pour ne pas rester à un même endroit trop longtemps. Il avait essayé, elle n'avait pas voulu. Peut-être que s'il lui avait expliqué clairement ses motivations, elle aurait compris. À moins qu'elle ne se soit sentie d'attaque pour régler le problème tout de suite et se frotter aux hommes de Black. Cette idée n'avait pas échappé à Soren, qui avait préféré lui cacher la chose plutôt que prendre des risques inutiles. Deux contre tous, ils avaient peut-être une petite chance sur un million de sortir vainqueurs. Non, le mieux était de rester cacher le temps que ça se calme. Mais rien ne s'était passé comme prévu ; ça n'avait pas été le calme après la tempête, mais tout l'inverse. Il venait de dépasser la première étape de la tempête, mais qui sait s'il n'y en aurait pas d'autres ? Il était peut-être temps de dire la vérité, toute la vérité, d'expliquer ce qui s'était passé pour qu'il se retrouve roué de coups dans une petite ruelle et abandonner là à demi-mort.

    «
    Tu as cru que j'étais quoi ? »

    Mais pas maintenant. C'était trop tôt pour parler d'une chose pareille à Deino, elle-même semblait sous le choc de l'agression. Sans qu'il s'en rende compte, son ton était devenu dur ; Deino était devenue particulièrement sensible, il ne réagissait peut-être pas de la bonne manière en lui répondant ainsi, il le savait, mais il ne pouvait pas laisser passer ça. Le croyait-elle faible au point de crever à la première bagarre qui s'annonçait ? Il était faible, comparé à elle et à tous les autres détenteurs de pouvoirs magiques qui l'entouraient en ce monde, mais il tenait le coup, comme un Nonsos dans son genre était censé le faire. La preuve, il était encore là, à lui demander des comptes pour une misérable phrase de travers. Voyant que ce n'était pas le moment de se braquer pour si peu, il soupira, agacé que Deino ne soit pas la fille snob et froide qu'elle était habituellement.

    «
    Peu importe. »

    Il avait besoin de réfléchir, de se concentrer, et pour tout dire ce n'était pas une Silcen surexcitée et affolée sautillant tout autour de lui qui l'aiderait. Mais il ne pouvait pas lui en vouloir, c'était adorable de sa part de s'inquiéter. Ses idées étaient floues, difficile d'aligner deux pensées cohérentes à la suite. Il ferait peut-être mieux de patienter encore avant de lui raconter toute l'histoire, cette histoire ridicule qui était son quotidien depuis un bon moment, cette histoire qui ne ferait que paniquer Deino encore plus.







Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deino Silcen


avatar

Age du personnage : 18 ans

Familier : Un griffon noir : Era
Couleur de magie : Bleu marine
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Chasseuse de prime/Pirate
Résidence : Son navire
Dans le sac : Toute sorte d'armes, ma boule de cristal, quelques informations récoltées un peu partout, une photo de sa mère et une autre de moi et de ma soeur à l'âge de 10 ans, de la nourriture pour Era et un paquet de chips acheté sur Terre pour moi, un stylo qui ne marche plus et un autre qui marche seulement à moitié, une pièce noire d'un jeu de dames, une montre mais je ne sais pas d'où elle vient et plein de papiers en tous genres

Affinités : Sai>> Mon maître que j'adoreeeeeeuuuuu embêter. Si il ne répondait pas je me serais lasser mais comme il essaie de répliquer à chaque fois je continue. C'est trop drôle.

Tinieblas>> Une allié et une amie

Lice>> Ma soeur adoré

Will>> Ami ou ennemi? En tout il est très bon pour les joutes verbales contrairement à Sai



MessageSujet: Re: Apaise mes blessures comme tu as apaisé mes souvenirs | Deino.   Lun 22 Juil 2013 - 21:23

Je relevai la tête d’un coup en entendant la voix de Soren. Elle est si froide. Trop froide pour moi. Je le fixai un instant en haussant les sourcils. Il était sérieux ? Je m’inquiétais pour lui et lui il me parlait comme si j’étais un chien ! En plus, il ne voulait même pas me dire qui lui avait fait ça ce con. Il pensait vraiment que je pouvais le regarder comme ça sans rien faire. Il m’avait vexé et bah… Moi, quand je le suis, c’est violent. Je lui attrapais le visage violement avec un air furieux et blessé.

« Va chier connard ! sifflai-je avant de me lever et de me diriger vers la porte. Dire que j’ai essayé d’être gentil avec toi. Putain ! Tu peux crever, j’en ai rien à foutre ! »

Je m’étais vraiment dit qu’il fallait que je sois douce et non pas aussi froide que d’habitude quand je l’avais trouvé mais visiblement je l’énervais encore plus. C’est assez simple, j’avais l’impression de le faire chier tout le temps. Et ça, ça m’irritait vraiment. Il devrait plutôt se barrer au lieu de rester là à me supporter non ? Nan mais quel con ! En plus le ton avec lequel il m’avait dit ce « Tu as cru que j’étais quoi ? ». Bah ouais crétin, j’étais complètement paniquée et j’ai cru que t’étais mort mais là je me rends compte que j’aurais mieux fait de te laisser dans cette rue, par terre, à crever comme un chien tout seul.
Je claquai la porte derrière moi, déboulant dans le couloir et surprenant trois matelots qui nous écoutaient. Je leur hurlai d’aller bosser attrapant le plus petit et le balançant contre le mur. Puis je montai les escaliers quatre à quatre et une fois sur le pont je me mis à taper dans tout ce qui se trouvait sur mon chemin, faisant valser les chaises, envoyant les seaux et toutes ces conneries en l’air.

« -Au dernière nouvelle, elle t’a rien fait la table.
-Ta gueule Eagle, ta gueule ! répondis-je sans me retourner »

Je l’entendis tirer une chaise puis s’asseoir dessus, sentis son regard dans mon dos. Il ne disait rien, ce qui m’énervait au plus haut point. Ca servait à quoi de rester là à rien faire ? A rien m’aurait-il répondu avec son air sérieux, plein d’aplomb.

« -Mais putain, tu veux quoi ? criai-je
-Pouvoir avoir l’autorisation de parler sûrement.
-Je t’emmerde.
-Je m’en doutais. Alors, c’est quoi le problème ? »

Je me tournai vers lui en me demandant si j’allais céder et tout lui raconter. Je restai encore quelques secondes silencieuse, par principe.

« -C’est Soren ! Je le comprends pas ! Il arrête pas de râler parce que je suis trop peste, froide et là, quand j’essaie d’être gentille il est toujours pas content. Il s’énerve, me parle super froidement alors que je m’inquiète à mort. Ça m’a vexé tu vois…
-Vu comme t’as gueulé je pense que tout le monde à remarquer. Mais tu crois pas que lui aussi flippe à mort, c’est quand même lui qui s’est fait tabasser dans cette histoire. Il a mal et il doit crever alors une folle hystérique qui saute partout autour de lui, je pense que ça doit pas l’aider. Je suis d’accord qu’il pourrait faire un effort mais toi aussi. Ça sert à rien de partir au quart de tour chaque qu’il est un peu de mauvaise humeur et qu’il te balance une saloperie. Tu fais ça tout le temps et pourtant lui il encaisse.
-Mouais… Peut-être…
-Maintenant tu ferais mieux d’aller t’excuser parce que là tu sers à rien. »

Je lui balançai un petit coup de poing sur l’épaule, seul remerciement qu’il pouvait espérer avant de m’éloigner vers les escaliers. Une fois arriver devant la porte, je me mis à me demander ce que j’allais dire à Soren. Je n’étais pas vraiment doué en excuses en fait. J’étais bien trop égocentrique pour ça… Finalement, j’entrai dans ma chambre et vins me planter devant lui. Je le fixai un instant puis détournai le regard, me passai la main dans les cheveux, me balançai d’un pied sur l’autre avant d’ouvrir la bouche… Pour la refermer au sec. Je ne savais pas comment commencer.

« Pardon. »

Je n’avais pas trouvé mieux mais en même temps on ne pouvait pas faire plus clair.




Blue like...
Bleu comme le ciel et la mer. Non, c'est trop commun... Bleu comme un saphir, comme les fleurs de bleuet. Bleu comme un rêve d'enfance, comme une tempête, comme quelques mots doux. Bleu comme un endroit infini et paisible. Bleu comme elle.
dusty scarecrow.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soren K. Thù


avatar

Age du personnage : 19 ans

Familier : //
Couleur de magie : Pas de magie T.T
Niveau de magie :
  • Inexistant
Niveau de combat :
  • Moyen
  • Plutôt élevé


Résidence : Toujours en mouvement ~ Récemment vu à Aquaria.
Dans le sac : Couteaux, poignards, liqueurs empoisonnés, et autres armes ; du fric, une boule de cristal, des bouts de papier avec des numéros, une vieille photo jaunie d'une jeune fille.

Affinités : Faustine > Amie.
Deino > Petite amie.

@Avatar par Corn-Flakes

MessageSujet: Re: Apaise mes blessures comme tu as apaisé mes souvenirs | Deino.   Lun 21 Oct 2013 - 9:40




Apaise mes blessures comme tu as apaisé mes souvenirs.



    Ses mains se posèrent sur ses joues. Son visage se crispa, à lui, à elle. Ses yeux la défiaient, elle qui sautait d'humeurs en humeurs, comme indécise. Comme ne sachant pas comment se comporter avec lui. Comme atteinte, elle aussi. Oh si elle savait. Si elle savait ce qu'il s'était passé, et ce qui se passait encore, en son coeur, alors qu'il essayait de faire croire qu'il n'en avait pas. Si elle savait à quel point il crevait d'envie de lui crier, de lui hurler, tout ce qui n'allait pas, pour que tout sorte, enfin. Pour qu'il revienne en arrière, sept ans plus tôt, et qu'il ne soit pas là, au mauvais endroit, au mauvais moment. Qu'il ne se fasse pas manipuler, enfermer, encore aujourd'hui, et qu'il n'y puisse rien, depuis toutes ces années. Ce retour dans le passé il le faisait sans cesse, ces questions sans réponses, il se les posait sans arrêt. Et pourquoi, et pourquoi pas. Et c'était ainsi, en son sein, qu'il s'était présenté à Deino. C'était ainsi qu'il vivait, qu'elle l'accepte ou non. Et elle devait l'accepter, parce qu'il avait besoin de son aide, simplement. Elle était la branche sur laquelle l'oiseau pouvait se poser après un long voyage, les ailes de l'ange, ou les cornes du démon, elle était devenue son essence, sa drogue, son pouls. Son impulsivité était le battement même de leur duo. Et sa colère, sa force, il l'acceptait. Parce que c'était ainsi, parce qu'il l'aimait ainsi. Alors elle ferait de même, elle comprendrait bien. Il lui en avait déjà tant dit, comme jamais auparavant il ne l'avait fait. Elle l'avait écouté, attentive, elle l'avait laissé s'exprimer. Il savait que cette Deino, qu'il avait vu, était toujours là, quelque part enfouie sous cette colère. Et elle prendrait le dessus, elle ressortirait, plus forte, par-dessus tout. Alors il la laissait faire, il la fixait du regard mais il la laissait partir, claquer la porte, crier et gueuler. Il soupira, un peu, et il attendit. Il l'entendait, sur le pont du dessus, déchaîner sa fureur, comme elle avait l'habitude de faire lorsque quelque chose la contrariait, laissant les choses la dépasser, déborder. C'était sa façon de gérer.
    Finalement, le silence. Soren retint son souffle, attendant la suite. Le calme après la tempête, ou la deuxième raffale. Le silence était si présent, qu'il pouvait entendre les vaguelettes clapoter contre la coque du bateau. Il pouvait sentir ce dernier se balancer, doucement, contraste parfait entre mer et navire, paix et révolte. Et surtout, il ressentait, beaucoup plus puissantes, les douleurs des coups qu'il avait reçus, douleurs que les Réparus n'avaient pu réparer, n'avaient pu refermer comme de simples plaies. Une chose aurait pu apaiser ces souffrances, ces courbatures sans effort physique, ces brûlures sans feu, ces irradiations sans radiations. Une chose aurait pu le calmer : cette furie qui régissait, quelques mètres au-dessus de lui, qui imposait son mécontentement par autant de violence qu'il pouvait en ressortir d'un corps si fin, si doux, si ravissant, qu'elle. Elle était comme la morphine d'un grand malade. Le drapeau blanc au milieu d'un champ de bataille, la paix de la guerre. Indispensable.
    Trois coups frappés, presque inaudibles, contre le battant de la porte. Trois coups qui résonnèrent, forts, aux oreilles du garçon, qui sonnèrent comme son heure de grâce. Il fixa son regard sur la porte, et la regarda s'ouvrir lentement. Il regarda la jeune fille s'avancer dans la pièce, lui jeter un coup d’œil furtif, et détourner les yeux, fautive. Il la regarda sautiller sur place, comme une enfant qui aurait fait une bêtise. Oublié l'emportement, oublié l'énervement.Ouvrant un bras, il désigna d'un signe de tête la place près de lui.

    «
    Viens là. »

    Spoiler:
     







Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deino Silcen


avatar

Age du personnage : 18 ans

Familier : Un griffon noir : Era
Couleur de magie : Bleu marine
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Chasseuse de prime/Pirate
Résidence : Son navire
Dans le sac : Toute sorte d'armes, ma boule de cristal, quelques informations récoltées un peu partout, une photo de sa mère et une autre de moi et de ma soeur à l'âge de 10 ans, de la nourriture pour Era et un paquet de chips acheté sur Terre pour moi, un stylo qui ne marche plus et un autre qui marche seulement à moitié, une pièce noire d'un jeu de dames, une montre mais je ne sais pas d'où elle vient et plein de papiers en tous genres

Affinités : Sai>> Mon maître que j'adoreeeeeeuuuuu embêter. Si il ne répondait pas je me serais lasser mais comme il essaie de répliquer à chaque fois je continue. C'est trop drôle.

Tinieblas>> Une allié et une amie

Lice>> Ma soeur adoré

Will>> Ami ou ennemi? En tout il est très bon pour les joutes verbales contrairement à Sai



MessageSujet: Re: Apaise mes blessures comme tu as apaisé mes souvenirs | Deino.   Dim 12 Jan 2014 - 16:16



❝  Apaise mes blessures comme tu as apaisé mes souvenirs
• feat. Soren •



Quand j’ai entendu Soren me dire de le rejoindre j’aurais pu sauter de joie ou alors sur lui mais bon… Je n’allais pas l’écraser hein… Donc, je relève la tête, heureuse et me glisse doucement à ses côtés en essayant de ne pas lui faire mal et me mets à observer avec attention son visage. Il est beau, même dans son état je le trouve encore magnifique… J’effleure sa joue du bout du doigt, aillant peur d’appuyer sur une de ses blessures. Je peux voir des gens se faire tuer, tabasser à mort sans broncher mais quand c’est lui c’est horrible. Rien que d’imaginer ce qu’on a pu lui faire j’ai envie de me mettre à chialer, ça passe au-delà même de ma colère. Je ne suis jamais dans cet état… En général quand il arrive quelque chose comme cela à quelqu’un de mon équipage, je plonge dans un état de fureur impressionnant, comme l’océan un jour de tempête mais là… Là, je voudrais aussi pleurer et ça, je ne pensais pouvoir le ressentir que pour ma sœur mais je tenais visiblement beaucoup plus à Soren que je ne le pensais.

« Tu ne veux vraiment pas me dire qu’est-ce qu’il s’est passé ? Je peux régler ça tu sais… Ce n’est pas un problème. »

Il reste silencieux, je baisse la tête, déçue. Je sais que c’est moi qui me fait des films toutes seules mais j’avais l’impression qu’il ne me faisait pas confiance. Il ne me disait pas grand-chose même si c’était déjà beaucoup plus qu’aux autres. Enfin moi ce n’était pas mieux… Je ne lui avais jamais rien dit pour ma mère, pour ce qui c’était passé… En y repensant les mois qui avaient suivis été plongé dans l’obscurité, il n’y avait rien à part des pleurs, des voix qui me disait de me reprendre, la main de Lice dans la mienne. Maman a disparu, maman ne reviendra plus, maman est morte… Maman est morte, maman est morte, maman est morte, MAMAN EST MORTE !
Je secoue la tête doucement pour effacer cette phrase de mon esprit. Il ne faut pas penser à ça Deino, on ne remue pas les choses du passé, ça ne sert à rien. Je me blottie un peu plus contre Soren en faisant bien attention à ne pas m’appuyer contre lui et respire son odeur. A vrai dire il ne sent pas vraiment comme d’habitude, il y a des relents de sang mais je m’en fous, je veux juste être près de lui. Pourquoi une chose pareille est-elle arrivée ? Pourquoi je ne suis pas arrivée plutôt à ce putain de rendez-vous ? Pourquoi ont-ils dû s’en prendre à Soso, au mec que j’aime ? Je sers les poings en retenant un juron. Je ne laisserais plus personne toucher aux gens auxquels je tiens, on m’a déjà enlevé ma mère alors de question qu’on touche à lui !

« Je veux pas que ça se reproduise, je veux plus ressentir ça… »

Quand je vois le regard interrogateur de Soren je comprends que je l’ai dit à haute voix. Je me sens rougir avant de m’écarter un peu.

« Euh… »

Je ne sais pas trop quoi dire du coup. Je cherche quelque chose à dire pour changer de sujet mais il me devance.

•••

code par Skank aka Achiavel sur Apple-Spring



Blue like...
Bleu comme le ciel et la mer. Non, c'est trop commun... Bleu comme un saphir, comme les fleurs de bleuet. Bleu comme un rêve d'enfance, comme une tempête, comme quelques mots doux. Bleu comme un endroit infini et paisible. Bleu comme elle.
dusty scarecrow.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Apaise mes blessures comme tu as apaisé mes souvenirs | Deino.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Apaise mes blessures comme tu as apaisé mes souvenirs | Deino.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Jeu stupide comme d'hab] J'envie X parce que...
» 04. Des cupcakes pas comme les autres - Oxanna/Sue/Alejandro
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» nouvelle table des blessures pour les héros

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tara Duncan : Le Forum RPG :: Autremonde :: OcéansOcéans :: Royaume d'Aquaria-
Sauter vers: