AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion
« ALLEZ RP BANDE DE PIGNOUFS »
- Kokko
Bienvenue, SantoCloto. Amuse-toi bien parmi nous !
Vous avez très envie d'un nouveau personnage, mais vous séchez sur sa présentation ?
Et si vous alliez voir du côté des personnages prédéfinis ?
N'oubliez pas de voter pour le forum toutes les deux heures :)
N'hésitez pas à poster dans les carnets de bord des autres si vous manquez de liens !

Tara Duncan : Le Forum RPG :: Autremonde :: KrasalviePartagez | 
 

 Drug dealer and drug addict are the best friends. [Miguel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Beth White


avatar

Age du personnage : 22 ans

Familier : J'en ai pas.
Couleur de magie : J'en ai pas non plus. En fait j'ai rien... *triste*
Niveau de magie :
  • Inexistant
Niveau de combat :
  • Faible


Métier : Serveuse dans une auberge mais ça ne vas pas durer. Je tiens pas à faire ça jusqu'à la fin de ma vie.
Résidence : L'auberge où je bosse
Dans le sac : Mon ipod bien entendu, un CD de Green Day, je sais pas vraiment ce qu'il fait là, des photos des mes amis et moi où on fait n'importe quoi, où on est sur scène, deux de Elliott et moi dont une où on dort tout les deux comme des bébés sur un lit (sûrement après une fête), une vieille photo de ma mère où elle est trop belle, plein de morceaux de papiers, d'emballages où j'ai gribouillais plein de mots, de phrases, de paroles de chansons au hasard ou simplement des dessins, une carte postale avec la mer dessus qui vint d'Elliott, ma guitare bien entendu avec quelques partitions, mon portable même s'il me sert pas trop sur Autre Monde, une boule de cristal, un rouge à lèvre vide, un crayon, plein des stylos, des vieux paquets de gâteaux, de la poudre blanche assez suspecte si vous voyez ce que je veux dire, un morceau de verre qui coupe encore très bien et un vieux livre que j'ai du lire au collège qui s'appelle "No et moi"


MessageSujet: Drug dealer and drug addict are the best friends. [Miguel]   Mer 8 Mai 2013 - 11:36

Drug dealer and drug addict are the best friends.




Des vampyrs ! J’étais entourée de vampyrs dans leur capitale. Pas que j’ai particulièrement peur d’eux puisqu’à priori ils étaient « végétariens » comme dans Twilight mais c’était quand même assez déstabilisant. Et puis j’avais entendu parler de certains d’entre eux qui avaient décidé de se mettre à nous bouffer nous, les humains. Les B quelque chose. Mouais… Moi je dis que s’il est beau le mec, je veux bien lui donner un peu de mon sang. Bon bref… Je n’étais pas là pour rien. Non, non, je vous jure, je n’étais pas venue me chercher un copain avec des crocs. J’étais là pour bien mieux que ça. La drogue ! Mais chut, faut pas le dire.
Je marchai rapidement dans les rues, à la recherche de l’adresse qu’on m’avait donnée. Ce n’était pas facile de la trouver. Et puis j’allais demander à quelqu’un parce que c’était quand même l’adresse d’un dealeur. Personne ne pourrait le deviner mais quand même… Surtout que ça devait être un coin paumé que personne ne connaissait. En plus il ne faisait pas beau. Dire que j’avais emmené mes lunettes de soleils… En même temps c’était le pays des vampyrs alors j’aurais dû m’attendre à ça. Rien que pour le style ils n’allaient pas s’installer au bord de la mer, avec un grand soleil et des oiseaux multicolores et surtout roses qui volent partout. Et des lapins sur le dos de poneys… (POOOONEEEEYYY ! ♥) Enfin bon… Voilà quoi. Du coup j’avais rangé mes belles lunettes et mit ma veste en cuir noir avec un jean –troué et déchiré de partout, bien entendu- et un tee-shirt rayé noir et blanc, les bottes et tout le tralala. J’avais attaché une chaine à mon pantalon et j’avais mis mon collier en serrant bien la sangle.
Je finis enfin par trouver l’endroit après deux heures. J’étais légèrement voir beaucoup énervé et j’avais fumé clope sur clope pour me détendre. Rah ! Mais quand même ! On aurait pu me donner plus de précisions quand même ! Enfin bon, je n’étais pas en gros manque quand même mais je voyais ma réserve disparaître peu à peu et je ne voulais pas finir à sec un beau matin. Depuis le temps que je me droguais, il avait bien fallu que je devienne un minimum organisé. Si on peut dire ça…
J’entrai dans un vieux bar et je me dirigeai vers le fond. J’ouvris une nouvelle porte, sans toquer bien entendu parce que je n’ai jamais été assez poli pour ça et je me retrouvai dans une toute petite pièce sombre et miteuse, éclairée seulement par une ampoule pendue au plafond. Il y avait juste une table et une chaise avec des yeux bleus. Enfin un beau gosse avec des yeux bleus assis dessus mais c’était la même chose.

« Hey darling ! commençai-je en m’avançant vers lui, C’est sinistre ici, tu devrais refaire la déco. »

Je pris une nouvelle clope et l’allumai après avoir cherché mon briquet.

« Je suppose que tu sais pourquoi je suis là… » continuai-je

Ben, c’était assez évident quand même donc… Mais qui sait, peut-être que les vampyrs étaient idiots au fond. C’était à vérifier…





«  La vie est une longue chute. Le plus important est de savoir tomber. »
                                                                                                                                                                                                                                  Joël Dicker
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gra & Ham Ducks

Me gusta
avatar

Age du personnage : 37

Familier : //
Couleur de magie : Jaune
Niveau de magie :
  • Plutôt faible
Niveau de combat :
  • Faible


Métier : Scientifique
Résidence : Tatran
Dans le sac : Rien dans le sac, tout dans le laboratoire. 8)

Affinités : Ace & Jeff > Retournez à la maison, on veut revoir Kaloo !

MessageSujet: Re: Drug dealer and drug addict are the best friends. [Miguel]   Ven 10 Mai 2013 - 16:42

Je marche comme un automate dans les rues d'Urla. Je suis crevé. Je n'en peux plus. Je n'en peux plus d'avoir constamment peur de me retrouver face à un flic, je n'en peux plus de me méfier de tout le monde, je n'en peux plus de toujours marcher dans un quartier mal fâmé, je n'en peux plus de rencontrer des gros dépressifs à longueur de journée. Ça me gave. Ça m'épuise. Et aujourd'hui, je suis crevé. Ras. Le. Bol. Je pousse la porte du bar, n'adresse même pas un signe au barman et me rend sans attendre dans mon repère. Parfois, je prends un verre avec les autres alcooliques pour le fun, mais là je n'ai juste pas envie. Je ferme la porte de ma pièce et m'écroule sur ma chaise après avoir laissé tomber mon sac aux pieds de la table comme un gros sac de patates. C'est pas super sexy comme expression, mais c'est comme ça. Je plaque la tête contre la table et attends que le temps passe.

Je crois que je vais dormir. En fait, j'aurais pu, mais les clients ne cessent de venir. Apparemment, le bouche à oreilles marche bien, je vois de nouvelles têtes chaque jour. C'est plutôt flatteur. Des gens viennent de loin pour mes drogues. Je dois avoir la côte. Au bout de deux ou trois heures, une fille entre. Une nouvelle, sans doute, puisque je ne me souviens pas l'avoir déjà vu. Elle parcourt la pièce des yeux avant de me dévisager. Elle s'avance. Je la regarde. Ce n'est pas une vampyr. Elle est parfaitement humaine. Une Nonso ? Enfin, après tout, ça n'a aucune importance.

« Hey darling ! C’est sinistre ici, tu devrais refaire la déco. »

La première pensée qui me vient est : « De quoi je me mêle, sérieux ? ». La seconde, c'est qu'au moins, elle n'a pas l'air d'être une dépressive. Et ça faisait du bien de voir une autre expression que la tristesse sur un visage. C'était juste simplement une fille qui voulait essayer de se défoncer pour voir ce que ça faisait. Enfin, je dis ça, mais c'est peut-être aussi une parfaite accro à la drogue qui se shoote parce qu'elle aime ça. Bon bref, dans tous les cas, je m'en fous, elle vient pour la drogue, et c'est tout ce qui importe. J'esquisse un petit sourire en coin et lui réponds :

« Ah ouais ? Et qu'est-ce que tu proposes ? Des petits poneys roses tous mignons partout sur les murs ? »

Je la vois allumer une cigarette et commencer à fumer. Tout en ce faisant, elle me demande si je sais pourquoi elle est là. … Non ? Pas du tout ? Pour jouer aux billes ? Non mais, franchement. Je suis pas con, hein. Enfin je pense pas. Je lève les yeux au ciel et ne prends même pas la peine de lui répondre. J'ouvre ensuite mon sac et lui demande :

« Qu'est-ce que tu veux ? Un truc pour t'assommer ? Oublier ? Ou juste délirer ? »

Je n'ai jamais goûté une seule des drogues que je propose, mais je connais toutes leurs caractéristiques du bout des doigts. Heureusement pour un dealer, d'ailleurs. Si je ne connaissais rien aux substances que je vendais, j'aurais sûrement pas autant de clients.



Nobody's perfect. My name is Nobody.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t3988-gra-ham-ducks#66903 http://tara-duncan.actifforum.com/t3927-gra-ham-ou-le-hamster-trop-sexy-bim#66251
Beth White


avatar

Age du personnage : 22 ans

Familier : J'en ai pas.
Couleur de magie : J'en ai pas non plus. En fait j'ai rien... *triste*
Niveau de magie :
  • Inexistant
Niveau de combat :
  • Faible


Métier : Serveuse dans une auberge mais ça ne vas pas durer. Je tiens pas à faire ça jusqu'à la fin de ma vie.
Résidence : L'auberge où je bosse
Dans le sac : Mon ipod bien entendu, un CD de Green Day, je sais pas vraiment ce qu'il fait là, des photos des mes amis et moi où on fait n'importe quoi, où on est sur scène, deux de Elliott et moi dont une où on dort tout les deux comme des bébés sur un lit (sûrement après une fête), une vieille photo de ma mère où elle est trop belle, plein de morceaux de papiers, d'emballages où j'ai gribouillais plein de mots, de phrases, de paroles de chansons au hasard ou simplement des dessins, une carte postale avec la mer dessus qui vint d'Elliott, ma guitare bien entendu avec quelques partitions, mon portable même s'il me sert pas trop sur Autre Monde, une boule de cristal, un rouge à lèvre vide, un crayon, plein des stylos, des vieux paquets de gâteaux, de la poudre blanche assez suspecte si vous voyez ce que je veux dire, un morceau de verre qui coupe encore très bien et un vieux livre que j'ai du lire au collège qui s'appelle "No et moi"


MessageSujet: Re: Drug dealer and drug addict are the best friends. [Miguel]   Sam 11 Mai 2013 - 13:14

Drug dealer and drug addict are the best friends.




Je failli éclater de rire quand il parle de poneys roses. Oh oui ! (POOOOONEY ! ♥) Puis il me demanda ce que je voulais. C’est vrai qu’ici ce ne sont pas les mêmes que sur Terre. Putain, ça soule ça.

« Le truc le plus que t’as. commençai-je puis après une hésitation, Pour oublier. » dis-je

Il commença à fouiller dans son sac pendant ce temps j’attrapai un gros feutre qui trainait sur le bureau et me mis discrètement à dessiner un poney géant avec des ailes sur le mur. Je fis aussi des fleurs, des arbres avec tout le tralala. Un soleil avec un grand sourire. Et dire que je suis une punk qui se drogue. Normalement je devrais être une dépressive. Une espèce de morte vivante. Eh ben tout faux ! Moi je tiens quand même à survivre. Quand le dealer remarqua ce que j’étais en train de faire il commença à m’engueuler alors que j’étais morte de rire. Il me tendit un sachet et je le payai avant de m’en aller en lui envoyant un baiser du bout des doigts. Je sortis et me mis à marcher. Je me trouvai un coin tranquille pour jeter un coup d’œil à ce qu’il m’avait filé. Je vis tout de suite que ce n’était pas la bonne. Il allait me le payer ce sale con ! Je refis le chemin en sens inverse. J’allais le buter !
J’entrai dans le mur en faisant claquer la porte contre le mur puis je fis la même chose avec la deuxième porte sauf cette fois en donnant un violent coup de pied dedans. Je jetai le sachet à la tête du dealer, enfin elle atterri par terre en fait vu que je ne savais pas viser et se répandit sur le sol. Avant qu’il ait le temps d’ouvrir la bouche, je fondis sur lui et l’attrapai par le col.

« Tu t’ais trompé crétin ! commençai-je à gueuler, T’es même pas capable de reconnaitre les drogues. »

Je le fusillai du regard en le tenant toujours fermement.

« Faut vraiment que j’aille sur Terre pour avoir un truc correcte ou quoi ? » continuai-je

Bah, c’était sûr que mes anciens dealers n’auraient jamais fait une erreur pareille. Il devait être nouveau dans le métier.

« Tu feras pas long feu dans le métier toi. »

Et je m’y connaissais ! Depuis le temps que je me droguais. Mais j’étais tellement en colère que j’avais zappé un détail. Le mec que je tenais était un vampyr avec dis fois plus de force que moi. Zuuuuut !





«  La vie est une longue chute. Le plus important est de savoir tomber. »
                                                                                                                                                                                                                                  Joël Dicker
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gra & Ham Ducks

Me gusta
avatar

Age du personnage : 37

Familier : //
Couleur de magie : Jaune
Niveau de magie :
  • Plutôt faible
Niveau de combat :
  • Faible


Métier : Scientifique
Résidence : Tatran
Dans le sac : Rien dans le sac, tout dans le laboratoire. 8)

Affinités : Ace & Jeff > Retournez à la maison, on veut revoir Kaloo !

MessageSujet: Re: Drug dealer and drug addict are the best friends. [Miguel]   Dim 19 Mai 2013 - 11:01

Elle me répond qu'elle aimerait quelque chose pour oublier. Pour oublier. Finalement, je m'étais trompé. C'était bien une dépressive. Brolk. Je prends mon sac et fouille dedans. Je mets la main sur ce que je cherche au bout d'une trentaine de secondes et je relève la tête vers ma cliente, prêt à lui vendre sa drogue. Mais je suis immédiatement coupé dans mon élan. Le choc est tel que je relâche le paquet que je venais de saisir. Cette fille est folle. Elle est en plein délire. J'ouvre des yeux immenses, je crois d'ailleurs que je n'ai jamais ouvert autant les yeux. J'ai conscience que mes sourcils sont encore plus froncés qu'à l'ordinaire.

Un poney. Elle avait dessiné un poney. Gosh. Je lui crie qu'elle est complètement malade, que c'est une folle furieuse, qu'elle devrait se faire soigner. Je crois que je crie d'autres choses, mais je suis trop énervé pour m'en rendre compte. De toute façon, elle s'en fout royalement. Elle préfère rire. Elle se fout complètement de ma gueule. J'essaie de me calmer. Facile à dire. Va falloir repeindre le mur, maintenant. Pas aujourd'hui, j'ai trop la flemme, et je suis crevé. Mais il est hors de question que ma planque reste décorée avec un poney.

Je grommelle et finit par replonger ma main dans mon sac. Toujours un peu en colère, je prends le premier paquet qui me vient, convaincu qu'il s'agit de celui que j'avais saisi tout à l'heure. Convaincu qu'il s'agit du bon. Je le lui tends, les sourcils toujours froncés, et lui réclame le prix. Elle me paie en souriant et part après m'avoir envoyé un baiser du bout des doigts. Je lève les yeux en ciel. Cette fille est un vrai cas.

J'allais me reposer à nouveau contre la table quand le bruit violent d'une porte qui claque me fait sursauter. Quelqu'un vient d'entrer dans le bar, et apparemment, il n'a pas l'air content. Ça me fait bien rire jusqu'à ce que ma porte soit défoncée à son tour. Slurk, cette personne vient pour moi. J'en ai déjà marre de cette journée, moi. J'allais engueuler l'arrivant lorsque je reconnais ma cliente de tout à l'heure. Oh non, la folle. Je n'ai même pas le temps de soupirer et de lui demander ce qu'elle voulait encore, qu'elle m'a déjà foncé dessus et prit par le col.

Apparemment, je m'étais trompé de drogue. Quoi ? Ça arrive à tout le monde. Bon, en fait, pour être franc, c'est quelque chose qui ne m'est jamais arrivé. Je garde mon calme tandis qu'elle me crie dessus. Elle pense que je ne suis qu'un incapable et que je « ne ferai pas long feu dans le métier », je cite. Haha. Ça fait bien longtemps que je deale, et mes affaires marchent très bien, merci. C'est simplement la première fois que je rencontre une fille assez conne pour dessiner des poneys géant sur le mur. Elle m'avait énervé, et fatigue + colère = je fais n'importe quoi. Mais j'ai mes raisons.

J'attends qu'elle finisse de parler puis je réponds d'une voix calme :

« Ecoute-moi bien, chérie. Tu me dessines des conneries sur mon mur, je te passe une mauvaise drogue. Comme ça on est quittes, tu vois ? »

Je saisis brutalement mon sac, prends un autre sachet de drogue – le bon, cette fois – et me relève d'un coup. Je m'approche d'elle, lui fourre le paquet dans la main, résiste à l'envie de la claquer, lui jette finalement simplement un regard noir et retourne m'asseoir. Puis je lui lance sèchement :

« Pars, maintenant. »



Nobody's perfect. My name is Nobody.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t3988-gra-ham-ducks#66903 http://tara-duncan.actifforum.com/t3927-gra-ham-ou-le-hamster-trop-sexy-bim#66251
Beth White


avatar

Age du personnage : 22 ans

Familier : J'en ai pas.
Couleur de magie : J'en ai pas non plus. En fait j'ai rien... *triste*
Niveau de magie :
  • Inexistant
Niveau de combat :
  • Faible


Métier : Serveuse dans une auberge mais ça ne vas pas durer. Je tiens pas à faire ça jusqu'à la fin de ma vie.
Résidence : L'auberge où je bosse
Dans le sac : Mon ipod bien entendu, un CD de Green Day, je sais pas vraiment ce qu'il fait là, des photos des mes amis et moi où on fait n'importe quoi, où on est sur scène, deux de Elliott et moi dont une où on dort tout les deux comme des bébés sur un lit (sûrement après une fête), une vieille photo de ma mère où elle est trop belle, plein de morceaux de papiers, d'emballages où j'ai gribouillais plein de mots, de phrases, de paroles de chansons au hasard ou simplement des dessins, une carte postale avec la mer dessus qui vint d'Elliott, ma guitare bien entendu avec quelques partitions, mon portable même s'il me sert pas trop sur Autre Monde, une boule de cristal, un rouge à lèvre vide, un crayon, plein des stylos, des vieux paquets de gâteaux, de la poudre blanche assez suspecte si vous voyez ce que je veux dire, un morceau de verre qui coupe encore très bien et un vieux livre que j'ai du lire au collège qui s'appelle "No et moi"


MessageSujet: Re: Drug dealer and drug addict are the best friends. [Miguel]   Sam 25 Mai 2013 - 16:11

Drug dealer and drug addict are the best friends.




Ah non non non ! Je vais pas partir comme ça moi ! Hors de question ! C’est qu’il m’a mise en colère le monsieur aux yeux bleus. Je reste plantée devant lui, le défiant du regard. J’ai bien envie de le faire tomber de sa chaise mais je ne le fais pas. Je n’ai sûrement aucune chance contre un vampyr. Ou alors il me faut un flingue mais j’ai pas ça sur moi. Pas encore… Parce qu’il faut bien avouer que sur Autre Monde je suis totalement sans défense et ça me fait un peu flipper comme ça. Surtout qu’il doit y avoir beaucoup de cinglée ici. Y a déjà ce Magister qui m’a l’air pas mal du tout dans le genre dégénéré d’après ce qu’on m’a dit. Je crois que c’est un mec avec masque et une longue cape ou un truc dans le délire. Nan mais pourquoi il porte un masque d’ailleurs ? Il est tellement moche qu’il ne veut pas montrer son visage ? Je ne vois pas d’autre raison. Pourquoi en mettrait-il sinon?
Bref revenons au vampyr qui est toujours aussi immobile.

« Tu rêves là mec, je vais pas repartir comme ça ! Déjà c’est toi qui a commencé à parler de poney donc c’est de ta faute. En plus tu vas pas en mourir s’il reste là. C’est qu’un poney ! C’est pas comme si je l’avais fait en rose avec des fleurs autour ! »

Avant de continuer je m’approche et je m’assois sur le bureau pendant qu’il me fusille du regard. Pourquoi ai-je tellement l’impression qu’il a envie de me tabasser ? On tape pas les filles d’abord !

« Ensuite, je risque de me perdre si je rentre toute seule. Je viens d’y penser en fait. J’ai mis plus d’une heure à la trouver ta planque alors j’ai pas envie de devoir encore chercher le chemin du retour. »

Je m’installe bien au centre de la table, assise en tailleur, tranquillement et j’allume une nouvelle clope en rangeant ma drogue dans une des poches de ma veste en cuir. « Poseille » comme dirait les petits collégiens à la con que je croisais dans la rue à Paris. Je vous jure, la jeunesse de nos jours… Dit celle qui se droguait déjà à leur âge…

« Bref, je crois que je vais rester te faire chier encore un petit peu. »

Je sens qu’il est à deux doigts de craquer et de me coller une baffe alors que moi je le regarde avec un grand sourire angélique. Trop drôle ! Je me penche vers lui jusqu’à me retrouver à quelques centimètres de lui.

« Quoi ? T’es pas content de rester avec une fille aussi magnifique moi ? »

J’ai soufflé ça avec un ton enjôleur. Je me redresse limite mort de rire. De mieux en mieux ! Je sens que je vais bien m’amuser ici !





«  La vie est une longue chute. Le plus important est de savoir tomber. »
                                                                                                                                                                                                                                  Joël Dicker
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gra & Ham Ducks

Me gusta
avatar

Age du personnage : 37

Familier : //
Couleur de magie : Jaune
Niveau de magie :
  • Plutôt faible
Niveau de combat :
  • Faible


Métier : Scientifique
Résidence : Tatran
Dans le sac : Rien dans le sac, tout dans le laboratoire. 8)

Affinités : Ace & Jeff > Retournez à la maison, on veut revoir Kaloo !

MessageSujet: Re: Drug dealer and drug addict are the best friends. [Miguel]   Jeu 30 Mai 2013 - 21:22

Elle est sur la table. Attends non. Elle est sur MA table. Et c'est qu'elle s'y croit, en plus, cette idiote. Tss. Les gens de nos jours, franchement ! Je sens mon poing me démanger. Je la frappe ? Je la frappe pas ? Frapper ou ne pas frapper, telle est la question. Mais ce ne serait pas très poli de frapper une fille. Mais attends, d'où je parle de politesse moi ? Je ne respecte pas la loi, je ne vois pas pourquoi je devrais quand même respecter la politesse. Quitte à être malhonnête, autant l'être jusqu'au bout. Pis c'est pas non plus comme si la fille était super adorable non plus quoi.

Je lui chuchote un merveilleux : « Dégage de là » et la pousse violemment de façon à ce qu'elle tombe de la table. Je l'entends cogner le sol, mais je ne la vois pas, elle est tombée de l'autre côté. Malgré tout, j'espère qu'elle ne s'est pas fait trop mal. C'est une petite peste, mais elle ne mérite pas non plus de se casser un os. Mais bon, la table n'est pas trop haute, et je ne l'ai pas bousculée si fort que ça (enfin je ne crois pas), alors ça devrait aller. Je me lève de ma chaise, contourne la table et m'approche de l'insolente. Je m'accroupis à sa hauteur. Elle me lance un regard noir, mais je ne baisse pas les yeux. Je continue de fixer ses iris noirs et lui lance :

« Franchement, merci pour ta déco, mais les poneys, c'est pas vraiment le genre de la maison, tu vois. »

Je sais que c'est bizarre de placer ça ici. Et alors ? Je dis ce que je veux, quand je veux. Pis je vais quand même pas lui demander si tout va bien après l'avoir volontairement fait tomber, quand même. Comme je n'attends pas de réponse de sa part (pour être vraiment franc j'aime bien quand elle ne dit rien), j'enchaine immédiatement :

« Sérieusement, qu'est-ce que tu veux ? Je t'ai passé ta drogue, t'as plus qu'à foutre le camp, maintenant. Si tu veux faire chier quelqu'un, va voir quelqu'un d'autre. J'ai vraiment pas que ça à faire. »

Je réalise aussi ce qu'elle m'avait dit avant que je la pousse. Qu'elle s'était perdue. Ben voyons. Je me dis que c'est juste un prétexte pour rester ici. Je crois qu'elle aime trop mon repère. Peut-être qu'elle est amoureuse de moi. Je la comprends, en même temps, je suis tellement sexy. Hum, bref. J'estime qu'il est temps qu'elle se relève et lui tends la main pour l'aider. Je connais ce genre de fille, je sais qu'elle est du genre à refuser mon aide. Mais je m'en fiche, disons que c'est simplement pour le style.

Je me demande si elle va m'écouter et partir. Ça ne fait que quelques minutes que je l'ai rencontrée, mais je crois la connaître suffisament pour savoir que non. Elle va sûrement s'inventer une autre excuse, du genre « Nan mais j'ai peur de me salir les doigts en ouvrant la porte lol ». Mais de toute façon, je suis bien déterminé à la foutre dehors. Et si elle refuse de sortir d'elle-même, je la sortirai par la force. C'est peut-être un peu lâche, mais je déteste qu'on me tape sur le système.



Nobody's perfect. My name is Nobody.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t3988-gra-ham-ducks#66903 http://tara-duncan.actifforum.com/t3927-gra-ham-ou-le-hamster-trop-sexy-bim#66251
Beth White


avatar

Age du personnage : 22 ans

Familier : J'en ai pas.
Couleur de magie : J'en ai pas non plus. En fait j'ai rien... *triste*
Niveau de magie :
  • Inexistant
Niveau de combat :
  • Faible


Métier : Serveuse dans une auberge mais ça ne vas pas durer. Je tiens pas à faire ça jusqu'à la fin de ma vie.
Résidence : L'auberge où je bosse
Dans le sac : Mon ipod bien entendu, un CD de Green Day, je sais pas vraiment ce qu'il fait là, des photos des mes amis et moi où on fait n'importe quoi, où on est sur scène, deux de Elliott et moi dont une où on dort tout les deux comme des bébés sur un lit (sûrement après une fête), une vieille photo de ma mère où elle est trop belle, plein de morceaux de papiers, d'emballages où j'ai gribouillais plein de mots, de phrases, de paroles de chansons au hasard ou simplement des dessins, une carte postale avec la mer dessus qui vint d'Elliott, ma guitare bien entendu avec quelques partitions, mon portable même s'il me sert pas trop sur Autre Monde, une boule de cristal, un rouge à lèvre vide, un crayon, plein des stylos, des vieux paquets de gâteaux, de la poudre blanche assez suspecte si vous voyez ce que je veux dire, un morceau de verre qui coupe encore très bien et un vieux livre que j'ai du lire au collège qui s'appelle "No et moi"


MessageSujet: Re: Drug dealer and drug addict are the best friends. [Miguel]   Mer 24 Juil 2013 - 14:28

Drug dealer and drug addict are the best friends.




Pff ! Il est vraiment pas drôle ce mec ! Dire qu’il veut me virer alors qu’on pourrait s’éclater un peu. C’est un dealer, je suis une droguée donc normalement on est censé être les meilleurs amis du monde. Si c’est comme ça, je préfère encore aller sur Terre pour retrouver mes anciens fournisseurs. C’était pas vraiment la joie avec eux aussi mais au moins ils ne me faisaient pas tombé des tables. Surtout pour m’aider à me relever juste après. Au lieu de l’ignorer, je l’attrape carrément pas le poignet, à deux mains et je le tire par terre. Trop gracieux ça façon de s’écraser sur le sol comme de la merde ! Je glisse en face de lui avec un air totalement innocent, genre petit ange.

« Mais j’ai peur qu’un méchant vampyr me mange-moi ! » dis-je d’une voix niaise avec de grands yeux effrayés

Puis je me lève et me poste à côté du poney que j’ai dessiné sur le mur.

« Bien entendu que les poneys c’est pas le genre des dealers mais je m’en fous. C’est original au moins. Et puis les poneys c’est tout mignon, tout doux ! »

J’ai prononcé la dernière phrase en reprenant mon air d’enfant adorable. Puis, je m’élance vers la table dont on m’avait viré mais cette fois je me mets debout dessus. Putain qu’est-ce que c’est sinistre ici ! Plus je reste plus ça me déprime. Donc, il allait falloir que je mette un d’ambiance puisque je comptais bien continuer à faire chier mon petit dealer. J’enlève ma veste et lui lance dessus en mode star.

« Mon chou, je ne m’en irais pas d’ici avant que tu te sois éclaté un peu ! C’est nul et glauque ici ! »

Je lui s aute. Nan mais vraiment ! J’atterris sur son ventre et avant même qu’il est commencé à gueuler et à m’insulter, je m’assois à cheval sur lui.

« Moi c’est Beth chéri. »

Je lui offre un magnifique sourire, pas de ceux que j’arbore tout le temps pour faire genre d’aller bien. Je le vois bouillir et je sens qu’il va bientôt me mettre dehors avec un coup de pied au cul mais je m’en fous. Ça fera encore plus d’animation. Je l’aime vraiment bien ce petit dealer, il est marrant !





«  La vie est une longue chute. Le plus important est de savoir tomber. »
                                                                                                                                                                                                                                  Joël Dicker
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gra & Ham Ducks

Me gusta
avatar

Age du personnage : 37

Familier : //
Couleur de magie : Jaune
Niveau de magie :
  • Plutôt faible
Niveau de combat :
  • Faible


Métier : Scientifique
Résidence : Tatran
Dans le sac : Rien dans le sac, tout dans le laboratoire. 8)

Affinités : Ace & Jeff > Retournez à la maison, on veut revoir Kaloo !

MessageSujet: Re: Drug dealer and drug addict are the best friends. [Miguel]   Ven 26 Juil 2013 - 16:59


Cette fille est une grosse tarée. Je sais que je l'ai déjà dit, mais là je crois que je ne le dirais jamais assez. Je n'arrive pas à saisir ce qu'il lui passe par la tête. Je crois qu'elle a cru que c'était la fête. Elle a dû confondre mon repère avec une boîte de nuit ou un truc du même genre. D'ailleurs, elle le dit elle-même. Elle veut que je m'éclate. Bien sûr. Comment dire ? De un, je suis pas d'humeur. De deux, je n'ai pas envie de « m'éclater » avec une fille comme elle. De trois, c'est un répère de dealer, où veux-tu qu'on fasse la fête ici ??

Je suis tellement choqué qu'on puisse être aussi pathétique que je ne la vois même pas venir me sauter dessus pour m'écraser au sol. Euh ? Elle fait quoi là, au juste ? Elle est à cheval sur mon torse et me regarde avec ce même sourire de folle. Bordel. Quelle journée. Je crois que je vais la taper. Elle me dit qu'elle s'appelle Beth. Ravi de le savoir. Qu'est-ce que tu cherches ? Qu'on papote main dans la main sur nos petits poneys roses en chantant comme les Bisounours ? Ah là là.

Je soulève la fille avec autant d'efforts qu'il me faut pour soulever une plume et la repose un peu plus loin, histoire de pouvoir me relever tranquillement. Puis je l'empoigne par le bras et l'amène de force jusqu'à la porte, que j'ouvre en grand.

« C'est bien, tu as fais joujou, maintenant c'est l'heure de partir. »

Je sens qu'elle va encore répliquer un truc. Comme si elle n'avait pas déjà assez parlé comme ça. Elle a toujours ce grand sourire aux lèvres. Ça m'agace. Et comble du comble, ça me fait sourire aussi. Je perds toute crédibilité. Non mais vraiment. Quand je m'énerve, je ris. Et quand je ris je m'énerve. C'est un cercle vicieux. J'ajoute :

« Arrête avec ton petit sourire. Tu me soules. »

Je la fous ensuite dehors et referme la porte derrière elle. Je la rouvre dix secondes plus tard et passe la tête par l'entrebaillement. Beth est toujours là. Comme c'est étonnant. Je lui dis :

« Je voulais simplement te demander. Tu as déjà pensé à consulter ? Parce que tu ne me paraît pas très normale, comme fille. »

Ah, ça me démangeait. J'espère qu'elle est susceptible et qu'elle le prendra mal. Ça me ferait du bien de savoir que je ne suis pas le seul à m'énerver. Bon, je n'ai pas été très méchant sur ce coup. C'était la première chose qui m'était venue. C'est pas grave, je ferai mieux la prochaine fois.


T_T:
 



Nobody's perfect. My name is Nobody.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t3988-gra-ham-ducks#66903 http://tara-duncan.actifforum.com/t3927-gra-ham-ou-le-hamster-trop-sexy-bim#66251
 
Drug dealer and drug addict are the best friends. [Miguel]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gran Premier Miguel Indurain (HC) --> Jeundi 20H
» Rasta K. Kett, votre dealer préféré
» Friends, we need your feedback
» bravo au père miguel
» Japan Addict 13 à Strasbourg les 3 et 4 mars 2012

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tara Duncan : Le Forum RPG :: Autremonde :: Krasalvie-
Sauter vers: