AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Tara Duncan : Le Forum RPG :: Autremonde :: OmoisOmois :: TingapourPartagez | 
 

 I've seen you before |with Beth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Coleen Gowhen

Fruit de la passion en décomposition
avatar

Age du personnage : 21 ans

Familier : /
Couleur de magie : /
Niveau de magie :
  • Inexistant
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Serveuse & Etudiante.
Résidence : J'donne pas mon adresse à des inconnus.
Dans le sac : Un peu d'argent, une brosse à cheveux, les clés de son appart, un élastique à cheveux, une trousse à maquillage, quelques livres de cours et une photo de Candice et elle.

Affinités : Candy : ex qui vient encore hanter ses nuits

MessageSujet: I've seen you before |with Beth   Ven 10 Mai 2013 - 23:50



I've seen you before
❝ Même si tu te refusais de l’avouer, tu étais totalement paumée. Le sens de l’orientation et toi, ça avait toujours fait deux. Sur Autre-Monde, ça faisait genre trois ou quatre carrément. Il faut dire que tous ici t’étaient totalement inconnus. Tu ne comprenais rien aux traditions, à la magie, aux noms étranges des villes, des gens, de tous. Tu n’aimais pas vraiment ça. Sur Terre au moins tu avais tes petites habitudes.

Chaque matin tu te levais à 6h38 pour aller prendre ton petit déjeuner que ta mère avait soigneusement préparé la veille au soir. Il suffisait d’enclencher le micro-onde et le tour était joué. Brossage de dents, lavage du visage, pause pipi. Ensuite tu passais une demi-heure devant ta pile de fringue pour trouver la tenue idéale, bien que ta mère t’ait conseillé de choisir avant de te coucher plutôt que de perdre du temps le matin. Une fois tes vêtements choisis, tu hésitais entre ta perruque de cheveux lisses ou bouclés, adoptant le plus souvent la première faisant plus naturel. Enfin la touche finale, le maquillage. Fond de teint, gloss, crayon noir, mascara, la totale.
Ensuite tu fourrais dans ton sac tes cours de la journée sans vraiment trop savoir si ce sont réellement eux que tu auras par la suite. Un bisou à ta mère, un chewing-gum dans la bouche, tu quittais la maison au pas de course pour ne pas louper ton bus qui passe à 7h43.
Tu arrivais finalement au lycée portable en mains et sourire aux lèvres, tu faisais la bise à ta bande de potes et les cours pouvaient commencer. Tu rentrais ensuite exténuée chez toi pour passer la soirée devant la télé.

Etrangement tu n’aimes pas trop le changement. Ou plutôt, tu n’aimes pas ce changement-là. Avant tous étaient plus facile. Ta mère était aux petits soins pour toi, comblant tes moindres désirs en espérant que ça t’aiderais à surmonter ton cancer, et tu étais le centre de l’univers pour tes amis, te voyant comme la belle mannequin sexy et fêtarde. C’était facile, c’était rose, c’était beau. Mais ici tu n’es plus rien. Juste une petite nonso sans repère, perdue dans un monde magique, si fragile qu’un rien pourrait te faire couler. Personne ne te connaît, tu n’es rien. Juste une tâche parmi d’autre, juste une de plus…

Tu flânais dans Omois, lassant tes pieds te guider où bon leur semblaient, ne résistant pas à leur envie de promenade. Tu ignorais les personnes qui t’entouraient, concentrée sur le sol. Tu commençais à regretter d’être venue. Tu ne pensais pas qu’être nonso serait si dur. Tu voyais la vie ici comme un rêve. Tu t’imaginais être Alice débarquant au Pays des Merveilles, Wendy suivant Peter Pan, Cendrillon découvrant la vie de palais. En fait ce n’était rien de tout ça. Tu avais l’impression de faire un rêve magnifique et que d’un coup le réveil sonne, t’obligeant à sortir de ton monde cotonneux et rose pour recevoir en pleine face l’horrible réalité. Tu détestais cela. Le pire est que maintenant que tu es réveillée, il t’est impossible de te rendormir, les rayons flamboyants de ta nouvelle existence venant te chatouiller méchamment les yeux afin que tu ne te rendormes pas.

Tu relevas la tête. La foule commençait à s’épaissir, une ribambelle de visages inconnus défilait devant toi, t’ignorant totalement. Et soudain un sourire traversa ton visage morose. Soudain une faible lumière éclaira ta sombre journée. Soudain un visage te sembla familier. Tu étais sûre de l’avoir déjà vue, la question était : où ? Mais déjà la silhouette s’éloigna, et tu te précipitas derrière. De tes maigres bras tu écartais les gens de ton passage, poussant des petits « Eh » à l’attention de la jeune femme. Tu n’arrivais pas à remettre un nom sur ce visage, ni même un lieu, mais cette femme faisant ressortir quelque chose en toi et tu avais besoin de savoir ce que c’était, tu avais besoin de la voir, de lui parler. Tu ne saurais dire pourquoi.
Enfin tu arrivas à sa hauteur et tu luis attrapas doucement le bras, la forçant à se retourner. Cette petite course t’avait essoufflé. Ces putains de médocs de merde. Tu repris ton souffle en faisant des gestes à la jeune femme pour qu’elle comprenne et qu’elle ne parte pas croyant avoir affaire à une folle. Finalement tu articulas :

« On s’est déjà vu non ? »

© charney




♥:
 


i miss the taste of the sweet life, i miss the conversation, i'm searching for a song tonight, i'm changing all of the stations. i like to think that we had it all, we drew a map to a better place, but on that road i took a fall. oh baby why did you run away ?

(avatar sweet disaster
code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t3654-coleen-9709-les-amis-cest-comme-les-lunettes-ca-donne-lair-intelligent-mais-ca-se-raye-facilement-et-puis-ca-fatigue#63294 http://tara-duncan.actifforum.com/t4724-coleen-2-0
Beth White


avatar

Age du personnage : 22 ans

Familier : J'en ai pas.
Couleur de magie : J'en ai pas non plus. En fait j'ai rien... *triste*
Niveau de magie :
  • Inexistant
Niveau de combat :
  • Faible


Métier : Serveuse dans une auberge mais ça ne vas pas durer. Je tiens pas à faire ça jusqu'à la fin de ma vie.
Résidence : L'auberge où je bosse
Dans le sac : Mon ipod bien entendu, un CD de Green Day, je sais pas vraiment ce qu'il fait là, des photos des mes amis et moi où on fait n'importe quoi, où on est sur scène, deux de Elliott et moi dont une où on dort tout les deux comme des bébés sur un lit (sûrement après une fête), une vieille photo de ma mère où elle est trop belle, plein de morceaux de papiers, d'emballages où j'ai gribouillais plein de mots, de phrases, de paroles de chansons au hasard ou simplement des dessins, une carte postale avec la mer dessus qui vint d'Elliott, ma guitare bien entendu avec quelques partitions, mon portable même s'il me sert pas trop sur Autre Monde, une boule de cristal, un rouge à lèvre vide, un crayon, plein des stylos, des vieux paquets de gâteaux, de la poudre blanche assez suspecte si vous voyez ce que je veux dire, un morceau de verre qui coupe encore très bien et un vieux livre que j'ai du lire au collège qui s'appelle "No et moi"


MessageSujet: Re: I've seen you before |with Beth   Dim 12 Mai 2013 - 11:27

I've seen you before.


Enfin ! J’étais enfin à Omois ! Ca faisait des semaines que j’avais envie de venir visiter cette ville. Ou plutôt cette capitale ! Et pour moi qui avais toujours vécu à Paris, c’était moins dépaysant. En fait je n’avais jamais vraiment aimé vivre là-bas mais ça avait un côté réconfortant de me retrouver dans un endroit semblable à celui où j’avais toujours vécu jusqu’à maintenant. Enfin semblable. Disons que les embouteillages se passaient au-dessus de nos têtes, que les magasins vendaient des armes à n’en plus finir, de trucs bizarres, des animaux étranges. Mais, il y avait autant de bruit et de monde qu’à Paris, voire plus.
Bref ! J’étais parti le matin même après avoir laissé un mot à mon patron, lui disant que je prenais ma journée et j’étais parti sans lui demander son avis. J’avais aussi pris une petite avance sur mon salaire et me servant tranquillement dans la caisse. Bah quoi ? Ce n’était pas ce qu’il me payait que j’allais pouvoir faire du shopping ! J’étais donc venu ici histoire de voir un peu à quoi ressemble Omois. J’en avais tellement entendu parler. Et maintenant je me promenais tranquillement dans la rue, lunettes de soleils sur le nez. J’avais mis ma veste en cuir noire avec un tee-shirt blanc déchiré, un jean sombre qui l’était tout autant et des Docs Martens.
Tout à coup je sentis une main m’attraper le bras et me forcer à me retourner. Je me retrouvais face à une jeune fille avec des cheveux châtains. Elle tentait de reprendre son souffle en faisant des gestes bizarre. Je restais là à la fixer en haussant les sourcils. Qu’est-ce qu’elle me voulait celle-là ?

« On s’est déjà vu non ? »

Elle essayait de me draguer ou quoi ? Parce que là c’était vraiment pourri.

« Nan je crois p… » commença-je en me libérant violemment de sa poigne avant de m’interrompre

Tout à coup, quelque chose dans son visage me rappela quelque chose et un souvenir apparu dans ma tête. Juste, une image ou je la voyais en train de boire à un bar entouré de plusieurs personnes. Je l’attrapai par la main en lui disant de me suivre. Il ne fallait pas qu’on reste ici, on bloquait tout le monde et on n’arrêtait pas de nous pousser. Je me faufilai entre deux étales avant de la lâcher et de la laisser s’adosser au mur. Elle avait l’air de se fatigué vite. J’enlevai mes lunettes de soleil et me mis à réfléchir. Je l’avais rencontré à une fête, ça c’était sûr mais à laquelle ? Vu que j’en avais quand même quelques souvenirs c’est que je devais être avec Elliott sinon je ne me souviendrais de rien. Je cherchai encore pendant quelques secondes avant de m’en rappeler. Je me tapai le front avec ma paume.

« Mais bien sûr ! Qu’est-ce que je peux être conne des fois ! Tu connais Elliott c’est ça ? Ou du moins un de ses amis ? J’étais venu lui rendre visite après qu’il est emménagé dans le sud et on était allé à une fête. C’est là qu’on s’est vu. Je m’en souviens ! » m’exclamai-je

Oui, c’était d’ailleurs la dernière fois que je l’avais vu mais on s’était quand même bien amusé. C’était avant ma rechute…

« Oh fait, qu’est-ce que tu fous ici? T’es une sorcière toi aussi ? Ah nan une sorcelière désolé ! Et puis tu t’appelles comment déjà ? Je m’en rappelle plus… » enchainai-je aussitôt

J’allumai une clope en attendant sa réponse. Ouah ! Je n’arrivais pas à croire que je venais de rencontrer une personne que je connaissais sur Autre Monde. Magiiiique !





«  La vie est une longue chute. Le plus important est de savoir tomber. »
                                                                                                                                                                                                                                  Joël Dicker
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coleen Gowhen

Fruit de la passion en décomposition
avatar

Age du personnage : 21 ans

Familier : /
Couleur de magie : /
Niveau de magie :
  • Inexistant
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Serveuse & Etudiante.
Résidence : J'donne pas mon adresse à des inconnus.
Dans le sac : Un peu d'argent, une brosse à cheveux, les clés de son appart, un élastique à cheveux, une trousse à maquillage, quelques livres de cours et une photo de Candice et elle.

Affinités : Candy : ex qui vient encore hanter ses nuits

MessageSujet: Re: I've seen you before |with Beth   Sam 25 Mai 2013 - 11:16



❝ Tu reprenais difficilement ton souffle, ta main toujours agrippée au bras de la jeune femme. Plus le temps passait et plus tu t’époumonais vite. Putain de cancer de merde.

Elle retira violemment ta main. Elle devait certainement te prendre pour une folle qui cherchait à faire chier le monde. Ton petit sourire enfantin disparu, ta petite lueur d’espoir s’éteignit. Si ça se trouvait, tu ne l’avais jamais vu auparavant, c’était juste une illusion, une magnifique illusion, un mirage comme en plein désert, une vague souvenir irréel et trop beau pour être vrai. Trop beau pour être vrai…

« Nan je crois p… » Elle s’interrompit. Tes yeux s’illuminèrent. Elle semblait se souvenir de toi, tu en étais certaine.

Elle t’attrapa la main en te disant de la suivre, ce qui tu fis s’en rechigner. A vrai dire tu étais à bout de force et ça aurait pu être un violeur psychopathe, tu aurais fait de même. La jeune femme ne ressemblait ni de près ni de loin à un violeur psychopathe, c’était tout de même déjà ça. Elle te tira avec aisance entre les étales, avant de trouver un coin tranquille pour parler. Elle te lâcha la main et tu t’adossas tranquillement contre le mur. Les pierres étaient froides et tu frissonnas. Qu’importais, cela te faisait du bien. Les yeux mi-clos, tu la fixais intensément. P’tain t’arrivais pas à retrouver où est ce que t’avais bien put la voir. Le souvenir semblait lointain. Si lointain que tu n’avais pu la voir que sur Terre. Cette bonne vieille Terre… Tu soupiras. Tu ne pensais pas que cette terre sans magie, si banale comparée à Autre-Monde, pouvait te manquer autant. En réalité, c’était plus les personnes que tu y avais connus qui te manquaient. Voilà peut-être pourquoi c’était si important pour toi de parler à cette semi-inconnue que tu n’avais dû voir qu’une seule fois.

Elle se tapa le front avec la paume de sa main, ce qui te poussa à sortir de tes rêveries et de reposer les yeux sur elle. Quelque chose brillait dans ses yeux. A son expression, tu devinas qu’elle venait de trouver où vous vous étiez rencontrées.

« Mais bien sûr ! Qu’est-ce que je peux être conne des fois ! Tu connais Elliott c’est ça ? Ou du moins un de ses amis ? J’étais venu lui rendre visite après qu’il est emménagé dans le sud et on était allé à une fête. C’est là qu’on s’est vu. Je m’en souviens ! »

Un sourire traversa ton visage. Mais oui, tu t’en rappelais maintenant. Tu étais allé à la fête du petit-cousin de la sœur, de la belle-mère d’une amie. Ou un truc comme ça. Enfin bref, tu étais l’invité qui n’était pas vraiment invité mais qui était tout de même venue. A vrai dire ta pote t’avais traînée de force là-bas pour ne pas que tu te morfondes seule sur ton grand lit. On venait de te trouver ton cancer. A peine arriver elle t’avait servi un grand verre de tu ne sais plus trop quel mélange de sa spécialité, et tu avais passé le reste de la soirée complétement bourrée, enchainant verres sur verres. Un bon souvenir…

« Oh fait, qu’est-ce que tu fous ici ? T’es une sorcière toi aussi ? Ah nan une sorcelière désolé ! Et puis tu t’appelles comment déjà ? Je m’en rappelle plus… »
- J’m’appelle Coleen. Enfin tu peux m’appeler Coco. Toi c’est ? Désolé mais je ne m’en rappelle plus, j’étais complètement bourré. »


Tu hésitas. Tu n’aimais pas trop parler de ta venue sur Autre-Monde, tu avais tellement honte de ce que tu avais faits à ta mère, alors te confier à une quasi-inconnue. Oh et puis merde !

« Je suis pas sorcelière, c’est mon père en fait. Je l’ais connus y’a pas longtemps et du coup je l’ais suivit, pour mieux le connaitre et découvrir mon pays d’origine… »

Tu passas sous silence la partie où tu abandonnais seule sur Terre ta mère pour te faire soigner de la merde qui pourrissait ton petit corps d’ado.

« Et toi, pourquoi tu es là ? T’es magique ? »

Cela te faisais du bien de parler. Bon ce n’était pas grand-chose mais cela faisait tellement longtemps que tu n’avais pas parlé à quelqu’un de « normal », que tu n’avais pas partagé de bon souvenir… Tout cela te manquait tellement.
La jeune femme fumait tranquillement une clope et tu te décidas à faire de même.

« J’peux avoir du feu ? »

© charney



i miss the taste of the sweet life, i miss the conversation, i'm searching for a song tonight, i'm changing all of the stations. i like to think that we had it all, we drew a map to a better place, but on that road i took a fall. oh baby why did you run away ?

(avatar sweet disaster
code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t3654-coleen-9709-les-amis-cest-comme-les-lunettes-ca-donne-lair-intelligent-mais-ca-se-raye-facilement-et-puis-ca-fatigue#63294 http://tara-duncan.actifforum.com/t4724-coleen-2-0
Beth White


avatar

Age du personnage : 22 ans

Familier : J'en ai pas.
Couleur de magie : J'en ai pas non plus. En fait j'ai rien... *triste*
Niveau de magie :
  • Inexistant
Niveau de combat :
  • Faible


Métier : Serveuse dans une auberge mais ça ne vas pas durer. Je tiens pas à faire ça jusqu'à la fin de ma vie.
Résidence : L'auberge où je bosse
Dans le sac : Mon ipod bien entendu, un CD de Green Day, je sais pas vraiment ce qu'il fait là, des photos des mes amis et moi où on fait n'importe quoi, où on est sur scène, deux de Elliott et moi dont une où on dort tout les deux comme des bébés sur un lit (sûrement après une fête), une vieille photo de ma mère où elle est trop belle, plein de morceaux de papiers, d'emballages où j'ai gribouillais plein de mots, de phrases, de paroles de chansons au hasard ou simplement des dessins, une carte postale avec la mer dessus qui vint d'Elliott, ma guitare bien entendu avec quelques partitions, mon portable même s'il me sert pas trop sur Autre Monde, une boule de cristal, un rouge à lèvre vide, un crayon, plein des stylos, des vieux paquets de gâteaux, de la poudre blanche assez suspecte si vous voyez ce que je veux dire, un morceau de verre qui coupe encore très bien et un vieux livre que j'ai du lire au collège qui s'appelle "No et moi"


MessageSujet: Re: I've seen you before |with Beth   Ven 7 Juin 2013 - 18:45

I've seen you before.


Coleen… Ça ne me dit rien… Coco. Coccinelle. Coco Chanel. J’aime bien. Je souris en expirant lentement de la fumée. Quand elle me demande du feu, je lui tends mon briquet avant de répondre.

« Je m’appelle Beth. Comme… Beth. Et nan je ne suis pas magique, loin de là. J’aimerais bien des fois. Peut-être que la vie serait plus facile… »

D’ailleurs en repensant à ce qu’elle a dit sur sa venue ici j’ai l’impression qu’il en manque une partie. Mais bon… Je comprends qu’elle n’ait pas envie de tout me raconter. Et puis, moi, qu’est-ce que je vais bien pouvoir lui répondre ? « Ben chai’ pas ce que je fous ici. Y a un type qui m’a trouvé complètement shootée dans une ruelle et il m’a amené sur cette planète de cinglé. » Oui, ça donne tout de suite envie de traîner avec moi… Mais c’est vrai, je ne sais vraiment pas pourquoi je suis ici. Je me mens sûrement à moi-même en me disant que j’aurais peut-être une chance de vivre normalement. Parce que depuis le début, je n’ai fait qu’essayer de survivre.

« Disons que je prends des vacances… »

J’avais dit ça avec un petit sourire. Ahlala ! Je me la joue mystérieuse et classe… En fait je devrais juste lui dire que je suis une grosse paumée de la vie. Je remarque soudain qu’elle a l’air encore bien essoufflée ma Coco. C’est bizarre…

« Dis tu te sens mal ? Tu veux pas t’asseoir ? Attends, je vais te chercher une chaise ou un truc comme ça. »

Je me tourne vers le premier étale et m’approche. Là, il y a un petit vieux, enfin gros plutôt, qui a l’air bien ronchon, assis sur un tabouret. Ben, voilà, pas la peine d’aller bien loin…

« Papy, file ta chaise. »

Toute en politesse comme d’habitude. Il me fusille du regard, l’air déjà bien énervé. Ouh ! Il va se calmer tout de suite lui s’il ne veut pas que je lui enfonce ma clope sur le front. Eh oui… Je suis très méchante moi.

« Déjà c’est pas une chaise sale môme ! Et puis tu ne vois pas que je l’utilise ? Va donc t’en acheter une ! »

Ok. Il est temps de passer aux choses sérieuses. Je passe au-dessus du comptoir et me plante devant lui. Je le fixe avec un regard glacé. Mon pied part et va cogner le mur juste derrière lui. Oui, j’ai fait exprès de le rater ! Je ne vais pas tout de suite le taper. Peut-être plus tard… Vu sa tête, il a déjà frôlé la crise cardiaque. Ouh, le pauvre chou ? Il veut un câlin peut être ?

« Je t’avais pas demandé ton avis chéri. Tu bouges ton popotin et tu me files le tabouret si tu veux pas que je me fâche très fort. »

Ah putain ! Qu’est-ce que ça peut m’énerver les vieux comme ça ! Quel con ce mec ! Enfin bon… Il m’obéit et quelques secondes plus tard, je donnais le siège à Coleen avec un grand sourire. Eh oui, je suis de nouveau de bonne humeur. C’esr qu’elle était mimi et gentille la petite Coco, ça me donne plus envie de sourire qu’un papy grincheux ! Je la laisse se reposer un peu avant de lui demander si ça va mieux.




♫:
 



«  La vie est une longue chute. Le plus important est de savoir tomber. »
                                                                                                                                                                                                                                  Joël Dicker
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coleen Gowhen

Fruit de la passion en décomposition
avatar

Age du personnage : 21 ans

Familier : /
Couleur de magie : /
Niveau de magie :
  • Inexistant
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Serveuse & Etudiante.
Résidence : J'donne pas mon adresse à des inconnus.
Dans le sac : Un peu d'argent, une brosse à cheveux, les clés de son appart, un élastique à cheveux, une trousse à maquillage, quelques livres de cours et une photo de Candice et elle.

Affinités : Candy : ex qui vient encore hanter ses nuits

MessageSujet: Re: I've seen you before |with Beth   Mar 30 Juil 2013 - 23:04



« Je m’appelle Beth. Comme… Beth. Et nan je ne suis pas magique, loin de là. J’aimerais bien des fois. Peut-être que la vie serait plus facile… »

Tu souris et hocha la tête. Oh que oui la vie serait plus facile. Des fois la vie ici semble si simple et éloignée de l’existence merdique de la Terre que tu te pinces pour vérifier que tu ne rêves pas. Il y a des matins où tu te prends pour Alice, perdue dans son songe, découvrant avec émerveillement tous les mystères d’un monde enchanteur, redevenant une gamine de trois ans, replongeant dans tes souvenirs d’enfance, qui te sembles si lointains et poussiéreux. Tu as l’impression vécu cent ans et d’avoir tous connus. Pourtant tu n’as que 17 piges, tu ne connais rien de la vie, de la vraie vie. A part qu’il faut se battre pour survivre. Au fond, rien n’a vraiment changé depuis la préhistoire. Sauf que ce n’est plus contre des mammouths qu’il faut se battre. Mais cela revient au même pour toi.

Tu aurais tellement aimé que ton père te transmette ce don si beau qu’est la magie. Tout ce que tu aurais pu faire avec ! Des soirées de fous avec tes potes. Une maison de rêve avec ta mère. Des voyages dans des lieux paradisiaques. Peut-être même gouvernée le monde, avec tous les mecs à tes pieds, une garde-robe immense, et puis pas de cancer. Surtout pas de cancer. Plus besoin d’hôpitaux, d’horrible médecins en blouse blanche, de médicaments qui donnent la gerbe… Au lieu de ça tu es une pauvre nonso perdue et malade, exclu d’une société que tu comprends à peine et qui te fais terriblement peur. Dans une de tes vies antérieures, t’as vraiment dut faire chier le monde pour mériter ça p’tain !

« Disons que je prends des vacances… » répondit Beth, un sourire en coin.

De nouveau, tu hochas la tête. Tu n’osas pas poser plus de questions. Chacun sa vie,  chacun sa merde. Tu sentais bien qu’elle ne voulait pas parler de ça, et tu respectais. Après tout, tu venais d’omettre une part de ton histoire, elle pouvait très bien faire de même. Et puis cela te rassurait. Tu n’étais pas la seule à avoir des choses à cacher. Tu n’étais pas la seule à ne plus trop savoir où tu en étais. Tu nageais dans un océan de ténèbres, et cette fille te lançait en quelques sortes une bouée de sauvetage. Au moins, tu ne mourras pas noyer. Peut-être de faim. A moins qu’un requin-cancer vienne se servir avant…

« Dis tu te sens mal ? Tu veux pas t’asseoir ? Attends, je vais te chercher une chaise ou un truc comme ça. »

Tu relevas la tête. Tu en avais presque oublié ta respiration. A force on s’habitue. Le mal devient notre meilleur ami petit à petit. Tu allas rétorquer que non, tout allait bien, car comme toujours tu reniais ta malade, mais Beth était déjà partit à la recherche de quelque chose pour poser tes fesses. Tu souris. Cela faisait du bien qu’on s’occupe de toi. Tu n’aimais pas franchement dépendre des autres mais un peu d’attention n’avait jamais fait de mal à personne, non ? Surtout pour une ado quelque peu égocentrique comme toi.

Adossée contre ton mur, tu étais aux premières loges pour voir la scène qui se déroulait entre un pépé ronchon et ta sauveuse. Et il faut dire que le tout était plutôt comique. Tu voyais les deux s’engueuler sans vraiment comprendre ce qu’ils se disaient, regardant les mimiques énervées se dessiner sur leurs visages rouges, se bataillant pour un pauvre tabouret qui avait l’air tout sauf confortable. Enfin tu n’allais pas faire la fine bouche, ça ferait mauvais genre. Surtout que pour te refiler ce truc, Beth à bien faillit décapiter le vioc. A voire sa tête, il a dut croire sa dernière arrivée, avec toute sa vie qui défile devant ses yeux et tout le bazar. La crise de rire. Le pauvre va, il te fait presque de la peine. Pépé se lève finalement en chancelant –tu m’étonnes, à sa place, tu n’aurais pas été mieux- et Beth revint triomphante, tabouret sous le bras, vers toi. Elle te le tendit et tu pus enfin t’assoir. Tu refusas de te l’avouer mais cela te fis un bien fous de te poser. Tu lui fis un énorme sourire et la remercia pour son geste avant de pousser un grand soupir. Le tabouret te faisais horriblement mal au cul en plus. ❞

I love you :
 

© charney



i miss the taste of the sweet life, i miss the conversation, i'm searching for a song tonight, i'm changing all of the stations. i like to think that we had it all, we drew a map to a better place, but on that road i took a fall. oh baby why did you run away ?

(avatar sweet disaster
code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t3654-coleen-9709-les-amis-cest-comme-les-lunettes-ca-donne-lair-intelligent-mais-ca-se-raye-facilement-et-puis-ca-fatigue#63294 http://tara-duncan.actifforum.com/t4724-coleen-2-0
Beth White


avatar

Age du personnage : 22 ans

Familier : J'en ai pas.
Couleur de magie : J'en ai pas non plus. En fait j'ai rien... *triste*
Niveau de magie :
  • Inexistant
Niveau de combat :
  • Faible


Métier : Serveuse dans une auberge mais ça ne vas pas durer. Je tiens pas à faire ça jusqu'à la fin de ma vie.
Résidence : L'auberge où je bosse
Dans le sac : Mon ipod bien entendu, un CD de Green Day, je sais pas vraiment ce qu'il fait là, des photos des mes amis et moi où on fait n'importe quoi, où on est sur scène, deux de Elliott et moi dont une où on dort tout les deux comme des bébés sur un lit (sûrement après une fête), une vieille photo de ma mère où elle est trop belle, plein de morceaux de papiers, d'emballages où j'ai gribouillais plein de mots, de phrases, de paroles de chansons au hasard ou simplement des dessins, une carte postale avec la mer dessus qui vint d'Elliott, ma guitare bien entendu avec quelques partitions, mon portable même s'il me sert pas trop sur Autre Monde, une boule de cristal, un rouge à lèvre vide, un crayon, plein des stylos, des vieux paquets de gâteaux, de la poudre blanche assez suspecte si vous voyez ce que je veux dire, un morceau de verre qui coupe encore très bien et un vieux livre que j'ai du lire au collège qui s'appelle "No et moi"


MessageSujet: Re: I've seen you before |with Beth   Jeu 8 Aoû 2013 - 15:40

I've seen you before.


Je souris à Coleen en retour. Elle peut enfin se reposer comme ça et tant pis pour le vieux. Comme ça il musclera un peu ses grosses jambes de pépé tous pourris. Je sais, je sais, je ne suis pas sympa avec les personnes âgées mais franchement, plus ils sont vieux et plus ils sont chiants. Mais si ! On doit toujours les aider parce qu’ils sont censés être plus fragiles que nous et ils ont le droit de nous sortirent toutes sortes de saloperie sous prétexte qu’ils vont bientôt crever. Moi je dis que c’est juste des cons qui font chier le monde parce qu’ils s’emmerdent. C’est tout !
Bon, je vais arrêter d’y penser sinon ça va encore m’énerver ! Je regarde ma petite Coco, tranquillement assise sur son tabouret tout pourri. Ouah ! Elle est toute mimi je trouve ! Elle a l’air super fragile et je me demande ce qu’elle fait ici. Comment une aussi petite chose peut bien survivre ici ? Enfin, je dis ça, mais je ne suis pas mieux ! J’ai presque l’air d’une anorexique avec de grands cernes ce qui fait assez dépressive sur les bords… Et encore, je cache mes poignets. Je suis une championne du camouflage en fait. De toute façon, dans ce monde tout le monde fait semblant alors pourquoi pas moi ? Je souris de nouveau en regardant Coco. Je jette ma clope et hésite à en allumer une autre. Non ! Il faut que je me calme ! Sinon j’aurais bientôt fini mon paquet et ça coûte cher quand même. Une bonne partie de mon salaire passe dans mes cigarettes.

« T’as l’air d’aller un peu mieux ! »

Elle lève la tête vers moi toujours avec ce sourire adorable. J’ai limite envie de lui pincer les joues ! A la place je lui tapote la tête comme je le ferais avec un chien avant de me pencher vers elle. Je dépose un baiser sur ses lèvres avant de chuchoter :

« C’est bien ! Je suis contente ! »

Je me redresse à moitié morte de rire. Ah ! Enorme ! Je pouffe, la main devant la bouche avant de la passer dans mes cheveux courts. J’adore  faire ça ! Embrasser n’importe qui, n’importe quand juste pour voir les têtes qu’ils font tous après !  Je laisse de nouveau échapper un petit rire en voyant ses joues toutes rouges. Puis j’essaie de retrouver un peu de mon sérieux en allumant une nouvelle clope. Pour les économies, c’est loupé ! Mais Coleen n’a pas l’air de se remettre elle.

« C’est bon ! C’était juste pour rigoler ! Fais pas cette tête. »

J’ai un peu l’impression d’avoir fait une gaffe là !





«  La vie est une longue chute. Le plus important est de savoir tomber. »
                                                                                                                                                                                                                                  Joël Dicker
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coleen Gowhen

Fruit de la passion en décomposition
avatar

Age du personnage : 21 ans

Familier : /
Couleur de magie : /
Niveau de magie :
  • Inexistant
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Serveuse & Etudiante.
Résidence : J'donne pas mon adresse à des inconnus.
Dans le sac : Un peu d'argent, une brosse à cheveux, les clés de son appart, un élastique à cheveux, une trousse à maquillage, quelques livres de cours et une photo de Candice et elle.

Affinités : Candy : ex qui vient encore hanter ses nuits

MessageSujet: Re: I've seen you before |with Beth   Jeu 15 Aoû 2013 - 23:29



❝ Elle te sourit en retour. D’un sourire sincère, doux et amical. Cela faisait tellement longtemps qu’on n’avait pas pris soin de toi comme ça, qu’on ne s’était pas préoccupé de ce que tu pouvais ressentir que tu ne savais pas trop comment réagir. Juste profiter de l’instant, de ces quelques moments de sérénités volées au cancer, ne rien regretter. C’était certainement la meilleure solution. Certainement oui. Juste profiter de remonter à la surface avant de retourner toucher le fond, de retomber loin, si loin que personne ne viendra te chercher. Profites Coleen, profites donc. Ton cancer est là, tout prêt de toi, ne le sens tu pas rôder ? Il attend que tu ailles mieux, que tu es le dos tourné pour venir te mettre un coup de poignard et te faire redescendre bien vite de ton nuage où tu n’aurais jamais dut monter. Il est là pourtant, tu ne le vois pas, suivant de près ton ombre maladive ? Profites, Coco. Profite.

Tu relevas la tête vers Beth. Tu voyais bien qu’elle t’observait, mais cela ne te gênait pas. Quelque chose dans son regard, dans cette fille, t’apaisais. Peut-être parce qu’avec elle tu n’avais pas besoin d’être quelqu’un d’autre, de porter constamment un masque afin de monter sur scène jouer un rôle qui n’était pas le tien ? Parce que ton masque commençait à s’effriter par endroit. Parce que ton masque commençait sérieusement à devenir lourd. Oui, avec elle, tu étais toi. Tu ne lui disais rien, mais tu ne lui cachais rien non plus.

Tu l’examinas toi aussi. Elle était grande et fine, presque trop pour être joli mais étant dans le monde du mannequinat, cela ne te choquait guère. Elle avait un visage fin à l’air fatigué ses yeux, d’une couleur assez indéfinissable, étant bordés de cernes. Ses cheveux courts et noirs, laissant voir ses nombreuses boucles d’oreilles, lui allaient bien, en accord total avec le style punk de la jeune femme. Tu aimais bien les gens qui avaient leur propre style, un peu décalé, et qui se fichaient bien de ce que les autres pouvaient penser ou dire. Tu aurais aimé avoir le courage d’assumer ta propre personnalité toi aussi. De dire, oui, moi je suis comme ça, et alors, où est le problème bouffon ? Je suis différente, mais quoi, qu’est ce que ça peut bien te foutre ? Mais seulement tu n’osais pas exposer aux autres qui tu étais réellement, non tu n’osais pas car toi-même tu reniais ta personnalité, tu l’enfouissais sous de tonnes d’artifices plus futiles les uns que les autres. Tu te cachais à toi-même, te déguisant comme une gosse se déguise en princesse, et pensais pouvoir vivre seule avec ce fardeau sur les épaules pour le restant de tes jours. Mais cela ne marchait pas comme cela. Oui, tu admirais Beth, ses oreilles trouées de toutes parts et ses habits déchirés.

« T’as l’air d’aller un peu mieux ! »

La voix de la jeune femme te fit sortir de tes pensées et tu relevas la tête, un peu honteuse d’être restée là, à te parler à toi-même, de ne pas avoir lancée de discussion. Elle te tapota la tête comme une mamie gâteuse aurait tapoté la tête de son caniche adoré sortant de chez le toiletteur, geste qui te parut très étrange mais dont tu ne pus débattre longuement  sur sa signification  car le visage de Beth apparue soudain tout près de toi. Si près que tu pouvais sentir son souffle chaud sentant la cigarette sur ton visage, chose qui te mis très mal à l’aise. Ton ventre se noua, ta respiration se fit saccadée et tes mains s’agrippèrent aux sièges avec forces. Quelque chose en toi refusait de la repousser le plus loin possible, tandis que l’autre te hurlais de partir en courant vers un coin perdu de la ville. Et finalement elle t’embrassa. Ce n’était pas un baisé passionné entre deux amants, ni un de ses bisous niais au goût de « miel de printemps léger et sucré ». Non, juste un baisé. Entre deux femmes. C’est cette dernière partie qui te gênait. Elle aurait pu te gober la bouche cela ne t’aurais pas plus déranger que ça si ce n’est que Beth est une femme. Bordel elle est lesbienne, merde ! Quelque chose en toi bouillonnait. Tu ne savais pas s’il fallait s’en débarrasser, le rejeter le plus loin possible de toi, ou le conserve bien au chaud dans ton petit cœur malade. Tu ne savais pas, et c’est ça qui était horrible.

« C’est bien ! Je suis contente ! »

Ah oui elle était contente ? Eh bien tant mieux, au moins une de vous deux aura pris son pied, c’est déjà ça. Sérieusement, tu commenças à douter sur sa santé mentale. Surtout quand elle commença à rigoler, fière d’elle, passant sa main dans ses cheveux comme si ce qu’elle venait de faire était à la fois normal et remarquable. Ton air choqué paraissait être très drôle à voir car Beth repartit dans un éclat de rire en te voyant. Vraiment très drôle, ha ha ha. Tu as pensé à faire un One Woman Show meuf ? Elle s’alluma une cigarette et te dis :

« C’est bon ! C’était juste pour rigoler ! Fais pas cette tête. »

Ah ok, juste pour rigoler, pardon. Tu ne savais pas si cela devais te soulager ou t’angoisser encore plus. D’un côté tu n’aurais pas une soupirante qui te collerait aux basques, d’un autre tu viens de rencontrer une fille qui embrasse des gens quasi inconnu pour s’amuser.
Toujours scotché sur ton pauvre tabouret, tu hésitas avant de lancer sèchement :

« Mais bordel, pourquoi tu as fait ça ? J’suis pas… J’suis pas ça, moi. »

Tu ne voulais pas le dire. Tu n’osais même pas le penser. Un frisson te parcourus et tu baissas la tête. ❞

© charney



i miss the taste of the sweet life, i miss the conversation, i'm searching for a song tonight, i'm changing all of the stations. i like to think that we had it all, we drew a map to a better place, but on that road i took a fall. oh baby why did you run away ?

(avatar sweet disaster
code northern lights.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t3654-coleen-9709-les-amis-cest-comme-les-lunettes-ca-donne-lair-intelligent-mais-ca-se-raye-facilement-et-puis-ca-fatigue#63294 http://tara-duncan.actifforum.com/t4724-coleen-2-0
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: I've seen you before |with Beth   

Revenir en haut Aller en bas
 
I've seen you before |with Beth
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Maryse Vs Beth Pheonix Vs Angelina Love
» Diva's Championship : Mickie James Vs Beth Pheonix
» Beth Phoenix & Michelle McCool Vs Angelina Love & Kelly Kelly Vs Maryse & Trish Stratus
» Awesome Kong vs Beth Phoenix vs Candice Michelle
» Extreme Rules - 25 avril 2010 (Résultats)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tara Duncan : Le Forum RPG :: Autremonde :: OmoisOmois :: Tingapour-
Sauter vers: