AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion
« ALLEZ RP BANDE DE PIGNOUFS »
- Kokko
Bienvenue, Arya. Amuse-toi bien parmi nous !
Vous avez très envie d'un nouveau personnage, mais vous séchez sur sa présentation ?
Et si vous alliez voir du côté des personnages prédéfinis ?
N'oubliez pas de voter pour le forum toutes les deux heures :)
N'hésitez pas à poster dans les carnets de bord des autres si vous manquez de liens !

Tara Duncan : Le Forum RPG :: Autremonde :: OmoisOmois :: TingapourPartagez | 
 

 Une rencontre, ça peut changer toute une vie || with Aarici'a

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Victoire Granger


avatar

Age du personnage : 17ans.

Familier : Blase, Corbeau.
Couleur de magie : Rouge foncé
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Affinités : ___________
Mysteria => Une amitié toute fraîche.

Mattis Tay => Un puéril sangrave.

MessageSujet: Une rencontre, ça peut changer toute une vie || with Aarici'a   Dim 9 Mar 2014 - 16:48


Une rencontre, ça peut changer toute une vie.

Il fait froid, j'ai vraiment très froid, je ne sais même plus depuis combien de temps je déambule dans les quartiers. Qu'est ce que je cherche ? Je n'en sais rien, je ne sais plus rien, je n'arrive plus à rien. Mes cheveux dégoulinent de l'averse dernière sur ton mon corps, mes habits n'ont plus qu'une simple apparence de lambeaux. Je ne sais même plus comment j'en suis arrivée à ce désastre, moi qui était si belle je ne suis plus qu'une simple fille abattue. Pourquoi fallait il que ça m'arrive à moi ? Pourquoi fallait il que ma vie si parfaite se transforme en ce que je suis maintenant ? Enfin si parfaite, c'est ce que je croyais mais elle n'a jamais vraiment été parfaite, et maintenant j'avais changé, je n'avais plus envie d’obéir à qui que ce soit, voilà bien longtemps déjà que j'avais fuit des ordres et de la monarchie. A présent j'étais libre, je faisais ce que je voulais, j'allais où je voulais, et avec qui je voulais. Seule. C'était ce qu'il me manquait le plus, les gens. La solitude me rongeait petit à petit, pendant que je marchais on ne sait où, il me manquait encore quelque chose pour que je puisse redevenir vraiment moi, pour que je puisse redevenir celle que j'étais avant toutes ces règles, tous ces ordres et tout ces devoirs. Je n'étais pas comme ces simples sorceliers, je savais comment manier la magie, j'étais forte, je n'avais pas besoin de conseils, je n'avais pas besoin d'apprendre. Je n'étais pas qu'une simple sorcelière, qu'une simple humaine, j'étais une vampyr et je n'avais pas à me faire avoir de la sorte, je n'avais pas à me faire contrôler comme ils me contrôlaient. Je voulais essayer quelque chose de nouveau, braver l'interdit. J'avais besoin d'action, j'avais besoin de rendre ma vie plus attractive, plus drôle. J'avais le besoin de m'affirmer, de me rendre puissante, j'ai envie de plaire, j'ai envie de devenir attractive, d'attirer mes proies dans les mailles de mon filet, j'ai besoin de faire ressortir la puissance qui est en moi.

Je me redressa et d'une voix assurée et froide j'appela ma magie pour me redonner un aspect charmeur et qui me correspondait bien. Un souffle rouge glacé s’acquitta à la tâche de démêler mes cheveux blond et de les sécher jusqu'à ce qu'ils redeviennent soyeux et bouclés comme au départ. Mon visage vu lui aussi ravivé, des traits profonds noires apparurent sur le contour de mes yeux et mes lèvres furent rougies tandis qu'une boucle blonde magnifique  se déroulait sur mon visage. Mes habits furent quant à eux remplacé par un débardeur bordeaux simple et avantageux et un short court noir. Une fois complètement prête je me dirigeas vers les quartiers voisins, complètement abandonnés à la tombée de la nuit à part quelques mâles ragoûtants, tout en réfléchissant à ma résurrection prochaine. J'étais tellement absorbée pour trouver une solution que je ne remarquais même pas les vas et vient de Blase mon familier, qui battait des ailes en essayant de me prévenir qu'une présence inconnue nous suivait rapidement, tapies dans l'ombre, nous observant de ses yeux clairs et luisants. Je n'y prêtais aucune attention croyant au contentement de mon familier quant à ma soudaine réapparition, à mon soudain espoir de joie.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t3269-victoire-granger
Aarici'a Nevarra

I n n o c e n c e

avatar

Age du personnage : 216 ans

Familier : Ténèbres, chat noir aux yeux rouges.
Couleur de magie : Jaune
Niveau de magie :
  • Plutôt faible
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Unité scientifique des brigades noires.
Résidence : Lancovit, manoir des Patcink
Dans le sac : Des pieux en bois, des lames en argent, un carnet de note, un livre de botanique.

Affinités : Seow : Oncle paternel.
Amelia : Soeur.
Sieur Kento : Maitre de magie (mort).
Sacha : Figure du passé ; ancien amour sans retour.
Liam : Beau-frère.
Landos : Fiancé.

MessageSujet: Re: Une rencontre, ça peut changer toute une vie || with Aarici'a   Lun 10 Mar 2014 - 20:57



Une vie changée







A

arici'a commençait à avoir mal aux muscles des yeux à force de les lever au plafond jour après jour. Elle aimait passer du temps avec sa sœur fraîchement retrouvée mais commençait à ne plus supporter d'être étroitement surveillée par sa famille. Elle ne pouvait sortir le jour sous peine d'être brûlée par le soleil et devait donc attendre la nuit pour risquer un coup d'oeil dans la rue. Évidement, elle était allée habiter chez son oncle (elle se voyait mal s'enfuir une nouvelle fois) et avait la peur constante d'être découverte par les brigades noires, chose qui terrifiait aussi sa soeur. Toutes deux BSH, elles redoutaient les moments où leur oncle, absolument normal sortait de la maison, les laissant seules face à leurs angoisses.
Mais cela n'empêchait pas celui-ci de refuser de la laisser seule une seule minute, comme si elle allait se couper les veines du poignet avec ses griffes à la seconde où elle serait isolée. Ils avaient vraiment pris sa menace au sérieux et limite elle ne pouvait aller aux toilettes sans qu'Amelia ne soit derrière la porte en train de lui demander constamment si elle était toujours là.
Elles passaient leurs journées à dormir, discuter et attendre impatiemment que la nuit arrive, pour aller manger. Aarici'a restait généralement assise devant l'écran de crystal, mais Amelia passait son temps à râler en tournant en rond. Elle était habituée à bouger, et passer ses journées enfermée à ne rien faire ne lui plaisait pas, et cela, Aarici'a le comprenait parfaitement. Bien sûr Amelia pouvait partir lorsqu'elle le voulait, elle était majeure et avait l'habitude d'être traquée par les brigades noires.
Toutes deux savaient que si un voisin les apercevait et appelait leurs ennemis, elles ne pourraient s'échapper, ne pouvant sortir le jour. Elle sursautaient donc au moindre bruit et passaient trois fois vérifier que les rideaux étaient bien fermés, et que le sort opacus était toujours en place. Elles devaient se cacher lorsqu'il y avait des visiteurs (rares cela dit, leur oncle évitant au possible), car pour un vampyr, les BSH, même camouflés sous une teinture de cheveux, se repéraient facilement lorsqu'ils les observaient de près.
Ils prenaient tous les trois très au sérieux l'idée de la "planque", et Aarici'a se demandait très souvent si leur oncle n'allait pas finir par en avoir marre. Elle savait déjà qu'Amelia était sur le point de partir. Le moindre petit désaccord ou la plus petite des disputes lui servira de prétexte pour qu'elle s'en aille.

Pour couronner le tout, elle ne cessait de recevoir des reproches mentaux de la part de son familier, qui n'avait pas très bien digéré sa menace de suicide, désirant plus que tout vivre. Il n'aimait ni les câlins ni les caresses (il faut dire qu'Aarici'a n'était pas du genre câline non plus) et passait son temps à sortir, refusant de rester enfermé. Ténèbres était un chat démoniaque (c'est la seule chose qu'elle avait réussi à apprendre sur lui) et avait donc les yeux rouges, au lieu de dorés. Cela attirait beaucoup l'attention, et elle devait donc lui lancer un sort le temps de sa sortie et l'annuler lorsqu'il rentrait, car cela grattait les yeux de monsieur et c'était fort désagréable.

En ce début de soirée, Aarici'a agacée, par son chat qui ne voulait pas se laisser faire (c'était l'heure de sa promenade digestive, et monsieur ne voulait pas avoir les yeux qui piquent), réussit finalement à lui lancer un pocus après un quart d'heure de course-poursuite dans la maison, ce qui avait grandement amusé sa soeur et son oncle, qui n'avaient pas bougé le petit doigt pour l'aider.

« Par le transformus, pendant un long moment tu m'as fait chier
- Eh oh ! Le langage !
- Pardon, ...pendant un long moment tu m'as embêté, et cela tu vas le regretter, je vais donc, ce noir pelage le transformer, le rendant tout coloré, ainsi tes yeux ne pourront plus te piquer ! »

Aarici'a s'était surprise elle-même, les rimes étaient sorties toutes seules, elle qui d'habitude était plutôt du genre directe... L'enfermement la transformait.
Sa magie jaune jaillit et coula vers le chat noir aux yeux rouges, qui se retrouva soudainement vert, bleu, jaune, rouge, orange, violet et rose. Une vague de reproche l'assaillit soudain et elle éclata de rire. Le chat diabolique déchut fonça dans la salle de bain se voir dans le miroir et on entendit des miaulements horrifiés.

« Je te rendrais ta couleur normale lorsque je rentrerais, et tonton, t'as pas le droit de le retransformer, » fit-elle en pouffant.

Ténèbres était vraiment ridicule.



* * *

Aarici'a voulait cette nuit là se rendre à Omois. Elle aimait bien ce pays et n'y était pas retournée depuis bien longtemps. Elle n'avait pas réussi à convaincre son oncle de la laisser y aller seule, et Amelia était restée très stricte sur le sujet. Elles marchaient donc côte à côte vers la porte de transfert. Elles s'était auparavant lancé un transformus pour camoufler tout ce qui pouvait trahir leur condition de BSH.
La vampyr eut un petit moment de stress en passant devant les gardes, mais elles atteignirent la porte sans mal et se retrouvèrent à l'Empire Courgettien sans dommages.
Elles se transformèrent sitôt sorties du palais courgetial (autant dire, très très vite, les gardes les motivant énormément) et s'enfoncèrent dans Tingapour, Aarici'a observant longuement les passants, les rues, les boutiques, les habitations, écoutant les bruits, reniflant toutes ces bonnes odeurs alléchantes, mélange de toutes les races d'AutreMonde (ou presque) et de ces si bons humains (enfin y'en a, c'est plutôt moyen).
Elle avait faim, et tous ces humains commençaient à lui faire tourner la tête. Elle regarda sa soeur et constata qu'elle ressentait la même chose, car elle regardait les passants avec des yeux affamés.
Aarici'a proposa de se mettre en chasse, car elle avait toute la nuit pour observer Tingapour, mais qu'elle allait bientôt, sauter sur un nonsos, brigade noire ou pas.
Sourire en coin, elle suivit sa soeur qui fonçait vers une ruelle... Et continua son chemin, prenant la direction opposée.
Non bien sûr, elle n'allait pas se suicider, car petit à petit, elle reprenait goût à la vie. Elle avait eu une révélation un midi, après que Ténèbres ne l'ai piétiné pour la réveiller pour qu'elle annule son sort. La nature a créé les BSH. Si c'est la nature qui a donné aux vampyrs buveurs de sang humain leur soif de sang, leur pouvoir, leur force et leur beauté... C'était pour que ce soit utilisé ! Elle ne comprenait pas pourquoi ils étaient chassés, c'était leur nature, c'était normal ! Les humains n'avaient qu'à ne pas sortir la nuit et puis voilà !
Ténèbres était bien d'accord avec elle, et c'était légère et tranquille qu'elle était allée manger un humain à V'ilain. Être ainsi n'était pas un crime, mais bien normal. Ce n'était pas elle qui se trompait, mais les Brigades Noires.

Elle vola donc longtemps, changeant de quartier, s'éloignant le plus possible de sa soeur, sachant déjà que le retour à la maison allait être violent.

Elle crevait de faim et dû se poser, trop peu concentrée pour continuer à éviter tous les obstacles. La rencontre avec un mur ne la motivait que très peu.
Elle se retransforma et se mit en chasse, les sens aux aguets. Et ne trouva rien. Elle était allée très loin sans se préoccuper de savoir si elle y trouverait des proies. Soupirant, elle prit des rues au hasard, espérant trouver un passant isolé qui ne courait pas vite, car elle aurait été bien incapable de le courser longtemps.
La vampyr repéra un oiseau qui volait au-dessus d'elle. Ses sens décuplé par la chasse, elle repéra instantanément ses yeux dorés, et espérait que son maître serait humain. Bavant un peu, elle le suivit. Elle aperçut bientôt une silhouette au fond de la rue, et marcha plus vite pour la rattraper, silencieuse comme une ombre.
Elle se rendit compte lorsqu'elle fut suffisamment près qu'il s'agissait d'une vampyr. Dégoûtée, Aarici'a rebroussa chemin.
Crédit: Neko-chan in Never Utopia


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t2953-aarici-a-ou-quoi-que-l-on-face-on-restera-toujours-une-gamine-de-douze-ans http://tara-duncan.actifforum.com/t2743-aarici-a#50437
 
Une rencontre, ça peut changer toute une vie || with Aarici'a
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une révélation qui peut changer tout un destin
» Mieux vaut ne pas songer au passé, rien ne le peut changer.
» Une mission pour changer la face d'Haïti !
» [TERMINE] La pluie, un baiser et c'est toute une partie d'une vie qui peut changer... (shane & chelsea)
» [Question] Peut-on avoir toutes les musiques sur ROSA ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tara Duncan : Le Forum RPG :: Autremonde :: OmoisOmois :: Tingapour-
Sauter vers: