AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion
« ALLEZ RP BANDE DE PIGNOUFS »
- Kokko
Bienvenue, Meli-melo. Amuse-toi bien parmi nous !
Vous avez très envie d'un nouveau personnage, mais vous séchez sur sa présentation ?
Et si vous alliez voir du côté des personnages prédéfinis ?
N'oubliez pas de voter pour le forum toutes les deux heures :)
N'hésitez pas à poster dans les carnets de bord des autres si vous manquez de liens !

Partagez | 
 

 Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Émilie


avatar

Age du personnage : 18

Niveau de magie :
  • Normal
Niveau de combat :
  • Normal


Résidence : Un appartement à Omois
Dans le sac : t'aimerais bien le savoir hein et ben tu sauras pas :p

Affinités : Ma soeur: L'ilne
Ma cousine: Lisa Grey

Profil du rôliste
Surnom:
Age du membre: 24
Vos autres comptes: /


MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Sam 5 Déc 2015 - 23:14

Emilie n’avait pas remarqué le métissage d’Idril puis elle ne s’y connaissait pas spécialement en elfe à ses yeux avant qu’elle rencontre Idril les elfes c’était surtout des personnes qui ne s’intéressent qu’à la bagarre et aux armes et donc sans aucun intérêt pour elle qui aimait juste les vêtements, faire la fête et s’éclater. Pire encore souvent quand y avait un elfe à une fête sa tournait régulièrement en bagarre à un moment ou un autre. Donc pour toutes ses raisons Emilie ne fréquentait pas les elfes et ne s’était jamais intéressé à eux. Du coup pour elle. Elfe ou demi-elfe s’était pareil elle n’éprouvait aucun racisme à ce niveau. Emilie se contenta de répondre tranquillement avec son plus beau sourire

« Tu sais je ne pense pas que ton métissage t’empêche d’être une guerrière. Je m’y connais pas trop en guerrier mais je pense qu’il existe des guerriers humain comme il existe des guerrier elfes alors je ne vois pas pourquoi toi qui est un mélange de ses deux race potentiellement guerrière tu ne pourrais pas en être une. Peut-être que tu manques juste un peu de confiance en toi »  

Elle ne savait pas trop pourquoi elle essayait comme ça d’aider Idril en lui disant qu’elle ferait une bonne guerrière après tout depuis quand elle se préoccupait de quelqu’un d’autre qu’elle-même. Enfin surtout depuis quand elle laissait voir qu’elle s’en préoccupait. Peut-être que s’était parce qu’elle commençait à nouer un lien d’amitié avec Idril et que son regard sur elle n’avait pas changé même après qu’elle lui avait dit ce qu’elle était, mais non y avait plus que sa quelque chose de plus profond. Elle voulait augmenter la confiance en elle d’Idril parce qu’elle-même manquait de confiance en elle. Même si ça ne se voyait pour ainsi dire pas du tout. Ou là elle cherchait trop loin là elle était en train de devenir psy ou quoi elle allait finir par se donné elle-même la migraine à réfléchir comme sa a des théories étranges sur les raisons qui la poussait a donné plus confiance à son amie. Et puis pourquoi elle ne pourrait pas aider juste pour aider. Bon ok parce que sa lui ressemblait pas, mais on avait le droit de changer et de s’adapter en fonction des personnes.

Soudain son regard croisa son reflet dans le miroir. Elle était toute décoiffée (ce qui en soit voulait dire qu’elle avait une ou deux mèches de travers quoi) s’était une catastrophe elle sorti donc sa brosse de son sac et entrepris donc tranquillement de se coiffée la près du bar comme si s’était la chose la plus naturel à faire. La plupart des personnes allait au toilette se refaire une beauté, mais Emilie elle estimait qu’elle n’avait pas à aller dans ses endroits dégoutant, puant et probablement plein de microbes pour se refaire une beauté. Quoi les toilettes s’étaient un endroit bien trop indigne d’elle. Comment sa comment elle faisait quand elle avait un besoin pressant. Non mais quel question ça n’arrivait jamais voyons. Une personne aussi parfaite qu’elle ne rote pas, ne pette pas et ne fait ni pipi ni caca. Comment ça s’est pas possible, mais si bien sur puisqu’elle le dit et s’est bien connu qu’une fille aussi parfaite qu’Emilie ne ment jamais.

Une fois qu’elle eut fini de se coiffé elle fit quelques retouches à son maquillage et même si la plupart des gens auraient trouvé ses retouches inutiles voir totalement invisible aux yeux d’Emilie elles étaient totalement nécessaire voire carrément vital et elle changeait tout. Et bien oui la perfection ça n’a pas de prix et s’est un travail de tous les instants. Ce n’est pas parce qu’elle était une louve y a quelques minutes qu’une fois redevenue humaine elle devait se laissé aller s’était indigne d’elle et de sa perfection.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Shaw


avatar

Age du personnage : 24 ans

Couleur de magie : Orange virant vers le rouge (couleur des flammes)
Niveau de magie :
  • Normal
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Mannequin
Résidence : Un luxueux loft dans les beaux quartiers de Tingapour.


MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Dim 6 Déc 2015 - 14:13

Il était environ vingts heures, un début de soirée, et les gens rentraient dans la taverne pour s'amuser et passer de bons moments. Cela faisait trois quarts d'heure que les deux jeunes femmes étaient là, à discuter. Cela avait étonnée Idril, qu'Emilie lui dise qu'elle était tout autant une guerrière que les elfes. Elle n'avait pas l'air de comprendre ce que lui disait l'elfe. Elle s'était mal exprimée, aussi.

" Oh, je veux dire que.. Certaines personnes, racistes bien sûr, disent que je suis loin d'être une guerrière à cause de cela. Mais je pense aussi que je n'ai pas totalement confiance en moi, ce qui m'énerve.. parfois.

Il était clair qu'Idril n'avait pas entièrement confiance en elle même si cela se voyait. La jeune fille regarda Emilie se recoiffer avec stupeur. Puis, son amie se remaquilla. Bouche bée, la demi-elfe la fixa l'air de dire "mais tu es déjà magnifique.." mais elle remarqua grâce à sa vue parfaite que le fard à paupières qu'elle avait mis était un peu tombé, et qu'il y en avait moins qu'en début d'après-midi. Idril sourit, car elle se dit qu'Emilie devait avoir l'oeil pour remarquer ce genre de petit détails, après tout l'elfe ne l'avait presque pas remarqué du premier coup, il fallait regarder attentivement. Son amie était perfectionniste, cela se voyait. Elle voulait toujours être parfaite, Idril trouvait ça très drôle, en fait. Elle qui, se maquillait un peu de bon matin en se réveillant, et ne faisait aucune retouche dans la journée tout ça par pure flemmardise.
Elle fit un sourire en coin à son amie, pour lui faire comprendre qu'elle trouvait ça perfectionniste, mais que ça la faisait rire.

" Je trouve ça drôle, tu es vraiment perfectionniste, tu ne te rends pas compte. Tu es déjà parfaite que tu veux l'être encore plus, en fait.. c'est assez.. impressionnant, aha.dit-elle en riant.


Kind or bad
I read somewhere how important it is in life not necessarily to be strong but to feel strong. [Into the Wild]

(code by 4x4, sur Bazzart)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Émilie


avatar

Age du personnage : 18

Niveau de magie :
  • Normal
Niveau de combat :
  • Normal


Résidence : Un appartement à Omois
Dans le sac : t'aimerais bien le savoir hein et ben tu sauras pas :p

Affinités : Ma soeur: L'ilne
Ma cousine: Lisa Grey

Profil du rôliste
Surnom:
Age du membre: 24
Vos autres comptes: /


MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Lun 7 Déc 2015 - 1:24

Emilie sourit à son amie

« Et bien ses gens racistes sont une bande d’abruti c’est peut-être à eux que tu devrais foutre une raclée je suis sure que même en tant que demi-elfe tu peux y arriver puis ça te permettrais peut-être aussi de gagné en confiance en toi »

Emilie pensait réellement ce qu’elle disait, mais bon en même temps elle n’y connaissait rien en elfe et demi-elfe peut-être que les elfes avait un avantage sur les demi elfes au combat elle n’en savait rien comme elle l’avait dit précédemment elle ne fréquentait pas les elfes enfin du moins jusqu’à sa rencontre avec Idril et donc elle ne savait que deux choses de ce peuple. La première c’est qu’il existait et la seconde c’est qu’il aimait se battre.

Lorsqu’Emilie se mit à se refaire une beauté elle vit Idril la regardé comme si elle était une extraterrestre débarqué d’une planète lointaine aux mœurs très étrange et elle ne put s’empêcher de sourire puis Idril sembla voir ce qu’Emilie avait elle-même remarqué les quelques imperfections mineurs dans son maquillage qui à ses yeux semblait tellement importante et tellement visible puis elle répondit à son amie en plaisantant avant de redevenir sérieuse lorsqu’elle parla de son apparence parce que oui pour elle son apparence s’était du sérieux. Peut-être que si elle avait avoué à la demi-elfe que son apparence était son armure qui l’empêchait de s’effondré cette dernière aurait compris à quel point il était important que cette armure soit la plus parfaite possible.

« T’imagine si je passais autant de temps à me battre qu’à me maquillé je deviendrais une guerrière redoutable. Tu sais on est jamais trop parfaite la preuve ta repéré les imperfections c’est bien la preuve que ça se voit »

Idril avait peut-être raison peut-être était-elle trop perfectionniste, mais à elle sa lui semblait juste normal de refaire sans cesse son maquillage dès qu’elle y décelait la moindre faille. C’était devenu une habitude, un automatisme. Tout comme le faite de vérifier que tout était parfait dans la moindre surface réfléchissante qui passait à portée de ses yeux. Ça lui était aussi vital que de respiré. Alors s’était une chance que cela amuse Idril parce que vu qu’Emilie avait tendance à le faire souvent si jamais ses retouches maquillages l’avait agacé leur relations amical aurait sans doute duré assez peu de temps avant qu’Idril en ai marre et qu’elle ne veuille plus la voir. Elle n’aurait d’ailleurs pas été la première même si bien sûr aux yeux d’Emilie elles n’étaient pas partie par agacement, mais par jalousie parce qu’elles n’étaient pas aussi belle qu’elle et ne le serais jamais. Il restait donc à espérer qu’Idril ne passe jamais de l’amusement à l’agacement pour ne pas que leur amitié en pâtisse, mais bon pour le moment tout se passait bien. Elles se comprenaient et s’entendaient bien malgré leur différence Idril étant plutôt une guerrière même si elle aimait aussi la mode et Emilie étant plutôt une fan de mode même si elle avait ce côté louve qui pouvait faire d’elle une pseudo guerrière ou au moins une personne capable de se défendre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Shaw


avatar

Age du personnage : 24 ans

Couleur de magie : Orange virant vers le rouge (couleur des flammes)
Niveau de magie :
  • Normal
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Mannequin
Résidence : Un luxueux loft dans les beaux quartiers de Tingapour.


MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Lun 7 Déc 2015 - 22:09

Idril pensait réellement que les deux jeunes femmes allaient s'entendre à merveille. Elle était sur le point de lui proposer d'organiser des sorties ensemble, mais prise de fatigue, elle bailla. Il était déjà 23h, cela faisait très longtemps qu'elles étaient dans la taverne. La demi-elfe décida donc de proposer à son amie de passer le reste de la soirée autre part. Mais avant, elle voulait répondre à son amie à propos des abrutis racistes, tout ça.

" Oui tu as raison. En fait il n'y a pas vraiment de différence entre les elfes et demi-elfes je crois, si les demis-elfes s'entraînent, ils peuvent devenir aussi fort voir plus que les autres. En fait je n'en sais rien.

D'ailleurs, il fallait qu'elle s'entraîne avec Emilie! Ce serait vraiment amusant.. Une demi-elfe et une louve, le combo parfaite d'après elle. Sa sonnait plutôt classe. Idril avait pleins de projets pour son amie et elle, mais peut-être que la belle brune ne voudrait pas.. Il fallait tout de même essayer après tout, au moins tenter même si l'elfe pensait que son amie serait d'accord.

" Sa te dirait de s'entraîner ensemble plusieurs fois par semaine, juste comme ça? Tu n'es pas obligée de dire oui ne t'inquiètes pas, j'me vexerai pas promis.

L'orchestre venait juste de changer de musique, ça partait dans une ambiance avec un violon, des tambours, une violoncelle et une flûte à bec. C'était rythmé et très beau, il y avait un air de musiques elfiques, ce qui fit sourire Idril. Et la voix de la chanteuse commença, la demi elfe se rendit compte que c'était de l'elfique, cela la fit sourire encore plus quand elle entendait les paroles, et qu'elle les comprenait, alors que la plupart des autres spectateurs ne devaient pas en comprendre un seul mot. En fait, elle n'avait pas remarqué un seul elfe dans l'établissement. Elle espérait se tromper quand elle pensait que ce genre de taverne ne plaisait pas aux elfes, mais cela était probable, c'était bien trop calme pour le moment. Peut-être qu'en fin de soirée, l'ambiance était plus... festive, on va dire.

" Oh, et j'oubliais! Tu ne veux pas que l'on change d'endroit? je t'avoue que.. je commence à m'ennuyer un peu, c'est bien calme.. ici.


Kind or bad
I read somewhere how important it is in life not necessarily to be strong but to feel strong. [Into the Wild]

(code by 4x4, sur Bazzart)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Émilie


avatar

Age du personnage : 18

Niveau de magie :
  • Normal
Niveau de combat :
  • Normal


Résidence : Un appartement à Omois
Dans le sac : t'aimerais bien le savoir hein et ben tu sauras pas :p

Affinités : Ma soeur: L'ilne
Ma cousine: Lisa Grey

Profil du rôliste
Surnom:
Age du membre: 24
Vos autres comptes: /


MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Lun 7 Déc 2015 - 23:34

Bon si même Idril ne savait pas trop s’il y avait une différence entre les elfes et les demi-elfes alors peut être que finalement Emilie n’était pas si inculte que ça sur le peuple des elfes peut-être que s’était juste une chose qui n’étais pas très connue peut-être que les elfes sapait la confiance en eux des demi elfes et que du coup aucun d’eux n’avait essayer d’être leur égal. Si tel était le cas s’était une forme d’entrave une forme d’esclavage et à cause de son passé Emilie ne pouvait accepter ça. Cependant que pourrait-elle faire elle n’était elle-même pas une elfe ni une demi-elfe.

C’est son amie qui lui donna le début de la réponse même si Emilie n’était pas sûr qu’elle l’ait fait exprès comment aurait-elle put elle ne lisait pas dans ses pensées quand même ? Aider son amie à devenir plus forte à s’entrainer pour devenir l’égal des elfes voir les dépassé. Ca semblait une bonne idée sa mettrait peut-être fin à ce racisme quel qu’en soit la cause. Mais Emilie ne voyait pas trop l’intérêt pour Idril de s’entrainé avec elle. Elle n’avait rien d’une guerrière elle ne pourrait rien lui apprendre, en rien la renforcé. Si elle avait voulu faire devenir mannequin ou une quelconque autre chose dans la mode là Emilie aurait pu l’aider, mais à devenir une meilleure guerrière non elle ne pouvait pas faire sa elle commençât donc à répondre lorsque soudain elle s’interrompit en plein milieu de sa phrase parce qu’elle venait de comprendre ou Idril voulait en venir

« Voyons ça n’a aucun intérêt pour toi de … Attend ce n’est pas contre moi sous ma forme humaine que tu veux t’entraîner c’est contre moi en louve c’est sa hein. T’entraîner avec moi sous forme humaine ne t’apporterait rien, mais par contre te battre contre une louve ça sa t’aiderait sans doute à te renforcé en effet. »

Emilie s’était levée d’un bond en comprenant ça et commençait à faire les cents pas devant le bar. Elle ne savait pas trop quoi répondre. Elle ne s’était quasiment plus changé en louve depuis le contient interdit à part ce soir bien sûr pour se défendre, mais s’était différent. Mais se changé dans le seul but de se battre enfin de s’entrainer, mais ou étais la différence avec le faite de ce battre elle se battait bien lorsqu’elles s’entraineraient. Bon d’accord ce ne serait peut-être pas des combats aussi brutaux que ceux du continent interdit elle n’y risquerait peut-être pas sa peau, mais sa restait des combats. Elle avait voulu laissé tout ça derrière elle oublié tout ça. En quelques sortes faire comme si le continent interdit n’avait jamais existé, mais elle n’y parvenait pas ce passé la hantait à chaque seconde de sa vie même si elle ne le montrait pas. Et puis être une louve faisait partie d’elle de ce qu’elle était le renié serait stupide.

Elle n’était pas prête pour parler à Idril de son passé, de toutes les blessures qui la meurtrissait au quotidien. Peut-être un jour quand elles se connaitraient depuis plus longtemps Emilie lui confierait tout ça, mais pas maintenant elle lui faisait confiance sinon elle ne lui aurait pas dit qu’elle était une louve, mais s’était trop tôt leur amitié était encore trop nouvelle pour qu’elle parle de ces choses qu’elle garde enfuie en elle depuis si longtemps. Alors quel continuait à faire les 100 pas devant le bar comme une lionne en cage elle se rendit compte qu’elle n’avait pas réellement donné de réponse à Idril sur le fait de s’entrainer alors elle se lança en s’efforçant de resté assez évasive tout en étant clair sur sa réponse et en s’efforçant de cessé de faire les 100 pas pour se réinstallé tranquillement à sa place en replaçant plus par habitude qu’autre chose une mèche de ses cheveux.

« Je ne me change quasiment jamais en louve à part pour me protéger. Cependant être une louve fait partie de moi et j’ai beau avoir l’air totalement frivole je me rends bien compte que le monde n’est pas sûr. Alors peut-être qu’il est temps que j’apprenne à mieux me servir de mon côté louve juste au cas où je tomberais sur des adversaires plus coriace avec lesquelles le simple effet de surprise ne suffira pas. Donc j’accepte ta proposition cependant tu risques d’être déçue j’ai la force, la rapidité et tout d’une louve, mais je n’ai pas la maitrise suffisante pour les exploiter à leur meilleure potentielle. Je n’ai rien d’une guerrière»

Emilie ne comprenait rien à la musique qui passait ce qui ne l’empêchait en rien d’en apprécié la sonorité et la beauté de la musique. Elle s’imaginait une jolie balade pleine d’aventure et d’amour, mais peut-être que les paroles n’avait rien avoir peut-être que sa parlait de choses bien plus sombre elle n’en savait rien elle ne connaissait pas un mot d’elfique. Elle aurait pu incanté un traductus ou même demandé à idril de quoi sa parlait, mais pourquoi brisé la magie des paroles qu’elle imaginait après tout on s’en fichait que ce soit ou non les vrai paroles du moment qu’elle lui plaisait. Lorsqu’elle lui demanda pour changer d’endroit en lui disant que celui-ci était apparemment trop calme à son goût Emilie ne put s’empêcher de taquiné son amie. Elle lui répondit donc en souriant

« Ah oui tu voudrais un endroit moins calme genre quoi une zone de guerre ? Non parce que si c’est sa je te préviens tout de suite les seules zones de combat dans lesquelles je me rends ce sont les rayons des grands magasins en périodes de soldes. Non mais plus sérieusement si on peut changer d’endroit si tu veux aucun soucis »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Shaw


avatar

Age du personnage : 24 ans

Couleur de magie : Orange virant vers le rouge (couleur des flammes)
Niveau de magie :
  • Normal
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Mannequin
Résidence : Un luxueux loft dans les beaux quartiers de Tingapour.


MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Mar 8 Déc 2015 - 21:45

La jolie demi-elfe rit en voyant son amie faire les cents pas, peser le pour et le contre de si elle devait accepter la proposition d'Idril, ou non. Et elle éclata de rire quand la brune la taquina en lui disant qu'une zone de guerre lui conviendrait peut-être mieux. Elle était drôle, un humour très fin et très dosé, c'était parfait aux yeux de la blonde. Elle trouvait peu à peu des qualités à son amie, même si celle ci était un poil trop perfectionniste (ça faisait sourire idril).

La jeune femme sauta de joie quelques minutes après qu'Emilie ai accepté sa proposition. Elle était très contente que la brune accepte, c'était une bonne chose. Cette dernière disait ne pas maîtriser son côté louve, pour ça Idril pour l'aider puisqu'elle avait beaucoup de technique, mais ce qui lui manquait c'était de la force, de la vitesse. A ses yeux elle n'était pas assez réactive, même si bien sûr elle l'était plus que la moyenne était une demi-elfe, il lui fallait toujours plus et il s'avérait qu'avec l'aide de son amie, elle parviendrait peut-être à atteindre son objectif, enfin surtout elle l'espérait, c'était quelque chose qui lui tenait à coeur puisqu'elle voulait vraiment devenir une "guerrière" en quelque sorte, elle appréciait se battre, et elle trouvait que c'était presque un art, alors si elle arrivait à maîtriser et acquérir plus de compétences, ce serait parfait!

"Ouah.. merci! Je suis heureuse que tu acceptes ma proposition! Si je comprend tu manque de capacité physique, de technique, et tu as parfois du mal à maîtriser la louve qui est en toi? Je pense pouvoir t'aider, bien que moi aussi j'ai du mal avec mes capacités physiques. Je suis trop.. lente, pas assez réactive. On peut s'entraider, c'est sûr.dit-elle à son amie.

Idril prévoyait déjà leur rendez-vous, en pleine forêt hop un petit parcours du combattant, ou dans une plaine pour s'entraîner à la vitesse, ou dans une grotte sombre, pour améliorer leur vue.. peut-être tout simplement dans une salle pour déjà s'entraîner sous forme humaine. Ces projets était fantastiques, c'est que la demi-elfe pensait. Elle espérait aussi qu'Emilie accepte de s'entraîner dans la forêt. Idril se sentait chez elle en plein milieu des arbres, avec la nature autour. C'est agréable.
Ah, Emilie était d'accord pour changer d'endroit. Mais où aller? Telle est la question.. Elle demanda donc à son amie, ce qu'elle voulait faire.

" Tu veux aller dans une autre taverne, ou chez moi? Ou chez toi? Je te laisse le choix, ce soir.

Elle accentua sur le "ce soir" pour bien montrer qu'il y aurai des prochaines petites soirées entre amies, et pour lui prouver qu'elle était une amie fidèle, qui ne lâchait pas ses rencontres au bout de deux jours, elle trouvait cela carrément inutile de rencontrer une personne pour ne plus lui parler une semaine après et faire comme si la personne n'existait pas. Pour elle c'était impensable!


Kind or bad
I read somewhere how important it is in life not necessarily to be strong but to feel strong. [Into the Wild]

(code by 4x4, sur Bazzart)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Émilie


avatar

Age du personnage : 18

Niveau de magie :
  • Normal
Niveau de combat :
  • Normal


Résidence : Un appartement à Omois
Dans le sac : t'aimerais bien le savoir hein et ben tu sauras pas :p

Affinités : Ma soeur: L'ilne
Ma cousine: Lisa Grey

Profil du rôliste
Surnom:
Age du membre: 24
Vos autres comptes: /


MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Mer 9 Déc 2015 - 0:23

Bon visiblement sa faisait très plaisir à Idril qu’elle ait accepté vu sa façon de sauter de joie.

« Je ne sais pas si je manque réellement de capacité physique du moins pas sous forme de louve, mais de technique sa s’est sur vu que j’en connais pas je me suis toujours battue à l’instinct les rare fois ou je me suis battue. J’ai suivi mes instincts de louve quasiment aveuglément le souci c’est qu’en général ils se résument à tuer d’abord et questionné ensuite. Et je ne sais pas si t’as déjà interrogé beaucoup de cadavre, mais y sont pas très causant. »

Elle faisait mine d’en plaisanté pour donner le change, mais en réalité ses instincts de louve incontrôlé l’effrayait au plus haut point. C’était l’une des nombreuses raisons pour laquelle elle ne se changeait quasiment jamais en louve et si un jour elle tuait quelqu’un simplement parce que ses instincts lui avaient dicté de le faire. Bien sûr si cette personne l’avait mérité elle pourrait vivre avec sa sur la conscience, mais si cette personne était innocente. Non jamais elle ne pourrait se pardonné d’avoir tué un innocent juste parce que ses instincts avaient fait de l’excès de zèle. C’était une raison de plus de s’entrainer avec Idril arrivé à les dompté pour que ce soit elle qui les contrôle et non l’inverse. Après tout Idril était forte si Emilie perdait le contrôle elle saurait résister à ses attaques le temps qu’elle revienne à la raison enfin du moins Emilie l’espérait parce qu’elle n’avait aucune envie d’être la cause de la mort de son amie.

Puis vint la question d’Idril sur ou aller. Mmmmm c’était une bonne question. Elle n’avait pas réellement envie de se rendre dans une autre taverne elle avait eu son quota d’abruti pour la soirée. Restait à savoir si elle voulait l’emmené chez elle ou si elle préférait découvrir l’endroit ou Idril vivait. Il est vrai qu’elle était assez curieuse de voir ou une elfe enfin une demi elfe en l’occurrence vivait dans son esprit de néophyte qui n’y connaissait rien en elfe elle voyait bien une maison en pleine forêt ou pourquoi pas carrément une maison dans un arbre voir faite en arbre. Les elfes étaient proches de la nature non ? Mais peut-être n’étais ce que des clichés et peut-être qu’Idril vivait simplement dans des maisons comme tout le monde comme Emilie elle-même.

Et puis il y avait une petite partie d’elle qui avait envie de l’invité chez elle de l’inséré encore un peu plus dans son monde enfin si on pouvait dire sa parce qu’être invité dans son appartement n’avait rien d’un privilège des tas de gens y avaient déjà été invité qu’elle se sente proche d’eux ou pas d’ailleurs quasiment toujours ou pas, mais sa avait été un moyen de ne pas être seule ou simplement sa s’était fait comme ça en organisant une sorte d’after à une soirée dans son appartement. Mais invité Idril chez elle était différent ce n’était pas réellement une after de fête, ni un groupe d’ami qu’elle invitait chez elle pour se noyé dans la masse. Non là si jamais elle invitait Idril chez elle. Elle serait seule toutes les deux. Pour la première fois depuis longtemps Emilie serait seul dans son appartement avec quelqu’un qui connaissait son secret et qui bien que pas comme elle l’acceptait tel quel était sans avoir peur d’elle ou que son regard ai changé après qu’elle l’ait sût. Puis même si elle ne l’aurait sans doute pas avoué elle serait seul avec quelqu’un qu’elle commençait vraiment à apprécié sans avoir à se forcé ni jouer la comédie même si elle ne la connaissait que depuis aujourd’hui.

Emilie réfléchit à ses deux possibilités et en même temps elle en profita pour tenter de se remémoré si son appartement était en état de recevoir de la visite. Idril ne se formaliserait sans doute pas s’il y avait un peu de bazar, mais Emilie aimait être parfaite ce qui incluait avoir un appartement parfaitement en ordre aussi, mais dans son souvenir lorsqu’elle avait quitté son appartement ce matin tout était bien rangé à part peut-être les robes qui étaient entassé sur son lit parce qu’elle les avait jeté la après les avoir rejeté une à une lorsqu’elle avait choisi sa tenue pour sortir aujourd’hui jusqu’à tomber sur la bonne, mais sa avec un simple sort elle serait rapidement remise en place.

« Bon allez va pour chez moi pour ce soir, mais un jour faudra que tu me montres ton chez toi parce que je suis vraiment curieuse de voir ou une elfe habite »

En plus d’être vrai cette phrase avait le mérite de montré qu’aux yeux d’Emilie cette soirée n’était pas l’unique qu’elles passeraient ensemble. Tout comme les paroles d’Idril l’avait fait avant. En général Emilie ne prévoyait pas de revoir les gens. Oh bien sûr il lui arrivait de les revoir, mais s’était une coïncidence en les croisant en rue ou c’était que eux avait fait l’effort de l’invité de nouveau, mais jamais elle n’en prenait réellement l’initiative à part éventuellement pour la famille bien sûr, mais la famille n’entrait pas dans la catégorie des gens. C’était une catégorie à part très importante aux yeux d’Emilie bien plus qu’elle ne le montrait la plupart du temps.

Emilie entraina donc sa nouvelle amie hors de la taverne, mais juste avant de franchir la porte elle se retourna pour parler à l’homme qui était toujours là.

« En fait j’ai menti ton frère y va bien je l’ai assommé et attaché derrière la taverne, mais si vous recommencer et crois moi je le saurais si vous le faite ni toi ni lui n’auront cette chance la prochaine fois »

Elle avait mis assez de menace dans sa voix pour être quasiment sûr qu’ils n’étaient pas prêt de recommencer puis elle s’en alla avec Idril le plus naturellement et dignement du monde comme si elle ne venait pas de proféré une menace de mort. Elle se faufila avec une grande aisance dans les rues depuis le temps qu’elle les fréquentait essentiellement pour le shopping elle connaissait chaque rue et chaque raccourci, mais également les rues a évité à tel ou tel heure. Elles furent donc rapidement arrivées à son appartement qui évidemment se trouvait dans un des quartiers les plus chics de la ville. Emilie ouvrit la porte et avant même de laissé entrer son amie lança un sort à ses vêtements qui sagement s’envolèrent pour se ranger tout seul dans sa penderie puis elle laissât entrée son amie dans son grand appartement avec terrasse dont elle avait elle-même fait la déco avec à ses yeux beaucoup de gout et de style.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Shaw


avatar

Age du personnage : 24 ans

Couleur de magie : Orange virant vers le rouge (couleur des flammes)
Niveau de magie :
  • Normal
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Mannequin
Résidence : Un luxueux loft dans les beaux quartiers de Tingapour.


MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Mer 9 Déc 2015 - 19:29

Calmement, Emilie répondit à son amie qu'elle manquait de technique. La jolie demi-elfe s'en doutait et elle serait prête à l'aider. Elle savait quoi faire lorsque ses ennemis comme ses amis perdaient le contrôle lors d'un combat. Idril décida que leur premier entraînement se ferait dans la forêt, dans un petit coin qu'elle appréciait ou on pouvait facilement piéger quelqu'un. Cela serait donc facile comme premier entraînement pour son amie.

Idril était sûre que son amie se demandait dans quel genre d'habitation elle vivait. La plupart du temps, les gens croient que les elfes habitent dans une cabane en bois ou dans un maison en plein milieu de la forêt. C'était assez drôle d'entendre chaque version de ces gens-là. Parfois, ils pensaient même que nous habitions dans les arbres.. C'était improbable.
Alors, Emilie proposa d'aller chez elle et que la prochaine fois elle serait curieuse de voir ou vivait la blonde. Cela la fit sourire, "la prochaine fois".

Les deux amies quittèrent la taverne, après qu'Emilie ai lancé un dernier petit mot plutôt menaçant au jeune homme, et ensemble elles parcoururent les quelques rues qui les séparaient de la maison d'Emilie. Les jeunes femmes se frayaient un chemin parmi la foule et son amie passait par des rues ou il n'y avait pas trop de monde, elle avait l'air de connaître les environs. Quelques minutes plus tard, elles étaient arrivées. Avant de faire entrer Idril, Emilie lança un sort pour faire on ne savait quoi, puis elle la laissa passer. C'était un grand appart, en fait, et il était très bien décoré, chic, rangé et parfait, comme sa propriétaire à vrai dire. Elle traversa sans vraiment regarder de plus près, elle fera la petite visite plus tard, et elle alla directement sur la terrasse.

" J'aime ton appart.

Cette phrase était simple et courte, mais elle était honnête et ça voulait tout dire. Idril ne perdait pas son temps et ne dépensait pas sa salive pour rien, elle préférait parler pour dire des choses utiles.


Kind or bad
I read somewhere how important it is in life not necessarily to be strong but to feel strong. [Into the Wild]

(code by 4x4, sur Bazzart)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Émilie


avatar

Age du personnage : 18

Niveau de magie :
  • Normal
Niveau de combat :
  • Normal


Résidence : Un appartement à Omois
Dans le sac : t'aimerais bien le savoir hein et ben tu sauras pas :p

Affinités : Ma soeur: L'ilne
Ma cousine: Lisa Grey

Profil du rôliste
Surnom:
Age du membre: 24
Vos autres comptes: /


MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Mer 9 Déc 2015 - 21:39

J’aime ton appart c’était la réaction la plus simple qu’Emilie avait jamais eu. Pas d’extasiassions sur tel ou tel chose qui constituait la déco, ou sur la taille de son appart. C’était une réaction simple, mais honnête et clair en somme s’était une réaction qui correspondait à Idril. Et puis elle n’avait pas réellement beaucoup regardé elle avait traversé l’appartement pour se rendre sur la terrasse. Emilie n’y trouvait rien à redire la terrasse était aussi son endroit préféré et l’une des raisons qui lui avait fait choisir cet appart.

De sa terrasse elle avait une superbe vue sur Madix et Tadix et elle avait probablement passé plus de temps sur cette terrasse à regarder ces deux lunes qu’à l’intérieur de son appartement. Chaque soir elle se retrouvait la sur cette terrasse à les observer et souvent même en pleine nuit après un cauchemar elle s’y retrouvait aussi enfin quand elle avait le courage de sortir de sous sa couette ou sinon il lui arrivait de resté enroulé dedans et d’aller sur sa terrasse comme une vulgaire chenille. Oui s’était très indigne d’elle très indigne de son style, de sa perfection, mais s’était en pleine nuit alors qui aurait pût la voir.

Elle chassa toutes ses pensées de cauchemar et autre chose du genre de son esprit en un battement de cil et alla rejoindre Idril sur la terrasse.

« Madix et Tadix sont superbe ce soir comme tous les soirs d’ailleurs et on a une très belle vue sur la ville d’ici. Au faite tu veux boire quelques choses ? J’ai à peu près de tout. »

Emilie avait besoin de bouger de s’activer et d’éviter les silences sinon combien de temps elle tiendrait ainsi dans son intimité là où elle cachait tous ses secrets avant que son rôle se brise et qu’Idril voit la fille détruite qu’elle était en réalité. Et elle ne voulait pas qu’elle la voit pas encore en tout cas. Elle avait peut-être fait une erreur en l’invitant chez elle s’était peut-être trop tôt elle n’était peut-être pas prête. Bon en même temps aurait-elle été prête un jour ? Ce n’était pas sur et elle ne pouvait plus laisser son passé sur le continent interdit lui gâché la vie. Bien sur les blessures ne cicatriseraient pas du jour ou lendemain, mais elle devait avancer tourné la page. C’était un peu comme un bébé qui apprend à marcher un pas après l’autre.

Elle se servit un verre du plus fort alcool qu’elle avait chez elle sa l’aiderait à se détendre. Elle le vida d’ailleurs d’un coup et ensuite elle se sentit un peu mieux. Il n’y avait aucune trace physique des blessures qu’elle portait en elle rien dans son appartement qui pourrait mettre Idril sur la piste de ce qu’elle avait vécu et ce même si elle venait à fouillé cet appartement de fond en comble et puis elle n’avait pas l’air d’avoir envie de beaucoup le fouillé elle était plus intéressé par la terrasse puis s’était pas une enquête c’était juste une amie qu’elle avait reçu chez elle et en rien une menace alors Emilie n’avait aucune raison de paniqué tant qu’elle se comporterait bien et plus ou moins normalement tout se passerait bien et elle pourrait passé une agréable soirée. Elle finit donc par retrouvé sa sérénité de façade et se reversé un verre, mais cette fois elle comptait bien le vider beaucoup plus lentement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Shaw


avatar

Age du personnage : 24 ans

Couleur de magie : Orange virant vers le rouge (couleur des flammes)
Niveau de magie :
  • Normal
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Mannequin
Résidence : Un luxueux loft dans les beaux quartiers de Tingapour.


MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Jeu 10 Déc 2015 - 21:14

« Madix et Tadix sont superbe ce soir comme tous les soirs d’ailleurs et on a une très belle vue sur la ville d’ici. Au faite tu veux boire quelques choses ? J’ai à peu près de tout. »

Puis Emilie se resservit un verre, qu'elle ne but pas aussi vite que le premier cette fois-ci. La demi-elfe ne savait pas quoi prendre, surtout qu'en général elle n'avait pas d'alcool chez elle et elle avait l'habitude de n'en boire qu'en soirée ou dans des tavernes seule ou accompagnée par ses amis, elle ne buvait pas trop avec sa famille elle trouvait ça bizarre et si ça dégénérait et qu'elle finissait saoûle, c'est ce qu'elle se disait. Mais elle était avec une amie alors elle ne voyait pas vraiment pourquoi elle refuserait un petit verre, ça faisait toujours plaisir et ça réchauffait l'ambiance, on va dire.

« Oh, la même chose que toi c'est très bien. Et la même quantité.

Elle avait dit cela naturellement comme si c'était une habituée à se souler avec ses amis, mais pas du tout et qui avait dit qu'elles seraient bourrées en fin de soirée. Elle regarda les deux lunes; Tadix et Madix. Comme l'avait dit la belle brune, la vue était très belle, c'était envoûtant. Surtout que les nuages qui passaient dessus était presque blancs cette nuit, et le ciel était étoilé, comme d'habitude.


Kind or bad
I read somewhere how important it is in life not necessarily to be strong but to feel strong. [Into the Wild]

(code by 4x4, sur Bazzart)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Émilie


avatar

Age du personnage : 18

Niveau de magie :
  • Normal
Niveau de combat :
  • Normal


Résidence : Un appartement à Omois
Dans le sac : t'aimerais bien le savoir hein et ben tu sauras pas :p

Affinités : Ma soeur: L'ilne
Ma cousine: Lisa Grey

Profil du rôliste
Surnom:
Age du membre: 24
Vos autres comptes: /


MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Jeu 10 Déc 2015 - 23:28

Idril avait fini par se décider pour prendre la même chose qu’elle et dans les mêmes quantités alors Emilie lui servir directement deux verres vu qu’elle même en avait déjà vidé un et en était à son deuxième et tout en lui servant ses verres Emilie se demandait si les elfes avaient eux aussi un métabolisme plus rapide qui leur permettait d’assimiler plus vite l’alcool comme son côté louve le faisait. Plus elle passait de temps avec Idril et plus elle se rendait compte qu’elle ne savait rien des elfes. Bon jusqu’à présent ça ne l’avait jamais déranger, mais si elle fréquentait régulièrement Idril il faudrait qu’elle apprenne à mieux connaitre les elfes, mais bon sa viendrait probablement au fur et à mesure qu’elle passerait du temps avec Idril elle en apprendrait plus sur elle et donc en théorie également sur son peuple.

Emilie sourit parce qu’elle se rappelait la première soirée où elle avait bût de l’alcool ce soir-là elle était entouré « d’ami » et il lui avait fait boire plein d’alcool différent ils espéraient sans doute la saouler sauf qu’ils avaient fini saoul bien avant qu’elle sente les effets de l’alcool c’est ainsi qu’elle avait découvert que l’alcool n’avait que peu d’effet sur elle à cause de son métabolisme plus rapide de louve sauf les alcools vraiment trop fort et si elle en consommait vraiment trop rapidement. Elle se demanda rapidement si Idril allait finir saoul. Foncièrement ça ne la gênait pas, ce ne serait pas la première personne qu’elle verrait saoul chez elle loin de là et puis l’appartement était grand si Idril n’était pas en état de rentré chez elle Emilie avait des chambre d’ami ou elle pourrait passer la nuit. A vrai dire saoul ou pas Emilie serait ravie de lui prêter une chambre si elle voulait rester pour la nuit.

Elle proposait rarement ses chambres d’amis en général elle mettait les gens dehors lorsqu’ils avaient trop bu avec comme prétexte tout trouvé qu’elle ne voulait pas qu’ils vomissent sur son magnifique tapis nouvellement acheté ou sur un autre objet précieux dont elle venait de faire l’acquisition. La vérité c’est qu’elle n’avait aucune envie de subir leur jacasserie le lendemain matin ou de les voir trainé chez elle toute la journée. Emilie bien que personnage extrêmement sociable aimait son intimité et préférait rencontrer ses amis chez eux ou dans un bar quelconque que de les invité chez elle. Son appartement était son sanctuaire et accessoirement un lieu de fête, mais pas un endroit où on reste après la fête. A part la famille et quelques rares amis qui avaient le droit de lui rendre visite chez elle à peu près quand ils voulaient les autres personnes trouvait souvent porte close quand ils débarquaient à l’improviste. La porte avait d’ailleurs des consignes très claires à ce sujet toujours dire qu’elle n’était pas là pour les personnes non autorisé et éventuellement rendre un message.

Emilie se laissât tomber en arrière sur la terrasse et un fauteuil très confortable se précipita pour la recevoir franchement s’était pour ce genre de plaisir simple qu’elle adorait la magie. Emilie n’utilisait que peu la magie, mais elle admettait volontiers sa grande utilité dans les choses tel que le rangement, ou le ménage ou encore les meubles qui bougent tout seul. Certaine matinée quand elle voulait son petit déjeuner au lit elle faisait avancé son lit jusque dans la cuisine pour se préparé et prendre son petit déjeuner au lit. Emilie observa les étoiles confortablement installé dans son fauteuil et elle se mit à rêver inventant des constellations qui ressemblaient tantôt à un oiseau de feu tantôt à un troll particulièrement difforme et peu importe si elle était la seule à voir ses constellations ou si elles n’existaient que dans son esprit. Elle buvait tranquillement et lentement son verre tel une grande maitresse de maison particulièrement à l’aise chez elle et qui avait le contrôle total de la situation bien qu’il n’y ait pas grand-chose à contrôler en l’occurrence, mais se calme contrastait cruellement avec ses doutes de toutes à l’heure sur le faite de craqué sur ses secrets et tout le reste. Parfois vraiment Emilie se disait qu’elle était beaucoup trop lunatique à changer d’humeur comme sa en un battement de cils. Elle ne savait pas trop d’où cette tendance lui venait un moment elle s’était dit que s’était à force de jouer un rôle et puis elle s’était aperçue que même avant qu’elle ne se mette à jouer de rôle lorsqu’elle était la pauvre petite fille sans défense et pas du tout sûr d’elle du continent interdit et bien elle était déjà lunatique. Etrangement cette époque lui semblait à la fois si proche et si lointaine. Proche parce que sa la hantait toujours et lointain parce qu’elle était bien différente aujourd’hui de la fille qu’elle avait pût être la bas, mais l’était-elle vraiment au fond différente ? Ne restait elle pas la petite fille effrayé et tourmenté de l’époque. Mais bon ce n’était pas le moment de se posé ce genre de question et de cédé à la peur de se faire rattraper par son passé. Machinalement Emilie claqua des doigts et une musique douce commença à emplir l’appartement et la terrasse. Elle avait l’habitude d’écouter de la musique sur sa terrasse lorsqu’elle était seule, mais contrairement à quand elle faisait la fête s’était de la musique douce et calme qui offrait un fond sonore tranquille et relaxant tandis que quand elle faisait la fête la musique hurlait à tout va au point que les voisins s’en plaignaient souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Shaw


avatar

Age du personnage : 24 ans

Couleur de magie : Orange virant vers le rouge (couleur des flammes)
Niveau de magie :
  • Normal
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Mannequin
Résidence : Un luxueux loft dans les beaux quartiers de Tingapour.


MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Dim 13 Déc 2015 - 15:52

Idril était dans sa bulle, elle était calme sur la terrasse, elle attrapa les deux verres que lui tendit son amie, et but la moitié de son premier verre. Cela l'embêtait parfois d'avoir un métabolisme qui éliminait plus vite ou supportait plus l'alcool que les humains. Elle était rarement bourrée. Un jour seulement elle s'était prit une "cuite". Le lendemain elle s'était réveillée dans une poubelle de la ville avec une couette sur elle et elle ne se souvenait de rien.. C'était un étrange souvenir, qu'elle n'avait encore partagé à personne car elle le trouvait vraiment trop bizarre puisqu'elle ne savait même pas ce qu'elle avait fait, ni pourquoi elle était arrivée dans les ordures, elle ne se souvenait même pas où la soirée avait commencée et surtout le plus important, avec qui avait-elle passé la soirée.. Elle essayait de se remémorer mais rien à faire, elle n'y arrivait pas, elle se disait que c'était un malentendu et qu'on l'avait assommée et mis avec les déchets car elle était tellement bourrée qu'elle voulait tuer tout le monde, enfin elle n'en avait pas la moindre idée, même pas une toute petite.

Elle se rendit compte qu'Emilie s'était baissée et qu'un fauteuil avait foncé pour qu'elle s'asseoit tranquillement, alors la demi-elfe fit de même. Elle remarqua que son amie regardait le ciel, elle devait imaginer des constellations, pensait Idril. La belle blonde se demandait si elle devait engager la discussion ou non, parce qu'elle ne savait pas quoi dire et que normalement les conversations venaient toutes seules, c'était naturel, mais là, elle voulait parler à son amie et ne savait pas quoi dire. Peut-être qu'elle devait juste dire qu'elle chose d'idiot et le reste viendrait après..

« Ahem, et sinon, tu fais quoi de ta vie? Tu as un copain? Un familier ou un animal de compagnie ?»

Idril se disait que c'était de bonnes questions pour commencer à discuter. Elle vidait son verre en regardant Tadix, Madix et les étoiles. C'était vraiment beau et elle se disait qu'elle avait de la chance, oui tellement de chance de connaître ce monde fait de magie, même s'il y avait de nombreuses guerres il y avait toujours une solution. L'elfe adorait ce monde qui était le sien et profitait de la vie à chaque instant car on ne sait jamais ce qui peut nous arriver demain et c'était un peu comme sa philosophie de vie "profites à fond de la vie".


Kind or bad
I read somewhere how important it is in life not necessarily to be strong but to feel strong. [Into the Wild]

(code by 4x4, sur Bazzart)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Émilie


avatar

Age du personnage : 18

Niveau de magie :
  • Normal
Niveau de combat :
  • Normal


Résidence : Un appartement à Omois
Dans le sac : t'aimerais bien le savoir hein et ben tu sauras pas :p

Affinités : Ma soeur: L'ilne
Ma cousine: Lisa Grey

Profil du rôliste
Surnom:
Age du membre: 24
Vos autres comptes: /


MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Lun 14 Déc 2015 - 0:38

Emilie fut sortie de sa rêverie cosmique par les questions d’Idril. Il fallait bien qu’à un moment ou un autre elles finissent par reparler elles n’allaient pas rester la toute la soirée à boire en silence. Surtout que le silence ce n’était pas vraiment le truc d’Emilie elle qui était toujours en train de rigoler et de parler à tort et à travers de tout et de rien papillonnant d’une personne à l’autre. Elle reporta donc son attention sur Idril et ses questions et tout en lui souriant elle s’efforçât de répondre le plus honnêtement possible à ces dernières.

« Heu dans la vie et bien à vrai dire je fais rien à part être toujours au top de la mode et être toujours belle et bien entourée. Ce qui demande beaucoup de travail, mais n’est pas en soi un travail et sinon ben je profite de la vie et des merveilleuses choses qu’elle a à offrir. »

Au fond d’elle Emilie se sentait un peu coupable de menée une vie si insouciante quand il y avait tant de danger dans le monde et tant de chose qu’elle aurait sans doute pût faire pour aider les autres, mais jamais elle ne l’avouerait puis s’était la vie qu’elle s’était choisi et tous ses combats n’était pas les siens ce n’était pas son problème. Est- ce que les gens étaient venu les aidé eux quand ils étaient sur le continent interdit ? Non enfin à part l’Héritière, mais tous les autres avaient fait comme si ils n’existaient pas. Bon peut-être que la plupart ne savait en effet pas qu’ils existaient avant que Tara les libère, mais bon.

Et puis elle n’avait encore trouvé aucune cause juste à défendre peut-être que si un jour elle finissait par être convaincue et ralliée une cause alors elle se donnerait à 100% pour cette cause et sa vie aurait peut-être plus de sens qu’elle n’en avait actuellement en attendant sa vie était très bien comme elle était et avait le mérite de la mettre à l’abri du danger et après le continent interdit elle avait besoin de se sentir en sécurité et il était probable que ce besoin ne s’en aille jamais vraiment.

« Quant aux garçons non rien de sérieux en tout cas. Il m’arrive d’en rencontrer parfois quand je sors le soir, mais bon se sont des rencontre d’une soirée quoi histoire de s’amuser. On flirt un peu, mais ça ne va jamais bien loin. Je ne suis pas sure d’être prête pour le moment pour une relation sérieuse enfin je ne sais pas trop j’espère que le jour où je rencontrerais la personne de ma vie je le saurais et je serais prête à l’accueillir dans ma vie on verra bien.»

Au fond Emilie croyait aux contes de fées que son père lui racontait parfois sur le continent interdit. C’était même l’une des choses qui lui avait permis de tenir la bas. Souvent le soir elle s’imaginait son prince charmant venir la libéré de ce continent interdit. Bon au final c’était Tara qui l’en avait libéré. Elle n’était pas vraiment son prince charmant même si s’était une jolie fille (oui bon moins jolie qu’elle-même évidemment) et en plus elle était prise, mais bon de toute façon Emilie n’avait pas une seule seconde pensé à sortir avec l’héritière d’Omois. Comment ça si ? Bon d’accord peut-être qu’elle y avait pensé une toute petite mini seconde alors, mais s’était le choc de la libération une sorte de syndrome du « mon héro » comme on voit dans les films terriens enfin la en l’occurrence plutôt mon héroïne. Rien de très sérieux quoi en résumé. Cependant depuis ce jour elle s’était mise à imaginer que son prince charmant pourrait peut-être éventuellement être une princesse.

Elle n’avait jamais parlé à personne du faite qu’elle puisse être bisexuelle et les fois où elle avait flirté avec des filles en soirée. Elle avait ensuite mis sa sur le compte de l’alcool comme quoi l’alcool s’était quand même une excuse bien pratique pour expliquer vos comportements qui peuvent paraitre étranges aux yeux des autres quand vous ne voulez pas leur avoué vos petits secrets.      

« Un animal de compagnie je n’en ai pas vraiment, mais j’ai un chat qui vient parfois squatter chez moi je ne sais pas trop d’où y sort certain soir je rentre il est la devant la porte et parfois je tourne la tête une seconde et il n’est plus là. Et le familier et bien je n’en ai pas non plus je n’ai pas encore rencontré mon compagnon d’âme un jour peut-être enfin j’espère après tout c’est à peu près la seule personne dans ce monde a qui tu peux faire confiance aveuglément jamais ton familier ne pourra te trahir ou te faire du mal»    

Parfois il arrivait à Emilie de s’imaginer ce familier elle le voyait bien sur très beau et majestueux parfois elle s’imaginait des choses simples comme un chat et parfois des choses un peu plus autremondesque comme un oiseau de feu. Oui bon d’accord un oiseau de feu c’est un peu chaud et dangereux mais bon s’était classe quand même.

Soudain Emilie se rendit compte de ce qu’elle avait dit sur la confiance tout ça elle espérait qu’Idril ne l’ai pas pris pour elle parce que ce n’était vraiment pas le but c’est juste que d’après ce qu’elle en savait un sortcelier et son familier partageait un lien unique très fort et très intime. Puis Emilie fut emporté par sa curiosité tel un raz de marée à tel point qu’elle aurait pu assommer Idril de question, mais au lieu de sa elle se pencha simplement vers elle et lui dit avec enthousiasme

« Et toi je veux tous savoir de toi et des elfes aussi en général parce que je ne connais rien à ton peuple non plus donc à travers toi j’espère en apprendre sur eux même si avant de te rencontrer sa m’as jamais intéressé de m’informer sur eux. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Shaw


avatar

Age du personnage : 24 ans

Couleur de magie : Orange virant vers le rouge (couleur des flammes)
Niveau de magie :
  • Normal
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Mannequin
Résidence : Un luxueux loft dans les beaux quartiers de Tingapour.


MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Lun 14 Déc 2015 - 20:26

Idril avait compris ce que voulait dire son amie à propos des familiers et le comprenait puisqu'elle même avait un compagnon d'âme, et c'était bien vrai, elle n'avait confiance qu'en lui, ou presque du moins car les autres personnes étaient de sa famille ou ses meilleurs amis. Elle ne se doutait pas qu'Emilie savait ce que l'on ressentait lorsqu'on avait un familier puisqu'apparemment elle n'en avait pas, mais elle avait du se renseigner sur le sujet ou demander à ses amis, ce n'est pas compliqué.

Cela n'étonnait pas Idril que son amie soit célibataire et enchaîne les relations de soirée, puisqu'elle était très jolie et qu'on ne pouvait rien lui refuser cela devait être très simple en soirée quand les hommes cherchaient une relation sans lendemain, et l'elfe pensait aussi qu'Emilie ne trouvait pas l'amour car elle n'était pas encore prête et qu'elle cherchait sûrement quelqu'un comme elle: parfait, alors qu'il faut bien des défauts et que la perfection n'existait pas, et Idril comprenait ça, puisqu'elle aussi n'était pas prête pour une longue relation, ce n'était pas son truc pour le moment. A l'instant, elle cherchait juste à s'éclater, aller en boîte ou traîner dans les tavernes et profiter de la vie.

Soudain Emilie lui demanda pleins d'informations sur elle, son peuple, parce qu'elle n'avait jamais fréquenté les elfes et ne s'était jamais intéressé à eux avant, c'était bien dommage mais Idril était heureuse qu'elle s'y intéresse maintenant car c'était une magnifique culture, en même temps elle n'allait pas dire que c'était un mauvais peuple vu que c'était le sien mais les croyances et l'éducation des elfes étaient très bien. Elle se disait parfois qu'elle aura aimé vivre à Selenda car c'était le pays des elfes mais elle aimait la mixité et se mélanger avec les autres il n'y a que ça de vrai.

« Sur le coup je ne sais pas trop quoi te dire.. Hm.. nous aimons la nature, ça c'est clair. Parfois, il arrive même aux elfes de dormir dans la forêt car on se sent chez nous. Je crois que la plupart d'entre nous sont impulsifs, on ne sait pas ou nous avons du mal a garder le contrôle lorsqu'on est en colère. Je pense que c'est à peu près pareil pour les loups garous donc je ne t'apprend rien. Mais il faut vivre aux côtés d'un ou plusieurs elfes pour comprendre et en apprendre sur nous, je ne saurai quoi te dire d'autre.


Kind or bad
I read somewhere how important it is in life not necessarily to be strong but to feel strong. [Into the Wild]

(code by 4x4, sur Bazzart)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Émilie


avatar

Age du personnage : 18

Niveau de magie :
  • Normal
Niveau de combat :
  • Normal


Résidence : Un appartement à Omois
Dans le sac : t'aimerais bien le savoir hein et ben tu sauras pas :p

Affinités : Ma soeur: L'ilne
Ma cousine: Lisa Grey

Profil du rôliste
Surnom:
Age du membre: 24
Vos autres comptes: /


MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Lun 14 Déc 2015 - 22:52

Du mal à se contrôler lorsqu’on était en colère oui en effet Emilie comprenait ça. Sous forme humaine si elle arrivait à résister au désir de ce transformé sa allait encore elle pouvait gérer sa colère, mais sous sa forme lupine alors là c’était une toute autre histoire. Les instincts devenaient si fort, si impérieux qu’il était très difficile pour elle de ne pas leur obéir. C’était l’une des raisons pour lesquelles elle ne se transformait quasiment jamais. En réalité, Emilie essayait autant que possible de ne jamais se mettre en colère parce qu’elle avait peur de ce qu’elle pourrait faire aux autres si elle était trop en colère et perdait le contrôle.

Dans l’ensemble Idril n’avait fait que confirmer ce qu’Emilie avait déjà entendu des elfes, mais au moins comme sa elle était sûr que s’était vrai maintenant. Pour comprendre mieux un elfe il fallait passer du temps avec. Oui sa semblait logique Emilie ne pût s’empêcher de répondre en souriant.

« Bon et bien on dirait que me voilà obligé de passé beaucoup de temps avec toi pour en apprendre plus sur les elfes. Ce qui à vrai dire est très loin d’être une corvée ».

Après qu’elle eut fini sa phrase elle entendit qu’on grattait à sa porte d’entrée. Elle leva les yeux au ciel amusé sachant très bien ce qu’elle allait trouver derrière sa porte puis elle se leva pour ouvrir la porte et un petit chat blanc vint se frotté à sa jambes dès qu’elle lui eut ouvert. Elle s’abaissa pour lui caresser doucement la tête puis se rendit dans sa cuisine cherchée une soucoupe et du lait. Elle versa le lait dans la soucoupe puis vint déposer la soucoupe sur la terrasse. Immédiatement le chat vint boire le lait.

Emilie le regardait attendrie elle avait beau le traité de squatteur et se plaindre qu’il venait sans cesse elle adorait se chat.

« Et bien dit donc t’avais soif ce soir, mais regarde un peu dans quel état tu t’es mis ta fourrure est pleine de nœud tu es incorrigible »

Lui dit-elle tandis qu’il sautait sur ses genoux après avoir vidé la soucoupe et Emilie se mit patiemment à défaire chaque nœud tendrement avec ses doigts comme elle aurait défait ses propres nœuds sauf que dans le cas de ce chat s’était une cause perdue d’avance comme chaque fois il serait parfait en sortant de chez elle et dans un état épouvantable quand il reviendrait. Emilie avait beau le savoir elle continuait à le dorloter à chaque fois. Il le méritait après tout vu qu’il supportait de l’entendre se plaindre quand elle en avait besoin. Ben quoi quand vous faite pas confiance aux humains pour vous confier et que vous avez envie de vous confier ben un animal s’est un bon substitut après tout y avait pas trop de risque qu’il aille les répété. Au bout d’un moment elle le senti légèrement plus lourd sur ses genoux et compris qu’il avait dût s’endormir alors elle cessa de se débattre avec ses nœuds pour ne pas le réveiller.

« Désoler je crois que je craque un peu pour cette boule de poil va savoir l’amour de ma vie c’est peut-être lui il arrive à peu près à obtenir ce qu’il veut de moi. C’est bien le seul d’ailleurs »

Plaisantât-elle avant de déposer un petit bisou sur son nez. Parfois lorsqu’elle regardait ce chat elle avait la pensée étrange que si elle se changeait en louve elle n’en ferait qu’une bouchée et cette pensée lui donnait encore plus envie de protégé cette petite boule de fourrure si fragile et innocente, de la serré contre son cœur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Shaw


avatar

Age du personnage : 24 ans

Couleur de magie : Orange virant vers le rouge (couleur des flammes)
Niveau de magie :
  • Normal
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Mannequin
Résidence : Un luxueux loft dans les beaux quartiers de Tingapour.


MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Mar 15 Déc 2015 - 18:21

Idril sourit lorsqu'elle entendit quelque chose ressemblant à des griffes gratter contre la porte de la maison, et Emilie alla ouvrir et un petit chat blanc tout crasseux apparut. Son amie sortit du lait et le fit boire, puis l'animal s'installa sur ses genoux pour dormir. Il s'endormit vite, le petit chat. Apparemment les deux filles allaient se côtoyer un bon bout de temps d'après ce qu'avait dit la belle brune, mais cela ne gênait pas la demi-elfe, au contraire elle, elle était ravie de se faire une amie de longue date car c'est ce qui lui manquait, elle devait avoir quoi à peines trois vieux ou vieilles ami(e)s, donc elle était contente que son amie et elle prévoient de se revoir. C'était une bonne nouvelle.

La demi-elfe aussi était curieuse sur la vie des loups garous mais elle voyait bien qu'Emilie avait du mal à en parler, sur son visage on ressentait une gêne ou une douleur, alors elle ne voulait pas forcer parce que ce n'est pas dans son caractère de retourner le couteau dans la plaie. Ensuite elle regarda la jolie Emilie qui câlinait et regardait avec tendresse la boule de poils posée sur ses genoux, endormie. Elle lui dit qu'elle craquait pour ce chat et que c'était l'amour de sa vie, peut-être, elle le dit en plaisantant bien sûr. Idril riait à ses remarques, et reprit son sérieux pour faire plus ample connaissance, elle n'aimait pas rien savoir des gens chez qui elle était invitée, et encore moins de ne rien savoir de ses amis.

« Ben, écoutes, tu n'as qu'à le transformer en humain ce sera l'amour de ta vie comme ça. Je dis ça, j'dis rien.. Ahah, sinon, tu as des frères? Des soeurs?»

La blonde craignait d'être trop curieuse vu que la plupart du temps ça lui causait des problèmes et l'emmenait dans ses histoires très étranges, tout ça.. Mais elle pensait avoir à peu près dosé ses questions, en tout cas elle espérait ne pas trop faire sa concierge.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Émilie


avatar

Age du personnage : 18

Niveau de magie :
  • Normal
Niveau de combat :
  • Normal


Résidence : Un appartement à Omois
Dans le sac : t'aimerais bien le savoir hein et ben tu sauras pas :p

Affinités : Ma soeur: L'ilne
Ma cousine: Lisa Grey

Profil du rôliste
Surnom:
Age du membre: 24
Vos autres comptes: /


MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Mar 15 Déc 2015 - 20:05

Emilie allait rire à la plaisanterie d’Idril qui faisait suite à sa propre plaisanterie sur ce chat, mais lorsqu’elle entendit la question d’Idril sont rire resta bloqué dans sa gorge. Comment Idril faisait-elle ? Comment elle arrivait à poser les bonnes questions ou les bonnes situations pour qu’Emilie se dévoile ? Emilie n’en avait pas la moindre idée, mais peut-être que s’était sa au final une vraie amie quelqu’un qui savait poser les bonne questions sans même en avoir conscience.

Il y a encore assez peu de temps Emilie n’avait aucun mal avec cette question. Elle se croyait fille unique, mais depuis lors les choses avaient changé elle avait rencontré sa sœur enfin sa demi sœur pour être précise. Et le moins qu’on puisse dire c’est que jusqu’à présent les choses ne s’étaient pas super bien passé entre elles deux, mais Emilie ne perdait pas espoir au fond de son cœur elle espérait un jour réussir à nouer un vrai lien avec sa sœur.

Depuis cette rencontre lorsqu’on posait cette question à Emilie elle éludait la question, ou devait soudain rentré pour une affaire de la plus haute importance. Bien sûr elle aurait pût mentir dire que non elle n’avait aucune sœur, mais elle ne pouvait pas s’y résoudre car si elle en avait une et s’était presque tout ce qui lui restait de sa famille avec sa cousine. Alors même si elles ne réussissaient pas à s’entendre Emilie ne pouvait se résoudre à dire qu’elle n’avait pas de sœur, mais comme en parler était trop douloureux elle évitait simplement de répondre comme sa elle ne mentait pas et elle ne souffrait pas enfin pas trop.

Mais là elle ne pouvait s’esquiver, ni éluder la question elle devait répondre à Idril. Elle espérait juste qu’elle réussirait à y répondre sans s’effondrer et sans trop en dire. Pour la seconde fois en très peu de temps elles étaient peut-être à nouveau à un tournant de leur amitié. Si Emilie craquait et qu’Idril arrivait à la comprendre alors leur amitié serait sans doute renforcé, mais si elle craquait et qu’Idril ne comprenait pas alors sa en serait peut-être déjà la fin. Bien sûr il y avait la possibilité qu’elle ne craque pas, mais elle lui semblait peu probable déjà elle sentait son cœur lourd et les larmes monter. Elle vida la fin de son verre puis elle se lança en se concentrant sur les yeux d’Idril pour essayer d’éviter de pensé à sa sœur et au cauchemar qu’elle faisait et qui l’amenait chaque soir sur cette terrasse.    

« J’ai une sœur enfin une demi sœur, mais c’est compliqué. Alors je sais ce que tu vas dire les relations entre frère et sœur s’est toujours compliqué, mais nous s’est différent ce ne sont pas de petites disputes sans importance. Le problème c’est qu’on ne se connait pas. Il y a quelques temps encore je me croyais fille unique et puis elle à débarquer dans ma vie. Alors au fond je suis très heureuse d’avoir une grande sœur, mais le problème c’est qu’on est trop différente on n’arrive pas à s’entendre, ni à se comprendre. Alors à chaque fois qu’on se voit même si on ne s’est vue que deux fois et bien ça fini en dispute. On n’a rien en commun à part notre sang et notre lycanthropie. Je l’aime tu sais c’est juste que je ne sais pas comment le lui dire comment le lui prouvé puis j’ai peur, peur que cet amour ne soit pas réciproque. Qu’elle me déteste. J’en ai tellement peur que j’en fais des cauchemars toutes les nuits c’est pour sa que je sais à quel point Tadix, Madix et la ville sont belle la nuit parce que je passe plus de temps ici à les observer qu’à dormir. »

Emilie tenta d’essuyer discrètement les larmes qui avait coulé le long de ses yeux, mais elle ne se faisait pas réellement d’illusion Idril les aura remarqué. Peut-être aurait-elle pût espéré duper un sortcelier normal avec un geste comme celui-là mais pas une elfe. Elle détestait se montrer si faible devant les gens elle avait l’impression de ne plus avoir la moindre armure d’être prête à s’effondrer à la moindre seconde. De redevenir la petite louve sans défense du continent interdit. Idril n’en avait probablement pas conscience, mais sa réaction dans les prochaines secondes allait être déterminante pour la suite de leur amitié

Si jamais elle ne réagissait pas comme il fallait Emilie la mettrait à la porte et ne la reverrait probablement jamais pour se protéger ou parce qu’elle aurait honte d’avoir été si faible devant une personne qu’elle connaissait à peine. Mais au contraire si elle réagissait bien alors Emilie saurait qu’elle pourrait se fier à elle et tout lui confié quand elle se sentirait prête à le faire bien sûr.    

Emilie restait assise là à regarder Idril attendant sa réaction en serrant le chat contre son cœur comme un enfant serre un doudou tout en essayant de ne pas le serré trop fort déjà qu’elle l’avait réveillé, mais étonnamment il n’essayait pas de fuir comme s’il avait senti qu’elle avait besoin de lui. Il l’observait de ses superbes yeux de chat sans bouger se laissant bercer et caliner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Shaw


avatar

Age du personnage : 24 ans

Couleur de magie : Orange virant vers le rouge (couleur des flammes)
Niveau de magie :
  • Normal
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Mannequin
Résidence : Un luxueux loft dans les beaux quartiers de Tingapour.


MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Mer 16 Déc 2015 - 16:19

Après ce qu'Emilie venait de lui avouer, Idril se disait qu'elle aurait dû éviter d'e poser des questions trop indiscrètes. Certes, ça lui faisait plaisir qu'elle lui en parle mais cela la faisait souffrir, cela se voyait à la larme que son amie venait d'essuyer sur son oeil. Elle avait attentivement écouté et essayer d'analyser la situation. Elle avait donc peur que ça demi-soeur la déteste.. Et elle faisait des cauchemars, hein? Idril, ayant une vie pas très triste, faisait quand même de son mieux pour comprendre et se mettre à sa place. Alors, elle compatissait sincèrement.

« Oh, je vois. Je sais que beaucoup de gens ont dû te le dire, mais dis lui tout simplement que tu l'aimes. C'est une manière simple, mais c'est la vérité, il n'y a pas besoin d'un discours pour dire ce genre de choses. »dit-elle à son amie.

L'elfe marqua une pause, elle essayait de dire quelque chose de plus utile, un vrai conseil qui lui servirait et qui lui remonterait le moral. Cela doit être difficile pour Emilie, une demi-soeur avec qui on ne s'entend pas.. Elle avec son frère ça allait mais parfois c'était la guerre mondiale, alors elle imaginait à peu près ce que ressentait son amie, du moins elle essayait de le ressentir. Surtout que si elles ne s'étaient vu que deux fois c'est tout à fait normal que leur relation ne soit pas encore pleine de joie.

« Tu sais, je crois que ce n'est pas en deux fois que l'on peut créer des liens avec une soeur qu'on vient juste de connaître. Il faut la voir plus encore, après je ne la connais pas je ne peux pas savoir à ta place, mais je pense que tu peux très bien la persuader de te revoir. Je ne vois pas pourquoi elle refuserait!»

Idril essayait vraiment d'être enthousiaste et de faire sourire son amie, elle savait à quel point c'était agaçant d'avoir le coeur lourd et les larmes aux yeux à longueur de journée, elle avait eu des amis dans le même cas il y a quelques années et voilà qu'elle se trouvait dans la même situation avec Emilie. Elle voulait tout faire pour que son amie soit rassurée, déjà que c'était de sa faute si son amie y repensait alors si en plus, elle n'allait pas mieux, la demi-elfe s'en voudrait et elle n'aimait pas laisser ses amis dans cet état. Alors, elle tenta quelque chose. Elle se rapprocha d'Emilie et l'entoura de ses bras pendant quelques secondes. Souvent, les câlins ça remontait le moral, alors autant essayer. Puis elle lâcha son amie après quelques secondes, histoire de ne pas trop la perturber où que ça devienne étrange. Elle attendait la réponse d'Emilie, avec impatience, car elle ne voulait pas que son état empire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Émilie


avatar

Age du personnage : 18

Niveau de magie :
  • Normal
Niveau de combat :
  • Normal


Résidence : Un appartement à Omois
Dans le sac : t'aimerais bien le savoir hein et ben tu sauras pas :p

Affinités : Ma soeur: L'ilne
Ma cousine: Lisa Grey

Profil du rôliste
Surnom:
Age du membre: 24
Vos autres comptes: /


MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Mer 16 Déc 2015 - 21:05

Emilie fût surprise qu’Idril la prenne dans ses bras. Bon d’accord elle avait fini par comprendre que les elfes n’étaient pas que fureur et envie de se battre en permanence, mais néanmoins une partie d’elle avait du mal à les imaginer en personne câline ce qui était stupide les elfes n’étaient pas des robots dénué de sentiments ils étaient capable d’aimer et donc de câliner aussi pourtant Emilie avait l’impression que s’était assez rare sans doute surtout avec une personne qu’elle venait à peine de rencontré le jour même.

Mais ce câlin lui fit plaisir il lui rendit même un peu son beau sourire habituel, Emilie l’avait même trouvé trop cours, mais s’était nettement mieux que rien puis elle était contente Idril avait bien réagit à ce qu’elle avait dit. Elle essayait de l’aider de son mieux de lui rendre son sourire. Elle ne la jugeait pas et ne semblait pas la trouver faible non plus.

« A vrai dire personne ne me l’a dit pour la très simple raison que tu es la première personne à qui j’en parle et qu’à part toi il n’y a que ma sœur et ma cousine qui sache et comme mes relations avec ma cousine sont un peu complexe bien que moins pire que celle avec ma sœur et bien elle ne me donne pas trop de conseil et à vrai dire je ne lui en ai pas demandé non plus. Puis pour être honnête je suis un peu jalouse parce qu’elle elle s’entend bien avec ma sœur. Comment ça se fait que ce soit ma sœur et que ce soit elle qui s’entende bien avec ce n’est pas juste »  

Emilie se rendit compte qu’elle s’était énervé seulement lorsque le verre qu’elle tenait en main et qu’elle avait dû trop serrer lui explosa dans la main comme quoi être une louve n’avait pas que de bon côté. Enfin heureusement qu'elle l'avait vidé avant qu'elle ne le casse dans sa main sinon elle aurait trempé sa robe d'alcool une si belle robe s'aurait été une catastrophe, un cataclysme même une robe fichue quel horreur même si elle en avait une dizaine d'autre identique dans sa penderie, mais bon ce n'était pas une raison. Elle retira les morceaux de verres qu’elle avait plantés dans sa main comme si ce n’était rien puis elle regarda son métabolisme de louve faire le reste et les blessures se résorbée toute seule.

« Désolé je me suis énervé pour rien. Tu vois c’est pour ça que j’en parle pas avec ma cousine si je m’énerve comme sa devant elle, alors qu’honnêtement elle y est pour rien si elle s’entend avec ma sœur et pas moi, et bien je risque d’envenimer encore plus ma relation avec ma cousine et je n’ai pas envie de ça elle est un des rares morceaux de familles qu’il me reste. Quand a créé des liens je ne sais pas d’habitude les gens m’apprécie directement comme sa s’est passé avec toi, mais avec elle rien n’est pareil elle est ma sœur, elle a un effet sur moi qu’elle n’imagine même pas. J’ai si souvent rêvé d’avoir une grande sœur quand j’étais petite, mais maintenant que je l’ai on n’arrive pas à s’entendre. Parfois je me dis que si on avait grandi ensemble tout serrait différent qu’on s’entendrait mieux, mais on le saura jamais. Quand à pourquoi elle refuserait et bien parce que la dernière fois qu’elle a tenté de renouer avec moi. C’est moi qui me suis mal comporté et l’ai rejeté. Je ne sais pas pourquoi j’ai fait sa peut-être que je voulais me venger, la faire souffrir comme elle m’avait fait souffrir la première fois qu’on s’est vue. C’était puéril et stupide surtout qu’au fond de moi même si je ne la connais pas vraiment je l’aime. C’est ma sœur après tout. Mais tu as raison faut que j’essaye de renouer avec elle de lui dire que je l’aime malgré tout ce qui peut nous séparer. »

D’un coup Emilie venait de passé de l’Emilie triste un peu réconforté par un câlin à une Emilie forte et déterminé quand elle vous dit qu’elle est complètement lunatique elle n’exagère pas. Et s’était en grande partie grâce à Idril. C’est pourquoi oubliant toute classe et son rôle de fille parfaite elle sauta littéralement au cou d’Idril en la remerciant et en déposant un bisou sur sa joue. Puis elle s’écarta et redevint la fille parfaite soucieuse de son look. Elle remit de l’ordre à ses cheveux, retoucha son maquillage qui bien que waterproof perdait de son éclat lorsqu’il était mouillé enfin s’était son point de vue en tout cas. Elle ramassa ensuite les débris du verre qu’elle avait cassé peu avant et alla les jetés. Bien sûr elle aurait pût utiliser la magie, mais elle ne le fit pas puis elle en profita pour reprendre un nouveau verre et se reverser un peu d’alcool et pour reprendre un peu de lait pour le chat.

Finalement s’était une bonne journée, alors oui elle avait du révélez pas mal de ses secrets qu’elle gardait enfui depuis son départ du continent interdit d’ailleurs elle avait même failli parler du continent interdit quand elle avait dit qu’elle avait si souvent rêver d’avoir une grande sœur quand elle était petite en fait ce n’est pas exactement ce qu’elle avait pensé. Dans sa tête la phrase exact était j’ai si souvent voulu une sœur quand j’étais sur le continent interdit, une personne capable de me comprendre, de m’apprendre à me protéger, une personne en qui je pourrais avoir confiance à qui je pourrais tout dire. Bien sûr elle avait ses parents, mais s’était différent puis maintenant ils étaient probablement morts sinon elle les aurait sans doute déjà revus, mais elle n’était pas prête pour parler de ça pas encore et elle avait dévoilé assez de secret pour ce soir. Ce qui rendait cette journée bonne c’est que malgré les secrets qu’elle avait révélé elle s’était trouvée une amie qui la comprenait et ne la jugeait pas même en connaissant certain de ses secrets. Soudain il lui vint une idée elle retourné auprès d’Idril.

« Ça te dirais qu’on s’entraine ici maintenant les meubles peuvent se poussé on aura de la place. Bon je risque de le regretter parce que je risque de me prendre une raclée, mais bon »

Peut-être que se défouler lui ferait du bien qu’elle pourrait évacuer toute cette rage et tout le poids de cette tristesse et de ses secrets qu’elle avait accumuler en elle depuis trop longtemps en se jetant à corps perdu dans une bagarre. Bien sur Idril avait le droit de refuser après tout son appartement n’était sans doute pas le meilleur terrain d’entrainement même si il était grand une fois les meubles écarté et qu’avec la magie elle pourrait réparé ce qui serait éventuellement cassé dans la bagarre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Shaw


avatar

Age du personnage : 24 ans

Couleur de magie : Orange virant vers le rouge (couleur des flammes)
Niveau de magie :
  • Normal
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Mannequin
Résidence : Un luxueux loft dans les beaux quartiers de Tingapour.


MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Mer 16 Déc 2015 - 22:21

Idril avait vu juste, son amie souffrait et elle en eut la preuve après ce qu'avouait son amie. Elle en avait même brisé son verre en morceaux, ce qui montrait qu'elle était bel et bien en colère. Puis, ensuite, elle redevint déterminée et sauta au cou de l'elfe et la remercia. Cette dernière lui fit un hochement de tête pour lui dire que ce n'était rien, que c'était normal de réconforter ses amis lorsqu'ils sont dans le besoin, puis Emilie s'écarta. Ensuite elle se resservit un verre, Idril se disait que ça faisait du bien de boire, on oubliait ses soucis mais attention à ne pas en abuser, même si le métabolisme lycan était tout aussi résistant à l'alcool que l'organisme des elfes. Et soudain Emilie proposa quelque chose. Elle demanda à la blonde si elles pouvaient s'entraîner maintenant tout de suite, en écartant les meubles de l'appartement cela ferait un grand espace pour commencer et apprendre les bases du combat. Alors, la demi-elfe accepta avec joie.

« Et ben ça me ferait très plaisir de m'entraîner maintenant. Alors commençons à bouger les meubles!»

Idril se mit à bouger les meubles de place mais sans magie cette fois, cela faisait un petit échauffement de porter des objets lourds, enfin ils étaient légers pour l'elfe. Une fois que tout était déplacé, il y avait de la place et cela faisait une grande salle. Idril se changea et mis une brassière (plutôt moulante) et un short. Elle enfila des baskets roses, et garda sa longue tresse blonde. Elle réapparu vers Emilie et réfléchit à quoi lui faire faire. Il fallait peut-être installer des punchings-balls, pour qu'Idril teste sa force.. Parce que passer au corps à corps tout de suite, c'était un peu précipité.

«Tu veux qu'on commence par du corps à corps? ou tu veux d'abord tester ta force, tout ça?»


Kind or bad
I read somewhere how important it is in life not necessarily to be strong but to feel strong. [Into the Wild]

(code by 4x4, sur Bazzart)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Émilie


avatar

Age du personnage : 18

Niveau de magie :
  • Normal
Niveau de combat :
  • Normal


Résidence : Un appartement à Omois
Dans le sac : t'aimerais bien le savoir hein et ben tu sauras pas :p

Affinités : Ma soeur: L'ilne
Ma cousine: Lisa Grey

Profil du rôliste
Surnom:
Age du membre: 24
Vos autres comptes: /


MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Mer 16 Déc 2015 - 23:23

Comme Emilie s’en doutait un peu Idril accepta sa proposition de s’entrainer au combat c’était une elfe après tout alors elle n’allait pas décliner une belle occasion de se battre. Emilie pensait demander au meuble de se déplacer tout seul quand Idril avait accepté cette petite séance d’entrainement, mais la jeune femme se mit à les déplacer elle-même alors Emilie l’aidât à les déplacer. Elle avait l’air faible mais s’était une louve ce qui lui donnait plus de force qu’elle ne semblait en avoir en apparence même sous forme humaine. Puis soudain alors qu’Idril s’était changé elle réalisât qu’elle aussi ferait mieux de se changer parce qu’une robe c’est bien joli mais bon pour s’entrainer au combat ce n’est pas super pratique quoi. Elle s’esquiva donc dans sa chambre histoire d’enfiler un t-shirt blanc avec un legging noir. Bon s’était pas le top de la classe loin de la, mais s’était pour s’entrainer et elle était seul avec Idril dans son appartement et franchement elle doutait qu’Idril accorde beaucoup d’importance à sa tenue dans un moment pareil. Elle prit aussi le soin de s’attacher les cheveux pour ne pas qu’ils la gêne puis elle ressortit de sa chambre prête pour le combat.    

Lorsqu’Idril lui demandât par quoi elle voulait commencer Emilie fut un peu prise de cours pour elle le combat sa se résumait à tu sautes sur ton adversaire et tu le tue ou le met hors-jeu le plus rapidement possible avant que ce soit lui qui le fasse donc à priori du corps à corps sauf que l’une des principal raison pour laquelle elle avait accepté ses séances d’entrainements s’était d’arriver à se contrôler et sauté sur quelqu’un pour essayer de le tuer ou de l’assommer s’était pas vraiment le meilleure signe d’une maitrise de soi. Elle finit donc par répondre qu’elle préférait tester sa force et tous les autres tests qu’Idril voudrait lui faire passer. Puis sa aurait le mérite de donné une idée à Idril de ce qu’elle devrait affronter si jamais Emilie perdait le contrôle et qu’une fois en louve elle succombait à ses instincts même si sa force en louve et celle sous sa forme humaine n’était pas vraiment comparable.

Emilie fit apparaitre les équipements d’entrainements qu’elle avait pût voir dans les salles de gym parce que oui sa se voyait pas trop, mais Emilie fréquentait les salles de gym bon s’était surtout pour ne pas prendre du poids et gardé son corps de rêve parfait et pour dragué les jolis coachs sportif à l’occasion. Pas du tout questions pour elle de faire des exercices de musculation ou ce genre de chose et puis des muscles sa aurait gâché sont superbe corps de rêve si parfait. A ses yeux une femme musclé ce n’étais pas réellement beau, ni féminine. Après peut-être y en avait ils qui le soit, mais elle n’en avait jamais rencontré bon d’accord elle n’avait pas vraiment rencontré beaucoup de fille musclé non plus en même temps.

Une fois que les équipements étaient installés elle commença par courir sur un tapis de course. Bon sa au moins s’était simple enfin du moins s’était ce qu’elle croyait car au lieu de géré sa course pour tenir sur la longueur elle donna tout dès le début et donc au bout de quelques minutes elle n’en pouvait déjà plus. Elle passât donc au punchingball qu’elle se mit à frapper un peu n’importe comment vu qu’elle n’avait aucune idée de comment se battre. Et une pensée étrange et purement Emiliesque lui traversa l’esprit à savoir pourvu que je ne me casse pas un ongle en frappant. Au bout d’un moment voyant bien que ses coups n’avaient pas réellement de grand effet sur les punchingballs elle commença à s’énerver et en s’énervant elle frappait de plus en plus fort ce qui avait le mérite de la défoulée, mais elle frappait toujours aussi mal. Elle finit par s’arrêter et se tourné vers Idril en souriant

« Bon d’accord je suis nul j’abandonne l’idée stupide de t’impressionné en faisant genre je sais très bien me servir de ces trucs et me battre. Allez vas y montre moi parce que j’y connais rien la dedans j’ai aucune idée de comment me battre surtout lorsque je ne suis pas sous ma forme de louve même si ma technique sous forme lycane est aussi assez limitée. »    
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Shaw


avatar

Age du personnage : 24 ans

Couleur de magie : Orange virant vers le rouge (couleur des flammes)
Niveau de magie :
  • Normal
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Mannequin
Résidence : Un luxueux loft dans les beaux quartiers de Tingapour.


MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Jeu 17 Déc 2015 - 21:39

De ce que la demi elfe voyait, Emilie avait l'air déterminée. Elle s'était changée dans une tenue simple: un bas noir et un T-shirt blanc, qui lui allait parfaitement comme toujours. Elle s'installa sur un tapis de course, Idril l'observa un instant. Elle n'avait pas l'habitude, on dirait.. La brune donnait tout ce qu'elle avait des le début au lieu de courir comme sur une longue distance, elle voulait impressionner l'elfe, c'est que qu'on en concluait. Puis, son amie changea et frappa dans le punching-ball. Elle ne savait pas où donner les coups, et n'était pas en harmonie avec son corps. Elle était en train de s'énerver, alors elle s'arrêta.

« Bon d’accord je suis nul j’abandonne l’idée stupide de t’impressionné en faisant genre je sais très bien me servir de ces trucs et me battre. Allez vas y montre moi parce que j’y connais rien la dedans j’ai aucune idée de comment me battre surtout lorsque je ne suis pas sous ma forme de louve même si ma technique sous forme lycane est aussi assez limitée. »

Idril avait vu juste, son amie voulait l'impressionner, mais elle était là pour apprendre et donc faire la fille forte n'était d'aucune utilité. Lors d'un entraînement, la blonde devenait très sérieuse mais elle essayait quand même de rire car un coach était aussi là pour motiver son "élève". Déjà, elle avait raison, sa technique devait être limitée, même sous sa forme lycane. Donc, elle allait lui apprendre, tout simplement, les bases et les méthodes de combat, ou plutôt dans ce cas là la frappe avec le poing. Déjà, elle était mal placée.

« Déjà, tu es mal positionnée. Si tu frappes du poing droit, tu dois positionner ton pied droit un peu en arrière le talon légèrement levé. Ensuite, quand tu frappes, tu dois mettre tout ton corps en avant et pas seulement tes bras. Tu dois mettre toute ta puissance. Le but c'est de s'améliorer, pas de frapper très fort du premier coup. Tu gagneras en puissance au fur et à mesure. Quand tu es prête à donner le coup, tu met ton pouce dans le creux de ta main et referme les quatres autres doigts par dessus. Comme ça tu ne te feras pas mal. Normalement..

Elle lui montra aussi comment faire en donnant un coup puissant dans le punching-ball et attendit que son amie fasse le même mouvement.


Kind or bad
I read somewhere how important it is in life not necessarily to be strong but to feel strong. [Into the Wild]

(code by 4x4, sur Bazzart)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Émilie


avatar

Age du personnage : 18

Niveau de magie :
  • Normal
Niveau de combat :
  • Normal


Résidence : Un appartement à Omois
Dans le sac : t'aimerais bien le savoir hein et ben tu sauras pas :p

Affinités : Ma soeur: L'ilne
Ma cousine: Lisa Grey

Profil du rôliste
Surnom:
Age du membre: 24
Vos autres comptes: /


MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Jeu 17 Déc 2015 - 22:31

Bon d’accord se battre s’était beaucoup plus compliqué qu’Emilie le pensait il y avait vraiment une technique derrière ça ne consistait pas juste à taper comme une folle n’importe comment et à faire le plus mal possible. C’était un peu comme être belle s’était du travail. Oui bon d’accord il n’y avait qu’Emilie pour comparer le fait d’être belle avec celui de se battre et même pendant quelques secondes elle se demanda si elle pourrait rester belle tout en se battant. Alors oui s’était une pensée bizarre, mais s’était de l’Emilie pure être belle en toute circonstance.

Bien qu’Emilie avait écouté attentivement Idril c’est lorsque celle-ci lui montra comment faire qu’elle comprit réellement ce qu’elle devait faire. Elle se rendit d’ailleurs compte à ce moment-là que son habitude d’observer les gens en général pour observer leur tenue et bien sa lui était aussi utile pour observer la façon de se battre et elle n’eut aucun mal à imité la posture d’Idril puis la façon de frapper même si évidemment ses premier coups furent plus lent et moins puissant que ceux d’Idril elle se concentrait surtout sur le geste puis elle était terriblement tendue comme une corde d’arc à flèche, mais petit à petit elle se détendit et ses coups commencèrent à se faire plus rapide plus puissant et plus régulier même si ils manquaient encore de précision. Puis soudain tandis qu’elle continuait de frapper se punchingball ses instincts s’en mêlèrent même si elle ne se changeât pas en louve elle les entendait lui murmuré des choses peut-être qu’ils avaient compris qu’elle s’entrainait au combat et que donc ils étaient intervenu elle n’en savait trop rien en général elle ne les entendait que sous forme lupine bon en même temps s’était la première fois qu’elle se battait sous forme humaine.

Cependant ses instincts avaient plus l’habitude qu’elle de se battre c’est pourquoi elle lutta moins contre eux qu’elle le faisait d’habitude et tenta d’en tirer parti pour frapper encore mieux et plus fort. Elle savait qu’elle ne pouvait y succomber totalement ce qu’ils voulaient s’était qu’elle se transforme et aussi s’attaqué à l’elfe pas à un punchingball, mais Emilie elle ne voulait pas sa du moins pas encore même si cette lutte  louve elfe aurait probablement lieu un jour ou l’autre peut être ce soir ou peut-être un autre jour, mais elle aurait lieu. Emilie focalisa toutes ses pensées sur le punchingball et aidé de ses instincts elle frappa encore et encore sans s’arrêter pendant elle ne savait pas vraiment combien de temps, mais ses mains peut habituée à donner des coups commencèrent à devenir rouge et à lui faire mal, mais elle ne s’arrêta pas elle continua de frappé encore et encore comme une folle, comme une possédé et peut être que s’était en partie ce qu’elle était une possédé par ses instincts qui ne pensaient qu’à une chose se battre encore et encore alors elle frappait inlassablement de toute façon ses mais guérirait vite dès qu’elle arrêterait de frappé s’était l’avantage d’être une louve

Puis soudain alors qu’elle s’apprêtait à donner un coup elle fut déconcentré par un miaulement, un tout simple et ridicule miaulement, mais elle était tellement concentré que sa avait réussi à la surprendre et à lui faire perdre sa concentration cependant emporté par son mouvement elle donna tout de même son coup sauf qu’elle avait oublié de rentré son pouce et sans savoir réellement comment elle entendit un craquement sinistre au moment de l’impact et elle ne pût s’empécher de sortir toutes les insultes autremondienne qu’elle connaissait alors en soit ce n’était pas très grave sa allait rapidement se ressouder sauf qu’il fallait qu’elle le remette en place avant siinon ellle devrait le recassé pour le remettre en place.

« Heu tu peux me le remettre en place s’il te plait parce qu’à une mais en plus avec la gauche alors que je suis droitière je vais galérer pour le reste sa s’arrangera tout seul mais faut au moins le remettre en place »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Shaw


avatar

Age du personnage : 24 ans

Couleur de magie : Orange virant vers le rouge (couleur des flammes)
Niveau de magie :
  • Normal
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Mannequin
Résidence : Un luxueux loft dans les beaux quartiers de Tingapour.


MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Lun 21 Déc 2015 - 12:38

Son pouce avait craqué dans un énorme bruit, le genre de bruit qui fait vraiment flipper, surtout quand vous êtes la personne qui se blesse.

« Heu tu peux me le remettre en place s’il te plait parce qu’à une mais en plus avec la gauche alors que je suis droitière je vais galérer pour le reste sa s’arrangera tout seul mais faut au moins le remettre en place »

" Bien sûr. "

La demi-elfe pris une grande respiration, saisit le pouce de son amie et le fit craquer. Il était remis en place à priori. Ce n'était pas bien, elle avait été déconcentrée par un simple miaulement de chat, donc ce n'était pas un bon endroit pour s'entraîner. Il fallait un lieu sans personne pour les déranger comme ce que ce chat venait de faire. Une forêt, par exemple. Mais pas ici, son amie se casserait encore quelque chose si les deux filles restaient là.

" On ne peut pas aller dans la forêt? Il fait nuit, je sais, mais si tu ne veux pas te re-casser quelque chose, c'est la meilleure solution, changer d'endroit. "


Kind or bad
I read somewhere how important it is in life not necessarily to be strong but to feel strong. [Into the Wild]

(code by 4x4, sur Bazzart)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Émilie


avatar

Age du personnage : 18

Niveau de magie :
  • Normal
Niveau de combat :
  • Normal


Résidence : Un appartement à Omois
Dans le sac : t'aimerais bien le savoir hein et ben tu sauras pas :p

Affinités : Ma soeur: L'ilne
Ma cousine: Lisa Grey

Profil du rôliste
Surnom:
Age du membre: 24
Vos autres comptes: /


MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Mar 22 Déc 2015 - 0:26

Ce qu’elle détestait se cassé quelques choses. Ce n’est pas parce que sa se ressoude vite que la douleur en est moins forte elle dure juste moins longtemps. Autant se blessé sa la gênait pas trop parfois elle s’en rendait même à peine compte, mais se cassé quelques choses non décidément elle s’y ferait jamais.  

Emilie réfléchit à la proposition d’Idril peut-être qu’elle avait raison enfin à vrai dire elle avait même surement raison il était clair que son appartement n’était pas l’endroit idéal pour s’entrainer, mais dans la forêt en pleine nuit. A ce qu’elle sache Emilie n’était pas nyctalope elle était une louve pas un chat elle n’y verrait rien. Bon d’accord les forêts d’autremonde n’étaient pas non plus totalement sombres et puis s’était Idril qui s’y connaissait en combat pas elle alors si elle pensait que s’était mieux elle devait surement avoir raison. Puis le coté louve d’Emilie aimait les forêts  et avait assez envie d’y aller déjà il s’imaginait entrain de chassé et de traquée de petite proie sans défense, mais Emilie s’efforçât de repoussé cet instinct surtout lorsqu’elle remarqua que ses yeux dérivaient dangereusement vers ce pauvre chat.

Emilie était aussi confronté à un autre dilemme elle ne pouvait quand même pas sortir comme ça s’était indigne d’elle en plus elle était décoiffée. Bon peut être qu’avec une jolie petite veste en jeans par-dessus sa pourrait être plus ou moins acceptable au pire elle pourrait la retiré dans la forêt si vraiment la forêt était très noir et qu’ils n’y avaient personne pour les voir. Elle prit ensuite soin de se recoiffée et de se remaquillée. Oui elle savait que ce serait à refaire dès qu’elle aurait fini de s’entrainer mais elle s’en fichait elle devait être parfaite. Et elle prit d’ailleurs soin de prendre dans son sac à main tous les produits de beauté dont elle aurait besoin pour se remaquillé et se recoiffé après et seulement après ça elle s’estima prête à partir.

« Voilà c’est bon je crois qu’on peut y aller je te suis tu dois connaitre mieux la forêt que moi les elfes aime bien les forêts et moi et bien j’y vais parfois me promener, mais en pleine nuit je ne suis pas sûre de savoir m’y dirigé même dans la lumière de Madix et Tadix puis je n’ai aucune idée d’un endroit en forêt idéal pour s’entrainer »

Elle prit soin d’incanté pour remettre son appartement en ordre avant de partir on ne sait jamais si quelqu’un venait en son absence ou si pour une raison ou une autre elle rentrait accompagner de quelqu’un autant que son appartement soit comme elle impeccable. Elle s’inspecta aussi dans le miroir pour vérifier que tout était en ordre et qu’elle était bien assez jolie pour sortir et elle s’estima satisfaite de son look. Bon ce n’était pas son plus beau look, mais elle allait en forêt s’entrainer au combat pas à un bal organiser par l’Impératrice donc ça suffirait.

Elle suivit ensuite Idril vers la forêt et elle en profita pour progressivement habitué sa vue à l’obscurité ce qui l’aiderait à un peu mieux voir. Elle avait vu sa quelque part elle ne savait plus trop ou, si on restait dans le noir sans regarder de sources lumineuses on voyait ensuite un peu mieux dans le noir. Ça lui serait probablement utile pour son entrainement en forêt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Shaw


avatar

Age du personnage : 24 ans

Couleur de magie : Orange virant vers le rouge (couleur des flammes)
Niveau de magie :
  • Normal
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Mannequin
Résidence : Un luxueux loft dans les beaux quartiers de Tingapour.


MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Jeu 24 Déc 2015 - 13:47

Avant de partir pour la forêt, son amie prit soin de ranger son appartement et de se faire belle, comme à son habitude, mais pour quoi faire? Ce n'était pas les animaux qu'elle allait draguer! Elle devait s'entraîner. Enfin, elles partaient doucement vers la forêt, Idril en tête, connaissait le chemin. La demi-elfe voyait bien dans le noir, pas comme les loups garous, ce qui était un avantage exquis.

Elles se dirigeaient vers la forêt, traversaient des petites rivières. Il ne faisait pas froid dans la forêt, et il faisait clair. Enfin, l'elfe voyait très bien. Après la rivière, il y avait un parcours avec des arbres et un fossé, il fallait donc se faufiler d'arbre en arbre, comme un personnage connu sur Terre.. "Tardan" ou "Tarzan". Elle se retourna vers Emilie, puis sauta sur un arbre. Elle atterrit comme un chat sur une branche, puis passa à l'autre, et ainsi de suite. Elle avait franchi tous les obstacles et avait atterrit de l'autre côté du fossé. La blonde éleva la voix, et dit:

" Voilà. On est arrivées. "

Elle espérait que son amie avait réussi à franchir tous les petits obstacles dans les arbres, c'était comme leur petit échauffement alors si elle le ratait c'est qu'elle n'était pas prête pour s'entraîner avec une elfe..


Kind or bad
I read somewhere how important it is in life not necessarily to be strong but to feel strong. [Into the Wild]

(code by 4x4, sur Bazzart)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Émilie


avatar

Age du personnage : 18

Niveau de magie :
  • Normal
Niveau de combat :
  • Normal


Résidence : Un appartement à Omois
Dans le sac : t'aimerais bien le savoir hein et ben tu sauras pas :p

Affinités : Ma soeur: L'ilne
Ma cousine: Lisa Grey

Profil du rôliste
Surnom:
Age du membre: 24
Vos autres comptes: /


MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Ven 25 Déc 2015 - 23:52

Emilie était très contente qu’il fasse plutôt clair dans la forêt parce que si les arbres avait été trop rapproché et avait empêché la lumière de Madix et Tadix de passé elle aurait réellement galéré à suivre Idril déjà que là elle avait un peu de mal et perdait un peu de sa grâce et de son assurance habituel heureusement que personne était là pour la voir. Pour ce qui était de la rivière Emilie la passât facilement le courant n’était pas très fort et elle avait entendu la rivière avant même d’y arriver car si elle ne voyait pas aussi bien qu’un chat dans la nuit elle entendait néanmoins toujours bien mieux qu’un sortcelier normal ce qui l’aidait un peu.

Mais vinrent ensuite les arbres Emilie regarda Idril sauté d’arbre en arbre. Heu elle était vraiment censée faire ça. Idril la prenait pour une sorte de trapéziste ou quoi. Non parce qu’elle n’avait rien d’une trapéziste et le fossé en dessous avait l’air très profond et dangereux même avec ses pouvoirs de régénération rapide de louve d’ailleurs elle n’en apercevait même pas le fond, mais bon ça ça ne voulait pas dire grand-chose peut-être qu’Idril qui avait apparemment une meilleure vue qu’elle le voyait.

Emilie était encore de l’autre côté lorsqu’elle entendit la voix d’Idril comme quoi elles étaient arrivé. Bon ben elle n’allait quand même pas se dégonflé maintenant quand faut y aller faut y aller comme on dit. Puis Idril l’avait fait et ça ne semblait pas si compliqué que ça. Emilie grimpa sur le première arbre ça s’était facile avec sa force de louve elle pouvait facilement se hisser. Maintenant plus dure passé d’arbre en arbre. Lorsqu’Emilie passa du premier arbre au second elle était un peu stressée, mais très vite le stress laissa place à un autre sentiment le plaisir de sentir l’adrénaline dans son corps et elle prit du plaisir à passer d’arbre en arbre si bien qu’elle en oublia le fossé et lorsqu’elle fût arrivé de l’autre coté la traversé lui sembla soudain beaucoup trop courte.

Peut-être qu’elle avait muselé la louve en elle trop longtemps au point d’oublier ce que ça faisait une bonne dose d’adrénaline. Sur le continent interdit aussi horrible que ça ait pu être elle ressentait souvent ce sentiment d’adrénaline et de liberté même s’il n’était qu’une illusion vu qu’elle était une esclave. Elle se rendait soudain compte que l’adrénaline ça lui manquait. Cela dit quelque chose lui disait qu’avec Idril comme amie elle allait avoir droit à des doses régulières d’adrénaline.    

« Waw s’était plutôt cool tu fais ça souvent jouer les trapézistes à travers les arbres ? »

Bon et bien voilà il semblerait qu’elles soient au terrain d’entrainement décidé par Idril. C’est sûr que c’était plus pratique qu’un appartement et avec le fossé elles ne risquaient pas trop d’être déranger sauf s’il y avait d’autre elfes qui connaissait cet endroit ou un autre chemin pour y accédé plus facile d’accès, mais sinon elles étaient tranquilles. A vrai dire Emilie n’entendait même pas d’animaux, mais peut-être qu’il y en avait plus loin en dehors de son champ d’écoute ou alors il n’y avait que des animaux de jour qui du coup ben était rentré chez eux c’était aussi possible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   

Revenir en haut Aller en bas
 
Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: