AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion
« ALLEZ RP BANDE DE PIGNOUFS »
- Kokko
Bienvenue, Antonia Paetina. Amuse-toi bien parmi nous !
Vous avez très envie d'un nouveau personnage, mais vous séchez sur sa présentation ?
Et si vous alliez voir du côté des personnages prédéfinis ?
N'oubliez pas de voter pour le forum toutes les deux heures :)
N'hésitez pas à poster dans les carnets de bord des autres si vous manquez de liens !

Partagez | 
 

 Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Charlie Shaw


avatar

Age du personnage : 24 ans

Couleur de magie : Orange virant vers le rouge (couleur des flammes)
Niveau de magie :
  • Normal
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Mannequin
Résidence : Un luxueux loft dans les beaux quartiers de Tingapour.


MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Sam 2 Jan 2016 - 16:02

Emilie avait été impressionnée par le jeu d'obstacles, et demanda à Idril si elle faisait ça souvent. Elle lui répondit que oui, et que cela l'entraînait et lui faisait du bien de faire ces échauffements avant le vrai entraînement. La demi elfe avait vu son amie atterrir et elle semblait avoir trouvé court le parcours..

" Bon, on commence par quoi? "

Elle se retourna et aperçut une cabane en bois, elle y entra. La pièce était peu meublée. Une chaise, une grande cheminée, une table rectangulaire en bois, et.. Des armes! Un arc avec des flèches et un carquois, des poignards.. Idril appela son amie instinctivement, elle se disait "il faut qu'elle voie ça!"

C'était très étonnant de trouver des armes en plein milieu d'une forêt et juste à côté de l'endroit ou l'elfe s'entraînait.. On l'espionnait peut-être? C'était une question auquel il n'y avait pas de réponse, alors elle laissa la brune examiner plus attentivement tout ce cirque, elle en saurait sûrement plus qu'elle, enfin peut-être.


Kind or bad
I read somewhere how important it is in life not necessarily to be strong but to feel strong. [Into the Wild]

(code by 4x4, sur Bazzart)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Émilie


avatar

Age du personnage : 18

Niveau de magie :
  • Normal
Niveau de combat :
  • Normal


Résidence : Un appartement à Omois
Dans le sac : t'aimerais bien le savoir hein et ben tu sauras pas :p

Affinités : Ma soeur: L'ilne
Ma cousine: Lisa Grey

Profil du rôliste
Surnom:
Age du membre: 24
Vos autres comptes: /


MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Sam 2 Jan 2016 - 19:02

Cela ne surpris qu’assez peu Emilie qu’Idril fasse ça souvent. Elle imaginait assez bien les elfes jouer ce qu’elle avait appelé les trapézistes à travers les arbres ça correspondait parfaitement à l’idée qu’elle se faisait d’eux.

Emilie vit Idril rentré dans une cabane qu’à vrai dire elle n’avait même pas remarquée jusque-là. Elle allait sûrement détester s’entrainé en pleine nuit elle n’y voyait pas assez bien s’était extrêmement désagréable. Emilie se rendit à l’intérieur quand Idril l’appela. Bon s’était beaucoup trop spartiate à son gout elle qui était habitué au faste et au luxe s’était quasiment l’antithèse de chez elle, mais exactement le genre d’intérieur qu’elle s’attendait à trouver dans une cabane perdue au milieu des bois. A part peut-être les armes il y avait beaucoup d’arme il était assez étonnant de voir un tel arsenal dans une cabane s’était pas vraiment le genre de chose qu’on laisse trainé derrière soi du moins pas en tel quantité. Au début Emilie avait cru que la cabane et son contenu appartenait à Idril, mais ça n’avait pas l’air d’être le cas. Et si ce n’était pas le cas alors l’entrainement risquait de se changer en un réel combat parce qu’il était assez peu probable que ses armes appartienne à une gentille personne qui les avait juste laissé la afin de les récupéré. Emilie pencherait plutôt pour une sorte de braconnier ou des meurtriers peut-être. Que ce soit l’un ou l’autre ils seront sans doute assez mécontent de les trouvé auprès de leur réserve d’arme. Peut-être valait-il mieux partir et se trouvé un autre endroit, mais les elfes n’étaient pas réellement réputé pour fuir surtout si Idril s’entrainait souvent dans cet endroit.

Le temps qu’Emilie se décide à même lui soumettre l’idée il était déjà trop tard Emilie entendait des pas. Elle ne savait pas vraiment combien ils étaient peut-être n’y avait-il qu’une personne ou peut-être un groupe, mais dans ce cas s’était un groupe discipliné parce qu’ils marchaient du même pas. Emilie prévint Idril que quelqu’un arrivait puis elle se changeât en louve pour se fondre dans la nuit. Et elle resta tapie dans l’ombre attendant la rencontre qui allait se produire. Avec un peu de chance ils se focaliseraient sur Idril et ne la remarquerait pas ce qui lui donnerait au moins l’effet de surprise si jamais cette rencontre devait mal tourner et il y avait quasiment toute les chances que cela arrive.

Emilie s’était transformé sans même y pensé, mais s’était la première fois depuis le continent interdit qu’elle se transformait devant quelqu’un et s’était déjà la seconde fois aujourd’hui qu’elle se transformait décidément ce qu’on racontait semblait vrai on ne s’ennuie jamais avec une elfe. Emilie se forçait à garder les yeux fermé pour ne pas que ses yeux trahisse sa position en brillant dans la nuit, mais elle détestait cette idée de ne rien voir même si les yeux ouvert en pleine nuit elle ne voyait de toute façon pas grand-chose non plus là au moins elle pouvait se concentré sur ses autres sens. Instinctivement elle se raidit en les sentant approcher prête à leur bondir dessus au moindre signe d’agressivité et à les réduire en charpies. Décidément il fallait vraiment qu’elle arrête de laissé parler ses instincts ils étaient beaucoup trop sanglant et salissant après elle allait avoir du sang plein son pelage s’était absolument dégoutant et répugnant une fille aussi parfaite qu’elle ne pouvait pas se trouvé couverte de sang même si s’était sous forme de louve puis qu’est-ce que ça allait donner quand elle se rechangerait une fille couverte de sang s’était pas du tout classe ni glamour même s’il valait sans doute mieux être couverte du sang des autres que de les laissé faire couler votre propre sang
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Shaw


avatar

Age du personnage : 24 ans

Couleur de magie : Orange virant vers le rouge (couleur des flammes)
Niveau de magie :
  • Normal
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Mannequin
Résidence : Un luxueux loft dans les beaux quartiers de Tingapour.


MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Sam 2 Jan 2016 - 19:41

Emilie n'avait pas l'air plus avancée qu'elle, elle ne savait pas non plus d'où venaient et à qui appartenaient ses armes. C'était assez embêtant puisqu'Idril n'avait jamais pénétré cette cabane en bois auparavant, si ça se trouve l'habitant de cette habitat était là depuis longtemps.. Surtout qu'avec toutes ses armes, elle n'avait pas la moindre envie de se prendre une flèche ou un poignard en plein entraînement, même si elle l'entendrait sûrement arriver, cette idée ne lui plaisait pas du tout.. Soudain, les deux filles entendirent des pas, ils étaient lointain mais semblaient se rapprocher, et elles ne savaient pas s'il y avait une ou plusieurs personnes.. Idril ferma les yeux et se concentra. Deux personnes tout au plus. Sûrement le propriétaire de cette cabane. Quand la demi-elfe rouvrit les yeux, son amie s'était déjà transformée en louve et avait fermé les yeux pour ne pas qu'on la remarque si la situation dégénérait comme ça, il y aurait un effet de surprise et elle pourrait attaquer pour défendre l'elfe. Les pas étaient très proches maintenant, et sans bruit Idril laissa la porte entrouverte et se plaça derrière, afin de ne pas se faire voir tout de suite.

D'un coup les pas s'arrêtèrent, et la grande blonde vit une ombre sous la porte. Ainsi, la personne était juste devant.. La demi-elfe saisit son arc et ses flèches, au-cas où l'intrus se décidait à attaquer. Elle remarqua une lumière qui lui piqua d'abord les yeux, sûrement une lampe torche. Donc ce n'était pas un elfe, c'était peut-être un sortcelier humain. Bonne nouvelle, c'était déjà plus facile à combattre et il ne devait pas s'attendre à ce que deux jeunes femmes soient là, dans sa cabane en bois. L'ombre avait l'air d'hésiter à entrer, mais au bout de quelques secondes, celle ci poussa la porte.. Idril tendit son arc. La personne était là, visiblement c'était un homme. Un sortcelier. Humain. Ouf. Elle pointa son arc sur la nuque du garçon, qui ne l'avait pas encore senti. Elle se contenta de dire calmement d'une voix glaciale:

" Maintenant, retournes toi calmement et tout ira bien pour toi, mon joli.

Le garçon avait sursauté dès la première syllabe. Idril l'examina un peu, pour voir à qui elle avait affaire. Apparemment, il était plutôt grand, un bon mètre quatre-vingt et musclé. Les choses allaient se corser dans le trois quart des cas, pensait la demi-elfe. La blonde baissa sans bruit son arc puis l'homme se retourna doucement, et saisit tout doucement quelque chose dans sa poche. Il pensait sûrement qu'Idril était une simple humaine et qu'elle n'avait pas observé son geste, mais elle avait même entendu un tintement, c'était quelque chose de pointu.. Comme un couteau peut-être.. Il concentra toute sa force dans le coup apparemment, parce qu'il sortait son poignard et voulut le mettre en plein dans le ventre de l'elfe, mais pour elle ça allait au ralenti, elle avait anticipé et donc elle avait saisi la main du garçon, l'avait retourné il était donc de dos et avait placé l'arme sous sa gorge. Elle pressa un peu et un liquide chaud coula sur son doigt. Du sang. Elle poussa fort le jeune homme, et le regarda d'un air glacial avec ses yeux de cristal. Le combat avait commencé, c'est ce que ce regard signifiait. Heureusement, il n'avait même pas remarqué la présence d'Emilie et en cas de difficulté, cela serait utile même si Idril doutait qu'elle ait besoin d'aide pour neutraliser le garçon.


Kind or bad
I read somewhere how important it is in life not necessarily to be strong but to feel strong. [Into the Wild]

(code by 4x4, sur Bazzart)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Émilie


avatar

Age du personnage : 18

Niveau de magie :
  • Normal
Niveau de combat :
  • Normal


Résidence : Un appartement à Omois
Dans le sac : t'aimerais bien le savoir hein et ben tu sauras pas :p

Affinités : Ma soeur: L'ilne
Ma cousine: Lisa Grey

Profil du rôliste
Surnom:
Age du membre: 24
Vos autres comptes: /


MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Dim 3 Jan 2016 - 0:11

Emilie avait gardé les yeux fermé jusqu’à ce qu’une lumière pénètre dans la cabane mais ce rayon lumineux ne sembla pas s’arrêter sur elle, et très vite Idril pris les devants et le contrôle de la situation et ce pauvre homme se retrouva rapidement trop accaparé par l’elfe pour faire attention à des yeux tapi dans la nuit. C’est pourquoi Emilie se permit de les ouvrir et lorsqu’elle les ouvrit elle vit l’homme avec une flèche près de sa nuque. Pendant une seconde Emilie espéra que la situation se règle pacifiquement, mais cet idiot avait une arme dans sa poche et tenta de s’en servir contre Idril. Au moins il y mit toute sa force comme s’il savait qu’il n’aurait pas droit à un second coup s’était sans doute la chose la plus intelligente à faire même si cela ne changeât rien. Bien qu’Emilie s’était préparé à lui bondir dessus pour aider Idril elle n’eut pas besoin de le faire car la jeune femme avait anticipé l’attaque et semblait l’avoir esquivé facilement et s’était lui qui s’était retrouvé avec la lame sous la gorge presque immédiatement Emilie sentit l’odeur du sang et cela ne fit qu’attisé encore plus ses instincts, mais elle s’efforça de les calmer pour ne pas lui sauté dessus.

Emilie hésitait sur la marche à suivre il était évidant qu’Idril n’aurait aucun besoin d’elle pour maitriser ce jeune homme, alors devait elle continué à rester cachée juste au cas où. Ou bien se dévoiler juste pour représenter une force de dissuasion supplémentaire à tout autre tentative désespéré et stupide d’attaque. Pendant une seconde elle pensa à se faire passer pour le loup d’Idril un simple loup que l’elfe aurait pût dresser comme sa elle aurait toujours la surprise que représentait son statut de loup garou. Elle avait auparavant pensé à se faire passer pour son familier, mais ses yeux n’étaient pas doré et puis les familiers avaient une intelligence que les simples loups n’avaient pas sa enlevait un peu de l’avantage qu’elle pouvait avoir. Elle se préparait donc à s’avancé hors de l’ombre pour jouer son rôle de simple louve lorsqu’elle remarqua une ombre derrière Idril ainsi qu’un éclat doré. Ce n’était pas un humain sa ressemblait à une forme plus animal une sorte de renard peut-être, mais vu l’éclat doré sa pourrait bien être le familier de cet homme. Mieux valait qu’elle l’arrête avant qu’il ne les attaque ou qu’il n’aille chercher du secours. Emilie sortit donc de l’ombre d’un bond pour foncer vers la sortie et ne pût s’empêché d’apprécié le petit cri que cet homme poussa en voyant ainsi un loup sortir d’un coin d’ombre de sa cabane elle prit le temps de se frotté doucement contre Idril pour laisser croire à cet homme qu’elle n’était qu’une louve dressé avec de la chance il convaincrait son compagnon d’âme et la chasse n’en serait que plus facile puis elle s’élançât à la poursuite du renard. Il était discret et se déplaçait quasiment sans bruit, mais ce n’était pas aux bruits ni même aux traces qu’il pouvait laisser qu’Emilie le traçait s’était à l’odeur maintenant qu’elle avait saisi son odeur devant la porte elle pouvait le traqué dans toute la forêt. Elle se mit donc en chasse le renard était rapide et agile mais Emilie l’était aussi et lui perdait son temps à créer de fausse piste en prenant des détours qui aurait peut-être pût tromper un vrai loup suivant ses instincts, mais qui ne trompait pas Emilie. Elle gagnait donc petit à petit du terrain, mais c’est lorsqu’elle entendit un bruit d’eau qu’elle sût comment mettre fin à cette traque. Elle fonça vers l’eau car à sa place s’est la qu’elle aurait été afin d’effacer son odeur puis elle attendit cacher derrière un arbre qu’il arrive lui aussi à cette source d’eau après sans doute un autre de ses détours et elle n’eut pas à attendre longtemps pour le voir arrivé. Il était si sur qu’elle était loin derrière qu’il ne prit aucun précaution en fonçant vers l’eau et il ne compris son erreur que lorsqu’elle lui bondit dessus le bloquant d’une patte pour l’observer. Il avait bien les yeux doré d’un familier. Emilie le prit dans sa gueule le bloquant entre ses crocs sans serré trop fort car elle ne voulait pas le blessé, mais suffisamment pour qu’il ne s’échappe pas puis elle revint à la cabane tranquillement et se coucha tranquillement près d’Idril le familier entre les crocs sans bouger le regard fixé sur cet homme comme une louve qui aurait été bien dressé. Le combat était terminer il n’avait aucune chance contre Idril et en plus Emilie détenait son familier qu’elle pourrait tuer rien qu’en pressant un peu plus sa mâchoire. Il avait perdu Emilie espérait juste qu’il s’en rende compte et ne fasse rien de stupide parce qu’elle n’avait réellement aucune envie de tuer ce pauvre petit renard ni de lui faire du mal d’ailleurs. Elle aimait bien se renard il lui avait offert une traque agréable bien que cela fasse longtemps qu’elle n’avait plus chassé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Shaw


avatar

Age du personnage : 24 ans

Couleur de magie : Orange virant vers le rouge (couleur des flammes)
Niveau de magie :
  • Normal
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Mannequin
Résidence : Un luxueux loft dans les beaux quartiers de Tingapour.


MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Dim 3 Jan 2016 - 16:34

Ok donc là, Emilie avait fait fort. Elle venait de se faire passer pour un simple loup, qu'Idril aurait dressé, c'était très malin. Ensuite son amie sortit de la cabane et partit poursuivre un renard, que l'elfe n'avait même pas remarqué. Ce devait être le familier du garçon. La jeune fille enleva un peu de pression du poignard sur la gorge du jeune homme, et l'enleva doucement pour s'assurer qu'il ne tenterait rien de complètement idiot.

La bonne nouvelle, c'était qu'il n'avait ni tenté de s'enfuir ni de résister même si la demi elfe sentait qu'il pouvait la frapper n'importe quand et partir. Elle l'en empêcherait bien sûr.. c'était une elfe et pas une elfe de pacotille, enfin c'est ce qu'elle pensait. Elle savait se battre et avait un minimum de réflexes, donc si il voulait s'échapper elle lui barrerait la route, tout simplement. Elle soupira, et quelques minutes plus tard son amie revint avec un renard dans la gueule. Elle se fit très bien passer pour un animal dressé par l'elfe puisqu'elle se frotta contre elle. Idril qui trouvait ce jeu très intéressant, se mit à genoux et carressa du dos de la main la louve. Elle lui lança un regard amusé et sourit de toutes ses dents. Elle se relevait et regarda le garçon, qui n'avait pas bougé. Mis à part qu'il avait profité de l'inattention de l'elfe pour saisir une arbalète qui se trouvait juste à sa portée. Cette armée était pointée vers Idril. Soudain il comprit quelque chose, l'elfe le vit dans ses yeux. Il dirigea alors son arme vers Emilie. C'est à ce moment que le coeur de la grande blonde se mit à battre plus vite.. Elle regarda son amie et lui fit comprendre de ne pas bouger, et de ne rien faire. Tout doucement et sans que le garçon la voie, elle fouilla quelque chose dans sa poche. Elle ne savait pas quoi, mais quelque chose pour cogner cet homme. Elle tomba sur quelque chose de rond et gros, comme un caillou. Dans une vitesse phénoménale elle se mit devant la louve pour la protéger, et lança de toutes ses forces le caillou, rien que pour décaler l'arbalète, au cas-ou il tirerait. Léger problème. Il tira. La flèche se dirigea dans une direction qu'Idril ne pouvait dire. Elle se dit d'abord "ouf".. Elle avait la main tranquillement posée sur sa hanche, mais d'un coup elle sentit quelque chose qui coulait sur ses longs doigts fin.. Elle baissa la tête et vit la flèche plantée au dessus de sa main, juste dans l'abdomen. Elle relevait la tête, regardait le garçon et Emilie. Elle s'écroula par terre..

" Je crois.. qu..'il y a un léger contre-temps.."chuchota-t-elle.

Elle essayait de tirer la flèche et de l'enlever mais elle était déjà affaiblie, il lui fallait un Reparus. Elle lança un regard noir au garçon pour lui dire de la soigner, enfin elle essayait de le regarder tant bien que mal. Elle transpirait et se sentait assez faible.. Elle enleva sa ceinture et fit un garrot, ensuite elle essayait de parler.

" Bon, quelqu'un pourrait.. aïe.. me sortir cette flèche? toi.. par exemple.." dit-elle en désignant le garçon d'un signe de tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Émilie


avatar

Age du personnage : 18

Niveau de magie :
  • Normal
Niveau de combat :
  • Normal


Résidence : Un appartement à Omois
Dans le sac : t'aimerais bien le savoir hein et ben tu sauras pas :p

Affinités : Ma soeur: L'ilne
Ma cousine: Lisa Grey

Profil du rôliste
Surnom:
Age du membre: 24
Vos autres comptes: /


MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Dim 3 Jan 2016 - 23:24

Emilie se laissât caresser même si elle était assez peu habitué à ce qu’on la caresse sous forme de louve et par assez peu elle entendait que personne en fait ne l’avais jamais caresser les gens pensait plutôt à s’enfuir ou alors à la tuer plutôt qu’à la caresser. Honnêtement Emilie préférait largement qu’ils s’enfui plutôt que de l’attaqué, mais ce n’était pas elle qui décidait. Mais tout à sa comédie d’animal domestique est également parce qu’elle ne pensait pas cet homme assez stupide pour tenter quelque chose alors qu’elle avait son familier dans la gueule Emilie ne surveillât pas cet homme se fût une grave erreur parce que cet idiot en avait profité pour prendre une arbalète qu’il pointa d’abord sur Idril puis sur Emilie au final Emilie trouvait se choix plutôt logique vu qu’elle tenait son familier si il la tuait assez rapidement elle n’aurait peut-être pas le temps de tuer son familier.

Ce qu’elle comprit moins se fût la réaction d’Idril  qui semblait vouloir qu’elle ne bouge pas Idril voulait sans doute la protégé, mais Emilie ne risquait pas grand-chose le carreau n’avait pas l’air en argent au pire elle allait souffrir ce qui était assez désagréable, mais elle s’en sortirait tandis qu’Idril si il visait bien c’était moins sur cependant comme Idril semblait avoir un plan Emilie ne bougeât pas. Emilie entendit le carreau partir et presque immédiatement elle sentit l’odeur du sang, mais ce n’était pas celui du garçon cette fois elle l’avait senti tout à l’heure et l’odeur était très différente. Ce n’était pas non plus l’odeur de son propre sang elle le reconnaitrait il ne restait donc plus qu’un choix possible Idril.

Emilie était furieuse qu’il ait ainsi tiré sur idril à tel point qu’elle faillit bien tuer le familier d’un coup de dent elle ne se ressaisit qu’à la dernière seconde en entendant le renard émettre des plaintes. Ce n’était pas le moment pour elle de cédé à ses instincts bien au contraire elle devait réfléchir et vite, mais les plans de bataille ce n’était pas réellement son fort. Cependant elle avait suffisamment blessé le renard pour qu’il ne puisse pas s’enfuir elle pouvait donc le lâché. Il ne lui restait que cet homme qui n’avait pas réellement l’air très disposé à appliquer un reparus à Idril, mais à vrai dire il n’avait pas l’air disposé à faire quoi que ce soit il semblait sous le choc peut-être que si il l’avait choisi elle comme cible s’est parce qu’il pouvait supporter de tiré sur un animal et peut-être de le tuer, mais pas sur un être humain. Hélas pour lui Emilie n’allait pas l’aider à se remettre de son choc bien au contraire elle allait en rajouter une couche parce que si lui n’appliquait pas se reparus elle le ferait elle n’allait quand même pas continuer son rôle de louve domestique alors que son amie était en train de mourir à côté d’elle. C’est la raison pour laquelle l’homme se retrouva en une fraction de seconde devant une femme au lieu d’une louve. Femme qui d’ailleurs prit la première arme qui lui passât sous la main pour l’assommer avant qu’il ne se décide à lui tiré dessus. Et une fois assommé elle se tourna vers Idril. Elle resserra le garrot et sortit la flèche d’un coup sec avant de se mettre à incanté un reparus elle espérait juste que sa magie serait suffisamment puissante pour soigner son amie parce qu’elle ne l’utilisait pas souvent et la blessure avait l’air sérieuse d’ailleurs pour être sur elle incanta encore et encore des reparus les mains au-dessus de la plaie essayant de se servir de la colère qu’elle pouvait ressentir envers cet homme qui avait tiré sur Idril pour alimenter et amplifier sa magie bien qu’elle ne soit pas sûr que cela fonctionne réellement. En réalité elle en savait peu sur la magie elle ne la pratiquait pas sur le continent interdit.

Au bout d’un moment la blessure d’Idril semblait s’être refermer du moins en surface Emilie espérait qu’elle avait aussi réussi à réparer les dégâts interne causé par la flèche, mais elle n’était pas shaman loin de là. D’ailleurs si Idril se réveillait elle lui conseillerait d’aller voir un professionnel pour être sûr que tout allait bien. Elle l’emmènerait bien elle-même tout de suite, mais elle n’était pas sûr de pouvoir refaire le chemin en portant Idril ni même de savoir retrouvé son chemin dans la nuit d’ailleurs. Et puis peut-être qu’en la déplaçant elle aggraverait ses blessures Quand à aller chercher du secours Emilie ne voulait pas laissé Idril seul avec cet homme et hélas dans ses contacts de boule de cristal elle n’avait pas de shaman guérisseur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Shaw


avatar

Age du personnage : 24 ans

Couleur de magie : Orange virant vers le rouge (couleur des flammes)
Niveau de magie :
  • Normal
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Mannequin
Résidence : Un luxueux loft dans les beaux quartiers de Tingapour.


MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Lun 4 Jan 2016 - 21:33

La flèche n'avait pas fait mal immédiatement lorsqu'elle s'était plantée dans l'abdomen de la jolie demi-elfe.. Mais ensuite elle s'était effondrée sur le sol et ne se rendait plus compte de ce qu'elle disait. Elle avait du perdre connaissance, car lorsqu'elle se réveilla elle ne sentait presque plus la douleur et elle y jeta un oeil. La plaie s'était refermée! Emilie se tenait à côté d'elle, elle l'avait probablement soignée. Idril examinait la cabane pour voir toute trace du sale enfoiré qui lui avait tiré dessus. Assommé par terre. Tant mieux il ne devait être d'une grande intelligence pour tirer sur une elfe, qui de plus s'énervait très facilement.

Tant bien que mal, Idril essayait de se lever. Donc elle reculait jusqu'à avoir le dos contre le mur, qui était étrangement très froid. Elle se cognait même la tête contre le bois, et elle entendit comme un écho avec son ouïe "supersonique".. Elle se tenait au mur pour s'aider à se relever. Elle s'étira pour faire partir la douleur et ensuite elle regarda son amie et la remercia sincèrement. Ensuite elle se retourna vers le mur qu'elle trouvait de plus en plus étrange. Elle toqua dessus et ça sonnait creux comme si une pièce était dissimulée derrière ce mur.

Elle se rapprochait du bois jusqu'à le frôler du bout du nez, elle essayait d'écouter, de sentir.. Tous ses sens étaient en éveil. Elle se retourna et regardait son amie, qui n'avait pas encore saisit. Alors tout simplement Idril le lui fit comprendre en donnant un coup de poing dans le mur. Les planches de bois se cassèrent, elle se rendit vite compte que le trou avait une forme de porte. Contente d'elle, elle n'hésitait pas à entrer et analysait des yeux la salle qui se trouvait devant elle. Des armes. Encore et encore des armes. Cette fois ci, il y en avait beaucoup plus. Il y avait même des pistolets importés de la Terre.. Pourtant Idril pensait que c'était illégal.. Elle grimaça en se tenant l'abdomen, apparemment la blessure n'était pas complètement refermée ou du moins soignée. L'elfe continuait de regarder toutes les armes, il y avait de tout.. Arcs, arbalètes, poignards en argent, pistolets.. Le garçon était-il un contrebandier, un voleur.. ? Idril ressortit de la pièce impassible et incanta pour remettre le bois en place. Elle regarda Emilie.

" Je sais pas qui c'est.. aïe. mais en tout cas c'est bourré d'armes ici. donc je propose qu'avant qu'on rentre et d'ailleurs j'irai bien voir un chaman guérisseur moi, qu'on attende que cet enfoiré ce réveille et on le torture pour le faire parler. bon.. c'est pas vraiment raisonnable mais me tirer dessus comme il l'a fait ça m'a donné une envie de torturer.. euh, désolée je m'emporte facilement.. dit la grande blonde en essayant de sourire.


Kind or bad
I read somewhere how important it is in life not necessarily to be strong but to feel strong. [Into the Wild]

(code by 4x4, sur Bazzart)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Émilie


avatar

Age du personnage : 18

Niveau de magie :
  • Normal
Niveau de combat :
  • Normal


Résidence : Un appartement à Omois
Dans le sac : t'aimerais bien le savoir hein et ben tu sauras pas :p

Affinités : Ma soeur: L'ilne
Ma cousine: Lisa Grey

Profil du rôliste
Surnom:
Age du membre: 24
Vos autres comptes: /


MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Lun 4 Jan 2016 - 22:54

Emilie était plutôt ravie de voir Idril se réveiller parce qu’elle était très loin d’être sûr de son reparus. En voyant que son amie avait du mal à se relever Emilie l’aurait volontiers aidé, mais elle n’était pas sûr que son côté elfe apprécie beaucoup qu’on l’aide question de fierté sans doute alors elle la laissa tranquillement se débrouillée. Emilie trouvait le comportement d’idril assez étrange elle semblait bizarrement s’intéressé à ce qui ne semblait être qu’un simple mur est-ce qu’elle s’était cogné la tête trop fort ? Allait-elle perdre la tête ?

Mais Emilie fût assez rapidement rassuré quand Idril lui montra qu’il y avait une pièce derrière d’une manière peut subtil d’ailleurs en défonçant littéralement la dite porte de la pièce, mais cela amusa Emilie ça faisait très elfe comme façon de faire. Apparemment la pièce était remplie d’arme et Emilie n’avait aucun besoin de rentré à l’intérieur pour savoir que certaine des dites armes était en argent elle pouvait le sentir de là où elle était et elle n’appréciait que moyennement l’idée de resté plus longtemps à proximité d’arme pouvant la tuer. Emilie répondit à Idril en souriant

« Si sa peut te rassuré le voir te tiré dessus m’a donné des envie de meurtres et il serait probablement mort si je n’avais pas eu plus important à faire pour perdre mon temps à le tuer donc tu es légèrement plus raisonnable que moi. Et oui tu ferais mieux de consulter un shaman guérisseur ta blessure était sérieuse et je crains de ne pas être très douée pour la magie encore une des nombreuses choses que je n’entraine pas assez. »  

Emilie espérait qu’il se réveillerait vite parce qu’elle allait devenir folle à tourner comme une louve en cage dans cette cabane en plus elle était en train de devenir paranoïaque toutes les deux secondes elle avait l’impression d’entendre des pas et sans arrêt elle se tournait vers cette porte derrière laquelle il y avait des armes en argent comme si quelqu’un allait soudain surgir par là une arme à la main pour tenter de la tuer ou comme si les armes elle-même allait prendre vie pour l’attaqué.

Elle entreprit d’examiner les armes qui était dans cette pièce ce n’était pas réellement que ça l’intéressait comme elle l’avait déjà dit elle se fichait des armes ses crocs et ses griffes lui suffisait amplement, mais ça avait le mérite de lui occuper l’esprit puis comme sa elle les éloignait aussi de cet homme pour qu’un accident comme tout à l’heure n’arrive plus. Il n’y avait pas d’arme en argent dans cette pièce et il était peu probable qu’il arrive jusqu’à la porte ou elles étaient ce qui rassura un peu Emilie. Soudain elle entendit un bruit l’homme était en train de se réveiller enfin. Emilie s’approcha de lui en lui offrant son plus beau sourire même si elle bouillonnait de l’intérieur

« Ah et bien voilà tu te réveils enfin je te conseil de parler et de nous dire tout de suite ce que tu es et ce que tu fais avec toutes ses armes parce que mon amie à assez peu apprécié que tu lui tire dessus et elle a très envie de te faire du mal si tu parles assez vite peut-être que j’essayerais de la raisonné, mais si tu tardes trop et bien je crois que j’irais faire un petit tour dans la forêt et que je te laisserait seul avec elle que vous fassiez mieux connaissance »

Emilie s’amusait beaucoup à jouer les gentilles âmes charitable qui voulait soit disant le protéger alors qu’elle avait quasiment autant envie qu’Idril de le voir souffrir voir mourir, mais jouer la comédie elle avait l’habitude sa vie entière n’était quasiment qu’une comédie depuis qu’elle avait quitté le continent interdit elle était donc devenue une assez bonne comédienne et surtout une assez crédible puis qui penserait qu’une femme qui avait l’air si douce et si fragile puisse en réalité être si forte et manipulatrice sans doute pas cet homme qui n’avait pas l’air très intelligent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Shaw


avatar

Age du personnage : 24 ans

Couleur de magie : Orange virant vers le rouge (couleur des flammes)
Niveau de magie :
  • Normal
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Mannequin
Résidence : Un luxueux loft dans les beaux quartiers de Tingapour.


MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Ven 8 Jan 2016 - 20:28

Elles n'allaient pas tout de suite à la ville pour consulter un chaman guérisseur. Il fallait d'abord attendre que le garçon se réveille et qu'il leur donne une explication, sur tout. Sur ce que faisait une pièce cachée et bourrée d'armes, sur le fait qu'il ai tiré sur une elfe sans aucune raison valable, sur le fait qu'il espionnait sûrement Idril depuis quelque temps. Il y avait trop de questions qui se bousculaient dans la tête de la demi-elfe, qui commençait à s'énerver et à angoisser, par rapport à sa blessure et à l'attente du réveil du jeune homme. Par ce qu'elle avait encore mal et qu'elle était obligée d'attendre le réveil de son agresseur pour pouvoir bouger de cette foutue cabane.

Alors que le garçon bougeait enfin et ouvrait les yeux, Emilie lui posait déjà des questions. Il regarda les deux filles, passant de l'une à l'autre, et il essayait de se souvenir de ce qu'il s'était passé. A en voir son visage une minute plus tard, il venait de s'en rappeler. Il écarquillait les yeux en regardant Idril. Mais il n'ouvrait pas la bouche, apparemment il ne voulait pas parler, c'était clair pour l'elfe. Peut-être qu'il était sous le choc, mais la blonde avait un gros doute là dessus. Elle savait encore reconnaître les émotions des gens, et là c'était comme une peur ou une crainte de se faire tuer, ou de parler.. Emile allait-elle s'énerver?


Kind or bad
I read somewhere how important it is in life not necessarily to be strong but to feel strong. [Into the Wild]

(code by 4x4, sur Bazzart)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Émilie


avatar

Age du personnage : 18

Niveau de magie :
  • Normal
Niveau de combat :
  • Normal


Résidence : Un appartement à Omois
Dans le sac : t'aimerais bien le savoir hein et ben tu sauras pas :p

Affinités : Ma soeur: L'ilne
Ma cousine: Lisa Grey

Profil du rôliste
Surnom:
Age du membre: 24
Vos autres comptes: /


MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Sam 9 Jan 2016 - 0:42

Au début Emilie pensait qu’elle l’avait trop poussé qu’il était sous le choc et que c’était pour ça qu’il ne parlait pas elle s’apprêtait même à se montré encore plus gentille à jouer les filles sensibles et fragiles qui ne lui voulait aucun mal, mais son instinct lui dictait de ne pas se conduire comme ça et puis elle lui en voulait d’avoir tiré sur Idril elle était bonne comédienne, mais le serait-elle assez pour jouer les gentilles filles quand elle lui en voulait autant. A la place Emilie recula et prit le temps de l’observer et de faire le vide dans sa tête. C’est lorsque ses yeux rencontrèrent les siens qu’elle comprit. Il avait peur elle connaissait bien la peur elle l’avait ressenti des années, mais c’est aussi à ce moment qu’elle sût qu’il ne parlerait pas il préfèrerait mourir que de parler du moins elle c’est ce qu’elle aurait fait elle serait morte plutôt que de trahir cette dragonne parce que le sort qu’elle lui aurait réservé pour sa trahison aurait été pire que la mort.

Emilie ne voyait donc qu’un seul choix si elle voulait qu’il parle elle devait le convaincre qu’elle était pire que ce qu’il craignait même si cette idée ne lui plaisait pas. Elle avait été trop longtemps la victime les blessures était trop ancrée en elle que pour qu’elle prenne du plaisir à être le bourreau, mais elle le ferait par nécessité pour qu’Idril puisse rapidement quitter cette cabane et aller se faire soigner. Elle ferma les yeux une seconde le temps de se préparer à ce qu’elle allait devoir faire et lorsqu’elle les rouvrit il n’y avait plus de trace dedans de la moindre gentillesse ni de la moindre compassion. Elle se rapprocha de lui au point d’être quasiment collé à lui.

« Tu parleras de gré ou de force je ne sais pas qui ou ce que tu crains, mais ce n’est pas ici. Moi si et c’est pire pour toi. Ce que tu crains te tuera peut-être, mais moi je te ferais regretter d’être encore en vie. Alors qu’est-ce que tu fais avec ces armes ? Qui es-tu ?»

Il ne dit toujours rien, mais à vrai dire bien qu’Emilie eut espéré qu’il parle après ses menaces elle s’attendait à ce que ça ne soit pas le cas et qu’elle doive passé à la torture pour le faire parler et lui montré qu’elle ne plaisantait pas. Elle partit chercher un petit poignard qu’elle chauffa par magie avant de lui appliquer sur le corps. Le cri qui sorti de sa bouche était atroce aux oreilles, mais elle continua à le torturer au fer rouge encore et encore et ensuite elle commença à le couper doucement puis de plus en plus profond en veillant à ne pas le tuer. Plus elle le torturait plus ça devenait facile plus ses instincts prenaient possession d’elle.

Jusqu’au moment où elle reprit conscience de ce qu’elle faisait il était en sang à peine conscient. Comment avait-elle put faire une chose pareil ? Quel horrible monstre était-elle devenue ? Alors elle sorti calmement comme si tout allait bien même si elle eut énormément de mal à se contrôler et à peine arriver dans les bois elle s’effondra en pleure honteuse de ce qu’elle avait fait du monstre qu’elle était. Elle ne valait pas mieux que ces monstres qui l’avaient torturé toutes ses années peut-être qu’elle ne méritait pas d’être libérée et qu’elle aurait dû rester esclave sur le continent interdit. Puis d’un coup toute cette tristesse se changea en rage sauvage et elle se mit à frapper dans un tronc d’arbre encore et encore de toutes ses forces. Tellement qu’elle termina avec les mains en sang, mais ça n’avait pas d’importance de toute façon se guérirait et il y avait une sorte de bien être malsain à souffrir après ce qu’elle avait fait elle méritait de souffrir même bien plus que ça il y avait même une partie de son esprit qui pensait qu’elle méritait de mourir.

Elle ne voulait plus rentrer dans cette cabane voir l’horreur qu’elle y avait faite alors elle resta là assise par terre dans la fraicheur de la nuit à regarder le sang sur ses mains et les blessures se refermé lentement sans plus faire attention  quoi que ce soit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Shaw


avatar

Age du personnage : 24 ans

Couleur de magie : Orange virant vers le rouge (couleur des flammes)
Niveau de magie :
  • Normal
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Mannequin
Résidence : Un luxueux loft dans les beaux quartiers de Tingapour.


MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Sam 9 Jan 2016 - 23:10

Sans s'en rendre vraiment compte, Emilie, l'amie parfaite parfaite qui n'avait pas de sang sur les mains était en train de torturer un garçon, plus elle lui faisait mal, plus elle aimait lui faire mal. C'est ce qu'on aurait dit quand on la voyait, enfoncer un peu plus profondément les poignards dans sa peau.. Il avait finit par perdre conscience, et son amie reprit son humanité. Elle sortit en trombe de la cabane et partit dans la forêt. Idril la rejoindrai plus tard. Déjà, la demi-elfe s'approchait du garçon. Elle improvisa une chaise et essaya de porter le garçon pour le poser dessus. Une fois ceci fait, elle prit le soin de fouiller dans ses poches. Elle en sortit une corde solide, qui isolait toute magie. Traduction: même avec la magie, il ne pouvait se détacher de ses cordes. Elle avait acheté ce magnifique outil dans un marché quelque part dans le royaume magnifique qu'est Selenda. Ensuite l'elfe eut quand même la politesse d'appliquer un Reparus au jeune homme. C'était quand même mieux ainsi. Il ne fallait pas que quelqu'un le retrouve en sang en plus d'être inconscient, il y aurai trop de.. problèmes.

Elle se rendit dans la pièce avec les nombreuses armes et se permettait d'en voler plusieurs. Etant Voleuse Patentée presque diplômée, cela était un jeu d'enfant de crocheter les vitrines sans laisser de traces. Une minute plus tard elle sortait de la cabane en fermant la porte et en éteignant toutes les lumières. La blonde avait été gentille et raisonnable. Elle aurait pu le tuer à la seconde, et il en avait parfaitement conscience, c'était évident. Ensuite, elle essayait de retrouver la trace de son amie dans cette forêt, qu'elle connaissait bien. Mais où pouvait-elle être? Et si elle était dans un état pitoyable? Il fallait absolument qu'elle retrouve Emilie, c'était trop risqué de partir sans elle et puis même, on ne laissait pas tomber une formidable amie comme cela. La demi-elfe regardait les traces au sol, elle apercevait le passage d'animaux, elle pourrait voir si il y avait des pas. Elle fit le tour de la cabane, et après une dizaine de minutes elle trouvait des traces de pas. C'était une bonne nouvelle. Elle marchait sans faire aucun bruit et en suivant les marques au sol, dans l'herbe fraîche. Plus elle avançait plus elle entendait des bruits. Au bout d'un bon moment de marche, elle en avait marre mais ces bruits étaient maintenant parfaitement audibles. C'était des sanglots. Et il y avait peu de probabilités pour qu'un simple humain soit en pleine forêt au beau milieu de la nuit, c'était Emilie sans aucun doute. Alors, Idril se dépêchait et se rapprochait petit à petit des pleurs. Elle arriva devant une rivière. Elle monta sur un arbre pour mieux voir, et elle aperçut son amie adossée à un tronc d'arbre. Elle se rapprochait encore un peu en traversant les arbres et en se balançant branches après branches.

Enfin, elle arriva sur l'arbre ou Emilie avait le dos posé. Elle descendit d'un coup sec et toujours très discrètement elle marcha vers son amie. Elle froissa l'herbe avec son pied pour que la jolie brune l'entende. Cette dernière était en train de pleurer, elle avait encore le sang du garçon sur les mains mais cela ne faisait rien. Idril se rapprochait d'elle jusqu'à être à côté d'elle, puis elle s'assit près de son amie. Elle lui prit les mains et la regarda dans les yeux.

« Tu n'as pas à avoir honte d'avoir fait ça. Tu ne l'as pas tué. J'ai fait ce qu'il fallait. Et je suis fière de toi. Tu as beaucoup appris cette nuit. Tout d'abord tu aurais pu perdre le contrôle quand tu chassais son familier et le croquer mais tu es restée calme. Tu aurais aussi pu perdre le contrôle et le tuer.. Tu ne l'as pas fait. C'est une leçon bien mieux qu'aucun entraînement. Tu es quelqu'un de bien, cette nuit tu as épargné deux personnes c'en est la preuve. C'est ce qui fait ta force..»

Elle détourna les yeux de son amie et écouta la forêt, c'est comme si elle parlait comme si elle était présente avec les deux amies. La soirée enfin plutôt la nuit était belle et douce. L'eau de la rivière ne se déchaînait pas dans les chutes d'eau un peu plus loin, elle était calme. Le vent était léger. Le cadre était parfait pour une sortie entre amies une nuit chargée d'émotions. Même la forêt semblait fière d'Emilie. Etant une elfe, Idril ressentait et comprenait la forêt plus que n'importe quelle autre race, même si son amie ne le comprenait pas, elle elle savait que c'était une magnifique soirée et qu'il n'y avait pas de quoi s'en vouloir.

« Ne pleures plus.. Tu ne voudrais pas gâcher ton parfait maquillage, pas vrai?dit Idril en tentant de faire une blague.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Émilie


avatar

Age du personnage : 18

Niveau de magie :
  • Normal
Niveau de combat :
  • Normal


Résidence : Un appartement à Omois
Dans le sac : t'aimerais bien le savoir hein et ben tu sauras pas :p

Affinités : Ma soeur: L'ilne
Ma cousine: Lisa Grey

Profil du rôliste
Surnom:
Age du membre: 24
Vos autres comptes: /


MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Sam 9 Jan 2016 - 23:53

Emilie n’avait pas entendu Idril approché  ce qui en soi n’avait rien d’extraordinaire déjà parce qu’Emilie ne faisait pas très attention aux bruits qui l’entourait, mais en plus parce qu’un elfe dans une forêt c’est assez indétectable. Enfin du moins jusqu’à ce qu’elle froisse l’herbe ce qui était sans doute volontaire pour qu’Emilie la remarque parce qu’elle voyait assez mal une elfe froissé de l’herbe par accidents. Elle avait sans doute bien fait de signifier sa présence surprendre Emilie n’était pas vraiment une bonne idée encore moins quand elle était autant à fleur de peau que ce soir. Il était fort probable que si Idril avait débarqué auprès d’elle sans faire le moindre bruit Emilie l’aurait attaqué d’instinct. Bon évidement elle se serait sans doute arrêter lorsqu’elle aurait reconnu son amie, mais en attendant elle aurait pût la blesser avant de la reconnaitre. D’ailleurs en parlant de blessure il ne fallait pas qu’elle oublie celle qu’elle avait mal soignée à Idril.

Emilie se laissa faire lorsqu’Idril s’assit auprès d’elle avant de lui prendre les mains. Elle avait envie de lui dire qu’elle n’aurait pas dû venir la chercher, qu’elle aurait dû obtenir les réponses à ses questions parce qu’Emilie n’avait même pas remarqué qu’il avait perdu connaissance, ou aller voir un shaman guérisseur, mais pas venir ici la consoler elle était un monstre elle ne méritait pas ça. Cependant les mots restèrent coincé dans sa gorge elle se contenta donc d’écouter les paroles d’Idril qui comme à son habitude la surpris et la déstabilisa. Les elfes avaient vraiment une façon étrange de voir les choses et très différente de celle d’Emilie.

« Je suis un monstre voilà ce que je suis. Pour le familier je suis assez d’accord et je n’ai à aucun moment eut l’intention de lui faire du mal ou de le tuer, mais pour l’homme j’ai déconné j’ai totalement perdu le contrôle. Je… Je l’ai torturé et tu veux savoir le pire c’est que même si au début j’ai détesté l’idée même de le torturer ensuite j’ai pris un immense plaisir à le torturer. Il y a une partie de moi qui meurt d’envie de recommencer même si la plus grande partie de moi est dégouter par ce que j’ai fait ce soir et que ça va sans doute me hanter des années. Et si je l’ai pas tué c’est sans doute uniquement parce que mort il n’aurait pas pu répondre à nos questions. D’ailleurs il t’a dit quelque chose ou en plus toute cette torture n’aura servi à rien. Je ne pense pas que j’ai de quoi être fière et ce que toi tu appelles ma force est peut-être aussi ma plus grande faiblesse. Ce côté louve qui me rend si forte si instinctive me rend aussi très instable, imprévisible et dangereuse ».

Bien qu’elle soit un peu en train de s’auto flageller une partie d’elle était fière d’elle d’avoir résisté à ses instincts même si elle l’avait fait un peu tard à son goût au moins elle l’avait fait sinon en effet il serait probablement mort et ce avant même probablement qu’Idril ait eu le temps de réagir.

Mais plus que tout autre ce fût la dernière phrase d’idril qui lui offrit la porte de sortie dont elle avait tant besoin pour se sortir de tout cela et revenir dans son rôle confortable et sécurisant de fille parfaite. Ce rôle derrière lequel elle cachait l’ensemble de ses blessures et de sa fragilité elle saisit donc directement ce qui n’était qu’une blague comme sis ‘était du premier degré.

« Oh mon dieu, mais tu as raison je dois avoir une mine affreuse sans compté que mes vêtements doivent être tout tachée c’est une catastrophe »

Et elle se dirigea ensuite en courant vers la rivière pour nettoyer ses mains se laver le visage. Puis elle entreprit de refaire l’ensemble de son maquillage dans le reflet de l’eau heureusement qu’elle avait son sac avec son minimum vital. Elle lança également un sort pour nettoyer ses vêtements puis elle revint vers Idril sourire aux lèvres tout en se coiffant les cheveux redevenant l’Emilie parfaite et forte qu’elle était au quotidien.        

« Alors on fait quoi maintenant ? On reprend l’interrogatoire ? Tu vas voir un shaman guérisseur ? Ou autre chose je ne sais pas moi. Bon pas les boutiques parce qu’il est un peu tard pour ça ou un peu trop tôt ça dépend comment on voit les choses »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Shaw


avatar

Age du personnage : 24 ans

Couleur de magie : Orange virant vers le rouge (couleur des flammes)
Niveau de magie :
  • Normal
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Mannequin
Résidence : Un luxueux loft dans les beaux quartiers de Tingapour.


MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Dim 10 Jan 2016 - 0:31

C'était impressionnant comme Emilie et Idril avait une façon complètement différente de voir les choses. La louve pensait qu'elle était un monstre pour avoir pris du plaisir à torturer quelqu'un mais pour l'elfe c'était quelque chose de normal.. non pas normal en fait mais cela faisait partie d'eux, c'est une partie de leurs âmes, c'est comme un instinct de survie lorsqu'on est en danger on se sent obligés de tuer la personne en face de nous avant qu'elle ne nous tue et bien là c'est exactement pareil mais il n'y a rien d'horrible à apprécier torturer quelqu'un surtout que son amie était en colère contre le garçon donc c'est normal qu'à un instant il lui ai traversé l'esprit de le tuer et Idril le comprenait très bien. C'était une part d'eux enfin elle pensait que lorsqu'ils étaient en danger c'était instinctif, pour sa part du moins. Les humains avaient peut-être plus de mal à avoir cet instinct de survie étant moins agressif et ayant plus de difficulté à se mettre en colère mais Idril parlait des êtres surnaturels comme les elfes les vampyrs ou encore les loups-garous. Pour la plupart en tout cas ils avaient cet instinct de survie même si quelques uns d'entre eux avaient peur de tuer quelqu'un lorsqu'ils étaient en face à face avec une personne. Idril était de ceux qui voulaient à tout prix sauver leur peau même si elle n'avait encore jamais eut affaire à tuer quelqu'un à part en mission pour l'Académie des Voleurs Patentés et encore. Ce soir c'était la première fois qu'elle voyait et on va dire participait à faire du mal à une personne volontairement.

Emilie prit au mot ce que l'elfe lui avait dit et couru vers la rivière se remaquiller et se refaire belle. Elle changea de sujet sûrement pour échapper à une leçon de morale mais Idril n'en avait pas fini avec cela, elle voulait que son amie arrête de se cacher derrière cette carapace car oui elle l'avait remarqué, dès qu'elle allait mal ou qu'elle était mal à l'aise elle se cachait derrière cette apparence de fille parfaite et infranchissable qui n'était pas fragile et qui n'avait peur de rien mais ça ne fonctionnait pas avec la demi-elfe qui n'était pas dupe. Alors elle fit ce qu'il y avait de plus simple, elle lui parla.

« Eh, avec moi pas de ça, je t'en supplie.. Ne te forge pas cette carapace, et tu es loin d'être un monstre si c'est ce que tu penses. Je vais te dire quelque chose. Torturer quelqu'un et apprécier ça ne veut pas dire que tu es une mauvaise personne, tu es une louve et c'est tes instincts de louve qui prenaient le dessus à ce moment. Toute la soirée je t'ai examinée et j'ai remarqué que tu avais sûrement un passé pas très rose. Au bar quand tu es revenu après t'être occupée du garçon quelque chose avait changé j'ai trouvé, j'en ai déduis que tu t'étais transformée en louve et que ça avait du faire un petit bout de temps que tu ne l'avais pas fait, je me trompe?elle marqua une pause.même moi j'ai cet instinct de tuer lorsque je suis en danger car ça fait partie de nous et il faut l'accepter c'est comme ça, mais tu peux refouler ta partie louve et si tu le veux je t'aiderai mais tu n'as jamais été autant toi même qu'en ayant ton côté humain et ton côté lycan je t'assure, c'était impressionnant à voir. Tu as su te contrôler comme je n'aurai jamais fait.

Après ce long discours qu'elle avait pris soin de préparer un peu à l'avance parce que oui elle l'avouait elle prévoyait toujours les choses surtout lorsque ses amis n'allaient pas bien, elle se leva et essuya son bas vu qu'elle s'était assise sur de l'herbe légèrement mouillée par la nuit et le frais. Elle regarda son amie dans les yeux et lui rendit son sourire. C'est fou comme on peut créer un lien amical très fort avec une personne rien qu'en une soirée en vivant quelque chose de "violent" avec cette personne.

« maintenant si tu veux qu'on ferme ce sujet et bien je me dis qu'aller faire un coucou au chaman ne me déplairait pas, je ressens encore un peu une douleur à l'abdomen et heureusement que cet enfoiré ne m'ai pas tiré dessus au coeur sinon je lui aurai arraché la tête avant de mourir. et pardonne moi pour la violence de mes paroles, il m'a déjà légèrement énervée là je crois..


Kind or bad
I read somewhere how important it is in life not necessarily to be strong but to feel strong. [Into the Wild]

(code by 4x4, sur Bazzart)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Émilie


avatar

Age du personnage : 18

Niveau de magie :
  • Normal
Niveau de combat :
  • Normal


Résidence : Un appartement à Omois
Dans le sac : t'aimerais bien le savoir hein et ben tu sauras pas :p

Affinités : Ma soeur: L'ilne
Ma cousine: Lisa Grey

Profil du rôliste
Surnom:
Age du membre: 24
Vos autres comptes: /


MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Dim 10 Jan 2016 - 1:17

Emilie ne savait quoi dire idril l’avait prise au dépourvu jamais personne encore n’avait compris que tous cela n’était qu’une carapace. Bon en même temps Emilie s’était plus livrée à Idril en une soirée qu’elle ne l’avait jamais fait avec n’importe qui d’autre jusqu’à présent. Il y avait eu cet espèce de lien étrange entre elle qu’Emilie ne saurait réellement expliquer ou décrire, mais qui était bel et bien présent peut-être que ce lien était dû au faite qu’en quelque sorte Idril aussi était deux choses à la fois en même temps humaine et elfe tout comme elle-même était à la fois louve et humaine elle pouvait donc comprendre mieux que la plupart des sortcelier qu’Emilie fréquentait cette espèce de dualité constante qu’ils y avaient entre ses deux part d’elle. Emilie s’approcha doucement d’idril et bien qu’Emilie soit quasiment sûr qu’elles étaient seule toutes les deux dans cette forêt elle ressenti le besoin de murmurer à l’oreille de l’elfe pour lui répondre. Elle avait si peu l’habitude d’en parler que cela restait une sorte de secret qui devait être murmuré même lorsqu’elle était seul peut importe que cela semble étrange ou illogique c’était ainsi.

« En fait je ne l’avais plus fait depuis le continent interdit et pour ce qui est de la carapace je suis obligé de l’avoir sans elle je m’effondrerais. Ce passé pas rose comme tu l’as assez justement appelé est trop lourd à porter sans cette carapace, les blessures sont trop profonde sans ma carapace je suis soit une petite fille fragile qui s’effondrera d’une seconde à l’autre soit une louve impitoyable qui tuera tous sur son passage jusqu’à finir par trouvé un adversaire trop puissant pour elle. Cette carapace me permet de soigner lentement mes blessures, mais également de rendre cette petite fille assez forte pour dompter la louve et tenter de gardé un équilibre entre les deux »

Idril l’avait si bien percé à jour s’était à la fois surprenant et également légèrement assez flippant elle n’était peut-être pas aussi bonne comédienne qu’elle le croyait ou alors s’était cet espèce de lien entre elle qui lui avait permis de la comprendre si bien. Refouler sa partie louve au première abord ça semblait une excellente idée et quelque part c’est ce qu’elle avait fait jusqu’à aujourd’hui c’est pour ça qu’elle savait qu’en fait ce n’était pas une si bonne idée que ça car à un moment ou un autre sa partie louve trouverait un moyen d’échapper à son contrôle et à ce moment-là elle serait encore plus incontrôlable et furieuse que jamais. On ne pouvait pas échapper à ce qu’on était et Emilie l’avait bien compris. La meilleure solution s’était de vivre avec d’être enfin une vrai louve garou à part entière et d’apprendre à dompter ses instincts pouvoir les laisser dicter une conduite, mais en même temps pouvoir réfléchir et garder le contrôle de ses actes.

« Je crois que je préfère apprendre à être une bonne louve garou qu’à brider mon côté louve »

Emilie était un peu inquiète pour les armes en argent et le fait de ne pas avoir eu de réponse à leur question néanmoins elle n’avait pas très envie de retourner dans cette cabane pas tous de suite en tous cas puis elle devait lui avoir fait assez peur pour qu’il y réfléchisse à deux fois avant de faire ce qu’il avait prévu quoi que ce soit et elle pourrait toujours revenir plus tard le faire répondre au question l’état d’Idril l’inquiétait plus que le reste même si elle semblait aller relativement bien. Emilie ne pût s’empêcher d’éclater de rire au parole d’Idril elle s’imaginait assez bien une elfe furieuse arrachant la tête de ce garçon avant de mourir du tir en plein cœur.

« Oui je serais plus rassurée aussi si tu allais faire coucou au shaman par contre loin de moi l’idée d’insulter l’énorme force des elfes, mais je doute qu’un elfe qui se prend une balle en plein cœur puisse lui arraché la tête avant de mourir à la limite tu pourrais peut-être revenir d’Outremonde pour le lui faire, mais bon si sa avait dû arriver et que tu n’ais pas réussi à lui détacher la tête du reste du corps je m’en serais sans doute charger à moins que je ne lui ai arraché le cœur de la poitrine pour ensuite le manger sous forme de louve »

Et voilà exactement le genre de discussion totalement surréaliste qu’Emilie ne pouvait avoir qu’avec Idril enfin du moins si elle voulait éviter que ses amis partent en courant et hurlant ou tente de la faire enfermé dans un asile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Shaw


avatar

Age du personnage : 24 ans

Couleur de magie : Orange virant vers le rouge (couleur des flammes)
Niveau de magie :
  • Normal
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Mannequin
Résidence : Un luxueux loft dans les beaux quartiers de Tingapour.


MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Dim 10 Jan 2016 - 19:22

Le lien entre les deux jeunes femmes étaient extrêmement étrange mais très fort, elles se comprenaient et savaient ce que l'autre allait dire avant même qu'elle ouvre la bouche. Idril pensait que c'était ça d'avoir une meilleure amie, peut-être était-ce le cas elle ne le savait pas à vrai dire ça faisait seulement quelques heures que la louve et l'elfe se connaissaient, mais un coup de coeur amical comme celui ci ça n'était jamais arrivé à Idril et une fois vécu c'était un lien très puissant, c'était peut-être grâce à cette relation qu'elle avait déchiffré le comportement et la carapace d'Emilie oui elle en était sûre maintenant.

A son tour Idril éclata de rire, rien que l'idée de manger le coeur de quelqu'un était assez répugnant et elle n'avait jamais eu ce genre d'idée ou de conversation avec ses autres amis puisque déjà elle n'avait pas énormément d'amis mais surtout des collègues de "boulot" à l'Académie d'ailleurs elle n'avait même pas encore avoué à son amie que c'était une Voleuse alors que celle ci lui avait avoué son secret, en le murmurant comme si elle n'en avait jamais parlé comme si ça l'avait libéré d'en parler à quelqu'un. Idril en déduisait que c'était la première fois qu'elle parlait de cela à une personne et ça lui fit chaud au coeur que ce soit à elle et pas à un idiot qui voudrait la tuer par exemple.

«tu sais ça me fait plaisir que tu te confies à moi. d'ailleurs je devrais peut-être te le dire même si c'n'est rien, mais mon "métier" ou futur métier du moins n'est pas très commun bien qu'on croise ce genre de personnes souvent sans s'en rendre compte.

Elle marquait une pause elle avait besoin de reprendre son souffle parce qu'elle avait parlé sans s'arrêter et c'est fatiguant à la fin. Idril tilta sur ce qu'Emilie lui avait dit un peu plus tôt, elle voulait donc apprendre à contrôler ses instincts de louve et arrêter d'en avoir peur. Et c'était une très bonne idée la blonde était très contente que sa copine ai fait ce choix plutôt que de se renfermer encore plus profondément dans sa carapace comme elle le faisait depuis.. depuis un certain temps Idril ne savait pas exactement combien de temps mais elle savait que c'était ça depuis qu'elle était sortie du continent interdit.

«je suis pas tueuse en série je te rassure. Je suis juste une super Voleuse Patentée non je rigole pas super mais je serai bientôt diplômée. enfin bref je voulais juste te dire ça et si on allait voir ce chaman j'ai pas envie d'avoir une infection ou je ne sais quoi surtout que j'ai rien senti sur le coup c'était bizarre il vaut mieux que j'aille me faire soigner un peu plus.

Puis elle partit en espérant que son amie la suivait. Elle avançait petit à petit dans la forêt mais elle entendit un bruit un craquement. Sur le qui-vive elle brandit son arc et sortit une flèche du carquois. Elle tendit sa flèche sur l'arc, et attendait un autre bruit. Un autre "crac" se prononça rapidement alors elle tira dans un buisson, elle se rapprochait doucement et en sortit un animal. Elle soupira, enleva sa flèche et laissa le petit animal où il était. Elle avait eu une de ses peurs encore..


Kind or bad
I read somewhere how important it is in life not necessarily to be strong but to feel strong. [Into the Wild]

(code by 4x4, sur Bazzart)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Émilie


avatar

Age du personnage : 18

Niveau de magie :
  • Normal
Niveau de combat :
  • Normal


Résidence : Un appartement à Omois
Dans le sac : t'aimerais bien le savoir hein et ben tu sauras pas :p

Affinités : Ma soeur: L'ilne
Ma cousine: Lisa Grey

Profil du rôliste
Surnom:
Age du membre: 24
Vos autres comptes: /


MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Dim 10 Jan 2016 - 23:30

C’était assez étrange, mais lorsqu’Emilie se confiait à Idril elle n’avait pas réellement l’impression de se confier. Idril la perçait si facilement à jour, posait si bien les bonnes questions au bon moment sans vouloir trop de détail qu’Emilie avait presque l’impression que tous ce qu’elle lui disait et bien Idril le savait déjà. Bien sûr elle savait que s’était impossible personne ne savait à part peut-être d’autre loup garou à la limite et encore elle essayait d’être la plus discrète possible sur le continent interdit pour éviter les ennuis donc il était assez peu probable que beaucoup se soit intéressé à elle.

Idril avait attisé sa curiosité en disant que son futur métier était à la fois pas commun et qu’on en croisait souvent du coup Emilie essayait de deviner son métier sans trop y parvenir et attendait donc quasiment suspendue à ses lèvres qu’elle le dise. Emilie sourit lorsqu’Idril lui dit ne pas être une tueuse en série même si à vrai dire ça n’aurait pas choqué Emilie plus que ça qu’elle lui avoue en être une. Ça pouvait être utile une tueuse en série pour se débarrasser d’ennemi et puis même si Idril en avait été une Emilie n’aurait pas eu peur d’elle. Idril était son amie donc même si ça avait été le cas Emilie n’aurait sans doute pas couru de danger. Puis si Idril avait voulu la tuer elle l’aurait fait depuis longtemps.

Mais bref Idril n’était pas une tueuse mais une voleuse patenté. Emilie avait déjà vaguement entendu parler d’eux même si à sa connaissance s’était la première qu’elle rencontrait. Pendant quelques secondes Emilie s’imagina en voleuse, mais elle était sans doute trop vieille pour commencer une formation de voleuse puis la discrétion ce n’était pas son truc enfin ça ne l’étais plus sans compté qu’une voleuse instable capable de perdre le contrôle d’une seconde à l’autre et de massacré tout le monde en se changeant en louve ça ne faisait pas super pro ni discret.

« Oh tu sais moi du moment que tu ne me vol pas mon dressing je n’ai aucun soucis avec le faite que tu sois une voleuse puis avoir une voleuse dans ses amis qui sait ça peut toujours être utile même  si je n’ai pas encore réfléchi en quoi, mais je suis sure que c’est utile. Ah si je sais je pourrais te faire volé les bijoux de l’Impératrice pour moi je suis sure que je serais superbe avec ses bijoux. »

Evidemment Emilie plaisantait elle n’enverrait pas son amie risquer sa vie dans les appartements privés de l’Impératrice pour quelques bijoux surtout que de toute façon elle ne pourrait jamais les porté en public du moins pas sans risqué de se faire arrêter et sans doute pire encore personne ne savait réellement ce qui se passait dans les prisons du palais d’Omois.

Emilie entendit également le craquement alors sa réaction fût instinctive elle se changeât en louve directement. Décidément depuis qu’elle avait recommencé à se transformé elle le faisait très souvent c’était déjà la troisième fois aujourd’hui. Soudain il y eut un second craquement mais Emilie n’eut rien à faire car déjà Idril avait tiré une flèche sur le pauvre animal qui avait commis l’imprudence de s’approcher un peu trop d’elles. Emilie ne savait pas si il était mort ou si il s’en sortirait et elle ne s’approcherait pas de l’animal pour le savoir elle avait déjà largement eut sa dose de sang pour aujourd’hui. Cependant elle resta sous sa forme de louve du moins le temps qu’elles quittent cette forêt théoriquement sa devrait éloigner la plupart des animaux du moins les plus inoffensif qui ne méritaient pas de mourir et puis comme ça si quelqu’un ou quelque chose les attaquait elle serait prête même si elle avait un peu l’impression de devenir paranoïaque à imaginer qu’on puisse l’attaquer à chaque instant, mais bon depuis qu’elle fréquentait Idril c’est-à-dire depuis quelques heures en fait elles s’étaient déjà faite attaqué deux fois alors mieux valait être trop prudente que pas assez. Emilie avançait donc sous forme de louve au côté d’Idril reprenant un peu le rôle de louve dressé même si cette fois ça n’avait rien de volontaire sa se faisait juste comme ça elle marchait à côté de son amie comme elle l’aurait fait sous sa forme humaine simplement. Puis Emilie remarquait qu’elle voyait un peu mieux sous cette forme, mais surtout elle sentait mieux et elle pouvait donc plus facilement se repérer grâce aux odeurs puis autre avantage elle risquait moins de tomber à 4 pattes que sur ses deux jambes et même si elle se prenait une patte quelque part ça se verrait moins, puis ses yeux était plus proche du sol elle voyait donc plus facilement les obstacles et pouvaient les éviter. Elle commençait doucement à apprécier et entre voir certain avantage de cette forme même si elle avait toujours apprécié son métabolisme rapide qui lui permettait de boire plus mais aussi de guérir plus vite, mais la s’était différent elle appréciait des avantages de sa forme de louve et sa s’était quasiment jamais arrivé elle n’avait que de mauvais souvenir de cette forme sur le continent interdit car les seule fois où elle se changeait s’était pour se battre pour sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Shaw


avatar

Age du personnage : 24 ans

Couleur de magie : Orange virant vers le rouge (couleur des flammes)
Niveau de magie :
  • Normal
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Mannequin
Résidence : Un luxueux loft dans les beaux quartiers de Tingapour.


MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Lun 11 Jan 2016 - 19:28

Tandis que les deux jeunes femmes continuaient leur route dans les bois, Emilie s'était transformée en louve et suivait l'elfe tout en marchant tranquillement et en apprenant à aimer son corps en lycane ce qui n'était pas gagné au début mais elle semblait l'apprécier en tout cas quand Idril s'était retournée pour l'observer elle découvrait une Emilie qui apprenait les joies d'être un être surnaturel si on pouvait dire ça comme ça. La demi-elfe se rappelait la blague de son amie et éclata de rire.. comme si elle allait voler les bijoux de l'Impératrice d'Omois! il ne fallait pas rêver tout de même.. De toute façon Idril ne volait jamais sauf en mission bien sûr, mais c'était le gouvernement qui lui ordonnait de voler donc ce n'était pas la même chose. C'était même complètement différent. Elle n'avait jamais essayer de piquer des trucs même des babioles en dehors des missions qu'on lui donnait, elle n'avait pas envie de se faire prendre.. pourtant elle en avait la possibilité, la plupart de ses missions avaient été un succès et jamais elle ne s'était fait prendre. Elle devrait tenter un jour, rien que pour voir ce que cela faisait.. ça ne doit pas changer la vie, mais cela pourrait être amusant, bon d'accord ce n'était pas très juste mais c'était histoire de rigoler et puis autant profiter d'être une voleuse pour tirer profit de son métier.

Bientôt Idril arriva au bout du chemin dans la forêt et elle sortit des bois, bizzarement elles se trouvaient juste en face du Palais de l'Impératrice. Mais, elle ne savait pas qui aller voir si elle devait rentrer dans le Palais voir un bon chaman guérisseur ou juste traîner dans la ville pour chercher un chaman ordinaire. Elle réfléchissait et se dit que de rentrer dans le palais de leur feraient pas de mal et puis elle ne savait pas pour Emilie mais elle ça faisait longtemps qu'elle n'était pas allée faire un tour dans les magnifiques jardins remplis de fleurs, d'arbres et d'animaux en tout genre et même dans les salles du Trône ou dans les couloirs, cela faisait vraiment.. une éternité.

«je te propose d'aller carrément dans le Palis, je ne sais pas pour toi mais moi ça fait un bout de temps que j'y suis pas allée. et puis voir un bon chaman il n'y a que ça de vrai. »

Idril sourit et se mit en route pour le Palais. Elle passa par des portes et toutes autres protections pour quiconque pourrait nuire aux personnes vivants dans l'énorme batisse. Toujours accompagnée de son amie elle rentra enfin dans le palais qui était toujours aussi beau, elle traversa les couloirs au couleurs pourpre et or, il y avait un magnifique contraste avec la couleur du ciel ce jour là. L'elfe était dans ses pensées et ne réfléchissait plus où elle allait, elle repensait à sa maison de vacances qu'elle adorait et où elle avait dormi la veille, ça lui avait fait du bien, bref elle était perdue dans ses pensées mais elle se réveilla en quelque sorte et était un peu paumée..

« Euh.. Je suis un peu paumée, là. »


Kind or bad
I read somewhere how important it is in life not necessarily to be strong but to feel strong. [Into the Wild]

(code by 4x4, sur Bazzart)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Émilie


avatar

Age du personnage : 18

Niveau de magie :
  • Normal
Niveau de combat :
  • Normal


Résidence : Un appartement à Omois
Dans le sac : t'aimerais bien le savoir hein et ben tu sauras pas :p

Affinités : Ma soeur: L'ilne
Ma cousine: Lisa Grey

Profil du rôliste
Surnom:
Age du membre: 24
Vos autres comptes: /


MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Lun 11 Jan 2016 - 23:07

Emilie était contente qu’elles n’aient pas fait  d’autre rencontre dans la forêt mais elle reprit sa forme humaine dès qu’elle fût sorti de la forêt parce qu’une louve en ville il y avait quand même plus discret. Lorsqu’elle vit qu’elle se trouvait juste en face du palais et qu’Idril lui proposa d’y entrer ce qui en soit se justifiait car en effet les meilleurs guérisseurs s’y trouvaient ainsi ils étaient proche de l’Impératrice même si franchement tenté de s’attaqué à l’Impératrice s’était vraiment avoir envie de mourir très rapidement et avec très peu de chance d’arriver même jusqu’à elle.

La première préoccupation d’Emilie fût de changer de tenue elle n’allait quand même pas entrer dans ce somptueux palais dans cette tenue heureusement qu’elle avait toujours des vêtements dans son sac juste en cas de besoin. Elle profita des derniers arbres pour se changer enfilant une robe noir assez sobre, mais tout de même un peu plus classe même le décolleté était assez réduit c’était vraiment la preuve qu’elle avait fait dans la simplicité. Et bien sur elle trouva dans son sac la paire de chaussure assortie avec d’assez petit talon pour pouvoir courir en cas de besoin. Les sacs d’autremonde dans lesquelles ont pouvaient mettre à peu près tout s’était quand même super pratique pour une fan de mode comme elle qui se baladait avec un mini dressing et maquillage en permanence.

Puis elle ressorti de derrière les arbres avec sa démarche de mannequin sûre d’elle pour rejoindre Idril et entré dans le palais. Comme à chaque fois Emilie fût éblouie par la beauté du palais d’Omois si elle avait dû choisir un seul modèle en matière de décoration d’intérieur elle aurait sans hésité choisi l’Impératrice. Elle se promena dans les couloirs d’Omois se contentant de suivre Idril sans trop faire attention au chemin qu’elle prenait elle se disait que peut-être Idril connaissait un bon shaman guérisseur dans ce palais et le chemin pour s’y rendre enfin du moins c’est se qu’elle se disait jusqu’à ce qu’Idril lui dise qu’elle était perdue. Emilie avait été tentée de faire une petite taquinerie amicale à son amie sur le fait que la super voleuse patentée n’avait donc pas le sens de l’orientation pour se repéré dans le palais impérial, mais il lui semblait peut prudent de parler de voleuse patenté dans un des endroits les plus sécurisé d’Autremonde.

Elle se mit donc à réfléchir pour se repéré. Il se trouvait qu’elle avait plusieurs fois au cours de ses soirées fréquenté des gardes du palais qui une fois qu’ils avaient un peu trop but devenait intarissable sur le palais et ses innombrables couloirs et si Emilie se fichait éperdument du nombre de couloirs, d’escalier ou de salle que pouvait contenir le palais ce dont elle se fichait moins s’était de la décoration de chacun de ses couloirs ou salle. C’est donc de cela qu’elle se servit pour se dirigé dans le palais. En ce moment précis elle se disait qu’elle ferait une super espionne qui soupçonnerait une jolie jeune femme qui avait l’air si pure et innocente d’être une espionne après tout.

Elle dirigea Idril à travers le dédale de couloir jusqu’à arriver dans celui qu’elle cherchait là ou devait se trouver l’un des meilleurs guérisseurs. Le seul petit problème c’est que le dit couloir comportait un certain nombre de porte et qu’Emilie ne se souvenait pas laquelle était celle du guérisseur parce que d’une part à cause de sa particularité de loup garou elle n’avait pas souvent l’occasion d’aller en consulter et d’autre part en général les guérisseur n’était pas réellement réputé pour être des grands professionnel de la décoration d’intérieur ou de la mode ils ne représentaient donc qu’un intérêt assez négligeable à ses yeux.

« Alors heu voilà on y est le guérisseur devrait être là heu quelque part dans ce couloir »

Dit-elle en souriant un peu parce que malgré tout la situation l’amusait. D’abord Idril se perdait dans les couloirs et maintenant s’était-elle qui ne savait pas qu’elle porte choisir, mais bon en comparaison de leur rencontre dans la forêt ou de ses sympathiques personnes au bar franchement un souci de porte ou d’orientation était assez dérisoire et amusant du moins aux yeux d’Emilie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Shaw


avatar

Age du personnage : 24 ans

Couleur de magie : Orange virant vers le rouge (couleur des flammes)
Niveau de magie :
  • Normal
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Mannequin
Résidence : Un luxueux loft dans les beaux quartiers de Tingapour.


MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Jeu 21 Jan 2016 - 19:01

Hors rp::
 

Même si son amie avait su trouver le bon couloir elle ne savait pas quelle porte ouvrir. Bon, elles pouvaient tomber sur la mauvaise porte mais ce n'était pas grave après tout. Idril se dirigea vers la deuxième porte à gauche, elle sentait que c'était là. Elle frappa trois coups doucement contre la porte, pas de réponse. Elle se permit d'ouvrir la porte blanche. Elle entra dans la salle suivit de peu par son amie. Le décor était sobre et clair, du blanc, du bois marron clair. Un bureau en verre et une tonne de papiers posés dessus. Elle s'était certainement trompée de porte. Elle allait faire demi-tour mais quelque chose attira son regard. Son oeil de lynx remarqua le dernier dossier posé sur la masse de documents. Elle ouvrit grand les yeux, c'était écrit «prochaine mission à envoyer à l'Académie des Voleurs Patentés». Cela lui parut logique de foncer vers le dossier pour l'ouvrir délicatement mais est-ce que c'était honnête? Elle hésitait et finit par sortir de la salle pour raconter à son amie ce qu'elle avait vu. Cette dernière attendait, elle avait sûrement aperçu l'intérieur de la salle et que la demi-elfe avait passé longtemps dans la pièce.

« Ahem, je me suis sûrement trompée de porte.. mais une pile de dossier sur le bureau à attiré mon attention, surtout le nom du dernier dossier. Apparemment, ce dossier contient quelque chose comme des informations ou des instructions sur la prochaine mission envoyée à mon Académie des Voleurs Patentés. J'aimerais regarder mais je ne sais pas si c'est une bonne idée..»


Kind or bad
I read somewhere how important it is in life not necessarily to be strong but to feel strong. [Into the Wild]

(code by 4x4, sur Bazzart)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Émilie


avatar

Age du personnage : 18

Niveau de magie :
  • Normal
Niveau de combat :
  • Normal


Résidence : Un appartement à Omois
Dans le sac : t'aimerais bien le savoir hein et ben tu sauras pas :p

Affinités : Ma soeur: L'ilne
Ma cousine: Lisa Grey

Profil du rôliste
Surnom:
Age du membre: 24
Vos autres comptes: /


MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Jeu 21 Jan 2016 - 23:58

Emilie laissa Idril choisir la porte, mais lorsqu’elle y frappa personne ne semblait répondre peut être qu’il n’y avait personne, que la personne dormait et n’avait pas entendu car Idril avait frappé doucement ou que tout simplement ce n’est pas la bonne porte.

Emilie allait proposer d’en essayer une autre, mais Idril entra par cette porte. Elle sembla y trouver quelque chose d’intéressant car elle mit un moment à revenir et lorsqu’elle revint elle lui parla d’un dossier qui avait attiré son attention apparemment une mission pour l’académie des voleurs patenté. Elle semblait attendre d’elle qu’elle lui donne son avis sur le faite de jeté un coup d’œil à ce dossier, mais Emilie n’y connaissait rien en mission de voleur patenté la seule voleuse qu’elle connaissait à sa connaissance se trouvait la devant elle. Elle essaya néanmoins de la conseiller au mieux

« Bon je ne connais rien au système de l’académie. La seule chose que je sais c’est que tu en fais partie tu es donc l’une des leurs donc si ce dossier est destiné à l’académie il t’est un peu destiné à toi aussi. Puis peut-être que c’est une occasion de montrer à tout le monde tes compétences et que tu es prête à avoir ton diplôme. Puis si tu veux y jeté un coup d’œil je fais le gué devant la porte. Au pire sa t’engage à rien si tu vois que cette mission est trop dure pour toi tu laisses le dossier où il est et on fait comme si on l’avait jamais vu et l’académie la donnera surement à un voleur plus expérimenté quand y recevra le dossier»

Emilie avait conscience de prendre des grands raccourci quand elle disait qu’un dossier adressé à l’Académie était adressé à l’entièreté de ses membres ça ne fonctionnait probablement pas comme ça. Cependant elle ne voyait pas quel mal ferait Idril si elle ne faisait que jeté un petit coup d’œil au dossier et si elle accomplissait la mission et la réussissait elle ne voyait pas vraiment qui irait l’en blâmer. A vrai dire le plus gros souci qu’Emilie voyait était qu’Idril tente la mission, mais la rate et se fasse prendre là sa pourrait représenter un assez gros problème surtout sans l’appui de l’académie pour l’aider à se sortir de là. Emilie elle l’aiderait volontiers, mais elle n’était pas une voleuse patenté et n’en avait pas la formation la seule chose qu’elle pouvait à la limite faire c’est faire le guet et éventuellement un peu de drague pour donner un peu plus de temps à Idril de se tirer de là ou de se trouver une bonne cachette en cas d’urgence. Mais son aide s’arrêtait là. Dans le vol en tant que tel Emilie était totalement incompétente. Cependant une autre idée lui venait qui pourrait peut-être aider son amie sous sa forme de louve elle pourrait aussi faire une diversion le temps qu’Idril commette son vol au besoin sauf que là c’est elle qui courrait le risque de se faire prendre, mais bon tout cela n’était que des hypothèses Emilie ne connaissait même pas la mission ni même si idril allait la regarder et décider de la tenté, mais si elle le faisait et qu’Emilie pouvait l’aider alors elle n’hésiterait pas            

(hrp aucun soucis je comprend :))
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Shaw


avatar

Age du personnage : 24 ans

Couleur de magie : Orange virant vers le rouge (couleur des flammes)
Niveau de magie :
  • Normal
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Mannequin
Résidence : Un luxueux loft dans les beaux quartiers de Tingapour.


MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Dim 24 Jan 2016 - 13:27

Après avoir écouté attentivement l'avis de son amie, elle avait choisi quoi faire. Elle allait jeter un coup d'oeil dans la salle, si ça se trouve c'était une super mission, elle ne pouvait pas rater l'occasion! Si c'était un piège et bien elle allait devoir se débrouiller. Si c'était un test de l'Académie pour voir si elle serait prête à tout pour aller en mission, et bien elle avait fait le bon choix. Dans le cas contraire.. Elle était dans la bouse de traduc. Très profond. Elle remercia son amie qui était prête à faire le guet pour elle, et rentra dans la pièce qui n'avait pas changé, une bonne nouvelle. Elle ferma la porte sans faire de bruit comme elle savait faire derrière elle puis de pas à pas très discrètement elle atteignait le bureau. A chaque bruit elle s'arrêtait. Elle regarda d'abord s'il y avait des caméras, elle n'y avait même pas pensé avant! Quelle idiote. Elle vérifia mais elle vit que le propriétaire de cette salle était un idiot lui aussi puisqu'il n'y avait aucune caméra. Idril soupira de soulagement et s'assit sur la chaise qui était derrière le bureau.

« Bon c'est parti..
Par le Duplicus! »
incanta-t-elle.

Le dossier se duplica, elle pris la copie en vérifiant que tout était dedans, elle se leva puis elle se rendit compte qu'elle n'avait pas mis de gants.. mais quelle imbécile! C'était vraiment pas professionnel! Si jamais la personne qui était dans ce bureau remarquait que quelque chose n'était pas normal il vérifierait les empreintes digitales et elle serait foutue. Elle fit apparaître un objet pour effacer les empreintes, quelques minutes plus tard c'était fait. Elle observa un peu le bureau, il y avait des tableaux de l'Impératrice et de ses Héritiers, et d'autres personnes connues à la cour d'Omois. Il y avait une porte à sa gauche, elle se demandait sur quoi elle donnait mais ne préféra pas l'ouvrir, par simple sécurité.. Elle se leva et ressortit après avoir mis le fameux dossier sans une veste qu'elle venait de faire apparaître.

« C'est bon, j'ai dupliqué ce que tu sais et l'ai avec moi, maintenant on peut aller dans un lieu sûr ou retourner chez l'une de nous deux pour le lire? Je préfère faire ça dans un endroit vraiment protégé des personnes qui ont l'oreille un peu trop attentive enfin tu vois le genre quoi...»murmura-t-elle à son amie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Émilie


avatar

Age du personnage : 18

Niveau de magie :
  • Normal
Niveau de combat :
  • Normal


Résidence : Un appartement à Omois
Dans le sac : t'aimerais bien le savoir hein et ben tu sauras pas :p

Affinités : Ma soeur: L'ilne
Ma cousine: Lisa Grey

Profil du rôliste
Surnom:
Age du membre: 24
Vos autres comptes: /


MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Lun 25 Jan 2016 - 0:55

A peine Idril entré dans la pièce que déjà Emilie se demandait ce qui l’avait pris de l’encourager à retourner voir ce dossier et encore plus de se proposer pour faire le guet. En quelques secondes, Emilie avait l’impression de devenir parano. Elle entendait sans cesse des bruits et avait l’impression que des gardes arrivaient à chaque seconde alors qu’en fait il ne se passait rien. Elle tournait dans le couloir comme un lion en cage et chaque seconde lui semblait duré une éternité.

Elle vit un garde passé, mais elle lui fit son plus beau sourire et il continua son chemin sans poser de question comme quoi le charme pouvait être une arme redoutable parfois. Et puis Idril fini par sortir ayant apparemment fini ce qu’elle avait à faire avec ce dossier. Emilie pensait qu’elle allait se contenter de prendre le dossier, mais à la place il semblait qu’elle en ait fait une copie qu’elle voulait maintenant lire dans un endroit calme et sécurisé. Emilie aimait beaucoup le tu vois le genre parce que justement non pas du tout elle ne voyait pas du tout le genre elle n'avait jamais eut à redouter qu'on puisse l'écouter et espionné c'était même l'inverse en général elle se débrouillait pour qu'un maximum de personne l'écoute et la remarque Apparemment le guérisseur ça ne serait pas pour tout de suite. Bon en même temps aller rencontrer un guérisseur avec un dossier qu’on n’était pas censé avoir et dont on ne savait même pas vraiment à qui il appartenait ce n’était peut-être pas une excellente idée en effet.

Par prudence Emilie incanta un nouveau reparus espérant réussir ainsi à soigner ce qu’elle n’avait pas réussi à soigner tout à l’heure. Et espérant que sa suffise parce qu’Idril aurait peut-être besoin de toutes ses capacités pour réussir la mission peu importe ce que s’était. Emilie réfléchit à un endroit sécurisé ou elle pourrait aller. Sauf qu’elle ne connaissait aucun endroit de ce genre pour al très simple raison qu’il ne lui était même jamais venu à l’esprit qu’un endroit puisse ne pas être sécurisé et qu’elle puisse être espionnée. Bon une chose était sure ce ne serait pas chez elle ses voisins se plaignaient souvent de pouvoir l’entendre donc ce n’était pas assez sur. Emilie fini par dire

« Et bien écoute c’est toi la professionnelle alors si tu as la moindre idée d’un endroit où l’on pourrait aller je te suis, mais chez moi ça semble une mauvaise idée parce que je n’ai jamais pensé à ce genre de préoccupation moi. Je ne suis qu’une pauvre accro au shopping populaire moi tu sais bien alors la sécurité ça n’a jamais été ma priorité »

Bon d’accord Idril savait bien qu’elle n’était pas juste la pauvre fille superficiel qu’elle paraissait être cependant ça faisait une excellente couverture même si ce n’était pas du tout pour ça qu’elle se comportait ainsi. Mais le reste c’était la vérité son appartement n’avait aucune sécurité et n’était probablement pas du tout équipé pour lire d’éventuel information sensible. D’ailleurs peut-être qu’elle devenait parano, mais il faudrait qu’elle discute avec son amie des différents dispositifs de sécurité possible à adopté parce que bien qu’elle ait une vie totalement inintéressante et que personne n’avait de raison particulière de vouloir l’espionné rien que l’idée qu’on puisse le faire la répugnait elle devrait peut-être donc prendre des précautions contre l’espionnage et qui pourrait mieux la conseiller pour cela qu’une voleuse patenté à part peut-être une espionne, mais elle ne connaissait aucune espionne et elle doutait franchement croisé une personne qui lui avouerait être espionne.

Bon d’accord peut-être que tout étais possible Idril lui avait bien avoué être une voleuse patentée, mais sa restait assez improbable et Idril était un cas isolé. Tout comme l’amitié qui s’était noué entre elle deux si rapidement était une chose assez isolée et rare. Dire que ce matin elle faisait simplement du shopping et là elle était avec une voleuse patenté à dérober un mystérieux dossier la vie était pleine de surprise et apparemment plus particulièrement lorsque la vie mettait une elfe sur votre chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Shaw


avatar

Age du personnage : 24 ans

Couleur de magie : Orange virant vers le rouge (couleur des flammes)
Niveau de magie :
  • Normal
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Mannequin
Résidence : Un luxueux loft dans les beaux quartiers de Tingapour.


MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Dim 31 Jan 2016 - 23:08

L'appartement d'Emilie n'était pas un endroit sûr apparemment, à en croire l'expression de son amie l'elfe l'avait deviné avant qu'elle ne lui dise que ce n'était pas une bonne idée d'aller chez elle. Idril réfléchit un instant avant de se dire qu'elles pourraient aller dans sa maison de vacances ou prendre une porte de transfert pour aller au Lancovit. Bien sûr sa maison dans Tingapour était beaucoup plus près et le voyage serait beaucoup plus rapide mais la demi-elfe se sentait plus en sécurité dans sa suite ou dans sa maison principale. Elle se tâtait mais se dit et puis temps pis je veux lire ce dossier rapidement. Elle prit son amie par la main et l'entraîna hors du couloir, puis elles sortirent du Palais aussi vite qu'elles étaient arrivés. Il faisait encore nuit, mais le lever du jour n'allait pas tarder et Idril n'était pas du tout fatiguée, elle ne savait pas pour Emilie mais si sa copine l'était elle iraient d'abord dormir un peu avant de lire ce dossier, ça ne la dérangeait pas de laisser son amie se reposer avant d'attaquer les choses sérieuses.

« Du coup je pense qu'on va aller chez moi, enfin je veux dire dans ma maison de vacances quoi»


Kind or bad
I read somewhere how important it is in life not necessarily to be strong but to feel strong. [Into the Wild]

(code by 4x4, sur Bazzart)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Émilie


avatar

Age du personnage : 18

Niveau de magie :
  • Normal
Niveau de combat :
  • Normal


Résidence : Un appartement à Omois
Dans le sac : t'aimerais bien le savoir hein et ben tu sauras pas :p

Affinités : Ma soeur: L'ilne
Ma cousine: Lisa Grey

Profil du rôliste
Surnom:
Age du membre: 24
Vos autres comptes: /


MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Lun 1 Fév 2016 - 1:09

Emilie se laissa entrainée vers la sortie elle eut la pensée assez amusante que ça faisait très fuite de film ou le garçon emmenait la fille à l’écart loin du danger bon à part que la elles étaient deux filles bien sûr et que si elles avaient été dans un film la scène se serait sans doute terminer par un baiser ou un truc du genre après qu’ils se soient fait repéré et courser par les méchants et leur ai échappé de peu.

Ah il y avait aussi un tout petit mini détail de différence à savoir qu’il y avait de forte chance que le danger il vienne après qu’elles aient lu le dossier. Emilie avait l’impression d’être devenue une sorte d’espionne à la James bond girls. Bon peut-être qu’il fallait qu’elle arrête de regarder ses films terriens parce qu’elle allait finir par sortir des références du genre « c’est comme attaqué l’étoile noire » à force.

Alors comme ça Idril avait une maison de vacance c’était plutôt cool. Emilie n’avait jamais pensé à s’acheter une maison de vacance elle n’avait que son appartement ici à Omois et quand elle voyageait en dehors soit elle ne dormait pas, soit elle rentrait chez elle dormir par les porte de transfert ou elle dormait chez une personne qu’elle connaissait. La en ce moment elle n’était de toute façon pas fatiguée c’était sans doute dû à l’adrénaline. Cela faisait une éternité qu’elle n’avait pas ressenti une tel dose d’adrénaline peut-être même n’en avait-elle jamais ressentie autant. Ce n’était pas la première fois qu’elle le disait mais plus elle passait de temps avec Idril plus ça se confirmait. Fréquenter une elfe c’était vraiment une aventure. Elle avait toujours cru que ça ne lui plairait pas qu’après le continent interdit elle n’aspirait qu’à une vie simple et tranquille aussi loin possible du danger, mais en réalité elle se rendait compte qu’elle adorait ça ses pics d’adrénaline dans son corps. Et puis pour la première fois depuis longtemps elle ne se sentait pas obliger de se réfugier derrière son masque de perfection et d’indifférence. Même si alors qu’elle pensait à sa elle remit une mèche de ses cheveux en place quasiment machinalement.  

« Bon et bien je te suis dans ce cas parce que je n’ai aucune idée d’où elle se trouve. J’avoue que je suis assez impatiente de voir ou tu vis »

Emilie avait toujours imaginé la demeure des elfes comme des sortes d’arbres maison et leur intérieur assez austère, martial avec plein d’arme partout, mais bon depuis qu’Emilie connaissait Idril c’est-à-dire en fait une seule journée même si elle avait l’impression de la connaitre depuis une éternité tellement elles s’entendaient et se comprenaient bien. Idril avait balayé la plupart de ses préjugés et il en serait sans doute de même en ce qui concernait son lieu de résidence. Si elle faisait abstraction de son côté elfes Emilie voyait assez bien Idril vivre dans quelques chose d’assez classe avec peut-être des armes dissimulés un peu partout afin d’en avoir toujours une à portée de main par prudence en cas d’attaque surprise. Enfin elle n’allait pas tarder à le découvrir de toute façon de même que le contenu de ce mystérieux dossier qu’Idril avait dupliqué et qui contenait apparemment une mission pour les voleurs patentés sans doute la seule à laquelle Emilie participera de sa vie vu qu’elle n’était pas une voleuse patenté à part bien sur si Idril avait besoin d’aide ou qui sait si celle-ci se passait bien et qu’elle décide de faire équipe avec elle, mais s’était assez peu probable Idril était une pro Emilie ne voyait pas trop ce qu’elle pourrait lui apporter sans compter qu’elle était probablement plus discrète seule qu’à deux. A ses yeux elle ne pouvait servir qu’à deux chose faire le guet ou créé une diversion, mais à part ça elle ne voyait rien d’autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Shaw


avatar

Age du personnage : 24 ans

Couleur de magie : Orange virant vers le rouge (couleur des flammes)
Niveau de magie :
  • Normal
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Mannequin
Résidence : Un luxueux loft dans les beaux quartiers de Tingapour.


MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Sam 6 Fév 2016 - 19:22

Il y avait beaucoup de personnes qui pensait que les elfes vivaient dans les arbres, des choses comme ça. Cela faisait rire Idril, tous ces préjugés! Bon d'accord les elfes sont proches de la nature et se sentent à l'aise dans la forêt mais ce n'est pas pour autant qu'ils iraient jusqu'à vivre dans les arbres. Dans la rue il y avait peu de gens, les habitants dormaient pour la plupart et le peu de personnes qu'elles croisaient rentraient d'une soirée un peu trop arrosée ou avaient un rendez-vous tôt dans la matinée. Les deux amies se rapprochaient de la maison de la jolie elfe qui commençait à s'impatienter de lire le dossier. Encore quelques minutes de marche et elle pourrait savoir ce que renfermait tous ces papiers. A l'angle d'une rue, elle entendit des bruits étranges comme si tous ses sens étaient captivés tous d'un coup. Elle cessa de marcher et de respirer pour se concentrer uniquement sur les sons qu'elle entendait.

« Emilie.. Ecoute attentivement les bruits dans la rue. Je ne sais pas d'où ça vient.. C'est.. indescriptible.»murmura-t-elle.

Il y avait d'abord comme des gouttes qui ruisselaient et derrière ce son on entendait un tic tac très fort, il y avait un autre bruit très étrange qu'Idril ne parvenait pas à trouver alors qu'elle connaissait ce bruit! Comme quelque chose qu'on essuie.. Et juste après, un tintement de métal retentit dans ses oreilles. D'où venaient ces bruits ? Elle n'en savait rien, elle essayait de se concentrer encore plus mais elle n'y arrivait pas à cause des gens dans la rue qui parlaient, du monde qui commençait à sortir le bout de son nez.. Elle se retourna vers son amie qui pourrait peut-être lui dire ce qu'était ce bruit même si son ouïe est moins développée, elle connait sûrement elle aussi ce son si familier.


Kind or bad
I read somewhere how important it is in life not necessarily to be strong but to feel strong. [Into the Wild]

(code by 4x4, sur Bazzart)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Émilie


avatar

Age du personnage : 18

Niveau de magie :
  • Normal
Niveau de combat :
  • Normal


Résidence : Un appartement à Omois
Dans le sac : t'aimerais bien le savoir hein et ben tu sauras pas :p

Affinités : Ma soeur: L'ilne
Ma cousine: Lisa Grey

Profil du rôliste
Surnom:
Age du membre: 24
Vos autres comptes: /


MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Dim 7 Fév 2016 - 0:48

Emilie croisa quelques personnes qu’elle connaissait sur le chemin de la maison d’iIdril, mais il avait beaucoup trop bût pour la reconnaitre comme très souvent en fin de soirée d’ailleurs puis bon c’était des personnes qu’elle connaissait comme ça de vue avec qui elle faisait la fête de temps à autre, mais ça n’avait rien de connaissance intime. Parfois leur yeux se posait sur elle et elle avait l’impression que pendant une seconde ils arrivaient à la reconnaitre avant que cette idée ne leur échappe embrouillé par l’alcool et qu’il continue leur chemin. Heureusement que son métabolisme de loup la protégeait de ce genre d’excès parce que franchement ça avait rien de classe sa aurait très mal été avec son côté fille parfaite.

Idril s’arrêta d’un coup ce qui perturba Emilie qui ne s’y attendait pas et failli bien la percuter. Emilie trouvait étrange qu’elle s’arrête comme ça elle avait pourtant l’air très impatiente de lire ce dossier jusqu’à présent alors qu’est ce qui avait bien pût changer. Emilie allait poser la question, mais Idril prit la parole pour lui demander d’écouter des bruits dans la rue. Bon s’était pas super précis comme description, mais à cette heure il n’y avait pas tellement de bruit alors elle se mit à écouter attentivement et ne mit pas très longtemps à comprendre de quel bruit Idril parlait, mais dès qu’elle commença à l’entendre Emilie fut comme hypnotiser par ce son. Plus aucun son autour d’elle n’existait à part celui-là il semblait s’insinuer directement dans son cerveau et avant même qu’elle ne s’en rende compte elle commençait à marcher vers ce son si enchanteur. Normalement elle était plus prudente car sur Autre monde même les choses les plus belle à l’air le plus inoffensif peut se révéler être un prédateur terrible plus du tout beau et inoffensif et souvent avec un paquet de dent très pointue, mais là la musique la submergeait trop endormait trop son cerveau et sa méfiance pour qu’elle réfléchisse de la sorte.

Etrangement elle avait beaucoup de mal à ne pas se transformé en louve comme si la musique elle-même la poussait à se changer, mais qu’une partie de son cerveau s’y refusait car la musique aurait sans doute encore plus d’influence sur elle si elle se changeait en louve et plus elle se rapprochait de la source plus il lui était difficile de résister à cet appel à la transformation et pourtant elle ne parvenait pas à arrêter de s’en approcher. Elle ne savait même pas si Idril l’avait suivi, essayait de l’arrêter ou si comme elle elle était entrainer par cette musique. Emilie avait un peu peur qu’Idril essaye de l’arrêter et qu’elle se mette à l’attaquer pour ne pas arrêter de suivre cette musique. Elle savait qu’elle n’avait aucune envie de faire du mal à Idril, mais elle savait aussi qu’elle n’était pas dans son état normal et que donc qu’elle le veuille ou non cela pourrait arriver même si elle espérait pas de toute façon il y avait de forte chance qu’Idril ait l’avantage du moins si elle ne voyait aucun problème à frapper sur ses amis quand il l’attaque parce qu’il parait que certaine personne éprouve des remords à frapper sur leur amis quand ceux-ci les attaque. Emilie avait toujours trouvé ça un peu stupide bien que sa dépende de l’attaque, mais en règle général quand on t’attaque tu dois te défendre que ce soit un ami ou pas.  Elle n’avait pas conscience de la présence d’autre personne dans les rues c’était comme si soudain les rues étaient totalement vide d’ailleurs elle avait déjà bousculé un certain nombre de personne sans même le remarqué. Elle se demanda rapidement si elle était la seule que la musique faisait réagir ainsi ou si sa agissait sur tous les loups garou assez proche pour l’entendre ou encore sur toute une catégorie de personne ayant elle ne savait pas trop quoi en commun si ce n’était pas le côté lycan. Pendant un très bref instant de lucidité elle tenta de se boucher les oreilles pour ne plus entendre la musique, mais s’était inutile la musique semblait se jouer directement à l’intérieur de sa tête elle ne pouvait pas la faire taire ça allait finir par la rendre dingue, mais elle devait rester calme si elle s’énervait elle allait se transformé et elle avait l’intuition qu’elle ne devait pas si elle voulait avoir une petite chance d’échapper à cela, mais échapper à quoi à vrai dire avec un peu de chance s’était juste un concert de personne qui jouait super bien ou des sirènes qui chantait un truc pas trop dangereux quoi. On ne sait jamais même si sur autre monde s’était plus rare de tomber sur des truc pas trop dangereux que de tomber sur l’inverse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Shaw


avatar

Age du personnage : 24 ans

Couleur de magie : Orange virant vers le rouge (couleur des flammes)
Niveau de magie :
  • Normal
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Mannequin
Résidence : Un luxueux loft dans les beaux quartiers de Tingapour.


MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   Dim 7 Fév 2016 - 18:46

Idril avait essayé de raisonner son amie mais n'y était pas parvenue. Tout ce qu'elle avait réussi à faire c'était se prendre un coup de poing qui l'avait énervée, et perdre Emilie alors que pourtant elle ne perdait jamais personne ni quoi que ce soit. Dans la rue, il n'y avait plus personne comme si la musique avait chassé tout le monde c'était vraiment trop bizarre se disait Idril, surtout que son amie avait été en quelque sorte hypnotisée par ce son indescriptible que la demi-elfe n'entendait plus. Cela voulait forcément dire quelque chose! La jeune femme commença à crier le nom de son amie dans la rue en espérant que ça allait changer la situation, mais au bout de vingt minutes elle abandonna il n'y avait rien à faire! A l'heure qu'il était le jour venait de se lever il n'y avait personne dans la ville ou du moins dans ce quartier de la ville. Idril décida d'aller jusque chez elle là ou elle pourrait réfléchir à ce qui c'était passé! Elle se disait qu'elle avait rêvé toute cette journée et sa rencontre avec Emilie, elle en allait jusqu'à se dire qu'elle n'avait jamais été au marché la veille pour négocier ce carquois.

" Je vais vraiment devenir dingue..Et maintenant je parle toute seule, en plus. "

Non mais franchement elle se demandait ce qui lui arrivait. Et ça l'angoissait de ne rien pouvoir faire pour son amie et de ne pas avoir de nouvelles! Que lui était-il arrivé? Peut-être bien qu'elle était morte, elle n'en savait rien et ça lui mettait la boule au ventre. Son amie devrait se défendre toute seule et elle ne pourrait pas retrouver Idril elle ne savait même pas ou elle habitait! Pendant un temps que l'elfe ne saurait compter, elle erra dans les rues, fatiguée, complètement perdue sans son amie. Cela lui faisait comme un vide.. comme si une partie d'elle venait de partir, une rencontre aussi incroyable reste dans la mémoire pendant longtemps surtout une amitié aussi fusionnelle, aussi pure et belle. Elle angoissait tellement que sans s'en rendre compte elle courrait dans les rues vide de Tingapour en cherchant son amie désespérément. Même en se fiant à ses sens elle ne parvenait pas à sentir son odeur ou à ré-entendre le bruit de tout à l'heure. C'était insupportable. Elle finit par suivre le chemin pour rentrer chez elle.. tout doucement.


Kind or bad
I read somewhere how important it is in life not necessarily to be strong but to feel strong. [Into the Wild]

(code by 4x4, sur Bazzart)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid   

Revenir en haut Aller en bas
 
Encore une fois, l'arnaque est un plat qui se mange froid
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: