AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Tara Duncan : Le Forum RPG :: Autremonde :: OmoisOmoisPartagez | 
 

 Promenons nous dans les bois...pendant que le loup n'y est pas!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mel


avatar

Age du personnage : 20 ans

Familier : Une spatchoune blanche qu'elle n'a pas nommé
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Exploratrice et preneuse de tout job pendant les escales (serveurs, mannequin, baby-sitter...)
Résidence : Aucune nous voyageons tout le temps
Dans le sac :


MessageSujet: Promenons nous dans les bois...pendant que le loup n'y est pas!   Ven 15 Jan 2016 - 16:03

"Non! Ne t'en va pas, je t'en pris reste! Reste!"

Mon frère, me regarda, puis tourna les talons en rabattant la capuche de son costume de Sangrave et alla à côté d'un Sangrave au masque bleu et à la toge gris foncé. Le cercle rouge sur sa poitrine me donnait envie de vomir. Puis il lança sa magie dévastatrice sur moi. L'image s'effaça pour faire apparaître à la place un loup la bouche ensanglanté avec ma mère entre ses crocs. Je poussai un cri d'horreur et de désespoir avant de voir mon père en arrière plan, gifler ma mère et mon frère et enfin tout le monde partit, me laissant seule dans cette forêt avec une pluie de sang et de larmes. Mon frère réapparu quelques secondes plus tard s'enfonçant un poignard dans la poitrine...un poignard en argent!

"NON!"

Mes paupières s'ouvrir brutalement, ma respiration saccadé me laissais paraitre que mon cauchemar devait être bien plus réel que ce qu'il y paraissait. Je me courbai en deux, la plaie béante dans ma poitrine de nouveau ouverte. Je mis ma tête contre mes genoux et pleurais.

Une fois mes larmes calmées et ma respiration à peu près normal, je me mise debout, trébuchai sur une feuille et me rattrapai à une branche d'arbre qui craqua sous mon poids. Je me retrouvai les deux fesses par terre et avec un mal de tête affreux. Je me dirigeai vers la rivière et après avoir enlevée mes vêtements, je plongeai à l'intérieur. Mon visage n'était pas beau à voir, mes yeux bouffi à force de pleurer étaient de nouveau rouge et mon visage sans vie si on comptait en plus le trou béant dans ma poitrine, ne me laissais pas paraître à mon meilleur jour. 

Je me laissais glisser au fil de l'eau, essayant d'oublier ce cauchemar...encore...ce n'était pas la première fois que je le faisais et cela commençait à devenir répétitif. Je respirai bruyamment avant de finir de me doucher. Je remis mes affaires et retourna dans mon coin pour me rouler en boule en espérant que la chaleur allait de nouveau consumé ce manque. 

Soudain, un bruit...je me relavai immédiatement alerté par ce bruit qui ne m'étais pas familier. Pourtant j'avais l'habitude maintenant dans cette forêt, mais celui-là ne me laissais pas prévoir quelques chose de bon. Une démarche aussi féline et douce ne pouvait être les animaux bizarres que je connaissais déjà...à moins qu'il y en ai d'autres. Le bruit ne reverra pas, mais je restai vigilante.

De nouveau, un autre bruit de pas...qu'il soit humain ou pas, je commençais à avoir peur. Normalement personne ne venait par là. C'était trop reculé de la civilisation. Espérons que ce ne soit pas un humain ou pire encore...un Sangrave. Je pris sous les feuilles mon poignard fabriqué et me mis dans une position ou je pourrais attaquer si jamais quelqu'un me faisait du mal.

Je sentais et entendais les pas se rapprocher encore et encore. J'étais trop pétrifié pour partir en courant et ma louve ne me répondais pas. Je n'arrivais pas à contrôler ma transformation et aujourd'hui, alors que j'en avais besoin, c'est comme si mon autre partie dormait! 

Je laissais alors les pas se rapprocher, attendant la suite des évènements avec une peur et une angoisse non dissimulé...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4626-bella-p-bloom
Solveig


avatar

Age du personnage : 16 ans

Familier : Krokmou, un chat noir qui ressemble à Krokmou (parfois je lui rajoute des ailes en tissu et c'est très drôle)
Couleur de magie : Verte
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Étudiante en année sabbatique, future journaliste
Résidence : Autrefois la maison de mes parents en Norvège, maintenant je vais d'auberges en auberges pour découvrir Autremonde !
Dans le sac : plein de livres !

Affinités : Loup sois mon pote stp
sinon j'ai peur d'Isabella Duncan

MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois...pendant que le loup n'y est pas!   Ven 15 Jan 2016 - 21:18

Promenons-nous...
   feat. Bella Bloom
À gauche. Ou peut-être à droite ? Non, non, c'était à gauche, elle serait prête à le parier. Quoique. Elle ne savait plus... La louve s'arrêta et s'assit, dépitée. Elle tenta encore une fois de retrouver la piste en flairant les environs, sans succès. Elle était immense, deux fois plus massive que les loups que les terriens connaissent. À son approche, les oiseaux s'étaient arrêté de chanter. Ces bois abritaient des animaux beaucoup plus gros et d'apparence plus impressionnante ; pourtant toute la forêt avait peur d'elle. Ils savaient qu'il y avait en elle une part qui n'était pas animale, qu'elle n'appartenait pas à leur monde.

Les animaux de la forêt d'Omois connaissaient L'ilne, parce qu'elle venait souvent s'aventurer là-bas. C'était l'une des forêts les plus vastes du continent, mais pas si reculée de la civilisation puisqu'elle était toute proche de Tingapour, la capitale de l'empire. Pourtant, peu d'omoisiens étaient assez fous pour pénétrer aussi loin qu'elle dans ses profondeurs. On racontait des choses sur cet endroit, beaucoup en avaient peur. Pas elle. La forêt, c'était peut-être le seul endroit où elle se sentait chez elle. Elle ne craignait rien.

Elle se releva et reprit forme humaine. Hm, oui, elle ne craignait rien, sauf de se perdre. Et elle s'était définitivement égarée. Enfin, pas vraiment, puisqu'elle pourrait toujours faire le chemin inverse en suivant sa propre odeur à la trace, si elle voulait sortir de là. Mais elle aurait bien aimé retrouver ce camp de Sangraves qu'elle avait repéré quelques temps plus tôt, le jour où elle avait rencontré Alexandre O'Nyme. Elle avait eu beaucoup de choses à faire depuis, elle n'avait pas pris le temps de revenir plus tôt... Elle aurait dû. Les Sangraves avaient déjà dû repartir, en effaçant les traces de leur passage derrière eux.

Tant pis. Elle avait déjà tiré beaucoup de choses de ses repérages de toute manière, bien plus qu'elle ne l'avait imaginé aux premiers abords. Elle continua à vagabonder dans la forêt sans but précis. Cet échec l'avait dépitée. Peut-être qu'elle se consolerait avec une petite partie de chasse, si elle trouvait du gibier.

Soudain, elle s'arrêta net. N'y avait-il pas une odeur étrange, quelque part vers ce ruisseau ? Mais oui... Elle se dirigea vers le filet d'eau et commença à le remonter, jusqu'à ce qu'il grossisse et devienne une rivière. Oui, c'était bien une odeur de loup-garou qu'elle flairait ! Certes, elle n'était pas sous sa forme animale, alors son odorat était moins puissant, mais les lycans entrainés n'avaient pas de mal à repérer la signature odorante des leurs, même sous leur forme humaine.

Elle rencontra alors une jeune fille, qui paraissait l'attendre de pied ferme. Elle tenait un poignard à la main, aussi L'ilne s'arrêta, décidant de garder ses distances pour le moment. Elle n'avait pas fière allure. Ses vêtements étaient crasseux, comme si elle ne les avait pas ôtés depuis des lustres. Ses cheveux bruns étaient sales et emmêlés. Mais le plus inquiétant étaient ses yeux. On aurait dit que toute vie, toute énergie les avait quittés.

Cette fille doit avoir vécu des choses atroces, songea L'ilne. En tout cas elle n'est pas née sur le Continent, elle est trop pâlotte pour ça. Allons-y doucement.

Elle ne connaissait pas cette fille, mais si elle avait été mordue par un de ses semblables, elle se sentait en quelque sorte responsable d'elle. Un peu comme quand elle avait pris soin de Laara après son amnésie. Et puis qui sait, peut-être qu'elle pourrait tirer quelque chose d'elle. Les âmes perdues étaient les plus faciles à endoctriner.

- Salut ? risqua-t-elle, de la douceur dans la voix. Je ne te veux aucun mal, tu peux ranger ton poignard. Je m'appelle L'ilne.

Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais les gens qui essaient de vous convaincre de faire quelque chose se présentent souvent par leur prénom, voire leur nom complet. L'ilne ignorait si cela mettait réellement l'interlocuteur en confiance, mais cela valait le coup d'essayer.

© Gasmask    


Spoiler:
 


::::
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t5047-solveig-andersen-990-parce-que-le-self-insert-c-est-cool-aussi http://loulou.pratou.free.fr/?surprise=bizzmifia
Mel


avatar

Age du personnage : 20 ans

Familier : Une spatchoune blanche qu'elle n'a pas nommé
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Exploratrice et preneuse de tout job pendant les escales (serveurs, mannequin, baby-sitter...)
Résidence : Aucune nous voyageons tout le temps
Dans le sac :


MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois...pendant que le loup n'y est pas!   Sam 16 Jan 2016 - 14:31

J'attendais que la personne...ou la chose vienne vers moi, qu'elle me tue une bonne fois pour toute, même si maintenant avec ma condition de loup, ce n'était pas simple. Mais j'en avais marre de souffrir, d'essayer de combler cette plaie dans ma poitrine. Alors je l'attendais. Les pas parurent s'intensifier et une drôle d'odeur familière planait dans l'air...mais je n'arrivais pas à la reconnaitre. 

Une jeune femme déboula dans la clairière et s'arrêta nette en voyant mon poignard, même si contre moi, elle ne risquait rien. Je n'étais pas une suicidaire...quoi que...mais cette fille avait l'air beaucoup plus forte que moi. Ses longs cheveux brun descendais en cascade sur ses épaules. Son teint hâlé contrastait avec ses yeux marrons. Elle avait cependant un visage doux même si il en ressentait une forte puissance. Elle avait l'air tellement sûr d'elle...elle avait l'air de ne pas avoir peur, contrairement à moi qui tremblait comme une feuille depuis que j'avais vu cette nouvelle venue et depuis toujours... Elle me détailla et je restai dans ma position ne voulant pas baisser les yeux....Mais le pire, c'est qu'elle semblait tellement....humaine!

Elle me parla avec une telle douceur que s'en étais écoeurant. Le problème...je voyais bien qu'elle me parlait, mais je ne comprenais absolument rien. On ne parlait même pas la même langue, ce qui prouva bien qu'elle ne venait pas du même monde que moi, elle venait du monde dans lequel j'étais à présent. Je reculais, refusant de rompre le contact visuel et en mettant bien en évidence mon poignard. Je ne savais même pas ce qu'elle m'avait dit et cela me faisait peur. M'avait-elle dit qu'elle allait me tuer ou me faire autre chose? Qu'avait-elle voulus dire de si important? Elle dégageai une telle force intérieur qu'elle me fit frissonner.

J'étais partagé entre l'idée d'essayer de lui parler, même si je savais qu'elle ne me comprendrais pas et l'idée de m'enfuir en courant en espérant qu'elle ne me cherche pas et qu'elle me laisse tomber comme...Je me mordis violemment la lèvre, les larmes me brouillant la vue, je remarquai cependant qu'elle me fixait avec un petit sourire. Je ne savais pas si c'était de la pitié ou bien autre chose. Mais je ne pouvais plus le supporter.

Je lâchai mon poignard et m'enfuit dans les bois. Je sautai par dessus tous ce qui se présentait sur ma route, contournant les arbres et trébuchant plusieurs fois sans jamais m'arrêter. J'essayai en vain de me transformer, mais je n'y arrivai pas, ma louve était en train de dormir bien profondément en moi. Quand je revoyais cette fille...mes larmes affluèrent de nouveau dans les yeux, me brouillant la vue. Je courais encore et encore. Mon souffle commençait à devenir court et le fait que je n'avais pas mangé depuis au moins deux jours commençait à me rendre plus faible. 

Je courrai encore au point à arriver près d'une rivière avec des cailloux. Je sautais sur un cailloux, mais avec mon manque d'adresse, je loupai le cailloux et tomba dans la rivière. Mon pied se coinça entre deux cailloux et après avoir avalé de l'eau, j'émergeai enfin la tête. Je soufflai un bon coup et tirai sur ma jambes pour essayer de libérer mon pied emprisonné. J'espérais que cette fille bizarre ne me suivait pas et qu'elle étais partit...mais cependant je n'étais pas vraiment vraiment sûr d'où elle était. Un petit gémissement plaintif sortit de ma bouche et ma fatigue me submergea. Je laissais les larmes couler le long de mes joues, n'essayant même pas de les retenir. J'espérais que ma fin soit proche, je l'espérais vraiment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4626-bella-p-bloom
Solveig


avatar

Age du personnage : 16 ans

Familier : Krokmou, un chat noir qui ressemble à Krokmou (parfois je lui rajoute des ailes en tissu et c'est très drôle)
Couleur de magie : Verte
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Étudiante en année sabbatique, future journaliste
Résidence : Autrefois la maison de mes parents en Norvège, maintenant je vais d'auberges en auberges pour découvrir Autremonde !
Dans le sac : plein de livres !

Affinités : Loup sois mon pote stp
sinon j'ai peur d'Isabella Duncan

MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois...pendant que le loup n'y est pas!   Sam 16 Jan 2016 - 19:35

...dans les bois
   feat. Bella Bloom
L'ilne poussa un gros soupir. Elle était encore plus dépitée que lorsqu'elle s'était rendu compte qu'elle avait perdu la trace du camp de Sangraves. Alors comme ça, même sous sa forme humaine, elle effrayait les gens. Cela dit, la personne en question n'avait pas l'air tout-à-fait saine d'esprit, alors ça pouvait se comprendre. Peut-être qu'elle aurait été effrayée par n'importe qui, même par Lisa Grey (qui était pourtant la personne la plus gentille que l'on puisse trouver, selon L'ilne). Elle ramassa son poignard (quelle idée de laisser tomber sa seule arme !) et décida qu'il servirait d'excuse pour la retrouver.

La Mowgli des bois avait déjà détalé depuis plusieurs secondes quand L'ilne s'élanca à sa poursuite. Ce ne serait pas difficile de la rattraper, étant donné la lenteur avec laquelle elle courait. Elle devait être vraiment affaiblie, ou vraiment pas entrainée pour aller aussi lentement.

On pouvait quand même lui accorder une qualité : l'endurance. Elle avait beau trébucher, elle se relevait toujours et poursuivait sa route avec d'autant plus d'énergie. L'ilne ne savait pas si elle devait se sentir vexée ou rassurée de voir avec quelle détermination Mowgli essayait de lui échapper. Essayait seulement, hein. À ce rythme-là, elle n'était pas prête d'y parvenir. À moins qu'elle n'ait de la magie, mais dans ce cas-là elle l'aurait déjà utilisée pour s'enfuir. Pauvre fille, elle était coincée.

Peut-être par excès de confiance en elle, L'ilne finit tout de même par la perdre de vue. Ce n'était vraiment pas sa journée. Jamais à cours de solutions, elle s'arrêta une seconde fois et se retransforma en louve. Ahhh, mieux. Elle retrouva l'odeur de la jeune fille en un rien de temps et trottina en suivant le chemin ainsi tracé. Sous cette forme, son odorat était beaucoup plus développé. Il lui confirma que l'odeur appartenait à un loup-garou femelle (OK bon ça, elle s'en était déjà aperçue) qui était née humaine et qui ne possédait vraisemblablement pas de magie. Quant à son âge... Elle ne devait pas être beaucoup plus vieille qu'elle, peut-être même plus jeune. Ça ne voulait pas dire grand-chose pour un loup-garou.

Elle finit par retrouver sa petite Mowgli. Elle se débattait dans les eaux d'une rivière, comme si elle se noyait. L'ilne ne réfléchit pas. Sans même reprendre forme humaine, elle plongea dans l'eau et attrapa la jeune fille par le bras avec sa gueule, en essayant de ne pas lui faire mal. Elle tenta de la tirer doucement, mais se rendit compte qu'elle était coincée. Elle tira donc un bon coup et la dégagea des cailloux qui la bloquaient. Elle nagea ensuite vers la berge, où elle déposa la fille sur la terre couverte de feuilles mortes.

Elle se transforma à nouveau en humaine, essoufflée.

- Je... voulais... ton couteau.

Elle lui tendit le poignard, qui avait réapparu en même temps que ses vêtements lorsqu'elle s'était retransformée. (Vive la magie, hein ?) Elle prit conscience alors d'une chose terriblement problématique.

- Oh merde, le Traductus ! Y en a pas ici ! C'est pour ça, tu ne comprends pas ce que je dis, pas vrai ?

Comme elle n'obtenait aucune réponse de son interlocutrice, elle plongea une main dans sa poche et fouilla jusqu'à en sortir son portesort. C'était comme un portefeuille, sauf qu'au lieu de contenir de l'argent et des cartes bancaires et de fidélité, il contenait des sorts préfabriqués. Ce genre de choses était très utiles pour les nonsos, qui ne pouvaient pas lancer de sortilèges par eux-mêmes. Les sortceliers les lançaient donc pour eux, les enfermaient dans un portesort comme le sien et les vendaient en boutique. C'était un vrai business sur Autremonde.

Elle farfouilla les multiples poches du portesort, avant d'en sortir une carte qui ressemblait fort à une carte de fidélité de supermarché. (Du moins, c'est ce qu'aurait pensé une Terrienne en la voyant.) Une seule carte pouvait contenir plusieurs sorts, mais c'était rechargeable. Ça coûtait une blinde, par contre. Il restait huit Traductus sur dix sur cette carte-ci. D'un geste théâtral, L'ilne brandit la carte vers Mowgli et déclama la formule inscrite au dos de celle-ci :

- Par le Traductus, nous nous comprenons, et dans l'harmonie nous en discutons !

Elle appliqua la même opération sur elle-même.

- Bon, normalement on peut parler maintenant. Quoique c'est pas sûr, ces trucs sont pas très stables... Je disais donc : je m'appelle L'ilne, je ne veux pas te tuer, juste te parler. Tu as fait tomber ton poignard, au fait.

© Gasmask    


::::
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t5047-solveig-andersen-990-parce-que-le-self-insert-c-est-cool-aussi http://loulou.pratou.free.fr/?surprise=bizzmifia
Mel


avatar

Age du personnage : 20 ans

Familier : Une spatchoune blanche qu'elle n'a pas nommé
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Exploratrice et preneuse de tout job pendant les escales (serveurs, mannequin, baby-sitter...)
Résidence : Aucune nous voyageons tout le temps
Dans le sac :


MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois...pendant que le loup n'y est pas!   Sam 16 Jan 2016 - 21:51

Je me débattais tant bien que mal dans l'eau, la rivière me submergeant chaque fois qu'une vague venait s'écraser sur mon visage, mais apparemment ce n'était pas assez pour me tuer...malheureusement. Mon pied toujours coincé commençait à me faire mal, mais je savais parfaitement que même si il était cassé, dans quelques minutes une fois dégageait, il ne me ferait plus mal. J'avais l'impression que cela faisait une éternité que j'étais ici...alors que ça devait faire juste quelques minutes. J'espérais que les loups pouvait mourir d'une noyade.

Tiens en parlant d'un loup, averti par les feuilles de la forêt qui bougea, je me retrouvais face à un énorme loup brun...qui entre nous était bien plus impressionnant que moi. Sa force était visible comme la fille de tout à l'heure. D'ailleurs, elle devait être partie à l'heure qu'il était. Pouvait-on mourrir d'une deuxième morsure de loup? Ou allait-il simplement me manger?

Mais non, même pas! Il sauta dans l'eau...enfin pardon, elle...car c'était une femelle. Et bizarrement elle me tira par la bras en faisant attention à ne pas déchirer ma peau sous ses crocs blancs luisants. Voyant que mon pied était coincé, la bête tira d'un bon coup. Mon pied me lançait...mais je n'en m'occupait pas. J'avais trop peur de ce que la bête allait me faire. Elle me ramena vers la terre ferme. Mon pied avait finit par se ressouder et je poussai un soupir de soulagement remplacé par un bruit gurutal du à la salve dans ma bouche.

Puis comme par magie, la bête se transforma et je tombais nez à nez avec la jeune fille de toute à l'heure qui était trempée et qui avait le souffle coupé. Instinctivement je reculai...ce qui est dur quand on est au sol, allongée. La fille continua à me parler et mes mains commencèrent à trembloter. Elle me parlait encore dans sa langue bizarre qui pourtant était mélodieuse, mais qui dans sa gorge me faisais frissonner. Je gémis faiblement. Puis elle sembla me poser une question et j'haussai un sourcil interrogateur. M'avait-elle demandé la permission de me tuer? Elle me tendis soudain mon poignard. Je la regardais sans comprendre, mais je ne le pris pas. Je n'avait pas envie de rentrer en contact avec sa peau qui paraissait chaude.

Elle plongea alors la main dans sa poche et en sortit une carte de crédit. Je m'esclaffai dans ma tête, ce n'est pas moi qui était folle, mais bien elle. Etaient-ils tous comme ça, sur cette planète? Mais que me voulait-elle à la fin! Puis elle brandit la carte vers moi et prononça une espèce de formule magique...en tout cas ça y ressembler. Je pris peur...de la magie! Je fermai les yeux, attendant ma fin proche, mais rien, alors j'ouvris péniblement un oeil. Elle répéta la même formule sur elle.

J'en profitai pour m'asseoir et m'éloigner le plus d'elle possible, mais elle n'avait pas l'air d'en avoir finit avec mii, car elle parla. Elle me parla...dans MA langue. Instinctivement je brandis un bout de bois( qui était à côté de moi) devant elle. Comment faisait-elle pour me parler, alors qu'il y a quelques minutes à peine, elle ne pouvait pas? Je ne comprenais plus rien et le manque de nourriture et la fatigue commençait sérieusement à me tomber dessus.

Quand elle me dit que le truc qu'elle avait utilisé sur moi n'était pas stable, je faillis hurler. Mais que m'avait-elle fait? Je gardais le bout de bois tel un pieux devant moi, bien fixé sur son coeur. Bien que je savais que ce n'était pas comme ça que je l'arrêterai. Cette fille était un loup garou...elle était comme...moi! Mais au moins la plaie pourrait peut-être la ralentir...enfin j'espérais. 

Elle s'appelait L'ilne....L'ilne...ce n'était pas commun...elle ne venais pas de la Terre. Comment un parent terrain aurait pu appeler son enfant comme ça. C'était possible? Pouvait-on naitre loup. Je refusais de parler mais elle continua. Elle ne me voulait pas de mal, juste me parler...Mais bien sûr, elle n'allait pas non plus me dire qu'elle allait me tuer avant de le faire. Mon bout de bois vers son coeur, je reculai encore un peu. Mes jambes tremblaient, refusant de me porter et de me faire courir à nouveau. Puis quand elle me dit que j'avais fais tomber mon poignard, je crois que si j'avais était vraiment en colère, je lui aurait répondu: "Non, sans blague!". Mais pétrifiais par la peur, je ne bougeai pas. Elle voulait sans doute ne pas me stresser. Tout le monde sait que la viande est meilleure quand elle n'est pas stressée! Mais que voulait-elle à la fin? 

Elle ne bougeait pas, essayant de me mettre en confiance, alors que je tremblait tel un roseau fouettait par le vent. Il fallait que je fasse quelques chose. Je n'allais tout de même pas nourrir, bouffer par un loup garou quand même. Je voudrais avoir une fin plus glorieuse même si je savais que personne ne serait au courant. Apparement, je pouvais lui parler et elle me comprendrait alors j'y allait de plein fouet, lui posant toutes les questions qui me passait par la tête et surtout gardant le bout de bois au bout de ma main, de peur qu'elle ne se jète sur moi. D'ailleurs elle semblait vexé que j'eusse peur d'elle...en même temps, je pense qu'on peut me comprendre. Reculant encore un peu je commençais:

"Qu'es-tu? Que me veux-tu? Pourquoi es-tu là? Que veux tu que je fasse? Tu va me tuer? Tu es un...une...Sangrave?"

Ma voix se brisa sur le dernier mot...Nathaël...Une larme silencieuse coula sur ma joue. Je n'en pouvais plus, tôt ou tard il faudrait bien que je meurs d'une quelconque façon.

"Au pire, vas-y...tue moi, je ne mérite que ça..."

Je ne la voyais plus, les larmes me brouillait la vue et mon coeur croit si bien que je me demandais en combien de morceau il pourrait se fissurer.

Je me relavai tant bien que mal sur mes jambes, mais trop fatiguée pour pouvoir faire quelque chose, je m'écroulai de nouveau au sol, me cognant la tête contre un cailloux. Je relevai ma tête vers elle, le sang coulait de ma temps, mais je savais que dans quelques instant il ne coulerait plus. Alors avec un courage phénoménal...ce qui ne me ressemblait pas, je plantai mes yeux dans ceux de L'ilne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4626-bella-p-bloom
Solveig


avatar

Age du personnage : 16 ans

Familier : Krokmou, un chat noir qui ressemble à Krokmou (parfois je lui rajoute des ailes en tissu et c'est très drôle)
Couleur de magie : Verte
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Étudiante en année sabbatique, future journaliste
Résidence : Autrefois la maison de mes parents en Norvège, maintenant je vais d'auberges en auberges pour découvrir Autremonde !
Dans le sac : plein de livres !

Affinités : Loup sois mon pote stp
sinon j'ai peur d'Isabella Duncan

MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois...pendant que le loup n'y est pas!   Sam 16 Jan 2016 - 23:23

Pendant que le loup...
   feat. Bella Bloom
L'ilne soutint le regard de la jeune fille. Celle-ci la menaçait avec un bout de bois, mais son geste ressemblait plus à une attitude de défense que de menace. Elle était clairement la plus faible des deux, de toute manière. Ce n'était pas la possibilité d'un combat qui inquiétait L'ilne. Ses questions l'intriguaient. Certaines étaient très étranges. « Qu'es-tu ? » impliquait que la jeune fille ignore ce qu'était un loup-garou... La réponse paraissait pourtant flagrante aux yeux de L'ilne. Ou même aux yeux de n'importe quel autremondien. Peut-être qu'elle venait d'une autre planète ? Mais non, c'était impossible, il n'y avait pas de loups-garous sur les autres planètes. « Tu veux me tuer ? » était bizarre aussi, compte tenu du fait qu'elle venait de lui sauver la vie, mais déjà plus normal. (En tout cas pour quelqu'un comme L'ilne, qui avait l'habitude qu'on lui pose cette question.) Et enfin, sa remarque sur les Sangraves... Non, décidément, elle ne pouvait pas lâcher cette fille comme ça. Elle allait lui parler, s'en faire une amie peut-être, garder contact avec elle. Essayer, au moins. Cette fille avait beau être pathétique, faible, presque idiote, elle avait le cran de la menacer avec une arme et même de persévérer, même si elle savait qu'elle n'avait aucune chance. C'était ce genre de courage dont les Ombres avaient besoin. Et si jamais elle entretenait en plus une haine des Sangraves d'ordre personnel... C'était gagné.

Mais elle s'emballait. Il ne fallait pas aller trop vite. Elle ignorait tout de cette fille, elle pouvait très bien se tromper complètement sur son compte. D'abord, répondre à ses questions. Montrer de la patience. De la gentillesse. Jamais de l'agacement ni de sentiments négatifs.

- Je t'ai dit que je voulais pas te tuer. Je vois pas pourquoi je ferais ça, je te connais même pas. Attends une seconde, je vais répondre à tes questions dans l'ordre.

Elle s'accorda en effet une seconde pour se remémorer l'ordre des questions et déclara :

- Je suis une loup-garou, comme toi, bien sûr. T'en as jamais vu d'autres ? Ça fait longtemps qu'on a été libérés, pourtant... Enfin bref, je te poserai mes questions plus tard. Je t'ai déjà dit ce que je te voulais : te parler. Je suis curieuse et on rencontre pas des filles comme toi tous les jours. Ensuite, je suis là pour... me promener à la base, mais je me suis perdue.

Mensonge éhonté. Mais elle avait appris à bien mentir à force d'entrainement. La jeune fille ne décèlerait pas la vérité, à moins d'être particulièrement douée. Venait ensuite la question la plus intéressante.

- Et je suis pas une Sangrave, ça je peux te l'assurer. Plutôt crever que de rejoindre ces chiens. (Elle cracha par terre.) Toi non plus tu les aimes pas, pas vrai ?

© Gasmask    


::::
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t5047-solveig-andersen-990-parce-que-le-self-insert-c-est-cool-aussi http://loulou.pratou.free.fr/?surprise=bizzmifia
Mel


avatar

Age du personnage : 20 ans

Familier : Une spatchoune blanche qu'elle n'a pas nommé
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Exploratrice et preneuse de tout job pendant les escales (serveurs, mannequin, baby-sitter...)
Résidence : Aucune nous voyageons tout le temps
Dans le sac :


MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois...pendant que le loup n'y est pas!   Dim 17 Jan 2016 - 0:10

L'ilne soutenait mon regard...elle n'avait pas peur, bien sûr que non...elle savait aussi bien que moi qu'elle gagnerait si jamais on se lançait dans un combat, mais elle n'avait pas l'air de vouloir se battre, alors je lâchai mon bâton. De toute façon se n'était pas ça qui allait me protéger contre elle. Je m'assis en tailleur loin d'elle cependant. Elle voulait parler et bien parlons comme maintenant bizarrement elle a la même langue que moi. Non mais c'est quoi ce délire? Ou est la caméra? Vais-je enfin me réveiller de ce cauchemar?

Elle semblait prendre un moment et répondre à mes question dans sa tête car elle me certifia une nouvelle fois qu'elle ne venait pas me tuer. Au bout d'un moment je finis par admettre que de toute façon, plus elle parlait, plus elle me stressais alors la viande sera tout de même nerveuse. Mais bon, vu qu'elle ne veux pas me tuer...alors parlons. Je n'étais pas prête à lui faire confiance de sitôt. La distance entre nous était évidente, il devait y avoir au moins deux mètres. Au moins qui elle sautait la première, mon bâton la ralentirait et je partirais en courant en espérant que ma louve réponde. Elle voulut répondre à mes question dans l'ordre. Elle réfléchit une seconde. 

Mon menton tremblotait toujours pendant qu'elle parlait. J'étais trop fatiguée pour retenir mes larmes de toute façon. Mais bizarrement face à la louve j'avais envie de rester forte. Elle me donnait envie de rester forte. je ne pouvais pas pleurer devant elle. Elle fait l'air si..si forte que si je pleurai, elle m'aurais prise pour une poule mouillée, même si je savais que c'est ce que j'étais.

Elle commença en me disant qu'elle était un loup garou comme moi, ce que j'avais compris en la voyant se transformer devant moi. C'est vrai que ma question n'était pas...je le savais déjà, mais j'avais eut besoin de l'entendre. Ainsi elle était pareil que moi. Un point commun que j'avais avec cette fille. Depuis le débit, je laissai passer un petit soupir entre mes lèvres tout en restant aux aguets...mais elle me parla de libération et je ne compris pas? Libération de quoi? C'était une prisonnière?! Je reculai encore un peu. Je poserai mes questions plus tard espérant au fond de moi qu'elle n'avait pas un trop gros casier judiciaire. 

Elle était...perdue? Elle...perdue? Elle se moquait de moi et cela se voyait comme le nez au milieu de le figure. J'étais sans doute perdue et déprimée, mais je n'étais pas dupe. Je savais quand on mentait ou pas, elle n'étais pas perdue et je le savais pertinemment. Je levai un sourit interrogateur, mais ne dit rien. Si cette fille voulait parler il aller d'abord falloir qu'elle me dise la vérité et rien que la vérité.

De plus, elle était curieuse...curieuse de rencontrer des filles comme moi. Internement je m'esclaffai, comment pouvait-on être heureuse de me rencontre moi?! Bella Pearl Bloom. Une pauvre adolescente tarée qui est totalement perdue et triste?!

Pour sa dernière question elle réfléchit tout d'abord et un sourire, suivis d'une grimace éclaira son visage. Elle cracha par terre en disant qu'elle détestait les Sangraves et qu'elle préféré mourrir que de rejoindre ses "chiens" je cite. Paradoxalement c'était drôle car les chiens comme elle disait c'était plutôt nous que c'est malade. Puis elle me demanda mon avis. Ma bouche s'ouvrit aucun son ne sortit, juste le son intérieur de mon coeur qui se déchirai encore plus. je retins mes larmes uatnt que je pus, mais décidai de répondre quand même à sa question...simple question de politesse, vu qu'elle en faisais preuve avec moi même si elle me mentait.

"Je...je...c'est vrai, je ne l'ai aime pas...je les déteste, je les hais...depuis...depuis..."

Ma voix se brisa, une larme solitaire coula le long de ma joue tandis que le visage de mon frère passait en boucle dans mon visage. Je soupirai un grand coup avant de me retourner vers L'ilne, une expression neutre sur le visage...enfin, j'essayai.

" Ce n'est pas grave de toute façon, ce n'est pas intéressant"

Je soufflai et entreprit de jouer avec mes cheveux emmêlé, essayant avec mes mains de les démêler le plus possible. L'ilne me fixait, elle ne semblait pas me juger. je ne m'approchai pas d'elle pour autant et préférais être franche avec elle et lui dire ce que je ressentais.

"Je...je vois bien que tu ne veux que me parler, cependant je ne te fais pas confiance pour autant, sachant d'autant plus que...que, ma voix se brisa de nouveau et j'essayai de devenir plus convaincante, tu m'a menti tout à l'heure. Je les sentis, je suis peut-être complètement perdue ou tarée, je ne sais même plus ce que je suis, mais je ne suis pas dupe. Je reconnais quelqu'un qui ment. Alors si tu veux continuer à me parler soit sincère, sinon cela ne sert à rien, dis-je cette fois avec une assurance dans la voix, s'il te plait...Je veux bien essayer de parler un peu plus, d'essayer de te faire..., je coinçais sur le mot, confiance...mais je veux de la sincérité.

Je finis ma longue tirade en regardant mes pieds et en continuant de jouer avec mes cheveux. Puis plus doucement je repris:

"Mais toi...enfin...comment dire...pourquoi tu les hais tant?"

Je n'avais peut-être pas confiance en elle, mais elle était certainement la première personne que je rencontrais depuis longtemps. Et je lui étais un peu reconnaissante de me faire penser à autre chose en me parler bien que la menace qui planait d'elle était encore bien présente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4626-bella-p-bloom
Solveig


avatar

Age du personnage : 16 ans

Familier : Krokmou, un chat noir qui ressemble à Krokmou (parfois je lui rajoute des ailes en tissu et c'est très drôle)
Couleur de magie : Verte
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Étudiante en année sabbatique, future journaliste
Résidence : Autrefois la maison de mes parents en Norvège, maintenant je vais d'auberges en auberges pour découvrir Autremonde !
Dans le sac : plein de livres !

Affinités : Loup sois mon pote stp
sinon j'ai peur d'Isabella Duncan

MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois...pendant que le loup n'y est pas!   Dim 7 Fév 2016 - 17:53

...n'y est pas.
   feat. Bella Bloom
Il y avait donc bien quelque chose de personnel derrière la haine que l'inconnue vouait aux Sangraves. Bien sûr que si, c'était intéressant ! L'ilne aurait bien voulu qu'elle aille jusqu'au bout. Tant pis, elle creuserait ça plus tard.

Son regard se durcit pendant la tirade de la jeune fille, avant de reprendre l'expression douce qu'il arborait habituellement. Elle n'aurait pas dû mentir. Il serait plus difficile de gagner sa confiance maintenant. C'était de sa faute, mais tout de même, elle aurait préféré éviter ce genre de questions. Puis l'adolescente lui demanda pourquoi elle haïssait tant les Sangraves. Ha ha. Elle non plus ne perdait pas de temps.

L'ilne avait au moins réussi à instaurer un minimum de dialogue entre elles. C'était un début. Elle ne savait pas encore tout-à-fait ce qu'elle comptait accomplir en aidant cette fille. Ce qu'elle savait par contre, c'était qu'elle ne pouvait pas la laisser dans une situation pareille. Elle allait lui venir en aide, qu'elle le veuille ou non.

Et en tirer quelque chose d'intéressant pour elle, avec un peu de chance.

- Ce sont des terroristes. Qui pactisent avec les démons. Ils ont tué des gens que je connaissais. Des amis, des frères. Des innocents continuent de mourir tous les jours à cause d'eux. Voilà pourquoi.

Si ça ne lui suffisait pas en terme de franchise, L'ilne ne pouvait rien faire pour elle. À ce propos, il fallait qu'elle clarifie les choses.

- Pardon de pas t'avoir dit la vérité. Mais je t'ai pas vraiment menti non plus. Disons que j'ai perdu la trace de ce que je suis venue chercher, et comme je sais pas exactement où je suis, on peut dire que je suis perdue.

Vive les explications floues. Mais la jeune fille n'avait pas besoin d'en savoir plus pour le moment.

- Assez parlé de moi. Comment tu t'appelles ? Et qu'est-ce que tu fais là ? Tu... vis ici ?

© Gasmask    


::::
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t5047-solveig-andersen-990-parce-que-le-self-insert-c-est-cool-aussi http://loulou.pratou.free.fr/?surprise=bizzmifia
Mel


avatar

Age du personnage : 20 ans

Familier : Une spatchoune blanche qu'elle n'a pas nommé
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Exploratrice et preneuse de tout job pendant les escales (serveurs, mannequin, baby-sitter...)
Résidence : Aucune nous voyageons tout le temps
Dans le sac :


MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois...pendant que le loup n'y est pas!   Mar 9 Fév 2016 - 10:03

Voilà L'ilne m'avais livrée les réponses qu'elle voulait, elle ne semblait pas approfondir mais je m'en fichait, elle avait fait preuve de franchise et pour une fois je lui en étais reconnaissante puis elle s'excusa de m'avoir menti...enfin plus où moins. Elle semblait vouloir installé une espèce de confiance entre elles. Même si j'étais encore méfiante, je me laissais aller peu à peu à cette confiance. Je ne savais pas ce qu'elle voulait de moi, mais j'étais au moins sûr que ce n'étais pas une de mes ennemies...enfin j'espérais. 

Puis comme je mis attendais elle finit par me poser une question décidant sans doute qu'elle m'en avait assez dit sur elle. Ce qu'elle ne savait pas c'est que je détestais me dévoiler. Je trouvais ça faible...même si c'est que j'étais. Mais bon, elle m'avait parlé avec sincérité, elle avait aussi perdue des membres proches alors elle pourra sans doute me comprendre. Décidant de répondre aux questions plus ou moins dans l'ordre mais décidant d'être sincère...enfin j'essayerai.

" Je m'appelle Bella Bloom...Bella Pearl Bloom...Isabella Pearl Bloom, finis je par dire au bout de quelques secondes"

Vive les réponses complète, si je met à chaque fois cinq minutes pour répondre à des questions aussi simple, quand sera-t-il des questions plus complexe. Mais au moins j'avais dit la vérité. C'était déjà une bonne chose.

"Mais appelle moi Bella...tout simplement. Je dormais...enfin j'essayais quand tu es arrivée...j'ai eus peur, je suis partie voilà l'histoire, soupirai-je frustrée d'avouer ma faiblesse. Et oui...je vis ici...depuis 1 ans, la semaine après ma confrontation avec mon premier loup garou..."

Je soufflai et préféra regarder mes pieds plutôt que le regard de L'ilne, même si il était doux...je n'aimais pas être en confrontation avec les gens...j'aurais pu la blesser...Mais oui c'est ça, bien sur Bella si toi tu arrive à la blesser alors elle te tuera certainement. Je ne savais si elle voulait savoir autre chose sur moi. Mais quand mon regard vrilla sur le sien je vis bien dans les yeux de la jeune fille que cela ne suffisait pas. Elle voulait certainement savoir comment j'avais fais pour en arriver là...Elle ne me ferai rien, enfin...j'espère.

"Bon très bien...je vais tout te raconter. Je viens de la planète Terre, mais ça tu connais...n'est-ce pas? Bref un jour alors que je me promener avec...que je me promenais, un Sangrave m'a attaqué, sauf que sa magie n'a pas marché sur moi alors il étais pas hyper, hyper content. Un homme est venu me sauver de ce type et m'a emmené ici, quand je me suis rendu compte que c'était mon père qui nous avait abandonné j'ai voulu m'enfuir...mais je me suis trouver entre un loup garou et sa proie. La proie à pu partir et le loup est venu me voir. Il m'a mordu l'épaule mais lorsque je croyais qu'il allait me manger mon soit disant père m'a sauvé en le tuant ou en le faisant fuir...je ne sais pas en fait et je me suis évanoui pendant une semaine. A mon réveil mon père a voulu me raconter l'histoire mais je me suis énervé et de plus mon....père m'avait menti alors je suis partie. Je n'est pas trouvé mieux que ce logis et j'y suis restée...voilà l'histoire."

Je regardais L'ilne...bon je lui avait tout raconté excepté mon frère, mais je pense qu'elle n'a pas besoin de l'explication pour comprendre. Ce n'est pas que je veux lui mentir, c'est juste que c'est trop dur d'en parler.

"Mais dis-moi L'ilne, demandai-je, on est vraiment sur autremachinchose? C'est quoi ces bêtes bizarre dans les forêts? Tout le monde a des pouvoirs? Tu va me dénoncer à quelque chose, à quelqu'un?"

Bon, je sais qu'elle n'avait pas très envie de répondre à mes questions, mais j'ai besoin de savoir. J'ai soif d'apprendre...et j'ai soif tout court en fait. Je me redressai et fit face à L'ilne sans aucun sourire...de toute façon je ne savais pas...non, plus sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4626-bella-p-bloom
Solveig


avatar

Age du personnage : 16 ans

Familier : Krokmou, un chat noir qui ressemble à Krokmou (parfois je lui rajoute des ailes en tissu et c'est très drôle)
Couleur de magie : Verte
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Étudiante en année sabbatique, future journaliste
Résidence : Autrefois la maison de mes parents en Norvège, maintenant je vais d'auberges en auberges pour découvrir Autremonde !
Dans le sac : plein de livres !

Affinités : Loup sois mon pote stp
sinon j'ai peur d'Isabella Duncan

MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois...pendant que le loup n'y est pas!   Mar 9 Fév 2016 - 17:23

Dans les bois
   feat. Bella P. Bloom
Les explications de Bella étaient un peu confuses, mais L'ilne en avait compris l'essentiel. Et elle trouvait cela très intéressant. Elle n'avait jamais entendu parler de louve Non Manipulable, même si bien sûr, la jeune fille ignorait qu'elle en était une. Elle s'étonna cependant que le Traductus ait marché sur elle. N'étant jamais allée à l'école, L'ilne ignorait beaucoup de choses sur le fonctionnement des sortilèges. Elle décida de ne pas se poser trop de questions. Tout ce qui avait attrait à la magie la dépassait.

Quoi qu'il en soit, il devenait de plus en plus clair qu'elle ne pouvait pas abandonner Bella à son sort. Elle en savait encore moins que L'ilne sur Autremonde et toutes les choses étranges qui la composaient. Elle avait besoin de quelqu'un pour la guider. Quelqu'un comme L'ilne, par exemple. En vérité, la terrienne avait beaucoup de chance de l'avoir rencontrée. Elle aurait pu tomber entre de mauvaises mains.

Loin d'être agacée par cette myriade de questions, L'ilne fut ravie que Bella lui en pose. Elle considérait cela comme une marque de confiance de sa part. Elle se souvenait avoir été dans une situation similaire, quelques années auparavant. Quand elle avait quitté Tatumalenchivar pour la première fois de sa vie et qu'elle découvrait le reste du monde avec des yeux neufs... Elle ne savait alors rien des sortceliers, des vampyrs et du reste, et la seule magie qu'elle connaissait était celle que pratiquaient les dragons à l'état mental instable.

- On est bien sur Autremonde, oui. Tu finiras par t'habituer. Pour les animaux, c'est vrai que vous devez pas avoir les mêmes sur Terre. Y en a des pas commodes, sur ici à Omois... Au final, tu as de la chance d'avoir été mordue, même si normalement c'est totalement illégal de contaminer quelqu'un comme ça. T'aurais peut-être pas survécu sans ça.

Elle marqua une pause, pour laisser le temps à la jeune fille d'assimiler ce qu'elle lui racontait, avant de reprendre :

- Et non, tout le monde n'a pas de pouvoirs, malheureusement. J'en ai pas non plus, comme tous ceux de mon peuple, ceux qui sont nés loups-garous. Et j'ai pas l'intention de faire un truc pareil. À qui tu voudrais que je te dénonce, en plus ? fit-elle remarquer avec un sourire goguenard, mais pas méchant non plus.

Cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas parlé autant. Et c'était loin d'être fini, puisqu'elle n'avait pas l'intention de lâcher sa nouvelle protégée de sitôt.

- Écoute, tu peux pas rester ici. C'est pas un souci si tu veux pas revoir ton père, mais faut que tu reviennes à une vie plus saine. Normalement, les humains qui viennent de se faire mordre doivent être accompagnés, pas gérer ça tout seuls dans leur coin. J'avais l'habitude de faire ça avant, quand j'avais une meute. Si tu veux, je peux t'aider, toi aussi.

© Gasmask    


::::
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t5047-solveig-andersen-990-parce-que-le-self-insert-c-est-cool-aussi http://loulou.pratou.free.fr/?surprise=bizzmifia
Mel


avatar

Age du personnage : 20 ans

Familier : Une spatchoune blanche qu'elle n'a pas nommé
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Exploratrice et preneuse de tout job pendant les escales (serveurs, mannequin, baby-sitter...)
Résidence : Aucune nous voyageons tout le temps
Dans le sac :


MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois...pendant que le loup n'y est pas!   Mar 9 Fév 2016 - 19:26

Bon L'ilne semblait au contraire ravie de pouvoir à mes questions...je l'avais sans doute un peu perdue dans mon baratin d'histoire. Elle ne semblait pas vouloir connaître les détails...ce que je lui remerciais car je n'avais pas envie de parler de Nathaël en sa présence...pour l'instant.

Apparement j'ai eut de la chance d'être mordue...j'aurais préféré entre autre mourrir, cela m'aurait empêcher de m'enfoncer dans la solitude et la tristesse, mais ce n'est pas une raison pour lui dire pour autant. Plus L'ilne me parlait plus je me disais que j'avais eut de la chance de tomber sur elle. J'aurais pu tomber sur quelqu'un de vraiment méchant...c'est pas qu'elle est méchante hein! Elle fait juste un peu peur. Maintenant cela me semblait plus facile de la regarder dans les yeux, j'avais arrêter de pleurer comprenant qu'en sa présence je devais me montrer forte.

Et magie...non pas vraiment mais elle n'avait pas de pouvoir ce qui me rassurait fortement. Quand elle finit sa tirade par un petit sourire carnassier mais pas méchant ma salive passa quand même mal. C'est vrai, elle ne me dénoncerait pas, elle se contenterait de me manger ou alors de me faire faire manger. Mais elle semblait détestait les Sangraves pareil...voir plus que moi. Et plus on parlait ensemble, plus je commençais à me dire que si elle avait voulut me faire du mal, elle l'aurait fait depuis longtemps. Mais elle se contentait de me parler et de me sourire gentiment. 

Mais quand elle termina, ma gorge se serra sous le coup du choc? Bien sûr que je pouvais rester ici...j'allais quand même pas...euh retourner à la civilisation alors que j'avais déjà du mal à parler à une seule humaine....enfin, loup...

"Quoi? La civi...civilisation? Tu veux me ramener dans un monde plus sain? Je...je suis désolé...je comprend pas...Je ne veux pas retourner chez mon père tu as raison...mais tu veux que je partes de la forêt? Tu veux que je revienne dans un monde avec des gens comme moi? Comme nous? Je l'ai trop peur, je ferai peur à tout le monde, je pleure, je cri dans mon sommeil sans le vouloir, je n'ai jamais le sourire et j'ai juste l'impression d'être une fille paumée...tu veux vraiment que je retourne à...à la ville? Est-ce vraiment obligatoire? Je vois bien que tu n'en a pas finis avec moi...mais...là-bas...je...Je comprend que tu me dis que c'est dangereux...mais...j'ai peur L'ilne..."

Je le regardais dans les yeux essayant de déchiffrer son regard, essayant de lui faire passer dans le miens toute la crainte que j'avais. Comment allais-je faire pour...pour retourner là-bas? L'ilne allait-elle m'aider ou allait-elle repartir? J'avais peur...je ne devrais pas...mais j'avais peur...peur de la vie après la forêt...peur de m'attacher de nouveau à des gens...peur de ne pas être accepter comme une fille normale...

"L'ilne, c'est vrai...je peux te paraître bête d'avoir peur comme ça...Je le sais et je l'avoue mais..."

Mais quoi?! Mais quoi Bella?! Qu'est-ce que j'allai lui dire? Je finis par souffler et changer de discussion même si je savais qu'elle reviendrait au grand trot.

" Ce serait avec...euh...comment on dis déjà...ah oui avec plaisir que j'accepterai ton aide, je ne vais pas dire que je suis une grande débrouillarde, j'ai réussit à manger...quand j'arrivai à chasser ou plutôt quand ma louve avait décidé de pointer le bout de son nez...Si...bien sûr, cela ne te dérange pas..."

J'étais peut-être en train de faire une bêtise...je faisais peut-être trop vite confiance à L'ilne, mais elle m'avait prouvé qu'elle était sincère et qu'elle voulait m'aider alors pourquoi pas? Avais-je raison? Seul le temps nous le dira...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4626-bella-p-bloom
Solveig


avatar

Age du personnage : 16 ans

Familier : Krokmou, un chat noir qui ressemble à Krokmou (parfois je lui rajoute des ailes en tissu et c'est très drôle)
Couleur de magie : Verte
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Étudiante en année sabbatique, future journaliste
Résidence : Autrefois la maison de mes parents en Norvège, maintenant je vais d'auberges en auberges pour découvrir Autremonde !
Dans le sac : plein de livres !

Affinités : Loup sois mon pote stp
sinon j'ai peur d'Isabella Duncan

MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois...pendant que le loup n'y est pas!   Mer 2 Mar 2016 - 13:37

Dans les bois
   feat. Bella P. Bloom
Le sourire confiant de L'ilne ne disparut pas lorsqu'elle écouta Bella exposer ses craintes. Elle s'était attendu à avoir des difficultés à la convaincre de retourner à la civilisation, mais elle savait qu'elle y parviendrait, au bout du compte. La jeune fille n'était pas faite pour la vie sauvage, cela se voyait comme le nez au milieu de la figure.

Mais Bella embraya aussitôt sur un autre sujet. Mais L'ilne avait tout son temps pour revenir à la charge plus tard.

- Ça ne me dérange absolument pas, sinon je ne te l'aurais pas proposé. Tu veux dire que tu ne contrôles pas tes transformations ? C'est embêtant... Mais on va travailler ça. Tu verras, après ce sera aussi naturel pour toi que de respirer. Il faut simplement que tu arrêtes de considérer ta louve, comme tu dis, comme une autre personne. Elle n'est pas extérieure à toi, elle est toi. C'est toi, la louve, et c'est toi qui décides quand est-ce que tu veux chasser et quand est-ce que tu veux être humaine.

Mais L'ilne était du genre à préférer l'action aux longs discours.

- En parlant de chasser, tu as l'air de ne pas avoir manger depuis des jours. Je suis sûre que cette forêt est pleine de proies qui n'attendent que nous. Vas-y, fais comme moi.

La jeune femme joignit donc le geste à la parole et se transforma en louve. Elle allait voir de quoi Bella était réellement capable.

[/b]
© Gasmask    


::::
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t5047-solveig-andersen-990-parce-que-le-self-insert-c-est-cool-aussi http://loulou.pratou.free.fr/?surprise=bizzmifia
Mel


avatar

Age du personnage : 20 ans

Familier : Une spatchoune blanche qu'elle n'a pas nommé
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Exploratrice et preneuse de tout job pendant les escales (serveurs, mannequin, baby-sitter...)
Résidence : Aucune nous voyageons tout le temps
Dans le sac :


MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois...pendant que le loup n'y est pas!   Ven 4 Mar 2016 - 21:16

L'ilne était en train de m'expliquer que la louve était moi...enfin, un truc dans le genre car je n'arrivais pas à tout suivre. Comment ça cette chose était une partie de moi? Evidemment, je ne pensais que ce n'était qu'un monstre qui avait réussit à m'enlever mon humanité, rien d'autre. Mais je n'avais jamais pensé que la louve était moi...enfin, vous voyez quoi! Mais elle ne semblait pas du genre à vouloir beaucoup parler et préférait que nous partions chasser...c'est à dire entre autre une façon intelligible de me faire me transformer en louve. En cette chose que je n'aimais pas plus que ça...en cette chose qui m'avait enlevé mon frère...en cette chose qui faisait pourtant partit de moi. 

La louve de tout à l'heure se transforma de nouveau devant moi, je restai ébahis devant tant de rapidité...comment pouvait-elle se transformer aussi vite? Je n'allais jamais y arriver!

J'hochai la tête, j'avais besoin de calme, de me concentrer, j'inspirais longuement. La louve n'était plus ma louve...c'était moi, rien que moi! Il fallait que je me rentre dans la caboche que je ne pourrais pas retrouver ma vie d'avant...Il fallait que j'accepte que j'étais elle, que c'était moi. 

Je rouvris les yeux...mais ce n'était plus ma vision...c'était une nouvelle vision, plus performante, un odorat plus développé, des sens en ébullition. Ce n'était plus l'ancienne Bella avec la louve, c'était la nouvelle Bella louve. Je ne faisais qu'un avec mon autre partie et cela me semblait plus simple maintenant. 

J'étais de nouveau devant L'ilne et soudain une odeur me parvint...j'avais faim, vraisemblablement très faim...et mon odorat avait l'air d'avoir rencontré une proie pour moi. Presque trop simple. Je jetai un dernier regard vers L'ilne et sans attendre aucun commandement sauta vers la forêt d'un pas agile, sans bruit. 

Au sol...je rampai, me cachai et finis par apercevoir la proie que je sentais. Ce n'était autre que un de ces espèce de tigres à six pattes. On ne va pas dire que j'avais choisis la proie la plus facile. Mais c'était comme si je ne pouvais plus reculer. La faim était obnubilante, c'était trop tard, je n'étais plus sa proie...c'est lui qui était devenu la mienne

Me rapprochant le plus possible, je finis par sauter sur le cou du tigre qui se débattit de toute ses forces, mais presque enragé par la faim, je finis par lui briser une artère. Il s'écroula sur le sol sans vie. Si j'avais était seule, je me serais sans doute jetée dessus tellement j'avais faim. Hors L'ilne m'avait aidé et je ne me voyais pas ne pas lui montrer ce que j'avais ramené. Je lui devais quelque chose quand même, elle m'avait déjà beaucoup appris. Je voulais lui montrer que j'étais capable de rester ici, que je n'étais pas obligé de retourné à la civilisation. Alors je pris la bête par le cou et fini par retrouver L'ilne. 

Je le déposais près d'elle et la regarda, comme si j'attendais sa permission avant de manger. Comme si je la respectais comme un maître. J'attendais en fait son avis...un geste, quelque chose...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4626-bella-p-bloom
Solveig


avatar

Age du personnage : 16 ans

Familier : Krokmou, un chat noir qui ressemble à Krokmou (parfois je lui rajoute des ailes en tissu et c'est très drôle)
Couleur de magie : Verte
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Étudiante en année sabbatique, future journaliste
Résidence : Autrefois la maison de mes parents en Norvège, maintenant je vais d'auberges en auberges pour découvrir Autremonde !
Dans le sac : plein de livres !

Affinités : Loup sois mon pote stp
sinon j'ai peur d'Isabella Duncan

MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois...pendant que le loup n'y est pas!   Sam 19 Mar 2016 - 19:03

Dans les bois
   feat. Bella P. Bloom
Le premier mouvement de L'ilne fut de suivre Bella dans sa chasse, mais elle décida finalement de la laisser gérer seule ses premiers instants en tant que louve libre. Car elle en était certaine, cette fois-ci, c'était Bella qui avait décidé seule de sa transformation. Personne d'autre. La louve qui se tenait devant elle, là se trouvait quelques secondes auparavant une jeune terrienne perdue, avait l'air pleinement consciente de ce qu'elle faisait et de ce qu'elle était. Quand elle s'élança dans la forêt sans crier gare, L'ilne ne la suivit donc pas, curieuse de voir ce dont elle était capable sans aide extérieure.

Elle ne fut pas déçue. Bella lui rapporta un vrrir entier. Bien sûr, les loups-garous étaient plus grands et plus puissants que les vrrirs, mais d'habitude ils ne s'attaquaient pas à des prédateurs aussi gros. C'était impressionnant, surtout quand on savait les difficultés de Bella à maitriser sa transformation. La jeune fille ne semblait pas avoir idée du potentiel de ses nouvelles capacités.

Elle traina le corps de l'animal jusqu'à L'ilne et le déposa devant elle. Puis, au lieu de dévorer la viande comme son estomac devait la supplier de le faire, elle attendit sagement. L'ilne apprécia le geste. Elle se sentit comme une Alpha à ce moment-là, quand les loups de la meute rapportaient du gibier, mais qu'ils devaient attendre que leur chef ait mangé en premier pour se servir.

Elle se dressa sur ses quatre pattes et rejoignit Bella. Elle glissa son museau dans la fourrure de sa protégée, en signe d'affection. Elle voulait la féliciter de ce qu'elle venait d'accomplir. Les loups-garous étaient très tactiles entre eux, ils avaient sans cesse besoin de contact, alors les gestes comptaient beaucoup. Elle aurait voulu lui communiquer tout son enthousiasme et sa fierté, mais elle n'avait pas envie de se retransformer tout de suite. On ne mangeait pas son gibier sous forme humaine. Elle s'approcha du vrrir mort et commença à se repaitre de sa viande, attendant de Bella qu'elle fasse de même.

Quand elles eurent fini de manger, L'ilne reprit forme humaine pour la seconde fois de la journée. Ou peut-être la troisième, elle ne comptait pas vraiment.

- Comment tu te sens ? Mieux, pas vrai ? Je suis impressionnée, tu as réussi à te transformer rapidement ! Et tu te débrouilles bien à la chasse, on dirait. Tu sais, je pense que tu pourrais facilement rejoindre une meute, si tu en avais envie.

Elle s'étira les bras en croisant les doigts devant elle. Elle n'avait plus l'habitude de se transformer aussi fréquemment, plus depuis qu'elle avait quitté sa propre meute. Elle allait finir par se donner des crampes.

- Enfin, je ne te le conseille pas vraiment. C'est vraiment un monde à part, on est tout le temps sollicité par les autres, je ne crois pas que tu sois prête à vivre en communauté vingt-quatre heures sur vingt-quatre. Pas tout de suite. Où est-ce que tu voudrais aller, dans l'immédiat ?

« Nulle part » était la réponse à laquelle s'attendait L'ilne, mais elle préférait tout de même poser la question. Peut-être que cet épisode avait fait réfléchir Bella, qu'elle se sentait prête à essayer des choses nouvelles.

© Gasmask    


::::
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t5047-solveig-andersen-990-parce-que-le-self-insert-c-est-cool-aussi http://loulou.pratou.free.fr/?surprise=bizzmifia
Mel


avatar

Age du personnage : 20 ans

Familier : Une spatchoune blanche qu'elle n'a pas nommé
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Exploratrice et preneuse de tout job pendant les escales (serveurs, mannequin, baby-sitter...)
Résidence : Aucune nous voyageons tout le temps
Dans le sac :


MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois...pendant que le loup n'y est pas!   Dim 27 Mar 2016 - 20:11

L’ilne avait l’air d’avoir apprécié le geste car elle arriva vers moi et me fourra son museau dans mes long poils bruns. Je la laissais faire, elle voulais peut-être me remercier…ou alors me dire que c’était bien? Mais en tout cas, j’avais eus mon geste et j’étais contente que L’ilne me fasse ce geste de rien du tout pour me certifier que j’avais fais du bon travail…ça me rappelle…Non! Il faut que j’arrête de penser à des choses qui me font mal.


Elle commença à manger, ce que je pris pour un signe que je pouvais également. La faim dans mon ventre diminua jusqu’à ne presque plus être présente dans mon ventre…bah oui encore un peu, je n’avais pas mangé depuis au moins une semaine…et pourtant je tenais. L’ilne se re-transforma devant moi comme ça alors je décidai dans faire pareil. Je fermai les yeux et les rouvrit mais cette fois avec ma vision d’humaine. C’est impressionnant à la vitesse à laquelle je pouvais me transformer à volonté maintenant. 


Je me regardais m’attendant à me retrouver nue…mais non, mes vêtements étaient de nouveau sur moi. C’était vraiment bien ça! Je ne l’avais jamais vu, je m’étais toujours déshabillée avant de me…hum…transformer, mais maintenant cela allait-être beaucoup plus pratique. Je laissais L’ilne parler avant de lui réponde, je fis juste une grimace quand elle me dit que je pourrais rejoindre une meute…une meute? Ca exige quand même se genre de truc? Ce n’est pas…fictif? 


Perdue dans mes pensées, je n’avais pas vu que L’ilne me regardait en attendant certainement mes réponses…qu’est-ce qu’elle disait déjà? Bien Bella qu’elle sens de l’écoute et de l’attention! J’essayais de me rappeler de ce que L’ilne venait de dire. Ah oui c’est vrai!


« Je vais beaucoup mieux, c’est vrai, je me sens plus en forme et de nouveau prête à affronter…hum…hum…pleins de choses…C’est gentil de me dire ça, je ne me tenais pas non plus capable de ça…mais c’est grâce à toi L’ilne…merci beaucoup…pour tout…c’est grâce à toi que j’ai réussis à me transformer comme ça et…et voilà… »


Je me mordis la lèvre, j’avais faillis lui dire que si elle n’avait pas était là, je serais sans doute en mauvais état…morte voir même…ou alors trop submergée par le chagrin pour pouvoir me relever et c’était vrai, depuis qu’elle était là, je pensais moins à…aux choses qui me faisait mal et cela faisait du bien parfois, de s’échapper. De penser à autre chose. 


Mais comme si mon chagrin m’avait entendu, mon médaillon autour de mon cou sous mon t-shirt me gêna et je finis par le sortir, me rappelant trop de mauvais souvenir, sachant parfaitement les photos qu’il y avait à l’intérieur. Je soufflai, empêchai une larme de couler et me concentrai sur ce que L’ilne continuait de dire.


« Oui, je ne pense là que cette vie la me correspond enfin…pour l’instant »


J’arrêtai immédiatement de parler. J’étais en train de dire n’importe quoi, jamais je ne m’habituerai à être avec autant de monde! Pourquoi je me donnais des faux espoirs…des espoirs de revenir à une vie normal alors que je n’y reviendrais jamais, mon coeur trop blessé pour supporter cela.


« Où je veux aller? Eh bien..je…comment dire? C’est à dire que j’aimerai… »


Que tu me laisses dans ma forêt! Mais je n’allais pas lui dire ça comme ça. Il fallait que je trouve un moyen pour que L’line me laisse même si elle n’avait pas l’air de vouloir le faire. Comme si elle voulait m’emmener quelque part, comme si elle voulait m’apprendre des choses…comme si elle voulait me protéger. Alors inconsciemment ma bouche parla avant ma tête:


« Je ne sais pas? Tu avais un endroit de particulier en tête?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4626-bella-p-bloom
Solveig


avatar

Age du personnage : 16 ans

Familier : Krokmou, un chat noir qui ressemble à Krokmou (parfois je lui rajoute des ailes en tissu et c'est très drôle)
Couleur de magie : Verte
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Étudiante en année sabbatique, future journaliste
Résidence : Autrefois la maison de mes parents en Norvège, maintenant je vais d'auberges en auberges pour découvrir Autremonde !
Dans le sac : plein de livres !

Affinités : Loup sois mon pote stp
sinon j'ai peur d'Isabella Duncan

MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois...pendant que le loup n'y est pas!   Mar 5 Avr 2016 - 1:06

Dans les bois
   feat. Bella P. Bloom
L'ilne loucha sur le médaillon de Bella avec curiosité. Elle avait très envie de l'ouvrir pour savoir s'il contenait quelque chose d'intéressant, mais elle respectait la volonté de la terrienne de ne pas raconter sa vie à une inconnue. Enfin, elle essayait. Elle détacha son regard du bijou et adressa un sourire sincère à Bella, heureuse qu'elle ne se soit pas braquée.

- Non, pas vraiment. Hm... J'ai vu un village à la lisière de la forêt, il doit y avoir une auberge là-bas. On peut y aller si tu veux. Enfin, je veux te forcer à rien.

Elle espérait que la discussion serait plus facile autour d'un verre. Il n'y aurait sans doute pas grand-monde dans l'auberge, étant donné la taille du village, alors Bella serait sûrement plus à l'aise que dans une grande ville bondée. Mais L'ilne n'osait pas avoir trop d'espoir non plus, il allait probablement être difficile de la convaincre de sortir de sa forêt, après tout le temps qu'elle y avait passé. Quel gâchis. Si elle mettait la main sur le loup qui l'avait mordu, elle lui mettrait son poing dans la figure. C'était ce genre de comportement qui contribuait à la réputation de sauvages des loups-garous, alors qu'en vérité, la plupart d'entre eux étaient parfaitement civilisés. Bon, ils n'étaient peut-être pas tous des modèles de calme et de sang-froid, et beaucoup savaient à peine lire (les dragons n'ayant jamais considéré que les esclaves eussent besoin d'être lettrés). Mais ça n'était pas une raison. Voilà pourquoi L'ilne tenait tant à ne pas abandonner Bella à son sort et à lui faire bonne impression. Elle ne voulait pas qu'elle pense que les lycans étaient tous des rustres.

© Gasmask    


::::
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t5047-solveig-andersen-990-parce-que-le-self-insert-c-est-cool-aussi http://loulou.pratou.free.fr/?surprise=bizzmifia
Mel


avatar

Age du personnage : 20 ans

Familier : Une spatchoune blanche qu'elle n'a pas nommé
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Exploratrice et preneuse de tout job pendant les escales (serveurs, mannequin, baby-sitter...)
Résidence : Aucune nous voyageons tout le temps
Dans le sac :


MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois...pendant que le loup n'y est pas!   Ven 8 Avr 2016 - 22:12

L’line loucha sur mon médaillon…je n’aurais pas dû le sortir…mais il me faisait mal, je sentais qu’elle aurait voulu me poser des questions, mais elle ne le fit pas…je soufflais et la remerciait silencieusement de ne rien me demander, comment lui dire qu’il y avait à l’intérieur la photo de mon frère qui m’avait abandonné? Comment lui faire comprendre que si je suis dans cet état là, ce n’est qu’à cause de lui? Puis elle se mit à parler, me permettant de penser à autre chose enfin...

Un…un village? A…Avec des humains? Ou encore avec ses gens avec de la magie? Ou encore avec d’autres loups? Dans tous les cas avec beaucoup de monde? Avec d’autres gens que L’ilne est que moi? Avec des gens qui pourraient me faire du mal? Avec des gens que je pourrais reconnaître avec…Non! Non, non, non….je…je ne peux peux…je ne veux pas…je n’y arriverai pas!

Je me crispai, mes mains se serrèrent tellement que mes phalanges devinrent blanche…mon regard était perdu….perdu dans le vide…perdu comme moi! Je ne pourrais jamais y aller, je n’y arriverai jamais et là ma conscience ne pourrait pas faire comme elle voudra!

On devait appeler ça…un blocage…oui un blocage, je faisais un blocage sur les gens…sur l’amour que portait les gens…je faisais un blocage sur tout ce qui pourrait me briser encore plus. J’avais cru…j’avais cru qu’avec L’ilne…ça aurait était différent…j’avais cru que j’y serais arrivée…Mais franchement Bella? Tu pensais vraiment que tu allais réussir à le faire? Tu pensais vraiment reconstruite ta vie aussi vite? Tu pensais vraiment que L’ilne allait t’aider plus que ça? 

Mais non! Mais non! Je n’y arriverais pas, L’ilne avait dû remarquer que je m’étais brusquée car son regard était passé par une autre émotion…quoi? De la pitié? Cela ne pouvait être que ça…de la pitié…que de la pitié…on ne pouvait avoir que pitié que moi de toute façon! On ne pouvait rien ressentir pour moi, on étais obligée d’avoir pitié car j’étais une pauvre fille…une pauvre fille!

Je relevai mon regard vers L’ilne, qu’est-ce que j’allais dire…qu’est-ce que j’allais réussir à prononcer? Peut-être pourrais-je essayer? Non…non, je n’y arriverais pas, je ne pourrais pas!

« Je…je…je suis désolée! »

Et je partis en courant…voulant fuir, ce qu’il y avait de nouveau, voulant fuir un monde qui me faisait peur…voulant peut-être fuir la seule qui arriverait à me changer…à me faire redevenir ce que j’étais avant…ce que j’étais plus à présent…je courais, courais à en perdre haleine sans vouloir chercher à me transformer. J’avais besoin d’oublier…j’avais besoin d’arrêter de penser à ça…

Je m’arrêtai et m’assis au creux d’un arbre, je trouvais ça…malpolie…comment avais-je osée fausser compagnie à L’ilne, celle qui m’avait appris tant de chose, celle qui m’écoutait…celle qui essayait de m’aider….mais je n’avais pas le courage d’y retourner….j’avais peur….oui c’est ça…j’avais peur, très peur…trop peur….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4626-bella-p-bloom
Solveig


avatar

Age du personnage : 16 ans

Familier : Krokmou, un chat noir qui ressemble à Krokmou (parfois je lui rajoute des ailes en tissu et c'est très drôle)
Couleur de magie : Verte
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Étudiante en année sabbatique, future journaliste
Résidence : Autrefois la maison de mes parents en Norvège, maintenant je vais d'auberges en auberges pour découvrir Autremonde !
Dans le sac : plein de livres !

Affinités : Loup sois mon pote stp
sinon j'ai peur d'Isabella Duncan

MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois...pendant que le loup n'y est pas!   Dim 8 Mai 2016 - 17:00

Dans les bois
   feat. Bella P. Bloom
Prise au dépourvue, L'ilne lança un « Hey ! » lorsque Bella prit la fuite une nouvelle fois. Mais soit la jeune fille était déjà trop loin pour l'avoir entendue, soit elle l'ignora complètement, car elle poursuivit sa course jusqu'à disparaitre derrière un fourré. L'ilne n'esquissa aucun geste pour se lancer à sa poursuite. Elle poussa simplement un soupir démoralisé. Cette petite commençait à la fatiguer. Bon, elle n'était pas si petite que ça, mais L'ilne restait quand même son ainée, en âge comme en expériences sur Autremonde et dans la vie. Alors un peu de respect, s'il-vous-plait. Disons que Bella était une grande ado, de celles qui pensent qu'elles n'arriveront jamais à trouver leur place dans ce monde parce que la vie est cruelle et injuste et elle ne savait quoi d'autre encore. Aux yeux de l'autremondienne, tout ça n'était qu'une bonne excuse pour fuir ses responsabilités au lieu d'aller de l'avant. Ça pouvait fonctionner pendant quelques jours, mais dans le cas présent, Bella se morfondait dans cette forêt depuis... combien de temps, au juste ? Des semaines ? Des mois ? Non, vraiment, il était grand temps qu'elle se reprenne en main.

Notre brunette préférée (et je vous emmouise si vous en préférez une autre) était persuadée qu'elle n'aurait pas à attendre longtemps avant que Bella ne revienne en s'excusant. Elle se trompait. Elle s'en rendit compte au bout de plusieurs minutes à patienter seule en plein milieu d'une forêt, comme une idiote. Les oiseaux semblaient se moquer d'elle, avec leurs gazouillis agaçants. Elle finit donc par se décider à bouger et partit à la recherche de sa protégée. Ce ne fut pas compliqué. Elle n'eut presque pas besoin de son odorat pour suivre la piste : Bella avait tellement piétiné le sol que n'importe quel poireau un tant soit peu observateur aurait pu la retrouver. Des fougères étaient couchées au ras du sol, formant un chemin tout tracé. Il y avait même des empreintes de pieds nus par endroits. Il était évident que la jeune fille n'avait pas cherché à dissimuler son passage. Elle devait être bouleversé. Aussitôt, L'ilne s'en voulut de la juger aussi durement. La pauvre fille n'était pas qu'une ado en pleine crise, c'était une personne qui avait vécu des choses difficiles et à qui elle en demandait sûrement trop. Il ne fallait pas la brusquer. Un pas après l'autre.

L'odeur se fit soudain plus forte. La piste avait mené L'ilne à un arbre tout ce qu'il y avait de plus banal. Elle en fit le tour et trouva Bella assise dans un creux du tronc. Hésitante, elle s'approcha d'elle doucement, en gardant tout de même une certaine distance polie.

- C'est moi qui suis désolée, déclara-t-elle avec sincérité. Je n'aurais pas dû te brusquer comme ça. Je pense sincèrement que tu devrais commencer à te reprendre en main et à aller de l'avant, mais si tu ne te sens pas prête, j'aurais tort de t'y forcer.

C'était à peu près le résumé de sa pensée, formulé plus gentiment. La brunette cala ses mains sur les hanches avant de reprendre :

- Qu'est-ce que tu décides ?

© Gasmask    


::::
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t5047-solveig-andersen-990-parce-que-le-self-insert-c-est-cool-aussi http://loulou.pratou.free.fr/?surprise=bizzmifia
Mel


avatar

Age du personnage : 20 ans

Familier : Une spatchoune blanche qu'elle n'a pas nommé
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Exploratrice et preneuse de tout job pendant les escales (serveurs, mannequin, baby-sitter...)
Résidence : Aucune nous voyageons tout le temps
Dans le sac :


MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois...pendant que le loup n'y est pas!   Dim 8 Mai 2016 - 19:28

Piétiner les feuilles sur le sol ne me mènerais pas à grand chose, mais c’est le seul truc que j’ai réussis à trouver pour me calmer et réfléchir à ce que je viens de faire. Non mais qu’est-ce qui m’a prit de partir en courant comme ça? Ce n’est pas comme ça que je vais réussir à…à quoi Bella? A redevenir une humaine? A oublier ce que ton frère et ton père t’ont fait subir et être de nouveau heureuse…c’est ça que tu veux? En y pensant bien…oui c’est ça que je veux et je n’aurais pas dû partir comme ça, alors que L’ilne me propose gentiment de m’aider. C’est la seule qui a essayé…la seule qui m’a trouvé, même mon frère…même mon père ne se sont pas mis à ma recherche…on voit tout de suite que je suis importante…

Mais maintenant c’était trop tard. L’ilne avait dû partir se disant que de courir après une pauvre cloche comme moi, ne servait à rien. Qu’est-ce que je pouvais être têtue quand je m’y m’étais. Pourquoi refuser le bonheur, alors que L’ilne ne voulait que m’aider? Par peur? Mais la peur ne fait pas tout et je commençais à m’en rendre compte. Bella, et la volonté elle est où? Si je ne m’étais pas comportée comme une idiote avec L’ilne, je serrais sans doute retourner sur place pour voir si elle était encore là pour m’excuser de mon comportement de gamine immature. La peur n’est pas immature…mais le fait de partir en courant l’est bien plus.

Mais bizarrement L’ilne ne voulait pas me laisser et me présentait ses excuses alors que je ne l’avais pas senti, ni vu arriver…euh ni entendu…Elle me présentait ses excuses pour être trop brusque alors que c’est moi la fautive là-dedans. Puis elle me recommanda de bien penser à ma conditions et d’essayer de me remettre dans la vrai vie humaine. Je pouvais y arriver non? Quelque chose…une chose infime recolla un petit bout de me coeur déchirer par la douleur et par la peine. L’ilne ne voulait pas me lâcher. Elle voulait que je réussisse à me sortir de là. Même si pour elle se n’était rien, pour moi ça voulait dire bien plus de chose que ce qu’elle ne croyait. Enfin quelqu’un pensait à moi…enfin…

Bon..on va pas dire qu’elle est des plus douce, mais elle m’aide, elle me soutiens, elle veut que j’aille de l’avant alors, elle à raison. Je ne peux pas me terrer comme ça encore un an. C’est trop dur et mon corps ne le supporterait pas. J’ai déjà perdu beaucoup de poids, je ne dors presque plus à cause de ses cauchemars, j’ai le visage d’une fille complètement perdue et j’aimerai qu’il retrouve un peu de bonheur. J’aimerai recoller le morceau de mon coeur décomposé. Ca prendra sans doute du temps. Mais je veux le faire, je veux essayer rien que pour prouver à L’ilne que je veux être forte. Rien que pour lui prouver que pour moi elle est un modèle. Pour qu’elle soit fière de moi? Je me relevai et la regardai dans les yeux. Il ne fallait plus que j’ai peur de tout, il fallait que je me reprenne en main. Je ne pouvais pas passer ma vie comme ça, je ne le supporterai pas. Me laisser mourir ne changera pas ceux qui m’ont fait du mal à part leur apporter satisfaction alors j’allais me reprendre enfin…essayer en tout cas. 

Depuis tout à l'heure je considérais L’ilne comme une espèce d’Alpha pour les loups…d’après ce que j’avais lu sur Terre. Enfin c’est bien ça non? C’est pareil que pour Twilight? Il faut que j’arrête de me croire dans un roman car c’est vraiment ma vie maintenant. Mais je la considérais comme une sorte de chef…et si elle ne voulait pas me lâcher, je ne la lâcherais pas non plus.

« L’ilne…c’est toi qui a raison, je suis désolée de mettre comportée comme une gamine immature tout à l’heure, ce n’était mon intention. Je ne voulais juste que tu ne me prenne pas pour une froussarde…même si c’est raté et que c’est ce que je suis…Je suis prête…enfin…ce que je veux dire c’est que je veux bien…essayer de me reprendre en main…enfin essayer d’allant de l’avant…enfin bref je crois que tu m’as comprise. Ruminer sur mon sort ne servirait plus à rien et ce n’est pas en me laissant mourir que je m’apporterai satisfaction… »

Je baissai les yeux, trop submergée par la force que L’ilne dégageait. Mais un déclic se fit dans ma tête. Si je veux enfin être normale, il faut que j’arrête de me sous-estimé et que j’arrête d’avoir peur tout le temps. Alors je relevai des yeux déterminés vers L’ilne qui…souriait? Souriait-elle vraiment où alors j’ai des hallucinations? Ca doit être moi. Bon elle est quand même impressionnante, elle doit me dépasser d’au moins une tête et je suis bien gentille avec moi…bref elle n’était pas comme moi, elle était vivante. Je demandais plus timidement la suite:

« Tu crois…tu crois que tu pourrais m’aider à faire ça? » 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4626-bella-p-bloom
Solveig


avatar

Age du personnage : 16 ans

Familier : Krokmou, un chat noir qui ressemble à Krokmou (parfois je lui rajoute des ailes en tissu et c'est très drôle)
Couleur de magie : Verte
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Étudiante en année sabbatique, future journaliste
Résidence : Autrefois la maison de mes parents en Norvège, maintenant je vais d'auberges en auberges pour découvrir Autremonde !
Dans le sac : plein de livres !

Affinités : Loup sois mon pote stp
sinon j'ai peur d'Isabella Duncan

MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois...pendant que le loup n'y est pas!   Ven 1 Juil 2016 - 19:28

Dans les bois
   feat. Bella P. Bloom
Victoire ! À la fin du discours de Bella, L'ilne eut le sentiment d'avoir accompli quelque chose de bien. La jeune terrienne venait de faire un grand pas en avant, et ce grâce à elle. Un petit sourire se forma au coin de ses lèvres. Comme quoi, la patience, ça payait toujours.

L'ilne posa une main rassurante sur l'épaule de Bella. Les loups avaient ce besoin de communiquer par les gestes, bien plus que les autres races. La terrienne l'apprendrait vite, ainsi que plein d'autres choses.

- Bien sûr. Franchement, je suis fière de toi.

Avouer ses faiblesses, c'était une chose ; mais les regarder en face et se déclarer prête à les affronter pour de vrai, ça, ça représentait un véritable progrès aux yeux de L'ilne. Peut-être qu'il restait encore beaucoup de travail à accomplir avant que Bella ne devienne une autremondienne comme les autres. Mais elle avait déjà eu le courage de s'engager sur ce chemin. Voilà pourquoi L'ilne était fière d'elle.

- Alors... Qu'est-ce qu'on fait ? On va dans cette auberge ? Je suppose que tu vas avoir besoin de nouveaux vêtements.

Et d'un travail, aussi, et d'un logement, mais elles verraient ça en temps voulu. L'ilne avait un peu de sous sur elle, pas grand-chose, mais de quoi subvenir à leurs besoins au moins pour la journée. Elle supposait que Bella n'avait plus rien en terme d'argent. Elle non plus n'était pas très riche, mais elle comptait bien se faire rembourser son aide plus tard. Et elle avait déjà quelques idées sur la manière dont Bella pourrait remédier à ce petit problème.

© Gasmask    


Spoiler:
 


::::
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t5047-solveig-andersen-990-parce-que-le-self-insert-c-est-cool-aussi http://loulou.pratou.free.fr/?surprise=bizzmifia
Mel


avatar

Age du personnage : 20 ans

Familier : Une spatchoune blanche qu'elle n'a pas nommé
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Exploratrice et preneuse de tout job pendant les escales (serveurs, mannequin, baby-sitter...)
Résidence : Aucune nous voyageons tout le temps
Dans le sac :


MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois...pendant que le loup n'y est pas!   Mer 13 Juil 2016 - 21:14

L’ilne sourit avant de poser sa main sur mon épaule. Ce geste affectif m’aurait d’habitude fait le plus grand bien, mais pas en ce moment, pas après un an éloigné de toute civilisation. Ce geste pourtant courant chez les loups apparemment me mettait mal à l’aise et j’avais peur…peur de souffrir de nouveau. Déjà que je me faisais du mal en gardant obstinément autour de mon cou le pendentif de mon frère. Je ne voulais pas souffrir une deuxième fois. Mais pour L’ilne cela paraissait normal et si jamais elle comptait me remettre euh…hum..à la civi…civili…bref si elle voulait que je sois un peu plus normale, il fallait que je passe outre ses gestes que L’ilne faisait presque constamment avec moi. Le compliment qui en suivit me fit rougir. Bon ce n’était certes pas un grand compliment…même pas un compliment du tout, mais le fait de savoir L’ilne fière de moi me faisait un bien fou. 


Pour moi L’ilne était le changement! Celle qui pourrait remettre ma vie bancale un peu plus sur ses jambes. Ce n’était pourtant pas une Alpha à ce que je sache et ce que je ressentais mais pour moi elle était comme telle et elle faisait tellement de truc pour moi que je me demandais si ce n’était pas trop beau. Si elle n’allait pas en profiter pour me demander quelque chose par la suite. Mais ce n’était pas le moment d’y penser car déjà L’ilne me demandait si on allait à l’auberge, prête à m’acheter de nouveaux vêtements. Je regardais les miens et grimaçais, oui des vêtements en lambeaux ne sont peut-être pas une super idée pour s’intégrer parmi les gens…normaux? 

« Je…Oui…enfin si tu veux, je ne voudrais pas te déranger… »

Elle leva les yeux au ciel et commença à marcher. Elle s’arrêta et m’encouragea d’un signe de tête. Je restai pétrifiée..était-ce réellement une bonne idée? N’allais-je pas le regretter? J’avançais un pied…puis un autre et décidai de ne plus penser pour ne pas m’empêcher d’y aller. Suivre L’ilne assez bêtement juste pour voir et...si jamais ça ne le faisait pas…ça ne le faisait pas. Je retournerai bien tranquillement dans ma forêt et L’ilne sera débarrassée même si elle n’a pas l’air de vouloir me lâcher…pour je ne sais quelle raison. 

La présence de L’ilne était vraiment idéale pour moi. Elle ne parlait pas et marchait à une vitesse assez soutenue qui ne me permettait pas de réfléchir à ce que j’étais en train de faire. De temps à autre elle vérifiait derrière son épaule si j’étais toujours là car je restai toujours derrière elle. Comme par signe de respect…je ne sais pas mais je restai derrière, peut-être aussi pour m’enfuir plus vite si jamais ça ne va pas. Mais bien que L’ilne ne parlais pas je percevais sa force et sa présence rassurante et continuais d’avancer sans me soucier de ce que j’étais en train de faire. 

Nous déboulâmes à l’entrée d’une clairière et des voix et des rire d’enfants parvinrent à mes oreilles. Je me figeai et instinctivement reculai de plusieurs pas. L’ilne entendant ou tout simplement ayant conscience de ce que j’étais en train de faire se retourna vers moi. J’avalai difficilement ma salive. Je n’avais pas fait ça pour m’arrêter ici! Je ne pouvais pas, j’avais la volonté il ne me manquait plus que la confiance et je pouvais avoir cette confiance, il fallait juste que j’essaye!

« Je…est-ce vraiment une bonne idée? « 

Je baissai le regard. Comment pouvais-je me comporter aussi faiblement et lâchement? Oui je l’avouais je suis faible, je suis lâche mais ce n’est pas comme ça que l’on m’a éduqué et ce n’est pas comme ça que je sortirai vainqueur de ma peur de l’inconnu. Il fallait que j’aille de l’avant mais c’était si dur…tellement dur…

« Je…je vais le faire hein…mais je me demandais…comment réagiront les gens en me voyant? Que penseraient-ils de moi? Me chasseraient-ils? Je veux dire…je ne suis plus sûre…je…euh…allons-y avant que je change d’avis, je crois que c’est mieux quand je ne me pose pas de questions…enfin je crois…. » 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4626-bella-p-bloom
Solveig


avatar

Age du personnage : 16 ans

Familier : Krokmou, un chat noir qui ressemble à Krokmou (parfois je lui rajoute des ailes en tissu et c'est très drôle)
Couleur de magie : Verte
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Étudiante en année sabbatique, future journaliste
Résidence : Autrefois la maison de mes parents en Norvège, maintenant je vais d'auberges en auberges pour découvrir Autremonde !
Dans le sac : plein de livres !

Affinités : Loup sois mon pote stp
sinon j'ai peur d'Isabella Duncan

MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois...pendant que le loup n'y est pas!   Jeu 28 Juil 2016 - 19:12

Dans les bois
   feat. Bella P. Bloom
Aïe, les premières complications arrivaient déjà. Le regard des autres, bien sûr, voilà ce qui travaillait Bella. L'ilne ne s'en était jamais beaucoup préoccupé, mais elle comprenait que cela dérange la terrienne. Il fallait dire que cette dernière faisait peur à voir. Des cheveux sales, emmêlés, des vêtements en lambeaux, rugueux de ne pas avoir séché correctement après la baignade de tout-à-l'heure. On aurait dit qu'elle était la dernière survivante d'une apocalypse zombies. L'ilne eut un rictus étrange, un peu comme une grimace.

Elle ne pouvait pas mentir à Bella en lui promettant que tout irait bien.

- Tout ira bien, t'en fais pas.

...

L'ilne, qu'est-ce que je viens de dire.

- T'as raison, si on n'y va pas maintenant, on n'ira jamais. Suis-moi, on y est presque.

Elles quittèrent la clairière pour se retrouver sur le début d'un sentier, qui reliait le village à la forêt. Des enfants jouaient au milieu du chemin. Ils avaient de la terre sur les joues et des feuilles plein les cheveux. Leurs rires se turent aussitôt qu'ils aperçurent les deux femmes.

L'ilne soupira, échangea un regard avec Bella qui n'en menait pas large, puis continua à avancer avec détermination. Les enfants s'écartèrent quand elles arrivèrent à leur niveau. Elle se demanda si c'était parce qu'ils se montraient polis en les laissant passer, ou parce qu'ils avaient peur et ne voulaient pas se tenir trop près d'elles.

Une fois qu'elles furent suffisamment éloignées d'eux, L'ilne s'arrêta net et se tourna vers sa protégée.

- Écoute, c'est vrai, tu n'as pas l'air très présentable. Et peut-être que les gens vont penser que tu es une échappée d'asile. Ou alors tout simplement que tu es partie camper et que ça ne s'est pas très bien passé. Mais tu veux que je te dise ? Tu t'en fous. Ça ne va durer que quelques minutes. Après ça, tu vas prendre une douche, mettre de nouveaux vêtements, et tu auras l'air complètement normale. (Elle leva les yeux au ciel.) Bon, peut-être que tu ne sauras pas comment agir en société au début, mais tu n'auras qu'à dire que tu viens de la Terre et que tu n'as pas l'habitude des coutumes d'Autremonde. C'est la stricte vérité.

Elle espérait ne pas lui avoir donné envie de fuir avec ses propos tranchés. Mais elle préférait être honnête avec elle cela fonctionnait toujours mieux que le mensonge.

© Gasmask    


::::
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t5047-solveig-andersen-990-parce-que-le-self-insert-c-est-cool-aussi http://loulou.pratou.free.fr/?surprise=bizzmifia
Mel


avatar

Age du personnage : 20 ans

Familier : Une spatchoune blanche qu'elle n'a pas nommé
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Exploratrice et preneuse de tout job pendant les escales (serveurs, mannequin, baby-sitter...)
Résidence : Aucune nous voyageons tout le temps
Dans le sac :


MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois...pendant que le loup n'y est pas!   Dim 31 Juil 2016 - 20:06

L’ilne eut un rictus amer et m’informa que tout allait bien se passer. Elle mentait et cela se voyait. Rien n’allait bien se passer. Mais je ne pouvais pas lui en vouloir de me rassurer comme elle peut. Mais son changement brute de conversation ne fit qu’affirmer mon hypothèse. Mon coeur battait la chamade et si rien ne se passait comme L’ilne l’avait prévu? Et si je m’enfuyais en courant? Et si je n’étais…pas prête? 

Mais je finis par la suivre quand même, me disant que si je ne le faisais pas, je le regretterais. Dès que nous déboulâmes sur le chemin d’un petit village mon regard se fixa sur les enfants qui jouaient dans la terre et dans les feuilles. Mon coeur se serra fortement dans ma poitrine et quand leurs rires se turent et qu’ils nous fixèrent les yeux écarquillés, j’eus peur de manquer d’air et eus un mouvement de recul. Des enfants, comme mon frère et moi quand nous étions petit…un noeud se forma dans ma gorge et je reculai de nouveau. Un coup d’oeil de L’ilne me fit changer d’avis. Je ne pouvais pas partir maintenant alors la tête vers le bas je laissais L’ilne avancer et je la suivis. 

Le petits s’écartèrent et leurs regards passaient de L’ilne à moi sans interruption jusqu’à temps qu’ils ne fixent plus que moi. Je sentis mon pouls s’accélérer violemment et j’aurais jurer changer de vitesse de marche. Je voulais fuir ces regards, je ne voulais plus les voir. Je voulais oublier leurs visages heureux et leurs rires quand soudain ils s’étaient tut quand nous étions arrivées…quand j’étais arrivée. Même si L’ilne me dira qu’ils se sont écartés par politesse, je suis sûre que non. Ils se sont écartés car ils ont eut peur…de moi. Je ne peux inspirer que la peur et la pitié alors pourquoi auraient-ils voulu être polis? Ils se sont sans doute demandé d’où sortait cette folle, les cheveux en pagaille, couverts de terre et les vêtements rugueux et en lambeaux. J’avais du mal à aller ma salive et même de dos, je savais qu’ils nous regardaient et avec mon ouïe plus fine je les entendis chuchoter sur ce qu’ils appelaient: « La fille sauvage ». Etait-ce moi la fille sauvage? Etait-ce moi qui avait fait peur à tous ses gosses? Si ça se trouve il rentreront le soir et avec leur parents se raconteront leurs journées et quand il viendrait à parler de moi, les parent écarquilleront les yeux en se disant d’où sort cette folle! 

L’ilne finit par se tourner vers moi se qui me fit sursauter. Elle m’expliqua que je me foutais du regard des autres et que blablabla. Oui c’est sûr c’est simple à dire mais quand on vit pendant un an sans voir personne avec la peur de voir des gens et de ressentir de nouveau un quelconque sentiment à part la peur et la tristesse, c’est plus compliqué. Mais je ne dis rien et me contenta d’acquiescer. Malgré le fait que je ne sois pas d’accord, L’ilne avait raison, il fallait que je fasse abstraction du regard des autres et que je…m’intègre? J’avalai ma salive de travers et toussai. Hors de question! Plus jamais je n’essayerai de m’intégrer! Jamais je n’essayerai de m’intégrer sur cette planète qui a fichu ma vie en l’air! Je la déteste! Je la déteste! Et pourtant je ne vois pas comment partir de là sans emmener mon frère avec moi, la vie sur Terre serait encore plus dur après ce que j’ai vécu…mais là…tout me parait si…impossible! 

L’ilne se remet à marcher, dans une direction que je ne connais pas. D’ailleurs, je ne connais rien de là. Et je me mets à la fixer. La force et l’assurance se faisait ressentir même de dos. Et on ne pouvait pas dire que cette jeune femme était moche…c’était le contraire. Malgré le fait qu’elle avait dû traverser de terrible épreuve elle garder un soupçon de douceur malgré tout. Que voulait-elle faire de moi ensuite? Allait-elle me lâcher? Croyait-elle que je pourrais survivre seule? Bon si jamais L’ilne ne me fixait pas de temps en temps derrière son épaule je m’empresserais de fuir en courant et retourner dans ma forêt pour aller pleurer ou je ne sais quoi. Mais il fallait que je passe à autre chose; et je ne pouvais pas passer ma vie à me cacher…si? 

Nous nous arrêtâmes devant une bâtisse et L’ilne se tourna vers moi. Son regard me fit rougir et je me fis violence pour ne pas reculer de nouveau. Je ne pouvais pas avoir peur de L’ilne…si? Il fallait que j’arrête avec mes questions…mais elle paraissait tellement mystérieuse, elle paraissait tellement…euh bizarre…

« L’ilne…tu sais où on est? »

Je commençais à en avoir marre de dire que j’étais dans « une » forêt. Je voulais savoir laquelle et dans quelle ville, quel pays, contient. J’en sais rien moi comment ça marche ici, mais il doit bien y avoir des noms! Dans mon formulaire de futur SDF se sera mieux de marquer: «  Habitait dans la forêt de truc »  plutôt que de marquer: « Habitait dans une forêt avec des arbres et des bambi à trois jambes ».

« Excuse moi de te poser cette question mais…pourquoi tu m’aides? C’est vrai tu dois avoir d’autre chose plus importante à faire que de t’occuper d’une sauvage comme moi…après je sais pas mais…est-ce que tu attends quelque chose de moi par la suite? »

J’avais déjà eut cette impression, alors autant demander tout de suite, ça évitera qu’elle me mente. Pendant une fraction de seconde L’ilne ne me regarda pas, avant me fixer de nouveau. Je ne refusais pas son aide qu’on soit clair, c’est grâce à elle que je suis là et je comprendrais si elle avait besoin de quelque chose en retour. Je le comprendrais mais serais-je capable d’exaucer ce qu’elle souhaite?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4626-bella-p-bloom
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois...pendant que le loup n'y est pas!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Promenons nous dans les bois...pendant que le loup n'y est pas!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Promenons nous dans les bois , pendant que le loup n'y est pas ~PV Yû
» Promenons-nous dans les bois. [Emeric]
» Promenons-nous dans les bois... [Privé]
» Un, deux, trois promenons-nous dans les bois ?
» [Défi] Promenons nous dans les bois

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tara Duncan : Le Forum RPG :: Autremonde :: OmoisOmois-
Sauter vers: