AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion
« ALLEZ RP BANDE DE PIGNOUFS »
- Kokko
Bienvenue, Aelita. Amuse-toi bien parmi nous !
Vous avez très envie d'un nouveau personnage, mais vous séchez sur sa présentation ?
Et si vous alliez voir du côté des personnages prédéfinis ?
N'oubliez pas de voter pour le forum toutes les deux heures :)
N'hésitez pas à poster dans les carnets de bord des autres si vous manquez de liens !

Tara Duncan : Le Forum RPG :: Autremonde :: OmoisOmoisPartagez | 
 

 La princesse impériale et la coupable d'exhibitionnisme : une histoire comique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Elëor


avatar

Age du personnage : 23

Familier : Un vrrir (au grand damne de l'impératrice), du nom de Byakko
Couleur de magie : Opale
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : Voleuse patentée et futur chef des services secrets de la principauté de Tatral
Résidence : Sans Auberge Fixe
Dans le sac : Cinq dagues, divers poisons, de quoi escalader, une baignoire, un leurre pour animaux, un tube de rouge à lèvres, un kit de survie, de quoi rassasier mon appétit sans limites...

Affinités : ◊ Liens :

Dorian : patron et meilleur pote, à la fois une plaie et un confident.
Mara: empêcher une révolution nonsos à deux, ça rapproche drastiquement, moins âgée qu'El, et pourtant une amie de valeur.
Amber : le sosie d'El en plus jeune, une Voleuse au grand coeur et au caractère de cochon, adorable.
Ewlan : une attirance particulière les uni.

◊ Les rps en cours :
Une humaine, une elfe, un loup-garou et un dragon. Ca ressemble au début d'une mauvaise blague. ~ft. Ewlan, Ryu et Del
Se faire surprendre en pleine mission et tout faire capoter ~ft. Ambou
Un espionnage vous dîtes? Pas de souci, c'est dans mes cordes! ~ft. Mara
Une colo sur Terre, ça vous dit ? ~ft. Toute la bande
La princesse impériale et la coupable d'exhibitionisme ~ft. Mara
Warmth will come to you ~ft. Ewlan


◊ Achevés :
Let's dance ♪ ~ft. Lou, Heather, Amber, Ewlan, Candice, Maeko
Après la danse ~ft. Ewlan

MessageSujet: La princesse impériale et la coupable d'exhibitionnisme : une histoire comique   Sam 12 Mar 2016 - 18:15

ft. Mara & Elëor
Ou quand une Voleuse Patentée réputée se fait arrêter pour atteinte à la morale publique, et sauver par une apprentie Voleuse tout aussi réputée, pour finir mannequin...

La princesse impériale et la coupable d'exhibitionnisme : une histoire comique

Cours Elëor !

Mais putain tu ne sais pas te servir de tes jambes ou quoi ? Cours !

Je m’insulte moi-même, sous l’effet de la panique. J’ai des gardes impériaux aux trousses, pour une raison que j’ignore. Mais ce que je sais, c’est surtout que je ne veux pas qu’ils m’attrapent, donc tout à l’heure, dans la taverne, je n’ai pas réfléchis et quand ils ont commencé à vouloir m’arrêter…j’ai fais la grosse barbare, comme d’habitude : j’en ai assommé deux, endormis un, et j’ai fuis. Le problème c’est qu’ils savaient que je suis coriace…

Je me suis donc retrouvée à courir dans les rues d’Omois pour échapper à la prison…sans réussir à semer les gardes. Pourquoi ? Parce que mes foutues jambes m’ont lâchée sans prévenir, et que je suis tombée par terre en me foulant la cheville. Pourquoi ? Parce que ces fourbes de gardes ont piégé toute la zone où je me trouvais et où je sirotais paisiblement une boisson dont le nom ne me revient plus, et que je me suis faite avoir comme une bleue.

Je me mis à jurer comme un charretier, et à me tortiller de douleur. Ok ok, tu te reprends tout de suite El, ce n’est pas le moment de s’arrêter, il reste de l’espoir. Je serrai les dents, et continuai ma course folle, clopin-clopant. S’échapper. C’était sans compter sur l’apparition d’un groupe de gardes en embuscade, qui surgirent de tous les côtés et me lancèrent des Rigidifus.

Et merde. Ils m’avaient eu, mon égo en prenait un coup…je regardais sans comprendre les gardes, et attendaient qu’ils s’expliquent. Des badaud s’étaient rassemblés tout autour, et m’observaient, partageant l’info sur leurs réseaux cristaliques sûrement. Si mon patron me voyait…

Elëor daal Säafkal, vous êtes en état d’arrestation pour vol, corruption de mineur, et atteinte à la morale publique…votre maman ne vous a jamais dit que ça ne se faisait pas de se promener nue dans la rue ? Bref, hum hum, nous allons donc vous emmener à la prison impériale où vous resterai en attente de votre jugement, suis-je clair ?



Je le regardai avec des yeux ronds, mais de quoi parlait-il enfin ? Je n’étais coupable d’aucun de ces crimes, ou alors je faisais des crises de somnambulisme étranges…ce dont je doutais fortement.

— Non ! Non mais je ne vous comprends pas, je n’ai jamais ni volé (dit la Voleuse Patentée) ni…arpenté les rues nue ! Je..non ! Juste non !



— Bon, on va pas y passer deux jours, vous êtes coupable, point final, hop, direction la prison. Vous vous défendrez dans quelques jours.



— Mais…



Le regard du garde, excédé, me dissuada de protester de nouveau. Aussi fermai-je mon clapet pour tout ce qui relevait de la justification, par contre, je n’hésitais pas à vociférer le long du trajet à m’en détruire les cordes vocales, hurlant des insultes qui feraient peur aux guerriers les plus aguerris, et pleurer les enfants. Les soldats poussèrent un soupir de soulagement lorsque je fus installée dans ma cellule, et que mes cris d’exaspération ne les atteinrent plus.

Je m’assis en tailleurs sur le sol froid du cachot, pour essayer de me détendre. Mais par Demiderus, qu’est-ce que je foutais ici ? J’étais juste une gentille petite Voleuse qui en avait eu marre de son maître farfelu et qui avait fui ses fonctions de garde du corps pour s’offrir des vacances…Bon, d’accord là je n’avais plus un rond pour payer la taverne (bah oui  parce que je suis la fille qui part de chez elle pour des semaines voire des mois…sans son argent, et qui n’y retourne pas par fierté personnelle), mais ça le patron ne le savait pas !

Bon aller réfléchis, pourquoi es-tu ici ? Cela ne peut être qu’une erreur de personne, parce que j’étais certaine de ne jamais m’être exhibée en publique…non mais je vous jure, la grande Elëor, Voleuse de renom, accusée d’exhibitionnisme…je devais rêver.

En plus, il n’y avait plus aucun garde, la prison étant réputée pour sa sûreté absolue, et je ne pouvait pas faire jouer mes relations…imaginez, je me suis enfuie de chez Doriän, mon boss, et là je lui demande de l’aide ? Il va me rire au nez, c’est sûr, et mon égo, déjà au plus bas, n’avais pas besoin d’un nouveau coup.

Je soupirai et me résignait à mon triste sort, attendant mon jugement.


Pulvis et umbra sumus
You can't blame gravity for falling in love. ⚡ Northern Lights
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4542-we-do-not-merely-destroy-our-enemies-we-change-them-9674-eleor#72546 http://tara-duncan.actifforum.com/t4536-eleor-dal-saafkal
Mara'tylanhnem Duncan


avatar

Age du personnage : 19 ans

Familier : Blanca, chouette blanche
Couleur de magie : Gris clair
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Héritière d'Omois et apprentie Voleuse Patentée.
Résidence : Palais d'Omois
Dans le sac : Couteau, camouflus, quelques crédits mus, mon hor, poignard et chose coupante, ficelle de quoi ligoter quelqu'un et une bonne dose de courage!

Affinités : Tara'tylanhem Duncan : ma soeurette chérie

Elëor: La garde du corps d'un petit héritier de Tatral et l'une des meilleurs Voleuses Patentée que j'ai rencontré...attention elle n'est jamais loin de vous!

Dorïân(je met que le prénom, le nom est trop compliqué XD): Petit prince blondinet à l'allure charmante qui trouve drôle d'insulter ma présence...

Albane N. O'Nyme: Pour l'instant une petite princesse inconnu qui ferme ses yeux et qui est gentille comme tout.

May O'Season: Pour l'instant petit brunette qui participe à la même colo que moi est qui à l'air gentille.

Alexandre N. O'Nyme: Maitre à l'école des Voleurs Patentés et moniteur de la colonie de vacances...

Candice Heaven: Une blondasse que je n'apprécie pas du tout (pour l'instant) et qui ne me procure aucun sentiments de sérénitude. Doublée d'une fine couche de prétention même si elle est très belle!

MessageSujet: Re: La princesse impériale et la coupable d'exhibitionnisme : une histoire comique   Sam 12 Mar 2016 - 19:46

... mots
dialogue en gras
pensées en italique
LA PRINCESSE IMPÉRIALE ET LA COUPABLE D'EXHIBITIONNISME : UNE HISTOIRE COMIQUE

Une sonnerie, une deuxième, une troisième et une quatrième avant que je ne jette mon réveil sur le sol. Non mais qui a eu l’idée de m’installer un truc pareil dans ma chambre? C’est pas possible! Non mais moi, je suis pas une poule, je me lève pas à l’aube. Non mais il est que 10h30. Je me lève ronchon et décide de faire payer celui qui a eut l’idée de mettre ce réveil stupide dans ma chambre. Je m’approche de la chambre de mon jumeau et tape comme une malade mentale à la porte:


«  Jar! Bouge tes fesses! Il est l’heure de descendre parce que sinon tu va être en retard…quelque part! »

Non…bien sûr que non, il n’allait pas être en retard, mais j’en avais marre, qu’il me fasse ses blagues pourrit. Je retournai dans ma chambre et enfila une tenue légère et où je pourrais être ample dans mes mouvements. Non je n’ai pas mis une robe, bien sûr…je ne suis pas ce genre de princesse qui tout le temps se remaquille et font :

«  Que vous êtes drôle ma chère Bérangère! Hahahaha! »

Non, mais vous me prenez pour qui? Une princesse impériale peut-être? Bon…c’est un peu ce que je suis, mais j’ai pas envie d’en parler. Je claque le porte de ma chambre et Blanca sur mon épaule descends vers le bas Non! Tu vas descendre vers le haut Mara! Ma chouette me regarde et je lui fais signe que tout va bien. Lorsque une voix me fais sursauter. Je me cache derrière un mur et écoute d’une oreille discrète, un garde de la suite de Xandiar déclare:

« Je l’ai bien eut, cette gamine! Non mais elle va pas bien elle de se trimbaler nue dans la rue. Le pire c’est qu’il parait qu’elle est une garde du corps. Tu ne saurais pas de qui toi? Elle s’appelle Elëor daal Säafkal ! »

Je me décollai du mur, les garde me passèrent devant avec une petite révérence. Je réfléchissais trop cependant pour leur répondre poliment. Elëor…ça me dit quelque chose…mais quoi? Je continuai ma route, bien décidé à aller prendre un petit déjeuné dans un café du coin lorsque une ampoule s’éclaira dans ma tête. Et pourtant tu n’es pas une lumière Mara! Elëor! Voleuse Patentée! Garde du corps! Dorïân de je sais pas trop quoi! Mais oui Elëor! Une des meilleures Voleuses Patentées de tout les temps! Comment avait-il osé l’emprisonner? Parce qu’apparement elle se serait promener nue? Dans la rue? Non mais ça va pas la tête! 

Je me tournai vers mes gardes visiblement très en colère et ne prit le temps de leur dire bonjour tellement j’étais énervé. Comment avait-il osé?! Je suis sûr qu’il non même pas chercher à savoir une raison. Tout ça pour l’argent !

« Vous! Vous pouvez m’expliquez ce que vous avez fabriqué en emprisonnant une jeune femme innocente ?!

- Innocente votre Altesse? Mais elle se promenait…

- Je ne veux pas le savoir! C’est tout simplement de la tarte !

- On dit du flan votre Altesse…

- Taisez-vous! Je veux les clefs!

- Mais…

- Les clefs! »

Le garde résigné, me regarda avant de me donner les clefs qu’il avait dans la poche. Non mais! En plus de quel droit osait-il me contredire?! Je pris la clefs, ne lui dit même pas merci et lui tournais les talons. De toute façon il n’avait pas le droit de discuter mes ordres alors…C’est ça qui était bien dans le fait d’être une princesse. je rigolai avant que Blanca me fasse parvenir une image où on voyait une jeune femme dans un cellule immonde. En plus! Il ne l’avait même pas mis dans une cellule confortable?! J’allais les faire renvoyer ceux là! Je descendis rapidement les marches et arriva vers le cachot de la jeune fille brunes aux yeux bleus. je la regardais, elle ne m’avait pas encore vu.

Je m’approchai d'elle et me racla la gorge. Je lui sourit après, légèrement impressionnée de revoir une de mes idoles. Puis me rappelant qu’elle était quand même dans un cachot pour le moins confortable. Je m’avançais d’un pas léger vers la cellule. Elëor me regardait sans comprendre mais ne parlait pas. C’est bon j’allais pas la manger! Je faisais si peur que ça?! Je demandais à Blanca d’allais sur la fenêtre pour observer les alentours, on ne sais jamais. J’ai pas envie que son prince se ramène avec son nom trop compliqué et qu’il foute le feu au château mince! Je fit claquer le verrou de la cellule et ouvrit la porte avant de la refermer derrière moi et d’aller vers Elëor et de m’assoir à côté d’elle. Mais non, je ne suis pas folle! Elle ne va pas me tuer non plus. Au pire j’ai ma…bah non je l’ai pas, mais c’est pas grave!


« Euh…salut Elëor, Tu te souviens de moi? Euh…Mara… »


Je rougis, je bafouille, bref en gros, je suis pas crédible du tout pour une fille qui essaye de délivrer quelqu’un. Là, elle va plutôt me prendre pour une princesse psychopathe.


« Euh... j’ai croisé mes gardes qui m’ont dit…bah non il me l’ont pas dit, mais je l’ai ai entendu dire qu’il t’avait enfermé ici pour un problème de..hum…d’exhibitionnisme. Mais te connaissant je me doute que tu n’est fais ça? Ai-je raison? Il ne t’ont pas laissé t’expliquer hein? Je vais les virer, je te jure ! »


Soudain, un détails me fit sursauter. Cela fait-elle longtemps qu’elle est là? Et pourquoi Dorïân…bref, n’est pas là? Poser la questions? Ne pas la poser? Allez Mara! Un peu de cran tout de même! Elle ne va pas te tuer tu essaye de la délivrer quand même!


« Euh…ça fais longtemps que tu es là? Dorïân n’est pas venu te chercher? Je comprend rien…tu t’es vraiment trimbalé nue dans la rue? »

Pour vrai, je ne comprenais pas vraiment. Si jamais elle me dit qu’elle est innocente et que je vois qu’elle dit la vérité et bien je vous jures que les deux autres nigauds à quatre bars…bah déjà, il n’en auront plus que deux…et ensuite et bah soit, il disparaisse comme par magie, soit je les vire! Je regardais Elëor et rougis une nouvelle fois, espérant que l’obscurité cachera ma gêne et mon manque de confiance.
Passer de sauveur, à mangeur, à mannequin !


Les flammes jumelles sont en permanences connectées l'une à l'autre, peu importe l'espace et le temps. Elles sont un fort miroir révélateur de leur Partie Sombre et Lumineuse ▵ ©endlesslove.
hope isn't a dream but a way from of making dreams become reality ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4535-mara-tylanhem-t-al-barmi
Elëor


avatar

Age du personnage : 23

Familier : Un vrrir (au grand damne de l'impératrice), du nom de Byakko
Couleur de magie : Opale
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : Voleuse patentée et futur chef des services secrets de la principauté de Tatral
Résidence : Sans Auberge Fixe
Dans le sac : Cinq dagues, divers poisons, de quoi escalader, une baignoire, un leurre pour animaux, un tube de rouge à lèvres, un kit de survie, de quoi rassasier mon appétit sans limites...

Affinités : ◊ Liens :

Dorian : patron et meilleur pote, à la fois une plaie et un confident.
Mara: empêcher une révolution nonsos à deux, ça rapproche drastiquement, moins âgée qu'El, et pourtant une amie de valeur.
Amber : le sosie d'El en plus jeune, une Voleuse au grand coeur et au caractère de cochon, adorable.
Ewlan : une attirance particulière les uni.

◊ Les rps en cours :
Une humaine, une elfe, un loup-garou et un dragon. Ca ressemble au début d'une mauvaise blague. ~ft. Ewlan, Ryu et Del
Se faire surprendre en pleine mission et tout faire capoter ~ft. Ambou
Un espionnage vous dîtes? Pas de souci, c'est dans mes cordes! ~ft. Mara
Une colo sur Terre, ça vous dit ? ~ft. Toute la bande
La princesse impériale et la coupable d'exhibitionisme ~ft. Mara
Warmth will come to you ~ft. Ewlan


◊ Achevés :
Let's dance ♪ ~ft. Lou, Heather, Amber, Ewlan, Candice, Maeko
Après la danse ~ft. Ewlan

MessageSujet: Re: La princesse impériale et la coupable d'exhibitionnisme : une histoire comique   Sam 12 Mar 2016 - 23:12

ft. Mara & Elëor
Ou quand une Voleuse Patentée réputée se fait arrêter pour atteinte à la morale publique, et sauver par une apprentie Voleuse tout aussi réputée, pour finir mannequin...

La princesse impériale et la coupable d'exhibitionnisme : une histoire comique

J’étais en train de méditer sur le sens de ma vie et de l'existence lorsqu'une petite brunette s'approcha de la cellule et m’interrompis dans ma réflexion. Je la détaillais d'un œil mauvais la jeune fille, dont la le visage me rappelait vaguement quelque chose…qui était-elle déjà ? Je n'en savais rien mais le fait est qu'elle ouvrit la cellule et entra, pour s’assoir à des côtés. Mais elle faisait quoi là…Elle me regarda en rougissant, légèrement gênée…elle dit s’appeler Mara, et je reconnu la princesse. Ce qui me perdit encore plus : qu'est ce qu'une princesse venait faire dans ma cellule ? Le pire dans tout ça, c'est qu'elle avait l’air de douter de moi, en me demandant s'il était vrai que j'avais fais l'exhibitionniste dans la rue…non mais je vous jure, la jeunesse…

— Bon, alors déjà je tiens à te dire que non, je ne me suis pas baladée nue dans la rue rassure toi, je suis quelqu'un qui a un minimum de tenue et d'honneur…et je sais pas si tu s au courant mais on m'accuse aussi de détournement de mineur il me semble…qu'elle bêtise…



Je lui lançais un regard énervé, lourd de sous entendus : princesse ou pas, elle n'avait pas intérêt à remettre de nouveau en doute sa santé mentale

— Crois moi, le jour ou tu me vois faire ça, c'est que je suis bourrée…ou sous l'emprise d’un sort. Et pour ta gouverne, Dorian ne viendra pas, parce que je ne l’appellerai pas, j’en ai eu marre d'être exploitée, du coup je suis partie…le truc c'est que là j'ai pas un rond, et je vais au jour le jour, donc c'est pas le moment de me faire arrêter tu vois.



Je réfléchis un instant…contemplant Mara d’un air espiègle.

— Bon, ma belle, je te laisse deux solutions : ou je te prends en otage et je sors, ce qui n'est pas à mon avantage vu que pour le coup je serai vraiment coupable d'un truc, ou alors tu es gentille et tu aide une camarade Voleuse à se sortir de ce merdier…en passant, je te devrai quelque chose, ce que tu veux.



Je remboursai toutes les dettes, aussi farfelue soient-elles. Je regardai d’un air grave la princesse, et espérai que la jeune fille choisirait la voie pacifique, parce que là j'avais vraiment pas envie de me battre ou de me mettre envie plus dans la bouse de traduc…
Il fallait que je parte d’ici, et ensuite j’avais deux choses à faire : premièrement, rembourser la dette, deuxièmement, je trouverai de quoi le faire un peu d'argent, troisièmement, je blanchirai mon nom…Sali par un inconnu qui va me le payer cher, un psychopathe exhibitionniste qui allait subir la vengeance d'une Elëor en colère…

Je regardai Mara avec détermination, en espérant que ma réputation la convaincrait de ne pas me laisser croupir là.

— Détache moi, s'il te plait, princesse…sinon tu ne vas pas aimer ce qu'il va se passer. Ah, et une chose.. faut que je tabasse à coup de hache quelqu'un sinon je vais imploser, si possible un de tes imbéciles de gardes, c’est possible ?



Je sourit, en me disant que j'aurai l'air un peu plus mignonne comme ça et qu'elle comprendrai ma hâte d'en découdre, après une heure passée ici. A part ça, en temps normal je ne menace pas les héritier du trône impérial dans les cachots…non, ma vie est sencée être normale.


Pulvis et umbra sumus
You can't blame gravity for falling in love. ⚡ Northern Lights
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4542-we-do-not-merely-destroy-our-enemies-we-change-them-9674-eleor#72546 http://tara-duncan.actifforum.com/t4536-eleor-dal-saafkal
Mara'tylanhnem Duncan


avatar

Age du personnage : 19 ans

Familier : Blanca, chouette blanche
Couleur de magie : Gris clair
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Héritière d'Omois et apprentie Voleuse Patentée.
Résidence : Palais d'Omois
Dans le sac : Couteau, camouflus, quelques crédits mus, mon hor, poignard et chose coupante, ficelle de quoi ligoter quelqu'un et une bonne dose de courage!

Affinités : Tara'tylanhem Duncan : ma soeurette chérie

Elëor: La garde du corps d'un petit héritier de Tatral et l'une des meilleurs Voleuses Patentée que j'ai rencontré...attention elle n'est jamais loin de vous!

Dorïân(je met que le prénom, le nom est trop compliqué XD): Petit prince blondinet à l'allure charmante qui trouve drôle d'insulter ma présence...

Albane N. O'Nyme: Pour l'instant une petite princesse inconnu qui ferme ses yeux et qui est gentille comme tout.

May O'Season: Pour l'instant petit brunette qui participe à la même colo que moi est qui à l'air gentille.

Alexandre N. O'Nyme: Maitre à l'école des Voleurs Patentés et moniteur de la colonie de vacances...

Candice Heaven: Une blondasse que je n'apprécie pas du tout (pour l'instant) et qui ne me procure aucun sentiments de sérénitude. Doublée d'une fine couche de prétention même si elle est très belle!

MessageSujet: Re: La princesse impériale et la coupable d'exhibitionnisme : une histoire comique   Dim 13 Mar 2016 - 0:03

... mots
dialogue en gras
pensées en italique
LA PRINCESSE IMPÉRIALE ET LA COUPABLE D'EXHIBITIONNISME : UNE HISTOIRE COMIQUE

Pourquoi elle s'énervait là? J'avais rien fait? Je viens tranquillement la délivrer et je me fais rentrer dedans? C'est pas cool ça! Je suis juste un poil en colère. Je fronce les sourcils, retrousse mon nez et inspire profondément pour ne pas crier et rester calme. Je savais qu'elle ne l'avait pas fait...c'est pas une raison pour m'engueuler hein! C'est pas moi qui est sortie des conneries pareils...et puis du détournements de mineur? Mais c'est quoi ça? Ils ont aussi qu'à la traiter de droguée, de folle psychopathe et de tueuse en série comme ça, c'est clair, elle aura vraiment une raison d'être dans ce fichu cachot!


Ok...en gros, elle s'en va de son petit chez soi parce qu'elle en a marre de son prince timbré? Est-ce que moi je m'en vais car ma Tante m'énerve? Est-ce que je tape mes gardes quand ils me suivent? Ouai...mauvais exemple! Mais bon! En vérité, je l'a plains un peu, car pour récupérer toutes les conneries de Dorïân ou alors pour assouvir tous ces désirs, elle à vraiment du courage. Non mais l'autre il avait dit que ma présence était je cite: "inintéressante!" On croit rêver de nos jours, les princes se croit tout permis...tiens, on dirait Jar...


Une dette...tiens...tiens, le pire c'est que j'avais prévu de la délivrer depuis le début...je ne suis pas assez folle pour me battre contre elle...ah non, là faut être timbré...ce serait bien un coup d'Amber ça...mais pas moi. Je suis raisonnable et très consciente du danger! Dit la fille qui se fourre toujours dans les pires ennuis... Bon ça suffit maintenant! C'est à moi de parler car sinon, je ne vais plus savoir quoi lui répondre. Parce que déjà pour que je la libère elle va devoir arrêter de m'appeler "princesse" je déteste ça. De plus, les gardes je me les réserves! Bon, elle aura le droit d'en garder un quand même vu qu'ils sont deux. 


"Bien Elëor, déjà, je n'avais aucune intention de salir ta réputation. Si tu veux savoir, je savais depuis le début que tu étais innocente, je voulais juste l'entendre de ta bouche c'est tout. ensuite, tu n'as pas de compte à me rendre, je te signale que j'ai pris la clefs des gardes pour venir te délivrer, sinon je l'aurais pas fait. Et je suis pas bête au point de m'enfermer dans une cellule avec quelqu'un de complètement inconscient. Tu es une excellente Voleuse Patenteé et je te respecte infiniment pour cela, c'est entre autre pour ça que je suis ici. Alors ne t'inquiète pas, dans quelques minutes tu es de nouveau libre de faire ce que tu veux!"


Je la regarde et fronce légèrement mon nez. Ton doux, mais ferme à la fois car je sais que si je l'énerve, je vais finir avec la moitié du corps en moins.


"S'il te plait, ne m'appelle plus princesse! Je déteste ça! Quand aux gardes, j'ai bien l'intention de leur faire payer. Si tu promet de ne pas le tuer je veux bien que tu les fasse souffrir. Mais attention, je suis là quand même...je ne suis pas une martyre non plus...enfin...dès fois...bref, attends, je te délivre."


J'avais bien vu, son petit sourire à la fin, pour essayer de paraitre plus...sympas? Je n'en avais pas besoin. Il fallait que je me calme, j'étais à nerfs depuis que j'étais avec Elëor...pourquoi? Peut-être parce que c'était mon idole? Je n'en savais rien. Je me dépêchai d'aller vers la jeune femme qui commençait à s'impatienter et la délivra. Il lui avait fais mal avec leur fichu corde. 


"Par le Réparus, que la blessure disparaisse et que la douleur cesse!"


Aucune magie ne sortit...bah oui Mara en même temps tu viens de te rappeler que la magie ne marche pas ici...Hahaha qu'elle intelligence je vous jure!


J'ouvris la cellule et invita gentiment la Voleuse Patentée à sortir pour lui prouver ma bonne foie. Elle resta pétrifiée quelques secondes...qu'est-ce qu'elle fichait...mais enfin! Je lui laisse la porte ouverte, je vais pas lui sauter dessus:


"Euh...c'est quand tu veux hein! Mais j'ai pas toute la nuit...Je vais pas te faire de mal...de toute façon tu m'aurais déjà mise K.O. avant que je bouge le petit orteil alors...si tu vois ce que je veux dire..."


Je lui fis un clin d'oeil et lui sourit espérant détendre l'atmosphère. Je commençais à monter les marches pour aller dehors. Blanca vola jusqu'à mon épaule sous le regard méfiant d'Elëor. C'est bien une Voleuse elle, elle ne fais pas confiance facilement.


Une fois en haut, je pus enfin lancer mon sortilège sur la jeune femme.


"Par le Réparus, que la blessure disparaisse et que la douleur cesse!"


C'est bon! Je lui fis un sourire et mon ventre gronda...s'il vous plait, bonjour la honte, on aurait du une montagne de spatchoune qui venaient d'apercevoir des montagnes de nourritures...voilà le bruit qu'avait fait mon estomac. Super impression Mara! Je souris gênée et pris une légère teinte rouge cramoisi. Avant de me dire que je pourrais l'inviter à manger un truc.


"Ca te dirais de venir manger un truc avec moi? Si j'ai bien compris tu n'as pa sue sous, alors viens je t'offre quelque chose!"


Sans attendre de réponse, je m'engageai vers la sortit de dehors, croisais les gardes, je les foudroyais du regard avant de leur dire de mon ton de princesse impériale:


"Vous! Vous êtes virés! Vous avez de la chance que je sois d'humer clémente sinon vous auriez été fais comme de chat!


- Des rats...votre Altessse...


- Allez-vous en!"


Je leur jetais un regard noir avant de me retourner vers Elëor qui semblait se mordre les joues pour ne pas éclater de rire. Je fis une mine boudeuse et attendis qu'elle daigne bien vouloir me suivre.
Passer de sauveur, à mangeur, à mannequin !


Les flammes jumelles sont en permanences connectées l'une à l'autre, peu importe l'espace et le temps. Elles sont un fort miroir révélateur de leur Partie Sombre et Lumineuse ▵ ©endlesslove.
hope isn't a dream but a way from of making dreams become reality ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4535-mara-tylanhem-t-al-barmi
Elëor


avatar

Age du personnage : 23

Familier : Un vrrir (au grand damne de l'impératrice), du nom de Byakko
Couleur de magie : Opale
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : Voleuse patentée et futur chef des services secrets de la principauté de Tatral
Résidence : Sans Auberge Fixe
Dans le sac : Cinq dagues, divers poisons, de quoi escalader, une baignoire, un leurre pour animaux, un tube de rouge à lèvres, un kit de survie, de quoi rassasier mon appétit sans limites...

Affinités : ◊ Liens :

Dorian : patron et meilleur pote, à la fois une plaie et un confident.
Mara: empêcher une révolution nonsos à deux, ça rapproche drastiquement, moins âgée qu'El, et pourtant une amie de valeur.
Amber : le sosie d'El en plus jeune, une Voleuse au grand coeur et au caractère de cochon, adorable.
Ewlan : une attirance particulière les uni.

◊ Les rps en cours :
Une humaine, une elfe, un loup-garou et un dragon. Ca ressemble au début d'une mauvaise blague. ~ft. Ewlan, Ryu et Del
Se faire surprendre en pleine mission et tout faire capoter ~ft. Ambou
Un espionnage vous dîtes? Pas de souci, c'est dans mes cordes! ~ft. Mara
Une colo sur Terre, ça vous dit ? ~ft. Toute la bande
La princesse impériale et la coupable d'exhibitionisme ~ft. Mara
Warmth will come to you ~ft. Ewlan


◊ Achevés :
Let's dance ♪ ~ft. Lou, Heather, Amber, Ewlan, Candice, Maeko
Après la danse ~ft. Ewlan

MessageSujet: Re: La princesse impériale et la coupable d'exhibitionnisme : une histoire comique   Dim 13 Mar 2016 - 3:22

ft. Mara & Elëor
Ou quand une Voleuse Patentée réputée se fait arrêter pour atteinte à la morale publique, et sauver par une apprentie Voleuse tout aussi réputée, pour finir mannequin...

La princesse impériale et la coupable d'exhibitionnisme : une histoire comique

Contre tout attente, Mara se leva en silence et ouvrit la porte de ma cellule, m’invitant d’un signe de tête à sortir…elle avait l’air contrariée de s’être fait reprendre de la sorte, ok, bon j’avoue j’ai peut-être pas été hyper sympa avec elle, en la menaçant de la sorte, mais tant pis, la jeune fille ne lui en voudrait sûrement pas trop longtemps. La princesse me soigna même dès qu’elle put, et cette attention me toucha, pourquoi était-elle aussi agréable avec moi ? Pourquoi m’avait-elle fait ainsi confiance ? J’en étais surprise, d’autant plus qu’elle avait dit « me respecter énormément » et, bien que cela m’ait semblé étrange sur le moment, ça faisait toujours plaisir d’entendre ça.

Vu son air crispé de colère lorsqu’elle parla du titre de « princesse », qu’elle détestait visiblement, je décidais de respecter sa demande, et de ne plus l’appeler ainsi. Aussi me contentai-je d’opiner de la tête en signe d’acquiescement. Quand nous furent arrivées à hauteur des gardes, Mara leur passa un savon digne d’une princesse, à un mot près. Une fois qu’ils furent partis, j’éclatais de rire :

— Eh bien, ça c’est du sang impérial ! Bon, je pense qu’on devrait reprendre sur de bonnes bases : je m’appelle Elëor dal Säafkal, mais visiblement tu me connais déjà, et je suis enchantée de te revoir, Mara. Pour ton offre, ça me gêne, mais je veux bien aller grignoter quelque chose avec toi. Je te suis, choisi l’endroit. Et s’il y a quoi que ce soit que je puisse faire pour toi, n’hésite pas à me demander.

Je souris à la jeune fille, en espérant qu’elle oublierait rapidement les menaces que j’avais proférées un peu plus tôt à son insu. Je la suivis dans son chemin vers l’endroit de notre repas, nos estomac se manifestant en cœur, tel un concert disgracieux, et en profitai pour lui poser une question qui me tenait à cœur :

— Est-ce que tu as des infos concernant l’identité du psychopathe exhibitionniste qui m’a fait porter le chapeau ? Il faut que je lui fasse la peau…


Non non, je ne veux pas tuer tout le monde enfin, je suis calme et gentille !



Pulvis et umbra sumus
You can't blame gravity for falling in love. ⚡ Northern Lights
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4542-we-do-not-merely-destroy-our-enemies-we-change-them-9674-eleor#72546 http://tara-duncan.actifforum.com/t4536-eleor-dal-saafkal
Mara'tylanhnem Duncan


avatar

Age du personnage : 19 ans

Familier : Blanca, chouette blanche
Couleur de magie : Gris clair
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Héritière d'Omois et apprentie Voleuse Patentée.
Résidence : Palais d'Omois
Dans le sac : Couteau, camouflus, quelques crédits mus, mon hor, poignard et chose coupante, ficelle de quoi ligoter quelqu'un et une bonne dose de courage!

Affinités : Tara'tylanhem Duncan : ma soeurette chérie

Elëor: La garde du corps d'un petit héritier de Tatral et l'une des meilleurs Voleuses Patentée que j'ai rencontré...attention elle n'est jamais loin de vous!

Dorïân(je met que le prénom, le nom est trop compliqué XD): Petit prince blondinet à l'allure charmante qui trouve drôle d'insulter ma présence...

Albane N. O'Nyme: Pour l'instant une petite princesse inconnu qui ferme ses yeux et qui est gentille comme tout.

May O'Season: Pour l'instant petit brunette qui participe à la même colo que moi est qui à l'air gentille.

Alexandre N. O'Nyme: Maitre à l'école des Voleurs Patentés et moniteur de la colonie de vacances...

Candice Heaven: Une blondasse que je n'apprécie pas du tout (pour l'instant) et qui ne me procure aucun sentiments de sérénitude. Doublée d'une fine couche de prétention même si elle est très belle!

MessageSujet: Re: La princesse impériale et la coupable d'exhibitionnisme : une histoire comique   Dim 13 Mar 2016 - 13:03

... mots
dialogue en gras
pensées en italique
LA PRINCESSE IMPÉRIALE ET LA COUPABLE D'EXHIBITIONNISME : UNE HISTOIRE COMIQUE


Elëor finit par éclater d’un rire tellement francs que je me mis à rire avec elle. La situation pouvait paraître comique effectivement. Je suis actuellement avec une jeune femme qui à été accusé d’exhibitionnisme et mes gardes me contredisent…on aura tout vu! Ce n’est pas ma faute si Cal n’arrête pas de me dire ces expressions et qu’il se trompe! En fait c’est de ça faute tout ça…mais je l’aime tellement…Bon Mara! Stop! Concentre toi sur Elëor!

Comment ça, c’est bien du sang impériale?! Suis aussi catastrophe que ma soeur? Et incapable d’être gentille comme mon frère?! Mara arrête de te prendre la tête et essaye de passer un bon moment avec ta nouvelle amie. Blanca toujours sur mon épaule, je me rendis compte qu’Elëor n’avait pas de familier à côté d’elle. Peut-être n’en a-t-elle pas? Ou peut-être…Arghhh si je revois ces gardes encore une fois, il prendront toutes les foudre de la pas si grande Mara!

Pourquoi Elëor se présente-elle? Bien sûr que je la connais…attendez…QUI NE CONNAIS PAS LA GRANDE ELËOR? Que je lui montre de quel boit je me chauffe?! Quand elle vient à me dire, qu’elle est heureuse de me revoir, mon coeur se serre et la joie explose dans à l'intérieur. Ce n’est pas tous les jours qu’on voit une de ses idoles (la deuxième après Cal) alors…De plus, faut bien que j’arrive à lui parler de trucs et mon ventre à faim, alors allons-y!

Quand à ce fou psychopathe qui a accusé la Voleuse Patentée, je ne sais pas de qui il s’agit, mais je compte bien mener une enquête. Je ne laisserai pas quelqu’un dire des bêtises dans mon royaume! Bon…c’est pas le mien…mais ça on s’en fiche!

« Non…je ne sais pas de qui, il s’agit…mais ne t’inquiète pas, je vais mener mon enquête, le retrouver et t’appeler pour que tu lui montre que ce n’est pas bien de mentir! »

J’avais dis ma dernière phrase avec un clin d’oeil envers la jeune femme qui était visiblement peu démonstrative de joie. Mais bon, ça allait changer après cette journée avec moi! Evidemment que je vais la garder pour la journée…bah oui! Je vais pas la séquestrer non plus…mais elle sera tellement bien avec moi, qu’elle ne voudrai plus partir! C’est beau de rêver Mara.

« Allez, viens, je t’emmène dans un de mes endroits favoris! C’est trop bon là bas et si je ne me trompe pas, tu à l’air d’avoir faim. »

Je marchai d’un bon pas devant elle, saluant les gens et faisant des révérences à tout bout de champs…ce que ça peut-être fatiguant ce métier! Je suis bien mieux dans mon costume de Voleuse Patentée! Eh! Ca rime! Calme ta joie Mara s’il te plaît.

J’avançais vers mon pub préféré et allai m’assoir à une table de eux libre. Elëor s’assis en face de moi et je ne saurais dire si en ce moment elle était plus gênée, qu’en colère ou surprise de s’assoir dans un pub classique avec moi. Je l'avais emmené dans un petit pub sans or et tout le tralala. La serveuse vint et je commandais ce que je commandais habituellement. Je fit un signe de tête à Elëor pour qu’elle commande elle aussi et une fois cela fait, la serveuse nous laissa tranquille, j’allai enfin pouvoir parler avec Elëor.

« Du coup, je me demandais, quelqu’un t’en veut-il pour quelque chose dans cette affaire? C’est étrange tout de même de te faire accuser comme ça, le pire mes gardes n’en ont pas vu la preuve…je me demande bien qui à pu dire ça… »

Je regardais ElËor qui avait l’air d’être plus en colère qu’autre chose et préféra changer de sujet avant que le petit pub ne se fasse démolir.

« Sinon…euh…je me demandais…euh… »

Mais vas-y Mara! Qu’est-ce que t’attends! T’es pas crédible du tout là! C’est nul!

« Tu étais venu à Omois pour quelle chose de particulier avant… »

Slurk! Pourquoi ce sujet revenais à chaque fois sur le tapis?! La serveuse finit par nous apporter les plats, me sortant de ma gêne et la remerciant, je la payais sans demander un reste à Elëor. Elle n’allait pas payer tout de même! En plus, elle a pas d’argent alors…

Je commençais à manger dans mon assiette, j’avais très faim, soudain la question que je voulais lui poser tout à l’heure me revint en mémoire, je regardais Blanca toujours sur mon épaule et lui dit, un sourcil levé:

« Tu n’as pas de familier? »
Passer de sauveur, à mangeur, à mannequin !


Les flammes jumelles sont en permanences connectées l'une à l'autre, peu importe l'espace et le temps. Elles sont un fort miroir révélateur de leur Partie Sombre et Lumineuse ▵ ©endlesslove.
hope isn't a dream but a way from of making dreams become reality ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4535-mara-tylanhem-t-al-barmi
Elëor


avatar

Age du personnage : 23

Familier : Un vrrir (au grand damne de l'impératrice), du nom de Byakko
Couleur de magie : Opale
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : Voleuse patentée et futur chef des services secrets de la principauté de Tatral
Résidence : Sans Auberge Fixe
Dans le sac : Cinq dagues, divers poisons, de quoi escalader, une baignoire, un leurre pour animaux, un tube de rouge à lèvres, un kit de survie, de quoi rassasier mon appétit sans limites...

Affinités : ◊ Liens :

Dorian : patron et meilleur pote, à la fois une plaie et un confident.
Mara: empêcher une révolution nonsos à deux, ça rapproche drastiquement, moins âgée qu'El, et pourtant une amie de valeur.
Amber : le sosie d'El en plus jeune, une Voleuse au grand coeur et au caractère de cochon, adorable.
Ewlan : une attirance particulière les uni.

◊ Les rps en cours :
Une humaine, une elfe, un loup-garou et un dragon. Ca ressemble au début d'une mauvaise blague. ~ft. Ewlan, Ryu et Del
Se faire surprendre en pleine mission et tout faire capoter ~ft. Ambou
Un espionnage vous dîtes? Pas de souci, c'est dans mes cordes! ~ft. Mara
Une colo sur Terre, ça vous dit ? ~ft. Toute la bande
La princesse impériale et la coupable d'exhibitionisme ~ft. Mara
Warmth will come to you ~ft. Ewlan


◊ Achevés :
Let's dance ♪ ~ft. Lou, Heather, Amber, Ewlan, Candice, Maeko
Après la danse ~ft. Ewlan

MessageSujet: Re: La princesse impériale et la coupable d'exhibitionnisme : une histoire comique   Dim 13 Mar 2016 - 14:54

ft. Mara & Elëor
Ou quand une Voleuse Patentée réputée se fait arrêter pour atteinte à la morale publique, et sauver par une apprentie Voleuse tout aussi réputée, pour finir mannequin...

La princesse impériale et la coupable d'exhibitionnisme : une histoire comique

Bon, il allait falloir que je déballe ma vie, visiblement. Mara me posait des questions un peu personnelles, mais cela l’aiderai à mener l’enquête, et puis, étant sans contact avec quelqu’un que j’appréciais depuis mon arrivée à Omois. Je décidais donc de tout balancer :

- Non, je suis venue à Omois uniquement parce que je savais que j’y trouverai des missions à accomplir, mais en vrai j’ai eu la flemme, je suis plutôt en vacances on va dire, ajoutai-je avec un clin d’œil. Je n’ai fait de mal à personne, et j’ai fait attention à ne pas m’endetter ou quoi, donc à part une simple méprise sur le nom du coupable, je ne vois pas comment c’est possible. Et mon familier, ne t’inquiète pas il m’attend à l’auberge où je vis actuellement, je l’ai rassuré en sortant de la prison, tout va bien, il devrait nous rejoindre même si je me fais trop longue.

Je souris à la jeune fille, ravie de partager sa compagnie, dans cet endroit original. Je savais que la princesse était tout sauf une mademoiselle luxe, mais de là à manger avec elle dans un petit pub en plein centre de la capitale, je n’imaginais pas, vraiment. Elle était toute mignonne en plus, timide comme une fan qui rencontrait son idole… Ou-là j’espérais que ce n’était pas le cas, car je n’avais jamais vraiment accompli quoi que ce soit qui mérite l’admiration de Mara.

Je savourai quelques bouchées de mon assiette, un plat succulent et parfaitement épicé, fait d’une viande et de légumes que je ne parvenais pas à reconnaître. Tant pis, l’essentiel c’était que ce soit bon en bouche, et que ça fasse plaisir à mon estomac.

- Et toi, jeune fille, tu ne devrais pas être en train d’accomplir je ne sais quel devoir princier ? T’inquiète pas, j’ai retenu pour le « princesse », mais je m’interroge juste sur les raisons de ta présence ici, parce qu’il me semble que vous, les héritiers, avaient aussi un emploi du temps assez chargé, que je ne voudrais surtout pas chambouler !

Je glissais une mèche de cheveux derrière mon oreille, mais elle refusa de se maintenir, et retomba sur mon visage. Je n’étais décidément pas habituée à mes cheveux courts…(c’est d’ailleurs pour ça que je créais souvent l’illusion de cheveux longs, je n’assumais pas ma nouvelle coupe)
Je regardais Mara, la jaugeant du regard. J’aimais bien cette petite, elle avait du caractère, un peu comme Amber d’ailleurs. Je souris : elles se connaissaient sûrement, et je m’étais attachée à l’une comme à l’autre, parce qu’elles avaient beau faire les dures avec leurs caractère de cochon (désolée les filles xD), elles étaient de vrai chamallow à l’intérieur, et cela me faisait m’identifier à elles.
Bon, fallait vraiment que j’arrête de faire ma vielle moi !

- Mhmm, en tous cas, merci beaucoup pour le repas, heureusement que tu as eu pitié de moi je n’ai pas mangé comme ça depuis au moins une semaine ! Bon, et tu as un truc prévu cette aprem ? Parce que je n’ai rien à faire, à part enquêter de mon côté sur le mystérieux exhibitionniste…

A peine eu-je prononcé ces mots que j’éclatais de rire, sous le regard surpris des passant, qui ne pouvaient comprendre que dans ma tête, « le cas exhibition » me paraissait si étrange que j’en pleurais de rire.


Pulvis et umbra sumus
You can't blame gravity for falling in love. ⚡ Northern Lights
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4542-we-do-not-merely-destroy-our-enemies-we-change-them-9674-eleor#72546 http://tara-duncan.actifforum.com/t4536-eleor-dal-saafkal
Mara'tylanhnem Duncan


avatar

Age du personnage : 19 ans

Familier : Blanca, chouette blanche
Couleur de magie : Gris clair
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Héritière d'Omois et apprentie Voleuse Patentée.
Résidence : Palais d'Omois
Dans le sac : Couteau, camouflus, quelques crédits mus, mon hor, poignard et chose coupante, ficelle de quoi ligoter quelqu'un et une bonne dose de courage!

Affinités : Tara'tylanhem Duncan : ma soeurette chérie

Elëor: La garde du corps d'un petit héritier de Tatral et l'une des meilleurs Voleuses Patentée que j'ai rencontré...attention elle n'est jamais loin de vous!

Dorïân(je met que le prénom, le nom est trop compliqué XD): Petit prince blondinet à l'allure charmante qui trouve drôle d'insulter ma présence...

Albane N. O'Nyme: Pour l'instant une petite princesse inconnu qui ferme ses yeux et qui est gentille comme tout.

May O'Season: Pour l'instant petit brunette qui participe à la même colo que moi est qui à l'air gentille.

Alexandre N. O'Nyme: Maitre à l'école des Voleurs Patentés et moniteur de la colonie de vacances...

Candice Heaven: Une blondasse que je n'apprécie pas du tout (pour l'instant) et qui ne me procure aucun sentiments de sérénitude. Doublée d'une fine couche de prétention même si elle est très belle!

MessageSujet: Re: La princesse impériale et la coupable d'exhibitionnisme : une histoire comique   Dim 13 Mar 2016 - 19:14

... mots
dialogue en gras
pensées en italique
LA PRINCESSE IMPÉRIALE ET LA COUPABLE D'EXHIBITIONNISME : UNE HISTOIRE COMIQUE

J’avais eus raison, d’emmener Elëor manger car elle avait l’air d’avoir hyper faim et elle avait engloutit son repas. J’avais fais de même. On allait finir par me prendre pour une gloutonne. Heureusement que mon entrainement de Voleuse me faisait faire du sport sinon je serais une princesse balboune! Ha…ha…ha…veuillez applaudir le sens de l’humour de la jeune Mara qui ne sait pas faire une blague drôle. Oui tu crains juste un peu…
 
Elle était en vacances…alors ça voulait dire que j’allais pouvoir passer la journée avec elle! Elle n’avais pas l’air de se rendre compte à quel point je la trouve fabuleuse, où ne le savait-elle peut-être pas elle même. Tara ne sait pas que c’est une catastrophe…bah, si en fait elle le sait…mais bon, passons! J’aimerai vraiment voir son familier, je suis sûr qu’il est impressionnant, je pense à un truc, genre un tigre…un truc dans la genre.

Moi? Travailler? Bien sur que non! Je suis en vacances à plein temps! Lol Mara! Non mais ma Tante à décidé de me laisser une journée de repos pour faire ce que je veux, sinon je serais au palais avec ma Tante qui me dirait: "Mara, mais écoute moi! Fais comme ton frère!" Ou alors Sandor qui me ferait: « Par Demiderus, heureusement que Tara et plus coriace que toi… » Vous voyez comment on s’aime dans la famille? Bah non, en fait, tout le monde s’aiment à part moi. Le préféré de Tante Lisbeth c’est Jar et Oncle Sandor c’est Tara alors, moi qui m’aime? Personne, alors je préfère me forger un caractère bien trempé car sinon je me ferais écraser à tout bout de champs. 

Nouveau froncement de nez à la prononciation du nom « jeune fille » ne pouvait-elle pas m’appeler Mara? Elle a quoi? 23 ans? J’en ai dix-sept, elle n’ai pas vieille, je ne suis pas jeune alors…mais ça doit être dans son langage de garde du corps j'imagine. Elle finit par me jauger du regard, un sourire aux lèvres et je détachai le mien en baissant la tête tout en rougissant. Fichu timidité va!

Puis elle éclata de rire claire que tous les passants la regardait. Un sourire naquit sur mes lèvres. Elle semblait enfin se détendre, et il était hors de question que je la laisse comme ça. Le fait qu’elle me pose la question de ce que j’allais faire dans l’après-midi, voulait dire qu’elle voulait bien passer du temps avec moi!

« Bah écoute, je ne suis que l’Héritière de l’Héritière alors j’ai beaucoup moins de travail que Tara, si tu vois ce que je veux dire. Et je préfère passer ma journée dehors avec Blanca que de rester entendre Tante Lisbeth geindre toute la journée et Oncle Sandor me dire que je suis une grosse nulle. Alors j’ai comment dire pris toute seule une journée de congé! De toute façon Lisbeth n’est pas au courant et je sème tout le temps mes gardes alors…je pense que je peux souffler un peu de temps en temps…bah enfin, tu vois ce que je veux dire…loin de la vie politique du royaume…euh… »

Je me grattai la nuque, cherchant mes mots. Mais pourquoi j’étais comme ça avec Elëor? Normalement, je parlais normalement et là, j’ai l’impression d’être face à ma Tante…est-ce normal? Le fait qu’elle est retenu pour le « princesse » me fis sourire. Qu’est-ce que j’aimais cette fille... 

« De rien, je n’allais pas te laisser à la rue et puis, il se trouve que c’est à moi de m’excuser, ce sont mes gardes qui t’ont mal jugé et qui t’ont enfermé…alors excuse les…Vu que je n’ai rien de prévu, je serais heureuse de passer la fin de journée avec toi bien sûr…si ça ne te dérange pas… »

Je rigolai nerveusement et remis une mèche de mes cheveux en même temps qu’Elëor. Soudain mon hor vibra sur mon poignet et en m’excusant je regardais le message qui venait de s’afficher:

« Mara, rappelle toi que tu as un shooting photo cet après-midi, je compte sur toi!


Lisbeth » 

Non! Oh non! Non, non, non, non! Pas un shotting photo! Tous sauf ça! Qu’est-ce que je déteste être au centre de l’attention. C’est épouvantable, après j’ai le droit à des critiques genre: « Elle est moins jolie que sa soeur? » Ou bien encore: « C’est qui? ». Je déteste ça, tout comme ma position dans la famille royale. Je regardais Elëor une moue sur le visage avant qu’une idée ne germe dans mon esprit. Deuxième fois dans la journée attention!

« Dis, tu n’as rien à faire cet après-midi du coup? Je me demandais…hum…j’ai une course à faire en ville…est-ce que ça te plairait de m’accompagner car j’ai pas trop envie d’y aller toute seule… »

Je lui posai la question comme ça, parce que je vais pas lui dire: "Viens avec moi, faire un shooting photo!" Bah non! Elëor n’a pas l’air le genre de fille qui aime faire des photos, alors autant qu’elle le sache à la fin quand on arrivera devant la boutique… Vous voyez quoi? Je finis mon sirop en regardant Elëor et en lui faisant un petit sourire en espérant que ma bonne foie la convint de m’accompagner. 
Passer de sauveur, à mangeur, à mannequin !


Les flammes jumelles sont en permanences connectées l'une à l'autre, peu importe l'espace et le temps. Elles sont un fort miroir révélateur de leur Partie Sombre et Lumineuse ▵ ©endlesslove.
hope isn't a dream but a way from of making dreams become reality ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4535-mara-tylanhem-t-al-barmi
Elëor


avatar

Age du personnage : 23

Familier : Un vrrir (au grand damne de l'impératrice), du nom de Byakko
Couleur de magie : Opale
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : Voleuse patentée et futur chef des services secrets de la principauté de Tatral
Résidence : Sans Auberge Fixe
Dans le sac : Cinq dagues, divers poisons, de quoi escalader, une baignoire, un leurre pour animaux, un tube de rouge à lèvres, un kit de survie, de quoi rassasier mon appétit sans limites...

Affinités : ◊ Liens :

Dorian : patron et meilleur pote, à la fois une plaie et un confident.
Mara: empêcher une révolution nonsos à deux, ça rapproche drastiquement, moins âgée qu'El, et pourtant une amie de valeur.
Amber : le sosie d'El en plus jeune, une Voleuse au grand coeur et au caractère de cochon, adorable.
Ewlan : une attirance particulière les uni.

◊ Les rps en cours :
Une humaine, une elfe, un loup-garou et un dragon. Ca ressemble au début d'une mauvaise blague. ~ft. Ewlan, Ryu et Del
Se faire surprendre en pleine mission et tout faire capoter ~ft. Ambou
Un espionnage vous dîtes? Pas de souci, c'est dans mes cordes! ~ft. Mara
Une colo sur Terre, ça vous dit ? ~ft. Toute la bande
La princesse impériale et la coupable d'exhibitionisme ~ft. Mara
Warmth will come to you ~ft. Ewlan


◊ Achevés :
Let's dance ♪ ~ft. Lou, Heather, Amber, Ewlan, Candice, Maeko
Après la danse ~ft. Ewlan

MessageSujet: Re: La princesse impériale et la coupable d'exhibitionnisme : une histoire comique   Mar 15 Mar 2016 - 8:35

ft. Mara & Elëor
Ou quand une Voleuse Patentée réputée se fait arrêter pour atteinte à la morale publique, et sauver par une apprentie Voleuse tout aussi réputée, pour finir mannequin...

La princesse impériale et la coupable d'exhibitionnisme : une histoire comique

Je regardai Mara d'un œil septique : la princesse me cachait clairement quelque chose depuis qu'elle avait lut un message. Elle semblait plus mal à l'aise qu’avant, car elle enchainait tics sur tics, peu attentive à sa maîtrise de soi. Tiens donc, ça me rappelais vivement une certaine autre apprentie Voleuse plutôt impulsive…je souris, heureuse de voire que l’Académie avait toujours des éléments prometteurs.

Il me paraissait étrange que Mara veuille me rendre un piège, et même si j’avais eu des trucs de planifiés, l'accompagner pour une simple course me permettrait sûrement de rembourser la dette envers elle, et je lui offrirai un repas plus tard, quand j'aurai de nouveau un peu d’argent…je consultai les propres messages, et, voyant qu'il n'y avait que des « Reviens mon bébé papa est inquiet ! » (Oui j’ai légèrement 23 piges mais un papa poule très très inquiet), j’acceptai sa proposition :

« C'est pas comme si j’avais quelque chose à faire, alors pourquoi pas, tu dois aller ou exactement ? »

De plus, ce serait l'occasion pour moi de me détendre ailleurs qu’à l’auberge.
Je sortit dehors et laissait a Mara le temps de payer. Mais Byakko devança la jeune princesse et me bondit dessus et me bombarder de bave… Et aller c’était parti pour des retrouvailles câlines comme je n'en aurait qu'avec mon gros matou à six pattes… Après quelques minutes, je me redressais, et Byakko dit de même, quoiqu'il était bien plus imposant que moi naturellement…que j'étais fière de mon gros bébé chaton !! Mais je m'égare…

Je suivit Mara le long de la rue principales, et nous marchâmes sans nous arrêter pendant une vingtaine de minutes, avant de nous arrêter devant celui d'une marque visiblement connue, ‘enfin le nom me disait quelque chose…une grande inscription levitait « Shooting photo avec la princesse imperiale ».

Je perdis immédiatement mon sourire. Paardon ? Un shooting ? Mara avait pété un plomb ou quoi ? Elle m'avait trainé à une séance photo…daaamn…bon, la dette El,  la dette, c'était sûrement là le moyen de la rembourser.

Je me paraît d'un masque d’impassibilité, et m’engouffrait à la suite de Mara dans le magasin.


Pulvis et umbra sumus
You can't blame gravity for falling in love. ⚡ Northern Lights
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4542-we-do-not-merely-destroy-our-enemies-we-change-them-9674-eleor#72546 http://tara-duncan.actifforum.com/t4536-eleor-dal-saafkal
Mara'tylanhnem Duncan


avatar

Age du personnage : 19 ans

Familier : Blanca, chouette blanche
Couleur de magie : Gris clair
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Héritière d'Omois et apprentie Voleuse Patentée.
Résidence : Palais d'Omois
Dans le sac : Couteau, camouflus, quelques crédits mus, mon hor, poignard et chose coupante, ficelle de quoi ligoter quelqu'un et une bonne dose de courage!

Affinités : Tara'tylanhem Duncan : ma soeurette chérie

Elëor: La garde du corps d'un petit héritier de Tatral et l'une des meilleurs Voleuses Patentée que j'ai rencontré...attention elle n'est jamais loin de vous!

Dorïân(je met que le prénom, le nom est trop compliqué XD): Petit prince blondinet à l'allure charmante qui trouve drôle d'insulter ma présence...

Albane N. O'Nyme: Pour l'instant une petite princesse inconnu qui ferme ses yeux et qui est gentille comme tout.

May O'Season: Pour l'instant petit brunette qui participe à la même colo que moi est qui à l'air gentille.

Alexandre N. O'Nyme: Maitre à l'école des Voleurs Patentés et moniteur de la colonie de vacances...

Candice Heaven: Une blondasse que je n'apprécie pas du tout (pour l'instant) et qui ne me procure aucun sentiments de sérénitude. Doublée d'une fine couche de prétention même si elle est très belle!

MessageSujet: Re: La princesse impériale et la coupable d'exhibitionnisme : une histoire comique   Ven 18 Mar 2016 - 22:12

... mots
dialogue en gras
pensées en italique
LA PRINCESSE IMPÉRIALE ET LA COUPABLE D'EXHIBITIONNISME : UNE HISTOIRE COMIQUE

J’étais légèrement stressée car Elëor avait accepté ma proposition et j’avais vraiment peur de sa réaction à l’entrée du magasin. Mais là c’est plutôt autre chose qui me préoccupais car effectivement, j’avais eus raison de croire que le familier d’Elëor était un animal d’imposant et de féroce car elle venait de se faire lécher par un... Vrirr, mais un gros…un gros, de gros de gros. Avec ses crocs et ses six pattes…bref, vous savez ce que sait, je ne vais pas vous faire un dessin. Mais maintenant, j’avais peur à la fois de me faire tuer (par Elëor) et en même temps de me faire bouffer (par son familier). Comment avait-elle fait pour se lier avec une bête comme ça?! Pas que je n’aimais pas ce genre d’animal, non j’en mangeais tout les matins! Oh ça va, je rigole! Juste que c’était plus facile pour eux de nous manger que nous de…bref…

Nous nous rapprochions du point de rendez-vous et je sentais mes paumes devenir moites. Arrivée devant le magasin avec une inscription qui ne laissait pas place à l’imagination. J’avalai difficilement ma salive et regardais Elëor qui restait de marbre. En tant qu’excellente Voleuse, je savais parfaitement qu’elle cachait ses émotions…j’avais juste peur de sa réaction après…

Je rentrais dans le magasin, suivis d’Elëor et m’arrêtais devant le comptoir où la secrétaire me reconnu immédiatement. Elle regarda derrière son épaule et m’interrogea du regard à l’air de vouloir dire: "Elle a trouvé quelqu’un?! » Vous voyez le genre…Je la saluai :

« Bonjour…

- Bonjour, Votre Altesse, vous avez déjà trouvé une fan?! 

- Une amie….

- C’est pareil! »

Je ravalai ma salive et crispai les doigts si fort que mes phalanges blanchirent. Cela commençait déjà…et bien, je n’avais pas finis! Non! ce n’était pas pareil et là c’était plutôt moi la fan hystérique et Elëor la vedette. mais bon, cela ne servait à rien que je m’énerve avec cette petite pimbêche car sinon, j’allais commencée à m’énerver. Comme si c’était pas déjà fais...

Je la foudroyais du regard et passa dans la salle de shopping photo…attendant certainement le photographe. Je m'assis sur une chaise, suivis d’Elëor et brusquement, je me relevai et commençais à faire les cent pas. Un tic de Voleuse que je faisais quand j’étais nerveuse et cela m’arrivais de plus en plus souvent en ce moment. Je me tournais vers Elëor qui gardait son masque de glace et finis par éclater.

« Oh Elëor! Je suis tellement désolée…tellement…je savais que si je te disais où je voulais t’emmener, tu n’aurais pas voulue…car, tu n’est pas le genre de fille qui à l’air de vouloir prendre des photos avec une fille comme…moi…alors…j’ai menti…J’ai menti car j’avais tellement envie de passer la fin de la journée avec toi…je suis désolée…excuse-moi vraiment…je comprendrais que tu ne veuilles pas rester une seconde de plus avec moi… »

Je continuai de faire les cent pas et cette fois, parlais plutôt à moi même pour me calmer qu’à Elëor qui ne devait absolument rien comprendre de mon charabia, d’autant que Blanca ne comprenait pas non plus et que je l’avais légèrement poussée de mon épaule.

« En plus, l’autre cruche là, elle croit vraiment que t’es une fan…une fan! Moi? Avoir une fan?! Mais elle m’a prise pour Tara elle! Elle avait pas vu que j’étais brune? Non…elle est daltonienne? Elle me sors par les trous des yeux celle-là! »

Je m'assis furieuse sur ma chaise consciente d’offrir un spectacle lamentable à ma nouvelle amie…hum…enfin, si elle veut hein, parce qu’avec moi…c’est comment dire…spéciale d’être mon amie….Je regardais du coin de l’oeil, le familier d’Elëor qui était sagement à ses côtés et me demandais combien de temps j’aurais avant que la bête ne me saute dessus avant de me couper la gorge avec ses griffes.

Le photographe arriva et regarda Elëor avec un air dubitatif…qu’est-ce qu’il avait encore celui-là…il voulait peut-être que je lui refasse le portrait?

Il s’approcha de moi et me baisa la main, ce que j’acceptai avec une grimace de dégout, qu’Elëor du sûrement remarquer.

« Mara’tylanhnem, enchanté votre Altesse…

- Moi de même, bougonnais-je

- Qui est-ce? demanda-t-il avec une grimace

- Elëor…

- Parfait! Voici vos tenues! »

Ca voulait dire quoi cette grimace? Elle est pas assez bien pour vous?! Quoi?! Parce qu’en plus, il fallait qu’on porte des tenues?

 Une dame arriva traînant un porte vêtement derrière elle et quand je découvris les tenues. Un hoquet de surprise s’échappa de ma bouche et j’avais ma salive de travers…Il était hors de questions que je me trimbale avec un truc de pareil sur le dos! Elëor non plus j’imagine…en fait, non…je préfère même pas imaginer...

Des robes, roses bonbons étaient accrochées à des cintres et il y avait des paillettes dorées dessus. Je poussai le photographe pour voir le décor d’arrière plan et restais la bouche grande ouverte. On pouvait apercevoir un jardin avec des bonbons et des papillons, ainsi que des fleurs des champs. 

D’ailleurs le pot de peinture d’à côté, qui servait de maquilleuse avait des couronnes de fleurs dans les mains. 

Sous cette vision d’horreur, je retournais à ma place d’origine, me penchais vers Elëor et lui souffla, essayant d’ignorer ce qu’elle allai me faire subir...

« Dis-moi que je rêve!"
Passer de sauveur, à mangeur, à mannequin !


Les flammes jumelles sont en permanences connectées l'une à l'autre, peu importe l'espace et le temps. Elles sont un fort miroir révélateur de leur Partie Sombre et Lumineuse ▵ ©endlesslove.
hope isn't a dream but a way from of making dreams become reality ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4535-mara-tylanhem-t-al-barmi
Elëor


avatar

Age du personnage : 23

Familier : Un vrrir (au grand damne de l'impératrice), du nom de Byakko
Couleur de magie : Opale
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : Voleuse patentée et futur chef des services secrets de la principauté de Tatral
Résidence : Sans Auberge Fixe
Dans le sac : Cinq dagues, divers poisons, de quoi escalader, une baignoire, un leurre pour animaux, un tube de rouge à lèvres, un kit de survie, de quoi rassasier mon appétit sans limites...

Affinités : ◊ Liens :

Dorian : patron et meilleur pote, à la fois une plaie et un confident.
Mara: empêcher une révolution nonsos à deux, ça rapproche drastiquement, moins âgée qu'El, et pourtant une amie de valeur.
Amber : le sosie d'El en plus jeune, une Voleuse au grand coeur et au caractère de cochon, adorable.
Ewlan : une attirance particulière les uni.

◊ Les rps en cours :
Une humaine, une elfe, un loup-garou et un dragon. Ca ressemble au début d'une mauvaise blague. ~ft. Ewlan, Ryu et Del
Se faire surprendre en pleine mission et tout faire capoter ~ft. Ambou
Un espionnage vous dîtes? Pas de souci, c'est dans mes cordes! ~ft. Mara
Une colo sur Terre, ça vous dit ? ~ft. Toute la bande
La princesse impériale et la coupable d'exhibitionisme ~ft. Mara
Warmth will come to you ~ft. Ewlan


◊ Achevés :
Let's dance ♪ ~ft. Lou, Heather, Amber, Ewlan, Candice, Maeko
Après la danse ~ft. Ewlan

MessageSujet: Re: La princesse impériale et la coupable d'exhibitionnisme : une histoire comique   Sam 19 Mar 2016 - 16:14

ft. Mara & Elëor
Ou quand une Voleuse Patentée réputée se fait arrêter pour atteinte à la morale publique, et sauver par une apprentie Voleuse tout aussi réputée, pour finir mannequin...

La princesse impériale et la coupable d'exhibitionnisme : une histoire comique

Je regardais Mara s’affoler avec un léger sourire en coin. Cette fille était une véritable pile sur patte, elle n’arrêtait pas de parler ou de s’agitait, si bien qu’elle allait finir par me stresser ! Nous étions à présent dans une sorte de salle d’attente, après qu’une secrétaire aux airs absolument insupportables m’ait détaillée avec un mépris non dissimulé de la tête aux pieds, l’air de dire « pauvre plébéienne retourne dans ta campagne ». Je m’étais retenue de ne pas la frapper ou au moins de l’insulter, uniquement par respect par Mara, dont la réputation était déjà très contestée à cause de sa sœur Tara.

Je soupirais, et craignis le pire lorsque la Voleuse se tourna vers moi avant de prendre une grande inspiration, pour ensuite me balancer au visage une tirade incompréhensible, virant sa poule, pardon sa chouette, de son épaule. Lorsqu’elle eut terminé de s’excuser et de gindre, je la regardais avec des yeux ronds…elle était décidément bien une princesse : toujours dans l’excès… Je choisi de ne rien dire pour le moment, d’autant qu’elle reprit la parole, cette fois pour cracher son venin contre la secrétaire. Je me retenais de ne pas rire devant la scène, mais elle était si drôle malgré elle qu’un sourire naquit sur mon visage. Byakko aussi, était un peu déboussolé par la princesse, il m’envoyait l’image d’un steak sur patte qui courait partout, et la bave lui montait au canines. Ah oui, il n’avait pas mangé depuis un bout de temps ! Je sortis de mon sac magique deux gros morceaux de viande de…de je sais pas quoi, et lui déposait sur le sol. Bien fait pour la secrétaire, il allait mettre de la bave de vrirr et du sang partout. Je souris d’un air sadique en caressant Byakko, et adressait un clin d’œil à Mara, qui le fixait déjà depuis un bout de temps, loin d’être rassurée. Pourtant, elle devait en voir plein au palais…

J’allais lui poser la question, et essayer de la rassurer un peu à propos de Byakko, lorsque l’autre cruche de l’accueil nous alpaga de nouveau, accompagnée d’un photographe et d’un porte vêtement plein d’habits de couleur rose. Dites-moi que je rêve ! Ce devait être une blague, pas ça, pas ce genre de vêtement, on aurait dit ce que les terriens appellent des cosplay de lolita. Mais hélas non, ce n’était pas ni une blague, ni le pire : lorsque Mara poussa le photographe, qui se pris au passage un mur dans la tête, nous avons découvert que dans la salle du shooting se trouvait un décors représentant un jardin de fleurs et de bonbon, une horreur pour les yeux. Franchement, mes yeux en pleuraient du sang...

Heureusement, son assistante, qui tenait des couronnes de fleurs dans la main, nous rassura en partie avec un sourire :

« Ne vous inquiétez pas pour le décor, c’est le précédent, il a servi à la collection enfant mixte, pour vous, on a quelque chose de plus classique : en fond, ce sera le quartier d'Akhihabara, qui se trouve sur Terre, au Japon, et qui est pas mal à la mode. Enfilez juste ces tenues et les accessoires contenus dans les sacs, et ce sera tout,  les cabines sont là-bas. »

Elle s’éloigna et déposa les couronnes sur une étagère, ce qui me soulagea. Je regardais Mara avec compassion et amusement dans les yeux.

« C’est pas grave tu sais, je t’ai dis que je voulais te rendre service, je le fait. Bon, on va salement se taper l’affiche, alors autant en profiter pour déconner un max, t’en dis quoi ? »

Je pris une tenue à ma taille sans prendre compte de son apparence, et me dirigeait vers une cabine. Le résultat fut à la hauteur de la blague : petite robe moulante rose bonbon avec des paillettes sur le côté, qui laissait les épaules libres mais qui montait jusqu’en haut du cou, assortie à une paire de gants roses et de bracelets dorés, le tout amplifié par une paire de bottes montantes dorées aux lacets roses, ainsi que par une sorte de baguette multicolore horriblement moche et deux petites ailes d’ange style kawaii dans le dos. Je sortis de la cabine et attendis Mara, qui m’avait suivie dans mon délire, en caressant Byakko qui faisait la sieste sur le carrelage du magasin en ronronnant. Lorsqu’elle sortit à son tour, je ne pus m’empêcher d’exploser de rire en nous voyant toutes les deux dans le miroir.

Heureusement, le ridicule ne tue pas !


Hors rp:
 


Pulvis et umbra sumus
You can't blame gravity for falling in love. ⚡ Northern Lights
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4542-we-do-not-merely-destroy-our-enemies-we-change-them-9674-eleor#72546 http://tara-duncan.actifforum.com/t4536-eleor-dal-saafkal
Mara'tylanhnem Duncan


avatar

Age du personnage : 19 ans

Familier : Blanca, chouette blanche
Couleur de magie : Gris clair
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Héritière d'Omois et apprentie Voleuse Patentée.
Résidence : Palais d'Omois
Dans le sac : Couteau, camouflus, quelques crédits mus, mon hor, poignard et chose coupante, ficelle de quoi ligoter quelqu'un et une bonne dose de courage!

Affinités : Tara'tylanhem Duncan : ma soeurette chérie

Elëor: La garde du corps d'un petit héritier de Tatral et l'une des meilleurs Voleuses Patentée que j'ai rencontré...attention elle n'est jamais loin de vous!

Dorïân(je met que le prénom, le nom est trop compliqué XD): Petit prince blondinet à l'allure charmante qui trouve drôle d'insulter ma présence...

Albane N. O'Nyme: Pour l'instant une petite princesse inconnu qui ferme ses yeux et qui est gentille comme tout.

May O'Season: Pour l'instant petit brunette qui participe à la même colo que moi est qui à l'air gentille.

Alexandre N. O'Nyme: Maitre à l'école des Voleurs Patentés et moniteur de la colonie de vacances...

Candice Heaven: Une blondasse que je n'apprécie pas du tout (pour l'instant) et qui ne me procure aucun sentiments de sérénitude. Doublée d'une fine couche de prétention même si elle est très belle!

MessageSujet: Re: La princesse impériale et la coupable d'exhibitionnisme : une histoire comique   Dim 27 Mar 2016 - 19:23

... mots
dialogue en gras
pensées en italique
LA PRINCESSE IMPÉRIALE ET LA COUPABLE D'EXHIBITIONNISME : UNE HISTOIRE COMIQUE

C’était décidément pire que ce que je pensais…fallait-il que je suive Elëor dans son délire. Qu’est-ce que ma Tante allait dire? Cela allait-il avoir des répercussions sur moi? Mais Elëor avait déjà prit une tenue à sa taille et était partit dans une cabine d’essayage. Bon…je n’allais pas rester là sans rien faire. Autant s’amuser un peu même si je ne suis pas vraiment sûre de la réaction de ma Tante.

Je poussai un soupir et décidai de me détendre un peu maintenant. Elëor avait décidé de me rendre service et allait rester toute l’après-midi avec moi. Un sourire fendit mon visage de long en large. Je m’empressai de prendre des mains de la gentille dame qui avait posé les couronnes de fleurs en nous certifiant que ce n’était pas pour nous, la tenue qu’elle me tendit, un sourire en coin sur le visage. Qu’est-ce qu’elle avait elle? Bon Elëor était partit sans faire aucun commentaires, alors il fallait que je fasse pareil!

Je m’installais dans la cabine et m’habillai sans me rendre vraiment compte du rendu de ma tenue. Quand je sortis de la cabine et vit Elëor dans son accoutrement, un petit rire sortit de ma bouche et quand elle vit ma tenue, en caressant la tête de son assassin sur patte elle rigola. C’était si drôle que ça? Je me dirigeai vers une glace et quand je vis mon reflet. Ma bouche se déforma avant d’éclater de rire devant le ridicule de ma tenue.

Une robe moulante rose bonbon jus qu’aux hanches et qui partait en froufrous après. J’avais revêtit des gants de couleurs framboises assortis avec un collier et avec des escarpins montant à lacets verts pommes. Je portais dans les cheveux une couronne avec un noeud papillon rose flashy. J’avais une traîne dorée le long du dos qui remplaçait les ailes qu’avait Elëor. Nous étions belle dîtes moi. J’attrapai un noeud et le colla sur la tête de Blanca avant d’en donner un à Elëor pour qu’elle fasse de même avec son familier. Puis, je me penchais vers Elëor tout en contournant son cher petit familier.

« Je n’avais jamais fais ça avant, je ne m’étais jamais habillée comme ça non plus… Allons-y! »

Je lui souris et partis devant. Quand le photographe nous vit, sa bouche s’ouvrit en grand est ses yeux s’écarquillèrent. Il tenait toujours sa tête avec sa main car je lui avais fait une bosse tout à l’heure. Son assistante rigola et je me demandais si elle y était pour quelques chose la-dedans…dans nos tenues. Le photographe encore sous le choc nous regarda sévèrement:

« Vous pouvez m’expliquer?

- Bien sûr, répliquai-je, nous sommes prêtes!

- Dans cet accoutrement?

- Ecoutez moi bien vous! Pouvez vous me dire à qui est cette séance photo?

- Euh…vous votre altesse…

- Bien, donc qui commande?


- Vous Madame..dit-il en baissant la tête »

Elëor avait prévu de faire un peu n’importe quoi, alors pas question que cet individu nous gâche notre…euh, son plaisir! Je lui sourit et m’installai dans la champs de visions suivit de nos familiers. Evidemment l’autre quiche n’avait pas l’air de vouloir me laisser faire ce que je voulais.

« Vous ne pouvez pas monter comme ça…avec vos…animaux… »

Je lui lançais un tel regard qu’il s’étrangla avec ses mots et nous laissa passer tranquillement. Bien évidemment je me tenais très loin du familier d’Elëor…non, il ne me faisait pas peur…ou juste un petit peu alors…

Je regardais le décor qui était terne par rapport à nos tenues alors dans un élan de folie, je lançais une formule magique:

« Par l’Apparitus, je veux du rose partout pour ne pas être dans les choux! »

Immédiatement ma magie grisée scintilla et s’envola vers le plateau qui se décora de paillettes roses et dorées ainsi que de noeud comme celui de Blanca et de…machin là! Je jetai un regard complice à Elëor avant de lui faire un clin d’oeil. Si je devais me faire engueuler autant s’amuser un maximum alors. L’assistante du photographe retint un rire dans sa gorge et je sentais vraiment qu’elle y étais dans quelques chose dans cet histoire. C’était bien elle qui nous avait donné les costume?!.

Le photographe les yeux grands ouverts me regardait méchamment. Qu’est-ce qu’il avait encore celui-là?! De toute façon il n’avait rien à dire…c’était moi la princesse! Je me penchais vers Elëor un grand sourire au visage:

« On peux faire ce qu’on veut maintenant alors, si tu veux rajouter un petit truc, n’hésite pas, finis-je en rigolant »

Le photographe vint vers nous l’oeil menaçant, pendant que moi j’étais pliée en deux suivit de près par Elëor et finit par lui glisser à l’oreille assez fort quand même pour que le photographe entende:

« Tu sais poser au moins?"
Passer de sauveur, à mangeur, à mannequin !


Les flammes jumelles sont en permanences connectées l'une à l'autre, peu importe l'espace et le temps. Elles sont un fort miroir révélateur de leur Partie Sombre et Lumineuse ▵ ©endlesslove.
hope isn't a dream but a way from of making dreams become reality ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4535-mara-tylanhem-t-al-barmi
Elëor


avatar

Age du personnage : 23

Familier : Un vrrir (au grand damne de l'impératrice), du nom de Byakko
Couleur de magie : Opale
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : Voleuse patentée et futur chef des services secrets de la principauté de Tatral
Résidence : Sans Auberge Fixe
Dans le sac : Cinq dagues, divers poisons, de quoi escalader, une baignoire, un leurre pour animaux, un tube de rouge à lèvres, un kit de survie, de quoi rassasier mon appétit sans limites...

Affinités : ◊ Liens :

Dorian : patron et meilleur pote, à la fois une plaie et un confident.
Mara: empêcher une révolution nonsos à deux, ça rapproche drastiquement, moins âgée qu'El, et pourtant une amie de valeur.
Amber : le sosie d'El en plus jeune, une Voleuse au grand coeur et au caractère de cochon, adorable.
Ewlan : une attirance particulière les uni.

◊ Les rps en cours :
Une humaine, une elfe, un loup-garou et un dragon. Ca ressemble au début d'une mauvaise blague. ~ft. Ewlan, Ryu et Del
Se faire surprendre en pleine mission et tout faire capoter ~ft. Ambou
Un espionnage vous dîtes? Pas de souci, c'est dans mes cordes! ~ft. Mara
Une colo sur Terre, ça vous dit ? ~ft. Toute la bande
La princesse impériale et la coupable d'exhibitionisme ~ft. Mara
Warmth will come to you ~ft. Ewlan


◊ Achevés :
Let's dance ♪ ~ft. Lou, Heather, Amber, Ewlan, Candice, Maeko
Après la danse ~ft. Ewlan

MessageSujet: Re: La princesse impériale et la coupable d'exhibitionnisme : une histoire comique   Dim 3 Avr 2016 - 14:51

ft. Mara & Elëor
Ou quand une Voleuse Patentée réputée se fait arrêter pour atteinte à la morale publique, et sauver par une apprentie Voleuse tout aussi réputée, pour finir mannequin...

La princesse impériale et la coupable d'exhibitionnisme : une histoire comique

Bien sur que je savais poser, ce n’était pas parce que mosieur était photographe qu’il fallait me sous-estimer, mais je me contentais simplement de le regarder de haut (oui parce que je le dépassait de deux têtes), avec un mépris non dissimulé, avant de m’avancer vers la scène colorée par Mara en un rose…repoussant. Visiblement, nos tenues n’étaient qu’une mascarade organisée par l’assistante du photographe, et je commençais à avoir certain doute quant à ses motivations réelles.

Je me munis d’une chaise de couleur bleu pastel et m’assis, mes longues jambes croisées en évidence, laissant Mara être le centre de l’attention, et le centre de la scène. J’en profitais pour observer l’étrange équipe de photographie, pendant que nous enchainions les poses farfelues, entre crise de fou rire et embarras, le photographe essayait tant bien que mal de créer un bon rendu, j’avais vraiment hâte de voir ça !

L’assistante. Je devais plisser les yeux pour distinguer ses mimiques à cause de la lumière environnante, mais elle avait l’air tout sauf bienveillante. Ses traits étaient à présent déformés en un rictus de complaisance, et elle semblait prendre plaisir à nous voir nous humilier de la sorte, même si ses yeux étaient principalement rivés sur Mara. A un moment, ne pouvant plus suporter ça, je laissait la scène à Mara avec un sourire d’encouragement, prétextant une envie pressante, et demandais avec insistance à l’étrange assistante de me conduire aux toilettes (yeah El’, la délicatesse tu connais).

Une fois dans le couloir, je la plaquais contre le mur, si bien qu’elle eut un hoquet de surprise.

« Toi là, qui es-tu, et que veux-tu à la princesse ? »

« Personne, juste une assistante, Elsa,et je ne veux rien du tout à son Altesse, pourquoi tant de violence ? »


Elle continua de jouer sa comédie pendant une minute, mais voyant que je ne la lâchait pas, et que je la regardait avec encore plus de méfiance maintenant que j’avais vu qu’elle mentait (eh ouai je repère même les narines qui tremblent !). Mais elle lâcha vite l’affaire, et me repoussa avec force, si bien que mon crâne cogna contre l’autre côté du couloir. Elle sourit d’un air mauvais, avant de dire :

«Je ne voulais pas faire ça aussi vite, mais je ne pensais pas que la princesse aurait une alliée avec elle…tant pis, je vais te tuer, puis je m’occuperai de la princesse. »

A ces mots, Elsa se jeta sur moi, mais je l’esquivais sans mal, ses mouvements étaient grossiers, on aurait dit une bête sauvage agissant par instinct. Je me glissais derrière elle et lui assenait un coup de coude dans le dos, et tentait une prise maison : j’enroulais ma jambe autour de la sienne et attrapait sa tête, que je plongeais en arrière, vers moi, avant de lui envoyer mon autre genoux dans le dos, si bien qu’un craquement sinistre retentit. Comme une barbare, voilà comment je me bas, et j’adore ça ! J’immobilisai au sol la jeune femme, qui grimaçait de douleur, avant de lui demander des explications.

« Tu vas gentiment m’écouter et me répondre, sinon tu vois ta main que je tiens, eh bien tu vas découvrir de nouveaux os. Donc, première question, qui t’as envoyée, et que voulais-tu faire à Mara ? »

« Je ne répondrai pas. »

« Ok pas de problème. »


Je lui tordis un doigts jusqu’à le casser, mais voyant qu’elle ne me confiait toujours rien, continuait, ce n’est qu’au bout du quatrième qu’elle m’interrompis d’un cris suppliant :

« Arrête ! Je t’en prie ! J’ai été envoyée par ma mère, Tiriane Kir’mound, une des professeurs de la princesse, pour l’enlever, et demander une récompense en échange. J’ai besoin d’argent tu comprends ? »

« Non je ne comprends pas comment tu peux être assez stupide pour penser que tu peux jouer avec une vie humaine pour de l’argent, même si ce n’est « qu’un » kidnapping ! »

« J’ai mes raisons, je… »

Je la coupai, sans aucune pitié :

« Tu expliqueras tout ça devant le tribunal impérial, je vais personnellement te conduire aux gardes et peut être que si tu expliques tout, et que tu révèles les plans de cette Titiane, ta peine sera revue à la baisse. »

Je lui lançais à ces mots un silencius, et retournait dans la salle de photographie, avant d’hurler au photographe :

« ON ARRÊTE TOUT MAINTENANT, les mains en l’air, tu donnes l’appareil photo à la princesse sans discuter, et tu me dis tout ce que tu sais sur  ta débile d’assistante. »

Mara me regardais d’un air sidéré, l’air de se dire que j’avais pété une durite, aussi expliquai-je la situation :

« L’assistante de cet incapable de photographe était là pour t’enlever Mara, donc il a intérêt à me dire s’il est impliqué dans cela, parce que sinon il peut être sûr que ses mains finiront dans le même était que les siennes. L’appareil est une pièce à conviction, et dans tous les cas on va tous voir les gardes, donc soit tu t’expliques maintenant, hurlai-je au photographe, soit tu la ferme et tu me suis gentilment ! »

Ok, j’étais peut être un peu sur les nerfs…


Pulvis et umbra sumus
You can't blame gravity for falling in love. ⚡ Northern Lights
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4542-we-do-not-merely-destroy-our-enemies-we-change-them-9674-eleor#72546 http://tara-duncan.actifforum.com/t4536-eleor-dal-saafkal
Mara'tylanhnem Duncan


avatar

Age du personnage : 19 ans

Familier : Blanca, chouette blanche
Couleur de magie : Gris clair
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Héritière d'Omois et apprentie Voleuse Patentée.
Résidence : Palais d'Omois
Dans le sac : Couteau, camouflus, quelques crédits mus, mon hor, poignard et chose coupante, ficelle de quoi ligoter quelqu'un et une bonne dose de courage!

Affinités : Tara'tylanhem Duncan : ma soeurette chérie

Elëor: La garde du corps d'un petit héritier de Tatral et l'une des meilleurs Voleuses Patentée que j'ai rencontré...attention elle n'est jamais loin de vous!

Dorïân(je met que le prénom, le nom est trop compliqué XD): Petit prince blondinet à l'allure charmante qui trouve drôle d'insulter ma présence...

Albane N. O'Nyme: Pour l'instant une petite princesse inconnu qui ferme ses yeux et qui est gentille comme tout.

May O'Season: Pour l'instant petit brunette qui participe à la même colo que moi est qui à l'air gentille.

Alexandre N. O'Nyme: Maitre à l'école des Voleurs Patentés et moniteur de la colonie de vacances...

Candice Heaven: Une blondasse que je n'apprécie pas du tout (pour l'instant) et qui ne me procure aucun sentiments de sérénitude. Doublée d'une fine couche de prétention même si elle est très belle!

MessageSujet: Re: La princesse impériale et la coupable d'exhibitionnisme : une histoire comique   Dim 3 Avr 2016 - 20:00

... mots
dialogue en gras
pensées en italique
LA PRINCESSE IMPÉRIALE ET LA COUPABLE D'EXHIBITIONNISME : UNE HISTOIRE COMIQUE

Elëor arriva en fracas avec l’assistante visiblement très mal en point, elle avait tous les doigts d’une main de cassés et Elëor avait visiblement l’air sur les nerfs…ce qui contrastait étrangement avec sa tenue rose paillette et ses chaussures à talons. Qu’est-ce qu’elle faisait? Elle se mit soudainement à hurler et à demander au photographe de me donner l’appareil photo.

Oui d’accord, je n’aurais pas dû lui cacher où nous allions, mais si elle n’aimait pas autant les photos que ça, elle n’avait pas à casser les doigts à l’assistante. Pourquoi avait-elle fait ça? Elle aurait mieux fais de me dire qu’elle n’aimait pas les photos et j’aurais trouvé quelqu’un d’autre’ Mais enfin qu’est-ce qu’elle fabriquait?

Elle finit par me dire, tandis que je gobai les mouches la bouche grande ouverte par son discours, que l’autre pot de fleurs tentai de me tuer et qu’en fait il devait y avoir un complot…un truc dans le genre, bref je n’avais pas trop, trop compris. Mais elle avait l’air assez énervée et le photographe assez embêté pour ne pas reconnaitre une scène telle que j’en ai déjà vécu avec Tara…elle qui essayait toujours de se faire tuer…enfin on essayait de la tuer…enfin bref on ne parlait pas de Tara là!

Je regardais le photographe qui avait l’appareil photo dans les mains et qui était prêt à courir le marathon pour pouvoir nous échapper.

« Oh vous la quiche là! Vous êtes bouché ou quoi? Elle vous a dit de me donner l’appareil photo! Oh! Vous m’écoutez brolk de slurk! »

Il me regarda, le visage effrayé. J’en avais assez d’attendre et Elëor aussi alors je m’avançais vers lui et lui arracha l’appareil des mains. Je me freinai pour ne pas lui mettre mon poing, mais Elëor avait besoin de se défouler et elle lui avait demandé de s’expliquer...qu’attendait-il?

« Vous lui répondez oui ou non? Qu’est-ce que vous me voulez? Vous voulez des lunettes? Vous savez je suis brune pas blonde, ma soeur elle est pas là! Qu’est-ce que vous me voulez bon sang! »

Le mec me regarda et était sur le point de se barrer en courant quand il entendit un ronronnement charmant à mes côtés. Je manquais de sauter au plafond en voyant le tueur sur patte de mon amie à mes côtés. Alors pour me donner plus de prestance, je caressai la tête du fauve d’une main tremblante. Il me regarda à l’air de se demander ce que je lui voulais. 

Le photographe finit par se recroqueviller sur lui même et pleurer. Je regardais Elëor qui était sur le point de péter un petit câble. Je m’approchai du photographe essayant d’être diplomatique. Malheureusement le fauve me suivit. Je me retournai vers lui et lui fis un petit signe de main qui ne signifiait que: «  Psst Psst du balai! » Qu’est-ce qu’il me voulait le cannibale? 

« Bon, et si vous nous expliquiez ce qu’il se passe à la fin? »

Il me regarda avant de pleurer encore plus. Euh..faut pas qui commence car moi aussi je commence à être sur nerfs alors si il pouvait bouger son joli petit fessier moche ça m’arrangerait!

«  Oh! Je vous parle! »

Il regarda derrière moi et tomba dans les pommes. Je me retournais vers le familier de mon amie qui se tenait les canine à découvertes qui se léchait les babines.

« Roh! Mais c’est pas possible toi! T’a pas eut assez à manger tout à l’heure! Allez zou! Maintenant je va devoir le porter! »

Je me tournais vers Elëor qui était rouge et sûr le point d’exploser. Sans elle, je ne saurais plus en bonne état à présent, je lui devait bien quelque chose. L’assistante dans ses bras essayait tant bien que mal de parler mais elle ne pouvait pas. Elëor avait du lui jeter un sort.

« Merci Elëor, merci pour tout, sans toi, je ne saurais même plus là sans doute, franchement merci et encore désolée de t’avoir emmené là dedans..Viens on va ramener ses individus au palais! »

Je n’attendis même pas la réponse et lança un Transmitus…truc un peu risqué avec autant de monde, mais bon on avait pas le choix, j’allai pas porter l’autre quand même. Nous arrivâmes devant la porte du château, tous au complet, que j’ouvris à grande volet. Je pris le photographe sur mon dos tandis qu’Elëor avait l’air bien contente de faire souffrir l’assistante et je lui laissais ce plaisir. Je finis par croiser un de mes gardes qui me regarda bizarrement. Quoi encore? Je regardais ma tenue…et slurk!

« Quoi? Vous voulez mon portait?

- On dit…

- Je m’en fiche! »

Je lâchai brutalement le photographe qui s’écrasa brutalement sur le sol carrelé du palais. Et puis mince alors! Il avait essayé de me tuer alors une bosse ou deux, quelle différence?

« Vous l’emmenez lui et elle, dis-je en désignant l’assistante, dans une cellule pour que nous puisions à son réveil, allez les interroger avec Elëor ici présente!

- Pour quelles raisons dois-je les enfermer votre Altesse?

- Je vous ai donné un ordre!

- Je ne peux pas enfermer une personne sans preuve, voyons votre Altesse… »

Attendez…attendez il m’a sortit quoi l’autre courge? Qu’il n’emprisonne pas quelqu’un par erreur? Euh alors il m’explique pourquoi il a enfermé Elëor hein! Je voyais celle-ci s’énerver encore plus.

« Et atteinte à la vie impériale! Ca vous va comme preuve?!

- Euh…oui, Votre Altesse…mais pourquoi vous êtes avec cette coupable…

- Je vous ai rien demandé et faite ce que j’ai dit…tout de suite! »

Il attrapa le photographe et son acolyte l’assistante, visiblement heureuse d’échapper aux mains d’Elëor… Je me tournai vers Elëor plus détendue, mais celle-ci n’était pas dans le même état d’esprit que moi.

« Ne t’inquiète pas pour la suite, on va aller les interroger plus tard, je suis terriblement désolée de t’avoir embarquée dans cette histoire…si seulement tu savais…il faudrait que tu ailles te reposer un peu chez toi, dis-je doucement. »

Elle me regarda avec un tel regard que je compris immédiatement ce qui n’allait pas.

« Attend…tu n’a pas d’endroit où aller? Bah tu aurais du me le dire plus tôt! Viens je vais te montrer ta chambre! »

L’incident complètement passé, j’étais heureuse d’offrir un logis à Elëor. Je lui pris le poignet et lui fis gravir des centaines de marche avant de terminer à une des plus grandes chambres que nous réservions à des invités et en l’occurence c’était mon invitée! Je fis ouvrir la porte et lui demanda (à la porte hein) de bien vouloir laisser enter Elëor quand elle voudra puis avant de la rejoindre je partis me changer dans ma chambre. 

Je revins quelques minutes plus tard. Je frappais à la porte de la chambre et elle s’ouvrit quelques minutes plus tard. Elëor était plus calme et était assise sur un fauteuil. Je tenais l’appareil dans mes mains.

« L’autre n’est pas encore réveillé, alors je me disais que ce serait sympa de regarder ces photos non? »

Je lui souris en essayant de paraître la moins stressée du monde possible face à Elëor…en fait, je n’en avais rien à faire que j’avais faillis me faire tuer…au pire ça aurait fais des vacances à tout le monde! Et en l’occurence je m’en sort pas trop mal alors hein!
Passer de sauveur, à mangeur, à mannequin !


Les flammes jumelles sont en permanences connectées l'une à l'autre, peu importe l'espace et le temps. Elles sont un fort miroir révélateur de leur Partie Sombre et Lumineuse ▵ ©endlesslove.
hope isn't a dream but a way from of making dreams become reality ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4535-mara-tylanhem-t-al-barmi
Elëor


avatar

Age du personnage : 23

Familier : Un vrrir (au grand damne de l'impératrice), du nom de Byakko
Couleur de magie : Opale
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : Voleuse patentée et futur chef des services secrets de la principauté de Tatral
Résidence : Sans Auberge Fixe
Dans le sac : Cinq dagues, divers poisons, de quoi escalader, une baignoire, un leurre pour animaux, un tube de rouge à lèvres, un kit de survie, de quoi rassasier mon appétit sans limites...

Affinités : ◊ Liens :

Dorian : patron et meilleur pote, à la fois une plaie et un confident.
Mara: empêcher une révolution nonsos à deux, ça rapproche drastiquement, moins âgée qu'El, et pourtant une amie de valeur.
Amber : le sosie d'El en plus jeune, une Voleuse au grand coeur et au caractère de cochon, adorable.
Ewlan : une attirance particulière les uni.

◊ Les rps en cours :
Une humaine, une elfe, un loup-garou et un dragon. Ca ressemble au début d'une mauvaise blague. ~ft. Ewlan, Ryu et Del
Se faire surprendre en pleine mission et tout faire capoter ~ft. Ambou
Un espionnage vous dîtes? Pas de souci, c'est dans mes cordes! ~ft. Mara
Une colo sur Terre, ça vous dit ? ~ft. Toute la bande
La princesse impériale et la coupable d'exhibitionisme ~ft. Mara
Warmth will come to you ~ft. Ewlan


◊ Achevés :
Let's dance ♪ ~ft. Lou, Heather, Amber, Ewlan, Candice, Maeko
Après la danse ~ft. Ewlan

MessageSujet: Re: La princesse impériale et la coupable d'exhibitionnisme : une histoire comique   Mer 6 Avr 2016 - 8:52

ft. Mara & Elëor
Ou quand une Voleuse Patentée réputée se fait arrêter pour atteinte à la morale publique, et sauver par une apprentie Voleuse tout aussi réputée, pour finir mannequin...

La princesse impériale et la coupable d'exhibitionnisme : une histoire comique

Sans prévenir, Mara avait téléporté notre petit groupe jusqu’au palais, où elle avait fait enfermer l’assistante et le photographe, en abusant un peu beaucoup de sa position impériale, pour quelqu’un qui ne voulait pas qu’on l’associe avec sa famille, entre libérer une prisonnière et en faire enfermer deux autres sans réelles explications...c’était raté !
Mais bon, je ne pouvais nier que c’était bien arrangeant, et qu’elle m’avait sortie d’un sacré pétrin, aussi me contentai-je de broyer du noir : elle ne se rendais pas comtpe ou quoi ? Un complot semblait être à l’œuvre, et, par Demiderus, allais-je un jour pouvoir éviter de me retrouver embarquée dans ce genre de situation...de base, c’est pour éviter un moment ce genre de soucis et me ressourcer que je suis partie de chez moi (on dirait une gamine qui fait le mur, bravo El), mais bon, il faut croire que les complots m’aiment bien…

Bref, Mara m’avait laissé rager dans une suite luxueuse du palais, et Byakko se l’appropriait déjà en reniflant partout, je lui lançait à manger, et remerciait les dieux d’avoir un familier qui inspirait tant l’effroi chez les gens, vu que cela m’aidait la plupart du temps à avoir ce que je voulais. Je souriait : Mara semblait avoir beaucoup de mal avec lui, m’enfin normal quoi, mais avec le temps elle verrait bien que c’est une peluche pleine de patte et de poils. Je crois qu’il n’a jamais mangé d’humain...je crois…

Bref, plongée dans ma solitude, je ne pouvais m’empêcher de réfléchir à des questions existentielles diverses : j’étais là, mais pour combien de temps ? J’étais partie en abandonnant mes devoirs, mais bon il fallait bien dire que je m’ennuiyait comme un rat mort en ce moment à Tatral, avec Dodo. Amber m’avait déjà sortie de m’a léthargie lors de notre aventure à Travia, mais en ce moment j’avais besoin de folie, donc mon père devait être en train de s’occuper de toute ma paperasse en pestant contre moi, et de mon job de garde du corps, ce qui était loin d’être de tout repos avec Dorïan !

Combien de temps garderai-je cette situation aussi précaire ? Pas trop mais encore un peu : quelle réponse...bref, je me changeait, parce que c’est pas que la tenue rose, je suis pas hyper fan, mais voilà, je tiens à ma crédibilité et à ma réputation ! Je me déshabillai, et me dirigeait vers la salle de bain, où un élémentaire d ‘eau adorable prit la peine (pour une fois qu’un élémentaire ne faisait pas de blague lourdissime) de réchauffer mon corps à défaut de mon esprit. Il fallait que je me calme, j’étais sur les nerfs avec cette histoire de kidnapping, Mara avait eu du bol que je sois là...on se le rend bien en fait : elle m’a sortie de prison et je lui ai évité de se retrouver enfermée.

Mes pensées ne tournaient qu’autour de ça : je passai en revue les profils des deux acolytes, et j’étais presque certaine de l’innocence du photographe, trop bête...mais on se sait jamais, il aurait aussi droit à un interrogatoire en règle (ou pas), comme je les aimes. Je souris d’un air sadique en sortant de la douche, et incantait un changement de vêtement : un jean et un débardeur ample feraient l’affaire pour le moment. J’ébouriffai mes cheveux et sortait, cinq minutes de douche maxi pour toutes ces questions existentielles, pas mal !

Mara déboula toute contente quelques minutes plus tard, sêrement inconscience des dangers qui la guettaient, l’appareil photo dans les mains, et me proposa de regarder ces horreurs. Je lui souris, je me sentais déjà mieux, elle était amusante la petite princesse, mais il allait falloir que je la sermonne un peu…

Ok on regarde ces immondices, et après on va enquêter, d’accord, non mais parce que tu n’as pas l’air de te rendre compte de la gravité de la situation : peut être que ce simple fait cache un complot d’envergure bien plus grande, tu sais, et le fait qu’un prof de l’Académie organise ça, mon petit doigts me dit que ça sens mauvais toute cette histoire...Mais il me faut une pause et du rire, donc tant que cet appareil ne nous explose pas à la figure, ça me va.


Il fallait vraiment que j’arrête de jouer les vielles moralisatrices...sérieusement, et puis sermonner la princesse, moi, fille de province ? On aura tout vu, j’espère seulement qu’elle ne le prendrait pas mal !

Je l’invitait à s’asseoir à côté de moi avec un sourire malicieux, et attendis impatiemment de voir le contenu de l’appareil...


Pulvis et umbra sumus
You can't blame gravity for falling in love. ⚡ Northern Lights
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4542-we-do-not-merely-destroy-our-enemies-we-change-them-9674-eleor#72546 http://tara-duncan.actifforum.com/t4536-eleor-dal-saafkal
Mara'tylanhnem Duncan


avatar

Age du personnage : 19 ans

Familier : Blanca, chouette blanche
Couleur de magie : Gris clair
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Héritière d'Omois et apprentie Voleuse Patentée.
Résidence : Palais d'Omois
Dans le sac : Couteau, camouflus, quelques crédits mus, mon hor, poignard et chose coupante, ficelle de quoi ligoter quelqu'un et une bonne dose de courage!

Affinités : Tara'tylanhem Duncan : ma soeurette chérie

Elëor: La garde du corps d'un petit héritier de Tatral et l'une des meilleurs Voleuses Patentée que j'ai rencontré...attention elle n'est jamais loin de vous!

Dorïân(je met que le prénom, le nom est trop compliqué XD): Petit prince blondinet à l'allure charmante qui trouve drôle d'insulter ma présence...

Albane N. O'Nyme: Pour l'instant une petite princesse inconnu qui ferme ses yeux et qui est gentille comme tout.

May O'Season: Pour l'instant petit brunette qui participe à la même colo que moi est qui à l'air gentille.

Alexandre N. O'Nyme: Maitre à l'école des Voleurs Patentés et moniteur de la colonie de vacances...

Candice Heaven: Une blondasse que je n'apprécie pas du tout (pour l'instant) et qui ne me procure aucun sentiments de sérénitude. Doublée d'une fine couche de prétention même si elle est très belle!

MessageSujet: Re: La princesse impériale et la coupable d'exhibitionnisme : une histoire comique   Jeu 7 Avr 2016 - 20:22

... mots
dialogue en gras
pensées en italique
LA PRINCESSE IMPÉRIALE ET LA COUPABLE D'EXHIBITIONNISME : UNE HISTOIRE COMIQUE

Elëor commença à me sermonner sur le fait que ma vie était en danger, qu’il fallait que je fasse attention car il pourrait y avoir un complot et j’en passe et des meilleures (référence à mon gentil prof d’histoire XD). Je le savais tout ça…j’en étais bien consciente, le problème n’était pas là, c’est juste qu’il fallait prendre les choses dans le bon ordre et d’abord attendre que les deux zygotos du bas se réveille! Qu’est-ce qu’elle pouvait être stressée! On voit qu’elle n’a pas l’habitude d’habiter avec Tara parce que là, la mort est partout!

A la fin de sa longue tirade, elle me regarda comme si j’allais l’envoyer bouler, où si j’allais la disputer car elle venait de me faire la moral. Contre toute attente j’éclatai de rire et elle me regarda comme si j’étais cinglée. Bah quoi? Ce n’est pas parce que je suis une princesse qu’à la moindre petite remarque je vais me fâcher pour un rien quand même. J’essuyai une perle d’eau au coin de mes yeux.

Puis elle se reprit en souriant et me demanda à voir les photos:

« Tu sais Elëor, je suis consciente de tout ce qu’il se passe, ce n’est pas normal et je dirai même que ton arrestation et ma fameuse mise à mort serait bien liée entre elle non? Mais je pense qu’il faut qu’on se détente avant de passer à l’action! Je te respecte énormément en temps que Voleuse, tu ne peux pas savoir à quel point, mais détend-toi un peu, rigolai-je, on attend que les deux se réveillent on va les interroger et puis après on se lance dans la traque! Mais tu as raison, il fait être sérieuse et censée, mais d’abord regardons ces photos, j’aimerais bien voir les tête que l’on a dessus! »

Je lui lançais un clin d’oeil. Et pris l’appareil photo, je fis défiler les photos…nous étions comment dire…euh pas très belles…nous étions toute rose et nous nous retrouvions dès fois dans de drôle de position, mais le photographe avait pris toute les photos et je commençais à croire à son innocence avant de regarder un peu de plus près les photos. Quand on y regardait de plus près, elles étaient prise d’une certaine manière, de façon à nous faire faire des positions de manières différentes et de voir quelque chose du décor en plus…qui ne servait pas à grand chose en définitif…

Je commençais à réfléchir sur le message que pouvait cacher ses photos…mais oui bien sûr un message! Un message codé que seul le photographe et son acolyte pouvait décrypter! Il fallait absolument que j’en parle à Elëor, elle l’avait peut-être remarquée elle aussi? Mais elle ne me disait rien, se contentant de rire à nos drôle de tête et à nos position…mais non Mara voyons…si Elëor ne l’a pas remarqué, c’est parce qu’il n’a rien à remarquer voilà tout. Non mais Mara tu pensais vraiment avoir découvert quelque chose qu’Elëor n’aurait pas vu? Mais ma pauvre fille réveille toi un peu…on parle d’Elëor là…pas d’une petite Voleuse qui n’a pas encore son diplôme comme toi hein! Alors arrête de te dire des choses qui ne feront pas avancer l’histoire.

Le fait de me rappeler que je n’étais qu’une bonne à rien, me fis perdre immédiatement le sourire…je n’arriverais à rien, je ne saurais jamais être une bonne Voleuse…j’aurais mieux fais de m’abstenir…il aurait mieux fallu qu’Elëor enquête seule…je finirais par la gêner plus qu’autre chose.

Elëor me regarda et je lui fis un sourire sans joie, je ne voulais pas de pitié, je ne voulais pas qu’elle s’inquiète pour moi! Je…arrête ça suffit Mara maintenant! Ce n’est pas une Voleuse qui se plaint…mais je ne suis pas encore une Voleuse…je ne suis rien par rapport à Elëor…mon hypothèse devais être fausse, comme toute celle que j’avais élaboré de toute façon…non mais un message codé? N’importe quoi! On est dans le monde moderne Mara, réveille toi un peu! 

J’éteignis brutalement l’appareil photo et souris vers Elëor essayant de ne pas paraître trop suspect.

« Tu viens? Ils doivent être réveillé maintenant…à moins que ce ne soit que des marmottes! »

Je rigolai et l’entrainai dans le château vers les cachot, comme à chaque fois que je passai devant la statuette qui enlevait mes pouvoirs j’avais l’impression de perdre une partie de moi…de perdre un bout de mon être qui faisait que j’étais ce que je suis aujourd’hui…et encore, je ne suis pas grand chose…

Elëor restait silencieuse, peut-être réfléchissait-elle à un moyen de faire parler les deux suspects? Ou alors elle se moquait de moi, me trouvait idiote ou bien, pas professionnelle du tout…Arrivées devant le cachot, je vis les deux photographes debout qui cherchait désespérément un moyen de sortir ou bien de se taire. L’idée d'amener un Diseur de Vérité me parut une bonne idée avant de voir le visage d’Elëor…non…je crois qu’elle préfère sans et utiliser plutôt un tout petit peu de violence.

Je saluai les gardes…qui n’étaient pas les miens heureusement et entra dans la cellule. Les deux me jaugèrent du regard, mais quand ils virent Elëor, il reculèrent…nous n’avions même pas pris nos familier…Elle était vraiment magnétique…elle savait faire peur, un truc que je ne saurais jamais faire…je décidai de parler quand même un peu pour ne pas qu’elle m’éclipse avant de commencer l’interrogatoire.

« Je n’ai pas emmené de Diseur de Vérité car nous savons reconnaitre les mensonges…mais pour votre bien être, je vous conseille de ne pas trop mentir…sinon les conséquences pourrait être bien pire pour vous! »

L’assistante me foudroya du regard tandis que le photographe baissa les yeux…si l’un des deux était le chef, s’était sûrement la fille…mais je devais sans doute me tromper…comme à chaque fois…Je regardais Elëor et avec un petit sourire sadique, dis à nos deux prisonniers:

« Bien je crois que nous pouvons commencer… »
Passer de sauveur, à mangeur, à mannequin !


Les flammes jumelles sont en permanences connectées l'une à l'autre, peu importe l'espace et le temps. Elles sont un fort miroir révélateur de leur Partie Sombre et Lumineuse ▵ ©endlesslove.
hope isn't a dream but a way from of making dreams become reality ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4535-mara-tylanhem-t-al-barmi
Elëor


avatar

Age du personnage : 23

Familier : Un vrrir (au grand damne de l'impératrice), du nom de Byakko
Couleur de magie : Opale
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : Voleuse patentée et futur chef des services secrets de la principauté de Tatral
Résidence : Sans Auberge Fixe
Dans le sac : Cinq dagues, divers poisons, de quoi escalader, une baignoire, un leurre pour animaux, un tube de rouge à lèvres, un kit de survie, de quoi rassasier mon appétit sans limites...

Affinités : ◊ Liens :

Dorian : patron et meilleur pote, à la fois une plaie et un confident.
Mara: empêcher une révolution nonsos à deux, ça rapproche drastiquement, moins âgée qu'El, et pourtant une amie de valeur.
Amber : le sosie d'El en plus jeune, une Voleuse au grand coeur et au caractère de cochon, adorable.
Ewlan : une attirance particulière les uni.

◊ Les rps en cours :
Une humaine, une elfe, un loup-garou et un dragon. Ca ressemble au début d'une mauvaise blague. ~ft. Ewlan, Ryu et Del
Se faire surprendre en pleine mission et tout faire capoter ~ft. Ambou
Un espionnage vous dîtes? Pas de souci, c'est dans mes cordes! ~ft. Mara
Une colo sur Terre, ça vous dit ? ~ft. Toute la bande
La princesse impériale et la coupable d'exhibitionisme ~ft. Mara
Warmth will come to you ~ft. Ewlan


◊ Achevés :
Let's dance ♪ ~ft. Lou, Heather, Amber, Ewlan, Candice, Maeko
Après la danse ~ft. Ewlan

MessageSujet: Re: La princesse impériale et la coupable d'exhibitionnisme : une histoire comique   Ven 8 Avr 2016 - 22:42

ft. Mara & Elëor
Ou quand une Voleuse Patentée réputée se fait arrêter pour atteinte à la morale publique, et sauver par une apprentie Voleuse tout aussi réputée, pour finir mannequin...

La princesse impériale et la coupable d'exhibitionnisme : une histoire comique

J’avais suivi Mara jusqu’aux salles d’interrogatoire, et la jeune fille avait pris un air maussade, que je ne parvenais pas à identifier, elle semblait avoir les idées ailleurs, et gardait la tête baissée. Pour une princesse, elle manquait clairement de confiance en soi et d’assurance…mais bon, avec une famille et une personnalité comme la sienne, ça ne devait pas être facile tous les jours.

Elle me surprit (agréablement) lorsqu’elle choisit de ne pas faire intervenir les Diseurs de Vérité, mais tant mieux, je pourrai me défouler sur l’un des deux complices. Bon, voyons voir : pic nic douille c’est toi l’traduc ? Ho-ho.

Je m’occupe de cet incapable de photographe, je te laisse l’autre débile Mara, j’ai confiance en tes aptitudes, mais si t’as besoin d’aide, appelle moi.

A ces mots, je m’éloignais en poussant le photographe dans une pièce adjacente, il allait parler, ou souffrir, mouahaha. Je le jetait presque sur la chaise, si bien qu’il cria de douleur en heurtant le coin de la table, et se plaignit d’être maltraiter. Tu m’étonne, entre les murs dans la tête et les coins de table, ce gars n’était pas gâté…Bref, commençons.

J’appliquais la méthode sadique : je commençai par prendre un dossier noir, dans lequel se trouvaient des feuilles vierges (sauf une avec l’identité intégrale du photographe), faisant mine d’avoir tout un dossier sur lui. Je marmonnai des  paroles inaudibles pour lui, et m’assis sur la table devant lui :

Karl Com’dral ?

Oui…

Il avait une voix lasse, le pousser à bout sera un jeu d’enfant. Je me contentait de me lever avec un « mhmm » ne signifiant pas grand-chose, puis commençait à tourner en rond autour de lui. Il était ma proie, attaché et sans défense, ce que je lui faisait comprendre avec quelques coups d’œil mauvais, accompagnés de commentaires que j’espérai inquiétants pour lui : « Ah oui quand même… », « Vous savez, le gouvernement en sait beaucoup sur vous, et votre dossier ne vas pas vous aider », « Vous êtes vraiment dans la bouse de traduc vous ». De la sueur coulait de son front, c’était facile, ce gars était une petite nature.

Vous voulez que je vous aide ou pas ?

J’avais stoppé, après un quart d’heure, ma lente et répétitive marche, et entrepris de le convaincre de mes bonnes intentions, maintenant qu’il était sous pression.

J-je ne sais pas.

Vous en avez besoin, une tentative d’enlèvement sur une personnalité impériale…non vous n’avez presque aucune chance de vous en sortir.

Et merde, vous savez pour…

Les scandales de corruption étouffés ? Le faux diplôme de photographe ?

Ah, vous savez vraiment tout ?

Oui, le gouvernement et les Voleurs Patentés partagent leurs services ce qui fait que nous avons des ressources quasi illimités. Oh.

Oh ?


Je souris d’un air glacial.

Y’a une solution.

Ah oui ? Pitié dites-moi !!

On se calme, cela implique de balancer vos plans et vos supérieurs. Vous êtes partant. De toutes manières, vous avez soit la méthode pacifique, vous me dites les choses tranquillou et je vous fais gracier. Soit la méthode…douloureuse.

Vous n’avez pas le droit !

Oh que si. (Je le regardai avec un rictus sadique) Vous voyez les mains de votre prétendue assistante, j’avais du respect pour sa manucure donc je ne lui ai pas arraché les ongles, juste tordu les doigts. Mais pour vous, huuum…nan, les ongles y passeront, et je n’ai pas peur des pieds qui peut.



J’ajoutai un clin d’œil qui le fit blêmir instantanément. Il allait céder dans les prochaines minutes, c’était presque trop facile.

Ok. Je vais parler.

Parfait, je reviens. Je vais demander à mes supérieurs.


J’avais besoin de frapper quelqu’un, et le photographe ne m’apporterai pas satisfaction, du coup je sortis de la salle, le laissant seul dans son désespoir, et rentrait dans celle où Mara interrogeait l’autre cruche. Juste pour lui mettre un gros direct du droit dans la figure, sous les yeux éberlués de Mara, et ceux choqués de la pauvre  suspecte. Avant de repartir comme ça sans rien dire, défoulée.

Me revoilà, je peux vous assurer d’éviter la prison à vie.

Vraiment ? Que dois-je vous dire ?

Tout. Je vous écoute.


Je l’écoutai en silence et décidait de faire un bilan avec Mara après sa déposition. C’était choquant.


Pulvis et umbra sumus
You can't blame gravity for falling in love. ⚡ Northern Lights
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4542-we-do-not-merely-destroy-our-enemies-we-change-them-9674-eleor#72546 http://tara-duncan.actifforum.com/t4536-eleor-dal-saafkal
Mara'tylanhnem Duncan


avatar

Age du personnage : 19 ans

Familier : Blanca, chouette blanche
Couleur de magie : Gris clair
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Héritière d'Omois et apprentie Voleuse Patentée.
Résidence : Palais d'Omois
Dans le sac : Couteau, camouflus, quelques crédits mus, mon hor, poignard et chose coupante, ficelle de quoi ligoter quelqu'un et une bonne dose de courage!

Affinités : Tara'tylanhem Duncan : ma soeurette chérie

Elëor: La garde du corps d'un petit héritier de Tatral et l'une des meilleurs Voleuses Patentée que j'ai rencontré...attention elle n'est jamais loin de vous!

Dorïân(je met que le prénom, le nom est trop compliqué XD): Petit prince blondinet à l'allure charmante qui trouve drôle d'insulter ma présence...

Albane N. O'Nyme: Pour l'instant une petite princesse inconnu qui ferme ses yeux et qui est gentille comme tout.

May O'Season: Pour l'instant petit brunette qui participe à la même colo que moi est qui à l'air gentille.

Alexandre N. O'Nyme: Maitre à l'école des Voleurs Patentés et moniteur de la colonie de vacances...

Candice Heaven: Une blondasse que je n'apprécie pas du tout (pour l'instant) et qui ne me procure aucun sentiments de sérénitude. Doublée d'une fine couche de prétention même si elle est très belle!

MessageSujet: Re: La princesse impériale et la coupable d'exhibitionnisme : une histoire comique   Sam 16 Avr 2016 - 10:20

... mots
dialogue en gras
pensées en italique
LA PRINCESSE IMPÉRIALE ET LA COUPABLE D'EXHIBITIONNISME : UNE HISTOIRE COMIQUE

Elëor me planta là en me disant qu’elle avait confiance en mes capacités et me laisse l’espèce de pot de peinture! Non…mais…Non….mais ELËOOOOOOOOOR! Pourquoi elle m’avait laissé celle-là? J’aurais préféré qu’elle me laisse le photographe il est beaucoup moins impressionnant que l’assistante. Comment ça confiance en mes capacités? J'ai PAS de capacités! 


Elle partit avec le photographe me laissant avec la blonde qui me dévisagea du regard. Je me mis en face d’elle…ce n’était pas le moment de flancher Mara! Tu allais faire un interrogatoire à cette assistante! Tu va lui faire cracher le morceau et tu va aller avec Elëor après pour pouvoir discuter avec elle d’accord? Je respirai un grand coup et me positionna devant l’assistante les deux poings sur les hanches en lui lançant un regard des plus noirs que je me connaissais.


« Tu crois que tu me fais peur gamine! »


J’avalai difficilement ma salive…ça commence bien…je vais finir par me faire démonter par cette fille si je ne m’impose pas maintenant. Mais aucuns mots ne sortaient de ma bouche…Allez Mara! Elëor à confiance en toi! Je t’en supplie interroge cette femme, elle ne te fera pas de mal…Allez!


« Vous allez me dire tout ce que vous savez, immédiatement! »


Elle me regarda avant d’éclater de rire…je n’y arriverai jamais…jamais…Mais pourquoi c’était si dur? Pourquoi je ne me sentais pas à la hauteur? Je vis Elëor du coin de l’oeil! Elle venait pour m’aider enfin! Mais elle arriva et mit juste un énorme coup de poing à la jeune femme avant de partir en me souriant. Je restais bouche bée…d’accord…qu’est-ce qu’il venait de se passer? Pourquoi Elëor était-elle arrivée en trombe et avait mis cette femme un peu K.O? Quelqu’un peu m’expliquer? Personne ce n’est pas grave.


L’assistante me regardait à l’air de me dire: « Tu m’expliques pourquoi ta copine m’a frappé? » Je lui lançais un regard noir! Allez Mara, mais bouge un peu tes fesses! Elle va pas te manger quand même, tu es en position de force! Elëor compte sur toi!


« Vous n’êtes qu’un bonne à rien, votre copine aurait mieux fais de me prendre…vous n’aurez rien de moi! »


Je contractais ma mâchoire…elle avait raison par rapport à Elëor je ne servais à rien là. Mais elle n’allait pas s’en tirer comme ça! Elëor m’avait donné une mission, elle m’avait fais confiance alors je n’allais pas trahir cette confiance!


« Dis moi tout…dis moi tout ce que tu sais…


- C’est ça bien sûr…va te faire voir gamine! »


Plus vite qu’elle n’aurait pu le faire je lui plaquai la lame de mon poignard sous la gorge en appuyant un peu. Je la regardais méchamment.


« Dis moi tout ce que tu sais…maintenant!


- Tu bluffes! »


J’appuyai plus sur la lame et du sang coula de son cou. Je lui souris sadiquement et elle commença à paniquer. 


« Je bluffe toujours?


- Que veux-tu?


- Je veux que tu me dises tout ce que tu sais!


- Mais… »


J’appuyai plus et elle gémit de douleur. Je m’arrêterai à un moment, mon but n’étais pas de la tuer, mais de lui faire peur. Elëor avait du procédé autrement mais tant que j’avais les informations qu’il me fallait, c’était tout ce que je demandais.


« D’accord…je vais vous dire… »


Elle commença par le raconter des trucs tout simple, des sortes d’organisations de je ne sais pas quoi pour l’argent, puis soudain les photos me revinrent dans l’esprit.


« Les photos…


- Quoi les photos? me demanda-t-elle


- Ont-elle un rapport avec l’histoires?


- Je… » 


Elle finit par m’avouer pleins de choses horribles et inimaginables, à chaque fois qu’elle s’arrêtait ma lame se rapprochait un peu plus. Elle finit par tout me dire avant de me cracher au visage. Je lui souris et partit en lui écrasant la jambe. Elle hurla de douleur. Bah vas-y dis que je suis lourde aussi! 


Je retrouvais Elëor en dehors des deux cellules, elle avait le visage fermé comme si elle réfléchissait longuement, je ne sais pas ce que le photographe lui avait dit mais ça n’avait pas l’air joli, joli…Je décidai de me lancer pendant que j’avais les idées encore assez clairs.


« Bon alors on est pas dans la bouse de traduc moi je te dis ça comme ça mais…on est mal. La blonde m’a fais savoir qu’il n’était que deux membres d’une organisations de mafieux…d’un truc dans le genre. Il cherche juste à avoir de l’argent. Mon kidnapping et ma mort n’était autre que pour avoir une rançon et ton arrestation est du aussi à une récompense, ta tête avait était mise à prix…je ne sais pas si tu le savais? »


Je regardais Elëor qui avait la bouche grande ouverte. On se lançait dans une sacré mission…car débusquer une organisation complète qui ne cherche qu’à gagner de l’argent ça aller pas être hyper facile. Mais attend pourquoi Elëor à l’air surprise de ce que je suis en train de lui raconter? Le photographe ne lui as pas dit la même chose?


« Attend, attend, le photographe là…il t’a pas dis la même chose que ce que son assistante m’a dit? »


Le problème commençait à me tourner la tête…mais pourquoi je m’étais embarquée dans une histoire comme ça…pourquoi ça n’arrive qu’à moi!
Passer de sauveur, à mangeur, à mannequin !


Les flammes jumelles sont en permanences connectées l'une à l'autre, peu importe l'espace et le temps. Elles sont un fort miroir révélateur de leur Partie Sombre et Lumineuse ▵ ©endlesslove.
hope isn't a dream but a way from of making dreams become reality ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4535-mara-tylanhem-t-al-barmi
Elëor


avatar

Age du personnage : 23

Familier : Un vrrir (au grand damne de l'impératrice), du nom de Byakko
Couleur de magie : Opale
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : Voleuse patentée et futur chef des services secrets de la principauté de Tatral
Résidence : Sans Auberge Fixe
Dans le sac : Cinq dagues, divers poisons, de quoi escalader, une baignoire, un leurre pour animaux, un tube de rouge à lèvres, un kit de survie, de quoi rassasier mon appétit sans limites...

Affinités : ◊ Liens :

Dorian : patron et meilleur pote, à la fois une plaie et un confident.
Mara: empêcher une révolution nonsos à deux, ça rapproche drastiquement, moins âgée qu'El, et pourtant une amie de valeur.
Amber : le sosie d'El en plus jeune, une Voleuse au grand coeur et au caractère de cochon, adorable.
Ewlan : une attirance particulière les uni.

◊ Les rps en cours :
Une humaine, une elfe, un loup-garou et un dragon. Ca ressemble au début d'une mauvaise blague. ~ft. Ewlan, Ryu et Del
Se faire surprendre en pleine mission et tout faire capoter ~ft. Ambou
Un espionnage vous dîtes? Pas de souci, c'est dans mes cordes! ~ft. Mara
Une colo sur Terre, ça vous dit ? ~ft. Toute la bande
La princesse impériale et la coupable d'exhibitionisme ~ft. Mara
Warmth will come to you ~ft. Ewlan


◊ Achevés :
Let's dance ♪ ~ft. Lou, Heather, Amber, Ewlan, Candice, Maeko
Après la danse ~ft. Ewlan

MessageSujet: Re: La princesse impériale et la coupable d'exhibitionnisme : une histoire comique   Sam 16 Avr 2016 - 23:43

ft. Mara & Elëor
Ou quand une Voleuse Patentée réputée se fait arrêter pour atteinte à la morale publique, et sauver par une apprentie Voleuse tout aussi réputée, pour finir mannequin...

La princesse impériale et la coupable d'exhibitionnisme : une histoire comique
Bon, nos récits coïncidaient à une exception près : le fait que ma tête soit mise à prix. Le photographe m’avait en effet parlé d’une organisation mafieuse complotant dans le but de gagner de plus en plus d’argent, mais pas de cette façon.



Attends, ma tête mise à prix ? C’est-à-dire ? Officiellement ou dans l’underground ? (Je vois pas d’autre mot pour le moment désolée j’aime bien celui-là) Parce que si c’est officiellement, on a un gros souci, et si c’est le mot que se passent les chasseurs de prime, je veux bien le comprendre, vu que mon boulot c’est d’arrêter les complots et les super-méchant, mais bon, faut l’accepter on a tous besoin d’un boulot pour vivre quoi, faut l’accepter à un moment. Oh et puis zut je vais pas non plus philosopher sur le manichéisme…ahem ahem, je disais donc, je suis au courant pour tout ce qui est de l’organisation, l’Ombre Noire (joli pléonasme au passage), et j’ai eu droit à la dénonciation de quelques membres. Cependant ce gars n’est qu’un petit pion, et il n’est pas au courant de l’identité des grands chefs. A mon avis, ça va bien au-delà du kidnapping de quelques personnalités par-ci par-là pour l’argent. Je sais pas ce que t’as dit l’autre débile, mais on doit s’organiser.
Je jetai un coup d’œil à l’assistante, constatant avec un plaisir sadique qu’elle avait saigné de la bouche, sûrement en se mordant la lèvre, et un léger œil-au-beurre-noir ; mon œuvre. Je reportai mon attention sur Mara, en me disant qu’on devrait augmenter l’effectif de la garde impériale, ou établir un accord entre elle et les Voleurs. On est quand même les meilleurs enquêteurs d’Autremonde, formés pour ça, tout comme pour le combat ou la protection rapprochée, peut-être que ce serait possible, à voir. Je me mordillais la lèvre en réfléchissant, absorbée par mes idées farfelues, oubliant que je n’étais pas seule.

Mhmm…c’est vraiment bizarre tout ça…en tous cas félicitations Mara c’est du beau boulot ce que t’as fait ! Je t’ai pas vraiment laissé le plus facile, alors que c’est moi la diplômée. Enfin bon, bravo.

Je lui souriai d’un air contrit, puis retombait dans mes sombres pensées : qui pouvait être à la tête de cette mystérieuse organisation, comment pouvait-on la contrer ? Je n’en savais rien…peut être que si quelqu’un pouvait l’infiltrer, nous aurions des chances d’anticiper ces faits et gestes. Je devais en savoir plus !

GARDES ! hurlai-je sans prévenir, ce qui fit sursauter Mara, étant donné que j’énonçait en murmurant toutes mes pensées depuis cinq minutes.

Oui madame ?

De un, c’est mademoiselle. De deux, je veux une liste complète de tous les enlèvements et demandes de rançons suspects depuis au moins un an, et si vous pouvez, étendez-vous aux gros vols et aux grosses mises à prix soudaines et surprenantes. Je veux tout le monde sur ce coup-là, c’est compris ?!
Ils hochèrent la tête d’un air entendu, avant de quitter notre zone. Tout ceci commençait à prendre une tournure plus que dramatique, à la sauce NCIS (une série que je venais de découvrir produite par les terriens, qui m’apprenait beaucoup sur leur manière de réagir aux conflits).

De trois, je veux un tête à tête avec la miss, aucune objection, non ? Parfait.
J’abordai une mine renfermée, que je savais intimidante, et retournait dans la cellule de l’assistante, dont j’avais oublié le nom. Cette dernière blêmi en me voyant, et elle avait raison, j’avais encore plus envie de me défouler que tout à l’heure. Je m’installai sur la chaise en face d’elle, l’ignorant complètement, en faisant craquer chaque phalange, avant de lui adresser, sans la regarder, la parole :
Alors, déjà merci de ta coopération. (Blanc) Mais ce n’est pas suffisant…(Blanc) Il me faut des noms.

Connais personne, répondis l’autre en grognant, les bras croisés et le regard fuyant.

Je suis persuadée que si. (Je la regardai enfin d’un air presque fou, terrible, entre la cruauté, le sadisme, l’impatience et la haine, qui la fit frémir) Et tu vas tout me dire, parce que j’ai été formée pour être patiente…mais j’ai mon lot de soucis en ce moment et besoin d’une bonne séance de boxe, et te prendre comme punching-ball serait parfait. (J’esquissait un petit sourire comme je les aimes : sadique, avant de continuer :) Pour le moment, j’attends que tu parles par toi-même, mais ça urge un peu beaucoup, donc t’as intérêt à te manier.
Et j’attendis. Dix minutes. Une demi-heure. Trois quart d’heure. Une heure. Et au bout d’une dernière minutes je me levai avec calme et souplesse, en m’étirant (je l’avais quand même fixée une heure entière).

Bon, on va commencer l’interrogatoire alors.
Je m’approchai d’elle doucement, avant de saisir son visage d’une main, lui écrasant fortement les joues.

Je te préviens, j’aime faire les choses à l’ancienne, en utilisant les mains et les outils (à ces mots je sortis une pochette pleine d’instruments bizarres) mais même si je t’amoche et que tu ne dis rien, ou rien qu’un peu, je t’emmène chez les diseurs de vérité, ce qui va se passer maintenant, c’est juste pour mon plaisir personnel.

Ho-ho El tu te laisses embarquer par ton côté sadique…bon, je vais essayer de me maîtriser. Je commençai par saisir brusquement sa main aux doigts cassés, la faisant déjà souffrir, et les massaient entre mes mains, provoquant des gémissements de douleur. Elle savait que j’étais sérieuse, mais je devais lui montrer que je n’avais aucune limite, sinon ça ne servirait à rien. Je pris donc un petit scalpel, que je pointai sur son cou, là où la lame de Mara avait laissé une petite plaie, pour agrandir cette dernière légèrement. Je remontais la lame sur le visage de ma victime, traçant une sorte de dessin sanguinolent farfelu, lui arrachant au passage des cris de douleur.
Je m’arrêtai un moment, pour essuyer le sang de ma lame.

Oh c’est marrant, on dirait une fleur dessinée par un gamin de 5 ans…ça te va à merveille ma chérie, et ici impossible de guérir, pauvre chose…

J-je…
Elle essayait de parler mais le côté de la lèvre que j’avais coupé la lançait beaucoup trop pour qu’elle puisse articuler quoi que ce soit pour le moment.
J’attendis environ 10 minutes avant qu’elle ne parvienne à dire correctement le fond de ses pensées :

Je suis à la solde de l’Ombre Noire, une organisation clandestine avec à sa tête un éminent membre des conseillers impériaux : Azuo Ral’Mirva, je peux vous donner une liste plus détaillée des autres membres  si vous voul-

Viens-en aux faits, quel est votre but ?

L’enrichissement personnel de base, mais rapidement on a compris que ça allait au-delà d’un partage des rançons ou ce genre de chose : un coup d’Etat. En fait, l’Ombre Noire pose les base d’une nouvelle société dont le but est de renverser Omois.
Je ne pus m’empêcher de lui rire au nez, ce devait être une blague. Elle me regarda avec des yeux ronds alors que j’en pleurai de rire.

Bon, dans trois heures tu passes aux diseurs de vérité, à plus tard.
Je la laissais sur ces mots, pour rejoindre Mara, qui me vit avec étonnement ressortir d’une heure et demie presque deux heures d’interrogatoire en pleurant de rire, génial pour l’image.

C’est bon, on a tous les éléments de l’histoire Mara.


Je lui fis un rapide topo, en lui demandant d’organiser le l’interrogatoire avec les diseurs de vérité, et en lui proposant de mener cet interrogatoire avec eux, dans le plus grand secret, afin que les membres de l’Ombre Noire ne soient pas alertés jusqu’à ce qu’un groupe de garde ne vienne les arrêter chacun un par un.


Pulvis et umbra sumus
You can't blame gravity for falling in love. ⚡ Northern Lights
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4542-we-do-not-merely-destroy-our-enemies-we-change-them-9674-eleor#72546 http://tara-duncan.actifforum.com/t4536-eleor-dal-saafkal
Mara'tylanhnem Duncan


avatar

Age du personnage : 19 ans

Familier : Blanca, chouette blanche
Couleur de magie : Gris clair
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Héritière d'Omois et apprentie Voleuse Patentée.
Résidence : Palais d'Omois
Dans le sac : Couteau, camouflus, quelques crédits mus, mon hor, poignard et chose coupante, ficelle de quoi ligoter quelqu'un et une bonne dose de courage!

Affinités : Tara'tylanhem Duncan : ma soeurette chérie

Elëor: La garde du corps d'un petit héritier de Tatral et l'une des meilleurs Voleuses Patentée que j'ai rencontré...attention elle n'est jamais loin de vous!

Dorïân(je met que le prénom, le nom est trop compliqué XD): Petit prince blondinet à l'allure charmante qui trouve drôle d'insulter ma présence...

Albane N. O'Nyme: Pour l'instant une petite princesse inconnu qui ferme ses yeux et qui est gentille comme tout.

May O'Season: Pour l'instant petit brunette qui participe à la même colo que moi est qui à l'air gentille.

Alexandre N. O'Nyme: Maitre à l'école des Voleurs Patentés et moniteur de la colonie de vacances...

Candice Heaven: Une blondasse que je n'apprécie pas du tout (pour l'instant) et qui ne me procure aucun sentiments de sérénitude. Doublée d'une fine couche de prétention même si elle est très belle!

MessageSujet: Re: La princesse impériale et la coupable d'exhibitionnisme : une histoire comique   Dim 1 Mai 2016 - 0:22

... mots
dialogue en gras
pensées en italique
LA PRINCESSE IMPÉRIALE ET LA COUPABLE D'EXHIBITIONNISME : UNE HISTOIRE COMIQUE

Le compliment d’Elëor me fit rougir mais elle se reprit bien vite en hurlant un « garde » sonore qui me fit sursauter tellement je ne m’y attendais pas, elle commença à s’expliquer avec lui et je perdis vite le fil avant de voir qu’elle se dirigeait en trombe avec l’assistante du photographe. Elle n’en avait pas finit avec elle? Qu’est-ce qu’elle lui voulait encore? Oui c’était une espèce de folle (je parle de l’assistante hein) mais quand même, on allait pas lui faire mal juste pour le plaisir? A moins qu’il y avait d’autre information à soutirer comme elle me l’avait expliqué au début? Je restai debout les bras croisé l’attendant ne sachant que faire, je n’allais tout de même pas aller la rejoindre, sinon ça allait faire bizarre. Alors je m’assis sur une chaise et attendit…les minutes, plus les demi-heures passèrent et toujours aucune trace d’Eleör…Mais que faisait-elle? Fallait-il que j’aille la rejoindre? Je n’entendais pas de cri, juste un grand silence comme si elle discuté par la pensée…mais j’ai besoin de savoir moi!


Brusquement je me levai de la chaise m’attirant un regard du garde à côté de moi et me mis à marcher de long en large dans le hall des cellule, je voyais le photographe qui continuait de se lamenter et j’attendais toujours Elëor. Après avoir fait au moins trente fois le tour de la pièce, le garde se racla la gorge en me regardant. Quoi? Qu’est-ce qu’il avait lui? Je m’empressait de lui faire remarquer.


« Quoi?


- Rien votre Altesse


- Parfait alors, cessez de me dévisager! »


Je le foudroyais du regard, j’étais très facilement énervée quand j’étais tendue et on pouvait dure que c’était le cas car je n’avait toujours aucune réponse d’Elëor…mais que faisait-elle, elle comptait faire une soirée pyjama avec l’autre? Non mais qu’elle me le dise, sinon je ramène mon oreiller hein!


Enfin après ce qui m’a semblait une éternité elle arriva en rigolant. Je m’arrêtai nette et la fixa bizarrement. Qu’est-ce qu’il y avait de drôle? Ma tête? Qu’est-ce qu’elle a ma tête? Non rien, elle se moque de l’autre poisson? Je n’en sais vraiment rien et je n’aime pas, pas savoir. Elle m’avait fais patienter je ne sais combien de temps et là elle arrive en rigolant comme si elle était juste partit au toilette? Non mais quand même! 


Elle finit par s’arrêter de rire et me raconta vite fais le truc, le but de renverser Omois. Jar sort de se corps, non mais c’est pas possible, pourquoi tout le monde semblait vouloir renverser l’Empire? Jar…Magister…et j’en passe et des meilleurs et maintenant ça? Elëor a l’air de croire que c’est une blague, mais je n’en suis pas si sûre. Je regardais dans la cellule et vis avec effroi que l’assistante avait une fleur de tracée sur la joue avec un couteau. Inconsciemment je regardais Eleëor avec des yeux rond et m’empêchai de justesse de reculer. Non pas que j’avais peur d’elle…euh quand même un peu…mais elle avait eu le sadisme de dessiner une fleur sur la joue de notre chère copine quand même. J’avalai difficilement ma salive pendant qu’elle me disait que l’on devait faire ça avec la plus grande discrétion du monde. Je ne pus m’empêcher de lui poser la question.


« Hum…c’est…c’est toi qui lui a dessiné…ou plutôt taillé ça sur la joue? »


La tête qu’Elëor tira était tellement tordante que je ne pus m’empêcher un petit gloussement. Cette fille était extraordinaire. personnellement, il allait falloir qu’on règle cette histoire vite fait avant que quelqu’un ne soit au courant et que ça dégénère parce qu’en situation de crise, on prévient ma Tante, qui prévient Tara qui fait tout explosé alors là, non aujourd’hui j’ai encore envie de vivre, alors Tara excuse moi, mais je préfère te laisser en dehors de tout ça quand même. Pour notre sécurité et notre bien être…en gros pour la survie d’AutreMonde pour faire plus court.


Je fixai les gardes, Elëor me demandais de faire avec eux…mais je ne leur faisais qu’à peine confiance, on ne sait jamais qui pourrait aller le dire à ma Tante. Peut-être que ce manque de confiance, que cette méfiance vient de mon passé, mais je n’ai pas envie de mettre Elëor dans des histoires comme ça, je préfère que nous réglions ça seule…enfin toutes les deux avec quelques gardes de confiance plutôt qu’avec toute une équipe.


« Gardes!


- Oui votre…


- Sortez!


- Mais votre…


- SORTEZ! »


Elëor me fixait, ne sachant sûrement pas pourquoi je prenais autant d’autorité alors qu’ils n’avaient rien fait, mais décidément je ne leur faisais pas confiance…mais alors pas du tout. Une fois qu’il furent sortis, je créais une bulle autour de nous pour que les autres ne puissent pas nous entendre, ce n’était quand même pas le but de la mission de tout révéler à l’ennemi. Je me mis encore une fois à marcher de long en large à travers de la bulle sous le coup de l’anxiété. Un tic que j’ai depuis que j’ai intégré l’Ecole…est-ce que tout les Voleurs sont comme moi? Je ne pense pas…ouai…moi je suis juste bizarre c’est tout.


« Bon déjà, j’ai fais sortir les gardes, car je ne leur fais pas confiance, il ne peuvent rien cacher à ma Tante…et je ne veux surtout pas qu’elle soit au courant, je ne voudrais pas que ça prenne trop de temps et je ne veux surtout pas d’attirer d’ennuis, tu en a déjà assez comme ça. »


Je pensais au fameux coup de sa tête mise à prix. Effectivement s’était un vrai problème car l’assistante m’avait révélé que des affiches et des annonces avait été distribué partout pour que dès que quelqu’un reconnaisse Elëor l’arrête. Alors oui, nous avions un sacré problème.


« Oui ta tête et mise  prix…et bien à prix, l’assistante m’a dit qu’il y avait des affiches et des annonces genre…euh partout, alors si tu sors comme ça, on ne fera pas long feu… »


J’essayai sans cesse de réfléchir à une autre solution, comment pourrions nous faire, mon cerveau marchait à cent à l’heure. je ne pouvais réfléchir plus que ce que je faisais en ce moment.


« J’ai pensé tout d’abord à appeler Caliban…je pense que tu le connais, mais j’ai trop peur qu’après Tara en entende parler et après tu sais ce qu’il se passe avec Tara, alors je n’ai pas envie qu’AutreMonde explose…alors je pense que ce serait mieux si on se débrouillait avec un effectif réduis pour la première phase qui serait d’identifier tout le monde et de mettre la main sur leur abris. Ensuite on pourra prendre des gardes…mais pour l’instant comme tu l’as dit dans le plus grand secret sera très bien! Qu’en penses-tu?»


Je réfléchissais à comment nous pourrions faire pour trouver cette endroit, il devait bien y avoir quelque part….un indice au moins. Je voyais dans les yeux d’Elëor un sorte de truc qui ressemblait à: « Laisse moi aller zigouillé l’assistante ». Je secouai la tête, il fallait trouver autre chose. Réfléchir non plus en jeune femme responsable mais en Voleuse…même si je n’en suis pas encore une. Chaque énigme à une solution et des indices, il fallait commencer par des indices. Soudain l’appareil photo me revint en mémoire…et si ça se trouve j’avais trouvé un indice…mieux fallait creuser une trace plutôt que rien du tout. Je décidai après plusieurs moment d’hésitation à me lancer.


« J’ai…Je ne sais pas si j’ai bon ou tord…mais j’ai remarqué tout à l’heure en regardant les photos qu’elles étaient prise d’une manière à ce que l’on voit une partie du décor défirent à chaque fois, nous ne sommes pas centré sur l’image, nous ne sommes qu’un fond, l’image est centré sur un objet…comme si ça faisait une sorte de code…je ne sais pas si tu vois ce que je veux dire…si ça se trouve j’ai tout faux… »


Comme d’habitude avais-je faillis dire, mais ce n’était pas le moment de se morfondre, il fallait que l’on démasque ses malades. Il fallait que l’on mettent fin à tout ça avant qu’il ne soit trop tard et nous ne pouvions que compter sur nous même…que sur nous deux…Elëor et moi.
Passer de sauveur, à mangeur, à mannequin !


Les flammes jumelles sont en permanences connectées l'une à l'autre, peu importe l'espace et le temps. Elles sont un fort miroir révélateur de leur Partie Sombre et Lumineuse ▵ ©endlesslove.
hope isn't a dream but a way from of making dreams become reality ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4535-mara-tylanhem-t-al-barmi
Elëor


avatar

Age du personnage : 23

Familier : Un vrrir (au grand damne de l'impératrice), du nom de Byakko
Couleur de magie : Opale
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : Voleuse patentée et futur chef des services secrets de la principauté de Tatral
Résidence : Sans Auberge Fixe
Dans le sac : Cinq dagues, divers poisons, de quoi escalader, une baignoire, un leurre pour animaux, un tube de rouge à lèvres, un kit de survie, de quoi rassasier mon appétit sans limites...

Affinités : ◊ Liens :

Dorian : patron et meilleur pote, à la fois une plaie et un confident.
Mara: empêcher une révolution nonsos à deux, ça rapproche drastiquement, moins âgée qu'El, et pourtant une amie de valeur.
Amber : le sosie d'El en plus jeune, une Voleuse au grand coeur et au caractère de cochon, adorable.
Ewlan : une attirance particulière les uni.

◊ Les rps en cours :
Une humaine, une elfe, un loup-garou et un dragon. Ca ressemble au début d'une mauvaise blague. ~ft. Ewlan, Ryu et Del
Se faire surprendre en pleine mission et tout faire capoter ~ft. Ambou
Un espionnage vous dîtes? Pas de souci, c'est dans mes cordes! ~ft. Mara
Une colo sur Terre, ça vous dit ? ~ft. Toute la bande
La princesse impériale et la coupable d'exhibitionisme ~ft. Mara
Warmth will come to you ~ft. Ewlan


◊ Achevés :
Let's dance ♪ ~ft. Lou, Heather, Amber, Ewlan, Candice, Maeko
Après la danse ~ft. Ewlan

MessageSujet: Re: La princesse impériale et la coupable d'exhibitionnisme : une histoire comique   Dim 15 Mai 2016 - 13:20

ft. Mara & Elëor
Ou quand une Voleuse Patentée réputée se fait arrêter pour atteinte à la morale publique, et sauver par une apprentie Voleuse tout aussi réputée, pour finir mannequin...

La princesse impériale et la coupable d'exhibitionnisme : une histoire comique
Lorsque Mara fit sortir les gardes, je devais avouer que je ne comprenais pas vraiment quel était son but, après tout, s’il y avait bien des gens à qui se fier, c’était la garde impériale, car elle subissait très fréquemment un examen strict psychologique et physique. Mais je compris à ses explications qu’elle avait plus peur de sa famille que d’une trahison. Je souris à cette pensée, peut être voulait elle aussi prouver sa valeur, et être reconnue, dans la mesure où c’était surtout sa sœur qui était sous le feu des projecteurs. Mais je ne dis rien, et restait là à la regarder faire les cents pas en souriant. « Truc de Voleur », pensai-je.

Elle m’expliqua ensuite que ma tête était mise à prix. A vrai dire, je n’en avais que faire, si les gardes étaient au courant de mon innocence, je ne pensais pas devoir me faire du souci quant à ma sécurité, j’étais une véritable bête de combat, et une Voleuse spé fuite. Je m’esclaffai, sans aucun respect pour cette organisation, mais encore une fois, je ne dis rien, attendant que Mara eut terminé les explications.

Une fois qu’elle eut fini de parler à propos de secret et de discrétion, je lui souriai d’un air contrit, avant de rétorquer :

Mais, tu sais, si les deux passent aux diseurs de vérité, il n’y aura plus de secret. Dans ce cas, on va faire comme ça, s’occuper nous deux des choses, et essayer de trancher la tête de cette organisation de guignols.

« De guignols », parce que si tous leurs agents étaient comme le photographe et l’autre cruche, ça allait être de la tarte, il suffirait d’envoyer Tara et puis « boum » s’en était fini (désolée de te traiter en objet Tara). Mara semblait absorbée par la recherche d’une solution, d’un indice quelconque. Elle darda sur moi un regard légèrement étrange, et je me rappelai son expression lorsqu’elle avait vu mon œuvre d’art tailladée sur la joue de l’assistante, une expression d’effroi. Bon, je n’étais pas comme ça en temps normal, mais j’éprouvai pour cette fille une aversion incontrôlable. Avant que Mara n’ajoute quoi que ce soit, j’estimai nécessaire de m’excuser pour ma conduite :

Je suis vraiment désolée que tu aies du assister à un tel déchaînement de barbarie de ma part, je suis inexcusable, je la conduirai moi-même chez un chaman (si je ne la tue pas en route ceci dit).

Elle ajouta ensuite qu’elle avait peut-être un premier indice dans notre enquête secrète contre cette organisation louche : les photos. Selon elle, elles renfermaient une sorte de code ou de message qui correspondait au décor du photoshoot. Je réfléchis un instant, main sur la tempe, avant de lui répondre :

Je pense que tu tiens un truc Mara, vraiment, je te propose qu’on aille récupérer les photos, et ensuite que l’on se rende sur le lieu du « crime », en toute discrétion bien sûr.

Je décidai de changer drastiquement d’apparence, revêtement une nouvelle tenue citadine adaptée aux mouvements les plus violents : short (il faut chaud après tout), debardeur, petite veste et chaussure légères en apparence, mais dont le bout était renforcé par une pièce de métal. J’assombris ma peau, changeai mes cheveux de couleurs, les rendant rose, et donnai une teinte ambre à mes pupilles. Avec ça, je passerai innaperçu, du moins je l’espérai.

Je fis signe à Mara d’ouvrir la marche, après tout, je ne connaissais pas la géographie du palais impérial.


Pulvis et umbra sumus
You can't blame gravity for falling in love. ⚡ Northern Lights
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4542-we-do-not-merely-destroy-our-enemies-we-change-them-9674-eleor#72546 http://tara-duncan.actifforum.com/t4536-eleor-dal-saafkal
Mara'tylanhnem Duncan


avatar

Age du personnage : 19 ans

Familier : Blanca, chouette blanche
Couleur de magie : Gris clair
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Héritière d'Omois et apprentie Voleuse Patentée.
Résidence : Palais d'Omois
Dans le sac : Couteau, camouflus, quelques crédits mus, mon hor, poignard et chose coupante, ficelle de quoi ligoter quelqu'un et une bonne dose de courage!

Affinités : Tara'tylanhem Duncan : ma soeurette chérie

Elëor: La garde du corps d'un petit héritier de Tatral et l'une des meilleurs Voleuses Patentée que j'ai rencontré...attention elle n'est jamais loin de vous!

Dorïân(je met que le prénom, le nom est trop compliqué XD): Petit prince blondinet à l'allure charmante qui trouve drôle d'insulter ma présence...

Albane N. O'Nyme: Pour l'instant une petite princesse inconnu qui ferme ses yeux et qui est gentille comme tout.

May O'Season: Pour l'instant petit brunette qui participe à la même colo que moi est qui à l'air gentille.

Alexandre N. O'Nyme: Maitre à l'école des Voleurs Patentés et moniteur de la colonie de vacances...

Candice Heaven: Une blondasse que je n'apprécie pas du tout (pour l'instant) et qui ne me procure aucun sentiments de sérénitude. Doublée d'une fine couche de prétention même si elle est très belle!

MessageSujet: Re: La princesse impériale et la coupable d'exhibitionnisme : une histoire comique   Mer 22 Juin 2016 - 20:35

... mots
dialogue en gras
pensées en italique
LA PRINCESSE IMPÉRIALE ET LA COUPABLE D'EXHIBITIONNISME : UNE HISTOIRE COMIQUE

Quand Elëor fit les cents pas devant moi, je n’en m’en inquiétais même pas, « Tic de Voleur » pensais-je sans vraiment savoir si Elëor pensait la même chose vu qu’elle souriait. Elëor était un peu comme mon guide, quelqu’un sur qui je pouvais copier pour devenir meilleure…je parle de Voleuse Patentée là hein. Elle était réfléchie, calme en gros tout l’opposé de moi qui passe mon temps et réagir avant de réfléchir et qui n’étais pas pour le moins agité et nerveuse en toutes occasions confondues. 

«  Mais, tu sais, si les deux passent aux diseurs de vérité, il n’y aura plus de secret. Dans ce cas, on va faire comme ça, s’occuper nous deux des choses, et essayer de trancher la tête de cette organisation de guignols. » 

Hum…hum…c’est pas faux…pas faux du tout même. Encore une preuve que je parle avant de réfléchir car c’est vrai que si on fait passer les deux truites aux diseurs de Vérité, bah y’aurais plus de secret n’y rien, sauf si on leur a lancé un sort puissant qui les désintègre genre un remake de Star Wars sans les épées lasers et sans Dark Vador…bref on s’en fiche pas mal de mes références terrestres. J’allai de nouveau parler, je ne sais même pas pour dire quoi, pour combler le vide qui commençait à s’installer, mais Elëor me devança:

«  Je suis vraiment désolée que tu aies du assister à un tel déchaînement de barbarie de ma part, je suis inexcusable, je la conduirai moi-même chez un chaman » 

Désolée? Ah pour lui avoir tracé des fleurs sur les joue? Ah mais non bah ça faisait jolie, ça lui donnait un certain style et puis elle avait qu’à parler avant. Ca ne m’a pas vraiment choqué mais juste surprise de la part d’Elëor je pensais que c’était juste le passe temps favori de l’autre dinde derrière sa casserole qui change de couleurs…a savoir Magister si vous aviez pas deviné. Mais non et puis bien c’était quand même pas la mort elle allait bien et était bien déguisée. J’eus un petit rire sadique et regardai Elëor en souriant tel une barbare:

« Oh ça? Tu aurais même pus continuer et faire le front parce que du coup il y a un espace vide et elle est moche mais bon ça va aller quand même un petit Reparus et encore si elle est sage… »

Je faillis rajouter un MOUHAHAHAHA derrière mais je me suis dis que ça ferais trop et vu le regard intrigué que me lançait Elëor, je rigolai juste lui prouvant que je blaguais et que je n’allais pas retourner pour finir son joli dessin. Cependant je venais d’apprendre qu’Elëor était beaucoup plus sadique que ce que je pensais parce que pour réussir à dessiner des fleurs sur les joues d’une pauvre dame sans cervelle il fallait le faire. Alors j’en étais arrivée au moment le plus douteux de ma vie, expliquer ma théorie à Elëor, je n’étais sûre de rien et avais peur de me tromper, qu’elle ne se moque de moi avec mes plans bizarre et puis elle avait peut-être trouvé…alors que moi ce n’était que des hypothèses…

«  Je pense que tu tiens un truc Mara, vraiment, je te propose qu’on aille récupérer les photos, et ensuite que l’on se rende sur le lieu du « crime », en toute discrétion bien sûr. » 

Je rosis de plaisir. Elle avait approuvé! La grande Elëor! La célèbre Voleuse Patentée! Avait approuvé une petite Voleuse même pas encore Patentée que j’étais. J’étais pour une fois fière de moi…enfin fière pas trop en colère de mon incompétence et puis ce n’était même pas sûr que j’ai trouvé ce n’était qu’une supposition et puis…bref…Elëor se changea et opta pour une tenue des plus…comment dire…eh bien c’était…original? Elle me fit signe d’ouvrir la marche car elle avait sans doute peur de se perdre dans le Palais ce qui paraissait normale moi-même je m’étais déjà plusieurs fois perdu…bref Mara on s’en fout de ta vie…mais on t’en veux pas.

Je marchais, vite, j’étais nerveuse, ne savais pas où me mettre et souhaitais aller au plus vite dans mes appartements, pour récupérer l’appareil et sortir de ce Palais où je ne me sens pas chez moi mais bon. Elëor restait la mine grave comme si elle réfléchissait ou alors comme si elle retenait le chemin pour pouvoir retourner finir son oeuvre plus tard. Les gardes continuaient de nous suivre et je lançais un soupir d’exaspération bien vite remplacé par une moue de satisfaction quand ils s’arrêtèrent devant la porte de ma chambre. 

Je rentrai telle une furibonde Elëor sur mes talons. Je récupérais l’appareil photo et trouva les quelques photos où j’avais remarqué quelque chose. Je tendis ma preuve sous les yeux d’Elëor:

« Regarde, sur ses trois photos, ils nous ont pris dans le même cadre, mais le pots de fleurs et changé de place à chaque fois, alors que nous n’avons vu personne le bouger…j’ai trouvé ça bizarre mais bon…on verra une fois sur place je pense que c’est mieux… »

Elëor hocha la tête, elle était encore de ses pensées et nous pouvions de nouveau y aller. Mais alors que je m’apprêtai à prendre le chemin vers la porte l’idée d’Elëor de se déguiser m’effleura l’esprit. Ce n’était pas mal, nous pourrions faire nos recherches sans être embêté par quelqu’un et celui qui visiblement veut ma peau et celle d’Elëor ne nous reconnaitra pas. 

« Par L’Illusius que je sois déguisé pour être en sécurité! »

J’avais visualisé quelque chose de différent d’Elëor car même sous trois couches de vêtement on reconnaitrait mes traits trop facilement. Mes cheveux devinrent noir, long et se tressèrent en une tresse guerrière sur mon épaule. Mon teint, blanchi…beaucoup, beaucoup. Mes yeux prirent une teinte noire avec une nuance de rouge sombre à l’intérieur. Mes canines s’allongèrent tandis que ma tenue se transforma en une combinaison de cuir noir et rouge genre un type de Selenba mais beaucoup moins sexy et beaucoup plus sage. Elëor ayant deviné ce que j’étais en train de faire me sourit. En Vampyr personne ne me reconnaitrait et puis tout le monde à peur des Vampyr même si c’est un faux non? 

« Par le Transmitus que nous soyons déplacé pour pouvoir enquêté! »

J’avais hésité à faire un Transmitus qui était rarement 100% fiable, mais nous n’avions pas le temps. Quand nous arrivêmes dans la boutique, je regardais Elëor, c’était bon elle était entière, ensuite je me vérifiai et…MON BRAS!!! J’AI PERDU MON BRAAAS! Non c’est bon je rigole, je suis entière! Oui je sais je suis drôle! Nous avions laissé nos familiers dans la chambre parce que c’est pas que j’aime pas le tueur sur patte mais bon…il est bien gentil le chaton d’Elëor mais...j’ai quand même peur. 

Nous partîmes chacune de notre côté pour chercher des indices et je m’occupais du vase. Instinctivement je plaçais le vase aux endroits de la photo successivement, précisément et plusieurs fois, une magie se produit, le vase se mis à scintiller et un trou se creusa dans le mur, je me tournai vers Elëor, sourit, glissai, trébuchai et tombai dans le trou en criant. Je finis sur les fesses dans un espèce d’espace clos. 

« Brolk de slurk où est-ce que je suis arrivée ?! » 
Passer de sauveur, à mangeur, à mannequin !


Les flammes jumelles sont en permanences connectées l'une à l'autre, peu importe l'espace et le temps. Elles sont un fort miroir révélateur de leur Partie Sombre et Lumineuse ▵ ©endlesslove.
hope isn't a dream but a way from of making dreams become reality ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4535-mara-tylanhem-t-al-barmi
Elëor


avatar

Age du personnage : 23

Familier : Un vrrir (au grand damne de l'impératrice), du nom de Byakko
Couleur de magie : Opale
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : Voleuse patentée et futur chef des services secrets de la principauté de Tatral
Résidence : Sans Auberge Fixe
Dans le sac : Cinq dagues, divers poisons, de quoi escalader, une baignoire, un leurre pour animaux, un tube de rouge à lèvres, un kit de survie, de quoi rassasier mon appétit sans limites...

Affinités : ◊ Liens :

Dorian : patron et meilleur pote, à la fois une plaie et un confident.
Mara: empêcher une révolution nonsos à deux, ça rapproche drastiquement, moins âgée qu'El, et pourtant une amie de valeur.
Amber : le sosie d'El en plus jeune, une Voleuse au grand coeur et au caractère de cochon, adorable.
Ewlan : une attirance particulière les uni.

◊ Les rps en cours :
Une humaine, une elfe, un loup-garou et un dragon. Ca ressemble au début d'une mauvaise blague. ~ft. Ewlan, Ryu et Del
Se faire surprendre en pleine mission et tout faire capoter ~ft. Ambou
Un espionnage vous dîtes? Pas de souci, c'est dans mes cordes! ~ft. Mara
Une colo sur Terre, ça vous dit ? ~ft. Toute la bande
La princesse impériale et la coupable d'exhibitionisme ~ft. Mara
Warmth will come to you ~ft. Ewlan


◊ Achevés :
Let's dance ♪ ~ft. Lou, Heather, Amber, Ewlan, Candice, Maeko
Après la danse ~ft. Ewlan

MessageSujet: Re: La princesse impériale et la coupable d'exhibitionnisme : une histoire comique   Ven 8 Juil 2016 - 6:06

ft. Mara & Elëor
Ou quand une Voleuse Patentée réputée se fait arrêter pour atteinte à la morale publique, et sauver par une apprentie Voleuse tout aussi réputée, pour finir mannequin...

La princesse impériale et la coupable d'exhibitionnisme : une histoire comique
Mara n’avait pas eu l’air inquiétée par mon comportement quelque peu…violent. Chez les Voleurs, il a avait plein de méthodes pour tirer les vers du nez à quelqu’un, mais je devais bien avouer que mon tempérament me rapprochai plus des anciennes méthodes, du genre, intimider à coup de lame, oui. Elle fit même un peu d’humour et je ne pus m’empêcher de lui sourire, plutôt atypique, comme princesse, et joignis mon rire au mien.

Elle nous conduisit de nouveau jusqu’à sa chambre, et je profitai de la route pour graver chaque recoin du palais dans ma mémoire, ainsi que l’itinéraire que nous venions de prendre, traversant les ailes et les étages, afin de récupérer les pièces à convictions. Mara se saisit la première des photos, et m’exposa sa théorie : selon elle, le vase qui apparaissait sur les clichés avait changé de place tout seul, suspect, en effet. Nous n’avions plus qu’à retourner sur les lieux du crime, et faire notre travail de Voleuses. Je me contentai donc d’afficher une moue septique, élaborant une montagne d’hypothèses farfelue pour expliquer le mystérieux mouvement du vase (en passant par l’homme invisible), et opinant de la tête pour encourager la princesse.

Cette dernière décida d’utiliser un transmitus, sûrement pour économiser notre temps. J’aurais quand même préférer qu’elle me demande mon avis, avant de me téléporter, surtout qu’on ne savait jamais vraiment où on allait arriver…et comment. Bref, l’inspection générale validée, deux bras deux jambes une tête chacune, nous pouvions commencer notre recherche dans la boutique. Ce que nous fîmes activement, cependant chacune de notre côté.

Je ne savais pas trop quoi penser de cette mission, tout était vraiment étrange, autant la fin que les moyens, je veux dire, l’empire omoisien était bien trop puissant pour tomber sous les coups d’un simple complot pour l’argent, du moins, d’après moi. Au moment où je me tournai vers ma coéquipière, cette dernière était en train de bouger le vase en fonction des photos, elle n’en était pas à son premier essai, mais me sourit avec confiance. Ne pas être trop confiante Mara, toujours surveiller ses arrières. Je vis une espèce de trou béant apparaître dans son dos, mais au moment où j’allais la prévenir, la princesse tomba dedans, entièrement. Je me précipitai vers l’endroit de la chute, et vis qu’il y avait bien trois ou cinq mètre entre ma position et la sienne. Inquiète, cependant prudente, je lui demandai :

« Rien de cassé ? Qu’est-ce que tu vois ? »

Puis je décidai de constater les choses par moi-même, incantai :

« Par l’Illuminus, que la Lumière soit, et que l’obscurité déchoit. »

Assurée de l’absence d’ennemis, je sautai à mon tour dans le trou, me réceptionnant avec agilité sur mes jambes avant de retrouver mon apparence normale, avec tenue de Voleuse. Je me redressai et instantanément je commençais par observer l’endroit. Il n’était pas clos, contrairement à ce que nous aurions pu croire. En effet, une arche dans la pierre donnait sur un couloir sombre, et très peu rassurant, qui semblait s’enfoncer sous la ville. L’organisation avait peut-être un QG souterrain…ce qui serait somme toute assez étrange, mais soit. Un peu hésitante, je cherchai des réponses auprès de ma partenaire :

« On part toutes les deux en éclaireur pour essayer de comprendre le fin mot de cette histoire, ou on appelle immédiatement des renforts ? »

Je devais bien avouer que j’avais vraiment envie de comprendre, et que je sentais l’excitation de l’aventure jusqu’au bout de mes doigts, mais nous n’étions que deux, et qui sait ce qui nous attendais au bout de ce couloir…


Spoiler:
 


Pulvis et umbra sumus
You can't blame gravity for falling in love. ⚡ Northern Lights
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4542-we-do-not-merely-destroy-our-enemies-we-change-them-9674-eleor#72546 http://tara-duncan.actifforum.com/t4536-eleor-dal-saafkal
Mara'tylanhnem Duncan


avatar

Age du personnage : 19 ans

Familier : Blanca, chouette blanche
Couleur de magie : Gris clair
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Héritière d'Omois et apprentie Voleuse Patentée.
Résidence : Palais d'Omois
Dans le sac : Couteau, camouflus, quelques crédits mus, mon hor, poignard et chose coupante, ficelle de quoi ligoter quelqu'un et une bonne dose de courage!

Affinités : Tara'tylanhem Duncan : ma soeurette chérie

Elëor: La garde du corps d'un petit héritier de Tatral et l'une des meilleurs Voleuses Patentée que j'ai rencontré...attention elle n'est jamais loin de vous!

Dorïân(je met que le prénom, le nom est trop compliqué XD): Petit prince blondinet à l'allure charmante qui trouve drôle d'insulter ma présence...

Albane N. O'Nyme: Pour l'instant une petite princesse inconnu qui ferme ses yeux et qui est gentille comme tout.

May O'Season: Pour l'instant petit brunette qui participe à la même colo que moi est qui à l'air gentille.

Alexandre N. O'Nyme: Maitre à l'école des Voleurs Patentés et moniteur de la colonie de vacances...

Candice Heaven: Une blondasse que je n'apprécie pas du tout (pour l'instant) et qui ne me procure aucun sentiments de sérénitude. Doublée d'une fine couche de prétention même si elle est très belle!

MessageSujet: Re: La princesse impériale et la coupable d'exhibitionnisme : une histoire comique   Dim 28 Aoû 2016 - 13:59

... mots
dialogue en gras
pensées en italique
LA PRINCESSE IMPÉRIALE ET LA COUPABLE D'EXHIBITIONNISME : UNE HISTOIRE COMIQUE

Euh….qu’est-ce que je voyais? Eh bien pas grand chose on allait dire. J’étais complètement dans le noir et mes yeux ne semblaient pas se faire à l’obscurité trop brusque dans lequel je m’étais plongée. Mais quand allais-je arrêter de me mettre dans de telles situations? Je mis les mains devant moi et avançai de quelques pas, ne rencontrant rien j’imaginais qu’il devait y avoir un couloir mais alors que j’allais le dire à Elëor, elle bondit vers moi en tenue de Voleuse. Bien mieux que le rose on va dire et on ne voyait que le bleu électrique de ses yeux. La lumière jaillit devant moi et je pus enfin regarder où nous nous trouvions. 

Nous avions atterrit dans un espace assez étroit où se profilait à l’horizon un couloir interminable. Qu’est-ce qu’il pouvait y avoir derrière ce couloir? Ou pouvait-il nous emmener? Je ne croyais pas à la théorie d’un ancien souterrain. Pourquoi le vase nous aurait emmener ici sinon? Non, c’était pire que ça, c’était un endroit secret. Un endroit que nous n’étions pas censé découvrir. Mais bien évidemment c’est ce que nous allions faire. Il n’était pas question que quelqu’un d’autre vienne. Je prenais sans doute des risques en faisant ça, mais amener plus de gens ici pourrait faire mal finir les choses. Certes on ne savait pas combien ils étaient, ni qui ils étaient mais entre deux jeune femmes et une horde de gardes, je pensais qu’il préféreront ne pas faire de mal à deux jeunes femmes. J’avais aussi une part de fierté. Nous étions prêt du but, pourquoi appeler renforts? Si ça se trouvait il ne nous croiront pas et malgré les preuves que l’on avait, ils diront que c’est un souterrain, je connais assez les gardes pour savoir ça. Sinon il faudrait appeler le Magicgang mais j'étais sûre qu’ils avaient autre chose à faire que de s’occuper de cette affaire qui n’était sans doute pas grand chose…enfin j’espérais. J’étais excitée à l’idée de découvrir quelque chose et j’étais persuadée qu’Elëor ressentait la même chose. Je levai un doigts retrouvant mon apparence familière et ma tenue noire. 

« On part en éclaireur? lui dis-je avec un sourire. Au pire on avance un peu et si jamais on voit que quelque chose de trop gros cloche on appelle du monde. »

Elëor hocha la tête songeuse et je commençais à partir dans le couloir suivit de peu par la Voleuse. Je marchais d’une démarche assez prudente, ouvrant les yeux et faisant attention aux moindre petits indices qui pourrait nous dire où nous sommes et qui travaille ou fait de drôle de chose là-dedans. Cet endroit n’était pas normal, personne n’aurait mit son bureau dans un endroit aussi humide et sombre. Non tout ça, c’était que quelque chose se tramait au bout. Au tournant du couloir un long frisson me parcourut la colonne vertébrale. Ce frisson ne certifiait rien de bon. Que pouvaient-ils tramer là-dedans? Un mauvais pressentiment me remonta dans tout le corps et je pensais qu’utiliser la magie dans cet endroit étais risqué. Mais le problème c’est que si jamais Elëor éteignait la lumière, nous ne verrions plus rien. Soudain je me mis à fouiller dans mes poche pour en sortir un petit gadget qui quand je l’actionnai s’éclaira de tout son être. Je me tournai vers Elëor.

« J’ai un mauvais pressentiment par rapport à la magie, nous ferions bien de ne pas trop l’utiliser. Cet endroit est fragile et il y a sans doute des détecteurs de magie, tu ne crois pas? »

Je faisais peut-être ma fille parano. Mais en même temps je préférais prendre des précautions car ce n’était pas quand nous serions détecté qu’il faudra s’en inquiéter. Dommage que je n’ai qu’un DRAC dans mes poches. Sinon nous aurions pour être encore plus en sécurité. Mais ce n’était plus le moment d’y penser. Maintenant que nous étions parties nous ne pouvions plus reculer. Nous continuâmes de marcher et j’avais l’impression que ce couloir n’en finissait pas. Il n’y avait rien à part des murs, de la terre et de l’eau sous nos pieds. Pourquoi de l’eau? Soudain alors que j’allais regarder vers le sol. Mon petit gadget s’éteignit. Je sursautai et me rendant compte de ma stupidité frappai des mains  pour qu’il se rallume. Quand il se ralluma le sol était sec…complètement sec et on voyait des traces au sol. Je me tournai vers Elëor qui semblait les avoir remarqué aussi. 

« Tu crois que c’est normal ça? »

Son regard me certifia qu’elle pensait le contraire. Non, ce n’était pas normal et oui, nous aurions dû appeler du renfort. A un moment il fallait mettre sa fierté de côté et demander de l’aide. Est-ce qu’Elëor était du même avis que moi? Soudain une vive lumière jaillit sur notre gauche et un couinement métallique se fit entendre. Quand j’arrivais de nouveau à ouvrir les yeux, je tournai ma tête vers la lumière qui s’était dissipée et me figea. Il y avait une salle, une salle bizarre. Une salle qui ne devrait pas être là.

« Qu’est-ce que c’est ce brolk? » 
Passer de sauveur, à mangeur, à mannequin !


Les flammes jumelles sont en permanences connectées l'une à l'autre, peu importe l'espace et le temps. Elles sont un fort miroir révélateur de leur Partie Sombre et Lumineuse ▵ ©endlesslove.
hope isn't a dream but a way from of making dreams become reality ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4535-mara-tylanhem-t-al-barmi
Elëor


avatar

Age du personnage : 23

Familier : Un vrrir (au grand damne de l'impératrice), du nom de Byakko
Couleur de magie : Opale
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : Voleuse patentée et futur chef des services secrets de la principauté de Tatral
Résidence : Sans Auberge Fixe
Dans le sac : Cinq dagues, divers poisons, de quoi escalader, une baignoire, un leurre pour animaux, un tube de rouge à lèvres, un kit de survie, de quoi rassasier mon appétit sans limites...

Affinités : ◊ Liens :

Dorian : patron et meilleur pote, à la fois une plaie et un confident.
Mara: empêcher une révolution nonsos à deux, ça rapproche drastiquement, moins âgée qu'El, et pourtant une amie de valeur.
Amber : le sosie d'El en plus jeune, une Voleuse au grand coeur et au caractère de cochon, adorable.
Ewlan : une attirance particulière les uni.

◊ Les rps en cours :
Une humaine, une elfe, un loup-garou et un dragon. Ca ressemble au début d'une mauvaise blague. ~ft. Ewlan, Ryu et Del
Se faire surprendre en pleine mission et tout faire capoter ~ft. Ambou
Un espionnage vous dîtes? Pas de souci, c'est dans mes cordes! ~ft. Mara
Une colo sur Terre, ça vous dit ? ~ft. Toute la bande
La princesse impériale et la coupable d'exhibitionisme ~ft. Mara
Warmth will come to you ~ft. Ewlan


◊ Achevés :
Let's dance ♪ ~ft. Lou, Heather, Amber, Ewlan, Candice, Maeko
Après la danse ~ft. Ewlan

MessageSujet: Re: La princesse impériale et la coupable d'exhibitionnisme : une histoire comique   Mar 30 Aoû 2016 - 14:04

ft. Mara & Elëor
Ou quand une Voleuse Patentée réputée se fait arrêter pour atteinte à la morale publique, et sauver par une apprentie Voleuse tout aussi réputée, pour finir mannequin...

La princesse impériale et la coupable d'exhibitionnisme : une histoire comique
J’avançai en silence aux côtés de Mara, à l’affut du moindre bruit ou mouvement suspect. Je n’étais pas rassurée du tout par les lieux, mais j’avais assez confiance en nos capacités respectives pour ne pas avoir peur de ce qui se trouvait devant nous. Il n’empêche qu’elle avait eu une idée brillante, couper la magie, et que je n’y avais moi-même pas pensé. Elle s’arrêta au moment où sa lampe s’éteignit, pestant contre elle-même, et au moment où elle le ralluma, l’eau sous nos pieds avait disparu. Je répondis à l’interrogation de Mara :

« Non, ce n’est pas normal. Un piège. »

Ma voix n’était qu’un souffle, et un frisson glacé me parcouru la colonne vertébrale. Mauvais pressentiment. Nous avançâmes encore jusqu’à tomber devant une salle, qui sembla apparaître par magie dans le mur, et de laquelle s’échappait une lumière éblouissante pour nos yeux habitués à l’obscurité. Je me tapis dans l’ombre, plaquant Mara contre le mur à mes côtés. Deux personnes sortirent de la pièce en riant fortement, et se dirigèrent vers la suite du couloir sombre, sans nous remarquer. Je jetai un coup d’œil à l’intérieur de la pièce et, ne voyant personne, me glissai à l’intérieur silencieusement. Heureusement Mara m’avait suivie, car la porte se referma sur nous avec le même grincement métallique qu’auparavant. La lumière s’éteignis peu à peu à l’intérieur, la salle étant vide, mais nous avions le temps d’observer ce qui la constituait avant que la lumière ne s’éteigne complètement : il s’agissait d’une salle de conférence. Je me précipitai vers le bureau qui se trouvait de l’autre côté en contrebas, comme sur une scène de théâtre, et m’empressai de rassembler les papiers qui s’y trouvaient encore.

« ORDRE DU JOUR : échec de l’agent 007 »

Je demandai à Mara de m’éclairer, et commençait à lire les feuilles diverses. La première faisait état de la tentative d’assassinat échouée, que Mara et moi avions déjoué, et les autres exposaient des idées, des bilans, ce genre de choses. Un détail m’interpella cependant, un slogan : « nous irons loins sans la magie, et nous la soumettrons ».

Je me tournai vers ma coéquipière, le doigt sur la phrase :

« Mara, je pense que l’Ombre Noire a un lien avec les Nonsos, je pense que l’heure est très grave, même si pour l’instant je doute que cette organisation ait beaucoup de partisans…mais certains de ces papiers incitent clairement à la haine de la magie et à la discorde, à une révolution d’une partie de la population, pourtant minime…nous devons en informer l’impératrice, d’autant plus que nous avons le nom d’un de ses conseillers qui se mêle à tout ça. Mon petit doigt me dit que monsieur est très intéressé par le pouvoir… »

Voilà qui expliquait également le piège magique, peut être que nous nous serions pris un tsunami sur la figure si nous avions utilisé notre magie.

Je repris la parole avec une voix alarmée :

« Nous devons partir. »


Pulvis et umbra sumus
You can't blame gravity for falling in love. ⚡ Northern Lights
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4542-we-do-not-merely-destroy-our-enemies-we-change-them-9674-eleor#72546 http://tara-duncan.actifforum.com/t4536-eleor-dal-saafkal
 
La princesse impériale et la coupable d'exhibitionnisme : une histoire comique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Garde impériale
» armée impériale napoléonienne et européenne
» Armée romaine impériale ADG2
» Conseils contre la Garde Impériale (Gros tanks)
» {AIF} Armée Impériale Française

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tara Duncan : Le Forum RPG :: Autremonde :: OmoisOmois-
Sauter vers: