AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion
« ALLEZ RP BANDE DE PIGNOUFS »
- Kokko
Bienvenue, Arya. Amuse-toi bien parmi nous !
Vous avez très envie d'un nouveau personnage, mais vous séchez sur sa présentation ?
Et si vous alliez voir du côté des personnages prédéfinis ?
N'oubliez pas de voter pour le forum toutes les deux heures :)
N'hésitez pas à poster dans les carnets de bord des autres si vous manquez de liens !

Tara Duncan : Le Forum RPG :: Autremonde :: OmoisOmois :: TingapourPartagez | 
 

 Changement d'identité et rencontre au sommet! [Terminé <3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Archange


avatar

Age du personnage : 23 ans

Familier : aucun
Couleur de magie : noir
Niveau de magie :
  • Elevé
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : prince des démons
Résidence : 7ème cercle des Limbes

MessageSujet: Re: Changement d'identité et rencontre au sommet! [Terminé <3]   Jeu 5 Mai 2016 - 18:59


CHANGEMENT D'IDENTITE ET RENCONTRE AU SOMMET
GARE A TOI VANESSA

« Alec….euh désolé de t’avoir entrainé à danser comme ça…je sais pas ce qu’il m’a prit…tu danses pas trop mal dis moi pour un gars qui boit tout le temps »

Mara lui fit un sourire taquin alors qu'il lui lançait un regard expressif rempli de sous entendus que lui même ne comprenait pas. Elle baissait les yeux et préférait ignorer son regard. Elle respirait une bouffée d'air et reprit:

« Et puis non, je ne vois pa très bien ce que tu veux dire…si tu vois par contre ce que moi je veux dire. »

Cette phrase qui ne voulait absolument rien dire mais qui voulait également tout dire. Leur relation prenait un tournant très étrange, mais le beau brun appréciait cela. Il découvrait ce que c'était de.. De quoi, d'ailleurs ? Il ne savait pas.. Soudain Mara explosa de rire toute seule sans aucune raison, Alec la regardait très bizarrement et elle riait de plus belle. Son rire cristallin qui résonnait dans les oreilles du jeune homme, ce rire si pur et si joyeux. Deux secondes plus tard elle se retrouvait par terre et il se leva pour voir si elle n'avait rien de cassé. Il se retenait de rire à s'en mordre très fort les joues puis il craqua, et la brunette le rejoignait volontiers.

Un autre rire vint se rajouter aux leurs, et Mara cessait tout de suite ce qu'elle était en train de faire et son visage devint impassible voir glacial. Une belle blonde venait se rapprocher d'eux accompagnée par deux autres filles. Elle. Blondie. Elle n'allait dont jamais arrêter de les emmerder c'est pas possible !

« Mais tiens ne serais-ce pas la gamine de ce matin avec le fameux barman protecteur? »

Euh mais tais-toi, non ? Ah ce que j'ai envie de la réduire en poussière, j'ai envie de la prendre par le cou, la soulever et l'étrangler jusqu'à ce qu'elle me supplie de la laisser vivre. Bon, Alec calmes-toi et écoutes cette pétasse.

« Oh mais tu n’as donc pas écouté mon précieux conseil…écartes-toi de lui, il te fera du mal! »

Mais .. Elle allait la mettre en veilleuse celle là un jour ou pas ?! Mara commençait à s'énerver, cela se voyait dans ses yeux qui brûlaient d'une lueur nouvelle. Une envie de meurtre. Blondie ne cessait pas de le juger, et lui s'en fichait éperduement, elle s'en prenait bien plus à Mara qu'à lui, ce n'était pas le plus important. Elle recommençait son charabia:

« Si ça se trouve c’est ça que tu veux aussi, coucher avec un beau mec hein! C’est plus simple que quand on est une petite fille du peuple, bonne à rien comme toi! On couche avec un mec beau et sexy pour de l’argent!»

Une.. Fille du peuple! Mais c'était quoi cette blague? Cette fille? Alec allait la réduire en chair à pâtée, en nourriture pour traduc ou pour les krakdents, tiens ça c'était une très bonne idée! Mara serait d'accord avec lui, elle avait un problème avec les animaux bref.. Il lançait un regard vers la jolie brune l'air de lui dire "déjà ne lui révèles pas ton identité et ne rentres pas dans son jeu, je m'occupe de la réduire en bouillie". Elle comprit et essaya de se contenir le plus qu'elle le pouvait au moins. Elle eut un rire mauvais et se rapprochait d'Alec jusqu'à poser sa main sur son torse musclé. Les yeux de Mara se remplirent de colère ou de jalousie peut-être et le grand brun lui lançait un regard furieux. Elle se retirait doucement, s'assit au fond de la banquette et posait ses mains sur la table. Elle déclarait d'une voix qu'elle pensait mielleuse:

« Un jeu ça vous dit? »

Alec s'asseyait à son tour à côté d'elle et conseilla à Mara de s'asseoir pour être tranquille. Les copines de blondie s'en allèrent au bar en gloussant telles des spatchounes.. Dis-donc ta chérie t'influence avec ses histoires d'animauxTais toi ce n'est pas ma chérie et elle ne m'influence pas, c'est vrai elles gloussent comme ces animaux! Le jeune homme se tournait vers Blondie, enfin.. C'était quoi son nom déjà? Elle lui avait dit ce matin avant qu'il ne rencontre la brunette, euh.. Vanessa, oui c'était ça.

« Alors Vanessa, quel genre de jeu? »

Elle sourit l'air de dire "contente que tu te rappelles de mon prénom" et elle se penchait vers lui mais à une distance raisonnable, pour une fois qu'Alec n'eut pas à la repousser c'était un exploit. Elle ouvrit la bouche et dit:

« Action ou vérité? Si tu refuses, j'ai le droit à faire quelque chose que je choisirai avec un malin plaisir. Si tu gagnes, tu auras le droit toi aussi de faire quelque chose qui tu plais mon mignon. »

Il levait les yeux au ciel. Comme si elle avait le droit de lui donner des surnoms, et puis quoi encore. Il lançait un regard vers son amie qui voulait dire "ne t'inquiète pas je fais ça parce que c'est un jeu, rien qu'un jeu". Il tournait la tête vers blondie et réfléchissait. Si il prenait action il savait ce qui l'attendait. Mais il ne voulait pas répondre à une question quelle quelle soit. Alors, il dit d'une voix décidée:

« Action. »
« Embrasses-moi. » dit-elle avec une voix diabolique.

Alec fronça les sourcils instannément devant l'air machiavélique de Vanessa qui avait l'air d'attendre impatiemment et qui narguait Mara du regard. Le jeune homme regardait cette dernière qui avait les yeux remplis de larmes de colère. Calmes-toi Mara.. Calmes-toi. Ce n'est qu'une jeu. Rien de tout cela n'est réel. Il hésitait quelques instants et après un petit moment de réflexion il se penchait avec dégoût vers blondie. Lorsque leurs lèvres se touchèrent, elle s'agrippait à son T-shirt et essayait d'aller plus loin qu'un simple baiser. Alec se retirait plus ou moins rapidement et fronçait encore une fois les sourcils. Il avait gagné cette fois, mais il ne voulait pas aller plus loin que ça, il n'en était pas question.

« Bien bien bien.. Tu as le droit de faire quelque chose. »

Il eut un sourire sadique et regardait Vanessa. Il ne devait pas faire ça.. Oui mais elle le méritait. Elle n'avait pas à dire tout ce qu'elle avait craché sur Mara. Il l'embrassa à nouveau pour faire comme si il en avait envie et lorsqu'elle se détendait et ne se doutait de rien, il posait sa main sur une veine particulièrement sensible du cou et appuya fort. Il se retira et la regardait droit dans les yeux.

« Si tu recommences à mal parler ou si tu tentes un sale coup ce n'est pas sur une veine de j'appuyerai c'est ta tête que tu perdras. Est-ce bien clair ? » dit-il d'une voix glacial presque meurtrière.

Mara ouvrait grand ses yeux, qui étaient remplis de pleins d'émotions à la fois comme la colère, le dégoût, l'incompréhension, la jalousie, de la joie et.. De la peur? Non, il se trompait sûrement. Blondie hôchait la tête, genre elle ne le referait plus jamais et elle attendait que quelqu'un rompe le silence de mort qui était tombé sur la table et même dans la taverne.

« Alors, à toi de jouer avec Mara. »

Vanessa froudroyait la jolie brune du regard mais s'efforçait de rester calme et de ne pas faire la connasse ou de faire quelque chose qui pourrait lui être fatal. Puis elle se reprit:

« Alors ma belle, action ou vérité? »

© FICHE D'APOLLINA POUR LIBRE GRAPH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mara'tylanhnem Duncan


avatar

Age du personnage : 19 ans

Familier : Blanca, chouette blanche
Couleur de magie : Gris clair
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Héritière d'Omois et apprentie Voleuse Patentée.
Résidence : Palais d'Omois
Dans le sac : Couteau, camouflus, quelques crédits mus, mon hor, poignard et chose coupante, ficelle de quoi ligoter quelqu'un et une bonne dose de courage!

Affinités : Tara'tylanhem Duncan : ma soeurette chérie

Elëor: La garde du corps d'un petit héritier de Tatral et l'une des meilleurs Voleuses Patentée que j'ai rencontré...attention elle n'est jamais loin de vous!

Dorïân(je met que le prénom, le nom est trop compliqué XD): Petit prince blondinet à l'allure charmante qui trouve drôle d'insulter ma présence...

Albane N. O'Nyme: Pour l'instant une petite princesse inconnu qui ferme ses yeux et qui est gentille comme tout.

May O'Season: Pour l'instant petit brunette qui participe à la même colo que moi est qui à l'air gentille.

Alexandre N. O'Nyme: Maitre à l'école des Voleurs Patentés et moniteur de la colonie de vacances...

Candice Heaven: Une blondasse que je n'apprécie pas du tout (pour l'instant) et qui ne me procure aucun sentiments de sérénitude. Doublée d'une fine couche de prétention même si elle est très belle!

MessageSujet: Re: Changement d'identité et rencontre au sommet! [Terminé <3]   Jeu 5 Mai 2016 - 22:18


Blondie ou quand vos fantasmes d'assassinat veulent devenir réalité...
Alec & Mara
Alec alla s’assoir alors que je pensais qu’il allait la rembarrer…tu croyais vraiment qu’il allait rembarrer une belle blonde comme ça…toi si s’est pour dire ce genre de choses tu te tais! Il m’invita à faire de même et je m’assis en face de lui alors qu’il avait pris place à côté de Blondie. Je ne décrispai pas la mâchoire, mais j’avais décrispée les poings ce que je trouvais déjà bien…enfin je vais pouvoir me calmer un peu…un jeu ça ne peux pas être si grave que ça…si? Ses espèce « d’amies » rigolèrent et je fus prise d’une envie d’en balancer une pour savoir le plan de leur amie blonde. Mara ça ne sert à rien de t’énerver…je sais!


« Alors Vanessa, quel genre de jeu? » 


Vanessa? C’est bien un nom de pétasse ça! Mara! Bah quoi je ne dis que la vérité! Tu es terrible quand tu es en colère! Oui et si ça te plait pas bah c’est pas grave! Le nom prononcé par Alec me donna tout de suite envie d’aller gifler la blonde…bah Vanessa quoi! En plus elle le regardait comme si elle allait le croquer...Non mais son regard à la guimauve au chocolat c’est bon quoi! Mara elle ne fait rien de mal…Si! Si…elle…euh elle me fait du mal…Comment ça? Je sais pas j’ai l’impression que je vais exploser quand elle regarde Alec comme ça. Jalouse va! Non c’est juste sa façon de le regarder qui me fait cet effet…mais bien sûr



« Action ou vérité? Si tu refuses, j'ai le droit à faire quelque chose que je choisirai avec un malin plaisir. Si tu gagnes, tu auras le droit toi aussi de faire quelque chose qui tu plais mon mignon. » 



Mon…Mon mignon? Elle se moque de qui là? Non Mara tu te calme, elle a droit de l’appeler comme elle veut, ce n’est pas…euh…ton petit copain…Ouai exactement. J’esquissai un petit sourire quand Alec leva les yeux au ciel à la prononciation de ce surnom mielleux qui sonne comme une fontaine à l’eau de rose. Mais elle le regardait…non mais c’est pas possible de regarder quelqu’un comme ça! Je remontai mes genoux contre ma poitrine et Alec me lança un regard. Un regard qui voulait peut-être dire…ne t’inquiète pas, je ne ferais pas n’importe quoi, ce n’est qu’un jeu…Ce n’est qu’un jeu…mais tu ne sais pas ce que l’on peut faire avec un jeu Alec…regard où ça nous as mené nous deux…De quoi tu parles? De rien rendors-toi!


« Action. » 


Ce jeu s’annonçait mal…très mal même, ce n’est pas un jeu comme ça qu’il faut pour Blondie…avec elle on ne peux pas gagner ce genre de jeu…par contre on lui aurait fais un test de Q.I. Eh bah là, elle aurait même pas eut la moyenne…je vous jure les blondes…A part Tara bien sûr hein! Elle lui sourit d’un air diabolique et je savais que ce qu’elle allait annoncer n’allait pas me plaire…mais alors pas du tout…


« Embrasses-moi. »


J’avalai ma salive de travers et je m’énervais encore plus. Ne lui montrent pas que tu es faible Mara! Je m’en fiche d’être faible, je suis juste en colère. Je sentais les larmes dans mes yeux, que je ne voudrais pour rien au monde les lâcher…mais ça n’allait pas tarder. Pourquoi elle faisait ça? Mais pourquoi ça te fait mal Mara hein pourquoi? Parce que, je n’y peux rien c’est comme ça, ça me fait mal et ça m’énerve car nous passions une si bonne soirée avant qu’elle ne débarque et qu’elle foutent tout en l’air. Alec me regarda, il voulait que je me calme? Que je me calme? Comment pouvais-je me calmer dans un moment pareil? Mara tu es jalouse là…Oui je suis jalouse! Oui je suis jalouse et je l’avoue! Mais je ne peux pas, ne pas me calmer alors qu’elle veut l’embrasser. Si ça se trouve il en a envie…peut-être?


Ma supposition fut attisé par le fait qu’Alec posa ses lèvres…ses douces lèvres sur celle de Blondie. Mon coeur s’arrêta de battre et je retins tout juste une larme qui allait couler. Elle l’attrapa par le t-shirt et prolongea leur baiser me forçant à regarder ce spectacle qui me faisait si mal. Il se recula plus ou moins rapidement et ne me lança même pas un regard. Il avait aimé…c’était sûr…il avait aimé et il avait maintenant honte d’être sortie avec une fille comme moi…Mara arrête de douter de toi…Mais comment tu ne veux pas que je doute de moi dans cet instant là?!



« Bien bien bien...Tu as le droit de faire quelque chose. » 



Les lèvres d’Alec s’étirèrent dans un sourire. Il lui sourit! Il lui sourit! Mais Mara c’est pas un vrai sourire, c’est pas comme un sourire qu’il te fais…Si c’est pareil…pour moi c’est pareil. Alors que je pensais qu’il allait enfin mettre fin à ce jeu, il la embrassa de nouveau. Je faillis vomir tellement la scène m’avait frappé comme un coup de poignard dans le ventre. Pourquoi faisait-il ça? Les larmes étaient sur le point de couler et l’aurait fais si je n’avais pas vu qu’il avait touché une veine sensible du cou de Blondie. Que faisait-il? 


« Si tu recommences à mal parler ou si tu tentes un sale coup ce n'est pas sur une veine de j'appuyerai c'est ta tête que tu perdras. Est-ce bien clair ? »


J’ouvrais de grand yeux et Alec me regarda pile au moment où tout pleins d’émotions se confrontaient dans mon âme. La colère, la colère contre cette Vanessa qui ne cessait de mettre la merde dans tous ce que nous faisons avec Alec. Du dégoût parce qu’Avec l’avait embrassé deux fois quand je pense que ses lèvres s’était posé quelques heures auparavant sur ma joue et quand je pense qu’il m’avait embrassé dans le cou tout à l’heure. Cela ne voulait rien dire pour lui? Pour moi si et j’avais faillis y marcher jusqu’au bout. J’avais faillis craquer…même si ce n’était qu’un jeu, ça me blesse terriblement. De l’incompréhension car je ne comprenais pas si il me défendait ou si il aimait embrasser Blondie comme ça. De la jalousie. Ah bon? Oui sans aucun doute de la jalousie car je ne me rendais pas compte à quel point Alec comptais maintenant pour moi alors que nous venons de nous rencontrer. Alors oui de la jalousie de le voir si près d’une autre fille que moi…Euh Mara…Ouai je suis pas clair dans mes pensées là! Un peu de joie, de la joie car la dernière phrase qu’il avait prononcé était pour me protéger. Car elle m’avait mal parlé et qu’il était prêt à me défendre. Et sans conteste de la peur…de la peur parce que je commençais à me rendre compte que je ressentais certaines choses que je ne devrais pas ressentir pour Alec. La jalousie ne vient pas seul et j’ai l’ai dit tout à l’heure. Pour être jaloux il faut être amoureux…hors j’ai avoué que j’étais jalouse….mais j’avais peur de tomber amoureuse…mais il ne comprendrait certainement pas cette émotion…par contre les autres…il avait du lire en moi comme dans un livre ouvert. Blondie hochait la tête et ses copine ne rigolai plus…plus du tout.


« Alors, à toi de jouer avec Mara. » 


Elle me foudroya du regard si bien que je faillis lui rendre. Mais il ne fallait pas que je me laisse aller. Le larmes dans mes yeux étaient parti, maintenant c’était à mon tour, mais je ne ferais rien de débile…ça je peux l’assurer. 


« Alors ma belle, action ou vérité? » 


Ma belle? Elle se moquait vraiment de moi et je n’aimais pas ça…mais alors pas du tout. Elle me sourit sadiquement. pendant qu’Alec avait un regard sur moi à l’air de me dire: « Ne fais rien de débile Mara…prend vérité plutôt… ». Prendre vérité? Bah oui? Bah non, pour qu’elle me demande si j’aime Alec? Ce n’est pas la peine. Mais Mara…c’est comme ça. Je la foudroyais du regard et essaya de prendre une voix stable…bon stable qui tremblait dans ton cas…


« Action! »


Elle fut surprise pendant une fraction de seconde avant de sourire sadiquement. Quand elle croisa le regard d’Alec elle lui fit un sourire d’Ange, genre: « Je ferais rien de mal… » Donnez moi une bonne raison pour ne pas l’étriper. Alec me lança un semblant de regard noir et je lui rendis, t’avais pas qu’à l’embrasser! On dirait une gamine Mara. Blondie fixa son attention sur moi et déclara de sa voix de spatchoune enragée qui voulait manger:


« Très bien, alors je vais pas faire un truc de bête pour ne pas que mon beau gosse me casse la tête…alors bah je te met au défi de lui foutre une gifle! »


Je suis passé par deux émotion dans sa phrase. La colère…comment ça son beau gosse?! Elle voulait que je lui fasse voir MA main hein? Et puis…la panique…non un semblant de panique. Comment ça gifler Alec? Elle est sérieuse elle? Je la foudroyais du regard et elle me gratifia d’un sourire triomphant. Alec ne me lâchait pas des yeux et je ne saurais décrypter les sentiments qui passaient sur son visage. C’était trop douloureux de le regarder comme ça après avoir embrasser cette fille. Il devait bien le voir, la douleur et le dégout dans mon visage. Alors il me regarda, me fixa dans les yeux essayant de me rappeler que ce n’était qu’un jeu stupide. Je faillis lui faire le même regard…mais je n’y arriverais pas. Alors je me levai de ma chaise. Vanessa jubila parce qu’elle pensait que j’allais gifler mon ami.


Je me plantai devant Alec et leva tendrement ma main pour frôler sa joue en douceur. En faisant ça je le regardais dans les yeux sans le lâcher en essayant de passer dans mon regard tout ce que j’avais ressentit et pour lui dire que moi, je ne lui ferais jamais de mal. Alors je baissai ma main et tourna les talons vers Blondie.


« Je ne le frapperai pas! »


Bien dit Mara! Elle fut surprise mais retrouva vite son sourire, elle aurait le droit de faire quelque chose, mais je refusais de blesser Alec. Alec cherchait mon regard sans doute pour me dire de le gifler au lieu de la laisser faire ce qu’elle voulait et là il ne pourrait pas intervenir c’était la règle de jeu. Mais je ne croisais pas son regard.


«  Si tu ne le fais pas, je devrais faire quelque chose…et peut importe ce que pense le brun à tes côtés…


- Je sais…mais je ne frapperai pas! C’est mon ami et je ne veux pas faire de mal à mon ami! »   


Je retins mon souffle, tandis que Blondie rigolait et que Alec gardait la tête basse, elle ne pourrait pas non plus me faire un truc trop…si? 


« Très bien, alors va parler à ce mec au bar là! »


Je regardais dans la direction qu’elle m’indiquait et faillis m’étouffer quand je vis que le mec qu’elle me montrée n’était autre que le mec de tout à leur…moche…et sans ses dents. J’avalai difficilement ma salive et regardait en coin d’oeil Alec. Il me regardait plutôt énervé qu’autre chose à l’air de me dire: « Ne fais pas ça Mara, ça va mal finir! ». Mais j’étais obligé..qu’allait-elle pouvoir faire sinon? Je ne voulais pas blesser Alec alors j’allai le faire! J’entendais la blonde rigoler et j’espérais qu’Alec ne lui ferai pas de mal. Alors j’avançais d’un pas tremblant vers le mec de l’accueil qui m’accueilli d’un sourire malveillant. J’avalai ma salive et décida de lui parler, plus vite se sera fais, plus vite ce sera finis!


« Euh…bonjour, comment allez-vous?


- Bien ma jolie, que fais tu là, tu as besoin de moi?


- Non…non c’était tout, merci en revoir…


- Je crois pas non… »


Et slurk! Il m’attrapa les deux poignets et les serra si fort que je suis sûre que je marqua déjà. Si je ne réglais pas cette situation très vite tout allait s’emballer surtout qu’Alec me surveiller du coin de l’oeil, il fallait que je trouve une diversion pour me barre sinon, le mec ne ferait pas long feu…de toute façon ça m’étonnerait qu’il s’inquiète pour moi. Mais si…mais non!


« Lâchez-moi où je vous fais mal… »


Il rigola tellement fort que mon coeur vibra…Je lui appuyais sur l’artère sui passer sur son poignet et le serra si fort qu’il finit par me lâcher avant que je lui craque. Il jura et me traita de tous les noms pendant que je m'enfuyais vers la table où Alec se trouvait. Je fixai Blondie et lui cacha au visage.


« C’est bon, madame est contente que ça a finis mal tourné? Elle veut quoi? Elle veut que je me barre pour rester seul avec Alec? Elle veut que je me fasse mal comme ça ça sera plus simple ou elle veut juste être complice pour tentative de meurtre envers…euh moi! »


J’avais faillis me trahir et elle leva un sourcil interrogateur pendant que le foudroyait de mon regard le plus noir. Je m’assis et regardai mes poignets qui était rouge, puis regardai Alec, une pointe de soulagement sur le coeur d’avoir échappé à l’autre malade, mais…je savais que ce n’était pas finis.


« A toi Alec, lui dis-je dans un sourire qui j’espérais n’était pas trop crispé, je t’en pris choisis ta victime…"
Tourner la page ne veut pas dire oublier, cela veut seulement dire que tu choisis d'être heureux au lieu d'être blessé...




Les flammes jumelles sont en permanences connectées l'une à l'autre, peu importe l'espace et le temps. Elles sont un fort miroir révélateur de leur Partie Sombre et Lumineuse ▵ ©endlesslove.
hope isn't a dream but a way from of making dreams become reality ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4535-mara-tylanhem-t-al-barmi
Archange


avatar

Age du personnage : 23 ans

Familier : aucun
Couleur de magie : noir
Niveau de magie :
  • Elevé
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : prince des démons
Résidence : 7ème cercle des Limbes

MessageSujet: Re: Changement d'identité et rencontre au sommet! [Terminé <3]   Ven 6 Mai 2016 - 1:19


CHANGEMENT D'IDENTITE ET RENCONTRE AU SOMMET
OU COMMENT VIRER QUELQU'UN

Comme le beau brun s'en doutait, Mara choississait action. Et il savait très bien de 1 pourquoi elle n'avait pas choisi vérité, et de 2 il savait que ça allait mal finir. Elle ne voulait pas prendre vérité parce que la question évidente que Blondie allait lui poser était la suivante: Est-ce que tu l'aimes? Alors, il se doutait bien qu'elle ne prendrait pas cette option. Et puis ça allait mal tourner car Vanessa était quelqu'un qui quand elle voulait faire du mal, pouvait le faire. Il était évident que la situation allait dégénérer. Mais Alec ne s'attendait pas du tout à ce que la blondasse dise ceci:

« Très bien, alors je vais pas faire un truc de bête pour ne pas que mon beau gosse me casse la tête…alors bah je te met au défi de lui foutre une gifle! »

C'était juste ça.. Juste une gifle.. Et pourtant le jeune homme savait que son amie n'accepterait pas. Il la regardait en essayant de la convaincre par dessus tout qu'une claque ce n'était rien, absolument rien. Il s'était fait taper bien plus fort qu'une simple gifle que cela ne lui faisait rien. Pitié.. Il implorait la brunette du regard. Elle se levait d'un pas hésitant et tendait sa main avec une douceur sans égal. Elle allait la lancer quand elle la baissa et annonçait:

« Je ne le frapperai pas! »

Non.. Pourquoi elle refusait de le faire? Elle devait le faire! Alec la regardait avec un air très sérieux qui voulait dire "fais le maintenant, ça va mal tourner!". Mara et Vanessa négocièrent son autre action tranquillement ou non d'ailleurs quand soudain le beau brun tiqua. Parler au mec du bar? Quoi? Pardon? Hein? C'était une blague?! Il lançait encore un regard vers son amie. Mais elle paraissait décider à ne pas le frapper et elle se dirigeait vers le gars. Elle lui parlait pendant environ une minute et Blondie posait la main sur la cuisse d'Alec. Il la foudroyait du regard genre "bas les pattes" et retirait sa main puis il regardait du coin de l'oeil sa sauvageonne. Oh oh ça se gâtait.. Il l'avait sasie par le poignet et ne semblait pas décidé à la lâcher.. Pourtant Alec croyait en elle. Juste à l'instant où il allait se lever, il remarquait qu'elle appuyait sur une veine du poignet du mec et il avait l'air de bien avoir mal. C'est ça ouais, souffres.. Connard.

Elle revint d'un pas qu'on pourrait qualifier de furieux, certainement. Elle lançait un regard noir vers Vanessa et se décidait enfin à s'énerver. Elle lui crachait donc au visage des paroles on ne peut plus déconcertantes.

« C’est bon, madame est contente que ça ai mal tourné? Elle veut quoi? Elle veut que je me barre pour rester seule avec Alec? Elle veut que je me fasse mal comme ça ça sera plus simple ou elle veut juste être complice pour tentative de meurtre envers…euh moi! »

Alec haussait les sourcils et souriait intérieurement. Pour une fois que Mara l'ouvrait. Elle avait montré sa jalousie mais dans le moment actuel cela importait peu. Elle se rassit un peu calmée mais pas complètement sereine et dit d'une voix crispée:

« A toi Alec, je t’en prie choisis ta victime.. »

Cette phrase le laissait interrogatif mais Mara ne rajoutait rien d'autre. Il avait juste envie de virer blondie et de rentrer chez lui avec la belle brune. Il se faisait tard. Enfin pas tellement pour lui mais il était vingts-trois heures et peut-être qu'elle était fatiguée. Il but une longue gorgée d'alcool, qui coulait dans son oesophage. Il ferma les yeux pour savourer cette sensation de brûlure. Elle ne pouvait pas comprendre ce que c'était que de boire parce qu'on veut oublier.
Peut-être qu'elle ne voulait pas oublier. Juste se rappeler des bons moments. Sauf que lui n'en avait pas un seul. Il était né dans un seul but: souffrir. Heureusement qu'il s'était échappé de chez "lui". Maintenant il voulait effacer toute trace de son ancienne vie, l'irradier et la détruire de sa mémoire. Il aurait pu effacer ses souvenirs mais un faible le ferait, pas lui. Il n'était ni un faible ni un lâche. Il devait oubier ses choses naturellement sans aide. Il se pensait assez fort pour cela, mais il se surestimait probablement. Il inspirait un grand coup pour sortir de ses pensées négatives.

« Vanessa.. Action ou vérité? »

Elle le regardait avec un rictus étonné et elle se détendit un peu. Comme à son habitude elle se rapprochait du grand brun avec des yeux de biches et s'installait de sorte à ce que sa poitrine ressorte. Alec ne jeta même pas un regard vers quoique ce soit qui lui appartienne et continuait de la regarder droit dans les yeux. Elle finit par céder.

« Action mon chou. »
« Vas-t-en. Pars d'ici et ne reviens jamais. » annonça-t-il d'une voix à la limite de la méchanceté.

Elle fronça à son tour les sourcils et en restait bouche bée. Elle rougissait de colère et se leva, poussa Alec et sortit de la taverne accompagnée de ses deux amies. Le jeu était terminé. Il avait gagné. Il soupirait longuement et regardait Mara avec hésitation. Elle lui n voulait sûrement d'avoir embrassé cette fille.. Il l'avait trahie. Sous ses yeux, ébahis. Comment avait-il pu faire ça alors qu'elle, refusait de le frapper? Il s'en voulait terriblement maintenant. Il s'assit au milieu de la banquette et posait sa main sur celle de Mara, qui avait d'ailleurs toujours les poings serrés, si serrés que ses phalanges étaient blanches.

« Je m'en veux. Je n'aurai pas du faire ça. Ecoutes, je suis un peu fatigué là je ne sais plus ce que je fais.. Je.. Je ne voulais pas faire ça. Pas avec elle du moins.. »

Il passait la langue sur ses lèvres avant de se rendre compte que sa phrase.. Tu viens d'annoncer publiquement que tu voulais l'embrasser, elle! Mais quel con franchement! Scrognepluf et puis c'est bon à la fin on va pas se le cacher! J'en ai marre.. Je l'aime pas cette pétasse et elle m'a forcé à jouer à un jeu dans lequel je n'aurai pas du me lancer. C'est ma faute. Je dois me rattraper en lui faisant une petite confession. C'est normal.. Non?

Le jeune homme se raclait la gorge et pour la première fois se sentit rougir, très légèrement, tellement peu que ça se remarquait à peine. Il fixa Mara avec des yeux calmes, doux et sincères et lui dit:

« Si on rentrait chez moi? »


© FICHE D'APOLLINA POUR LIBRE GRAPH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mara'tylanhnem Duncan


avatar

Age du personnage : 19 ans

Familier : Blanca, chouette blanche
Couleur de magie : Gris clair
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Héritière d'Omois et apprentie Voleuse Patentée.
Résidence : Palais d'Omois
Dans le sac : Couteau, camouflus, quelques crédits mus, mon hor, poignard et chose coupante, ficelle de quoi ligoter quelqu'un et une bonne dose de courage!

Affinités : Tara'tylanhem Duncan : ma soeurette chérie

Elëor: La garde du corps d'un petit héritier de Tatral et l'une des meilleurs Voleuses Patentée que j'ai rencontré...attention elle n'est jamais loin de vous!

Dorïân(je met que le prénom, le nom est trop compliqué XD): Petit prince blondinet à l'allure charmante qui trouve drôle d'insulter ma présence...

Albane N. O'Nyme: Pour l'instant une petite princesse inconnu qui ferme ses yeux et qui est gentille comme tout.

May O'Season: Pour l'instant petit brunette qui participe à la même colo que moi est qui à l'air gentille.

Alexandre N. O'Nyme: Maitre à l'école des Voleurs Patentés et moniteur de la colonie de vacances...

Candice Heaven: Une blondasse que je n'apprécie pas du tout (pour l'instant) et qui ne me procure aucun sentiments de sérénitude. Doublée d'une fine couche de prétention même si elle est très belle!

MessageSujet: Re: Changement d'identité et rencontre au sommet! [Terminé <3]   Sam 7 Mai 2016 - 0:11


Sur AutreMonde y'a des spatchounes...ou le gars plus pathétique que moi...
Alec & Mara
Ma gorge me serrait à force de retenir ma respiration et je ne sais même pas pourquoi je fais ça, ça ne sert à rien mais pourtant ça m’aide à me calmer. Surtout que là Alec a le choix de sa victime…allait-il de nouveau choisir Vanessa pour que celle-ci l’embrasse de nouveau? Mara arrête de te faire du mal…J’essaye mais je n’arrive pas.

« Vanessa.. Action ou vérité? » 


Tiens qu’est-ce que je disais, je serrais les poings et attendis patiemment la réponse de la blonde qui s’approchait de lui, poitrine découverte. Non mais j’hallucine cette fille est vraiment…mais vraiment…Mara calme toi…Mes yeux me brulaient, j’avais envie de pleurer, mais je ne le ferai pas. Pourquoi Alec l’avait choisi de nouveau? Qu’est-ce qu’il voulait me prouver en fin de compte? Qu’il ne m’appréciait pas du tout? Tu sais bien que ce n’est pas ça…je n’en sais rien…il aime sans doute ça, ce faire embrasser par une jolie blonde.



« Action mon chou. 



- Vas-t-en. Pars d'ici et ne reviens jamais. »


Là je retins ma respiration, mais pas pour me calmer…parce que j’étais surprise, je ne m’attendais pas à ce qu’Alec la foute à la porte comme ça. Je pensais un truc plutôt du genre: « Embrasse moi encore ». Non mais Mara tu es sérieuse, tu penses vraiment que cette fille intéresse Alec? Et pourquoi pas? Il doit bien aimer ce genre de fille comme ça, pour les embrasser à tout bout de champs…Mais il t’a défendu…c’était une excuse, une excuse pour pouvoir l’embrasser rien de plus, il n’était pas obligé de l’embrasser pour lui dire…pourquoi ne lui avait-il pas broyé le cou, ça aurait était beaucoup plus vite entre nous…Elle se leva furieuse et le bouscula avant de partir avec ses amies qui la suivaient comme un petit chien. Je n’avais pas desserrée les points…j’étais en colère, tellement en colère. 


Alec me regarda et soupira. Quoi qu’est-ce qu’il voulait maintenant? Me dire que de toute façon il préférait Blondie? Me dire que je ne suis qu’une bonne à rien comme elle me l’a dit tout à l’heure? Pourquoi il l'a fait partir à ton avis? Parce que…parce que…je ne sais pas…je ne sais plus et je suis complètement perdue, je ne vois pas ou il veut en venir en l’embrassant et en me défendant après. Je ne vois pas dans quoi il joue. Je ne vois pas ce qu’il veux faire. Et toi que veux-tu faire? J’en sais rien…Il vint s’assoir à côté de moi et posa une main douce sur mon poing serré.


Même si j’aurais voulu que ce contact ne me fasse rien, c’est tout l’inverse qui se produisit, la chaleur émanant du corps d’Alec était si forte que mon poing se desserra pour être de nouveau traquille. Des picotement me remontèrent dans le bras pour arriver à mon coeur avant de me provoquer une violente décharge électrique. Je ne le suivais plus que faisait-il encore? Je finis par le regarder…parce que je n’avais pas le choix…c’est ça oui…il déclara assez gêné:


« Je m'en veux. Je n'aurai pas du faire ça. Ecoutes, je suis un peu fatigué là je ne sais plus ce que je fais.. Je.. Je ne voulais pas faire ça. Pas avec elle du moins.. » 



Il s’en veux? J’espère bien qu’il s’en veux, est-ce qu’il se rend compte un instant qu’il a embrassé une fille devant moi…sous mes yeux?! Mais Mara tu ne sors même pas avec lui, qu’est-ce que ça peux te faire! Rien, ça ne me fais rien c’est juste que cela ne se fait pas. Ca ne te fais rien, mais tu es quand même dans tout tes états comme si il t’avait trompé avec cette fille, alors que vous n’êtes rien tout les deux…Je sais…je comprend pas pourquoi je réagis comme ça dès qu’on parle du lui…


Mais en repassant ses paroles en boucle dans ma tête, je me rendis compte de ce qu’il venait de dire. Il ne voulait pas faire ça…avec elle…cela voulait-il dire que? Je le regardais et il se racla la gorge avant de me regarder les joues rosit? Ses joues étaient rose? Je devais avoir des problème de visions…Même pas majeure et déjà bigleuse…je vous dis pas quand je vais atteindre la quarantaine hein! Mais si il ne voulait pas le faire avec elle, c’est à dire qu’il voulait le faire…le faire…Avec toi? Non…Non pas moi…pourquoi moi? Il devait sans doute penser à une autre fille qu’il aime. Une douleur me foudroya la poitrine. Non mais il fait que je me calme, je me fâche pour un rien ce soir, je ne sais pas ce qu’il me prends. Je veux rentrer, je veux rentrer pour…Pour pleurer parce que tu es train de tomber amoureuse d’Alec? Je ne sais même plus pourquoi je t’écoute toi, tu ne fais rien de bon depuis le début, j’aurais mieux fais de ne jamais t’écouter.


Mais quand je plongeais mon regard dans celui d’Alec, je pouvais y voir une tendresse infini ainsi qu’une peine, comme une peine immense de m’avoir fait mal…mais si ça se trouve j’invente tout…oui je fantasme sur des faits qui ne sont pas réels…mais pourquoi je fantasme? Pourquoi je fantasme sur des trucs comme ça? Il prononça tout bas une petite phrase qui me fit chavirer.


« Si on rentrait chez moi? » 


Il…Il voulait qu’on aille chez lui? Mais pourquoi faire? Après s’être tapé la blonde, il veut se taper la brune? Mara est-ce que tu te rend compte de ce que tu dis…Non et c’est bien ça le problème, avec Alec je dis pleins de choses que je ne dirais pas habituellement  je ne suis pas comme d’habitude, je suis perdue, fragile et je n’aime pas me sentir comme ça, pourtant j’aime avoir sa protection, j’aime sentir que je suis peut-être quelque chose pour lui…enfin je le sentais avant qu’il n’embrasse cette Blonde. Pourquoi elle gâche toujours tout…pourquoi je gâche toujours tout?


La main d’Alec toujours sur la mienne, je me levai tranquillement et commença à faire les cents pas devant lui, à marcher, venir et faire des tours pour essayais de réfléchir, pour dire un truc de censé et non pas sortir mes pensées en grand public. Pourtant je ne m’écoutais même pas car les mots sortirent de ma bouche avant que je puisse savoir si je devais dire ça ou pas.

« T’inquiète pas pour moi…c’est pas grave hein…c’est pas comme si tu avais embrassé à deux reprises une fille devant moi…c’est pas comme si tu n’avais pas fais semblant que ça t’avais plus…c’est pas si elle est beaucoup plus intéressante qu’une fille comme moi! »

Je me tournai vers lui en avançant ma salive, les larmes aux yeux, alors que je ne voulais pas pleurer. Il semblait réfléchir à mes paroles avec un regard qui semblait dire que j’avais tout faux…mais si ça se trouve, je ne comprends même plus ses regards. Je suis tellement paumée, que je dis n’importe quoi.

«  Tu ne cessais de me regarder pour me dire que ce n’était qu'un jeu…mais Alec nous aussi au début ce n’était qu’un jeu et t'a vu où ça nous as mené notre jeu, dans une relation avec une ambiguïté extrême, où je ne sais plus quoi penser, où j’agit bêtementet que je dis ce qui me passe pas la tête. Un jeu qui va finir par me faire tomber amoureuse de toi si je ne lui déjà p… »

Je m’arrêtai nette en entendant ma propre voix et les paroles que j’étais en train de dire à Alec…nan mais…nan…mais qu’est-ce qui me prend, je ne peux pas être amoureuse d’Alec. Je me tournai dos et à lui et ne me retins pas pour faire évacuer les larmes que je gardais depuis un petit bout de temps…qu’est-ce que je suis bête…qu’est-ce que je suis pathétique…oui c’est ça, j’aspire la pitié…on a pitié de moi car je ne suis qu’une pauvre fille on est d’accord. 

Je sentis le souffle chaud d’Alec contre mon cou et me retourna pour lui faire face…il était là à me regarder sincèrement, comme si tout cela n’avait aucune importance comme si à ses yeux, moi j’avais de l’importance. En l’occurence je me comportais comme une gamine jalouse et pathétique et je faisais de la peine. Oh oui je faisais de la peine. Il me surprit en cueillant d’un geste doux une larmes aux creux de mon oeil et je me dépêchai d’essuyer les autres avant de le regarder cette fois pour de bon et de me raclai la gorge avant de reprendre…

« Je suis désolée…je ne vois pas pourquoi je me met dans des état comme ça…excuse moi…je suis pathétique hein? Je suis vraiment pathétique….personne ne peux l’être plus que moi… »

Soudain une vois m’interrompit et je corrigeais me propos.

« Mainetant veuillez accueillir la star du moment qui va nous intitulé: Sur AutreMonde il y a des spatchounes!

- Bon…y’a peut-être lui aussi… »

Et je lui souris…pourquoi avec lui je passais des rire aux larmes. Pourquoi notre relation était-elle si étrange? Je m’en voulais de mettre comporter comme une idiote et je ne savais pas comment faire pour le lui faire comprendre. Un mot n’est pas grand chose par rapport à un geste. Tu crois? J’en suis sûr…Je me hissai sur la pointe des pieds pour déposer un baiser sur la mâchoire d’Alec. Je plongeais dans son regard si profond.

« Sur AutreMonde y’a des spatchounes! »

Je ne tiquai absolument pas sur ce que le chanteur venait de prononcer, j’étais comme absorbé dans les prunelles de mon ami.

«  SUR AUTREMONDE Y’A DES SPATCHOUNES!!! » 

Euh là j'ai compris la sens de sa phrase. Non c’est qui ce grand malade qui vient nous parler de spatchounes? Je détournais mon regard…de force…des yeux d’Alec pour les poser sur le chanteur complètement timbré qui venait d’arriver en scène.

«  OUI!!!! SUR AU-TRE-MON-DE Y’A DES SPA-TCHOUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUU-NEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE !!!!! »

Non mais il es sérieux lui? Surtout que il était en train de sauter à pied joint sur la scène comme une espèce de balboune qui a mal au ventre et il gigotait ses espèces de cheveux crade qui ressemblaient à une serpillère en mauvaise état en nous gueulant que sur AutreMonde il y’a avait des spatchounes? Non mais il vient d’où lui? C’est pas possible, bien sûr qu’il y a des spatchounes on a pas besoin d’un espèce de dingue aux allures d’un balai à chiotte pour nous l’apprendre. Je regardais Alec et nous éclatâmes de rire tout les deux en même temps…bon il n’y avait que moi pour passer d’une émotions différente aussi facilement. Mais je me sentais toujours mal et j'avais l'impression qu'Alec avait plein de chose à me dire, mais qu'il ne voulait pas me les dire ici...c'est peut-être pour ça que je me dérobai...

«  Alec…je ferais…peut-être mieux d’y aller…je ne voudrais pas te déranger…je…excuse moi pour tout à l’heure… »

Je le regardais une dernière fois et c’est comme si dans son visage il voulait que je reste. Je devais sûrement me faire des idées. Arrête de dire ça, tu as vu où ça t’a mené tout à l’heure? Ce n’est pas faux…J’allais partir quand je jetai un coup d’oeil sur mon hor. Il était plus de 23h et je n’avais aucun message de mes proches. Aucun, même pas un de Jar….ni même de Tara…je ne leur manquais pas…il ne pensait peut-être pas à moi, il était sans doute bien occupé par autre chose que par leur soeur sans doute. Alors une décision s’imposa dans mon esprit et je parlais avant que je n’eusse le temps de trop réfléchir…

« Enfin ça dépend si tu veux vraiment que je vienne…bah je viens avec toi…mais j’ai cru comprendre que tu étais fatigué non? »

Je lui souris et il me retourna son sourire sadiquement puis il m’invita à le suivre dehors. J’attrapai la veste qu’il avait laisser sur la chaise et le suivit. Le vent fouetta mon visage et me remit toutes les idées en place. Il faisait nuit…j’étais abec Alec…et j’avais accepté de passer la nuit chez lui...
Tourner la page ne veut pas dire oublier, cela veut seulement dire que tu choisis d'être heureux au lieu d'être blessé...




Les flammes jumelles sont en permanences connectées l'une à l'autre, peu importe l'espace et le temps. Elles sont un fort miroir révélateur de leur Partie Sombre et Lumineuse ▵ ©endlesslove.
hope isn't a dream but a way from of making dreams become reality ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4535-mara-tylanhem-t-al-barmi
Archange


avatar

Age du personnage : 23 ans

Familier : aucun
Couleur de magie : noir
Niveau de magie :
  • Elevé
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : prince des démons
Résidence : 7ème cercle des Limbes

MessageSujet: Re: Changement d'identité et rencontre au sommet! [Terminé <3]   Sam 7 Mai 2016 - 11:24


QUAND TU ES POMMÉ MAIS QUE TU SAIS TRÈS BIEN
CE QUE TU VEUX ET QUI TU VEUX

Mara avait l'air énervée.. En fait elle avait l'air de tout, là. Elle était perdue, aussi. Il y avait de quoi.. Mais il l'avait bien dit, ce n'était qu'une jeu. Et il avait aussi dit qu'il ne voulait pas l'embrasser, elle. C'était assez clair. Enfin pour lui ça l'était mais pour une jeune fille complètement pommée qui à du mal à faire confiance, ce n'était pas la même chose. Elle parlait comme si elle ne réfléchissait plus à ce qu'elle disait.

« T’inquiète pas pour moi…c’est pas grave hein…c’est pas comme si tu avais embrassé à deux reprises une fille devant moi…c’est pas comme si tu n’avais pas fais semblant que ça t’avais plu…c’est pas comme si elle est beaucoup plus intéressante qu’une fille comme moi! »

D'accord.. Elle était en colère. Pourquoi elle se mettait dans tous ses états? Un jeu est un jeu et elle ne semblait pas prête à l'accepter. Elle n'était peut-être pas joueuse mais bon, avec son métier elle devait bien jouer la comédie parfois non? Alors pourquoi elle était aussi.. C'était indescriptible mais Alec comprit ce qu'elle avait grâce à ses prochaines déclarations:

«  Tu ne cessais de me regarder pour me dire que ce n’était qu'un jeu…mais Alec nous aussi au début ce n’était qu’un jeu et t'as vu où ça nous as mené notre jeu, dans une relation avec une ambiguïté extrême, où je ne sais plus quoi penser, où j’agis bêtement et que je dis ce qui me passe pas la tête. Un jeu qui va finir par me faire tomber amoureuse de toi si je c'est déjà p… »

Elle s'arrêta brusquement et, perdue, tournait le dos au beau brun pour faire on ne savait quoi. Il la voyait comme trembler, et se rapprochait d'elle doucement. Elle fit volte face et fut surprise de cette proximité mais ne dis rien. Alec se surprit lui même à poser sa main sur le visage de la petite brune pour enlever ses larmes. Après cela elle les chassait d'un revers de la main, et dit:

« Je suis désolée…je ne vois pas pourquoi je me met dans des états comme ça…excuse moi…je suis pathétique hein? Je suis vraiment pathétique….personne ne peut l’être plus que moi… »

Si, tu vois très bien pourquoi tu es comme ça c'est juste que tu as peur de l'avouer et peur de céder à toute tentation, n'importe laquelle. Une voix vint rompre le silence alors qu'Alec voulait répondre.

« Mainetant veuillez accueillir la star du moment qui va nous intitulé: Sur AutreMonde il y a des spatchounes! »

«Bon…y’a peut-être lui aussi… »

Ah voilà qui était mieux. Elle vint déposer un baiser sur sa mâchoire et le fixait avec ses magnifiques yeux noisettes. Mais.. Mais il était complètement timbré celui là ou quoi? Bien sûr qu'il y a des spatchounes imbécile! Il avait l'air complètement bourré, puis il continuait à beugler qu'il y avait des spatchounes jusqu'au moment où il hurla d'une voix déchirée:

«  OUI!!!! SUR AU-TRE-MON-DE Y’A DES SPA-TCHOUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUU-NEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE !!!!! »

Tu vas la fermer oui?! Déjà qu'il sautait partout et se dandinait de tous les côtés, il regardait tout le monde avec un drôle d'air alors bon ça suffisait. Alec se disait que ce mec ressemblait aux gars qu'il ramenait tard la nuit quand il était trop hors service pour marcher seul. Il se rapprocha de lui dit le prit par le cou.

« Tu vas la fermer ou je t'arrache les couilles et je te les offre en collier c'est compris? C'est bon on a bien compris qu'il y a des spatchounes sur Autremonde imbécile! »

Il revenait vers son amie d'une démarche maintenant apaisée. Ah ce que ça faisait du bien de lui clouer le bec à ce timbré! Mara le regardait et ses fossettes la trahirent, ils éclatèrent de rire ensemble. Elle se reprit, et anonçait d'une voix calme:

«  Alec…je ferai…peut-être mieux d’y aller…je ne voudrais pas te déranger…je…excuse moi pour tout à l’heure… »

Elle refusait ? Mais pourquoi? Il la regardait l'air de dire "mais non tu vas venir de toute façon tu n'as pas le choix du tout". La jolie brune regardait son hor et avait l'air déçue. Elle n'avait pas du avoir de message, d'aucun membre de sa famille.. Elle s'en souciait beaucoup quand même. Alec lui, n'avait pas ce problème là. Bon remarque il n'a pas besoin d'une famille.. Enfin si, mais non. C'est trop compliqué d'avoir une famille bien, mais quand on la trouve.. C'est bien aussi. Il se disait qu'il était bien comme il était, finalement.

« Enfin ça dépend si tu veux vraiment que je vienne…bah je viens avec toi…mais j’ai cru comprendre que tu étais fatigué non? »

Ah elle changeait d'avis, bien bien bien.. Elle lui sourit et le grand brun lui rendit son sourire. Il lui fit un signe de la tête pour qu'ils sortent de la taverne et avant de partir, Mara allait reprendre la veste en cuir restée sur la chaise. Ils partirent tous les deux dans la nuit maintenant sombre et fraiche. Alec remit sa veste sur les épaules de la brunette et ils marchèrent en silence, admirant les deux lunes et le ciel étoilé. C'était magnifique. Il y avait des années de cela, le jeune homme avait 15 ans tout au plus, et il se réveillait en pleine nuit prit par une pulsion, une envie de dormir à la belle étoile. Il allait alors sur sa terrasse et restait allongé ainsi jusqu'aù lever du jour. Pourquoi pas le refaire un de ces quatre, tiens.

Mara avait l'air dans ses pensées tandis que lui, prit sa main et la hissait sur son dos comme un gamin. Elle poussait un petit cri de surprise mais ne disait rien. Elle rougissait sûrement mais bon il ne la voyait plus. Pendant tout le trajet il la tenait fermement comme pour la protéger d'un quelconque danger. Il ne voulait plus qu'elle s'en aille ou qu'ils s'engueulent. Ils arrivèrent rapidement devant la porte de chez lui non pas sans croiser quelques garçons bourrés qui sifflaient en voyant la brunette. A plusieurs reprises Alec avait voulu leur casser les dents mais ce n'était pas une très bonne idée..

Il sortit ses clés et ouvrait la porte, toujours avec Mara sur son dos. Il monta les escaliers en courant pour déstabiliser son "amie" et arrivait devant sa porte. Il l'ouvrit et la referma à clé aussitôt, il ne voulait pas que des envahisseurs viennent kidnapper l'Héritière. Enfin, Alec la déposait à terre doucement et lui sourit.

« Je.. je suis désolé si je t'ai blessé, si je t'ai fait du mal ce n'était pas du tout mon attention je voulais juste jouer à son jeu pour que je gagne et lui dise de s'en aller, je le voulais depuis le début. Je sais que tu n'as plus confiance en moi, mais s'il te plaît essaye.. Tu sais très bien que je ne veux pas te faire de mal et que je ferai tout pour te protéger de n'importe qui, de n'importe quoi. Je.. je suis aussi pommé que toi je crois bien. En fait tu me fais perdre la tête petite sauvageonne. »

Il partit sans rien rajouter dans la cuisine se servir un (autre) verre d'alcool qu'il  remplit à moitié et but cul sec. Il allait finir bourré lui aussi si ça continuait.. Il était aux alentours de minuit, les étoiles brillaient dans le ciel et les lunes luisaient. Mara le regardait l'air de dire "picoleur va!" et il lui sourit avec un air "je m'en fous j'assuuuuummeeeeeee" puis se passait la main dans ses cheveux. Il se dirigeait vers le canapé de son salon et dévia vers la baie vitrée qui donnait sur sa terrasse mais qui offrait également une vue magnifique. On voyait la maison de Mara de loin, enfin.. Le Palais de l'Impératrice quoi.. Les lumières du palais étaient encore toutes allumées et il semblait y régner une bonne ambiance. Il n'était presque jamais allé là-bas, il préférait les fins-fonds de Tingapour, on y voyait autant de merveille que chez la brunette.. Par exemple, le jardin magnifique que Mara avait découvert. Cette dernière le rejoignit et admirait la vue elle aussi.

Quelques minutes plus tard personne n'avait parlé et le silence était preque rassurant, en tout cas pour Alec. Il n'aimait pas trop parler.. C'est pour cela qu'il ne dit rien et recula de quelques pas d'abord puis que tout doucement il s'approchait de Mara avec une idée en tête. Enfin bon c'était une bonne idée alors elle ne dirait rien.. Il l'espérait du moins. Le beau brun savait très bien ce qu'il ressentait pour elle.. Enfin il n'en était pas sûr mais c'était quelque chose de fort. C'était pas par vague, c'était constant et il ne pouvait pas se retenir de se dire qu'il la voulait avec lui à partir de maintenant et peut-être pendant un très long moment. Non mais qu'est ce qu'il pensait là.. Il avait du chopper une maladie c'était pas possible! Il n'était pas sentimental comme ça d'habitude! Il lui arrivait quoi bon sang?!

Elle était de dos et donc ne le voyait pas, ses cheveux étaient encore attachés avec un ruban. Il l'enleva sans qu'elle le sente et ses cheveux tombèrent délicatement en cascade dans son dos. Le beau brun posait ses mains sur sa taille et elle sursauta. Ce contact rassurait Alec qui pensait qu'elle allait le repousser mais elle n'en fit rien. Il la fit tourner pour voir son visage et la portait de sorte à ce que ses jambes l'entourent comme ça elle ne pourrait plus partir. Il lui sourit et Mara virait au rouge pivoine pour la millième fois de la journée et de la nuit. Il lui lançait un regard lumineux qui voulait dire "et puis temps pis si je perd". Il carressait sa joue  et la regardait dans les yeux, si semblables aux siens. Il passait de ses yeux à sa bouche comme s'il résitait à la tentation puis il craquait et l'embrassait doucement d'abord puis fougueusement ensuite.. A Mara de décider ce qu'il se passerait maintenant, si ça se trouve elle allait lui dire qu'en fait c'était une mauvaise idée.. Il ne savait pas et s'en fichait, il était bien avec cette petite brune. Il ne s'était pas senti comme ça depuis si longtemps.. Jamais, à vrai dire. Il avait l'impression d'enfin pouvoir faire confiance à quelqu'un et compter sur elle. Mais est-ce que cela continuerait?


© FICHE D'APOLLINA POUR LIBRE GRAPH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mara'tylanhnem Duncan


avatar

Age du personnage : 19 ans

Familier : Blanca, chouette blanche
Couleur de magie : Gris clair
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Héritière d'Omois et apprentie Voleuse Patentée.
Résidence : Palais d'Omois
Dans le sac : Couteau, camouflus, quelques crédits mus, mon hor, poignard et chose coupante, ficelle de quoi ligoter quelqu'un et une bonne dose de courage!

Affinités : Tara'tylanhem Duncan : ma soeurette chérie

Elëor: La garde du corps d'un petit héritier de Tatral et l'une des meilleurs Voleuses Patentée que j'ai rencontré...attention elle n'est jamais loin de vous!

Dorïân(je met que le prénom, le nom est trop compliqué XD): Petit prince blondinet à l'allure charmante qui trouve drôle d'insulter ma présence...

Albane N. O'Nyme: Pour l'instant une petite princesse inconnu qui ferme ses yeux et qui est gentille comme tout.

May O'Season: Pour l'instant petit brunette qui participe à la même colo que moi est qui à l'air gentille.

Alexandre N. O'Nyme: Maitre à l'école des Voleurs Patentés et moniteur de la colonie de vacances...

Candice Heaven: Une blondasse que je n'apprécie pas du tout (pour l'instant) et qui ne me procure aucun sentiments de sérénitude. Doublée d'une fine couche de prétention même si elle est très belle!

MessageSujet: Re: Changement d'identité et rencontre au sommet! [Terminé <3]   Dim 8 Mai 2016 - 15:48


Changement d'identité et rencontre au sommet!
Baiser ou le retour...
Alec & Mara
Alors que nous marchions tranquillement vers la maison d’Alec et que j’étais en train de peser le pour et le contre de ce que j’étais en train de faire…bah oui parce que je suis quand même partit dormir chez un garçon qui a 19 ans et que je ne connais que depuis le début d’après-midi, alors là oui dans mon cas on se pose des questions quoi…même si je sais qu’il n’est pas méchant mais bon. Il avait repassé sa veste en cuir par dessus mes épaules et je ne pourrais cacher que sa chaleur m’enveloppa une fois de plus. Mais alors que je regardais les deux lunes et les étoiles, Alec m’attrapa la main et me fit monter sur son dos.

« Mais…ehhhhhhh »

Je gueulai comme une petite fille…en même temps tu gueules tout le temps…oh ça va toi, mais voyons qu’il n’allait pas me lâcher je finis par me laisser faire. Il marcha dans la rue et ce soir je ne me plaindrai pas d'avoir mal aux pieds vu que je ne marchais pas. La route n'étais pas longue et heureusement pour lui…parce que je fais quand même mon poids Nous arrivâmes devant sa maison sous les sifflement des garçons un peu plus que bourré que nous avions croisé.

Le regard qu’Alec leur a lancé a faillis me faire éclater de rire, un regard de tueur, genre: « Tu recommence je te mord » et je fus d’autant plus surprise quand il se mit à courir dans les escaliers. Evidemment je faillis tomber avant de me baisser à temps pour éviter de me bouffer la rambarde dans la tête. Il arriva chez lui et ferma tout de suite après moi avant de me lâcher par terre et de me regarder. 

« Je.. je suis désolé si je t'ai blessé, si je t'ai fait du mal ce n'était pas du tout mon attention je voulais juste jouer à son jeu pour que je gagne et lui dise de s'en aller, je le voulais depuis le début. Je sais que tu n'as plus confiance en moi, mais s'il te plaît essaye.. Tu sais très bien que je ne veux pas te faire de mal et que je ferai tout pour te protéger de n'importe qui, de n'importe quoi. Je.. je suis aussi pommé que toi je crois bien. En fait tu me fais perdre la tête petite sauvageonne. »



Ca petite déclaration me fit un bien fou même si je refusais de me l’avouer, j’aimais de plus en plus ce garçon brun aux yeux verts-noisettes et dorées qui me regardait comme personne ne le faisait. Qui était prêt à me protéger et qui était le premier à être…à être comme ça avec moi, enfin de compte. Je savais que ce qu’il avait fait n’étais qu’un jeu, mais ça m’avait bien plus blesser que ce que je ne pensais et le voir me supplier d’avoir de nouveau confiance en lui me faisais mal au coeur. Je n’avais pas envie de le voir malheureux. On pourrait vraiment penser que cette relation est vraiment du grand n’importe quoi…nous venions de nous rencontrer pourtant j’avais l’impression que quelque chose de fort était en train de se passer. Nous nous engueulions comme…comme un couple. Et je n’arrivais pas à dire si cela était bien ou pas. Si ce que je faisais n’étais pas quelque chose d’interdit. Je lui faisais perdre la tête...quel était le sens de cette phrase? 


Il me tourna le dos pour aller dans la cuisine et se resservit un autre verre qu’il but cul sec. Je le regardais un mauvais sourire aux lèvres à l’air de vouloir dire: « Tu va finir aussi bourré que les mecs de tout à l’heure » Et il me rendit mon sourire comme si il assumait ce qu’il était en train de faire…et qu’il s’en foutait pas mal non plus d’être bourré ou quoi…bon moi je préférais pas, mais je n’allais pas non plus…Bon bref Mara tais-toi. Il partit vers la baie vitrée et j’en profitais pour poser la veste en cuir sur le canapé. Je le rejoignis et regardait le magnifique paysage qui s’offrait moi.


Au moins on pouvait apercevoir le Palais, bien agité on dirait..que faisait-il? S’amusait-il sans moi? Je ne pense pas, mais bon, j’étais là…chez Alec…Mais pourquoi j’étais chez Alec en fait, si ça se trouve c’est un vieux pervers qui s’est transformé et qui veux…me violer? Non Mara arrête de penser à des trucs pareils, il l’aurait déjà fais si il l’avait voulu et puis, il aurait choisi Blondie au lieu de moi…moi qui n’est jamais embrassé aucun garçon…


Soudain je sentis ma masse de cheveux se détacher sur mes épaules ainsi que ma mèche blanche qui vint me frôler la joue. Je savais qu’Alec était derrière moi…je le sentais et pourtant je n’avais pas envie de bouger. Il m’avait fais du mal…mais il avait l’air de s’en vouloir…alors quand il posa ses mains sur mes haches, je sursautai mais ne dis rien…je n’avais pas envie de le rejeter…et au fin fond de moi, il y avait un truc qui nous liait tous les deux. Un truc qui me poussait à être dans ses bras, près de lui…contre lui…


Il avait l’air de penser la même chose que moi car il me retourna et avant que je ne puisse dire quelque chose me souleva. Instinctivement pour ne pas me casser la gueule j’accrochai mes deux jambes autour de sa taille et rougis très subitement. Je cherchai désespérément à m’enlever de cette situation mais je n’y arrivais pas. Puis il me releva la tête, planta ses yeux dans les miens et me caressa tendrement la joue. Mon coeur battit instantanément plus vite, il passa de mes yeux à ma bouche et je me demandais ce qu’il me voulait. Je voulais juste me sortir de cette situation mais je n’en avait pas le courage…pas l’envie.


Alors, il fit ce que je ne m’entendais pas venant de sa part, il posa ses lèvres sur les mienne. D’abord surprise j’écarquillai les yeux et les ferma appréciant ce contact quand ses douces et chaudes lèvres cherchèrent les mienne de plus en plus fougueusement. Ce qui était au début des crépitement se transformèrent vite en flamme dans mon coeur et je me rendis compte que j’appréciait vraiment ce baiser, que je ne voulais pas que ça s’arrête. Alors je passai les mains autour du cou d’Alec et redescendit sur mes pieds. Avant même que mes pieds touche le sol il me serra encore plus fort contre lui, on n’avait plus d’espace entre nous, nous ne pouvions pas faire plus qu’un dans ce baiser et je sentais tout mes sens en éveil. Mon coeur battre plus fort, ma respiration s’accélérer, mon ventre sur le point de se torde dans tous les sens. Quand je décollai les lèvres il les chercha une dernière fois les scellant aux miennes avec une extrême douceur que si je n’étais pas en train de l’embrasser j’aurais…ou plutôt mon coeur aurait sûrement fait une crise cardiaque tellement cette scène était magique.


Soudain ma conscience disparu sous l’effet de la puissance de ce baiser revient en trombe. Qu’est-ce que j’étais en train de faire? J’étais en train d’embrasser Alec…mon premier baiser. Je rompis le baiser le plus doucement que je pus ne voulant pas qu’Alec imagine que je n’avais pas aimé…car ce serait mentir.  Puis les joues rouges et le souffle court j’essayai de reprendre une respiration normal avant de reculer…trop gênée par ce contact si proche que nous avions eut et fit tomber une pile de livre par terre. Je le regardais et les ramassa en me confondant en excuses. Alec lui sourit…je ne savais même pas pourquoi il pourrait…avait-il appréciait? Se moquait-il de ma gêne? Je fus obligé de m’expliquer…


«  Euh…ce…c’était mon premier…je…t’a compris quoi… »


Je rougis de plus belle ne sachant plus ou me mettre, à part m’enfoncer je ne sais rien faire de mieux…et j’avais vraiment peur que ce baiser ne soit pas voulus…mais si il était voulu qu’est-ce que cela voulait dire? Il fait tard, il faisait nuit et Alec rompit ma gêne en me disant qu’il voudrait peut-être mieux que l’on dorme. Je fus d’abord pétrifié sur place à l’idée qu'il veuille dormir avec moi mais quand il me ramèna un coussin et une couverture, je recommençais à respirer. Il passa une main dans ses cheveux en bataille et je ne pus m’empêcher de trouver ce geste craquant…Pardon? Qu’est-ce que je viens de dire? Avant qu’il ne se retourne et ferme la porte de sa chambre je me déplaçais et le retins par le bras. Il me regarda et je l’embrassais tendrement…sur la joue…oui ça suffit les contacts trop proche ce soir. Je suis perdue…Où suis-je? Qui suis-je? Il me regarda une dernière fois et je baisai les yeux encore plus rouge et encore plus gênée qu’avant. 


Quand il eut fermé la porte de sa chambre je me laissais tomber sur le lit. Ne sachant que penser…Où allait nous emmener cette relation? Etait-ce vraiment une relation? Qu’est-ce qu’Alec ressentait vraiment pour moi? Je me changeais troquant mon short en jean pour un short de sport et mon t-shirt ample pour un t-shirt moulant. Une tenue idéal pour dormir dans cette appartement trop chaud…et pas qu’à cause d’Alec. Avant de m’endormir je penser quand même à envoyer un message à Tara…je ne voulais pas non plus qu’il réveille tout Omois en me cherchant un simple: « Coucou soeurette, je dors chez Amber ce soir, ne vous inquiétez pas pour moi! » Comme si il allait s’inquiéter mais je préférais le mettre quand même. Puis j’envoyais un message à Amber: « Coucou Amber…euh j’ai dit que je dormais chez toi…je te raconterais plus tard… » Je soufflai avant de recevoir un message qui ne venait que d’Amber à coup sur qui allait me dire… «  MARAAAAAAAAAA SI TU NE ME RACONTE PAS JE TE TUUUUUUE! » Bah au moins c’était clair, le langage Amber était très compréhensible hein…Comment j’allais lui raconter ça, moi…


Je m’allongeais et commença à penser…à penser à Alec et à ce que tout ça allait engendrer…mais quoi tout ça…si ça se trouve il n’y avait rien. Mais le regard d’Alec ne pouvait mentir, il semblait avoir une lueur…comme une lueur de joie, de bonheur que je n’avais pas vu quand je l’avais rencontré. Et si je comptais vraiment pour lui? Et lui il compte pour toi? Oui…il compte pour moi…je ne saurais dire si je l’aime, mais il est plus qu’un ami en tout cas, je ne peux plus cacher ce semblant de sentiment que je suis en train de découvrir pour lui. Mon corps réagis plus vite que mon esprit. Je suis si bien près de lui…j’aimerai que ce soit pareil pour lui…qu’il soit bien près de moi…Je finis par fermer les yeux et m’endormis.


Un bruit sourd me réveilla quelques minutes plus tard et j’ouvris les yeux. Plus un bruit, pourtant je l’avais bien entendu, ce bruit qui m’avait réveillé, comme un ricanement. Qu’est-ce que c’était? Mon coeur battit plus vite et je cherchais des yeux la source de ce bruit. La porte d’Avec s’ouvrit…Sur Alec. Mon coeur rata un battement car ce que je voyais dessiné sur sa poitrine ne pouvait être un rêve. Un cercle rouge…la magie démoniaque! Il rigola encore plus et une sueur froide coula sur mon dos, je cherchai mon poignard des yeux mais ne le trouvais pas. Il se posta près de moi et me mit ledit poignard sous la gorge. Je ne respirerai plus j’avais trop peur qu’est-ce qui lui prenait? Qui était-il réellment? Il répondit à ma question avant que je ne lui pose.


« Bien ma petite Mara…maintenant que tu es sous mon contrôle, je vais pouvoir faire ce que j’avais décider de faire depuis le début… »


Il me regarda et sourit…ou plutôt ricana avant qu’un masque miroitant ne couvre son visage ainsi qu’une cape grise sur les épaules. Mon souffle devint plus court. Il appuya sur la lame et j’arrêtai de respirer.


« Tu as était bien naïve…mainetant je vais pouvoir te ramener à ton père, pour qu’il te fasse tout le mal qu’il voulait de faire, pour qu’il te batte, pour qu’il soit de nouveau ce qu’il était avant et que tu redevienne celle que tu étais avant aussi. Ne crois pas que je t’aimais c’étais juste une tentative pour pouvoir te manipuler. je ne t’aime pas personne ne t’aime. Viens voir ton cher père c’est lui qui va être content. Mainetant que je suis près de lui, je suis un de ses meilleurs espions…un Sangrave ma chérie! »


Mon propre cri me réveilla. Je regardais autour de moi dans le noir le plus complet…c'était un cauchemar Mara c’était un cauchemar. Des larmes commencèrent à couler de mes joues et je pris mon poignard sur la table pour le serrer dans ma main. A chaque bruit je pointai le poignard sur la source du bruit. J’espérais seulement…


Alec débarqua dans la pièce et je brandis mon poignard vers lui avant de reculer tout au fond du canapé si bien que je me retrouvais sur l’accoudoir. Il avança d’un pas et je continuais de le pointer de mon poignard bien aiguisé les larmes roulant à une vitesse démesurées sur mes joues rougis par une émotion que j’essayais d’oublier…qui me hantait. Il fit mine d’avançait encore…et bien mine car je l’arrêtai en criant:


« N’approche pas! Je te prévins Alec ne t’approche pas! »


Soudain ma conscience avait l’air de se rappeler que c’était bien…ou j’imaginais Alec devant moi et je baissai mon poignard me contenant de le serrer si fort dans mes mains que mes phalanges étaient sur le point de craquer. Je redis d’une voix étouffée par les larmes.


« S’il te plait…je t’en supplie Alec…ne m’approche pas… »



Les larmes doublèrent sur mon visage alors que celui d’Alec était consterné car il ne comprenait pas…et si ce n’était pas un rêve, ou plutôt un cauchemar…si c’était vraiment vrai…Pauvre petite chose fragile…Cette voix, cette voix je la reconnaissais maintenant cette voix qui depuis le début et dans ma tête. Cette voix qui ne cesse de me dire ce qui est bien, qui ne cesse de me rabaisser, de me montrer le mauvais chemin. Cette voix que ma mère et ma soeur on essayait d’apaiser avec un peu d’amour. Cette voix qui m’avait rendu cruelle et mortelle. Mais pourtant cette voix qui était revenu dès que j’avais rencontré Alec. je suis une très mauvaise menteuse et il le verra dans mes yeux. Cette voix qui ne me quittera plus de si tôt…elle était là. Elle était de retour…elle…la peur...
Tourner la page ne veut pas dire oublier, cela veut seulement dire que tu choisis d'être heureux au lieu d'être blessé...




Les flammes jumelles sont en permanences connectées l'une à l'autre, peu importe l'espace et le temps. Elles sont un fort miroir révélateur de leur Partie Sombre et Lumineuse ▵ ©endlesslove.
hope isn't a dream but a way from of making dreams become reality ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4535-mara-tylanhem-t-al-barmi
Archange


avatar

Age du personnage : 23 ans

Familier : aucun
Couleur de magie : noir
Niveau de magie :
  • Elevé
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : prince des démons
Résidence : 7ème cercle des Limbes

MessageSujet: Re: Changement d'identité et rencontre au sommet! [Terminé <3]   Dim 8 Mai 2016 - 22:22


L'INQUIETUDE S'INSTALLE
OU COMMENT ATTENDRE UN SIGNE DE VIE

Un cri. Alec venait d'entendre un hurlement si affreux que ça lui hérissait les poils. Et il en fallait pour lui faire peur. Mais bon il somnolait alors il étai normal d'avoir été surpris.. Surtout que.. Mara! Il enfilait un débardeur à la va vite et ouvrait la porte de sa chambre puis fonça vers le salon. Ce qu'il vit le frappa. Elle était là. Avec un poignard dans la main, qu'elle tendait vers lui. Mais pourquoi ? Elle avait fait un cauchemar? Oui c'était sûr, mais bon quand on fait un mauvais rêve la plupart du temps on se promène pas avec une arme blanche, on s'enfouit bien profondément sous sa couette et on se rendort, c'est tout! Surtout qu'il essaya de s'approcher d'elle mais plus il avançait, plus la brunette semblait traumatisée. Ce qu'elle dit le choquait encore plus que n'importe quoi:

« N’approche pas! Je te prévins Alec ne t’approche pas! »

On aurait dit une vraie sauvage, une fille complètement possédée par la terreur et l'incompréhension de ce qui se passait. Mais, qu'avait-elle bon sang! Le beau brun voulut aller près d'elle mais encore une fois elle tendait son couteau, et répétait sa dernière phrase comme si c'était son dernier soupir.

« S’il te plait…je t’en supplie Alec…ne m’approche pas… »

Après cette déclaration, ses larmes redoublèrent et elle sanglotait davantage, mais le jeune homme ne voulait pas l'approcher alors qu'elle avait failli le tuer. Sa confiance en elle avait quelque peu diminué mais cela ne faisait rien. Mara repliait ses genoux près d'elle et fourrait sa tête dedans pour pleurer et se calmer à l'abri des regards. Comme si elle voulait se cacher de quelqu'un d'autre qu'Alec. Pourtant, ils étaient seuls. Plus que jamais, il était inquiet pour elle. Il s'approchait doucement et finit par enlever le poignard des mains de la petite brune. Il s'asseyait à côté d'elle et la prit dans ses bras. Il ne pouvait rien faire d'autre à part attendre qu'elle se calme, qu'elle dise quelque chose.

Il voulait dire quelque chose, lui demander s'il pouvait faire quoi que ce soit pour l'aider mais il n'y arrivait pas. Il était bien trop sous le choc pour qu'un seul son sorte de sa bouche. Il se posait des tas de questions: Elle avait juste fait un cauchemar? Pourquoi elle pleurait? C'était sa faute? Elle s'en voulait d'être restée chez lui? Elle s'en voulait de l'avoir embrassé? Elle s'en voulait.. De l'avoir rencontré? Il avait déjà des réponses à quelques unes de ses interrogations. Ce n'était pas qu'un cauchemar, c'était bien plus que cela. Quelque chose c'était réveillé en elle, il l'avait vu à l'instant où elle l'avait menacé, à la seconde même où elle l'avait regardé avec des yeux grands comme les lunes, remplis d'effroi. Il ne savait pas ce qui était sorti d'elle, mais il comptait bien le découvrir.

« Mara.. Je peux faire quelque chose? Qu'est ce qui se passe? Tu as fait un cauchemar? J'ai fait quelque chose de mal? Dis moi..  »

Il carressait les longs cheveux bruns de Mara et elle se calmait. En tout cas physiquement elle en avait l'air. Mais ce qui se passait là haut c'était autre chose et Alec ne lisait pas dans les pensées.. Il fallait qu'elle parle. Mais ses yeux semblaient perdus dans le vide, comme si une part d'elle mourrait tandis qu'une autre, plus sauvage et démoniaque, la remplaçait. Le jeune homme qui d'habitude n'avait peur de rien, frissonna. Il avait trouvé le bon mot. Elle avait l'air inhumaine. Cela ne le réjouissait pas de penser cela mais c'était vrai. Et elle ne parlait même pas. Elle n'avait probalement même pas entendu ses paroles. Elle était peut-être en transe, qui sait..

Alors qu'Alec mourrait d'inquiétude et attendait que la jolie brune dise quelque chose, rien qu'un mot ou même qu'elle bouge d'un petit centimètre, il regardait les deux lunes et le ciel. Quelque chose de rapide et lumineux passait dans le ciel qui était jonché de millions de petites lueurs plus ou moins intenses, appelées des étoiles. Ce qu'il venait de voir, c'était une étoile filante. Quand on en voit une, apparemment il faut faire un voeu. Là ce qu'il voulait, c'était que Mara redevienne normale.

Il lâcha doucement la jeune fille et allait prendre un verre d'eau et une serviette imbibée d'eau fraîche. Il la passait sur son front et posait le récipient sur la table. Elle boirait quand elle voudrait, mais lui il était là. Et tant qu'elle ne donnerait pas un signe de vie ne serais-ce qu'un mouvement ou qu'un chuchotement, il ne dormirait pas. Il était avec elle. Ils étaient ensemble. Il dit une dernière phrase, qui le choquait lui-même car il ne réfléchit pas avant de parler.

« Je suis pas romantique et je déteste dire ce genre de trucs mais putain Mara reviens.. Tu commences à me faire flipper.. Mais s'il te plaît reviens sur Autremonde là je sais plus où t'es, je veux pas te perdre.. Je.. crois.. que je.. t'aime » puis il posait un doux baiser sur ses lèvres.

Il dit ce dernier mot presque silencieusement comme le vent d'été qui vient jusque nos oreilles et nous apaise. Elle devait revenir maintenant, après ce qu'il venait de dire elle y était obligée. Parce qu'il détestait faire des déclarations, alors si en plus elles étaient inutiles bonsoir..

© FICHE D'APOLLINA POUR LIBRE GRAPH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mara'tylanhnem Duncan


avatar

Age du personnage : 19 ans

Familier : Blanca, chouette blanche
Couleur de magie : Gris clair
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Héritière d'Omois et apprentie Voleuse Patentée.
Résidence : Palais d'Omois
Dans le sac : Couteau, camouflus, quelques crédits mus, mon hor, poignard et chose coupante, ficelle de quoi ligoter quelqu'un et une bonne dose de courage!

Affinités : Tara'tylanhem Duncan : ma soeurette chérie

Elëor: La garde du corps d'un petit héritier de Tatral et l'une des meilleurs Voleuses Patentée que j'ai rencontré...attention elle n'est jamais loin de vous!

Dorïân(je met que le prénom, le nom est trop compliqué XD): Petit prince blondinet à l'allure charmante qui trouve drôle d'insulter ma présence...

Albane N. O'Nyme: Pour l'instant une petite princesse inconnu qui ferme ses yeux et qui est gentille comme tout.

May O'Season: Pour l'instant petit brunette qui participe à la même colo que moi est qui à l'air gentille.

Alexandre N. O'Nyme: Maitre à l'école des Voleurs Patentés et moniteur de la colonie de vacances...

Candice Heaven: Une blondasse que je n'apprécie pas du tout (pour l'instant) et qui ne me procure aucun sentiments de sérénitude. Doublée d'une fine couche de prétention même si elle est très belle!

MessageSujet: Re: Changement d'identité et rencontre au sommet! [Terminé <3]   Sam 14 Mai 2016 - 0:29


Changement d'identité et rencontre au sommet!
La peur ou Alec j'ai besoin de toi...
Alec & Mara
Je me recroquevillai sur moi même essayant de cacher la voix qui ne cessait de venir me dire plus ou moins des choses pour me faire tomber littéralement dans la peur absolue. J’avais déjà vécu ça à une époque…une époque bien lointaine même…quand je me réveillai en pleine nuit dans la Forteresse grise et que je hurlai, je tapai quiconque m’approchais…Jar était là…même si il n’est pas vraiment affectueux…il était là pour me dire que tout allait bien, qu'il était là pour moi…mais il n’y est plus. 

« Il n’y a jamais étais de toute façon Mara, ce n’était qu’une rise pour que les Sangraves t’aient plus facilement…tu es tellement manipulable, tu vois il suffit que ce Sangrve t’embrasse pour que tu tombes dans son piège! »

Mes pleurs redoublèrent de plus belle, la seule chose qui m’a aidé pour ne pas tomber littéralement dans cette peur panique était les pleurs, tant qu’il était là, la voix venait moins et me laissait le plein contrôle de mon corps mais je savais que si jamais la peur devenait plus forte que ma raison, je n’aurais plus aucun contrôle sur moi, tout me sortirait par la bouche, par la tête et je ne pourrais plus réfléchir de moi même. Je bougerais tel un patin désarticulé et parlerais tel un robot, les yeux vident d’émotions et la peau blanche, tremblante de toute part à cause d’elle…à cause d’elle la peur.

Je sentis et entendis Alec se rapprocher, je fis tout ce qui était en mon pouvoir pour repousser la peur, elle ne vins pas le temps qu’il décrispait mes doigts pour éloigner le poignard de ma main cruelle et mortelle que je pourrais reprendre à tout moment et finit par me plaquer tranquillement contre son torse. La peur hurlait dans ma tête des propos incompréhensibles pour que je parte de cet individu qui me faisait du mal…mais le coeur était encore plus fort que la raison et j’arrivais à me contrôler enfin…

« Mara.. Je peux faire quelque chose? Qu'est ce qui se passe? Tu as fait un cauchemar? J'ai fait quelque chose de mal? Dis moi..  » 


« Oui dis lui Mara, dis lui que tu as découvert que c’était un Sangrave, qu’il voulait ta mort, dis lui ça, il sera heureux d’apprendre que tu n’es pas une sotte malgré d’être complètement naïve ma pauvre gamine! »

Les pleurs ne se calmaient pas et je ne parlais pas, je ne pouvais pas, chaque parole était souffrance, chaque pleur une sorte de déchirement dans ma panique et chaque faux pas peut-être fatal à ma raison qui serait submergé par la peur alors je continuai de pleurer pendant qu’il me caressait les cheveux ne sachant quoi faire. J’étais sûr au fond de moi qu’il voulait faire bien, mais ce geste m’apaisa, trop peut-être car je finis par arrêter de pleurer et alors commença une bagarre acharner avec ma conscience. Je mis comme mon corps en transe pour pouvoir partir dans mon esprit essayer de trouver la faille de cette peur. 

« Arrête, lui criai-je dans ma tête, Alec ne me ferait jamais de mal..ce n’est pas un Sangrave, j’aurais remarqué sa magie démotique! »

« Non justement, il est là pour t’enlever, te ramener auprès de Magister là où est ta place, là où tu devrais être enfermée et fouettée car tu lui as désobéis, c’est tout ce qu’il souhaite que tu sois de nouveau à lui et peut-être comme récompense il te donnera à lui pour qu’il te fasse ce qu’il veut...c’était son but non? Blondie te l’a bien dit…finir dans son lit tu ne te souvins pas de ça? »

« Tu dis n’importe quoi, Alec ne ferait pas ça…il m’a prouvé, il m’a prouvé qu’il tenait à moi, tu ne détruira pas tout ce que nous commençons à construire tous les deux à cause d’un simple cauchemar ce n’est pas la réalité…il ne me fera jamais de mal! »

« Pauvre petite chose innocente, tu n’a pas vu qu’il te regarde comme un vulgaire bout de viande, il t’a embrassé pour te manipuler…arrête de te voiler la face il ne t’aime pas, c’est pour de l’intérêt qu’il fait ça! Pour du pouvoir! »

J’étais sûr qu’Alec se demandait ce qu’il se passait à l’intérieur de moi car je voyais qu’il me regardait inquiet er alors que j’allais de nouveau m'acharner, je sentis son corps se détacher du mien avec une souffrance que je n’avais jamais ressenti auparavant avec la certitude qui si il partait de moi plus longtemps la peur allait prendre le contrôle. Pourtant il revint, me passa quelque chose sur le front. Je fus tenter de fermer les yeux pour apprécier le contact froid de la compresse sur mon front…mais si jamais je coupais le lien avec la conscience si je sortais de cette transe c’était finis…et je pourrais faire mal à Alec car je redeviendrais ce que j’ai toujours était…un monstre cruel et sans coeur. Mais alors que j’allais reprendre me débat il me parla avec une douceur et une force infini qui dépassa ma transe. Mon coeur but les paroles comme je peut boire de l’eau. Il les garda et les repassa en boucle dans mon esprit pour que je puisse comprendre chacun des mots qu’il a prononcé.

« Je suis pas romantique et je déteste dire ce genre de trucs mais putain Mara reviens.. Tu commences à me faire flipper.. Mais s'il te plaît reviens sur Autremonde là je sais plus où t'es, je veux pas te perdre.. Je.. crois.. que je.. t'aime »

Mon coeur battit plus fort, ma respiration malgré le fait que je me battais pour rester coupée du monde extérieur devint saccadé. Il posa sur mes lèvres un tendre baiser…mais ce n’était pas un baiser comme celui que nous avions échangé tout à l’heure…tout à l’heure c'était un baiser passionné alors que là…c’était rempli de désespoir, d’inquiétude et de tendresse. La carapace de la peur se fissura un peu alors que mon coeur ne cessait de répéter en boucle: « Je crois que je t’aime, je crois que je t’aime, je crois que je t’aime, je crois que je t’aime… ».

Même si j’aurais voulu ne pas revenir avant d’avoir retrouvé raison, la peur s’effaça, mais je savais que ce n’était que momentanément car elle rugissait à l’intérieur de mon être qu’Alec eut réussit à me faire basculer de son côté de nouveau. Je levai des yeux vers lui et de mon index passa un doigts sur mes lèvres où il avait posé les siennes. Sentant la peur remonter je décidai de faire vite. Je n’avais jamais demander d’aide…mais il fallait qu’il m'aide je ne pourrais pas m’en sortir seule. Alors je me plaquai contre son torse, agrippa quelque peu son t-shirt dans mes poings serrés et les larmes roulèrent de nouveau pour me laisser le temps de dire à Alec ce que je voulais lui dire.

« Alec…je t’en pris…s’il-te-plait, aide moi, je ne peux pas la battre toute seule, c’est trop fort. Trop puissant et je sais qu’à chaque faux pas elle prendra le dessus et je ne veux pas…car je pourrais te blesser, je pourrais te faire du mal…et je ne veux pas…car..Alec je…je veux pas te perdre, tu es trop important pour moi, tu me tiens trop à coeur écoute je… dis-je en me mordant la lèvre, la peur refusant de me laisser sortir ces mots, écoute je…je…je t’aime trop! »

Je pleurais une dernière fois et releva mon visage vers le sien frôlant ses lèvres au passage, mais quand j’essayais de plonger dans ses yeux. Un masque et une cape vint l’entourer. Je fis un bond, je lâchais ma surveillance et la peur prit le dessus. Je sentis la carapace se renforcer, je sentis mes yeux devenir sombre, je sentis mon coeur devenir noir. Je sentis tous mes sens devenir ce qu’ils étaient autrefois, je sentis mon pouls redevenir irrégulier et je vis…je vis les yeux d’Alec derrière son masque miroitant.

« Tu as assez joué maintenant! A mon tour! »

Guidée par ma conscience…guidée par cette peur que je croyais oubliée, je reculai d’Alec. Je lâchai tout contact physique avec lui. Mon regard se posa sur mon poignard si près de moi et d’Alec.

« Prend le Mara! »

« Non ne le prend pas! »

J’essayai de batailler mais la peur était trop forte, trop puissante alors je plongeais vers mon poignard. Mais Alec prévoyant et devant étudier chacun de mes faits et gestes le prit avant moi. Je reculai telle une sauvage et mon poignard se pointa sans le vouloir dans ma direction. Nouvelle couche pour ma peur qui se renforça. Je reculai trébuchai, tapa dans le verre qui se brisa tout comme les fragments de mon coeur qui tombaient en même temps, au ralentit dans une chute longue et vertigineuse vers la voix des ténèbres. 

« Ne m’approche pas! Ne me touche pas! criai-je à Alec! »

Ce n’est pas moi qui avait dit ça…mais bien la peur, je n’étais plus maîtresse de mon corps, je ne sentais plus rien. Je me forçais à rajouter, me brisant encore plus le coeur.

« Je ne veux pas te faire de mal… »

Mais la peur reprit le dessus et je reculai me cognant la tête contre le mur. Voyant Alec se lever. La peur car c’est elle qui contrôlait mon corps et mon esprit s’élança vers la porte d’entrée et essaya de l’ouvrir mais c’était fermé à clé et la clé n’était pas sur la porte. La peur paniqua m’entraînant dans son mouvement de panique la renforçant encore plus, alors que cet individu qui je croyais qu'il m’aimait…qui m’avait dis... je ne sais plus, s’avança vers moi avec sa cape et son masque. La peur se laissa glisser contre le porte et prononça tous les mots qui lui venaient par la tête. Je sentis et j’entendais les mots sortir de mes lèvres rosés par le baiser d’Alec alors que je ne pouvais rien faire pour arrêter ses paroles.

« Tu…tu es un Sangrave hien! Tu es un Sangrave et tu va me ramener à Magister…tu va me ramener à ce monstre pour qu’il me frappe, pour qu’il fasse ce qu’il veut de moi. Tu veux me ramener à lui hein! Parce que tu es…tu es…tu es un Sangrave! »

J’essaye de me battre mais je n’y arrivai plus, c’était trop puissant, trop dur à cerner. Seule je ne pourrais rien et être dans cet état trop longtemps ne pouvait être bon pour une fille avec un passé comme le mien. Je pourrais redevenir complètement la Mara d’avant.

« Tu n’a pas de familier? Tu l'a tuer hein! Tu l'a tuer et tu va tuer le mien?! »


Je ne cessai de me répéter que c’était faux, mais les mots et les larmes parlaient et roulaient trop vite sans que je puisse faire quelque chose. Alec approcha d’un pas, je pris le premier truc qui me vint dans la main à savoir un bout de papier en boule et lui lança avant de me recroqueviller. Je n’y arriverai pas toute seule…Il n’y avait qu’Alec qui pouvait m’aider...
Tourner la page ne veut pas dire oublier, cela veut seulement dire que tu choisis d'être heureux au lieu d'être blessé...




Les flammes jumelles sont en permanences connectées l'une à l'autre, peu importe l'espace et le temps. Elles sont un fort miroir révélateur de leur Partie Sombre et Lumineuse ▵ ©endlesslove.
hope isn't a dream but a way from of making dreams become reality ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4535-mara-tylanhem-t-al-barmi
Archange


avatar

Age du personnage : 23 ans

Familier : aucun
Couleur de magie : noir
Niveau de magie :
  • Elevé
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : prince des démons
Résidence : 7ème cercle des Limbes

MessageSujet: Re: Changement d'identité et rencontre au sommet! [Terminé <3]   Sam 14 Mai 2016 - 12:49


LE DILEMME
SOIT TU GAGNES, SOIT TU CREVES

Mara était toujours terrifiée, elle s'était levée et avait voulu s'enfuir, mais la porte était fermée à clé, un coup de chance. Le jeune homme s'avançait vers elle, il voulait l'aider mais qu'est-ce qu'il pouvait faire elle le fuyait.. Elle reculait et bientôt elle vint se cogner contre la porte, alors qu'elle disait d'une voix désespérée:

« Tu…tu es un Sangrave hien! Tu es un Sangrave et tu va me ramener à Magister…tu va me ramener à ce monstre pour qu’il me frappe, pour qu’il fasse ce qu’il veut de moi. Tu veux me ramener à lui hein! Parce que tu es…tu es…tu es un Sangrave! »

Elle semblait appeurée par quelque chose qui prenait place en elle, une peur immense et infinie qui la remplaçait, ses yeux étaient sombres et vides, ses traits de visage étaient durcis et elle paraissait presque démoniaque, plus forte. C'était impressionnant et effrayant. La prochaine phrase qu'elle dit déconcertait le grand brun.

« Tu n’a pas de familier? Tu l'a tué hein! Tu l'a tué et tu va tuer le mien?! »

Alec écarquillait les yeux et fronçait les sourcils, vexé. Elle avait réussi à l'énerver alors qu'il était terriblement inquiet pour elle, qui devenait sauvage. Puis bon il répondrait à cette question plus tard c'était pas du tout le moment, elle perdait la tête. Il essaya encore une fois de s'approcher d'elle mais elle le repoussait rien qu'à cette façon de le regarder, comme si c'était.. un monstre.. Il fallait trouver quelque chose pour qu'elle se calme et qu'elle redevienne normale. Elle lui lançait un bout de papier dessus et se recroquevillait. Il ne lui demanda pas son avis et la remit debout tandis qu'elle se débattait et répétait "ne me touche pas" ..

Il avait toujours le poignard dans les mains, et il regardait la petite brune en cherchant une idée pour l'aider et la sortir de son espère de transe, n'importe quoi.. La peur l'envahissait. Quoi de mieux pour faire partir la peur? Une peur plus puissante.. Comme tuer? Non mauvaise idée ce serait pas terrible de tuer sa copine et de finir en prison ou exécuté. Mais si il faisait comme si il la tuait, la peur de mourir serait plus puissante et Mara reprendrait peut-être le dessus? Espérons que ça marche.. Sans lui laisser le temps de comprendre ce qui avait il l'attrapait et plaçait le poignard sur son cou. Elle ne bougeait plus et sa respiration était irrégulière, elle semblait figée. Mais elle réagit enfin et se débattit pour la énième fois de la nuit. Bordel ça avait failli marcher! Fuck.

De quoi elle avait encore plus peur que de mourir? Elle ne semblait pas si effrayée que ça par la mort. Et si.. Il fallait essayer. Il ne lui restait que ce dernier recours et puis bon ça allait faire mal mais avec un peu de change elle se réveillerait en voyant ce qu'il faisait. Il allait sûrement crever, mais il avait pas peur de ça non plus alors tant mieux. Et il n'avait pas peur non plus de se faire du mal, si c'était pour une bonne cause. Il regardait la jolie brune avec des yeux brillants.

« Désolé.  »

Il serrait le manche du poignard et l'approchait très vite de son avant bras et commença à appuyer sur la lame. L'arme blanche s'enfonçait dans sa peau et il serrait les dents. Ouais bon, ça faisait quand même un peu mal.. Un peu beaucoup. Le sang jaillit vite et bientôt il y avait beaucoup de ce liquide rouge qui sortait de l'ouverture qu'il venait de faire sur une dizaine de centimètres. Sa tête commençait à tourner et pourtant il n'avait pas peur du sang et ne ressentait plus de douleur. Mais il était étourdi d'un coup et du faire un pas en arrière pour se tenir à une étagère. Il espérait vraiment que cette idée complètement dingue marcherait sinon et bien, il assommerait Mara et l'emmènerait chez elle au Palais, et sinon.. Il ne savait pas. Un mal de crâne vint rapidement remplacer son étourdissement et il posait ses mains contre ses tempes. Il s'assit par terre et grimaçait en voyant son bras mutilé.

Un dernier regard vers Mara, qui le regardait terrifiée et qui n'avait aucune idée de quoi faire, qui semblait lutter contre sa peur. Elle avait parlé de Magister et des Sangraves.. Comme quoi ça l'avait marquée bien qu'elle fasse la fille forte et courageuse. Oui elle l'était mais ça, c'était une preuve qu'elle n'arrivait pas à oublier son terrible passé. Elle s'était fait frapper, martyriser et bien pire encore qu'il ne pouvait l'imaginer. Il la plaignait sincèrement, lui au moins n'était pas hanté par ses démons, par ses cauchemars. Il n'en avait pas.. La pire peur pour lui, était de ne pas avoir peur. Et pourtant il ne savait pas par quoi il était effrayé. Cela finirait par le ronger de l'intérieur lui aussi. Pour l'instant il allait bien mais qu'est ce qui lui garantissait que dans quelques années il ne vivrait pas dans une peur constante, toujours tapi dans l'ombre?

La brunette était toujours en train de lutter et parfois elle avait l'air de vouloir parler et se ruer vers le jeune homme qui, on pouvait le dire, pissait le sang. Malheureusement elle n'avait toujours pas assez peur.. Il fallait qu'il se tue pour qu'elle revienne ou quoi! Il allait péter un câble et prit le poignard. Dans un geste complètement inconscient et bête, il enfonçait la lame dans son abdomen et grimaçait. Là, ça faisait mal. Il n'était pas fou quand même, il savait qu'il ne mourrait pas car il n'avait pas enfoncé la lame dans des endroits dangereux pour sa vie. Il y tenait quand même un peu, à sa vie. Mais il fallait d'abord sauver Mara, et il ne savait pas quand est-ce qu'elle allait se réveiller de cette transe, c'était une torture de la voir comme ça. Cela lui faisait encore plus mal que de se blesser. Il avait mal au coeur pour elle tellement il était inquiet.

« Mara je sais que tu.. Aïe. Je sais que tu peux le faire, vas-y! Chasses tes démons.. Tu es plus forte qu'eux, ne te sous-estimes pas.»

Il fallait qu'elle brise ce lien entre elle et cette peur, qu'elle tue ses démons. Elle devait le faire et elle en était capable, Alec croyait en elle plus que quiconque. Il lâcha l'arme qu'il avait tenu pendant plusieurs minutes, il n'en avait plus la force. La blessure gagnait du terrain et bientôt on voyait une tâche rouge se propager sur son T-shirt. Elle ferait mieux de se dépêcher. C'était le dilemme, soit elle arrivait à vaincre cette peur et guérissait le jeune homme, soit elle n'y arrvait pas et il crèverait peut-être. Ouais, à ce jeu soit tu gagnes, soit tu perds. Il n'y avait pas de sujet milieu.

© FICHE D'APOLLINA POUR LIBRE GRAPH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mara'tylanhnem Duncan


avatar

Age du personnage : 19 ans

Familier : Blanca, chouette blanche
Couleur de magie : Gris clair
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Héritière d'Omois et apprentie Voleuse Patentée.
Résidence : Palais d'Omois
Dans le sac : Couteau, camouflus, quelques crédits mus, mon hor, poignard et chose coupante, ficelle de quoi ligoter quelqu'un et une bonne dose de courage!

Affinités : Tara'tylanhem Duncan : ma soeurette chérie

Elëor: La garde du corps d'un petit héritier de Tatral et l'une des meilleurs Voleuses Patentée que j'ai rencontré...attention elle n'est jamais loin de vous!

Dorïân(je met que le prénom, le nom est trop compliqué XD): Petit prince blondinet à l'allure charmante qui trouve drôle d'insulter ma présence...

Albane N. O'Nyme: Pour l'instant une petite princesse inconnu qui ferme ses yeux et qui est gentille comme tout.

May O'Season: Pour l'instant petit brunette qui participe à la même colo que moi est qui à l'air gentille.

Alexandre N. O'Nyme: Maitre à l'école des Voleurs Patentés et moniteur de la colonie de vacances...

Candice Heaven: Une blondasse que je n'apprécie pas du tout (pour l'instant) et qui ne me procure aucun sentiments de sérénitude. Doublée d'une fine couche de prétention même si elle est très belle!

MessageSujet: Re: Changement d'identité et rencontre au sommet! [Terminé <3]   Dim 15 Mai 2016 - 21:34


Changement d'identité et rencontre au sommet!
Ma peur de te perdre était plus forte que la peur des Sangraves...
Alec & Mara
La peur le foudroyait tellement du regard qu’il n’osait pas bouger de peur sans doute que la peur se jète sur lui et je le remerciais de ne pas bouger le petit doigts. Je ne voulais en aucun cas que cette peur ne lui fasse de mal…je ne me le pardonnerais jamais. Si elle touchait rien qu’un cheveux, je…je ne m’en remettrai pas. Mais il n’écouta pas la voix de la raison plus longtemps car il se dirigea vers moi et me releva sans demander un avis à la peur qui s’agita et continua de crier de sa voix de serpent venimeux:

« Ne me touche pas! Ne me touche pas! »

Mais il était décidait à me remettre sur mes pied. La peur se débattit plus en plus et je voyais par l’intermédiaire de la peur qu’Alec cherchait un moyen pour me faire revenir. J’essayai moi aussi de parler à la peur, de la surmonter, mais c’était trop dur, je n’y arrivais pas. Pas tout seule en tout cas. Soudainement Alec me tourna et dégaina mon poignard juste au dessous de mon cou et entre autre de me jugulaire. Endroit où on pouvait tuer quelqu’un très facilement. La peur se figea et mon coeur s’arrêta de battre. Il voulait me tuer? Puis je fixai son regard et ses yeux doux et désespéré…non il n’essayait pas de me tuer mais de me faire revenir! Je me débattis dans mal conscience pour pouvoir reprendre le contrôle de mon corps.

« Laisse moi! Laisse moi maintenant! Tu ne me fais plus peur! Laisse moi reprendre le contrôle de mon corps tu n’arrivera à rien comme ça! »

« La ferme! Je sais ce qui est bon pour toi! Tu vois il essaye même de te tuer, ce n’est qu’un Sangrave sans coeur, un monstre comme toi! Il ne cherche que le pouvoir et l’argent! Il n’en a rien à faire de toi! Qu’est-ce qu’il attend de plus franchement! Qu’est-ce qu’il attend de plus de toi? Rien! Rien du tout! Alors toi arrêtes maintenant! »

Je fus obligée de renoncer ses mots me faisaient mal trop mal…alors la peur reprit le dessus et se débattit encore plus. J’avais l’impression qu’elle était même sur le point de mordre Alec et ce n’est pas ce que je voulais…je voulais revenir…je croyais Alec, je le croyais, je savais que ce n’était pas un Sangrave, un Sangrave ne réagissait pas de cette manière et je serais déjà chez Magister. Mais la peur ne voulait rien savoir, j’essayais de lui parler de la raison, mais rien à faire, elle voulait que je fasse mal, que je tue…que je redevienne la Mara d’autrefois…le monstre que Magister a réussit à créer…le pire pour moi devait être de voir les yeux d’Alec se décomposer quand il comprit que sa tentative pour me faire revenir n’avait pas marché. Voir ses yeux se décomposer comme mon coeur qui se brise était tout simplement insupportable!

Soudain une idée sembla traversait son esprit alors que ma vraie conscience était en train de se recroqueviller pour laisser à la peur le plein pouvoir…ce que je ne voulais pas mais que je sentais qui allait arriver…enfin jusqu’à temps qu’Alec me regarde dans les yeux, avec des yeux brillant, brillant comme si il allait pleurer comme si il était presque sûr qu’il allait me perdre ou qu’il allait se perdre et mon propre organisme prit peur, mais se n’était rien avant qu’il ne me fasse:


« Désolé.  »



Il accompagna sa parole par mon poignard et je su immédiatement se qu’il essayait de faire. Je hurlai dans mon esprit et mon hurlement se propagea partout dans mon être avant qu’Alec ne s’entaille le bras sur une dizaine de centimètre à une profondeur bien trop…profonde. Il fit un pas en arrière, se massait les tempes avant de se laisser glisser par terre.


« Non! Alec! »


« Tais-toi! » 


« Laisse moi le retrouver! Tu n’a pas le doit de le laisser mourir! Tu n’as pas le droit! »


« Ce n’est qu’un Sangrave tant mieux si il meurt, on en a rien à faire, tu pourras même l’achever toi même! »


J’étais paniquée, mon corps était paniqué, même la peur ne bougeait plus. J’essayais de sortir de ma bulle, mais je n’y arriverais pas, j’y étais presque, j’étais sûr qu’un peu plus et j’allais le faire. Alec arrête tout de suite de faire des conneries. Mais le voyant encore vivre la peur reprit confiance en elle et renforça ma bulle pour ne pas que je puisse m’en sortir. Une longue plainte sortit de ma bouche mais elle fut étouffée par la bulle. Voyant Alec reprendre le couteau en main, mon esprit paniqua et je pus enfin parler à ma conscience:


« Je t’en suplie, ne le laisse pas faire n’importe quoi… »


« Qu’est-ce que tu en a à faire de lui de toute façon? Je croyais que tu aimais Cal? Que c’était le plus grand amour de ta vie? Alors pourquoi tu t’inquiète pour un petit Sangrave qui ne t’apportera rien à part le bonheur hein? »


Je restai bouche-bée…Cal? Je n’y avais même plus pensé depuis que j’étais avec Alec? De toute façon il ne m’aimait pas et Alec me rendait heureux, il me rendait forte, il me faisait rire, il fait battre mon coeur, rougir mes joues, enflammer mon être et mon âme alors que Cal ne faisait pas ça…Soudain je me rendis compte de ce que ça voulait dire et je ne me le cacherais plus. J’aimais Alec…J’aimais Alec d’un amour inconditionnel et douloureux…


Soudain il se planta le poignard en plein dans l’abdomen avec une grimace qui fit chavirer mon coeur. Mon cri résonna dans tout mon corps alors qu’il me parlait calmement:


« Mara je sais que tu.. Aïe. Je sais que tu peux le faire, vas-y! Chasses tes démons.. Tu es plus forte qu'eux, ne te sous-estimes pas.»



Il croyait en moi, il croyait en moi, il pensait à moi alors qu’il était en train de se tuer et quand je vis de sa main le poignard glisser avant de tomber dans un « cling » sonore par terre. Une autre émotion vint faire éclater la bulle que m’avait fait la peur. Cette bulle fut exploser par une autre peur, mais une peur beaucoup plus grande, beaucoup plus douleurs, une peur que peu de monde connait et une peur que je suis en train de découvrir et qui à la fois me fait un mal extrême mais me libère de ma peur des Sangraves. Une peur encore plus forte que la peur de mon passé…Une peur irréversible cette fois. La peur de perdre Alec…La peur de perdre l’être aimé. 


La peur…celle de mon passé cria alors que sa carapace craqua et laissa à la peur de perdre Alec une moitié de contrôle. Car cette peur, cette peur, qui n’était autre qu’une facette de l’amour me laissa le total contrôle de mon corps. Et sans attendre un peu plus je me jetai en avant pour aller vers Alec en cessant de répéter de ma vraie voix cette fois:


« Oh non…Oh non, oh non, oh non! »


Je m’agenouillai près d’Alec alors que celui-ci souffrait vraiment mais esquissai quand même un petit sourire et qu’il soupirait. Il retira péniblement son débardeur complément rouge pour compresser sa plaie. Je lui pris le visage dans mes mains et caressa ses pommettes avant de déclarer d’une voix totalement paniqué.


« Alec je t’en prie, ne me quitte pas! Je t’en supplie Alec je vais arranger ça! »


Je me relevai et malgré les larmes qui menaçait de couler sur mes joues incanta d’une voix forte un Réparus en me concentrant surtout sur son abdomen, il avait quand même fait attention à ou il avait planté le poignard mais il aurait pu mourir...et je ne m’en serais pas remise. J’y mis tout mon coeur, et ma magie arriva vers Alec, j’y mis toute ma puissance et la coupure de son abdomen se referma petit à petit laissant échapper à Alec un petit soupir de soulagement. La plaie se referma ne laissent qu’une cicatrice rosé sur son torse mate. Par contre l'épaule ne cicatrisait pas comme je le voulais. Elle avait cicatrisée juste en profondeur mais la coupure était très nettement visible même si plus aucun sang ne coulait. Les larmes roulèrent sur mes joues. Qu’est-ce que j’ai fait? Qu’est-ce que je lui ai fait? 


« Par…par…Par le Réparus! dis-je en sanglotant »


Mais la magie ne fit pas plus d’effet et se contenta de renfermer la blessure un millimètre en plus. Je recommençais quatre fois sans plus de succès. Les larmes continuaient de rouler sur mes joues et Alec me regarda pour me dire que c’était bon, mais il souffrait encore et ça se voyait, il serrait les dents, des gouttes de sueur perlaient sur son front. Qu’est-ce que je lui avais fait? Je n’étais qu’un monstre! J’incantai un Lévitus et déposa Alec sur le canapé. Le Lévitus marcha et je maudis ma magie de ne marcher qu’une fois sur deux. Je courus dans la cuisine pour récupérer une serpillière et essuyait le sol pour qu’aucun microbe ne pénètre dans la peau entrouverte d’Alec.


Alec me regardait tout en fronçant les sourcils sans doute dû à sa douleur…où tout simplement parce qu’il ne veut plus me revoir…Parce que je suis un monstre…Car j’ai failli le tuer…je ne suis bonne pour personne. Je me dirigeais vers la salle de bain et trouva du désinfectant et un bandage. Je revins dans le salon m’assis à côté d’Alec qui grimaçait encore de douleur même si son visage ne voulait pas le faire passer. Je commençais à comprendre Alec il voulait faire le dur…il voulait faire le dur mais il souffrait…il souffrait de ma faute.


Je me mis à frotter la coupure et pas doucement, je frottai chaque parcelle pour ne pas que cela s’infecte, je frottais et Alec gémissait presque sous ma torture, mais je ne le regardais pas trop concentré sur ma tâche pour le regarder. Il fallait que je désinfecte, si il mourrait de ma faute, je ne me le pardonnerait jamais! Jamais! Alors que j’avais recommencé à frotter Alec intercepta mon poignet et je le regardais dans les yeux. Son regard n’exprimait aucune colère, aucune rancœur et juste une tendresse et une inquiétude maintenant disparu. Je me maudis de lui avoir fait du mal. Me dégagent doucement de sa poigne je me rendis dans la cuisine et pris une compresse avec de l’eau. 


Je revois pendant qu’Alec regardait au loin toujours la mâchoire crispé. Je lui fis un bandage rapidement et lui passa la compresse d’eau sur le front pour essayer la fine couche de sueur. Il me remercia d’un regard mais je refusais de le regarder. J’étais trop honteuse de ce que j’avais fais. J’avais faillis le tuer…j’avais faillis tuer le garçon que j’aimais…il ne me le pardonnerait jamais…comment pourrai-il me le pardonner? J’avais faillis le faire mourir et ne jamais revenir…


Je regardais la scène et mon regard se posa sur mon poignard encore plein de sang d’Alec. Je plaquai mes mains sur ma bouche pour réprimer un cri d’horreur et les larmes roulèrent sur mes joues. Alec essayait de croiser mon regard mais chaque mouvement lui faisait mal…il fallait que je m’en aille, je ne pouvais pas rester avec lui alors que j’avais faillis le tuer…Je me tournai vers lui et tombait à genoux devant ses jambes. Il me regarda ne comprenant pas ce que j’étais en train, de faire et quand il leva sa main vers moi je l’interceptais et plaquais sa paume contre ma joue.


« Je suis tellement désolée…tellement désolée Alec…tu as faillis mourir de ma faute, tu as faillis mourir, je suis tellement désolée, tellement navrée…je suis un monstre, je suis cruelle…je ne sais même pas pourquoi je suis encore ici… »


Les larmes roulèrent paisiblement sur la paume de sa main et il me regardait. Je refusais de le regarder…si je le regardais j’allais craquer…je devais partir lui faire mes adieux…même si je savais pertinemment que ce n’était pas possible.


« Je vois pas ce que tu fais encore avec une fille comme moi, je t’ai fais mal…j’avais promis de ne jamais te faire de mal et je t’ai blessé gravement…qu’est-ce que tu peux encore faire avec une fille comme moi…je suis tellement désolée pour ce que je t’ai fais…si seulement je pouvais revenir en arrière, je ne t’aurais jamais fait de mal…si…si…Oh Alec tu ne peux pas savoir à quel point je m’en veux… »


Je tournai un peu sa main et vint déposer un baiser au creux de celle-ci.


« J’ai crus….j’ai crus que j’allais te perdre, je ne me le serrais jamais pardonné, jamais! J’ai eu tellement peur…J’ai eu plus peur de te perdre Alec…la peur de te perdre était bien plus forte que la peur que tu sois un Sangrave… » 


Il récupéra doucement sa main et je levais les yeux vers lui. Mon coeur s’arrêta quand je vis sur son visage un faible sourire éclairer son visage crispé par la douleur et je craquai…je craquai carrément. Je croisai les bras sur ses jambes et enfouis ma tête dedans pour pleurer contre Alec…j’aurais du le remercier et partir car il avait réussit à faire partir ma peur…J’avais eu plus peur de le perdre qu’il me ramène auprès de Magister…j'aimais Alec et lui devait me détester maintenant alors je continuais de pleurer dans mes bras contre ses jambes. 
Tourner la page ne veut pas dire oublier, cela veut seulement dire que tu choisis d'être heureux au lieu d'être blessé...




Les flammes jumelles sont en permanences connectées l'une à l'autre, peu importe l'espace et le temps. Elles sont un fort miroir révélateur de leur Partie Sombre et Lumineuse ▵ ©endlesslove.
hope isn't a dream but a way from of making dreams become reality ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4535-mara-tylanhem-t-al-barmi
Archange


avatar

Age du personnage : 23 ans

Familier : aucun
Couleur de magie : noir
Niveau de magie :
  • Elevé
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : prince des démons
Résidence : 7ème cercle des Limbes

MessageSujet: Re: Changement d'identité et rencontre au sommet! [Terminé <3]   Dim 15 Mai 2016 - 22:39


Changement d'identité et rencontre au sommet,
Encore un dilemme..

Elle s'en voulait terriblement et avait utilisé au moins vingt fois des Reparus mais cela ne faisait plus rien, la blessure c'était refermée et même si elle voulait que cela disparaisse ça ne s'en irait plus. Ce serait comme un souvenir de leur rencontre et de leur aventure, il s'en rappellerait peut-être dans quelques années. Et puis c'était rien une cicatrice, vu les tatouages qu'il avait Mara aurait du se dire que ce n'était rien. Elle pleurait encore une fois contre la main du jeune homme et dit en sanglotant:

« J’ai cru... J’ai cru que j’allais te perdre, je ne me le serai jamais pardonné, jamais! J’ai eu tellement peur.. J’ai eu plus peur de te perdre Alec…La peur de te perdre était bien plus forte que la peur que tu sois un Sangrave… »  

Il retirait sa main tandis que la petite brune pleurait sur lui de toutes les larmes de son corps comme si elle n'oublierait jamais ce moment de terreur. Elle n'avait pas à s'en vouloir, c'était de sa faute, entièrement et complètement à cause de lui. Il n'avait plus mal même si Mara le croyait, il n'avait presque pas ressenti la douleur quand il s'était ouvert l'abdomen et le bras. Pourquoi il n'avait pas mal? Il pensait que c'était sûrement parce qu'il avait déjà assez souffert dans le passé. Maintenant plus rien ne lui faisait du mal.. Il pouvait juste essayer de devenir humain, gentil. C'était difficile, mais il savait qu'il y arriverait. Il ne faisait pas le dur comme elle aurait pu le croire, il ne cherchait pas à l'impressionner ou à lui montrer qu'il était fort. Il l'était probablement, mais il n'avait pas mal. Son visage ne se crispait pas de douleur mais d'inquiétude.

Il rapprochait sa main de Mara et prit son menton avec ses doigts, il parvint à relever sa tête mais elle n'osait toujours pas le regarder dans les yeux. Elle n'en pouvait plus, elle était épuisée, terrifiée encore. Même si elle l'était moins que quelques minutes auparavant. Alec se leva rapidement et laissait échapper une petite grimace à cause de ses courbatures qui venaient subitement d'apparaître, sûrement à cause de ses blessures et des Reparus à répétition qui avaient dû fatiguer son corps. Il s'assit sur le canapé et souleva Mara pour l'asseoir à côté de lui.

Elle avait les yeux baissés. Un silence de mort s'était abattu sur eux en quelques instants. Qu'est ce qui arrivait? Que se passait-il? Le beau brun poussait un long soupir et se tournait vers Mara qui avait les cheveux dans les yeux. Il dégageait les quelques mèches qui tombaient sur son magnifique visage.

« Ne t'excuses pas, c'est ma faute. Je n'aurai pas dû te laisser dormir seule, j'aurai pas dû m'ouvrir le bras ni rien mais c'était la seule chose à quoi j'ai pensé pour que tu reviennes et ça à marché.. Je.. Écoutes, tu ne m'aurais pas perdu je n'avais même pas mal.. Ce que je ne comprend pas d'ailleurs. Je ressentais juste.. Rien. J'étais inquiet, c'est tout. »

Il soufflait pendant trente secondes puis se levait sous le regard anxieux de Mara. Il fit un geste de la main pour dire que c'était bon et d'un coup il la soulevait et la portait comme une princesse. Non mais c'était quoi cet élan de romantisme? Il lui arrivait vraiment des trucs bizarres en ce moment. Il marcha jusque sa chambre et déposait la jolie brune sur son lit. Puis il la laissa examiner la pièce tandis qu'il se posait contre un meuble pour regarder ses bandages. Il faisait vraiment chaud dans cet appartement, et pourtant il était torse nu, il fallait qu'il analyse ce problème. Il regardait ses tatouages avant de donner un "ordre" à la brunette.

« Je t'interdis de bouger alors tu dormiras ici. Et si tu peux.. Evites de faire un cauchemar.. Bref, si tu veux je.. Vais dormir ailleurs? »

Il hésitait sur son dernier mot. Bien sûr qu'il hésitait! De un c'était quand même son lit, dans sa chambre, dans SON appartement et il était avec une fille magnifique et géniale il n'allait tout de même pas dormir dans le salon! Il priait tous les dieux pour qu'elle lui demande de rester avec elle. Il voulait au moins que sa petite tête se tourne vers lui et le regarde.

Enfin, après des minutes interminables d'attente leurs regards se croisèrent. Mara le fixait, toujours avec ses yeux d'enfants mais remplis à la fois de douceur et de force. Il s'assit au bord de son lit et se tournait vers elle. Il l'embrassait gentillement sur la joue en se disant qu'elle avait eu son cota d'émotions pour la journée, et pour la nuit. Puis il attendit qu'elle décide s'il restait ou s'en allait dans le salon.

© FICHE D'APOLLINA POUR LIBRE GRAPH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mara'tylanhnem Duncan


avatar

Age du personnage : 19 ans

Familier : Blanca, chouette blanche
Couleur de magie : Gris clair
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Héritière d'Omois et apprentie Voleuse Patentée.
Résidence : Palais d'Omois
Dans le sac : Couteau, camouflus, quelques crédits mus, mon hor, poignard et chose coupante, ficelle de quoi ligoter quelqu'un et une bonne dose de courage!

Affinités : Tara'tylanhem Duncan : ma soeurette chérie

Elëor: La garde du corps d'un petit héritier de Tatral et l'une des meilleurs Voleuses Patentée que j'ai rencontré...attention elle n'est jamais loin de vous!

Dorïân(je met que le prénom, le nom est trop compliqué XD): Petit prince blondinet à l'allure charmante qui trouve drôle d'insulter ma présence...

Albane N. O'Nyme: Pour l'instant une petite princesse inconnu qui ferme ses yeux et qui est gentille comme tout.

May O'Season: Pour l'instant petit brunette qui participe à la même colo que moi est qui à l'air gentille.

Alexandre N. O'Nyme: Maitre à l'école des Voleurs Patentés et moniteur de la colonie de vacances...

Candice Heaven: Une blondasse que je n'apprécie pas du tout (pour l'instant) et qui ne me procure aucun sentiments de sérénitude. Doublée d'une fine couche de prétention même si elle est très belle!

MessageSujet: Re: Changement d'identité et rencontre au sommet! [Terminé <3]   Lun 16 Mai 2016 - 0:56


Changement d'identité et rencontre au sommet!
Quand on se retrouve dans le même lit qu'un garçon et qu'on a rien demandé....mais que ça n'a pas que des désavantages...
Alec & Mara
Je pleurais…je pleurais pour déculpabiliser de ce que j’avais fais subir à ce pauvre Alec…je pleurais pour essayer d’oublier et pour pouvoir réfléchir correctement, je pleurais pour me dire que comme ça…l’adieu serrait plus simple non? Il verrait que je suis une pleurnicheuse et il me foutrait à la porte…c’est pour ça que je pleurais…mais je pleurais aussi parce que j’avais peur qu’il me déteste et j’avais besoin de lui maintenant…maintenant je savais qu’il comptait trop pour moi alors j’avais peur qu’il me chasse comme Cal l’avait fait avant…


D’un geste tendre et autoritaire à la fois il attrapa de ses doigts mon menton et me força à le regarder…enfin à me lever la tête. Je résistais, mais il avait beaucoup plus de force que moi. Il finit par me lever la tête. Mais je gardais les yeux baissés. J’avais trop honte, j’avais trop honte de ce que j’avais fait. Comment pourrais-je le regarder en face de nouveau? Il ne baissa pas les bras…je commençais à connaître Alec en même temps. Il s’assit sans une petite grimace de douleur que j’aperçus et qui me fendis encore plus le coeur en deux…Mais il m’attrapa et me leva pour me faire assoir sur le canapé juste à côté de lui. 


Je baissai la tête, refusant de croiser un regard qui ne ferait que de me faire du mal…je voulais plus lui faire de mal…il faudrait mieux que je m’en aille, mais la simple idée d’être loin du corps d’Alec me donnais mal à la tête et me brisais le coeur. Je veux être près de lui…je veux être avec lui…mais si ça se trouve maintenant il me prend pour une sauvage et une fille qui essaye de tuer tout le monde…Mes boucles vinrent me chatouiller le visage et je sentis doucement ses doigts les remettre en place pour qu’il est une total visibilité sur celui-ci. Pour qu’il voit toute la peine et toute la tristesse que j’avais. Pour qu’il voit le restant de peur des Sangraves et surtout ma peur de le perdre…mais il savait peut-être déjà tout ça…Alec avait comme le don de pouvoir lire en moi comme dans un livre ouvert et pourtant je ne suis pas simple à comprendre…loin de là…mais Alec y arrivait et c’est ça qui me faisait encore plus  craquer chez lui…il tenait à moi, il s’occupait de moi…


« Ne t'excuses pas, c'est ma faute. Je n'aurai pas dû te laisser dormir seule, j'aurai pas dû m'ouvrir le bras ni rien mais c'était la seule chose à quoi j'ai pensé pour que tu reviennes et ça à marché.. Je.. Écoutes, tu ne m'aurais pas perdu je n'avais même pas mal.. Ce que je ne comprend pas d'ailleurs. Je ressentais juste.. Rien. J'étais inquiet, c'est tout. » 


Il…il était inquiet? Inquiet pour moi? C’était trop beau pour être vrai…et pourtant il me l’avait dit tout à l’heure…Mais c’est comme si je restais obstinée à croire qu’il ne voulait pas de moi, qu’il ne tenait pas à moi? C’est le cas non? Ou alors il me considère vraiment comme son amie ou…ou sa petite… amie? J’avalai ma salive et réprimai les larmes qui me montaient aux yeux, je ne devais pas penser à des choses qui me rendraient triste quand il me dira de dégager de sa vie. Même si il prend toutes les responsabilités de sa mutilation, je ne le crois pas c’est ma faute et entièrement ma faute. Si jamais je n’avais pas autant bu…si je n’avais pas fais ce cauchemar…Il devrait être inquiet pour sa santé, et pourtant…il est inquiet…pour moi? 


Il se leva et anxieusement je le suivis des yeux…qu’est-ce que je pourrais lui faire d’autre hein…je ne suis qu’un monstre cruel de toute façon…Mais me surprenant encore plus il m’attrape par les jambes et la taille et me porta telle une princesse en direction de sa chambre. J’étais trop fatiguée et triste pour l’en empêcher surtout que c’est une vrai tête de mule alors…Il me déposa tendrement sur le lit et je pus observer sa chambre. Une chambre avec du charisme comme lui, une chambre qui lui ressemblait. Il alla se mettre en face de moi dos son armoire et je fixai les draps. Je n’osai toujours pas le regarder…


« Je t'interdis de bouger alors tu dormiras ici. Et si tu peux.. Evites de faire un cauchemar.. Bref, si tu veux je.. Vais dormir ailleurs? »


Il voulait que je reste là…mais c’était une mauvaise idée, je pouvais lui faire mal…je pouvais faire n’importe quoi et si je faisais un cauchemar hein! Si je le tuai? Mais il était décidé à ce que je reste ici…mais il voulait aller ailleurs? Il voulait partir? Parce qu’en plus de lui faire mal, je le virai de sa propre chambre? Qui étais-je pour faire des trucs pareils? Au bout de quelques minutes je relevai les yeux vers lui, des yeux qui faisaient passer une force, une tristesse, une douceur et une innocence sans doute inattendu. Lui, me regardait calmement, il posait ses doux yeux colorés sur moi avec une telle intensité et avec une telle douceur que rien que ce contact visuel me fit du bien et me réchauffa le coeur et les joues. Puis remarquant sans doute mon trouble, remarquant que je ne parlais toujours pas…il vint près de moi et s’assit avant de se pencher et de me déposer un tendre baiser sur la joue. Mon coeur fit des bons aux contact de ses lèvres sur ma peau et mon ventre recommença à faire des montagnes russe. Il n’y avait qu’Alec pour me faure passer de telles émotions, il n’y avait que lui.


Je savais qu’il attendait ma réponse et je ne savais pas quoi lui dire? Qu’il reste au risque de se faire tuer mais le faire partir? Ce serait insensé et au fond de moi j’avais besoin qu’il reste là…si il partait j’avais peur que les cauchemars reviennent. Alors ne me laissant pas trop le temps de réfléchir davantage je parlais avant que ma conscience ne me rattrape.


« Non Alec…je veux dire ne t’en va pas…c’est ta chambre c’est plutôt moi qui devrais partir… »


Il me foudroya presque du regard quand je lui dis que j’allais peut-être partir et sans doute pour ne pas que je me sente obligé il commença à tourner les talons vers le salon. Je ne pouvais pas le laisser partir…j’avais besoin de lui, mes doigts se crispèrent contre les draps et je le rappelai… 


« Alec, ne pars pas…j’ai….j’ai besoin de toi…j’ai peur…que ça revienne… »


Je baissai les yeux et ne sachant si c’était du soulagement ou de la joie ou les deux qui se peignait sur son visage je préférais ne pas me faire d’illusion…je me mis au bord du lit tandis qu’Alec allait de l’autre côté…ouai j’étais au bord pour ne pas le toucher j’avais trop peur de lui faire mal et puis il ne pourrait sans doute ne pas aimer le contact de nos deux corps collés…rien qu’en y pensant mon coeur fit des bons. Je lui souris timidement et tristement dans la nuit et décidais de fermer les yeux pour essayer de dormir…mais à peine avais-je les yeux fermés que les images des Sangraves revinrent au galop…plusieurs fois je rouvris et fermai de nouveau les yeux sans plus de résultat…je ne pouvais pas dormir…Alec remarquant sans doute mon petit manège se redressa un peu et me regarda…inquiet? 


«  Quand…je n’arrive pas à dormir…j’ai peur de refaire des cauchemars les images ne cessent de revenir…je crois que je vais rester éveillée… »


Soudain une idée me parvint et si je restai contre Alec, repousserait-il les idée que mes cauchemars font sur lui? Je n’osai même pas demander c’était trop gênant et pourtant ma bouche parla d’elle-même


« Tu crois que… »


Il compris la fin de ma phrase et se rapprocha du milieu du lit en ouvrant un peu ses bras sans attendre que mon esprit puisse réfléchir à ce que j’étais en train de faire je me rapprochais de lui et me colla contre son torse nu…je sentais contre moi ses muscles, j’entendais sa respiration et son coeur et c’était à mes oreilles des mélodies magnifiques…Mon coeur battait plus vite mais je n’étais pas gênée par ce contact, j’aimais, j’aimais trop…être dans ses bras…c’était comme un idylle…bref inconsciemment alors qu’il avait les yeux fermés et que j’observais son visage enfantin en ne cessant de le trouver de plus en plus craquant…mon regard se fixa sur un tatouage sur son torse, il était simple et je me demandais bien ce qu’il pouvait représenter, alors toujours avec la plus grande douceur du monde je passai un doigts sur le tour de son tatouage et arrivant à la fin il frémit…


Je le fixai immédiatement et vit qu’il me regardait…me regardait-il depuis longtemps? Avait-il vu ce que j’avais fait? Qu’est-ce qui m’avais pris enfin, on ne caressa pas comme ça un garçon…non mais Mara! Le rouge me monta aux joues alors que l’espace entre moi et Alec était de plus en plus petite, il faisait déjà chaud alors là…


« Excuse moi…je…je ne voulais pas te réveiller c’est juste que…j’ai pas d’excuse en fait…pardon… »


Il en aurait peut-être marre de moi car je n’arrêtai pas de me confondre en excuse tout le temps mais j’étais désolée et pourtant je ne quittai pas le torse d’Alec, j’étais tellement bien et quand je fermail les yeux aucune image ne me vient. Je les rouvris…pour tout dire maintenant dans ses bras l’envie de dormir m’étais totalement impensable, je voulais juste rester la comme ça dans ses bras. Je ne pus faire ma rabat joie et lui posa la question qui me faisait tant souffrir…


« Tu ne me déteste pas? »



Je le regardais et il me regarda en même temps et pour une fois je me laissais transporter dans ses yeux, telle une vague transporte l’écume sur le sable fin...
Tourner la page ne veut pas dire oublier, cela veut seulement dire que tu choisis d'être heureux au lieu d'être blessé...




Les flammes jumelles sont en permanences connectées l'une à l'autre, peu importe l'espace et le temps. Elles sont un fort miroir révélateur de leur Partie Sombre et Lumineuse ▵ ©endlesslove.
hope isn't a dream but a way from of making dreams become reality ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4535-mara-tylanhem-t-al-barmi
Archange


avatar

Age du personnage : 23 ans

Familier : aucun
Couleur de magie : noir
Niveau de magie :
  • Elevé
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : prince des démons
Résidence : 7ème cercle des Limbes

MessageSujet: Re: Changement d'identité et rencontre au sommet! [Terminé <3]   Lun 16 Mai 2016 - 20:00


Changement d'identité et rencontre au sommet,
ou quand Alec demande des réponses.

Alec somnolait déjà avec la brunette dans ses bras quand il sentit ses doigts parcourir son abdomen, sur ses tatouages. Il ouvrit les yeux et la regardait faire des dessins de ses mouvements grâcieux. Quand elle finit de faire le tour du tatouage elle relevait les yeux vers lui et rougissait à ce contact visuel.

« Excuses moi…je…je ne voulais pas te réveiller c’est juste que…j’ai pas d’excuse en fait…pardon… »

Puis elle refermait ses yeux en réfléchissant sûrement, peut-être parce qu'elle voulait dormir. Lui, il la regardait, il voyait son corps se gonfler et se dégonfler en rythme avec sa respiration. Il se disait que s'il ne l'avait pas rencontré, il serait là en train de dormir et de se dire qu'il devrait bien travailler demain et d'autres préoccupations dans sa vie. Il allait dire quelque chose lorsque Mara le devança.

« Tu ne me déteste pas? »

Ils se regardèrent ainsi pendant de longue minutes et Alec se demandait bien à quel point elle pouvait être bête de poser cette question.. Il voulait lui dire que oui mais ironiquement, sauf qu'elle ne le prendrait sûrement pas bien et ce n'était pas vraiment le bon moment. Alors il fit non de la tête et lui sourit. Comment elle pouvait demander ça? S'il la détestait il l'aurait déjà foutue à la porte ou quelque chose du genre, il ne serait pas là avec elle! Qulle question, sérieusement..

« Tu sais, si je te détestais tu ne serais pas là.. »

Il eut un petit rire et lui fit un sourire craquant avec ses dents blanches avant de se relever un peu. Demain il ne travaillait pas, il passerait peut-être là journée seul ou avec la brunette, il ne savait pas. Il devrait probablement la ramener au Palais, ce serait mieux. Il se disait ça et à la fois il ne voulait pas qu'elle s'en aille, c'était une sentation très bizarre, il n'avait jamais pensé ressentir ça un jour.

« T'inquiètes pas tu peux regarder mes tatouages, hein.. Tu te demandes sûrement pourquoi j'en ai ou ce qu'ils veulent dire.. »

Il savait très bien ce que chaque tatouage signifiait, il en avait pour chaque partie de sa vie, il avait fait son premier tatouage (celui sur son coude) dès qu'il était parti de chez lui. Et puis les autres avaient suivis en fonction de ce qui lui arrivait, de son premier boulot, du moment où il s'était pris en main, etc. Il trouvait cela beau, de faire cela. C'était comme une souvenir, une trace de chaque moment important de sa vie dont il se souviendrait toujours. Alors que sans ses tatouages il ne s'en serait probablement pas souvenu. Il était perdu dans ses pensées, un brin nostalgique. Celui sur son cou en forme de Z c'était un des premiers qu'il avait fait, cela signifiait qu'il était libre, qu'il faisait ce qu'il voulait depuis son départ de chez ses parents adoptifs. Il était libre, depuis ce jour et à jamais.

« Tu ferais mieux de dormir.. Demain tu auras sûrement une journée bien chargée. »

Oui, elle aurait sûrement des tas de choses à faire. Des montagnes de papiers à remplir, des réunions, des missions diplomatiques, des missions de Voleurs.. Des trucs dans le genre. C'était une Héritière après tout, elle devait avoir une montagne de choses à faire et il était préférable qu'elle le fasse plutôt qu'elle reste avec le jeune homme. C'était son devoir. Elle était de la famille Impériale et ce n'était pas rien, il fallait qu'elle l'assume même si elle n'aimait pas cela.

Il savait très bien que leur situation évoluait et que pour l'instant c'était trop tôt pour le dire mais.. Il commençait à se douter à ce qu'ils se diraient demain. Ils étaient ensemble, maintenant? Ou c'était trop prématuré? Elle n'était peut-être pas prête à avoir quelqu'un dans sa vie. Alec avait bien comprit qu'elle aimait quelqu'un, avant de le rencontrer. Il n'était pas idiot et connaissait toutes les rumeurs qui tournaient ici et au Palais. Il avait des oreilles partout, et il avait également des relations qui lui permettaient d'apprendre des choses, beaucoup de choses et parfois un peu trop. Tout le monde savait plus ou moins que la jolie brune aimait depuis sa tendre enfance le célèbre Voleur Patentée et ami de sa soeur, j'ai nommé Caliban Dal Salan.

Le grand brun lui avait fait croire qu'il n'était au courant de rien et au début il avait même complètement oublié cette rumeur, mais il s'en était souvenu alors qu'il étaient dans la taverne quelques heures auparavant. Il n'avait pas voulu importuner la jeune fille et n'avait fait aucun commentaire. Mais maintenant il savait que cette rumeur était vraie. Si elle l'aimait depuis des années comment pouvait-elle être comme ça avec lui? Il devait absolument lui poser la question et même si cela la gênait, il devait en parler.

« Je croyais que tu aimais Caliban. »

Après un long silence et un regard de stupéfaction de la part de Mara, il soupirait longuement et se relevait encore plus. Il la regardait avec des yeux l'air de dire qu'il le savait. Aucun mot de sortait de sa petite bouche et elle ne bougeait plus, comme si elle réfléchissait à toute allure.

« J'ai des relations un peu partout dans Tingapour et notamment au Palais. Tu sais, ici, les rumeurs circulent vite. Alors celle-ci je l'ai vite entendue mais je ne pensais pas que c'était vrai. Hier quand tu m'as dit que tu aimais peut-être déjà quelqu'un je ne m'en suis pas souvenu mais dans la taverne j'ai eu un déclic. Si c'est vrai autant me le dire, ça ne fait rien. Tu l'aimes depuis aussi longtemps que je me souvienne, c'est à dire depuis euh.. Des années on va dire.. Alors..»

Il jetait un regard interrogateur vers la petite Voleuse Patentée et il attendit qu'elle lui réponde avec impatience. Il voulait qu'elle le dise et puis si elle l'aimait encore.. Il aviserait, rien ne pressait.


© FICHE D'APOLLINA POUR LIBRE GRAPH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mara'tylanhnem Duncan


avatar

Age du personnage : 19 ans

Familier : Blanca, chouette blanche
Couleur de magie : Gris clair
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Héritière d'Omois et apprentie Voleuse Patentée.
Résidence : Palais d'Omois
Dans le sac : Couteau, camouflus, quelques crédits mus, mon hor, poignard et chose coupante, ficelle de quoi ligoter quelqu'un et une bonne dose de courage!

Affinités : Tara'tylanhem Duncan : ma soeurette chérie

Elëor: La garde du corps d'un petit héritier de Tatral et l'une des meilleurs Voleuses Patentée que j'ai rencontré...attention elle n'est jamais loin de vous!

Dorïân(je met que le prénom, le nom est trop compliqué XD): Petit prince blondinet à l'allure charmante qui trouve drôle d'insulter ma présence...

Albane N. O'Nyme: Pour l'instant une petite princesse inconnu qui ferme ses yeux et qui est gentille comme tout.

May O'Season: Pour l'instant petit brunette qui participe à la même colo que moi est qui à l'air gentille.

Alexandre N. O'Nyme: Maitre à l'école des Voleurs Patentés et moniteur de la colonie de vacances...

Candice Heaven: Une blondasse que je n'apprécie pas du tout (pour l'instant) et qui ne me procure aucun sentiments de sérénitude. Doublée d'une fine couche de prétention même si elle est très belle!

MessageSujet: Re: Changement d'identité et rencontre au sommet! [Terminé <3]   Ven 20 Mai 2016 - 20:27


Changement d'identité et rencontre au sommet!
Cal ou comment se retrouver dans la bouse de traduc...
Alec & Mara
Il me regardait un grand sourire éclatant sur son visage et pendant une fraction de seconde je me sentis bête de lui avoir posé cette question. Non il te tient dans ses bras mais il te déteste ça paraît tellement logique Mara non mais qu’est-ce qui m’avait pris de poser une question comme ça mais sa réponse attisait ma curiosité quand même. 


« Tu sais, si je te détestais tu ne serais pas là.. » 



Son sourire s’étira encore plus révélant des dents d’une blancheur éclatante et mon coeur fit des bons furibond dans ma poitrine alors que j’essayai de le contrôler justement pour ne pas qu’il l’entende battre de cette manière. J’étais une pudique du coeur comme on pourrait dire même si ça n’existe pas mais je n’aimais pas qu’on sache ce que je ressentais. Le fait que ce garçon fasse ressortir ses émotions que je n’avais jamais connues faisait battre mon coeur encore plus vite. 


« T'inquiètes pas tu peux regarder mes tatouages, hein.. Tu te demandes sûrement pourquoi j'en ai ou ce qu'ils veulent dire.. » 



Je me mordis la lèvre c’est exactement ce que je voulais lui poser comme question mais je me retins en me disant que quand il voudrait m’en parler il m’en parlera mais se n’était peut-être pas le moment et le fait qu’il m’ait vu regarder et même toucher ses tatouages voulait dire que cela faisait bien plus longtemps qu’il me regardait que ce que je pensais. Je sentis le rouge me monter au joues alors que j’hochai la tête timidement. Il reprit d’un ton si doux que je me surpris à le regarder. C'est pas comme si je le faisais pas d'habitude mais bon...arrêtons je m'enfonce même sans cette stupide voix!


« Tu ferais mieux de dormir.. Demain tu auras sûrement une journée bien chargée. » 



Cela…cela voulait-il dire qu’il avait l’intention que je rentre au Palais demain? Ce...ce n’est pas que je n’en ai pas envie, ce n’est pas non plus que je veux rester avec Alec…mais…en fait si, ce garçon est tellement mystérieux que j’aimerai apprendre à le connaitre plus. Il est comme moi il cache ses sentiments voir même plus que moi et j’aimerai pouvoir percer un peu cette carapace qu’il s’est construit. Non mais comment je parle? On dirait que nous sommes ensemble alors que ce n’est pas le cas…croit-il que c’est le cas? Ou alors je me fais des films et il ne m’aime pas du tout. Moi qui vient juste de me rendre compte que j’avais des sentiments pour lui, si ça se trouve il ne les ressent pas et s’en fiche carrément. Mais le « je crois que je t’aime » résonnait encore dans ma tête. Même si je n’étais plus dans mon état normale j’avais très bien compris sa phrase mais peut-être l’avait-il dit pour que je revienne peut-être ne le ressentait-il pas? Trop de questions se bousculaient dans ma tête mais il m’interrompit dans mes pensées brusquement. 


« Je croyais que tu aimais Caliban. » 



Je restai muette de stupéfaction et le regarda comme si je faisais semblant de ne pas comprendre mais lui me lança un regard qui voulait dire qu’il savait tout. A partir de ce moment là, je me mis à réfléchir à toute vitesse. Depuis combien de temps le savait-il? Qui lui avait dit? Comment j’allais faire pour me sortir de cette situation? Mais plus particulièrement est-ce que j’aime toujours Cal et est-ce que j’aime Alec? J’étais complètement perdue et les événements de la journée faisaient que je réfléchissais de moins en moins vite. 


Je fixai le bandage d’Alec sur son bras et avala difficilement ma salive, je lui avais fait déjà tellement de mal. Pourquoi me disait-il ça…car ce n’était même pas une question qu’il m’avait posé, c’était carrément une affirmation et il devait se demander pourquoi j’étais dans ses bras alors que j’étais censé aimer Cal. Mais aimais-je toujours le Cal que j’avais rencontré? Ne m’étais-je pas dit tout à l’heure que je ne l’aimais plus? Je fus de nouveau interrompue par les pensées d’Alec qui vinrent comme des boomerangs


« J'ai des relations un peu partout dans Tingapour et notamment au Palais. Tu sais, ici, les rumeurs circulent vite. Alors celle-ci je l'ai vite entendue mais je ne pensais pas que c'était vrai. Hier quand tu m'as dit que tu aimais peut-être déjà quelqu'un je ne m'en suis pas souvenu mais dans la taverne j'ai eu un déclic. Si c'est vrai autant me le dire, ça ne fait rien. Tu l'aimes depuis aussi longtemps que je me souvienne, c'est à dire depuis euh.. Des années on va dire.. Alors..» 



Il me lança un regard interrogateur et visiblement très impatient de connaitre ma réponse. Qu’attendait-il réellement que je lui dise que je l’aime ou que j’aime encore Caliban. Il fallait dire que je commençais à cerner Alec mais là je ne le cernais absolument pas, je ne savais pas comment il pourrait réagir peut-être cherche-t-il un moyen de me mettre à la porte alors tous les moyens sont bons? Cherche-t-il à ce que je fasse une croix sur lui? Cherche-t-il à me mettre mal à l’aise? Quel est vraiment son but? Que cherche-t-il réellement? Que veut-il comme réponse un simple oui ou non, ou alors vraiment une réponse complète?  


Je n’allais pas lui faire une déclaration car je ne suis pas comme ça et que je commence à me demander si je connais aussi bien Alec que ce que je pensais. Je doute vraiment de moi et ce défaut et de plus en plus présent depuis que je suis avec Alec mais de quoi ai-je peur vraiment? Qu’il me tape, qu’il m’engueule ou alors est-ce que j’ai peur qu’il fasse une croix sur moi? Est-ce que j’ai peur qu’il ne veuille plus me voir? Qu’est-ce que je peu bien répondre? Il s’était complètement redressé sur le lit et j’étais moi aussi, assise maintenant. Il me dominait de toute sa hauteur ce qui me fit rougir encore plus, je savais qu’il voulait une réponse mais je ne savais pas comment lui dire sans paraître pour une espèce de guimauve fondante…Mais je ne vais pas non plus lui foutre une baffe en lui expliquant? Ce qui était encore plus bizarre est qu’il avait toujours un bras autour de ma taille et je me demandais pourquoi il me posait cette question en gardant un contact avec moi…Avait-il comprit mes sentiments? N’aurait-il pas du être vexé que ne lui ai pas dit que j’aimais Cal? 


Une réponse commença à se former dans ma tête et je respirais bruyamment, quoi qu’il pense, quoi qu’il fasse, quoi qu’il me dise ou encore quoi qu’il décide de faire j’étais d’accord avec mon coeur et mon coeur ne criait qu’une chose: « Alec ». Je me dégageai doucement de son étreinte et il me regarda méfiant. Je me mis à marcher de long en large devant son lit comme ce que je fais quand je suis en intense réflexion. Il ne faut pas grand chose pour que ça devienne intense chez moi mais j’avais besoin de décompresser, de passer mes nerfs sur mes pas, de mettre une réponse en place dans ma tête sans paraître pour quelqu’un que je ne suis pas. Car si jamais je cassais tout ce qu’il pouvait y avoir en ce moment avec Alec je ne me le pardonnerait jamais. Comme si je ne lui avait pas déjà fais assez de mal comme ça et bizarrement les mots vinrent seuls et la réponse propre et préparée que j’avais réfléchis s’envola comme une feuille au vent. 


«  Je ne veux pas te mentir Alec alors oui j’ai aimé Cal…enfin si on peut appeler ça aimer. Quand je suis arrivée de la forteresse je ne connaissait personne, Cal était le premier garçon fort et gentil que je n’avais jamais rencontré alors je ne sais pas si c’était de l’amour que j’ai ressentit ou tout simplement une grande admiration, mais j’ai grandit avec l’idée que j’aimais Cal et tu me connais un peu maintenant je pense et je suis butée… »


Je commençais pas vraiment bien, je ne savais pas dans quelle direction je voulais aller et j’avais l’impression que je m’enfonçais mais c’était comme un besoin de lui raconter que ce que je vivais avec lui, je ne le vivais pas avec Cal, je voulais qu’il le comprenne comme ça que je n’ai pas besoin de former cette phrase que je n’ai jamais dite à personne et qu’il ne voudra sans doute pas entendre. 


« Mais…en fait ce que j’essaye de te dire Alec, même si je m’y prend très mal et que je n’avais jamais ressentit ces espèce de trucs bizarres avec Cal avant que je te rencontre au bar…ça peut paraitre bizarre mais dès que je t’ai rencontré jamais comme une voix qui ne cessait de m’enfoncer de me dire ce que je devais faire et j’ai compris au bout de mon cauchemar que cette voix n’était autre que la peur. Une peur que je ne pourrais décrire et que j’espère que tu comprendra. »


Mara t’es pas crédible là, ça ressemble à rien ton récit et si tu te dépêche pas de finir tu va finir par le saouler car il va pas comprendre et tout. Comment peut-il comprendre que dès que je l'ai vu j'ai eut peur de l'aimer, peur que mon coeur ne fasse un choix sans que ma raison y soit pour quelque chose...l'avait-il comprit? Alors si j’arrêtais de me poser des questions et que je parlais pour une fois. 


« Ecoute, je suis pas romantique ce n’est pas de ma bouche que tu entendra des choses comme dise ces filles. Je ne n’ai même jamais dis ces « mots » à quelqu’un, même pas à mon propre frère, mais ce que j’essaye de te faire comprendre quand même Alec c’est que je n’aime plus Cal depuis plus longtemps que tu ne le crois et que je crois…je crois...que je ressens quelque chose pour toi… »


Après avoir au moins fait mes mille pas que je dois faire par jour, je finis par me tourner vers Alec qui me regardait mais qui semblait réfléchir en même temps. Une colère contre moi naquit et je recommençais à marcher en me prenant la tête entre les mains. 


« Brolk de slurk je suis trop conne »


Eh bah comme ça c’était dit. Je continuai de tourner peut-être pour essayer d’oublier la présence d’Alec, peut-être pour simplement me calmer, pour ne pas tuer quelqu’un, pour éviter de chercher ce poignard qui avait fait tant de mal à celui que...que...que j'aimais. Peut-être juste parce que j’avais peur de sa réponse, de sa réaction à lui...
Tourner la page ne veut pas dire oublier, cela veut seulement dire que tu choisis d'être heureux au lieu d'être blessé...




Les flammes jumelles sont en permanences connectées l'une à l'autre, peu importe l'espace et le temps. Elles sont un fort miroir révélateur de leur Partie Sombre et Lumineuse ▵ ©endlesslove.
hope isn't a dream but a way from of making dreams become reality ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4535-mara-tylanhem-t-al-barmi
Archange


avatar

Age du personnage : 23 ans

Familier : aucun
Couleur de magie : noir
Niveau de magie :
  • Elevé
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : prince des démons
Résidence : 7ème cercle des Limbes

MessageSujet: Re: Changement d'identité et rencontre au sommet! [Terminé <3]   Sam 21 Mai 2016 - 18:43


Changement d'identité et rencontre au sommet,
Moment de solitude

« Mais…en fait ce que j’essaye de te dire Alec, même si je m’y prend très mal et que je n’avais jamais ressenti ces espèces de trucs bizarres avec Cal avant que je te rencontre au bar…ça peut paraître bizarre mais dès que je t’ai rencontré jamais comme une voix qui ne cessait de m’enfoncer de me dire ce que je devais faire et j’ai compris au bout de mon cauchemar que cette voix n’était autre que la peur. Une peur que je ne pourrais décrire et que j’espère que tu comprendras. »

Elle lui faisait en quelque sorte une déclaration ou quelque chose du genre, elle ne voulait pas l'admettre mais c'était exactement ça. Il haussait les sourcils et attendit qu'elle finisse de parler. Elle avait l'air hésitante et peu sûre de ce qu'elle disait comme si elle allait déclarer quelque chose, comme si c'était important pour elle de dire cette phrase.

«Je crois…je crois...que je ressens quelque chose pour toi… »

Ces mots résonnaient dans sa tête et il se les repassaient en boucle pendant un millier de fois avant de réaliser ce qu'elle venait de dire. Qu.. Quoi? Mara faisait encore une fois les cent pas et s'arrêtait pour passer ses mains sur sa tête. Un tic de Voleur, peut-être? Il avait entendu parler de ça, il entendait tellement de choses aussi..

« Brolk de slurk je suis trop conne »

Alec écarquillait les yeux, il ne comprenait pas pourquoi elle disait cela. Il plissait les yeux et tentait d'analyser la situation. Elle voulait dire quoi par là? Qu'elle n'aurait pas dû se confier à lui de cette façon? Justement, cela lui faisait plaisir. Enfin il ne savait pas vraiment, il était un peu perdu.  Il se levait et se rapprochait de la brunette, il arrivait en face d'elle et la dépassait d'une bonne tête.

« Je comprend.. Hum.. Pourquoi tu dis ça? T'es loin d'être conne. »

Il prit le menton de Mara et la regardait dans les yeux. Elle rougissait comme une tomate. Il poussait un soupir et il se retira pour aller jusque la fenêtre de sa chambre qui donnait sur Tingapour. Il habitait en plein dans le centre ville. Le jeune homme se grattait la tête, il ne savait pas quoi dire d'autre.. Lui, il n'allait pas lui faire une déclaration du genre "moi avant je m'envoyais en l'air pleins de filles et c'était pas sérieux, mais je vais m'envoyer en l'air avec toi mais c'est du sérieux" Non mais n'importe quoi, enfin!

« Je sais pas quoi te dire, écoutes. Moi non plus je suis pas du genre à faire des déclarations ce genre de choses. Tu aurais juste dû m'en aller avant de Caliban, mais c'est pas grave je t'en veux pas. Je m'en fous maintenant.»

Il avait parlé d'une voix assez froide sans s'en rendre compte comme si le naturel revenait au galop, et il jetait un regard désolé vers Mara. Le beau brun s'en voulait parfois, de redevenir froid et sans aucuns sentiments, sans pitié et gentillesse. Mais il était comme ça, la brunette devrait bien s'y faire. Et si elle n'y arrivait pas et bien.. Non pas temps pis mais c'était la vie, elle devrait s'y adapter dans tous les cas. Hors de question qu'il devienne hyper gentil d'un coup. Ce n'était pas lui et ça ne le serai jamais.

« Ne m'en veux pas d'être froid. Je suis comme ça et je changerai pas même si j'essaye, c'est plus fort que moi. »

Alec venait de lui révéler qu'il avait essayé maintes et maintes fois de changer, de devenir gentil mais qu'il avait énormément de mal. Elle devait le connaître mais c'était quelque chose qu'elle ne savait sûrement pas, qu'il était encore plus glacial des années auparavant. Comme quoi, notre passé forge notre futur et notre personnalité et si on essaye de changer notre destinée et notre caractère c'était très dur. Il s'était déjà amélioré mais on lui reprochait toujours d'être sec. Méchant. Et bien d'autres critiques encore.

« J'ai toujours été froid. Mais c'est mieux qu'avant. Bref.. Je n'aime pas vraiment parler de mon passé, de moi, tout ça.»

Il sourit machinalement à Mara et se rassit sur son lit. Il jetait un coup d'oeil à son bras sur lequel il y avait un bandage qui recouvrait sa petite blessure et son muscle également. Puis il alla attraper un débardeur qu'il enfilait sans gêne dans la chambre parce que bon, il avait pas envie de passer la nuit torse nu pour rien. (me tape pas Manon) Alec tournait la tête vers la jolie petite brune qui était toujours rouge. Il ricanait doucement.

« Je te fais peur ou quoi?»

© FICHE D'APOLLINA POUR LIBRE GRAPH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mara'tylanhnem Duncan


avatar

Age du personnage : 19 ans

Familier : Blanca, chouette blanche
Couleur de magie : Gris clair
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Héritière d'Omois et apprentie Voleuse Patentée.
Résidence : Palais d'Omois
Dans le sac : Couteau, camouflus, quelques crédits mus, mon hor, poignard et chose coupante, ficelle de quoi ligoter quelqu'un et une bonne dose de courage!

Affinités : Tara'tylanhem Duncan : ma soeurette chérie

Elëor: La garde du corps d'un petit héritier de Tatral et l'une des meilleurs Voleuses Patentée que j'ai rencontré...attention elle n'est jamais loin de vous!

Dorïân(je met que le prénom, le nom est trop compliqué XD): Petit prince blondinet à l'allure charmante qui trouve drôle d'insulter ma présence...

Albane N. O'Nyme: Pour l'instant une petite princesse inconnu qui ferme ses yeux et qui est gentille comme tout.

May O'Season: Pour l'instant petit brunette qui participe à la même colo que moi est qui à l'air gentille.

Alexandre N. O'Nyme: Maitre à l'école des Voleurs Patentés et moniteur de la colonie de vacances...

Candice Heaven: Une blondasse que je n'apprécie pas du tout (pour l'instant) et qui ne me procure aucun sentiments de sérénitude. Doublée d'une fine couche de prétention même si elle est très belle!

MessageSujet: Re: Changement d'identité et rencontre au sommet! [Terminé <3]   Dim 22 Mai 2016 - 0:45


Changement d'identité et rencontre au sommet!
Rougir, courir, pourrir ou comment se définir soi-même en essayant que les autre ne fasse pas la même erreur.
Alec & Mara
Toujours en train de marcher dans la chambre je ne remarquais même pas Alec s’approcher de moi à pas de loup et me regarder de toute sa hauteur. Je finis, remarquant son ombre, par m’arrêter et baisser les yeux tandis qu’il me parlait comme si il essayait de comprendre tout ce qui s’était passé quelques minutes auparavant et ce que je venais de dire. 


« Je comprend.. Hum.. Pourquoi tu dis ça? T'es loin d'être conne. »



J’étais sûre il ne comprenait pas. Il ne comprenait pas cette frustration que j’avais pour moi-même. Il ne voyait pas la fille qui essayait de se batailler avec ses sentiments pour ressembler enfin à une adolescente normale, mais ça il ne le voyait pas car il ne me connaissait pas assez. Je ne lui en voulait pas, comment pouvait-il savoir de toute façon. Il attrapa délicatement mon menton et me força à le regarder. Quand son regard assez dur croisa le mien, je rougis. Mais cette fois je ne rougis pas car j’étais gênée, j’avais à peu près dépasser ce stade avec Alec bien que ce n’était pas gagné. Je rougissais car il m’impressionnait, quand il parlait de sa manière froide et brute quand il n’essayait pas d’être gentil, il dégageait une force que j’admirais et qui me gênait.


Voyant ma gêne mais ne la comprenant sans doute pas, il finit par aller vers sa fenêtre. Je restai plantée là, béate, ne sachant quoi dire, ne sachant quoi faire, avec la simple idée en tête que j’avais tout gâché. Tout allait si bien avant mon cauchemar…pourquoi a-t-il fallut que tout cela change? Pourquoi avait-il fallut que je me mette à cauchemarder dans une telle situation? Alec interrompit rapidement mes rêveries:


« Je sais pas quoi te dire, écoutes. Moi non plus je suis pas du genre à faire des déclarations ce genre de choses. Tu aurais juste dû m'en parler avant de Caliban, mais c'est pas grave je t'en veux pas. Je m'en fous maintenant.»



Il ne m’en voulait pas? Il ne m’en voulait pas de ne pas lui avoir dit que j’avais aimé Cal? Je le regardais les yeux grand écarquillés à la fois surprise et heureuse, car il venait d’affirmer qu’il ne m’en voulait pas et qu’il s’en foutait même si il me l’avait dit à sa manière, à sa manière à lui. Sa manière brute et froide qui ne me faisait pas grand chose au final. Il finit tout de même par me regarder, une lueur d’excuse dans le regard, comme si il voulait que je lui pardonne quelque chose mais quoi? 


« Ne m'en veux pas d'être froid. Je suis comme ça et je changerai pas même si j'essaye, c'est plus fort que moi. »



C’était donc ça? Il avait donc peur que je le juge sur sa froideur? Il n’y était pas du tout, moi même je n’étais pas une fille très facile, j’avais un caractère…de chien, alors je n’allais pas le juger. Il n’avait pas à changer pour qui que ce soit. Je voulais avoir le vrai Alec devant moi, même si celui-là était plus froid, plus direct…c’était lui et je ne voulais voir que lui. Comme si il avait besoin de justifier ce manque de délicatesse, ce manque de gentillesse, il continua à m’expliquer des trucs comme si il pensait qu’il avait quelque chose à se faire pardonner. 


« J'ai toujours été froid. Mais c'est mieux qu'avant. Bref.. Je n'aime pas vraiment parler de mon passé, de moi, tout ça.»



Il me gratifia d’un sourire tombeur et je sentis mon pouls sous ma poitrine s’accélérer à un rythme qui m’étais désormais familier. Il alla attraper un débardeur (je ne vais pas te taper XD) et recouvrit à mon grand désespoir son torse musclé…Qu…Quoi? Non mais qu’est-ce que je viens de dire moi? Comment ça à mon grand désespoir non mais n’importe quoi? Comme si il était bien battit? Pffff…bon je vais pas mentir la nature la gâtée. Non mais Mara arrête ça va pas! C’est la chaleur, c’est le cauchemar qui fait ça, tout va bien, je ne pense pas des trucs bizarres c’est juste que je ne suis pas dans mon état normal! Tout va bien Mara calme toi. Je me mis à rougir de plus belle quand je me surpris à penser que je ne pourrais plus voir les tatouage d’Alec sur son torse. Non mais il fallait vraiment que j’arrête de boire moi. Avec du Tzinpaf j’ai l’impression d’être bourrée alors je vous dis pas avec de l’alcool, c’est bon je tiens plus debout là. Non mais Mara arrête, calme-toi tout va bien se passer, y’a un chaman pas trop loin qui pourra soigné tes troubles psychiatriques. 


« Je te fais peur ou quoi?»



Peur? Alec me faisait-il peur? Non mais n’importe quoi? Avait-il prit mon rougissent pour de l’intimidation et de la peur alors que j’étais juste gênée par mes propres pensées? C’était du délire! Tu n’y es pas du tout Alec! Il me fixa avec un grand sourire aux lèvres avant de s'assoir sur le bord du lit comme si il m’invitait à le rejoindre. Après un dernier coup d’oeil je me fis la réflexion qu’il faudrait peut-être que j’aille m’assoir car je sentais déjà des courbatures prendre place dans mes jambes. Je m'assis avec un petit soupir de soulagement et regardai Alec qui me regardait lui aussi. Le fait qu’il me regardait de cette manière me fit tout de suite rougir. Son regard ferait rougir n’importe qui, même un garçon. Il y faisait passer toutes les émotions qu’il n’arrivait pas à émettre autrement et c’était très, mais alors très, très déroutant. Surtout pour une fille comme moi qui rougit pour un rien.


« Je n’ai pas peur de toi Alec, si j’avais peur de toi, je t’aurais déjà embroché depuis longtemps… »


Il leva un sourcil moqueur et taquin et je me rendis compte de la stupidité de mes propos quand mon regard plongea vers le bandage sur son muscle. Brolk de slurk c’est pas possible j’en faisais exprès ou quoi? Je me grattai la nuque et essayai de m’expliquer en vain. 


« Je…ce n’est pas ce que je voulais dire…bon sang c’est pas possible d’être gaffeuse comme moi, excuse-moi… »


Je baissai les yeux sentant le regard d’Alec, qui était un soupçon rieur même moqueur, sur moi. Je pense que je me suis déjà bien assez humiliée aujourd’hui je pense que je n'ai pas besoin d’en avoir une couche en plus. Non mais j’avais l’impression que j’en faisais exprès. C’est pour ça que je me suis traitée moi même de conne tout à l’heure.


« C’est gentil de me dire que je ne suis pas une abrutie doublée d’une quiche, on va dire…mais je ne te crois pas, je fais tout le temps des gaffes, je rougis comme une petite fille, je bafouille et fais plein de trucs débiles. Je blesse les gens que j’affectionne et par dessus tout j’arrive jamais à m’expliquer clairement et tout ça. Je suis une fille sans grand intérêt et j’ai un caractère de merde…alors c’est pour ça que j’ai résumé un peu tout ça tout à l’heure en un seul mot: « conne »." 


Je lui souriais, ne sachant quoi faire d’autre quand sa tentative d’excuse me revint en mémoire. Alec n’avait pas le doit de changer, il ne devait pas faire attention aux autres, il fallait qu’il garde sa vraie personnalité. Il ne pouvait pas faire la même erreur que moi. Je me rapprochai de lui.


« Alec, ne fait pas la même erreur que moi, ne change pour personne. Personne n’a le droit de te dire comment tu doit te comporter, si tu dois être gentil ou alors froid. Personne n’a le doit d’intervenir dans ta personnalité. Que tu sois froid, glacial, direct, voir même impressionnant, je m’en fiche royalement. Il ne faut juste pas que tu changes, pour personne… »


Quand je finis ma tirade je m’aperçus bien trop tard que j’avais posé ma main sur celle d’Alec. Je la retenir immédiatement en bafouant des excuses et la cala bien sagement entre mes deux jambes pour ne pas que mon corps réagisse seul encore une fois. Comme si je n’avais pas déjà fais assez de chose comme ça ce soir. Comme si je ne pouvais pas me tenir tranquille pour une fois. Comme si j’étais obligée à chaque fois de mettre mon grain de sel dans quelque chose qui va bien. 


Notre situation avait bien changé avec Alec, nous étions pas de gamins joueur à adulte en un rien de temps et je n’aimais pas ça. Je préférais quand nous rigolions pour de bon, quand nous nous cherchions. C’était vraiment ça le plaisir avec Alec. Le seul plus beau cadeau qu’il peut m’offrir est un vrai sourire. Non mais regardez comme je parle on dirait une alcoolo en pleine désintox qui est en manque. Mais il faut vraiment que je me ressaisisse moi. Alors décidant de faire revenir un peu cette esprit taquin je lui tapai gentiment l’épaule ou plutôt je me bousillais la main sur son bloc de muscles. Je retins tout juste un petit cri, je n’avais pas besoin qu’il se moque de moi en plus. 


«  On va pas dire que tu es très gentleman, non plus hein vu le nombre de fois où tu m’a renversé et que tu n’a même pas dégainé me relever hein petit éleveur de spatchounes...si tu vois ce que je veux dire "


Je rigolai bêtement comme une enfant de douze ans et comme si il fallait que ce soit nécessaire je lui tirais la langue comme une gamine.  
Tourner la page ne veut pas dire oublier, cela veut seulement dire que tu choisis d'être heureux au lieu d'être blessé...




Les flammes jumelles sont en permanences connectées l'une à l'autre, peu importe l'espace et le temps. Elles sont un fort miroir révélateur de leur Partie Sombre et Lumineuse ▵ ©endlesslove.
hope isn't a dream but a way from of making dreams become reality ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4535-mara-tylanhem-t-al-barmi
Archange


avatar

Age du personnage : 23 ans

Familier : aucun
Couleur de magie : noir
Niveau de magie :
  • Elevé
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : prince des démons
Résidence : 7ème cercle des Limbes

MessageSujet: Re: Changement d'identité et rencontre au sommet! [Terminé <3]   Dim 29 Mai 2016 - 22:30


Changement d'identité et rencontre au sommet,
ou comment avoir l'air d'un forceur et d'une marmotte qui veut dormir.

Après une discution plutôt sérieuse Mara revint à la charge en faisant rapport au fait qu'il n'était pas très gentleman puis elle lui tira la langue comme une enfant. Alec eut un sourire amusé et se disait que ce n'était pas terminé. Et puis merde, ils dormiraient plus tard pour l'instant elle voulaient qu'il lui répondre, très bien il allait le faire mais ce ne serait pas forcément avec gentillesse.

«Venant d'une fille qui à failli me tuer c'est sûr que c'est très audacieux de dire ça.. »

Il eut un rire de méchant genre "mouahahah" ou "niark niark niark je suis cruel" puis se rassit sur son lit. Il touchait son bras là où Mara avait tapé en se disant qu'elle avait sûrement plus mal que lui vu la grimace qu'elle avait fait quelques minutes plus tôt.. Il revint à la charge.

« Tu sais que tu vient de te bousiller le bras pour rien? J'ai au moins deux fois plus de force que toi alors..»dit-il en se ventant un peu.

Il retenait un rire dans le creux de sa gorge mais s'arrêtait aussitôt en voyant la mine boudeuse de la petite brune qui croisait les bras comme une gamine qui n'a pas ce qu'elle veut. Il se rapprochait d'elle et lui lançait un petit sourire qui la fit rougir. Il attrapait par les jambes Mara et la portait comme une princesse puis il la déposait comme un sac à patates sur le lit avec le moins de grâce possible.

«Tu es sûre de pas vouloir dormir? C'est pas que je suis crevé ma..»

Son baillement le coupa et vu la tête de la brunette il explosait de rire. Bon d'accord il était peut-être un peu beaucoup exténué surtout qu'il n'avait pas encore rattrapé toutes ces heures de sommeil, enfin bon demain il ne travaillait pas de la journée c'était déjà ça. Même si la nuit il travaillait ce n'était donc pas très grave mais Mara n'avait pas l'air de vouloir dormir ou même se reposer.

Il repensait à sa journée avec elle et se demandait ce qui se serait passé s'il ne l'avait pas rencontré. Il aurait probablement continué ses petites affaires, il dormirait déjà depuis des heures et il ne serait pas prit un couteau dans le bras ou dans l'abdomen. Mais c'est ce qui lui plaisait, avec cette fille il y avait toujours du mouvement et des catastrophes et même si à cause de son passé il n'était pas fan des catastrophes, les siennes lui plaisaient.  

Elle était fascinante. Il fallait vraiment apprendre à la cerner, la connaître, pour savoir qui elle était vraiment et pour connaître ses valeurs et principes. Elle était courageuse, un peu gaffeuse, et une catastrophe ambulante, certes. Elle était aussi adorable, rigolote et complètement timbrée. Il adorait aussi le fait qu'elle soit minuscule, ça le faisait bien rire qu'il la dépasse d'au moins une tête et ça la rendait plus "fragile" qu'elle ne l'était. Cela lui donnait envie de la protéger, toujours.

D'habitude il n'était absolument pas romantique et n'avait pas ce genre de pensées mais avec elle tout était différent et elle le rendait encore plus lui-même. Il était froid et distant mais il pouvait aussi être joueur et être proche d'elle. La preuve, depuis au moins deux minutes il est à moins de dix centimètres d'elle et il aime bien cette proximité. Même si la brunette est rouge comme une pivoine, comme toujours. Soudain il regardait l'heure et levait les yeux aux ciels pour la cinquante deux millième fois de la journée.

« Je veux pas avoir l'air chiant, même si je le suis mais.. Tu sais qu'il est quatres heures du matin là ou pas? »

© FICHE D'APOLLINA POUR LIBRE GRAPH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mara'tylanhnem Duncan


avatar

Age du personnage : 19 ans

Familier : Blanca, chouette blanche
Couleur de magie : Gris clair
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Héritière d'Omois et apprentie Voleuse Patentée.
Résidence : Palais d'Omois
Dans le sac : Couteau, camouflus, quelques crédits mus, mon hor, poignard et chose coupante, ficelle de quoi ligoter quelqu'un et une bonne dose de courage!

Affinités : Tara'tylanhem Duncan : ma soeurette chérie

Elëor: La garde du corps d'un petit héritier de Tatral et l'une des meilleurs Voleuses Patentée que j'ai rencontré...attention elle n'est jamais loin de vous!

Dorïân(je met que le prénom, le nom est trop compliqué XD): Petit prince blondinet à l'allure charmante qui trouve drôle d'insulter ma présence...

Albane N. O'Nyme: Pour l'instant une petite princesse inconnu qui ferme ses yeux et qui est gentille comme tout.

May O'Season: Pour l'instant petit brunette qui participe à la même colo que moi est qui à l'air gentille.

Alexandre N. O'Nyme: Maitre à l'école des Voleurs Patentés et moniteur de la colonie de vacances...

Candice Heaven: Une blondasse que je n'apprécie pas du tout (pour l'instant) et qui ne me procure aucun sentiments de sérénitude. Doublée d'une fine couche de prétention même si elle est très belle!

MessageSujet: Re: Changement d'identité et rencontre au sommet! [Terminé <3]   Lun 30 Mai 2016 - 21:19


Changement d'identité et rencontre au sommet!
Quand on a besoin de dormir...vraiment car on commence à péter les plombs...
Alec & Mara
Alec eut un sourire amusé à la suite de ma remarque et je savais que même si il était crevé, car cela se voyait sur son visage qu’il était à deux doigts de devenir une marmotte en hibernation, il allait me répondre et pas forcement de la manière que j’espérais. 


«Venant d'une fille qui à failli me tuer c'est sûr que c'est très audacieux de dire ça.. » 

Il rigola d’un rire que je pourrai qualifier de psychopathe qui a envie de boire un verre de whisky, parce que son rire c’était vraiment genre: « Je suis le méchant mouhahahaha ». Bref c’était assez bizarre. Je repassai les mots qu’il venait de dire dans ma tête et grimaçais affreusement. J’avais failli le tuer, j’aurais pus le tuer et tout ça c’était de ma faute, car je ne savais pas différencier le vrai du faux. J’aurais pu lui faire encore plus mal. J’aurais pu vraiment, mais vraiment le tuer, et ça je ne me le serais jamais pardonné. Je ne sais même pas comment j’aurais réagis, peut-être bêtement en me poignardant à mon tour? Non je ne pense pas, mais je ne m’en serais pas remise. J’avais faillis le tuer….Je ne me le pardonnerais jamais. L’image resterait à jamais gravé dans ma tête comme encore une des choses cruelles et méchantes que j’ai fais. Une chose rajoutait à la liste. J’avais faillis tuer un être qui m’étais cher. Voyant ma tête de déterrée tout droit sortie de l’hospice, il préféra changer de sujet.

« Tu sais que tu vient de te bousiller le bras pour rien? J'ai au moins deux fois plus de force que toi alors..»

Ne me sous-estime pas coco, je pourrais te faire vraiment mal…dis la fille qui a faillis le tuer…il faut vraiment que j’arrête de penser à cette histoire. Vraiment, si il m’en voulait vraiment beaucoup, mais genre beaucoup il ne me parlerait pas, hors là il est près de moi, me parle, me taquine. Suite à ce que j’ai fais j’aurais pus comprendre qu’il ne veuille plus me parler. Je regardais ma main avec laquelle j’avais frappé son épaule en béton et mes phalange étaient encore rouges. Ouai bon ça va, t’a plus de force que moi et alors qu’est-ce que ça change? Comme une gamine boudeuse, je croisais les bras sur ma poitrine et gonfla les joues. Il se rapprocha de moi si bien que je sentis son souffle chaud contre mon cou et il me sourit me faisant rougir comme une enfant de quatre ans quai venait d’avoir ses bonbons. J’avais eus un sourire d’Alec c’était équitable non? Je crois que je deviens grave, il faut vraiment que j’arrête de boire du Tzinpaf…RÉGIIIIIME À L’EAUUUU MOUHAHAHAHA. Oui, il faut vraiment que je me calme….

Il m’attrapa par les jambes et me rappelant que je m’étais déjà péter une main rien qu’en tapant son épaule…de plus blessé, je ne me risquais pas à le contredire dans ce qu’il faisait et le laisser me déposer tel un tas de merde, pour être raffinée dans mes paroles, sur le lit. Je le dévisageais, mais le fait qu’il vint se coller à quelques centimètres de moi, me fit taire instantanément et prendre une teinte légèrement de la couleur de l’Empire et encore

«Tu es sûre de pas vouloir dormir? C'est pas que je suis crevé ma..» 

Un bâillement le coupa et je levais un sourcil interrogateur en fronçant le nez. Tu vois que t’es fatigué…mais suite à ma tête qui devait être drôle où je sais pas quoi…j’avais une spatchoune sur le front? Non, un point de couleur mauve sur la joue? Quoi j’ai un épis dans les cheveux? Il éclata de rire faisant résonner son rire, encore et encore dans mon cerveau pendant que celui-ci l’imprimait pour le laisser graver à jamais dans mon esprit. 

Je regardais Alec, alors qu’il semblait en train de penser. Qui aurait pu croire que j’allais rencontrer un garçon pareil? Qui aurait pu croire que je me serais lier d’amitié avec lui quitte à tomber amoureuse de lui? Je ne savais pas vraiment encore ce que je ressentais, mais c’était une sensation à la fois étrange et qui faisait du bien. Je m’imaginais dans ses bras, puis après j’avais envie de l’engueuler, puis de l’embrasser. Mes pensées étaient totalement contradictoires et je ne pensais jamais ça d’habitude.

Oui d’habitude, mais Alec avait changé ma routine. Il était apparu comme ça et avait comme chamboulé ma vie. Je ne me voyais pas ne plus voir Alec sourire que ce soit de ma faute ou non. C’était tellement rare qu’il sourit ou qu’il rigole vraiment sans faire semblant et c’était tout aussi rare que je pleure, que je me mette dans des états pas possibles et que je ne sache même plus quoi penser. Mais Alec me faisait cet effet, il arrivait à tout me faire oublier que ce soit bon ou mauvais.

Bon on va arrêter avec le test de psychologie car me connaissant ça va encore me stresser et je vais vraiment finir par le tuer…n’empêche j’ai faillis le tuer quand même…Je suis une psychopathe, une vraie psychopathe du dieu spatchoune, c’est lui qui m’a envoyé en mission! PARDONNE MOI MON DIEU, JE SUIS UNE HORRIBLE SPATCHOUNE QUI PUUUUS! Oui tout compte fais je crois que le sommeil c’est bien aussi.

« Je veux pas avoir l'air chiant, même si je le suis mais.. Tu sais qu'il est quatres heures du matin là ou pas? »

Non et je confirme tu n’a pas l’air, tu ES chiant! Mais je t’aime quand même…euh non, oubliez ce que je viens de dire c’était complètement hors contexte et je ne le pensais pas…enfin…pas vraiment. Breeeeef on s’en fiche, Monsieur veux pioncer parce que Monsieur je-suis-le-plus-beau-et-le-plus-fort-car-je-suis-jamais-fatigué à très bizarrement l’envie de dormir alors qu’il ne ne cesse de me répéter depuis tout à l'heure que non, il n’en a pas envie…Bizarre mon cher Sherlock…hahaha…hahaha….haaaaaaaaaaaaa...j’ai vu ça dans une série de Tara!

« Et bah on va aller dormir, Madame marmotte, vu que visiblement tu as l’air très fatigué mais que tu es trop fier pour l’avouer…tu préférais que ce soit moi qui soit fatiguée et que je te demande d’aller me couche hein? Allez Alec avoue! »

Je savais très bien que c’est ça qu’il voulait faire. Mais comme je le disais, il ne le dirais jamais alors autant prendre l’initiative de lui faire comprendre que j’étais pas si conne que ce que je paressais et que je pouvais quand même un peu réfléchir de temps en temps. Je lui fis un clin d’oeil moqueur et cela sembla le surprendre. Bon c’est bon appelez moi Mademoiselle coincée maintenant et j’aurais tout vu. Je voulus rigoler mais le son qui sortit de ma bouche ressembla plus à un cri d’oiseau égorgé qui rampé sur le sable plutôt qu’un à rire d’adolescente normale. En même temps je suis pas normale alors…je suis hors catégorie…Non c’est bon Mara tu sors

Je me mis donc sous la couette vu que je savais pertinemment que Monsieur ne voulait pas que je quitte la pièce sans lui avoir demandé l’autorisation.

« Bah, bonne nuit Alec, dors bien…marmotte… »

Il me fit un petit sourire genre: « Tu verra qui rira le dernier demain » et je me retournais un sourire aux lèvres pour essayer de dormir. J’avais pris soin de me mettre à l’opposé d’Alec. Je ne voulais pas de nouveau malentendu avec lui soir. Il avait besoin de dormir et moi aussi.

Malheureusement deux heures plus tard je ne dormais toujours pas et je fixai le plafond avec la seule idée en tête: ne pas dormir. Je ne voulais pas m’endormir, j’avais trop peur de refaire des cauchemars et de refaire du mal à Alec. Je savais que j’aurais pu lui dire, mais il était en train de dormir et je ne voulais pas me montrer faible. J’étais une fille forte, qui a vécu trop longtemps dans la souffrance et trop longtemps dans les cauchemars. Mais aujourd’hui avant tout, je veux qu’Alec me trouve forte, qu’il ne trouve pas que je ne suis qu’une petite fille qui a peur de son ombre.

Je me retournais vers lui et observa la façon dont son corps montait et retombait à un rythme régulier en même temps que son souffle. Ses grands cils, qui lui donnait une fois l’air endormir, l'air d’un petit gosse et la façon dont son visage était décrispé quand il dormait. Il semblait plus heureux comme ça. Sans m’en rendre compte je lui déposais un baiser sur la joue et lui murmura à l’oreille.

« Merci pour cette journée Alec… »


Quand je me relevai, je me rendis compte de la stupidité de mes propos et rougis comme une espèce de pivoine. Heureusement sa respiration régulière me faisait croire qu’il dormait et bien profondément. Avec un peu de chance il n’aurait pas entendu ce que je venais de lui dire et se réveillera avec aucun souvenir de cette nuit. Je me retournai une nouvelle fois pour qu’il soit dans mon dos. Mais dès que je fermai le yeux, je m’obligeais à les réouvrir pour ne pas dormir. Je ne dormirais pas cette nuit, mais ce n’était pas grave, j’avais l’habitude. Pourtant mes yeux commencèrent à se fermer et je ne serais dire si je m’étais rapprochée, beaucoup ou non d’Alec. Mais je me sentis rassurer par sa présence et réussis enfin à fermer le yeux et à dormir un peu…la journée du lendemain allait être chargée aussi...
Tourner la page ne veut pas dire oublier, cela veut seulement dire que tu choisis d'être heureux au lieu d'être blessé...




Les flammes jumelles sont en permanences connectées l'une à l'autre, peu importe l'espace et le temps. Elles sont un fort miroir révélateur de leur Partie Sombre et Lumineuse ▵ ©endlesslove.
hope isn't a dream but a way from of making dreams become reality ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4535-mara-tylanhem-t-al-barmi
Archange


avatar

Age du personnage : 23 ans

Familier : aucun
Couleur de magie : noir
Niveau de magie :
  • Elevé
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : prince des démons
Résidence : 7ème cercle des Limbes

MessageSujet: Re: Changement d'identité et rencontre au sommet! [Terminé <3]   Dim 19 Juin 2016 - 21:45


Changement d'identité et rencontre au sommet,
Ou un milliard de choses à faire pendant que la belle au bois dormant pionce.

Cette nuit là, Alec fit des rêves très étranges comme par exemple celui où il devenait Voleur Patenté et qu'il était chargé de tuer la nièce de l'Impératrice.. Un autre où il était mannequin et alors qu'il posait et allait se faire prendre en photo il se rendit compte que les photographes, stylistes, coiffeurs, maquilleurs étaient en fait des.. des spatchounes?! Quoi? Euh.. Il rêvait, oui. Ses rêves étaient vraiment bizarres mais ils s'interrompèrent lorsque quelque chose de chaud comme un radiateur vint caresser son visage et lui éclairer les yeux. Il les ouvrit et la lumière du soleil chatouillait ses cils qu'il frotta. Il voulut se lever mais un bras l'en empêcha, celui de Mara qui était posé sur lui. Sa petite main était délicatement posée sur le ventre du beau brun. Il déplaçait lentement sa main et parvint à se lever sans faire de bruit. Il s'étira et jetait un coup d'oeil vers Mara qui dormait comme une marmotte. Qu'est ce qu'elle est mignonne quand elle dort.. Attendez, il est quelle heure?! Un coup d'oeil vers le réveil. Dix heures. Bon, il était tôt donc ils avaient encore le temps.

Alec s'en allait de la chambre pour aller dans la cuisine sortir des céréales, des boissons, du pain aussi..bref des trucs pour le petit déjeuner. Il les plaçait sur la table basse dans le salon et prit une pomme. Il croquait dedans et se posait des questions un peu loufoques. Du genre et si un vers habitait dedans est-ce que je le laisserai vivre ou je l'enlèverai et le tuerai? Ou est-ce que je pourrai le manger? Puis est-ce que c'est bon les verres de terre déjà?

Soudain il se rappela de quelque chose. Il n'y avait plus aucun alcool dans le bar et Jack lui avait demandé de faire le stock de boissons et de nourriture dès la matinée car il ouvrirait vers l'heure du déjeuner. Il avait intérêt à se grouiller, le beau brun. Il attrapait une feuille blanche, fit apparaître un stylo (et bon dieu ce que c'est pratique la magie) et écrivit à la va vite mais de manière lisible quand même: Je suis parti faire du stock pour le bar, je reviens vite et ne mets pas le feu à mon studio surtout.. A tout à l'heure. Il se levait, enfilait un jean troué, une paire de baskets blanches et un T-shirt manches courtes noires et s'envolait à la vitesse de l'éclair en prenant soin de fermer la porte à clé, au cas-où madame ferait une petite crise.

Deux minutes plus tard le jeune homme marchait dans la rue d'une allure assez pressée et pas d'humeur à parler à qui que ce soit. Bien sûr vu que le destin lui à toujours une dent contre lui, il cognait dans une jeune femme brune. Il haussait un sourcil puis s'excusait machinalement.

« Désolé je suis pressé. Allez à plus.»

« Figures-toi que moi aussi je suis pressée! Je dois m'occuper d'une sale petite brune qui est je ne sais où chez je ne sais quel barman et en plus quand je l'appelle car on est censées avoir rendez-vous, elle ne répond pas! Allez bonne journée le brun ténébreux! » répondit-elle d'une voix glaçiale.

Elle s'en alla en marchant rapidement et assez énervée. Oulah, il fallait pas la chauffer celle-ci. Le jeune homme levait les yeux au ciel et repartit aussitôt chercher son approvisionnement en restauration. Dix minutes plus tard il avait tout pleins de cartons qu'il faisait léviter dans la rue et se dirigeait vers son bar, en prévoyant la rencontre avec Jack qui allait sûrement lui hurler dessus vu comment il était.

«  C'est pas trop tôt mon petit! T'as fait la fête cette nuit ou quoi? Je t'avais dit de venir tôt.. Enfin bon c'est pas non plus la catastrophe y a pas grand-monde qui attend l'ouverture. Allez pose moi ces cartons je m'en charge.»
« Merci, Jack. J'ai bien cru que j'allais pas me réveiller, puis que t'allais me tuer en me charcutant mes beaux yeux.. Hrm on va dire que j'ai eu une soirée.. mouvementée, ouais c'est exactement ça. Bref je dois te laisser j'ai un truc qui m'attend chez moi.»
« Passes le bonjour à une autre de tes inombrables copines alors! » dit machinalement Jack sans s'en rendre compte alors qu'il commençait déjà à ouvrir les cartons.

Alec éclatait de rire et s'en allait pour rentrer chez lui où l'attendait sûrement la belle Mara qui dormait peut-être encore, ou peut-être pas. Dans la rue il y avait beaucoup de gens qui allaient au marché ou des enfants qui s'amusaient à se courir après. Il rentrait ensuite chez lui et tournait les clés dans sa porte. Il ouvrit doucement cette dernière en tâchant d'être silencieux, si jamais la belle au bois dormant était encore en train de.. dormir, logique.

Il allait dans la chambre et il trouvait Mara toujours en train de dormir, recroquevillée sur elle-même. Le beau brun prit la couette et recouvrit celle-ci sur son corps tandis que lui allait dans sa salle de bain et enlevait ses vêtements pour finalement prendre une bonne douche. Il était déjà onze heures et demi et il n'avait pas vu le temps passer.. Qu'est ce qu'ils allaient bien pouvoir faire, aujourd'hui? Il sortit de sa douche et entourait ses hanches d'une serviette de bain blanche qui épousait parfaitement ses muscles puis allait devant son miroir pour se laver les dents, lorsqu'il entendit un bruit dans la chambre.

© FICHE D'APOLLINA POUR LIBRE GRAPH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mara'tylanhnem Duncan


avatar

Age du personnage : 19 ans

Familier : Blanca, chouette blanche
Couleur de magie : Gris clair
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Héritière d'Omois et apprentie Voleuse Patentée.
Résidence : Palais d'Omois
Dans le sac : Couteau, camouflus, quelques crédits mus, mon hor, poignard et chose coupante, ficelle de quoi ligoter quelqu'un et une bonne dose de courage!

Affinités : Tara'tylanhem Duncan : ma soeurette chérie

Elëor: La garde du corps d'un petit héritier de Tatral et l'une des meilleurs Voleuses Patentée que j'ai rencontré...attention elle n'est jamais loin de vous!

Dorïân(je met que le prénom, le nom est trop compliqué XD): Petit prince blondinet à l'allure charmante qui trouve drôle d'insulter ma présence...

Albane N. O'Nyme: Pour l'instant une petite princesse inconnu qui ferme ses yeux et qui est gentille comme tout.

May O'Season: Pour l'instant petit brunette qui participe à la même colo que moi est qui à l'air gentille.

Alexandre N. O'Nyme: Maitre à l'école des Voleurs Patentés et moniteur de la colonie de vacances...

Candice Heaven: Une blondasse que je n'apprécie pas du tout (pour l'instant) et qui ne me procure aucun sentiments de sérénitude. Doublée d'une fine couche de prétention même si elle est très belle!

MessageSujet: Re: Changement d'identité et rencontre au sommet! [Terminé <3]   Dim 19 Juin 2016 - 23:15


Changement d'identité et rencontre au sommet!
Réveil ou comment bien commencer sa journée...
Alec & Mara
Je m’étais enfin endormie, malgré le fait que j’avais toujours peur de faire quelque chose de mal, mais je sentais la présence d’Alec à côté de moi et cela me rassurait. J’avais l’impression que j’étais collée contre lui alors que normalement…mais je dis bien normalement, je devais être au bord du lit et là je ne vois pas la logique de la chose…voyez-vous? Moi non! Soit j’étais inconsciemment revenue contre Alec soit celui s’est échoué sur moi tel un phoque sur la plage. J’aurais voulu ouvrir les yeux mais ce simple geste allait me demander tellement d’efforts que je laissais tomber, je verrais bien demain matin de toute façon. 


Le sommeil me tira vers le fond sans que je m’en rende compte et bientôt j’étais à l’intérieur de mes rêves les plus fous. Bon on allait dire que c’était assez bizarre j’étais barman ou plutôt barwoman…je sais pas si ça existe mais c’est pas grave et je servait un garçon sans dents avec les cheveux en mode serpillère et qui chantait que sur AutreMonde il y avait des spatchounes. Je finis par me réveiller légèrement et me rendormir pour un autre rêve. Celui là me parut assez calme pour que je ne me réveille pas. Mes réflexe de Voleuse toujours en action me firent sentir que quelque chose me déplaçait mais j’étais comme très fatiguée et je n’avais aucune force et surtout aucune envie de me réveiller pour regarder ce qu’il se passait. Alec était près alors si il y avait le moindre problème il me préviendrait…non? Ah moins que ce ne soit un psychopathe, qui veut juste me bouffer genre: Je vais manger tes entrailles mouhahaha. Non il est pas comme ça…bah enfin je sais pas mais il l’aurait déjà fait non? Si ça se trouve il prépare l’eau chaude pour me tuer, comme cet animal sur Terre qu’on tu comme ça…comment il s’appelle déjà…ah oui le homard! 


Mon rêve reprit de plus belle, surtout que je n’entendais aucun bruit, ce qui était logique, Alec devait essayer de ne pas faire de bruit, pour ne pas me réveiller. Inconsciemment…oui je sais, je fais beaucoup de chose inconsciemment, je tendis l’oreille et aucun son ne me parvint. J’allais me rendormir quand je me réveillai en sursaut. Il n’y avait pas de bruits! Il n’y avait pas de bruits! PAS DE BRUITS! Ce n’était pas normal et je n’étais pas encore sourde, même une sourie fait du bruit sauf que là je n’entends rien. 


Plus vite que je ne le fais d’habitude je me levai, manquant de me prendre les pieds dans la couverture, attrapai un autre de mes poignards dans ma veste. Comme si un n’avait pas fait assez de mal comme ça, mais là…il y a pas de bruit alors c’est pas normal et sortit de la chambre le plus doucement possible. Je me plaquai contre le mur et avançai lentement en position crabe pour ne pas me faire repérer. Je changeais de mur et me plaqua violemment contre celui-ci, mon petit orteil cogna dans le coin et je poussai un cri. Super pour la discrétion Mara c’est magnifique! Aucun bruit tu disais? Je me mis sauter à cloche pied en me mordant la main pour faire le moins de bruit possible, mais remarquant que je ressemblais plutôt à un éléphant croisé avec un flamand rose. J’arrêtais et bougeais lentement mon petit doigt de pied pour voir si tout allez bien. 


Une fois assurée que je n’allais pas devoir me faire greffer, je marchais brutalement vers le salon. Cela ne servait plus à rien d’être discrète mainetant que j’avais crié tel une spatchoune dans tout l’appartement. Bon j’avoue que la suite j’aurais pu éviter. Je sautai en entrant dans la salle principale en criant, fermant les yeux et faisant bouger bizarrement mes bras comme Jackie Chan ou un truc dans le genre. Il n’y avait personne et heureusement parce que là je me sentais vraiment…vraiment très conne. Mais bon on va dire que c’était pour ma sécurité. Je fis le tour de la pièce avec mon poignard devant moi et après avoir fait trois fois le tour de l’appartement, il fallait bien admettre qu’il n’y avait personne. Personne…et même pas Alec! Je fronçais les sourcils, où était il celui là encore?


J’allais me servir un verre d’eau et mon regard s’attarda sur une feuille de papier posée sur le plan de travail. Je lus le mot en sirotant mon eau: Je suis parti faire du stop pour le bar, je reviens vite et met le feu à mon studio surtout.. A tout à l’heure.

« Quoi? »


Attendez il était parti faire du stop? Du stop? Non mais il voulait allait ou en faisant du stop? Il avait pas de voiture? Pourquoi il voudrait faire du stop pour le bar? Et pourquoi il me demande de mettre le feu à l’appartement? C’est quoi son problème avec son studio il est très bien? Pourquoi il veut y foutre le feu? Je posais mon verre et relus le mot. Ahhh du stock…ahhh ne pas mettre le feu à l’appartement! Je comprend mieux…Attendez comment ça ne met pas le feu au studio? J’ai une tête à mettre le feu à un studio? J’ai une tête à faire des conneries? Oui bon là on va dire que j’ai pas une tête comme ça…mais quand même, la confiance règne dis donc! Je crois que je suis vraiment crevée là. 


Avant de retourner dans la chambre, je bifurquais vers la porte d’entrée et ouvrit la porte. Plusieurs fois…mais elle était fermée! Monsieur croit que je vais mettre le feu à son appartement mais Monsieur m’enferme dans celui-ci! Il a peur de quoi? Que je me barre en courant? Non mais n’importe quoi! M’enfermer dans un appartement il a de la chance que ce soit moi parce que sinon il y en a qui aurait crié à la séquestration! Chez un beau garçon peut-être mais une séquestration tout de même!


Fatiguée, je retournai dans la chambre et lâchai mon poignard sur la table de chevet. J’allumai mon hor et me fis mal aux yeux avec la lumière. Trente appels en absence de la part d’Amber…Trente…TRENTE? Non mais elle est pas bien cette fille! Qu’est-ce qu’elle a pour m’appeler trente fois! Elle croit que je dors le jour? Non mais pourquoi elle m’a appelé tant de fois et pourquoi elle m’a laissé à chaque fois des messages vocaux? Je décidai d’écouter ne serai-ce que le dernier mais après réflexion je n’aurais pas dû, car la voix de ma meilleure amie me brisa les tympans.

«  MARA C’EST LA TRENTIÈME FOIS QUE JE T’APPELLE! POURQUOI TU M’AS PAS RÉPONDU HEIN! POURQUOI?! ET TU ES OÙ? CHEZ QUI LÀ? JE LE CONNAIS? C’EST UN GARÇON? POURQUOI TU VOULAIS PAS QUE TA FAMILLE SACHE OÙ TU ES? OÙ T’ES D’AILLEURS HEIN? CA FAIT TRENTE FOIS QUE JE T’APPELLE! JE SUIS MORTE D’INQUIETUDE…NON JE SUIS PLUTOT MORTE DE COLÈRE! T’A INTERET À M’EXPLIQUER TOUT ÇA RAPIDEMENT HEIN! J’ATTEND…NON J’ATTEND PAS! J’ATTEND PLUS! JE PARS À TA RECHERCHE VOILÀ MOUHAHAHA! » 


Je fixai mon hor bizarrement. Oui c’est ça cherche moi on verra bien si tu me trouve en attendant je suis crevée alors mademoiselle si ça ne te dérange pas je vais dormir encore un peu. Vu que Alec ne rentre pas et que je préfère dormir plutôt que de me batailler avec toi. Je m’allongeais sur le lit et ne tarda pas à m’endormir. Dans un sommeil profond…même peut-être trop profond…


Du bruit! J’entendais du bruit! J’ouvrais brutalement les yeux et remarquai que la couverture était de nouveau sur moi alors que j’avais pris soin de ne pas la mettre vu que j’avais trop chaud. Qui m’avait mis la couverture? Un nouveau bruit attira mon intention dans la salle de bain. Il y avait quelqu’un, si c’était Alec il m’aurait prévenu non? Il m’aurait réveiller? Alors c’est pas Alec! Je me levai précipitamment me pris les pieds dans la couverture et tomba tel une grosse bouse de traduc sur la table de chevet qui dérapa et s’écrasa avec moi sur le sol. Rapidement je me relavai pris mon poignard et m’approchai de la salle de bain. Je respirais un bon coup et attrapai la clanche de la porte mon poignard dans l’autre main. Je fermai les yeux et priai pour qu’il n’y ai personne dedans. Je respirai un grand coup et en ouvrant grand la porte commençai à parler.

« Je te prévins que si jamais…oh par Demiderus! »


Mon poignard tomba sur le sol quand mon regard croisa celui d’Alec qui me regardait comme si j’étais folle et qui n’était entouré que d’une serviette sur les hanches. Je restai quelques secondes pétrifiée sur place et finis par rougir violemment et refermer plus vite la porte que je ne l’avais ouverte. J’entendis une sorte de rire de l’autre côté de la porte et maudis mes rougeurs. Mon coeur battait la chamade et je m’assis le long de la porte de la salle de bain pour essayer de calmer les battement de mon coeur qui ne cessait de faire des grand huit en même temps que mon ventre. 


Bon là pour une surprise, c’était une surprise…un Alec à moitié nu qui se brossait les dents et moi une espèce de folle avec un poignard…pour la deuxième fois…oh par Demiderus je suis maudite aujourd’hui. Jusqu’à quand vais-je arrêter de me prendre la honte? Je me raclai la gorge et voulus parler mais aucun son ne sortit. J’avais trop peur de redire une connerie, alors voyant qu’il y avait de nouveau du bruit je me levai et allai m’assoir sur le lit remettant mon épaisse chevelure brune sur une de mes épaules. Je réfléchissais à toute vitesse sur comment j’allais me sortir de cette situation quand la poignée de la salle de bain bougea. Mon coeur commença à battre plus vite…Alec allait arriver dans la chambre et je ne savais pas comment allait finir cette matiné. Pourvu qu’il ne m’arrive plus rien de honteux s’il-vous-plait et qu’il est au moins enfilé un pantalon...
Tourner la page ne veut pas dire oublier, cela veut seulement dire que tu choisis d'être heureux au lieu d'être blessé...




Les flammes jumelles sont en permanences connectées l'une à l'autre, peu importe l'espace et le temps. Elles sont un fort miroir révélateur de leur Partie Sombre et Lumineuse ▵ ©endlesslove.
hope isn't a dream but a way from of making dreams become reality ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4535-mara-tylanhem-t-al-barmi
Archange


avatar

Age du personnage : 23 ans

Familier : aucun
Couleur de magie : noir
Niveau de magie :
  • Elevé
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : prince des démons
Résidence : 7ème cercle des Limbes

MessageSujet: Re: Changement d'identité et rencontre au sommet! [Terminé <3]   Lun 20 Juin 2016 - 0:15


Changement d'identité et rencontre au sommet,
ou comment faire un débat pour une douche.

Alec se lavait tranquillement les dents quand un "Boum" sonore retentit. Il haussait un sourcil pendant un instant et se dit que Mara devait s'être rétamée sur le sol et donc qu'elle était réveillée. Un bon point. Avant qu'il n'eut le temps de dire ouf, une Mara complètement barge un poignard dans la main ouvrit en grand la porte de la salle de bains et qui disait d'une voix qui se voulait menaçante:

« Je te préviens que si jamais…oh par Demiderus! »s'exclamait-elle.

Le jeune homme la regardait comme si elle sortait de l'asile et elle lâchait son poignard puis rougit et refermait la porte encore plus vite qu'elle n'était venue. Alec eut un rire très sournois et moqueur car il savait très bien qu'il l'avait gênée au plus au point et en même temps il était content.. Ben oui, ça veut dire que je lui plaît, non? Si si forcément.. Elle à encore rien vu.. Non mais tu vas te taire toi avec tes idées mal placées sale esprit pervers! TA PETITE MARA VIENT D'ÊTRE TRAUMATISEE! ARRANGES CA ET BOUGES TON PETIT CUL! Oui bah c'est bon ça va hein, je suis un homme je pense ce que je veux c'est pas mon subconscient ou je sais pas qui encore qui va faire la loi avec moi non mais!

Vu que le beau brun est un brun trop sadique, il avait une petite idée derrière la tête. Il sortir de la salle de bain en mode beau gosse tranquillou pépère dans sa petite serviette de bain puis il voyait Mara assise sur le lit qui essayait de se calmer. Il se rapprochait d'elle, prit son visage entre ses grandes mains et lui posait un délicat baiser pour lui dire "coucou je vais te faire rougir car tu me veux et que tu ne sais légèrement pas contrôler tes pulsions et/ou émotions!" pour faire simple il la narguait.

«Bonjour. Je vois que tu aimes bien le spectacle.. Tu veux quelque chose? Prendre une douche peut-être? T'inquiètes pas j'entrerai pas alors que tu es tranquillement en train de te laver les dents ou je ne sais quoi. » dit-il avec un sourire sadique sur le visage.

Il la regardait rougir et avant qu'elle n'ait le temps de répondre il se dirigeait (encore) dans sa salle de bains pour enfiler les fringues de tout à l'heure mais il décidait de rester torse nu juste pour emmerder Mara, il avouait. Il ressortit de la salle d'eau après s'être habillé et coiffé. Enfin coiffé c'était un bien grand mot, il avait juste passé la main dans ses cheveux ce qui donnait un rendu plutôt "je viens de me réveiller et je suis canon" mais ça le faisait plutôt bien. Il lançait un nouveau regard vers Mara et lui sourit.

«Allez hop à la douche ma petite!»

La jolie brune hochait négativement la tête. Oh mais bien sûr que si tu vas allez te laver ma belle, tu vas pas faire l'enfant sinon ce sera la douche froide. Non mais oh. Elle allait pas faire une crise quand même. Juste parce qu'il avait dit qu'il allait malencontreusement rentrer pendant qu'elle était à moitié nue. Comme si c'était quelque chose.. Enfin bon, on ne la changera pas cette sauvageonne irrésitiblement attachante.

Une idée s'illuminait dans sa tête et Mara le regardait l'air de dire "oh non tu penses à quoi encore?!" et Alec marchait déjà vers elle et l'attrapait pour la porter en sac à patates sur son épaule. Non non non, tu ne t'échapperas pas et tu vas te doucher.

« Bon tu vas me faire le plaisir de te laver parce que comment dire.. Tu sens pas très...» dit-il sans finir sa phrase et en rigolant.

Il déposait la jeune Voleuse Patentée en plein milieu de la salle de bain, les pieds sur le sol en bois moderne, de couleur marron foncé. Elle fit mine de bouder et Alec la menaçait du regard genre "ne fais pas l'enfant et sois propre quand je reviendrai soudainement mouahahah".. Il fermait la porte derrière lui et rigolait tout seul comme un imbécile. Il aimait vraiment la présence de Mara, il la voulait dans tous les sens du therme, pour lui tout seul, il sentait qu'il commençait à vraiment l'apprécier, même s'il détestait dire cela, il l'aimait.

© FICHE D'APOLLINA POUR LIBRE GRAPH


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mara'tylanhnem Duncan


avatar

Age du personnage : 19 ans

Familier : Blanca, chouette blanche
Couleur de magie : Gris clair
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Héritière d'Omois et apprentie Voleuse Patentée.
Résidence : Palais d'Omois
Dans le sac : Couteau, camouflus, quelques crédits mus, mon hor, poignard et chose coupante, ficelle de quoi ligoter quelqu'un et une bonne dose de courage!

Affinités : Tara'tylanhem Duncan : ma soeurette chérie

Elëor: La garde du corps d'un petit héritier de Tatral et l'une des meilleurs Voleuses Patentée que j'ai rencontré...attention elle n'est jamais loin de vous!

Dorïân(je met que le prénom, le nom est trop compliqué XD): Petit prince blondinet à l'allure charmante qui trouve drôle d'insulter ma présence...

Albane N. O'Nyme: Pour l'instant une petite princesse inconnu qui ferme ses yeux et qui est gentille comme tout.

May O'Season: Pour l'instant petit brunette qui participe à la même colo que moi est qui à l'air gentille.

Alexandre N. O'Nyme: Maitre à l'école des Voleurs Patentés et moniteur de la colonie de vacances...

Candice Heaven: Une blondasse que je n'apprécie pas du tout (pour l'instant) et qui ne me procure aucun sentiments de sérénitude. Doublée d'une fine couche de prétention même si elle est très belle!

MessageSujet: Re: Changement d'identité et rencontre au sommet! [Terminé <3]   Lun 20 Juin 2016 - 1:15


Changement d'identité et rencontre au sommet!
L'armoire ou comment se retrouver dans le moment le plus gênant de votre vie...
Alec & Mara
Alors que j’essayais de calmer les battements de mon coeur, assise sur la lit en me disant que ça aurait pu être pire et que j’aurais pu le voir complètement nu. Cette idée me fit violemment rougir et je me forçais pour ne pas déguerpir de la chambre en courant. Quelles idées farfelues pouvait-il avoir. Si jamais il sortait en serviette j’allais lui faire passer l’envie de prendre une douche il verra! Mais avant que je ne puisse préparer des plans plus détaillés de mes prochaines évasion ou attaque ça dépendait de comment on prenait le problème, la porte s’ouvrit sur un Alec légèrement…très légèrement tranquille pépère, encore en serviette…mon coeur loupa un battement et je me forçais de ne pas détailler son corps musclé qui aurait fait baver même un steak. Il esquissa un léger sourire pervers qui ne signifiait rien de bon et je me demandais quelle idée saugrenu il avait derrière la tête. Il prit mon visage délicatement dans ses grandes main et quand ses lèvres vinrent se poser contre les miennes mon coeur s’arrêta. 


Non mais c’était quoi son problème à lui? Mes joues étaient pire que rouge, mon coeur, qui s’était remit à battre, battait beaucoup trop vite, sans compter mon ventre qui ne cessait de me dire que j’aurais du manger ce matin car je ne pouvais pas vomir le ventre vide! Et lui il me faisait un sourire idiot, genre: « Olala je t’ai fait rougir je devrais recevoir la médaille du plus beau…pardon gros imbécile d’AutreMonde! »  J’avalai ma salive le plus doucement possible.


«Bonjour. Je vois que tu aimes bien le spectacle.. Tu veux quelque chose? Prendre une douche peut-être? T'inquiètes pas j'entrerai pas alors que tu es tranquillement en train de te laver les dents ou je ne sais quoi. » 


Je rougis une nouvelle fois, on ne change pas les bonnes habitudes et avant que je ne puisse répondre quelque chose du genre: « Nan mais t’es pas sérieux! » il retourna dans la salle de bain. Non mais il est pas bien ce mec dans sa tête. J’aurais dû hurler à la séquestration ça m’aurait peut-être évité des moments gênants! Evidement que j’avais envie de prendre une douche mais on va dire que là non…bizarrement j’ai plus envie c’est bizarre hein? Qu’est-ce qui a bien pu me faire changer d’avis? Comment ça j’aime le spectacle, le spectacle de quoi? Des muscles qu’il a pas? Non mais on dirait une spatchoune plumé…bon non là je mens il a pas l’air d’une spatchoune plumé mais plutôt d’une balboune mince. 

Il revint quelques secondes plus tard avec ses vêtements, non plutôt son pantalon, ce qui n’était pas mal, mais pas son t-shirt comme si il avait décidé qu’aujourd’hui ça allait être ma fête et qu’il comptait bien profité du moment qui nous restait pour me faire sentir vraiment, mais vraiment très mal à l’aise. Il s’était « coiffé » avec un balai à chiotte comme on pourrait dire parce qu’il paraissait sortir de terre alors, on pouvait pas vraiment dire qu’il venait de sortir de sa douche à part qu’il sentait bon…euh j’ai rien dit. 

«Allez hop à la douche ma petite!» 

A la douche oui…Mais pas la douche de chez toi. J’hochai négativement la tête mais il me fit une drôle d’expression  qui voulait dire que malgré mon non-consentement il n’hésiterai même pas à me mettre dans la douche lui même. Ce gars peut-être tellement pervers qu’il oserait. De plus il a 19 ans j’en ai que 17 alors tout est possible dans ça tête, on s’est pas trop ce qui se trame là dedans. C’est comme dans la mienne on s’est pas trop si c’est normal ou pas. Nan mon cas ça marche pas parce que c’est effectivement pas normal. Il me sourit et je le regardais à l’air de dire: « Tu me touche je hurle! Et je te préviens je hurle fort! ». Mais il ne me laissa même pas le temps de préparer mes cordes vocales car il m’attrapa et me mit sur son épaule malgré mes protestations. 

« Bon tu vas me faire le plaisir de te laver parce que comment dire.. Tu sens pas très…» 

Je lui mis un méchant coup de poing dans le dos alors qu’il éclatait de rire. D’accord merci c’est très gentil, dis que je sens le traduc ça ira plus vite hein! Alec ou l’art de parler ou femme, non mais j’hallucine! Il me posa au milieu de la salle de bain pour bien me faire comprendre qu’il voulait que je prenne ma douche. Je sentais si mauvais que ça, Je fis mine de bouder et il sourit content de lui. Puis il me lança un regard d’avertissement et je lui lançais un regard noir alors qu’il fermait la porte. Je me précipitai vers celle-ci mais il n’y avait pas de verrou. Non mais c’est quoi ce studio! Soudain une idée me vint dans la tête. 

J’allumai l’eau de la douche et attendis cinq minutes. Puis je me plaquai contre la porte et dès que j’entendis un petit bruit, je l’ouvris brutalement, ce que j’attendais se réalisa car j’avais réussis à mettre la porte dans la tête d’Alec qui me lançais un mauvais regard et je lui lançais un sourire à l’air de dire: « Quoi? qu’est-ce que j’ai fait? » Puis je m’approchai de lui et croisa les bras sur ma poitrine avant de déclarer:

« Je te préviens! Tu rentres dans cette salle de bain alors que je me douche je t’explose la tête et cette fois ce ne sera pas contre une porte je peux te l’assurer! »

Je tournai le dos faisant voler mes cheveux derrière moi et avant de fermer la porte lui lança un sourire:

« Et puis ça risque de puer alors il faut mieux pas que tu rentres, tes narines royales seraient trop agressés par mon odeur de traduc allez à plus Alec! »

Je lui fis un clin d’oeil avant de m’enfermer…enfin façon de parler dans la salle de bain. J’attendais mais je n’entendais aucun bruit, me disant et en me basant sur la confiance que j’avais pour Alec, je pouvais aller prendre ma douche. Je me déshabillai et rentrai sous ma douche et commença à me laver en pensant à ces deux derrières journées ou j’avais fait la bouleversante rencontre avec Alec. Celui-ci partageait un telle place dans ma vie maintenant que s’en était inquiétant et même si je n’osais me l’avouer j’aimais beaucoup, mais vraiment beaucoup le beau brun ténébreux qu’il était. 

Un petit mouvement derrière la porte attira mon attention et je hurlai morte de gêne:

« Alec je te préviens je rigole pas je vais m’énerver! »

Il rigola de l’autre côté sachant que je é’tais pas crédible du tout. Non mais les garçons…quels esprits pervers ils avaient…n’ayant plus aucune confiance en les capacités intellectuels de mon cher ami. Je remis mon t-shirt sur moi en finissant de me doucher les cheveux. Tant pis je prendrais un autre t-shirt dans mon sac…que j’ai laissé dans la chambre! Bravo Mara c’est super! Laisser un t-shirt dans la chambre! J’ai plus rien pour me changer à part mes sous-vêtements et ma magie n’est pas assez fiable pour que je me change sans casser la salle de bain d’Alec.

Je finis ma douche et sortis pour enfiler une serviette autour de moi, je remis en dessus mes sous-vêtements de sports et priant pour qu’Alec ne soit pas débile au point de m’enlever ma serviette je passai dans la chambre. Je n’aimais que vaguement me promener à moitié nue dans la chambre mais je n’avais pas le choix. 

Quand il m’entendis il releva la tête du lit ou il était allongé et son regard se fixa sur mon corps caché par une simple serviette. Il eut un sourire pervers et je rougis en me dirigeant rapidement vers mon sac. Il rigolait sur le lit et je lui enviais cette non-gêne qu’il avait sans cesse, il avait laissé son torse nu pour bien m’embêter mais ce n’est pas grave car il restait tranquillement sur le lit alors que je me dirigeas de nouveau vers la salle de bain.

Mais vu qu’aujourd’hui semblait être ma journée et que dame nature n’avait aucune intention de me laisser tranquille, ma serviette s’accrocha dans le bas de l’armoire et quand j’avançais elle tomba par terre. J’émis un hoquet de surprise qui attira l’attention d’Alec. Je piquai un fard et refusais de le regarder essayant de cacher avec mes affaires ce que je pouvais...ce qui n’était pas très simple. Le sort semblait s’acharner sur moi et je me maudis intérieurement. Par les dieux! Faite que cette journée se passe mieux par la suite!
Tourner la page ne veut pas dire oublier, cela veut seulement dire que tu choisis d'être heureux au lieu d'être blessé...




Les flammes jumelles sont en permanences connectées l'une à l'autre, peu importe l'espace et le temps. Elles sont un fort miroir révélateur de leur Partie Sombre et Lumineuse ▵ ©endlesslove.
hope isn't a dream but a way from of making dreams become reality ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4535-mara-tylanhem-t-al-barmi
Archange


avatar

Age du personnage : 23 ans

Familier : aucun
Couleur de magie : noir
Niveau de magie :
  • Elevé
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : prince des démons
Résidence : 7ème cercle des Limbes

MessageSujet: Re: Changement d'identité et rencontre au sommet! [Terminé <3]   Lun 20 Juin 2016 - 23:46


Changement d'identité et rencontre au sommet,
ou comment se perdre dans ses pensées quand il faut pas..

La jolie brune se mettait à hurler qu'elle allait s'énerver et bien d'autres cris plus tard elle sortit de la salle de bains en serviette courte.. Ce qui valut quelques regards, sourires en coin et un petit rire narquois de la part du beau brun qui se marrait comme un fou. Elle regagnait rapidement la salle de bains mais à trop se hâter on s'emmêle les pinceaux.. C'était le cas pour Mara puisqu'une minute plus tard un "boum" retentit et Alec relevait la tête de son magasine. C'est alors là qu'il vit ce qu'il ne s'attendait absolument pas à voir. Enfin.. Pas aujourd'hui du moins.

La jeune fille était allongée sur le sol en essayant de cacher sa peau presque nue avec ses affaires et elle avait l'air incroyablement gênée. Alec fronçait les yeux et l'examinait comme s'il était dans la lune et il la fixait. Il ne faisait pas exprès, il était attiré par ses jambes beiges toutes fines, cette petite poitrine que, même si elle était couverte, on voyait bien qu'il n'y avait pas grand chose à masquer, et son ventre tout plat et si musclé. Tout en elle l'attirait alors il se laissait aller à la regarder, ou plutôt l'admirer pendant quelques instants. Soudain il l'entendit hurler même s'il ne distinguait pas ses mots, trop dans ses pensées pour réagir. Il avait un regard.. Comment pouvait-on décrire cela? Il la bouffait pas du regard mais il lui donnait de la tendresse rien qu'avec ses yeux si expressifs, à un point que même les mots ne suffisaient plus. Qu'elle soit en sous-vêtements dans cette situation ou toute habillée et juste à côté de lui ne changerait rien à ce qu'il ressentait. Même s'il avait du mal à l'accepter il le devrait un jour ou l'autre car elle était ancrée dans son âme. C'était presque trop pour un seul homme. C'était trop tard, il ne pouvait échapper à l'inévitable. Il avait peur pour la première fois de sa vie, il avait peur de s'avouer qu'il était tombé amoureux. Comment était-ce possible pour un être humain aussi peu sentimental et froid? Comment être aussi démonstratif avec elle alors qu'il ne s'avouait même pas qu'il l'aimait?

Déstabilisé, le jeune homme manquait de tomber et se rattrapait tout juste sur le coin de la porte avant de froncer les sourcils. Il fallait peut-être se réveiller, se sortir de cette rêverie.. Parce que là, Mara a l'air d'une tomate et même ses jambes ont l'air de rougir, comme quoi elle mourrait de gêne et de honte alors qu'il n'y avait pas de quoi, enfin pour Alec c'était facile de dire cela il n'avait absolument aucune gêne, il pourrait même se trimballer à poil devant elle que cela ne lui ferait rien.. Bref. Il se disait que ce serait bien un jour d'atterrir sur Terre enfin sur Autremonde parce que là il ne savait même plus où il était tellement il était perdu.

Il poussait un soupir et sortit de ses songes en regardant Mara avec une mine compatissante assez étrange. Comme s'il avait pitié d'elle mais pas du tout, c'était plutôt drôle à vrai dire. Il fallait vraiment déchiffrer ce qu'il pensait et parfois, même lui avait du mal. Il se retournait, ce qui provoquait chez Mara un long soupir de soulagement et il allait lui chercher un T-shirt manches courtes à lui, pour elle. Cela lui ferait une robe vu qu'il faisait deux têtes de plus qu'elle et qu'il était légèrement beaucoup plus large, mais ça serait bien et elle n'irait pas s'en plaindre. Il revint avec un T-shirt noir dans les mains et se rapprochait vraiment près de la jolie brune. Il lui tendit en prenant soin de bien regarder son petit corps.

« Tiens, je crois que tu en as besoin..»dit-il en riant et en lui tendant le haut qu'elle lui arracha presque des mains avec la tête toujours aussi rouge voir violette.. Eh respires hein!

Il eut un sourire pervers et sortit de la salle de bains en fermant la porte. Ensuite, il enfilait un T-shirt aussi et allait boire de l'eau dans le salon. Il restait debout devant la baie vitrée à contempler Tingapour et le lointain Palais de l'Impératrice, la maison de Mara. Il se demandait bien à quoi ressemblait sa Suite, sa vie de tous les jours.. Si ça se trouvait elle passait sa vie dans la ville et non au Palais. Il l'espérait car il n'apprécierait pas de la voir juste une fois par semaine. En quelques heures, en une journée, ils s'étaient engueulés mais aussi rapprochés et attirés l'un vers l'autre. Elle avait failli le tuer et il avait failli la perdre. C'était donnant donnant. Leur relation était si spéciale, ils étaient complices et jouaient comme des enfants mais pouvaient aussi avoir des discussions très sérieuses.. Tout dépendait du moment.

« Bon son Altesse Royale veut bien sortir de cette salle de bain ou va passer des heures à se pomponner?!»criait-il dans l'appartement.

Il émit un petit éclat de rire juste après. Même si la journée avait mal commencé pour elle, pour Alec elle s'entamait vraiment de la meilleure des façons. Il aurait aimé la rencontrer plus tôt mais il se disait que c'était le destin. Et ce qui se passe après, c'est aussi le destin.. ?

© FICHE D'APOLLINA POUR LIBRE GRAPH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mara'tylanhnem Duncan


avatar

Age du personnage : 19 ans

Familier : Blanca, chouette blanche
Couleur de magie : Gris clair
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Héritière d'Omois et apprentie Voleuse Patentée.
Résidence : Palais d'Omois
Dans le sac : Couteau, camouflus, quelques crédits mus, mon hor, poignard et chose coupante, ficelle de quoi ligoter quelqu'un et une bonne dose de courage!

Affinités : Tara'tylanhem Duncan : ma soeurette chérie

Elëor: La garde du corps d'un petit héritier de Tatral et l'une des meilleurs Voleuses Patentée que j'ai rencontré...attention elle n'est jamais loin de vous!

Dorïân(je met que le prénom, le nom est trop compliqué XD): Petit prince blondinet à l'allure charmante qui trouve drôle d'insulter ma présence...

Albane N. O'Nyme: Pour l'instant une petite princesse inconnu qui ferme ses yeux et qui est gentille comme tout.

May O'Season: Pour l'instant petit brunette qui participe à la même colo que moi est qui à l'air gentille.

Alexandre N. O'Nyme: Maitre à l'école des Voleurs Patentés et moniteur de la colonie de vacances...

Candice Heaven: Une blondasse que je n'apprécie pas du tout (pour l'instant) et qui ne me procure aucun sentiments de sérénitude. Doublée d'une fine couche de prétention même si elle est très belle!

MessageSujet: Re: Changement d'identité et rencontre au sommet! [Terminé <3]   Mar 21 Juin 2016 - 14:13


Changement d'identité et rencontre au sommet!
Amber le retour ou quand la journée ne fait que commencer...
Alec & Mara
Bon là, c’était même plus de la gêne que j’avais, j’étais carrément rouge comme un camion de pompier et même mes jambes qui normalement était d’un blancs purs étaient devenues rouges de honte. Ce n’est pas comme si j’étais étalée sur le sol, en sous-vêtement alors qu’Alec était dans la chambre et que…Alec! J’osai un regard vers lui et vit qu’il me regardait enfin il me regardait…il me regardait bizarrement…pas bizarrement mais c’est comme si il me dévorait d’un regard tendre. C’était ça, il y avait tellement de tendresse dans ses yeux que c’est comme si je ne pouvais pas détacher mon regard du sien. Cependant, il semblait être perdu dans ses pensées mais continuait à fixer mon corps à moitié nue. J’étais comme pétrifiée, je n’osais pas bouger, ni même respirer c’est pour ça que ma jolie couleur rouge commençait à devenir la couleur de l’Empire c’est à dire un beau pourpre foncé. 

« Alec arrête de me regarder comme ça! »

Mais il ne semblait pas saisir mes paroles car ses pupilles brûlantes continuaient à me fixer tendrement. Je n’avais jamais vu autant de tendresse dans un regard, jamais autant de tendresse dans le sien. C’est comme si il…il…je ne sais pas vraiment mais c’était différent d’hier. Bref c’est pas le tout de faire la serpillère par terre mais bon il faudrait peut-être que je me relève hein. On dirait une balboune échouée sur la plage, sauf que je suis quand même moins grosse qu’une balboune, bah enfin j’espère sinon il serait temps de faire un régime. Bref Mara on s’en fiche, ferme la un peu ok? 

Alec faillit se casser la gueule, mais je retins le sourire qui commençait à pointer sur le bout de mes lèvres. Est-ce moi qui lui fait cet effet là? Euh…non il faut que j’arrête, la seule réaction que je peux fournir chez quelqu’un…c’est une crise de panique quand il voit que je suis sur le point de le tuer alors que j’ai l’impression de sourire. Il faut vraiment que j’arrête là, ça devient grave. Je poussai un soupir de soulagement quand il se retourna et me relevai. Bah oui parce que je vais pas rester à faire les poussières par terre. 

J’essayai de retourner dans la salle de bain, mais Alec plus rapide que moi revint vers moi tout en continuant à me fixer d’une manière des moins discrètes possible. Mes joues rougirent encore plus qu’elles n’y étaient déjà. Il s’approcha de moi, beaucoup près, trop près peut-être car son torse dénudé touchait presque ma peau nue faisant parcourir un frisson le long de ma colonne vertébrale. Son souffle chaud arriva près de mon cou et il me tendit un t-shirt noir à lui avec une moue moqueuse.

« Tiens, je crois que tu en as besoin..»


Je lui pris des mains le t-shirt et le moins délicatement possible. Je le mis aussitôt cachant ma presque nudité au trois-quart vu que le t-shirt m’arrivait au début des cuisses. Tiens en parlant de mes cuisses était-ce normal cette couleur saumoné? J’avais l’impression qu’un truc manquait mais je n’arrivait pas à savoir quoi…c’est quand ma visons se troubla que je remarquai que je n’avais pas respiré pendant un bout de temps: « Le prix de la plus longue apnée en dehors de l’eau est attribué à Maraaaaaaaaa! » Il me sourit d’une manière tellement perverse que je faillis le pousser hors de la salle de bain, mais il sortit seul à mon grand soulagement. 


Je m’assis sur la cuvette des toilettes pour réfléchir un instant les genoux contre ma poitrine, le t-shirt noir d’Alec sur moi. Inconsciemment je portais le t-shirt à mes narines et inspirai cette odeur maintenant familière que j’affectionnais si particulièrement. Un mélange de fraîcheur et d’épices…ça sentait vraiment bon et le fait de porter son t-shirt me faisais sentir qu’il était près de moi. Si jamais Amber n’avait pas eut l’idée que je sois une fille normale juste un seul jour, je n’aurais jamais rencontré Alec. Maintenant cette perspective me faisait mal au ventre tellement elle me paraissait insupportable. En deux jours j’avais l’impression qu’Alec me connaissait mieux que mon propre frère. C’était une sensation désagréable et triste à la fois, le fait que presque un inconnu soit plus proche de moi que mon propre frère jumeau. Mais nous avions ce lien, cette connexion avec lui. Comme si dès que nous nous étions vu il s’était tissé, ce fil imaginaire qui relit nos coeur. 


« Bon son Altesse Royale veut bien sortir de cette salle de bain ou va passer des heures à se pomponner?!»


Le cri d’Alec me fit reprendre conscience et je me dis que ce serait peut-être pas mal si je m’habille non? Si, si je me suis trimbalée assez légèrement pour aujourd’hui et j’ai pas envie de me prendre plus de honte pour la journée et le pire c’est ue c’était que le début de la matinée. En plus il avait dit son Altesse Royale et je détesté ça en plus s’il-vous-plait c’était Impériale pas Royale, si il veut m’énerver qu’il le fasse correctement alors mais je me retiens de le hurler dans l’appartement. J’enfilai un jean et délaissa le t-shirt d’Alec qui laissait cette odeur si particulière sur ma peau nue pour enfiler un t-shirt et une veste en jean. A l’aide d’un Séchus mes cheveux étaient sec. J’accrochais deux mèche avec une pince sur l’arrière de ma tête et laissais ma boucle d’un blanc pure devant mon visage comme pour me cacher de quelque chose, de quelqu’un, du regard d’Avec peut-être qui me faisait de plus en plus d’effet…surtout depuis tout à l’heure. 


Je sortis de la salle de bain et me dirigeai vers le salon ou Alec était assit sur son fameux canapé en train de boire un verre d’eau. Ah tiens pour une fois qu’il ne boit pas de l’alcool. Quand j’entrai dans le salon il remarqua immédiatement ma présence et se retourna vers moi un sourire niais sur le visage. Je sentis mais joues rosir, super ça commençais bien. Je m’assis inconsciemment en face de lui sur l’autre canapé et il leva un sourcil interrogateur avant d’éclater de rire ce qui me fit rougir encore plus. Ses prunelles brûlantes ne cessaient de me fixer et pour cacher ma gêne je remis une épaisse boucle brune derrière mon oreille, laissant la mèche blanche devant mes yeux pour cacher mon visage.


« Désolée… »


Il me regarda en se demandant sûrement pourquoi je m’excusais alors que je n’avais rien fait. Pendant un moment je me retint de lui dire désolée de m’être baladé en sous-vêtement dans sa chambre mais ça je pense qu’il s’en fiche pas mal parce qu’’il avait eut l’air de beaucoup aimé le spectacle malgré moi. 


« Désolée d’être entré dans la salle de bain…avec mon poignard…c’est que, j’ai eu peur voilà tu me connais maintenant je suis…imprévisible si tu vois ce que je veux dire...»


Je finis ma phrase par notre expression fétiche et retins un petit sourire qui se transforma tout de suite en rougeur non voulu. Mais qu’est-ce que j’avais aujourd’hui, pourquoi je réagissais comme ça? J’allais parler quand le nom d’Amber s’afficha sur mon hor. Alec me questionna du regard et je faillis raccrocher mais je ne pensais pas que ça allait améliorer mes affaires.


« Excuse-moi… »


Je me levai, et retournai dans la chambre, laissant quand même la porte ouverte. Il n’allait tout de même pas entendre Amber…si? J’aurais du la fermer car quand je décrochais la voix d’Amber rugit dans mon hor et heureusement que je ne l’avais pas trop approchée de moi.


« TU PEUX M’EXPLIQUER MARA’TYLANHNEM POURQUOI TU NE RÉPONDS QUE MAINTENANT? »


Oh…Oh…Déjà quand elle prononçait mon nom en entier c’était pas bon signe mais là j’allais me faire défoncer…


« Euh…salut Amber, ça va? »


« NON MAIS TU TE MOQUES DE MOI? CA FAIT PLUS DE DEUX HEURES QUE JE TOURNE EN ROND DANS CETTE FOUTU VILLE ET J’ARRIVE PAS À TE TROUVER! T’ES OÙ??? AVEC QUI??? T’ES AVEC CET ESPÈCE DE BARMAN DE LA DERNIÈRE FOIS JE TE PREVIENS SI TU ME DIS PAS TOUT DE SUITE OÙ TU ES...J’ARRIVE, JE DÉFONCE LA PORTE ET JE DÉFONCE LE MEC AVEC QUI TU ES! »


«  Amber calme-toi s’il-te-plait, laisse moi t’expliquer… »


«  M’EXPLIQUER QUOI? T’ES CHEZ CE GARS DEPUIS HIER SOIR!! QU’EST-CE QUE VOUS AVAIT FAIT??? OH NON MARA NE ME DIS PAS QUE…JE TE PREVIENS ESPÈCE DE PETIT BARMAN, JE SAIS QUE TU M’ENTENDS, TU FAIS DU MAL À MA COPINE, JE TE CASTRE! » 


Les yeux rond comme des soucoupes je retins un hoquet de surprise et regarda la porte pour voir si Alec n’avait pas entendu, manque de bol il était à la porte et vu les décibels qu’avait employé mon amie, il l’avait entendu. Je lui fis un regard désolée et rouge comme une pivoine dit à mon amie.


«  Ce soir, 21h au bar de d’habitude et je te raconterai tout… »


« T’A INTÉRÊT ET… »


Je raccrochai, elle avait déjà dit assez de truc comme ça pour qu’elle n’en rajoute pas une couche. Je soupirai et regardais Alec qui était adossé à la porte. La seule chose que je réussis à articuler a était:


« Je t’en suplie ne me dis pas que tu travailles ce soir…. »


Son hochent positif de tête, fit tomber tous mes espoirs à l’eau. Super journée et super soirée qui se profilait à l’horizon. Mais Alec ne semblait pas prendre ça mal car il souriait. Et quand il sourit comme ça il préparait toujours un truc. 


« Alec non hein! Je vais déjà avoir Amber sur le dos je t’en supplie n’en rajoute pas… »


Mais il commença à rire et je me dis que c’était bon, j’étais finis. Mon regard se balada sur son bras et quand je vis la vilaine plaie que je lui avait faite hier et où il avait enlevé le bandage je me levai. Ca n’avait pas encore cicatrisé, il fallait désinfecter. Alec suivit mon regard et quand il rencontra son bras il fit demi tour comme si il ne voulait pas que je touche à cette blessure qui me faisait rappeler tant de mauvais souvenirs. Mais il fallait désinfecter parce que sinon ça allait s’infecter, le principe du désinfectant Mara merci…


Je retournais dans la salle de bain et pris du désinfectant et un nouveau bandage car l’autre était tout rouge. Puis je me mis à arpenter le salon pour voir où Alec était. J'entrai avec mon arme redoutable MOUHAHAHAHAHAHA Je vais te piquer les yeux avec du désinfectant et t’entourer d’une bande pour faire le retour de la momie MOUHAHAHAHAHA. Bref j’arrête. Alec était là, mais n’avait aucune envie manifestement que je touche à cette blessure.


« Allez Alec fais pas l’enfant! Ta plaie et pas propre laisse moi la soigner! »


Il me sourit, ce qui ne fit que m’énerver car je savais qu’il se moquait de moi alors en avançant je me pris les pieds dans le tapis et voulant me rattraper me cogna la tête dans le mur…non mais c’est pas possible! Alec était mort de rire tandis que je souffrais atrocement de mon mal de tête, super j’allais avoir une bosse et comment j’allais expliquer ça à Amber moi hein? 


« T’es content grand gamin? »


Mais toujours assise par terre, la main sur le front avec un Alec mort de rire en face de moi, je ne pouvait que rire avec lui et nous nous mîmes à rire ensemble tels deux grands enfants. 
Tourner la page ne veut pas dire oublier, cela veut seulement dire que tu choisis d'être heureux au lieu d'être blessé...




Les flammes jumelles sont en permanences connectées l'une à l'autre, peu importe l'espace et le temps. Elles sont un fort miroir révélateur de leur Partie Sombre et Lumineuse ▵ ©endlesslove.
hope isn't a dream but a way from of making dreams become reality ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4535-mara-tylanhem-t-al-barmi
Archange


avatar

Age du personnage : 23 ans

Familier : aucun
Couleur de magie : noir
Niveau de magie :
  • Elevé
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : prince des démons
Résidence : 7ème cercle des Limbes

MessageSujet: Re: Changement d'identité et rencontre au sommet! [Terminé <3]   Mar 21 Juin 2016 - 18:45


Changement d'identité et rencontre au sommet,
ou comment rire pendant dix minutes et faire des sous-entendus étranges.

Le hor de Mara sonnait alors qu'elle allait parler. Elle s'excusa et allait dans la chambre du jeune homme pour décrocher. A peine avait-elle décroché qu'un cri retentissait et Alec ne put s'empêcher d'aller écouter à la porte, qui était entrouverte (et c'était quand même mieux pour écouter). Mara semblait se sentir très mal et plutôt dans la merde vu l'expression sur son visage. Elle essayait de se rattraper.

«  Amber calmes-toi s’il-te-plait, laisses moi t’expliquer… »

«  M’EXPLIQUER QUOI? T’ES CHEZ CE GARS DEPUIS HIER SOIR!! QU’EST-CE QUE VOUS AVAIT FAIT??? OH NON MARA NE ME DIS PAS QUE…JE TE PREVIENS ESPÈCE DE PETIT BARMAN, JE SAIS QUE TU M’ENTENDS, TU FAIS DU MAL À MA COPINE, JE TE CASTRE! »  

Charmant. Vraiment, ça faisait très plaisir d'entendre qu'une fille on ne peut plus dingue le castrerait bientôt. Génial. La petite brune se retournait et lançait vers lui un regard désolé puis elle continuait de discuter avec son.. amie? On aurait dit sa mère, ouais..

« Ce soir, 21h au bar de d’habitude et je te raconterai tout… »

Puis elle raccrochait avant que son amie ne dise quelque chose d'autre ou ne lui hurle encore une fois dessus, comme si ça ne suffisait pas de l'appeler tout le temps. Mara le regardait, lui qui était tranquillement adossé à la porte d'une manière un peu j'ai la flemme de bouger. Elle avait du mal à parler ou à ouvrir la bouche, pour on ne savait quelle raison qu'il allait savoir deux secondes plus tard.

« Je t’en suplie ne me dis pas que tu travailles ce soir…. »

Ah c'était donc ça.. Leur rendez-vous c'était dans son bar. Enfin.. Le bar ou il travaillait parce que techniquement le bar appartenait à Jack, son patron enfin c'était quand même un peu le sien non?! Il hôchait positivement la tête et la lueur d'espor dans les yeux de Mara tombait rapidement aux oubliettes. Le jeune homme souriait et elle continuait à se plaindre et à lui dire de ne pas s'y mettre lui aussi. Soudain la brunette le fixait et Alec suivit son regard, lorsqu'il tombait yeux à nez avec sa blessure de la veille ou plutôt de la nuit. Oh non, tu ne toucheras pas cette plaie.. Elle n'était bien sûr pas d'accord et pendant qu'elle allait chercher du désinfectant dans la salle de bains il en profitait pour aller dans le salon et essayer de se planquer. Bien évidemment il avait jamais eu l'idée qu'il devrait de cacher parce qu'une fille avec un bandage et du désinfectant le poursuivrait comme une grosse psycopathe. La prochaine fois il y réfléchirait à deux fois puis c'est pas si mal les cachettes finalement..

Elle entra dans la pièce sans qu'il puisse trouver une planque, et elle voyait bien qu'il n'avait vraiment pas envie qu'il la soigne. Elle allait très bien sa blessure, d'abord! Il lui lançait un regard du genre "tout va bien j'en ai pas besoin de ton foutu désinfectant tu peux te le mettre ou je pense aussi?!" mais elle n'abandonnait pas au contraire.

« Allez Alec fais pas l’enfant! Ta plaie est pas propre laisse moi la soigner! »

Alec.. Ah oui c'est vrai que c'était son prénom. Enfin, surnom parce que bon Alexander c'est pas un prénom super terrible.. Il avait presque oublié son nom vu que tout le monde l'appelait Alec. Bref sors de tes pensées, beau brun. Voilàà, c'est ça.. Il sourit à Mara ce qui ne faisait que l'énerver davantage car il se foutait clairement d'elle. En voulant avancer elle se prit les pieds dans le tapis et tout se passait très vite. Elle glissait et en tentant de se rattraper elle se prit le mur en pleine face. Le jeune homme n'eut pas le temps de réagir qu'il était déjà plié en deux, ses boyaux se tordaient tellement il riait et des larmes coulèrent sur ses joues, il n'en pouvait vraiment plus.

« T’es content grand gamin? »

Oh que oui il était content! Il se remémorait la scène et explosait de rire de plus belle en voyant la tête de Mara quand elle s'était prit le mur, on aurait dit une spatchoune écrasée avec un petit nez de cochon aplati c'était tellement hilarant! Ah non mais là c'était plus possible, elle était vraiment pas douée cette fille! AHAHAH Non mais comment elle s'est ramassée! T'as vu sa tête ou quoi non mais c'est trop là! J'en peux plus ahah!

Ils se mirent à rire tous les deux pendant cinq bonnes binutes et Alec se tordait le ventre en essayant de se contrôler, parce que ça marchait vraiment pas limite ça empirait et il riait de plus belle vous voyez le genre.. Bon au bout d'un moment il se calmait plus ou moins et il voyait Mara qui était assise par terre telle une baleine échouée sur le rivage. Il eut un éclat de rire et lorsque la jeune fille le foudroyait du regard il fit une mine d'abord impassible puis il ne put s'empêcher de sourire encore une fois.

« Tu t'es ramassée comme une baleine prrrfff! »dit-il en rigolant.

Il se moquait d'elle une dernière fois puis se penchait vers elle et l'attrapait par les aisselles pour la remettre sur pieds. Elle était légère comme une plume pour lui, alors ce ne fut pas difficile de la porter. Elle rougissait à peine et une fois debout elle faisait mine de bouder même si ses fossettes trahissaient son fou rire encore présent.

« Bon à part avoir des fous rires comme ça on fait quoi aujourd'hui?»demanda-t-il machinalement.

Il réfléchissait à ce qu'ils pouvaient bien faire de la journée sans provoquer une catastrophe naturelle, de toute façon ce soir ils se verraient même s'ils ne seraient pas ensemble. C'était déjà pas mal du tout. Mh, au pire on pourrait sortir dehors dans la forêt ou je sais pas moi, aller à son Académie là pour voir comment elle se bat.. Tiens et si on se battait? Oui enfin non c'est pas une très bonne idée Alec arrêtes de penser toujours à te battre comme ça.. C'est plus fort que moi je pense toujours à ça, j'ai tout le temps envie de frapper les gens c'est pas de ma faute quand même.. Enfin juste un peu. Il eut une illumination et une remarque déplacée qui gênerait Mara lui vint à l'esprit, il ne s'empêchait donc pas de la dire sans gêne.

« J'aurai bien une idée qui est cool mais tu risques pas d'être d'accord de si tôt alors.. »

Il eut un sourire moqueur deux secondes plus tard et rit rien qu'à voir le visage de la belle brune se décomposer et devenir rouge comme une tomate, non c'était même plus une tomate la elle était pourpre comme les couleurs d'Omois. Elle était tout-le-temps mal à l'aise cette fille, il n'y avait pas une seconde où elle était sans gêne, non? Pas une.. ? Bon ben temps pis, il faudrait prévoir autre chose alors.

© FICHE D'APOLLINA POUR LIBRE GRAPH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Changement d'identité et rencontre au sommet! [Terminé <3]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Sizwe Banzi est mort
» Un vent de changement, prélude de l'ouragan [terminé]
» Astoria Greengrass (terminé)
» Changement de tapisseries
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tara Duncan : Le Forum RPG :: Autremonde :: OmoisOmois :: Tingapour-
Sauter vers: