AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Tara Duncan : Le Forum RPG :: Autremonde :: OmoisOmois :: Tingapour :: La Toda CasaPartagez | 
 

 Drink a glass with her friend.. [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Mara'tylanhnem Duncan


avatar

Age du personnage : 19 ans

Familier : Blanca, chouette blanche
Couleur de magie : Gris clair
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Héritière d'Omois et apprentie Voleuse Patentée.
Résidence : Palais d'Omois
Dans le sac : Couteau, camouflus, quelques crédits mus, mon hor, poignard et chose coupante, ficelle de quoi ligoter quelqu'un et une bonne dose de courage!

Affinités : Tara'tylanhem Duncan : ma soeurette chérie

Elëor: La garde du corps d'un petit héritier de Tatral et l'une des meilleurs Voleuses Patentée que j'ai rencontré...attention elle n'est jamais loin de vous!

Dorïân(je met que le prénom, le nom est trop compliqué XD): Petit prince blondinet à l'allure charmante qui trouve drôle d'insulter ma présence...

Albane N. O'Nyme: Pour l'instant une petite princesse inconnu qui ferme ses yeux et qui est gentille comme tout.

May O'Season: Pour l'instant petit brunette qui participe à la même colo que moi est qui à l'air gentille.

Alexandre N. O'Nyme: Maitre à l'école des Voleurs Patentés et moniteur de la colonie de vacances...

Candice Heaven: Une blondasse que je n'apprécie pas du tout (pour l'instant) et qui ne me procure aucun sentiments de sérénitude. Doublée d'une fine couche de prétention même si elle est très belle!

MessageSujet: Re: Drink a glass with her friend.. [terminé]   Sam 4 Juin 2016 - 0:02


Drink a glass with your friend...and her boyfriend...
Mara ou synonyme de: pas douée/amie ignoble et j'en passe et des meilleures...
Amber & Mara
Amber faisait une drôle de tête et je m’aperçus qu’en voulant aider, j’en avais fais peut-être un peu trop et que je l’avais légèrement énervée car elle me répondit très froidement qu’il n’y avait aucune embrouille. Mon coeur loupa un battement, je n’avais en aucun cas voulus blesser ma meilleure amie, et je sais qu’elle le savait sauf que mon comportement impulsif me fais réfléchir après avoir dit ce que je voulais dire et je me rendis compte que j’avais sûrement dis une connerie. La chose de trop, celle qui ferait éclater le vase. Elle était déjà bien assez stressée comme ça avec ses trucs nouveaux il fallait que j’en rajoute une couche! Je devrais écrire un manuel de survie: « Comment être une mauvaise amie en 10 leçons avec Mara! » Youpi Youplala! Non il allait vraiment falloir que j’apprenne à réfléchir et à tourner ma langue…je ne sais combien de fois dans ma bouche avant de parler…


Amber me fit un sourire d’excuse alors qu’elle se levait de table pour aller dehors, où je ne sais pas trop où. Bellamy me regarda en haussant un sourcil et toute la joie que j’avais emmagasinée retomba comme un soufflé au fromage. Une colère arriva contre moi-même. Où que je sois et avec n’importe qui j’arrivais à casser l’ambiance. Pourquoi les gens s’attachaient-ils à moi alors que je savais pertinemment que j'allais leur faire du mal, parce que de toute façon il n’y a que ça que je sache faire. Je soufflai et commençais à m’énerver sur Bellamy alors que le pauvre, pour une fois, n’avait rien fait.


« Non mais c’est bon, pas la peine de me regarder comme ça, je sais que j’ai merdé! »


« Ça tu peux le dire… »


Je le foudroyais du regard et il eut de la chance qu’Amber l’appréciait sinon il se serait manger une baffe. Alors furieuse je me tournai vers le bar et enfouie mon visage dans mes mains avec un soupir désespéré.


« Je suis la pire amie du monde! »


Je sentais ma gorge se serrer, mais je ne voulais pas pleurer, pleurer ne servirait à rien et ne ramènerait pas Amber. Bellamy me sourit gentiment et s‘assit à côté de moi avant de me serrer gentiment l’épaule pour me réconforter. Ça ne servait à rien, je savais que j’étais un cas, et personne ne pourrait enlever le poids que je viens de me mettre sur les épaules. J’ai fâché ma meilleure amie…je suis nulle.


« Tu n’es pas la pire amie Mara, tu n’es juste pas très maligne, me répondit-il gentiment, et puis ça arrive de se fâcher je sais que tu voulais son bonheur sauf que tu t’y prends pas très bien… »


Je le regardais et ne pus m’empêcher de sourire car tous ce qu’il disait à part le fait que je n’étais pas nulle parce que ça c’était faux, j’étais très nulle et bien c’était la vérité. Je n’étais pas très douée pour expliquer aux autres alors que je ne voulais que son bonheur. Mais je suis comme ça et je sais qu’Amer le sait. Je ne pense pas qu’elle soit en colère contre moi…ou en tout cas pas aussi en colère que je le suis envers moi-même. C’est un de mes principales gros défauts…je ne sais même pas si ça peut-être une qualité, mais j’ai tendance à tout me reprocher…et à m’enfoncer toute seule aussi. Une chose me frappa. Où était Amber? Que faisait-elle? Pourquoi n’était-elle pas revenue? 


« Où est-elle? Je pars à sa recherche! » 


Mais avant que je ne puisse sauter de ma chaise, Bellamy m'arrêta et me déclara qu’il préférait y all pour régler le problème seul cette fois. Je ne fis aucun commentaire car je savais qu’il avait raison et qu’il allait mieux s’en sortir que moi. Je n’étais qu’une gourde, je ne ferais que de m’enfoncer et de l’énerver encore plus. Il me promit de revenir ici alors je poussais un soupir et me mis tranquillement à penser à la façon dont je pourrais m’excuser. Je n’allais pas non plus lui faire un roman…je ne m’excuse que très rarement mais quand je le fais, tout le monde sait que c’est sincère. Je ne me suis presque jamais excusé au près de mon frère, mais on ne va pas dire qu’il fait des efforts aussi. Il m’envoi balader…bref je ne veux pas parler de lui ce soir. 


Une dizaine de minutes plus tard je commençais à perdre patiente et pianoter de mes doigts sur le comptoir en bois. Qu’est-ce qu’ils faisaient par Demiderus? Je savais que Bellamy étais lent mais là c’est même plus de la lenteur de la limaceur parce que sinon moi j’appelle quelqu’un, je pars à leur recherche. Ça devrait faire cinq minutes qu’ils devraient être là…Qu’est-ce qu’il font? Mon coeur commençait à battre follement…et si il leur était arrivé quelque chose. Mais non Mara Bellamy la protégerait…euh c’est plutôt Amber qui protégerait Bellamy...mais c’est pas grave…Non il faut que je parte à leur recherche…tout de suite!


Je sautai de la chaise du bar et me frayai un passage jusqu’à dehors. L’air frais fouetta mon visage et mon regard tourna dans l’obscurité? Par où étaient-ils partit? Pourquoi n’étaient-ils pas là? Je restai cinq minutes devant la porte espérant les voir revenir. Bon là c’était sûr il leur était arrivé quelque chose, ce n’est pas possible  il m’avait dit qu’il rentrait. Mais ils ne sont pas là! Amber et peut-être blessée et Bellmay…non en fait lui je m’en fiche pas mal...mais Amber…AMBER! Si jamais elle est blessée, je ne me le pardonnerais jamais, ce serait de ma faute et entièrement de la mienne. 


Je commençais à courir dans le sens où je pensais qu’ils seraient. Le problème c’est qu’il faisait noir, que je n’avais plus de force et plus de lumière et que j’étais décidément pas douée. Je criai leurs prénoms et je tournais en rond pendant près d’un quart d’heure avant de me retrouver face à un cul de sac. Les cheveux éparpillés et le souffle court. J’étais piégée…je m’étais perdue…


« Amber! Bellamy! »


Mais il n’y avait que le souffle du vent qui répandait mon écho dans l’obscurité. Je commençais à m’énerver, à insulter tout ce qui bougeait et me remis à courir dans une petite ruelle. Dans ma précipitation je n’avais juste pas fais attention au panneau qui annonçait qu’il y avait une zone de travaux avec des trous. Je continuai ma course folle, essayant de me raisonner, mais mon pied vint rapidement déraper près du vide. 


Ma cheville se tordit en un craquement sonore tandis que je dévalais, sans pouvoir m’arrêter, un trou d’une vingtaine voir plus, mètres de hauteur. Je sentais le sang qui pulsait anormalement sur ma tempe et quand je touchais du doigts et que je le regardait, ma main était rouge et je sentais le sang se répandre doucement dans mes cheveux et sur mon front.


« Brolk de slurk! »


Je ne saignais pas trop abondamment. J’essayais d’arrêter le saignement mais n’y parvenant pas, j’arrêtai immédiatement. J’étais en effet bien trop au fond du trou pour pouvoir m’en sortir. Le trou était énorme, comment j’avais pus tomber dans un truc pareil. J’essayais de me remettre debout mais dès que ma cheville toucha le sol, je m’effondrais en retenant un hurlement de douleur. Ma cheville devait être brisée ou j‘espérai juste bien foulée. J’essayais une nouvelle fois mais la douleur était trop forte pour que je puisse me mettre debout. Je finis par renoncer et m’assis au coin du trou.


« Mais c’est pas possible Brolk de slurk! J’en fais vraiment exprès de faire du mal à tout ce qui m’entourer Tous ce que j’aime. Je peux pas me la boucler dès fois et m'occuper de mes propres affaires au lieu de celles des autres. Si déjà j’arrivais à régler mes propres problèmes! Si j’arrêtai de faire du mal et briser tout ce que je touche! »


Je lançais un caillou contre la paroi du trou et il revint vers moi en petit bonds réguliers. Les larmes bordaient le coin de mes yeux, mais je ne voulais pas les laisser couler. Dans une tentative extrême, j’essayais de faire fonctionner ma magie, mais épuisée et ayant perdue une petite dose de sang je n’arrivais à ne sortir qu’un maigre filet gris…ce qui n’allait pas m’aider. J’essayai d’appeler, d’envoyer des messages à l’aide de mon hor mais il semblait hors connexion et je ne pouvais rien faire dessus. Ma gorge se serrait de plus en plus et j’avais peur de m’effondrer en sanglot dans les minutes qui allaient suivre.


Pourquoi devais-je tout faire de mal? Pourquoi ne pouvais-je pas être normale? Avec une famille normale? Pourquoi étais-je si méchante et cruelle? Pourquoi la mort était toujours a portée de moi? Pourquoi les problèmes ne faisaient que grandir dans ma direction? Pourquoi ne pouvais-je pas être une adolescente comme les autres? J’avais blessé mon « petit copain », je l’avais presque tuer, dans quelque temps il se rendra compte de ma vraie personnalité, et il me jettera comme tous les autres l’ont fait car je ne suis bonne qu’à ça. J’inspire la pitié! Personne ne peux m’aimer, je suis la petite fille qui essaye de faire la forte, qui a était maltraitée, mais au fond je suis quoi vraiment? Une sorte d’objet créer par Magister, un truc qui en fait ne marche pas? Qui est périmé? Un truc que l’on nomme Mara mais qui ne sait pas aider et aimer les autres…enfin à sa manière. Une fille cruelle, mortelle, mesquine, méchante. J’étais bien pire que Blondie en y réfléchissant plus. J’avais blessé tant de monde. Je n’aimais personne à part le garçon qui allait bientôt me sortir de sa vie car je ne suis pas une personne qui le rendra heureux mais triste. Ma meilleure amie…j’ai blessé, ma meilleure amie. Je l’ai énervé et mise au bord du gouffre alors qu’elle avait besoin de moi…et je me fais appeler amie…laissez moi dire qu’il ne faut mieux pas me croiser, ni même jamais me rencontrer. Je suis peut-être bien dans ce trou je ne ferais plus jamais de mal à personne comme ça. Je me recroquevillai sur moi-même et attendis, car je ne voulais rien faire d’autre. Attendre que quelque chose tombe du ciel en essayant de ne pas le briser comme je le fais à chaque fois….pour une fois...
Tourner la page ne veut pas dire oublier, cela veut seulement dire que tu choisis d'être heureux au lieu d'être blessé...




Les flammes jumelles sont en permanences connectées l'une à l'autre, peu importe l'espace et le temps. Elles sont un fort miroir révélateur de leur Partie Sombre et Lumineuse ▵ ©endlesslove.
hope isn't a dream but a way from of making dreams become reality ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4535-mara-tylanhem-t-al-barmi
Amber Dumont


avatar

Age du personnage : 21 ans

Familier : un tigre blanc, Arès
Couleur de magie : Or
Niveau de magie :
  • Plutôt élevé
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Voleuse patentée
Résidence : un studio à Tingapour
Dans le sac : Un couteau suisse, une tenue de Voleur,des babioles volées, une uniclef, des baskets légères,et quelques crédits-muts


MessageSujet: Re: Drink a glass with her friend.. [terminé]   Dim 5 Juin 2016 - 21:37


Drink a glass with her friend,
Ou comment chercher sa copine un peu partout.

Bellamy et Amber rentraient tranquillement à la boîte de nuit en discutant de tout et de rien.. Et surtout de Mara d'ailleurs car elle avait énervée la jolie brune et si ça se trouvait elle était à leur recherche alors que tout allait bien. Elle s'en faisait toujours pour tout le monde de toute façon et elle voulait toujours résoudre les problèmes des autres avant les siens. Mais bon sang, il fallait déjà qu'elle apprenne à régler ses soucis.
Avant de retourner dans la boîte ils passèrent par une petite rue en pensant qu'ils arriveraient directement à leur destination mais ils se trompèrent et arrivèrent dans une impasse vraiment flippante. Soudain, un coup de tonerre retentit et bientôt la pluie vint s'abattre sur toute la ville d'un coup rapide et puissant. La pluie gagnait en intensité et dans la rue l'eau se dirigeait dans un trou assez gros, assez gros pour faire passer quelqu'un dedans. Amber fronça les sourcils, et regarda le beau brun.

« On ferait mieux de retourner là-bas, c'est glauque ici. »dit-elle d'une voix sèche.

Deux secondes après elle sourit à Bellamy et ils se redirigèrent vers la boîte d'un pas ferme et rapide. A l'entrée il y avait des gens qui fumaient à peu près n'importe quoi et d'autres qui vomissaient tout leur repas et leur boisson. Cela donnait un paysage pas très propre, ni classe. La jolie brune levait les yeux au ciel et rentrait dans la boîte suivie par son ami. A l'intérieur ça n'avait pas changé mis à part que maintenant l'ambiance était encore plus électrique et des filles se dandinaient dans un espèce de carré vip contre des mecs pas très nets. Su-per tout ça dis-donc.. Et en plus l'autre glandu qui bave dedans, on ne changera vraiment pas les mecs, c'est clair ça.

Amber s'avançait dans l'établissement jusqu'à leur table de tout à l'heure mais ne vit pas Mara, elle ne la voyait pas non plus au bar ni sur la piste. Elle allait même jusque dans les toilettes, mais aucunes traces d'elle. Plus rien. La belle brune revenait vers Bellamy et lui dit avec une pointe d'inquiétude dans la voix:

« Dis c'est toi qui l'a vue en dernier t'aurais pas une piste toi? »

Il haussait un sourcil interrogateur et plissait les yeux en passant en revue tout le monde dans la boîte ainsi que les clients qui entraient et sortaient en groupe ou seul comme des vieux rats solitaires.

« La dernière fois que je l'ai vue on était au bar, après je suis parti te chercher. Donc non, je sais pas où elle peut être. C'est toi sa meilleure amie, tu dois bien avoir une idée. »répondit-il machinalement.

Oui, il marquait un point et un très gros même. Où est-ce qu'elle aurait pu aller? Avec Alec ? Ouais peut-être mais c'était pas son style de voir son mec alors que son amie s'est barrée ainsi qu'un "thon farci" comme elle aurait bien dit. Elle était probablement en train de les chercher donc. Il fallait absolument retourner dehors et chercher un peu partout, même appeler Alec ou Blondie, tiens. C'était elle qui foutait toujours la merde si ça se trouvait c'était sa faute encore une fois à cette petite garce. Calmes-toi Amber, réfléchis avec des idées fondées.

«  Elle aurait pu aller se promener dehors ou nous chercher donc elle doit être dehors, ouais il faut retourner dehors et l'appeler comme des mongoles enfin bon c'est ce qu'on est. Allez on dégages d'ici, ça devient un peu trop maison close pour moi là. »dit-elle avec un sourire sadique.

Ils sortirent tous les deux et se mettaient à crier le prénom de Mara dans à peu près toutes les rues où ils allaient. Bon elle s'était mise dans quelle merdier encore cette petite? Elle pouvait pas pour une fois se sortir de ses problèmes seule ou je sais pas moi, ne pas se mettre dans des situations comme ça tout court! C'est trop dur?

© FICHE D'APOLLINA POUR LIBRE GRAPH



reborn
« one of us has to die. don't you get it ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4765-9674-amber-dumont-9674-chaos-is-a-ladder?highlight=Amber+Dumont http://tara-duncan.actifforum.com/t4869-amber-9650-pain-never-disappear-we-just-learn-to-live-with-it
Mara'tylanhnem Duncan


avatar

Age du personnage : 19 ans

Familier : Blanca, chouette blanche
Couleur de magie : Gris clair
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Héritière d'Omois et apprentie Voleuse Patentée.
Résidence : Palais d'Omois
Dans le sac : Couteau, camouflus, quelques crédits mus, mon hor, poignard et chose coupante, ficelle de quoi ligoter quelqu'un et une bonne dose de courage!

Affinités : Tara'tylanhem Duncan : ma soeurette chérie

Elëor: La garde du corps d'un petit héritier de Tatral et l'une des meilleurs Voleuses Patentée que j'ai rencontré...attention elle n'est jamais loin de vous!

Dorïân(je met que le prénom, le nom est trop compliqué XD): Petit prince blondinet à l'allure charmante qui trouve drôle d'insulter ma présence...

Albane N. O'Nyme: Pour l'instant une petite princesse inconnu qui ferme ses yeux et qui est gentille comme tout.

May O'Season: Pour l'instant petit brunette qui participe à la même colo que moi est qui à l'air gentille.

Alexandre N. O'Nyme: Maitre à l'école des Voleurs Patentés et moniteur de la colonie de vacances...

Candice Heaven: Une blondasse que je n'apprécie pas du tout (pour l'instant) et qui ne me procure aucun sentiments de sérénitude. Doublée d'une fine couche de prétention même si elle est très belle!

MessageSujet: Re: Drink a glass with her friend.. [terminé]   Dim 5 Juin 2016 - 23:14


Drink a glass with your friend...and her boyfriend... br/> Le trou ou comment passer pour une dépressive...
Amber & Mara
L’attente, sûrement le moment le plus longtemps d’une vie. L’attente surtout que l’on ne sait pas ce que l’on attend et on ne sait pas si quelqu’un va venir vous chercher car vous êtes là, telle une conne à attendre dans un trou. Attendre quoi? De se faire déchiqueter par un chien enragé car vous ne pouvez plus bouger? Attendre quoi? De tomber malade et de mourir de faim? Je ne sais pas, en tout cas attendre...et c’est ce que j’étais en train de faire. J’étais en train d’attendre, sans bruit…sans rien faire, sans crier comme je devrais le faire pour que quelqu’un me sorte de ce fichu trou…mais non, je me taisais, je ne disais rien…Je restai là, la tête entre les jambes à grelotter dans la nuit tomber. 


Quoi de pire que l’attente? L’attente dans la culpabilité...L’attente en disant que si vous êtes là c’est tout simplement de votre faute et que de doute façon vous n’y arriverai jamais. Vous ne vous relèveriez pas…tout simplement car tout est de votre faute. C’est votre faute si votre amie s’est barrée avec son « petit copain », qu’elle ne revient pas, que vous vous inquiétez pour elle, qu’elle vous fait la gueule…C’est ma faute car évidemment je n’ai pas réussi à fermer ma grande bouche et j’ai dû l’ouvrir, l’ouvrir pour dire quoi? De la merde comme d’habitude écoutez…Je voulais simplement l’aider, je l’ai enfoncé…je ne voulais que son bonheur alors que moi-même n’arrive même pas à satisfaire le mien. Je voulais simplement régler ses problèmes alors que moi-même n’arrive pas à résoudre les miens. 


Et là vous vous dîtes que ce n’est pas normale, que je ne suis pas normale. Que je dois certainement être une erreur de ma nature quoi d’autre? Pourquoi devrais-je être autant différente, si j’étais normale? Pourquoi ne pouvais-je pas faire comme tout le monde? Je suis comment me qualifier…bizarre. J’aime un garçon et qu’est-ce que je fais? Je le tue. J’essaye d’aider mon amie et qu’est-ce que je fais? Je la met en colère. J’ai une famille et qu’est-ce que je fais? Je la brise parce que je n’aime personne. J’ai un frère et qu’est-ce que je fais? Rien car il ne veut pas de moi…Je suis dans un trou et qu’est-ce que je fais? J’attend comme une idiote parce que je pense que la solution tombera du ciel. 


Des pas, j’entendais des pas. Je me relevai un peu avant de me coucher de nouveau sur le sol car une douleur m’avait foudroyé la moitié de la jambe en partant de ma cheville probablement bien foulé. Je ne savais faire que ça: casser, briser tuer. Des pas et je ne pouvais rien faire. Une voix, une voix que je reconnaissais entre mille. La voix de ma meilleure amie. Je n’arrivais pas à décrypter ce qu’elle disait mais c’était elle et je la reconnaissais. C’est elle que j’ai cassé…c’est elle que j’ai fâché…alors comment ne pas reconnaître ce qui est de votre faute. Vite bien trop vite, je voulus me remettre debout et j’ai voulus crier. Mais la douleur me coupa le souffle et je tombai par terre me cognant la tempe contre le sol, froid et humide. Un éclair…un bruit….une déchirure du ciel, comme une déchirure de mon coeur. Une déchirure qui me scie de partout. 


La pluie, une pluie froide…qui me tombait dessus alors que les pas s’éloignaient et que je n’arrivais toujours pas à retrouver ma respiration. La pluie me tombait dessus comme si je n’étais qu’une erreur du décor. Comme si tout était normal et que je devais me trouver là. Oui là, je ne ferais de mal à personne, là…personne ne serait brisé à cause de moi. Ma place était peut-être ici. Je ressortirai une fois que j’aurais confessé tous mes péchés. Une fois que mon corps voudra de nouveau me porter. Pourquoi être une erreur contre nature qui veut y arriver si elle est voué à l’échec car elle n’est pas désiré? 


Mes pensées étaient peut-être débiles, elles étaient peut-être fausses aussi…quelqu’un m’aimait forcément. Jar m’aimait même si c’était bien trop au fond de son coeur pour qu’il s’en aperçoive. Alec m’aimait, il me m’avait prouvé assez de fois qu’il tenait à moi pour que je puisse affirmer qu’au moins il m’aimait comme une amie chère. Amber m’aimait même si je l’avait fâché…c’était ma meilleure amie…pourquoi ne m’aimerait-elle plus? Peut-on arrêter d’aimer quelqu’un car on lui a fait du mal? 


Après cinq bonnes minutes à haleter comme un chien pour retrouver ma respiration. Je me relevai…enfin je me mettais assise. Ma cheville avait triplé de volume. Qui avait eut l’idée de ne pas pouvoir se faire de Reparus à soi-même? Qui avait eut cette idée farfelu? Ça m’aurait tellement aidé, de ne pas dépendre de quelqu’un. Et si quelqu’un s’inquiétait pour moi? Mais enfin qui pourrait s’inquiéter pour moi? Qui s’inquiète? Personne n’est au courant que je suis là et si ça se trouve Amber et Bellamy savait que j’étais dans ce trou et préféraient me laisser un peu pour me punir de ce que j’avais fait? 


La pluie continuait de couler le long de mon coeur et je grelottais de froid. Je n’avais même plus la force…même pas l’envie de me mettre un truc plus chaud sur le dos. Soudain j’entendis de nouveau du bruit. A l’aide d’une de mes deux chevilles, je me levai, même si la douleur était insupportable, même si j’en avais le souffle coupé. Il fallait que je sorte de là quand même. Je ne pouvais pas rester ici toute ma vie! Il fallait que je règle mes problèmes et que je ne me mêle pas de ceux des autres. Je devais tellement apprendre, je devais encore tellement changer pour devenir quelqu’un de meilleur.


J’entendais mon nom, on m’appelait on me cherchait et c’était la voix de ma meilleure amie, c’était la voix de Bellamy. Ils étaient là pour moi, je n’avais pas le droit d’abandonner. Il fallait que je sois forte comme je l’ai toujours été. Il ne faut pas que je me laisse abattre. Il fallait que je me relève. Alors je criai moi aussi mais les éclairs dehors faisaient trop de bruit et couvraient l’ensemble de ma voix. Le tonnerre était trop proche, l’orage aussi. J’aurais voulus crier qu’il fallait mieux qu’il rentre, que je ne risquai rien, mais je ne pouvais pas parler vu que le tonnerre couvrait la totale de ma voix. 


Mes yeux s’allumèrent d’une lueur nouvelle et une idée me vint en trombe dans la tête. Il fallait que j’escalade ce fichu trou. J’empoigner une pierre et m’éleva. Je ne pouvais m’appuyer que sur une cheville mais malgré la douleur une fureur s’était emparée de moi alors je posais ma cheville blessé sur une autre pierre et j’appuyais dessus. J’avais crus que je pourrais y arriver, je l’avais crus. Mais je m’étais surestimée…la douleur fusa dans tout mon crops, arriva jusqu’à mes mains et en criant je lâchais ma prise pour m’écraser par terre. La douleur dans ma cheville était de plus en plus forte, cette fois j’avais dû la casser. Le choc que je m’étais pris en tombant sur le dos me coupait le souffle et quand je réussis à le reprendre un autre éclair déchira la nuit. Les larmes roulèrent le long de mes joues. J’étais impuissante. Je ne pouvais plus parler, je ne pouvais plus bouger. Le moindre geste me foudroyait sur place.


Si jamais je n’avais pas était aussi bête…si jamais je m’étais tenue tranquille, je ne serais pas là aujourd’hui! Je ne serais pas dans ce maudit trou et je serais en train de m’amuser avec ma meilleure amie qui doit m’en vouloir à mort. Je criai une dernière fois mais peine perdue, un éclair déchira le ciel étoilé. Comme si le monde était contre moi. Je n’avais plus de forces et je posais ma tête, ce qui me fallut une grimace de douleur, contre la terre humide. La pluie qui tombaient sur moi me faisait mal, mon coeur me faisait mal. Je me faisais mal moi-même en pensant ce que j’étais: un monstre, cruel, indigne, inhumain. Les larmes coulèrent sur mes joues et je ne l’ai empêcher pas de couler. J’étais trop fatiguée et malgré le peu d’alcool que j’avais bu, j’avais l’impression que mon organisme était sur le point de disfonctionner. Une dernière parole, prononcé assez bas même si j’aurais voulu le prononcer tout haut. Une dernière parole avant que je ne ferme les yeux pour échapper à la douleur.


« Amber…je suis tellement désolée… »
Tourner la page ne veut pas dire oublier, cela veut seulement dire que tu choisis d'être heureux au lieu d'être blessé...




Les flammes jumelles sont en permanences connectées l'une à l'autre, peu importe l'espace et le temps. Elles sont un fort miroir révélateur de leur Partie Sombre et Lumineuse ▵ ©endlesslove.
hope isn't a dream but a way from of making dreams become reality ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4535-mara-tylanhem-t-al-barmi
Amber Dumont


avatar

Age du personnage : 21 ans

Familier : un tigre blanc, Arès
Couleur de magie : Or
Niveau de magie :
  • Plutôt élevé
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Voleuse patentée
Résidence : un studio à Tingapour
Dans le sac : Un couteau suisse, une tenue de Voleur,des babioles volées, une uniclef, des baskets légères,et quelques crédits-muts


MessageSujet: Re: Drink a glass with her friend.. [terminé]   Ven 10 Juin 2016 - 23:48


Drink a glass with her friend,
Ou attendre le réveil de la belle au bois dormant

Ils courraient comme des dingues sous la pluie toute aussi affolée qu'eux. On aurait dit qu'elle comprenait ce qu'ils vivaient. Mais Amber en doutait fortement. Même si elle en voulait à son amie pour s'être trop mêlée des choses elle voulait à tout pris la retrouver car elle sentait qu'il lui était arrivé quelque chose. Alors ils retournèrent partout où ils avaient cherché et lorsque les deux amis arrivèrent dans l'impasse, la jolie brune faillit tomber dans le trou car l'eau y entrait et rendait le trou dangereux, comme si tout le monde pouvait tomber dedans. Elle fronça les sourcils quand elle entendit un bruit comme un "crac" sonore qui retentissait dans le petit trou. Elle levait la tête vers Bellamy et écarquilla les yeux.

« Attends moi là. Par le Transmitus.»psalmodia-t-elle.

La jeune femme disparut dans des scintillements dorés et son corps se rematérialisa dans un endroit très sombre et profond où la pluie tombait sur sa tête à flots. Elle le savait car quand elle levait la tête, l'eau s'installait dans ses yeux et la piquaient. Lorsqu'elle se fit à la pénombre elle put discerner un corps qu'elle reconnut immédiatement, une cheville saignait et avait l'air cassée. Les petites mains étaient éraflées et son crane poissait de sang. Amber laissa échapper un petit cri et s'approcha de sa meilleure amie en se pressant. Elle prit son visage entre ses mains et l'appelait mais elle était inconsciente. Elle réinvoqua un Transmitus et se retrouvait dans l'impasse avec Bellamy qui guettait les alentours.

« Bellamy.. On devrait aller chez toi si c'est pas loin, s'il-te-plaît. Il faut la soigner.»

Le beau brun se retournait et fronçait les sourcils en voyant le corps de Mara inerte. Un Transmitus plus tard et ils se trouvaient dans un appartement, ou une maison peut-être, avec une lumière tamisée (elle se réglait sûrement) et des meubles en bois foncé. Amber trouvait directement un canapé où poser la petite brune.

« Par le Reparus, que cette cheville soit soignée et les bobos réparés, que mon amie puisse se réveiller! »

La cheville de son amie se remit en place avec un craquement et les autres blessures et erraflures se refermèrent gentillement. Par contre, Amber dût nettoyer le sang avec un chiffon mouillé, ce qu'elle fit et s'y entreprit avec attention. Après cela elle se leva et en attendant le réveil de son amie, fit le tour de la .. Maison? Oui, il y avait un étage donc c'était bien une maison. Elle regardait d'abord la grande cheminée en face du canapé, la cuisine à "l'américaine" comme Amber avait lorsqu'elle était enfant. Elle s'approchait des escaliers qui étaient de couleur marron foncé en bois et frôlait le matériau de ses doigts fins.

« C'est beau ici. C'est chez toi? Je pensais que tu vivais dans un studio, un truc comme ça. »dit-elle en s'adressant à Bellamy, qui reportait son attention sur elle.

La belle brune retournait dans le salon près de Mara et accessoirement du brun ténébreux, puis elle s'asseyait dans un fauteuil non loin. Et si elle ne se réveillait pas? Non c'était impossible, son coeur battait elle était juste inconsciente et il ne pouvait rien arriver d'autre, ils étaient en sécurité, enfin sûrement.

« Ouais c'est à moi. Ma mère me l'a léguée avant de mourir.. Bref, on est pas là pour parler de ça hein. Tu penses à quoi là? T'es inquiètes pour elle pas vrai? Je pense pas qu'elle t'en voudra, elle s'en voudra à elle-même. Alors arrêtes de t'en faire on dirait que t'es prête à tuer quelqu'un ou que t'as vu un mort.  »

Amber eut un petit rire plus nerveux qu'autre chose et plissait les yeux. Elle réfléchit, et son cerveau comprit les paroles du jeune homme. "Avant de mourir.." Il avait perdu sa mère? Oh et puis elle qui avait parlé de son père et tout le reste.. Elle qui avait eu le sentiment que Bellamy la comprenait. C'était donc vrai.. Elle eut juste un regard désolé car elle savait qu'ils étaient pareils, qu'ils ne voulaient pas de la pitié des gens.

« Je ne m'en fais pas. Elle va s'en sortit. Je me dis juste qu'elle se fout toujours dans des situations comme celle là et je ne sais pas comment. En fait ça m'intrigue tu vois. Je.. Je comprend vraiment pas. Je sais pas, on est pas sensé tomber dans un trou et se péter la cheville dans un monde normal si?! Enfin tu me diras qu'on vit pas sur un monde normal alors bon.. »répondit-elle en soupirant de fatigue.

Bellamy lui sourit et se leva, la jolie brune fit de même et se mit à faire les cents pas pour la millième fois dans sa vie au moins. Elle avait toujours ce tic de Voleur, c'était quand elle était impatiente ou qu'elle réfléchissait à un plan. Le jeune homme qui devait en avoir marre de la voir s'agiter, l'attrapait et la prit dans ses bras de manière amicale, comme le ferait un.. ami. Amber lui rendit cette étreinte qui la calmait un peu et la rendit plus patiente qu'elle ne l'était.

© FICHE D'APOLLINA POUR LIBRE GRAPH



reborn
« one of us has to die. don't you get it ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4765-9674-amber-dumont-9674-chaos-is-a-ladder?highlight=Amber+Dumont http://tara-duncan.actifforum.com/t4869-amber-9650-pain-never-disappear-we-just-learn-to-live-with-it
Mara'tylanhnem Duncan


avatar

Age du personnage : 19 ans

Familier : Blanca, chouette blanche
Couleur de magie : Gris clair
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Héritière d'Omois et apprentie Voleuse Patentée.
Résidence : Palais d'Omois
Dans le sac : Couteau, camouflus, quelques crédits mus, mon hor, poignard et chose coupante, ficelle de quoi ligoter quelqu'un et une bonne dose de courage!

Affinités : Tara'tylanhem Duncan : ma soeurette chérie

Elëor: La garde du corps d'un petit héritier de Tatral et l'une des meilleurs Voleuses Patentée que j'ai rencontré...attention elle n'est jamais loin de vous!

Dorïân(je met que le prénom, le nom est trop compliqué XD): Petit prince blondinet à l'allure charmante qui trouve drôle d'insulter ma présence...

Albane N. O'Nyme: Pour l'instant une petite princesse inconnu qui ferme ses yeux et qui est gentille comme tout.

May O'Season: Pour l'instant petit brunette qui participe à la même colo que moi est qui à l'air gentille.

Alexandre N. O'Nyme: Maitre à l'école des Voleurs Patentés et moniteur de la colonie de vacances...

Candice Heaven: Une blondasse que je n'apprécie pas du tout (pour l'instant) et qui ne me procure aucun sentiments de sérénitude. Doublée d'une fine couche de prétention même si elle est très belle!

MessageSujet: Re: Drink a glass with her friend.. [terminé]   Sam 11 Juin 2016 - 23:25


Drink a glass with your friend...and her boyfriend...
Réveil ou comment enchaîner les chutes!
Amber & Mara
Tout était noir autour de moi, je ne voyais plus rien et ne sentais plus rien…enfin presque, je sentais le sang qui coulait le long de mon corps, je sentais la pluie froide et piquante sur ma peau nue, je sentais que je ne sortirais jamais de ce trou. Je m’étais mise inconsciemment dans l’inconscience, avouez que c’est une drôle de situation quand même. Mais cette situation me permettait de ne pas penser à tout le mal que j’avais fait, elle m’empêchait de souffrir le martyr avec ma cheville brisée en millier de morceaux tout comme mon coeur…et mon front…et mes bras…bref tout comme moi quoi. 


Soudain malgré cette inconscience, j’entendis des voix, des voix lointaines sans doute, je ne savais pas qui parlait, ce qu’elle disaient, je ne comprenais pas. J’étais trop profondément endormie pour m’en rendre compte. Je sentais qu’on me touchait, j’aurais voulu hurler mais je ne pouvais pas. Qui était-ce? Etait-ce mes amis ou bien des gens avec des mauvaises intentions? Cette hypothèse accéléra le rythme de mon coeur en même temps que je sentais qu’on opérait de la magie dans moi. Je sentais qu’on me portait, qu’on me posait, peut-être qu’on me soignait ou qu’on me faisait autre chose que j’ignorais. Mais je ne savais pas et n’avais pas envie de le savoir si jamais c’était mal…


J’entendais des voix, pourrait-ce être Bellamy et Amber qui m’auraient retrouvés? Ou tout simplement d’autres personnes, ils étaient peut-être tout les deux alors que j’étais là seule à me demander ce qui m’arrive encore. Je ne sentais plus aucune douleur dans mon corps. M’avait-on soigné? J’avais senti qu’on m’avait frotté avec une extrême délicatesse, pour faire quoi au juste? Qui était donc les gens qui avait l’air de prendre soin de moi si ce n’était pas mes amis? Je priai pour que ce soit eux. 


Puis une émotion remplaça la précédente, comme si on m’observait, comme si on voulait que je me réveille, comme si on voulait que je réagisse une nouvelle fois, que je ne tombe pas au fond du trou. Que je sorte de cette transe dans laquelle je me suis fourrée toute seule pour le bien de tout le monde…mais peut-être que j’inquiétais quelqu’un en étant dans cette situation là? Rester inerte ne résoudra pas mes problèmes, je ne pourrais pas m’excuser si je reste comme ça, il faudrait que je me réveille. Il faudrait que je retrouve mes amis si jamais je ne suis pas chez eux, il faudrait que je les retrouve et que je leur dise pardon. 


Il faut que je me réveille, il faut que je répare mes erreur, il faut que je change pour devenir meilleure, il faut que je sois exemplaire, que je continue sur la voix de l’amitié et de l’amour et que je laisse les autres de côté pour me concentrer sur moi et sur mes problèmes car je ne pouvais pas rester dans cet état d’esprit là. 


Une grande sensation comme une bouffé d’air m’emplit les poumons alors que j’ouvris brusquement les yeux et que je me levai d’un coup. J’étais sur un canapé, je regardais autour de moi, je ne connaissais pas cet endroit. Où étais-je? Je commençais à paniquer, qu’est-ce qu’on m’avait fait? Je n’avais plus de sang sur moi, je n’avais plus rien, plus aucune blessure à part une légère marque sur le pied, ce qui signifiait qu’on m’avait bel et soigné. Mais qui? 


Il n’y avait personne autour de moi et il n’y avait aucun bruit, qu’est-ce qui se passait? Je me redressai plus et poussa un petit gémissement de douleur car j’avais néanmoins de nombreuses courbatures, on avait du me faire de sacrés Reparus pour que j’ai autant mal. Cela ne pouvait être l’oeuvre de quelqu’un avec un niveau de magie faible, il fallait que son niveau soit fort pour réussir à refermer toutes les plaies que j’avais et je priais pour que ce soit mon amie qui ne fallait pas sous estimer en ce qui concernait la magie…et le combat. 


Je me levai, trébuchai sur la tapis, glissai, me pris la table basse dans le tibia avant de m’écraser comme si je ne m’étais pas assez écrasé pendant la journée, sur le sol en carrelage me faisant pousser un cri quand mon menton rencontra le sol. Ca faisait mal! Avec mon cri j’avais dû attirer l’attention car j’entendis des pas se diriger vers moi. J’avais peur, très peur de la découverte que j’allais faire sur qui m’avait ramené ici. Quand je levai la tête, la première chose que je vis c’était ses yeux, ses doux yeux marrons visiblement plus inquiet qu’en colère et les miens se remplirent de larmes devant le mal que j’avais fait. A ses côté d’autre yeux marrons qui me regardait doucement et qui semblait soulagé aussi mais pas autant que ma meilleure amie qui se précipita vers moi. Quand elle s’agenouilla par terre, je ne cherchais même pas à parler tout de suite et me jetai à son cou en pleurant. 


J’aurais tellement voulus lui dire plein de choses lui dire que j’étais désolée, mais les pleurs m’empêcher d’en placer une. Au bout d’un moment je finis par m’arrêter et quand je relevai la tête de l’épaule de mon amie Bellamy nous regardait avec de l’affection dans les yeux? Attendez le thon ressent des émotions? Je regardais ma meilleure amie, je ne savais pas comment elle prenait ce que j’avais fait, mais je n’avais pas l’intention qu’elle en place une avant que j’ai finis. 


« Amber je suis tellement désolée, tellement je n’ai jamais voulu te faire de mal, tout est de ma faute, je voulait juste t’aider, mais je suis tellement nulle que je m’y prend mal, très mal. Je m’en veux tellement que quand je suis tombée dans ce trou j’ai voulu y rester pour ne plus te faire de mal, je ne voulais pas revoir un visage blessée une nouvelle fois parce que je t’aime trop pour te faire du mal. Je suis tellement désolée, si je pouvais j’effacerai les dernières heures que nous avons vécu et je recommencerais pas ce que j’ai fait…même si ça partait d’une bonne intention j’aurais dû vous laisser faire. Je reconnais mon erreur et je suis trop impulsive, je réfléchis après et pas avant et je comprendrais si tu ne voulais pas me parler avant un bout de temps. »


Je mis du temps à reprendre mon souffle, sous le regard surpris de ma meilleure amie qui se demandait sûrement d’où me venait de tel discours alors que d’habitude je ne m’excusais jamais. Mais j’avais dépassé le stade du jamais. Je reconnaissais mes erreurs et étais heureuse de les avouer et de me les faire pardonner comme il se doit car je ne supporte pas ce que j’ai fait. 


« Je suis désolée, si je vous ai fait peur, si je vous ai inquiété, je ne pensais pas tomber dans un trou mais vous me connaissez. Je me suis foulée la cheville à se moment là et c’est quand j’ai voulu grimper pour sortir du trou que je me la suis brisée, je ne pensais pas tomber dans les pommes non plus…je ne pensais pas…bref je suis désolée pour tout…vraiment… »


Bon je crois que j’avais finis de parler, si jamais ils voulaient dire autres choses ils le diraient mais moi j’ai finis avec les discours et tout ça, j’ai plus de salive et je me suis assez faite passer pour une spatchoune ce soir. Toujours par terre, je regardais mon tibia avec un bleu. Tant pis! Ecoutez je viens de retrouver ma meilleure amie, j’ai pas envie de passer ma vie sur un bleu, surtout que je dois aussi en avoir un beau sur le menton. C’est pas possible d’être aussi douée que moi. Je suis un cas…vraiment...Je me souvins à la fin de ce que j’avais oublié et finis doucement:


« Et puis désolée Bellmay, je me suis comportait comme une conne avec toi et je m’en veux, tu es un gars bien…mieux que moi en tout cas…excuse moi pour ce comportement de merde…voilà...j’ai finis…enfin...je crois… »
Tourner la page ne veut pas dire oublier, cela veut seulement dire que tu choisis d'être heureux au lieu d'être blessé...




Les flammes jumelles sont en permanences connectées l'une à l'autre, peu importe l'espace et le temps. Elles sont un fort miroir révélateur de leur Partie Sombre et Lumineuse ▵ ©endlesslove.
hope isn't a dream but a way from of making dreams become reality ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4535-mara-tylanhem-t-al-barmi
Amber Dumont


avatar

Age du personnage : 21 ans

Familier : un tigre blanc, Arès
Couleur de magie : Or
Niveau de magie :
  • Plutôt élevé
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Voleuse patentée
Résidence : un studio à Tingapour
Dans le sac : Un couteau suisse, une tenue de Voleur,des babioles volées, une uniclef, des baskets légères,et quelques crédits-muts


MessageSujet: Re: Drink a glass with her friend.. [terminé]   Mer 29 Juin 2016 - 16:06


Drink a glass with her friend,
Ou comment se détendre en deux secondes.

Un bruit retentit dans le salon. Cela ressemblait à quelqu'un qui venait de tomber violemment sur le sol, typique Mara. Les deux amis se regardèrent et se précipitèrent dans le salon. Inquiète tout d'abord, Amber fut soulagée de voir son amie saine et sauve, enfin bref vivante et toujours aussi maladroite. La grande brune fonça vers cette chipie qui lui sautait dans les bras en fondant en larmes. Amber haussait les sourcils puis écarquillait les yeux, surprise, mais elle laissait son amie se calmer un petit moment. Mara relevait la tête, jetait un coup d'oeil vers Bellamy puis s'élançait dans un très long discours qui ne laissait pas à la Voleuse d'en placer une seule.

Elle l'écouta puis après qu'elle eut fini, la petite brune examinait ses bleus avec des yeux l'air de dire "oh et puis je m'en fiche" et s'excusait même auprès de Bellamy. Attendez.. C'était réel? Elle, s'excuser auprès de l'autre thon comme elle l'appelait? Laissez moi rireeeee. Qu'est ce qu'on rigole dis donc ben oui c'est très très drôle ça franchement hein!

Amber se grattait la tête et aida Mara à se lever. Une fois debout, son amie lui sourit et la grande brune respirait un grand coup. Elle était tellement soulagée qu'elle n'en voulait même pas à Mara et de toute façon que pouvait-elle lui reprocher? De trop avoir voulu la rendre heureuse? Ce serait complètement puéril et ridicule de lui en vouloir pour cela. La belle brune se retournait vers Bellamy et lui lançait un regard plein de soulagement et surtout de gratitude. S'ils n'avaient pas été chez lui, Mara serait sûrement raide morte à l'heure qu'il est. Alors il fallait le remercier comme il se devait, et pour Amber un regard voulait tout dire sachant que ses yeux étaient très.. expressifs.

« Allez c'est pas grave tout est oublié maintenant tu vas te reposer parce que tu as sûrement encore mal à la cheville et puis si t'es assise tu feras pas de bêtises.. je l'espère. Bref, il faut remercier Bellamy de t'avoir emmenée chez lui, si ça se trouve tu serais morte sinon.. Très rassurant bien joué Amber.. Ahem, bref. Il faudra que toi fasses attention où tu mets les pieds aussi, mais bon je t'aime comme tu es. »avouait-elle.

Cela devait faire très plaisir à Mara car elle avait le sourire qui montait jusqu'aux oreilles, c'était sûrement sa dernière phrase qui l'avait marquée. En même temps, qui avait déjà entendu Amber faire une déclaration de la sorte, sérieusement? Personne de connu sur cette planète en tout cas. Et sa meilleure amie savait à quel point c'était rare, c'était pour cela qu'elle était toute contente.

« La prochaine fois qu'on se voit ou qu'on boit un verre il faudrait vraiment que ça parte pas en vrille comme ça parce que dis-donc je sais pas si t'as remarqué mais à chaque fois on s'embarque dans de ces truuuuucs.. »dit-elle.

Après avoir dit cela, Amber explosait de rire et deux autres rires la rejoignèrent. Cela faisait du bien de se détendre et rire avec ses amis après une épreuve assez inquiétante et angoissante, c'était très rassurant.

© FICHE D'APOLLINA POUR LIBRE GRAPH



reborn
« one of us has to die. don't you get it ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4765-9674-amber-dumont-9674-chaos-is-a-ladder?highlight=Amber+Dumont http://tara-duncan.actifforum.com/t4869-amber-9650-pain-never-disappear-we-just-learn-to-live-with-it
Mara'tylanhnem Duncan


avatar

Age du personnage : 19 ans

Familier : Blanca, chouette blanche
Couleur de magie : Gris clair
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Héritière d'Omois et apprentie Voleuse Patentée.
Résidence : Palais d'Omois
Dans le sac : Couteau, camouflus, quelques crédits mus, mon hor, poignard et chose coupante, ficelle de quoi ligoter quelqu'un et une bonne dose de courage!

Affinités : Tara'tylanhem Duncan : ma soeurette chérie

Elëor: La garde du corps d'un petit héritier de Tatral et l'une des meilleurs Voleuses Patentée que j'ai rencontré...attention elle n'est jamais loin de vous!

Dorïân(je met que le prénom, le nom est trop compliqué XD): Petit prince blondinet à l'allure charmante qui trouve drôle d'insulter ma présence...

Albane N. O'Nyme: Pour l'instant une petite princesse inconnu qui ferme ses yeux et qui est gentille comme tout.

May O'Season: Pour l'instant petit brunette qui participe à la même colo que moi est qui à l'air gentille.

Alexandre N. O'Nyme: Maitre à l'école des Voleurs Patentés et moniteur de la colonie de vacances...

Candice Heaven: Une blondasse que je n'apprécie pas du tout (pour l'instant) et qui ne me procure aucun sentiments de sérénitude. Doublée d'une fine couche de prétention même si elle est très belle!

MessageSujet: Re: Drink a glass with her friend.. [terminé]   Mer 29 Juin 2016 - 21:13


Drink a glass with your friend...and her boyfriend...
La fin ou le début d'une nouvelle amitié encore plus forte!
Amber & Mara
Je finis par calmer ma respiration et les battements de mon coeur et regardais ma meilleure amie qui paraissait infiniment soulagée que je sois entière et en bonne santé. Son doux regard brun croisa le mien et je ne pus baisser les yeux malgré ma honte car ses pupilles me fixaient avec cet intense lien qui s’était créé entre nous…l’amitié. 


« Allez c'est pas grave tout est oublié maintenant tu vas te reposer parce que tu as sûrement encore mal à la cheville et puis si t'es assise tu feras pas de bêtises.. je l'espère. Bref, il faut remercier Bellamy de t'avoir emmenée chez lui, si ça se trouve tu serais morte sinon.. Très rassurant bien joué Amber.. Ahem, bref. Il faudra que toi fasses attention où tu mets les pieds aussi, mais bon je t'aime comme tu es. » 


J’écarquillai les yeux, il était rare qu’Amber dise vraiment ses sentiments et ce qu’elle pensait et c’est exactement ce qu’elle était en train de faire avec moi. J’étais tellement contente qu'elle me le dise à moi et pas à quelqu’un d’autre. Oui un regard, un seul sentiment d’Amber était un  cadeau hors du commun pour moi. Ses mots me faisaient tellement plaisir que mon sourire monta jusqu’à mes oreilles et je rosis doucement. Amber était une de seule à me faire me sentir gênée dans les bons moments. Je me retins de lui sauter une nouvelle fois dans les bras et préférai baisser les yeux avec mon sourire toujours collé au visage. 


« La prochaine fois qu'on se voit ou qu'on boit un verre il faudrait vraiment que ça parte pas en vrille comme ça parce que dis-donc je sais pas si t'as remarqué mais à chaque fois on s'embarque dans de ces truuuuucs.. »


Amber éclata de rire et son rire éclata dans mon coeur comme un millier de petits feux d’artifices. Elle m’avait pardonné, elle ne m’en voulait plus! Mon rire et celui de Bellamy que j’avais momentanément oublié résonnèrent avec celui d’Amber et nous mîmes au moins cinq minutes à nous en remettre car à chaque fois que quelqu’un recommençait tout le monde le suivait. Je me levais du sol et étreignis une dernière fois ma meilleure amie. 


« Je ferai attention Amber, promis…mais je suis autant une catastrophe que ça? Parce qu’à t’entendre on dirait que je n’en manque pas une… »


Elle grimaça et je compris que sa réponse était un oui et je recommençais à rire suivis de ma meilleure amie. Bellamy devait se demander de quoi on parlait parce qu’il arborait un sourire mais fronçait ses sourcils. Je me dirigeais vers lui et lui fis le seul vrai sourire depuis que je l’avais rencontré. Il eut l’air déboussolé pendant un moment puis il me rendit mon sourire.


« Merci Bellamy, merci pour tout…Amber à raison je serais sans doute morte, triste fin n’est-ce pas? Je t’ai mal jugé, je ne t’ai même pas laissé une chance alors excuse moi et encore merci… »


Il me fit un clin d’oeil et je compris qu’il me pardonnait. Je poussai un soupir de soulagement tandis que je continuai de sourire telle une enfant. 


« Merci beaucoup à vous deux franchement, merci…mais dis-donc vous auriez pu me trouver plutôt quand même non? »


Mes deux amis me dévisagèrent et j’éclatai de rire à m’en tordre tellement leurs têtes étaient drôles. Voyant qu’ils ne rigolaient pas, je m’arrêtai et les fixai avant de leur faire un clin d’oeil. 


« Les amis, je rigole hein… »


Ils se regardèrent en même temps en faisant une grimace et je leur tirai la langue avant que nous nous remettions à rire comme des enfants…qu’est-ce que c’était bon l’amitié...
Tourner la page ne veut pas dire oublier, cela veut seulement dire que tu choisis d'être heureux au lieu d'être blessé...




Les flammes jumelles sont en permanences connectées l'une à l'autre, peu importe l'espace et le temps. Elles sont un fort miroir révélateur de leur Partie Sombre et Lumineuse ▵ ©endlesslove.
hope isn't a dream but a way from of making dreams become reality ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4535-mara-tylanhem-t-al-barmi
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Drink a glass with her friend.. [terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Drink a glass with her friend.. [terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [#6] Need a new friend! [Terminé]
» “A best friend is a sister that destiny forgot to give you.” (ft. Cassiopée) [terminé]
» La Bleuz'aïe de Golbuth, Briz' glass!
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tara Duncan : Le Forum RPG :: Autremonde :: OmoisOmois :: Tingapour :: La Toda Casa-
Sauter vers: