AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
« ALLEZ RP BANDE DE PIGNOUFS »
- Kokko
Bienvenue, Undyne Lightspear. Amuse-toi bien parmi nous !
Vous avez très envie d'un nouveau personnage, mais vous séchez sur sa présentation ?
Et si vous alliez voir du côté des personnages prédéfinis ?
N'oubliez pas de voter pour le forum toutes les deux heures :)
N'hésitez pas à poster dans les carnets de bord des autres si vous manquez de liens !
L’Univers de TD
Le Forum
~ Hors-RPG ~

Le Règlement
~ RPG - Divers ~
Top-sites
Allez, on est chaud patate et on vote toutes les deux heures pour promouvoir le forum !

tara duncan forum rpg



Merci ! :)

Génération Taraddicts
Nous vous recommandons le site très pratique de Génération Taraddicts, le fan-club officiel de Tara Duncan et de Sophie Audouin-Mamikonian :
Merchiii qui ?
Merci à Lou Ange
pour ce superbe thème !


Partagez | 
 

 Audience faussement impériale avec un haricot rouge [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Age du personnage : 18 ans

Familier : Blanca, chouette blanche
Couleur de magie : Gris clair
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Normal


Métier : Héritière d'Omois et apprentie Voleuse Patentée.
Résidence : Palais d'Omois
Dans le sac : Couteau, camouflus, quelques crédits mus, mon hor, poignard et chose coupante, ficelle de quoi ligoter quelqu'un et une bonne dose de courage!

Affinités : Tara'tylanhem Duncan : ma soeurette chérie

Elëor: La garde du corps d'un petit héritier de Tatral et l'une des meilleurs Voleuses Patentée que j'ai rencontré...attention elle n'est jamais loin de vous!

Dorïân(je met que le prénom, le nom est trop compliqué XD): Petit prince blondinet à l'allure charmante qui trouve drôle d'insulter ma présence...

Albane N. O'Nyme: Pour l'instant une petite princesse inconnu qui ferme ses yeux et qui est gentille comme tout.

May O'Season: Pour l'instant petit brunette qui participe à la même colo que moi est qui à l'air gentille.

Alexandre N. O'Nyme: Maitre à l'école des Voleurs Patentés et moniteur de la colonie de vacances...

Candice Heaven: Une blondasse que je n'apprécie pas du tout (pour l'instant) et qui ne me procure aucun sentiments de sérénitude. Doublée d'une fine couche de prétention même si elle est très belle!

Profil du rôliste
Surnom: Manon
Age du membre: 15
Vos autres comptes: Aucun


MessageSujet: Audience faussement impériale avec un haricot rouge [Terminé]   Mer 3 Aoû 2016 - 0:44







Audience faussement impériale avec un haricot rouge

J’avais cherché pendant des heures et des heures un moyen de montrer à mon frère que je pouvais m’investir dans l’Empire et aller de l’avant! Car oui c’est beau de faire des promesses mais le plus dur c’est de les tenir. Alors j’avais cherché quelque chose à faire en son honneur en quelque sorte. Mais malgré mes efforts je n’avais rien trouvé qui m’avait paru intéressant, passer la journée derrière un bureau à remplir des feuilles n’était pas pour moi, alors j’avais commencé à baisser les bras jusqu’à ce que la chose en question me tombe dans les bras. 

Pour une fois j’avais accepté d’être avec ma tante quand elle recevait des gens « mondains », « riche », « haut placé » et j’en passe et des meilleures et c’est là qu’il était arrivé lui, avec la solution! Landos était quelqu’un de confiance dans la famille (apparemment) je ne l’avais pas souvent vu mais son visage m’était familier alors à la fin de l’audience quand il s’est glissé près de moi et m’a soufflé:

« Votre Altesse, j’ai une mission des plus importantes à vous faire part, il s’agit d’une de mes très chères amies qui souhaite vous parler, accepteriez-vous de la voir? »

J’avais sauté sur l’occasion! Evidemment et si ce n’était que pour parler cela m’arrangeait. J’en avais parler avec ma Tante et elle avait accepté que je reçoive la personne en question seule à seule dans un de ses nombreux boudoirs (non, non pas les gâteaux *meurt*). J’étais donc très en forme ce matin et de plutôt bonne humeur pour recevoir la dame en question. Je m’étais présenté devant le boudoir qui m’avait carrément refusé l'entrée. 

« Vous devez porter une tenue adaptée »

«  Mais je… »

« Vous devez porter une tenue adaptée »

Ca devait sûrement être encore une idée de ma Tante pour ne pas que je fasse honte à la très chère amie de Landos. Bien sûr après on aurait la honte de la famille impériale et bye bye Landos et tout le tralala. Elle voulait être sûre que je sois présentable. Je soupirai. Allez Mara fait le pour Jar! Je claquai des doigts et une robe pourpre avec le paon aux cents yeux d’or m’habilla. Mes cheveux se détachèrent et se coiffèrent avec une tiare. Bref j’étais super dans le rôle de la poupée barbie avec mon look des plus atroces mais la porte me laissa passer. Comment pouvait-elle me laisser passer avec ça sur moi? 

Je me suis donc installée sur le trône du boudoir en soupirant devant ma tenue exaspérante et ai souris à la porte de manière hypocrite. Qu’elle arrive vite la dame parce que je sens que je vais pas supporter ça plus longtemps. Mais bon je me rappelais les arguments de ma Tante: c’est pour une bonne cause, c’est une amie de Landos, c’est une dame qui veut te voir (pour une fois, c’est-elle retenu de dire). Voilà les bons argument de ma Tante les miens était plutôt: montre à Jar que tu peux servir au Royaume, fais voir que tu veux aller de l’avant, endosse un peu tes responsabilités…Mais si j’avais su que ma Tante allez mettre à la porte à contribution pour que je porte une robe! 

« Votre invitée est arrivée! »

La porte m’interrompit dans mes pensées et je me redressai. Fais bonne figure Mara, souris allez un peu d’effort s’il-te-plait ta tâche sera bientôt fini!

« Fait la entrer »

« Vous ne voulez pas que je vous l’annonce? m’a interrogé la porte »

«  Qu’est-ce que tu n’a pas compris dans: FAIS LA ENTRER! »

Je m’étais levée de ma chaise brusquement au moment où la porte c’est ouverte. La tiare m’est tombé en travers du visage. Super Mara crédibilité zéro bonjour! Je me suis rassise lissant mon accoutrement ridicule et est posant ma tiare par terre à côté de moi. La porte m’a fait les gros yeux…enfin la grande bouche vu qu’elle voyait pas et je m’en fichais. Je me redressai et souris en attendant que la dame, comme je l’appelais, fasse son entrée. Qu’elle soit au moins plus réussie que la mienne... 
Codage par Libella sur Graphiorum





Dernière édition par Mara'tylanhnem T'al Barmi le Dim 28 Aoû 2016 - 12:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4535-mara-tylanhem-t-al-barmi
Aarici'a Nevarra

I n n o c e n c e

avatar

Age du personnage : 216 ans

Familier : Ténèbres, chat noir aux yeux rouges.
Couleur de magie : Jaune
Niveau de magie :
  • Plutôt faible
Niveau de combat :
  • Normal


Métier : Au chômage.
Résidence : Lancovit, manoir des Patcink
Dans le sac : Un livre de botanique pousiéreux aux pages usées.

Affinités : Seow : Oncle paternel.
Amelia : Soeur.
Sieur Kento : Maitre de magie (mort).
Sacha : Figure du passé ; ancien amour sans retour.
Liam : Beau-frère.
Landos : Fiancé.

Profil du rôliste
Surnom: Laara.
Age du membre: 16 ans et pas de dents.
Vos autres comptes: Laara, Ewlan et Crystal & Khao.


MessageSujet: Re: Audience faussement impériale avec un haricot rouge [Terminé]   Mer 3 Aoû 2016 - 12:28


Entretien impérial
Feat. Mara


Aarici'a n'avait jamais été aussi stressée. Bon peut-être que si. Peut-être un peu le jour où elle s'était enfuie de chez elle. Ou alors quand elle était devenue BSH et qu'elle avait réalisée qu'elle serait poursuivie toute sa vie. Ou alors quand elle a rencontré Selemba, son idole lorsqu'elle était plus jeune. Mais pour le style on va dire qu'elle n'avait jamais été aussi stressée. Ou rarement aussi stressée.
Après tout, elle rencontrait seule à seule un membre de la famille impériale, grâce à Landos, et cette confiance que les dirigeants d'Omois mettait en elle la gênait d'autant plus qu'elle ne la méritait pas, puisqu'elle était buveuse de sang humain, et donc passible d'agresser la jeune soeur de l'héritière d'Omois, même si elle n'en avait nullement l'intention, puisqu'elle avait besoin d'elle.
Son fiancé avait insisté pour qu'elle soit présentable ; elle portait donc une somptueuse robe qui mettait en valeur ses cheveux colorés en rouge grâce à la magie du Haut-mage. Se balader avec les cheveux blancs des BSH n'était pas une bonne idée pour sa survie.
Heureusement pour elle, les Portes de Transfert étaient à l'intérieur des bâtiments, sinon elle aurait dû se déplacer de nuit. Déjà, elle avait un peu chaud à cause de toute la lumière solaire qui arrosait l'intérieur du palais impérial. Elle avait dû éviter soigneusement les puits de lumière que les architectes avaient eu la mauvaise idée d'installer un peu partout, histoire de pas cramer bêtement si près du but.
Oui, son but : redevenir normale, ne plus boire de sang humain. Pouvoir vivre normalement, le jour, avec son fiancé qui dormait pendant qu'elle pouvait sortir sans crainte de brûler vive. Ne plus risquer d'agresser l'homme qu'elle aimait, juste par instinct. Ne plus le considérer comme un plat appétissant lorsqu'elle avait faim. Et puis l'idée de boire les congénères de son fiancé lui était maintenant insupportable.
Mara'tylanhnem Duncan pouvait l'aider. C'était le membre de la famille impériale le plus proche de Landos, la seule personne susceptible de les rencontrer sans gardes présents dans la pièce, et qui pourrait accepter de les aider. Aarici'a appréhendait d'autant plus cette entrevue qu'elle y allait seule. C'était elle qui l'avait choisi, préférant faire sa demande elle-même, parce que c'était comme un accomplissement pour elle : elle avait décidé de renoncer à la puissance conférée par ce statut interdit par égard pour la personne qui l'avait acceptée comme elle était. Cela ne l'empêchait pas de regretter la présence de Landos ; elle n'avait pas l'habitude de des rencontres officielle, où il fallait bien parler et être bien habillé. Elle laissait cela à son fiancé qui en avait l'habitude, de par son statut dans la hiérarchie lancovienne. Elle, elle portait des tenues adaptées à sa vie : de quoi pouvoir courir vite, se déplacer facilement, et se fondre dans la nuit (donc noir de préférence). Mais là, elle se déplaçait avec une robe longue, large, et sur des talons avec lesquels elle galérait un peu -bien qu'ils soient petits. Deux-cents seize ans, et même pas foutu de marcher avec ces chaussures ! C'était ridicule.
Elle se présenta devant la porte du boudoir de la potentielle héritière. Elle attendit que celle-ci s'ouvre, poliment. Elle s'attendait à tout sauf à voir la membre de la famille impériale perdre sa tiare devant elle. De stupeur, elle s'arrêta brusquement, porta sa main à sa bouche pour retenir un petit rire stupéfait, trébucha sur sa robe, ne put se rattraper correctement à cause de ces foutus talons, et se rattrapa au mur de justesse avant de se casser la figure définitivement.
Rouge de honte (ce qui était encore pire sur un vampyr, avec leur peau blafarde), elle jeta un regard gêné à son hôte. Par Gélisord, mais elle n'était pas foutue de paraître bien, malgré tout ses efforts ! Elle avisa le fauteuil élégant en face du trône de la jeune femme, et s'y assit -délicatement- avec soulagement.
« Bonjour, votre altesse. »
Aarici'a avait tenté de réfléchir à son discours pendant le trajet, mais elle n'avait pas réussi à se concentrer suffisamment là-dessus, occupée à scruter les gens autour d'elle, de peur de se faire soudainement découvrir. Elle avait toujours évité la populace depuis sa transformation en BSH, et se retrouver au milieu d'autant de gens dans le palais impérial l'avait mis dans une presque panique.
« Merci d'avoir accepté de me rencontrer, vous ne pouvez savoir à quel point j'ai besoin de vous. »
Le problème avec la demande la jeune vampyr, c'était que pour pouvoir la formuler, elle devait lui avouer qu'elle était capable de la vider de son sang. Et ça, c'était plutôt dangereux pour Aarici'a. Elle devait donc, au moins, lancer un opacus afin d'être sûre que la potentielle héritière d'Omois soit la seule à l'entendre.
« Puis-je lancer un sort afin d'être sûre que vous soyez la seule à entendre ce que j'ai à vous dire ? »

© By A-Lice sur Never-Utopia



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t2953-aarici-a-ou-quoi-que-l-on-face-on-restera-toujours-une-gamine-de-douze-ans http://tara-duncan.actifforum.com/t2743-aarici-a#50437

Age du personnage : 18 ans

Familier : Blanca, chouette blanche
Couleur de magie : Gris clair
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Normal


Métier : Héritière d'Omois et apprentie Voleuse Patentée.
Résidence : Palais d'Omois
Dans le sac : Couteau, camouflus, quelques crédits mus, mon hor, poignard et chose coupante, ficelle de quoi ligoter quelqu'un et une bonne dose de courage!

Affinités : Tara'tylanhem Duncan : ma soeurette chérie

Elëor: La garde du corps d'un petit héritier de Tatral et l'une des meilleurs Voleuses Patentée que j'ai rencontré...attention elle n'est jamais loin de vous!

Dorïân(je met que le prénom, le nom est trop compliqué XD): Petit prince blondinet à l'allure charmante qui trouve drôle d'insulter ma présence...

Albane N. O'Nyme: Pour l'instant une petite princesse inconnu qui ferme ses yeux et qui est gentille comme tout.

May O'Season: Pour l'instant petit brunette qui participe à la même colo que moi est qui à l'air gentille.

Alexandre N. O'Nyme: Maitre à l'école des Voleurs Patentés et moniteur de la colonie de vacances...

Candice Heaven: Une blondasse que je n'apprécie pas du tout (pour l'instant) et qui ne me procure aucun sentiments de sérénitude. Doublée d'une fine couche de prétention même si elle est très belle!

Profil du rôliste
Surnom: Manon
Age du membre: 15
Vos autres comptes: Aucun


MessageSujet: Re: Audience faussement impériale avec un haricot rouge [Terminé]   Mer 3 Aoû 2016 - 23:54







Audience faussement impériale avec un haricot rouge

Dire que je me retenais de rire était un mot trop peu fort pour qualifier mon état, j’aurais plutôt dis que je m’étais déjà fêlée deux côtes en me retenant de glousser comme une dinde. Ce n’est pas tous les jours qu’on voyait quelqu’un trébucher sur sa robe et tomber devant nous. Surtout quand la personne en question est sensée être très habile vu que c’est une vampyr. Oui les vampyrs c’est sensé être habile comme les Voleurs Patentés, sauf moi, oui parce que moi je suis différente, je suis spéciale…non en fait je suis juste un cas mais bon. Je me contentais donc de sourire à mon invitée, qui ne c’était pas non plus présenté…normalement c’était la porte qui le faisait, mais vu que je n’avais pas voulu je me retrouvais bête de ne pas savoir qui j’avais en face de moi. Mais pour me donner contenance et pour faire voir que je savais bien qui j’avais en face de moi je lui souris en essayant de défroisser ma robe ou plutôt de cacher ce truc aux yeux de…la dame? Une nouvelle fois je réprimai l’envie de glousser sauf qu’éviter de glousser revient à tousser comme si on avait avaler de travers. Alors je dus tousser un bon coup avant de devenir aussi rouge que notre amie la vampyr pouvait l’être malgré sont teint et me levai pour la saluer. 

« Je vous prie d’excuser cette quinte de toux »

Je lui fis une révérence un peu boiteuse et pria Demiderus pour réussir à tenir debout tout pendant que je me penchais. Bien sûr Demiderus ne devant pas m’aimer, ce que je comprenais tout à fait, avais oublier de me dire de bien relever ma robe quand je la faisais. Hum…lorsque j’entendis le craquement dans tout le dos de ma robe mes yeux s’écarquillèrent d’effroi et je me maudis, en même temps que je maudis ma Tante pour m’avoir mis cette robe et en même temps que je maudis Demiderus et le mec qui n’avait pas encore eut l’idée d’écrire un livre sur l’art de la révérence. Non mais sérieux quoi? Il attendait quoi? Confuse je souris et incantai vite une tenue de rechange. Je me rassis extrêmement mal à l’aise avec ce genre d’entrevue et oubliant la politesse. 

« Excusez moi, je reprends: Bonjour, je suis heureuse de vous recevoir »

Dans mon humble demeure *meurt encore*. Je finis ma réplique par un petit sourire. Non mais je suis vraiment, mais vraiment nulle…mais genre y’a pas plus nulle que moi pour ça. Ma Tante elle doit être en train de me regarder et elle doit se dire que je peux pas être de sa famille. Me rappelant la requête de mon invitée je créais un cocon autour de nous deux si bien que personne ne pouvais nous entendre. Et en plus je lui faisais pas confiance! Super Mara, franchement super!

« Ce n’est en aucun cas que je ne vous fais pas confiance, mais j’ai appris à être méfiante et plutôt réactive. Je ne vous en voudrez pas si vous jugez ma réaction un peu trop impulsive »

Ou carrément…ça dépendait du point de vue. Mais fallait savoir quoi! On me mettait dans une situation comme ça alors il faut bien que je me débrouille seule. Et si jamais cette vampyre était une BSH hein? Je ferais comment? Me rendant compte de ma stupidité à penser de telle horreur à propos de mon hôte je lui souris une nouvelle fois. 

« Puis-je savoir qui veut mander mon aide? Notre porte doit être déréglée vu qu’elle ne vous a pas annoncée. Je vous prie de bien vouloir l’excuser, elle n’est plus toute jeune… »

Bien camoufler mes mensonges et c’était parfait. Je n’étais pas la soeur de Jar pour rien. Je n’allais tout de même pas admettre que je n’avais pas voulus qu’on me l’annonce c’était plutôt déplacé.

« La question tout d’abord que j’ai à vous poser et pourquoi moi? Je sais c’est un peu bizarre comme genre de question mais n’auriez vous pas préféré être avec Jar ou Tara? Bien qu’il soit plus inaccessible que moi, ils sont néanmoins plus performants. Alors je me demandais si votre choix se reposait simplement sur le fait de l’accessibilité ou parce que vous vouliez en discuter avec moi personnellement? »

Eh bah avec ça, si je lui ai pas fait peur et qu’elle part pas en courant c’est qu’elle est drôlement courageuse. Non mais qu’est-ce qui me prend de lui sortir ça comme ça? Autant lui dire qu’en plus d’être maladroite je suis inculte! Elle veut mon aide et là je suis en train de la faire partir! Ou peut-être prendrait-elle ça à la rigolade après tout nous avions aussi bien plantée notre entrée l’une comme l’autre et j’avais profité pour bien m’enfoncer en plus de cela. Je commençais à comprendre pourquoi personne ne me donnait de responsabilité dans ce royaume. Si. On allait me donner les paons à garder, sûre que je ne ferais pas de conneries. Je resterai là les garder comme un pot de fleurs. Bien mieux que d’être en salle de conseil et de dire à un des Ministres: « Mais au fait, pourquoi venez-vous me voir? Vous ne préféreriez pas tout de suite allez en parler à Magister, si c’est lui le problème? ». 

La jeune femme avait l’air bien sympathique mais je me méfait quand même toujours un peu. Si ma Tante savait ce que je faisais endurer à une amie « très chère » de Landos je passerais un sale quart d’heure...En tout cas une chose était sûre. Elle avait besoin de mon aide et j’espérais que sa demande n’allait pas trop être compliquée à réaliser…j’avais déjà bien assez de mal comme ça c’est pas pour qu’elle me demande de décrocher les Lunes... 
Codage par Libella sur Graphiorum





Dernière édition par Mara'tylanhnem T'al Barmi le Ven 5 Aoû 2016 - 0:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4535-mara-tylanhem-t-al-barmi
Aarici'a Nevarra

I n n o c e n c e

avatar

Age du personnage : 216 ans

Familier : Ténèbres, chat noir aux yeux rouges.
Couleur de magie : Jaune
Niveau de magie :
  • Plutôt faible
Niveau de combat :
  • Normal


Métier : Au chômage.
Résidence : Lancovit, manoir des Patcink
Dans le sac : Un livre de botanique pousiéreux aux pages usées.

Affinités : Seow : Oncle paternel.
Amelia : Soeur.
Sieur Kento : Maitre de magie (mort).
Sacha : Figure du passé ; ancien amour sans retour.
Liam : Beau-frère.
Landos : Fiancé.

Profil du rôliste
Surnom: Laara.
Age du membre: 16 ans et pas de dents.
Vos autres comptes: Laara, Ewlan et Crystal & Khao.


MessageSujet: Re: Audience faussement impériale avec un haricot rouge [Terminé]   Jeu 4 Aoû 2016 - 13:13


Entretien impérial
Feat. Mara


Aarici'a ne comprenait pas bien ce qu'il se passait. La jeune femme était toute rouge, et toussait bruyamment. La vampyr se demanda si elle n'était pas en train de s'étouffer et allait lui porter secours lorsqu'elle se releva pour prendre la parole. A son excuse, Aarici'a inclina la tête sans répondre, puis se retint de porter ses mains à sa bouche de honte, en voyant faire son hôte. Et slurk, la révérence, la salutation, tout ça, elle avait complètement oublié. Elle n'osait imaginer l'outrage qu'elle pouvait provoquer juste en omettant ce geste basique. Elle s'empressa d'imiter l'héritière, et alors que ses yeux la quittait pour fixer le sol quelques secondes, la vampyr sursauta violemment en entendant un crac! sonore. Lorsque la BSH se redressa, la membre de la famille impériale était déjà assise.
Aarici'a se demanda pourquoi Mara'tylahnem s'excusait à nouveau devant elle, alors que c'était plutôt à son hôte de le faire, et accepta à nouveau sa salutation. Elle ne put pas répondre aussi poliment que l'héritière puisque celle-ci incanta afin de créer l'insonorisation que demandait la vampyr.
« Ce n’est en aucun cas que je ne vous fais pas confiance, mais j’ai appris à être méfiante et plutôt réactive. Je ne vous en voudrez pas si vous jugez ma réaction un peu trop impulsive. »
Aarici'a se demanda de quelle réaction pouvait bien parler l'héritière impériale, mais elle n'osa formuler la question et hocha la tête encore une fois (mieux valait ne pas la contrarier, si elle voulait s'excuser, grand bien lui fasse).
La jeune vampyr se retint d'écarquiller les yeux devant le flot de question dont l'assaillait la jeune femme. Elle se sentit encore plus mal à l'aise, mais elle comprenait bien les intentions de son hôte. Après tout, mieux valait savoir pour sa santé qui elle avait en face d'elle, et pourquoi elle spécialement alors que, en effet, elle pouvait directement s'adresser à l'Héritière d'Omois.
La buveuse de sang humain réfléchit quelques instants le temps de trouver une formulation correcte.
« Je suis Aarici'a... Nevarra. »
Il lui coûtait de donner son nom de famille, le souvenir de ses parents lui revenait chaque fois. Elle pensait d'abord qu'ils l'avaient trahie, mais il s'est avéré qu'ils n'avaient fait que la protéger, et elle culpabilisait d'avoir tout ce temps voulu se venger d'eux, alors qu'ils étaient déjà morts. Et puis sa famille était assez haut placée dans la hiérarchie de la Krasalvie, ce qui signifiait aussi qu'elle était connue, et qu'à entendre son nom, tout le monde la considérait comme une orpheline, seule héritière de la famille (ce qui faisait qu'elle n'avait pas eu besoin de pratiquer de métier jusque là, la fortune de ses parents suffisant largement à ses besoins pour de nombreuses années encore, d'autant qu'à présente qu'elle était fiancée avec Landos et habitait avec lui, elle était encore mieux lotie).
« Landos Patcink, que vous connaissez déjà, est mon fiancé. Pour répondre à vos questions, notre choix était en effet porté sur l'accessibilité, puisque vous êtes le seul membre de la famille Impériale que connait personnellement et le mieux Landos. Néanmoins, nous avions également besoin de vous personnellement, parce que vous seriez la seule à accepter un entretien sans garde et sans témoin, et la seule à accepter de m'aider, entre vous et votre frère, sans insulte à son égard, bien sûr. »
Aarici'a s'imagina donc la question suivante qui devait fleurir dans l'esprit de son hôte. Pourquoi était-elle là ? La vampyr redoutait cet instant plus que tout ; il allait falloir convaincre Mara Duncan qu'elle était sans danger pour elle, tout en étant buveuse de sang humain.
« Je suis BSH, lâcha-t-elle sans sourciller, avant de lever une main vers l'héritière dans l'espoir de stopper une quelconque réaction. Je ne vous veux aucun mal, je ne suis pas intéressée par votre fluide vital. Je ne serais pas assez bête pour supprimer ma seule chance. »
Aarici'a leva vers la jeune femme des yeux implorants et pleins d'espoirs.
« J'ai besoin de vous pour convaincre Tara Duncan de m'aider à redevenir une vampyr normale. »
Elle songea qu'il valait mieux lui présenter ses motivations tout de suite, avant une quelconque réponse :
« Landos est un humain. Il n'y a pas le seul fait que j'ai peur de lui faire du mal dans un excès d'instinct, ce qui pourrait m'arriver très facilement, il y a aussi le fait que je suis condamnée à vivre la nuit, alors que lui vit le jour. »
Elle hésita avant d'ajouter :
« J'ai beau n'avoir que deux cent seize ans, je ne peux m'empêcher de songer que si un jour nous voulons un enfant, nous ne pourrions l'avoir. »
Ses yeux s'assombrirent à ces réflexions orales.
« Je n'aurais jamais dû faire l'erreur de goûter au sang humain. Mais à l'époque, j'en avais besoin pour survivre. Aujourd'hui, j'ai trouvé quelqu'un qui m'a acceptée telle que je suis, malgré le danger que je représente pour lui. J'ai besoin d'aide. Je sais que Tara Duncan a retransformé tous les BSH capturés qui étaient dans la prison des Brigades Noires, elle est donc capable de le refaire pour moi. Je serais prête à tout endurer pour perdre ce statut de buveuse de sang humain. »
Elle fixa la jeune femme intensément, elle avait tellement besoin d'elle qu'elle avait peur de perdre cette seule chance de vivre une vraie vie avec son fiancé :
« S'il vous plait... »

© By A-Lice sur Never-Utopia



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t2953-aarici-a-ou-quoi-que-l-on-face-on-restera-toujours-une-gamine-de-douze-ans http://tara-duncan.actifforum.com/t2743-aarici-a#50437

Age du personnage : 18 ans

Familier : Blanca, chouette blanche
Couleur de magie : Gris clair
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Normal


Métier : Héritière d'Omois et apprentie Voleuse Patentée.
Résidence : Palais d'Omois
Dans le sac : Couteau, camouflus, quelques crédits mus, mon hor, poignard et chose coupante, ficelle de quoi ligoter quelqu'un et une bonne dose de courage!

Affinités : Tara'tylanhem Duncan : ma soeurette chérie

Elëor: La garde du corps d'un petit héritier de Tatral et l'une des meilleurs Voleuses Patentée que j'ai rencontré...attention elle n'est jamais loin de vous!

Dorïân(je met que le prénom, le nom est trop compliqué XD): Petit prince blondinet à l'allure charmante qui trouve drôle d'insulter ma présence...

Albane N. O'Nyme: Pour l'instant une petite princesse inconnu qui ferme ses yeux et qui est gentille comme tout.

May O'Season: Pour l'instant petit brunette qui participe à la même colo que moi est qui à l'air gentille.

Alexandre N. O'Nyme: Maitre à l'école des Voleurs Patentés et moniteur de la colonie de vacances...

Candice Heaven: Une blondasse que je n'apprécie pas du tout (pour l'instant) et qui ne me procure aucun sentiments de sérénitude. Doublée d'une fine couche de prétention même si elle est très belle!

Profil du rôliste
Surnom: Manon
Age du membre: 15
Vos autres comptes: Aucun


MessageSujet: Re: Audience faussement impériale avec un haricot rouge [Terminé]   Ven 5 Aoû 2016 - 0:41







Audience faussement impériale avec un haricot rouge

Après être passée par plusieurs stades émotionnels tels que: la surprise, la peur, la méfiance, la surprise, la méfiance, l’étonnement, la compassion ainsi que la sympathie. Je me mis à digérer les différentes informations qu’Aarici’a m’avait donné. Bah oui plus besoin de l’appeler "la dame" maintenant que je connaissais son nom. Une BSH…fort intéressant et moi qui disais justement que je n’espérais pas qu’elle le soit. Qu’elle n’avait pas était ma surprise de l’entendre dire ça à vive voix. Surtout que je ne m’en serais pas douté au niveau de son physique vu qu’elle avait réussis à passer pour une vampyre ordinaire. Quand elle avait commencé à parler de Landos, je n’avais pus m’empêcher de lui sourire de tout mon coeur. Elle aussi vivait avec la peur permanente de lui faire du mal. Bien que je sois plus ou moins, moins mortelle que la jeune vampyre il n’empêchait que ce sentiments était né dans ma poitrine et ne m’avait jamais quitté. 

J’aurais dû me méfier oui, évidemment j’étais enfermée dans une pièce seule avec une BSH, mais je ne l’étais pas…bizarre non? En même temps me direz-vous j’ai passé mon enfance avec une BSH et pas la plus sympa de toute si vous voyez de qui je veux parler alors entendre Aarici’a me parler d’elle comme ça en me faisant autant d’aveux, ne me faisait absolument pas peur et me faisait même avoir confiance en elle. Je ne pouvais pas rejeter quelqu’un qui avait l'air d’avoir besoin de mon aide, je suis mal placée pour le dire j’ai toujours besoin de l’aide de quelqu’un. Mais là c’était un regard franc, un regard suppliant, un regard qui se briserait si je disais non à sa proposition, ce que je n’étais pas prête à faire. 

Je me levai en réprimant un soupir. Pourquoi ne peut-on pas respirer avec une robe comme ça? Pourquoi fallait-il que je porte une robe bon sang de bon soir?! Bien sûr on ne pouvait pas entendre ce que l’on disait mais on pouvait voir…en fait bizarrement je n’en avais rien à faire non plus. J’en avais marre et je n’étais pas là pour prendre le thé et les petits gâteaux dans une robe de mère spatchoune qui attend des enfants! 

« Si vous permettez… »

Je claquai des doigts et repris une tenue civilisée normale. C’est à dire un bon jean et un t-shirt…bon allez pour l’éclate et surtout pour ne pas me faire éclater par ma Tante je mis ma robe de Sorcelière aux couleurs de l’Empire. Je vins m’assoir sur le fauteuil au côté d’Aarici’a, je n’allais tout de même pas me mettre en position de supériorité. Oui j’étais une Héritière étrange et alors ça facilité mon contact avec les gens. Après il y aura plein de monde qui voudra venir me voir parce que je suis Son-Altesse-Pas-Vraiment-Altesse-Mara-Gentille bref on s’en fout. 

« Bien sûr que je vais vous aider, il est hors de question que je refuse de l’aide à quelqu’un qui en as besoin, vos intentions sont juste et votre prière a était écouté par Demiderus »

Je savais pas si il écoutait des prière lui, m’enfin bon! On lui enverra par cassette plus tard pour qu’il fasse genre parce à part dire: « Par Demiderus! » on fait pas grand chose...

« Je peux comprendre ce sentiment et j’aimerai tellement vous en débarrasser mais comme vous le dîtes pour ce coup là nous avons besoin de ma soeur. Oui elle a réussit à faire redevenir vampyrs tout ceux qui étaient enfermés dans la Brigade Noire de plus elle connait aussi Landos j’imagine, je ne vois pas pourquoi elle refuserait de vous retransformer. »

Je jetai un regard vers la jeune femme qui me regardait en même temps emplit de sympathie et de reconnaissance mais aussi intriguée…bah quoi? 

«  Je n’ai pas peur de vous si c’est la réaction à laquelle vous vous attendiez, comme vous le savez sans doute j’ai grandis avec une BSH et je sais reconnaitre les mensonges en l’occurrence vous ne mentez pas et comme je le disais tout à l’heure vos intentions sont juste et vous avez l’air sage et réfléchie c’est pourquoi je n’ai pas peur de vous » 

Voilà fallait mieux dire la vérité quoi, j’ai pas peur parce que t’es une vampyrette assez mignonnette. Quand même Aarici’a avait réussi à passer alors que c’était une BSH…la garde du palais n’était pas assez préparé pour cela et si elle nous avait voulu du mal? 

« Votre venue nous aura aussi appris que la sécurité du château est à revoir, si jamais vous aviez était une copie de Selenba je n’aurais pas fait long feu…en tout cas fort heureusement que la garde ne soit pas à son plus au point en ce moment… »

Je lui souris essayant d’alléger quelque peu mes paroles, oui je m’étais mise à réfléchir toute seule, un problème? Je me levai devant mon hôte et commençai à faire les cents pas devant elle. Si ça s’trouve j’allais la stresser à faire ça mais s’était une habitude que j’avais et bizarrement cela me faisait du bien. 

« J’entend bien parler à ma soeur…mais comment? Elle voudra sûrement vous rencontrer et elle est toujours accompagné de ses gardes, de plus je ne la voie quasiment jamais seule à seule…Comment vais-je faire? Avez-vous discuté avec Landos d’une quelconque façon de s’y prendre? Tara est méfiante avec les BSH elle ne vous écoutera pas aussi calmement que moi, je sais que vous vouliez que je lui parle et c’est tout à fait ce que je vais faire mais elle ne me croira pas totalement. Elle me dira que recevoir une BSH au palais, sans sortir avec une égratignure est presque impossible… » 

Je soupirai et me retournai face à mon invitée qui me fixait comme si la réponse allait jaillir de ma tête toute seule. Je me rassis à côté d’elle et pendant un moment ne dis rien, je réfléchissais. Tout ça allait un peu vite, je n’avais aucune preuve qu’Aarici’a ne me fasse aucun mal à un moment donné et puis transformer les BSH demande beaucoup de temps, de patience et d’énergie à Tara…sera-t-elle assez en forme pour le faire surtout qu’il y a un risque dans tout ça…Et si elle n’y arrivait pas et qu’Aarici’a mourrait de la manipulation? Je me tournai de nouveau vers elle:


« Je crois que nous avons beaucoup de choses à régler et à aborder vous ne croyez pas? »
Codage par Libella sur Graphiorum



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4535-mara-tylanhem-t-al-barmi
Aarici'a Nevarra

I n n o c e n c e

avatar

Age du personnage : 216 ans

Familier : Ténèbres, chat noir aux yeux rouges.
Couleur de magie : Jaune
Niveau de magie :
  • Plutôt faible
Niveau de combat :
  • Normal


Métier : Au chômage.
Résidence : Lancovit, manoir des Patcink
Dans le sac : Un livre de botanique pousiéreux aux pages usées.

Affinités : Seow : Oncle paternel.
Amelia : Soeur.
Sieur Kento : Maitre de magie (mort).
Sacha : Figure du passé ; ancien amour sans retour.
Liam : Beau-frère.
Landos : Fiancé.

Profil du rôliste
Surnom: Laara.
Age du membre: 16 ans et pas de dents.
Vos autres comptes: Laara, Ewlan et Crystal & Khao.


MessageSujet: Re: Audience faussement impériale avec un haricot rouge [Terminé]   Ven 5 Aoû 2016 - 22:05


Entretien impérial
Feat. Mara


Aarici'a fut surprise de voir l'impériale héritière s'habiller comme n'importe quelle adolescente humaine. Elle ne dit rien de peur de contrarier son hôte, mais elle ne put s'empêcher de s'interroger sur le comportement de cette princesse, qui laissait carrément tomber les convenances. Enfin, cela eut le mérite de mettre la vampyr un peu plus à l'aise.
Aarici'a poussa un soupir de soulagement en entendant la réponse de la jeune héritière. Elle ne semblait pas être effrayée par le statut de la BSH, et on aurait même dit qu'elle lui faisait confiance. Mara'tylanhnem paraissait optimisme quant à ses chances auprès de Tara Duncan. Aarici'a en fut d'autant plus soulagée : elle n'aurait pas à tenter de convaincre d'avantage la jeune femme.
La jeune vampyr sursauta soudain. Elle réalisa que la frêle humaine qu'elle avait en face d'elle était tout de même la jeune fille qui avait grandi avec Selemba, son idole (et entre autre avec les sangraves). Oui, Aarici'a imaginait bien qu'à côté de la puissante BSH, elle ne devait pas être très effrayante, surtout qu'elle n'avait toujours pas enlevé les sorts qui la rendait "normale". Elle se retint d'inonder son interlocutrice de question à propos du bras droit de Magister. Elle se contint en se rappelant qu'elle avait une héritière impériale en face d'elle, et qu'elle avait réussi à gagner sa confiance, assez facilement d'ailleurs. Il serait dommage de tout gâcher maintenant. Mais elle ne renonça pas et se dit qu'elle pourrait bien le faire plus tard.
Elle songea avec un frisson à ladite garde. Effectivement, il était bien dommage pour les habitants du palais Impérial que la sécurité ait laissé passer si facilement une BSH. Mais les circonstances sont atténuantes : elle était accompagnée de Landos, qui l'avait laissée une fois passé la porte de Transfert, et elle était protégée par des sorts puissants venant du Haut-Mage. Cela n'aurait pas été si simple si elle s'était cachée elle-même.
Muette, Aarici'a observa son hôte commencer à marcher (mais pourquoi s'épuisait-elle toute seule comme cela ? quelle mauvaise stratégie de survie !), et à s'interroger à haute voix. Effectivement, cela s'annonçait compliqué, vu comment elle le présentait. Mais Aarici'a ne devait pas perdre espoir, et elle osait espérer que l'héritière comprenne à quel point la vampyr avait besoin d'elle et de sa soeur aînée.
A la question, bien que rhétorique, de la princesse, Aarici'a imagina qu'il était à son tour de parler. Elle avança d'abord un premier argument :
« Il me semble déjà que le fait que vous sortirez indemne de cette entrevue est une preuve de ma franchise. »
Même si elle savait que cela ne suffisait pas. Surtout aux yeux d'une des personnes les plus ciblées par les grands méchants de la planète.
« Landos et moi n'avons pas vraiment parlé de l'étape suivante, car nous n'étions même pas sûrs de parvenir à avoir votre aide. Nous pensions également que vous sauriez quoi faire. Et nous ne pensions pas qu'il vous était si dur de vous approcher de l'Héritière Impériale. Vous ne pouvez pas voir votre soeur seule à seule ? »
C'était plus une manifestation de la surprise d'Aarici'a qu'une véritable question. Elle ne pensait pas que les membres de la famille impériale se méfiait les uns des autres au point d'avoir des gardes lorsqu'ils se voyaient entre eux. Elle trouvait ça vraiment étrange.
La jeune vampyr ne put s'empêcher d'ajouter, avec un brin de malice :
« Je serais bien étonnée que Tara Duncan croit encore au mot "impossible" avec tous ses exploits... »

© By A-Lice sur Never-Utopia



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t2953-aarici-a-ou-quoi-que-l-on-face-on-restera-toujours-une-gamine-de-douze-ans http://tara-duncan.actifforum.com/t2743-aarici-a#50437

Age du personnage : 18 ans

Familier : Blanca, chouette blanche
Couleur de magie : Gris clair
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Normal


Métier : Héritière d'Omois et apprentie Voleuse Patentée.
Résidence : Palais d'Omois
Dans le sac : Couteau, camouflus, quelques crédits mus, mon hor, poignard et chose coupante, ficelle de quoi ligoter quelqu'un et une bonne dose de courage!

Affinités : Tara'tylanhem Duncan : ma soeurette chérie

Elëor: La garde du corps d'un petit héritier de Tatral et l'une des meilleurs Voleuses Patentée que j'ai rencontré...attention elle n'est jamais loin de vous!

Dorïân(je met que le prénom, le nom est trop compliqué XD): Petit prince blondinet à l'allure charmante qui trouve drôle d'insulter ma présence...

Albane N. O'Nyme: Pour l'instant une petite princesse inconnu qui ferme ses yeux et qui est gentille comme tout.

May O'Season: Pour l'instant petit brunette qui participe à la même colo que moi est qui à l'air gentille.

Alexandre N. O'Nyme: Maitre à l'école des Voleurs Patentés et moniteur de la colonie de vacances...

Candice Heaven: Une blondasse que je n'apprécie pas du tout (pour l'instant) et qui ne me procure aucun sentiments de sérénitude. Doublée d'une fine couche de prétention même si elle est très belle!

Profil du rôliste
Surnom: Manon
Age du membre: 15
Vos autres comptes: Aucun


MessageSujet: Re: Audience faussement impériale avec un haricot rouge [Terminé]   Jeu 11 Aoû 2016 - 21:25

[HRP: Ce post n'est pas le bon, j'ai fait une erreur de manipulation alors j'ai supprimé celui qui devait être là et j'en ai mis un autre par erreur...désolée]







Audience faussement impériale avec un haricot rouge

J’écoutais attentivement la vampyre et c’était impressionnant comment elle arrivait à me toucher par ces simples mots. C’est ça, c’était peut-être une BSH, peut-être qu’elle avait fait une erreur mais elle était touchante. Elle était touchante car elle vivait constamment avec la peur de faire mal à son fiancé. Elle était touchante car elle voulait sortir de ce cercle vicieux, elle voulait redevenir elle même. Elle était touchante car elle regrettait ce qu’elle avait fait, elle regrettait d’avoir cédé à la tentation. Tout simplement elle était touchante parce que…parce que! Bref plus je l’écoutais plus je me mettais à l’aimer. L’idée quelle soit une BSH ne me faisait absolument pas peur, surtout que ce n’était pas n’importe quelle BSH. Bref vous aurez compris que je l’aimais bien. 

Je ne pensais pas qu’il faudra beaucoup de temps, Tara devrais rentrer dans quelques jours si jamais elle était en mission et puis de toute façon comme le dit si bien Aarici’a, j’ai le droit de voir ma soeur mince! J’hochai la tête et souris à la jeune femme, elle avait l’air tellement sûre d’elle, elle avait envie de guérir coûte que coûte et la détermination qui brillait dans ses yeux finit de me convaincre. Je me levai d’un bond et lui souris avant de lui tendre la main. 

« Marché conclut alors, je vous promets de trouver Tara au plus vite et je suis sûre qu’elle acceptera, elle est pleine de compassion et de générosité et si jamais ces qualités ne font plus partie d’elle, je trouverai des arguments pour la convaincre. Je vous promets que nous vous sortirons de là Aarici’a »

Je lui souris gentiment, je me demandais vraiment pourquoi j’étais prête à sauter de joie. Peut-être car je venais peut-être de me faire une nouvelle amie? Ou alors parce que ma première audience s’était déroulé à merveille? Ou bien encore car pour une fois j’allais pouvoir servir à quelqu’un? Elle regarda ma main et sourit avant de l’empoigner. Nous nous fîmes une poignée de main et je la tirais gentiment pour qu’elle se remette debout. 

« Ne vous inquiétez surtout pas pour Landos, vous pourrez communiquer avec lui sans que personne n’intercepte votre conversation et puis vous n’aurez rien à faire à part me promettre que vous resterez ici et que vous ferez attention à vous tout pendant que cette histoire n’est pas réglée »

J’étais sincère en lui disant de faire attention, je n’avais pas envie qu’elle soit attrapée par la Brigade Noire surtout que si cela arrivait je serais moi aussi dans le pétrin pour cause de complicité. Mais en ce jour je pouvais sauver Aarici’a alors je n’allais pas laisser la chance passez devant notre nez. Elle en était aussi consciente que moi et je lui souris avant de calquer des doigts et de reprendre ma robe. Je laissai tomber la tiare, trop compliqué pour moi, j’avais déjà du mal à marcher avec une robe alors… 

« Nous allons aller vous faire mettre une accréditation pour que vous puissiez entrer dans le palais comme bon vous semble, comme ça vous pourrez allez vous nourrir quand vous le souhaiterez et puis nous allons aussi aller vous chercher une chambre. »

Je lui souris et l’entrainai dans le couloir dissipant l’Opacus autour de nous, nous n’en aurons pas besoin dans le couloir en marchant pour retrouver la Tatris qui s’occupait de l’administration. Nous nous engouffrâmes dans le couloir, il n’y avait pas grand monde. Le trajet était un peu long et je n’avais pas envie ni de faire un Transmitus par peur d’arriver en morceaux, ni prendre les portes de transfert interne du château vu le nombre de gens qui patientait.  

Soudain à un tournant, j’entendis des voix et aperçus des corps que je ne connaissais que trop bien. Oh non brolk de slurk pas tout de suite! Je poussai Aarici’a légèrement brutalement en mettant un doigts sur ma bouche en signe de silence. J’espérais seulement qu’elle ne s’était pas prise le mur. Je la laissai là et m’avançai dans le couloir en m’éclaircissant la gorge. Mes gardes tressaillirent et se tournèrent vers moi. 

« Cela fait plus de cinq minutes que je vous cherche et que je vous appelle! Où étiez vous?! »

« Votre…Votre Altesse... »

« Hors de ma vue! Hors de ma vue avant que j’aille dire à ma Tante que vous êtes des incompétents! »

Ils rougirent et tournèrent les talons pile dans la direction que je voulais. Je souris fière de moi, j’étais toujours impressionnante dans une robe et puis j’étais connue pour être caractérielle alors les gardes préféraient me laisser tranquille quand je piquai une crise. Je revins vers Aarici’a qui devait ne rien comprendre. 

« Désolée, j’ai aperçu mes gardes et je ne voulais pas que, le fait que nous vous hébergions soit crié sur tout les toits. Les rumeurs circulent bien assez vite comme ça! Je vous les aurez bien offert pour votre diner mais bon je ne tiens pas à faire des histoires…Je..je suis désolée si je vous ai surprise ou si je vous ai fait mal en vous poussant »

Je lui souris doucement, légèrement gênée de l’avoir poussé comme ça. Puis je repris notre route en ruminant à voix haute.

« Le bureau de l’administratrice n’est plus très loin, plus que quelques couloirs. Elle fera l’accréditation sans problème mais j’espère juste que cette vieille spatchoune ne va pas trop vous poser de questions… »

Quoi? C’est vrai? Cette Tatris est tellement curieuse que même si on marquait « mégère » sur son front au stylos invisible elle trouverait un moyen de le trouver et de raconter des rumeurs partout. J’avais un peu peur d’emmener Aarici’a là-bas, mais je n’avais pas le choix. Il fallait qu’elle puisse passer partout et rentrer quand elle voulait. Nous traversâmes un couloir et les bons gens qui étaient à l’intérieur me regardèrent la bouche grande ouverte. Et puis zut, c’est vrai je suis en robe…je n’en ai pas l’habitude. Je souris et marchai bien droite en essayant de ne pas me prendre les pieds dans la robe. Cette distraction faisait passer la vampyre inaperçue vu que remis de leur surprise, ils me saluèrent, ce qui me fit grimacer. Une fois passé, le silence pesant entre nous depuis quelques minutes me gênai et je fus obliger de commencer une conversation.

« J’imagine que vous connaissez Selenba, chuchotai-je »

Bravo Mara! Parler de celle qui a faillis te tuer de nombreuses fois était une excellente idée! Mais une vive lueur s’alluma dans les yeux de la jeune femme et je sus que j’avais trouvé quand même un bon sujet de conversation avant d’arriver chez Miss Spatchoune. 
Codage par Libella sur Graphiorum





Dernière édition par Mara'tylanhnem T'al Barmi le Mar 16 Aoû 2016 - 22:32, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4535-mara-tylanhem-t-al-barmi
Aarici'a Nevarra

I n n o c e n c e

avatar

Age du personnage : 216 ans

Familier : Ténèbres, chat noir aux yeux rouges.
Couleur de magie : Jaune
Niveau de magie :
  • Plutôt faible
Niveau de combat :
  • Normal


Métier : Au chômage.
Résidence : Lancovit, manoir des Patcink
Dans le sac : Un livre de botanique pousiéreux aux pages usées.

Affinités : Seow : Oncle paternel.
Amelia : Soeur.
Sieur Kento : Maitre de magie (mort).
Sacha : Figure du passé ; ancien amour sans retour.
Liam : Beau-frère.
Landos : Fiancé.

Profil du rôliste
Surnom: Laara.
Age du membre: 16 ans et pas de dents.
Vos autres comptes: Laara, Ewlan et Crystal & Khao.


MessageSujet: Re: Audience faussement impériale avec un haricot rouge [Terminé]   Ven 12 Aoû 2016 - 12:13


Entretien impérial
Feat. Mara


Les lèvres d'Aarici'a se relevèrent légèrement, laissant dépasser ses longues canines, en un semblant de sourire, tandis que son hôte se mettait à rire franchement. Heureusement que Mara'tylanhnem était... Mara'tylanhnem. Aarici'a se rendait compte qu'elle aurait pu être punie pour lèse-majesté, si son interlocutrice n'avait pas été le seul membre de la famille Impériale à ne pas se comporter comme tel. Elle ne s'y attendait pas vraiment, ne s'intéressant pas au potin AutreMondiens. Elle découvrait chez cette jeune héritière une vraie adolescente humaine, pas encore corrompue par le pouvoir. La jeune vampyr n'allait pas jusqu'à penser qu'elle n'avait aucune prestance impériale, elle était bien sûr aussi charismatique que sa famille, mais Aarici'a ne se serait pas sentie aussi à l'aise en la présence d'un autre dirigeant d'Omois.
La jeune BSH fut un peu perdue à la fin de la réponse de son interlocutrice. Elle fut soulagée que Mara'tylanhnem lui signale qu'il n'était pas grave qu'elle ne comprenne pas. Parce que là, elle avait un peu les yeux vitreux. Néanmoins, lorsque la jeune humaine poursuivit, Aarici'a l'écouta avec attention. Elle remercia mentalement toutes les divinités que l'héritière prenne son cas avec autant de sérieux. La vampyr avait peur qu'elle ne la considère que comme une affaire commune de l'Empire, sans grande importance, mais il semblerait que ce soit l'inverse.
Elle fut légèrement prise au dépourvue par la question de son hôte, et allait lui répondre en bégayant, dans sa hâte de ne pas la faire attendre, mais l'incantation surprise de l'héritière la stoppa net. Elle s'apprêtait à esquiver le sort que lançait la jeune humaine et sortait ses longues griffes pour riposter, mais le destructus n'alla pas du tout dans sa direction, et toucha un petit objet dans un coin de la pièce. Une scoop ! Aarici'a écarquilla grand les yeux en découvrant le danger auquel elle avait été exposée. Effectivemment, elle avait failli annuler les sorts qui la rendait "normale" pour présenter son statut à l'héritière, mais avait plutôt jugé que les mots la ferait réagir moins violemment. Elle avait fait le bon choix. Elle aurait pu se faire arrêter et tuer par les brigades noires juste pour cette erreur.
Encore toute chamboulée, elle écouta distraitement la réplique suivante de la jeune humaine. Elle revint à elle alors que Mara'tylanhnem commençait à lui expliquer comment elle voulait qu'elles procèdent. Aarici'a hocha la tête au fur et à mesure, tout à fait d'accord avec elle. La dernière chose qu'elle désirait, c'était de devenir un phénomène de foire.
Elle commençait à songer que cela faisait beaucoup de questions auxquelles elle devrait répondre, mais la jeune héritière continuait toujours de lui expliquer son plan, et elle devait l'écouter jusqu'au bout.
Bien sûr, elle comprenait bien que cela devait demander un effort considérable pour l'Héritière Impériale. A vrai dire, Aarici'a se demandait toujours comment Tara'tylanhnem Duncan avait réussi cette prouesse, et le potentiel magique qu'elle demandait l'effrayait, mais elle espérait que l'Héritière accepterait de mettre sa magie surpuissante au service d'Aarici'a. Cette dernière frémit. A vrai dire, elle ne voulait pas attendre, elle voulait redevenir normale tout de suite, pour pouvoir retrouver Landos et vivre heureuse avec lui, mais elle ne pouvait, bien sûr, pas l'avouer à Mara'tylanhnem, ce serait impoli.
A la dernière question de la jeune humaine, la vampyr se mit à réfléchir. Elle savait bien, oui que c'était un processus très complexe, et que la plus puissante sortcelière d'AutreMonde devrait aller jusqu'au plus profond d'Aarici'a, jusqu'à ses gènes eux-mêmes, pour inverser le processus de buveuse de sang humain. Elle savait les risques qu'elle prenait. Mais elle devait le faire.
« J'en ai conscience. De toutes manières, je ne pourrais pas continuer de vivre comme ça. Alors je préfère mourir en tentant de vivre mieux. »
C'était dit. Si Aarici'a devait continuer sa vie en étant BSH, elle ne pourrait le supporter, et finirait par se donner la mort elle-même. Autant qu'elle tente d'être heureuse, et si elle y trouvait la mort, et bien au moins elle ne regretterait pas son choix.
« Pour répondre à vos questions... La personne qui m'a camouflée est un puissant Haut-Mage, donc je pense que les sorts tiendront suffisamment longtemps, soit de nombreux jours. Je pense pouvoir donc rester quelques temps ici. Mais je resterai seule. Je ne veux pas que Landos assiste à ma transformation, il n'a pas à supporter cela. Et puis il est occupé. »
Aarici'a ne voulait pas déranger encore plus son fiancé. Elle savait qu'il voudrait venir avec elle, mais il était déjà assez demandé chez lui, la jeune vampyr ne voulait pas qu'il se consacre à son problème. Elle devait le régler seule, et ne surtout pas le mêler à cela si cela finissait en scandale à cause d'un accident.
Elle ajouta :
« A vrai dire, ma seule limite de temps est la durée des sorts. Pour être honnête, j'apprécierai que cette situation ne s'éternise pas, mais j'attendrai le temps qu'il faudra. »
Elle ne voulait pas non plus faire d'elle une affaire prioritaire, son cas était suffisamment mis en avant comme cela. Elle ne voulait pas non plus se mettre trop en avant auprès de la famille Impériale, c'était dangereux pour elle et pour Landos.
« Je ferais ce que vous voudrez. »

Spoiler:
 

© By A-Lice sur Never-Utopia



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t2953-aarici-a-ou-quoi-que-l-on-face-on-restera-toujours-une-gamine-de-douze-ans http://tara-duncan.actifforum.com/t2743-aarici-a#50437

Age du personnage : 18 ans

Familier : Blanca, chouette blanche
Couleur de magie : Gris clair
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Normal


Métier : Héritière d'Omois et apprentie Voleuse Patentée.
Résidence : Palais d'Omois
Dans le sac : Couteau, camouflus, quelques crédits mus, mon hor, poignard et chose coupante, ficelle de quoi ligoter quelqu'un et une bonne dose de courage!

Affinités : Tara'tylanhem Duncan : ma soeurette chérie

Elëor: La garde du corps d'un petit héritier de Tatral et l'une des meilleurs Voleuses Patentée que j'ai rencontré...attention elle n'est jamais loin de vous!

Dorïân(je met que le prénom, le nom est trop compliqué XD): Petit prince blondinet à l'allure charmante qui trouve drôle d'insulter ma présence...

Albane N. O'Nyme: Pour l'instant une petite princesse inconnu qui ferme ses yeux et qui est gentille comme tout.

May O'Season: Pour l'instant petit brunette qui participe à la même colo que moi est qui à l'air gentille.

Alexandre N. O'Nyme: Maitre à l'école des Voleurs Patentés et moniteur de la colonie de vacances...

Candice Heaven: Une blondasse que je n'apprécie pas du tout (pour l'instant) et qui ne me procure aucun sentiments de sérénitude. Doublée d'une fine couche de prétention même si elle est très belle!

Profil du rôliste
Surnom: Manon
Age du membre: 15
Vos autres comptes: Aucun


MessageSujet: Re: Audience faussement impériale avec un haricot rouge [Terminé]   Mar 16 Aoû 2016 - 22:30







Audience faussement impériale avec un haricot rouge

J’écoutais attentivement la vampyre et c’était impressionnant comment elle arrivait à me toucher par ces simples mots. C’est ça, c’était peut-être une BSH, peut-être qu’elle avait fait une erreur mais elle était touchante. Elle était touchante car elle vivait constamment avec la peur de faire mal à son fiancé. Elle était touchante car elle voulait sortir de ce cercle vicieux, elle voulait redevenir elle même. Elle était touchante car elle regrettait ce qu’elle avait fait, elle regrettait d’avoir cédé à la tentation. Tout simplement elle était touchante parce que…parce que! Bref plus je l’écoutais plus je me mettais à l’aimer. L’idée quelle soit une BSH ne me faisait absolument pas peur, surtout que ce n’était pas n’importe quelle BSH. Bref vous aurez compris que je l’aimais bien. 

Je ne pensais pas qu’il faudra beaucoup de temps, Tara devrais rentrer dans quelques jours si jamais elle était en mission et puis de toute façon comme le dit si bien Aarici’a, j’ai le droit de voir ma soeur mince! J’hochai la tête et souris à la jeune femme, elle avait l’air tellement sûre d’elle, elle avait envie de guérir coûte que coûte et la détermination qui brillait dans ses yeux finit de me convaincre. Je me levai d’un bond et lui souris avant de lui tendre la main. 

« Marché conclut alors, je vous promets de trouver Tara au plus vite et je suis sûre qu’elle acceptera, elle est pleine de compassion et de générosité et si jamais ces qualités ne font plus partie d’elle, je trouverai des arguments pour la convaincre. Je vous promets que nous vous sortirons de là Aarici’a »

Je lui souris gentiment, je me demandais vraiment pourquoi j’étais prête à sauter de joie. Peut-être car je venais peut-être de me faire une nouvelle amie? Ou alors parce que ma première audience s’était déroulé à merveille? Ou bien encore car pour une fois j’allais pouvoir servir à quelqu’un? Elle regarda ma main et sourit avant de l’empoigner. Nous nous fîmes une poignée de main et je la tirais gentiment pour qu’elle se remette debout. 

« Ne vous inquiétez surtout pas pour Landos, vous pourrez communiquer avec lui sans que personne n’intercepte votre conversation et puis vous n’aurez rien à faire à part me promettre que vous resterez ici et que vous ferez attention à vous tout pendant que cette histoire n’est pas réglée »

J’étais sincère en lui disant de faire attention, je n’avais pas envie qu’elle soit attrapée par la Brigade Noire surtout que si cela arrivait je serais moi aussi dans le pétrin pour cause de complicité. Mais en ce jour je pouvais sauver Aarici’a alors je n’allais pas laisser la chance passez devant notre nez. Elle en était aussi consciente que moi et je lui souris avant de calquer des doigts et de reprendre ma robe. Je laissai tomber la tiare, trop compliqué pour moi, j’avais déjà du mal à marcher avec une robe alors… 

« Nous allons aller vous faire mettre une accréditation pour que vous puissiez entrer dans le palais comme bon vous semble, comme ça vous pourrez allez vous nourrir quand vous le souhaiterez et puis nous allons aussi aller vous chercher une chambre. »

Je lui souris et l’entrainai dans le couloir dissipant l’Opacus autour de nous, nous n’en aurons pas besoin dans le couloir en marchant pour retrouver la Tatris qui s’occupait de l’administration. Nous nous engouffrâmes dans le couloir, il n’y avait pas grand monde. Le trajet était un peu long et je n’avais pas envie ni de faire un Transmitus par peur d’arriver en morceaux, ni prendre les portes de transfert interne du château vu le nombre de gens qui patientait.  

Soudain à un tournant, j’entendis des voix et aperçus des corps que je ne connaissais que trop bien. Oh non brolk de slurk pas tout de suite! Je poussai Aarici’a légèrement brutalement en mettant un doigts sur ma bouche en signe de silence. J’espérais seulement qu’elle ne s’était pas prise le mur. Je la laissai là et m’avançai dans le couloir en m’éclaircissant la gorge. Mes gardes tressaillirent et se tournèrent vers moi. 

« Cela fait plus de cinq minutes que je vous cherche et que je vous appelle! Où étiez vous?! »

« Votre…Votre Altesse... »

« Hors de ma vue! Hors de ma vue avant que j’aille dire à ma Tante que vous êtes des incompétents! »

Ils rougirent et tournèrent les talons pile dans la direction que je voulais. Je souris fière de moi, j’étais toujours impressionnante dans une robe et puis j’étais connue pour être caractérielle alors les gardes préféraient me laisser tranquille quand je piquai une crise. Je revins vers Aarici’a qui devait ne rien comprendre. 

« Désolée, j’ai aperçu mes gardes et je ne voulais pas que, le fait que nous vous hébergions soit crié sur tout les toits. Les rumeurs circulent bien assez vite comme ça! Je vous les aurez bien offert pour votre diner mais bon je ne tiens pas à faire des histoires…Je..je suis désolée si je vous ai surprise ou si je vous ai fait mal en vous poussant »

Je lui souris doucement, légèrement gênée de l’avoir poussé comme ça. Puis je repris notre route en ruminant à voix haute.

« Le bureau de l’administratrice n’est plus très loin, plus que quelques couloirs. Elle fera l’accréditation sans problème mais j’espère juste que cette vieille spatchoune ne va pas trop vous poser de questions… »

Quoi? C’est vrai? Cette Tatris est tellement curieuse que même si on marquait « mégère » sur son front au stylos invisible elle trouverait un moyen de le trouver et de raconter des rumeurs partout. J’avais un peu peur d’emmener Aarici’a là-bas, mais je n’avais pas le choix. Il fallait qu’elle puisse passer partout et rentrer quand elle voulait. Nous traversâmes un couloir et les bons gens qui étaient à l’intérieur me regardèrent la bouche grande ouverte. Et puis zut, c’est vrai je suis en robe…je n’en ai pas l’habitude. Je souris et marchai bien droite en essayant de ne pas me prendre les pieds dans la robe. Cette distraction faisait passer la vampyre inaperçue vu que remis de leur surprise, ils me saluèrent, ce qui me fit grimacer. Une fois passé, le silence pesant entre nous depuis quelques minutes me gênai et je fus obliger de commencer une conversation.

« J’imagine que vous connaissez Selenba, chuchotai-je »

Bravo Mara! Parler de celle qui a faillis te tuer de nombreuses fois était une excellente idée! Mais une vive lueur s’alluma dans les yeux de la jeune femme et je sus que j’avais trouvé quand même un bon sujet de conversation avant d’arriver chez Miss Spatchoune. 
Codage par Libella sur Graphiorum



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4535-mara-tylanhem-t-al-barmi
Aarici'a Nevarra

I n n o c e n c e

avatar

Age du personnage : 216 ans

Familier : Ténèbres, chat noir aux yeux rouges.
Couleur de magie : Jaune
Niveau de magie :
  • Plutôt faible
Niveau de combat :
  • Normal


Métier : Au chômage.
Résidence : Lancovit, manoir des Patcink
Dans le sac : Un livre de botanique pousiéreux aux pages usées.

Affinités : Seow : Oncle paternel.
Amelia : Soeur.
Sieur Kento : Maitre de magie (mort).
Sacha : Figure du passé ; ancien amour sans retour.
Liam : Beau-frère.
Landos : Fiancé.

Profil du rôliste
Surnom: Laara.
Age du membre: 16 ans et pas de dents.
Vos autres comptes: Laara, Ewlan et Crystal & Khao.


MessageSujet: Re: Audience faussement impériale avec un haricot rouge [Terminé]   Ven 19 Aoû 2016 - 13:57


Entretien impérial
Feat. Mara


La jeune vampyr ne s'attendait pas à ce que cet entretien se passe si bien. Elle était très surprise de découvrir autant de sympathie chez cette humaine élevée par Magister et membre de la famille Impériale. Il faut dire qu'Aarici'a avait eu énormément d'appréhension alors qu'elle avait appris qu'elle rencontrerait Mara'tylanhnem Duncan, cette héritière élevée chez les sangraves, qui avaient tué ses parents. Elle ne la détestait pas d'avance -elle était bien incapable de juger quelqu'un sans le connaître étant donné son propre statut et sa personnalité divergente- mais elle avait eu peur que l'héritière se rappelle d'elle ou de ses parents d'une quelconque façon, ce qui était bien sûr impossible.
Son hôte se leva et lui promit qu'elle l'aiderait jusqu'au bout. La BSH leva vers elle des yeux pleins de gratitude. L'humaine tendit une main vers elle. Aarici'a se rappela cette curieuse coutume humanoïde et la lui serra. La vampyr se releva, et écouta attentivement les paroles de son interlocutrice. Elle ne savait comment la remercier de son aide. Elle ne pourrait certainement jamais lui retourner la pareille, mais elle aimerait pouvoir lui témoigner toute sa gratitude. Ce qu'elle lui demandait comptait tellement pour elle ; il s'agissait de la fin d'une ère sombre de sa vie, la fin de sa errance à la recherche d'un but, la fin d'une époque où elle se droguait à la puissance que lui conférait le sang humain pour oublier les évènements de sa vie.
Aarici'a haussa un sourcil devant la désinvolture avec laquelle l'héritière parlait de sa nourriture. Comme s'il s'agissait de quelque chose de tout à fait normal, et qu'elle tolérait totalement. Tout en se disant que cette humaine était décidément très étonnante, la jeune vampyr la suivit à travers le palais Impérial.
Elle se figea en sautant les gardes approcher, mais n'eut pas le temps de réfléchir qu'elle se prit un mur dans la figure. Stupéfaite par la vitesse de réaction de l'humaine, elle se tut néanmoins et écouta la scène discrètement. Mais ce fut au moment où l'Altesse vint s'excuser et s'expliquer qu'elle fut encore plus interdite. "Offert pour votre diner" ? Mais quelle était donc cette désinvolture ? Avait-elle elle aussi sa part de cruauté, qui sommeillait en elle ?
Aarici'a dut se retenir de glousser lorsque Mara'tylanhnem s'excusa de lui avoir fait mal. Elle aurait voulu lui dire qu'elle pouvait se battre contre une bonne vingtaine de garde sans avoir une égratignure, mais elle se dit que cela n'en valait pas la peine. Ah les humains... toujours à croire que le reste de la planète est aussi faible qu'eux.
Elle écouta un peu distraitement l'héritière le reste du trajet, occupée à observer les courtisans autour d'elles, à la recherche d'un éventuel danger.

« J’imagine que vous connaissez Selenba. »
Cela fit sursauter Aarici'a, et son regard s'embrasa d'un coup en repensant à cette vampyr. Selemba était comme l'icône d'une époque dont la BSH désirait sortir. Elle incarnait la puissance et le désir du statut de buveur de sang humain. La capacité de faire ce que l'on voulait où l'on voulait, de terrifier quelqu'un rien qu'en se tenant en face de lui, d'être plus libre et plus fort que n'importe qui. Tout ce qu'Aarici'a possédait, et ce qu'elle essayait de perdre. Pour Landos.
« J'essaye de l'oublier, je lui ai trop ressemblé répondit simplement Aarici'a, troublée. »
Elle songea quelques instants à sa rencontre avec la plus connue des BSH. Son désir de l'imiter, de vivre comme elle. Elle avait imprimé cette image dans sa mémoire. La cruauté qu'elle transpirait lui avait donné une sorte de but. Maintenant, elle ne s'y intéressait plus. Elle avait trouvé quelqu'un, une personne qui tenait à elle et à qui elle tenait. Elle voulait quitter cette ivresse de puissance pour une vie tranquille et apaisante. Cette période où elle avait laissé sa haine ressortir l'avait blessée profondément, et elle aimerait l'oublier.
La suite se poursuivit par un long silence. Bien qu'Aarici'a n'aimait pas mettre mal à l'aise son hôte, elle n'avait pas très envie de parler de Selemba, car si elle s'y mettait, elle voudrait demander plus de détail à la jeune humaine qui avait vécu en sa compagnie durant son enfance. Et elle refusait d'avoir la tentation de redevenir comme elle. Pas si près du but.
Mara'tylanhnem la conduisit donc jusqu'au bureau de la secrétaire du palais, et Aarici'a se contenta de rester silencieuse en laissant l'héritière s'arranger.
Elle fut ensuite conduite jusqu'à une chambre du palais, à proximité de celles des premiers sortceliers. Lorsqu'elles entrèrent, Aarici'a se tourna vers Mara'tylanhnem :
« Merci encore. Je vous dois tant... »
Elle jeta un bref coup d'oeil à son accréditation, placée sur son bras gauche, juste sous sa peau blafarde.
« Je vous promets de ne pas toucher à mes voisins, ajouta-t-elle avec un semblant de sourire. Je me nourrirai de malfaiteurs dans les bas-fonds de Tingapour. »
© By A-Lice sur Never-Utopia



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t2953-aarici-a-ou-quoi-que-l-on-face-on-restera-toujours-une-gamine-de-douze-ans http://tara-duncan.actifforum.com/t2743-aarici-a#50437

Age du personnage : 18 ans

Familier : Blanca, chouette blanche
Couleur de magie : Gris clair
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Normal


Métier : Héritière d'Omois et apprentie Voleuse Patentée.
Résidence : Palais d'Omois
Dans le sac : Couteau, camouflus, quelques crédits mus, mon hor, poignard et chose coupante, ficelle de quoi ligoter quelqu'un et une bonne dose de courage!

Affinités : Tara'tylanhem Duncan : ma soeurette chérie

Elëor: La garde du corps d'un petit héritier de Tatral et l'une des meilleurs Voleuses Patentée que j'ai rencontré...attention elle n'est jamais loin de vous!

Dorïân(je met que le prénom, le nom est trop compliqué XD): Petit prince blondinet à l'allure charmante qui trouve drôle d'insulter ma présence...

Albane N. O'Nyme: Pour l'instant une petite princesse inconnu qui ferme ses yeux et qui est gentille comme tout.

May O'Season: Pour l'instant petit brunette qui participe à la même colo que moi est qui à l'air gentille.

Alexandre N. O'Nyme: Maitre à l'école des Voleurs Patentés et moniteur de la colonie de vacances...

Candice Heaven: Une blondasse que je n'apprécie pas du tout (pour l'instant) et qui ne me procure aucun sentiments de sérénitude. Doublée d'une fine couche de prétention même si elle est très belle!

Profil du rôliste
Surnom: Manon
Age du membre: 15
Vos autres comptes: Aucun


MessageSujet: Re: Audience faussement impériale avec un haricot rouge [Terminé]   Dim 28 Aoû 2016 - 12:57







Audience faussement impériale avec un haricot rouge

Le silence s’était installé entre nous, je n’aurais sans doute pas dû lui parler de Selenba, mais d’après ce qu’elle me dit, je pense qu’avant elle la prenait pour modèle. Maintenant elle essayait de ne plus y penser, de ne plus l’imiter. En même temps tout BSH était un peu attiré par Selenba, le bras droit de Magister. Elle est tellement puissante, fatale, cruelle et d’une beauté sans limite. Même si je ne l’ai jamais apprécié, ce qui est compréhensible, je comprends que pour un jeune BSH, Selenba est une référence. En gros, j’aurais mieux fait de me taire, comme la plus part du temps, mais le blanc entre nous m’avait mis mal à l’aise alors j’avais envisagé le seule moyen d’en sortir, ce qui n’était pas franchement une bonne idée. 

Lorsque j’essayai de faire obtenir une accréditation à Aarici’a sans que l’administratrice ne lui pose trop de questions, elle restait silencieuse et c’est moi qui répondait à tout, parfois même en frôlant l’insolence. Mais l’administratrice, jugeant bon de ne pas m’énerver ou alors tout simplement car n’était pas intriguée par la jeune femme derrière moi, lui donna son accréditation sans rajouter trop de chose. A part des avertissements et des compliments que j’essayais de lui retourner, ce qui était très compliqué vu la beauté de celle-ci. 

Lorsque je laissais Aarici’a devant sa porte, elle me répéta qu’elle était reconnaissante envers moi. Je lui souris, je savais qu’elle avait besoin plus que tout de mon aide…enfin de l’aide de Tara car c’est ma soeur qui ferait le travail. Mais si je ne l’avais pas rencontré elle n’aurait pas pu l’approcher. Après tout, je n’allais pas lui refuser cette offre. Elle en avait besoin, je juge ça nécessaire d’employer tous mes moyens pour qu’elle réussisse ce qu’elle avait entreprit. Oui on pourrait dire que je suis naïve, après tout on ne sait pas si la jeune BSH ne viendra pas me vider de mon sang pendant la nuit mais je ne le pense pas. Même ici elle me dit qu’elle se nourrirait de malfaiteurs. Ce qui prouve qu’elle n’est pas vicieuse et cruelle. Si les malfaiteurs doivent être tués, au moins qu’il serve à quelque chose! 

« Ne vous inquiétez pas Aaarici’a, je vous fais confiance! Et surtout si il y a le monde problème avec les gardes, ou avec votre accréditation, ou alors si vous sentez que le sort commence à se dissiper n’hésitez pas à me demander ou à venir me voir directement. Deux protections valent mieux qu’une, et je n’aimerais pas que vous échouiez si près du but » 

Mon hôte hocha la tête en signe de remerciement et je lui souris. Je commençais à bien aimer le fait d’être Héritière et de pouvoir rencontrer des gens comme ça. Si mon travail consistait à aider les gens dans le besoin en même temps que remplir mon devoir j’allais demander des audience à ma Tante plus souvent. En lui certifiant que je n’avais ni besoin d’une porte pour que je porte une robe, ni scoop pour me surveiller. Et si jamais pour me montrer Aarici’a s’était transformé? Nous aurions fait comment? Je suis peut-être une gamine qui n’est pas très douée en politique mais ce n’est pas une raison pour me mettre un chaperon. Je savais me débrouiller! La preuve bientôt Aarivi’a redeviendra une vampyre tout à fait normal et pour une fois j’y serais pour quelque chose. 

« Sur ce je vous laisse, bonne journée » 

Je lui souris une dernière fois avant de tourner les talons. Quand la porte se referma derrière moi je poussai un soupir de soulagement. Elle était en sécurité. Rien ne pourrait l’atteindre et bientôt Tara se chargerait du problème. Bah oui attendez je peux pas tout faire non plus hein! 

J’avais beaucoup apprécié cette matinée, j’avais rencontré une personne exquise et cela me plaisait. Du moment qu’elle était sincère comme elle l’a été et aussi gentille avec moi je ne pouvais pas refuser de la laisser entrer et même si elle est d’une race différente de la mienne se n'était pas grave. Intérieurement je savais qu’avec les autres membres de ma famille elle n’aurait pas eut le même accueil, ou alors avec plus de difficultés et même si j’étais un choix de dernier secours cela ne me déplaisait pas. Car grâce à ma compréhension j’avais pus aider une jeune femme qui avait besoin de moi. Maintenant il ne me restait plus qu’à trouver Tara, lui expliquer le problème et lui présenter Aarici’a! Simple non vous ne croyez pas? 
Codage par Libella sur Graphiorum



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4535-mara-tylanhem-t-al-barmi
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Audience faussement impériale avec un haricot rouge [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Audience faussement impériale avec un haricot rouge [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Garde impériale
» armée impériale napoléonienne et européenne
» Armée romaine impériale ADG2
» Conseils contre la Garde Impériale (Gros tanks)
» {AIF} Armée Impériale Française

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tara Duncan : Le Forum RPG :: AutreMonde :: Omois :: Tingapour :: Le Palais de l'Impératrice-
Sauter vers: