AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion
« ALLEZ RP BANDE DE PIGNOUFS »
- Kokko
Bienvenue, Meli-melo. Amuse-toi bien parmi nous !
Vous avez très envie d'un nouveau personnage, mais vous séchez sur sa présentation ?
Et si vous alliez voir du côté des personnages prédéfinis ?
N'oubliez pas de voter pour le forum toutes les deux heures :)
N'hésitez pas à poster dans les carnets de bord des autres si vous manquez de liens !

Partagez | 
 

 Une entrée par effraction peut vous faire vivre des rencontres improbables !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mara'tylanhnem T'al Barmi


avatar

Age du personnage : 18 ans

Familier : Blanca, chouette blanche
Couleur de magie : Gris clair
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Normal


Métier : Héritière d'Omois et apprentie Voleuse Patentée.
Résidence : Palais d'Omois
Dans le sac : Couteau, camouflus, quelques crédits mus, mon hor, poignard et chose coupante, ficelle de quoi ligoter quelqu'un et une bonne dose de courage!

Affinités : Tara'tylanhem Duncan : ma soeurette chérie

Elëor: La garde du corps d'un petit héritier de Tatral et l'une des meilleurs Voleuses Patentée que j'ai rencontré...attention elle n'est jamais loin de vous!

Dorïân(je met que le prénom, le nom est trop compliqué XD): Petit prince blondinet à l'allure charmante qui trouve drôle d'insulter ma présence...

Albane N. O'Nyme: Pour l'instant une petite princesse inconnu qui ferme ses yeux et qui est gentille comme tout.

May O'Season: Pour l'instant petit brunette qui participe à la même colo que moi est qui à l'air gentille.

Alexandre N. O'Nyme: Maitre à l'école des Voleurs Patentés et moniteur de la colonie de vacances...

Candice Heaven: Une blondasse que je n'apprécie pas du tout (pour l'instant) et qui ne me procure aucun sentiments de sérénitude. Doublée d'une fine couche de prétention même si elle est très belle!

Profil du rôliste
Surnom: Manon
Age du membre: 15
Vos autres comptes: Aucun


MessageSujet: Une entrée par effraction peut vous faire vivre des rencontres improbables !   Dim 12 Fév 2017 - 23:41

Une entrée par effraction peut vous faire vivre des rencontres improbables !
Ce n’était pas comme si la jeune fille avait vraiment envie d’être là. C’était plutôt qu’elle ne voulait pas être autre part. Voilà c’était plus simple dans ce sens là. D’un autre côté elle n’avait ni envie de discuter avec sa Tante, ni envie de remplir d’innombrables papiers qui ne serviraient à rien, ni envie d’entendre des discours à faire mourir d’ennui mais elle n’avait ni envie de rester dans son lit comme une grosse spatchoune à attendre une invitation pour se bouger le postérieur. 

Mara décida enfin de se lever, comme toujours elle avait traînée au lit ne sachant quoi faire et se demandant si la crise qui avait naquit dans sa poitrine et qui étreignait son coeur depuis quelques mois n’allait pas resurgir de nul part. Mais comme tous les matins elle soupira soulagée que la crise fut belle et bien passé. Elle en aura mis du temps à se remettre, en parti, d’un départ non désiré et un peu trop tôt. La jeune héritière secoua la tête, ce n’était pas le moment de penser à de telles choses, il fallait mieux qu’elle sorte un peu. 

Après s’être changée et être quelque peu présentable elle se planta devant son miroir pour se regarder. Ses joues creuses avaient repris un peu de couleur et un peu de rebondissement, mais on était encore loin du visage enfantin qu’elle s’était toujours connue. Son corps maigre et rigide avait repris du muscle et était un peu plus souple…enfin cela restait à voir. Ses longs cheveux avait retrouvé de leur éclat et ne parlons pas de cette mèche blanche qui ne cessait de flamboyer dans l’épaisse jungle brune de sa chevelure comme pour la narguer d’être de sang impériale.

Elle sortit dans le couloir, prenant soin de vérifier que personne ne la suivait. Si elle avait attaché ses cheveux de sorte à ce que sa mèche ne se voit pas, on aurait pu la prendre pour une simple fille du village. Elle portait une robe de sorcelière au dessus d’un jean et d’un t-shirt assez banale. Si sa Tante la voyait comme ça dans les couloirs, Mara ne savait comment celle-ci réagirait. Peut-être se contenterait-elle de lever les yeux au ciel en maudissant d’avoir une nièce qui ressemble si peu à son rang, ou alors se démènerait-elle pour lui faire la morale telle qu’elle lui a déjà fait un truc qui ressemblait à: « Mara ne peux-tu donc pas t’habiller convenablement? », ou alors elle se contenterait de la regarder tristement comme elle le faisait depuis plusieurs mois, se disant au fond d’elle même « Je t’avais prévenue que les gens qui ne sont pas comme nous ne sont pas fréquentables ». Quoi qu’il en soit Mara n’en avait rien à faire de ce que pouvais penser sa Tante, du moins c’est ce qu’elle se répétait pour ne pas trop être déçue par les remarques sarcastiques de celle-ci à son égard. 

La tranquillité de Mara fut de courte durée, elle passa dans un couloir emplit de garde qui s’inclinèrent à son passage. Dommage pour eux c’était la destination de Mara et elle voulait y rester, seule. Ils auront donc à faire à sa bonne humeur matinale déjà mise en péril par ses sombres pensées. 

« Pouvez-vous partir? 

- Mais…votre Altesse, il faut…

- S’il-vous-plait

- Mais…

- Tout de suite! »

Ils n’en demandèrent guère plus et s’en allèrent laissant Mara seule dans son couloir. Elle s’approcha de la fenêtre et l’ouvrit. L’air matinale lui caressa la joue et elle inspira à plein poumons la douce odeur boisée qui se dégageait du jardin Impériale qu’elle dominait de toute sa hauteur. Elle siffla et Mili, sa chouette blanche déploya ses longues ailes pour venir se poser sur son l’épaule. De là, le regard de la jeune fille se dirigea vers l'arbre massif qui ornait le centre du jardin et qui avait accueillit tous ces pleurs et ses malheurs depuis qu’elle était arrivée dans ce palais à onze ans. Le temps passait si vite. Mara venait ici, souvent, tous les matins quand elle n’était pas en retard. Juste pour savourer le moment présent et jamais au grand jamais personne n’était venu la déranger dans ce moment de ressource…jamais...
Codage par Libella sur Graphiorum


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4535-mara-tylanhem-t-al-barmi
Eretrya


avatar

Age du personnage : 16 ans

Familier : Marley, Vouivre lègerement (hum) paresseux.
Couleur de magie : Bleu canard
Niveau de magie :
  • Faible
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Vagabonde
Résidence : Surtout la forêt de Tingapour
Dans le sac : Des couteaux, une corde, des vivres volés,une pomme pour Bad et un rat mort pour Marley, une hache, une figurine en bois sculpté représentant un Vouivre, un masque à gaz, des fléchettes anésthésiantes, un médaillon doré, des miettes d'un reste de morceau de pain, et un sourire ironique plaqué sur le visage...

Affinités : Mara -> Princesse sympathique, pas si pourrie gâtée 👸🏼
Maurice et Yodul -> Plante humaine et sa chose de compagnie 👽

Profil du rôliste
Surnom: FétiStitch
Age du membre: Licorne 🦄
Vos autres comptes: /


MessageSujet: Re: Une entrée par effraction peut vous faire vivre des rencontres improbables !   Lun 13 Fév 2017 - 11:47


Une entrée par effraction peut vous faire vivre des rencontres improbables !





C'était du suicide, du véritable suicide.
Elle ne pouvait pas se laisser mourir de faim mais d'ici jusqu'à faire
ça ! La vagabonde souffla un bon coup avant de continuer à grimper le long de la parois du palais de l'Impératrice. Il était difficile de se concentrer d'autant plus que Marley, son Familier, ne cessait de lui envoyer des images de lui seul dans la forêt, de lui se faisant attaquer, de lui se débattant de toute ses forces. Elle eu un petit rire sournois et s'empressa de couper la communication. En effet, son compagnon d'âme lui en voulait beaucoup de ne pas l'avoir amener dans cette "opération miam miam" comme il lui faisait comprendre. Mais bien sûr ! Ce promener avec un vouivre dans le palais bonjour la discrétion.
Soudain, son pied glissa sur un morceau de mur humide et elle dut s'accrocher aux moulures pour ne pas faire une chute d'au moins une bonne vingtaine de mètre. Puissant dans la force de ses bras, elle se hissa jusqu'à une fenêtre, récupéra un couteau d'argent dans les lanières en cuir accrochées autour de ses cuisses et crocheta la serrure.
L'Hybride glissa l'arme entre ses dents et s'introduit dans le palais.
Une odeur de poulet se fit sentir et elle s'aventura dans ce labyrinthe de couloirs fait de marbre et d'or pur en quête de nourriture.
Elle pris à droite, puis à gauche et encore à droite tout en vérifiant qu'aucun gardes ne viendraient jouer les troublent-fête.
A l'embouchure d'un couloir particulièrement beau, elle trouva comme se qu'elle définit de PARADIS. Les cuisines !!! Et déserte en plus ! Pas besoin d’assommer ou même d'attendre. Toute sorte de plats raffinés se tenaient là, près à être dévorés. Après avoir fait une razzia sur le pain et les petits gâteaux, Eretrya commença à remplir son sac de quelques mets délicieux. D’abord de la viande, puis des légumes et d'énormes fruits juteux dont elle ne connaissait pas l’existence.
Ce fut lorsque la sang-mélé eu du mal à rentrer un poulet dans sa bandoulière qu'elle estima avoir pris assez de vivres pour le moment.
La brunette envoya une image de sa réussite à Marley avant de sortir des cuisines et d'essayer de retrouver la fenêtre par laquelle elle était entrée.
Amaigrit par ces deux semaines de jeun complet (mis à part un rat attrapé par le vouivre)ses joues avait repris un peu de couleur et, ayant abandonné son éternelle veste en cuir pour plus de liberté de mouvement, vêtue d'un simple corset noir et d'un pantalon kaki, on pouvait voir que la jeune fille n'avait presque que la peau sur les os. Try longea le couloir ou se trouvait la fenêtre encore ouverte mais malheureusement deux gardes discutaient ce qui lui barrait le chemin. Elle pris donc le deuxième couloirs à droite et, à sa grande surprise une jeune fille se tenait à la fenêtre, une grande chouette blanches à ses côtés. La demoiselle semblait elle aussi amaigrit et avoir l'âme meurtrit. Eretrya fit un pas en avant pour lui demander ce
qui n'allait p...
*Oh mon dieux ! Je viens d'avoir de la pitié pour quelqu'un ! Qui, de plus, vit dans un château !*
L'orpheline se ravisa quand soudain une douleur insoutenable lui déchira l'avant-bras.Elle se retourna puis baissa les yeux vers sa cicatrice. La vagabonde venait de se couper au même endroit avec le couteau d'argent utilisé précédemment et qu'elle avait rangé machinalement dans sa sacoche. Soudain, la sensation de brulure s'intensifia et, incapable te tenir la douleur, l'adolescente tomba à genoux en un bruit sourd et le contenue de son sac se vida par terre. Elle n'avait pas fait attention et cela lui vaudra surement sa liberté. La demi-elfe poussa un juron:
"Et SLURK!"
Quand elle s’aperçut de sa bêtise elle plaqua une main contre sa bouche l'autre toujours occupée à recouvrir la blessure. Elle était maintenant dos à l'inconnue et la brunette pria pour que celle ci ne l'ai pas entendue.
Toujours à genoux, elle se retourna furtivement mais le mal était déjà
fait.

Ouéééé:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mara'tylanhnem T'al Barmi


avatar

Age du personnage : 18 ans

Familier : Blanca, chouette blanche
Couleur de magie : Gris clair
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Normal


Métier : Héritière d'Omois et apprentie Voleuse Patentée.
Résidence : Palais d'Omois
Dans le sac : Couteau, camouflus, quelques crédits mus, mon hor, poignard et chose coupante, ficelle de quoi ligoter quelqu'un et une bonne dose de courage!

Affinités : Tara'tylanhem Duncan : ma soeurette chérie

Elëor: La garde du corps d'un petit héritier de Tatral et l'une des meilleurs Voleuses Patentée que j'ai rencontré...attention elle n'est jamais loin de vous!

Dorïân(je met que le prénom, le nom est trop compliqué XD): Petit prince blondinet à l'allure charmante qui trouve drôle d'insulter ma présence...

Albane N. O'Nyme: Pour l'instant une petite princesse inconnu qui ferme ses yeux et qui est gentille comme tout.

May O'Season: Pour l'instant petit brunette qui participe à la même colo que moi est qui à l'air gentille.

Alexandre N. O'Nyme: Maitre à l'école des Voleurs Patentés et moniteur de la colonie de vacances...

Candice Heaven: Une blondasse que je n'apprécie pas du tout (pour l'instant) et qui ne me procure aucun sentiments de sérénitude. Doublée d'une fine couche de prétention même si elle est très belle!

Profil du rôliste
Surnom: Manon
Age du membre: 15
Vos autres comptes: Aucun


MessageSujet: Re: Une entrée par effraction peut vous faire vivre des rencontres improbables !   Ven 17 Fév 2017 - 0:00

Une entrée par effraction peut vous faire vivre des rencontres improbables !
Trop occupée à regarder son petit jardin extérieur, la jeune Héritière avait quelque peu laisser divaguer ses pensées vers de tristes souvenirs. Le jour où elle avait poussé la porte du bar, elle était tombé sur lui….ou plutôt il lui était rentré dedans. On aurait pu croire que ça allait se terminer en coup de foudre, mais non…non au contraire ils se sont même détestés au début, il ne pouvaient pas se voir, même pas se parler, encore moins avoir une discussion civilisée sans se lancer toutes les deux secondes une pique. Comme si c’était nécessaire, comme si c’était un besoin…pour se rassurer. Déjà peut-être à cette époque ils essayaient de ne pas tomber amoureux l’un de l’autre. Toutes ses piques, tous ces mots…mais le coeur à ses raisons, que la raison ignore. Pourquoi il était parti si jeune? Si tôt? Mara détourna le regard de l’arbre deux minutes, deux minutes où elle retrouva sa concentration, deux minutes pour que quelque chose se passe. Deux minutes pour qu’une vie s’écoule sans un mot. Deux minutes pour tout changer…

Dans le cas de la jeune fille, lors de ces deux minutes elle avait entendu un cri, suivi d’un fracas assourdissant et d’une voix féminine qui jurait. Puis… plus rien. La jeune fille voulait-elle faire croire que Mara était sourde? Qu’elle n’entendait plus? Pensait-elle vraiment que son cri n’aurait pas atteint l’ouïe fine d’une apprentie Voleuse Patentée? Elle se tourna à la vitesse de l’éclair et aperçu une jeune femme…une jeune fille même, assez maigre, les joues creuses, le teint cireux qui avait pourtant deux touches de rouges sur les pommettes. Un visage qui se crispa dès que l’Héritière l’observa de son regard transperçant. Surprise d’être ici, sans habit condescend pour être dans un palais. Elle n’en faisait pas partie. La main sur la bouche qu’elle venait d’enlever signifiait qu’elle avait voulu cacher son cri. Mara eut un petit rictus, pour une jeune fille qui ne voulait pas se faire repérer, elle était dans de beaux draps. Et pourtant malgré l’envie de lui sauter à la gorge, Mara se rappela qu’elle aussi lors de ses premières missions elle avait été comme ça. Assez innocente, croyant que les gens n’allaient pas remarquer qu’elle était là et qu’elle avait fait du bruit. Cette jeune fille, quoi qu’elle fasse, quoi que soient ses intentions, la faisait plus ou moins penser à elle… Plus jeune. 

Mili, beaucoup moins sentimentale que Mara et ne partageant pas le souvenir d’avoir fait ses premiers pas de cette façon, s’élança vers la fille pour lui frapper la tête à coups de bec. Les images qu’elle renvoyait à Mara montrait une dangereuse criminelle qui lui voulait du mal. La jeune fille eut du mal à se retenir de glousser, pourtant elle ne le fit pas et se contenta de libérer la fille de Mili. 

« Mili stop arrête! »

La chouette la regarda, ne comprenant pas le caractère si insouciant de son amie. Pourtant elle revint se poser sur son épaule, non sans avoir bougonné un bon nombre de fois dans la tête de Mara. Une main sur le poignard qu’elle cachait toujours sur sa cuisse, elle s’avança vers la fille. Elle ne voulait pas commencer à lancer l’attaque la première, elle était dans un palais, elle devait faire bonne figure et pourtant, elle s’apprêtait à se battre si jamais cela devait mal tourner. Cette fille à en juger son aspect ne devait être qu’une vagabonde qui avait voulu manger. Mara aurait fait comme elle. Survivre. Il le fallait quand vous n’aviez pas d’abri. Survivre. Un mot bien trop gros pour une fille si jeune. Survivre. Si peu de chose la tiennent en vie. Survivre, comme elle l’avait fait mais d’une manière différente. 

« Qui es-tu? » Déclara Mara 

Même si elle ne voulait pas se montrer hostile, elle n’allait pas serrer dans les bras quelqu’un qu’elle ne connaissait pas. Il pouvait tout à fait s’agir de quelqu’un qui lui voulait du mal comme le suggérait son familier. Pourtant, en cet instant, elle avait l’air d’une fille prise au piège qui ne savait pas trop comment faire pour se sortir de là. Mara ne savait même pas si elle l’avait reconnue et elle n’allait pas lui dire pour le moment. Elle voulait savoir les réactions à chaud de la jeune femme sans qu’elle soit obligée d’endosser un rôle. Alors si elle devait lui taper dessus, elle préférait cacher son identité plutôt de lui révéler qu’elle était Héritière et qu’elle se montrait violente avec ses sujets…c’était ça aussi, survivre. 
Codage par Libella sur Graphiorum


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4535-mara-tylanhem-t-al-barmi
Eretrya


avatar

Age du personnage : 16 ans

Familier : Marley, Vouivre lègerement (hum) paresseux.
Couleur de magie : Bleu canard
Niveau de magie :
  • Faible
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Vagabonde
Résidence : Surtout la forêt de Tingapour
Dans le sac : Des couteaux, une corde, des vivres volés,une pomme pour Bad et un rat mort pour Marley, une hache, une figurine en bois sculpté représentant un Vouivre, un masque à gaz, des fléchettes anésthésiantes, un médaillon doré, des miettes d'un reste de morceau de pain, et un sourire ironique plaqué sur le visage...

Affinités : Mara -> Princesse sympathique, pas si pourrie gâtée 👸🏼
Maurice et Yodul -> Plante humaine et sa chose de compagnie 👽

Profil du rôliste
Surnom: FétiStitch
Age du membre: Licorne 🦄
Vos autres comptes: /


MessageSujet: Re: Une entrée par effraction peut vous faire vivre des rencontres improbables !   Ven 17 Fév 2017 - 10:00


Une entrée par effraction peut

vous faire vivre des rencontres improbables !






La jeune fille la regardait. Elle la regardait d'un regard perçant comme
ci la vagabonde lui inspirait une haine profonde, si profonde qu'elle
pourrait l'attaquer à tout moment. Comme une bête, une bête sauvage à l'instinct de prédateur. Eretrya n'avait rien à faire ici. Une fille comme elle
n'avait pas sa place dans un palais si somptueux, fait d'or
et de marbre blanc. Elle avait été bête de penser que la jeune
fille ne l'avait peut-être pas entendue. De toute évidence, celle-ci devait
être une apprentie Voleuse Patentée. Une ombre passa dans
le regard de la brunette, semblable à de la pitié, ou à de souvenirs particulièrement douloureux. Des souvenirs par centaine qui traversaient
l'esprit de cette fille bien qu'elle puisse essayer de les cacher, mais ce n'était pas très réussi. Soudain, un éclair blanc arriva sur Try à toute vitesse et
se mit à essayer de la griffer. De lui donner des coups de bec jusqu'au moment où une voix retentit ordonnant à la chouette de
laisser sa proie tranquille. L'inconnue aux boucles brunes s'avança
doucement et avec précautions vers l'hybride comme
si c'était une dangereuse criminelle.

"Qui es-tu ?"

Ces mots résonnèrent dans l'esprit de la demi-elfe bien qu'elle les entendent,
elle ne les comprit pas vraiment. Emporter par la douleur
qu'elle n'avait pas su canaliser, tout devient flou et les murs commencèrent à tanguer. La jeune fille cligna plusieurs fois des yeux pour reprendre
 ses esprits. Une fois le calme revenue, la métisse baissa son regard sur le bras douloureux et souleva délicatement sa main d'où s'écoulait un filet de sang qui goutait par terre. La réalité revint soudainement et elle remarqua que la demoiselle gardait une main bien plaqué contre sa cuisse et la sang-mélé devina sur le champs qu'elle cachait une arme. Elle se redressa lentement et, une fois remise sur ses pieds, la brunette relava la tête et répliqua d'un ton sec :

"Tu crois peut-être que je n'avais pas remarqué que tu avais une arme? Tu es prête à m'attaquer à tout moment. Comme si je te voulait du mal... *soupir* Je n'ai pas que ça à faire je te signale! Je veux juste manger moi. Elle plaqua une main sur sa hanche et afficha un petit sourire ironique avant de continuer. Eh bien? Qu'est ce que tu attends? Va y, appelle des gardes."



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mara'tylanhnem T'al Barmi


avatar

Age du personnage : 18 ans

Familier : Blanca, chouette blanche
Couleur de magie : Gris clair
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Normal


Métier : Héritière d'Omois et apprentie Voleuse Patentée.
Résidence : Palais d'Omois
Dans le sac : Couteau, camouflus, quelques crédits mus, mon hor, poignard et chose coupante, ficelle de quoi ligoter quelqu'un et une bonne dose de courage!

Affinités : Tara'tylanhem Duncan : ma soeurette chérie

Elëor: La garde du corps d'un petit héritier de Tatral et l'une des meilleurs Voleuses Patentée que j'ai rencontré...attention elle n'est jamais loin de vous!

Dorïân(je met que le prénom, le nom est trop compliqué XD): Petit prince blondinet à l'allure charmante qui trouve drôle d'insulter ma présence...

Albane N. O'Nyme: Pour l'instant une petite princesse inconnu qui ferme ses yeux et qui est gentille comme tout.

May O'Season: Pour l'instant petit brunette qui participe à la même colo que moi est qui à l'air gentille.

Alexandre N. O'Nyme: Maitre à l'école des Voleurs Patentés et moniteur de la colonie de vacances...

Candice Heaven: Une blondasse que je n'apprécie pas du tout (pour l'instant) et qui ne me procure aucun sentiments de sérénitude. Doublée d'une fine couche de prétention même si elle est très belle!

Profil du rôliste
Surnom: Manon
Age du membre: 15
Vos autres comptes: Aucun


MessageSujet: Re: Une entrée par effraction peut vous faire vivre des rencontres improbables !   Ven 17 Fév 2017 - 20:28

Une entrée par effraction peut vous faire vivre des rencontres improbables !
Vigoureuse la petite. Mara avait esquissé plus de sourires en cinq minutes que de sourires en une semaine. Plus la jeune fille parlait plus Mara se revoyait plus jeune. Intrépide, ironique et surtout avec un sacré caractère. Un sacré caractère qui lui avait fait dès fois plus de mal que de bien. Mara enleva la main de sur sa cuisse avec un soupir. Cela ne servait à rien, elle avait vu qu’elle était armée et qu’elle était prête à l’attaquer. De plus elle affirmait ne pas vouloir l’attaquer elle avait « mieux à faire ». Sur le coup cela aurait pu être blessant, « mieux à faire » que d’être avec elle. C’était un coup dur, mais Mara n’était plus à ça près. Non au contraire, elle s’amusait beaucoup de la répartie qu’avait la jeune fille d’aviron seize ans à en juger par son aspect, bien que se fut compliqué car n’ayant presque que la peau sur les os, la jeune fille aurait pu passer pour plus âgé. 

La jeune Héritière ne su si la jeune vagabonde l’avait reconnu mais sa dernière phrase faillit la faire éclater de rire, si toutefois elle en avait eut vraiment le coeur. «  Appelles des gardes » le jour où quelqu’un verra Mara appeler des gardes, l’heure serait grave…très grave. Mais ne prenant en compte la désinvolture de la jeune fille, ni même le ton qu’elle employait pour lui parler, Mara lui sourit. Bon par contre elle allait devoir se calmer la petiote, elle n’était pas dans une cour de récréation non plus. Elle avait encore beaucoup de choses à apprendre, elle venait elle-même d’avouer qu’elle n’était pas censée être dans le palais…pas très discret tout ça. 

« Par le Reparus, murmura-t-elle »

Le sang sur le bras de la jeune fille cessa de couler et quand elle enleva la main qui servait de garrot, la blessure avait déjà cicatrisée. Mara n’était pas une sauvage, elle n’allait quand même pas l’attaquer sans raison et ce n’est pas elle qui la jetterait dehors à coup de pied dans les fesses. Mara était plutôt du genre pacifiste…du moins lorsqu’on ne la chauffait pas trop. Mara tourna les talons et commença à partir, se tournant de quart, elle remarqua que la jeune fille restait plantée comme un pot de fleurs au milieu du couloir. Mara poussa un soupir et passa une main dans sa chevelure rebelle. 

« Tu attends un carton d’invitation où tu me suis? »

La jeune fille la regardait comme si elle la voyait pour la première fois de sa vie…Bon...à bien y réfléchir s’était bien la première fois de sa vie qu’elle la voyait. Mara gloussa amusée par la lenteur de réaction de la vagabonde. 

« Hum…excuse moi de te ramener à la réalité mais je ne suis pas serveuse, je vais pas t’emmener de la nourriture sur un plateau d’argent, alors si tu veux manger...suis-moi sinon je t’en prie la fenêtre est ouverte »

Cela faisait longtemps que Mara n’avait pas parlé avec autant de sarcasmes dans la voix et sa propre impertinence la fit rire. Le palais était désert à cette heure, elle ne croiserait pas grand monde. Pourquoi l’aidait-elle? Mara se posait la question, pourquoi aidait-elle une fille impertinente qui n’était pas censée être dans le palais et qui lui voulait peut-être du mal même si elle affirmait le contraire? Pourquoi? Elle ne le savait pas, mais c’est comme si elle en était obligée. Elle ne voulait pas laisser de nouveau quelqu’un dans le besoin, si la jeune fille avait besoin d’aide elle l’aiderait sinon elle la laisserait aller. Mara se conduisait de manière très irresponsable et inconsciente, elle invitait quelqu’un alors qu’elle ne la connaissait pas. C’était inconscient…irréfléchi…tout comme elle…avant. Elle secoua la tête et tapa du pied commençant à s’impatienter. 

« Bon par contre j’ai autre chose à faire alors si tu veux venir avec moi dépêche-toi et d’ailleurs, qui es-tu? »

Mara n’était pas du genre à abandonner alors si elle devait aller chercher la réponse de force, elle le ferait. Mili sur son épaule lui montra la jeune fille dans une mare de sang et Mara secoua la tête. Non elle n’irait pas jusque là quoique dès fois pour certaines personnes la suggestion était tentante...
Codage par Libella sur Graphiorum


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4535-mara-tylanhem-t-al-barmi
Eretrya


avatar

Age du personnage : 16 ans

Familier : Marley, Vouivre lègerement (hum) paresseux.
Couleur de magie : Bleu canard
Niveau de magie :
  • Faible
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Vagabonde
Résidence : Surtout la forêt de Tingapour
Dans le sac : Des couteaux, une corde, des vivres volés,une pomme pour Bad et un rat mort pour Marley, une hache, une figurine en bois sculpté représentant un Vouivre, un masque à gaz, des fléchettes anésthésiantes, un médaillon doré, des miettes d'un reste de morceau de pain, et un sourire ironique plaqué sur le visage...

Affinités : Mara -> Princesse sympathique, pas si pourrie gâtée 👸🏼
Maurice et Yodul -> Plante humaine et sa chose de compagnie 👽

Profil du rôliste
Surnom: FétiStitch
Age du membre: Licorne 🦄
Vos autres comptes: /


MessageSujet: Re: Une entrée par effraction peut vous faire vivre des rencontres improbables !   Ven 24 Fév 2017 - 16:55


Une entrée par effraction peut vous faire vivre des rencontres improbables !






La jeune fille ne comprenait pas trop. Son interlocutrice souriait, oui oui, elle souriait depuis le début comme si chacune de ses paroles avait été un mot doux de réconfort. Elle plissa les yeux et sentit un petit picotement dans son avant bras. Cherchant du regard ce qui avait bien put lui faire une telle sensation, l'hybride se rendit compte que, comme par magie (et cela en était) la coupure dont émanait il y a quelque instant un filet de sang bien rouge, se refermait petit à petit. Elle leva un sourcil et effleura rapidement son avant bras qui était à nouveau orné de sa simple cicatrice blanche.

*Cool*

Relevant le menton, elle vit la jeune fille ouvrir la bouche pour prononcer quelques mots qui plongèrent l'esprit de Try dans un sinistre brouillard. Contre toute attente et en guise de réponse, la jeune vagabonde se contenta de pencher la tête d'un côté et, fait extrêmement rare chez elles, sourit. Un sourire franc et amusé qui s'étirait sur le visage d'Eretrya. Cette fille lui redemanda alors qui elle était. Décidée à ne rien lui dire, elle détourna les yeux avant de comprendre que le ton de sa voix laissait sous-entendre que si elle le voulait, elle était prête à lui soutirer cette information de force, et vue la petite démonstration de magie que celle-ci avait fait tout à l'heure, la brunette n'avait pas trop envie de s'y risquer.

*Hum, plutôt sympa cette fille.*

Et cette fois, la demi-elfe réagit. Doucement, elle avança un pied, puis l'autre, et enfin elle marcha jusqu'à l'inconnue d'un pas assuré. Elle se planta devant elle et se pencha en avant jusqu'à ce que son visage ne soit plus qu'à une dizaine de centimètre de celui de la fille. Elle eut à nouveau un petit sourire mais celui-ci s'en alla aussi vite qu'il était apparus.

"J'espère que tu n'as pas l'intention de me frapper pour que je te dise mon prénom quand même ! Je m'appelle Eretrya si cela t'intéresse, mais ceci dit je voudrai quand même bien savoir le tien histoire qu'on soit à égalité tu vois ? Et... ne me ment pas, je crois bien que je finirai par l'apprendre sinon. J'ai déjà voler à manger j'espère que cela ne te choque pas. Mais... en effet je ne serai pas contre un petit plus *elle se perdit dans ses pensées avant de reprendre* je suppose que je vais devoir te rendre ce que j'ai pris parce que "ce n'est pas à moi est blablablabla c'est pas bien blablabla" J'avoue que quand on crève de faim on y pense pas trop-trop"

Elle se redressa et poussa un petit soupir. D'un mouvement du doigt elle agrippa une mèche de ses cheveux et commença à la tourner dans sa main. Elle recula de quelques pas et jeta un coup d'œil à la chouette blanche qui la regardait d'un air mauvais tout en faisant claquer son bec. La sang-mélé lui lança un regard noir du genre "qu'est ce que tu me veux toi ?" avant de la quitter des yeux pour ce concentrer sur la jeune fille brune qui se tenait devant elle.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mara'tylanhnem T'al Barmi


avatar

Age du personnage : 18 ans

Familier : Blanca, chouette blanche
Couleur de magie : Gris clair
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Normal


Métier : Héritière d'Omois et apprentie Voleuse Patentée.
Résidence : Palais d'Omois
Dans le sac : Couteau, camouflus, quelques crédits mus, mon hor, poignard et chose coupante, ficelle de quoi ligoter quelqu'un et une bonne dose de courage!

Affinités : Tara'tylanhem Duncan : ma soeurette chérie

Elëor: La garde du corps d'un petit héritier de Tatral et l'une des meilleurs Voleuses Patentée que j'ai rencontré...attention elle n'est jamais loin de vous!

Dorïân(je met que le prénom, le nom est trop compliqué XD): Petit prince blondinet à l'allure charmante qui trouve drôle d'insulter ma présence...

Albane N. O'Nyme: Pour l'instant une petite princesse inconnu qui ferme ses yeux et qui est gentille comme tout.

May O'Season: Pour l'instant petit brunette qui participe à la même colo que moi est qui à l'air gentille.

Alexandre N. O'Nyme: Maitre à l'école des Voleurs Patentés et moniteur de la colonie de vacances...

Candice Heaven: Une blondasse que je n'apprécie pas du tout (pour l'instant) et qui ne me procure aucun sentiments de sérénitude. Doublée d'une fine couche de prétention même si elle est très belle!

Profil du rôliste
Surnom: Manon
Age du membre: 15
Vos autres comptes: Aucun


MessageSujet: Re: Une entrée par effraction peut vous faire vivre des rencontres improbables !   Ven 24 Fév 2017 - 19:49

Une entrée par effraction peut vous faire vivre des rencontres improbables !
     La jeune Héritière lui sourit en retour, amusée par la répartie de la vagabonde. C’est qu’elle était marrante elle et elle avait plutôt bien cernée Mara, même si elle ne semblait pas la reconnaître. Après tout, si elle était en fuite ou même qu’elle n’avait pas de domicile fixe elle ne devait pas l’avoir vu sur les journaucristaux et encore moins à la télé…et elle n’allait pas se le cacher, Mara préférait ça. Elle préférait que personne ne sache qui elle était, cela empêchait les gens de la juger avant de la connaître. Non, elle n’était pas une petite princesse pourrie gâtée. Non, elle ne trépignait pas du pied pour un oui ou un non. Non, elle ne se trimbalait pas avec ses gardes à longueur de journées. Non, elle ne portait pas des robes à faire baver d’envie plus d’une. Elle était juste elle même, mais les gens se souciait bien trop de l’aspect extérieur des autres plutôt de ce qu’ils étaient vraiment. Bref, tout cela pour dire qu’elle était même plutôt contente qu’Eretrya ne la connaisse pas. 

« Non tu vois je n’ai pas eu besoin. Tu me l’a donné toute seule, répliqua Mara d’un ton amusé »

          La jeune fille détourna les yeux de la petite brune et commença à marcher, la vagabonde sur les talons. Bien sûr qu’elle allait se présenter. Mais pas comme l’Héritière Impériale. Non, encore une fois elle allait se présenter aussi simplement qu’elle l’était. 

« Oui désolée, je suis malpolie, j’avoue que je te demande qui tu es mais je ne me présente même pas. Désolée, je m’appelle Mara, ravie de te rencontrer » 

         Mara regarda derrière son épaule espérant voir un geste de la part de la jeune fille, mais si jamais Eretrya savait qui elle était, elle ne le montrait pas ou alors elle était trop occupée à regarder le palais et Mara qui marchait devant elle. N’aimant pas cette distance qui créait, pour Mara, une sorte de supériorité. (Bah oui elle marchait devant, la tête haute alors que la pauvre petite essayait de suivre le rythme et de ne pas se paumer dans ce labyrinthe). Mara ralentit et se posta à côté de la jeune fille mais à une distance raisonnable tout de même. Elle était peut-être un peu inconsciente du danger (même si Eretrya ne semblait pas méchante) mais elle n’était pas non plus stupide au point de lui tenir la main. Mara sourit pour elle même:

« Hum…effectivement cela aurait été bien que tu rendes ou même que tu ne prennes pas ce qui ne t’appartient pas mais…je ne vois pas comment tu pourrais me le rendre à part vomir ce que tu as déjà mangé, rigola-t-elle, je ne vais pas te faire la morale, je ne suis pas là pour ça comme tu peux le voir. Sinon je t’aurais déjà expulsée par la fenêtre tu ne crois pas? »

          L’esprit d’analyse de la jeune vagabonde était encore frais et Mara comprenait parfaitement où elle avait voulu en venir avec sa réplique. Mais la jeune Héritière avait muri, elle avait grandi et son analyse s’était affinée, son sarcasme aussi d’ailleurs comme pourrait le constater Eretrya…mais cela n’était pas méchant. Mara était même excitée d’avoir rencontrée quelqu’un qui lui avait ressemblé, bien qu’elle n’espérait pas qu’elle lui ressemblerait plus tard. 

« Je peux concevoir que, quand on a pas trop le choix, on est obligé de faire ça et c’est pour ça que je n’ai pas appelé les gardes…d’ailleurs, il va falloir que tu me racontes comment tu as réussis à entrer dans le palais sans te faire choper. Les gardes sont de plus en plus lamentable au fil des ans »

          Mara espérait que cette petite réplique ferait sourire sa convive qui semblait légèrement stressée, comme si elle était prise dans un piège. Mara pouvait la comprendre, la pauvre entrait pour voler quelque chose et elle tombait sur un espèce d’illuminée qui lui souriait et lui proposait de venir casser la croûte avec elle. Dès fois la jeune fille se désolait elle même. 

          Mara emmena sa convive dans les couloirs du palais avant d’entendre un son à sa droite. Elle jeta un rapide coup d’oeil à la jeune fille qui s’était redressée, alertée par le bruit. Ses vêtements sales, sa coupe de cheveux et son bras cicatrisé ne faisait pas d’elle, quelqu’un qui venait régulièrement au palais. Mara ne demanda même pas l’autorisation. Elle espérait juste qu’Eretrya comprendrait. Elle leva les mains et lança un sortilège. Bientôt la jeune fille fut habillée d’un nouveau jean, d’un t-shirt comme Mara mais sans la robe de sorcelière. Elle était aussi coiffée d’une queue de cheval haute, eh bien oui, Mara ne faisait pas dans la demi-mesure. Elle l’avait transformé en…une fille normale quoi. Les gardes passèrent à côté d’elles et Mara les salua d’un signe de tête, espérant qu’ils ne lui feraient pas une révérence.

           Blanca, sur l’épaule de Mara, claqua une nouvelle fois du bec et lui montra l’image d’Eretrya dans un cachot et Mara en train de lui amener des oranges. Mara rigola et caressa la tête de sa chouette qui se méfait toujours de la vagabonde, elle espérait juste que Blanca ne finirait pas par lui sauter dessus. Puis, elle se pencha de nouveau vers la vagabonde:

« Désolée, j’espère que tu comprends. Je ne pouvais pas te laisser dans un tel état, ils auraient eu des doutes sur ton identité et je n’avais pas envie que tu finisses au cachot non plus et… »

           Soudain Mara s’arrêta pour regarda la jeune fille, son regard se dirigea vers la queue de cheval qu’elle avait fait à la jeune fille. Surprise elle resta quelques secondes à dévisager Eretrya sans savoir quoi dire. 

« Tu es une elfe? »
Codage par Libella sur [size=12][size=13]Graphiorum[/size]
[/size]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4535-mara-tylanhem-t-al-barmi
Eretrya


avatar

Age du personnage : 16 ans

Familier : Marley, Vouivre lègerement (hum) paresseux.
Couleur de magie : Bleu canard
Niveau de magie :
  • Faible
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Vagabonde
Résidence : Surtout la forêt de Tingapour
Dans le sac : Des couteaux, une corde, des vivres volés,une pomme pour Bad et un rat mort pour Marley, une hache, une figurine en bois sculpté représentant un Vouivre, un masque à gaz, des fléchettes anésthésiantes, un médaillon doré, des miettes d'un reste de morceau de pain, et un sourire ironique plaqué sur le visage...

Affinités : Mara -> Princesse sympathique, pas si pourrie gâtée 👸🏼
Maurice et Yodul -> Plante humaine et sa chose de compagnie 👽

Profil du rôliste
Surnom: FétiStitch
Age du membre: Licorne 🦄
Vos autres comptes: /


MessageSujet: Re: Une entrée par effraction peut vous faire vivre des rencontres improbables !   Dim 5 Mar 2017 - 14:29


Une entrée par effraction peut vous faire vivre des rencontres improbables !






Spoiler:
 
La jeune inconnue semblait bien s'amuser en compagnie de la vagabonde, elle avait l'air de se sentir bien en sa présence ce qui surprenait la brunette car elle avait parfois des traits durs, froids et menaçants. Elle avait une fois fait peur à un enfant (on le sais tous, ces petits êtres innocents sont plutôt difficile à effrayer). L'hybride avait souvent l'impression que les personnes qu'elle rencontrait ne repartait pas non sans avoir frôlé la crise cardiaque ou sans l'avoir regardé avec dégout ou pitié ce qui attristait parfois profondément la jeune fille. La personne qui se tenait devant elle semblait différente de tout ces gens qui pense que la vie se résume à : un foyer, une famille, des ami(e)s et pas d'autres problème plus grave que "Par les entrailles de Bendruc le Hideux, je me suis CASSÉE UN ONGLE !" Mara, voilà comment elle se nommait, semblait être au dessus de tout ça, on aurait dit qu'elle connaissait vraiment la vie, la vrai et pas celle qui dit que tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil. Donc, après s'être présentée, la demoiselle lui expliqua qu'en effet, elle n'aurai pas du prendre ce qui ne lui appartenait pas puis elle fit de l'humour ce qui arracha un sourire à la demi-elfe et elle fit un discours agrémenté d'un sourire chaleureux sur le fait qu'elle pouvait la comprendre et qu'elle n'était pas la pour lui faire la morale, puis elle termina par un :"il va falloir que tu me racontes comment tu as réussis à entrer dans le palais sans te faire choper. Les gardes sont de plus en plus lamentable au fil des ans" et Eretrya gloussa.
"Et bien... j'ai grimpé. Il est vrai que j'aurai pu voler dans une échoppe plutôt que de risquer ma vie en escaladant un mur où si je tombait l'issue serait mortelle mais elles sont aussi plus petites et on a plus de chance de se faire attraper que dans un palais ou les gardes ne sont même pas capable de s'éparpiller correctement à l’intérieur."
Elle avait dit sa d'une traite et s'arrêta un instant pour respirer lorsqu'un bruit retentit. Try se releva, en position de combat et Mara jeta un coup d’œil à l'angle du mur. Sans que la brunette ne comprennent ce qu'il se passait, Mara leva les bras et un jet de magie la frappa en pleine poitrine se qui lui fit une sensation très désagréable contrairement au reparus de tout à l'heure. Lorsqu'elle baissa les yeux, un t-shirt tout simple et un jean propre avaient remplacer son pantalon kaki et son corset. Elle se tourna vers un miroir et constata que ses cheveux étaient relevé en une couette haute, se qui lui donnait un petit côté romantique qui restait normalement totalement absent chez elle. Tendit qu'elle s'observait dans la glace, Mara continuait de lui parler mais elle s'arrêta tout d'un coup, visiblement consternée.

"Tu es une elfe ?"
Trop concentrée à regarder son reflet dans le miroir, elle n'avait pas pensé au fait que ses cheveux relevé laissait apparaître ses oreilles pointues. Gênée par cette question, la sang-mélé plaqua ses mains sur oreilles et se renfrogna en une mine dépitée. 
"Si ça pause un problème je peux toujours partir. Je suis une hybride  et comme tu peux t'en douter j'ai été abandonner à la naissance par mes parents, trop honteux de m'avoir conçu pour m'élever."



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mara'tylanhnem T'al Barmi


avatar

Age du personnage : 18 ans

Familier : Blanca, chouette blanche
Couleur de magie : Gris clair
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Normal


Métier : Héritière d'Omois et apprentie Voleuse Patentée.
Résidence : Palais d'Omois
Dans le sac : Couteau, camouflus, quelques crédits mus, mon hor, poignard et chose coupante, ficelle de quoi ligoter quelqu'un et une bonne dose de courage!

Affinités : Tara'tylanhem Duncan : ma soeurette chérie

Elëor: La garde du corps d'un petit héritier de Tatral et l'une des meilleurs Voleuses Patentée que j'ai rencontré...attention elle n'est jamais loin de vous!

Dorïân(je met que le prénom, le nom est trop compliqué XD): Petit prince blondinet à l'allure charmante qui trouve drôle d'insulter ma présence...

Albane N. O'Nyme: Pour l'instant une petite princesse inconnu qui ferme ses yeux et qui est gentille comme tout.

May O'Season: Pour l'instant petit brunette qui participe à la même colo que moi est qui à l'air gentille.

Alexandre N. O'Nyme: Maitre à l'école des Voleurs Patentés et moniteur de la colonie de vacances...

Candice Heaven: Une blondasse que je n'apprécie pas du tout (pour l'instant) et qui ne me procure aucun sentiments de sérénitude. Doublée d'une fine couche de prétention même si elle est très belle!

Profil du rôliste
Surnom: Manon
Age du membre: 15
Vos autres comptes: Aucun


MessageSujet: Re: Une entrée par effraction peut vous faire vivre des rencontres improbables !   Dim 12 Mar 2017 - 0:28

Une entrée par effraction peut vous faire vivre des rencontres improbables !
La jeune héritière avait laissé cette parole s’échapper de sa bouche sans pouvoir y faire quelque chose. Elle n’avait jamais voulu paraître déplacée. Elle n’était pas raciste. Bien au contraire, elle aimait même beaucoup l’ami de sa soeur qui était, lui aussi, un demi-elfe…Robin. En ce rendant compte de ce qu’elle avait dit et de la manière dont la jeune demi-elfe le prenait, elle se rendit compte qu’elle avait, encore, parlé trop vite. Le diction qui disait de tourner sa langue sept fois dans sa bouche avant de dire quelque chose, semblait être né pour Mara. Malheureusement, la jeune fille ne l’appliquait pas souvent et c’est après avoir dit ce qu’elle avait sur le bout des lèvres que souvent, elle y repensait et se sentait bête et terriblement honteuse. Il fallait dire que c’était le sentiment qu’elle ressentait en ce moment même. Honteuse…extrêmement honteuse et surtout gênée que ses paroles aient pu être mal interprétées. 

« Non! Non, je te rassure. Cela ne me dérange absolument pas! Je suis désolée que tu ai pu mal interpréter mes paroles, ce n’est pas ce que je voulais dire. Il faut que tu saches que souvent je réfléchis après avoir parlé, je suis sincèrement désolée. J’ai juste était surprise, car sans voir tes oreilles, je n’aurais jamais deviné que tu étais à demi-elfe… »

Aussi doucement que Mara le put, elle prit les mains de la jeune hybride et les enleva de ses oreilles en un geste doux. Elle ne voulait surtout pas que la jeune fille soit honteuse de ses origines et elle n’avait pas envie de la mettre encore plus mal à l’aise. Dès fois Mara se désolait, qu’est-ce qu’elle pouvait être maladroite! Elle lui sourit doucement en espérant que ses paroles allaient bientôt être oubliées de l’esprit d’Eretrya. Tout du moins, elle l’espérait. 

« Tu viens? »

Elle commença à marcher et fut soulager de voir la jeune hybride la regarder, puis la suivre. Même si elle était blessée, elle ne partait pas en courant. Mara se serait sentit terriblement coupable si elle avait fait fuir la jeune femme. Blanca avait l’air plus heureuse que tout à l’heure, elle envoyait dans la tête de Mara des images d’elfes qui ne savaient pas se contrôler, qui perdaient le contrôle, pensant avoir trouvé le moyen de se débarrasser de l’hybride. Mara ne savait pas pourquoi Blanca ne l’aimait pas mais ce qui était sûr, c’était que son familier ne souhaitait qu’une chose: qu’Eretrya parte…et vite. Mara fronça les sourcils et demanda mentalement à sa chouette de bien vouloir arrêter de lui mettre de telles idioties dans la tête. 

« Tu as été abandonné…car tu étais une hybride? Mais c’est horrible! Je ne comprends pas les parents qui réagissent de cette manière…désolée d’avoir été indiscrète…même si nos histoires ont l’air d’être bien différentes, je peux dire que je te comprends, au moins, un peu…Abandonnée car tes parents ne sont pas ce que tu veulent…J’ai été élevé par un père qui voulait me voir comme il le désirait…et quand il s’est rendu compte que je ne lui apporterai jamais satisfaction…il m’a laissé tomber...on va dire ça comme ça… »

Mara fit volte face pour sourire à la jeune fille. Elle voulait la mettre en confiance. Elle en avait que peu dit sur son histoire. La jeune hybride ne la reconnaîtrait pas, d’ailleurs elle n’avait toujours pas fait le rapprochement entre Mara et sa mèche blanche. Mais Mara pensa que si Eretrya avait toujours était vagabonde, elle n’avait pas dû entendre beaucoup parler de la famille Impériale, à part brièvement peut-être. Mara voulait simplement pointer à Eretrya les traits qui les faisaient se rapprocher toutes les deux. Elle commençait à bien aimer cette petite. 

Mara bifurqua dans le couloir pour atteindre une porte qui était très grande, très très grande. Elle montra son accréditation, consciente que la jeune vagabonde n’en aurait pas. Mais la porte ne pouvait rien lui refuser, si? Elle était de la famille Impériale! D’ailleurs Mara espérait qu’elle ne lui demanderait même pas. Mais la porte s’ouvrit docilement et Mara invita d’un geste de la main sa nouvelle amie à entrer dans les cuisines avec elle. Pour une des rares fois où elle entrait dans cet endroit, Mara le trouva vide…vide et triste. Mais l’odeur des plats et des garnitures, qui étaient posés sur les tables, lui donnaient l’eau à la bouche. Elle attrapa une pomme et croqua dedans, avant d’en lancer une à la demi-elfe:

« Tu as faim? Prend ce que tu veux »

Mara sourit avant de retourner à grignoter sa pomme…quelque chose la tracassait et même si elle avait déjà été indiscrète. Elle avait besoin de savoir vraiment ce qui poussait Eretrya à être ici…si il y avait autre chose...

« Dis moi…tu étais juste venu là pour manger? Ou il y a autre chose? »
Codage par Libella sur Graphiorum


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4535-mara-tylanhem-t-al-barmi
Eretrya


avatar

Age du personnage : 16 ans

Familier : Marley, Vouivre lègerement (hum) paresseux.
Couleur de magie : Bleu canard
Niveau de magie :
  • Faible
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Vagabonde
Résidence : Surtout la forêt de Tingapour
Dans le sac : Des couteaux, une corde, des vivres volés,une pomme pour Bad et un rat mort pour Marley, une hache, une figurine en bois sculpté représentant un Vouivre, un masque à gaz, des fléchettes anésthésiantes, un médaillon doré, des miettes d'un reste de morceau de pain, et un sourire ironique plaqué sur le visage...

Affinités : Mara -> Princesse sympathique, pas si pourrie gâtée 👸🏼
Maurice et Yodul -> Plante humaine et sa chose de compagnie 👽

Profil du rôliste
Surnom: FétiStitch
Age du membre: Licorne 🦄
Vos autres comptes: /


MessageSujet: Re: Une entrée par effraction peut vous faire vivre des rencontres improbables !   Lun 13 Mar 2017 - 11:55


Une entrée par effraction peut vous faire vivre des rencontres improbables !






La jeune femme était extrêmement gêner et semblait avoir envie de se mettre une claque voir même carrément une balayette. Elle secoua la tête en signe de désapprobation et se confondit en excuse en expliquant bien qu'elle devait absolument réfléchir avant de parler et qu'elle n'aurait jamais deviner qu'Ere était une demi-elfe. Cela calma un peu l'hybride qui inspira une grande bouffé d'air au moment où des mains lui attrapèrent tendrement les siennes pour les écarter de ses oreilles. La demoiselles sursauta et faillit bien la mettre à terre mais elle garda son sang froid et respira lentement pour rester calme. Mara recommença à marcher tout en lui racontant son enfance plutôt difficile et elle parut soulager quand elle s’aperçut que Trya la suivait. Bah oui, elle allait quand même pas s'enfuir comme une grosse gamine rien que parce qu'on lui avait demander si elle était une elfe. Un coup de couteau et s'était réglé. Rooooooh c'est booon, je rigole. Peut-être pas.... Bref, l'orpheline approuvait d'un signe de tête toute les explications de sa guide avant que celle ci ne s'arrête devant un porte gigantesque et ne montre une espèce de carte afin que le passage s'ouvre. Elle pénétra à l’intérieur à la suite de Mara et découvrit une pièce à l'odeur alléchante, aux murs de marbre et aux finissions d'or(un peu comme le reste du palais d’ailleurs)et avec de grandes tables jonchées de mets délicieux et autres pâtisseries appétissantes. Mara lui lança une pomme et la pria de se servir se qui enchanta la demoiselle. Après s'être servit d'une peu de tout, elle s'assit à une table et commença à manger. La question qui suivit étonna profondément la jeune vagabonde mais bon, pas plus que les précédente.

 "Dis moi…tu étais juste venu là pour manger? Ou il y a autre chose?"

Eretrya réfléchit quelques instant avant de répondre à son interlocutrice.

"Et bien, je suis venue surtout pour manger, il n'y a pas grand chose dans la forêt de Tingapour mise à part les rats,*elle fit une grimace* mais ce n'est pas spécialement bon. Je sors de 2 semaines de quasi jeun alors je suis devenue totalement folle et l'idée de cambrioler un palais ne me semblait pas si saugrenue.*elle gloussa*Je vis dans la forêt ave..."

La brunette sourit et se leva pour se diriger vers la fenêtre. Elle regarda en dehors et fit mine de l'ouvrir.

"Je peux ?"

Avant que Mara ne lui ai répondue, elle tourna la fine poignée et se figea un instant. Consciente que Mara devait la prendre pour une folle elle sourit en sa direction puis siffla. Un cri, comme un crissement métallique se fit entendre et un grand "CLAC" fit légèrement trembler le mur de la cuisine. Une tête s’engouffra par la fenêtre ouverte. Elle était allongée, bleu canard et une pierre argenté était fiché entre les deux yeux de la créature ailée. La jeune femme caressa lentement le cou de se mini dragon et lui tendit un morceau de viande qu'il avala goulument. Il frotta sa tête contre l'épaule de l'hybride tout en faisant un bruit qui ressemblait au ronronnement d'un chat géant. Lorsqu'il aperçu la chouette, il fit claquer ses puissantes mâchoires en la fixant d'un regard mauvais du genre "patouche à ma maitresse le truc blanc là !". Try se tourna vers Mara qui semblait pétrifier et elle posa une main sur son épaule pour la rassurer.

"N'ai pas peur, je te présente Marley, tant que je ne lui dit pas ou que tu ne m'agresse pas, il ne te fera pas de mal*elle se tourna vers l'épaule ou trônait Blanca et répliqua d'un ton plus doux*et c'est de même pour ta chouette."

Tendit qu'elle continuait de nourrir Marley, ce qu'il faisait très bien tout seul d'ailleurs, elle remarqua quelque chose dans les cheveux de Mara qui lui dit vaguement quelque chose. Pour ne pas paraître indiscrète, elle arrêta de la fixer mais se dit que, tôt ou tard, elle finirait bien par se rappeler se que cette mèche signifiait.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mara'tylanhnem T'al Barmi


avatar

Age du personnage : 18 ans

Familier : Blanca, chouette blanche
Couleur de magie : Gris clair
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Normal


Métier : Héritière d'Omois et apprentie Voleuse Patentée.
Résidence : Palais d'Omois
Dans le sac : Couteau, camouflus, quelques crédits mus, mon hor, poignard et chose coupante, ficelle de quoi ligoter quelqu'un et une bonne dose de courage!

Affinités : Tara'tylanhem Duncan : ma soeurette chérie

Elëor: La garde du corps d'un petit héritier de Tatral et l'une des meilleurs Voleuses Patentée que j'ai rencontré...attention elle n'est jamais loin de vous!

Dorïân(je met que le prénom, le nom est trop compliqué XD): Petit prince blondinet à l'allure charmante qui trouve drôle d'insulter ma présence...

Albane N. O'Nyme: Pour l'instant une petite princesse inconnu qui ferme ses yeux et qui est gentille comme tout.

May O'Season: Pour l'instant petit brunette qui participe à la même colo que moi est qui à l'air gentille.

Alexandre N. O'Nyme: Maitre à l'école des Voleurs Patentés et moniteur de la colonie de vacances...

Candice Heaven: Une blondasse que je n'apprécie pas du tout (pour l'instant) et qui ne me procure aucun sentiments de sérénitude. Doublée d'une fine couche de prétention même si elle est très belle!

Profil du rôliste
Surnom: Manon
Age du membre: 15
Vos autres comptes: Aucun


MessageSujet: Re: Une entrée par effraction peut vous faire vivre des rencontres improbables !   Sam 25 Mar 2017 - 0:15

Une entrée par effraction peut vous faire vivre des rencontres improbables !
 La jeune héritière regarda son hôte manger. Certes ce n’était pas très poli, mais elle trouvait la jeune femme de plus en plus intéressante plus elle lui racontait son histoire. Elle refusait de l’avouer mais elle était d’une telle curiosité que cela la poussait à demander à Eretrya de simples choses dans le but qu’elle lui en raconte un peu plus sur son histoire. Mara ne savait pas pourquoi elle s’était attachée à cette jeune vagabonde, mais le mal était fait, elle y était attachée. Cela ne faisait même pas plus d’un quart d’heure qu’elles se connaissaient mais Mara ne laisserait pas tomber la jeune femme et si jamais elle avait besoin de quoi que ce soit. En fait, si elle lui tenait autant à coeur c’était sans doute qu’elle lui faisait penser un peu à elle aussi…Certes, elle n’avait pas la même histoire, mais la jeune fille était différente. Elle se sentait rejetée de tout le monde, de part ses parents qui l’avaient abandonné, elle devait trouver des choses pour ne pas mourir, pour survivre quitte même à manger des rats et cela impressionnait Mara. Elle aussi était orpheline…enfin sa mère était toujours en vie mais quand vous retrouvez votre mère à vos onze ans et que votre soit disant « père » a effacé tous vos souvenirs heureux, il ne reste pas grand chose à espérer voir renaître comme lien avec votre mère. Pourtant, dès fois Mara aimerait que Selena prenne le temps de discuter avec elle, de parler de choses de filles, elle aimerait retrouver un vrai lien mère et fille entre Selena et elle. Mais plus le temps passait, plus elle commençait à renoncer à ce lien qu’elle imaginait depuis longtemps. Elle avait aussi tout fait durant son enfance pour pouvoir rendre son « père » heureux. Quel père! Un père qui vous torture, qui vous implante la magie démoniaque, qui vous fait devenir un monstre pour enfin vous lâcher dans la nature car il n’a plus besoin de vous. Si pour Magister le principe d’un père se réduisait à cela, Mara était bien heureuse de ne plus se considérer comme sa fille. Elle cherchait à survivre…pas de la même manière qu’Eretrya mais elle cherchait à survivre aussi…de la mort d’Alec, de quelque chose qui commençait à la séparer de sa meilleure amie, elle voulait simplement retrouver une vie normale…c’était presque demander les lunes. Elle était héritière…comment retrouver une vie normale? Si elle arrivait aujourd’hui à être comme ça c’est parce qu’elle avait Jar et elle se rendait compte que la jeune demi-elfe n’avait personne comme son jumeau pour l’aider à avancer. Elle était seule, alors que Mara avait toujours était accompagnée…Certes, il lui avait fait des sacrés coups, il l’avait abandonné durant quelques temps à cause d’une connerie. Mais c’était son jumeau et quoi qu’il ait pu faire, quoi que ses choix lui disent d’agir...elle l’aimait. Il était tout pour elle et elle pouvait imaginer la peine de quelqu’un qui n’avait personne sur qui se reposer. C’était sans doute pour ça que la jeune Héritière aimait bien Eretrya, qu’elle s’y attachait. La jeune elfe ne ressentait sans doute pas la même chose mais si jamais elle avait besoin de quoi que ce soit…Mara pourrait toujours l’aider. 

La jeune fille fut quand même surprise de voir un mini dragon passer par la fenêtre de la cuisine. Peut-être pas surprise à en hurler, ni même à faire un arrêt cardiaque, mais suffisamment pour qu’Eretrya vienne lui mettre la main sur son son épaule pour la rassurer…et la mettre en garde aussi, non? Cela semblait quand même une menace voilée. Plus pour Blanca sa chouette que pour elle même, mais quand même. D’ailleurs, la petite chouette blanche n’avait pas apprécié le ton qu’avait employé le familier de la jeune hybride avec elle et elle commença à calquer son bec genre: « Toi le truc bizarre t’arrête tout de suite de m‘intimider si tu veux pas que je te bécote la tête ». Blanca pouvait avoir des pensées étranges dès fois. Mara foudroya sa chouette du regard et la pria mentalement d’arrêter ses bêtises. Ce familier quel qu’il soit n’allait pas l’attaquer. Blanca se tourna dos au familier sur l’épaule de Mara et la jeune fille pouffa. Qu’est-ce qu’elle pouvait se montrer gamine cette Blanca. 

« Ne t’inquiète pas, Blanca à mauvais caractère mais jamais elle ne t’attaquerait toi ou ton familier…même si elle lui fait des menaces. Ce ne sont que des paroles en l’air, elle ne ferait pas de mal à une mouche…enfin sauf quand elle a peur pour moi, comme quand on t’a rencontré…d’ailleurs je suis désolée pour son comportement. Elle n’a pas l’habitude, je te prie de l’excuser… »

Elle sourit à la jeune femme et la surprit en train de la détailler. Visiblement gênée, elle recommença à nourrir son familier. Mara regarda sur elle ce qui avait bien pu lui faire lever les yeux et quand ses yeux rencontrèrent une tâche blanche dans son champ de vision, elle essaya de ramener sa mèche blanche derrière son oreille. Il ne manquerait plus que la jeune elfe se souvienne de ce qu’elle signifiait. Mara était consciente que mentir à la jeune fille n’était peut-être pas la meilleure solution. Mais elle n’avait pas envie d’être jugée sur sa classe, mais simplement comme elle est réellement. Même si elle savait qu’à présent Eretrya ne lui dirait sans doute rien. La peur n’est pas un sentiment que l'on peut contrôler et le sentiment de rejet non plus. Alors Mara garda ses idées pour elle et sourit à la jeune femme en essayant de changer de sujet. 

« Ton familier m’impressionne! C’est quoi comme race? Excuse moi, ajouta-t-elle en direction de Marley, mais je suis juste curieuse et je n’ai jamais vu de familier aussi original et beau que toi. Comment vous vous êtes rencontrés? »

Mara s’assit en face d’Eretrya et continua à manger sa pomme, comme pour inciter la jeune fille à manger elle aussi. Même si Marley l’intéressait elle s’était quand même tenue à distance de lui. Non mais c’était pour Blanca, vous croyez quoi? Soudain les paroles de la jeune femme lui revinrent en mémoire. 

« Attend, tu vis dans la forêt? Dans la forêt de Tingapour? Mais tu n’a jamais cherché à revenir à la civilisation? Demander de l’aide? Je ne dis pas que tu es incapables de te débrouiller seule hein. Mais c’est juste que ça doit être contraignant pour toi et Marley de vivre au jour le jour, sans être sûrs de ce qui va vous tomber sur la tête et si vous aurez à manger, non? »

Mara s’arrêta et se rendit compte qu’elle ne cessait de noyer la jeune fille sous un flot de parole et de questionnement. C’était la première fois qu’elle parlait autant et cela faisait du bien de pouvoir penser à autre chose qu’à elle-même. Mais la pauvre vagabonde allait avoir du mal à tout retenir et à tout répondre d’une seule traite. Ainsi Mara passa une main dans ses cheveux et sourit encore une fois à la jeune fille en face d’elle et à son familier. 

« Excuse moi…j’ai l’impression d’être une grosse curieuse, j’espère que ça ne te déranges pas de discuter avec moi, ajouta-t-elle doucement » 
Codage par Libella sur Graphiorum


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4535-mara-tylanhem-t-al-barmi
Eretrya


avatar

Age du personnage : 16 ans

Familier : Marley, Vouivre lègerement (hum) paresseux.
Couleur de magie : Bleu canard
Niveau de magie :
  • Faible
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Vagabonde
Résidence : Surtout la forêt de Tingapour
Dans le sac : Des couteaux, une corde, des vivres volés,une pomme pour Bad et un rat mort pour Marley, une hache, une figurine en bois sculpté représentant un Vouivre, un masque à gaz, des fléchettes anésthésiantes, un médaillon doré, des miettes d'un reste de morceau de pain, et un sourire ironique plaqué sur le visage...

Affinités : Mara -> Princesse sympathique, pas si pourrie gâtée 👸🏼
Maurice et Yodul -> Plante humaine et sa chose de compagnie 👽

Profil du rôliste
Surnom: FétiStitch
Age du membre: Licorne 🦄
Vos autres comptes: /


MessageSujet: Re: Une entrée par effraction peut vous faire vivre des rencontres improbables !   Mar 18 Avr 2017 - 16:02


Une entrée par effraction peut vous faire vivre des rencontres improbables !






La jeune fille la fixait. Elle avait une lueur d'amusement dans ses yeux et semblait être très intéressée par la jeune vagabonde. Eretrya continuait de donner à manger à Marley tandis que Mara lui posait un tas de questions qui donnèrent le tournis à la brunette. Elle ne tarda pas à expliquer à l'hybride que Blanca pouvait se montrer très têtue mais qu'elle ne lui ferait jamais de mal et elle s'empressa de lui faire ses excuses pour la précédente attaque de la chouette. Try sourit et son interlocutrice se détendit. Très impressionnée par son imposant familier, Mara lui demanda immédiatement de quelle race il était et comment ils s'était rencontrés. Elle puisa dans ses souvenirs et commença son récit.

"Marley est un Vouivre. La pierre que tu vois là, elle désigna le quartz enchâssé entre les deux yeux de l'animal,annule l'effet de certain poison. Normalement, cette espèce de mini-dragon vole très rarement la nuit mais je pense que l'on peut dire que Marley n'est pas comme les autres. C'est peut-être aussi pour cela qu'il est très paresseux. Il émit un long râle plaintif et désapprouva d'un signe de tête ce qui fit pouffer l'adolescente.Si je me souvient bien, j'avais 15 ans lorsque nous nous sommes rencontrés. C'était il y a donc 1 an et j'étais dans la forêt avec mon cheval. En ces temps là, je manquais cruellement de nourriture. Bref, je suis arrivées près d'un campement abandonné. Enfin, je le croyait... Il y avait des restes de nourritures un peu partout et j'en ai profité, sauf que je n'avais pas vu que quelqu'un avait déjà élue domicile ici. Assise part terre j'avais baissé ma garde et je me suis faites attaquer. Elle marqua une pause certaine que Mara penserait que c'était Marley qui allait la sauver. Je me suis retrouvé projeté quelques mètres plus loin quand soudain quelque chose c'est formé dans mon esprit. J'ai eu l'étrange impression que mon âme se séparait en deux et qu'un simple câble me reliait à cette partit de moi-même. Puis j'ai ouvert les yeux et une voix à résonné dans ma tête. C'est à ce moment là que j'ai compris. Je ne t'en dis pas plus car à ce que je vois tu à déjà vécu ce moment.

Continuant de manger encore et encore, la jeune fille ne comprit pas tout de suite la deuxième question de la jeune femme présente en face d'elle. Il lui fallut plusieurs seconde avant que son cerveau ne se remette en marche et elle arrêta soudainement de croquer dans sa pomme. Elle la déposa doucement sur la table comme une personne allant annoncer une mauvaise nouvelle. Elle remit délicatement ses cheveux en place et inspira un grand coup.

"Je suis une fugitive, Mara. Je vole. Je pille. Je m'enfuis. Il m'arrive même de tuer lorsque c'est nécessaire ! Personne ne peux m'innocenter pour ça. Je suis comme ça, c'est ce que je suis devenue. Elle eu un petit soupir mais repris son discours aussi froidement que les premières phrases. Je suppose que ma vraie âme est morte en même temps que ma première famille adoptive. Je ment souvent sur mon passé.

Elle s'accouda à la table laissant apparaître la longue cicatrice blanchâtre qui ornait son bras gauche, partant de son pouce jusqu'au milieu de son avant-bras. Bien que celle ci aurait pu être effacée par magie, Ere préférait la garder. Comme un marquage à vie en souvenir de sa famille désormais disparus. D'un mouvement de l'épaule, elle enleva son bras de la vue de la fille et se leva. Elle sauta avec agilité et, d'un bond, elle se retrouva à ces côtés. Lorsque les yeux de la vagabonde firent à la hauteur de la tête de Mara, il y eu un flash dans sa tête. Le palais, le passe pour entrer, le garde, et surtout la... NON, tout concordait parfaitement ! Cette pensée brisa en mille morceaux le cœur d'Ere et elle reprit d'un ton glacial.

"Heureusement que je ne suis pas la seule à mentir n'est ce pas..."

Elle attrapa une mèche dans l'épaisse chevelure brune de Mara et la tira hors de sa coiffure puis, le visage dénué d'expression, elle tourna le dos à son interlocutrice et attrapa un couteau aiguisé, car toute confiance et tout liens entre elles avait disparu. Le sentiment de trahison se sentait dans la voix de Trya et elle acheva sa phrase, le poings serrés sur son arme et les larmes aux yeux.

"...Votre Altesse."



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mara'tylanhnem T'al Barmi


avatar

Age du personnage : 18 ans

Familier : Blanca, chouette blanche
Couleur de magie : Gris clair
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Normal


Métier : Héritière d'Omois et apprentie Voleuse Patentée.
Résidence : Palais d'Omois
Dans le sac : Couteau, camouflus, quelques crédits mus, mon hor, poignard et chose coupante, ficelle de quoi ligoter quelqu'un et une bonne dose de courage!

Affinités : Tara'tylanhem Duncan : ma soeurette chérie

Elëor: La garde du corps d'un petit héritier de Tatral et l'une des meilleurs Voleuses Patentée que j'ai rencontré...attention elle n'est jamais loin de vous!

Dorïân(je met que le prénom, le nom est trop compliqué XD): Petit prince blondinet à l'allure charmante qui trouve drôle d'insulter ma présence...

Albane N. O'Nyme: Pour l'instant une petite princesse inconnu qui ferme ses yeux et qui est gentille comme tout.

May O'Season: Pour l'instant petit brunette qui participe à la même colo que moi est qui à l'air gentille.

Alexandre N. O'Nyme: Maitre à l'école des Voleurs Patentés et moniteur de la colonie de vacances...

Candice Heaven: Une blondasse que je n'apprécie pas du tout (pour l'instant) et qui ne me procure aucun sentiments de sérénitude. Doublée d'une fine couche de prétention même si elle est très belle!

Profil du rôliste
Surnom: Manon
Age du membre: 15
Vos autres comptes: Aucun


MessageSujet: Re: Une entrée par effraction peut vous faire vivre des rencontres improbables !   Sam 29 Avr 2017 - 19:33

Une entrée par effraction peut vous faire vivre des rencontres improbables !
La jeune Héritière s’était attachée sans s’en rendre compte à la jeune vagabonde. La vie d’Eretya n’avait pas été simple, comme beaucoup de vie se dit soudainement la jeune Héritière. Mais elle était jeune et Mara pensait qu’elle ne devrait pas vivre avec un poids aussi lourd sur les épaules. Savoir survivre, savoir trouver à manger, savoir se priver, savoir être constamment vigilante. C’était beaucoup pour les épaules d’une jeune fille qui n’avait aucun autre moyen de se raccrocher, que son familier. Mara essayait de comprendre le sentiment qu’elle devait ressentir: la peur dès fois, le sentiment de manque mais en même temps la joie d’être libre et d’être avec son familier. Mais est-ce qu’Eretrya était heureuse en ce moment et se sentait libre? Ça, la jeune femme n’en savait rien et elle n’était pas assez proche de la jeune fille pour oser lui poser la question. Cela serait d’ailleurs très mal placé de la part de Mara de lui demander si elle était heureuse alors qu’elle-même ne l’était pas. Et par pour acte de gentillesse Eretrya lui demanderait peut-être aussi si elle était heureuse. En même temps, pour la plupart des gens elle devrait être heureuse, elle avait tout pour elle. Mais non, elle n’était pas heureuse, même si elle essayait de ne pas le montrer ce qui n’était pas toujours aussi simple qu’elle le pensait et elle n’avait aucune envie de raconter des épisodes aussi douloureux de sa vie à une jeune fille, certes très sympathique, mais qui n’était pas en mesure de pouvoir l’aider. Bref, parler de l’égoïsme dont elle faisait preuve en ce moment ne l’aiderait pas à comprendre la jeune femme qu’elle appréciait de plus en plus. 

Elle écouta avec attention la rencontre d’Eretrya et de Marley et il fallait dire qu’elle comprenait parfaitement le sentiment qui s’était emparé de la jeune fille ce jour là. Elle avait ressenti la même chose avec Blanca. Elle aussi, l’avait attaqué alors qu’elle se promenait dans la forêt. Certes, la rencontre avec Marley était dû à de la nourriture. Les deux avaient voulu manger les restes des autres et s’étaient liés de cette façon. Malgré tout, Marley aurait très bien pu tuer Eretrya si jamais ils ne s’étaient pas liés. Même si Blanca avait aussi attaqué Mara, celle-ci ne pensait pas qu’elle aurait pu la tuer. Se faire manger par une chouette était vraiment très rare ne croyez-vous pas? Fascinée par la pierre incrustée entre les deux yeux du Vouivre, Mara n’arrivait pas à détacher son regard de celle-ci alors qu’Eretrya continuait le récit de leur rencontre. Comme avec tous les familiers, c’était une belle rencontre. Une rencontre forte, qui tissait des liens indestructibles, qui permettaient dès fois de maintenir certaines personnes en vie. Pour Marley et Eretrya, la jeune fille pensa qu’heureusement qu’elle n’était pas seule. Etre deux pour se soutenir mutuellement était beaucoup plus simple que de se soutenir tout seul. Et même si être deux demandait plus de concessions, de doutes, de faim certainement, c’était vraiment un soulagement de partager sa vie avec son âme soeur. Enfin, ça ce n’était que son point de vue…était-il le même pour la jeune vagabonde? 

Mara allait commenter cette rencontre quand Trya reprit en parlant d’elle-même. La jeune Héritière lui avait posé des questions sur elle et gentiment la jeune fille avait répondu. Elle aurait pu très clairement lui dire que ce n’était pas ses affaires et que Mara était beaucoup trop curieuse, mais non. Ce geste fit sourire discrètement Mara. Sa curiosité était dès fois un peu trop débordante, elle était bavarde et aimait bien ne pas se mêler de ses affaires. Eretrya aurait très bien pu mal le prendre, mais celle-ci lui répondait avec sincérité et le coeur de Mara se serra en se disant qu’elle était en train de mentir à sa nouvelle amie. Quand lui dirait-elle qui elle était réellement? 

« Certes nous ne pouvons pas t’innocenter pour ce que tu as fait. Ce n’est pas bien et tu le sais aussi bien que moi, je ne suis pas là pour te faire la moral sinon je l’aurais fait depuis longtemps. Mais ne dis jamais que t’a véritable âme est morte, même si tu le penses et excuse moi de me mêler de ce qui n’est pas de mes affaires, je ne le croie pas. Malgré ce que tu as fait, tu es une personne vraiment gentille et sincère, se sont des qualités que les personnes qui ont complément changé et dont leur véritable âme est morte ne possèdent plus. Si Marley s’est lié à toi de cette façon, c’est car il a vu qui tu étais réellement. Et ce que tu es, lui a plus. Une âme ne meurt pas malgré nos erreurs, tu peux me croire… »

La jeune fille adressa un sourire sincère à Eretrya et remarqua la longue cicatrice qu’elle possédait sur le bras. Elle était en train de se demander se qu’il s’était passé quand soudain elle remarqua que l’expression de la jeune femme avait changé. Qu’avait-elle? Que se passait-il? Mara s’était certes intéressée à ce qui ne la regardait pas et avait exposée son point de vue…mais avait-elle dit une quelconque bêtise? Avait-elle dit quelque chose qu’il ne fallait pas? Ou surtout que n’avait-elle pas dit? Le coeur de la jeune fille se serra quand les yeux d’Eretrya se dirigèrent vers ses cheveux. Elle grimaça quand Trya lui attrapa la mèche blanche dans les cheveux pour la dégager de sa coiffure. Elle n’aurait pas dû lui cacher qui elle était…elle n’aurait pas dû…comme à chaque fois, elle avait fait le mauvais choix…Eretrya se tourna dos à elle et Mara remarqua qu’elle avait pris une arme qu’elle serrait dans ses mains. Elle avait détruit la confiance que la jeune femme commençait à lui faire. Elle avait détruit le début d’une amitié. Elle avait menti…elle n’avait pas voulu se révéler alors qu’Ere parlait à coeur ouvert depuis le début. C’était inexcusable et Mara comprenait la réaction de la jeune femme. Le « Votre Altesse » fut lâché avec tant d’amertume et de haine que Mara recula d’un pas et avala difficilement sa salive. Elle avait merdé et en beauté. 

« Eretrya, je sais que je n’ai aucune excuse à te fournir…aucune excuse qui puisse expliquer mon silence quand à mon vrai rang. Je n’aurais pas dû te cacher qui j’étais réellement…je n’aurais pas dû mais… »

La jeune Héritière arrêta de parler. Le moindre de ses gestes, la moindre de ses paroles pourrait très mal dégénérer. Marley au côté de sa maîtresse pouvait très bien lui sauter à la gorge et contre un Vouivre et une jeune fille entraînée au combat au corps à corps elle ne pourrait pas faire grand chose. C’était dans ces situations là que la jeune femme regrettait ses séances régulières d’entraînements qu’elle avait délaissé depuis quelques mois. Elle n’aurait pas dû. Elle n’avait plus que sa sincérité pour se racheter…enfin se racheter...éviter de se faire tuer plutôt car se racheter ne risquait pas de figurer dans les priorités d’Eretrya. Mara se leva calmement de sa place et vint se mettre devant Eretrya, gardant un oeil sur le familier de la jeune fille et sur l'arme qu’elle serrait dans ses poings. 

« Je n’ai pas voulu te dire qui j’étais car j’ai eu peur que tu ne me considères pas comme une personne normale. J’ai eu peur de te faire peur en te disant qui j’étais réellement, que tu t’enfuies, que tu me laisses pas le temps d’apprendre à te connaître. La plupart des personnes m’apprécient et me parlent bien car je suis une « princesse » mais je ne voulais pas que tu me considères comme cela. Je ne voulais pas que ta première impression de moi soit que je suis une fille pourrie gâtée qui vit au château et qui ne comprends rien à ta situation. J’ai voulu me montrer plus humaine que l’on me voit. Mais j’ai mal fait, je sais que j’ai mal fait et j’en suis désolée. Tu me parles avec sincérité depuis tout à l’heure et je n’ai pas osé te le dire maintenant. J’avais peur de ta réaction, que tu ne veuilles plus me parler, que tu veilles t’en aller car tu n’avais rien à faire avec une princesse impériale »

Les paroles de Mara étaient sincères, mais elle savait que cela ne suffirait pas. Cela ne suffirait pas pour que la jeune femme lui fasse de nouveau confiance. Elle avait trahis cette confiance. Elle avait lâché cette confiance. Pour tout dire, la jeune fille devant elle faisait bien de ne plus lui faire confiance. Elle le méritait tant elle s’en voulait d’avoir merdé de la sorte. 

« Je n’ai pas voulu te faire de mal, je n’ai pas voulu te mentir, je te le promet. J’ai juste voulu…être normal. A chaque fois que tu me parlais de toi, à chaque fois je me disais que je devais te le dire, à chaque fois. Mais je suis une lâche, je n’ai pas osé. Je n’ai pas osé car j’ai eu peur que tu ne m’apprécies plus…comme une égoïste j’ai eu peur que tu ne veuilles plus entendre parler de moi alors que je t’apprécie vraiment Eretrya. Je sais que cela ne va pas changer ce que tu penses de moi maintenant, je ne t’en voudrais pas de penser que je ne suis que comme les autres: « Une princesse ignoble, qui ne pense qu’à elle, qui a tout pour elle et qui arrive quand même à faire du mal aux autres ». Pourrais-je t’en vouloir alors que c’est la vérité? Je n’aurais pas du me comporter de la sorte, je n’aurais pas dû te manquer de respect »

La jeune femme remarqua les larmes que la jeune vagabonde empêchait de couler et c’est comme si on lui enfonçait lentement un poignard dans le coeur. Elle retint son souffle et empêcha ses propres larmes de lui monter aux yeux. Elle essayait de faire bien, à chaque fois elle essayait. Mais, elle prenait les mauvaises décisions…à chaque fois! Elle n’arrivait pas à être sincère, alors qu’elle le voulait. Elle n’arrivait pas à aider les autres alors qu’elle le voulait. Elle essayait de paraître mieux que les autres, mieux qu’elle-même alors qu’en fait elle ne faisait que s’enfoncer davantage. 

« Je ne suis pas mieux que ceux qui se considèrent réellement comme des princesses. Je ne suis pas mieux alors que j’aurais voulu l’être avec toi. Je voulais être différente avec toi…je voulais essayer d’être moi-même et pas une espèce de perruche maquillé comme un pot de peinture. Je…je...suis désolée… »

La jeune fille était consciente qu’Eretrya était doublement armé de part son arme et son familier. Mais Mara ne pouvait pas faire grand chose de plus que de s’excuser et être sincère avec la jeune femme. Malgré qu’elle lui avait caché qui elle était, elle avait toujours était sincère avec Eretrya. Chaque chose qu’elle a pensé, elle le pensait vraiment. Mais ça la jeune vagabonde ne pouvait pas le savoir, il ne restait plus qu’une chose à faire: le lui prouver. 
Codage par Libella sur Graphiorum


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4535-mara-tylanhem-t-al-barmi
Eretrya


avatar

Age du personnage : 16 ans

Familier : Marley, Vouivre lègerement (hum) paresseux.
Couleur de magie : Bleu canard
Niveau de magie :
  • Faible
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Vagabonde
Résidence : Surtout la forêt de Tingapour
Dans le sac : Des couteaux, une corde, des vivres volés,une pomme pour Bad et un rat mort pour Marley, une hache, une figurine en bois sculpté représentant un Vouivre, un masque à gaz, des fléchettes anésthésiantes, un médaillon doré, des miettes d'un reste de morceau de pain, et un sourire ironique plaqué sur le visage...

Affinités : Mara -> Princesse sympathique, pas si pourrie gâtée 👸🏼
Maurice et Yodul -> Plante humaine et sa chose de compagnie 👽

Profil du rôliste
Surnom: FétiStitch
Age du membre: Licorne 🦄
Vos autres comptes: /


MessageSujet: Re: Une entrée par effraction peut vous faire vivre des rencontres improbables !   Dim 14 Mai 2017 - 13:53


Une entrée par effraction peut vous faire vivre des rencontres improbables !








Elle se sentait désorientée. Tout tournait autour d'elle et la cuisine royal ne devint bientôt plus qu'un mélange de couleurs tourbillonnant à une vitesse hallucinante devant ses yeux. La vagabonde était brisée. Pas physiquement non, après son fabuleux festin elle avait plutôt l'impression de pouvoir soulever des montagnes, bien qu'une personne normal n'aurait pas été rassasiée. C'était intérieurement que la jeune fille avait l'impression qu'on lui avait mis un désordre infernal. Sa respiration saccadée faisait un sifflement  grave, comme celui d'un serpent en colère. Elle avait l'impression qu'une main en fer compressait ses poumons et qu'un démon lui piétinait le cœur comme si, en le brisant, il espérait y trouver de l'eau salée. Tandis que Mara essayait de s'expliquer, Eretrya restait de marbre et laissait les larmes couler sur sa peau au reflets nacrés. Marley émit un long râle plaintif avant d'essayer de rejoindre sa sœur d'âme mais celle si le repoussa mentalement. Il se mit alors a agiter la queue et à se redresser sur ses pattes arrières pour paraître plus menaçant. Il avait très bien compris que l'inconnue avait fait mal à sa moitié. Pas avec un couteau ou une arme, ni même avec de la magie et c'est pour cela qu'elle n'avait aucun dégât physique. La partie touché était bien plus difficile à atteindre mais ne faisait pour autant pas moins mal et ça ne lui plaisait pas du tout. Du tout. Try n'avait pas la force de retenir son familier et même si elle ne lui dit pas oui, elle ne lui dit pas non non plus. Elle était consciente que son arme ne lui servirait à rien contre la sortcelière et elle la rangea avec précaution. Mara était venue se planter devant la vagabonde et débita toute sorte d'excuses qui sonnèrent vraiment faux aux oreilles de la demi-elfe. "Etre normal" elle ne comprenait pas ses mots, et encore moins sortant de la bouche d'une princesse. Elle était née avec une cuillère en argent dans la bouche et elle osait dire qu'elle voulait être normal ? Bon certe être élevé dans une famille royal devait avoir des inconvénient mais quand même! Bien que la sang-mélé lui ai raconté une partie de sa vie, ce n'était que un quart de se qu'elle avait vécue et il lui restait tellement de chose a affronter dans la vie. Elle soupira et ferme les yeux quelques instants pour reprendre ses esprits. Son interlocutrice semblait tellement triste dans ses dernière paroles, elle semblait être tellement mal. Respirant lentement, Trya fit le point dans son esprit et remit les choses au claire. Mara paraissait tellement déterminé a lui prouver qu'elle  pouvait la comprendre que la jeune fille éprouva presque des remords envers toutes ces méchantes paroles qu'elle avait lancé. Et puis, elle sentait bien que quelque chose n'allait pas chez la demoiselle. Rien que lors de leur première rencontre, elle paraissait tellement désespérée que Ere était venue à se demander si elle n'allait pas se jeter par la fenêtre a laquelle elle était accoudé. Elle inspira un grand coup et lâcha des mots qu' elle même ne savait pas qu'elle pouvait prononcer.

"Je...Moi aussi, je suis désolé."



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mara'tylanhnem T'al Barmi


avatar

Age du personnage : 18 ans

Familier : Blanca, chouette blanche
Couleur de magie : Gris clair
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Normal


Métier : Héritière d'Omois et apprentie Voleuse Patentée.
Résidence : Palais d'Omois
Dans le sac : Couteau, camouflus, quelques crédits mus, mon hor, poignard et chose coupante, ficelle de quoi ligoter quelqu'un et une bonne dose de courage!

Affinités : Tara'tylanhem Duncan : ma soeurette chérie

Elëor: La garde du corps d'un petit héritier de Tatral et l'une des meilleurs Voleuses Patentée que j'ai rencontré...attention elle n'est jamais loin de vous!

Dorïân(je met que le prénom, le nom est trop compliqué XD): Petit prince blondinet à l'allure charmante qui trouve drôle d'insulter ma présence...

Albane N. O'Nyme: Pour l'instant une petite princesse inconnu qui ferme ses yeux et qui est gentille comme tout.

May O'Season: Pour l'instant petit brunette qui participe à la même colo que moi est qui à l'air gentille.

Alexandre N. O'Nyme: Maitre à l'école des Voleurs Patentés et moniteur de la colonie de vacances...

Candice Heaven: Une blondasse que je n'apprécie pas du tout (pour l'instant) et qui ne me procure aucun sentiments de sérénitude. Doublée d'une fine couche de prétention même si elle est très belle!

Profil du rôliste
Surnom: Manon
Age du membre: 15
Vos autres comptes: Aucun


MessageSujet: Re: Une entrée par effraction peut vous faire vivre des rencontres improbables !   Hier à 11:00

Une entrée par effraction peut vous faire vivre des rencontres improbables !
Mara était désolée. Sincèrement. Elle n’avait juste voulu qu’être normale. Envers et contre tous. Encore une fois. Une fois de plus. Comme depuis le début. Dès le jour où elle avait atterrit dans ce palais elle avait essayé d’être normale. De sortir dans la rue comme si elle n’était personne, de ne pas suivre les cours de diplomatie qui l’énervait tant car une jeune fille normal ne prenait pas ce genre de cours, si? Alors elle avait essayé de se construire une façade de ne pas être l’Héritière qu’on attendait qu’elle soit. Elle ne s’était pas rendue compte qu’elle pouvait être à la fois Héritière et à la fois elle. A l’époque, c’était soit l’un soit l’autre. Aujourd’hui, elle savait allier les deux…enfin plus ou moins. Elle n’avait jamais voulu mentir, ce n’était pas le but. Elle ne voulait pas faire souffrir les autres et elle ne pensait pas que son mensonge serait aller si loin. Elle ne pensait pas. Comme d’habitude. Elle était perdue en ce moment et elle ne réfléchissait pas avant d’agir. Quand elle avait rencontré la jeune fille, elle n’avait pas vu l’utilité de lui révéler son identité. Qu’est-ce que ça changeait de toute façon? Pour elle rien, pour Eretrya beaucoup de chose. Elle lui avait parlé à coeur ouvert et la jeune femme n’avait fait que mentir en ne lui révélant pas qui elle était réellement. Elle avait eut peur. Peur qu’elle la prenne pour une « princesse pourrie gâtée » qu’elle n'était pas mais que son titre inspirait. Alors, elle avait voulu jouer carte sur table et faire comme si elle n’était rien. Personne. Alors que si elle était quelqu’un. Et ce quelqu’un qu’elle était n’était pas une menteuse. Elle s’en voulait d’avoir fait couler les larmes sur les joues d’une jeune fille juste à cause d’un titre. Juste à cause de ça…ce n’était peut-être rien pour elle, mais pour les autres…Elle fut surprise que Eretrya s’excuse…pourquoi? Pour avoir dit la vérité? 

« Tu n’as pas à t’excuser, tu n’y ai pour rien dans cette histoire…c’est moi qui est merdé…encore une fois »

Ca faisait du mal de l’admettre, mais il ne fallait pas se voiler la face. C’était comme ça. Mara voyait bien dans les yeux de la jeune vagabonde qu’elle ne la croyait pas vraiment. Elle pensait sans doute qu’elle avait été élevée comme une princesse et qu’elle ne devrait pas se plaindre de sa vie Impériale. Mais la vie de Mara ne se résumait pas simplement au nombres de robes qu’elle avait maintenant. Elle fronça un peu les sourcils et perplexe expliqua à la jeune fille qu’elle faisait fausse route. 

« Je vois bien que tu ne me crois pas. Je ne suis pas ce genre de Princesse, je n’ai jamais vécu comme ça. La preuve, pour moi ce n’est qu’un titre qui n’a pas de place dans des conversations. Je ne suis pas la Princesse Mara. Je suis juste Mara, qui doit assumer son rôle même si elle ne l’aime pas. »

C’était des explication succinctes, mais la jeune fille savait que cela ne suffirait pas. Elle avait trahi une confiance et le meilleur moyen pour la regagner c’était de tout lui dire. De ne plus mentir et de montrer patte blanche. Et pouvait bien le faire non? Elle avait du mal. Raconter sa vie n’était pas des plus simples, et ce n’était pas non plus ce qu’elle préférait. Mais si elle devait passer par là…elle soupira longuement et alla se rassoir sur le banc de la cuisine essayant de faire abstraction de Marley qui dressait sur ses pattes arrières avait un air plus menant encore. Eretrya finirait peut-être par s’assoir aussi quand elle venait que Mara raconterait son histoire à coeur ouvert? La jeune fille joua avec ses doigts et commença son récit.

« Je n’ai jamais connu mon père. Il es mort, assassiné par Magister, je pense que tu sais qui est le chef des Sangraves, n’est-ce pas? Il a enlevé ma mère qui était enceinte de moi et mon frère pour nous emmener à la forteresse grise. Nous avons passé un petit bout de notre enfance avec notre mère avant qu’il ne nous l’arrache des mains, qu’il nous laisse sans famille, nous avec lui et elle enfermée dans une tour. Oour ne pas faire trop de mal à notre mère, plus qu’à nous j’imagine, il nous a retiré tous nos souvenirs d’elle et s’est fait passé pour notre père »

Mara s’interrompit quelques secondes à la recherche de ses mots pour expliquer au mieux, sa vie, qui selon elle, devrait pas être vécu…comme toutes les enfances difficiles. Elle se tourna légèrement vers la fenêtre et continua: 

« Nous avons été élevé tels des Sangraves, ce n’est pas parce que nous étions ses « enfants » qu’il faisait plus attention à nous. Non, nous avons été souvent battu et encore plus mon frère que moi car moi je ressemblais à ma mère et c’est ce qui me sauvait. Il nous a infecté de Magie démoniaque puis a voulu qu’on aille récupérer les objets démoniaques à des monstres dans l’Atlantide. Nous avons faillis ne pas y revenir. Puis Tara est arrivée pour nous sauver, elle nous as ramené ici dans ce palais et nous avons appris tout d’un coup qu’elle était notre soeur, Selena notre mère, sachant que nous la méprisions, et que nous étions Héritiers »

Elle sourit à Eretrya. Elle voulait lui prouver qu’elle n’était pas cette princesse née dans un palais, sur des montagnes d’or. Non. Elle l’avait appris du jour au lendemain après être passé par le pire des père et la pire enfance de sa vie…heureusement que Jar était là. Elle ne sait pas comment elle aurait survécu à tout ça sinon…

« Mon frère a fait une connerie et il a du partir. Nous qui n'avions jamais été séparé ça a été très dur pour moi. Je n’ai jamais accepté mon rôle d’Héritière, je séchais les cours de diplomatie, je me promenais dans la rue comme si j’étais une fille normale, je suis apprentie Voleuse Patentée car je voulais me détacher de mon rôle. Aujourd’hui ça va un peu mieux, j’arrive à le supporter, je dois bien ça à mon frère et à ma soeur. »

Elle s’arrêta. Et crispa les dents et les poings. Elle savait que le moment le plus durs n’était pas passé et pourtant c’est comme si elle devait le dire. Cela la libérerait sans doute…cela lui fera peut-être du bien qui sait et d’ailleurs Eretrya avait du la trouver bizarre à la fenêtre tout à l’heure. 

« Il y a quelques temps…mon petit ami est…mort…dans mes bras »

Une larme s’écrasa sur la table et elle chassa très vite de son visage celle qui commençait à franchir le bord de sa paupières. Elle ne savait pas si elle avait bien fait de lui dire ou pas…mais c’était sortit. Elle n’était pas cette Héritière qui avait tout pour elle. Non. Elle avait tout dit. Tout déballé. Elle avait rattrapé son erreur, il lui semblait. Elle voulait juste être comme les autres. Juste normale ...
Codage par Libella sur Graphiorum


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4535-mara-tylanhem-t-al-barmi
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Une entrée par effraction peut vous faire vivre des rencontres improbables !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une entrée par effraction peut vous faire vivre des rencontres improbables !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» jusqu'ou peut vous entrainez la colere ?
» Même en hiver, il peut faire chaud. [Pv.Trystan]
» wellen et son stron en foto pour vous faire plaisir
» jusqu'ou peut vous entrainer la colère ?
» Hall d'entrée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: