AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion
« ALLEZ RP BANDE DE PIGNOUFS »
- Kokko
Bienvenue, Aelita. Amuse-toi bien parmi nous !
Vous avez très envie d'un nouveau personnage, mais vous séchez sur sa présentation ?
Et si vous alliez voir du côté des personnages prédéfinis ?
N'oubliez pas de voter pour le forum toutes les deux heures :)
N'hésitez pas à poster dans les carnets de bord des autres si vous manquez de liens !

Tara Duncan : Le Forum RPG :: Autremonde :: OmoisOmois :: Tingapour :: Le Palais de l'ImpératricePartagez | 
 

 Dear sister

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tara'tylanhnem Duncan


avatar

Age du personnage : 22

Familier : Galant, pégase
Couleur de magie : bleu azur
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : Apprentie Impératrice, catastrophe
Résidence : Omois

MessageSujet: Dear sister   Mar 18 Avr 2017 - 13:17

Avant toute chose, ce titre est inspiré de cette vidéo (heureusement, ça ne va pas se passer ici) : https://www.youtube.com/watch?v=vmd1qMN5Yo0



Avec sa chère soeur







Tara avait, enfin, une journée à peu près tranquille. C’est-à-dire qu’elle n’avait pas grand-chose d’important à faire aujourd’hui, mis à part sa leçon avec Myakko et ses traditionnelles heures en compagnie de sa tante, pendant lesquelles elle apprenait les ficelles du métier mouvementé d’Impératrice. Ce qui lui laissait quelques heures au milieu de l’après-midi, dont elle comptait bien tirer parti. D’habitude, elle parait s’entrainer, cela la défoulait et lui permettait de passer la frustration de devoir être présente mais de ne pouvoir rien faire, sa tante ayant toujours la seule décisionnaire, et la salle du trône n’était pas le lieu idéal pour leurs débats parfois houleux qui se déroulaient dans leur petite salle de réunion. Elle n’en avait pas besoin aujourd’hui, et elle se dirigea vers les jardins dans lesquels elle aimait bien flâner. La jeune héritière avait envie de voir du monde, et si possible, du monde qu’elle ne croisait pas dans la salle du trône. Ses amis lui manquaient, depuis qu’ils avaient grandis, chacun s’était éloigné, à cause de leur profession et rôle respectif, et la dernière fois qu’ils s’étaient tous réunis, c’était pour l’anniversaire de l’un d’entre eux. Si bien que leurs réunions la rendaient à la fois heureuse, mais aussi un amère. C’était un peu nul, de grandir. Enfin, ce n’était pas trop mal non plus.
 
Alors, elle plutôt que d’appeler un des anciens du magicGang, elle allait consacrer son temps à quelqu’un de plus important, et qu’elle avait l’impression de délaisser. Elle passait plus de temps avec leur frère, qu’elle appréciait pourtant moins (mais ça commence), mais cela était aussi dû à leurs leçons communes. Elle sortit donc son hor, et envoya un message à sa petite sœur, qu’elle ne pourrait cependant pas surprendre avec les souvenirs de son enfance, comme elle aurait voulu le faire après son escapade infructueuse (on sait pas trop en fait, il est pas fini…). Mais elle se devait de s’excuser, car malgré ce qui lui était arrivée, elle n’avait pas été présente pour elle, et Tara s’en voulait beaucoup. Elle n’était cependant pas certaine qu’elle était la mieux placé pour cela. Elle n’avait osé lui en parler, elle devait le faire maintenant.

"Salut ! J’ai un peu de temps tranquille. Si t’es pas en mission et que t’es partante, je suis dans les jardins. A très vite j’espère."

Elle s’assit donc sur un des bancs du parc, à l’ombre d’un vlirier ( ?), profitant de la chaleur agréable du début d’après-midi. Tara accueillerait sa sœur d’une étreinte chaleureuse si elle acceptait ce contact, si elle venait, ce qu’elle espérait. Sinon, tant pis, elle retournerait casser des rochers dans sa salle d’entrainement…



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4220-tara-tylanhnem-duncan En ligne
Mara'tylanhnem Duncan


avatar

Age du personnage : 19 ans

Familier : Blanca, chouette blanche
Couleur de magie : Gris clair
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Héritière d'Omois et apprentie Voleuse Patentée.
Résidence : Palais d'Omois
Dans le sac : Couteau, camouflus, quelques crédits mus, mon hor, poignard et chose coupante, ficelle de quoi ligoter quelqu'un et une bonne dose de courage!

Affinités : Tara'tylanhem Duncan : ma soeurette chérie

Elëor: La garde du corps d'un petit héritier de Tatral et l'une des meilleurs Voleuses Patentée que j'ai rencontré...attention elle n'est jamais loin de vous!

Dorïân(je met que le prénom, le nom est trop compliqué XD): Petit prince blondinet à l'allure charmante qui trouve drôle d'insulter ma présence...

Albane N. O'Nyme: Pour l'instant une petite princesse inconnu qui ferme ses yeux et qui est gentille comme tout.

May O'Season: Pour l'instant petit brunette qui participe à la même colo que moi est qui à l'air gentille.

Alexandre N. O'Nyme: Maitre à l'école des Voleurs Patentés et moniteur de la colonie de vacances...

Candice Heaven: Une blondasse que je n'apprécie pas du tout (pour l'instant) et qui ne me procure aucun sentiments de sérénitude. Doublée d'une fine couche de prétention même si elle est très belle!

MessageSujet: Re: Dear sister   Ven 21 Avr 2017 - 0:52

Dear Sister

Mara avait décidé d’aller s’entraîner un peu en ce matin de chaude journée. Il y avait quelques mois elle avait un peu délaissé son entrainement à cause de divers raison…enfin d’une raison. Il était donc évident pour elle de se remettre à niveau. Elle ne passerait jamais l’étape supérieur de son enseignement si elle n’y mettait pas un peu du sien. C’est donc pleine d’entrain que la jeune fille avait commencé sa journée. Entrain qu’elle avait conservé durant toute la durée de son exercice. Entrain qui l’avait mis un peu au bout du rouleau car même si elle avait repris son entrainement depuis au moins un mois, elle avait encore de la masse musculaire à reprendre. Il ne fallait pas croire: c’était plus vite perdu que gagné. En tout cas, c’était en début d’après-midi qu’elle sortit de la salle de combat et qu’elle alla prendre une douche bien méritée. Si elle s’était écoutée, elle aurait passé la journée ici à taper dans un punching ball ou à courir. Mais, il fallait croire que son corps ne pourrait pas le supporter. Elle descendit les marches menant à la porte d’entrée de l’Académie en réfléchissant à son planning de l’après-midi. Parler avec sa Tante, suivre un quelconque cours ou faire des paperasses ne l’enchantaient guère. Elle avait essayé de se montrer plus utile, de montrer à son frère qu’elle pouvait changer et qu’elle l’écoutait. Elle l’écoutait car Jar avait raison et car elle ne voulait pas de désaccord entre eux encore une fois. Il y en avait déjà eu assez par le passé. Alors si pour éviter tout ça il fallait qu’elle se cache et qu’elle bouffe des papiers, elle le ferait sans rechigner. 

La famille…s’était si important quand elle y repensait. Sa famille. Jar pouvait-il être le seul qu'elle considère comme un membre de sa famille? Il avait toujours été là pour elle quand ils avaient été jeunes. Toujours. C’était son double, sa moitié, quand il n’était plus là, Mara se sentait vide d’une part. Jar était la seule famille qu’elle avait toujours eu. Un père? Elle en aurait tant voulu…elle ne l’a jamais eu. Elle y avait cru et il fallait croire que ce que l’on raconte à des enfants n’est souvent que mensonges. Son enfance, à part son jumeau, n’a été que mensonges. Elle avait une mère à présent…une mère qui ne la voyait pas toujours. Au début, Mara n’avait pas voulu l’apprécier mais elle avait eu besoin de la mère qu’elle n’avait jamais eu. Aujourd’hui, si elle est comme ça, c'était peut-être grâce à sa mère. Elle lui avait apporté quelque chose qu’elle ne connaissait pas: la gentillesse et l’amour. Mais avec le temps elles se sont éloignées de nouveau. Aujourd’hui est-ce que leur mère pensait toujours à elle? Préférait-elle penser à Tara? Tara. Sa soeur. Elle y avait pourtant cru au départ, elle s’était dit que Tara allait les sauver, elle les avaient sauvés en quelque sorte de la forteresse grise. Cela devait être une des premières fois que Jar et elle n’était pas d’accord…puis tout est partit en vrille. Tout. Jar avait fait des choix qui n’étaient peut-être pas les bons, il avait faillis tuer sa soeur et il n’avait été plus là pour Mara. Quand à Tara elle avait délaissée peu à peu sa soeur. La jeune fille avait toujours voulu être portée dans l’estime de sa soeur. Elle s’était dit que Tara l’aimerait même si elle lui avait fait des véritables crasses étant petite. Elle y avait cru et elle avait vite arrêté quand elle a vu que sa soeur était trop occupée pour s’occuper de sa petite soeur. Heureusement Jar était revenu, ils s’étaient expliqués. Mais malgré le fait d’avoir retrouvé son jumeau, il y avait comme quelque chose qui lui manquait. Et ce quelque chose c’était le lien qu’elle aurait pu créer avec Tara. Refoulant de sombres pensées elle remarqua que son hor s’était allumé. 

En parlant de la louve. Son coeur bondit dans sa poitrine. Tara voulait la voir, elle? Parce qu’elle n’avait rien à faire sans doute? Malgré la joie qui s’était emparé du coeur de Mara quelques seconde avant, elle ne pouvait pas cacher la rancune qu’elle gardait pour celle-ci. C’est comme si Tara se souvenait de sa présence aujourd’hui. Comme si elle avait été trop occupée pour ne serait-ce que lui envoyer un message avant. Mais Mara n’aurait-elle pas pu le faire elle aussi? Elle chassa cette idée de ces pensées. Voudrait-elle toujours trouver des excuses aux gens? Elle était partagée entre l’idée de la laisser seule pour lui faire comprendre comment elle s’était sentie et celle d’aller la voir pour essayer d’arranger les choses entre elles deux. Peut-être pourraient-elles un jour avoir un vrai lien avec sa grande soeur? Elle décida d’aller voir ça d’elle même. 

Quand elle pénétra dans le jardin, elle vit immédiatement sa soeur en dessous d’un arbre comme si elle l’attendait. Peut-être était-elle en train de se dire que Mara ne viendrait jamais. A vrai dire elle avait encore le choix de laisser tomber cette rencontre qui ne servirait peut-être à rien. Cependant elle avança jusqu’au banc où était assise sa soeur. 

« Hum…salut »

Elle sourit à sa soeur, mal à l’aise de cette tension entre elles deux qui s’était installée plus vite qu’elle n’y avait cru. Elle poussa un caillou de sa chaussure. 

« Je viens de finir l’entraînement et j’ai reçu ton message…du coup comme j’ai pas de mission je me suis dit que... bah vu que tu m’avais proposé…bref »

Elle écouta un oiseau chanter dans l’arbre et se dit que pour lui c’était tellement plus simple de sortir des paroles comme ça, qui avait un sens mais pas pour ceux qui ne prenait pas le temps de l’écouter. Elle aimerait tant sortir un flot de paroles compréhensible pour dire à sa soeur ce qu’elle avait sur le coeur. Mais elle ne s’en sentait pas le courage. Pas aujourd’hui. Pas alors qu’elle avait envie d’essayer de renouer un lien avec Tara. 

« Tu vas bien? »

C’est la seule question qui lui est venu à l’esprit. Peut-être pas la meilleure. Même pas la meilleure du tout. Mais elle avait dit quelque chose, c’était le principal. Elle voulait montrer à sa soeur qu’elle pouvait prendre soin des autres, qu’elle pouvait les écouter, qu’elle n’était pas invisible vraisemblablement. 
Codage par Libella sur Graphiorum


Les flammes jumelles sont en permanences connectées l'une à l'autre, peu importe l'espace et le temps. Elles sont un fort miroir révélateur de leur Partie Sombre et Lumineuse ▵ ©endlesslove.
hope isn't a dream but a way from of making dreams become reality ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4535-mara-tylanhem-t-al-barmi
Tara'tylanhnem Duncan


avatar

Age du personnage : 22

Familier : Galant, pégase
Couleur de magie : bleu azur
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : Apprentie Impératrice, catastrophe
Résidence : Omois

MessageSujet: Re: Dear sister   Ven 21 Avr 2017 - 12:46


Regrets








Sa petite soeur ne lui avait pas répondu. Tara soupira tristement, il fallait croire qu'elle était occupée, elle aussi. Ou que c'était mérité. La jeune femme n’était pas vraiment le modèle de grande sœur parfaite. Mais ce n’était pas non plus facile pour elle. Tant pis, elle commençait doucement à s’habituer à la vie que menait sa tante, et elle finirait par trouver dans la politique un certain plaisir qui remplacerait ceux qu’elle perdait maintenant.
 
Cependant, un mouvement dans le jardin la sortit de ses pensées maussades, alors qu’elle se tendait, prête à tout. C’était à la fois inquiétant mais aussi rassurant que ce qu’elle apprenait avec Myakko l’ait ainsi transformée en bête sauvage qui assimile à une menace tout ce qui n’était pas encore identifié. Mais c’est un brin surprise qu’elle vit se dessiner la silhouette de sa sœur, et elle se relâcha, laissant se dissiper la pointe de magie qui s’accumulait au bout de ses doigts. Comme quoi, elle était peut-être un peu mauvaise langue.  Mara la salua un peu maladroitement, et Tara sentit son cœur se tordre comme à chaque fois qu’elles échangeaient ainsi. Prise par ses responsabilités, l’héritière ne s’était montrée capable d’entretenir une réelle relation avec sa sœur, et chacune de leurs rencontres au palais ressemblait à ça, ce petit simulacre qui rassurait tout le monde sauf elles. Et elles s’étaient enfermées dedans au fil des années, et ni l’une ni l’autre ne s’était montrée en mesure de briser ce mur de verre qu’elles avaient elles même construit. Elle gratta nerveusement son épaule en répondant :

"Bonjour Mara... C’est gentil d’être venue."

Elle n’avait encore pas fait mieux. Elle ne s’était pas levée, elle n’avait rien dit. Dieu qu’elle était nulle. Elle était capable de combattre les pires ennemis de cet univers. Elle avait vaincu une gargouille. Elle avait sauvé un peuple de l’extinction. Elle était capable de retourner ciel et terre juste parce qu’on lui avait demandé. Mais elle n’était pas capable d’être une vraie sœur. Elle était même plus proche de son frère despotique puisqu’il partageait quelques activités ensembles, et leur rivalité plaisait à Tara, sans qu’elle soit certaine qu’il voyait les choses du même œil. Mais c’était une autre histoire. Elle détourna les yeux quelques instants, en proie à un combat interne quant à la marche à suivre. Et puis, merde. Elle se leva, puisque Mara avait choisi de ne pas s’assoir, et l’enlaça dans une étreinte un peu hésitante. Et d’un murmure un peu chevrotant, elle ouvrit la vanne :


« Désolée. Désolée d’être une sœur nulle. Désolée de ne pas trouver du temps pour toi, même quand tu en as le plus besoin. Désolée.. »
 
C’était minable, c’était facile. Elle avait des centaines d’excuses qui n’en étaient pas vraiment, et elle ne lui ferait même pas l’affront de tenter de se justifier.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4220-tara-tylanhnem-duncan En ligne
Mara'tylanhnem Duncan


avatar

Age du personnage : 19 ans

Familier : Blanca, chouette blanche
Couleur de magie : Gris clair
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Héritière d'Omois et apprentie Voleuse Patentée.
Résidence : Palais d'Omois
Dans le sac : Couteau, camouflus, quelques crédits mus, mon hor, poignard et chose coupante, ficelle de quoi ligoter quelqu'un et une bonne dose de courage!

Affinités : Tara'tylanhem Duncan : ma soeurette chérie

Elëor: La garde du corps d'un petit héritier de Tatral et l'une des meilleurs Voleuses Patentée que j'ai rencontré...attention elle n'est jamais loin de vous!

Dorïân(je met que le prénom, le nom est trop compliqué XD): Petit prince blondinet à l'allure charmante qui trouve drôle d'insulter ma présence...

Albane N. O'Nyme: Pour l'instant une petite princesse inconnu qui ferme ses yeux et qui est gentille comme tout.

May O'Season: Pour l'instant petit brunette qui participe à la même colo que moi est qui à l'air gentille.

Alexandre N. O'Nyme: Maitre à l'école des Voleurs Patentés et moniteur de la colonie de vacances...

Candice Heaven: Une blondasse que je n'apprécie pas du tout (pour l'instant) et qui ne me procure aucun sentiments de sérénitude. Doublée d'une fine couche de prétention même si elle est très belle!

MessageSujet: Re: Dear sister   Dim 30 Avr 2017 - 1:23

Dear Sister
 
C’est comme si Mara s’était un peu attendue à ce genre de retrouvaille, si on peut dire. Maladroite. Gênée. Sans vraiment savoir quoi faire et comment s’y prendre. Le problème entre les deux jeunes femmes s’était bien ça, elles ne savaient ni l’une ni l’autre comment si prendre pour construire une réelle relation. C’était ça qui les avait séparé quand Tara avait commencé à ne plus avoir beaucoup de temps pour sa petite soeur. Mara pouvait-elle lui en vouloir? Oui, un peu quand même. Elles étaient de la même famille, elle était sa petite soeur et Tara n’avait pas trop essayé de nouer des liens avec elle. Mais elle, avait-elle essayé? Ou avait-elle abandonné? Le problème avec la jeune fille brune est qu’elle ne savait pas dans quel camp se placer. Elle aurait voulu une réelle relation avec sa soeur quand ils sont rentrés de la Forteresse Grise. Elle les avait sauvé. Elle avait risqué sa vie pour eux. Et qu’est-ce que Mara avait fait? Avec Jar ils s’étaient ligués contre elle. Ils lui avaient fait passer les pires années de sa vie avant que tout cela ne se calme. Et comment réagissait Tara aujourd’hui? Elle redemandait à voir sa soeur. Mara aurait-elle voulu revoir Tara sans son intervention? Certainement, mais elle préférait garder sa rancune, ses remords et sa jalousie de côté. 

Oui jalousie, car malgré le comportement qu’avait eut Jar avec Tara celle-ci était bien plus proche avec lui qu’avec Mara. Jalousie pour son jumeau. C’était insensé et absurde mais c’était plus fort qu’elle. Mais jalousie aussi car pour Mara malgré les épreuves que la jeune femme avait eut très jeune, elle avait bien vécu, on s’intéressait à elle et elle avait un caractère, elle avait une force, elle avait une gentillesse, elle avait un savoir que Mara ne possédait pas. Que Mara ne posséderait jamais. Qu’elle se refusait à avoir? Elle ne voulait pas ressembler à sa soeur, plus maintenant. Ce qui est dur dans une famille comme la sienne c'est de se démarquer. Mara ne pouvait pas se démarquer de sa soeur et c’est peut-être pour ça qu’elle s’est éloignée d’elle. A vrai dire, ce n’était pas que de la faute de Tara si elles étaient dans cette situation là aujourd’hui. Non. Certes l’Héritière avait des choses à se reprocher, mais Mara pouvait en dire tout autant. Ce qu’elle refusait d’admettre et qu’elle avait voulu mettre de l’espace entre sa soeur et elle car elle savait pertinemment qu’elle ne lui arriverait jamais à la cheville. Mara se fiait aux regards des autres et à côté de Tara elle n’était rien. Elle avait eut peur. Peur que sa soeur pense la même chose d’elle. Qu’elle n’était rien. Ce n’était sans doute pas vrai, elle s’était fait des films, mais elle avait voulu se préserver. Aujourd’hui cela lui était bien égale d’être moins forte, moins belle et moins populaire que Tara. Pour une fois elle voulait juste retrouver sa soeur…parce qu’elle en avait besoin. Elle avait besoin de sa soeur. 

Elle fut surprise quand Tara vint la serrer maladroitement dans ses bras et pourtant cela lui fit du bien. Son coeur se gonfla d’une sensation nouvelle. Pour la première fois depuis longtemps, Mara sentait que sa soeur l’aimait. Tara lui souffla quelques mots qui déclenchèrent chez Mara un triste sourire que sa soeur ne put voir vu qu’elle était dans ses bras. Tara ne cherchait même pas à se justifier, elle savait que cela n’apportait rien. A vrai dire elle n’avait pas à se justifier. Elle était désolée et Mara savait que sa soeur ne mentait jamais. Jamais. Inexplicablement Mara laissa ses bras étreindre sa grande soeur. Avait-elle pardonné à Tara? Lui avait-elle pardonné ses absences? Son manque d’intérêt? Pas vraiment, mais elle ne pouvait pas la blâmer le reste de son existence pour des choses qui ne s’étaient pas passées comme elle l’avait escompté. Elle ne referait pas l’histoire mais elle pouvait continuer à la réécrire. Peut-être le ferait-elle aujourd’hui, peut-être plus tard, peut-être jamais, seul le temps en décidera. Mais que souhaitait Mara? Comme une envie soudaine, elle eut envie de rire avec sa soeur. Comme si elles l’avaient toujours fait. Comme si leur situation s’était construite autrement...

« Nulle? Je n’irais peut-être pas jusque là quand même. Hum…absente, désordonnée, avec un sale caractère, un léger manque d’intérêt cela reste tout à fait probable, dit-elle en souriant sincèrement à sa soeur et en laissant échapper un petit gloussement »

Elle se dégagea doucement de Tara. Même si son câlin lui avait fait du bien, Mara n’était pas prête à laisser sa soeur la prendre dans ses bras comme ça. Elle lui avait dit en rigolant ce qu’elle pensait tout bas. Cela n’était pas méchant, elle voulait juste que sa soeur la comprenne, elle aussi. Tara n’était pas la seule fautive dans l’histoire et les deux avaient beaucoup perdues en ne se liant pas comme des vraies soeurs l’auraient fait. Mara inspira profondément et se prépara à dire que ce qu’elle avait à dire. 

« Je ne suis pas meilleure que toi dans le rôle de petite soeur…je suis même minable. Laisse moi te rappeler comment je me suis comportée avec toi quand je suis arrivée ici, j’étais loin d’être sympa…même très loin. Je sais également que je n’ai pas fait beaucoup d’efforts pour venir te voir. Je disais que j’étais en mission, que j’avais un truc à faire, quelqu’un à aller voir. Je ne cherchais pas à te fuir mais…de toute façon je me suis toujours dit que tu te porterais mieux sans moi dans les pattes, alors ce n’est pas que de ta faute…j’y suis aussi pour quelque chose parce que…parce que… »

Mara n’arrivait pas à clarifier ses pensées, pourtant elle sentait que c’était le moment de dire à sa soeur ce qu’elle avait sur le coeur. Un autre moment ne se présenterait peut-être pas. Pour une fois que tara pouvait lui accorder du temps, rester là à se regarder comme des chiens de fusils ne les aiderait pas à arranger leur relation. Il fallait que Mara soit courageuse et qu’elle dise à sa soeur ce qu’elle ressentait. 

« Parce que j’avais peur. J’avais peur de ne pas être à la hauteur. J’étais jalouse…jalouse parce que ce n’est pas toujours facile d’être ta soeur, et ce n’est pas contre toi Tara, pas du tout mais, je me sentais réellement dans ton ombre. Je pouvais faire n’importe quoi et personne ne s’en rendait compte à part Jar et toi non plus tu ne te rendais pas forcément compte de ce que je faisais. Alors je me suis dit que trouver un prétexte pour qu’on se voit moins pourrait nous faire du bien à toutes les deux…et je me rends compte que c’était une grosse connerie… »

Elle n’avais pas envie que sa soeur parle tout de suite, elle voulait finir ce qu’elle avait à dire. L’idée de faire culpabiliser Tara n’était pas l'idée principale, elle voulait juste être franche avec sa soeur car Mara sentait que Tara aussi avait besoin de franchise. Entre soeurs on ne devait rien se cacher…si? 

« Parce que j’ai, quand même, besoin de toi Tara »

Elle n’avait jamais réellement éprouvé le sentiment d’avoir besoin de sa soeur. Mais dans les moments difficiles où elle s’était retrouvée seule, elle aurait bien voulu de cette soeur qui était là pour la consoler, la faire rire et oublier ses malheurs. Elle en avait eut besoin et c’est là qu’elle s’était rendu compte que Tara n’était pas que l’inconnue qu’elle essayait de matérialiser. Non elle était sa soeur. Et dans les moments difficiles, tout le monde avait besoin de sa soeur. 

Codage par Libella sur Graphiorum


Les flammes jumelles sont en permanences connectées l'une à l'autre, peu importe l'espace et le temps. Elles sont un fort miroir révélateur de leur Partie Sombre et Lumineuse ▵ ©endlesslove.
hope isn't a dream but a way from of making dreams become reality ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4535-mara-tylanhem-t-al-barmi
Tara'tylanhnem Duncan


avatar

Age du personnage : 22

Familier : Galant, pégase
Couleur de magie : bleu azur
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : Apprentie Impératrice, catastrophe
Résidence : Omois

MessageSujet: Re: Dear sister   Dim 30 Avr 2017 - 14:30


Flots, torrents et raz-de-marée.








Il avait fallut d'un rien pour que tout lâche. Quelques mots pour que leurs barrières illusoires éclatent en mille morceaux et qu'elle lui hurle en un murmure tout ce qu'elle gardait depuis tout ce temps. Mara plaisanta. Si, elle était nulle, et Mara pourrait lui soutenir mordicus le contraire qu'elle ne la croirait pas. Elle était la grande sœur, elle devait montrer l'exemple et elle avait tout laissé s'envoler quand elle s'était retrouvée submergée par ses responsabilités. Alors elle écouta. Elle écouta les reproches à demi-mots de sa sœur, ses excuses.
Mais ce n'était pas ça, le plus important. Non, ce qui comptait, c'est que l'une comme l'autre étaient arrivées à cette même conclusions. Elles étaient un peu bêtes, nulles, et maladroites toutes les deux. Elles n'étaient pas sœurs pour rien. Puis vinrent ses attentes, ses craintes, et leur étreinte étant rompue, la jeune héritière ne put que constater la détresse qu'elle lisait dans ses yeux.



"Mara, je... "

Elle reprit son souffle, comme quand elle avait besoin de faire bonne figure. Parce que c'était ce qu'on attendait d'elle, et Mara en avait besoin aussi.


« J'ai conscience de tout ça. Et, je n'ai pas de solution. Ça n'a jamais été facile pour Jar et toi, je le sais bien. Et si vous m'avez mené la vie dure, et pour lui, presque fait assassiné, c'était en partie à cause de ça. Même si c'est dans un autre contexte, je sais ce que ça fait quand on attend quelque chose de toi et qu'on te compare à quelqu'un d'autre. Mais ça va mieux maintenant que je sais que je n'ai besoin de ressembler à Tante Lisbeth. Et tu n'as pas besoin de me ressembler. Je suis suffisamment chiante pour qu'on n'en rajoute pas une deuxième, tu crois pas? »
 
Elle ne savait quoi lui dire de plus pour cela. La situation était dure, et elle s'en sortait à merveille déjà. Elle avait choisi sa propre voie et s'y tenait, et en cela elle était déjà méritante. Elle prit un air grave, quand Mara lui dit qu'elle avait besoin d'elle.


« Mara. Quoiqu'il t'arrives. Quoiqu'il se passe. Il y a une chose dont tu pourras toujours être certaine. Et ton frère aussi, même si ça me coûte de le dire, et que ça lui coûterait plus encore de l'entendre. C'est qu'en toute circonstances, si tu as besoin de moi, je serais là. Dans une heure, dans une semaine, ou un demi-siècle. Qu'on ne se soit plus vue, parlée pendant une heure, une semaine, ou plus d'un demi-siècle. Qu'on se déteste et qu'on ne se supporte plus, ou non. Que ce soit pour faire un gâteau, avoir du soutien, ou pour sauter dans une autre dimension pour sauver quelqu'un (:o). Si tu as besoin de mon aide, tu l'auras, sois en certaine. »

Elle ne mentait pas. Bon ça lui arrivait hein, quand même, de temps en temps. Mais pas pour ces choses là, et surtout pas à sa sœur.

"Malgré tout, je n'en reste pas moins désolée. Je sais ce qu'il s'est passé. Avec Jar, on a même tenté d'aller voir Magister, pour qu'ils vous rendent vos souvenirs d'enfance. Pour essayer d’atténuer la douleur. Il n'est pas venu. Je n'ai donc que des mots à t'offrir. Et ça :"

Elle sortit le morceau de la statue du Juge.

"Il me permet de communiquer avec notre père. Depuis mon passage dans les Limbes, après avoir tenté de le ressusciter, et avoir à le tuer moi-même ensuite, ayant, un peu, raté ma résurrection. Le Juge m'a donné ça du coup. Je ne suis pas sûre qu'il ait saisi l'ampleur de son cadeau, mais je l'agaçais, je crois. Si tu veux, je peux te le prêter. Papa peut - et fera surement - lui transmettre un message, si tu le souhaites. Il est assez connu dans l'Outremonde, et il peut retrouver n'importe qui très rapidement."

Elle lui tendit l'objet. C'était mieux que rien. Elle espérait que ce serait déjà quelque chose, pour sa petite soeur.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4220-tara-tylanhnem-duncan En ligne
Mara'tylanhnem Duncan


avatar

Age du personnage : 19 ans

Familier : Blanca, chouette blanche
Couleur de magie : Gris clair
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Héritière d'Omois et apprentie Voleuse Patentée.
Résidence : Palais d'Omois
Dans le sac : Couteau, camouflus, quelques crédits mus, mon hor, poignard et chose coupante, ficelle de quoi ligoter quelqu'un et une bonne dose de courage!

Affinités : Tara'tylanhem Duncan : ma soeurette chérie

Elëor: La garde du corps d'un petit héritier de Tatral et l'une des meilleurs Voleuses Patentée que j'ai rencontré...attention elle n'est jamais loin de vous!

Dorïân(je met que le prénom, le nom est trop compliqué XD): Petit prince blondinet à l'allure charmante qui trouve drôle d'insulter ma présence...

Albane N. O'Nyme: Pour l'instant une petite princesse inconnu qui ferme ses yeux et qui est gentille comme tout.

May O'Season: Pour l'instant petit brunette qui participe à la même colo que moi est qui à l'air gentille.

Alexandre N. O'Nyme: Maitre à l'école des Voleurs Patentés et moniteur de la colonie de vacances...

Candice Heaven: Une blondasse que je n'apprécie pas du tout (pour l'instant) et qui ne me procure aucun sentiments de sérénitude. Doublée d'une fine couche de prétention même si elle est très belle!

MessageSujet: Re: Dear sister   Sam 6 Mai 2017 - 20:48

Dear Sister
 
Ce n’était que des reproches à demi-chuchotés. Que des paroles qui avaient pour but de montrer à sa soeur comment elle se sentait, comment elle vivait avec l’impression de devoir faire ses preuves par rapport à Tara elle-même. Elle savait qu’elle n’avait pas besoin de ressembler à sa soeur et pourtant elle avait essayé de le faire car elle ne supportait pas le fait de devoir se comparer à elle. Elle, la Tara qui avait sauvé tout le monde, qui avait sauvé AutreMonde et eux-même, elle est Jar. Et elle, la Sangrave refoulée, l’ancienne brute sans amour, l’ancienne fille de Magister. Elle s’était sentie obligée de devoir faire ses preuves, elle avait voulu lui ressembler. Que les gens veuillent bien l’aimer, la considérer autrement que comme une ancienne Sangrave. Mais elle se rendait compte que Tara avait raison, elle n’avait pas à lui ressembler. Elle n’avait pas à essayer d’être la même que sa soeur. 

Sa soeur. C’était plus facile de l’appeler comme ça que de l’appeler Tara. Elle ne l’avait pas souvent appelé par son lien avec elle. C’était toujours Tara. Jamais sa soeur. Mais elle se rendait compte aujourd’hui que même si elle n’avait pas toujours était là, que même si elle était occupée et qu’elle avait pas vraiment l’impression qu’elle l’aimait. Elle se rendait compte à présent que Tara serait toujours là, pour un petit rien, pour quelque chose de grand. Tara serait toujours là. Car contrairement à Mara, même si elle avait été une mauvaise sœur, elle l’avait toujours aimé. Le coeur de la jeune fille battit plus vite. Elle avait une soeur. Une véritable soeur. Et elle ne l’avait jamais vu. Oui, Tara n’avait pas été présente souvent, mais elle était toujours là quand on avait besoin d’elle. 

« Merci… »

C’est le seul mot qui pu sortir de sa gorge. Le seul qui arriva à passer au travers de sa gorge serrée et de son envie de prendre sa soeur dans ses bras. Mais le trop plein de fierté le lui refusa. Elle voulait se montrer forte avec sa soeur. Elle ne voulait pas qu’elle la prenne pour une moins que rien. Si Tara était si sincère avec elle, Mara le devait elle aussi. Elle respira fébrilement.

« Merci pour tout ce que tu me dis, pour tout ce que tu serais prête à faire pour moi, pour nous. Je te reproche tous ce que tu n’a pas fait, je ne te remercie jamais assez pour ce que tu serais capable de faire si jamais nous sommes dans le besoin. Je ne suis même pas sûre que je pourrais faire la même chose pour toi aussi bien que tu le ferais pour moi, je serais sans doute trop chiante, trop maladroite, pas assez forte. Tu n’es pas une mauvaise soeur et je n’en suis pas une meilleure que toi. Mais nous ne sommes pas soeur pour rien, tu ne crois pas? »

Mara aurait voulu lui sourire, elle aurait voulu lui dire qu’elle comptait beaucoup pour elle. Que même si Tara n’était pas parfaite, cela allait bien à Mara parce que ça la rendait plus humaine. Elle aurait même voulu lui faire répéter ce qu’elle avait dit par rapport à Magister. Comment ça ils avaient été voir Magister avec Jar? Mais étaient-ils assez inconscient pour faire ce genre de choses? Pourquoi personne ne l’avait prévenu? Pourquoi n’était-elle pas partit avec eux? Elle aurait pu les aider! Elle aurait aussi voulu la remercier pour ça, parce que ça partait d’une bonne intention. Dans l’intention d’atténuer ses douleurs, leurs douleurs, de retrouver un peu d’amour maternel, de retrouver leurs souvenirs. Mais le chagrin l’en empêcha. Les yeux fixés sur la pierre que lui tendait Tara, elle n’arrivait pas à bouger, ni même à parler, ni même à respirer. La mention indirecte du nom de celui qu’elle avait aimé et qui était disparu lui brûlait les poumons. Elle aurait voulu prendre la pierre, remercier sa soeur, refouler le chagrin qui menaçait de la faire craquer. Pas seulement parce qu’il était partit, qu’il l’avait laissé, qu’il l’avait aimé et qu’il s’en était allé mais aussi car elle se sentait bête. Nulle. Complètement débile. Elle aurait pu trouver du réconfort auprès de sa soeur, elle aurait pu aller la voir, lui dire, lui en parler, au lieu de se renfermer sur elle. Elle s’était dit comme une idiote que Tara ne serait pas au courant, qu’elle s’en ficherait sûrement. Alors que Tara savait tout et qu’elle s’inquiétait encore pour elle. Elle s’était peut-être inquiétée et Mara ne s’en était pas rendue compte. Elle avait préféré voir sa soeur comme une méchante fille qui ne s’occupait pas des autres au lieu de la voir comme elle était réellement: Une soeur qui s’inquiétait pour les siens. Alors elle se dit que si aucun mot ne pourrait lui exprimer toute la reconnaissance qu’elle avait. Si aucun mot ne décidait de sortir de sa bouche, alors elle devait lui montrer. Elle ne prit pas la pierre que Tara lui tendit et prit sa soeur dans ses bras. 

« Je voulais pas qu’il parte, glissa-t-elle doucement » 

Le chagrin revenu lui comprimait le coeur, mais elle était avec sa soeur. Elle avait une soeur et elle savait qu’elle pouvait compter sur elle. Elle avait une soeur qui pouvait l’aider à souffrir moins. Elle avait une soeur et elle s’en rendait enfin compte. Une larme solitaire glissa le long de sa joue et elle se dégagea gentiment de Tara pour l’essuyer. La pierre brillait et ce n’était pas qu’à cause des larmes dans les yeux de Mara, c’était l’espoir d’un renouveau. L’espoir de dire un dernier mot à Alec avant de finir son deuil pour de bon. 

« Je…je pense que tu sais parfaitement ce que ça représente pour moi Tara et…je…je voulais te remercier. Je tâcherais d’en faire bon usage. Un dernier usage. Merci. Pour tout. Et je voulais aussi m’excuser. Pas qu’à cause de ce que je t’ai dit tout à l’heure, mais surtout parce que je viens seulement de me rendre compte que j’avais une soeur qui avait toujours été là et que je n’avais jamais vu. Désolée ne pas t’avoir fait voir combien je t’appréciais également, et de ne pas t’avoir considéré réellement comme ma grande soeur jusqu’à aujourd'hui. »

La main de Mara frôla la pierre et elle la prit comme un cadeau de ciel. Elle la regarda longuement et respira profondément. Elle la serra contre elle et la glissa délicatement dans sa poche. 

« Je n’ai rien non plus à t‘offrir plus que des mots pitoyables, des reproches et des désolés…mais sache que si jamais un jour tu as aussi besoin de moi à tes côtés…je serais là. Je serais enfin là pour toi comme tu es là pour nous. »

Pour la première fois depuis le début de leur rencontre Mara sourit sincèrement à sa soeur. Un sourire qui voulait tout dire. Un sourire qui valait plus que des mots. Un sourire qui voulait dire je suis désolée et je t’aime. C’était comme une promesse. Une promesse de bonheur entre elle deux. Un lien nouveau qui arriverait à franchir les obstacles et à se créer. Une promesse qui leur ferait du bien à toutes les deux, qui les rendra plus forte et plus soudées. Un peu d’amour en plus. Un peu d’amour en plus, pour sa grande soeur. 

« Mais au fait c’est quoi cette histoire avec Magister? Pourquoi je suis pas au courant? Pourquoi je suis jamais au courant de rien dans ce palais? dit-elle en rigolant et en espérant secrètement que Tara prendrait encore un peu de temps pour faire résonner leur rire à l’unisson. » 
Codage par Libella sur Graphiorum


Les flammes jumelles sont en permanences connectées l'une à l'autre, peu importe l'espace et le temps. Elles sont un fort miroir révélateur de leur Partie Sombre et Lumineuse ▵ ©endlesslove.
hope isn't a dream but a way from of making dreams become reality ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4535-mara-tylanhem-t-al-barmi
Tara'tylanhnem Duncan


avatar

Age du personnage : 22

Familier : Galant, pégase
Couleur de magie : bleu azur
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : Apprentie Impératrice, catastrophe
Résidence : Omois

MessageSujet: Re: Dear sister   Dim 7 Mai 2017 - 11:15


Mieux vaut tard que jamais, hein?








Mara était vraiment un livre ouvert. Cela émerveillait Tara à chaque fois.
Bon, il fallait avouer que ce que Tara venait de faire était relativement lourd de conséquence. Sa petite soeur était bien plus forte qu'elle ne le croyait. Mara était une Duncan. Elle avait le même sang qu'elle. Et si elle n'en avait pas encore eu l'occasion, sa grande soeur était persuadée qu'elle avait plus de potentiel qu'elle ne voulait le croire. Mais comme elle se persuadait du contraire, elle ne s'en servait pas. Elle l'aiderait, une autre fois, quand la situation s'y prêterait. Elle avait déjà pris sa décision il y a un moment déjà, de toute façon. Ce qui avait un peu embêté l’intéressée... (petit spoil...) Mais celle-ci avait fini par accepter l'idée. Tara devenue assez compétente, forte et assurée pour s'en passer, il était temps qu'elle serve à quelqu'un d'autre.



"Mara, tu n'es pas ma sœur pour rien, et ça veut bien dire ce que ça veut dire. Quand tu auras besoin de faire sauter une planète, tu trouveras la force de le faire. Et le jour où j'aurais besoin d'aide, je suis certaine que tu feras ce qu'il faudra et que cela te semblera tellement naturel que tu te demanderas pourquoi tu ne le faisais pas déjà avant. C'est la nécessite qui m'a rendue comme ça, et même si cela apporte certains avantages maintenant, je ne te souhaite pas qu'elle se présente à toi. Mais si un jour elle le fait, tu risques de la surprendre, de toute façon. On est toujours surpris, quand on explose..."

Mentionner Alec fut terrible, mais c'était pour la bonne cause, et elle accepta l’étreinte qui suivit avec joie, serrant sa petite sœur, comme elle aurait du le faire bien plus tôt. Parce que oui, elle savait. Elle savait presque toujours tout, car tout finissait par tomber dans les oreilles des services de renseignements. Elle n'était pas fière de l'avoir appris par ce biais là, cependant. Elle aurait du être à la source, mais c'était mieux que rien.. Mara se dégagea, pour essuyer une larme, puis accepta le morceau de roche. Tara espérait que cela lui permettrait aussi de discuter avec son "vrai" père. Celui sympa, bienveillant, un peu irresponsable et terriblement marrant, et pas celui qui infectait ses enfants avec de la magie démoniaque. Sa petite sœur n'avait même pas eu l'air de réaliser ce qu'elle venait de dire tant elle était fixée sur Alec. Mais c'était quelque chose qu'elle comprenait parfaitement. Cal avait fait de même quand il avait perdu son aimée, et elle aurait surement très mal vécu la seconde mort de son père si elle n'avait pas eu le morceau du juge pour lui parler.


« J'étais là et je n'étais pas là. Ne te blâme pas. C'est fait de toute façon. La famille c'est toujours compliqué, et la notre encore plus. Et tu es peut-être persuadée du contraire, mais si j'avais eu besoin de toi, je sais que tu aurais été là. »
 
Mara sourit, preuve que Tara n'était pas siiiiiiii nulle que ça. Tant mieux. Moins tant mieux qu'elle revienne au sujet de Magister. Mais c'était avec un angle nouveau qu'elles pouvaient parler de ça,
alors Tara s'autorisa à rire avec elle.



« Si tu veux, je peux te prêter quelques espions. J'en ai trop et j'ai du mal à tous les gérer. Sinon, eh bien, Jar était venue me trouver peu de temps après... ce que tu sais. Lui aussi s’inquiétait pour toi, et il m'a dit qu'il voulait aller voir Magister pour qu'ils vous rendent tout vos souvenirs. Il voulait mon "accord" pour qu'il se fasse moins engueuler s'il se faisait prendre par Lisbeth. Du coup, j'y suis allé avec lui. Mais il n'est pas venu. Il a envoyé Fabrice à la place. On a fait chou blanc, du coup. »

Prononcer le nom de Fabrice lui avait, encore, fait serrer le poing. Même si elle l'avait fait souffrir pendant leur entrevue, elle avait vue des choses qui la travaillaient bien trop pour qu'elle puisse se réduire à le haïr purement et simplement. Ce qui l'aurait quand même bien plus arrangé que la situation actuelle.

"Désolé qu'on ait pas réussi. Magister n'a plus l'air de s’intéresser à nous. Pour une fois que cela aurait pu nous rendre service."



""



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4220-tara-tylanhnem-duncan En ligne
Mara'tylanhnem Duncan


avatar

Age du personnage : 19 ans

Familier : Blanca, chouette blanche
Couleur de magie : Gris clair
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Héritière d'Omois et apprentie Voleuse Patentée.
Résidence : Palais d'Omois
Dans le sac : Couteau, camouflus, quelques crédits mus, mon hor, poignard et chose coupante, ficelle de quoi ligoter quelqu'un et une bonne dose de courage!

Affinités : Tara'tylanhem Duncan : ma soeurette chérie

Elëor: La garde du corps d'un petit héritier de Tatral et l'une des meilleurs Voleuses Patentée que j'ai rencontré...attention elle n'est jamais loin de vous!

Dorïân(je met que le prénom, le nom est trop compliqué XD): Petit prince blondinet à l'allure charmante qui trouve drôle d'insulter ma présence...

Albane N. O'Nyme: Pour l'instant une petite princesse inconnu qui ferme ses yeux et qui est gentille comme tout.

May O'Season: Pour l'instant petit brunette qui participe à la même colo que moi est qui à l'air gentille.

Alexandre N. O'Nyme: Maitre à l'école des Voleurs Patentés et moniteur de la colonie de vacances...

Candice Heaven: Une blondasse que je n'apprécie pas du tout (pour l'instant) et qui ne me procure aucun sentiments de sérénitude. Doublée d'une fine couche de prétention même si elle est très belle!

MessageSujet: Re: Dear sister   Dim 14 Mai 2017 - 20:52

Dear Sister
 
Cette nouvelle relation avec sa soeur, même si elle n’était pas totalement aboutie, elle en avait rêvé. Elle en avait tellement rêvé. Quand elle était arrivée là, quand elle avait débarqué à ses onze ans, quand elle était passée de la forteresse grise au Palais Impériale. Elle avait rêvé de cette relation complice et fraternel avec sa soeur. Et maintenant, aujourd’hui. Elle le touchait du doigts. Elle touchait du doigts la relation qu’elles auraient pu avoir bien avant toutes les deux si elles avaient essayé plus tôt. Mais Tara avait raison, se blâmer maintenant ne servirait plus à rien. Maintenant, elles devaient reconstruire. Ensemble. Doucement. Comme on construit une maison, comme on construit un pont, comme on construit un avenir. Car maintenant elle ne se voyait plus sans sa soeur. Sans son frère. Dans les épreuves, dans la joie, elle ne voulait plus être sans eux. 

« Je ne sais pas si je ferai sauter une planète pour notre bien à tous, mais si déjà j’arrivais à me sortir des situations dans lesquels je me mets sans m’en rendre compte…ce sera déjà un grand pas. »

La jeune Héritière sourit à sa soeur. Elle n’avait jamais été tendre avec Tara maintenant qu’elle y réfléchissait bien. Ils lui avaient rendu la vie impossible avec Jar. Mais vraiment impossible. Toutes excuses avaient été bonne afin de faire une farce à la « grande gigue » comme ils l’appelaient. Mais aujourd’hui les rancunes et les erreurs du passé étaient passés de côté. L’important n’était pas de se rappeler de nos erreurs mais de s’en servir pour avancer. C’est ce que les deux soeurs étaient de train de faire. D’une manière ou d’une autre, elles y arriveraient. Mara en était maintenant persuadée. Les étreintes de sa soeur ne lui faisaient plus cette sensation désagréable, comme avoir l’impression d’être un oiseau en cage, étouffée par trop de grandeur. Tara ne se référait plus aux barreaux mais bien à une porte ouverte. Une porte ouverte sur un autre monde. Un autre monde qui pouvait bien être symbolisé également par la pierre que Mara avait rangé dans le creux de sa poche, bien profondément, bien encré. Un monde qui s’ouvrait à elle pour quelques minutes, pour pouvoir lui parler. Pour pouvoir lui faire passer un message. Pour pouvoir le sentir auprès d’elle une dernière fois. Elle pourrait peut-être aussi parler à son père. Son père. Son vrai père. Celui qu’elle n’avait pas connu. Celui qui pourrait lui refaire découvrir le mot « papa » autrement que de devoir faire un travail ou battre un Sangrave pour attirer ne serait-ce qu’un regard. Qu’un geste pour lui dire qu’elle ne serait pas puni. « Papa » ce mot donnait un goût bizarre sur la langue de Mara. Elle ne savait pas si elle devrait le faire. En vrai, elle avait peur. Elle avait peur de la réaction de son père, de celui qui ne l’a jamais vu, jamais connu, de celui qui est mort pour sa soeur. Alors aussi simplement qu’elle aurait pu le faire, elle se dit qu’elle aviserait sur le moment. Ce n’était cependant pas une décision à prendre à la légère mais Mara le ferait en fonction de son feeling. Si elle se sentait prête, elle le ferait. Sinon…elle se mordit la lèvre, serait-ce une bonne idée de rencontrer pour la première fois leur père? Elle mit cette question dans un coin de sa tête et se promit d’en parler à Tara plus tard, une fois que le sujet de leur autre « père » serait bouclé. Le rire de Tara résonna avec le sien sans vraiment savoir pourquoi elles riaient toutes les deux, mais cela faisait du bien. Cela devait être sûrement cela. Sûrement. 

«  Oh non je t’en prie pas d’espions, tu peux les garder. Ton offre est très gentille mais je la décline je ne voudrais pas t’enlever tes moyens d’informations qui sont drôlement efficaces. Je préfère être la dernière au courant tout compte fait, et puis normalement je suis sensée en savoir aussi des choses mais on va dire que mon diplôme de Voleuse Patentée n’est pas pour tout de suite, rigola-t-elle »

Son frère et sa soeur c’était donc fait du souci pour elle. Etait-ce normal? Certainement. Elle en aurait fait de même. Elle n’avait pas voulu les inquiéter, mais elle n’y avait pas vraiment réagit sur le coup. A part pleurer tout lui passer au dessus de la tête en ce moment là. Aujourd’hui, quand elle se rendait compte de ce que les gens faisait pour elle, elle en était reconnaissance. Cependant ils avaient pris un risque, un très gros risque et cela ne plaisait pas beaucoup à la jeune fille. Si il leur été arrivé quelque chose alors qu’ils étaient parti voir Magister…Non, elle ne préférait pas y passer. De toute façon, il n’était pas venu, ce qui n’étonna pas Mara, cependant la mention du nom de Fabrice fit crisper les mains à sa soeur. Mara ne connaissait pas vraiment bien Fabrice, mais elle savait qu’il avait été le meilleur ami de sa soeur, se sentir trahit de cette façon devait être horrible pour Tara. Elle voudrait tellement l’aider mais elle ne savait pas vraiment quoi faire. Alors elle prit les mains de sa soeur dans les siennes. C’était le seul soutiens qu’elle pouvait y apporter. C’était plus compliqué de communiquer avec Tara qu’avec Jar. Avec son jumeau, Mara n’avait pas besoin de mot, un regard, un geste cela suffisait pour pouvoir répondre. Mais avec Tara c’était différent. Elle devait parler, s’emmêler les pinceaux, rire de ses maladresses…en deux mots « communiquer autrement ». 

« Ca ne m’étonne pas de Jar tout ça, je le reconnais bien là…mais il faut voir le bon côté des choses, même si c’était pour ne pas se faire trucider par Tante Lisbeth il est quand même venu te voir et je préfère te savoir avec lui que de le laisser affronter Magister tout seul. D’ailleurs c’était dangereux! Complément dangereux! Si il vous était arrivé quelque chose hein? Vous auriez quand même dû me prévenir »

Le reproche de Mara était plutôt dû à l’inquiétude plutôt qu’au fait qu’elle avait été écarté de l’affaire. de toute façon, elle n’aurait pas pu être du voyage et l’idée de revoir Magister ne lui plaisait pas plus que ça. Si il l’aurait fallut, elle l’aurait fait mais là…Intérieurement elle se disait qu’ils avaient bien fait de ne pas la prévenir, sinon elle se serait sentie obligée de venir avec eux. 

« Tu n’as pas à vous excuser. Vous avez fait ce que vous avez pu et c’est déjà très courageux de votre part d’être allés là-bas pour essayer de nous faire retrouver nos souvenirs. C’est très gentil, merci beaucoup. Et puis cela ne m’étonne pas non plus de Magister, il n’est pas vraiment du genre à rendre service à tout le monde…c’est plutôt le contraire. C’est lâche ce qu’il fait. Mais on ne le changera malheureusement pas. Quand à Fabrice…je suis sincèrement désolée Tara...»

La sincérité se lisait dans les yeux de Mara qui était sincèrement reconnaissante à son frère et à sa soeur d’avoir voulu essayer de faire ça. Cela avait demandé une sacré dose de courage et Tara avait du revoir Fabrice. Sa soeur avait dû en souffrir depuis et Mara ressentait un picotement au coeur en pensant au fait que Tara avait été blessé en essayant de rendre service aux jumeaux. Car oui, Jar ne lui avait sans doute pas demandé de venir avec elle, mais elle l’avait fait. Sans doute pour l’aider, sans doute pour l’empêcher de faire des trucs, Mara ne savait pas mais la seule chose dont elle était sûre était que Tara y avait été quand même. Pour eux. 

Restées debout pendant longtemps, Mara avisa le banc sur lequel était assise Tara tout à l’heure avant qu’elle arrive comme une furie, sans avoir prévenu, sans savoir que dire ni que faire et sans savoir ce qu’elle faisait là. Mais maintenant qu’elle était là. Elle était là. Elle emmena Tara pour s’assoir sur le banc à ses côtés. Ses longs cheveux aussi bruns que ceux blond de sa soeur volaient au vent et Mara les remit machinalement derrière ses épaules. La seule chose qui rapprochait et qui ne différenciait pas les soeurs était leurs fameuses mèches blanches qui volaient ensemble au fil du vent. Mara sourit à sa soeur avant de lui faire part, de la première fois, de ses ressentiments et de ses doutes. 

« Tara, je peux te poser une question? Sur notre…père? »

Le mot était passé difficilement dans la gorge de la jeune fille mais elle avait réussit à le prononcer. Pour être exact, c’était la première fois, depuis le début de sa vie qu’elle parlait de son père. De son vrai père. Mais elle ne voulait pas contraindre sa soeur à en parler alors qu’elle savait que Tara avait très mal vécu les plusieurs morts de leur père. Alors elle posa ses yeux noisettes dans ceux bleus de sa soeur. 
Codage par Libella sur Graphiorum


Les flammes jumelles sont en permanences connectées l'une à l'autre, peu importe l'espace et le temps. Elles sont un fort miroir révélateur de leur Partie Sombre et Lumineuse ▵ ©endlesslove.
hope isn't a dream but a way from of making dreams become reality ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4535-mara-tylanhem-t-al-barmi
Tara'tylanhnem Duncan


avatar

Age du personnage : 22

Familier : Galant, pégase
Couleur de magie : bleu azur
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : Apprentie Impératrice, catastrophe
Résidence : Omois

MessageSujet: Re: Dear sister   Mar 16 Mai 2017 - 14:15


"A m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toi..."








Il suffisait parfois d'un rien pour remettre un train sur les rails. Un petit message sur un hor, et on retrouvait sa petite sœur. Bon c'était quand même un peu plus compliqué que ça, mais on pouvait résumer grossièrement à ça. Elle espérait juste qu'elle saurait se montrer à la hauteur, n'ayant pas vraiment été modèle jusqu'à présent.


"C'est jamais une bonne idée de faire sauter les planètes, de toute façon. Pour les situations désastreuses, c’est une habitude à prendre. Je ne sais pas ce qui est le mieux de souhaiter, en vivre plein et avoir l’habitude, ou ne pas en vivre beaucoup mais s’en sortir plus difficilement. "

Elle ne l’avait jamais fait non plus après tout, de souvenir. En tout cas, pas exprès. La nuance est importante. Elle rit intérieurement un peu bêtement, et le visage de Mara lui laissa entendre qu'elle avait réalisé l'intégralité des possibilités du morceau du Juge. Tara ne se faisait pas de soucis. Leur père était facile à aborder, et la jeune héritière parlait souvent de son frère et de sa sœur avec lui, il n'était donc pas dans le flou total, et il savait déjà que Tara comptait les mettre en contact. Pas de surprise, comme ça.


« Comme tu le sens. C'est marrant les espions, mais ce n’est pas toujours facile à gérer. J’avoue que je m’y perds un peu et je délègue pas mal. J’espère que tu ne m’en veux pas d’avoir des oreilles qui trainent non loin de toi. Ils sont discrets et évitent de fouiner trop profond de toute façon, ou alors ils se gardent bien de me le dire. Je ne cherche pas à t’espionner, mais plus à pouvoir être à même de… réagir s’il t’arrivait quelque chose. »

Il fallait entendre par là qu’elle arriverait tout feux tout flammes en cas de pépin et que celui qui s’amuserait à chercher sa petite sœur risquait de tomber sur la grande, un poil furieuse et toutes griffes dehors. Enfin, elle ne pensait pas avoir à le faire, Mara était assez grande pour se défendre toute seule. Mais Autremonde lui avait appris que le maitre mot de la survie, c’était les précautions, la prudent et la préparation. Un mantra qu’elle appliquait désormais tous les jours.

Elle n'avait prévenu Mara à propos de leur escapade pour plusieurs raisons, qu'elle ne lui exposerait surement pas, de toute façon. La première étant qu'on n'allait pas mettre en danger les trois héritiers d'un coup. Déjà qu'ils étaient deux... Ensuite, elle aurait préféré ne pas la décevoir en lui promettant des faux espoirs et ne pas réussir, et surtout, elle ne voulait pas l'exposer de nouveau à Magister. Non pas qu'elle ne serait pas capable de le revoir, mais le moment n’était peut-être pas le mieux choisi pour cela.



« J'étais dans une forme incroyable ce jour-là. Je pense que si quelqu'un était en danger, c'était ceux qui seraient venus me chercher des crosses. Et cela n'aurait pas été la première fois que je lui bottais les fesses, si magister c’était pointé. Et s'il avait dit non, j'aurais aussi pu le faire changer d'avis. je suis très... persuasive, des fois. T'en fais pas pour Fabrice. C'est comme ça, et je n'aurais pas pu le deviner, de toute façon. Je savais que je finirais par le recroiser. Maintenant, il ferait mieux de m'éviter, parce que notre prochaine rencontre sera la dernière. »

Elle était gentille, c'est vrai que Tara avait difficilement caché le conflit qui l'animait quand on lui parlait de son ancien meilleur ami. Surtout depuis qu'elle avait sa perception de l'histoire, qui entachait un peu la vision qu'elle avait d'elle-même. Mais il n'y avait que lui qui avait mal tourné, il avait des prédispositions. Et maintenant, c'était trop tard, elle le savait et cela la désespérait. Parce que cela voulait dire que leur affrontement serait surement inévitable. Et elle ne comptait pas le perdre. De toute façon, leur prochaine rencontre se signerait par la mort de l'un deux, surement.

Elles retournèrent près du banc et s'assirent l'une à côté de l'autre, et Tara en profita pour s’étirer un peu, la position stationnaire ne lui étant pas forcement des plus agréable. Mara prit une inspiration un peu plus longue, et aborda le sujet de Danviou. Epineux. Elle répondit à son sourire, rassurante.


"Bien sûr ! Il m’en a beaucoup posé sur vous deux, alors je me vois mal ne pas vouloir répondre aux tiennes. De quoi s’agit-il ?"





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4220-tara-tylanhnem-duncan En ligne
Mara'tylanhnem Duncan


avatar

Age du personnage : 19 ans

Familier : Blanca, chouette blanche
Couleur de magie : Gris clair
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Héritière d'Omois et apprentie Voleuse Patentée.
Résidence : Palais d'Omois
Dans le sac : Couteau, camouflus, quelques crédits mus, mon hor, poignard et chose coupante, ficelle de quoi ligoter quelqu'un et une bonne dose de courage!

Affinités : Tara'tylanhem Duncan : ma soeurette chérie

Elëor: La garde du corps d'un petit héritier de Tatral et l'une des meilleurs Voleuses Patentée que j'ai rencontré...attention elle n'est jamais loin de vous!

Dorïân(je met que le prénom, le nom est trop compliqué XD): Petit prince blondinet à l'allure charmante qui trouve drôle d'insulter ma présence...

Albane N. O'Nyme: Pour l'instant une petite princesse inconnu qui ferme ses yeux et qui est gentille comme tout.

May O'Season: Pour l'instant petit brunette qui participe à la même colo que moi est qui à l'air gentille.

Alexandre N. O'Nyme: Maitre à l'école des Voleurs Patentés et moniteur de la colonie de vacances...

Candice Heaven: Une blondasse que je n'apprécie pas du tout (pour l'instant) et qui ne me procure aucun sentiments de sérénitude. Doublée d'une fine couche de prétention même si elle est très belle!

MessageSujet: Re: Dear sister   Dim 4 Juin 2017 - 20:48

Dear Sister
 Mara avait l’impression en quelques minutes d’avoir toujours eu cette relation avec sa soeur. C’était si facile de parler avec Tara. C’était si facile de lui trouver pleins de qualités. C’était si facile d’essayer de l’aimer. Et même si à son arrivée Mara avait fait beaucoup semblant, elle avait fait des efforts pour tenter d’apprécier l’Héritière. Elle n’en faisait plus. C’était de l’histoire passée. Elle avait aujourd’hui trouvée une soeur. Une soeur qu’elle n’avait jamais vu mais qui pourtant serait toujours là pour elle. C’était comme ça. Le lien fraternel était un lien indéfinissable. C’est comme si on lui demandait de décrire sa relation avec Jar. Indéfinissable. Ils se disputaient souvent, mais ils s’aimaient. Comme des jumeaux il y avait un lien particulier qui les unissait. Et même si encore une fois, ils avaient faillis le perdre avec leurs idées respectives. Il avait demeuré. Car le lien ne s’efface pas aussi facilement que cela. C’était pareil pour Tara. Tara était sa soeur. Etre malgré les épreuves, les idées définies, les autres choses qu’ils s’étaient passés. Elle était et resterait toujours sa soeur. Maintenant c’était une évidence. Ce n’était pas un changement radical de la part de Mara de penser à ce moment que Tara était réellement devenue sa soeur, c’était plutôt comme si on lui avait ouvert les yeux, car elle y avait toujours était. Aujourd’hui, elle pouvait voir une Tara différente de ce qu’elle avait tenté d’interpréter quand elles ne se connaissaient pas assez, quand elles n’apprenaient pas à se connaître. 

Le dialogue continuait, sans rupture, sans casse, sans froideur. Elles étaient de nouveau réunies. Mara pouvait se permettre de rire avec sa soeur, de lui accorder de l’importance, alors qu’elle ne l’aurait peut-être pas fait des jours auparavant. Comme quoi, il n’y a que les idiots qui ne changeaient pas d’avis. L’idée que Tara faisait surveiller discrètement sa soeur n’était pas sans plaire à Mara. Elle était partagée entre deux émotions. D’un côté elle n’appréciait pas le moins du monde d’être suivie, elle avait sa vie, elle faisait ce qu’elle voulait et les espions n’avaient pas à la regarder tout le temps (d’ailleurs avec sa formation elle devrait pouvoir les voir mais bon…passons outre si vous le voulez bien). Mais d’un autre côté, Tara pouvait toujours arriver si jamais il se passait quelque chose, si jamais il arrivait quelque chose. C’était à double tranchant. 

« L’idée d’avoir à géré tous ces gens que je n’apprécie pas vraiment me serait plus désagréable. Ne t’en fais pas, même si je n’aime pas beaucoup l’idée que des gens me regardent, je comprends. C’est plus pratique si jamais…si jamais il arrive quelque chose et puis tant qu’il ne vienne pas te raconter ce que je mange le matin, je pense que je pourrais supporter d’avoir de temps à autre, des gens qui viennent me surveiller dans l’unique but qu’il ne m’arrive rien »

Encore une fois, Mara se surprenait. Quelques temps auparavant, elle aurait envoyé bouler tout le monde en disant qu’elle n’avait besoin de personne et qu’elle n’aimait pas les gardes. Mais après ce qu’il s’était passé avec Alec, elle ne voyait plus les chose de la même façon. C’était faux. Elle avait besoin des autres, même si dès fois elle refusait de l’admettre. Nous ne changerions pas Mara. D’ailleurs, la jeune fille faisait des efforts considérable depuis qu’on lui faisait remarquer ce qui n’allait pas. Maintenant, elle suivait les conseils (enfin…les ordres voilés de son jumeau) qui lui disait de sortir caché et de travailler un peu plus dans son rôle d’Héritière. Voilà qu’elle allait se mettre à supporter les espions de Tara. L’idée la fit sourire. Mara secoua la tête en rigolant. Nous ne changerions pas sa soeur non plus. 

« Peut-être Tara. Mais ce n’est pas une raison valable. Tu as beau être en forme, être redoutable et avoir botté les fesses de Magister plus d’une fois, de plus être avec mon jumeau qui ne se laisse pas faire plus. Ne me cachez plus ça. Je ne supportais pas qu’il vous arrive quelques chose. S’il-te-plaît… »

Elle avait déjà beaucoup perdu, elle ne voulait pas risquer de perdre un membre de sa famille en plus. Que ce soit Jar ou même Tara. L’idée lui était insupportable. Et même si elle savait que Tara avait tout les attribues pour faire sauter toute une planète si on la menaçait, elle ne supportait pas de ne pas être au courant quand quelque chose dans ce genre se tramait. On ne sait jamais. Il vaut mieux être trop prudent et ne pas regretter ne croyez-vous pas? 

Se tortillant maladroitement sur le banc où elle s’était posée avec sa soeur. Elle ne savait pas trop comment aborder le sujet compliqué qu’elle voulait emmener. Pourtant elle le devait. Le morceau du juge dans sa poche semblait lui brûler la peau. Elle avait peur. Il fallait qu’elle sache. Quand soudain, Mara releva la tête. Leur père lui posait des questions…sur eux? 

« Il…il pose des questions…sur nous? »

Déboussolée, la jeune Voleuse se tortilla maladroitement les mains. Depuis tout ce temps, elle avait crut que leur père ne savait même pas qui ils étaient. Elle avait crut que de toute façon il ne s’intéresserait jamais à eux…elle avait eut tord. Et même si cette simple phrase n’était rien, cela répondait aux questions de Mara. Cependant elle se devait de continuer maintenant qu’elle avait ouvert le sujet. Au temps se rassurer le plus possible avant de faire le grand plongeon. 

« Justement…c’était de ça que je voulais te parler. Et…et si jamais je lui parlais et qu’il ne me reconnaissait pas? Comment pourrait-il me reconnaître alors qu’il ne m’a jamais vu? Et si jamais je ne l’intéressais pas? Qu’il n’avait pas envie de me parler? J’ai été élevé par celui qui l’a tué…j’ai peur de ne pas avoir quoi lui dire si jamais je suis en face de lui. J’ai peur de perdre mes moyens. J’ai peur qu’il ne veuille pas me parler ou même qu’il ne veuille pas me voir. C’est comme si j’entrai brusquement dans sa vie…sans même savoir pourquoi… »
Codage par Libella sur Graphiorum


Les flammes jumelles sont en permanences connectées l'une à l'autre, peu importe l'espace et le temps. Elles sont un fort miroir révélateur de leur Partie Sombre et Lumineuse ▵ ©endlesslove.
hope isn't a dream but a way from of making dreams become reality ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4535-mara-tylanhem-t-al-barmi
Tara'tylanhnem Duncan


avatar

Age du personnage : 22

Familier : Galant, pégase
Couleur de magie : bleu azur
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : Apprentie Impératrice, catastrophe
Résidence : Omois

MessageSujet: Re: Dear sister   Mar 6 Juin 2017 - 14:03


"Bien préparer sa rencontre."








Ouf, ça sœur ne s'offusquait pas trop de son excès de protectionnisme. Tant mieux, elle n'aurait pas voulu se disputer avec elle à cause de cela. Mais elle préférait le lui avoir dit plutôt que de lui cacher. Jar en avait aussi à ses trousses. Il devait s'en douter, et si ce n'était pas le cas, tant pis pour lui. Etrangement, elle était un peu plus méfiante qu'avec sa petite sœur. Le fait qu'elle ne veuille pas la tuer devant aider un peu.


"Dis-toi qu'on aurait pu te coller un garde du corps géant pendant quelques années aussi ! Même si elle était sympa, c'était un peu oppressant. "

Tara afficha un mine pensive. Ce n'était pas pour blesser Mara qu'elle ne lui avait pas dit. Pas plus que pour lui cacher des choses par malice. C'était que, comme tous les gens qui tenaient un peu à elle, on essayait de la dissuader. C'était humain, c'était normal, mais Tara n'aimait pas ça. C'était surement un peu bête, mais cela la limitait. Elle savait que ce qu'elle faisait était souvent stupide, inconscient, et bien trop dangereux pour n'importe qui. Sauf que si elle ne le faisait pas, personne n'allait le faire pour elle. Et dans le feu de l'action, elle ne pouvait se permettre de penser à un "et si..."


« Très bien, je te le dirai à l'avenir, tant que tu ne me donnes pas du "non fais pas ça c'est trop dangereux". C'est à cause de ça que je me suis mis à laisser des mots, à mentir ou à filer en douce. Je ne suis pas stupide. J'ai toujours conscience de ce que je fais et à quel point ça peut être inconsidéré, surtout dans ma position d'héritière, contrairement à ce que beaucoup pourrait croire. J'ai toujours su m'en tirer mais ça ne durera pas indéfiniment et je ne doute pas qu'un jour, je succombe à une de mes folles entreprises. Je sais tout ce que ça impliquerait. Mais ne pas essayer serait pire. Certes, je serais en vie, mais je devrais vivre avec mon abandon sur la conscience, et ce que ça aura engendré sur d'autres que nous. Quand je me suis lancé à la poursuite de la Dévoreuse (la tueuse en serie d'un de mes rps solo), et qu'elle a bien failli me tuer, c'est d'imaginer toutes les vies qu'elle prendrait, tous les chagrins qu'elle provoquerait qui m'a pousser à continuer. Mais si tu comprends ce qui m'anime, ce qui me pousse à prendre tout ces risques, je veux bien te le dire, la prochaine fois. »

Tara n'espérait pas que quelqu'un la comprenne complétement. Mais elle faisait avec. Mais revenons à leur père.


« Eh bien, je pense, qu'à moins que tu ne portes un masque, il te reconnaisse du premier coup d'œil. Comme la pierre le fait venir physiquement (enfin, aussi physiquement qu'un fantôme peut l'être), j'ai déjà pu lui montrer quelques photos. Et comme il me demande régulièrement des nouvelles, je pense qu'il sera plus que ravi de te rencontrer enfin. J'aurais dû le faire plus tôt, mais je n'étais pas sûre que tu sois prête, Jar encore moins, et moi aussi, je n'étais pas sûre de l'être. Même si c'était un peu égoïste de ma part. Pour le reste, la vie dans l'au-delà à l'air plutôt sympathique, et je doute qu'il soit suffisamment bête pour reporter la faute de son assassin sur toi ou Jar. Alors oui, ce sera peut-être un peu bizarre. Comme ça l'a été pour nous. Ou pas. On a tous beaucoup muris, et malgré tout, c'est ton père, je ne pense pas que cela puisse mal se passer. Ne t'en fais pas.»

Danviou était un ange, de toute façon, et il mourrait d'envie de rencontrer Jar et Mara. Même s'il n'y avait pas eu le contact avec Alec en jeu, Tara n'aurait pas mis bien plus longtemps pour lui en parler, et lui proposer de le rencontrer. Jar, peut-être un peu plus tard...








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4220-tara-tylanhnem-duncan En ligne
Mara'tylanhnem Duncan


avatar

Age du personnage : 19 ans

Familier : Blanca, chouette blanche
Couleur de magie : Gris clair
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Héritière d'Omois et apprentie Voleuse Patentée.
Résidence : Palais d'Omois
Dans le sac : Couteau, camouflus, quelques crédits mus, mon hor, poignard et chose coupante, ficelle de quoi ligoter quelqu'un et une bonne dose de courage!

Affinités : Tara'tylanhem Duncan : ma soeurette chérie

Elëor: La garde du corps d'un petit héritier de Tatral et l'une des meilleurs Voleuses Patentée que j'ai rencontré...attention elle n'est jamais loin de vous!

Dorïân(je met que le prénom, le nom est trop compliqué XD): Petit prince blondinet à l'allure charmante qui trouve drôle d'insulter ma présence...

Albane N. O'Nyme: Pour l'instant une petite princesse inconnu qui ferme ses yeux et qui est gentille comme tout.

May O'Season: Pour l'instant petit brunette qui participe à la même colo que moi est qui à l'air gentille.

Alexandre N. O'Nyme: Maitre à l'école des Voleurs Patentés et moniteur de la colonie de vacances...

Candice Heaven: Une blondasse que je n'apprécie pas du tout (pour l'instant) et qui ne me procure aucun sentiments de sérénitude. Doublée d'une fine couche de prétention même si elle est très belle!

MessageSujet: Re: Dear sister   Dim 11 Juin 2017 - 1:09

Dear Sister
 
Un petit gloussement anima la poitrine de la jeune fille. Se poser sur un banc et parler de son enfance, de leur retour au palais, de leur père, des tentatives pour sauver le monde, avec Tara n’était pas une banalité. Elle avait toujours vu en Tara une personne qui ne pourrait pas se poser trente secondes pour respirer et parler un peu d’elle ou d’autre chose que de faire sauter une planète pour le bien d’un peuple. Et malgré le fait qu’elle n’avait pas particulièrement l’air à l’aise assise sur ce banc, comme de banales écolières l’auraient fait, elle prenait sur elle et répondait aux questions qui taraudaient sa petite soeur. De loin, la scène pouvait semblait très formelle, deux Héritière dont une qui était la principale étaient assises sur un banc en train de se parler dans le jardin du Palais Impériale alors qu’on ne les voyait jamais ensemble. Mais de près cela pouvait faire penser à tout autre chose. Qui aurait cru que les deux jeunes femmes aux mèches blanches parleraient de baby-sitter géante et tout ce qui va avec? 

« Mais figure toi que Grr’ull n’était pas que ta baby-sitter. Elle est passé par les deux terribles également. C’est toi qui nous l’a refilé avoue, tu en avais tellement marre que tu t’es dit: « vu que les deux petits n’arrêtent pas de faire des vannes je vais leur coller la garde du corps géante aux fesses ». Il est vrai qu’elle ne m’a pas trop embêtée…je réussissais à m’échapper à chaque fois, elle n’était ni rapide, ni très maligne mais elle était plutôt impressionnante. Surtout quand elle venait nous prendre par notre t-shirt pour nous faire retourner dans nos chambres quand on te faisait des blagues »

Ce souvenir fit rire la jolie brune. Avec Jar ils avaient souvent fait quelques bêtises…enfin…beaucoup de bêtises et la géante venait à chaque fois les sortir de là quand Tara criait sur eux. Elle n’était pas des plus douces et elle ne les appréciait même pas plus que ça. Elle ne leur avait jamais caché qu’elle préférait Tara. Mais à l’époque les deux jumeaux sans fichaient tellement qu’ils ne l’écoutaient même pas. C’est souvent comme ça avec les petits frères et soeurs et les plus grands. Les plus grands refilent la marchandise au petit. Sympa non? Quand on hérite d’une garde géante verte qui n’est jamais de bonne humeur? 

Mara dû faire plus preuve de sérieux pour la suite de la conversation. Pour une fois que sa soeur se dévoilait à elle. C’était rare mais tout de même précieux pour la jeune fille qui avait l’impression de ne pas connaître sa soeur autrement que sous le nom de l’Héritière Impériale Tara’tylanhnem T’al Barmi Ab Santa Ab Maru T’al Duncan. Par Demiderus où leurs ancêtres et leurs parents avaient-ils était chercher ces noms? 

« Tara, fais moi confiance. Jamais je ne te dirais « n’y va pas, c’est très dangereux tu sais! » tout simplement car un: tu ne m’écouterai pas et que cela ne servirait à rien. Que deux: je sais que tu es capable de te débrouiller toute seule. Que trois: c’est dans ta nature d’aider les autres et de faire en sorte que tout soit au mieux, donc je ne voudrais pas changer ta nature. Et que quatre: je te fais confiance. Tu sais je ne suis pas comme tous les gens qui vont te dire que c’est inconscient. Je le pense, certes, mais à quoi bon te le dire alors que tu le sais déjà? Je ne veux pas que tu ailles contre ta nature. Et même si je n’aspire pas totalement aux même idées que toi je comprends ce que tu peux ressentir, alors je ne te le dirais pas. Je ne te le dirais plus si tu me promets de m’informer de ce que tu fais, pour n’importe quoi. La prochaine fois et les autres fois si jamais il y en a d’autre. C’est vrai que je t’en ai fais voir des vertes et des pas mûres mais j’ai changé. Tu peux me faire confiance. Je sais garder un secret. Et je sais, maintenant, croire en ma soeur. »

Elle aimait s’intéresser à sa soeur mais il fallait avouer que la partie qui l’intéressait le plus en ce moment était quand même son père. Elle voulait savoir comment il réagirait, ce qu’il ferait, si il la reconnaîtrait, si il ne lui en voudrait pas et tout ce qui va avec. Alors elle écouta attentivement Tara tout en tortillant sa mèche blanche, comme elle le faisait si souvent lorsqu’elle était stressée. Elle comprenait parfaitement ce que Tara disait sur leur père, ce n’était pas le problème. Elle voyait parfaitement que Danviou avait l’air quelqu’un de très gentil, qui ne la jugerait pas. Elle avait parfaitement assimilé qu’elle était sa fille et qu’il ne la rejetterait pas, qu’il l’aimerait quand même ou du moins qu’il essayerait. Ce n’était pas non plus l’optique d'une rencontre bizarre qui se pressait dans son esprit...c’était plutôt la date. Elle se sentait comme obligée de le faire rapidement mais elle n’en avait pas le courage. Comme depuis le début de leur entrevue Mara ne put s’empêcher d’exprimer son point de vue à sa soeur. 

« C’est justement ça le problème. Je comprends que tu n’étais pas prête et que je n’étais pas prête du tout non plus à le voir. Mais j’ai l’impression de ne pas l’être encore. Je me dois, enfin...j’ai envie de le voir, de lui parler, qu’il apprenne à me connaître par moi-même, mais j’ai peur. J’ai l’impression de patauger dans le vide, d’être dans l’inconnu total, de ne pas être prête et de ne jamais l’être. Je te remercie de lui avoir parler de nous, il nous connaît un peu comme ça. Il nous connaît au moins un peu et moi je ne connais rien de plus de lui que son prénom, le fait qu’il soit mon père et que Magister l'ait tué. Je me sens embrassée de devoir lui parler…je ne me sens pas légitime… »

Où était la légitimité quand quelqu’un n’avait même pas essayé de connaître son père? Mara s’était cantonnée à savoir son prénom, jamais il ne lui était venu à l’esprit de parler de lui, de savoir qui il était, ce qu’il faisait, ce qu’il aimait faire et manger, ce qui le faisait rire et pleurer. Elle ne s’était pas intéressée à celui qui était son « père ». D’ailleurs c’est comme si elle ne l’avait jamais considéré comme telle. Elle ne le connaissait pas alors qu’elle aurait aimé. Comment pourrait-elle lui dire « papa » alors qu’elle se cantonnait juste à savoir que c’était à son père qu’elle parlait? Encore une fois, on avait l’impression que Tara devenait la psychologue de Mara. Mais, peut-être que cette entrevue ferait du bien à la jeune fille. Elle avait besoin de réponse, elle avait besoin d’éclaircir ses pensées, elle avait besoin de se retrouver. Faire la paix avec elle-même pour prendre un nouveau départ. 

« Je suis désolée de parler de ça, je sais que ce n’est pas facile pour toi…mais j’ai tellement besoin de réponses à mes questions silencieuses et celle-là, Jar ne peut pas me les fournir. Mais si jamais tu ne peux pas, ne t’en fais pas, tu m’a déjà beaucoup apporté Tara et je comprends »

C’était un peu égoïste de la part de Mara de faire parler de son père à sa soeur qui l’avait connu, qui l’avait vu mourir deux fois. Elle pouvait comprendre que le sujet était épineux et douloureux. Alors elle ne voulait pas forcer sa soeur et s’éterniser sur le sujet. A quoi bon lui faire du mal? La jeune fille secoua la tête, elle ne pouvait plus demander des trucs pareils à sa soeur. Si Tara avait mal à cause d’elle, elle se sentirait mal et ce n’était pas le but de cette entrevue. 

« En tout cas…merci Tara pour la pierre. Comment je pourrais te remercier? Y’a-t-il quelques chose que je pourrait faire pour toi? Ou avec toi? Tu m’aides depuis le début, j’aimerais bien pouvoir te rendre un peu la pareil si tu vois ce que je veux dire »

Codage par Libella sur Graphiorum


Les flammes jumelles sont en permanences connectées l'une à l'autre, peu importe l'espace et le temps. Elles sont un fort miroir révélateur de leur Partie Sombre et Lumineuse ▵ ©endlesslove.
hope isn't a dream but a way from of making dreams become reality ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4535-mara-tylanhem-t-al-barmi
Tara'tylanhnem Duncan


avatar

Age du personnage : 22

Familier : Galant, pégase
Couleur de magie : bleu azur
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : Apprentie Impératrice, catastrophe
Résidence : Omois

MessageSujet: Re: Dear sister   Dim 11 Juin 2017 - 21:47


No need to worry








Mara était vraiment trop Mara. Mais c'était pour ça qu'on l'aimait après tout. C'était pour ça que Tara l'aimait en tout cas. La jeune héritière était vraiment bien contente qu'elle ait répondu à son invitation, et elle devait avouer qu'elle ne s'attendait pas à ce que cela se passe aussi bien. Ca en devenait presque étrange. Mais elle n'allait pas s'en plaindre, loin de là. C'est vrai, Gru'ull avait hérité des jumeaux après elle, et elle avait du en baver. Déjà qu'une c'était compliqué, alors les deux zigotos à la fois, cela ne devait pas être de la tarte.


" La pauvre ! Mais bon, ce sont les risques du métier, j'imagine. Je n'ai pas choisi ceux qu'elle devait supporter après moi, mais cela nous fais une expérience commune du coup. Je pense plutôt que c'est Lisbeth qui l'a punie de n'avoir pas réussi à m’empêcher de faire n'importe quoi. Et oui, j'ai deux trois combats à ses côtés et je dois avouer que j'étais bien contente qu'elle soit de mon côté. "

Elle avait gagné sa liberté durement, cela dit, et Lisbeth devait encore la faire suivre de temps en temps. Après tout, elle faisait de même. Les services secrets devaient bien se marrer entre les différentes filatures. Mais Myakko lui avait appris à se sortir de la vigilance de ses poursuivants, et cela lui avait servi plus d'une fois.


"Très bien Mara. Je ne manquerais pas de le faire. C'est promis. Cela risque d'arriver un peu trop souvent à ton goût, parce que j'arrive à provoquer ce genre de situation assez facilement. C'est une forme de hobby je crois - elle afficha une mine faussement pensive - Ptet que je devrais monter un club. Ça devrait faire fureur. " Duncan Deadly Adventure". J'aurais plein de copain pour risquer leur vie avec moi. En tout cas, je te remercie de comprendre. Trop souvent, on essaye de m'en empêcher, ce que je comprends, mais... si je ne le fais pas, personne n'ose le faire. Et puis je dois vraiment aimer ça, à force."

Les craintes de Mara étaient justifiées, mais infondées. On ne pouvait pas lui reprocher de ne pas s'être intéressé à son vrai père. Après tout, il était mort, et il n'y avait pas grand monde dans l'univers qui avait un contact permanent avec l'Outremonde. Et elle c'était bien gardée de le dire à tout le monde, de toute façon.


"Mara, si tu n'es pas prête, ne le fais pas. Rien ne t'y force. Je t'ai offert cette possibilité, et c'est maintenant à toi de choisir ce que tu veux faire. Tu peux me la rendre, ou la garder. Me la redemander, ou oublier qu'elle existe. Danviou comprendra, ou je ne lui en parlerai pas, puisqu'il ne sait pas que je t'ai prêtée la pierre. C'était une petite surprise pour lui aussi. Vous risquez d'être aussi démuni l'un que l'autre, et après un petit moment gênant, tout ira mieux. C'est comme ça que la famille fonctionne, après tout. Regarde nous, il y a encore quelques minutes ! Quant à ton intérêt limité envers lui, c'est normal. On s’intéresse peu aux gens morts qu'on a pas connu, surtout quand on ne sait pas qu'on a la possibilité de leur parler. Je ne pense donc pas que tu sois illégitime. La preuve, c'est que ça t'inquiète, ce qui prouve donc que c'est quelque chose qui revêt un minimum d'importance pour toi."

Mara s'excusa d'en parler. C'est vrai qu'elle avait tenté de le faire revenir d'entre les morts, et que ça avait salement raté. Et qu'elle avait du l'achever plutôt que de le voir souffrir plus. Mais c'était quelque chose avec laquelle elle était en paix, et lui aussi. Certes, c'était une immense connerie, et elle avait surement manqué de détruire le monde encore une fois, mais il ne lui en voulait pas, et puisqu'il était déjà censé être mort, rien n'avait vraiment changé. Et elle avait pu lui parler quand elle le souhaitait, avec le morceau du juge.

"Oh ne t'en fais pas. Vu que je l'avais avec moi dans ma poche, ce n'est pas un sujet qui me blesse. J'ai même fini par accepter que Selena cherche à le remplacer. Lui aussi d'ailleurs.  Pour ce qui est de me remercier, tu n'en as pas besoin. Empêche ton frère de faire des bêtises et d'essayer de me tuer à nouveau, et tout ira bien. Te savoir heureuse me suffit. Mais si un jour je pars en vadrouille et que j'ai besoin de tes talents, je te proposerais d'adhérer à mon super club, si tu veux ! "

A force de plaisanter là dessus, elle allait finir par le faire ! Quoique, elle avait surement d'autres projets, et d'une toute autre envergure...





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4220-tara-tylanhnem-duncan En ligne
Mara'tylanhnem Duncan


avatar

Age du personnage : 19 ans

Familier : Blanca, chouette blanche
Couleur de magie : Gris clair
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Héritière d'Omois et apprentie Voleuse Patentée.
Résidence : Palais d'Omois
Dans le sac : Couteau, camouflus, quelques crédits mus, mon hor, poignard et chose coupante, ficelle de quoi ligoter quelqu'un et une bonne dose de courage!

Affinités : Tara'tylanhem Duncan : ma soeurette chérie

Elëor: La garde du corps d'un petit héritier de Tatral et l'une des meilleurs Voleuses Patentée que j'ai rencontré...attention elle n'est jamais loin de vous!

Dorïân(je met que le prénom, le nom est trop compliqué XD): Petit prince blondinet à l'allure charmante qui trouve drôle d'insulter ma présence...

Albane N. O'Nyme: Pour l'instant une petite princesse inconnu qui ferme ses yeux et qui est gentille comme tout.

May O'Season: Pour l'instant petit brunette qui participe à la même colo que moi est qui à l'air gentille.

Alexandre N. O'Nyme: Maitre à l'école des Voleurs Patentés et moniteur de la colonie de vacances...

Candice Heaven: Une blondasse que je n'apprécie pas du tout (pour l'instant) et qui ne me procure aucun sentiments de sérénitude. Doublée d'une fine couche de prétention même si elle est très belle!

MessageSujet: Re: Dear sister   Dim 18 Juin 2017 - 20:46

Dear Sister
 
Cela ne faisait-il que depuis quelques minutes qu’elles avaient appris à se parler de cette manière là? De l’extérieur nous n’en aurions pas l’impression. C’était la première fois que Mara se livrait autant sur des réflexions profondément intimes et qui faisaient remuer en elle des souvenirs douloureux. Elle préférait la plupart du temps les taire et faire comme si elle ne les entendait pas. On lui avait toujours appris que les doutes, les peurs, les faiblesses n’étaient que pour les faibles et qu’elle était forte. Mais en avançant dans le vie, elle se rendait compte qu’elle n’était pas aussi forte qu’on avait essayé de lui faire croire et que les doutes faisaient partit du quotidien tout autant que la joie ou la douleur. Aujourd’hui elle se confiait à sa soeur comme de vraies soeurs le feraient et l’avait toujours fait. Pour elle, s’était une première et pourtant cela n’en donnait pas l’impression. Tara était une grande soeur qui savait écouter les autres et les conseiller, les faire aller de l’avant et les aider à relativiser. Elle pouvait confier tous ces doutes à sa soeur sachant qu’en plus, il n’y avait qu’elle qui pouvait répondre à ses interrogations silencieuses. 

« Eh! Comment ça elle s’est fait punir avec nous? On était si terrible que ça? Mara rigola sachant pertinemment la réponse. Une expérience en commun? Les courses poursuites pour la semer, les heures à essayer de lui faire comprendre quelques chose ou essayer de comprendre ce qu’elle voulait nous raconter, les heures à se faire engueuler car on avait été accidentellement dans le jardin sans surveillance, les nuits passées à la foudroyer du regard parce qu’elle ronflait à l’entrée de la chambre? C’est sûr, on lui en tous fait voir de milles couleurs et je suis même surprise qu’elle n’est pas démissionnée quand elle nous a été attribuée et ce dès les trois premiers jours. Ca prouve qu’elle était quand même une bonne garde du corps et elle devait bien nous aimer…au fond…tout au fond! »

Passé les premières minutes à ne plus savoir quoi dire, à se tordre les mains car on ne savait pas quoi faire et car on ne savait pas ce que l’on faisait là. C’était naturel et extrêmement plaisant de pouvoir passer un peu de bon temps avec sa soeur toujours surchargée que Mara se mit même à se dire qu’elle espérait que Tara ne regarde pas son hor et doive partir car elle ne savait pas quand elle se reverrait. Dans un an? C’était peut-être exagéré mais la jeune fille n’avait pas tout son temps à accorder à sa petite soeur. A bien y penser ce n’était plus la géante verte qui les surveillait mais leur propre soeur, et il fallait dire que la surveillance était comment dire…moins envahissante? Cela devait être les mots justes. Tara s’inquiétait-elle pour eux ou avait juste peur qu’ils fassent de nouveau des bêtises? Peut-être les deux. Elle ne pouvait pas en vouloir à sa soeur d’être trop prudente, après ce qu’il s’était passé avec Jar…

Mara haussa les sourcils et leva les yeux en ciel en attendant parler sa grande soeur de club. Il ne manquerait plus qu’il y ai plein de petits et petites Tara Duncan. Rien que d’y penser Mara y voyait déjà l’idée la plus mauvaise de l’année entière, voir même des siècles à venir. Elle entendait même déjà les parents hurler contre l’Héritière et elle voyait même les sourcils de sa Tante se froncer devant tant d’impertinence. Tara était Tara. On ne la changerait pas et on devait bien l’aimer pour ça aussi non? Elle ne revint pas sur le fait que sa soeur lui parlerait de ses expéditions la prochaine fois. Elle lui faisait confiance…et puis Tara faisait ce qu’elle voulait de sa vie. Fureur? Sans doute, de toute façon quand les autorités verront que la population d’AutreMonde baisse considérablement il ne faudra plus chercher bien loin. Il ne faudra plus crier que: « Taraaaaaaa? Qu’est-ce que tu as encore faiiiiit? »

La jeune fille écouta attentivement sa soeur en prenant en compte ses paroles dans un coin de sa tête. Tara n’avait pas tord, mais Mara ne pouvait s’empêcher d’appréhender. De toute façon sa soeur avait résumé la situation: ça allait être comme pour elle deux au début…mais on parlait quand même de son père mort qu’elle n’avait jamais connu. Il secoua la tête, il fallait qu’elle arrête de trop réfléchir, à vouloir adopter la meilleures des solutions elle allait se brouiller les idées plus qu’autres choses et n’allait plus savoir quoi faire. Elle se mordit la lèvre

« Tu n’as pas tord…tu as même sans doute raison. J’ai peut-être juste besoin de quelques jours pour me remettre les idées en place et de toute façon ça viendra tout seul, non? Si jamais je n’y parviens pas je te ferais parvenir de nouveau la pierre, je ne voudrais pas couper le contact entre vous deux trop longtemps. Merci en tout cas. Pour la pierre, pour les conseils. Je me sens mieux, il n’y avait qu’avec toi que je pouvais en parler et ça m’a fait du bien. »

Elle serra maladroitement sa soeur dans ses bras pour la remercier. Puis se recula et laissa Tara finir sur le dernier point qu’elles avaient abordé. Mara ne se faisait pas trop d’espoir, sa soeur n’allait sans doute rien lui demander en échange. Même si Mara aurait bien voulu aider un peu sa soeur, elle comprenait aussi. Elle aurait fait la même chose. Les deux jeunes femmes se ressemblaient peut-être en un plus qu’elles le croyaient en fin de compte. 

« Je veillerai sur Jar ne t’en fait pas pour lui. Et puis tu as tes espions, lui rappela-t-elle avec un clin d’oeil, tu seras au courant au moins une semaine avant qu’il n’essaye. Mais je ne pense pas qu’il veuille refaire cette erreur. Il reste sans doute Jar mais il a changé également. J’ai confiance en lui. »

Elle ne pouvait pas s’en empêcher, elle fallait qu’elle défende son frère. C’était plus fort qu’elle. L’instinct de jumeau sans doute. Elle ne reconnaissait pas tout ce qu’il faisait, dès fois elle était contre. Cela ne l’empêchait pas de lui dire qu’il commettait d’énormes bêtises et qu’il faisait n’importe quoi. Cela ne l’empêchait pas de se dire dès fois que son frère était vache, voir même con avec les autres mais c’était son frère. Elle l’aimait. Et elle ferait tout pour le soutenir comme lui la soutenait et la protégeait. 

«  Bien sûr, si jamais tu as besoin de moi n’hésite pas. Je préfère partir en vadrouille, quitte à te regarder faire et ne donner que des kleenex à ceux qui saignent trop plutôt que de rester des journées enfermées à jouer…enfin à faire ce que l’on attend de moi en tant qu’une des Héritières »

Et oui. Elle préférait risquer sa vie plutôt que de croupir dans le palais pendant des jours. Cela pouvait se comprendre, non? 

« Arrête avec ce club tu vas, non pas finir pas faire peur à ceux qui veulent venir avec toi parce que je suis sûre que tu aurais du succès et qu’il ne diront jamais non pour partir à l’aventure, mais tu feras pousser des cheveux blancs sur la tête de Tante Lisbeth avant l’heure! Ne me dis pas que tu y penses sérieusement quand même? »

Tara restait peut-être toujours la Tara Duncan mais il y avait un truc en plus chez elle que seul sa famille pouvait voir, quand elle se donnait la peine de la connaître. C’était sa soeur. Son insupportable et hautaine soeur du début. Son intrépide soeur de tous les jours. Sa confidente d’un jour. Elle avait peut-être été dure dès fois, surchargée la majeur partie du temps, peut-être pas la meilleure soeur de tout les temps, mais c’était une soeur qui prenait soin des siens. Comme une véritable soeur le ferait. 

Codage par Libella sur Graphiorum


Les flammes jumelles sont en permanences connectées l'une à l'autre, peu importe l'espace et le temps. Elles sont un fort miroir révélateur de leur Partie Sombre et Lumineuse ▵ ©endlesslove.
hope isn't a dream but a way from of making dreams become reality ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4535-mara-tylanhem-t-al-barmi
Tara'tylanhnem Duncan


avatar

Age du personnage : 22

Familier : Galant, pégase
Couleur de magie : bleu azur
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : Apprentie Impératrice, catastrophe
Résidence : Omois

MessageSujet: Re: Dear sister   Lun 19 Juin 2017 - 11:23


A refaire asap !








Tara profitait de chaque instant, car elle savait qu’elle allait bientôt devoir partir, malheureusement. Sa sœur retrouvée, elle n’allait pas la lâcher et comptait bien multiplier les moments d’exceptions comme celui-ci. Et qu’on ne vienne pas l’en empêcher. Elle doutait cependant que quelqu’un essaye, même pas sa Tante. Qui râlerait surement quand même, hein, elle ne se faisait pas d’illusion non plus, la jeune héritière. Mais Mara avait besoin d’elle, et Tara avait aussi besoin de sa petite sœur, puisque la solitude commençait à lui peser. Elle n’avait peut-être plus vraiment d’ami, elle avait toujours une sœur merveilleuse. La plupart du temps en tout cas…

" Elle prenait toujours son travail très au sérieux. L’adversité est un défi qu’elle devait apprécier, d’une manière ou d’une autre ! Mais vous n’y êtes effectivement pas allé de main morte. Mais ça doit faire sacrément classe sur son CV maintenant. Je ne veux pas imaginer ses tarifs…"

Mara prit sa proposition de club à la rigolade. Dommage, elle était persuadée que cela ferait un carton. Elle gardait quand même l’idée dans le coin de sa tête hein. Cela pouvait faire une super reconversion professionnelle plus tard. Mais elle n’y était pas encore.


"Tu peux la garder autant de temps qu’il te le sera nécessaire. Je l’ai prévenu déjà. Et mine de rien il est plutôt occupé là-bas de toute façon. C’est un artiste côté, et il refait les maisons des autres fantômes.  Alors ne t’en fais pas, prends le temps qu’il te faudra et tu me la rendras quand tu n’en auras plus besoin. Et je te remercie aussi. Tu es venue, tu m’as parlée, je t’ai parlée. J’en avais terriblement besoin, aussi simplissime que soit la chose. Toi aussi, et j’aurais dû venir avant. Je ne te laisserais plus tomber. Et même si mes journées sont chargées, tu peux toujours débarquer dans ma chambre en pleine nuit. Bon fais attention parce que y’a deux trois pièges qui trainent, quand même."

C’est de la faute de Myakko ça. Mara la remercia d’une d’étreinte. Tara n’avait jamais fait autant de câlin à quelqu’un en si peu de temps. Mais ce n’était pas une si mauvaise chose. Elle appréciait même beaucoup ça. Elle défendit Jar, ce qu’elle comprenait parfaitement. Elle aussi était persuadée qu’il pouvait être adorable. A condition de ne pas être devant lui pour l’accession au trône.


"Moi aussi, je lui fais confiance. Mais pas pour tout, malheureusement. Et on m’a appris à être un peu trop prudente. Mais qui sait, il ferait surement un empereur compétent. Mais ne va surtout pas lui répéter que j’ai dit ça. Cela lui ferait bien trop plaisir et il ne manquerait pas de me rappeler ces malheureusement paroles à la moindre occasion."

Elle gratifia Mara d’un petit clin d’œil complice. Jar manquait de limite pour certaines choses, c’est tout. Tara lui aurait laissé son poste avec plaisir s’il était un peu plus raisonnable. Ce qu’il devenait au fil du temps. Il devait de toute façon apprendre la patience et la gestion de la frustration. Sinon il n’irait pas bien loin une fois sur le trône, malgré tout ce qu’il pouvait dire.

"Si jamais tu viens avec moi, je m’en voudrais terriblement si je ne te laisse pas ta part de bastonnade. C’est le truc le plus intéressant. Ca, et les punchlines assassines. J’ai un petit recueil dans un coin, quand j’ai des idées de génies. J’en ai des tellement spécifiques que je doute un jour m’en servir. Mais elles sont prêtes, au cas où.  Nos responsabilités sont importantes tout de même. Je déplore juste qu’elles nous soient imposées. Mais c’est ainsi. Et je crois qu’elle a déjà sa chevelure toute blanche et qu’elle le cache. N’importe qui d’autre aurait déjà jeté l’éponge avec une fratrie aussi merveilleuse que la nôtre. Je n’y pense pas sérieusement non. Tout du moins, pas quelque chose de ce format-là. Mais qui sait… je n’en sais rien pour le moment."

Son hor sonna doucement, annonçant le glas de leur petit moment privilégié. Elle soupira, car elle en aurait bien profité un peu plus longtemps.

" Le devoir m’appelle. Je dois aller me faire charcuter à l’entrainement. Encore merci d’être venue. N’hésite pas à recommencer. Je ferai toujours tout ce que je pourrais pour qu’on se voie. Promis. Je file vite, sinon ma maître d’arme va me tuer. Littéralement. Elle essaye toujours."

Bon, c’était pas tout à fait vrai, elle s’arrêtait toujours un peu avant. Sinon, Jar serait déjà l’héritier en tête de liste. Après une dernière étreinte, elle partit en courant alors que sa changeline l’équipait de sa tenue de combat. Elle fit un dernier signe à sa sœur en passant la porte des jardins, et disparut pour aller affronter les attaques de Myakko.





[/i]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4220-tara-tylanhnem-duncan En ligne
Mara'tylanhnem Duncan


avatar

Age du personnage : 19 ans

Familier : Blanca, chouette blanche
Couleur de magie : Gris clair
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Héritière d'Omois et apprentie Voleuse Patentée.
Résidence : Palais d'Omois
Dans le sac : Couteau, camouflus, quelques crédits mus, mon hor, poignard et chose coupante, ficelle de quoi ligoter quelqu'un et une bonne dose de courage!

Affinités : Tara'tylanhem Duncan : ma soeurette chérie

Elëor: La garde du corps d'un petit héritier de Tatral et l'une des meilleurs Voleuses Patentée que j'ai rencontré...attention elle n'est jamais loin de vous!

Dorïân(je met que le prénom, le nom est trop compliqué XD): Petit prince blondinet à l'allure charmante qui trouve drôle d'insulter ma présence...

Albane N. O'Nyme: Pour l'instant une petite princesse inconnu qui ferme ses yeux et qui est gentille comme tout.

May O'Season: Pour l'instant petit brunette qui participe à la même colo que moi est qui à l'air gentille.

Alexandre N. O'Nyme: Maitre à l'école des Voleurs Patentés et moniteur de la colonie de vacances...

Candice Heaven: Une blondasse que je n'apprécie pas du tout (pour l'instant) et qui ne me procure aucun sentiments de sérénitude. Doublée d'une fine couche de prétention même si elle est très belle!

MessageSujet: Re: Dear sister   Dim 25 Juin 2017 - 20:17

Dear Sister
 

Ces instants bien que merveilleux étaient trop courts et Mara guettait, non sans appréhension, le moment où sa soeur devrait la quitter pour ne plus la voir pendant au moins plusieurs longues journées. Cela attristait la jeune fille mais Tara ni pouvait rien, elle avait des obligations, des responsabilités, mais elle avait tout de même profité d’un petit moment à elle pour demander à sa soeur de venir. Mara sentit soudainement, qu’elle aurait amèrement regrettée de n’être pas venue voir sa soeur pour le peu de temps qu’elles pouvaient passer ensemble. Mais, intelligemment, elle avait mit sa rancune de côté pour aller la voir et s’expliquer avec elle. Chose faite, elle était désormais heureuse de passer des moments dans ce genre avec Tara. Et même si le hor de sa soeur ne cessait de l’obséder, elle espérait sincèrement que ces moments privilégiés avec elle se reproduiraient, et dans un futur proche! 

Tara avait beau nier, elle essayait quand même d’être la meilleure pour ses frères et soeurs et cela fit plaisir à Mara de voir qu’elle comptait plus pour sa soeur qu’elle ne le pensait. A cet instant présent elle ne voyait pas pourquoi elle avait été fâché contre Tara. Car trop absente? Pas assez intéressée aux autres? Trop dans son monde? Elle voyait en face d’elle une jeune femme souriante, ouverte, drôle et qui même si elle ne le pouvait pas à chaque fois, essayait d’être présente. Cela ne s’était peut-être pas beaucoup remarqué jusqu’à présent, mais il fallait dire que les deux jeunes filles n’avaient jamais été très proches l’une de l’autre. A partir de maintenant cela changera sans doute. Car même si on refuse de l’admettre, quand on est né entouré de frères et de soeurs on a besoin de sa fratrie pour avancer!  

Prenant le sujet de la pauvre garde du corps un petit peu à la rigolade, Mara ne put s’empêcher de glousser en imaginant la tête de la géante verte si elle entendait tout cela. C’était sûr qu’après avoir eu Tara et toutes ses tentatives pour échapper à la surveillance et sauver le monde et les jumeaux et toutes leurs tentatives pour s’échapper et faire chier le monde. Aucun autre enfant ne pouvait lui résister ou alors il ne sera plus en très bon état à la fin de la garde…

Mara était encore très touchée du prêt de la pierre pour quel puisse voir son père, lui parler, même apprendre à le connaître et peut-être envoyer un message à Alec. Cette perpective lui fendait le coeur en même temps que de lui redonner de l’énergie et elle ne savait pas trop comment interpréter tous ses sentiments contradictoires dans son corps. Les émotions s’étaient tellement compliqués...

«  Merci Tara. Merci pour ça, merci pour aujourd’hui, merci pour ce que tu fais pour moi. Et je te remercie également de m’avoir invité à partager un peu de temps avec toi malgré ton emploi du temps chargé, je ne regrette pas d’être venue à ta rencontre et j’aimerai même que l’on puisse se refaire ça quand tu auras un peu de temps et pas une planète à sauver, dit-elle avec un clin d’oeil entendu à sa soeur, te parler m'a fait du bien. Ces moments sont si rares, mais j'espère que nous en aurons d’autres! Quand à venir dans ta chambre en pleine nuit, je ne sais pas si je m’y risquerai, je t’attendrais à la porte le matin plutôt que de ne pas réussir à te parler pour tranchage de gorge » 


On ne savait jamais avec Tara. Ou tout du moins celui ou celle qui lui demandait de mettre en place ces pièges. Pauvre Tara qui devait aussi faire attention au piège, mais bon on ne naît pas prudent…on le devient! Mara se sentait un peu entre deux ponts. Bien qu’elle adorait son jumeau, elle aimait sa soeur aussi et tout les deux n’ayant pas les mêmes idées, c’était assez difficile pour Mara de se placer. Alors certes, elle défendrait toujours Jar, elle se l’était promis mais dès fois, elle était un peu de l’avis de Tara. Mais hors de question qu’elle laisse son jumeau seul quand l’occasion se présentait aux autres (et pas forcément Tara, tout ceux qui traînait dans le palais et au alentour) de pouvoir lui faire la morale derrière son dos. Elle ne revint cependant pas sur la conversation jugeant inutile de contredire sa soeur alors qu’elle avait raison, et jugeant également inutile de protéger son frère (même si elle en avait envie) parce qu’il avait tord. La perspective de nommer Jar empereur la fit sourire, elle échangea un regard complice avec Tara 

« Ne t’inquiète pas, ce qui est dit sur ce banc ne sort pas de ce banc et de ma bouche! Je ne voudrais pas lui donner des idées immédiatement et un prétexte pour venir t’embêter tout le temps »


Elle gardait cette phrase dans un coin de sa tête mais ce promis de ne jamais l’évoquer devant Jar. Une promesse était une promesse. Jumeau ou pas. Quand à l’idée d’accompagner Tara à la bagarre, cela ne lui déplaisait pas mais elle se sentirait si inutile devant sa soeur, qu’elle s’ennuierait. Même si Tara lui affirmait qu’elle aurait sa part de combat, ils seront déjà tous à terre ou auront déjà tous fuit avant que la chevelure brune de la petite Duncan n’arrivent. 

« Je ne manquerais pas de t’y refaire penser Tara! Si un jour tu as besoin de moi n’hésite pas, je suis prête à être bagarreuse, observatrice ou simple serveuse de mouchoirs si il t’en faut une. Certes, elle doit bien les cacher, alors évitons de les lui faire tomber, cela sera préférable. Même si j’imagine qu’elle pourrait se les refaire pousser facilement. Elle a dû s’arracher pas mal de cheveux quand nous étions encore une fratrie incontrôlable…même si dès fois cela y ressemble grandement encore, rigola-t-elle »


Mara songeuse, pensa fortement que sa soeur y réfléchirait tout de même. Tara n’était pas du genre à laisser tomber et quand elle avait une idée…il fallait beaucoup de volonté et de patience pour la lui retirer. Quoi qu’il en soit pour Mara former des nouveaux et nouvelles Tara Duncan ne lui disait rien qui vaille. Elle garda cette idée pour elle, l’heure n’était pas à la divergence de point de vue entre les deux soeurs qui s’étaient retrouvées en cet après-midi lumineux. Les songes de Mara furent interrompus par la sonnerie du hor de Tara, la jeune fille se crispa légèrement. C’était déjà la fin? Elle s’en était doutée, mais aurait préféré se tromper et avoir plus de temps avec sa soeur. Tant pis, Tara lui promit qu’elle se reverrait et Mara espérait bien qu’elle allait tenir cette promesse. Après tous, les mensonges de Tara envers les personnes qu’elle appréciait étaient rares, non? 

« Pas de problème, et n’hésite pas à me dire quand tu es libre également pour qu’on se refasse des petits moments comme celui-ci! Bon courage en tout cas soeurette et prends soin de toi! »


Elle laissa sa soeur s’en aller avec une impression de baume au coeur. Cette rencontre lui avait fait du bien…leur avait fait du bien. Et à partir de maintenant, elle ne sera plus la dernière. Mara sortit le morceau de Juge et le fit briller au soleil, sa couleur sombre suivant les reflets du soleil. Avec un sourire elle rangea le morceau précieusement dans sa poche et offrit son visage au soleil encore quelque minutes. Tant qu’ils resteront unis, Tara, Jar et elle ainsi que leurs amis, tout ira pour le mieux. Elle le sentait. Elle le savait. 
Codage par Libella sur Graphiorum


Les flammes jumelles sont en permanences connectées l'une à l'autre, peu importe l'espace et le temps. Elles sont un fort miroir révélateur de leur Partie Sombre et Lumineuse ▵ ©endlesslove.
hope isn't a dream but a way from of making dreams become reality ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4535-mara-tylanhem-t-al-barmi
 
Dear sister
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (F/FAMILY) Kristina Romanova - dear sister tell me how to lie
» Quoi de mieux que de résister à la tentation ? Y céder {Dja'
» Dear Journal ~
» REE ? la meilleure façon de résister à la tentation, c'est d'y céder.
» Dear Diary ~ Elanore Loyld

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tara Duncan : Le Forum RPG :: Autremonde :: OmoisOmois :: Tingapour :: Le Palais de l'Impératrice-
Sauter vers: