AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion
« ALLEZ RP BANDE DE PIGNOUFS »
- Kokko
Bienvenue, Arya. Amuse-toi bien parmi nous !
Vous avez très envie d'un nouveau personnage, mais vous séchez sur sa présentation ?
Et si vous alliez voir du côté des personnages prédéfinis ?
N'oubliez pas de voter pour le forum toutes les deux heures :)
N'hésitez pas à poster dans les carnets de bord des autres si vous manquez de liens !

Tara Duncan : Le Forum RPG :: Autremonde :: Le LancovitLe Lancovit :: TraviaTraviaPartagez | 
 

 Warmth will come to you [PV Ewlan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elëor


avatar

Age du personnage : 23

Familier : Un vrrir (au grand damne de l'impératrice), du nom de Byakko
Couleur de magie : Opale
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : Voleuse patentée et futur chef des services secrets de la principauté de Tatral
Résidence : Sans Auberge Fixe
Dans le sac : Cinq dagues, divers poisons, de quoi escalader, une baignoire, un leurre pour animaux, un tube de rouge à lèvres, un kit de survie, de quoi rassasier mon appétit sans limites...

Affinités : ◊ Liens :

Dorian : patron et meilleur pote, à la fois une plaie et un confident.
Mara: empêcher une révolution nonsos à deux, ça rapproche drastiquement, moins âgée qu'El, et pourtant une amie de valeur.
Amber : le sosie d'El en plus jeune, une Voleuse au grand coeur et au caractère de cochon, adorable.
Ewlan : une attirance particulière les uni.

◊ Les rps en cours :
Une humaine, une elfe, un loup-garou et un dragon. Ca ressemble au début d'une mauvaise blague. ~ft. Ewlan, Ryu et Del
Se faire surprendre en pleine mission et tout faire capoter ~ft. Ambou
Un espionnage vous dîtes? Pas de souci, c'est dans mes cordes! ~ft. Mara
Une colo sur Terre, ça vous dit ? ~ft. Toute la bande
La princesse impériale et la coupable d'exhibitionisme ~ft. Mara
Warmth will come to you ~ft. Ewlan


◊ Achevés :
Let's dance ♪ ~ft. Lou, Heather, Amber, Ewlan, Candice, Maeko
Après la danse ~ft. Ewlan

MessageSujet: Warmth will come to you [PV Ewlan]   Mer 3 Mai 2017 - 22:21

I'M HERE × ft. EWLAN
Certains croient au destin, au fait que nos vies de mortels sont déjà toutes tracées, d’autres pensent que les chosent arrivent dans un certain but, même s’il nous est impossible de le cerner. Personnellement, je ne m’étais jamais intéressée à la question auparavant, et je n’étais pas prête de remettre en question l’insouciance de mon existence. C’est même le principe fondamental de ma vie : l’imprévisibilité, l’importance du moment présent. La vie est une construction. Le problème c’est que tout peut s’effondrer en un rien de temps.

La journée était déjà bien avancée lorsque je décidai de stopper mes tâches quotidiennes, c’est-à-dire la poursuite de méchants pas beaux qui méritaient bien une petite punition sadique légèrement illégale, pour rentrer prendre une pause bien méritée. J’étais tellement gonflée à bloc par ma course poursuite que l’effrit de la salle de bain n’avait pas intérêt à s’amuser avec les températures d’eau. Le prochain défi qui m’attendait consistait à planquer un maximum de lames sous une tenue trop légère à mon goût, mais adaptée au climat de Travia (après si certains veulent transpirer comme des brrraaa et sentir le crochien, libre à eux).

Les cheveux encore légèrement humides, je sortais de l’auberge où je logeais pour aller dans le centre-ville, où, après une longue hésitation, j’achetais quelques pâtisseries. Un sourire gourmand aux lèvres, je tentais tant bien que mal de me rappeler de l’endroit où vivait Ewlan. Ma fierté m’empêchait d’incanter, si bien que je me perdis dans le dédale des quartiers de Travia avant de passer devant une maison similaire à celle où il habitait. Je débarquais à l’improviste, n’ayant aucune nouvelle du loup depuis la fameuse nuit où nous nous étions re-rencontrés…et plus et affinités. Les pâtisseries étaient pour sa mère surtout, vu qu’il vivait avec elle, et pour nous, une marque de politesse que mon pauvre père poule m’avait enseigné.

Hésitante, je rassemblais toutes mes forces pour frapper à la porte de la petite maison. Une fois. Deux fois. Trois fois. Sans réponse, je demeurai perplexe : Ewlan n’avait aucune activité à ma connaissance, mais il pouvait être sorti. Je ne m’attendais pas à ça, je pensais, comme une idiote, qu’il serait là et m’accueillerai à bouche bras ouverts. Il faut dire que je n’avais pas insisté depuis qu’il ne me répondait plus, pour ne pas paraître trop collante. Etais-je trop collante ?

Je m’assis sur les marches de la maison, et attendis que le loup rentre dans sa tanière, ou qu’il se manifeste.

Mais la patience n’est pas ma vertu principale, et j’en eu rapidement assez d’attendre, et mon fessier aussi. Mettant à profit mes aptitudes de Voleuse, je rejoignis rapidement le toit de la maison, et la fenêtre qui donnait sur la chambre d’Ewlan. Je frappais plusieurs coups sur la vitre, sans réponse. Cependant, le regard paniqué d’un voisin, me voyant accroupie sur un toit, au-dessus d’une fenêtre, en pleine journée, à la manière d’un cambrioleur de fortune, me poussa à forcer sur la vitre, qui s’inclina. Je me glissai donc dans la maison, sans un bruit.

L’endroit semblait avoir changé, l’atmosphère était lourde et la pièce sentait le renfermé. Pourtant, la lumière inondait les murs. Le silence s’imposa à moi, bientôt brisé par quelques bruits. Après avoir hésité, je lançai un léger « Ewlan ? », que je répétais, n’osant pas sortir de la chambre de ce dernier (c'est pas que c'est l'incruste mais quand même un peu), avant de me figer, aux aguets.

code by lizzou × gifs by tumblr


Pulvis et umbra sumus
You can't blame gravity for falling in love. ⚡ Northern Lights
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4542-we-do-not-merely-destroy-our-enemies-we-change-them-9674-eleor#72546 http://tara-duncan.actifforum.com/t4536-eleor-dal-saafkal
Ewlan Kaeben Mysendrin


avatar

Age du personnage : 19 ans

Familier : /
Couleur de magie : Arrête de me narguer ou je t'en colle une.
Niveau de magie :
  • Inexistant
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Barman à mi-temps, recherche un emploi.
Résidence : Centre-ville de Travia.
Affinités : Il ne supporte pas ces sales gamines de Iris Clairaux et de Maura Lewis.
Il évite Lou.
Il aime bien L'ilne.
Il se désintéresse totalement de Kina.
Il déteste Lisa et Elistéria.
Il est attiré par Elëor.

MessageSujet: Re: Warmth will come to you [PV Ewlan]   Jeu 18 Mai 2017 - 19:28

Warmth will come to you
- Ewlan ?
C'est toi ça. Ce prénom... c'est le tiens. Oui, c'est toi, tu devrais réagir. Et cette voix... tu la connais. Son timbre, sa douceur. Elle devrait réveiller quelque chose en toi. Déclencher une réaction, produire de l'énergie, te faire te lever du fauteuil où tu es assis pour te diriger vers son origine. Tu aurais dû réagir aux coups à la porte puis aux coups sur la vitre, que tes tympans de loup ont parfaitement entendus. Mais comme pour la voix, ton cerveau a refusé de traiter l'information. Tu es resté figé comme tu étais, à contempler le vide. Tu es isolé du monde qui t'entoure. Tu t'es isolé du monde qui t'entoure. Tu n'entends plus rien. Tu ne ressens rien. Tu as les yeux ouverts, mais ce que tu vois ne fait aucun sens dans ton esprit.
Tu as tout bloqué pour te protéger, tes sensations, tes émotions, tes pensées. Ton corps glacé n'est plus qu'une coquille vide. Tu restes figé sur la dernière image que tes yeux ont transmise à ton cerveau.
Ta mère. Au sol, les yeux ouverts, un cri au bord des lèvres, le visage crispé par la terreur. La puanteur de sa peur encore présente dans l'air, largement recouverte par celle de son sang. Dégouté par cette odeur qui faisait surgir des souvenirs terribles, tu avais le coeur au bord des lèvres, mais tu t'étais jeté vers son corps inanimé. Tu avais tout de suite remarqué les traces de crocs sur son corps. Trop petites pour être celles d'un loup. Et puis l'odeur d'un animal s'était imposé à toi. Tu ne la connaissais pas. Tu n'avais aucune idée de ce que c'était. Normalement, tu aurais dû te lancer à sa suite en utilisant ton odorat. Tu aurais dû le tracer, le retrouver, et... et quoi ? Tu ne savais pas. Mais peu importe. Tu n'avais pas été capable d'esquisser le moindre mouvement. Tu étais resté figé, aux côtés du corps sans vie de celle avec qui tu étais resté, qui t'avait soutenu et supporté. La suite tu ne t'en rappelles pas, à vrai dire. Tu avais peut-être appelé la garde, et les avais laissés s'occuper de tout. Ils t'avaient peut-être dit un peu plus tard, après enquête, qu'ils s'agissait d'un krakdent qui s'était échappé. Tu avais dû ignorer les détails, car peu importait, le fait était là : Georgette était morte.
Morte. Il n'y a plus que cela. Cette réalité occupe toute la place dans ton esprit, mais tu restes bloqué sans pouvoir l'accepter. Pourtant il faudrait bien cela pour que tu puisses sortir de cette torpeur qui te paralyse et avancer. Mais tu en es incapable. Comment pourrais-tu imaginer ta vie sans elle, qui est resté auprès de toi toute ta vie, que tu avais juré de protéger lorsque ton père s'était lâchement enfui ? Et puis tu l'avais laissée. Cela n'avait duré que quelques minutes, mais c'était suffisamment pour que tu puisses le regretter. Si tu avais été là, elle n'aurait pas pris dans ses bras cette peluche rose. Elle n'aurait pas été sans défense face au vice de la nature autremondienne. Mais tu n'avais pas été là.
- Ewlan ?
Encore cette voix. Quelque chose remue en toi. Comme si une fissure était apparue à la surface de la glace qui t'a figé. Cette voix, ce timbre, cette douceur...
- Elëor ?
C'est ta voix. Tu viens de prononcer ce prénom, à l'instant, sans même t'en rendre compte. Ta voix est faible, lointaine à tes propres oreilles. A-t-elle seulement été audible pour l'autre voix ? Tu ne sais pas. Tu ne sais même plus si c'est toi qui a parlé. Peut-être est-ce seulement ton imagination. Tu es tellement lointain de tes sens que tu es incapable de le savoir. Et puis comment pourrais-tu te rappeler de ce nom ? Tout est loin, tu es vide. A l'instant tu en étais à te demander ce qu'évoquait pour toi cette voix qui t'appelait.
Un parfum parvient jusqu'à tes narines. Tu es étonné de t'en rendre compte alors que tu ne sens même plus les vêtements sur ton corps et le fauteuil sous toi. Mais cette odeur qui t'enveloppe... une nouvelle fissure apparaît sur la couche de glace.
Elle est là, elle te réchauffe.
(c) par elfyqchan pour Never-Utopia



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t3021-ewlan-mysendrin http://tara-duncan.actifforum.com/t2952-ewlan-mysendrin-ou-comment-etre-voleur-patente-et-loup-garou#53795
Elëor


avatar

Age du personnage : 23

Familier : Un vrrir (au grand damne de l'impératrice), du nom de Byakko
Couleur de magie : Opale
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : Voleuse patentée et futur chef des services secrets de la principauté de Tatral
Résidence : Sans Auberge Fixe
Dans le sac : Cinq dagues, divers poisons, de quoi escalader, une baignoire, un leurre pour animaux, un tube de rouge à lèvres, un kit de survie, de quoi rassasier mon appétit sans limites...

Affinités : ◊ Liens :

Dorian : patron et meilleur pote, à la fois une plaie et un confident.
Mara: empêcher une révolution nonsos à deux, ça rapproche drastiquement, moins âgée qu'El, et pourtant une amie de valeur.
Amber : le sosie d'El en plus jeune, une Voleuse au grand coeur et au caractère de cochon, adorable.
Ewlan : une attirance particulière les uni.

◊ Les rps en cours :
Une humaine, une elfe, un loup-garou et un dragon. Ca ressemble au début d'une mauvaise blague. ~ft. Ewlan, Ryu et Del
Se faire surprendre en pleine mission et tout faire capoter ~ft. Ambou
Un espionnage vous dîtes? Pas de souci, c'est dans mes cordes! ~ft. Mara
Une colo sur Terre, ça vous dit ? ~ft. Toute la bande
La princesse impériale et la coupable d'exhibitionisme ~ft. Mara
Warmth will come to you ~ft. Ewlan


◊ Achevés :
Let's dance ♪ ~ft. Lou, Heather, Amber, Ewlan, Candice, Maeko
Après la danse ~ft. Ewlan

MessageSujet: Re: Warmth will come to you [PV Ewlan]   Mar 23 Mai 2017 - 14:38

I'M HERE × ft. EWLAN
Seul le silence me répondit d’abord. Appuyée contre la porte de sa chambre, de cet endroit chargé en souvenir, j’essayais de prêter attention au moindre bruit. J’entendis d’abord un frôlement de tissu, qui témoignait d’un mouvement. Puis une voix. Rauque. Comme s’il n’avait pas parlé depuis des lustres. Ewlan avait prononcé mon nom, j’en étais certaine. Je commençais à paniquer furieusement. Il y avait quelque chose dans sa voix que je ne parvenais pas à identifier, comme une sorte de plainte, un appel au secours, ou que sais-je. Il n’allait certainement pas bien. Et j’étais plantée comme une quiche derrière cette porte.

J’ouvris cette dernière avec un peu trop de force, si bien qu’elle rebondit contre le mur avec un grand fracas, et je me maudissais intérieurement. Cependant, j’étais beaucoup trop alarmée pour faire attention à ma discrétion, et, parole d’Elëor, le premier qui se mettrait sur mon chemin finirait comme la pauvre porte.  Je me précipitai dans le couloir, mais, même si j’étais certaine d’avoir entendu sa voix, ce murmure avait été beaucoup trop faible pour que je puisse déterminer d’où il provenait. J’entrepris donc de fouiller chaque pièces, sans pour autant crier à ton va le nom du loup. Histoire de conserver un minimum de dignité.

Je me sentais mal de m’introduire comme ça dans sa vie, dans sa maison, mais je n’y réfléchissais plus vraiment, tout ce qui m’importait était de le trouver, le reste attendrait. Byakko, resté à l’extérieur de la maison, ressentait mon désarroi et m’envoyait des images apaisantes, trop occupé qu’il était à monter la garde pour venir vérifier lui-même mon état. Mais mon cerveau paranoïaque superposa des images atroces de massacre, de sang et je vous passe les détails par-dessus, si bien que ma panique redoubla. J’étais à deux doigts de la crise cardiaque.

Sans aucune trace d’Ewlan à l’étage, je jurai comme un marchand de tapis volant à cause du temps perdu, avant de dévaler l’escalier. Il allait se moquer de moi, si tout allait bien, vu mon état et le bruit que je faisais. La délicatesse d’un éléphant boiteux, je vous jure.

Et je le vis.

— Ewlan…

Assis sur un fauteuil, les yeux dirigés vers la source de tout ce vacarme, en l’occurrence, moi. Assis au milieu d’un salon qui aurait pu avoir l’air agréable, mais trop plongé dans l’obscurité. Peu de lumière filtrait par les volets entrouverts, et les meubles étaient recouverts d’une fine couche de poussière, assez visible pour témoigner de l’inactivité de son propriétaire. Mais ses yeux ne me voyaient pas, ils ne voyaient rien. Un vide profond les occupait, loin de l’énergie que contenaient d’habitude ses prunelles azurées. J’hésitai un instant, paralysée par cette vision. Puis son regard croisa le mien, et je me précipitais vers lui. Avec des mouvements alarmés, je prenais sa main dans la mienne. Glacée. Comme le reste de son corps. Je passai une main sur sa joue, dans son cou, pour obtenir une réaction. J’étais complètement désemparée, je ne comprenais pas pourquoi il était dans cet état. Je le pris dans mes bras autant que le fauteuil le permettait, et, en le serrant fort dans mes bras, j’humais son parfum. Et murmurai tout contre lui.

— Que s’est-il passé ?

J’espérai qu’il allait me répondre, auquel cas il faudrait le ramener sur la terre ferme, le ramener à la réalité même s’il semblait vouloir la fuir de tout son être. Je ne savais pas s’il était du genre à se confier, mais cela semblait nécessaire. Il était sous le choc d’un évènement, et la pièce semblait lourde, comme chargée en émotions négatives. Il fallait qu’il se réveille et qu’il sorte de sa léthargie.
Quitte à le frapper.
code by lizzou × gifs by tumblr


Pulvis et umbra sumus
You can't blame gravity for falling in love. ⚡ Northern Lights
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4542-we-do-not-merely-destroy-our-enemies-we-change-them-9674-eleor#72546 http://tara-duncan.actifforum.com/t4536-eleor-dal-saafkal
Ewlan Kaeben Mysendrin


avatar

Age du personnage : 19 ans

Familier : /
Couleur de magie : Arrête de me narguer ou je t'en colle une.
Niveau de magie :
  • Inexistant
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Barman à mi-temps, recherche un emploi.
Résidence : Centre-ville de Travia.
Affinités : Il ne supporte pas ces sales gamines de Iris Clairaux et de Maura Lewis.
Il évite Lou.
Il aime bien L'ilne.
Il se désintéresse totalement de Kina.
Il déteste Lisa et Elistéria.
Il est attiré par Elëor.

MessageSujet: Re: Warmth will come to you [PV Ewlan]   Jeu 1 Juin 2017 - 21:37

Warmth will come to you
Du bruit. Assez fort pour que cela perce la torpeur créée par le silence. Assez fort pour te faire réagir : un bref tic apparaît sur ton visage. Comme si la fissure dans la glace qui te recouvre s'était agrandie. Agrandie par une secousse. Ce sont tes sentiments, ta chaleur, qui a été enfouie au fond de toi par ta vision et endormie par ta torpeur, qui se réveillent, remuent, remontent, animés par ce bruit, cette odeur et cette voix. Elle est là. Ta flamme. Prêt de toi. Tu sais qu'elle te regarde même si tes yeux refusent de la voir. Tu aimerais pouvoir la contempler, te noyer dans ses yeux, tenter d'oublier la seule vision que tu as à l'esprit grâce à Elle. La voir te permettrait de te réchauffer plus vite, de briser la glace qui te recouvre, mais tes yeux sont bloqués : ta vue reste floue et fixe.
Un contact. Tu le sens à peine. Tu ne frémis même pas. Tu reste sans réaction, hormis un autre bref tic au visage. Sa main brûlante entoure la tienne, glaciale. Mais toi tu ne sens pas cette différence de température. Tu es beaucoup trop loin. Et pourtant, ce contact sur ta joue, puis dans ton cou, a raison de la résistance de ton esprit embrumé. Petit à petit, tu émerges. Une forme commence à se profiler devant toi. Son parfum te parvient, petit à petit. Tu entends sa respiration légèrement accélérée peu à peu. Et sa peau sur la tienne...
Choc. Tout son corps te parvient brutalement. Les battements de son coeur, son murmure, la pression qu'elle exerce sur toi avec ses bras, son corps contre le tien, sa chaleur. La glace explose. D'un coup toutes tes sensations te parviennent. Tu sens le frottement de tes vêtements, la texture du fauteuil sous toi, et sa peau contre la tienne. Tu secoues légèrement tes membres engourdis, et tu les sens à nouveau. Ta vue brouillée redevient limpide et tu peux enfin La voir, penchée sur toi. Son parfum t'assaille, et un frisson te parcourt tant il t'enivre. Tu inspires longuement, comme si tu pouvais respirer à nouveau normalement, comme si tu prenais un second souffle. Tes bras se referment sur elle et tu l'attires vers toi, sur tes genoux. Tu appuies ta tête contre elle en fermant les yeux. Tu es secoué de quelques tremblements, tant de tristesse que de soulagement. Mais elle est là, contre toi, auprès de toi, et juste pour toi.
C'est alors que les larmes se mettent à couler. Ca faisait longtemps. Tu n'es pas habitué. Ta faiblesse est exposée, tu es sans protection contre l'extérieur. Comme si ton intérieur était à nu. Ton intérieur de garçon traumatisé par les Arènes, au premier amour sacrifié, abandonné par son père, et maintenant orphelin. Tu la sers contre toi, pas comme tu le ferais avec une jeune femme qui te plait, mais plutôt comme un garçon perdu et désespéré.
- Je... je suis seul maintenant.
Ta voix est faible, rauque, vacillante.
- Il n'y a plus que toi.
(c) par elfyqchan pour Never-Utopia



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t3021-ewlan-mysendrin http://tara-duncan.actifforum.com/t2952-ewlan-mysendrin-ou-comment-etre-voleur-patente-et-loup-garou#53795
Elëor


avatar

Age du personnage : 23

Familier : Un vrrir (au grand damne de l'impératrice), du nom de Byakko
Couleur de magie : Opale
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : Voleuse patentée et futur chef des services secrets de la principauté de Tatral
Résidence : Sans Auberge Fixe
Dans le sac : Cinq dagues, divers poisons, de quoi escalader, une baignoire, un leurre pour animaux, un tube de rouge à lèvres, un kit de survie, de quoi rassasier mon appétit sans limites...

Affinités : ◊ Liens :

Dorian : patron et meilleur pote, à la fois une plaie et un confident.
Mara: empêcher une révolution nonsos à deux, ça rapproche drastiquement, moins âgée qu'El, et pourtant une amie de valeur.
Amber : le sosie d'El en plus jeune, une Voleuse au grand coeur et au caractère de cochon, adorable.
Ewlan : une attirance particulière les uni.

◊ Les rps en cours :
Une humaine, une elfe, un loup-garou et un dragon. Ca ressemble au début d'une mauvaise blague. ~ft. Ewlan, Ryu et Del
Se faire surprendre en pleine mission et tout faire capoter ~ft. Ambou
Un espionnage vous dîtes? Pas de souci, c'est dans mes cordes! ~ft. Mara
Une colo sur Terre, ça vous dit ? ~ft. Toute la bande
La princesse impériale et la coupable d'exhibitionisme ~ft. Mara
Warmth will come to you ~ft. Ewlan


◊ Achevés :
Let's dance ♪ ~ft. Lou, Heather, Amber, Ewlan, Candice, Maeko
Après la danse ~ft. Ewlan

MessageSujet: Re: Warmth will come to you [PV Ewlan]   Sam 3 Juin 2017 - 20:22

I'M HERE × ft. EWLAN
A un moment donné, il y eut comme un déclic, comme si Ewlan se réveillait enfin de son coma. Il gigota comme pour reprendre le contrôle d’un corps trop longtemps inutilisé. Depuis combien de temps était-il là ? Des heures ? Des jours ? Je choisi de ne pas le brusquer plus, en me reculant légèrement pour le contempler. Le regard qu’il me lança témoignait d’un certain soulagement, à l’idée de me voir là. Cela me fis frémir…j’imaginais déjà le pire, sans pour autant mettre le doigt sur ce qui avait pu provoquer une telle réaction sur le loup. Il ferma les yeux une seconde, le temps d’humer l’air, comme s’il voulait s’assurer par tous ses sens que j’étais bel et bien là. Qu’il n’était plus seul.

Je me laissai doucement faire lorsqu’il m’attira sur ses genoux, me serrant à la fois fermement et délicatement. J’étais soulagée, j’avais eu peur qu’il ne me rejette, qu’il ne choisisse de se renfermer. Je croisai mes bras autour de lui, passant ma main dans ses cheveux dorés. Il ne dit rien, enfouissant simplement son visage dans le creux de mon cou. Il tremblait pourtant. Mes interrogations trouvaient rapidement réponse. Avec ses larmes, qui coulaient le long de mon cou, sur mon épaule et ma poitrine. J’étais désemparée. Effrayée même. Effrayée de le voir dans cet état, de ne rien pouvoir y faire. Il resserra son étreinte, dans un sanglot, avant de se confier.

Ses paroles me firent l’effet d’une gifle. Mes mains se resserrèrent involontairement. Ce silence dans la maison, l’absence évidente de sa mère. Pourquoi n’y avais-je pas fait plus attention ? Ewlan vivait depuis plusieurs années avec elle, et elle seule, et j’avais bien compris qu’elle était un pilier essentiel de sa vie et de son bien-être. L’arracher à lui aussi vite était une injustice. Je n’osai cependant  lui demander plus d’explications. Il m’expliquerait les choses en temps voulu. Mes propres larmes m’échappèrent, se perdant dans sa tignasse blonde. Et des flashes m’envahirent. La mort de ma propre mère, il y a des années. Effet madeleine de Proust. Cela faisait des années que je n’y avais plus pensé, que j’avais oublié la douleur lancinante que procurait la mort d’un être cher. Je ne connaissais pas la mère d’Ewlan, mais je comprenais parfaitement la douleur de ce dernier, la sensation que l’on arrache avec une scie à métaux un bout de votre cœur. Mais il me restait mon père, alors qu’Ewlan n’avait plus aucun repère.

« Il n’y a plus que toi. »

Je rougis en entendant ces mots, me sentant étrangement flattée d’avoir une place auprès de lui. En temps normal, j’aurais ris, contente, mais ce n’était pas vraiment le bon moment. Je ne savais cependant pas quoi lui dire, je n’avais même pas 10 ans quand ma mère est morte, aussi je ne me souviens plus de ce que l’on m’avait dit à l’époque, mis à part les bobards à deux balles du genre « Oui euh ta maman va bien t’en fais pas, ah non elle ne va pas revenir mais, euh, enfin, non non pleure pas ! ». Bref, rien de très utile. Je savais aussi qu’aucun mot ne pouvait soulager son cœur, mais il avait besoin d’entendre quelque chose.

— Je suis là. Je resterai le temps qu’il faudra.

J’étais déterminée à attendre des heures s’il le fallait. Je déposai un léger baiser sur son front. Il avait besoin de temps, mais il ne fallait pas qu’il se laisse dépérir pour autant. Je laissai le silence s’installer, sans le trouver gênant.

— Depuis combien de temps es-tu là ? demandais-je toutefois au bout d’un moment.

J’imaginais facilement que cela faisait plusieurs jours qu’il était enfermé dans cette maison emplie de souvenirs, à ruminer le passer, ce qu’il aurait pu faire pour empêcher faire, un cercle vicieux destructeur.

Je me levai doucement, pour ne pas le brusquer, et me dirigeait vers les fenêtres.

— Ferme les yeux, le prévins-je.

J’ouvris les volets, et fis rentrer un peu d’air frais dans la pièce. Je revins auprès de lui, m’assurant que cela ne le dérangeait pas.

— Tu as faim ?

Ce n’était pas ce qui aurait le plus d’effets au niveau du réconfort, mais il fallait qu’il reprenne des forces, puisque la réalité le rattrapait. Je ne cherchais pas à la fuir, simplement, j’estimais qu’il avait besoin d’autre chose que des larmes pour l’affronter. J’espérais qu’Ewlan ne le prendrait pas mal, d’autant plus que je m’incrustais lourdement chez lui.

code by lizzou × gifs by tumblr


Pulvis et umbra sumus
You can't blame gravity for falling in love. ⚡ Northern Lights
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4542-we-do-not-merely-destroy-our-enemies-we-change-them-9674-eleor#72546 http://tara-duncan.actifforum.com/t4536-eleor-dal-saafkal
Ewlan Kaeben Mysendrin


avatar

Age du personnage : 19 ans

Familier : /
Couleur de magie : Arrête de me narguer ou je t'en colle une.
Niveau de magie :
  • Inexistant
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Barman à mi-temps, recherche un emploi.
Résidence : Centre-ville de Travia.
Affinités : Il ne supporte pas ces sales gamines de Iris Clairaux et de Maura Lewis.
Il évite Lou.
Il aime bien L'ilne.
Il se désintéresse totalement de Kina.
Il déteste Lisa et Elistéria.
Il est attiré par Elëor.

MessageSujet: Re: Warmth will come to you [PV Ewlan]   Sam 15 Juil 2017 - 16:23

Warmth will come to you
Une lumière éclaire la noirceur qui t'enveloppe. Tu as l'impression de prendre une goulée d'air pur alors que tu étais en train de sombrer. Elle est là. Elle va rester. Elle a compris ce qui se passait. Tes inspirations sont profondes ; tu essayes de respirer aussi fort que tu peux son parfum. Tu sens sa peau contre ta joue. Ta tête est collée contre elle, et sa chaleur te réchauffe. La braise qui était sur le point de s'éteindre en toi rougeoie doucement en recevant du souffle. Tous tes sens sont calés sur elle : son coeur qui bat, sa respiration calme... tu perçois le moindre de ses mouvements, comme si tu te raccrochais désespérément à elle, comme si elle était la seule chose qui t'empêchait de sombrer, qui te permettait de rester conscient, vivant. Elle est ton seul rempart contre la solitude et le silence. Le seul rempart contre cette vision qui te harcèle et t'empêche de vivre.
Le contact de ses lèvres provoque un choc. La braise se rallume, doucement, et commence à diffuser sa chaleur en toi. Tu fermes les yeux, profitant de cette sensation agréable. Tu apprécies ce temps qu'elle te laisse. Tu songes à quel point tu as de la chance de l'avoir trouvée. Tu respires calmement, le poids qui compressait ta poitrine s'allège petit à petit.
Tu rouvres les yeux et la fixe alors que tu entends à nouveau sa voix. Tu aimerais pouvoir lui répondre précisément, mais plus tu réfléchis et plus tu te rends compte que tu n'en sais rien. Tu es là. Tu as l'impression d'avoir toujours été là. Comme s'il n'y avait pas d'avant. Comme si tu étais figé là, dans ce fauteuil, depuis toujours. Tu hésites à répondre : tu as la gorge sèche et tu n'aimes pas entendre ta voix rauque. Tu as l'impression que ce n'est pas la tienne.
Tu la regardes se lever et s'approcher des fenêtres. Tu obéis et fermes les yeux alors que tu l'entends les ouvrir. Même les paupières fermées, tu perçois la lumière pénétrant dans la pièce. L'air frais atteint tes poumons, tu respires plus librement. Tu l'entends revenir vers toi, et s'enquérir de ton appétit. De même, tu aimerais lui répondre, mais tu ne sais pas. Tu as l'estomac verrouillé depuis que la vision du Son corps mutilé a pénétré ton esprit et s'y impose. Tu penses qu'il doit être bien vide, mais tu ne ressens pas la faim. Tu n'as pas envie de manger. Tu secoues négativement la tête. Qu'elle ne se fatigue pas, tu ne penses pas être capable d'avaler quelque chose.
Tu entrouvres les paupières. Malgré la lumière qui blesse tes yeux clairs, tu les ouvres en entier, pour la voir. Tu as besoin de la voir, de savoir qu'elle est là, juste à côté. Tu inspires longuement. Elle te fait l'effet d'un mirage, d'une apparition magique évanescente qui pourrait disparaître aussitôt. Cela te fait peur. Tu ne veux pas qu'elle s'en aille. Tu as besoin d'elle.
Tu décides de te lever. En grimaçant sous l'effort, tu t'appuies sur les appuis du fauteuil pour te redresser et te mets debout. La tête te tourne, tu te tiens au dossier pour tenir, ton autre main et sur ton front, comme pour retenir ta tête qui menace de tomber. Tu marches vers elle, lentement, et tu la prends dans tes bras. Tu plonges à nouveau ton visage dans son cou et ferme les yeux. Tu perds un peu l'équilibre, mais l'avoir contre toi te permet de rester assez stable pour rester debout.
- Merci. D'être venue. D'être là.
Ta voix rauque te fait mal à la gorge. Tu as besoin de boire. A contrecoeur tu relâches ton étreinte pour te diriger vers la cuisine. A la porte, tu restes quelques secondes à contempler la pièce que tu évitais depuis le début. Mais maintenant qu'Elëor est avec toi, tu as le courage de t'y rendre.
Il n'y a plus de trace. Elle a été entièrement nettoyée. Tu sais qu'avec la magie il n'y a pas de chance pour pouvoir retrouver de taches, mais tu as peur malgré tout. Tu as toujours cette vision du cadavre étendu là, dans ce coin de la pièce. Tu as l'impression qu'il pourrait réapparaitre. Emplir à nouveau la maison d'une odeur terrible. Tu trembles en te tenant au mur. Tes yeux se voilent légèrement. Malgré cela tu t'avances. Tu attrapes un verre, le remplis d'eau et bois. L'eau fraîche te fait du bien. Tu te rends alors compte de ta soif et te ressers. Tu t'assois alors sur une chaise et pose ta tête entre tes mains en appuyant tes coudes sur la table. Le fait de bouger t'a ancré dans la réalité, et boire te fait réfléchir un peu plus clairement. Ta mère est morte. Elle ne sera plus jamais là. Tu es resté pour elle jusqu'au bout, alors que ton père vous a abandonné tous les deux. Maintenant tu n'as plus de but. Tu es seul.
- Je n'ai plus rien.
(c) par elfyqchan pour Never-Utopia



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t3021-ewlan-mysendrin http://tara-duncan.actifforum.com/t2952-ewlan-mysendrin-ou-comment-etre-voleur-patente-et-loup-garou#53795
Elëor


avatar

Age du personnage : 23

Familier : Un vrrir (au grand damne de l'impératrice), du nom de Byakko
Couleur de magie : Opale
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : Voleuse patentée et futur chef des services secrets de la principauté de Tatral
Résidence : Sans Auberge Fixe
Dans le sac : Cinq dagues, divers poisons, de quoi escalader, une baignoire, un leurre pour animaux, un tube de rouge à lèvres, un kit de survie, de quoi rassasier mon appétit sans limites...

Affinités : ◊ Liens :

Dorian : patron et meilleur pote, à la fois une plaie et un confident.
Mara: empêcher une révolution nonsos à deux, ça rapproche drastiquement, moins âgée qu'El, et pourtant une amie de valeur.
Amber : le sosie d'El en plus jeune, une Voleuse au grand coeur et au caractère de cochon, adorable.
Ewlan : une attirance particulière les uni.

◊ Les rps en cours :
Une humaine, une elfe, un loup-garou et un dragon. Ca ressemble au début d'une mauvaise blague. ~ft. Ewlan, Ryu et Del
Se faire surprendre en pleine mission et tout faire capoter ~ft. Ambou
Un espionnage vous dîtes? Pas de souci, c'est dans mes cordes! ~ft. Mara
Une colo sur Terre, ça vous dit ? ~ft. Toute la bande
La princesse impériale et la coupable d'exhibitionisme ~ft. Mara
Warmth will come to you ~ft. Ewlan


◊ Achevés :
Let's dance ♪ ~ft. Lou, Heather, Amber, Ewlan, Candice, Maeko
Après la danse ~ft. Ewlan

MessageSujet: Re: Warmth will come to you [PV Ewlan]   Lun 17 Juil 2017 - 14:08

 Warmth will come to youFinalement, j’avais bien fait de me rendre chez lui. Ewlan aurait été capable de se laisser mourir sur son fauteuil, sans boire ni manger, fuyant la lumière, fuyant la réalité. Lorsqu’il se leva, je tentais un petit sourire d’encouragement : pas celui que les parents font à un gamin débile, mais celui de quelqu’un qui focus toute son attention sur la personne qu’il veut aider. J’aurais envie de lui faire oublier ce qui a pu se passer, de retourner en arrière si c’était possible. Je ne me souvenais pas vraiment de la douleur que j’avais ressentie au moment du décès de ma mère. Mais j’étais jeune, alors que le loup avait passé toute sa vie avec elle, qu’ils semblaient s’être mutuellement soutenus. Je ne connaissais pas toute l’histoire, mais le peu de temps que j’avais passé auprès de lui m’avait suffi pour comprendre qu’elle était un pilier fondamental de sa vie. Je n’avais pas cherché à creuser la question de l’absence de son père, mais, visiblement, il était soit mort et enterré, soit loin de se préoccuper de la vie de son fils.

Ewlan me pris dans ses bras avec la douceur d’un ange. Il était fatigué, et semblait si fragile. Il n’était plus que l’ombre de lui-même, quoiqu’un sursaut d’espoir semblait animer à présent son regard bleu. Il enfouit sa tête dans mon cou, à la recherche, certainement, de chaleur, de vie. Je rougis alors qu’il s’appuya de tout son poids contre moi, fébrile et vacillant. Je joignis mon étreinte à la sienne, consciente que rien ne pourrait le consoler, mais que j’avais le pouvoir de lui apporter soutien et réconfort. Les larmes aux yeux, je ne répondis que par une légère pression à ses remerciements. Sa voix témoignait de l’état léthargique dans lequel il devait être plongé depuis plusieurs jours. J’hésitai à souffler un « c’est normal », parce que je n’allais pas le planter là et me barrer en rigolant de son malheur.

Néanmoins, des questions me taraudaient furieusement : quand ? Comment ? Pourquoi ? Je n’allais pas les lui poser, malgré mon envie irrépressible de satisfaire ma curiosité. Ewlan s’écarta doucement de moi pour se diriger vers la cuisine. S’étant arrêté sur le pas de la porte, je n’ai pas besoin d’être Sherlock pour comprendre que c’est là qu’elle est morte. Je me mords la lèvre pour contenir mes émotions. Je le vois hésiter, avant d’avoir le courage d’entrer dans la pièce pour prendre un verre d’eau. Un autre. Le loup s’assoie ensuite à la table qui se trouve près de lui, s’effondrant presque sur la chaise. Le rejoignant, je ne m’assis pas en face de lui, mais passais derrière. Il avait le visage caché par ses mains, ne cherchant pas à dissimuler ses émotions derrière un masque d’impassibilité. Je passai mes mains autour de son cou, l’enserrant sans pour autant le forcer à me montrer son visage triste. Le menton dans ses cheveux couleur paille, je ne dis rien dans un premier temps. Quelque part, il n’avait pas tort, il n’avait plus sa mère, celle à qui il semblait tenir plus que tout au monde, il n’avait plus de voie, comme il me l’avait dit auparavant.

    — Je sais que c’est pas terrible, mais je suis là.


Je ne savais pas comment exprimer mon soutien, on ne se fréquentait pas depuis longtemps, mais je m’étais déjà grandement attachée à lui. J’avais un peu peur de m’attribuer une place dans son cœur que lui ne m’accordait pas, et de me prendre une douche froide après m’être montrée trop entreprenante. En attendant, les mots que le loup avait prononcés plus tôt résonnaient encore en moi. Et puis, j’étais là. Pour lui. Littéralement. Et je ne comptais pas partir de sitôt, il était hors de question de le laisser seul, quitte à établir un squat chez lui. D’ailleurs, allait-il vouloir conserver ce « chez-lui » maintenant chargé de souvenirs sanglants ? Prendre son petit-déjeuner là où le cadavre de sa mère gisait…

Sauf que je ne pouvais pas l’inviter à venir à l’auberge avec moi. Il fallait que je trouve quelque chose, lorsqu’il en serait question. Il suffisait que je fasse un saut à Tatral, que j’envoie valser les gardes, Dorïân et la famille royale, que je récupère le contenu de mon coffre et pouf que je revienne. Plus facile à dire qu’à faire cependant. Surtout que je ne pouvais pas me permettre de le laisser là.

Il avait besoin de temps. Je lui laisserai donc.

Je fermai les yeux pour mieux le sentir contre moi, respirer son parfum. Mon étreinte se resserra autour de lui pour lui faire savoir que j'étais là. Avec lui.
© CRIMSON DAY


Pulvis et umbra sumus
You can't blame gravity for falling in love. ⚡ Northern Lights
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4542-we-do-not-merely-destroy-our-enemies-we-change-them-9674-eleor#72546 http://tara-duncan.actifforum.com/t4536-eleor-dal-saafkal
Ewlan Kaeben Mysendrin


avatar

Age du personnage : 19 ans

Familier : /
Couleur de magie : Arrête de me narguer ou je t'en colle une.
Niveau de magie :
  • Inexistant
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Barman à mi-temps, recherche un emploi.
Résidence : Centre-ville de Travia.
Affinités : Il ne supporte pas ces sales gamines de Iris Clairaux et de Maura Lewis.
Il évite Lou.
Il aime bien L'ilne.
Il se désintéresse totalement de Kina.
Il déteste Lisa et Elistéria.
Il est attiré par Elëor.

MessageSujet: Re: Warmth will come to you [PV Ewlan]   Mar 18 Juil 2017 - 19:13

Warmth will come to you

Tu n'as pas froid, mais tu trembles. Tu te sens comme un gamin perdu.
L'ouverture du continent interdit t'a donné l'impression d'une expansion énorme de l'univers. Tu ne pensais même pas qu'il existait autre chose que le Tatulamenchivar. Pour toi l'univers s'arrêtait à la barrière infranchissable. Et tu savais vivre dans cet univers là. Tu t'étais juré de survivre, coûte que coûte, et de garder ta famille en vie. Lors de la Libération, vous vous êtes aussitôt enfuis du continent, mais la vie nouvelle que vous avez commencé ressemble à un cauchemar. Moins pire que le cauchemar que tu vivais déjà, mais un cauchemar tout de même. Tu ne sais ni lire, ni écrire, tu n'as jamais pu faire autre chose que des petits boulots. Tu avais des aides pour prendre les cours à l'Académie, mais devoir apprendre t'as très vite dégoûté ; tu n'es pas fait pour ça. Tu t'étais également donné pour objectif de trouver ton père, mais tu as abandonné cette idée après avoir constaté tout le mal qu'il s'est donné pour disparaître. Tu tentais d'oublier ta situation en sortant, draguant, couchant. Cela te donnait l'impression de vivre. Et tu as alors décidé de rester auprès de la seule personne qu'il te restait. La seule chose qu'il te restait à faire était de gagner de l'argent pour continuer à garder ta famille en vie. Mais maintenant...

Contact. Elle est contre toi, elle te sert doucement contre elle. Tu fermes les yeux et cesses de trembler.

— Je sais que c’est pas terrible, mais je suis là.

C'est vrai. Elle est là. Auprès de toi, rien que pour toi. Si elle n'était pas venue, tu aurais pu rester dans ce fauteuil jusqu'à en mourir. Après tout tu n'avais plus rien qui te donnait une raison de rester en vie. Il n'y avait plus que le silence glacial de la solitude. Elle, elle est venue de donner une raison de continuer. Elle. Sa chaleur. Qu'elle vienne vers toi d'elle-même t'a réchauffé et t'a réveillé. Tu veux qu'elle reste à jamais contre toi. Tu ne veux pas qu'elle s'éloigne, tu ne le supporterais pas. Tu pourrais la suivre n'importe où. De toutes manières, plus rien ne te retient. Il ne te reste que ton travail de barman à mi-temps. Mais tu pourrais en trouver un ailleurs.
Tu sens que tu commences à te ressaisir. Tu commences à réfléchir à ta situation, à ce que tu vas faire. Après avoir fait le point, tu te rends compte que tu n'as plus aucune attache. Tu peux faire ce que tu veux à présent. Tu n'as plus peur de laisser ta mère seule, tu n'as plus l'angoisse constante de ne pas avoir assez pour vivre, tu n'as plus le stress de ce qu'il pourrait lui arriver, puisque le pire lui est déjà arrivé. Au moins, elle ne pourra plus jamais souffrir. Tu aimerais qu'elle se trouve en Outremonde, cet espèce d'au-delà dont on t'a parlé, mais tu ne crois pas à ces histoires de sortceliers effrayés par la mort. La seule chose que tu regrettes et de ne pas avoir été là, et qu'elle ait dû endurer toute cette terreur et cette souffrance sans toi.

- Plus rien ne me retient. Je suis libre.

Tu ne pensais pas pouvoir un jour ressentir cela. La liberté. Un concept qui t'était étranger. Tu culpabilises de pouvoir ressentir cela grâce à la mort de ta mère. Mais tu réalises que c'est bien cela : ce devoir que tu t'étais imposé de veiller sur elle te bloquait et t'oppressait. Parce que tu n'as que faire de ton propre bien-être, tu peux endurer bien plus de choses qu'elle. Toute l'angoisse et le stress que tu ressentais n'ont plus lieu d'être. Tu es libre.
Une larme coule le long de ta joue et s'écrase sur la table. Puis une autre, et encore une autre. Tu relèves la tête, la vue brouillée. Tu laisses échapper les gémissements que tu retenais et tu te mets à pleurer. Tu te lèves, te retournes et prends Elëor dans tes bras.

- Je n'ai plus rien à faire ici. Je veux partir avec toi.
(c) par elfyqchan pour Never-Utopia



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t3021-ewlan-mysendrin http://tara-duncan.actifforum.com/t2952-ewlan-mysendrin-ou-comment-etre-voleur-patente-et-loup-garou#53795
Elëor


avatar

Age du personnage : 23

Familier : Un vrrir (au grand damne de l'impératrice), du nom de Byakko
Couleur de magie : Opale
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : Voleuse patentée et futur chef des services secrets de la principauté de Tatral
Résidence : Sans Auberge Fixe
Dans le sac : Cinq dagues, divers poisons, de quoi escalader, une baignoire, un leurre pour animaux, un tube de rouge à lèvres, un kit de survie, de quoi rassasier mon appétit sans limites...

Affinités : ◊ Liens :

Dorian : patron et meilleur pote, à la fois une plaie et un confident.
Mara: empêcher une révolution nonsos à deux, ça rapproche drastiquement, moins âgée qu'El, et pourtant une amie de valeur.
Amber : le sosie d'El en plus jeune, une Voleuse au grand coeur et au caractère de cochon, adorable.
Ewlan : une attirance particulière les uni.

◊ Les rps en cours :
Une humaine, une elfe, un loup-garou et un dragon. Ca ressemble au début d'une mauvaise blague. ~ft. Ewlan, Ryu et Del
Se faire surprendre en pleine mission et tout faire capoter ~ft. Ambou
Un espionnage vous dîtes? Pas de souci, c'est dans mes cordes! ~ft. Mara
Une colo sur Terre, ça vous dit ? ~ft. Toute la bande
La princesse impériale et la coupable d'exhibitionisme ~ft. Mara
Warmth will come to you ~ft. Ewlan


◊ Achevés :
Let's dance ♪ ~ft. Lou, Heather, Amber, Ewlan, Candice, Maeko
Après la danse ~ft. Ewlan

MessageSujet: Re: Warmth will come to you [PV Ewlan]   Mer 19 Juil 2017 - 11:19

 Warmth will come to youLibre. Voilà comment il disait se sentir maintenant. J’avais entendu beaucoup d’histoire à propos des lycanthropes du continent interdit, à propos de leur esclavage, et de leur libération, mais je n’étais pas encore certaine de pouvoir affirmer qu’il en était originaire. Mais ce mot m’avait mis la puce à l’oreille. Je retenais ce détail, mais ne mouftais pas. Peut-être s’était-il juste accablé de contraintes toute sa vie, au point de se retrouver enchainer à un point fixe, à sa mère. Mais il n’avait pas tort, il n’avait désormais plus aucune attache ici. Mais la liberté est elle aussi un fardeau.

Ewlan se mit à sangloter dans mes bras, ses larmes se mêlant à des gémissements. Mes yeux se voilèrent de le voir comme ça, mais je me repris vite. La douleur n’était pas la mienne, uniquement la sienne. Je le laissai se vider de ses émotions négatives, entamer la première marche vers cette liberté dont il prenait seulement conscience. Cela dura un petit moment, et à aucun moment je ne le lâchai, il avait juste besoin d’un peu de temps, pour faire son deuil. Ce ne serait pas fini, certes, et il serait encore très triste pendant des mois ou des années, mais il pourrait aller de l’avant. Déjà, il avait quitté son état de partielle léthargie, quitté son fauteuil morbide, et il commençait à aller mieux, même si ce n’était que léger. Ses larmes lui permettaient d’évacuer la douleur des derniers jours, pour mieux affronter celle de la réalité, et de la vie. Lui était vivant.

Il se leva pour me prendre dans ses bras, un contact que je ne refusais pas. Mais ce qu’il me dit ensuite, en plus de me faire rougir, me surpris. Tout plaquer pour venir avec moi ? On ne se connaissait pas depuis longtemps. Sa décision ne comportait pas de « peut-être » ni d’hésitation, je me doutais que je pouvais répondre « Non j’veux pas de toi moi », mais ce n’était pas vraiment le fond de ma pensée, ou de mes sentiments. Quelque chose remua au fond de moi.

J’affichai un sourire, en me dégageant légèrement pour le regarder, plonger mon regard amusé dans le sien :

    — Ça risque d’être délicat tu sais, je vis dans une auberge en fonction de là où je vais… Après, si ça ne te dérange pas de vivre comme un troubadour…

Aller El, la solution, tu la connais. Je me renfrognais en pensant à l’autre alternative. Je n’avais pas envie de remettre les pieds à Tatral, au risque de me faire enfermer par mon patron sadique jusqu’à ce que je lui jure à nouveau fidélité. Cela faisait déjà un bout de temps que je crapahutais en dehors de l’archipel. Mais il fallait se rendre à l’évidence : je ne pouvais pas fuir avec puérilité mes responsabilités. Quoi que si Ewlan se joignait à moi.

    — Autrement, on pourrait retourner sur mon île natale, là d’où je me suis enfuie, et s’infiltrer dans le palais. J’ai de l’argent dans ma suite, mais je n’ai jamais eu envie de remettre les pieds là-bas.

Ma maudite fierté, dirons-nous. Surtout que je savais pertinemment ce qui m’attendait si on m’attrapait. Un long et terrible séjour dans les prisons, en compagnie de tous les trous du cul que j’ai moi-même envoyé là-bas. Une fois m’a suffi. Un frisson me parcouru l’échine lorsque je repensais à ce moment tragique. Plus jamais, sérieux. Mais, dans la mesure où je connaissais le palais par cœur, malgré des mois d’absence, et personne ne m’arrivait à la cheville là-bas, en toute modestie. Cependant, je redoutais qu’avec mon absence, Dorïân ait embauché quelqu’un d’autre. Mais ce prince fainéant était trop imprévisible pour que j’en sois sûre, et le poste de chef de la sécurité royale ne s’attribuait pas à n’importe qui. Et puis merde, j’avais pas démissionné, si en plus il me remplaçait sans vergogne… Un plan d’attaque se mis rapidement en place dans ma tête de Voleuse. Avec Ewlan, l’opération ne serait que facilité, j’avais pu observer ses compétences sur le terrain, en mission. Mais je ne le pensais pas immédiatement disponible pour ce genre d’activité.

    — Donc, si l’idée te plait, on peut s’infiltrer là-bas, ensemble.

Un éclair de raison transperça ces pensées folles.

    — Et ta maison, tu vas en faire quoi du coup ? Je te vois mal y vivre…

Toujours dans ses bras, mon regard s’assombrit, à moins d’être suicidaire, ou un vampyr chelou qui lui, lècherait tous les matins sur le sol de la cuisine et danserait sur les fantômes de sa mère, il n’y resterait pas.
Une deuxième pensée intelligente gâcha mon petit plan : et après ? Qu’allait-on faire, tous les deux ? Une chose est sûre, je n’allais pas renoncer à mon métier de Voleuse, qu’allait-il faire, lui ? En tous cas, je n’allais pas tout plaquer pour élever des bébés loups. « Partir avec toi », je n’étais moi-même pas sûre de ce que cela signifiait. Mais ces mots me faisaient un bien fou, me touchaient véritablement, et puis, pourquoi ne pas improviser un peu. Je passais une main sur son visage, essuyant les dernières traces de larmes, détaillant son visage.

    — Tu as besoin de te reposer, par contre.

Et puis, profitant de son temps de réflexion, je déposai un léger baiser sur ses lèvres. Ses larmes avaient laissé un gout de sel sur sa bouche. Je le pris dans mes bras.

Quoiqu’il advienne je serai là.
© CRIMSON DAY


Pulvis et umbra sumus
You can't blame gravity for falling in love. ⚡ Northern Lights
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4542-we-do-not-merely-destroy-our-enemies-we-change-them-9674-eleor#72546 http://tara-duncan.actifforum.com/t4536-eleor-dal-saafkal
Ewlan Kaeben Mysendrin


avatar

Age du personnage : 19 ans

Familier : /
Couleur de magie : Arrête de me narguer ou je t'en colle une.
Niveau de magie :
  • Inexistant
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Barman à mi-temps, recherche un emploi.
Résidence : Centre-ville de Travia.
Affinités : Il ne supporte pas ces sales gamines de Iris Clairaux et de Maura Lewis.
Il évite Lou.
Il aime bien L'ilne.
Il se désintéresse totalement de Kina.
Il déteste Lisa et Elistéria.
Il est attiré par Elëor.

MessageSujet: Re: Warmth will come to you [PV Ewlan]   Ven 21 Juil 2017 - 18:38

Warmth will come to you
Son sourire. Il t'illumine, il te fait avaler un bol d'air frais, il te réchauffe. Il te donne envie de sourire à ton tour, mais tu n'en as pas la force. Tu te contentes de profiter du sien, en soupirant d'aise. Tu l'écoutes parler en la dévorant du regard. Elle est comme ta perle rare, ton ultime bien. Tu as tellement peur de la perdre que tu pourrais rester accroché à elle pour toujours.
Tu te rends compte que tu ne connaissais rien à sa vie. Tu savais qu'elle n'avait pas vraiment de foyer, juste une suite impériale, et qu'elle s'était enfuie de chez elle. Tu ne t'étais pas posé de question, tu t'étais contenté de te laisser aller aux sentiments qu'elle t'inspirait. Comme si rien d'autre ne t'intéressait. Mais maintenant, tu aimerais savoir tout sur elle. Ce n'est pas le moment de lui poser des questions, mais tu le feras. Tu te demandes si elle a une famille, elle. Si elle a des amis, une vraie vie sociale. Une vraie vie tout court.
Tu comprends qu'elle se déplace régulièrement. Surement pour son métier de voleuse patenté. Peu importe pour toi, tant que tu es avec elle. Tu ne connais rien d'AutreMonde à part Travia et le Continent Interdit. Découvrir la planète avec elle te tente bien. Tout pourvu que tu partes d'ici et que ce soit avec elle.
Tu t'interroge sur le fait qu'elle soit partie de chez elle sans son argent, mais ça n'avait pas d'importance. Tu étais prêt à la suivre partout, et même à cambrioler un palais. Tu n'avais pas aimé tes études de voleur patenté, mais tu avais quand même retenu les parties qui pourrait t'être utiles. Comme comment s'infiltrer dans un palais discrètement pour y voler des trucs.

— Et ta maison, tu vas en faire quoi du coup ? Je te vois mal y vivre…

Ton regard s'assombrit. Tu baisses légèrement la tête. Tu ne pourras plus jamais y vivre. Tu ne pourras plus y dormir, y manger, t'y reposer. Elle a raison. Tu ne peux plus y rester. De toutes façons, quand tu en sortiras, tu n'arriveras jamais à y rentrer à nouveau. Pas avec cette vision qui te hantera à jamais. Tu n'as pas d'autre choix que de t'en séparer. Tu n'en veux plus. Tu ne veux même pas la garder.
Te reposer. Quelque chose qui t'est lointain. Tu ne te rappelles pas de la dernière fois où tu as dormi. De toutes façons tu ne peux pas dormir. Tu crois que tu pourrais mourir du manque de sommeil avant d'arriver à fermer l'oeil. La seule chose qui pourrait te faire dormir serait un sort, mais il n'est pas question que tu sois autant à découvert. Tu ne pourras pas te défendre, tu as horreur de ça. Tu dors toujours d'un demi-sommeil, tes sens de loups en éveil, sur tes gardes.
Tu déglutis, puis brise le silence pour lui répondre :

- Je ne veux pas garder la maison. Je vais la vendre. Plus rien ne me retient, tu répètes.

Tu la regardes droit dans les yeux, lui caresse la joue.

- Je ne peux pas dormir ici. Je me reposerai plus tard. Je préfère partir tout de suite. Je vais où tu vas, et on peut commencer par ce palais sur ton île.
(c) par elfyqchan pour Never-Utopia



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t3021-ewlan-mysendrin http://tara-duncan.actifforum.com/t2952-ewlan-mysendrin-ou-comment-etre-voleur-patente-et-loup-garou#53795
 
Warmth will come to you [PV Ewlan]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [M] The decision [PV Ewlan-chou]
» Mars 125 - Human warmth and hot coffee - [Clio]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tara Duncan : Le Forum RPG :: Autremonde :: Le LancovitLe Lancovit :: TraviaTravia-
Sauter vers: