AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion
« ALLEZ RP BANDE DE PIGNOUFS »
- Kokko
Bienvenue, Aelita. Amuse-toi bien parmi nous !
Vous avez très envie d'un nouveau personnage, mais vous séchez sur sa présentation ?
Et si vous alliez voir du côté des personnages prédéfinis ?
N'oubliez pas de voter pour le forum toutes les deux heures :)
N'hésitez pas à poster dans les carnets de bord des autres si vous manquez de liens !

Tara Duncan : Le Forum RPG :: Planètes/Lunes :: TerrePartagez | 
 

 Entre Maître et élève...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mitsuki Shiruba


avatar

Age du personnage : 19 ans

Familier : Blue, chat blanc et bleu
Couleur de magie : Bleu nuit
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Etudiant
Résidence : Sur terre dans son appartement
Dans le sac : Son carnet de dessin, des crayons, son portable un peu d'argent.


MessageSujet: Entre Maître et élève...   Mar 23 Mai 2017 - 22:27

Les rues de Bordeaux étaient sombres, l'ambiance, grisâtre. Alors que Mitsuki revenait enfin sur Terre après plusieurs mois d'aventures autremondiennes, le ciel l’accueillait avec une masse sombre et orageuse. Ce n'était pas vraiment le retour dont il avait rêvé, mais il allait faire avec.
Sortant de l'immeuble où se trouver la porte de transfert, il se fondît dans la foule, suivant le courant de la marée humaine. Il n'était pas pressé d'aller à son appartement, il voulait savourer les retrouvailles avec sa ville natale.
Après quelques détours par son magasin de jeu vidéo, une librairie qu'il appréciait et un café pour y prendre de quoi se sustenter, il se dirigea vers son appartement. Ses deux colocataires n'avaient pas trop posé de question quant à sa disparition, Mitsuki avait argumenté qu'il était parti voir une lointaine famille. Ce qui était vrai, il avait rencontré ses grands-parents paternels, qu'il croyait morts.
Puis, habitué aux excentricités du jeune homme,(bah oui, des cheveux argentés, ça ne court pas les rues!) ils ne s'étaient pas inquiétés, du temps qu'il payait sa part de loyer.
Le jeune homme parvint devant l'entrée de l'immeuble, rien n'avait changer, il était en terrain connu. Une tension qui ne l'avait pas quittée depuis sa rencontre avec Laara le quitta quand il glissa ses clés dans la serrure. Il était enfin de retour chez lui. Poussant la porte, l'odeur du papier d’Arménie vint lui chatouiller les narines, cela lui avait manqué. Il trouva Eric assis en tailleur devant la console du salon, entouré de bouteilles de bière vides. Il l'observa pendant deux secondes, il se serait cru revenu au temps où les dragons se trouvaient seulement dans ses jeux de rôle.
Alors qu'il allait s'annoncer, une ombre sortit de la cuisine, lui filant une trouille bleue. Il s'était retenu en voyant Léo, ayant bien failli le carboniser. Léo avait tiqué en voyant le regard apeuré de son colocataire, mais avait vite entreprit de lui sauter au cou, trop content de le revoir. Mitsuki glissa dans la joie de l'ignorance de ses deux colocataires, cela lui fit un bien fou. Pour eux, il n'y avait ni démons, ni sangraves, aucun loup-garou bleu et surtout aucune magie. Ils avaient discuté longuement. Mitsuki avait raté beaucoup de choses pendant son absence, la rupture de Léo, les examens de la Fac, les derniers jeux vidéos du moment… Il s'était fait un plaisir d'écouter ses amis, restant cependant vague sur ses occupations à lui.
Quand la luminosité extérieure commença à décliner, il prit congé des deux hommes, il devait encore rendre visite à ses parents. Enfilant son manteau noir en cuir, il sortit dans la rue maintenant humide. Malgré son jean et son manteau qui lui descendait jusqu'aux genoux, il frissonna. Il avait attaché ses cheveux, désireux de voir chaque détail de la ville. Il se mit à descendre la rue, se dirigeant vers l'arrêt de bus le plus proche, il espérait ne pas se retrouver trempé par une averse.
Malgré le temps, les rues étaient encore assez peuplée et quand Mitsuki levait les yeux, il ne voyait que les immeubles et le ciel, aucun tapis volants ou sorceliers ne traversaient le ciel. Il hésitait entre trouver cela bizarre ou réconfortant. Devant lui, plusieurs personnes se dirigeaient vers l'arrêt, une mamie accompagnée de son chien, un groupe de jeunes ados, rigolant fort, un couple, main dans la main. Sur l'autre trottoir, plusieurs autres groupes évoluaient, cependant, le regard du jeune homme fut attiré par une femme. Elle se mouvait comme Laara, comme une louve. Elle avait cette assurance et cette fluidité particulière, Mitsuki se stoppa net. Sans trop savoir pourquoi, Mitsuki fût certain qu'elle était autremondienne, ses vêtements avaient cette excentricité. Les yeux de la femme croisèrent ceux du jeune homme, il lui fit un signe de tête, mais elle avait déjà détourné le regard.
Mitsuki reprit son chemin, gardant un œil sur la femme, curieux. Elle s'enfonça dans une ruelle… Suivit par deux hommes, baraqué, au regard d'ahurie.
Le jeune homme se stoppa net une nouvelle fois. Était ce une coïncidence ou était-il témoin d'un début de drame ? Du coup d’œil circulaire, il se rendit compte que personne n'avait rien vu. Il ne pouvait pas laisser cette femme seule, même si elle devait certainement savoir se défendre, mieux vaut prévenir que guérir. Les deux hommes s'étaient déjà engagés dans la ruelle, Mitsuki se mit donc à courir, traversant en vitesse. Il avait du mal à réfléchir, si c'était bien ce qu'il craignait… Comment des humains pouvaient ils harceler, voir violer leurs congénères ? Cela avait toujours était au-dessus de sa compréhension. Tout en courant, il tentait de se rassurer, murmurant que cette fille était certainement autremondienne, qu'elle savait se défendre et qu'elle n'aurait certainement pas besoin de lui. Il croisa encore quelques groupes de personnes, certains le ralentissant, il n'hésitait pas à les pousser, c'était une question de temps.
Il parvint enfin à la ruelle, sombre, glauque, sordide… Un endroit parfait pour un film d'horreur ou la scène qui pourrait se passer s'il se trompait. Les deux hommes étaient au milieu de la ruelle, marchant sans bruit, suivant la femme, juste un peu plus loin. Mitsuki se fit tout petit, avançant en se cachant au mieux. La femme ne se rendait-elle pas compte qu'elle était suivie ? Ne sentait-elle pas le danger ?
Mitsuki les suivit encore un moment, il se stoppa derrière un amas de carton lorsque la femme se planta au beau milieu d'une petite cours. Les hommes se rapprochèrent d'elle, l'appelant de leurs voix grasses et mortes de faim. Cela révulsait Mitsuki. Il ne bougerait qu'au besoin, avec sa vitesse de demi-elfe, ils n'auraient même pas le temps de lever la main sur elle que lui-même serait sur eux. Il resta donc là, tapis dans l'ombre, attendant de voir si cette femme allait se défendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shinzô Reikon Rox


avatar

Age du personnage : 256

Familier : Elle est morte, Yuki, ma louve.
Couleur de magie : Noire puisque démoniaque
Niveau de magie :
  • Elevé
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : En recherche, père en tous les cas
Résidence : Son manoir à Urla
Affinités : La seule relation permanente est celle avec Ava Rox, sa femme ainsi que mère de leur enfant, Shinichi.

Amitié avec Alvina, L'ilne et Laara de la Meute de la Lune.

MessageSujet: Re: Entre Maître et élève...   Ven 26 Mai 2017 - 13:22


Vivre caché n’était jamais une chose facile… Shinzô le savait bien. Même si cela faisait maintenant quelques années que lui s’était habitué à ce mode de vie, évitant de se faire reconnaître, modifiant son apparence et n’allant jamais chercher ce dont il avait besoin au même endroit, agir ainsi n’était pas une chose agréable pour la personne qui restait avec lui et qui avait bien du mal à comprendre tout cela du haut de ses cinq ans. Shinichi, son fils était un enfant aimé de ses deux parents, mais pour le moment privé de l’un d’eux. Cela n’avait pas été une mince affaire d’expliquer au petit garçon que si sa mère était dans une telle situation, c’était surtout parce que ses deux parents avaient connus d’un peu trop près des personnes pas nécessairement recommandables.

Les Sangraves… Sur Autremonde, ils étaient l’équivalent du mal incarné. Un groupe de personnes ivres de pouvoir qui luttaient afin que leur leader, Magister, domine le monde magique. Le concerné affirmerait plus que derrière sa quête de pouvoir se trouvait un objectif plus noble : stopper la domination invisible des Dragons sur le reste des peuples vivants dans cette planète et les quelques lunes qui étaient également accessible. Pour cela, il s’était arrangé afin d’obtenir les pouvoirs d’objets démoniaques, faisant de lui un sortcelier d’exception.

Il était vrai que la magie démoniaque permettait de décupler les pouvoirs d’un sortcelier. Le vampyr le savait bien, puisque lui-même avait sur le corps le cercle rouge qui indiquait qu’il possédait cette magie en lui. Pourtant, malgré tout, le Reikon essayait désormais de faire le bien autant que possible, tout en cherchant à retrouver la trace de la personne responsable du sort qui frappait la femme qu’il aimait. Ce sont ces recherches qui l’avaient conduit à entendre parler de rumeurs de plus en plus persistantes… Rumeurs qu'il se devrait d'aller vérifier dans un avenir proche. Dès qu'il aurait retrouvé la trace de la forteresse grise en réalité.

C’est ainsi qu’afin de changer ses idées, et habituer son fils à la terre, l’ancien lieutenant des brigades noires avait emmené son fils dans la ville de Bordeaux, où tous les deux allaient pouvoir acheter de quoi nourrir la petite famille  pour quelques jours. Habillés tous deux à la mode terrienne, avec un jean, des baskets, une chemise et une veste, tous les deux se fondaient dans le décor. Un père et son fils, tous deux avec des cheveux assez longs et noirs, le père aux yeux marrons et le fils aux yeux bleus.


- Papa, on pourra acheter des sucreries ?
- Uniquement si tu restes sage. Je sais que c’est étrange de sentir tant de choses différentes, mais personne ne doit se douter que tu n’es pas un petit garçon comme les autres.

Tous les deux virent passer une femme qui s’enfonça dans une ruelle, semblant être suivie de loin par deux hommes. Shinzô n’y prêta cependant pas attention. Après tout, les humains adoraient passer par des petites ruelles pour gagner du temps. S’il n’avait pas été si concentré sur les efforts qu’allaient devoir faire son fils, sans doute aurait-il remarqué que ces trois personnes n’étaient pas plus humaines que lui.


Ex-Admin, désormais à la retraite


Shinzô parle en #660099
Shinichi parle en #0099ff


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4937-shinzo-reikon-rox-une-vie-a-tant-de-voies-possibles http://tara-duncan.actifforum.com/t4936-shinzo-reikon-rox-3eme-vie
Mitsuki Shiruba


avatar

Age du personnage : 19 ans

Familier : Blue, chat blanc et bleu
Couleur de magie : Bleu nuit
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Etudiant
Résidence : Sur terre dans son appartement
Dans le sac : Son carnet de dessin, des crayons, son portable un peu d'argent.


MessageSujet: Re: Entre Maître et élève...   Jeu 27 Juil 2017 - 19:39

La femme souriait aux deux hommes qui l'avaient suivit. Mitsuki comprit très vite qu'il s'était fourvoyé sur la situation, les véritables victimes de cette histoire étaient les deux gaillards et non la frêle jeune femme.
Tout dans la posture et l'expression de la femme la faisait passer pour une petite chose fragile, tout, sauf son sourire. Il avait déjà vu ce sourire, le sourire du carnassier, du loup en chasse, le sourire du chasseur quand sa proie tombe lamentablement dans son piège. La femme les avait attirés dans son piège et ils avaient foncé dedans tête baissées, les deux hommes et lui.
La femme prit la parole, d'une voix suave, avec une pointe d'autorité :

- Et bien, et bien, vous, derrière les cartons, venez donc nous rejoindre !

Les deux hommes eurent un rire goguenard, se retournant et incitant Mitsuki à les rejoindre, ils n'avaient toujours rien comprit à la situation, ces fous. S'extirpant lentement de derrière les cartons, le demi-elfe réfléchissait à toute vitesse, comment se sortir de ce mauvais pas ? Il ne pouvait certainement pas compter sur les deux idiots bavant devant la femme, les passants n'entendraient rien depuis la rue, il ne pouvait compter que sur ses faibles pouvoirs et la chance.
Mitsuki fit en sorte de rester assez loin de la femme, si elle possédait une rapidité surhumaine, il lui faudrait du temps pour réagir. Les hommes n'ayant toujours rien comprit, s’approchèrent de la femme, commençant à laisser balader leurs mains sur les épaules dénudés du prédateur. Tout se passa très vite, tellement vite que Mitsuki ne put rien faire.
Alors qu'il allait mettre en garde les morts de faim, la main de la femme vient s'enrouler autour du cou du plus grand des hommes, ce dernier prenant cela pour une invitation étrange. Elle attira ensuite le plus petit vers elle, puis planta ses crocs dans son cou. Sous le choc, l'homme resta hébété, il tenta vainement de hurler, mais la main de la vampyr vint couvrir sa bouche. L'autre homme se débattait, la main de la femme emprisonnant toujours son cou.
Mitsuki se mit à courir vers la femme, dans l'espoir de libérer au moins le grand dadais. Il hurla :

- Lâchez-les !

Il percuta l'homme étranglé au lieu de la femme, cette dernière ayant esquivé. Il fit un rouler-bouler, et se releva aussi vite que possible, prêt à l'attaque. La femme avait retiré ses crocs dégoulinants de sang de la gorge sans pouls de sa victime, son regard en disait long sur son mécontentement. Elle lâcha négligemment le corps sans vie et se tourna vers le demi-elfe.

- Vous n'avez pas le droit de boire le sang humain ! Laissez nous partir sans encombre et nous ne dirons rien !

Sa voix vibrait d'une peur mal cachée, il hurlait presque, dans l'espoir vain que seul un autremondien interviennes. L'homme derrière lui toussait à s'en tuer la gorge, il n'arriverait pas à se relever avant quelques minutes, Mitsuki devait gagner du temps. Il fixait la vampyr, ne sachant trop que faire, elle s'approchait très lentement, profitant dans la peur qu'elle distillait.

- N'approchez pas !

Tout en hurlant, Mitsuki incanta, enrobant ses mains de magie argentée. Il voulait montrer qu'il pouvait se protéger, il devait montrer qu'il en était capable, car ce n'était pas le cas. Il devait bluffer dans l'espoir de survivre. De sa voix douceâtre, elle entreprit de discuter :
- Un autremondien… Et à l'odeur, un elfe… Quoique, un demi. Pauvre chose, tu es au mauvais endroit, au mauvais moment… Hihi, je voulais juste boire un peu et puis, ce sont des violeurs, ce n'est pas une grande perte… Si ?

Mitsuki avait du mal à se concentrer sur le prédateur qui s'approchait, la voix de la femme emplissait ses oreilles et le déconcentré.

- Ce n'est pas une ra… !

Il avait fait l'erreur d'ouvrir la bouche et de planter ses yeux dans ceux de la vampyr, elle avait foncé sur lui, l'avait percuté et envoyé valser contre le mur. Les oreilles du jeune homme avaient sonné et sa vision s'était troublée, il était tombé semi-inconscient au sol. Il entendait les pas au loin de la femme, elle s'approchait de l'homme qui avait fini de tousser. Un cri désespéré avait franchi la bouche de l'homme quand elle avait fondu sur lui. Un glougloutement répugnant se faisait entendre de plus en plus fort au fur et à mesure que Mistuki reprenait son empire sur son corps. Il se releva, s'aidant du mur, du sang maculé son crâne et sa tête le faisait horriblement souffrir. Il dut mettre toute sa volonté pour incanté un blocus, il chuchota à peine le mot, n'ayant pas la force de faire plus. Le sort se fracassa à deux mètres de la vampyr qui ricana. Elle avait vidé l'autre homme et comptait bien faire vivre le même sort au jeune homme. Il n'eut même pas le temps d'esquisser un mouvement. La vampyr enserrait son cou de sa pagne de fer, ricana et expliquant au combien elle se ferait un plaisir de le tuer douloureusement, pour lui faire regretter de s'être mis en travers de sa route. Elle fracassa Mitsuki contre le mur à plusieurs reprises, il n'arrivait plus à aligner deux pensées, il ne pouvait pas incanter, il devait survivre, il devait vivre, il ne voulait pas mourir. Il hurlait, il tentait d'attirer l'attention des passants, il battait de ses pieds le mur contre son dos. La vampyr finit par se lasser de son petit jeu, elle approcha ses crocs de la jugulaire du jeune homme, Mitsuki émit un râle de refus, mais il ne pouvait rien faire que tenir mollement le poignet qui le maintenait prisonnier. Elle planta ses crocs et entreprit de fouiller la peau du demi-elfe, ce dernier ne pouvant toujours rien faire que hurler puis, peu à peu, son sang quittant son corps, il sombra dans une inconscience mortel.
Spoiler:
 
Si ça te va, j'imaginais Shinzo rappliquer sur ces entre fait, entendant qu'il y a un BSH pas loin. Dis moi si ça te va !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shinzô Reikon Rox


avatar

Age du personnage : 256

Familier : Elle est morte, Yuki, ma louve.
Couleur de magie : Noire puisque démoniaque
Niveau de magie :
  • Elevé
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : En recherche, père en tous les cas
Résidence : Son manoir à Urla
Affinités : La seule relation permanente est celle avec Ava Rox, sa femme ainsi que mère de leur enfant, Shinichi.

Amitié avec Alvina, L'ilne et Laara de la Meute de la Lune.

MessageSujet: Re: Entre Maître et élève...   Mer 9 Aoû 2017 - 14:52

Shinzô et Shinichi étaient entrés dans le magasin sans réellement se préoccuper de ce qui se passait aux alentours. Tous les deux étaient là uniquement pour profiter, et se détendre. Même si cela représentait également un entraînement pour le tout jeune garçon. Cette supérette vendait tout un tas d’aliments terriens. Certains étaient vendus frais, d’autres étaient dans des conserves ou divers emballages. Le petit hybride allait devoir apprendre à canaliser ses sens, afin de ne pas se laisser dépasser par toutes les odeurs, mais également afin de pouvoir, au fur et à mesure, les associer et les reconnaître. C’était étrange pour le Reikon Rox d’agir ainsi à son tour. Cela le plongeait bien des années en arrière, lorsque c’était lui-même qui apprenait cela en Krasalvie, dans Urla, avec ses parents.

Partager ce genre de petites choses avec son fils lui faisait plaisir, mais lui rappelait également que pour le moment, il manquait quelqu’un dans ce tableau. Ava ne pouvait pas être présente avec eux, pour l’instant. Il noterait cependant tout cela pour sa compagne, et alors que le garçon déambulait dans les rayons, le vampyr sortit discrètement une boule de cristal afin de filmer ces découvertes. En prime, l’exercice de décodage des écritures terriennes ajoutait un point supplémentaire :


- Tu m’as dit qu’il fallait que je cherche en regardant l’extrémité des rayons pour trouver celui que tu veux.

- C’est ça Shinichi. Nous cherchons des pommes et des bananes. Mais tous les deux entrent dans une catégorie plus générale.
- Les fruits !
- C’est cela.

Le petit loup leva les yeux, et observa les grandes lettres au-dessus d’eux.


- F…. Fr… Là ! Fruits !

- Bravo. Allez, essaie de retrouver les deux que nous cherchons, je t’attends là.


Par habitude, tout en gardant un œil sur son fils, Shinzô observa les alentours. Rien ne semblait indiquer un quelconque danger, ou une personne dissimulée. Une odeur vint cependant le frapper. Une odeur âcre, et ferreuse. Du sang. Du sang humain. Le vampyr fronça les sourcils, c’était tout proche.

- C’est ça papa ?

L’ancien lieutenant des Brigades Noires sourit à son fils et le félicita. Tous les deux partirent jusque la caisse et payèrent. Une fois dehors, l’odeur se fit bien plus présente. Cela venait de la rue où des personnes étaient passées, quelques minutes auparavant. Une voix parvint jusqu’à ses oreilles, les mots le firent se figer. Un BSH était présent dans cette ruelle. Une, à entendre le timbre.

- Papa ?
- Shinichi tu vas te cacher là, près des cartons, et tu incantes un bouclier. Papa arrive.


Le garçon ne chercha pas à discuter et fit ce que son père demandait, alors que ce dernier se précipitait dans la ruelle. Ce qu’il y découvrit ne le surpris guère. Deux hommes humains étaient au sol, sans doute morts, et une troisième personne, sans doute le demi-elfe évoqué, était en train de se faire boire son sang. L’ex-sangrave n’hésita pas une seconde. Il courut jusqu’à la BSH qui n’était pas concentrée et l’expédia d’un coup dans le plexus solaire loin de sa dernière victime, rattrapant le jeune homme. Son cœur battait encore… Une bonne chose. Shinzô lança un réparus et un protectus sur cet inconnu, et se tourna vers l’assaillante.

- Qui a osé ! Il y a bien trop de gêneurs dans cette ruelle décidément !

Cette dernière venait de lancer cette phrase en se relevant, et observait son nouvel adversaire.


- Après un demi-elfe, un vampyr. Eh bien… Que de membres de notre monde qui pensent pouvoir jouer les héros. Tout le monde veut donc m’empêcher de boire tranquillement on dirait…
- Le sang humain nous est interdit. Tu devrais le savoir.
- Oui mais il est si bon… Ce n’est pas ma faute… Je ne suis qu’une femme fragile.
- Je vois.

Cette dernière avançait doucement, essayant de prendre un air misérable. Shinzô ne savait pas ce qu’elle espérait, mais il n’était pas dupe et il attrapa son bras avant de la repousser lorsqu’elle passa à l’assaut.


- Tu vas mourir aussi !
- Aucune chance.

Les attaques de la BSH étaient précises, mais uniquement portées par la sauvagerie et la vitesse. Face à l’expérience de combattant du Reikon Rox, cela ressemblait au fait de mettre un enfant en face d’un homme dans la force de l’âge. Esquiver, parer avant de contre-attaquer était aisé pour lui. Après quelques échanges, Shinzô l’envoya brutalement dans un mur, suivi d’un feu-mage qui la réduisit en cendres. Il fit la même chose pour les corps des deux humains, avant d’appeler son fils et de dresser une illusion grâce à la magie. SI un nonso s’approchait, il ne verrait rien et se détournerait sans doute du chemin.

- Qui est-ce papa ?
- Je ne sais pas, mais je devais le protéger de cette femme qui n’a pas respectée l’interdiction faite à tous les vampyrs de boire du sang humain. Attendons de voir son réveil, nous en apprendrons peut-être plus.


Ex-Admin, désormais à la retraite


Shinzô parle en #660099
Shinichi parle en #0099ff


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4937-shinzo-reikon-rox-une-vie-a-tant-de-voies-possibles http://tara-duncan.actifforum.com/t4936-shinzo-reikon-rox-3eme-vie
Mitsuki Shiruba


avatar

Age du personnage : 19 ans

Familier : Blue, chat blanc et bleu
Couleur de magie : Bleu nuit
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Etudiant
Résidence : Sur terre dans son appartement
Dans le sac : Son carnet de dessin, des crayons, son portable un peu d'argent.


MessageSujet: Re: Entre Maître et élève...   Mer 9 Aoû 2017 - 21:21

Les crocs avides avaient quitté le corps du demi-elfe, son cou ne lui faisait même plus mal, sont corps étaient léger, il devait certainement être mort. Cela ne faisait pas de doute, il avait voulu jouer les héros et s'était lamentablement raté, ce qui lui avait coûté la vie. Laara l'avait pourtant prévenu qu'il fallait faire attention avec un pouvoir aussi défaillant. C'était à croire que le monde voulait qu'il meurt. Bon, il y avait certainement pire, ses grands-parents lui avaient dit qu'Outremonde était plutôt sympa, mais il n'avait pas encore fait tout ce qu'il voulait.
Mitsuki entendit des voix, non loin de lui, qui cela pouvait être ? Il ne chercha pas à jouer aux devinettes et ouvrit les yeux, la lumière ambiante l'éblouie, malgré le mauvais temps. Il était toujours dans la ruelle, l'odeur ferreuse du sang emplissait l'air.

''Ugh, c'est ça Outremonde ? Pub mensongère !'' blagua-t-il en se relevant à demi, la voix rauque.

Étrangement, sa gorge, et même son corps ne lui faisaient aucunement mal, même maintenant qu'il était conscient. Appuyait sur un coude, il embrassa la scène du regard pour tomber sur deux nouveaux personnages, un grand homme aux cheveux aussi noir que ceux de Mitsuki étaient blanc et un enfant aux yeux d'un bleu perçant. Ils semblaient attendre qu'il se réveille, tout du moins, le jeune homme ne voyait pas d'autre raison à leurs présences. Sans bouger, il ne s'était pas encore remis de l'attaque, il interpella les autremondiens :

''C'est vous qui m'avez sauvé de cette folle ? Vous m'avez soigné aussi apparemment, merci beaucoup. Je serais mort à l’heure qu'il est sans vous, je ne faisais clairement pas le poids face à ce vampyr…''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shinzô Reikon Rox


avatar

Age du personnage : 256

Familier : Elle est morte, Yuki, ma louve.
Couleur de magie : Noire puisque démoniaque
Niveau de magie :
  • Elevé
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : En recherche, père en tous les cas
Résidence : Son manoir à Urla
Affinités : La seule relation permanente est celle avec Ava Rox, sa femme ainsi que mère de leur enfant, Shinichi.

Amitié avec Alvina, L'ilne et Laara de la Meute de la Lune.

MessageSujet: Re: Entre Maître et élève...   Ven 11 Aoû 2017 - 11:29


Combattre à nouveau… Cela s’arrêterait-il un jour ? En plus de deux siècles d’existence, Shinzô avait l’impression d’avoir passé la majeure partie de sa vie sur un champ de bataille. Auprès des Brigades Noires, qui pourchassent les BSH. Avec les Sangraves, après que sa vie ait été sauvée par Dame Snow… Enfin, pour sa famille, afin de les protéger des conséquences de ses précédents choix. La voie du guerrier n’était-elle composée de que combats incessants avec si peu de trêves ? Était-ce cela ce qu’il allait transmettre comme héritage à son fils ? L’art du combat ? La difficile vie qui consiste à toujours devoir lutter et garder un œil sur tout ce qui se passe autour de soi ? Difficile à savoir… Pourtant la réalité était bien là.

Son corps avait réagi avant même que son cerveau ne prenne le temps de tout analyser. C’était instinctif. Il avait conseillé à son fils de se cacher, de se protéger, puis il était entré dans l’action. Le vampyr savait où frapper et avec quelle force pour détacher à coup sûr cette BSH de sa victime. Puis sur les quelques secondes qui avaient été nécessaires à cette dernière afin de comprendre ce qui venait de se passer, il avait soigné et protégé la victime. Cela sans avoir besoin de formule, au vu de la nature particulière de sa magie, et aussi de ses siècles d’entraînement.

Shinzô regretta une seconde de ne pas avoir son sabre avec lui, habitué qu’il était à combattre avec cette arme à la main. Pour autant, il était très loin d’être démuni. La Brigade Noire apprenait à tous à lutter également avec les avantages naturels des vampyrs en termes de force et de vitesse. De plus, le fait de s’être également penché sur les arts martiaux des humains permettait maintenant au Reikon Rox d’utiliser nombre de techniques différentes afin de combattre n’importe qui. La BSH ne tarda guère à l’apprendre à ses dépens, et à finir en cendres. L’époque où elle aurait été simplement capturée était dépassée depuis longtemps.

Son fils vint le rejoindre à son appel, et regarda tout autour de lui. C’était une chose de savoir que son père était un guerrier. S’en était une autre que de voir à quel point ce dernier était fort. Caché derrière les cartons où se trouvait le demi-elfe un peu plus tôt, il avait pu voir à quel point son père maîtrisait la situation. C’était tout simplement incroyable.


- Pourquoi a-t-elle fait ça papa ?
- Je ne sais pas mon grand. Mais il est dit qu’une fois que l’on a gouté au sang humain, il est difficile d’y résister, en plus des transformations que cela engendre chez nous. C’est pourquoi nous devons absolument être prudent sur ce point. D’accord ?
- Oui ! En tous cas tu es super fort. Tu m’apprendras ?
- Plus tard. Tu as tout le temps pour ça.

Intérieurement, Shinzô espérait qu’il n’aurait pas à lui apprendre, même s’il savait que cela viendrait sans doute un jour, et peut-être bientôt. Mieux valait qu’il sache comment agir si une situation comme celle qui avait frappé sa mère venait à se reproduire. Une voix les sortit cependant de leurs échanges. La victime semblait se réveiller.

- Je crains que ce ne soit que la Terre.

Ce dernier sembla se redresser doucement, mais être encore sous le choc.


- Je suis effectivement celui qui vous a sauvé, mais il n’y a pas de quoi. Je n’aurai pas pu laisser cette Buveuse de Sang Humain agir ainsi. Tous les vampyrs ne sont heureusement pas comme ça.

Shinzô lui tendit la main pour l’aider à se remettre debout.


- Logiquement, vous devriez vous remettre assez vite.

Le vampyr regarda dans son sac de course et lui tendit une banane.


- Vous devriez manger un peu, pour vous aider à vous remettre de la perte de sang. Évitez également toute activité trop physique dans les deux jours à venir. Enfin évitez les ruelles sombres.

Quelques conseils de prudence ne seraient jamais de trop.


- Si vous allez mieux, je pense que nous allons vous laisser, maintenant. Viens Shinichi.



Ex-Admin, désormais à la retraite


Shinzô parle en #660099
Shinichi parle en #0099ff


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4937-shinzo-reikon-rox-une-vie-a-tant-de-voies-possibles http://tara-duncan.actifforum.com/t4936-shinzo-reikon-rox-3eme-vie
 
Entre Maître et élève...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les relations entre élèves de Durmstrang
» Haiti en Marche: Haiti entre la Chine et Taiwan
» Conflits entre les syndicats au sujet du CEP et des elections.
» Atelier de travail entre entrepreneurs dominicains et haïtiens
» ENTRE LA DROITE REVOLUTIONAIRE ET LA GAUCHE REACTIONAIRE ??

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tara Duncan : Le Forum RPG :: Planètes/Lunes :: Terre-
Sauter vers: