AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion
« ALLEZ RP BANDE DE PIGNOUFS »
- Kokko
Bienvenue, Meli-melo. Amuse-toi bien parmi nous !
Vous avez très envie d'un nouveau personnage, mais vous séchez sur sa présentation ?
Et si vous alliez voir du côté des personnages prédéfinis ?
N'oubliez pas de voter pour le forum toutes les deux heures :)
N'hésitez pas à poster dans les carnets de bord des autres si vous manquez de liens !

Partagez | 
 

 Welcome Home

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tara'tylanhnem Duncan


avatar

Age du personnage : 20

Familier : Galant, pégase
Couleur de magie : bleu azur
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : Apprentie Impératrice, catastrophe
Résidence : Omois

Profil du rôliste
Surnom:
Age du membre:
Vos autres comptes:


MessageSujet: Welcome Home   Dim 28 Mai 2017 - 22:11


Une première rencontre sans lézard !








Quelques jours avaient passés depuis qu'ils étaient tous revenus de Gwendalavir, et la tension mondiale commençait doucement à se calmer. Mourmur avait fait un communiqué pour expliquer en long, en large et en travers les causes d'un tel incident, et surtout, qu'il ne se reproduirait pas et que chacun était en sécurité. Elle n'était pas sure que grand monde y ait compris quelque chose, mais à force de répéter que tout était rentré dans l'ordre, le peuple avait fini par y croire. En même temps, c'était vrai.

Tara s'était un peu faite éclater par sa tante, mais comme d'habitude, comme elle revenait toujours en un seule morceau, ça passait. D'autant que le fait qu'elle ait UN PEU fait exploser la zone, leur technologie et leur avoir bien mis les boules aidait un peu. Le jour où elle reviendra avec un bras en moins, peut-être que quelqu'un arrivera à la calmer. D'ici là elle continuerait d'exploser joyeusement les salauds qui croiseraient sa route.

Cependant, tout n'était pas forcement terminé pour elle. Enfin, pour elles,
puisqu'elle avait donné rendez-vous à Amber. Elle avait piqué son numéro dans le hor de Mara, un peu comme une lycéenne, mais elle avait besoin.

Elle avait fait ça bien, et avait même tenté de préparer des cookies. Elle n'était pas aussi bonne pâtissière que combattante, mais dans le pire des cas elle pourrait toujours en demander. Héritière perks. Sa chambre était bien rangée, pour une fois, et ses collections de peluches débiles étaient du plus bel effet à côté des armes accrochées au mur.

Tara avait installé ses deux fauteuils les plus confortables, sa petite table basse (avec les cookies dessus) et un joli service à thé de Spanivia. Pour sa part, elle était vêtue un peu casual, une jolie jupette et un bustier rouge et or (Omois represente quand même), loin des robes de cérémonies qu'elle devait porter lors des trucs officiels qu'elle devait faire. Bien qu'elle appréciait beaucoup plus ce genre de vêtement qu'avant.

Bon ben, ne restait plus à attendre qu'elle arrive. Normalement, elle avait quelqu'un qui allait la guider jusque là, une fois qu'elle se serait présentée au palais.







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amber Dumont


avatar

Age du personnage : 20 ans

Familier : un tigre blanc, Arès
Couleur de magie : Or
Niveau de magie :
  • Plutôt élevé
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Voleuse patentée
Résidence : Une chambre au Château vivant du Lancovit qu'elle va bientôt rendre et un studio à Tingapour
Dans le sac : Un couteau suisse, une tenue de Voleur,des babioles volées, une uniclef, des baskets légères,et quelques crédits-muts



MessageSujet: Re: Welcome Home   Mer 31 Mai 2017 - 22:53






welcome home
tara et amber


it's better to put his heart without finding words that to find words without putting it his heart
Les yeux émeraude écarquillés, tu as été très surprise de recevoir un message de la jolie Tara, te donnant rendez-vous dans sa Suite. Bien sûr, elle allait lui poser des questions sur leur escapade en Gwendalavir, et c’était nécessaire. Alors tu ne bronches pas, et acceptes son invitation. Tu descends de la chaise haute de la cuisine, te diriges vers ton dressing et prends le soin de chercher une tenue adaptée à la situation. Il faisait très chaud dehors mais tu ne voulais pas mettre de robe, pas ton truc. Tu optes pour un short en jean gris foncé, un débardeur blanc échancré et des sandales. Les cheveux regroupés en une queue de cheval et tressés sur les côtés, tu appliques ensuite sur tes yeux un sort pour les maquiller légèrement. Puis, tu pars pour le palais impérial où t’attendait sûrement déjà la blonde.

Le chemin se fait aisément jusqu’au point de rendez-vous, et à peine cinq minutes plus tard tu aperçois des thugs, gardes impériaux. Tu te diriges vers eux et les salue.

« Messieurs, bonjour. J’ai rendez-vous avec l’Héritière Tara’tylanhnem Duncan, elle m’a expliqué que vous êtes sensés m’accompagner jusqu’à sa suite. »

Tu jettes un sourire, ils haussent les épaules et acceptent en te regardant de haut en bas. Allons-bon, ils ne croient quand même pas que tu es équipée d’une bombe nucléaire ? A part tes f… Non, tais toi. Bref, vous marchez en silence tandis que tu observes cet immense palais dans lequel tu as peu eu d’occasions d’aller. Puis, tu te remémores ce moment passé dans un autre château, celui du Lancovit, en compagnie de Jar. Quelle soirée… La nostalgie s’empare de toi mais tu es déjà arrivée à bon port.

L’oeil sur la porte apparaît et tu esquisses un sourire.

« Salut, porte. Je m’appelle Amber Dumont et je viens voir Tara Duncan. »

(je pars du principe qu’elle dit « ouais ok entre ») L’oeil disparaît quelques instants, réapparaît, puis tu entres dans la pièce rangée à la perfection. Tu aperçois une bonne dizaine d’armes accrochées au mur, juste à côté de… peluches ? Original. Le regard amusé, tes yeux tombent alors sur elle, ravissante dans une tenue d’été. Tu t’approches et inclines la tête, ne sachant pas trop quoi faire et si tu dois faire la révérence, ce genre de trucs. Autant rester familière, elle t’as tout de même sauvé la vie. Ce n’était pas rien.

« Bonjour, Tara. tu renifles et aperçois des cookies et du thé sur une table. Pardon pour l’attente. Et il ne fallait pas te donner autant de mal, avec ça. »

Tu montres d’un signe la table mais fait comprendre que tu apprécies le geste d’un sourire sincère. Maintenant, tu attends que Tara s’assoie pour en faire de même.

Et vous alliez parler de Gwendalavir, peut-être même d’autres choses. Après tout, elle avait bien dit : « j’aimerais grandement te revoir dans des conditions moins extrêmes ». M’enfin, elle parlait de ton compte rendu, et aussi veut-elle faire connaissance avec toi pour connaître la meilleure amie de sa sœur. En parlant de cette dernière, Mara et toi vous étiez rapprochées depuis que tu avais failli mourir et ne plus jamais revenir, ce qui était une bonne chose. Il fallait que tu la revoie, elle aussi.

Mais chaque chose en son temps, pas deux choses au même moment.



camo©015


broken
« life persists within the destruction »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4765-9674-amber-dumont-9674-chaos-is-a-ladder?highlight=Amber+Dumont http://tara-duncan.actifforum.com/t4692-amber-dumont-re-presentation#74149
Tara'tylanhnem Duncan


avatar

Age du personnage : 20

Familier : Galant, pégase
Couleur de magie : bleu azur
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : Apprentie Impératrice, catastrophe
Résidence : Omois

Profil du rôliste
Surnom:
Age du membre:
Vos autres comptes:


MessageSujet: Re: Welcome Home   Jeu 1 Juin 2017 - 13:03


Une première rencontre sans lézard !








La voilà. La porte lui ouvrit sans rouspeter, et c'est avec un sourire non feint qu'elle accueillit son invitée, alors que celle-ci balayait ses craintes d'un revers mental. S'il y avait bien une chose dont elle avait peur, c'était que la jeune demoiselle lui donne du "votre Altesse Impériale" ou quelque chose dans ce goût là, comme il le faisait tous. Et même si elle ne l'avait pas fait là-bas, ce n'était pas la même situation. Alors, elle appreciait beaucoup qu'on la considère un peu comme ce qu'elle était, une jeune femme normale (enfin, normale, vite fait).

Amber ! Ca me fais plaisir de te voir. Je me donne le mal que ej veux, j'ai... rarement des invités, alors je voulais faire ça bien. Assis toi, je t'en prie.

Elle fit de même en s'installant dans le fauteuil à droite de celui d'Amber, attrapant un cookie au passage, histoire de voir si elle n'était pas trop branquignole pour suivre un truc aussi simple qu'une recette. Pas vraiment convaincue mais peut-être un peu trop critique, elle ne risquait pas d'empoisonner la jolie brune, ce qui était déjà un bon point.

"Remise de tout ça ? Maintenant que la tension est retombée, je m'inquietais un peu. Il y a plus agréable comme forme de tourisme que la torture et l'evasion. Alors, si tu ne veux pas revenir dessus, je comprendrais parfaitement."

Elle ne la connaissait pas vraiment, si bien qu'elle ne pouvait pas anticiper sa réaction à propos de Gwendalavir. Mais qu'elle soit venu était déjà une preuve suffisante. De toute façon, elle ne parlerait pas que de ça, puisque Tara avait mener sa petite enquête, et qu'elle n'avait pas été sa surprise de voir qu'elle ne se contentait pas de Mara et qu'elle avait vu, souvent, leur frère. Et comme Tara, malgré tout, se méfiait encore un petit peu, elle ne se gênerait pas pour lui poser quelques questions à son propos, l'air de rien. Mais plus tard.

"Mais si tu es d'accord, je veux bien que tu me racontes ce que tu as pu voir entre le moment de ta capture et quand je suis arrivée. Ou quoique ce soit que tu voudrais me raconter, en fait."

Elle ne pensait pas en apprendre plus que ce qu'elle ne savait déjà, de toute façon. Myakko lui avait fait un rapport détaillé, et Mara lui avait aussi raconté son séjour à Al-Jeit. Ne manquait que l'aspect d'Amber pour compléter les connaissances sur ces deux nouveaux mondes. Tara y ayant fait elle même un séjour, elle avait pu se faire une bonne idée des lieux, avant de tout faire sauter.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amber Dumont


avatar

Age du personnage : 20 ans

Familier : un tigre blanc, Arès
Couleur de magie : Or
Niveau de magie :
  • Plutôt élevé
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Voleuse patentée
Résidence : Une chambre au Château vivant du Lancovit qu'elle va bientôt rendre et un studio à Tingapour
Dans le sac : Un couteau suisse, une tenue de Voleur,des babioles volées, une uniclef, des baskets légères,et quelques crédits-muts



MessageSujet: Re: Welcome Home   Mer 7 Juin 2017 - 22:38






welcome home
tara et amber


it's better to put his heart without finding words that to find words without putting it his heart
Le regard amusé, tu t’assois et écoutes calmement le discours de la jeune femme. Il était vrai que cette aventure t’avais un peu secouée mais tu t’en étais vite remise, quelques jours après seulement tu ne ressentais plus cette impression de brûlure dans le dos ni cette impression d’être sans arrêt en danger. Cependant, tu avais du mal à ne plus être méfiante ce qui posait parfois problème. Enfin bon, tu l’as toujours été alors ce n’était pas le plus important. Tu saisis un cookie et l’engloutis aussitôt suivi d’un petit sourire en coin.

« Non, je me dois de parler, je te dois la vie et ce n’est rien, je ne vais pas mourir si je raconte ce que j’ai vu, bien que je n’ai pas vu grand-chose, soyons honnêtes. Merci encore, je pense que je serai morte à l’heure qu’il est si personne n’était venu. »

Tu ne peux t’empêcher de la remercier encore, et ce ne sera pas la seule fois lors de votre rendez-vous. Tu lui devais la vie, et c’était déjà bien assez. Tu étais une personne parmi tant d’autres et tu as eu une chance incroyable, de connaître Mara, d’avoir été sauvée. Peut-être que c’était le destin après tout…

Tu plonges donc l’émeraude de tes grands yeux dans ceux, d’un profond bleu marine, de la blonde. Puis tu saisis une tasse remplie de thé et la serre entre tes longs doigts et, lentement, tu racontes ton histoire :

« Déjà, je ne m’attendais pas à être capturée. Je me demandais pourquoi j’ai été la fille qui voulait assurer les arrières de tout le monde ? Mais c’était trop tard, ils m’ont chopée et assommée. Quand je me suis réveillée, j’étais mal en point. La pièce où j’étais était grande et j’étais seule. J’étais figée par la trouille je n’arrivais plus à bouger. Une chaise en son centre où le monstre m’a balancée comme une merde sur une chaise. Il a sûrement pensé que je comprenait et parlais sa langue mais je ne saisissais pas un mot de ce qu’il baragouinait. Donc je lui ai hurlé dessus, qu’il était tombée sur la mauvaise personne et qu’il pouvait me tuer. Il m’a planté une arme dans la cuisse, puis ailleurs. Je ne sais pas s’ils ont entendus ta présence mais je me suis soudain sentie bloquée dans mon propre corps, je n’étais plus en pleine maîtrise de mon corps. Je détestais ça. Mais j’aurai préféré crever et ressentir plus de peur en une heure que dans toute ma vie, si c’était pour mourir en n’ayant rien dit et de toute façon je ne savais pas grand-chose. Ensuite, tu es arrivée. »

Le souffle coupé, les mains brûlantes rougies par la chaleur du thé, tu marques une pause et bois une gorgée du liquide. Ton corps reprend de la constance tandis que tu essayes de te rappeler des éléments importants de cette escapade chez les fous. Tu te rappelles surtout ton arrivée sur l’île de Patrok avec Mara, Jar. Ils étaient là, unis comme jamais avec une jumelle complètement barge et l’autre exaspéré par la folie naissante de sa sœur. Puis Mara t’avait vue, puis tout était oublié. Toutes vos histoires puériles, toutes vos disputes à cause de Jar, qui t’avais brisée le coeur. Tu soupires de soulagement en te disant que finalement, tu t’en sortais bien. Tu arrivais à maîtriser les sentiments que tu éprouvais encore légèrement pour lui, mais ils diminuaient au fil des jours et tu réussissais à lui parler comme à un « ami » ou plutôt une connaissance. Et tu espérais te rapprocher de lui par la suite, et tu respectais son secret. Que tu n’avais dit et ne dirais à personne, jamais.

« Lorsque l’on s’est séparées, j’ai mené le groupe jusqu’à la porte. Durant au moins quinze étages, tout allait plutôt bien. Puis ça a mal tourné. On s’est fait prendre. J’ai dit à tout le monde de partir, que je m’en occupais. J’ai réussi à en tuer pas mal, des Raïs. Puis j’ai monté les escaliers, rejoins les autres. D’autres cochons sont arrivés, en plus grand nombre. Le groupe d’Alaviriens montaient les escaliers, je leur disais d’accélérer. C’était la course à la montre, enfin à la vie à la mort surtout. Mais j’ai aperçu un gosse qui m’avait attendue, qui me traitait comme une héroïne et qui voulait se battre. Je l’ai engueulé d’abord, puis je l’ai protégé, mais on a perdu du temps et d’autres Raïs sont arrivés. C’est la que j’ai utilisé la pleine puissance de la Pierre, je l’ai vidée totalement en foutant le feu afin qu’ils ne nous suivent pas. Mais les escaliers s’enflammaient rapidement, alors j’ai porté le gosse et je l’ai lancé. Il n’a pas brûlé… »

Des souvenirs te reviennent, des images précisément. Toi balançant le gosse, en panique totale face à la situation. Puis l’odeur de la braise, de la chair, de la mort. L’angoisse de succomber si près du but, de mourir sur un monde qui ne t’appartient pas. Dans la chambre, tu poses ta tasse et recroqueviles tes jambes contre toi en ressentant le frisson qui t’avait parcouru, là-bas, quand tu avais traversé les flammes. Puis la sensation de mourir de chaud, d’être dans une fournaise. L’impression de brûler vive à petit feu, de te faire griller de plein gré et de t’envoyer à la mort volontairement.

Puis quand t’as quitté le feu, la sensation n’est pas partie, elle t’as hantée encore pas mal de temps. C’est finalement ton pire souvenir, le feu. Le feu qui effraie par son ampleur, qui brûle par sa chaleur, qui détruit par son ardeur.

« Puis j’ai été face à un gros dilemme, j’ai cru que c’était le plus gros de toute ma vie. Tout reposait sur ce choix. J’avais la peur qui me consumait, qui m’empêchait de bouger, mais je gardais mon sang-froid. Je devais vivre. L’instinct de survie, je suppose. J’ai été portée par l’adrénaline, j’ai monté la première marche, le feu s’est collé à moi. J’ai essayé d’aller plus vite mais bizarrement plus on veut se dépêcher, plus notre corps refuse d’obéir. La peur, sûrement. Après une dizaine de marches, j’ai quitté le feu mais pourtant, je le sentais encore sur moi. J’avais l’impression que j’allais finir brûlée, que ça ne me quitterait plus jamais. »

Tu inspires un grand coup, essayant de ne pas te remémorer les sensations et de garder ton calme. Tu pensais que témoigner serait facile pour toi, qui survit à tant de choses. Pourtant témoigner, c’était comme revivre cette scène, comme si tu y étais. Tu ravales les larmes de peur qui te montent aux yeux en repensant au feu, à la lumière vive et orange, brûlante et imprimée dans ton regard. Comme quoi, ce genre de choses peut vous marquer. Tu étais partagée entre la noirceur de la forteresse et la vivacité de la couleur du feu, qui t’avais explosé les yeux et cramé le dos. Ce qui faisait le plus peur, c’était la lumière et la chaleur, la grandeur des flammes et aussi ton hésitation à te jeter en plein dedans. Finalement, cette aventure t’avais apporté une conclusion : ton hésitation à vivre ne signifiait pas que tu voulais mourir, elle voulait juste dire que toi aussi, tu pouvais avoir peur de quelque chose. Donc, ressentir à nouveau.

« Je crois qu’il n’y a pas pire manière de mourir que comme ça. Seule, avec la trouille au ventre, dans le feu. L’impression que ton coeur se consume alors que tu sais que dans quelques secondes, tu vivras. »

Une fois ton histoire terminée, tu es certaine que ce témoignage a été inutile, ce rendez-vous aussi peut-être. Enfin, cela t’étonnerait quelque peu que Tara te fasse partir après seulement dix minutes. Alors, tu plonges à nouveau ton regard dans le sien puis finis là-dessus :

« Et tu étais là. Tu m’as sortie de cet enfer. »

Un sourire ravissant sur le bout des lèvres, tu la remercies silencieusement cette fois, pour lui montrer à quel point tu apprécies le geste. Mais le sourire s’évanouit quand tu te dis que si tu n’avais pas connu Mara, tu serais morte. Elle n’aurait pas prévenu Tara et tu ne serais pas là. Tu ne devais la vie qu’à la chance, pas car tu méritais d’être sauvée. C’était malheureux, mais tu ne peux te résoudre à te plaindre alors que ton coeur bat encore dans ta poitrine, tu es en vie. C’est tout ce qui compte.



camo©015


broken
« life persists within the destruction »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4765-9674-amber-dumont-9674-chaos-is-a-ladder?highlight=Amber+Dumont http://tara-duncan.actifforum.com/t4692-amber-dumont-re-presentation#74149
Tara'tylanhnem Duncan


avatar

Age du personnage : 20

Familier : Galant, pégase
Couleur de magie : bleu azur
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : Apprentie Impératrice, catastrophe
Résidence : Omois

Profil du rôliste
Surnom:
Age du membre:
Vos autres comptes:


MessageSujet: Re: Welcome Home   Jeu 8 Juin 2017 - 10:46


Les feux de la forge








Bon, au moins, les cookies ont l'air à son goût. C'était déjà un bon point. Elle souriait beaucoup aussi, ce qui était bon signe, ou tout l'inverse. Parce que oui, Tara s'inquiétait énormément, et elle devait faire un peu plus attention aux gens qui l'entouraient. Pour éviter que quelque chose comme Fabrice ne se reproduise. (ça reste un sale batard quand même.). La jeune femme se rassure, puisqu'Amber accepte de lui raconter.

"Peut-être, peut-être pas. Tu ne me donnes pas l’impression d’être quelqu’un qu’on peut tuer aussi facilement. Pour le reste, la joie de Mara en te voyant, et le simple fait d'avoir sauvé une vie est déjà un remerciement en soi. Mais je t'en prie, continue."

Elle se lança, son regarde plongée dans le sien, dans son récit, et Tara, qui en était friande, était pendue à ses lèvres (et déjà un peu perdue dans ses beaux yeux :3). La jeune héritière ne la connaissait pas beaucoup, mais elle l'appréciait déjà. Elle était ferme, pleine de volonté et de passion. L'un dans l'autre, elle se ressemblait pas mal. Comme elle s'y attendait, Amber avait été torturée, et salement en plus. Bien entendu, cela aurait pu être bien pire, mais personne ne devrait avoir à vivre un truc pareil. L'idée de la paralysie totale lui paraissait encore plus effrayante, et s'il y avait bien un pouvoir des t'sliches qui lui faisait froid dans le dos, c'était celui-là. Ce fut une chance d'en trouver un "coopératif" pour déstatufier la jeune femme. Tara la laisse poursuivre, bien qu’elle se soit aperçu des efforts que cela lui demandait. C’était normal. Elle reprend après une pause silencieuse pour les deux demoiselles. La blonde grimaça en se demandant si elle avait bien fait de laisser Amber seule là-bas. Elle avait, à tort il fallait croire, présumé que les alaviriens seraient un peu plus compétent et ne se serait pas appuyée sur Amber ainsi. Cette dernière se ramasse sur elle-même, formant une barrière contre le monde extérieure. Et si Tara mourrait d’envie de la prendre dans ses bras, rassurante, elle ne devait l’interrompre. Parce qu’il était important qu’elle laisse tout sortir, qu’elle s’en décharge, pour pouvoir l’accepter, et avancer. Quand elle termina enfin, la jeune femme prit enfin la parole, répondant à son sourire plein d’espoir.

"C’est… wow, je n’imaginais pas tout ça. Désolée de t’avoir laissée seule avec eux, et d’apprendre qu’ils t’ont laissé ainsi. Malgré tout, Amber, j’en étais déjà persuadée après notre escapade, mais tu confirmes ici ce que je pensais. Je ne sais pas si tu le sais déjà, mais je viens de la Terre, et là-bas, la vie est tout de même plus… paisible, en général. Autremonde, c’est autre chose, et j’ai l’habitude de comparer cette planète à une immense forge. Et bien souvent, on est plongée dans la fournaise, et chacun réagit différemment  à l’enclume et au marteau des évènements. Et j’ai devant moi une demoiselle forgée du plus bel acier. De la trempe des héros. Et même si la peur t’a pris, même  si tu t’es vue échouer à chaque instant de doute, tu es parvenue à continuer. Instinct de survie ou non, peu en sont capable. Malgré ce que Jar pourra en dire, ou n’importe qui d’ailleurs, ce n’était pas inconscient de ma part de me lancer à ta rescousse. Tu aurais pu être n’importe qui que j’y serais allé, pour peu que quelqu’un m’ait informé de ta situation. Là, ce fut Mara.  Et comme toi, je me suis demandé si j’en serais capable en passant la porte. Je ne te le souhaite pas forcement, parce que ça voudrait dire que tu te retrouverais encore dans une situation pas forcément très  agréable, mais on finit par s’y habituer. Voir presque à aimer ça. Surtout si tu as l’impression que tu le fais parce que c’est ce qui est juste. Comme sauver ce gamin des flammes. Comme venir te chercher dans une autre dimension.  Et plus je t’entends parler, plus je me dis que c’était la meilleure chose que je puisse faire."

Elle était sincère, elle avait déjà risqué sa vie pour moins que ça, et elle ne l’avait jamais regrettée. Et elle n’allait surement pas commencer maintenant. Si elle devait le refaire, elle le referait, autant de fois qu’il le faudrait.

"Et je te remercie de m’avoir tout raconter.  D’avoir protéger ceux qui étaient avec toi, qu’ils soient Autremondiens ou Alaviriens. Cela ne m’en apprends pas forcément plus sur nos ennemis, mais je pense que c’était nécessaire…  et bénéfique. Par conséquent, tu as toute ma gratitude, et même si tu restes persuadée que tu me dois quelque chose, l’Empire te doit aussi une faveur. Si bien que si tu as besoin de quoi que ce soit, tu peux me demander, je ferai mon possible."

C’était une bien maigre consolation en comparaison de ce qu’elle avait enduré.

" Après tout, t’as même mon numéro, maintenant !"




Dernière édition par Tara'tylanhnem Duncan le Lun 12 Juin 2017 - 8:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amber Dumont


avatar

Age du personnage : 20 ans

Familier : un tigre blanc, Arès
Couleur de magie : Or
Niveau de magie :
  • Plutôt élevé
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Voleuse patentée
Résidence : Une chambre au Château vivant du Lancovit qu'elle va bientôt rendre et un studio à Tingapour
Dans le sac : Un couteau suisse, une tenue de Voleur,des babioles volées, une uniclef, des baskets légères,et quelques crédits-muts



MessageSujet: Re: Welcome Home   Dim 11 Juin 2017 - 21:43






welcome home
tara et amber


it's better to put his heart without finding words that to find words without putting it his heart
Tu écoutes son discours, plongée dans son regard et attentive à ses gestes, sa façon de s’exprimer, aussi. Elle avait le don d’avoir les mots justes, sans trop en dire ni pas assez, juste une quantité suffisante. Elle serait une grande oratrice, elle l’était déjà. Puis tu souris, quand tu entends le mot « héros ». Tu étouffes un petit rire, mais ce qu’elle dit accentue la réalité des faits, et de ce qu’il s’est passé. Enfin elle te remercie, annonçant que si un jour tu avais besoin de quelque chose, elle était là. Tu allais ouvrir la bouche, quand elle te devance :

« Après tout, t’as même mon numéro, maintenant ! »

Tu hausses un sourcil interrogateur. Oui et d’ailleurs, comment elle l’a eu ? Avec Mara, probablement. A lui demander. Tu notes ça dans un coin de ta tête, et réponds alors à sa tirade.

« Tout le monde aurait fait la même chose, tout le monde préfère survivre, non ? Et bien, je te crois mais j’espère de pas avoir à revivre ça. A la limite si c’était avec toi, je serais tout de suite rassurée. »

Tu bois une gorgée du thé encore chaud malgré que cela fasse environ une bonne dizaine de minutes que tu étais arrivée. Reposes la tasse sur la petite table, et croises les jambes. Ta phrase était idiote, car tu savais très bien qu’il n’y avait pas tout le monde comme tu le disais si bien, qui préférait survivre. Mais c’était dit, et après tout c’était une vision positive de la vie, tu préférais imaginer que tout le monde veuille se battre plutôt que mourir comme des chiens.

« Oui, j’ai vécu sur Terre moi aussi. Là-bas, on est tellement insouciant. Quand on voit un film de fantastique, on se dit que c’est merveilleux mais quand on apprend l’existence de cette planète et de la magie, qu’on s’y installe… Tout semble plus fade, on n’est plus émerveillé par grand-chose. C’est dommage. Mais ça ne m’empêche pas de regarder pour la énième fois des films terriens, ça non. J’aurai aimé, d’un certain côté, ne pas connaître Autremonde. Rester dans l’insouciance, s’imaginer un monde magique sans jamais le voir réellement. »

Tes pensées puaient la sincérité et la mélancolie, tu regrettais réellement le temps de ton ignorance où tu ne connaissais pas l’existence de cette planète. Celle qui t’avais faite grandir trop tôt et toujours plongée dans la solitude. Heureusement pour toi, Arès était arrivé dans ta vie et cela permettait de combler un vide. Pas entièrement, certes. Mais ça le comblait au moins un peu et c’était un bien à prendre.

La Terre te manquait parfois, revoir les gratte-ciel en pensant que c’est merveilleux, que rien ne pouvait dépasser cela, que rien ne pouvait rivaliser avec la ville qui ne dort jamais. Que New York était magique par ses rues immenses avec la tendance des gens à montrer leur richesse autant que par les modestes rues de Brooklyn qui avaient un charme irrésistible. Tout te manquait en passant des boutiques au cinéma, des buildings à la nature sauvage et ton ignorance, ton bonheur, ton enfance. Tout allait encore si bien à ce moment là. C’était avant, avant que tout cela n’arrive. Mais tu avais surmonté ces épreuves.

Te rendant compte que tu t’égarais un peu trop longtemps dans tes pensées, tu fis signe de la main pour t’excuser et esquisses un sourire à ta blonde.

« Ah, et je te remercie, mais je ne pense pas que l’Empire me doive quelque chose, pas à moi. Ce n’est pas comme si tu venais d’apprendre qu’ils allaient tenter d’envahir Autremonde, j’ai juste… décrit le paysage lugubre et ce qui m’était arrivé, rien de plus. Enfin, si tu y tiens. Je te dirais, si jamais j’ai besoin de quelque chose. Du coup j’ai ton numéro, moi aussi. Et merci à toi, je te retourne ta phrase. Si jamais tu as besoin de moi, même si j’en doute fort, je serais là. »

Tu passes une main sur le côté de tes cheveux, tressés à l’africaine, et poses ensuite tes mains sur tes genoux, puisque tu as déplié tes jambes. Le souffle calme et le rythme cardiaque régulier, le coeur qui bat encore, tu te sens vivante. Un sentiment de brûlure te prends mais tu ne laisses rien paraître. Tu es encore empreinte de cette aventure, légèrement. Parfois, il arrive que tu te réveilles la nuit, en sueur, enroulée dans ton drap et serrant ton oreiller à en faire blanchir tes phalanges. C’est bientôt fini, tout ça. Tout ira mieux. T’as le ryhtme cardiaque qui s’accélère, quand tu replonges dans l’océan bleu marine.



camo©015


broken
« life persists within the destruction »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4765-9674-amber-dumont-9674-chaos-is-a-ladder?highlight=Amber+Dumont http://tara-duncan.actifforum.com/t4692-amber-dumont-re-presentation#74149
Tara'tylanhnem Duncan


avatar

Age du personnage : 20

Familier : Galant, pégase
Couleur de magie : bleu azur
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : Apprentie Impératrice, catastrophe
Résidence : Omois

Profil du rôliste
Surnom:
Age du membre:
Vos autres comptes:


MessageSujet: Re: Welcome Home   Lun 12 Juin 2017 - 11:22


Nostalgie terrienne








Amber avait ri quand elle avait dit héros. Tara nota donc sa modestie, ou simplement qu'elle ne s'en était juste pas rendu compte. On imaginait souvent mal les héros. Ils étaient plus nombreux que ce que l'on pourrait croire, selon la définition qu'on en avait. Amber avait protégé les siens, même sans avoir d'attache pour eux, juste parce qu'elle se sentait un peu responsable. C'était ça, pour Tara, l'âme d'un héros. Sauver un gamin des flammes et souffrir le martyr pour lui éviter la mort. C'était ça, pour Tara, l'âme d'un héros. Les motivations pouvaient être diverses, et pas forcément toujours bonnes, mais les faits étaient là, et Tara doutait que les intentions de la jeune voleuse patentée furent mauvaises. Le gamin qu'elle avait ramené à bon port se souviendrait d'elle à jamais comme la femme badass qui l'avait tiré d'un château entier rempli de T'sliches. Elle imaginait même très bien qu'ils feraient l'objet d'une légende, si les humains parviennent un jour à renverser leurs oppresseurs.

"Non, tout le monde n’aurait pas fait la même chose. Pas forcément sciemment, pas forcément pour de mauvaises raisons. Chacun se plaît à croire que le jour venu, on aura le courage de risquer sa vie pour autrui. Et quand la situation se présente, on se retrouve paralysé, à penser "quelqu’un d’autre va le faire" et au final personne ne le fait. Pas toi. Toi, tu l’as fait.  Car oui, les gens préfèrent survivre, et c’est justement ce qui les empêche de rester en arrière pour protéger un groupe entier, ou de risquer la mort pour un gamin imprudent.  Les crises de ce genre font toujours sortir les extrêmes des gens. Extrêmement lâche, ou extrêmement courageux.  Tu sais déjà dans quelle catégorie tu te trouves. Et promis, la prochaine fois, je ne te laisserai pas seule. Enfin, je t’accorde que si on pouvait éviter de se retrouver dans une autre dimension hostile à nouveau, je serais plus tranquille."

Tara fut agréablement surprise de l’entendre parler de la Terre. Rares étaient ceux qui pouvait partager quelques souvenirs avec elle. S’il lui était arrivé d’y retourner, ce n’était plus vraiment la même chose.

"Ahaha, le cinéma est l’une des rares choses qu’on peut réussir à importer ici sans trop de soucis, fort heureusement. On t’a forcé à venir ici ? L’ignorance est toujours une bénédiction, mais malgré tout, je crois que je ne voudrais pas rentrer sur Terre et oublier Autremonde. Oh, ne va pas croire que c’est parce que j’ai gagné au loto de la généalogie et que je me suis retrouvée à vivre dans un palais. La vie d’Impératrice n’est pas faite pour moi, ne le sera surement jamais, mais je n’ai pas le choix. Mon dieu, je dois vraiment passer pour une sale gosse pas contente et un peu ingrate. Désolée.  "

Jamais contente celle-là. C’était Jar qui s’arracherait les cheveux si il l’entendait dire ça.

" Mais Autremonde est plus « vraie » que la Terre. Les choses sont plus primaires, plus simples. L’existence m’y parait moins dénuée de sens. Mais je comprends parfaitement ce que tu peux ressentir. L’adaptation est toujours… difficile."

Elle sourit elle aussi, alors qu’Amber s’autoflagellait de s’être un peu perdu dans ses pensées. Tara se pencha en avant, se rapprochant un peu. La discussion devenait de plus en plus personnelle, après tout.

"Oui, j’y tiens. Je suis assez têtue pour ce genre de chose ! Pour ce qui est de ce que tu peux faire, continue de prendre soin de ma petite sœur. Je… n’ai pas l’habitude de demander des choses aux gens… Je n’y arrive pas. J’ai souvent peur de les exposer au danger. J’ai déjà perdu des amis à cause de cela. –elle secoua la tête- Oh et fais attention à Jar, et ce sera très bien. J’ai été surprise de voir que tu le connaissais déjà, d’ailleurs."

Elle faillit rajouter un « et encore plus qu’il semble tenir à toi, d’une manière ou d’une autre ». Elle venait déjà de laisser passer une phrase à double sens, elle ne devait pas en rajouter plus. Inconsciente des flash-backs du Vietnam qui prenaient Amber par le coeur, elle venait d’amener un sujet qui lui serait d’autant plus difficile pour elle, sans avoir pu même l’imaginer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amber Dumont


avatar

Age du personnage : 20 ans

Familier : un tigre blanc, Arès
Couleur de magie : Or
Niveau de magie :
  • Plutôt élevé
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Voleuse patentée
Résidence : Une chambre au Château vivant du Lancovit qu'elle va bientôt rendre et un studio à Tingapour
Dans le sac : Un couteau suisse, une tenue de Voleur,des babioles volées, une uniclef, des baskets légères,et quelques crédits-muts



MessageSujet: Re: Welcome Home   Lun 12 Juin 2017 - 22:58






welcome home
tara et amber


it's better to put his heart without finding words that to find words without putting it his heart
Un soupir de soulagement, tu découvres une Tara encline à parler de la planète où elle a grandi, votre planète. Elle avait raison, l’ignorance était une bénédiction mais tout comme toi, elle préférait vivre dans une constance vérité, réalité. Un savoir constant et une connaissance presque sans limites sur l’univers qui vous entoure. Tu souris, lorsqu’elle se justifie sur son choix, et aussi quand elle dit qu’elle doit passer pour une sale gosse. Tu hoches la tête en esquissant un sourire, tu ne trouves pas qu’elle se plaigne. Au contraire, tu penserais probablement la même chose qu’elle si tu avais débarqué sur une planète qui t’étais inconnue puis hérité de l’Empire le plus puissant de ladite planète – à vrai dire, c’était aussi le seul…

« Tu as raison, Autremonde est plus vraie, mais la Terre me manque parfois. Tu sais, rien que son atmosphère, sa faune et sa flore… C’est dans des petits détails tel que ceux-ci qu’elle me manque. Hrm, on ne m’y a pas forcé mais c’est ça, en quelque sorte. C’est un sujet plutôt compliqué. Je doute que tu veuilles entendre une histoire qui met des heures à être racontée. »

Et surtout, tu n’avais pas envie de la raconter, cette histoire, car elle n’était pas totalement terminée. Finalement, l’audience que tu avais réussi à obtenir pour juger le crime dont était coupable ta « mère » était toujours un peu plus retardé (bon en fait c’est parce qu’on a personne pour jouer Lisbeth pour faire ce procès, svp butez-là que la mère Dumont soit jugée), et cela te faisait un poids de plus à porter sur les épaules. Mais il fallait prendre son mal en patience et tu étais sûre que bientôt, tu serais libérée de ce fardeau. Comment quelqu’un pouvait traiter sa mère de fardeau, direz-vous ? Et bien, vivez avec une mère meurtrière, folle à lier qui veut vous faire souffrir pour vous endurcir. Ensuite, vous comprendrez.

Tu hausses les épaules, prendre soin de Mara… Tu l’avais faite tant souffrir que cela te procurait un sentiment de profond malaise. Evidemment, la blonde n’était pas au courant de toutes vos histoires mais tu avais été dure avec ta meilleure amie et t’en voulais terriblement. Bien heureusement, vous avez joué cartes sur table et ça s’était officiellement rétabli, officieusement par contre… il vous a fallu cette aventure à Gwendalavir pour vous rapprocher. Il a fallu que tu frôles la mort pour comprendre à quel point elle comptait pour toi, et tu l’acceptais malgré ses défauts alors qu’auparavant tu avais voulu la changer. Ç’avait été une des plus grandes erreurs que tu avais commises dans ta vie, et heureusement pour toi tu t’en étais rendu compte lorsque ça avait commencé à aller trop loin. Trop loin pour une simple histoire, trop loin à cause de Mara qui avait un deuil à faire, à cause de toi qui avait le cœur brisé, à cause d’hommes, un amour pour l’une, un manipulateur complètement barge pour l’autre. Et gay, qui plus est. Le comble. Il avait de la chance d’être tombé sur une fille comme toi et pas une balance qui aurait raconté son petit secret à tout le monde. Il en avait vraiment, de la chance. Il devrait le réaliser, un peu.

Lorsque Tara mentionna le fameux prénom, cela te surprit à peine. Tu te doutais parfaitement qu’elle amènerait ça dans la discussion, sachant qu’elle était sa sœur et qu’elle avait bien dû voir qu’ils se connaissaient. Rien qu’en rentrant de leur escapade chez les Ts’liches, d’ailleurs. Jar et toi aviez une relation très spéciale, à la fois intime et fermée.

« Ne t’inquiètes pas pour Mara, je veillerai sur elle. C’est une promesse. Et je suis désolée, je ne savais pas pour les pertes que tu as subies. Mara ne me parle pas vraiment de sa famille, pas en profondeur du moins. Sauf peut-être Jar, ils ont une relation très spéciale, fusionnelle. En même temps, lorsque l’on est jumeaux… Ça amène forcément à ce genre de lien. Quant à ton frère, en effet je le connais déjà. Depuis, euh, six mois je dirais ? Je suis un peu nulle pour ce qui s’agit de ça, savoir depuis combien de temps je connais telle ou telle personne. Je préfère me baser sur la relation elle-même plutôt que sur la durée, je préfère me dire « tiens, je la connais très bien, je dois vraiment l’apprécier » plutôt que « c’est parce que je la connais depuis tant de temps que j’ai appris à le ou la connaître et l’apprécier ». Après, c’est une généralité, je ne mentionne pas ton frère en disant ça, bien sûr que non. »

Tu souffles un bon coup, t’étant à peine rendue compte que tu avais parlé pendant un bon bout de temps. Puis, tu t’étais pas mal embrouillée dans ta tirade ce qui allait amener la belle à se poser des questions, sûrement. Peut-être même qu’elle s’en posait déjà, il n’y avait rien de mal à être curieux ou intéressé.

Tu jettes un coup d’oeil à la table et attrapes un autre cookie, croises les jambes à nouveau et le dégustes en attendant une réponse de la part de la jolie blonde. Cette conversation virait du professionnel au personnel, et ça parlait beaucoup de toi, tu le réalisais bien. Cela te turlupinais un poil, mais ce n’était pas non plus très dérangeant, sachant que les rôles s’inverseraient sûrement à un moment.

Tu n’allais quand même pas être la seule à parler de toi, si ?



camo©015


broken
« life persists within the destruction »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4765-9674-amber-dumont-9674-chaos-is-a-ladder?highlight=Amber+Dumont http://tara-duncan.actifforum.com/t4692-amber-dumont-re-presentation#74149
Tara'tylanhnem Duncan


avatar

Age du personnage : 20

Familier : Galant, pégase
Couleur de magie : bleu azur
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : Apprentie Impératrice, catastrophe
Résidence : Omois

Profil du rôliste
Surnom:
Age du membre:
Vos autres comptes:


MessageSujet: Re: Welcome Home   Mar 13 Juin 2017 - 11:45


Sujet épineux








Tara nota donc, quand plus de Jar, Mara et une escapade dans une dimension supplémentaire, Amber et elle partageait une certaine mélancolie Terrienne. Sans parler de la façon dont elles étaient arrivées là. La jeune héritière n’insista pas sur son histoire. Les gens aiment parler d’eux, normalement, et l’occasion de raconteur une histoire ne se laisse pas passer, à moins que l’on n’en ait pas l’envie. Elle ne la mettrait donc pas dans la situation d’avoir à refuser en bloc, ou encore moins de la forcer à parler. La blonde n’avait aucune envie de la mettre mal à l’aise.

"Hum, ce sera pour la prochaine fois, alors. Je ferai plus de cookie, ça nous évitera de mourir de faim, si ça dure effectivement aussi longtemps ! Mais ce sera une histoire que je serais ravie d’entendre."

Tara constata ensuite, non sans amusement, qu’Amber était assez évasive à propos de Jar. Elle nota l’information dans un coin de sa tête, sans trop savoir ce qu’elle devait en conclure. Les raisons pouvaient être multiples, et pas forcément réjouissantes, connaissant son petit frère et sa tendance à la manipulation. Qu’est-ce qu’il avait bien pu lui faire ? Peut-être que l’agent qui filait Jar pourrait lui fournir des éléments de réponses, puisque la jolie brune semblait en avoir terminé avec cette partie-là de son histoire, et qu’effectivement, Tara était un peu curieuse d’en savoir plus. Elle allait revenir dessus, sans trop s’y appesantir pour autant.

" Ne t’excuses pas. Ils ne sont pas forcément morts. Juste, partis. Le plus dur, c’est celui qui nous a trahis. C’est un sangrave, désormais. Mais, cela fait longtemps maintenant, et j’ai fini par l’accepter, et accepter de devoir me débrouiller seule. C’est un peu dur, parfois. La vie d’héritière est un peu solitaire. J’envie souvent Mara pour cela… Enfin, mon mentor m’apprend à ne compter que sur moi-même, si bien que je commence à appliquer ce genre de doctrine. Tu la connais, je crois. Elle était en Gwendalavir avec vous. Mais elle surement du vous donner un faux nom, et je ne me risquerais pas à révéler sa véritable identité. Elle t’aime bien, cela dit, de ce que j’ai pu comprendre. C’est elle qui avait invoqué un faux dragon pendant votre premier combat."

Tara avait eu son rapport de l’elfe peu de temps après leur retour, et elles avaient pu discuter plus personnellement des choses, elles aussi. La jeune héritière n’avait donc pas manqué de poser des questions sur ceux qui l’avaient accompagné là-bas, et Amber en faisait donc partie. Myakko, si elle complimentait rarement, n’avait rien eu à redire sur elle, ce qui était déjà, une certaine forme d’estime quand on connaissait un peu l’elfe.

"Quant à Jar, je ne suis peut-être pas la mieux placée pour parler, ou peut-être que tu le sais déjà, mais, fais attention. Je n’arrive pas à tourner ça d’une manière à ne pas passer pour une grande sœur odieuse, mais il est parfois dangereux avec les gens. Enfin, excuse-moi, peut-être qu’il n’est comme ça qu’avec moi. Tu le connais depuis un moment, de toute manière."

Elle était peut-être allée trop loin.  Elle avait peut-être été un peu indiscrète, elle qui ne voulait pas mettre Amber mal à l’aise... Mais toutes les deux avaient beaucoup parlé, et Tara avait l’intime conviction qu’elle pouvait se permettre ça avec la demoiselle avec qui elle avait, au final, pas mal partagé. Ce n’était pas non plus une façon de parler de son frère, mais on a que ce que l’on mérite, après tout.  Ce n’était pas comme si elle avait lâché de but en blanc un classique « il a déjà tenté de me tuer », ou encore le très fameux « s’il ne réessaye pas c’est parce qu’il a un contrat d’assassinat sur sa tête s’il réussissait ». Ce qui ne serait que la stricte vérité après tout.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amber Dumont


avatar

Age du personnage : 20 ans

Familier : un tigre blanc, Arès
Couleur de magie : Or
Niveau de magie :
  • Plutôt élevé
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Voleuse patentée
Résidence : Une chambre au Château vivant du Lancovit qu'elle va bientôt rendre et un studio à Tingapour
Dans le sac : Un couteau suisse, une tenue de Voleur,des babioles volées, une uniclef, des baskets légères,et quelques crédits-muts



MessageSujet: Re: Welcome Home   Mer 14 Juin 2017 - 22:22






welcome home
tara et amber


it's better to put his heart without finding words that to find words without putting it his heart
Tu notes dans un coin de ta tête que la blonde aussi, a perdu des proches. Mais le pire, c’est que le proche dont elle parle est devenu un sangrave. Tu te doutes bien de l’identité de cette personne, mais t’abstiens de le lui demander par simple correction. Remuer le couteau dans la plaie n’était pas toujours la bonne chose à faire, comme dans ce cas précisément. Quant à la vie en solitaire, tu esquisses un sourire en entendant cela. Envier Mara… Elle n’avait pas fait attention à sa phrase malheureusement, mais à la mort d’Alec, la brune s’était sentie très seule. Cependant, elle n’avait pas fait exprès, et ne parlait pas forcément du même genre de solitude.

Tu essayes de te souvenir de la jeune femme qu’elle te décrit, plus précisément en te rappelant du faux dragon invoqué. Premièrement, ç’avait été une excellente idée et tu étais à peine étonnée que la femme dont elle te parlait était son mentor. Tu te souviens de ses cheveux bruns, sa haute taille, mais vu qu’elle avait dit qu’elle vous avait donné un faux nom, peut-être que c’était une fausse apparence également. Toutefois, la femme avait été une vraie stratège et sans elle, les sortceliers survivants ne le seraient pas tous. Tu notes l’information dans un coin de ta tête, surtout le fait que la femme en question t’appréciait. Mais tu ne te rappelles pas lui avoir adressé la parole. Peut-être en coup de vent, par exemple quand vous alliez boire du rhum avec le vieux aux cheveux poivre et sel, Alex. Qu’était-il devenu, celui-ci ? Tu apprécierai grandement de le revoir dans de bonnes conditions cette fois, mais il n’avait pas l’air très commode. Un vieux rongé par la vie, rongé par le temps.

« Oh, je me souviens vaguement d’elle. Une grande stratège, très maline. Sans elle, je ne sais pas si certains d’entre nous seraient toujours en vie. Heureusement qu’elle était, même s’il est malheureux qu’elle soit atterrie comme nous, par malchance sur Gwendalavir. »

Tu plisses tes beaux yeux émeraude lorsque Tara dirige la conversation vers son frère, en te mettant en garde. « il est parfois dangereux avec les gens » Effectivement, tu t’en étais bien rendue compte. Mais le mal était fait et, après un bon bout de temps tu étais prête à pardonner, sans oublier toutefois. Tu n’allais pourtant pas en parler à la blonde, non pas que tu étais méfiante mais tu ne la connaissais pas encore assez (bientôt, peut-être :3) pour lui raconter ce genre de choses. Puis, c’est du passé. Tu ne te fies qu’au présent, même si cette histoire t’as brisé le coeur et que tu as eu du mal à t’en remettre. Tu sens que tu peux tourner la page maintenant. Inutile de s’éterniser là-dessus si tu n’as aucune chance avec lui et puis, tu ne veux plus de lui en ce moment même. Pas d’un manipulateur, égocentré et égoïste, avide de pouvoir… Tu veux vraiment être avec quelqu’un de bien, si jamais tu veux être avec quelqu’un, déjà. Parce qu’au final, la solitude te sied comme un gant, que tu ne veux plus quitter.

« Bien sûr, je comprends que tu envies Mara. Mais parfois la solitude fait du bien, et se débrouiller seule apporte une sorte de satisfaction à mes yeux. Ça prouve qu’on est capable de faire les choses nous-même, et de les faire bien en plus de ça. »

Tu marques une pause et poses tes mains l’une sur l’autre, avant de reprendre doucement la conversation en répondant à ses avertissements sur Jar.

« Ne te fais pas de souci pour Jar, j’ai appris à me méfier de lui au fil du temps, et j’ai fini par prendre mes précautions. Il est comme ça avec tout le monde, sauf avec Mara sûrement, j’espère pour elle surtout. Comme je l’ai dit, ils ont un lien spécial. Mais je sais à quel point il peut se comporter, je te prie de m’excuser pour le terme, comme un connard. Mais maintenant, on connaît tous ses petits jeux, et j’ai appris à m’en méfier. A ne pas me fier aux autres, tout simplement. »

Tu venais de lui raconter sans trop détailler, ce que tu savais de lui et elle pourrait s’imaginer toutes sortes de scénarios, elle n’était pas idiote. Avec ta façon de parler, la colère dissimulée avec laquelle tu sortais ces mots, elle comprendrait plus ou moins qu’il s’était passé quelque chose en rapport avec les petites préférences de Jar pour la manipulation d’autrui.

Aussi, tu lui avais appris un autre aspect de ta personnalité : tu étais prudente, et ne faisais pas confiance à beaucoup de personnes. On pouvait voir ça comme un défaut, mais tu considérais plutôt ce trait comme une qualité. Il faut toujours faire attention à qui l’on accorde notre confiance. La situation peut toujours virer au cauchemar très rapidement.

Alors, tu espères bien que cette conversation restera entre vous car tu lui as déjà beaucoup confié, et lui accordes le peu de confiance qu’il te reste. Elle n’a pas intérêt à la trahir, surtout que tu commences à réellement l’apprécier, autant pour sa personne que pour ses beaux yeux.



camo©015


broken
« life persists within the destruction »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4765-9674-amber-dumont-9674-chaos-is-a-ladder?highlight=Amber+Dumont http://tara-duncan.actifforum.com/t4692-amber-dumont-re-presentation#74149
Tara'tylanhnem Duncan


avatar

Age du personnage : 20

Familier : Galant, pégase
Couleur de magie : bleu azur
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : Apprentie Impératrice, catastrophe
Résidence : Omois

Profil du rôliste
Surnom:
Age du membre:
Vos autres comptes:


MessageSujet: Re: Welcome Home   Jeu 15 Juin 2017 - 13:05


Sujet épineux








Elle ne le dit pas, mais Tara était intimement persuadée que Myakko s'était bien amusée là-bas. Elle qui appréciait le frisson de l’aventure plus que toute autre chose, elle avait dû être plus que servie. Son seul regret était de ne pas en avoir appris plus sur les marchombres. La jeune héritière aussi, d’ailleurs. Tara soupira quand Amber parla de Jar. Elle ne pouvait que spéculer, mais elle était convaincue que cet idiot avait fait des siennes, d’une manière ou d’une autre.

"Je crois que je peux t’excuser le terme. Il est parfois bien pire que ça. Une fois, il a même failli me faire tuer. Il s’est un peu calmé depuis, parce que je suis assez difficile à éliminer je crois. Mais tu me vois navrée d’apprendre qu’il t’ait déjà montré ce dont il était capable. Heureusement tous ne sont pas comme lui, et si je l’apprécie effectivement, j’ai peur de trop m’attacher à la solitude, et de ne pouvoir en revenir une fois le moment venu. En tout cas, tu peux te fier à moi pour sauter dans des portails dimensionnels pour venir te chercher, mais n’en fais pas un nouveau sport hein…"

Elle jeta un coup d’œil à son hor, qui lui rappela gentiment que ses responsabilités l’attendaient. Dommage, c’était un moment privilégié qu’elle n’était pas sûre de retrouver avant un moment. C’était plutôt agréable et lui rappelait de bons souvenirs du temps du magic gang. Elle ouvrit d’ailleurs des yeux ronds en se rendant compte de ce qu’elle venait de lâcher sans une once de prudence. Une petite lueur de panique dans les yeux, elle rajouta :

" Euh, ce que j’ai dit sur mon frère qui veut ma mort, euh, c’est passé hein. C’est le genre de chose qui ne doit pas vraiment se savoir. Fin, je pense que tu vois pourquoi. Surtout que ça risque de me retomber dessus en plus. Mais je te fais confiance pour ça. "

Tara reposa sa tasse sur la table, se levant doucement, en lançant d’une voix faussement geignard.

"L’héritière que je suis à malheureusement pas mal de boulot qui l’attends. Je suis déjà en retard sur mon planning je crois. Ce n’est pas sans regret que je vais devoir mettre fin à notre petit goûter. Mais tu es la bienvenue pour une second édition, quand tu veux. Cela m’a.. fait du bien de te parler. Je te remercie."

Sa changeline ponctua ses paroles en l’habillant de sa robe d’apparat pourpre et or habituelle, puisqu’elle allait seconder Lisbeth dans une entrevue diplomatique. Tara racompagnera donc Amber jusqu’à la porte, et elles se sépareront surement après un dernier salut.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amber Dumont


avatar

Age du personnage : 20 ans

Familier : un tigre blanc, Arès
Couleur de magie : Or
Niveau de magie :
  • Plutôt élevé
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Voleuse patentée
Résidence : Une chambre au Château vivant du Lancovit qu'elle va bientôt rendre et un studio à Tingapour
Dans le sac : Un couteau suisse, une tenue de Voleur,des babioles volées, une uniclef, des baskets légères,et quelques crédits-muts



MessageSujet: Re: Welcome Home   Ven 16 Juin 2017 - 13:37






welcome home
tara et amber


it's better to put his heart without finding words that to find words without putting it his heart
Tu hoches la tête positivement lorsqu’elle te parle de Jar, mais tu n’as rien de plus à dire là-dessus. Elle a parfaitement résumé son comportement comme la situation, elle le connaît, aussi. C’est sa sœur, c’est normal. Tu notes dans un coin de ta tête cette histoire de Jar qui veut la mort de Tara mais bien sûr tu ne raconteras ça à personne, il n’y avait pas d’intérêt à le faire et… Et puis ce n’est pas ton genre, de balancer ce genre d’informations. Tu préfères les garder pour toi, tu es quelqu’un de confiance quand il s’agit de gros secrets.

Tu te lèves en même temps que Tara lorsqu’elle met un terme à votre rendez-vous, en insistant sur le fait que vous pourriez vous revoir. Tu souris de toutes tes dents, ça te ferait plaisir aussi de la revoir. C’était une jeune femme très agréable, vous partagiez un passé commun : la Terre et aussi certaines valeurs qui vous étaient communes.

L’Héritière avait sûrement beaucoup de travail à faire, et elle avait déjà pris du retard en te donnant rendez-vous. Alors, tu comprenais totalement qu’elle mette fin à ce goûter. Puis, tu avais appris un bon nombre de choses sur elle, et c’était pas mal pour aujourd’hui.

« J’ai passé un très bon moment également, et je serai ravie de renouveler cette rencontre. Ça m’a fait du bien aussi, autant de témoigner pour vider mon sac que de parler de sujets plus… Personnels. A bientôt j’espère, Tara. »

Une main posée sur son épaule, gentillement, et un sourire éblouissant sur les lèvres, tu quittes la blonde les idées encore embrouillées par ce moment agréable, comme tu n’avais pas passé depuis un bon bout de temps. Tu sors de sa Suite d’un pas rapide et ravi, avec de nouveaux souvenirs plein la tête. Espérons que tu la reverras, si c’est pour être tout content à chaque fois.



camo©015


broken
« life persists within the destruction »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4765-9674-amber-dumont-9674-chaos-is-a-ladder?highlight=Amber+Dumont http://tara-duncan.actifforum.com/t4692-amber-dumont-re-presentation#74149
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Welcome Home   

Revenir en haut Aller en bas
 
Welcome Home
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fan club Chi sweet home ! SWEEEEEET ! =D
» Go big or go Home ~ ! [Terminer]
» and we don't wanna go home - le 26/01 à 20h15
» (#03) Welcome home | Adélaïde
» † Carry me home tonight.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: