AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
« ALLEZ RP BANDE DE PIGNOUFS »
- Kokko
Bienvenue, Undyne Lightspear. Amuse-toi bien parmi nous !
Vous avez très envie d'un nouveau personnage, mais vous séchez sur sa présentation ?
Et si vous alliez voir du côté des personnages prédéfinis ?
N'oubliez pas de voter pour le forum toutes les deux heures :)
N'hésitez pas à poster dans les carnets de bord des autres si vous manquez de liens !
L’Univers de TD
Le Forum
~ Hors-RPG ~

Le Règlement
~ RPG - Divers ~
Top-sites
Allez, on est chaud patate et on vote toutes les deux heures pour promouvoir le forum !

tara duncan forum rpg



Merci ! :)

Génération Taraddicts
Nous vous recommandons le site très pratique de Génération Taraddicts, le fan-club officiel de Tara Duncan et de Sophie Audouin-Mamikonian :
Merchiii qui ?
Merci à Lou Ange
pour ce superbe thème !


Partagez | 
 

 Furie nocturne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Age du personnage : 20

Familier : Galant, pégase
Couleur de magie : bleu azur
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : Apprentie Impératrice, catastrophe
Résidence : Omois

Profil du rôliste
Surnom:
Age du membre:
Vos autres comptes:


MessageSujet: Furie nocturne   Lun 19 Juin 2017 - 21:28


Sous les sunlights des tropiques








Dix jours. C'était le temps qu'il lui avait fallu négocier avec sa tante pour que celle-ci lui accorde le droit de prendre des vacances. Vingt, c'était ceux supplémentaires pendant lesquels elle avait plaidoyé pour obtenir l’île privée de sa tante. Mais sa tante était une rapia et elle avait fini par accepter puisque c'était la manière la moins chère de se couper du monde pendant deux semaines, et Lisbeth avait fini par plier.
C'était une victoire qu'elle allait marquer d'une pierre blanche et fêterait surement cet anniversaire l'an prochain.

En attendant, elle, et parce que c'est une grande sœur aimante, modèle et généreuse, elle avait proposé à Mara et Jar de l'accompagner, et avait glissé, l'air de rien, qu'Amber serait la bienvenue elle aussi si Mara souhaitait l'inviter également. Elle fut très heureuse de voir qu'ils seraient donc bel et bien quatre à profiter de l'île privée de Lisbeth dans la partie est du continent, en plein milieu de l'océan bleu. Ainsi qu'une petite équipe de domestique que Tara avait refusé. Elle allait là-bas pour se sortir du palais, et le premier pas était de s'extirper des pattes des gentils larbins. Et ça allait leur faire un peu du bien de se démerder.

Ils étaient arrivés par porte de transfert puis avait pris un bateau pour venir, bateau qui était reparti ensuite, mais qui venait les ravitailler tous les deux jours. Pas de courses à faire, c'était déjà pas mal. Le coin était vraiment paradisiaque. La mer était d'un bleu limpide, le soleil aussi chaud que possible et le sable aussi blanc qu'une irlandaise.

Rien d'autre en prévision que des baignades, des bons repas improvisés (alors pas forcement bon, en fait), et des siestes au soleil. Plus de responsabilités, coupés du monde, rien ne viendrait troubler leurs vacances.

Et c'était effectivement de bonnes vacances. C'était l'occasion pour elle de continuer son rapprochement avec sa sœur, de voir son frère dans un autre contexte que celui de l'exercice de la politique. Et puis, elle avait promis à Amber de la revoir, et c'était le cas. Alors certes, dans la glande général, rien de bien constructif ne s'était passé, puisqu'il n'était là que depuis trois jours.

Et malgré tout. Malgré le cadre. Malgré son frère. Malgré sa soeur. Malgré Amber. Tara bouillonnait et se retournait dans son lit, dans la pièce commune qu'ils avaient choisie pour faire leurs soirées pyjamas, dans le grand manoir qui se trouvait sur l'île, au bord de la plage. Qu'est-ce qui n'allait pas chez elle? Elle avait eu ce qu'elle voulait, on lui foutait enfin la paix, et elle passait de bonnes journées et n'importe qui de normalement constitué tuerait pour être à sa place. Qu'est-ce qu'elle voulait qu'elle n'avait pas?

De rage, elle se leva, silencieusement, sa changeline l'habillant en vitesse de son maillot de bain (hyper sex cf l'image de la dernière fois wallah), le seul truc portable sans faire une syncope par la chaleur étouffante qui régnait dehors, même au beau milieu de la nuit. Les lunes étaient en phase ascendantes et on y voyait comme en plein jour, ou presque. Dans le pire des cas, elle passait en chasseuse et s'offrait la joie de la nyctalopie. Mais elle préférait le doux clair obscur qui s'offrait à elle, alors que ses pieds s'enfonçaient dans le sable de la plage.

Tara n'alla pas bien loin. Elle espérait juste que l'air marin la calmerait. L'aiderait à mettre le doigt sur ce qui l'enrageait comme ça dès qu'elle essayait de fermer l’œil. La jeune héritière continua, s’avançant vers l'un des bancs emergés qui composait le lagon, où terre et sable se mêlaient. Elle s'adossa à l'arbre qui ressemblait à un cocotier. Peut-être même que Lisbeth en avait fait venir de Terre. Peut-être pas.

Ainsi isolée, elle glissa doucement au sol, en essayant de ne pas s'arracher la peau du dos contre l’écorce, et pris sa tête entre ses mains, creusant le sol de ses orteils, en ressassant. Tout du moins, en essayant de ressasser, parce qu'elle ne savait même pas ce qui lui arrivait. Elle ne trouvait rien qui puisse être ainsi responsable de sa colère, et elle finit par se dire qu'elle avait juste besoin d’évacuer. Elle qui s’entraînait tous les jours contre Myakko, c'était peut-être ça. Son corps lui faisait comprendre qu'il était devenu accroc et que se la couler douce ne faisait pas partie des choses à faire maintenant qu'elle l'avait mis sur les rails infernaux du combat. Soit. C'était juste dommage pour le cocotier.

Sa changeline, obéissante, l'équipa de quoi protéger ses phalanges, alors qu'elle commençait à marteler l’écorce. Même si elle n'était pas sur que ce soit ça, se concentrer sur son geste lui faisait oublier le bouillonnement qui grondait en elle.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Age du personnage : 20 ans

Familier : un tigre blanc, Arès
Couleur de magie : Or
Niveau de magie :
  • Plutôt élevé
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Voleuse patentée
Résidence : Une chambre au Château vivant du Lancovit qu'elle va bientôt rendre et un studio à Tingapour
Dans le sac : Un couteau suisse, une tenue de Voleur,des babioles volées, une uniclef, des baskets légères,et quelques crédits-muts



MessageSujet: Re: Furie nocturne   Hier à 17:30






furie nocturne
tamber + mara et jar


by setting hatred against hatred, we only spread it, on-surface as in-depth.
Cela faisait du bien. De partir, loin de la capitale. Loin de ses habitants, de ses rues étroites et remplies de marchands, du palais. Loin de toute cette vie que tu vas oublier pendant ces vacances. Tu as tout de suite accepté la proposition de Mara lorsqu’elle t’as proposé d’aller, avec elle, Tara et Jar, sur une île à l’est du continent. L’endroit était paradisiaque, le sable blanc et la mer bleue.

Au départ, tu n’étais pas trop à l’aise en la présence de Jar, sachant que tu ne l’avais vu qu’une fois depuis le bal, sinon vous vous étiez juste croisés dans les couloirs du palais ou en présence de ses sœurs. Puis tu t’étais faite à l’idée que tu allais passer les vacances non seulement avec les filles mais avec lui aussi. Tu avais pris une chambre pour toi, au moins pour les premiers jours, histoire d’avoir tes moments de solitude et puis de t’habituer à vivre avec trois héritiers aussi (parce que c’est pas rien wallah). Donc, tu avais opté pour une chambre aux couleurs crème et blanches, suffisamment grande pour contenir un énorme lit, une table de nuit, une sorte de placard qui ressemblait plutôt à un dressing, et la pièce d’à côté comportait une salle de bains des plus simples, mais efficace. Aussi, ta chambre donnait sur l’océan azur et tu pouvais regarder le soleil se coucher, les lunes se lever. Le paysage était magnifique. Tu en avais bien besoin, de ces vacances.

La troisième nuit, Tadix et Madix étaient levées depuis bien longtemps et la lumière perçait à travers les rideaux de ta chambre quand tu ouvres les yeux. Cela faisait longtemps… que tu n’avais pas fait ce cauchemar. Celui que tu n’as cessé de faire depuis Gwendalavir, où tu revois la scène de votre ascension dans les escaliers. Puis tu tombes sur les guerriers cochons, puis tu mets le feu grâce à la fameuse pierre vivante. Puis la situation empire, t’as les flammes qui se dirigent vers toi, t’as la chaleur et les braises qui t’aveuglent, te brûlent. T’as la chair grillée, et la peau qui s’arrache de ton corps. T’es plus qu’un squelette qui tombe, puis les flammes arrêtent de te tourmenter, elles retournent se coller aux raïs, aux escaliers, partout autour de toi. La dernière chose que tu vois c’est une forme floue et indistincte, sombre et aussi noire que la nuit, que la mort.

Les draps trempés, tu te retournes dans ton lit et balances un oreiller, en colère contre toi-même de continuer à faire ce cauchemar. Puis tu sors tes jambes du lit, poses tes mains contre le rebord de celui-ci, serres le drap. Incapable de te rendormir après ça, tu te lèves. Et alors que tu bougeais vers la salle de bains, tu aperçois une ombre sur le sable, dehors. Une grande et fine silhouette se dessinait dans le noir, une silhouette aux cheveux blonds. Tu fronces les sourcils, te demandant ce qui se passait. On était au beau milieu de la nuit, que faisait-elle dehors ? Te te changes, et décides de la rejoindre.

Tu passes le seuil de la maison et vois l’Héritière frapper ses poings contre un arbre. Elle bouge avec grâce, frappe avec précision et force. Attendez, quoi ? Pourquoi ça ? Pourquoi maintenant ? Il doit se passer quelque chose, de pas forcément bon.

Tu avances sans bruit et arrives à approximativement un mètre de la jeune femme, en maillot de bain et les phalanges protégées, frappait énergiquement le cocotier. T’as les yeux qui examinent son corps fin, qui tombent sur ses fesses musclées, sur ses cheveux épis de blé tranchés par un éclat de lune. Tu lèves les yeux, et t’avances vers elle. Doucement, tu lances :

« Tara ? »

T'avais parlé pour manifester sa présence, puis maintenant tu viens poser tes mains sur ses épaules pour tenter d'avoir une discussion avec la blonde.



camo©015


broken
« life persists within the destruction »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4765-9674-amber-dumont-9674-chaos-is-a-ladder?highlight=Amber+Dumont http://tara-duncan.actifforum.com/t4692-amber-dumont-re-presentation#74149

Age du personnage : 20

Familier : Galant, pégase
Couleur de magie : bleu azur
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : Apprentie Impératrice, catastrophe
Résidence : Omois

Profil du rôliste
Surnom:
Age du membre:
Vos autres comptes:


MessageSujet: Re: Furie nocturne   Hier à 18:28


Sad coconut is sad








Tonk. Tonk. Pouf. Une noix de coco qui s’enfonçait, tonk, dans le sable. Tonk. Pouf. Une autre. Le bruit régulier des poings contre le bois la calmait doucement. Tout du moins, lui donnait l’impression d’un calme relatif. C’était reculer pour mieux sauter, elle le savait, mais pour le moment, c’était le cocotier qui souffrait plus qu’elle. Tara se forçait à respirer entre chaque coup, essayant de forcer son corps à cracher le feu qu’elle n’identifiait pas. L’idée était de ne surtout pas réfléchir à autre chose, autre chose que sa respiration, la magie qui baignait son corps, qui protégeait ses poings qui martelaient sans relâche.
Les yeux fermés, les oreilles vrombissantes du tronc implorant, elle n’entendit pas les pas dans le sable. La douce mélodie qui vint chanter par-dessus le métronome de ses coups l’extirpa de sa torpeur, et, de surprise et de peur, relâcha tout sa concentration. L’arbre, déchiré, tomba mollement dans le sable, non sans un craquement sinistre, et elle contempla la chute sans comprendre. La main qui se posa sur son épaule la fit réagir, et quand elle la saisit, elle était le chasseur, se retournant d’une volte de hanche pour plonger sa main griffue dans le cœur de celui qui l’agresse.

Le regard écarlate et sanguinaire croisa deux émeraudes, et son geste s’interrompit en pleine course. Elle ne retint pas une exclamation de surprise et fit un bond instinctif vers l’arrière. Ses yeux redevinrent bleus, se teintant d’une lueur de panique et de remords, sa peau reprit sa teinte normale et ses griffes se rétractèrent doucement. Tara lâcha la main d’Amber comme si son contact allait bruler son amie. En même temps, elle a la main en sang, sa magie, dans son excès habituel, avait fait éclater les vaisseaux les plus fragiles, mais la douleur la rappela à la réalité. Elle la met dans son dos en vitesse, gardant son autre main valide en l’air, tentant, tant bien que mal, d’être rassurante.

« Je.. Je suis désolée. Je ne voulais pas… Je..»

Sa voix s’éteignit à mi-chemin. Elle avait manqué d’agresser Amber, qui n’avait rien fait de mal si ce n’est être arrivée au mauvais moment, enfin, au mauvais moment pour Tara. Comment avait-elle pu lever la main vers elle ainsi ? La jeune femme était ravissante, dans sa nuisette courte qu’elle portait par-dessus son maillot. (si jvous jure, c’est vraiment qu’on peut rien porter d’autre) Elle n’avait rien d’un ennemi qui voulait lui faire la peau. Sa main retomba mollement le long de son corps, alors qu’elle serrait le poing derrière son dos, maigre punition pour son comportement. A quoi bon, le mal était fait. Sa voix était moins chevrotante, mais plutôt tristement décidée.

« Excuse moi. »

Elle redoubla d’effort pour ne pas tomber à genoux, ni pour laisser s’échapper la boule qu’elle sentait grossir dans son ventre. Le bouillonnement était, étrangement, parti, mais il avait été remplacé par quelque chose d’amer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Age du personnage : 20 ans

Familier : un tigre blanc, Arès
Couleur de magie : Or
Niveau de magie :
  • Plutôt élevé
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Voleuse patentée
Résidence : Une chambre au Château vivant du Lancovit qu'elle va bientôt rendre et un studio à Tingapour
Dans le sac : Un couteau suisse, une tenue de Voleur,des babioles volées, une uniclef, des baskets légères,et quelques crédits-muts



MessageSujet: Re: Furie nocturne   Hier à 19:28






furie nocturne
tamber + mara et jar


by setting hatred against hatred, we only spread it, on-surface as in-depth.
Tu t’attendais pas à la voir se retourner avec ce regard là, celui qui veut se battre, celui qui a soif de sang. Les yeux de Tara avaient été d’une couleur étrange et tu ne la reconnaissais pas. Sa peau, ses mains qu’elle cachait, tout montrait qu’elle avait changé d’apparence inconsciemment. Tu ne dis rien, tu laisses le bleu azur de ses yeux revenir avec une expression paniquée tandis que les tiens s’écarquillent avec surprise. Il y avait vraiment quelque chose qui n’allait pas. Tu ne t’étais pas trompée, et les excuses de Tara ne te rassuraient pas bien au contraire. Cela t’inquiétait, de voir la blonde dans cet état. Toi qui ne l’avais jamais vue comme ça, la belle, et tu allais essayer de l’aider. Elle en avait besoin, besoin de décompresser aussi.

Tu ébauches un demi-sourire inquiet en observant le reflet des lunes dans l’eau. La nuit était toujours claire sur Autremonde et tu trouvais que c’était un inconvénient. Tu adorais les nuits sombres sur Terre où tu avais du mal à distinguer les formes, ces nuits où tu étais dans le noir. Puis t'es sur cette plage et la mer est calme. Le paysage te fait bien penser à ces plages en Amérique ou dans des îles paradisiaques. Ici, on peut être libre. Se détendre. Alors pourquoi Tara n’y arrivait-elle pas ?

Sur tes gardes, tu fais un pas vers la jeune femme qui paraît étonnamment plongée dans un malaise profond. Ses yeux grands ouverts… Et son allure, comme si elle était à bouts de forces. On aurait dit qu'elle agonisait mentalement.

« Non… Tu n’as pas à t’excuser. »

Tu jettes un regard désolé, en biais. Puis tu penses aux jumeaux qui doivent dormir à poings fermés tandis que vous n’arrivez toutes les deux pas à fermer l’oeil. Mais ce n’est évidemment pas pour les mêmes raisons, bien sûr. Il fallait que tu essayes de savoir ce qui tracassait la blonde et tu ne pouvais pas la laisser comme ça, dans cet état. Tu étais sûre que si les rôles étaient inversés, elle ferait de même.

Cependant, tu es réticente à lui demander directement ce qu’elle a, on ne sait jamais comment les gens peuvent réagir quand ils vont mal. Et de ce que tu as vu, de l’arbre arraché du sol à ses yeux sanguinaires, tu n’as pas envie de voir quelque chose de pire encore. Mais tu n’as pas peur, pas peur d’elle alors qu’elle t’as sauvé la vie, alors qu’elle est quelqu’un de nature calme. C’est Tara, quoi.

« Écoutes, je… Ce que je viens de voir, je n’en dirai rien aux autres. Mais permets-moi de te demander ce qui se passe. »

Tu ne la connais peut-être pas assez pour lui poser cette question, mais tu ne peux pas la laisser dans un état pareil et seule par dessus le marché. Tu as peut-être un peu peur au final, mais pas qu’elle te fasse du mal. C’est plus de l’inquiétude et tu as peur pour elle. Alors tu te permets de poser cette question, tu te permets de mieux la connaître par la suite.

T'as l’impression qu’elle tremble, mais ce n’est peut-être que ton esprit qui te joues des tours. A toi de te rappeler les flammes du cauchemar, de frissonner, de frotter tes bras en espérant que cette sensation s’en irait. Puis tu te reconcentres sur la belle blonde à tes côtés, ton regard plongeant dans le saphir de ses yeux.

« Si tu veux parler, là, tout de suite, je ne peux t'offrir que mon incroyable sens de l'écoute. Alors saches-le, tu peux me faire confiance. Et si tu préfères ne rien dire, alors je tiens tout de même à rester avec toi. »



camo©015


broken
« life persists within the destruction »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4765-9674-amber-dumont-9674-chaos-is-a-ladder?highlight=Amber+Dumont http://tara-duncan.actifforum.com/t4692-amber-dumont-re-presentation#74149

Age du personnage : 20

Familier : Galant, pégase
Couleur de magie : bleu azur
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : Apprentie Impératrice, catastrophe
Résidence : Omois

Profil du rôliste
Surnom:
Age du membre:
Vos autres comptes:


MessageSujet: Re: Furie nocturne   Hier à 22:22


Burst out








Le calme apparent d'Amber la déstabilisait plus encore. Elle avait manqué de la tuer, et c'est à peine si elle avait cillé, seulement surprise par cette agression avortée. Elle s'approche, un peu tendue tout de même. Qui ne le serait pas. Elle essaya de la rassurer, de lui dire que ce n'était pas grave mais elle n'imaginait pas l'importance du geste qu'elle venait d'avoir. Ce n'était pas anodin, ce n'était pas une bagatelle. Mais malgré tout, l'horreur de la situation avait au moins eu le mérite de la calmer. Tara releva la tête vers celle qui venait de mettre complètement de côté sa tentative de meurtre pour s'occuper d'elle. Et après, elle ne la croyait pas quand elle lui disait qu'elle avait la trempe des héros. Mais Tara n'allait pas remettre ça sur le tapis, Amber n'était pas dupe. Personne ne l'aurait été de toute façon.

« C'était ma forme de chasseur. Comme si j'était une vampyr. BSH. C'est pratique, sauf que je fais un peu peur, parait-il. J'imagine que ce n'est pas de ça que tu parles, de toute façon. Mais, je suis calmée, je crois.»

Elle se laissa tomber dans le sable, pas franchement fière de ne plus vraiment tenir debout. L'eau ne venait pas jusqu'à elles, mais le ressac n'était pas très loin. La jeune héritière leva sa main blessée vers le ciel, tentant de voir si c'était grave ou pas. Ça n'avait pas l'air, puisque le sang ne coulait déjà presque plus. Elle se voyait mal lui demander un reparus. Tant pis, ça passerait.


« Si tu tiens tant que ça à m'entendre parler, je t'en prie, assis-toi. Encore désolée, je ne sais pas ce qui m'a pris. »

Enfin, elle disait ça, mais elle ne savait pas trop quoi dire en fait. Elle profitait de sa présence, d'avoir quelqu'un qui disait être là. Personne ne le faisait. Personne ne savait qu'elle en avait besoin, un peu. Parfois. Souvent. Après tout, tout le monde pensait qu'elle était un roc. Qu'elle était inébranlable, et qu'elle était née pour assumer le poids du monde sur ses épaules. Ce n'était pas tout à fait vrai. Sa voix avait retrouvé son calme habituel, preuve qu'elle avait repris un peu ses esprits, mais elle n'en menait pas large pour autant.

« Amber. Tu crois que c'est le destin qui choisit ce que tu dois être ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Age du personnage : 20 ans

Familier : un tigre blanc, Arès
Couleur de magie : Or
Niveau de magie :
  • Plutôt élevé
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Voleuse patentée
Résidence : Une chambre au Château vivant du Lancovit qu'elle va bientôt rendre et un studio à Tingapour
Dans le sac : Un couteau suisse, une tenue de Voleur,des babioles volées, une uniclef, des baskets légères,et quelques crédits-muts



MessageSujet: Re: Furie nocturne   Hier à 23:04






furie nocturne
tamber + mara et jar


by setting hatred against hatred, we only spread it, on-surface as in-depth.
Elle disait s’être calmée, mais peut-être qu’elle ne l’était pas totalement. En tout cas, elle avait l’air épuisée et tu venais également d’apprendre qu’elle pouvait prendre la forme d’une vampyr BSH. Pourquoi es-tu étonnée, venant de la sortcelière la plus puissante de la galaxie ? Tu ne t’es juste pas posé la question auparavant, mais en te la posant, la réponse est évidente. Parce que tu n’aurais pas imaginé qu’elle prendrait la forme d’un vampyr buveur de sang humain. Pourtant, ça prenait tout son sens, les vampyrs BSH vivaient avec des capacités décuplées même si leur durée de vie diminuait énormément.

Tu remarques aussi qu’elle jette un œil à sa main blessée, tu te traites d’idiote de ne pas l’avoir soignée. Bon, elle n’a pas l’air de s’en soucier grandement, tu la guériras plus tard. L’heure était aux confidences. Alors, tu hausses les épaules et t’assois à côté de la jeune femme, attentive aux moindres paroles prononcées. Elle vient te poser une question qui te prends de cours :

« Amber. Tu crois que c'est le destin qui choisit ce que tu dois être ? »

L’émeraude croise le saphir et tu te mets à réfléchir à ce qu’elle vient de te demander. Tu ne croyais pas vraiment au destin même s’il est vrai que parfois, tu venais à te dire que c’était celui-ci qui t’avais emmenée aussi loin, qui t’avais fait rencontrer Ethan, Eleör, Mara, Jar… Puis Tara. Cependant, le destin ne jouait pas un grand rôle dans ce que nous sommes, tu penses.

Et sincèrement, la blonde à tes côtés devait se questionner à ce sujet depuis bien trop longtemps. Elle disait sûrement ça à cause de son titre, que c’était le destin qui l’avait choisie pour être l’héritière de l’empire d’Omois, pour être la femme la plus puissante magiquement parlant de cette planète et encore bien d’autres choses qui décrivaient sa vie. Elle avait beaucoup trop de pression sur le dos, trop de fardeaux à porter.

« Honnêtement, je ne pense pas. Certes, ça peut y jouer un rôle mais qu’est ce que le destin après tout ? Non, je pense que ce sont nos choix, nos actes aussi. C’est à nous et seulement à nous de choisir qui l’on veut être. Notre éducation joue un rôle là-dedans aussi, et donc nos parents. Mais je ne crois pas que le destin aie grand-chose à voir avec notre situation. »

Tu ne sais pas si ça répondra à sa question, mais que dire d’autre ? Avec toute la sincérité que tu possédais, tu ne pouvais pas dire mieux que ça. Dans tous les cas, est-ce que ça la ferait se sentir mieux, de lui répondre que si elle n’avait pas fait tel choix ou telle chose, elle ne serait pas héritière ? Peut-être que oui, peut-être que non. Même si ce n’était pas totalement faux, toute vérité n’est pas bonne à dire. Et tu ne pensais pas sincèrement cela, mais les choix sont faits maintenant et on ne peut plus y remédier. Ouais, au final peut-être qu’en fonction de notre destin, on ne fait pas n’importe quel choix. Tu es indécise, surtout que cette question t’as franchement étonnée. Tu pensais qu’elle se confierait, non pas qu’elle te poserait une question existentielle voire philosophique, surtout sachant que tu ne connais rien en ce domaine.

« Si jamais le destin à quelque chose à voire là-dedans, les choix sont déjà faits et c’est trop tard pour reculer. Saches que tes choix t’ont rendues telle que tu es aujourd’hui. Moi, je ne vois pas que ton titre mais ta personne. Tu es toujours là pour les autres et n’hésites pas à les sortir de la merde, tu n’as pas peur de prendre des décisions mais tu es aussi dotée d’une grande douceur, et tu ne dois pas l’oublier. Tu ne dois pas te dire que, parce que c’est le destin, tu dois aller à la rescousse de tout le monde en sautant dans un portail dimensionnel. Tu ne dois pas te dire que tu es héritière parce que c’est le destin. Ce sont tes choix, tes actes, ton entourage qui a fait cela. »

Le souffle coupé par ta longue tirade, tu marques une pause afin de respirer, mais aussi pour laisser la blonde réfléchir à tes paroles. Tu regardes le ciel découvert, les deux Lunes bien apparentes face à vous, face à la mer (face à la meeer). Puis, tu jettes un coup d’oeil vers Tara et lui souris doucement.

« Et si tu vas peut-être prendre la place de ta tante un jour, ce ne sera pas parce qu’elle ne sera plus là ou parce que tu étais la moins pire des trois, mais parce que tu es faite pour ça. Parce que tu as été faite pour régner et diriger ce continent comme une Impératrice digne de ce nom. Parce que c’est ton caractère qui fera de toi une bonne dirigeante, et le foutu destin n’a rien à voir là-dedans. »

Tu passes une main dans tes longs cheveux bruns puis te lèves pour marcher jusqu’au bord de l’eau. Rapidement, la fraîcheur vient se noyer sur tes jambes et refroidir ton corps, encore empreint du cauchemar, encore empreint de la scène que tu viens de voir. Aussi, tu espérais avoir suffisamment répondu à sa question et l’avoir ne serait-ce que légèrement rassurée. Elle ne méritait pas de se demander pourquoi elle devait porter le poids du monde sur ses épaules, ni pourquoi elle était ce qu’elle était. Il fallait quelqu’un comme toi pour lui dire qui elle était vraiment, et que le destin et ben on l’emmerde.



camo©015


broken
« life persists within the destruction »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4765-9674-amber-dumont-9674-chaos-is-a-ladder?highlight=Amber+Dumont http://tara-duncan.actifforum.com/t4692-amber-dumont-re-presentation#74149

Age du personnage : 20

Familier : Galant, pégase
Couleur de magie : bleu azur
Niveau de magie :
  • Très élevé
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : Apprentie Impératrice, catastrophe
Résidence : Omois

Profil du rôliste
Surnom:
Age du membre:
Vos autres comptes:


MessageSujet: Re: Furie nocturne   Aujourd'hui à 9:29


Burst out








Le destin. Tara n’était pas spécialement fataliste. Elle ne croyait pas au karma, parce que les mauvaises choses arrivaient, ou n’arrivaient pas, et que certains avaient juste plus de chance que d’autre. Dans les faits, elle avait gagné à la loterie. Le gros lot sur tous les domaines. Et elle trouvait encore le moyen de se plaindre. Amber n’a pas l’air d’avoir un avis tranché sur la question. En même temps, ce n’était ni simple, ni courant. Et ni l’une ni l’autre n’avait passé le bac de philo. Sa première réponse plaisait à Tara. « On est ce qu’on choisit d’être ». C’était vrai mais un peu faux aussi. Parfois, la volonté seule ne suffit pas à devenir ce que l’on souhaite.  Le terrain est glissant et Amber s’y engage avec courage. C’était ce qu’elle aimait chez elle. Elle venait de le dire. La jeune voleuse patentée ne s’était pas arrêtée à son titre. Elle n’était même pas sûre qu’elle y ait pensé une seule seconde. C’était bien l’une des rares à en être capable. Même ses anciens amis étaient intimidés maintenant, tant elle avait pris d’importance. Après une pause, Amber perdit un peu l’équilibre et appuyant, sans volonté ni malice, là où cela faisait mal. Ce n’était pas sa faute. Tara n’était pas vraiment sûre qu’il y ait une bonne réponse à ce genre de question. Elle ne dit mot et se lève avec son amie, accueillant avec soulagement la fraicheur de l’eau. Après quelques caresses aqueuses, elle s’essaye enfin à répondre.

«Et… si je n’ai pas envie ? Si je ne finissais pas sur le trône, est-ce que tu serais déçue ? Combien s’attendent à m’y voir ? Ai-je vraiment le choix quand c’est ce que tout le monde attends de moi ? Même toi, c’est là où tu me voyais. Ce… n’est pas ma place. Le pouvoir me fait peur. Je me fais peur. Et quand je manque d’agresser une amie, doit-on réellement me laisser un empire entre les mains ?»

Elle marqua une pause. Ce n’était ni facile à dire, ni à entendre. Elle ne l’avait jamais dit. A personne. Elle avait trop peur de ce que ses doutes pouvaient engendrer. Oui, elle ferait surement une bonne dirigeante. Pour un temps. Puis, pleine de bonnes intentions, elle imaginait bien les dérives dont elle était capable.


« Tu vois, c’est pour ça que je me jette partout la tête la première, que je suis devenu accroc au danger. Certes, les gens en ont pris l’habitude, mais ce n’est pas ce qu’on attend d’une impératrice. Et c’est aussi ce que je n’aime pas dans cette fonction. Si j’avais été impératrice, mes responsabilités, et tous ceux qui en avaient conscience, m’auraient empêchés de sauter dans cette porte pour venir te chercher. Sauf Jar peut-être. Moi, je n’arrive pas à penser comme ça. Je ne veux pas y arriver. »

Tara avait envie de se frapper. Amber n’avait certainement pas demandée à être ainsi soumise à ses questionnements, à ses peurs. Mais elle n’arrivait plus à s’arrêter. Une vanne avait été ouverte, et tant qu’il en sortirait quelque chose, la jeune femme ne pourrait plus la refermer. Malgré tout, elle venait d’entrevoir ce qui l’avait pris. Pourquoi elle bouillonnait.

«Et là, l’inaction me pèse. D’habitude, je n’ai pas une seconde à moi, et je finis par tomber de fatigue à la fin de la journée. Je pensais que j’avais besoin de vacances, mais c’est tout le contraire. Je ne pouvais pas penser à ça avant d’en prendre. Je n’avais pas à y penser. Et maintenant je suis là à te prendre la tête avec mes histoires.»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Furie nocturne   

Revenir en haut Aller en bas
 
Furie nocturne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dragons : Le cadeau du furie nocturne (2011) DreamWorks
» Furie Nocturne - "La quête des liens
» Une furie nocturne vient du nord
» Duels inter-Dragons
» la collection de Pupuceplus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tara Duncan : Le Forum RPG :: AutreMonde :: Omois-
Sauter vers: