AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion
« ALLEZ RP BANDE DE PIGNOUFS »
- Kokko
Bienvenue, Aelita. Amuse-toi bien parmi nous !
Vous avez très envie d'un nouveau personnage, mais vous séchez sur sa présentation ?
Et si vous alliez voir du côté des personnages prédéfinis ?
N'oubliez pas de voter pour le forum toutes les deux heures :)
N'hésitez pas à poster dans les carnets de bord des autres si vous manquez de liens !

Tara Duncan : Le Forum RPG :: Autremonde :: Le LancovitLe LancovitPartagez | 
 

 Searching for courage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Myakko Vik'A


avatar

Age du personnage : 30 ans

Familier : Spike, un écureuil roux.
Couleur de magie : Bleu nuit
Niveau de magie :
  • Faible
Niveau de combat :
  • Très élevé


Métier : Assassin de la guilde
Résidence : La guilde, quelque part...
Dans le sac : Pas mal de dagues, matériel de crochetages, d'escalades, un passe partout, sa boule de cristal, pas mal de bidule technologique d'infiltration.

Affinités : Tara.

MessageSujet: Searching for courage   Sam 15 Juil 2017 - 11:57


Après-midi shopping








Soupir. Il ne s'était pas écoulé beaucoup de temps depuis le démembrement de la jeune héritière, et Myakko savait déjà que l'apathie naissante de Tara allait durer longtemps. Elle se sentait un peu responsable de sa condition, et si elle ne lui avait pas fait l'affront de la cajoler comme sa mère pour tenter de lui redonner des couleurs, elle devait faire quelque chose. C'était un peu étrange, mais elle avait l'impression de mieux connaitre la jeune blonde que sa famille proche. Tara n'irait pas mieux avec des câlins, des bisous et de l'attention. Elle était plutôt du genre à réagir à un choc. Après tout, c'était ce qui l'avait mis dans cet état, et c'est surement ce qui allait l'en faire sortir.

Mais pour cela, elle devait réunir certains composants adjuvants pour que tout se passe pour le mieux. C'est pour cela qu'elle s'était rendue à Travia, pour visiter une boutique dont elle avait souvent entendu les echos, mais dont elle n'avait jamais pris la peine de franchir le seuil. Elle était un peu trop old school pour se servir de sa magie, et évitait donc ses dérivés quand elle le pouvait, si bien que dans sa courte vie d'assassin professionnel, elle n'avait jamais ouvert la porte de la boutique des Paetina.

On en disait que du bien. Leurs enchantements étaient d'une robustesse rare qui n'avait d'égal que la virulence de leurs malédictions. Et s'il y avait bien quelque chose que Myakko appréciait par dessus tout, c'est l'amour du travail bien fait. Et si les Paetina étaient capable de lui fournir une babiole qui donnerait un petit coup de pouce à Tara en lui redonnant, artificiellement certes, un peu de courage, et bien elle serait en mesure de les récompenser grassement.

C'est sous l'apparence de Porenn de Sum, sa magnat du commerce, qui faisait avant de le textile, mais était maintenant à la tête d'un empire fondé sur la forge de l'argent, et l'exploitation de la crise lycane. Droite, élégante, un peu sèche sans être hautaine, elle passa la porte, annoncée par le tintement significatif de celle-ci, et referma son ombrelle, parcourant les produits déjà exposés en attendant l'arrivée d'un gérant ou d'un employé.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t3351-myakko-vik-a-m-sans-spoiler
Antonia Paetina


avatar

Age du personnage : 19

Familier : Aloysius, un hibou
Couleur de magie : Grenat
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Faible


Métier : Joaillière
Résidence : Une vieille maison au Lancovit.
Dans le sac : Son traitement, des gâteaux secs, de l'eau, des biscuits pour hibou, une montre ensorcelée, une boule de cristal et ses clefs.


MessageSujet: Re: Searching for courage   Jeu 20 Juil 2017 - 23:00
















Searching for courage


La petite boutique des Paetina à Travia se situait dans une rue étroite, assez éloignée du centre-ville, aux balcons fleuris et aux couleurs vives. La devanture n'avait rien d'incroyable, face à tous les commerçants qui étalaient grands slogans et affiches diverses et variées pour appâter le chaland, uniquement composée de bois peint en vert pâle. Les deux grandes fenêtres rectangulaires encadrant la porte vitrée étaient décorées du blason de la famille, peint soigneusement à la main dans la partie supérieure de la vitre. Surplombant la devanture, une grande enseigne indiquait en lettres dorées Paetina, bijoutiers ensorceleurs. Une fois la porte poussée, on arrivait dans une belle pièce au plancher ancien d'une couleur crémeuse et aux murs tout aussi clairs, inondée par la lumière tranversant les fenêtres. Des tapis au teint pastel habillaient le sol, et des présentoirs marquettés de tilleul et d'amarante couraient le long des murs. De nombreux bijoux étaient exposés, allant de l'élégante couronne d'or à de larges bracelets d'argent, en passant par des boucles d'oreilles colorées et des bagues finement ciselées. Un vase rempli de fleurs fraîches était posé sur le comptoir au fond de la pièce, et derrière lui un rideau cachait une porte menant dans l'arrière boutique. 
La boutique avait traversé les générations, depuis sa trois fois arrière grand-mère Aldreda, et Antonia s'y sentait très attachée. Son atelier, qu'elle surnommait "les coulisses", avait vu bien des commandes, et la vie des différents chefs de famille se dérouler comme liées par le fil rouge des joyaux fabuleux et des enchantements incroyables. C'était une sorte de grand animal étrange, accueillant et protecteur, à la fois refuge, bastion et sanctuaire. Elle y passait le plus clair de son temps, fuyant le manoir sinistre que l'odeur fétide et l'ombre lugubre de la mort semblaient chaque jour envahir un peu plus, abandonnant sa soeur aux côtés de sa mère. Mais l'attrait des métaux précieux sous ses doigts, de l'éclat des pierres sublimes devant ses yeux en valait bien la peine. Et la lumière de la fin de l'après midi emplissant la boutique, faisant scintiller de mille feux ses toutes nouvelles créations n'attendant que l'enchantement, ne fit que la conforter dans son idée. 
Antonia entendit le carillon sonner dans la pièce voisine. Un client. Elle se leva, traversa l'atelier et, poussant le rideau, découvrit une silhouette connue. Porenn de Sum, visage de l'argent, observait ses présentoirs. La joaillère s'avança dans la pièce, allant à sa rencontre, réfléchissant intensément. Que pouvait bien lui vouloir un tel personnage ? De toutes les façons, pensa la sorcelière, sa famille n'avait pas obtenu sa réputation sur du vent. Si c'était possible, ils l'avaient déjà fait. Si ça ne l'était pas ... elle le fera. Avec un sourire, elle s'adressa à la femme devant elle :
" - Bonsoir ma Dame, que votre magie illumine. Je suis Antonia Paetina, joaillère ensorceleuse. Que puis-je pour vous ?" 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myakko Vik'A


avatar

Age du personnage : 30 ans

Familier : Spike, un écureuil roux.
Couleur de magie : Bleu nuit
Niveau de magie :
  • Faible
Niveau de combat :
  • Très élevé


Métier : Assassin de la guilde
Résidence : La guilde, quelque part...
Dans le sac : Pas mal de dagues, matériel de crochetages, d'escalades, un passe partout, sa boule de cristal, pas mal de bidule technologique d'infiltration.

Affinités : Tara.

MessageSujet: Re: Searching for courage   Ven 21 Juil 2017 - 20:12


Après-midi shopping








L'âme mercantile de Porenn était toujours en ébullition quand elle se trouvait dans une boutique bien agencée. Si seulement tout ses magasins pouvaient avoir gestionnaire du même gabarit. Ses boutiques de vêtements étaient rares car les bons intendants l'étaient tout autant. Heureusement, sa reconversion dans l'argent lui laissait de beaux jours devant elle. S'il y avait un reproche à faire à l’échoppe des Paetina, c'était peut-être sa localisation. Il n'était pas forcement très exposé. Mais quand on a la renommée, on finit toujours par attirer le client, si bien qu'ils ne devaient pas en être inquiété.

Les bijoux étaient d’excellente facture, à la fois riche et élégant, et surement résistant. Elle aperçut un anneau qui serait du plus bel effet avec sa robe pourpre, et hésita à l'ajouter à sa petite liste. Mais elle cherchait quelque chose de bien particulier, et ne devait pas se laisser distraire par de la joaillerie, aussi belle soit-elle. Porenn ne toucha à rien, c'était la première erreur de l'amateur. Ne rien toucher, et ne pas laisser son regard s'attarder trop longtemps sur un même objet, surtout si on souhaite effectivement l'acheter. Les meilleurs savent focaliser leur attention sur une babiole pour ne pas laisser entendre qu'ils ont repéré la pépite avec laquelle ils repartiront en fin de compte.

Malheureusement, elle allait devoir faire une demande particulière, et ici, elle ne pouvait pas feindre le désintérêt. Cela n'aiderait surement pas la négociation, mais elle ne venait pas acheter un empire, et seulement un simple bijou, alors elle était prête à laisser quelques crédit-muts; Mais elle avait une réputation à défendre et elle ne pouvait se permettre de se laisser plumer, même si c'était l'avenir de l'Empire en jeu.

Elle entendit la jeune femme s'approcher mais ne se retourna que quand celle-ci ne l'interpella. Porenn était une femme occupée dont les secondes étaient précieuses. Elle n'en était pas désagréable pour le moment, d'autant plus avec une jeune fille aussi charmante que la jeune Antonia. C'est donc avec un ton de chaleur égale qu'elle lui répondit :



"Et qu'elle protège le monde. Mes salutations, mademoiselle. Porenn de Sum. Je cherche un enchantement plus qu'un bijou. Une... amie très chère à perdu une partie d'elle même, et je cherche quelque chose qui pourrait l'aider à surmonter cette épreuve. "

Ce n'était pas très réglo de sa part vis à vis de Tara mais Myakko n'était pas connue pour reculer devant ce genre de détail. La jeune femme avait besoin d'aide et elle ne la trouverait pas en restant assise dans son lit. Elle ajouta :

"Un bras. Elle a perdu un bras. Si cela peut aider à trouver l'enchantement qu'il lui faudrait."

Peut-être ferait-t-elle la liaison avec l'état de l'héritière Impériale. Peut-être pas. Elle avait prétendu que c'était pour une amie, mais on pouvait aisément comprendre les raisons qu'une grande commerçante pouvait avoir à aider une grande figure impériale dans le besoin, après tout.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t3351-myakko-vik-a-m-sans-spoiler
 
Searching for courage
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» wyclef a-t-il le courage d'un revolutionnaire?
» Première épreuve : Le courage !
» Quatre Chemins, Trois Chatons [PV Petite Perle et Petit Courage]
» Le 13 juin... divers et surtout COURAGE LES KAISANOUX !!!
» Courage, fuyons.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tara Duncan : Le Forum RPG :: Autremonde :: Le LancovitLe Lancovit-
Sauter vers: