AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion
« ALLEZ RP BANDE DE PIGNOUFS »
- Kokko
Bienvenue, Rose. Amuse-toi bien parmi nous !
Vous avez très envie d'un nouveau personnage, mais vous séchez sur sa présentation ?
Et si vous alliez voir du côté des personnages prédéfinis ?
N'oubliez pas de voter pour le forum toutes les deux heures :)
N'hésitez pas à poster dans les carnets de bord des autres si vous manquez de liens !

Tara Duncan : Le Forum RPG :: Autremonde :: Autres contrées :: SpaniviaPartagez | 
 

 Association lucrative

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Myakko Vik'A


avatar

Age du personnage : 30 ans

Familier : Spike, un écureuil roux.
Couleur de magie : Bleu nuit
Niveau de magie :
  • Faible
Niveau de combat :
  • Très élevé


Métier : Assassin de la guilde
Résidence : La guilde, quelque part...
Dans le sac : Pas mal de dagues, matériel de crochetages, d'escalades, un passe partout, sa boule de cristal, pas mal de bidule technologique d'infiltration.

Affinités : Tara.

MessageSujet: Association lucrative   Sam 15 Juil 2017 - 19:22


L'important, c'est de savoir se mouiller.








Ce qu'il y a de bien, quand on fréquente une héritière qui aime bien lui confier des choses, c'est qu'on était au courant de tout avant tout le monde. Enfin, au niveau politique en tout cas. Et Myakko avait su flairer le filon juteux dès l'instant où Tara lui avait révélé la récente altercation entre elle et le Continent Interdit. Les loups allaient devenir une menace pour pas ml de royaume, et chacun allait vouloir s'armer. Et si elle ne doutait pas qu'Omois le serait déjà, les autres pays allaient recevoir l'information en retard. Ce qui lui laissait le temps de rafler les stocks actuels pour des broutilles et les vendre à prix d'or quand la nécessité se ferait sentir. Elle avait donc envoyé des agents un peu partout, et avait dilapidé une bonne partie de sa fortune personnelle pour acheter des forges, et même une ou deux mines. Eza, grand seigneur, lui avait en effet versé une somme considérable pour ses actions, et si cela ne changeait rien à leur relation, elle aurait eut tort de ne pas s'en servir. Elle prenait un risque, avec l'argent et tout cet argent, mais elle s'embêtait et la vie de pacha qui se vautre dans sa richesse.  

Et pour être efficient, il fallait contrôler l'ensemble de la chaîne de production. Mais pas seulement. L'elfe était une assassin, à l'origine. Elle savait comment transformer une affaire lucrative en une véritable mine d'or. Et pour cela, rien de tel que le crime et le contournement de loi. Il y avait beaucoup de monde qui pouvait remplir la mission qu'elle chercher à faire accomplir. Ils seraient d'ailleurs plusieurs à le faire, si tout se passait bien. Autremonde était vaste et il était primordial d'exploiter tout ses atouts.

C'est pour cela qu'elle était à Spanivia, et qu'elle irait aux quatre coins du globe ensuite. Pour rencontrer des chefs pirates, des dirigeants de mafia et tout ce qui touchait de près ou de loin aux marchés alternatifs. Ceux sans taxe. Sans frais. Aujourd'hui, elle venait voir les Loups. Elle n'était pas certaine qu'ils puissent faire office, mais elle ne perdait rien à essayer. Elle n'avait qu'une vague idée de comment atteindre un lieutenant qui finirait par l'amener à leur chef, mais elle savait par où commencer. Elle avait juste dans sa poche, de sa plus belle calligraphie, rédigé une magnifique lettre qui présentait le projet commun. C'est à dire un contrat de partenariat commercial des plus classiques. Elle rachetait, un peu en deçà de ce que le métal aurait du lui coûter après les différentes taxes, tout approvisionnement d'argent qu'on pouvait lui proposait, avec des tarifs qui grandissait avec la quantité. Plus on lui en apportait à bon port, plus elle donnerait de crédit-muts..

Elle, elle y gagnait de l'argent, puisqu'elle se soustrayait aux taxes, mais aussi sécurisait son monopole, puisque certains malfrat n'hésiterait pas à s'en prendre à ses concurrents pour lui rapporter du précieux métal. Tara n'approuverait pas, mais l'elfe n'était pas aussi éprise de justice qu'elle, et elle était même convaincu que le monde des ombres étaient nécessaire au bon fonctionnement de la planète. Eux, ils s'en mettaient plein les poches également, sans trop d'effort, s'ils se montraient être des passeurs habiles, assez pour passer entre les fouilles de poches dimensionnelles.

Myakko avait donc choisi une apparence classique de messagère des bas-fonds. Kat. Un nom simple dont elle ne révélait jamais l'origine. Le genre de donzelle qui n'a pas froid aux yeux et qui étaient capables de négocier correctement. Des vêtements en cuir, très près du corps, qui faisait ressortir ses courbes, histoire d'être capable de charmer d'un garde un peu trop zélé, quelques bijoux, volés, des mains gantées, pour ne pas abimer ses douces mimines et une crinière de feu, longue et sans attache. Elle n'avait pas la sensualité sauvage de Ludmilla, ni la candeur charmeuse d'Eona, mais l'aura d'une femme farouche qui savait ce qu'elle voulait. Porenn l'aurait engagé pour prendre contact avec les Loups de Spanivia, pour s’éviter de s'exposer et surtout car elle était une femme occupée, et dont la gestion des affaires prenaient tout son temps. En plus de la lettre de sa commanditaire, elle avait une bourse remplie, qui servirait d’acompte de confiance.

Il était assez simple de prendre contact avec un gang. C'était plus difficile de le faire sans perdre la vie ensuite, quand on est une étrangère. Mais c'était un risque à prendre, et elle était en mesure de se défendre contre quelques voyous de bas étages. C'est pourquoi elle se baladait en ville, et balançait à chaque personne au paraître un peu louche, qu'elle cherchait à entrer en contact avec les Loups. Elle ne se donnait pas plus d'un petit quart d'heure avant qu'on finisse par lui tomber dessus. Elle leur facilita elle-même la tâche en terminant son itinéraire dans une des zones les moins fréquentées de la ville, dans le vieux port, où elle choisit un banc qui tenait à peine débout, face aux quais, pour s'installer en attendant qu'on vienne lui mettre un couteau sous la gorge.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t3351-myakko-vik-a-m-sans-spoiler
Leia D'al Angelo


avatar

Age du personnage : 24 ans

Niveau de magie :
  • Très faible
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : Louve de Spanivia
Résidence : Une villa côtière rénovée à Spanivia
Dans le sac : des gros billets, des armes, du maquillage, un masque (loup)

Affinités : Rhona et Korath, associés

MessageSujet: Re: Association lucrative   Dim 16 Juil 2017 - 3:57



Association lucrative

« Quoi encore ? »

Leia se laisse couler un peu plus dans l'eau fumante de son bain avec un soupir de satisfaction. Elle fait jouer la lumière sur les parties écaillées de sa peau brune, à peine perceptibles sans leur reflet singulier. Elle s'efforce de détendre son dos courbaturé. Lasse de se contenter de donner des ordres et des échanges simplement diplomatiques, elle avait décidé, la veille, d'aller s'occuper elle-même d’un « problème » au premier abord assez mineur. Une cargaison d’armes blanches avait mystérieusement disparu, et son fournisseur, un jeune Elfe qu’elle avait toujours trouvé un peu trop arrogant, n’avait pas été foutu de donner une explication valable. Elle avait failli confier la mission à l’un de ses hommes de confiance, qui  aurait lui-même envoyé des exécutants, puis s’était ravisée ; à force de trop déléguer, elle allait finir par perdre la main.
Aujourd’hui, son corps lui rappelle avec douceur les efforts fournis pour démembrer ses cinq adversaires, qui avaient tenté de la prendre par surprise. Cinq traîtres de moins, donc, et cinq postes fraîchement pourvus à des éléments bien plus fiables et jusqu’alors sous-exploités, qui n’attendaient que de faire leurs preuves. Elle ne devrait plus avoir à se faire de souci de ce côté-là.

Les restes diffus de sa contrariété s’évaporent avec l’eau parfumée par la fenêtre ouverte, vue sur la mer. Elle passe parfois des heures accoudée à son balcon, à fixer la silhouette des bateaux à l’horizon, ou les yeux fermés pour n’entendre plus que le va-et-vient des vagues et imaginer le sol tanguer sous ses pieds. Le grand large lui manque toujours autant, et sans doute même un peu plus chaque jour. Elle a eu l’occasion de faire quelques voyages d’affaires par voie maritime, mais toujours en étant prise par des comptes ou de la paperasse, et jamais plus de quelques heures.
Si elle parvient à prendre son mal en patience, c’est parce qu’elle sait que, à quelques kilomètres de là, dans une baie quasi-inaccessible, la construction du Blue Pearl II avance, doucement mais sûrement. Immense, majestueux, plus solide que tous les navires du port de Dor Doña réunis… Tel qu’ils l’avaient conçu, Korath, Rhona et elle, avec l’aide de professionnels, pensé, vu et revu pour atteindre la perfection qu’ils imaginaient, suffisante pour leur donner l’impression de combler le gouffre laissé par la disparition de leur navire et de son équipage.
Sa patience s’accommode aussi du fait que cette vie, d’abord haïe parce que terrestre, a fini par lui plaire. Le luxe ne l’ennuie pas encore, le pouvoir lui plaît d’autant plus qu’elle le partage avec ses deux amis et associés, et qu’il implique de remettre sans cesse en question ses certitudes, de parfaire ses stratégies, ses connaissances, ses techniques.

Elle se reprend à rêver du navire…

- Boss.

Sa main se crispe sur le rebord de la baignoire. Sa boule de cristal a l’ordre de répondre automatiquement lorsque Shamâ, son bras-droit, la contacte. La Naine est sans doute, comme souvent, à deux rues de la villa, au Phénix, bar-cabaret au centre du réseau de contacts de l’organisation.
Leia grogne :

- Quoi ?

- ‘Paraît que quelqu’un en ville cherche à nous contacter.


- Quelqu’un...?

- Une Elfe. Rousse. Bien gau… - hm, j’ai que la description rapportée par Le-Broux, tu l’connais - mais ce qu’il y a à retenir, c’est qu’elle a l’air de savoir ce qu’elle fait.

En écoutant, Leia réalise que son bain est tiède. A regrets, elle s’en extirpe et attrape une serviette.

- Ok, envoie quelqu’un s’occuper d’elle, qu’il la ramène au Phénix. Essaye de savoir ce qu’elle veut, et si ça a l’air intéressant ou important, je la rencontrerai. Sinon, tu sais ce que t’as à faire.

***

Le-Broux a vite fait de retrouver la demoiselle, qu’il a failli perdre en la suivant à distance. Faut dire qu’avec sa tignasse, elle est repérable de loin. Elle lui offre son dos, et il est tenté de se glisser sournoisement derrière elle, mais il décide de la jouer gentleman, et claudique pour entrer dans son champ de vision. Et s’inclinant de manière grossièrement obséquieuse :

- Mademoiselle, si vous voulez bien me suivre…

***

Dès son entrée dans le Phénix, l’Elfe est suivie du regard par un bon nombre d’yeux, visibles et invisibles. Shamâ vient à sa rencontre, l’air dur.

- T’as intérêt à avoir une bonne raison de nous déranger.





Code by Wiise sur Never-Utopia




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myakko Vik'A


avatar

Age du personnage : 30 ans

Familier : Spike, un écureuil roux.
Couleur de magie : Bleu nuit
Niveau de magie :
  • Faible
Niveau de combat :
  • Très élevé


Métier : Assassin de la guilde
Résidence : La guilde, quelque part...
Dans le sac : Pas mal de dagues, matériel de crochetages, d'escalades, un passe partout, sa boule de cristal, pas mal de bidule technologique d'infiltration.

Affinités : Tara.

MessageSujet: Re: Association lucrative   Dim 16 Juil 2017 - 12:35


Moi, j'aime ça.








On vint effectivement s'occuper d'elle assez rapidement. Le contraire aurait été étonnant et aurait signifié qu'elle n'avait aucune envie de faire affaire avec ces gens là. Elle n'eut pas le loisir d'admirer plus longtemps la mer, puisqu'on lui demanda, plutôt gentiment, ce qu'elle apprécia particulièrement, de bien vouloir se rendre à la prochaine étape du long processus qu'était la rencontre avec un chef quelconque. Elle mettait son bras au feu (*wink Tara*) que son prochain interlocuteur serait un lieutenant un peu agressif, ou au contraire particulièrement mielleux. C'était les pires ceux là.

Elle se laissa donc escorter jusqu'à un bar-cabaret, dont le nom flamboyant décrivait plutôt mal la réalité des choses. Néanmoins très animée, un rapide coup d’œil lui indique qu'au moindre faux pas, elle allait surement passer un sale quart d'heure. Enfin, en théorie. Elle repéra même un guetteur avec une arbalète, ou une broyette peut-être, qui manquait un peu de discrétion. Il n'était surement pas le seul à la surveiller ainsi mais les autres étaient un peu plus doués, bien qu'elle ait déjà envisagées leurs cachettes potentielles. Continuant de suivre Le-Broux, elle fit signe au tireur qu'elle l'avait vu, pointant ses deux doigts en V sur ses yeux puis dans sa direction, lui tirant rapidement la langue. Si elle ne s'était pas montrée agressive, elle prouvait qu'elle n'était pas une abrutie non plus.

C'est une naine qui l'intercepte au milieu de la pièce. Cela arrangeait ses affaires, puisqu'il est toujours plus facile de négocier avec un nain, leur cupidité parlant souvent pour eux. Enfin, cela demandait aussi d'être riche. Mais cela tombait bien, c'était le cas. Doucement, en présentant son autre main ouverte, elle plongea sa main dans sa poche dimensionnelle pour en tirer la bourse remplie de pièce d'or, avec une lenteur agaçante mais nécessaire dans ce genre de situation. Une mauvaise interprétation est vite arrivée.



"Je pense que ceci est une raison suffisante pour avoir le droit de discuter business avec les Loups. Ce n'est qu'un échantillon gratuit, mais mademoiselle Porenn - comme elle aime se faire appeler - chercher à diversifier ses... contacts, et sait se montrer généreuse avec ceux qui vont dans son sens. "

L'elfe lui tendit la bourse, préférant éviter de lui jeter ou de faire quoique ce soit qui pourrait être mal perçu. Elle ne contenait pas une petite fortune, mais la somme était tout de même trop conséquente pour être abandonnée à la légère, ce qui en disait long sur la capacité financière de son employeuse. Enfin, sa capacité financière quoi.

"Je serais sage, promis."ajouta-t-elle avec un léger sourire impertinent.

Et si elle ne doutait pas un seul instant pouvoir sortir vivante de cette endroit l'arme à la main, elle trouvait dommage de devoir en arriver là.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t3351-myakko-vik-a-m-sans-spoiler
Leia D'al Angelo


avatar

Age du personnage : 24 ans

Niveau de magie :
  • Très faible
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : Louve de Spanivia
Résidence : Une villa côtière rénovée à Spanivia
Dans le sac : des gros billets, des armes, du maquillage, un masque (loup)

Affinités : Rhona et Korath, associés

MessageSujet: Re: Association lucrative   Lun 17 Juil 2017 - 2:01



Association lucrative

« Making money is art and working is art and good business is the best art. » - Andy Warhol.

Shamâ hausse un sourcil en voyant l'Elfe porter la main à sa poche. Peu probable qu'elle tente une offensive, elle n'a pas l'air stupide, et son arrivée a montré qu'elle savait à quoi s'en tenir. La Naine retient un signe approbateur en voyant la bourse ; Leia lui a souvent fait remarquer les risques sa spontanéité, qui fait la force de son caractère, mais peut facilement se révéler une faiblesse. Elle tend la main, neutre, pour soupeser la somme, non négligeable. Elle n'a pas besoin de vérifier visuellement, elle reconnaîtrait de le poids de l'or et la forme des pièces à travers un tissu dix fois plus épais. Par acquis de conscience et pour se donner une attitude dubitative, elle jette quand-même un coup d’œil.
Aucune idée de qui était cette mademoiselle Porenn, l'employeuse. Mais si elle était si généreuse, toute offre de sa part valait le coup d'être considérée, pas plus compliqué que ça.
Elle répondit au sarcasme de l'Elfe par un grognement qui pouvait ressembler à un "mouais", mais passa au vouvoiement, comme si de rien n'était, pour s'adresser à elle :

- Installez-vous dans la salle du fond, là-bas.

Et au barman, avec un claquement de doigt :

- Ron, sers un truc à la dame.


***

Leia réajuste sa veste tailleur devant la glace, recoiffe sa frange coupée droit, le menton relevé pour souligner un regard dominateur qui fait toujours son effet. Elle est consciente que sa jeunesse et son air naturellement plus provocateur que sage et posé n'inspirent pas spontanément le respect et la déférence. Aussi a-t-elle construit, pièce par pièce, son personnage de Parrain de mafia, qui nécessite parfois quelques artifices, mais lui évite d'avoir à sans cesse prouver qu'elle mérite bien sa place dans la hiérarchie, en empalant quelques mains sur des lames, par exemple, comme elle a pu le faire à ses débuts. Sa tenue se rapproche d'un costume d'affaires tout en restant décontractée, et laisse apparaître quelques bijoux discrets (une montre, une bague, des boucles d'oreilles) mais ostensiblement coûteux. Après avoir glissé un flingue dans sa ceinture, elle descend l’escalier, jusqu’au couloir souterrain qui relie sa demeure au QG des Loups. Elle ne presse pas le pas, elle doit se faire attendre. Le couloir débouche dans l’armurerie cachée à l’arrière du Phénix ; elle en profite pour piocher quelques balles qu’elle charge dans son arme.
Elle entre enfin dans la salle du fond - plus sombre mais bizarrement plus chaleureuse que le reste du cabaret, et repère le jeune femme qui l’attend du coin de l’œil. Faisant d’abord mine de ne pas l’avoir vue, elle traverse la pièce pour aller commander un whisky au bar, échanger quelques mots avec Shamâ, puis revient tranquillement sur ses pas, s’installant cette fois en face d’elle.

- On m’a dit que vous vouliez faire affaires avec nous.

Elle s’arrête, boit une gorgée.

- Qu’est-ce que vous avez à nous proposer ?




Code by Wiise sur Never-Utopia




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myakko Vik'A


avatar

Age du personnage : 30 ans

Familier : Spike, un écureuil roux.
Couleur de magie : Bleu nuit
Niveau de magie :
  • Faible
Niveau de combat :
  • Très élevé


Métier : Assassin de la guilde
Résidence : La guilde, quelque part...
Dans le sac : Pas mal de dagues, matériel de crochetages, d'escalades, un passe partout, sa boule de cristal, pas mal de bidule technologique d'infiltration.

Affinités : Tara.

MessageSujet: Re: Association lucrative   Lun 17 Juil 2017 - 14:19


Bonjour, jolie demoiselle.








L'or fit mouche. Comme toujours. Le langage universel de l'argent était une constante rassurante dans le monde, et ceux qui y étaient insensibles étaient les créatures les plus déroutantes de cet univers. Heureusement, la naine n'y faisait pas exception, et après quelques vérifications prudentes, lui fit comprendre qu'elle pouvait passer à l'étape suivante. Elle ne releva pas le changement de ton, mais l'apprécia. Elle n'avait pas affaire à de rustres imbéciles comme il arrivait parfois dans ce genre d'organisation. Mais les Loups avaient une certaine réputation et l'elfe ne put que constater qu'elle n'était pas mensongère.

L'arrière salle est parfaite pour ce genre de tractation. Isolée sans être exclue, elle offrait une vision relative sur la salle centrale, mais la discrétion nécessaire pour les échanges qui allaient suivre. On lui apporta un verre de bière, le truc le plus commun quand on n'avait aucune idée de ce que la personne voulait, et l'elfe remercia son serveur, accompagnant ses paroles d'un sourire. Par précaution, elle balança deux trois poudres dans le liquide, qui neutraliserait les poisons et drogues les plus courants. S'ils étaient plus inventifs, et bien ce serait moins marrant.

Après quelques minutes, pendant lesquelles elle sirota doucement son breuvage, une porte en retrait s'ouvrit, et Myakko ne manqua de détailler la jolie demoiselle qui en passait le pas. Pas besoin d'être d'une intelligence rare pour imaginer que c'était la personne qu'elle était venue voir. Forte, élégante, avec cette provocation mutine qui lui tira un petit frisson. Qu’elle l’ignora dans un premier temps ne l’étonna pas plus, et lui offrit le loisir d’admirer sa démarche chaloupée et sa descente de rein alors qu’elle rejoignait le bar. Elle attendit patiemment, et la femme revint vers elle, s’asseyant sur la chaise d’en face.

L’elfe garda un masque de sérieux alors qu’elle détaillait le visage de son interlocutrice. Elle était jeune, très jeune même pour diriger une organisation de cette ampleur, mais l’ex maitre assassin savait parfaitement que c’était possible, et que cela signifiait que la jeune demoiselle n’avait pas que la beauté parmi ses atouts.

Elle ne perd pas de temps et s’attaque immédiatement au vif du sujet.


« Kat. », glissa-t-elle en guise d’introduction, « Mademoiselle Porenn, si elle n’est pas encore très connue je pense, m’a demandé de transmettre ceci aux Loups. »

Elle avança la lettre de la commerçante, qu’elle avait déjà posée sur la table avant l’arrivée de la pirate. Mais elle lui épargna la lecture, puisqu’elle en connaissait parfaitement le contenu.

« Selon elle, tout porte à croire que le commerce de l’argent va connaitre… un revirement intéressant. Elle cherche donc à s’y faire une place avant que l’effervescence à venir ne lui en empêche. Elle pense donc qu’un marché arrangeant de contrebande lui permettrait de maximiser ses futures ventes. Vous vous procurez du minerai, ou du métal en lingot, ou sous n’importe quelle forme. Vous l’apportez dans nos entrepôts à Omois en évitant les taxes, et mademoiselle Porenn vous rachète le stock un peu en dessous de sa valeur avec taxe. Avec une plus grosse part pour vous. Elle est bien consciente des risques qu’elle pourrait vous faire prendre et saura les récompenser. Si le marché est basé sur une mécanique simple de bénéfice mutuelle, elle reste néanmoins ouverte à toute proposition allant dans son sens, contre rémunération, bien entendu.

Elle ne l’avait pas lâchée du regard et essayait d’observer ses réactions. L’accord était plus que raisonnable et Mademoiselle Porenn faisait preuve de bonne volonté en laissant les Loups tirer le plus joli du bénéfice. Tant qu’elle en avait un, et un apport en métal supérieur à ses concurrents, tout irait bien.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t3351-myakko-vik-a-m-sans-spoiler
Leia D'al Angelo


avatar

Age du personnage : 24 ans

Niveau de magie :
  • Très faible
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : Louve de Spanivia
Résidence : Une villa côtière rénovée à Spanivia
Dans le sac : des gros billets, des armes, du maquillage, un masque (loup)

Affinités : Rhona et Korath, associés

MessageSujet: Re: Association lucrative   Ven 21 Juil 2017 - 2:36


Association pas que lucrative

Merde.

Maintenant qu’elle a bien plaqué ses deux répliques indifférentes, Leia se laisse aller à dévisager, sans en avoir l’air, celle qui lui fait face. Il n’est pas évident, au premier regard, de savoir qu’on a affaire à une Elfe. Ses oreilles disparaissent sous sa longue chevelure, d’ailleurs plus pourpre que rousse, ses traits n’ont pas l’exceptionnelle finesse propre à la race… Un physique qui passerait presque pour quelconque, s’il n’y avait cet éclat particulier dans ses yeux bleu perçant.
Si elle a été surprise par la jeunesse du « boss », elle ne l’a pas montré, et Leia apprécie le ton professionnel qu’elle prend pour lui exposer les termes du marché qu’elle lui propose. Mais quelque chose, un je-ne-sais-quoi dans sa voix la fait tressaillir. Toute concentrée qu’elle est sur les propos de la jeune femme, elle ne peut empêcher ce léger trouble, qu’elle se refuse pour le moment à interpréter.
Quand Kat s’interrompt, Leia porte une nouvelle fois son verre à ses lèvres, histoire de se donner quelques secondes de réflexion. L’offre lui semble tout à fait raisonnable et intéressante. Elle ignore ce qui lui fait dire que le commerce de l’argent va connaître un essor, mais elle n’a aucun intérêt à inventer cette conjecture de départ, qui est aussi à son avantage. Les deux parties y trouvent leur compte, d’autant plus que les échanges d’argent ne sont pas les plus surveillés, une contrebande bien menée induit donc peu de risques pour les Loups, en comparaison de ce qu’ils peuvent y gagner.

- Voilà qui m’intéresse fortement.

Elle engage ensuite une discussion plus poussée sur l’estimation des chiffres, communique par message les informations à Korath pour qu’il s’occupe de trouver les mines, d’envoyer des hommes en repérage, etc. Après quelques négociations sans désaccord notable, l’affaire est conclue.
On se lève, on prononce des formules convenues, et on s’apprête à se serrer la main, quand Leia, se laissant guider par une impulsion soudaine (quoique déjà bien échauffée depuis plusieurs minutes dans un coin de sa tête), s’entend dire :

- Je suis tentée de vous proposer un autre verre pour fêter cet accord qui s’annonce fructueux, mais cet établissement n’en est pas digne. … Vous avez du temps devant vous ? La côte regorge de bars plus avenants.

Et en plus, pour beaucoup c’est le happy hour, ajoute-t-elle pour elle-même. Mais elle s’en veut immédiatement. Merde. Elle interdit normalement à toute attirance réelle d’interférer dans ses relations professionnelles, même lorsqu’elle a besoin, stratégiquement, d’user de séduction pour arriver à ses fins – ce qui n’est même pas le cas, tout de suite. L’Elfe lui fait de l’effet, comme on ne lui en avait pas fait depuis un bon moment… Tant pis, trop tard pour revenir sur sa proposition, mais si Kat accepte, elle se promet d’abréger les festivités. Un verre, c’est tout.



Code by Wiise sur Never-Utopia




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myakko Vik'A


avatar

Age du personnage : 30 ans

Familier : Spike, un écureuil roux.
Couleur de magie : Bleu nuit
Niveau de magie :
  • Faible
Niveau de combat :
  • Très élevé


Métier : Assassin de la guilde
Résidence : La guilde, quelque part...
Dans le sac : Pas mal de dagues, matériel de crochetages, d'escalades, un passe partout, sa boule de cristal, pas mal de bidule technologique d'infiltration.

Affinités : Tara.

MessageSujet: Re: Association lucrative   Ven 21 Juil 2017 - 23:04


You can't say no to a pirat








La proposition avait fait mouche. Le contraire aurait été étonnant. Porenn était pour l'essor du commerce. Bon, de son commerce. Et personne ne bâtissait un empire pécuniaire sur le mensonge. Avec ses associés uniquement, le gouvernement étant une créature avide qu'il valait mieux ne pas trop nourrir, de l'avis de la jeune marchande. Si elle voulait avoir un marché florissant, elle se devait de se faire des alliés, et on se faisait pas d'amis en les flouant. C'était une règle d'or et elle apparaissait en tête de liste de celle de Porenn.

Elle patienta donc en silence après avoir donné les chiffres demandés, négociant dans la marge de manœuvre que son employeuse avait fixée en l'envoyant ici. Elle fit donc quelques concessions, une ou deux promesses, et refusa en bloc d'autres demandes. Il ne fallait pas non plus laisser entendre que Porenn avait besoin de cet accord, ce qui aurait été un mensonge, de toute manière. Elle fut satisfaire de voir que la jeune femme s'affairait déjà à lancer son nouveau commerce. Une chose que tout ses personnages auraient été en mesure d’apprécier. Elles finissent par se lever, et s'attendant à recevoir une invitation polie de quitter les lieux, elle en reçut une autre des plus intéressantes. Elle leva un sourcil interloqué, qui laissa place à une petite lueur malicieuse. Elle ne l'aurait pas deviné en arrivant, mais ce début de soirée risquait d'être encore plus amusant que ce qu'elle n'aurait cru. Et l'idée de fêter cet accord nouveau dans l'alcool était une idée qui lui plaisait suffisamment pour laisser de côté la préparation de son prochain entretien.
C'est donc avec une voix un peu enjôleuse qu'elle répondit :


"On ne m'a jamais vue refuser une telle invitation, encore moins formulée par une créature aussi ravissante. Et si je ne connais pas votre nom, je serais enchantée de l'entendre autour d'un verre."

Elle aussi n'était pas du genre à s'aventurer à ce genre de chose en plein travail, mais l'accord était signé, et elle n'était pas contre un peu de bon temps.  Elle hésita à lui présenter son bras, mais elle n'était pas encore certaine d’interpréter correctement la légère tension qui s'était installée entre elle, et elle ne voulait pas tout gâcher. D'autant plus que cela pourrait paraître étrange pour les hommes présents dans le cabaret. Alors elle reprit:

"Vous connaissez les environs, je vous suis. Je suis tout aussi curieuse d'entendre comment une femme aussi jeune arrive à la tête d'un réseau aussi célèbre que les Loups."

Elle la suivrait n'importe où, ce soir.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t3351-myakko-vik-a-m-sans-spoiler
Leia D'al Angelo


avatar

Age du personnage : 24 ans

Niveau de magie :
  • Très faible
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : Louve de Spanivia
Résidence : Une villa côtière rénovée à Spanivia
Dans le sac : des gros billets, des armes, du maquillage, un masque (loup)

Affinités : Rhona et Korath, associés

MessageSujet: Re: Association lucrative   Mar 22 Aoû 2017 - 1:37


U T O P I A


Leia aimerait pouvoir dire qu'elle espérait une réponse négative, mais elle ne peut se mentir à elle-même. Elle adresse un sourire à Kat et montre la sortie d'un signe de tête.
Dehors, un brouillard lourd et tiède s'est posé sur les pavés, éclairés seulement par tâches de lumières aux couleurs changeantes des enseignes. Des rumeurs s'élèvent d'un bout à l'autre de la rue, dans laquelle les pubs et tavernes sont loin d'être rares... et loin d'être vides. Mais Leia a ses favoris, et elle sait déjà où emmener sa nouvelle associée : elle s'éloigne de l'artère principale pour bifurquer vers les rues moins éclairées qui descendent jusqu'au port. Les pas de Kat résonnent juste derrière elle, et elle sent son regard dans son dos. Elle ralentit insensiblement pour la laisser parvenir à sa hauteur, et réalise qu'elle devrait sûrement faire la conversation pour occuper le trajet. Le silence se fait sentir, loin de l'animation. Elle engage un sujet anodin qui lui tient pourtant à cœur : la mer, l'intérêt de sa proximité pour les échanges, l'impression d'ouverture que donne une vue sur l'horizon, la beauté du paysage, le plaisir de naviguer ou simplement de s'y baigner. Stratégiquement, elle s'éloigne peu à peu des préoccupations professionnelles pour en venir à un rapport plus personnel. Elles discutent ainsi pendant les quelques minutes qui les séparent du bar-club. Les lettres en néon se dessinent finalement à travers le brouillard : U t o p i a.

- C'est là, annonce Leia en montrant l'enseigne.

La façade est sobre, ne laissant rien deviner de ce qu'elle abrite, si ce n'est les basses étouffées qui filtrent lorsque quelqu'un passe la double-porte magique qui clos le hall d'entrée.



Une fois à l'intérieur, c'est une autre affaire : la musique se mêle aux voix qui cherchent à la couvrir et au bruit des verres qui s'entrechoquent. Il y a du monde, mais raisonnablement. La pièce n'est pas très grande, la majeure partie étant occupée par des tables et par le bar qui les attend au fond. Leia sait que l'animation est concentrée dans la deuxième pièce, derrière la porte noire à la gauche du bar, mais elle ne veut pas griller les étapes et n'est pas sûre que Kat ait l'intention de danser à un quelconque moment de la soirée. L'un des intérêts principaux de cet endroit est qu'il laisse le choix.
Les tables étant toutes occupées, elles s'installent au bar.

- Qu'est-ce que tu prends ?, demande Leia.

Elle est passée au tutoiement, entre temps.

- C'est sympa ici, non ?





Code by Wiise sur Never-Utopia




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myakko Vik'A


avatar

Age du personnage : 30 ans

Familier : Spike, un écureuil roux.
Couleur de magie : Bleu nuit
Niveau de magie :
  • Faible
Niveau de combat :
  • Très élevé


Métier : Assassin de la guilde
Résidence : La guilde, quelque part...
Dans le sac : Pas mal de dagues, matériel de crochetages, d'escalades, un passe partout, sa boule de cristal, pas mal de bidule technologique d'infiltration.

Affinités : Tara.

MessageSujet: Re: Association lucrative   Mer 23 Aoû 2017 - 13:58


You can't say no to a pirat.








La jeune demoiselle emboîta le pas de la pirate, ressortant dans la brume. Les aléas des cités côtières. Mais ce n’était pas désagréable, d’autant plus avec une guide aussi charmante. Kat se laisse donc promener, suivant un peu en retrait la mafieuse, en profitant pour observer ses cheveux, sa démarche et se laisser imprégner du parfum qu’elle laissait derrière elle, jusqu’à ce qu’elle se laisse revenir à son niveau, et elle parle alors de la mer. Kat, et même Myakko, n’avait rien contre cette belle étendue d’eau. C’était joli, agréable, mais l’elfe n’aimait pas trop l’idée d’inconnu qu’elle véhiculait. Heureusement que le vol était à la portée de tout le monde sur cette planète, elle n’aurait pas supporté d’avoir été simple nonso sur une étendue aussi grand d’eau. Elle qui avait besoin de tout planifier à l’avance et de tout maitriser. Mais elle pouvait comprendre qu’on l’aime, et elle appréciait certains de ces aspects. Elle n’hésita pas à lui faire part de cette petite crainte. L’idée de s’y baigner était toujours réjouissante, d’autant plus en charmante compagnie. Ça aussi, elle n’hésita pas à le dire.

Elle laissa passer la petite montée de chaleur après quelques vagabondages de son imagination, et elles étaient arrivées. Utopia. Un joli nom. Elle devrait s’y plaire. Néanmoins, alors que son sourire s’élargit une fois à l’intérieur, elle incante un enchantement basique histoire de réduire certaine fréquence, conserver son audition à laquelle elle tient, et éviter à son rencard d’avoir à hurler. Elle s’assoit sur le tabouret d’à côté, retirant ses gants. Elle n’était plus au travail non plus.


 “Strawberry sunrise, sans glace.”

Un truc un peu sucré mais non pas dénué d’alcool. Elle n’en avait pas besoin pour se laisser charmer, mais c’était sa boisson préférée, et il délierait toujours les langues, ce qui était toujours appréciable. Elle sourit, parce qu’elle ne savait toujours pas son nom. Tant pis, elle resterait la belle inconnue riche et dangeureuse.

 “Surement l’un des établissements plus agréable dans lesquels on m’a fait entrer. Mais j’imagine qu’il cache quelques secrets ? ”

Ce n’était pas vrai pour Myakko mais ce l’était pour Kat. Le patron les servit et la jeune elfe l’invita à trinquer, lui tendant son verre au contenu écarlate.

“Aux accords fructueux, à la mer et à la tienne. “  

Pas très rituel, mais Kat ne l’était pas vraiment. Elle était plus occupée à la dévorer des yeux de toute façon. En plus de sa beauté, son aura prédatrice et la dangerosité notoire d’une mafieuse ajoutait un gout sauvage à la soirée, elle qui n’avait l’habitude que de séduire des hommes, et ceux-ci perdaient tout leur mordant à peine ferré. Les femmes ne perdaient jamais leurs saveurs.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t3351-myakko-vik-a-m-sans-spoiler
 
Association lucrative
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» SMOOKY Canichou noir 6 ans Association RAJA Joinville (94)
» Association de joueurs sur Chambery (73)
» association de parrainage
» Adhésion à l'association
» Forum des association de Fonbeauzard.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tara Duncan : Le Forum RPG :: Autremonde :: Autres contrées :: Spanivia-
Sauter vers: