AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion
« ALLEZ RP BANDE DE PIGNOUFS »
- Kokko
Bienvenue, Aelita. Amuse-toi bien parmi nous !
Vous avez très envie d'un nouveau personnage, mais vous séchez sur sa présentation ?
Et si vous alliez voir du côté des personnages prédéfinis ?
N'oubliez pas de voter pour le forum toutes les deux heures :)
N'hésitez pas à poster dans les carnets de bord des autres si vous manquez de liens !

Tara Duncan : Le Forum RPG :: Autremonde :: Royaume de SelendaRoyaume de SelendaPartagez | 
 

 Killing people is easier than it should be, staying alive is harder.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elëor


avatar

Age du personnage : 23

Familier : Un vrrir (au grand damne de l'impératrice), du nom de Byakko
Couleur de magie : Opale
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : Voleuse patentée et futur chef des services secrets de la principauté de Tatral
Résidence : Sans Auberge Fixe
Dans le sac : Cinq dagues, divers poisons, de quoi escalader, une baignoire, un leurre pour animaux, un tube de rouge à lèvres, un kit de survie, de quoi rassasier mon appétit sans limites...

Affinités : ◊ Liens :

Dorian : patron et meilleur pote, à la fois une plaie et un confident.
Mara: empêcher une révolution nonsos à deux, ça rapproche drastiquement, moins âgée qu'El, et pourtant une amie de valeur.
Amber : le sosie d'El en plus jeune, une Voleuse au grand coeur et au caractère de cochon, adorable.
Ewlan : une attirance particulière les uni.

◊ Les rps en cours :
Une humaine, une elfe, un loup-garou et un dragon. Ca ressemble au début d'une mauvaise blague. ~ft. Ewlan, Ryu et Del
Se faire surprendre en pleine mission et tout faire capoter ~ft. Ambou
Un espionnage vous dîtes? Pas de souci, c'est dans mes cordes! ~ft. Mara
Une colo sur Terre, ça vous dit ? ~ft. Toute la bande
La princesse impériale et la coupable d'exhibitionisme ~ft. Mara
Warmth will come to you ~ft. Ewlan


◊ Achevés :
Let's dance ♪ ~ft. Lou, Heather, Amber, Ewlan, Candice, Maeko
Après la danse ~ft. Ewlan

MessageSujet: Killing people is easier than it should be, staying alive is harder.   Ven 21 Juil 2017 - 14:18


The joy of killingFt.
Myakko
Selenda. Terre pourrie par l’orgueil d’une race dont l’égo supplante celui de feu Magister. Et pour ça, fallait quand même le faire. L’orgueil entraîne cependant la rivalité, ce qui faisait tourner les affaires des gens comme moi. Toujours un adversaire à évincer, quelque chose à voler. Avant, j’appréciais déambuler dans les forêts silencieuses du pays elfique, il m’arrivait même d’y camper. Et puis un jour, je me suis retrouvée face à la réalité de cette civilisation. Je suis tombée sur un village perdu au milieu des bois, et j’avais cru bon de m’y incrusté pour taper la causette aux habitants. J’avais besoin d’informations, pour préparer une mission, mais je n’ai rien obtenu, cette fois-là. Les elfes sont des êtres beaucoup trop fiers pour s’attarder sur les demandes des humains. Depuis, j’évitais de m’approcher d’eux, et je leur retourne leur regard méprisant. Avec une cicatrice en plus. Je m’étais blindée contre les moqueries de ces êtres si beaux, si parfaits, et pourtant si vils. Leur vie semblait bien triste. Bien sûr, il ne faut pas faire de généralités, etc, il est vrai que j’avais rencontré des elfes adorables, par le passé. Comme Del, une voleuse patentée avec qui j’avais fait une mission.

Cette fois, c’était Dorïân qui m’avait contactée, et je n’avais eu d’autre choix que de m’aventurer  dans les forêts silencieuses de Selenda, dont les seuls habitants sont des créatures plus ou moins pacifiques. J’avais raccroché plusieurs fois avant de céder à son harcèlement intempestif. Sans même feindre s’intéresser à ma grève et ma fuite, il avait immédiatement parlé d’une mission. Je lui avait raccroché au nez, mais il tint bon et rappela encore et encore, jusqu’à ce que je décroche une nouvelle fois. « Qu’est-ce que tu veux ? » « Tu travailles encore pour moi. » « Et ? Tu me veux quoi ? » « Je veux que tu trouves et que tu tues quelqu’un. » Rien que ça, il me prenait pour une mercenaire ou quoi ? « Pourquoi ? » « C’est parce que tu t’es tirée que tu poses des questions maintenant ? C’est dans mon intérêt, et dans le tient vu que c’est comme d’habitude, tu auras une prime. » Je grinçai des dents face à ses piques. « Qui ? » « Je vais pas te le dire comme ça. » Il me donna une heure et un lieu, et nous nous y rencontrâmes. Ce devait être important, assez pour qu’il bouge ses fesses royales hors de son palais doré.

Fel’Hix Fry’s’kees , un haut commerçant elfe, spécialisé dans l’exportation du minerais le plus prisé d’Autremonde, le Keltril. Le truc, c’est qu’il ne voulait pas en vendre à la famille de Dorïân, ce qui frustrait ce dernier au plus haut point. Cet assassinat n’était qu’un caprice princier de plus. En étudiant ma cible, j’ai également découvert que le Keltril n’est pas la seule denrée exportée, il serait également impliqué dans un trafic plus suspect, celui de bang bang. Je m’étais donc donnée comme seconde mission de comprendre comment un marchand elfe avait pu mettre la main sur du bang bang troll, une drogue aux effets…explosifs sur les humains. Les gros poilus verts n’allaient pas non plus apprécier de voir que la plante qu’ils protègent avec tant d’ardeur est revendue par un riche blanc bec. C’était une raison de plus pour ma conscience, qui supportait mal l’idée de tuer quelqu’un juste pour faciliter le business de Dorïân. Démanteler un réseau mafieux, ça c’était une bonne raison, et cela promettait plus d'amusement encore.

Il vivait, évidemment, dans une demeure luxueuse non loin de Seborn. Se placer à l’abri des regards pouvait être un avantage pour les affaires du marchand, mais certainement pas pour sa sécurité. Pour moi, c’était une aubaine. Cela réduisait le nombre de témoins à neutraliser. Je me logeais dans une auberge le temps d’étudier la maison en question, ou le manoir, vu la taille de l’édifice, et la splendeur de sa décoration. Marbres et dorures témoignaient de l’opulence des lieux, alors qu’il ne s’agissait que de l’extérieur. Le jardin était aménagé selon un style stricte, symétrique, une invention terrestre si je me souvenais bien. Des jardins flottants permettaient à une acrobate telle que moi d’accéder aux étages supérieurs d’une simple escalade, sans trop d'efforts, et surtout sans bruits. Cependant, l’architecture elfique comportait de trop nombreuses ouvertures pour me permettre de me cacher en pleine journée. Il me faudrait attendre la nuit pour m’y infiltrer. La sécurité se limitait à des gardes, elfes évidemment, mais aucun animal ou créature pour monter la garde. Leur mépris pour tout ce qui n’est ni elfe ni beau leur serait fatal. J’avais passé mes journées à observer les faits et gestes des habitants de la maison, et imaginé un plan de l’intérieur, qu'il m'avait fallu quelques jours pour concocter. Désormais, je savais où me rendre pour exécuter ma cible. Et ce n’avait pas l’air d’être compliqué. Restait ensuite la marchandise.

Un sourire carnassier m’accompagnait lorsque je rentrai à l’auberge, endossant peu à peu mon rôle sanglant, d'ici à ce que la nuit tombe.
© Justayne


Pulvis et umbra sumus
You can't blame gravity for falling in love. ⚡ Northern Lights
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4542-we-do-not-merely-destroy-our-enemies-we-change-them-9674-eleor#72546 http://tara-duncan.actifforum.com/t4536-eleor-dal-saafkal
Myakko Vik'A


avatar

Age du personnage : 30 ans

Familier : Spike, un écureuil roux.
Couleur de magie : Bleu nuit
Niveau de magie :
  • Faible
Niveau de combat :
  • Très élevé


Métier : Assassin de la guilde
Résidence : La guilde, quelque part...
Dans le sac : Pas mal de dagues, matériel de crochetages, d'escalades, un passe partout, sa boule de cristal, pas mal de bidule technologique d'infiltration.

Affinités : Tara.

MessageSujet: Re: Killing people is easier than it should be, staying alive is harder.   Ven 21 Juil 2017 - 21:54


Le casse du siècle.








Tout la bonne volonté du monde ne permettait pas toujours d'obtenir ce que l'on voulait. Même la fortune de Porenn de Sum n'avait réussi à faire plier monsieur Fry's'kees. Son keltril était un métal d'elfe, et il resterait chez les elfes. Tout du moins, il n'irait pas à une humaine comme elle. Il devait être un peu jaloux de son succès avec l'argent, et n'allait surement pas lui faire cette fleur. Et elle pouvait difficilement faire sauter sa couverture pour une banale histoire de minerai. Et elle ne pouvait pas non plus utiliser la richesse de Porenn par l'intermédiaire d'un elfe sans histoire ni réputation. Mais Myakko avait plus d'un personnage dans son sac. Et si les biais légaux n'allaient pas à notre cher ami, qu'il en soit ainsi, elle irait en personne récupérer son du. Tara n'était certes pas encore remise sur pied, mais l'elfette préférait prévoir les choses plutôt que de se retrouver démunie.

Ce n'était pas une mission difficile. Ce n'était jamais difficile quand il s'agissait d'elfe, de vrai. Ils étaient toujours trop surs d'eux et la sécurité n'était pas leur fort, puisqu'ils sont persuadés d'être une sécurité suffisante. Mais c'était là la faiblesse des guerriers. Elle n'était pas comme ça, et même si ce n'était qu'une bâtisse de seconde zone, elle était aussi équipée que lorsqu'elle avait affronté Vala. L'ex assassin avait donc effectué une reconnaissance raisonnable qui avait confirmé son premier diagnostic. Elle n'avait pour autant lésiner sur les moyens, et elle avait ses armes à feu terriennes modifiées pour passer outre l'enchantement d'interdiction, et cela avait tendance à surprendre l'elfe qui attendait flèche et épée.

Elle n'allait rien faire à celui qu'elle comptait voler, elle préférait voir sa tête en apprenant le larcin que de le voir la langue pendant, baignant dans le sang échappé de sa gorge tranchée. Même si l'image restait des plus délicieuses. Spike à ses côtés, elle attendait patiemment la relève du début de la nuit. Chaque garde en faction restait deux heures, mais une relève s'effectuait toutes les heures, pour renouveler les conversations et empêcher la routine de s'installer. C'était malin, et cela réduisait sa fenêtre d'action. Mais cela restait suffisant.

Elle allait devoir agir vite, puisqu'il agissait par binôme, ce qui était une sécurité classique. L'un des deux pouvaient retenir l'attaque tandis que l'autre appellait des renforts. Mais c'était plus dur de le faire quand on était tous les deux morts.

Sur sa branche, elle monta, presque avec amour, le petit fusil de précision silencieux, son dernier petit bébé qu'elle était passé prendre à la Guilde. Même si elle n'en faisait officiellement plus partie, ses anciens contacts la servaient encore sans rechigner. Elle était toujours soumise au Secret et ne l'avait pas revelé, elle était donc encore digne de confiance. Et si elle ne voulait plus entendre parler d'Eza, elle pouvait toujours avoir besoin des avantages de la société secrète qu'il dirigeait. Elle ajusta sa tunique de kelmelin, en s'allongeant sur l'arbre qui surplombait la maison. Elle n'avait pas choisi la porte principale, mais l'avait tout de même en vue. Elle avait choisi la petite entrée de service qui donnait sur une petite cour derrière l'entrepôt. Même si celui-ci ne contenait pas ce qu'elle venait chercher, le keltril étant surement dans un coffre mieux défendu, ce serait une bonne tête de pont pour sa petite opération.

Elle régla son viseur, prenant en compte la petite brise, et effectua le mouvement de rotation qu'elle devrait réaliser après avoir presser la détente une première fois. Elle devait faire vite mais devrait pouvoir y arriver. Dans le pire des cas, elle pouvait toujours se retirer une fois l'alerte donnée. C'était l'avantage d'avoir un tel armement. Mais cela voudrait aussi dire que la sécurité serait sur les dents dans les prochaines semaines et elle ne voulait pas avoir à recombattre contre une garnison entière.

Elle allait envoyer Spike occuper l'attention des gardes, quand un mouvement attira son attention. En contrebas, hors de vue des gardes mais pas de l'elfe, quelque chose venait de bouger. La silhouette n'était pas identifiable, mais ses intentions n'étaient surement pas amicale envers la maisonnée si elle se cachait ainsi. Intriguée, Myakko n'intervint pas. Voila qui pouvait servir ses affaires comme condamner sa petite escapade. Si l'ombre était un amateur, il allait tout faire foirer. Sinon, cela pouvait être une aide précieuse. Au mieux, une diversion correcte. La porte principale s'ouvrit, tout comme la petite poterne, alors qu'un garde échangeait sa place avec un ancien. Ils avaient une heure, top chrono, avant qu'une disparition de soldat ne se sache.

Elle laissa l'initiative à l'ombre, son fusil à l'épaule. Si elle pouvait l'aider à entrer, elle pourrait en tirer un certain bénéfice. Sauf si elle venait aussi pour le keltril. Auquel cas, il n'y aura qu'un seul intrus qui sortirait vivant de cette maison de riche. Et l'elfe ne comptait pas mourir ce soir.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t3351-myakko-vik-a-m-sans-spoiler
Elëor


avatar

Age du personnage : 23

Familier : Un vrrir (au grand damne de l'impératrice), du nom de Byakko
Couleur de magie : Opale
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : Voleuse patentée et futur chef des services secrets de la principauté de Tatral
Résidence : Sans Auberge Fixe
Dans le sac : Cinq dagues, divers poisons, de quoi escalader, une baignoire, un leurre pour animaux, un tube de rouge à lèvres, un kit de survie, de quoi rassasier mon appétit sans limites...

Affinités : ◊ Liens :

Dorian : patron et meilleur pote, à la fois une plaie et un confident.
Mara: empêcher une révolution nonsos à deux, ça rapproche drastiquement, moins âgée qu'El, et pourtant une amie de valeur.
Amber : le sosie d'El en plus jeune, une Voleuse au grand coeur et au caractère de cochon, adorable.
Ewlan : une attirance particulière les uni.

◊ Les rps en cours :
Une humaine, une elfe, un loup-garou et un dragon. Ca ressemble au début d'une mauvaise blague. ~ft. Ewlan, Ryu et Del
Se faire surprendre en pleine mission et tout faire capoter ~ft. Ambou
Un espionnage vous dîtes? Pas de souci, c'est dans mes cordes! ~ft. Mara
Une colo sur Terre, ça vous dit ? ~ft. Toute la bande
La princesse impériale et la coupable d'exhibitionisme ~ft. Mara
Warmth will come to you ~ft. Ewlan


◊ Achevés :
Let's dance ♪ ~ft. Lou, Heather, Amber, Ewlan, Candice, Maeko
Après la danse ~ft. Ewlan

MessageSujet: Re: Killing people is easier than it should be, staying alive is harder.   Lun 24 Juil 2017 - 13:51


The joy of killingFt.
Myakko
Le soir-même, j’étais revenue aux abords de la maison de l’elfe, après avoir préparé mon plan et troqué ma tenue de touriste contre celle d’une vraie Voleuse. Toute habillée de noir, comme avec un justaucorps renforcé par des pièces de métal, mes longs cheveux d’ébène ramenés en un chignon strict, seuls mes yeux bleus transperçaient l’obscurité. Je m’étais muée en ombre, comme on m’avait appris à le faire, avec des années de pratique en plus. Je me dissimulais dans les fourrés, attendant le signal. La relève. Les gardes échangeaient toutes les heures leur poste la nuit, moins fréquemment de jour, ce qui me laissait une fenêtre relativement courte pour agir. Moins d’une heure. Je déglutis, avant de me concentrer sur mon objectif.

Fry’s’kees ne ferait pas long feu.

J’avais opté pour la discrétion, aussi ne comptai-je ni emprunter la porte principale, ni la poterne, faute de temps. Je préférai agir avec souplesse, en atteignant directement le premier étage, puisque, selon mes estimations, c’était là que se trouvait ma cible. L’espace d’une fraction de seconde, j’aperçu du coin de l’œil un éclat de lumière suspect. Je plissai les yeux, me figeant instantanément. Les lunes avaient dû se refléter dans du métal, en hauteur, mais le feuillage des arbres était bien trop dense pour que je distingue quoi que ce soit. Alors que la personne là-haut devait avoir champ libre. Je redoutai un instant que ce soit un mercenaire engagé par Fry’s’kees, avant de me raisonner : de un, il ou elle m’aurait déjà attaqué, si c’était le cas, vu mon allure suspecte, de deux, je l’aurais repéré au cours de cette semaine. Je ne voyais pas quelles pouvaient être ses intentions, mais l’inconnu n’avait pas l’air de m’être hostile.

Avec un discret sifflement mécontent, je redirigeai mon regard vers la porte d’entrée. Si j’étais restée plus longtemps aux prises avec mes pensées, j’aurais pu manquer la rotation des gardes. Je les regardai discuter un petit moment, avec la patience d’un prédateur. Enfin, j’avais peu de patience pour les veux elfes qui parlaient de leur bonne femme avec un mécontentement certain. Et vas-y que je me plaints de tout. Pauvres choux. Attendez que je vous en mette une, oui.

L’avantage, avec ce genre de mission, était que, tant que je ne dévoilais pas mon identité, et que je ne me faisais pas prendre, j’avais la liberté d’agir comme bon me semblait. Bon, je n’étais pas non plus du genre à massacrer des innocents, juste à jouer avec eux. Cependant, je n’en aurais sûrement pas le temps. Le garde délaissant son poste s’éloigna, et j’attendis qu’il soit passé hors de mon champ de vision pour murmurer un sort renforçant ma vitesse de déplacement. Je profitai ensuite de la seconde d’inattention du garde, qui devait à peine sortir du dîner, pour lui sauter dessus et l’écraser contre le mur avec une violence telle qu’il s’effondra comme un mollusque invertébré à terre.

Je repris ma posture défensive, aux aguets, sondant de mes sens les environs. Il n’y avait aucun bruit, si ce n’est des éclats de rires dans les étages supérieurs. Je déplaçai le corps du pauvre garde – un bleu apparemment, dans les fougères où je me m’étais tapie juste avant, et lui lançait un Rigidifus.

Au pied du mur, recouvert d’un lierre épais, je jetai un coup d’œil méfiant à l’endroit où j’avais entraperçu l’éclat de lumière. Je ne voyais rien au travers des branchages tortueux, et la personne qui s’y dissimulait devait être douée, car je ne l’avais pas sentie. Sans y prêter plus d’attention que nécessaire, je commençai mon ascension vers l’étage suivant, avec souplesse et discrétion. Les elfes avaient le défaut de vouloir faire circuler les éléments de la nature dans toutes leurs œuvres, et l’architecture aussi. Ainsi, les fenêtres étaient généralement grandes et creuses, sans protection, comme ici. Je souri avant de risquer un coup d’œil sur le palier. Un garde se trouvait à quelques centimètres. Ne voulant pas utiliser plus de magie pour le moment, je me contentai de lui sectionner les tendons pour l’immobiliser. On me trouvait cruelle dans le métier, mais avec la magie des Reparus, je ne voyais pas où était le problème. Il s’effondra, et, avant qu’il n’ait pu pousser un cri, je le bâillonnai de mon bras et le privait d’air jusqu’à ce qu’il perde conscience. Je ne pouvais pas me permettre de perdre plus de temps, il fallait que je m’active. Je lançai à nouveau un Rigidifus, avant d’enjamber son corps, sans état d’âme, pour continuer mon exploration en silence.
© Justayne


Pulvis et umbra sumus
You can't blame gravity for falling in love. ⚡ Northern Lights
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4542-we-do-not-merely-destroy-our-enemies-we-change-them-9674-eleor#72546 http://tara-duncan.actifforum.com/t4536-eleor-dal-saafkal
Myakko Vik'A


avatar

Age du personnage : 30 ans

Familier : Spike, un écureuil roux.
Couleur de magie : Bleu nuit
Niveau de magie :
  • Faible
Niveau de combat :
  • Très élevé


Métier : Assassin de la guilde
Résidence : La guilde, quelque part...
Dans le sac : Pas mal de dagues, matériel de crochetages, d'escalades, un passe partout, sa boule de cristal, pas mal de bidule technologique d'infiltration.

Affinités : Tara.

MessageSujet: Re: Killing people is easier than it should be, staying alive is harder.   Lun 24 Juil 2017 - 23:24


Need some backup?








Elle l'avait vu, elle aussi. L'ombre avait surement aperçu le reflet de la lune sur sa lunette. Elle ne bougea pas d'un pouce, ce serait bien pire, et tant que l'autre ne bougeait pas, elle n'en ferait rien. Elle avait bien fait puisqu'elle reprit sa route, prenant d'assaut le mur. Moins marrant mais aussi efficace. Un premier garde tomba, puis un autre. Elle se démerdait bien. Elle sortit de sa poche deux oreillettes, et en tendit une à Spike, lui demandant de rejoindre l'ombre qui s'en prenaient aux mêmes gens qu'elle. L’écureuil fila aussitôt, la laissant seule avec son fusil. Un autre mouvement attira son attention après quelques minutes. Des scoops. Ils n'y en avaient pas eu à cette heure-là hier, ce qui ne pouvait signifier qu'une chose, la sécurité avait eu les premiers symptômes d'une attaque. Peut-être que les gardes doivent faire un rapport constant, ou tout du moins donner signe de vie sur un canal spécial. Toujours est-il que les caméras balayaient la zone et tournait autour de la zone où l'ombre se trouvait. Plus pour longtemps.

C'étaient des cibles faciles, et la première scoop explosa en plein vol alors que la balle traversait et se fichait dans le mur derrière elle. D'autres tombèrent, et Myakko ne doutait pas que la disparition des machines magiques ne manquerait pas d'attirer l'attention. Alors elle tira sur un des deux gardes de la porte principale. Voila qui focaliserait l'attention. Elle rangea le fusil dans sa poche, choisissant son beretta silencieux et un petit couteau. Elle avait creuser la crosse du pistolet pour qu'il épouse le manche du couteau et qu'elle puisse tenir les deux dans ses mains.

Elle suivit le chemin de Elëor, mais chercha plutôt le bâtiment le mieux garder, les appartements mis à part. Le seul soucis, c'est qu'elle avait réveillée la ruche, et avancer n'était plus aussi simple. Heureusement, la plupart des gardes se massaient près des entrées et cherchaient d'où pouvait venir l'agression de tantôt. Elle tombait sur les imprudents qui se baladaient seuls, terminant leur vie de garde d'un coup de couteau dans la gorge ou d'une balle dans le crâne. L'elfe laissait les corps, elle cherchait juste à faire le plus parler d'elle en bas. Une bonne diversion. Elle entra dans un premier entrepôt mais n'y trouva rien d’intéressant, laissant derrière elle quelques cadavres, et des scoops explosées. Elle y abandonna une grenade qui explosa après qu'elle fut partie.

C'était juste histoire de dire : "hey, je suis là, en bas, venez me chercher."

Pendant ce temps, Spike avait rattrapé l'ombre, qui était une jeune femme, et il claqua des dents sur le bois pour lui signifier sa présence, la fixant de ses yeux dorés, l'oreillette dans sa main tendue vers l'assassin. Elles allaient enfin pouvoir faire connaissance.







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t3351-myakko-vik-a-m-sans-spoiler
Elëor


avatar

Age du personnage : 23

Familier : Un vrrir (au grand damne de l'impératrice), du nom de Byakko
Couleur de magie : Opale
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : Voleuse patentée et futur chef des services secrets de la principauté de Tatral
Résidence : Sans Auberge Fixe
Dans le sac : Cinq dagues, divers poisons, de quoi escalader, une baignoire, un leurre pour animaux, un tube de rouge à lèvres, un kit de survie, de quoi rassasier mon appétit sans limites...

Affinités : ◊ Liens :

Dorian : patron et meilleur pote, à la fois une plaie et un confident.
Mara: empêcher une révolution nonsos à deux, ça rapproche drastiquement, moins âgée qu'El, et pourtant une amie de valeur.
Amber : le sosie d'El en plus jeune, une Voleuse au grand coeur et au caractère de cochon, adorable.
Ewlan : une attirance particulière les uni.

◊ Les rps en cours :
Une humaine, une elfe, un loup-garou et un dragon. Ca ressemble au début d'une mauvaise blague. ~ft. Ewlan, Ryu et Del
Se faire surprendre en pleine mission et tout faire capoter ~ft. Ambou
Un espionnage vous dîtes? Pas de souci, c'est dans mes cordes! ~ft. Mara
Une colo sur Terre, ça vous dit ? ~ft. Toute la bande
La princesse impériale et la coupable d'exhibitionisme ~ft. Mara
Warmth will come to you ~ft. Ewlan


◊ Achevés :
Let's dance ♪ ~ft. Lou, Heather, Amber, Ewlan, Candice, Maeko
Après la danse ~ft. Ewlan

MessageSujet: Re: Killing people is easier than it should be, staying alive is harder.   Mer 26 Juil 2017 - 8:30


The joy of killingFt.
Myakko
Je me figeais sur place en entendant le bruit d’un scoop. Pas un, au moins une demi-douzaine. A aucun moment, durant ma surveillance, je n’avais pu déceler la présence de ces caméras volantes. Je pris mes lames dans la main, et en lançai une sur l’un d’eux, qui partit s’écraser plus loin. Je grimaçai avant de réitérer l’opération, voulant protéger mon identité et retarder autant que possible l’arrivée des gardes dans la zone où j’étais. J’allais lancer un autre couteau lorsqu’un qu'un autre scoop explosa. Suivi de l'ensemble des scoops. Je compris rapidement, après avoir étudié ce qu'il venait de se passer, qu'il s'agissait de tirs, exécutés depuis l'endroit où j'avais repéré quelqu'un plus tôt. Le bruit était bien trop puissant pour ne pas avoir alerté les gardes du secteur. Immédiatement, je balançai le garde gisant à terre par la fenêtre, de sorte qu’il rejoigne son camarade dans les broussailles.

J’hésitai un moment sur la procédure à suivre, je pouvais incanter de sorte à me rendre invisible, mais je n’aurais certainement plus assez de magie pour me défendre en cas de pépin… Ce serait donc sans. Je continuai mon avancée vers les appartements de Fry’s’kees, en toute discrétion, sans égard pour ceux qui croisaient mon chemin. Je n’avais plus le temps pour assommer et pétrifier mes victimes, autant les abattre directement, parce qu’il m’était impossible de savoir s’il n’y aurait pas d’appel à l’aide de la part du maître de maison. Je n’appréciai pas forcément d’être l’auteure d’une tuerie, mais avec le raffut provoqué par l’autre personne, qui semblait également vouloir prendre d’assaut la demeure de l’elfe, je n’avais plus vraiment le choix. Avec l’agilité d’un chat, je sautai sur mes ennemis pour leur asséner le coup fatal.

Le premier étage vide de toute présence, je me dirigeai vers l’escalier qui menait au second. Une explosion bien plus puissante se fit entendre, dans le jardin. Il s’agissait certainement d’une technologie humaine. Qui était donc l’autre intrus ? La réponse me vint par le biais d’une petite bête rousse. Un écureuil, dont les yeux dorés, témoignant de son statut de familier, reflétaient les intentions. Il tendait une oreillette. Menée par l’instinct, je décidai de la saisir, et de m’en équiper. L'autre pouvait s'avérer être un allié de taille, et il aurait pu me tuer depuis belle lurette. De plus, l’avantage d’avoir quelqu’un de bruyant dans les parages était que plus personne ne cherchait à défendre les appartements, les gardes devant être certains de pouvoir faire face à une menace solitaire. Quoi qu’à en croire le raffut, l’autre faisait des ravages.

L’oreillette en place, je me délaissai de l’écureuil pour passer à l’étage supérieur. Pour faire savoir à l’autre intrus que j’avais bien reçu l’équipement, je commençai la conversation :

    — Que voulez-vous ?


Inutile de demander son nom, mon interlocuteur m’en donnerait certainement un faux, comme n’importe quelle personne agissant dans l’ombre. La seule chose intéressante était de savoir si nos intentions s’opposaient, ou non.

Prendre les escaliers me rendrait trop visible et je serai à découvert. J’optai donc une fois de plus pour l’escalade, l’absence de lierre, cette fois-ci, ne m’arrêtant pas. Les jambes dans le vide, je jetai un coup d’œil par la fenêtre. Effectivement, cinq gardes attendaient de pied ferme que quelqu’un se pointe, leur regard dirigés vers l’endroit qu’ils devaient protéger, ou la cage d’escalier. Au diable la discrétion, à ce stade.

Je lançai un premier couteau, qui atteignit la tête d’un garde, provoquant la surprise chez les autres, avant de me hisser à l’intérieur de la maison. Je sortis deux cimeterres de leur fourreau, n’ayant pas pu prendre ma lance par souci de mobilité. Cris et feu-mages fusèrent, mais je n’étais plus que tourbillon, enchaînant mes mouvements mortels, à la façon d’une danseuse.
© Justayne


Pulvis et umbra sumus
You can't blame gravity for falling in love. ⚡ Northern Lights
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4542-we-do-not-merely-destroy-our-enemies-we-change-them-9674-eleor#72546 http://tara-duncan.actifforum.com/t4536-eleor-dal-saafkal
Myakko Vik'A


avatar

Age du personnage : 30 ans

Familier : Spike, un écureuil roux.
Couleur de magie : Bleu nuit
Niveau de magie :
  • Faible
Niveau de combat :
  • Très élevé


Métier : Assassin de la guilde
Résidence : La guilde, quelque part...
Dans le sac : Pas mal de dagues, matériel de crochetages, d'escalades, un passe partout, sa boule de cristal, pas mal de bidule technologique d'infiltration.

Affinités : Tara.

MessageSujet: Re: Killing people is easier than it should be, staying alive is harder.   Jeu 27 Juil 2017 - 17:42


I’ve got your back








C’était toujours très rigolo, de semer la zizanie dans une demeure qui manquait d’organisation. Il ne savait pas qui les attaquaient. Combien ils étaient. Ni même où. Ils perdaient des hommes un peu partout alors qu’elle explorait sans se presser les divers bâtiments de la cour. Elle n’avait pas encore trouvé ce qu’elle cherchait, mais elle ne doutait pas qu’elle finirait par tomber dessus. Spike, lui, avait atteint sa cible, et cela se confirma quand la voix de la femme retentit dans son oreille, confirmant ce que l’elfe pensait déjà. Ce n’était pas une amatrice.

« Je viens pour le Keltril. Au moins une vingtaine de lingot. Le reste m’importe peu. Et toi ?»

Si elle voulait tout le stock, elle allait devoir se battre. Ou tout trouver la première. Myakko ne pensait pas que le stock soit au même endroit que leur propriétaire. Ce serait s’exposer davantage et c’était au contraire dans un endroit éloigné et relativement bien protégé qu’elle devait chercher. Les entrepôts les plus proches du mur étaient réservés à des matériaux moins nobles et des produits manufacturés de moindre qualité, et elle en fit rapidement le tour. Les bruits significatifs des lames qui s’entrechoquent ne laissèrent pas le temps à son contact de répondre, et Spike lui montra l’affrontement, perché sur le rebord de la fenêtre. La demoiselle n’était pas un elfe, mais cela ne voulait pas dire qu’elle n’en valait pas trois. Elle salua la performance quand cela se termina.

« Joli. Par contre, y’a une patrouille de sept hommes qui remontent vers le haut de l’habitation en courant. Dépêche-toi ou prépare un truc pour eux. »

Et elle avait d’autres chats à fouetter puisqu’elle venait enfin de se faire attraper la main dans le sac. Elle en tua deux avant que les trois autres ne hurlent à la broyette, et il n’en restait plus qu’un quand elle dévia le coup d’épée avec la canon de son pistolet. La lame ripa sur le métal et richocha avec un angle inoffensif sur sa tunique en kelmelin. Le couteau qu’elle tenait dans l’autre main vint se loger au-dessus du gorgerin du garde, et s’enfonça dans l’ombre d’un des murs, attendant que ses vêtements prennent la couleur de celui-ci, laissant la patrouille la plus proche qui était arrivée après avoir entendu les cris. Elle était juste à côté du baraquement des gardes, et elle choisit le petit bâtiment qui se trouvait à côté pour cible, déverrouillant les serrures magiques et mécaniques, ne s’arrêtant que pour se cacher dans le feuillage du toit quand des troupes passaient trop près. Elle entra sans bruit et se heurta au coffre. Qui était énorme. Et en keltril. Et la serrure était encore plus robuste que celle de l’entrée.

«J’ai trouvé sa réserve je crois. Mais sans la clé, j’en ai pour quatre heures au bas mot. Et on a pas quatre heure. A tous les coups, c’est Frys qui les a. »





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t3351-myakko-vik-a-m-sans-spoiler
Elëor


avatar

Age du personnage : 23

Familier : Un vrrir (au grand damne de l'impératrice), du nom de Byakko
Couleur de magie : Opale
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : Voleuse patentée et futur chef des services secrets de la principauté de Tatral
Résidence : Sans Auberge Fixe
Dans le sac : Cinq dagues, divers poisons, de quoi escalader, une baignoire, un leurre pour animaux, un tube de rouge à lèvres, un kit de survie, de quoi rassasier mon appétit sans limites...

Affinités : ◊ Liens :

Dorian : patron et meilleur pote, à la fois une plaie et un confident.
Mara: empêcher une révolution nonsos à deux, ça rapproche drastiquement, moins âgée qu'El, et pourtant une amie de valeur.
Amber : le sosie d'El en plus jeune, une Voleuse au grand coeur et au caractère de cochon, adorable.
Ewlan : une attirance particulière les uni.

◊ Les rps en cours :
Une humaine, une elfe, un loup-garou et un dragon. Ca ressemble au début d'une mauvaise blague. ~ft. Ewlan, Ryu et Del
Se faire surprendre en pleine mission et tout faire capoter ~ft. Ambou
Un espionnage vous dîtes? Pas de souci, c'est dans mes cordes! ~ft. Mara
Une colo sur Terre, ça vous dit ? ~ft. Toute la bande
La princesse impériale et la coupable d'exhibitionisme ~ft. Mara
Warmth will come to you ~ft. Ewlan


◊ Achevés :
Let's dance ♪ ~ft. Lou, Heather, Amber, Ewlan, Candice, Maeko
Après la danse ~ft. Ewlan

MessageSujet: Re: Killing people is easier than it should be, staying alive is harder.   Ven 28 Juil 2017 - 18:49


The joy of killingFt.
Myakko
Légèrement essoufflée, je contemplai les gardes à mes pieds. J'avais réussi sans mal à les neutraliser, ce qui n'augmentait pas mon estime des elfes. Des tirs se faisaient entendre en provenance de l'extérieur, sûrement provoqués par le combat de l'autre intru. Elle répondit avec calme à ma question, alors qu'elle était occupée à explorer tout l'extérieur de la demeure. Il s'agissait d'une femme, à en croire sa voix, venue voler le métal le plus convoité d'Autremonde, le Keltril, dont les elfes avaient l'exclusivité du commerce, ou presque. En tous cas, les armes et armures en Keltril étaient indestructibles et d'une grande légèreté. Elle devait être venue pour un commanditaire, ou pour sa seule pomme. Le fait est que s'il y avait plus d'une vingtaine de lingots, je ne me gênerai pas pour en prendre plus.

    —Juste pour la tête du maître de maison, lui répondis-je au travers de l'oreillette. Mais je piocherai peut être dans ses réserves ensuite, en fonction de ce qu'il reste, c'est toujours utile et il faut bien que sa mort ait une quelconque utilité.

Après avoir complimenté mon combat, ce qui me semblait indiquer une certaine expérience, l'autre femme m'indiqua la présence de sept gardes dans les escaliers.  Je n'aurais pas assez de temps pour liquider les derniers gardes puis Frys'Kees, il fallait donc improviser.

Telle une ninja, je me hissai sur une armoire, avant de passer sur les poutres du toit. Avantage du dernier étage, et chance pour moi. Furtivement, je passai dans un endroit sombre, attendant de voir les elfes passer sous ma position. Pour mieux agir, je supprimai d'un lancer de couteau parfait les quelques lumières de la pièce, et incantai de sorte à rendre à Byakko sa forme originelle. Avoir un familier de cet taille et de ce genre pouvait avoir ses inconvénients, mais aussi des avantages sympas. Il était équipé de quelques pièces d'armures aux endroits les plus fragiles, et seuls ses yeux luisaient maintenant dans l'obscurité de la pièce. Se prêtant au jeu, il se planqua dans un coin, et se mit à gronder lorsque les gardes arrivèrent à sa hauteur. Dans un même saut, nous leur sautâmes dessus à l'unisson. Les gardes ne comprirent pas ce qu'il leur arrivait, et des sorts volèrent dans tous les sens, se reflétant sur nos prunelles froides de tueurs. Byakko en profita pour grignoter un peu, sans que je ne cherche à le réprimander. Avec un sourire, j'achevai le dernier des sept, qui m'avait posé quelque souci, avant d'observer le résultat. Un feu avait débuté à cause des sorts, et je ne ferai rien pour l'arrêter. Une entaille sanglante me lançait du côté de mes côtes gauches, de même qu'une légère brûlure dans le cou. Je grimaçai avant de reprendre mon chemin.

La voix repris dans l'oreillette, m'informant de ses découvertes et de la nécessité de tuer Frys'Kees.

    — Ça marche, j'en ai plus pour longtemps.

Je jetai un coup d’œil au couloir qui semblait mener vers ma cible, et d'où provenaient des cris paniqués. On avait fait un beau carnage, a nous deux, et le fait que les gardes se soient essentiellement concentrés sur l'autre femme me facilitait clairement la tâche. Je me mis a courir sur le parquet afin de mieux fondre sur mes ennemis, Byakko resté en arrière pour monter la garde et manger de l'elfe (un repas qu'il avait l'air d'apprécier d'ailleurs). Le parquet me permettait d'effectuer aisément des pirouettes en tous genres, et les gardes ne savaient plus où donner de la tête. Après avoir laissé un cadavre à mi chemin, je constatait qu'il n'y en avait que deux pour monter la garde devant la dernière pièce de la maison. Je lançai Illusius vers eux, un truc un peu spécial, à base de licorne et de pâquerettes, avant de les achever simultanément. Tous les moyens sont bons.

Je doutais de pouvoir à nouveau utiliser ma magie, mais j'avais atteint mon but : Frys'Kees était tout à moi. D'un bon, Byakko, que j'avais appelé malgré ses réticences, défonça la porte du bureau de l'elfe. Des feux mages fusèrent mais un seul toucha mon familier, qui bondit au milieu de la pièce alors que j'en profitai pour lancer mes dagues à la gorge des deux malheureux gardes qui restaient.

Frys'Kees était bel et bien là, dans un coin de la pièce, à couiner comme un porc. Mais il n'était pas seul, ses concubines et concubins étaient également présents. Je soupirai avec lassitude, fatiguée de tuer tant de monde.

    — Je peux vous offrir tout ce que vous voulez ! Je suis richissime ! Je peux vous payer le double, non le triple de ce que vous gagnez là, voir plus !

    — Non merci, aujourd'hui vous mourrez.


Joignant le geste à la parole, j'abattis mes lames avec une précision chirurgicale. Sa tête roula mollement à terre, sous les regards terrifiés des concubins de l'elfe. Certains vomirent. Une chaîne tomba à terre. Il s'agissait de la clef recherchée par l'autre, elle-même en Keltril, et parsemée de joyaux.

    — J'ai ce que tu cherches, confiai-je à l'oreillette, j'arrive.


Avec une grande volonté, je terminai mon massacre avec l'assassinat des concubins, je devais préserver mon identité. Le feu gagnait peu à peu toute la maison, il s'agissait de filer en vitesse.

Il fallait maintenant rejoindre mon alliée. Je grimpai sur le dos de Byakko pour aller plus vite, et lui montrai la route à suivre. Une fois dehors, il suivit l'odeur de la femme jusqu'à l'atteindre, après avoir enjambé une multitude de cadavres.

Elle était brune, vêtue simplement, de sorte à ne pas être gênée dans ses mouvements, et portait tout un attirail d'armes sur elle. Terrifiante. Je ne savais pas s'il s'agissait de sa véritable apparence, moi même ayant changé quelques détail trop important, du genre ma cicatrice, mais, malgré son regard froid, elle était jolie. Une rouquine.

Descendant de Byakko, je lui tendis le médaillon, au bout duquel pendait la clef.

[list]— Et voilà.
© Justayne


Pulvis et umbra sumus
You can't blame gravity for falling in love. ⚡ Northern Lights
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4542-we-do-not-merely-destroy-our-enemies-we-change-them-9674-eleor#72546 http://tara-duncan.actifforum.com/t4536-eleor-dal-saafkal
Myakko Vik'A


avatar

Age du personnage : 30 ans

Familier : Spike, un écureuil roux.
Couleur de magie : Bleu nuit
Niveau de magie :
  • Faible
Niveau de combat :
  • Très élevé


Métier : Assassin de la guilde
Résidence : La guilde, quelque part...
Dans le sac : Pas mal de dagues, matériel de crochetages, d'escalades, un passe partout, sa boule de cristal, pas mal de bidule technologique d'infiltration.

Affinités : Tara.

MessageSujet: Re: Killing people is easier than it should be, staying alive is harder.   Dim 30 Juil 2017 - 20:47


Winner takes all








Il ne restait plus qu'à attendre, bien planquée dans l'entrepôt coffre fort contenant le keltril.
Spike lui transmettait les mouvements de son contact, qui se débrouillait comme une chef et se débarrassa des gardes qui montaient, avant de tomber sur le maître de la maison et toutes ses courtisanes. Eh ba, y'en a qui s'embêtaient pas. Spike détourna le regard alors qu'elle éliminait tous les témoins. Non pas qu'elle n'était pas capable de regarder ce qu'elle aura fait à sa place, mais il n'est jamais bon d'être trop voyeur, d'autant que ce n'était pas non plus un spectacle qu'elle appréciait particulièrement. Elle fut heureuse d'entendre que la clé était en sa possession, et elle lui indiqua la position du coffre. Elle la rejoignit très vite, lui tendant la clé.


« Merci très chère. Ce fut un plaisir de collaborer avec toi. »

Elle ouvrit donc le coffre, se servant en lingot du précieux métal, les fourrant dans sa poche dimensionnelle. Il y en avait bien plus qu'assez pour les deux tueuses. Après s'être servie, elle lui montra le reste du stock.

« Je t'en prie. Avec tout ce qu'il reste tu peux vivre un bon moment comme une princesse. Mais je doute que ce soit ce qu'il t’intéresse. Tu dois être une freelance, vu que je ne t'ai jamais croisée, mais je pense que tu pourrais facilement te rapprocher de la Guilde des Assassins. Je n'en fais plus partie, j'ai eu quelques... différents avec l'actuel dirigeant, mais j'ai encore accès à leurs ressources.-Elle lui montra sa tunique de keltril et de camélin, et le beretta dans sa main- Si cela t’intéresse, rends toi à cette adresse, le soir, le premier et le troisième jeudi de chaque moi. Cherche un borgne, et dit lui que tu viens de la part de Myakko, on te mettra en contact. Et peut-être que nous nous recroiserons, qui sait. En attendant, bonne continuation. »

Rejointe par son écureuil, elle laissa là la jolie demoiselle assassin. Il n'y avait pas de raison de s'attarder plus encore, et même si les gardes n'allaient pas les gêner, leur employeur étant mort, il ne vallait tout de même pas rester traîner trop longtemps.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t3351-myakko-vik-a-m-sans-spoiler
Elëor


avatar

Age du personnage : 23

Familier : Un vrrir (au grand damne de l'impératrice), du nom de Byakko
Couleur de magie : Opale
Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : Voleuse patentée et futur chef des services secrets de la principauté de Tatral
Résidence : Sans Auberge Fixe
Dans le sac : Cinq dagues, divers poisons, de quoi escalader, une baignoire, un leurre pour animaux, un tube de rouge à lèvres, un kit de survie, de quoi rassasier mon appétit sans limites...

Affinités : ◊ Liens :

Dorian : patron et meilleur pote, à la fois une plaie et un confident.
Mara: empêcher une révolution nonsos à deux, ça rapproche drastiquement, moins âgée qu'El, et pourtant une amie de valeur.
Amber : le sosie d'El en plus jeune, une Voleuse au grand coeur et au caractère de cochon, adorable.
Ewlan : une attirance particulière les uni.

◊ Les rps en cours :
Une humaine, une elfe, un loup-garou et un dragon. Ca ressemble au début d'une mauvaise blague. ~ft. Ewlan, Ryu et Del
Se faire surprendre en pleine mission et tout faire capoter ~ft. Ambou
Un espionnage vous dîtes? Pas de souci, c'est dans mes cordes! ~ft. Mara
Une colo sur Terre, ça vous dit ? ~ft. Toute la bande
La princesse impériale et la coupable d'exhibitionisme ~ft. Mara
Warmth will come to you ~ft. Ewlan


◊ Achevés :
Let's dance ♪ ~ft. Lou, Heather, Amber, Ewlan, Candice, Maeko
Après la danse ~ft. Ewlan

MessageSujet: Re: Killing people is easier than it should be, staying alive is harder.   Dim 30 Juil 2017 - 23:31


The joy of killingFt.
Myakko
La jeune femme me remercia brièvement. Je me laisser tomber à terre, quittant Byakko, avec confiance. Si elle avait voulu, elle aurait pu me tuer bien plus tôt.

— Merci à toi, tu m’as bien aidé, grâce à ton familier et à ton équipement, j’ai rarement pu travailler avec un aussi bon appui.

J’observai l’assassin se servir dans le coffre du défunt maître des lieux, sans aucune pensée pour ce dernier. J’eus un sourire ravi en constatant qu’il m’en restait pas mal. Le métal si rare luisait à la lumière de la lune, et correspondait à une véritable fortune, de quoi couvrir une bonne retraite dans les îles. La jeune femme, qui déclara s’appeler Myakko, émis des hypothèses quant à mon activité. Si elle savait, Voleuse respectée un jour, assassin sans pitié la nuit suivante. Peut-être dirait-elle que c’était du gâchis. Peu importe.

    Effectivement, je suis loin de rechercher ce style de vie, mais c’est toujours avantageux d’avoir du Keltril gratuitement. J’agis à droite à gauche, mais je préfère la discrétion, dans ce genre de situation.


Je bavais presque d’avance en pensant à tout l’équipement que j’allais pouvoir me faire confectionner. Peu à peu cependant, de sorte qu’on ne fasse pas le lien entre ma fortune suspecte et cette macabre nuit.

Puis la jeune femme lui fit part d’une offre alléchante, celle de s’approcher de la très crainte Guilde des Assassins. Avant qu’elle ne se dévoile un peu plus, il s’agissait d’un véritable mystère, et encore aujourd’hui, des rumeurs circulaient, racontant tout et n’importe quoi à ce sujet. Je notai les informations qu’elle me donnait, les gardant pour plus tard, et la remerciai :

    — Merci, et, si jamais tu as besoin d’aide ou juste d’une partenaire, même si j’en doute, tu n’as qu’as me le dire par ce biais.


Elle était puissante, énormément, et les minutes passées dans cette demeure m’avaient beaucoup appris sur moi-même, et ce que je pouvais améliorer. Elle parvenait à allier magie et technologie, dans une effroyable méthode de combat.

Sans plus rien ajouter, elle me fit comprendre qu’elle s’en allait, et j’allais faire de même, quitter rapidement la région, à dos de vrrir, exactement. Je venais de terminer de charger le métal précieux dans un sac à la contenance illimitée.

    — Bonne continuation à toi aussi, alors. Je suis ravie d’avoir croisé ton chemin.


« Et non tes lames », ajoutai-je intérieurement. Je la regardais s’éloigner, dans le silence de la nuit, que seul le crépitement des flammes rongeant la maison de l’elfe rompait. Peu de temps après, une fois Dorîän informé de mes agissements, je fis de même, me fondant à mon tour à l'obscurité.
© Justayne


Pulvis et umbra sumus
You can't blame gravity for falling in love. ⚡ Northern Lights
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4542-we-do-not-merely-destroy-our-enemies-we-change-them-9674-eleor#72546 http://tara-duncan.actifforum.com/t4536-eleor-dal-saafkal
 
Killing people is easier than it should be, staying alive is harder.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The Haitian People Need a Lobbyist
» Rèl kay Makorèl: sanble nou gen boat people ki peri nan Boyton
» Boat-people: L'etat ne peut rester les bras croises
» Killing Dissent /Sou Duvalier.
» ? GLAMOUR PEOPLE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tara Duncan : Le Forum RPG :: Autremonde :: Royaume de SelendaRoyaume de Selenda-
Sauter vers: