AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Tara Duncan : Le Forum RPG :: Autremonde :: OmoisOmois :: Tingapour :: Le Palais de l'ImpératricePartagez | 
 

 Il est temps de mourir + ft. Fabrice & Maeko

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Archange


avatar

Age du personnage : 23 ans

Familier : aucun
Couleur de magie : noir
Niveau de magie :
  • Elevé
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : prince des démons
Résidence : 7ème cercle des Limbes

MessageSujet: Il est temps de mourir + ft. Fabrice & Maeko   Mar 25 Juil 2017 - 1:01





il est temps de mourir
maeko, fabrice & archange


fire and blood
Depuis ta rencontre avec le démon Kota, tu hésitais à ouvrir le dossier qu’il t’avais tendu. Mais avec le temps, la situation devenait ennuyante et les réunions, débats, rendez-vous diplomatiques, toute cette vie devenait morne et passive. Tu comptais l’ouvrir, bientôt.

La situation Autremondienne était en plein émoi, la mort de Magister avait provoqué la folie de la presse, une pseudo rébellion, sorte de guerre contre les loups-garous. Des informations que tu détenais, ils avaient amélioré leur technologie. Ils avaient également voulu récupérer une IA, cette dernière avait appelé Tara’tylanhnem à la rescousse. Une bataille avait fait rage, depuis l’héritière ne sortait plus de chez elle. Et oui, les jourstaux avaient annoncé la nouvelle. « L’Héritière de l’Empire d’Omois, grande sauveuse d’Autremonde, laisse un bras dans une bataille contre les loups-garous » La presse s’amusait d’ailleurs à faire des jeux de mots là-dessus, et la blonde devait être au plus mal. Les choses devaient donc bouger.

Il y a quelques jours, tu étais dans ta Suite à trier des papiers lorsqu’une personne que tu ne t’attendais pas à voir apparût dans un brouillard de magie noire. Tu avais plissé les yeux, reconnaissant une invocation et aussitôt que le filet de magie noire fut parti, vous aviez entamé une conversation. Elle s’était avérée très fructueuse et après avoir mis au point un plan, il avait disparu.

Fabrice, ex bras droit de Magister et ex-Sangrave venait de te proposer quelque chose qui allait faire changer considérablement la situation actuelle. Les dernières volontés de son Maître allaient être exécutées et cela allait peut-être déclencher des scandales. Peut-être même que vous seriez accusé. Mais tu avais la personne parfaite pour ce travail, et l’affaire serait tassée. Le compte à rebours avançait, menaçant la vie de l’Impératrice Lisbeth’tylanhnem T’al Barmi Ab Santa Ab Maru.

C’est après un bref message envoyé depuis ta boule de cristal vers la sienne que tu avais convoqué Maeko dans ta Suite et l’avait mise dans la confidence. Elle savait ce qu’elle devait faire et comment accomplir sa tache. Tu lui avais confié ce travail et espérais qu’elle s’en verrait flattée. Parce que tu ne faisais confiance en personne, à part en les alliés que vous aviez réussi à vous mettre dans la poche depuis votre arrivée ici mais surtout, tu ne faisais confiance en personne à part elle. Tu lui avais expliqué le plan de Fabrice, et les idées que tu lui avais suggérées. Auxquelles il a adhéré. Le plan était infaillible. Elle allait mourir.

Aujourd’hui le temps était sombre. Le ciel était rouge et parsemé de nuage gris, ne laissant pas place au soleil. Tu avais laissé un temps à Maeko pour réaliser la première partie de votre plan qui était délicieusement fourbe. D’ailleurs, tu remerciais finalement Kota de t’avoir donné certaines informations sans lesquelles la première partie n’aurait pas été possible. (vous verrez ce que c’est après les pignoufs)

Aujourd’hui le temps était sombre parce qu’il savait que la fin était proche. Il savait que l’Impératrice allait bientôt rendre son dernier souffle.

Et tu attendais patiemment dans ta Suite, regardant les informations sur ta télé-cristal écran plat tout en tapotant sur ton bureau d’un geste stressé. Si ça ne marchait pas et surtout si vous étiez démasqués, vous étiez tous morts. Maeko la première. Et tu ne pouvais le concevoir.


camo©015


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maeko

Pink Lady.
Pink Lady.
avatar

Age du personnage : Vingt-trois ans

Couleur de magie : Vous avez vu la couleur de mes cheveux ? Eh bien vous avez une idée.
Niveau de magie :
  • Plutôt élevé
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Ambassadrice, diplomate
Résidence : Suite prestigieuse au palais d'Omois
Dans le sac : Un rouge à lèvre pêche, un petit miroir compact et un paquet de cigarettes


MessageSujet: Re: Il est temps de mourir + ft. Fabrice & Maeko   Lun 7 Aoû 2017 - 19:57

We have a flair for the shade and the inbetween we like to run with the wolves from the darker scene when we turn the safety off, the shots are automatic all our friends tell their friends we're so dramatic.We'll have you wrapped around our trigger finger, queen bee yellow, you're the skin for our stinger we'll make you swoon, make it hurt just a little we're the boys and the girls and the freaks in the middle. We know the halls you walk are unforgiving it's not the kind of place to find your place among the living, we have a plan, we've got the means for your liberation you'll only have to blur the lines on a few occasions. (beerus)
Il est temps de mourir
☆ Fabrice & Archange & Maeko ☆ 


Tout était silence autour d’elle. La jeune femme s’était enfermée dans sa salle de bain, loin des conversations interminables de ses pairs. Elle chercha à fermer les yeux mais se sentit incapable d’échapper à son propre regard, qui se reflétait dans la glace. Deux yeux bleus glacier qui lui demandait « Est-tu prête à faire ce que tu vas faire ? ». Elle aurait voulu stopper le tremblement de ses mains tandis qu’elle appliquait son rouge à lèvres – pas la couleur pêche habituelle qu’elle portait de façon quotidienne. Ce soir, c’était une occasion spéciale. C’était d’un rouge sang qu’elle colorait sa bouche pincée, ressassant pour la centième fois le déroulement de la soirée. Beaucoup de monde dépendait de Maeko aujourd’hui. Au moins un chef d’état, un groupe terroriste, et l’avenir de quelques peuples. Toujours moins lourd que le poids de son collier de diamant, chercha-t-elle à se persuader d’une bien piètre manière. Elle finit par retirer ledit collier, ainsi que tous les éléments inutiles qu’elle pouvait porter. Elle troqua sa robe vert jade pour une tenue simple surplombée d’une robe de sortcelière rouge et or. Les couleurs d’Omois. Elle ne quitta pas le miroir des yeux tandis que son visage changeait peu à peu, pour laisser place à des traits qui n’étaient pas les siens. Ce n’était plus la démone aux cheveux roses qui était debout devant sa glace, mais l’une des suivantes de l’impératrice, visage banal qui s’efface dans la foule. Elle tourna sur elle-même afin de s’habituer à son nouveau corps, s’observant de toute part. Ce genre d’illusion nécessitait puissance magique et concentration, mais les capacités de Maeko étaient bien assez suffisantes pour maintenir cette apparence suffisamment longtemps.

A vrai dire, c’était la raison de son rôle dans cette histoire.

On aurait pu y envoyer n’importe qui. Le gouvernement démons ne manquait certainement pas d’espions ni d’assassins. Et Maeko n’était ni l’un ni l’autre. Tuer, elle l’avait déjà fait. Ce n’était pas ça qui lui faisait peur – même si elle n’appréciait pas spécialement l’acte. L’enjeu en revanche, était terriblement pesant. Et la cible, pas des plus faciles. On ne pouvait espérer se débarrasser de l’impératrice d‘Omois d’un simple coup de couteau. Contre une reine stratège, on usait de la ruse, contre une reine magicienne, on usait de la magie, contre une reine prudente, on choisissait le moment le plus intime. Peu de gens pouvaient prétendre se mesurer à Lisbeth Tylanhem, l’impériale sortcelière. Maeko n’en avait pas non plus l’arrogance, mais elle avait toujours été la plus douée des siens en magie. Là était l’atout qu’on cherchait à mettre à profit.

Elle s’éclipsa de sa suite avec discrétion. Il s’agissait de tromper sa propre sécurité autant que celle du palais. Dans l’esprit de tous, l’ambassadrice était partie se coucher. Personne n’irait la déranger dans son sommeil – son alibi était donc rodé. Maeko traversa le palais, cachée sous son faux visage. Elle se rendit devant les appartements de l’impératrice. Les thugs gardant la porte connaissaient son visage, ou plutôt celui qu’elle avait emprunté. Restait à tromper la porte elle-même. Un simple sort de confusion n’aurait pas suffi, mais ce même sort lancé de façon quotidienne depuis plusieurs semaines… Maeko avait pris soin de frotter sa peau presque jusqu’au sang, et de se recouvrir d’une poussière faite des éléments préalablement recueillis par Trixie dans la chambre de son double. Cheveux, ongles, peaux, cils. Le but était de confondre la porte pour qu’elle admette sa fausse identité. Rien n’avait été laissé au hasard. Etait-ce suffisant ?

Cela fonctionna. Elle se retint de laisser échapper un soupir de soulagement alors que la porte s’ouvrait pour la laisser passer. La première étape était passée, restait à retrouver son partenaire de crime. Maeko s’avança dans la suite, notant au passage que c’était la première fois qu’elle voyait les appartements de l’impératrice. Les lieux étaient déserts, mais elle savait que Lisbeth n’était pas loin. Il fallait profiter de cette solitude pour mener à bien l’étape deux. La jeune femme traversa la pièce principale et s’agenouilla près de la cheminée. Ne souhaitant pas se compromettre, elle lança avant tout un sort permettant d’isoler la pièce de l’extérieur, afin de ne laisser échapper aucun bruit. Puis, les bras positionnés au-dessus du foyer éteint, elle se mit à incanter, le rose de sa magie s’échappant de ses mains pour recouvrir le marbre blanc. Celui-ci se mit à briller légèrement, puis un cercle rouge se dessina dans l’âtre. L’existence de tunnels était un secret bien gardé, mais le chef des sangraves avait pris soin de transmettre cet héritage avant sa chute. Sans plus attendre, la démone souleva et poussa la lourde dalle de marbre, révélant un passage. Il était à l’heure.
[/justify]


« This is the start of how it all ends

They used to shout my name, now they whisper it »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Il est temps de mourir + ft. Fabrice & Maeko
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il y a un temps pour vivre et un temps pour mourir + Percy
» Un Temps pour chaque chose:Le Choix Judicieux
» "Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices ! ..."{Frédérick & Milena}
» Prix du petrole a travers le temps
» Arrêter le temps...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tara Duncan : Le Forum RPG :: Autremonde :: OmoisOmois :: Tingapour :: Le Palais de l'Impératrice-
Sauter vers: