AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion
« ALLEZ RP BANDE DE PIGNOUFS »
- Kokko
Bienvenue, Rose. Amuse-toi bien parmi nous !
Vous avez très envie d'un nouveau personnage, mais vous séchez sur sa présentation ?
Et si vous alliez voir du côté des personnages prédéfinis ?
N'oubliez pas de voter pour le forum toutes les deux heures :)
N'hésitez pas à poster dans les carnets de bord des autres si vous manquez de liens !

Tara Duncan : Le Forum RPG :: Autremonde :: OmoisOmois :: TingapourPartagez | 
 

 Tourner la page - Keysa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Keylo

Supermegafoxyawesomehot

avatar

Age du personnage : 32

Familier : Une bestiole collante qui me suivrait partout ? NON. MERCI. J'en ai déjà assez des schtroumpfs démoniaques.
Couleur de magie : Gris foncé, mais je la change en doré quand je suis en public
Niveau de magie :
  • Plutôt élevé
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Fermier (jusqu'à ce que je trouve un nouveau boulot)
Résidence : Une ferme omoisienne
Affinités : Keysa forever I love you

MessageSujet: Tourner la page - Keysa   Mar 25 Juil 2017 - 2:31

Précédemment :
 

tourner la page
 
Bientôt il faudra apprendre à recommencer à vivre. Mais pour l'instant je vais me contenter de survivre, de maintenir la tête hors de l'eau dans la tempête qui fait encore rage autour de moi. Les cadavres ont disparu, ils ont été remplacés par d'autres corps, en vie, en mouvement, des corps pressés qui vont et viennent d'un pas pressés, qui se se frôlent, s'évitent, se bousculent, s'excusent à peine et repartent aussitôt. La foule nous entoure dans la station de transfert, dans les rues bondées de la capitale, dans le bus-tapis qui nous conduit dans la banlieue. Où courent-ils, tous ces gens ? Ne savent-ils pas qu'il y a une heure c'était la guerre, que Magister est mort, et des centaines de personnes avec lui - ne savent-ils pas quel bonheur c'est d'être encore en vie ?

Je ne m'attendais pas à ce que Lisa propose de m'héberger. Après quelques instants d'hésitation, j'ai fini par accepter en la remerciant. C'était ça ou l'hôtel. Rentrer à l'appartement serait trop risqué pour le moment. Et puis, je n'ai pas envie de rester seul après tout ce que j'ai vécu aujourd'hui. Ni de la laisser seule, elle. Mais je ne voudrais pas trop déranger non plus. Demain, il faudra bien que je me décide à retourner là-bas. Ou peut-être que j'irai à la ferme, pour mettre Hugo, Maman et Alpius en sécurité. Alpius, c'est mon beau-père, et oui il a un nom de ship, faites pas chier.

Le cottage de Lisa est mignon comme tout. Il y ferait bon vivre, si les circonstances... enfin, vous voyez. L'ambiance a quelque chose de lugubre, comme un voile qui nous empêcherait de sourire. Une louve blanche nous accueille dès que Lisa ouvre la porte. Elle m'examine avec méfiance et curiosité, alors je la couvre de caresses pour la saluer. J'ai toujours eu un bon contact avec les animaux.

- C'est curieux, ces derniers temps on dirait presque qu'on arrive à se supporter. Faudrait pas que ça devienne une habitude.

Bonjour, je m'appelle Keylo et je fais des plaisanteries nulle pour essayer de nous faire penser à autre chose. Et ça ne marche pas trop. Je la préviens qu'il faut que j'appelle quelqu'un, avant de m'éloigner vers une fenêtre et de composer le numéro de mon frère.

Le brave gamin décroche après quelques sonneries seulement. Faut dire que c'est rare que je prenne l'initiative de le contacter, il a dû sauter sur sa boule de cristal.

- Salut, gamin.
- Salut, vieux débris. Qu'est-ce qui se passe ?
- J'peux pas t'en parler tout de suite, désolé.
- Ça commence à être agaçant.
- Tout ce que je peux te dire, c'est que je vais bien et que mes emmerdes sont terminées. Presque. Écoute, peut-être que des mecs vont débarquer à la maison dans les jours prochains. Si tu les vois, prends la fuite et emmène tes parents avec toi. C'est très important.
- Mais qu'est-ce qui se passe, bordel ? Me réponds pas que tu peux rien me révéler, sinon je te jure que...
- Bientôt, je te promets.
- Qui sont ces gens ?
- Des types qui m'en veulent.
- T'as des dettes, c'est ça ?
- Non.
- Pourquoi tu m'appelles, si tu peux rien me dire ?
- Parce que je te fais confiance et que je veux vous mettre en sécurité. Je passerai sans doute demain. Tu sauras tout à ce moment-là. En attendant, ouvre à personne et fais attention.
- C'est pas rassurant.
- Je sais. Bon, à demain, alors. Prends soin de toi.
- Ouais, toi aussi. À demain. T'as intérêt à venir.


J'espère vraiment que les Sangraves ne viendront pas les voir. Ils pourraient très bien les utiliser comme otages pour me faire sortir de mon trou. Enfin, je doute qu'ils aillent jusque là-bas dès ce soir. S'ils sont vraiment à ma recherche, ils iront d'abord faire un tour chez moi.

Soucieux, je retourne vers Lisa après avoir glissé ma boule de cristal dans ma poche. Je ne sais pas si elle m'a entendu, j'ai essayé de ne pas parler trop fort. Bah, je n'ai plus grand-chose à cacher à ce stade, de toute manière.

- Je peux faire la cuisine pour ce soir, si tu veux.

Ça me changerait les idées. Je me demande ce qu'elle va faire maintenant. Après tout, son père court toujours dans la nature. Mais ce serait sans doute indiscret de lui poser la question.

© Gasmask    


it was you
I think that possibly, maybe I'm falling for you •• I've seen the waters that make your eyes shine • now I'm shining too



Multi-compte de Solveig, d'Ace & Jeff et de Jar'tylanhnem Duncan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t3036-keylo-le-blondinet-malefique#54845 http://tara-duncan.actifforum.com/t4132-keylo-grouffe-990-le-retour-du-keykey
Lisa Grey

Voleuse Patentée // Gaffeuse Professionnelle
avatar

Age du personnage : 24

Familier : Blanche, ma louve
Couleur de magie : Bleue
Niveau de magie :
  • Faible
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Voleuse Patentée au service d'Omois
Résidence : Un petit cottage à Tingapour
Dans le sac : Deux couteaux, un crochet, un tournevis, une corde et un grapin, deux mousquetons, une aiguille, une paire de gants, une lampe torche, un tube de colle, une paire de ciseaux, un stylo, une pomme, une bouteille d'eau, une boule de cristal, le dernier album des Drive Shaft, quelques crédits-muts, un stick à lèvres, une peluche canard, deux paquets de mouchoirs, un trousseau de clés.

Affinités : Keykey est mon âme soeur. #Keysaforever

MessageSujet: Re: Tourner la page - Keysa   Mar 25 Juil 2017 - 14:24


C’était étrange de ramener Keylo chez elle, de l’héberger comme on héberge un vieux copain. Si on lui avait dit qu’elle laisserait le Crocodile dormir chez elle un jour, elle ne l’aurait jamais cru. C’était drôle comme les choses évoluaient. Enfin, drôle. Façon de parler. Si seulement les circonstances avaient été plus agréables. Lisa ne parvenait toujours pas à se défaire de ces images de guerre qui polluaient son esprit. La violence, la mort, ces corps qui tombaient, tout continuait à se rejouer en boucle dans sa tête, comme un film interminable, bien trop réel pour être apprécié. Elle se forçait à penser à autre chose, à son cottage, à son Familier, à sa vie d’avant, mais l’effort était vain. Tout finissait toujours par la ramener à la bataille et au corps ensanglanté de L’ilne étendu sur le sol froid de la Forteresse Grise.

Keylo se précipita pour saluer Blanche avec beaucoup de caresses et d’affection, ce qui fit ronronner la louve mais l’intrigua aussi un peu, à en juger par le regard interrogatif qu’elle lança à sa maîtresse. Lisa lui fit signe qu’elle lui raconterait plus tard et Blanche n’insista pas. Son invité se releva finalement et lança une plaisanterie pas très drôle qui ne réussit qu’à déclencher chez Lisa un haussement d’épaules. Elle répondit tout de même :

« Non, ça risque pas. »

Il fallait dire cependant que, même si c’était bizarre, la présence de Keylo auprès d’elle lui permettait de garder un minimum les pieds sur terre et de ne pas sombrer dans la folie. S’il n’avait pas été là, elle se serait probablement effondrée sur le sol à hurler que toute cette merde ne pouvait pas avoir vraiment eu lieu. Au moins, avec lui, elle s’efforçait de rester plus ou moins droite et de se faire une raison. Son camarade de guerre s’isola pour téléphoner à quelqu’un dont il ne précisa pas l’identité (mais après tout, qu’est-ce que ça pouvait bien faire) et Lisa s’assit lourdement sur son canapé, épuisée. Elle ferma les yeux une fraction de seconde et les rouvrit aussitôt, en sursaut. C’était épatant comme dans le noir de ses paupières les images de la bataille semblaient plus violentes et plus réalistes. Ok. Ne plus jamais fermer les yeux.

Blanche vint poser sa tête sur les genoux de sa maîtresse, sentant son désespoir. La sortcelière se rapprocha de son Familier, la caressant doucement avant de la serrer dans ses bras, non sans laisser échapper de nouveau quelques larmes. Cette étreinte lui fit du bien, mais peut-être pas autant que celle de Keylo, tout à l’heure. Lisa lui raconta tout en quelques phrases mentales accompagnées de sanglots, et Blanche tenta de la réconforter en lui envoyant des pensées positives. C’était inutile, elle se sentait toujours aussi mal. Elle releva la tête, sécha ses larmes et vit Keylo revenir dans la pièce. Il lui proposa de faire la cuisine et Lisa, un peu surprise, accepta. Elle lui indiqua où se trouvaient certaines choses puis décida de s’occuper des verres. Après tout ce qu’ils avaient vécu, un peu d’alcool ne leur ferait pas de mal. Ok, la dernière fois elle était partie un peu en live, mais il suffisait de bien doser.

Elle posa deux verres sur la table basse et y versa un peu de vodka. Elle en proposa un à Keylo et vida le sien cul sec. Ah. C’était dégueulasse, mais ça faisait déjà du bien. Il s’agissait d’arriver exactement au moment où la vision commençait un peu à devenir bancale et où la réalité semblait devenir un autre monde, et s’arrêter là. Surtout, ne pas aller plus loin. C’était très simple, finalement. Elle vida un deuxième verre et attendit que l’alcool commence à faire effet. Là, c’était presque bien.

Pourvu que Keylo sache bien cuisiner. Comme si ça avait de l’importance, à présent. Elle n’avait même pas faim. Il pouvait bien arrêter de s’activer pour rien, ça gâcherait de la nourriture. Elle sentait qu’elle ne pourrait rien avaler. Mais elle le laissait faire, parce qu’il semblait en avoir envie. Chacun son truc. Elle, elle voulait surtout que la magie de l’alcool opère. Opère. Oh, père. Oh. Oh, papa. Est-ce qu’il était mort ? Non, elle ne se souvenait pas l’avoir vu parmi les cadavres. Mais oui souviens-toi, tu as même retiré tous les masques. Woh, l’alcool montait bien vite au cerveau, quand même. Il ne s’était pas moqué d’elle, l’épicier qui lui avait vendu la vodka.

Elle s’assit sur le canapé et tenta d’articuler :

« J-j’ai pas trouvé mon père. »





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4022-lisa-grey http://tara-duncan.actifforum.com/t4620-lisa-grey-2-0
Keylo

Supermegafoxyawesomehot

avatar

Age du personnage : 32

Familier : Une bestiole collante qui me suivrait partout ? NON. MERCI. J'en ai déjà assez des schtroumpfs démoniaques.
Couleur de magie : Gris foncé, mais je la change en doré quand je suis en public
Niveau de magie :
  • Plutôt élevé
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Fermier (jusqu'à ce que je trouve un nouveau boulot)
Résidence : Une ferme omoisienne
Affinités : Keysa forever I love you

MessageSujet: Re: Tourner la page - Keysa   Jeu 27 Juil 2017 - 0:58

drink up baby
 
stay up all night
J'aime bien cuisiner. Ça m'occupe les mains et l'esprit. Je crois que si j'en avais eu l'occasion, j'aurais pu me faire embaucher par un restaurant et gagner ma vie comme ça. Peut-être que le job m'aurait plu. Je sais ce que vous allez dire, je devrais arrêter de fantasmer sur ce qui aurait pu être et ce qui n'a pas été. On dit que ça ne mène à rien, à part à un cercle de regrets sans fin. Pourtant j'aime bien imaginer ce qu'aurait été ma vie si je n'avais pas pris certaines décisions. Ça m'aide à me rappeler que je ne suis pas forcément une mauvaise personne - en tout cas, je ne l'ai pas toujours été.

Au menu de ce soir, des filets de bllls, accompagnés d'une salade de kalornas et de manurils. Une touche de magie m'aide à éplucher les légumes et à retirer les arrêtes des poissons. Je bois une gorgée du verre de vodka que Lisa me propose - après tout, ça ne peut pas faire de mal. Pas trop non plus, il ne faudrait pas que je me coupe les doigts.

Bientôt, on n'entend plus que le sifflement léger de l'élémentaire de feu, à qui j'ai assigné la tâche de cuire le poisson. Lisa brise le silence depuis le canapé. En une phrase, elle me ramène en pleine figure des images que j'aurais préféré laisser de côté encore un peu. La cour jonchée de cadavres, les visages blancs sous les masques, le sang pour seule couleur dans un paysage fait de noir et de gris. Je me demande ce qui est arrivé à tous les corps que nous avons démasqués. La police a sans doute déjà investi les lieux, avec leurs enquêteurs, leurs photographes et leurs scientifiques. Bientôt, on en entendra parler aux informations. Notre petit coup d'éclat sera connu de tous.

Je prends des pincettes pour lui répondre. Après tout, je ne sais toujours pas quelles relations elle entretient avec son père.

- Moi non plus. C'est plutôt une bonne nouvelle, ça veut dire qu'il est en sécurité maintenant. (J'hésite avant de demander :) Tu as essayé de l'appeler ?

Une sonnerie me prévient que le poisson est désormais cuit. Je sers le dîner sur la table du salon, avant de commencer à manger avec appétit. C'est plutôt bon. À vrai dire, j'avais tellement faim que j'aurais pu manger une semelle de chaussure sans rechigner. Enfin quand même, les bllls ne sont pas trop mauvaises. Elles ressemblent un peu à des sardines, si vous cherchez une comparaison.

- Je le connais un peu, tu sais. Mike. C'est un type bien, enfin, il en a l'air.

Je termine mon verre de vodka. La boisson brûle ma gorge et c'est dégueulasse, mais je suis habitué et ça fait du bien. Elle aurait pu y aller un peu plus doucement pour commencer. Enfin, elle a sans doute raison.

- S'il-te-plait, on peut parler d'autre chose ? N'importe quoi. Comme... Qu'est-ce que tu vas faire maintenant ?

© Gasmask    


it was you
I think that possibly, maybe I'm falling for you •• I've seen the waters that make your eyes shine • now I'm shining too



Multi-compte de Solveig, d'Ace & Jeff et de Jar'tylanhnem Duncan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t3036-keylo-le-blondinet-malefique#54845 http://tara-duncan.actifforum.com/t4132-keylo-grouffe-990-le-retour-du-keykey
Lisa Grey

Voleuse Patentée // Gaffeuse Professionnelle
avatar

Age du personnage : 24

Familier : Blanche, ma louve
Couleur de magie : Bleue
Niveau de magie :
  • Faible
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Voleuse Patentée au service d'Omois
Résidence : Un petit cottage à Tingapour
Dans le sac : Deux couteaux, un crochet, un tournevis, une corde et un grapin, deux mousquetons, une aiguille, une paire de gants, une lampe torche, un tube de colle, une paire de ciseaux, un stylo, une pomme, une bouteille d'eau, une boule de cristal, le dernier album des Drive Shaft, quelques crédits-muts, un stick à lèvres, une peluche canard, deux paquets de mouchoirs, un trousseau de clés.

Affinités : Keykey est mon âme soeur. #Keysaforever

MessageSujet: Re: Tourner la page - Keysa   Jeu 27 Juil 2017 - 3:11


Keylo tenta de la rassurer quant à son père mais elle n’était pas dupe. Rien ne prouvait qu’il était en sécurité. Pour autant qu’elle en sache, il aurait pu tout aussi bien être mort avant la bataille, en mission. Il y avait plein d’autres scénarios comme ça. Qu’elle n’ait pas trouvé le corps de son père parmi les morts de la Forteresse ne prouvait rien. Elle se contenta pourtant de hocher la tête sans un mot, comme si ça pouvait suffire à lui donner de l’espoir. Oui, il était en sécurité. Croyons-y. Après tout, elle était dans le bon état pour y croire. Regarde comme tout semble irréaliste avec l’alcool. Dans ce monde-là, tu as le droit d’y croire. Papa est en sécurité. Papa est vivant.

Est-ce qu’elle avait essayé de l’appeler ? Elle croyait, oui, elle se souvenait avoir pris sa boule de cristal pour téléphoner, une fois, un peu avant de rejoindre la Porte de Transfert. À moins que ça ne soit juste après. Mais elle l’avait fait, c’était sûr. Elle s’en souvenait bien, elle n’avait pas eu de réponse. Elle n’avait pas retenté depuis. Sa lâcheté habituelle avait repris le dessus. Elle avait eu peur de tomber encore et encore sur son répondeur et d’avoir à se faire une raison. Mais à présent, elle avait envie de réessayer, persuadée qu’elle aurait plus de chance. Il répondrait, pourquoi ne répondrait-il pas ? Allez, secoue-toi un peu, Lisa.

Alors que Keylo était reparti dans la cuisine s’occuper des poissons, elle sortit son appareil et chercha son père dans les contacts récents. Sa vision était un peu floue mais elle parvint à trouver facilement. Il y eut quelques tonalités, puis une voix neutre prit le relais pour amener les auditeurs à laisser un message. Lisa coupa avant le bip sonore et tenta une deuxième fois, sans plus de succès. Bon. Elle pouvait encore se dire qu’il avait perdu sa boule de cristal d’une manière ou d’une autre. Il finirait par la recontacter. Mais oui, c’était forcément ça. Et si tu n’y crois pas assez, reprends donc un verre de vodka.

Son nouveau cuisinier revint pour poser sur la table un plat plutôt appétissant à base de bllls et de manurils. Lisa prit une fourchette, piqua dedans et s’efforça de l’approcher de sa bouche. Allez, l’appétit vient en mangeant, n’est-ce pas ? Elle mordit dedans et avala son morceau. Ça semblait très bon, même si l’alcool avait tendance à fausser un peu les goûts. Keylo ne s’était pas moqué d’elle, le gars savait y faire.

Il parla de nouveau de son père, sujet que Lisa avait fini par oublier depuis, l’alcool aidant. Apparemment, c’était un type bien. Qui ? Papa ? Oh oui très. Meilleur papa de l’année, sérieusement.

« Ah ouais ? Pas tant qu’ça. L’a merdé. L’abandonné sa famille. Moi, nous. »

Mais il lui manquait et il était peut-être mort et oh non chut chut calme toi il est vivant tu l’as dit tout à l’heure il est vivant. Respire. Tu vois. Tout va bien. Laisse-toi aller. Là, c’est bien. Pourquoi la vie était si compliquée, pourquoi les gens tombaient comme ça, pourquoi certains survivaient et devaient vivre avec ça ? Ahh. L’alcool lui donnait un peu le tournis. Elle pensait trop. Il fallait qu’elle se détende. Doucement, tout doucement. Là, tu vois. Tout allait bien avec l’alcool. Avec alcool la fête est plus folle.

Changer de sujet, c’était une bonne idée. Par contre, elle ne savait vraiment pas ce qu’elle allait faire, maintenant. C’était vague, comme question. Maintenant, elle allait simplement finir de manger un peu. C’était déjà bien.

« Jsais pas. Rien. Je sais pas. Pas grand-chose. Retrouver papa, retrouver une vie normale. Enterrer les Ombres. Tuer Fabrice. Tout ça. Et toi ? »





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4022-lisa-grey http://tara-duncan.actifforum.com/t4620-lisa-grey-2-0
Keylo

Supermegafoxyawesomehot

avatar

Age du personnage : 32

Familier : Une bestiole collante qui me suivrait partout ? NON. MERCI. J'en ai déjà assez des schtroumpfs démoniaques.
Couleur de magie : Gris foncé, mais je la change en doré quand je suis en public
Niveau de magie :
  • Plutôt élevé
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Fermier (jusqu'à ce que je trouve un nouveau boulot)
Résidence : Une ferme omoisienne
Affinités : Keysa forever I love you

MessageSujet: Re: Tourner la page - Keysa   Jeu 27 Juil 2017 - 14:36

drink up baby
 
look at the stars
Quel genre de père abandonne sa famille pour devenir Sangrave ? La vie de Lisa n'a pas dû être facile. Même quand on cherche à parler d'autre chose, c'est déprimant de voir à quel point tous les sujets de conversation ramènent à cette merde. Je me demande si Magister s'en rendait compte. De l'impact qu'il a eu sur la vie de tant de gens qu'il ne connaissait même pas. Probablement non, sinon il n'aurait pas agi comme il l'a fait. Avec un peu de chance, mon propre impact sera un peu meilleur.

Je ne sais pas s'il est encore possible de retrouver une vie normale après ce qu'on a vécu. Ça ne nous lâchera jamais vraiment. Mais on peut toujours essayer. Quant à tuer Fabrice, j'espère qu'elle dit ça à cause de l'alcool.

- Pas grand-chose, hein, je souris en me demandant si je ne vais pas me servir un deuxième verre. Moi... Faut que je remette deux-trois trucs en ordre, et ensuite je donnerai ma démission au palais. Peut-être que je passerai un peu de temps avec ma famille.

Je me sers finalement un autre verre en me demandant si je n'aurais pas mieux fait de dormir à l'hôtel. L'ambiance est bizarre, ici.

- T'es pas sérieuse, quand tu parles de tuer Fabrice ?

© Gasmask    


[ce serait bien si Mike la rappelait dans pas trop longtemps, comme ça on pourrait avancer]


it was you
I think that possibly, maybe I'm falling for you •• I've seen the waters that make your eyes shine • now I'm shining too



Multi-compte de Solveig, d'Ace & Jeff et de Jar'tylanhnem Duncan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t3036-keylo-le-blondinet-malefique#54845 http://tara-duncan.actifforum.com/t4132-keylo-grouffe-990-le-retour-du-keykey
Lisa Grey

Voleuse Patentée // Gaffeuse Professionnelle
avatar

Age du personnage : 24

Familier : Blanche, ma louve
Couleur de magie : Bleue
Niveau de magie :
  • Faible
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Voleuse Patentée au service d'Omois
Résidence : Un petit cottage à Tingapour
Dans le sac : Deux couteaux, un crochet, un tournevis, une corde et un grapin, deux mousquetons, une aiguille, une paire de gants, une lampe torche, un tube de colle, une paire de ciseaux, un stylo, une pomme, une bouteille d'eau, une boule de cristal, le dernier album des Drive Shaft, quelques crédits-muts, un stick à lèvres, une peluche canard, deux paquets de mouchoirs, un trousseau de clés.

Affinités : Keykey est mon âme soeur. #Keysaforever

MessageSujet: Re: Tourner la page - Keysa   Jeu 27 Juil 2017 - 15:27

[justify]Tout tournait. La pièce, le décor, même les bruits ambiants, tout semblait venir d’un rêve, tout semblait avoir perdu de leur importance. Plus rien n’était important, après tout, ce n’était que la vie. Un passage furtif au milieu d’un temps éternel, quelques êtres vivants parmi un univers infini. Ce n’était pas grand-chose, pourquoi s’en préoccuper ? Les souvenirs qu’elle avait de la bataille n’était que des images, ils ne pouvaient pas l’atteindre. Les gens tombaient, les gens finissaient tous par tomber. Rien n’était grave, finalement. Si ça se trouvait, rien de tout ça n’était réel. Pour autant qu’elle en sache, la vie pouvait bien n’être qu’un long rêve dans lequel elle évoluait depuis 25 ans. Woh. Elle avait l’alcool philosophique, ce soir.

Une autre chose bien avec l’alcool, ce que ça limitait son esprit, l’empêchant de penser à deux choses à la fois. Il suffisait qu’elle pense à quelque chose en particulier et elle oubliait le reste. Regarde, concentre-toi sur cette assiette que Keylo a posé devant toi. Ça avait l’air délicieux, ça sentait bon, c’était joli, même si ça tournait un peu. Est-ce qu’elle y avait goûté, déjà ? Elle ne se souvenait plus bien. Dans le doute, elle reprit un morceau. Le geste lui sembla familier. Elle avait déjà dû le faire. Plus ça allait, plus sa mémoire était indisponible. Tant mieux. Elle ne voulait plus penser aux souvenirs.

Elle entendit la réponse lointaine de Keylo, puis sa question. Ah, elle avait parlé de tuer Fabrice ? Dites donc, elle en disait des choses quand elle buvait. Ceci dit, c’était vrai, elle avait bien envie de venger sa meilleure amie. L’enfoiré méritait la mort et L’ilne la justice. Au fond, elle savait que c’était stupide comme idée, parce que même si par un curieux miracle elle le retrouvait, elle n’avait pas vraiment de chances de réussir à le tuer. Elle risquait plus probablement d’y laisser sa peau. N’oublions pas que le gars avait tué une lycane déterminée et armée jusqu’aux dents. Pourtant, elle voulait y croire. Pour L’ilne. Elle rêvait d’avoir ce type en face d’elle et de l’envoyer tout droit dans les Limbes.

« J’aimerais bien. Ça m’énerve qu’il soit vivant alors que L’ilne est morte. »

Elle crut qu’elle allait se remettre à chialer, mais la vodka dans son sang rendait tout ça irréel. Aucune raison de pleurer. Elle reprit un peu de manurils puis décida qu’elle n’avait vraiment plus faim et transporta l’assiette jusqu’à la cuisine en titubant. Puis elle se remit face à Keylo et lui proposa de lui montrer sa chambre. Elle l’invita à le suivre jusqu’à l’étage, ouvrit une porte donnant sur une petite pièce sympathique avec un lit simple sans draps.

« Désolée, c’est pas fait, mais y a des draps dans l’armoire à gauche. Enfin droite. »

Puis elle partit se coucher et resta allongée dans son lit, incapable de fermer l’œil. La nuit allait être longue.

** ELLIPSE TEMPORELLE **

Lisa avait réussi à somnoler quelques temps, mais fut constamment réveillée par de terrifiants cauchemars. Elle avait les yeux ouverts fixés au plafond lorsque sa boule de cristal vibra sur sa table de nuit. Qui appelait à cette heure-là ?? Elle tourna la tête en sursautant et se releva d’un bond en voyant le nom affiché. Elle décrocha brutalement en criant :

« PAPA !! »





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4022-lisa-grey http://tara-duncan.actifforum.com/t4620-lisa-grey-2-0
Keylo

Supermegafoxyawesomehot

avatar

Age du personnage : 32

Familier : Une bestiole collante qui me suivrait partout ? NON. MERCI. J'en ai déjà assez des schtroumpfs démoniaques.
Couleur de magie : Gris foncé, mais je la change en doré quand je suis en public
Niveau de magie :
  • Plutôt élevé
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Fermier (jusqu'à ce que je trouve un nouveau boulot)
Résidence : Une ferme omoisienne
Affinités : Keysa forever I love you

MessageSujet: Re: Tourner la page - Keysa   Jeu 27 Juil 2017 - 16:11


 
beau-papa
Après avoir fait mon lit (aidé d'un peu de magie, parce que c'est quand même drôlement chiant sans), je me suis endormi comme une masse sous l'effet de l'alcool. Comme quoi, il nous aura aidé à pas mal de choses dans ce rp, celui-là. Je ne sais plus de quoi j'ai rêvé, mais ce n'était pas très agréable. Pour les prochaines nuits, je prendrai une potion de sommeil sans rêves. J'ai tenu avec ça pendant pas mal d'années, il est temps de ressortir les vieilles bouteilles.

Alors que le soleil se glisse peu à peu par les interstices des volets, éclairant discrètement la chambre d'amis du cottage, un grand cri me réveille en sursaut. Sans prendre le temps de m'habiller, je me rue dans le couloir en t-shirt et en boxer. Et si les Sangraves nous attaquaient, et si tout recommençait ? Et si je découvrais Lisa avec un couteau sous la gorge, prise en otage par un monstre en robe grise, et s'ils la prenaient elle aussi, qu'est-ce que je deviendrais ? À quoi est-ce que j'aurais servi ?

Mais personne ne se trouve dans la chambre quand j'ouvre la porte avec appréhension, l'esprit encore brouillé par le sommeil. Personne d'autre que Lisa, suspendue à sa boule de cristal.

« Papa ». C'est ce qu'elle a crié.

- Putain, me fais pas de frayeurs comme ça dès le matin. C'est lui ? Mike ?

© Gasmask    
/


it was you
I think that possibly, maybe I'm falling for you •• I've seen the waters that make your eyes shine • now I'm shining too



Multi-compte de Solveig, d'Ace & Jeff et de Jar'tylanhnem Duncan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t3036-keylo-le-blondinet-malefique#54845 http://tara-duncan.actifforum.com/t4132-keylo-grouffe-990-le-retour-du-keykey
Mike Grey


avatar

Age du personnage : 44

Familier : Naor, serpent, mort.
Niveau de magie :
  • Plutôt élevé
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Papa frustré et dépressif à plein temps
Résidence : Un appart' à Omois, dans un quartier calme et enfoncé dans la capitale
Dans le sac : Une photo de son ex-famille, un couteau, un déguisement, quelques babioles et des plumes (collection idiote mais relaxante)

Affinités : Lisa Grey > Fille qu'il adore mais qu'il a dû laisser derrière lui.

MessageSujet: Re: Tourner la page - Keysa   Ven 28 Juil 2017 - 18:37

I’m coming homeFt. Keysa
Les évènements se sont enchaînés trop vite. Ta magie pathétique ne t’autorise que de légers déplacements par transmitus, rien de plus. Du coup, t’as galéré pour te téléporter jusqu’à une porte de transfert digne de ce nom, et tu ne sais même pas si tu passeras la nuit. Ton objectif : Tingapour. Heureusement que tu sais où elle habite, que tu sais qu’elle te pardonnera tout. Tu remercies ton instinct de papa poule de t’avoir poussé à l’observer, à régler ses soucis avant même qu’ils ne se déclenchent. Tu grimace, t’as fait ce que tu pouvais, mais t’as un bras salement brûlé, des hématomes un peu partout et du sang dans les yeux.

Tu te remémore la scène : la surprise, les combats, un feu mage dans le bras, une poutre dans la tronche, rien de très glorieux de ton côté. Pourtant, t’en as tué, des intrus. Jusqu’à la voir. Jusqu’à voir ta furie de fille se déchaîner aux côtés du blondinet qui t’avais accompagné en mission, démasqué. Alors tu n’as pas eu le courage de continuer, s’il y avait ta fille, les personne que tu as froidement assassinées sont peut-être ses amis, et elle ne te pardonnerait pas ta sauvagerie. Quoiqu’elle avait eu l’air bien déterminée à tuer tous ceux que tu connaissais. Mais tu t’en foutais, tant qu’elle restait en vie. Tu t’es contenté d’appliquer des soins aux blessés, de te défendre en assommant tout ce qui te menaçait. De toute façon, sans magie, tu ne servais pas à grand-chose. Et puis, tu t’es pris une poutre, et tu as dormi jusqu’à reprendre conscience alors qu’il faisait nuit noire.

Du coup, tu tangue comme un bateau, tu marches depuis que les combats ont cessés, que les sangraves ont été décimés. Tu es un des rares à t’en être sorti vivant. Même Magister est mort, tu es allé vérifier. Plus rien ne te lie à cette triste forteresse, et à ce masque. Ce dernier, tu l’as brisé en deux, avec rage, avant de le garder avec toi, dans une poche.

Tu as marché toute la nuit, sous les regards étonnés des habitants noctures des endroits que tu as traversé, loin de se douter qu’une guerre a éclaté et pris fin il y a à peine quelques heures de ça. Et, à l’aube, tu arrives près du cottage de ta fille. Là, tu n’as plus la force de faire un pas de plus. Tu t’effondre mollement sur l’herbe. Heureusement, tu te rappelles que la technomagie, ça existe, et tu sors ta boule de cristal. Plusieurs appels manqué s’affichent, tous en provenance de la même personne. Tu la rappelle.

Son cri, à l’autre bout du globe, te fais grimacer.

    — Oui, c’est moi… Je suis devant chez toi, j’aurais bien besoin d’aide.

Tu refuses de céder à la tentation et de fermer les yeux, tu sais qu’elle va arriver, te soigner.

Peut-être même te pardonner.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4702-9824-mike-grey-9824#74325
Lisa Grey

Voleuse Patentée // Gaffeuse Professionnelle
avatar

Age du personnage : 24

Familier : Blanche, ma louve
Couleur de magie : Bleue
Niveau de magie :
  • Faible
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Voleuse Patentée au service d'Omois
Résidence : Un petit cottage à Tingapour
Dans le sac : Deux couteaux, un crochet, un tournevis, une corde et un grapin, deux mousquetons, une aiguille, une paire de gants, une lampe torche, un tube de colle, une paire de ciseaux, un stylo, une pomme, une bouteille d'eau, une boule de cristal, le dernier album des Drive Shaft, quelques crédits-muts, un stick à lèvres, une peluche canard, deux paquets de mouchoirs, un trousseau de clés.

Affinités : Keykey est mon âme soeur. #Keysaforever

MessageSujet: Re: Tourner la page - Keysa   Ven 28 Juil 2017 - 21:45


Lisa fit à peine attention à Keylo qui venait de débarquer dans sa chambre, anxieux, et se contenta simplement de hocher la tête lorsqu’il lui demanda si c’était Mike. Elle voulait presser son père de questions, elle avait tant de choses à lui dire et à lui demander, s’il allait bien, où il était, comment il avait vécu la bataille, s’il était seul ou avec d’autres Sangraves, s’il comptait revenir à la maison, et encore tant de choses. Mais Mike fut plus rapide et la coupa net dans son élan lorsqu’il l’informa qu’il était devant chez elle. Elle ne pensait pas qu’elle réagirait aussi vite pour aider son père, parce que malgré toutes les années qui avaient passé elle avait toujours son abandon en travers de la gorge, mais elle se retrouva dix secondes plus tard devant la porte d’entrée, cherchant l’homme des yeux. Il faisait encore un peu sombre, mais le jour naissant commençait peu à peu à éclairer les rues. La jeune femme avança de quelques pas et le vit finalement, étendu sur la pelouse, apparemment très mal en point. Elle courut dans l’herbe jusqu’à lui, ses pieds nus glacés par l’humidité du matin, paniquée à l’idée d’arriver trop tard.

Il était encore conscient, mais semblait à bout de force et blessé de partout. Elle réunit le plus de magie qu’elle pouvait à l’intérieur de ses paumes et lui envoya un Reparus, puis l’aida à se relever et à se déplacer jusqu’au cottage. Elle referma la porte derrière elle, l’installa sur le canapé et lui servit un verre d’eau, comme une jeune fille bien élevée qui prenait soin de son père. C’était bizarre d’accueillir ainsi chez elle cet homme qu’elle avait tant maudit et détesté pour lui offrir son aide. Puis elle se souvint que Keylo était là aussi et elle songea que finalement, ce n’était pas la première fois que ça lui prenait. Etrange comme les choses évoluaient. Elle désigna le blondinet d’un signe de tête et dit à l’intention de Mike :

« J’ai cru comprendre que toi et Keylo vous connaissiez déjà. »

Elle avait beau lui en vouloir pour ses actes, une partie d’elle continuait à faire confiance à son père. Il ne pourrait pas lui faire de mal, ni à elle, ni à Keylo, elle n’avait aucun doute là-dessus. Mais il fallait quand même être sûr qu’ils ne risquaient rien, alors elle alla jeter un coup d’œil par la fenêtre pour vérifier que personne ne l’avait suivi. Lorsqu’elle fut à peu près certaine que tout était normal, elle revint s’installer auprès de Mike et lui demanda :

« Qu’est-ce qu’il s’est passé ? »

Cela paraissait un peu stupide comme question, puisque Lisa savait très bien ce qu’il s’était passé. La guerre. Mais elle voulait savoir où avait été son père à ce moment, ce qu’il avait fait, comment, s’il avait pris connaissance de l’issue des combats, etc. Elle n’avait pas extrêmement envie de reparler de ces évènements si tragiques, mais la curiosité était plus forte. Elle voulait tout savoir. Peut-être qu’ensuite, elle pourrait songer à lui pardonner, au moins partiellement.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4022-lisa-grey http://tara-duncan.actifforum.com/t4620-lisa-grey-2-0
Keylo

Supermegafoxyawesomehot

avatar

Age du personnage : 32

Familier : Une bestiole collante qui me suivrait partout ? NON. MERCI. J'en ai déjà assez des schtroumpfs démoniaques.
Couleur de magie : Gris foncé, mais je la change en doré quand je suis en public
Niveau de magie :
  • Plutôt élevé
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Fermier (jusqu'à ce que je trouve un nouveau boulot)
Résidence : Une ferme omoisienne
Affinités : Keysa forever I love you

MessageSujet: Re: Tourner la page - Keysa   Sam 29 Juil 2017 - 0:13

[juste du coup, comment ça se fait que les deux zigotos aient pas trouvé Mike quand ils ont démasqué tous les corps des Sangraves ? (vu qu'il était évanoui) Il était caché dans un buisson ?]


 
beau-papa
Le temps que j'enfile un pantalon, Lisa s'est déjà précipitée dehors pour porter secours à son père, qui a l'air d'avoir passé une sale nuit. J'assiste à leur réunion de loin, depuis le pas de la porte. Comme un spectateur involontaire. Je n'ai pas vraiment envie de m'immiscer dans leurs affaires de famille, d'autant qu'elles ont l'air plutôt compliquées. Mais je ne peux m'empêcher de me demander si on peut réellement faire confiance à Mike. Il a beau être le père de Lisa, il reste un Sangrave. À en juger par ses blessures, il a très probablement participé à la bataille hier, mais pas du bon côté. J'ignore complètement ce qui a pu le pousser à s'engager chez les Gris, ni où va son allégeance aujourd'hui, et je ne suis pas sûr que Lisa soit la mieux placée pour en juger. Alors je reste sur mes gardes, en attendant le moment opportun pour amener le sujet sur la table. Parce qu'il faudra bien que ce moment arrive, même si ce ne sera agréable pour personne.

Quand nos regards se croisent, j'adresse un hochement de tête à Mike en guise de salut. Il est installé sur le canapé, l'air hagard, son verre d'eau à la main, tandis que je suis resté debout, un peu en retrait. Je ne me sens pas à ma place, ici, catapulté sans trop savoir comment dans cette tension étrange entre un père et sa fille qui ont visiblement des choses à se dire. Quand j'ai rencontré Mike en mission, je n'aurais jamais imaginé que je le reverrais dans de pareilles circonstances.

En attendant, je profite du moment de flottement pour envoyer un message à mon frère. Juste pour lui demander si tout va bien. Il me répond aussitôt que oui, ce qui me rassure un peu. Je ne savais pas qu'il était si matinal. Dans quelques heures, je le rejoindrai. J'espère qu'il ne lui arrivera rien d'ici là.

Dire que le type que j'ai en face de moi est peut-être pote avec des gens qui risquent de prendre ma famille en otage. Qui sait, il a même probablement tué des combattants de notre camp. Des gens que Lisa connaissait. Et pourtant elle l'accueille comme si de rien n'était. Comme si nos amis n'étaient pas morts parce que des gens comme lui les ont tués. Je ne comprends pas tout ce qui se passe ici, mais je ne vais pas me taire plus longtemps. Ce ne serait pas respecter leur mémoire.

- Il s'est battu avec eux, voilà ce qui s'est passé. Désolé d'être aussi abrupt, mais comment on sait si t'es pas encore de leur côté ?

Désolé pour le bon gros malaise, mais c'est le bot qui l'a voulu.
Je cite :
 

© Gasmask    
/


it was you
I think that possibly, maybe I'm falling for you •• I've seen the waters that make your eyes shine • now I'm shining too



Multi-compte de Solveig, d'Ace & Jeff et de Jar'tylanhnem Duncan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t3036-keylo-le-blondinet-malefique#54845 http://tara-duncan.actifforum.com/t4132-keylo-grouffe-990-le-retour-du-keykey
Mike Grey


avatar

Age du personnage : 44

Familier : Naor, serpent, mort.
Niveau de magie :
  • Plutôt élevé
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Papa frustré et dépressif à plein temps
Résidence : Un appart' à Omois, dans un quartier calme et enfoncé dans la capitale
Dans le sac : Une photo de son ex-famille, un couteau, un déguisement, quelques babioles et des plumes (collection idiote mais relaxante)

Affinités : Lisa Grey > Fille qu'il adore mais qu'il a dû laisser derrière lui.

MessageSujet: Re: Tourner la page - Keysa   Sam 29 Juil 2017 - 16:23

I’m coming homeFt. Keysa
Heureusement, elle ne t’a pas rejeté, elle ne t’as pas laissé crever dehors. Elle aurait pu te soigner, puis te laisser là aussi. Ça veut dire que t’as encore de l’espoir. Elle t’a soigné, rassemblant toute sa magie alors que tu l’as réveillée en pleine nuit, et qu’elle devait se reposer des évènements de la veille. Puis elle t’a aidé à marcher, et t’es entré chez elle, pour la première fois, tu n’étais plus loin d’elle. Elle t’assoie sur le canapé. Pas bouger. Tu observe un instant où tu te trouves, alors qu’elle te ramène un verre d’eau. C’est mignon, chez elle, mais c’est bien trop perturbant de te trouver là pour que tu te sentes bien et apaisé. T’as même pas le temps de souffler que tu vois le blondinet de l’autre fois se ramener.

Bug du cerveau.

Qu’est-ce qu’il fichait là, au juste ? En pleine nuit. Jamais tu n’aurais pensé pouvoir le revoir ici, chez ta fille. Déjà, tu n’avais pas bien compris ce qu’il fichait le visage à l’air, lors de la bataille, à se battre contre ton propre camp avec Lisa. Il te salut d’un signe de tête, auquel tu réponds sans pouvoir empêcher le rapprochement mécontent de tes sourcils. Baleine sous caillou, indéniablement. Lisa te parle, entendre sa voix te réchauffe le cœur. Tu manques de t’étouffer avec l’eau lorsque Keylo répond à ta place. Tu t’éclaircis la voix :


    — Je comprends ta méfiance. Disons que rien maintenant ne me ramènera du côté des Sangraves. Si tu tiens à avoir plus de détails, j’étais inconscient durant une grande partie de la bataille, et je me suis réveillé en pleine nuit, dans un fossé, pour venir ici.

Tu regardes Lisa avec tristesse, avant d’ajouter, dans un souffle :

    — Ça fait si longtemps que j'attends ce moment. Plus rien ne me retiens.

Tu doutes qu’elle te pardonne aussi facilement, c’est Lisa, elle a un caractère bien trempé. La dernière fois que tu l’as vu, elle voulait t’oublier, faire son deuil d’un père qui n’a jamais été là pour elle. Voir Keylo ici te confortais dans cette idée : tu ne sais presque rien de ta propre fille. Peut-être te laissera-t-elle une chance de la connaître.

Tu reprends une gorgée d’eau :

    — Mais, vous pouvez me dire exactement ce que c’était que ce bordel ? Et ce que vous faites ensemble ?

Parce que la seule chose que tu comprends, c’est que les Sangraves, dont toi, se sont fait démontés lors d’une attaque surprise. Le reste, t’as du mal. Quelque part, tu te dis que celui dont il serait plus logique de se méfier, c’était Keylo, s’il pouvait retourner sa veste une fois, pourquoi pas deux ? Tu décides cependant de lui accorder ta confiance, suivant la volonté de Lisa, ne disant rien à ce sujet. Trop de gens avaient déchanté après avoir rejoint les Sangraves, et auraient voulu en être libérés, comme toi, et peut-être comme lui.

Avec un soupir las, tu t’écrases dans le canapé, fatigué. Les bruits de la bataille ne t'ont pas quitté, les cris et les sorts résonnent encore dans tes oreilles. Tu voudrais juste que tout s'arrête.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4702-9824-mike-grey-9824#74325
Lisa Grey

Voleuse Patentée // Gaffeuse Professionnelle
avatar

Age du personnage : 24

Familier : Blanche, ma louve
Couleur de magie : Bleue
Niveau de magie :
  • Faible
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Voleuse Patentée au service d'Omois
Résidence : Un petit cottage à Tingapour
Dans le sac : Deux couteaux, un crochet, un tournevis, une corde et un grapin, deux mousquetons, une aiguille, une paire de gants, une lampe torche, un tube de colle, une paire de ciseaux, un stylo, une pomme, une bouteille d'eau, une boule de cristal, le dernier album des Drive Shaft, quelques crédits-muts, un stick à lèvres, une peluche canard, deux paquets de mouchoirs, un trousseau de clés.

Affinités : Keykey est mon âme soeur. #Keysaforever

MessageSujet: Re: Tourner la page - Keysa   Dim 30 Juil 2017 - 20:27

Lisa regardait alternativement son père puis Keylo, et la façon dont ils se défiaient du regard révélait la méfiance qu'ils avaient l'un pour l'autre. Ils ne se faisaient pas confiance, c'était certain. Et elle, au milieu, qui avait ses différends avec chacun d'entre eux. L'ambiance était tendue. Pas vraiment ce dont elle avait besoin en ce moment. 

Elle avait un peu tilté lorsque Mike l'avait regardée dans les yeux pour lui dire qu'il attendait ça depuis longtemps. Elle espérait qu'il ne s'attendait pas à ce qu'elle lui pardonne tout de suite. Elle le ferait peut-être, sans doute, mais pas maintenant. C'était trop tôt, et il la dégoûtait encore. Un jour, elle apprendrait à être moins rancunière. Pour l'instant, elle ne dit rien, ne sachant pas vraiment quoi répondre à ça. Il n'insista pas et leur demanda plutôt ce que c'était que tout ça et ce qu'elle faisait avec Keylo. Pour la première question, Lisa répondit rapidement :

"Les Ombres. Ça faisait quelques temps qu'ils prévoyaient d'attaquer la Forteresse. C'est chose faite, maintenant. Désolée que tu aies eu à subir ça."

En fait non, elle n'était pas désolée du tout. Il l'avait mérité tout autant que les autres Sangraves, c'était sa punition pour avoir changé de camp et abandonné sa famille. Même s'il ne l'avait jamais voulu, c'était un traitre. Tous les coups qu'il avait pris, c'était bien fait, pour sa peine. Et elle le pensait, même si elle s'était fait un sang d'encre à l'idée qu'il soit mort et même si elle prenait maintenant soin de lui. 

Quant à la seconde question, Lisa eut bien du mal à ne pas lui cracher à la gueule que ce n'était pas ses affaires et qu'il était très mal placé pour juger de qui elle ramenait chez elle. Il n'avait pas joué son rôle de père pendant quinze ans, alors ce n'était pas parce que les Sangraves étaient finis qu'il pouvait s'y remettre. Mais elle se ravisa finalement en se disant que ce n'était peut-être qu'une question de curiosité, et puis de toute manière elle n'avait vraiment pas envie de crier maintenant. 

"Keylo avait nulle part où dormir, alors je lui ai proposé de venir. D'autres questions ?"

De toute façon, la situation ne durerait pas. Loin d'elle l'idée de passer pour une hôte désagréable, mais Lisa comptait bien mettre ses deux invités à la porte dès qu'ils auraient fini de discuter. Aussi étrange que cela paraisse, elle avait apprécié la présence de Keylo la veille, sa cuisine, ses paroles, certes peu nombreuses et mal assurées mais réconfortantes, et le fait de ne pas avoir eu à rester seule. Mais maintenant, il était temps de partir. Elle avait besoin de paix, de s'isoler, peut-être chialer et boire comme jamais. Elle avait survécu toute une soirée sans se laisser prendre par la folie, mais aujourd'hui elle revenait frapper à sa porte et la tentation de la laisser rentrer était devenue plus grande. Elle avait besoin d'un peu de temps seule. Ensuite, elle verrait. Peut-être qu'elle rappellerait Keylo. 

Ou peut-être pas, pourquoi est-ce qu'elle ferait ça ? 

En attendant, elle se devait d'apaiser un peu l'atmosphère et d'atténuer la méfiance de ses invités. 

"Ecoutez, j'ai bien compris que vous ne vous faites pas confiance, mais il va falloir faire un effort. Vous étiez des Sangraves, maintenant c'est fini, on n'en parle plus. Ça veut pas dire que je vous pardonne, mais juste que pour le moment, on est sains et saufs, ce serait bien de ne pas s'emmerder à jouer les paranos pour rien, on n'a pas vraiment besoin de ça. Mais si vous n'êtes pas d'accord avec ça, je vous en prie, la porte est ouverte."

Bon, ce n'était probablement pas un discours très efficace, mais tant pis, il fallait faire avec.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4022-lisa-grey http://tara-duncan.actifforum.com/t4620-lisa-grey-2-0
Keylo

Supermegafoxyawesomehot

avatar

Age du personnage : 32

Familier : Une bestiole collante qui me suivrait partout ? NON. MERCI. J'en ai déjà assez des schtroumpfs démoniaques.
Couleur de magie : Gris foncé, mais je la change en doré quand je suis en public
Niveau de magie :
  • Plutôt élevé
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Fermier (jusqu'à ce que je trouve un nouveau boulot)
Résidence : Une ferme omoisienne
Affinités : Keysa forever I love you

MessageSujet: Re: Tourner la page - Keysa   Mar 8 Aoû 2017 - 1:03

bye bitches
 
avec Lisa & Mike Grey
Contrairement à ce que je redoutais, Mike ne s'énerve pas et me répond d'un ton posé. Sa fille ne doit pas beaucoup tenir de lui. J'ai envie de le croire, mais en l'absence de preuve, la raison me pousse à rester sur mes gardes. Je ne peux pas accorder ma confiance aveuglément à un homme qui hier encore était mon ennemi mortel. Et merde, je comprends mieux la position de Lisa par rapport à moi, maintenant.

Ce qu'on fait ensemble ? Euh, non mais c'est pas du tout ce que tu crois. Va pas t'imaginer des choses. D'abord je n'ai passé qu'une seule nuit chez elle, et ensuite... bref, c'est gênant. En attendant, ses justifications évasives ont éveillé ma curiosité encore plus qu'avant. Qu'est-ce que ça veut dire, rien ne me ramènera du côté des Sangraves ? Qu'est-ce qui le retenait, qu'est-ce qui l'a poussé à s'engager parmi eux ? Un jour, il faudra que je prenne l'un des deux entre quatre yeux et qu'il me raconte toute l'histoire.

Le discours de Lisa a beau être un peu maladroit, il nous cloue le bec à tous les deux. J'ai l'impression d'être un gamin turbulent à qui on fait des remontrances parce qu'il ne veut pas se réconcilier avec un camarade de jeu. Si seulement ça pouvait être aussi simple. Ça me fait mal au coeur quand elle m'inclut dans ceux qu'elle ne pardonnera peut-être pas. Je pensais qu'après tout ce que j'avais fait... Mais elle a sans doute raison. Je ne sais pas si je me pardonnerai moi-même.

Au bout de quelques instants de silence, je prends la parole avec tristesse.

- Désolé de te dire ça, mais on n'est pas sains et saufs. Aucun de nous. T'as pris des risques en nous accueillant chez toi. Pour ce qu'on en sait, Mike a peut-être été suivi. Si j'étais eux, je me planquerais dehors en attendant que tu nous mènes au reste du clan des Ombres. Je suis peut-être parano, mais j'aurais jamais survécu aussi longtemps si je l'avais pas été.

Vigilance constante. C'est mon credo. Le souci, c'est que je suis aussi con comme la lune, alors je ne l'applique pas toujours.

- Après, je pense pas qu'il y ait déjà des gars en train de surveiller nos moindres faits et gestes, en tout cas c'est peu probable. C'est pas comme si t'allais te faire kidnapper dans ton bain. À mon avis, le peu qui a survécu est en train de panser ses blessures, et il a pas mal flippé en voyant la Forteresse détruite, alors qu'il la pensait imprenable. Tout ce que je dis, c'est qu'on devrait rester sur nos gardes.

J'essaie de contrebalancer mon discours comme je peux, parce que ce que je viens de dire est quand même bien traumatisant. Mais un homme averti en vaut deux, et ç'aurait été mentir que de prétendre qu'on ne court plus aucun danger.

Si j'en crois les derniers mots de Lisa, je suppose que je ne suis plus le bienvenue chez elle. Je ne comptais pas trainer ici beaucoup plus longtemps de toute manière, j'ai une longue journée qui m'attend. Quand je me serai assuré que tout se passe bien pour mes proches, il faudra que je ferme les passages secrets qui permettaient aux Sangraves d'entrer dans le palais impérial. Ah, oui, vous n'étiez pas au courant de ça. Mais il y a une raison précise pour laquelle j'occupe le poste de technicien de maintenance au service de gestion des poufs-poufs. Ils avaient besoin d'un type infiltré dans le personnel du palais pour gérer leurs allers-et-retours. Bien sûr, personne ne voulait d'une couverture aussi ingrate. Mais moi, ça m'allait très bien, parce que je leur étais utile (et donc, j'avais le droit de continuer à vivre) tout en n'ayant pas à effectuer des missions dangereuses, où je me serais sali les mains et la conscience. J'en faisais quand même sur la fin, comme ça ils me faisaient davantage confiance et j'avais accès à des informations utiles pour Alexandre. Bref, je compte démissionné une fois que j'aurai bouché les tunnels. Ensuite, je n'aurai plus qu'à chercher un autre job, loin de toutes ces histoires sordides.

- Bon, je vais pas abuser de ton hospitalité plus longtemps, dis-je en me dirigeant vers la porte. Je suppose que vous avez des choses à vous dire. Juste, appelle-moi si jamais tu as besoin d'aide. Sinon, je te promets que tu me reverras plus.

J'ai un sourire triste en m'adressant à Lisa. Je sais bien qu'elle ne me porte pas dans son coeur, alors vivre des évènements pareils à ses côtés aura été pour le moins étrange. Je me tourne ensuite vers Mike.

- Si tu es vraiment de notre côté, aide les Ombres à coincer ce qui reste des Sangraves. Ils ne savent pas que tu es maintenant leur ennemi. C'est la moindre des choses que tu peux faire pour protéger ta famille.

J'espère vraiment que je ne suis pas en train de faire une bêtise, et qu'il ne s'apprête pas à se retourner contre sa fille dès que j'aurai le dos tourné. J'ai maintenant la main sur la poignée de la porte. Je regarde Lisa une dernière fois avant de quitter les lieux.

- Salut. Et encore merci.

© Gasmask    
/


it was you
I think that possibly, maybe I'm falling for you •• I've seen the waters that make your eyes shine • now I'm shining too



Multi-compte de Solveig, d'Ace & Jeff et de Jar'tylanhnem Duncan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t3036-keylo-le-blondinet-malefique#54845 http://tara-duncan.actifforum.com/t4132-keylo-grouffe-990-le-retour-du-keykey
Mike Grey


avatar

Age du personnage : 44

Familier : Naor, serpent, mort.
Niveau de magie :
  • Plutôt élevé
Niveau de combat :
  • Moyen


Métier : Papa frustré et dépressif à plein temps
Résidence : Un appart' à Omois, dans un quartier calme et enfoncé dans la capitale
Dans le sac : Une photo de son ex-famille, un couteau, un déguisement, quelques babioles et des plumes (collection idiote mais relaxante)

Affinités : Lisa Grey > Fille qu'il adore mais qu'il a dû laisser derrière lui.

MessageSujet: Re: Tourner la page - Keysa   Sam 12 Aoû 2017 - 10:31

I’m coming homeFt. Keysa
Tu essaies de comprendre la situation tant bien que mal. Les explications de Lisa sont succinctes, et tu vois bien que ta fille comme Keylo n’en mènent pas large. Le fait est que tu n’as pas envie de créer la moindre discorde, et que tu n’es pas complètement débile : tu sais que tout n’est pas fini, et que la destruction de la forteresse ne mettra pas entièrement fin à l’organisation. Cependant, cette dernière aura bien du mal à panser ses blessures et à se relever, d’autant plus que les traitres ont peut-être balancé les identités des sangraves aux Ombres, voir même aux autorités. Qu’allait-il advenir de ceux qui avaient désertés ? Punis par les deux camps : la mort pour le fuyard, chez les gris, ou la prison pour le terroriste et criminel, officiellement.

Lisa ne dit rien quand à ton regain d’espoir. Tu comprends. Tu t’en doutais : elle ne va pas laisser une nuit effacer les dizaines d’années que tu as gâché par ton absence. Mais tu ne te laisse pas décontenancer, tu sais que tout rentrera dans l’ordre, un jour.

Lorsque Lisa t’explique brièvement ce qui est à l’origine de l’attaque de la forteresse, tu ne dis rien, te contentant d’opiner d’un mouvement de tête, perdu dans tes réflexions. « Les Ombres », merci Lisa mais c’est quoi, au juste ? Jamais tu n’as entendu parler d’une organisation se faisant appeler de cette façon.

Tu vois ensuite une lueur cruelle passer dans le regard de Lisa, comme si la colère l’envahissait. Si tu n’étais pas son père, tu serais parti en courant. Elle te répond de manière sèche, te faisant comprendre qu’elle a sa vie privée et que tu n’as pas à t’en mêler. Que c’est trop tard pour ça. De nouveau, tu restes plongé dans ton mutisme, ne sachant que répondre à sa froideur. Pour le moment, tu ne peux que rêver de son pardon.

Lisa reprend ensuite la parole, dans une volonté pacificatrice. De ton côté, tu trouves légitime le manque de confiance envers ta sincérité, mais il te semble aussi normal de douter d’un autre sangrave. Elle en profite pour parler du pardon, qu’elle n’accordera pour le moment à aucun des deux. Tu as envie de froncer les sourcils et de demander ce que le blondinet a pu lui faire, mais tu es très mal placé pour cela. Tu patientes donc en silence.

Tu écoutes ensuite ton ancien partenaire en saluant son réalisme. Il n’a pas tort, de toutes manières, tous les sangraves semblent être complètement rongés par la paranoïa. Sauf que là, tu doutais fortement que des sangraves aient décidé de te suivre, dans la mesure où tu as marché plusieurs heures à pieds (ce qui est insupportable pour la plupart des sortceliers, préférant un bon Transmitus), et que la forteresse n’est plus qu’une ruine grouillant de sangraves épars et de cadavres.

Le voilà qui s’apprêtait à partir, ne voulant pas déranger plus longtemps, et ayant certainement d’autres choses à faire après les évènements de la veille. Tu n’ouvres la bouche qu’au moment où il te propose de rejoindre ceux qui ont démoli les sangraves, et ça te fais notamment réagir lorsque tu entends « pour protéger ta famille ». Une lueur de tristesse passe dans tes yeux. Les protéger, c’est ce pour quoi tu as sacrifié l’amour que tes proches te portaient, alors tu ne t’arrêteras pas là. Pas avant de ne plus pouvoir rien faire.

Tu remets en marche ton système vocal, parce que tu as horreur de ne pas comprendre les choses, et surtout ce dont on te parle :

    — Vous êtes bien gentils, tous les deux, à me parler des Ombres, mais je ne sais toujours pas quel est leur crédo, leur but, pourquoi ils ont attaqué la forteresse, enfin le genre de petit détail qui pourrait m’aider à comprendre ce qu’il s’est passé hier, et peut-être à les rejoindre. Quoique je doute fortement de leur totale confiance envers un sangrave. Vous pourriez peut-être éclairer ma lanterne, non ?

Mais ce n’allait pas être Keyo qui le ferait. Il avait certainement une famille, lui aussi, pour laquelle il s’inquiétait, et semblait bien décidé à partir, sans avoir pour autant l’air rassuré.

    — Bon et bien, à une prochaine fois peut-être, Keylo, te contentes-tu de lui dire.

Tu bois dans ton verre, et attends que Lisa fasse à son tour ses adieux. Tu ne veux pas non plus t’attarder, mais tu as besoin de réponses, si tu veux faire quelque chose de bien de ta misérable vie.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4702-9824-mike-grey-9824#74325
Lisa Grey

Voleuse Patentée // Gaffeuse Professionnelle
avatar

Age du personnage : 24

Familier : Blanche, ma louve
Couleur de magie : Bleue
Niveau de magie :
  • Faible
Niveau de combat :
  • Plutôt élevé


Métier : Voleuse Patentée au service d'Omois
Résidence : Un petit cottage à Tingapour
Dans le sac : Deux couteaux, un crochet, un tournevis, une corde et un grapin, deux mousquetons, une aiguille, une paire de gants, une lampe torche, un tube de colle, une paire de ciseaux, un stylo, une pomme, une bouteille d'eau, une boule de cristal, le dernier album des Drive Shaft, quelques crédits-muts, un stick à lèvres, une peluche canard, deux paquets de mouchoirs, un trousseau de clés.

Affinités : Keykey est mon âme soeur. #Keysaforever

MessageSujet: Re: Tourner la page - Keysa   Ven 18 Aoû 2017 - 22:30


Keylo disparut, laissant Lisa seule avec son père. Son cœur se serra et elle sentit son estomac se nouer. Une part d’elle était soulagée de voir Mike bien vivant, en chair et en os devant elle ; mais une autre n’était absolument pas prête à l’affronter, à le pardonner pour ce qu’il avait fait. Elle voulait lui dire de s’en aller, lui aussi, de lui laisser un peu de temps, le temps qu’elle remette ses idées en place, qu’elle boive, qu’elle dorme, qu’elle pleure, qu’elle passe ses nerfs sur chaque coin de la maison, et ensuite peut-être qu’elle se mettrait à songer sérieusement à l’avenir de sa relation avec lui. Il faudrait qu’elle en parle à sa mère, aussi. Elle avait assuré à Mike que celle-ci ne savait rien sur sa condition de Sangrave, mais c’était faux. Elle savait tout, et elle était totalement concernée par cette histoire, elle aussi. Même si Lisa acceptait un jour de pardonner à son père et de le considérer à nouveau comme tel, elle ne ferait rien sans l’accord d’Elera.

Elle n’était pas non plus certaine de pouvoir lui faire confiance. Certes, elle voulait bien croire qu’il soit débarrassé des Sangraves actuellement et qu’il ne veuille plus rien avoir à faire avec eux, mais qui lui disait que cet état serait permanent ? Et si des anciens coéquipiers revenaient vers lui pour le forcer à changer de camp de nouveau, en usant de menaces, comme ils l’avaient fait déjà quinze ans plus tôt ? Il avait cédé la première fois, il cèderait certainement la deuxième. Comment pouvait-elle être sûre qu’il ne la trahira pas cette fois-là ? Il était encore trop tôt pour lui redonner sa confiance. Lisa préférait attendre qu’il lui prouve qu’il était bien avec elle, avec les Ombres, et qu’il allait garder sa veste de leur côté plutôt que de le retourner chaque fois qu’il se trouve en mauvaise posture.

« Le clan des Ombres, c’est un groupe totalement indépendant des gouvernements autremondiens, dont le but est de neutraliser les Sangraves, de les rendre hors d’état de nuire. C’est chose faite, maintenant. Enfin, pratiquement. On agissait dans la discrétion et en dehors des lois, on n’était peut-être pas les mecs les plus innocents d’AutreMonde, mais au moins, on a gagné. Les Ombres ont sauvé le monde, c’est tout ce qu’il y a à savoir sur eux. »

Elle se félicita d’avoir réussi à dire tout ça sans penser à L’ilne et se remettre à chialer. Elle aurait perdu toute crédibilité devant son père, et lui montrer sa faiblesse était bien la dernière chose qu’elle désirait. Elle ne pleurerait pas devant lui.

« Personne ne te fera confiance parmi les Ombres. Certains pourraient même vouloir te tuer. C’est un risque à prendre. Mais je pense que tu nous dois bien ça. »

Elle était volontairement dure avec lui. Ses mots étaient secs et elle ne se débrouillait pas trop mal pour masquer le tremblement de ses lèvres susceptible de trahir ses angoisses et ses faiblesses. Maintenant, c’était à son père de choisir si oui ou non il acceptait d’aider à traquer les derniers Sangraves survivants. Il avait le droit de refuser. Mais alors il tirerait définitivement un trait sur l’espoir d’un pardon de Lisa. Comme elle venait de le lui dire, il lui devait bien ça.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tara-duncan.actifforum.com/t4022-lisa-grey http://tara-duncan.actifforum.com/t4620-lisa-grey-2-0
 
Tourner la page - Keysa
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Faut il tourner la page et oublier ???
» Tourner la page sans oublier le chapitre précédent..| Jethro
» ? Il ne suffit pas de tourner la page... Des fois il faut changé de livre. ? /Il est décédé suite à un suicide/
» J'étais prêt à tourner la page. C'est la page qui ne veut pas se tourner ~ Lucila
» SKYE + " J’étais prêt à tourner la page mais c’est la page qui ne veut pas se tourner. " (Grey's Anatomy)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tara Duncan : Le Forum RPG :: Autremonde :: OmoisOmois :: Tingapour-
Sauter vers: