AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion
« ALLEZ RP BANDE DE PIGNOUFS »
- Kokko
Bienvenue, Aelita. Amuse-toi bien parmi nous !
Vous avez très envie d'un nouveau personnage, mais vous séchez sur sa présentation ?
Et si vous alliez voir du côté des personnages prédéfinis ?
N'oubliez pas de voter pour le forum toutes les deux heures :)
N'hésitez pas à poster dans les carnets de bord des autres si vous manquez de liens !

Tara Duncan : Le Forum RPG :: Autremonde :: Autres contrées :: BrontagneBrontagne :: La fleurplanterie de LaaraPartagez | 
 

 Envie d'évasion et curiosité maladive mènerons-t-elles à une amitié hors du commun ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Amétyst


avatar

Age du personnage : 20 ans

Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Moyen



MessageSujet: Envie d'évasion et curiosité maladive mènerons-t-elles à une amitié hors du commun ?   Jeu 27 Juil 2017 - 20:38

Je suis soudainement prise d'une envie de visiter Autremonde et tout particulièrement le pays de Brontagne. Ce pays d'une part est proche du Lancovit, avec lequel il a une frontière commune, mais en plus, elle partage avec Selenda de grands territoires forestiers que j'affectionne presque autant que les oiseaux. Ces caractéristiques particulières en font l'endroit rêvé pour les herboristes comme moi en quête de plantes rares, et les bûcherons d'Autremonde. Etant une gourmande invétérée, je dois avouer que je suis intriguée par la réputation de leurs talents culinaires et leurs délicieuses crêpes. Et en plus, les Brontagniens sont connus pour former un peuple accueillant et chaleureux. J'ai vraiment hâte d'en rencontrer, de plus je n'aurais pas besoin d'emprunter la porte de transfert pour m'y rendre puisque cela ne se trouve pas loin du pays ou je réside actuellement. Ce qui est le plus embêtant, c'est que je vais devoir quitter mon poste durant une période indéterminée. Il faut donc que je m'organise au mieux afin d'être sûre que mes clients réguliers ne manquent pas de décoctions pendant mon absence. Je passe voir chacun d'eux pour m'assurer de leur santé et de leurs réserves de préparations médicales puis je peux enfin préparer ma valise le coeur léger.

Une fois que celle-ci est prête, je la case dans ma robe de sortcelière, qui appartenait à la base à mon frère mais que j'ai récupéré lorsqu'elle a grandis à cause d'un sort que j'avais jeté dessus par accident. Ni mon frère, ni moi n'avons réussis à le lever depuis, et maintenant elle ne s'adapte plus qu'à ma morphologie bien que sous mon apparence humaine je suis bien plus grande que mon frère aîné. C'est tout de même bien pratique ces robes là, on peut mettre de tout dans une robe de sortcellier. Mais celle-ci ne ressemble plus vraiment aux autre depuis que je l'ai équipée de fonction supplémentaires. Je n'en dirais pas plus, cela gâcherais la surprise. Quoi qu'il en soit, me voilà fin prête à partir en "vacance" en Brontagne. J'espère que je trouverais ce que je cherche là-bas, et même si je ne trouve pas les plantes de mes rêves, je retournerais dans mon bon vieux Lancovit le coeur plein des souvenirs que ne manquerons pas de m'apporter mon séjour là-bas. C'est ainsi que je fais route, à pied, pour la Brontagne. Certaines personnes n'ont pas manqué de m'agresser en chemin, mais ils ont regretté leurs geste lorsque j'ai sortis mon épée de ma robe de sorcellière qui avait pris une teinte camouflage pour que je puisse me faire plus discrète parmi les arbres contrairement à lorsqu'elle est dans sa couleur d'origine.


Je peux vous dire que ces types ont eu un choc lorsque j'ai répliqué à leurs attaque alors qu'ils étaient 5 fois plus nombreux que moi. Je les aient traînés avec moi jusqu'à un poste de police où on a pris ma déposition et puis ils ont été envoyés a la capitale pour y être jugé. Quant à moi, j'ai poursuivis ma route sans plus de soucis. Je crois que la nouvelle qu'une femme et capable de battre 5 sortceliers seule, s'est vite répandue. Cela m'a grandement facilité la vie et je suis arrivée indemne en ville. J'ai arpenté les différentes boutiques de fleurs plantes et autres choses intéressantes pour finalement dénicher une fleurplanterie tout près de la frontière que la Brontagne partage avec les royaume des elfes. Enfin une fleurplanterie, s'est ce qui est marqué sur l'enseigne, mais ça ne semble pas très bien entretenu. Cependant, poussée par ma curiosité, j'entre dans la boutique, intriguée par les plantes et une énergie que je n'avais jamais senti auparavant. Je me demande à quel sorte de créature peut bien appartenir cette signature magique...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kota


avatar

Age du personnage : 20

Niveau de magie :
  • Plutôt faible
Niveau de combat :
  • Elevé



MessageSujet: Re: Envie d'évasion et curiosité maladive mènerons-t-elles à une amitié hors du commun ?   Jeu 27 Juil 2017 - 21:46

Encore une journée longue et monotone à la boutique… Sérieusement, pourquoi est-ce que j’ai accepté de faire ça ? Alors oui, c’est bien d’avoir une planque le temps de mon séjour ici, surtout que lorsque Couette Couette est là… Mais le reste du temps, il n’y a personne dans le coin ! J’ai déjà écumé tous les coins pas nets de la région pour chopper les récompenses sur les rares clampins qui s’estiment dangereux, mais les contrats que ma nouvellement auto-proclamée patronne se font rares ! Le seul avantage de ce lieu, c’est sa réserve d’armes à feu.


Je m’étire un instant avant de me diriger vers l’arrière boutique. J’avais poussé tout le bordel qui traînait là, y compris les plantes, pour m’aménager un stand de tir. Mon premier essai n’avait pas été concluant, mais dès le deuxième, j’avais fait mouche ! Littéralement, une mouche s’était posée sur la cible lorsque j’ai tiré, mais hey ! Ca compte quand même ! Depuis je suis devenu raide dingue de ces petits instruments ! Les sorceliers sont parfois difficiles à approcher à cause de leur magie, bien que j’arrive toujours à en venir à bout. Mais grâce à ces petits bijoux, c’est un jeu d’enfant de les atteindre !
Je récupère les pistolets que j’avais laissés sur une caisse hier avant d’en ranger un dans un holster situé sous mes côtes et d’observer le deuxième. Il est relativement lourd, mais un démon aussi fort que moi ne le remarque même pas ! Cependant, je ne peux qu’admirer sa couleur noire brillante reflétant un magnifique visage ! Qui aurait bien besoin d’une douche d’ailleurs… Tes cheveux ont perdus de leur superbe on dirait !


Malgré l’état catastrophique de la baraque, on a quand même l’eau courante ! Et la baignoire n’a que trois fuites ayant le diamètre d’une balle ! Sacré coïncidence sachant qu’elle est située juste au-dessus de la chambre de Couette Couette…
Après quelques minutes passé sous l’eau, j’entends la clochette de l’établissement sonner. Certes, si j’avais été un employé consciencieux, je me serai précipité pour accueillir le client, mais honnêtement, personne ne vient jamais ici à part quelques idiots perdus ou bien des amis de l’autre excitée !
Je mets mon pantalon et me dirige vers la partie « boutique » de la maison, séchant mes cheveux au passage. C’est décidé, demain je pars en vadrouille.


Je m’assois derrière mon comptoir, les jambes croisées et la serviette sur l’épaule. Tant pis pour les apparences, ça fera certainement partir plus rapidement ce client… Enfin cette cliente. Bon sang, j’arrive à la voir derrière trois étagères ! Au moins physiquement, elle n’a pas l’air d’être le stéréotype de la paysanne de Brontagne. D’ailleurs, quelque chose est étrange chez elle, mais je ne saurais pas dire quoi… Peut-être est-elle plus intéressante que ce que j’imaginais à la base !
Je me redresse légèrement afin d’observer plus en détail ses mouvements. Montre moi comment tu te comportes et je te dirai qui tu es ! Tiens, la voilà qui arrive. Je vais peut-être en savoir plus en la regardant de plus près…



Alors ma grande, tu as trouvé tout ce qui te fallait ? Je préfère te prévenir d’avance, les plantes ce n’est pas mon domaine ! Tout ce que je sais, c’est que celles à ta droite sont carnivores et ont également très mauvais goût !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amétyst


avatar

Age du personnage : 20 ans

Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Moyen



MessageSujet: Re: Envie d'évasion et curiosité maladive mènerons-t-elles à une amitié hors du commun ?   Dim 13 Aoû 2017 - 12:22

Hum cette boutique n'est pas aussi intéressante que je le croyais, du moins pour ce qui est de la marchandise. Le vendeur en revanche, en voilà un qui est intriguant, je me place devant lui et voilà qu'il s'adresse à moi de façon pas franchement polie mais tant pis. Je ne suis pas aussi susceptible que la plupart des représentants de ma race, heureusement d'ailleurs parce qu'un autre que moi aurait certainement déjà cramé toute la boutique. Il n'a pas l'air de faire beaucoup d'efforts pour un employé de boutique, je pense que ce n'est clairement pas son véritable travail. Il s'agit probablement d'un mercenaire ou quelque chose dans ce genre-là. Il semblerait que ma taille imposante l'intimide plus que ne le laisse paraître son attitude condescendante. Il avait envie que je parte le plus vite possible avant de sentir quelque chose chez moi, un peu comme moi pour lui. Je le regarde dans les yeux, comme si je voulais l'analyser d'encore plus près, et c'est bien ce que je suis en train de faire. Cette manœuvre me permet de savoir que la nature de sa magie n'est pas du tout la même que les gens que j'ai l'habitude de fréquenter, même son aura est plus sombre que celle d'un vampire.

Qu'est-ce que m'a raconté mon frère à ce sujet déjà ? Il m'avait parlé d'une race qui était en conflit avec les dragons au tout début des temps lorsqu'il y avait encore des sortceliers sur Terre. C'est bon, je me souviens maintenant ! Il s'agit des démons, mais la description qu'il m'en a fait à cette époque ne ressemblait pas du tout à ce que j'avais en face de moi. Le démon, si s'en était bien un, avait des traits parfaitement humain. Peut-être s'agit-il d'une nouvelle sorte de démon ? Cela expliquerait pourquoi je n'ai pas reconnu sa signature magique lorsque je suis entrée. Je ne dois pas rester comme ça à le dévisager, il risque de mal le prendre.
- Je n'ai pas trouvé ce que je cherchais, mais j'ai bien compris en te voyant que les plantes ce n'était pas ton truc. Reconnaître des plantes, c'est plutôt mon domaine, rien qu'à voir comment tu accueilles les clients, tu n'es certainement pas un simple vendeur. Je pense que tu n'est pas à ta place ici. Tu dois plutôt être le genre de personne qui passe sa vie dehors à faire je ne sais quoi. Mais franchement, tu pourrais au moins faire un petit effort pour être poli.

Je lui souris en le gratifiant d'un clin d’œil, signe évident que je me moquais un peu de lui.
- Mais vois-tu, ce ne sont pas les plantes qui m'intéressent le plus aujourd'hui. J'ai été intriguée par toi. Pardonne ma franchise, mais tu as une énergie qui ne m'est pas du tout familière et je déteste plus que tout ne pas connaître quelque chose. Alors dit moi quel genre de personne es-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kota


avatar

Age du personnage : 20

Niveau de magie :
  • Plutôt faible
Niveau de combat :
  • Elevé



MessageSujet: Re: Envie d'évasion et curiosité maladive mènerons-t-elles à une amitié hors du commun ?   Dim 13 Aoû 2017 - 19:32

A la voir de plus près, elle n’a pas l’air si impressionnante finalement. Certes, elle est grande, mais d’autres personnes le sont aussi ! Moi par exemple, je suis grand par la beauté, par la force, par l’extravagance et par mon charme. Elle, c’est par la taille. Bon, peut-être aussi un peu par le charme, elle n’est pas vilaine la blondinette ! Mais il est clair qu’elle essaie de cacher quelque chose… Détective Kota, vous êtes un fin limier ! Écoutons ce que le suspect a à dire…

- Je n'ai pas trouvé ce que je cherchais, mais j'ai bien compris en te voyant que les plantes ce n'était pas ton truc. Reconnaître des plantes, c'est plutôt mon domaine, rien qu'à voir comment tu accueilles les clients, tu n'es certainement pas un simple vendeur. Je pense que tu n'es pas à ta place ici. Tu dois plutôt être le genre de personne qui passe sa vie dehors à faire je ne sais quoi. Mais franchement, tu pourrais au moins faire un petit effort pour être poli.

Quel esprit de déduction ! Comment a-t-elle pu comprendre que je n’étais pas un vendeur comme les autres ?! Est-ce le fait que je n’ai toujours pas mis mon t-shirt ? Que j’ai des armes qui traînent à côté de moi ? MON VISAGE DE MANNEQUIN ?! Attends, elle a dit que j’étais impoli ?

- Mais vois-tu, ce ne sont pas les plantes qui m'intéressent le plus aujourd'hui. J'ai été intriguée par toi. Pardonne ma franchise, mais tu as une énergie qui ne m'est pas du tout familière et je déteste plus que tout ne pas connaître quelque chose. Alors dit moi quel genre de personne es-tu ?

Elle me regarde désormais avec insistance, et bien qu’elle ait accompagné ses phrases de sourires et de clins d’œil, je suis persuadé qu’elle cherche véritablement à en savoir plus sur moi. Certes je n’ai pas crié sur tous les toits que je suis un démon, mais je n’ai aucune raison de le révéler à la première venue ! Bon, d’accord, je l’ai fait avec Couette-Couette, mais c’était un concours de circonstance !
Je réfléchis quelques instants à sa demande avant de me reculer du comptoir. J’y dépose mon T-shirt avant de me reporter mon regard vers la nouvelle venue. Elle veut du Kota ? Elle va en avoir.

- Avant toute chose, je suis attristé de voir que mes efforts pour tenir cette boutique ne t’ont pas sauté aux yeux ! Je ne t’ai pas insulté pourtant, au contraire je t’ai donné des indications ! Ces plantes ont vraiment un mauvais gout.

Je décide d’un bond de grimper sur le comptoir, histoire de prendre un peu de hauteur. Non pas que je n’aime pas être petit, mais ça m’est arrivé un peu trop souvent ces derniers temps ! Tout en mettant nonchalamment mes mains derrières ma tête, je fixe le fond de la boutique tout en lui disant :

- Tu n’es pas la première à être intrigué par ma personne, et tu ne seras certainement pas la dernière ! Je m’appelle Kota, humble serviteur de cette boutique, jusqu’à ce que je m’en lasse et que je parte d’ici sans dire où ni pour combien de temps. Ce que je fais par contre ne te regarde pas.


Je me retourne vers elle avant de m’accroupir, toujours perché sur le comptoir qui commençait d’ailleurs à grincer, certainement sous le poids de tant malice. Je compare ma taille avec celle de ma cliente en utilisant ma main comme repaire fiable. Comme je m’en doutais, je suis effectivement plus grand. Je me redresse à nouveau pour sauter au sol, à côté d’elle. Je m’avance vers une des plantes à fleurs dont regorge le magasin avant d’en arracher une. Je me tourne à nouveau vers elle puis continu :

- Je sais que je peux être intimidant, mais n’ai crainte, tu es ma cliente ! Et de ce fait, tu seras servie avec le plus grand des respects possible et par le meilleur gérant par intérim de cette boutique : moi !


A ces mots, je lui tends la fleur précédemment cueillie. Celle-ci ne sera pas comptée sur la note, foi de Kota !

- D’ailleurs, il est toujours de bon ton de se présenter avant de vouloir en savoir plus sur les autres ! Après toi ma grande !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amétyst


avatar

Age du personnage : 20 ans

Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Moyen



MessageSujet: Re: Envie d'évasion et curiosité maladive mènerons-t-elles à une amitié hors du commun ?   Jeu 17 Aoû 2017 - 21:22

Il disais avoir fait des efforts pour bien tenir la boutique ? Bah voyons, personne ne mettrais les pieds ici pour acheter quelque chose à moins de connaître l'intérêt de ces plantes qui ont "mauvais goût". Je suis quasiment certaine que ce garçon n'a jamais eu à prendre des remèdes de sa vie. Sinon il saurait que tout bon chaman ou herboriste, mélange différentes plantes pour éviter l'amertume sans pour autant diminuer l'efficacité du remède. Il grimpe d'un bon sur le comptoir, j'ai comme l'impression qu'il s'est souvent retrouvé face à plus grand que lui ces derniers temps. Cela ne m'étonnais pas le moins du monde qu'il ai déjà attiré les regards d'autres avant moi. Ainsi il se nomme Kota, un prénom court, simple, et efficace, pas vraiment à l'image de celui qui le porte. Il s'accroupit toujours perché sur le comptoir et compare nos deux tailles avec sa main. Il est plus grand que moi, et encore, ce n'est que parce qu'il se trouve en hauteur et ne trouve pas en face de ma forme de dragonne qui écraserais sans nul doute cette boutique ainsi que ce qui s'y trouve.

Il saute au sol à côté de moi, puis il s'approche d'une des plantes du magasin et arrache une des fleurs. Par les écailles de mon arrière grand-père, ce garçon est vraiment inconscient ! Si la plante avais été une Astophèles, il aurait été privé de son odorat pendant plusieurs jours. Ces petites fleurs roses ont développé cet astucieux procédé pour échapper aux herbivores, qui dépendent de leur odorat pour détecter les prédateurs. Heureusement dans le cas précis, il ne s'agit que d'une plante inoffensive notamment utilisée pour préparer des tisanes ou des remèdes contre le Rhume une fois combiné à d'autres plantes. Il se crois intimidant en plus ? Pour moi il n'est qu'un moucheron, du moins sous ma forme de dragonne, sous ma forme actuelle c'est tout juste s'il pourrais me soulever. Ses chevilles doivent avoir une taille plus que démesurée au vu des paroles qu'il ose proférer. S'il n'est que gérant par intérim, cela signifie donc que cette boutique est peut-être tenue par quelqu'un d'un peu plus au courant des marchandises entreposées ici et de leurs vertus. Celui-là en revanche n'a pas le moindre respect pour les plantes.

J'ai pitié pour cette pauvre plante si violemment arrachée à la terre de son pot, il n'avais même pas pris la peine de garder les racines avec. Je prends donc la fleur retourne près du pot et lance un réparus à la pauvre plante:
- Par le Reparus tu repousse et que d'un coup tu sorte tes racines pour dégager la mousse.
En effet, il y avait de la mousse dans le pot ce qui empêchait le reste du plant de respirer. La mousse c'était solidifié et aurais tué la plante si je n'étais pas intervenue. Ensuite, je fais apparaître un pot vide que je remplis avec un peu de terre du pot d'origine et met la plante soigneusement dans son nouvel emplacement en empruntant les outils qui se trouvent à ma portée. Je retourne ensuite avec ma nouvelle plante auprès du jeune vendeur, puis je lui dis:
- Vous devriez faire plus attention à ce que vous touchez dans cette boutique.
Ensuite, je me dis qu'il avait raison sur un point, j'aurais du me présenter avant de l'interroger, j'ajoute donc:
- Eh bien je suis ravie de vous rencontrer Kota. Je m'appelle Amétyst et je suis Herboriste au Lancovit. Enfin mon nom complet est bien lus long que ça, mais j'ai l'habitude que l'on m'appelle Amétyst ou damoiselle White.

Je fus soudain saisit d'un hoquet brutal, je savais que ce n'étais pas du tout bon signe, il fallait que je sorte d'ici avant de me transformer et de tout casser. J'eus le temps de prévenir Kota que je devais prendre l'air, puis de ranger mon pot à fleur dans mon sac avant de sortir dehors sans attendre la réaction de mon interlocuteur. Je me place derrière un arbre et retire juste à temps ma robe de sortcelier avant de me retrouver métamorphosée en dragonne pourpre. Mes écailles luisaient grâce aux rayons du soleil et je vois dans l'eau qui coule près de moi mes yeux vairons resplendissants. Je sent sous moi le tissu de ma robe de sortcelier entièrement caché par ma forme de dragonne qui fait peut-être 3 à 5 fois la taille de la boutique si ce n'est plus. Bon j'espère que je ne vais pas bailler en prime parce que l'on serait vraiment mal sinon, surtout que je ne peux pas reprendre ma forme humaine tant que le hoquet ne sera pas passé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kota


avatar

Age du personnage : 20

Niveau de magie :
  • Plutôt faible
Niveau de combat :
  • Elevé



MessageSujet: Re: Envie d'évasion et curiosité maladive mènerons-t-elles à une amitié hors du commun ?   Lun 21 Aoû 2017 - 17:47

Ce qui suivit fut assez déconcertant je dois l’avouer. Pour commencer, alors que j’essaie d’être le parfait employé de boutique, je me fais engueuler pour avoir cueilli une fleur. UNE FLEUR ! DANS UNE BOUTIQUE OÙ L’ON VEND DES FLEURS ET DES PLANTES ! En plus c’est une herboriste, que cette hippie n’aille pas me dire qu’elle ne coupe jamais de fleurs pour les mettre dans je ne sais quelle marmite…

Elle utilise la magie pour coller à nouveau les deux bouts de tiges avant de sortir en trombe de la boutique. Je n’ai pas vraiment porté attention à ce qu’elle disait je dois l’avouer. Mon intérêt pour elle est retombé aussi vite que sa disparition fut soudaine.

Je suis donc de nouveau dans cette boutique à moitié délabrée. Je décide de retourner m’occuper de mes affaires dans l’arrière-boutique lorsque je me rends compte que j’ai oublié quelque chose. Je me saisi d’une de mes lames et tranche la tige anciennement coupée, nouvellement recollée et désormais décédée. Je rengaine la lame dans son fourreau avant de me diriger à nouveau vers l’arrière-boutique. Un matelas posé au sol semble m’implorer :


« Allonge-toi Kota ! Je suis si confortable ! Ca ne sera l’affaire que de quelques minutes, je te le jure ! »

Il ne sait pas que je ne suis pas dupe ! La dernière fois il a peut-être eu raison de moi, mais aujourd’hui est un jour sous le signe de la productivité ! Je partirai ce soir de la boutique pour m’occuper de mes propres affaires et ce n’est pas un séduisant édredon qui aura raison de moi.
Alors que le matelas continue sa sérénade aguichante, un détail coloré attire mon attention au travers de la fenêtre. Une robe identique à celle portée par la grande hippie était emportée par le vent. Je me penche un peu plus pour regarder au travers de la vitre et remarque qu’elle continue son bout de chemin, mais que sa propriétaire n’est pas en vue. Étrange…

Je récupère sans me presser ma veste, couvrant désormais les deux holsters au niveau de mes côtes ainsi que les fourreaux dorsaux contenant mes lames. La clochette du magasin retentit alors que je passe la porte, cependant mon avancée est stoppée net par ce qui se trouve devant moi. Je n’avais jamais vu de dragon avant aujourd’hui, mais ces choses sont grosses. TRÈS GROSSES. Pas autant que l’ego du prince Archi, mais on ne doit pas en être loin ! J’émets un sifflement d’approbation tout en m’approchant du dragon face à moi. Arrivé à la hauteur de ses pattes, je pose ma main sur l’une d’elle avant de m’adresser à mon interlocutrice.


« Très bien, je ne vois que deux explications ! Soit tu as mangé la hippie et tu as recraché sa robe parce qu’elle ne t’allait pas au teint, ou bien tu as beaucoup plus de choses à cacher que tu ne voulais laisser l’entendre ma grande ! »

Je commence à marcher autour de la bête, lentement, observant chaque détail de son anatomie. Des ailes puissantes, des écailles assez robustes, une chaleur dans son estomac où se situe, au choix, d’anciens aventuriers ou bien une réserve d’un quelconque liquide lui permettant de cracher des flammes. Il n’y a pas à dire, c’est du beau bestiau !

Une fois mon inspection terminée, je me retrouve à nouveau face à elle, son regard braqué sur moi. Oh, elle a les yeux vairons ! C’est mignon pour un grand vilain dragon. Je croise les bras derrière la tête avant de m’adresser à nouveau à elle :


« Bon, si ton projet est de me détruire moi ou cette maison, sache que tu ne réussiras pas. Il y a assez d’armes et d’explosifs dans la baraque derrière moi pour prendre le palais royal ! Mais si malgré ça tu ne veux en faire qu’à ta tête et jouer au grand vilain dragon, alors ramène-toi. »

Je m’apprête à lui laisser le temps de répondre avant de me rappeler d’un détail important. Je reprends alors la parole :

« Oh, une dernière chose ! J’ai vu ta robe partir au loin, est-ce que ça veut dire que tu es nue actuellement ? C’est indécent de te regarder ainsi ? Tu vas te retransformer ici ? Je t’aurais bien dit d’utiliser la salle de bain, mais… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amétyst


avatar

Age du personnage : 20 ans

Niveau de magie :
  • Moyen
Niveau de combat :
  • Moyen



MessageSujet: Re: Envie d'évasion et curiosité maladive mènerons-t-elles à une amitié hors du commun ?   Ven 15 Sep 2017 - 18:01

Avant même de répondre au "jeune homme", prie la peine de vérifier où étais passée ma robe. Heureusement pour moi, le vent ne l'avait pas emportée, elle était bloquée sous l'une de mes pattes. Je pense qu'il n'avait jamais rencontré de dragon avant aujourd'hui. Il a posé une de ses mains sur ma patte avant de s'adresser à moi. Comme j'étais encore un peu abasourdie par ma soudaine métamorphose je n'ai pas réagi tout de suite bien que j'ai écouté avec attention tout ce qu'il a dit.
Je plonge mon regard dans le sien pour m'adresser à lui de ma grosse voix un peu plus rauque que la voix cristalline que j'ai sous ma forme humaine:
- Je n'ai jamais mangé de viande humaine ... Non en fait, je n'ai jamais voulu manger de viande tout court. Hic... Je suis une dragonne végétarienne hic ... donc une chose est sûre hic ... c'est que personne ne finira jamais dans mon estomac quelque soit sa race. Cette forme est ma véritable apparence. La "hippie" comme tu dis, et la dragonne qui te fais face ne sont qu'une seule et même personne. Hic ... Tu ne sais pas grand chose des dragons apparemment, sinon tu saurais que lorsque les représentants de cette espèce quand ils sont victimes de hoquet hic ..., reprennent toujours leur apparence originelle quel que sois celle qu'il a choisis à la base pour être plus discret.

Il m'avait observé sous toutes mes coutures, je sentais sa grande curiosité et je savais aussi ce qu'il pensait au fond. Il a été charmé par mes yeux vairons, c'est vrai que c'est plutôt rare et ce quelque sois le peuple dont on est originaire. On me l'a souvent fait remarquer dans mon enfance. J'avais envie de rire lorsqu'il a laissé entendre que j'avais l'intention de détruire la maison et qu'il valait mieux que je ne m'y risque pas. Je savais que cet endroit fourmillais d'armes avant même d'y mettre les pieds. Mon excellent odorat me l'avait signalé, je n'étais pas venue là dans l'intention de détruire quoi ou qui que ce sois. Je n'avais simplement pas prévu cette métamorphose.
- Je suis parfaitement consciente du fait qu'il y a des armes dans cette maison hic... Mais rassures toi, je ne suis pas venue jusqu'ici pour détruire. Hic ... Cette métamorphose n'étais absolument pas prévue à mon programme de la journée. Je suis une dragonne, mais je n'ai pas envie de me battre constamment comme une elfe ou bien tout autre peuple combattant d'Autremonde.

Par contre, j'éclate de rire, sans hoqueter, en me rappelant sa dernière intervention et je le rassure aussitôt sur ce point:
- Ne t'en fais pas, tant que je suis sous cette forme il n'est pas indécent de me regarder hic ... mis à part si tu vas regarder à des endroits intimes, hic... ce que je te déconseille si tu tiens à ton visage. Je ne peut pas me retransformer tant que les hoquets ne serons pas passés. Sinon, je me retrouverais à nouveau ainsi en moins de temps qu'il n'en faut pour dire hic ...
Je lui lance un regard dépité et pour le coup, je ne suis pas franchement dans une situation confortable, pourvu que ce hoquet passe vite ... HIC ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kota


avatar

Age du personnage : 20

Niveau de magie :
  • Plutôt faible
Niveau de combat :
  • Elevé



MessageSujet: Re: Envie d'évasion et curiosité maladive mènerons-t-elles à une amitié hors du commun ?   Lun 18 Sep 2017 - 13:30

Je ne savais pas trop quoi penser de mon interlocutrice. Quel était son but véritable en venant ici ? Est-ce qu’acheter des plantes était son véritable but ? Tout n’est que confusion avec cette dragonne…


- Je n'ai jamais mangé de viande humaine ... Non en fait, je n'ai jamais voulu manger de viande tout court. Hic... Je suis une dragonne végétarienne hic ... donc une chose est sûre hic ... c'est que personne ne finira jamais dans mon estomac quelque soit sa race. Cette forme est ma véritable apparence. La "hippie" comme tu dis, et la dragonne qui te fait face ne sont qu'une seule et même personne. Hic ... Tu ne sais pas grand chose des dragons apparemment, sinon tu saurais que lorsque les représentants de cette espèce quand ils sont victimes de hoquet hic ..., reprennent toujours leur apparence originelle quel que sois celle qu'il a choisis à la base pour être plus discret.


Une dragonne végétarienne ? Ce genre de choses existe ? Certes on nous a fait étudier les dragons, mais je préfère l’image des rares contes que j’ai trouvés en fouillant les affaires d’une sorcelière ! Le bouquin n’était pas du coin, c’est clair et net, mais le fait de dire que les dragons gardent des trésors ou des princesses, c’est toujours mieux que « Ouin ouin ouin, je suis un dragon qui prend soin des plantes mais au final je les mange pour survivre ! » !
Je me tourne vers elle, faignant la surprise en mettant mes deux mains sur le côté de mon visage avant de lui répondre :


- QUOIIIIIIIII ?! Tu es la hippie ?! Jamais je ne m’en serais douté… Sauf si c’était ce que je sous-entendais avec mon sarcasme, mais comme notre toute puissante dragonne a du mal à les interpréter, je serai plus direct dans mes propos !


Je laisse tomber les bras le long de mon corps et me dirige vers le bâtiment, afin de m’y adosser. Croisant les bras sur ma poitrine, je tourne à nouveau mon regard vers elle afin d’écouter le reste de son discours sur les dragons avant de lever les yeux au ciel.


- Les dragons, ces créatures qui se disent toutes puissantes, plus intelligentes que toutes les autres races, dès que vous avez le hoquet vous ne contrôlez plus vos transformations ? Quel pathétique race que vous faites ! Tu vas me dire que pendant un combat, si vous avez le hoquet tout est perdu ? Bon sang…


Exaspéré, je pointe du doigt une direction où je sais que se trouve un point d’eau. Je ne peux pas prendre le risque qu’elle détruise la propriété de Couette-Couette ! Non pas que la propriété en elle-même ait de la valeur, c’est un taudis. Mais je squatte ce taudis pour le moment, donc autant qu’il reste debout !



- Il y a une rivière pas très loin d’ici. Il parait qu’en buvant un grand verre d’eau sans respirer, ça fait passer le hoquet. Enfin, j’imagine qu’un verre de ta taille ça ne doit pas se trouver si facilement… Une citerne à eau à la limite, ou un petit terrain d’entrainement. Enfin, si ce dernier est fermé de toute part, et que les gradins ne gênent pas…



Je m’apprête à rentrer à nouveau dans le bâtiment avant de m’arrêter. Je me tourne à nouveau vers elle et ajoute :


- D’ailleurs, n’hésite pas non plus à prendre une pastille pour ta gorge ! Ce n’est pas avec une voix comme ça que tu feras carrière dans la musique, ma grande !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Envie d'évasion et curiosité maladive mènerons-t-elles à une amitié hors du commun ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Jeu stupide comme d'hab] J'envie X parce que...
» ? Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]
» Curiosité [Guépard]
» La curiosité est un vilain défaut ! [Livre 1 - Terminé]
» [Terminé] Une soudaine envie de parler. (PV Elena. A Armstrong)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tara Duncan : Le Forum RPG :: Autremonde :: Autres contrées :: BrontagneBrontagne :: La fleurplanterie de Laara-
Sauter vers: