AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Tara Duncan : Le Forum RPG :: Accueil :: PrésentationsPrésentationsPartagez | 
 

 Lorne Rõka

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lorne Rõka


avatar

Age du personnage : presque la trentaine

Niveau de magie :
  • Inexistant
Niveau de combat :
  • Elevé


Métier : Agent secret
Résidence : Un grand appartement à Omois
Dans le sac : Armes et gadgets

Affinités : Ses cinq frères et sœurs
Sa compagne, Inali

MessageSujet: Lorne Rõka   Mar 9 Jan 2018 - 1:07




▽△ Lorne Rõka ▽△
▽  Le goupil le plus stylé que vous ayez jamais vu △
△ “Dans la vie il n'y a pas de solutions ; il y a des forces en marche : il faut les créer et les solutions suivent.”
              - Antoine de Saint-Exupéry ▽

DERRIÈRE L'ÉCRAN

Prénom : Ael

Age :  20

Vos activités préférées :  boire du thé, lire, regarder des films, prendre des photos, rp, les jdr et jeux de société

Vos groupes/artistes de musique préférés :  Placebo, Nine Inch Nails, Queen, David Bowie, Nina Simone, Muse, The Doors, Daft Punk, Björk, Shaka Ponk, Twenty One Pilots, The Offspring, Depeche Mode....

Vos livres/auteurs préférés lus et aimés récemment : Silo de Hugh Howey, American Gods de Neil Gaiman, Transmetropolitain + des comics Batman

Vos films/réalisateurs/acteurs/séries préférés :  Les frères Coen, Edgar Wright, F.F. Coppola, Ridley Scott, Scorsese, Renoir...

Où habitez-vous  ? France (région parisienne)


VOTRE PERSONNAGE

Nom : Rõka (Facultatif)

Prénom : Lorne

Surnom : X

Sexe : M

Orientation sexuelle : hétérosexuel

Race : Snuffy rôdeur

Age du personnage : 28 ans

Métier : Agent secret au service de l'Etat omoisien

Résidence : Omois, dans un grand appart au 10e étage d'une tour

Niveau de magie :  Inexistant

Niveau de combat : Élevé si autorisé

Familier : X

Histoire :
J’ai grandi à Vilains dans une famille nombreuse. Élevé dès mes dix ans par ma sœur Vixxen, de trois ans mon aînée, comme le reste de mes frères et sœurs. Mon père, rongé par la dépression depuis que ma mère s’était barrée, n’était plus capable de s’occuper de personne, lui-même inclus. Sinon, à part ça, ça se passait bien. Comme la majorité de la population des Rôdeurs, on était pauvres ; et même si Vixxen avait arrêté l’école et faisait tout pour gagner un salaire honnête, on était souvent obligés d’avoir recours à ce que permet aisément notre nature de Rôdeurs : le vol. On est agiles, discrets, rapides, nos sens sont plus aiguisés que les humains, et on a la capacité de se dédoubler… rien de plus facile que le vole à la tire ou le cambriolage. Historiquement, c’est de là que vient notre réputation désastreuse ; si aujourd’hui, on est intégrés dans les villes et les activités humaines, les préjugés et un certain rejet demeurent. On est encore en grande partie laissés à l’écart, et la pauvreté encourageant la criminalité… les préjugés ne sont pas prêts de disparaître.

Mais je m’égare. Un jour est venu où j’en ai eu marre de me sentir inutile et de sans cesse courir pour échapper à la police quand un vol tournait mal. Si on ajoute à ça que je n’excellais pas à l’école… je voyais mal comment j’arriverais un jour à sortir de ma ville pour voir le monde, comme j’en rêvais, ni comment je pourrais prendre une partie du poids de la famille sur mes épaules pour soulager Vixxen. Alors j’ai eu une idée. Dans une nation guerrière comme Vilains, le meilleur moyen d’être reconnu, c’est d’intégrer l’armée. Alors c’est ce que j’ai fait. Bon, comme vous vous en doutez, ça n’a pas été si facile que ça. En tant que Rôdeur, la juridiction n’est jamais très claire : rien ne dit clairement qu’on nous interdit de passer le concours d’entrée… mais le premier formulaire que je remplis ne reçut jamais de réponse. Alors je réessayai, cette fois en falsifiant mon identité. Un faux nom, une photo trouvée sur le net, le nom d’une école plus réputée que la mienne. Cette fois, la réponse ne tarda pas. En me voyant arriver le jour du concours, l’officier n’osa rien dire. Je remportai les épreuves physiques prévues pour les humains haut la main, et les épreuves théoriques sans difficulté (j’avais travaillé d’arrache-pied), obtenant - je l’appris plus tard - la meilleure note si bien que lorsqu’ils découvrirent la supercherie de mon dossier, ils décidèrent de me garder – après un débat houleux entre deux officiers, dont j’entendis les éclats à travers une porte fermée devant laquelle j’attendais.

La première année n’a pas été facile : je peinais à m’intégrer, et je me sentais toujours obligé de redoubler d’efforts pour prouver ma légitimité. Mais rapidement, je me suis rendu compte que j’avais fait changer les choses, avec ma candidature clandestine : l’année suivante, les nouvelles recrues comptaient parmi elle deux Rôdeurs, et même un demi-Elfe (les hybrides sont particulièrement mal vus à Vilains). L’année d’après, deux encore, et j’avais l’âge de prendre un novice sous mon aile pour des entraînements ponctuels : c’est comme ça que j’ai rencontré Inali.

Bien-sûr, on m’avait attribué l’entraînement d’une Rodeuse. Elle était douée et encore plus déterminée je ne l’étais en débutant. Son poil blond, ses yeux ambrés et son assurance n’ont pas beaucoup tardé à me faire tomber amoureux.
On a vite été séparés, parce que j’ai ensuite été envoyé deux ans en mission dans le désert Salterens, où il y a des conflits diplomatiques depuis plusieurs années avec Viridis. Mais j’avais quelques permissions pendant lesquelles je rentrais voir ma famille (qui s’en sortait un peu mieux maintenant que Röd et Jane travaillaient et que je leur envoyais une bonne partie de mon salaire), et elle, par la même occasion.

A mon retour, j’étais gradé sous-lieutenant, et je fis en sorte d’avoir le plus de temps en commun avec Inali. Après le désert, les missions commençaient à ressembler à de la routine. Jusqu’au jour où je fus envoyé pour une intervention aux côtés d’une brigade omoisienne. A Omois, il y a très peu de Rôdeurs. Peu habitués à en voir dans l’armée, des hauts-gradés omoisiens se sont intéressés à moi et ont été impressionné par mes compétences…

Quelques mois plus tard, je recevais la proposition d’intégrer les services secrets omoisiens. Je pensais refuser, parce que ça impliquait de partir loin de tout, qu’Omois m’avais toujours fait peur… et attiré en même temps. Mais Inali m’encouragea : le salaire n’était pas vraiment de ceux qu’on refusait, et puis j’aurais enfin l’opportunité de réaliser, de me surpasser. Elle viendrait avec moi ; l’armée omoisienne engageait…

Aujourd’hui, on vit en ensemble à Omois. Enfin, « vivre ensemble » c’est un grand mot. Inali a intégré la marine, donc elle est souvent en déplacement, et moi aussi. Mais bon, on fait avec, la distance a toujours fait partie de notre relation. Le métier d’agent secret est palpitant, épuisant, éprouvant, et je crains que ça finisse par me rendre fou, à la longue, mais je crois aussi que c’est exactement ce qu’il me fallait. La seule chose que je regrette, c’est le peu de temps que j’ai à consacrer à ceux que j’aime.



Description physique :
Pour vous, Humains, je suis un renard qui se tient sur ses deux pattes. Ça vous suffit pas, comme description ? Bon, j'ai le pelage bien rouquin sur la quasi-totalité du corps, blanc sur le menton, le coup et le ventre, et une étrange touffe auburn entre les oreilles, qui a tendance à me retomber sur le front si je ne la coupe pas. J'ai une cicatrice qui me barre le museau du côté droit, et des yeux verts - assez banals pour un Rôdeur.
Je vous passe ce qui relève de ma forme physique, vous vous doutez que pour le boulot que je fais, elle se doit d'être quasi-athlétique.



Description morale :
Une description morale de mon propre point de vue, ça vaut ce que ça vaut. Mais allons-y : je me vois comme persévérant et téméraire. Mon vécu et les choses que j'ai vues dans les combats me donnent un penchant un peu cynique, mais au fond je pense être un optimiste. L'expérience m'a montré que quand on veut, dans la vie, on peut. J'accorde beaucoup d'importance à mon travail et à ce qu'il soit bien fait. Mais rien n'a plus d'importance pour moi que de savoir que ma famille va bien.
Enfin, pour ceux qui auraient dans l'idée de me lancer des piques spécistes, sachez d'une part que ça fait bien longtemps que ça ne m'atteint plus, et que d'autre part : je mords.




INTERVIEW DE VOTRE PERSONNAGE

Vous trouvez quelqu'un dans une très mauvaise situation qui pourrait le conduire à la mort. Vous pouvez le tirer de là, mais c'est à vos risques et périls, vous pourriez succomber vous aussi. Que faites-vous ?
Je vais à son secours.

Vous vous trouvez devant une table sur laquelle sont disposés quatre objets : une part de gâteau, un couteau, un vieux grimoire et un bijou resplendissant. Vous ne pouvez en prendre qu'un seul avec vous. Lequel choisissez-vous ?
Tout dépend de la qualité du couteau... sinon, sans doute le bijou.

Seriez-vous capable de tuer si vous pensiez avoir de bonnes raisons de le faire ?
Hem.

VOUS ET LE FORUM

Etes-vous le 2ème, 3ème ou 4ème compte d'un membre déjà présent sur le forum ? Si oui, de qui s'agit-il ? Oui, le deuxième 4ème compte (oui) de Lou.

Avez-vous des idées ou des remarques à nous faire partager pour améliorer le forum ? Si oui, lesquelles ? Let's move our asses and rp


© redSheep

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loup


avatar

Age du personnage : 2642 ans

Niveau de magie :
  • Elevé
Niveau de combat :
  • Moyen


Affinités :
Acte de Naissance:
 


MessageSujet: Re: Lorne Rõka   Mar 9 Jan 2018 - 1:42

Félicitations !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Lorne Rõka
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [galerie]galerie de lorne
» Evan Lorne
» Quartier de Evan Lorne
» Lorne
» PV série Militaire 5/5

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tara Duncan : Le Forum RPG :: Accueil :: PrésentationsPrésentations-
Sauter vers: